• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Psychopathe ou simple arriviste ?

Psychopathe ou simple arriviste ?

Du lycée à l’Elysée

 Emmanuel Macron a suivi une scolarité de bon élève sans plus. Ceux qui l’ont suivi dans les deux lycées qu'il a fréquentés puis à l'université témoignent qu’il avait une relation à l’autorité assez singulière. Nous observons cela dans le reportage du 21 novembre 2016 sur France 3, intitulé « Macron, la stratégie du météore ». Les citations qui suivent sont extraites de ce reportage qui se trouve sur YouTube. Il cherchait sans cesse à avoir une relation individuelle avec les profs et les autres adultes de l’établissement en commençant par les appariteurs. Il se comportait en lèche-botte par instinct cherchant à discuter seul à seul avec chacun d’eux. Cela lui a d’ailleurs valu d’avoir une relation amoureuse avec sa prof de théâtre qu’il épousera plus tard. Celle-ci dépeint son comportement avant leur rencontre amoureuse :

« Il discutait toujours avec les profs (…) Il avait un rapport à l’adulte, à tous les adultes, aux autres profs, au directeur... d’égal à égal ».

 Aurélien Lechevallier qui l’a connu à Sciences-Po et qui deviendra son conseiller aux affaires internationales après avoir été le conseiller diplomatique d’Anne Hidalgo raconte  :

« On allait saluer les appariteurs et là, Emmanuel, il passait cinq à dix minutes – c’est long. Hein ! – à discuter avec eux et sincèrement il avait développé des relations amicales. (…) Il s’adressait aux autres exactement de la même manière, avec la même gentillesse et la même bienveillance que ce soit notre grand professeur d’université très connu, l’appariteur (…) ».

 Il a par la suite bluffé sur ses performances. Il n'a rien du génie que ses laudateurs ont voulu décrire. Il n'a jamais fait quoi que ce soit qui ressemble à une "thèse" de philosophie. Il a évoqué un travail sous la direction du professeur Etienne Balibar qui, pour sa part, n'en a gardé aucun souvenir. Bref ! il a menti pour se faire mousser ou a laissé courir, sans les démentir, des rumeurs qui lui étaient favorables. Cela n’est assurément pas une marque de grande intelligence.

 Dès le lycée, il se plait à éblouir, à épater ses copains. Voici ce que raconte Jean-Baptiste Froment qui était avec lui en classe prépa à Henri IV.

« Macron donnait un peu le sentiment que sa vie, ou une partie de sa vie, était ailleurs ce qui, quand on est en classe prépa, notamment à Henri IV, est quelque chose de très baroque, enfin qui n’a pas beaucoup de sens parce qu’on est censé travailler à 100% du temps. Moi, il m’expliquait qu’il était en train d’écrire un grand roman. Donc, quand même, écrire un roman ça prend un peu du temps. (…) C’était un grand roman qui avait lieu en Amérique du Sud. C’était ce qu’on appelle un roman picaresque : l’époque du XVIIème siècle, la conquête espagnole. Il y avait des histoires d’indiens d’Amérique du Sud… Je ne sais pas des Mayas, des Incas. Voilà, on n’était pas dans un petit récit d’autofiction du quartier latin. C’était un truc avec un peu du souffle à l’ancienne. »

 Evidemment, personne n’a vu le livre. Mais, apparemment Jean-Baptiste Froment s’est laissé bluffer puisqu’il raconte que seule Brigitte l’a lu et que, puisqu’ils n’étaient pas satisfaits, il en a écrit un autre.

 Il était certainement beau parleur, hâbleur, un tantinet fabulateur voire même mythomane mais au moment venu de passer des concours, il a bien fallu qu’il laisse tomber ses oripeaux.

 Il a tenté deux fois d’entrer à l’ENS. Mais, il a été recalé les deux fois. Comme quoi, il ne faut pas confondre ambition et prétention. Il avait dû suivre des filières littéraires car il ne brillait pas en mathématiques et cela restait un handicap. Jean-Baptiste de Froment raconte encore :

« A l’oral, il avait toujours de bonnes réactions. Même voilà… Il se trouve qu’on faisait des mathématiques dans cette prépa… et, en mathématiques, il avait… il était pas très très bon mais, à l’oral, il donnait le sentiment d’avoir un peu l’intuition de la façon dont il fallait résoudre le problème. Typiquement, en mathématiques, il n’y a pas 36 cas de figure : soit vous avez la solution, soit vous l’avez pas. Ben lui, il trouve la troisième voie entre celui qui n’a pas la solution et celui qui l’a qui est : celui qui a l’air d’avoir compris quelque chose et qui va vous emmener quelque part en vous embobinant alors que malgré tout, la solution n’est pas là.  »

 Vraiment, quel talent ce Macron qui n’est certes pas bon en mathématiques mais qui sans avoir la solution donne le sentiment d’avoir un peu l’intuition de la façon dont il faudrait s’y prendre et a, malgré tout, l’air d’avoir compris quelque chose ! Il est vraiment doué pour le baratin.

 Seulement voilà, dans un concours, les mathématiques sont une épreuve écrite. Il n’est pas possible de bluffer et Emmanuel Macron n’avait pas le niveau pour ce concours. Il a dû se rabattre en 2002 sur l'ENA de Strasbourg. Il en sort en 2004 pour prendre un poste à l'inspection des finances où il rencontre Jean-Pierre Jouyet et comprend très vite l’intérêt qu’il peut y avoir à se placer dans son sillage. Bingo ! Il sait se faire remarquer et Jean-Pierre Jouyet va le cornaquer. Cet homme, assez peu connu du grand public, est en fait un des plus puissants hommes politiques français des dernières décennies. Il occupe des postes clefs auprès de tous les gouvernements de gauche et de droite où il s'assure et contrôle que la politique décidée par les commissaires européens est bien appliquée. Il a tout particulièrement œuvré à inhiber le résultat du référendum de 2005.

 En 2007, Jean-Pierre Jouyet envoie son protégé dans la « commission Attali » mise en place à la demande de Nicolas Sarkosy. Dans cet organisme, qui est en fait au service des banquiers et des patrons du CAC40, le zèle qu'Emmanuel Macron déploiera le fera remarquer par Attali lui-même qui sera désormais son protecteur. Ces deux grands-kapos que sont Jean-Pierre Jouyet et Jacques Attali lui font rencontrer François Hollande dès cette époque c’est-à-dire avant même l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la république. A ce moment personne ne pense encore que François Hollande pourrait être Président de la République mais Emmanuel Macron entame néanmoins une stratégie de séduction envers lui. Il se fait également remarquer par les cadres de la banque Rothschild mais il pense aussi un moment se faire embaucher chez Morgan Stanley, la fameuse banque américaine. Il y rencontre un certain Bernard Mourad qui s’occupe notamment des affaires de Patrick Drahi. Bernard Mourad lui fait d’ailleurs passer un entretien d’embauche et les deux hommes sympathisent. Bernard Mourad lui conseille plutôt d’aller chez Rothschild ce qu’il fera. Emmanuel Macron restera très lié avec Bernard Mourad. S’agira-t-il vraiment d’une amitié où vise-t-il tout l’intérêt qu’il y aurait à entrer en relation avec Patrick Drahi si son nouvel « ami » lui en donnait l’occasion ? Emmanuel Macron s’intéresse en effet beaucoup aux milliardaires et fait tout ce qu’il peut pour se faire bien voir par eux. Toutes les pistes qui peuvent mener vers eux l’intéressent. D’ailleurs, à la même époque, précisément le 8 mai 2007, sa compagne Brigitte Trogneux entre comme prof de français au lycée privé jésuite Saint-Louis de Gonzague dans le XVIème arrondissement. Ce lycée est plus connu sous le nom de « lycée Franklin ». Il accueille bien évidemment les enfants de la bonne bourgeoisie. Brigitte Trogneux y a enseigné jusqu’en juin 2015. Elle a eu pour élèves les trois fils cadets de Bernard Arnault, la plus grosse fortune de France. De là à faire la connaissance du papa et de toute la famille il n’y a qu’un pas.

 Le fait qu’Emmanuel Macron connaisse très bien Bernard Arnault est connu. Lors de l’entretien Macron-Bourdin-Plenel du dimanche 15 avril 2018 sur BFM-TV. (Voir sur YouTube la vidéo intitulée  : « Macron, un an après : le grand entretien en intégralité  ») le journaliste Bourdin a rappelé qu’ils sont « amis ». Nous lui laissons la responsabilité de cet adjectif car il n’est pas certain que les relations entre un lèche-botte et ses « appuis » relèvent réellement de l’amitié. On se souvient qu’Emmanuel Macron avait botté en touche en disant « Je n’ai pas d’amis… Je suis le Président ». Tout le monde a surtout compris qu’il n’a pas nié cette réalité.

 Le fait qu’Emmanuel Macron connaisse Xavier Niel est également connu car cela a été publié plusieurs fois dans la presse. On trouve d’ailleurs facilement sur internet des photos du couple des Macrons avec Xavier Niel et sa compagne qui s’appelle Delphine Arnault. Eh oui ! Il s’agit tout simplement de la fille ainée de Bernard Arnault. Ils ont d’ailleurs eu ensemble la petite Elisa Arnault née le 17 août 2012 qui est l’unique petite-fille de Bernard Arnault. Cette naissance scelle donc un lien indissoluble entre Bernard Arnault et Xavier Niel. C’est dire qu’il n’est guère possible de fréquenter assidument l’un des deux sans connaître l’autre.

 Nous avons la certitude que les deux couples ont sympathisé au moins à partir de l’été 2014 puisqu’ils ont déjeuné ensemble à Los Angeles à cette époque. En 2016 le couple dîne « chaque semaine ou presque » chez Bernard Arnault (« Les Macron », Fayard, 2017 de Caroline Derrien et Candice Nedelec). La presse people rapporte d’ailleurs largement que la garde-robe de Brigitte Macron est gérée par la maison « Louis Vuitton » dont la patronne, nous l’avons déjà mentionné, n’est autre que Delphine Arnault. Autant dire que Brigitte Macron est vêtue par LVMH. Nous savons aussi que Xavier Niel a fait visiter son école 42, créée en 2013, à Emmanuel Macron. Les deux couples ont aussi assisté ensemble à l’inauguration de « station F » qui veut être « le plus grand incubateur de start-up du monde ». Nous trouvons sur le web plusieurs photos prises à cette occasion. Xavier Niel a par ailleurs accompagné le Président de la République lors de son voyage officiel en Algérie puis en Tunisie. Les liens sont donc étroits entre les deux hommes et aussi entre les deux couples.

 Mais reprenons l’ordre chronologique du parcours d’Emmanuel Macron. Nous en sommes au moment où il entre dans la banque Rothschild. Il rencontre dès 2009 François Henrot le directeur de cette banque qui le recrute. Emmanuel Macron sera ainsi pendant plus de trois ans banquier d’affaires. François Henrot explique avec un peu d’embarras et d’hésitations ce qu’Emmanuel Macron a appris dans cette banque : (voir sur YouTube la vidéo intitulée : « Quand Rothschild avoue avoir appris à Macron la manipulation de l’opinion »). C’est bien François Henrot qui apparaît sur la vidéo et non pas Rothschild comme le laisse entendre le titre.

« L’art de la négociation… On est amené aussi beaucoup…et ça c’est… j’allais dire heureusement ou malheureusement utile en politique… à communiquer. C’est-à-dire à raconter des hist… une histoire… donc on y apprend d’une certaine façon aussi des techniques de… comment… j’allais… euh… pas de manipulation de l’opinion… mais de… un petit peu ».

 En effet cet apprentissage était d’un grand intérêt pour Emmanuel Macron. Nous en avons encore aujourd’hui la confirmation tous les jours. Il est par ailleurs certain qu’il avait déjà de bonnes dispositions pour réussir ce genre d’exercice. Nous avons vu en effet qu’il était capable de bluffer à l’oral pour compenser sa faiblesse en mathématiques. Dans la banque Rothschild, il n’a pris à ce sujet que des cours de perfectionnement et il nous gratifie maintenant de sa parfaite maîtrise dans cette discipline.

 Au cours de son passage chez Rothschild, il exploitera au mieux toutes les occasions pour tisser la toile de son réseau de soutien auprès des grandes fortunes. Il sait que ce sont eux qui ont réellement les clefs du pouvoir et il entend bien faire la preuve de son talentueux dévouement à l’oligarchie financière. Il rencontre notamment Arnaud Lagardère en 2010, à un moment où celui-ci cherche à vendre quelques titres de presse pour faire face à des difficultés financières. Il le conseille pour la vente de ses magazines internationaux au groupe américain Hearst. C’est pour Emmanuel Macron un contact d’un grand intérêt car le « poids médiatique » du groupe Lagardère est considérable.

 En décembre 2010, Emmanuel Macron devient associé-gérant de la banque Rothschild. Il aurait été d'ailleurs largement récompensé pour son dévouement puisqu'il aurait perçu 2,8 millions d'euros entre 2009 et mai 2012. On se demande alors comment il se fait que, plus tard, en tant que candidat à l'élection présidentielle, il déclarera l'un des plus petits patrimoines. On se demande surtout à quel moment il ment.

 Il quitte la banque en 2012 pour entrer à l’Elysée au service de François Hollande toujours poussé sur le devant de la scène par Jacques Attali et Jean-Pierre Jouyet tout en bénéficiant aussi de l’appui de François Hollande lui-même. Nous avons vu qu’Emmanuel Macron le connaît depuis 2006.

« Il se met très vite au service de François Hollande. Il le croise une première fois en 2006 autour d’un verre chez l’ami de toujours, Jean-Pierre Jouyet. Immédiatement, le courant passe. Ils se revoient épisodiquement. Puis très régulièrement à partir de 2010. » (Article de Grégoire Biseau de 17 septembre 2012 dans Libération).

 Sa démarche va payer puisqu’il rejoint l'Elysée en mai 2012 en tant que secrétaire général adjoint de la présidence, juste après l’élection de François Hollande. Il fait donc ses tout premiers pas en politique directement à l’Elysée sans pour autant être connu du public.

 Cette ascension fulgurante est surtout due à sa capacité à se faire remarquer par les "bonnes personnes", sa capacité à servir les puissants et à se faire apprécier par eux. Nous ne voyons dans tout cela nulle trace de la manifestation d'une grande intelligence ni d'un quelconque mérite. Emmanuel Macron n'est qu'un lèche-botte ordinaire qui réussit un parcours d'arriviste.

Psychopathe

 Comment caractériser la personnalité d’Emmanuel Macron à partir des faits que nous avons observés. Assurément, dès le lycée il apparaît comme ayant un comportement peu ordinaire. Il ne peut pas faire comme tout le monde. Il faut qu’il se fasse remarquer essentiellement par les personnes qui détiennent l’autorité. Il affabule. Il cherche à épater. Il se vante… Que conclure de tout cela ? Est-il mythomane voire psychopathe ou est-ce un simple arriviste ? Nous allons donner plusieurs avis sur cette question afin de laisser à chacun le soin de porter ses propres jugements.

 Commençons par le point de vue du professeur Adriano Sagatori, psychiatre italien (Cf. La vidéo de YouTube intitulée : « Macron est un psychopathe : l’analyse d’un psychiatre italien ») qui s’est exprimé sur ce sujet entre les deux tours de l’élection présidentielle.

« L’analyse que j’ai faite sur Emmanuel Macron provient à la fois des images que j’ai en ma possession et de la biographie dont le candidat se revendique. Le jeune Emmanuel Macron, à l’âge de 15 ans, a subi une grave agression sexuelle de la part de son professeur de français (NDLR Brigitte Trogneux) qui à l’époque des faits avait 39 ans. Au lieu de la vision à l’eau de rose de cette union qu’on pourrait définir grotesquement comme un mariage réparateur (pour réparer le viol), j’y vois plutôt un blocage prématuré du développement d’Emmanuel Macron en pleine adolescence à cause d’une opération de séduction à la fois psychique et physique. Ce qui s’est passé c’est à la fois le dépassement d’un tabou et le dépassement d’une limite. La limite même que prescrit le tabou.

Il en est ressorti comme premier enseignement la conviction que tout est permis. Naturellement, ce sentiment de toute puissance a eu lieu au sein de la bonne bourgeoisie d’Amiens, dans le nord de la France. Si cette union s’était produite dans un milieu ouvrier — milieu qu’Emmanuel Macron méprise profondément — il aurait été détruit. Il aurait dès lors été suivi par les services sociaux tandis que Brigitte Trogneux serait allée en prison. C’est la triste vérité. Nous sommes confrontés à un problème de type pédophile.

Une fois le tabou brisé, l’idée d’omnipotence, propre à chaque enfant, s’est trouvée encouragée jusqu’à dépasser le propre chevauchement de sa personnalité. Cette dernière est renforcée par des avantages intellectuels indéniables qui lui font extrapoler ses limites personnelles. Le paradoxe veut qu’il semble pathologiquement normal mais nous sommes en plein narcissisme.

Depuis sa jeunesse, Macron nourrit une ambition hors-norme. Il a besoin du regard et de l’admiration des autres pour compenser un complexe d’infériorité. Nous sommes donc confrontés à trois paradigmes qui définissent un certain type de personnalité.

    1. L’idée qu’il n’existe pas de limite ;
    2. Un sentiment d’omnipotence qui s’est révélé dès l’enfance mais qui est encore plus présent à l’âge adulte ;
    3. Un narcissisme qui peut être défini comme malveillant.

Ces trois paradigmes structurent ce qu’on appelle une psychopathie. Nous sommes en effet confrontés à un individu qui, en ce qui concerne l’organisation psychique, est parfaitement définissable comme psychopathe.

Le mot psychopathe n’est pas une insulte. Une grande psychanalyste américaine comme Nancy Mac Williams explique textuellement qu’un psychopathe peut atteindre les plus hauts niveaux de l’Administration américaine. Un psychopathe est bien sûr un déviant mais s’il est bien organisé d’un point de vue social, culturel, etc. Il peut aussi atteindre les sommets dans les domaines de la politique, la finance… C’est le cas du profil d’Emmanuel Macron.

La personnalité du psychopathe est caractérisée par un nombre infini d’item — disons : des points de référence — Par exemple, Macron a :

  • Une fascination pour le superficiel ;
  • Une capacité d’attraction hors-norme ;
  • Un malaise dans la confrontation que nous voyons bien dans ses crises d’hystérie au moment où l’admiration pâlissante souligne les faiblesses de son identité. Cette hystérie est caractérisée par son intérêt pour les mises en scène théâtrales qui ne manquent pas de rappeler coïncidence troublante — son histoire personnelle avec son enseignante séductrice qui lui a appris le théâtre.

Le psychopathe n’est pas digne de confiance mais il réussit à travers la fascination qu’il exerce à convaincre beaucoup d’interlocuteurs. Il n’a aucun remord. Lorsque Macron parle des pauvres ou qu’il insulte les prolétaires du Nord en les réduisant à des fumeurs ou à des alcooliques invétérés, lorsqu’il dénigre les femmes en les rabaissant au rang d’ignorantes, nous revenons dans le discours expliqué par Jacques Lacan.

Macron ne voulait pas le dire mais son inconscient a parlé pour lui car il croît à ce qu’il dit et il ne peut s’empêcher de l’exprimer. Il se défend en modifiant le sens de ses déclarations mais sans jamais exprimer de remord car il ne ressent jamais de culpabilité. Quel est le problème du point de vue psychiatrique ? Quelle est la dangerosité du personnage ?

Je réponds que cela ne fait aucun doute. Comme tous les psychopathes, Emmanuel Macron est particulièrement dangereux. Un intellectuel américain spécialisé dans ce que nous appelons dans notre jargon de psychiatre les « perturbations bien intégrées » chez les notables, a dit textuellement ceci : « les serial killers détruisent les familles alors que les psychopathes en poste au sommet de l’État détruisent les nations. »

Pourquoi Macron est-il dangereux ?

    • Comme tous les psychopathes, il a une haute idée de lui-même.
    • Il n’aime pas la France et il ne lutte pas pour le peuple de France.
    • Il s’aime énormément et il lutte pour maintenir sa fragile identité.

La conflictualité face à Marine Le Pen n’est pas pour lui une conflictualité seulement de niveau politique. Il ne peut accepter qu’une femme apparaissant comme la Marianne, la représentante de la France, soit son antagoniste. Il a besoin d’une mère nourricière. Tout autre relation avec une femme devient difficile à assumer. Cette fragilité est très dangereuse. Comme tous les psychopathes qui travaillent uniquement pour eux-mêmes, il considère les autres comme des instruments pour sa propre grandeur. Cela souligne à quel point la France est confrontée aujourd’hui à un danger avec un candidat de ce genre. »

 Bien évidemment cette analyse est contestée par tous ceux qui défendent le système Macron et ce psychiatre est alors étiqueté comme étant « d’extrême droite ». Certes, il semble bien prendre parti pour Marine Le Pen face à l’échéance du second tour des présidentielles. Mais nous nous méfions de cet étiquetage à « l’extrême droite » apposé sur tous ceux qui s’opposent au système, tous ceux qui sortent de la pensée unique, des dogmes obligatoires notamment les partisans du Brexit ou du Frexit… Il ne nous reste donc qu’à penser par nous même pour juger. Pour commencer nous allons comparer avec le point de vue d’un autre médecin, le docteur Louis Melennec, qui est intervenu dans la discussion faisant suite à la publication sur Agora Vox de l’analyse du professeur Adriano Sagaroti sous le titre : « Macron est un psychopathe : l’analyse d’un psychiatre italien ». Article de Sacha daté du mercredi 3 mai 2017 

 Il commence par porter un jugement sévère sur le professeur Adriano Sagatori : « Ce psychiatre italien est fou, en tous cas à moitié fou, comme beaucoup de « psy. » » Mais il poursuit en donnant sa propre analyse qui n’est guère plus flatteuse pour Emmanuel Macron :

« Ceci étant, nous savions, sans lui, et sans qu’il soit besoin de connaissances particulières en psychiatrie :

  • que M. Macron est immature ; il n’y a aucun jugement moral à porter sur le choix de sa partenaire ; mais il n’est pas vraiment reconnu comme sain, dans notre civilisation, de faire l’amour avec sa maman, cette bonne madame Brigitte Trogneux étant de toute évidence un substitut maternel ;
  • qu’il a un égo surdimensionné ;
  • qu’il est incapable de remords ; 
  • qu’il trahit tous ceux qui l’ont aidé, à commencer par Hollande, si peu recommandable que soit ce personnage aujourd’hui déchu et jugé ;
  • qu’il est incompétent ;
  • qu’il manipule tous azimuts, avec d’ailleurs un talent peu commun de séducteur, qui l’a fait réussir partout, jusqu’à présent.

 

    • Grave : qu’il ne travaille pas pour la France, son pays.
    • Plus grave : qu’il travaille exclusivement pour lui-même.
    • Enfin, qu’il n’a rien obtenu de positif par son « action » désastreuse, au sein du gouvernement, pendant ces trois dernières années. Il va continuer dans le même sens, et n’aura aucun regret de ce qu’il aura fait.

Ces trois derniers points sont d’une importance extrême dans le débat actuel. Le personnage, en effet, apparait à beaucoup comme pathologique. Il a manipulé tout le monde, et va continuer, selon sa propre logique. Ce n’est pas un homme adulte. C’est un enfant attardé.

Attali, Berger et autres ont été « roulés » comme tous les autres. Il les a manipulés. C’est tant mieux. Ils l’ont mérité.

J’ai moi-même une longue formation en psychiatrie et en psychanalyse, et ai effectué des milliers d’expertises psychiatriques au cours de ma longue carrière, en particulier au sein de la Cour nationale de l’incapacité (ex-CNT), dont je fus le principal rapporteur pendant six ans. Cependant, il n’est pas besoin d’être psychiatre pour faire ce bilan accablant. Les Français avaient déjà M. Hollande, pire du pire : M. Ayrault. Ils vont continuer à avoir ce qu’ils méritent. »

 Précisons que le Docteur Louis Melennec est ex-consultant près le Médiateur de la République, expert honoraire près la Cour d’appel de Paris, docteur en médecine et en droit.

 Pendant la campagne présidentielle, bien d’autres personnes se sont interrogées sur les aptitudes psychiques d’Emmanuel Macron. Notamment Rama Yade, l’ancienne secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy. Interrogée sur I-Télé, elle avait estimé que les candidats à l'élection présidentielle devraient se soumettre à des tests psychologiques.

"Au-delà de la transparence financière demandée aux candidats à la présidentielle, au-delà des 500 parrainages requis, notre pays devrait ajouter un autre critère, l'équilibre psychologique. Exactement comme pour les pilotes d'avion".

 La journaliste d’I-Télé qui n’en revenait pas, lui avait demandé de préciser si, pour elle, le candidat d’En Marche était fou. Elle avait alors précisé :

"On savait qu'il n'avait pas de programme. Mais on ne peut pas dire le matin que la colonisation est un crime contre l'humanité et s'en excuser le soir. On ne peut pas dire le matin que la Manif pour tous a été humiliée et le soir expliquer qu’on est pour la PMA (Procréation Médicalement Assistée) et la GPA (Gestation Pour Autrui). On ne peut pas dire le matin qu’il faut légaliser le cannabis et le soir dire : tolérance zéro".

 Nous ne pouvons qu’approuver ces observations de Rama Yade mais, n’étant pas, pour notre part, spécialiste de psychologie ou de psychiatrie nous nous garderons de porter des jugements sur les deux points de vue exposés auparavant. Cependant, nous voyons, qu’à propos de la personnalité d’Emmanuel Macron, il y avait lieu de ne pas s’en tenir à la version édulcorée que les mille médias aux ordres nous ont abondamment servie : ce roman à l’eau de rose sur le jeune Macron qui doit surmonter la désapprobation familiale pour assumer un sublime amour avec sa prof…

 

Arriviste

 Nous allons revenir à notre propre analyse. Nous avons vu que dès le lycée Emmanuel Macron avait une relation à l’autorité assez singulière. Il cherchait sans cesse à avoir une relation individuelle avec les profs et les autres adultes de l’établissement. Il se comportait en lèche-bottes par instinct cherchant à discuter seul à seul avec chaque adulte. C’est depuis sa première jeunesse un arriviste. Pour préciser notre pensée nous allons commencer par dépeindre le comportement d’un arriviste prototypique.

 L’arriviste est prêt à n’importe quoi pour réussir. Il n’hésitera pas, s’il le faut, à ramper dans la fange. Il n’a aucune répugnance, aucun scrupule, aucun sens moral. Il ne recule devant rien. Il est prêt à toutes les compromissions. Personne ne pourra le dévier du cap qu’il s’est fixé. Il a une méthode simple mais néanmoins infaillible. Pour chaque échelon à gravir, il procède en deux étapes. Il va d’abord user de toute sa force de persuasion pour rejoindre les castes, les clans et les coteries qui donnent accès aux postes qu’il ambitionne. Ce sont ses terrains de chasse. A force d’expérience et surtout de concentration extrême sur ses objectifs, il s’est forgé une intelligence pratique étonnante pour repérer les groupes influents et au sein de ses groupes les personnes les plus importantes. Il ne s’intéresse qu’à ceux qui peuvent lui être utile. Il se sert d’eux : flatterie, hypocrisie, mensonge, tout lui est bon. Il s’attire leur sympathie mais, en fait, il n’a ni copain ni ami. Toute apparence de lien d’amitié n’est pour lui qu’un investissement dont il compte bien tirer profit. Ses relations sont uniquement des contacts pouvant servir son ascension. Il tisse les liens de son réseau de soutiens, de parrains et de protecteurs sur lequel il s’appuiera à chaque étape de sa progression. Il commence par choisir la personne qui pourra l’introduire dans les cercles réservés. C’est sa première proie. Il élabore les stratagèmes qui vont lui permettre de l’approcher puis de la séduire. Quand il a réussi à pénétrer dans la place forte, il passe à la deuxième étape. Il repère les vrais décideurs et il commence à se placer. Maintenant, il sélectionne sa seconde proie : celui qui va lui trouver un poste. Il use de son charme afin d’obtenir satisfaction. Il est expert et prodigue dans le cirage de pompes autant qu’il est économe de son travail. Il recherche sans arrêt le « bon coup » qui, sans lui demander trop d’effort, lui permettra de se faire remarquer. Au besoin, il s’approprie sans vergogne les idées ou le travail d’un de ses « amis ». Il repère aussi ses concurrents et essaie même d’entrer en relation avec eux pour connaître leurs intentions afin de leur couper l’herbe sous le pied. Il a un goût prononcé pour la manigance et l’intrigue. Il sait discréditer ceux qui lui font obstacle. La trahison n’a rien pour lui d’immoral : c’est plutôt un grand art qu’il pratique avec délectation. Il est particulièrement fier de tous les coups fourrés les plus sordides qui lui permettent de se hisser vers le pouvoir.

 Au fil de ses succès, l’arriviste se transforme. On peut décrire la mutation qui s’opère en citant des passages de « Bel Ami » de Guy de Maupassant. Le changement se sent d’abord

« dans la parole plus hautaine (…) dans son geste plus insolent, dans ses affirmations plus hardies, dans sa confiance en lui complète. »

et il se termine en apothéose :

« Il était devenu, un des maîtres du monde, un de ces financiers omnipotents, plus forts que des rois, qui font courber les têtes, balbutier les bouches et sortir tout ce qu’il y a de bassesse, de lâcheté et d’envie au fond du cœur humain ».

 A chaque nouvel échelon qu’il gravit, l’arriviste ne veut être redevable envers personne. Il veut donner l’impression, et sans doute se convaincre lui-même, qu’il a réussi par sa propre force, son mérite. Il se débarrasse donc de ceux qui l’ont aidé. Sa stratégie à leur égard est toujours la même : il les repère, il les approche, il les séduit, il les utilise puis il les jette.

 L’arriviste qui réussit est assurément plus un pervers qu’un surdoué.

 Nous avons vu que, pour réussir son parcours, il s’est tour à tour appuyé sur Jean-Pierre Jouyet, Jacques Attali et François Hollande. Gageons qu’il les a déjà tous jetés depuis un bon moment.

 Cependant, il ne jettera pas de sitôt ceux qui l’intéressent vraiment. Ce sont les milliardaires... (à suivre)


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • Laconique Laconique 6 novembre 16:44

    Emmanuel Macron sera réélu.


    • CLOJAC CLOJAC 6 novembre 18:29

      @Laconique
      « Emmanuel Macron sera réélu. »

      Expression de dépit ou wishful thinking ?


    • gaijin gaijin 7 novembre 09:58

      @CLOJAC
      bien sur qu’il risque fort d’être réélu l’emprise des merdias de masse est tellement forte sur le plus grand nombre que « moi ou le faschisme » ça va encore matcher
      pendant ce temps là les vrais opposants seront privés d’antenne et laminés ....
      mais pour mémoire la modification de la loi sur le temps de parole elle date de hollande ....et la dérive sécuritaire a commencé sous sarkozy
      face a l’orage qui vient les élites préparent le terrain


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 17:25

      Et pourquoi pas « pervers-narcissique » ?

      Isabelle Nazare-Aga qui a écrit plusieurs ouvrages sur les manipulateurs de tous poils estime qu’il faut qu’une personne corresponde à au moins 14 des 30 comportements caractéristiques suivants pour qu’on puisse parler de perversion narcissique :

      1. Culpabiliser les autres 
      2. Exiger la perfection de la part des autres, 
      3. Exploiter les sentiments moraux des autres 
      4. Remettre en cause la compétence, la personnalité et les qualités des autres afin de créer le désarroi et, après, les juger
      5. Jalouser tout le monde 
      6. Recourir aux flatteries, aux cadeaux et aux services rendus 
      7. Se poser en victime 
      8. Ne s’estimer jamais responsable de rien 
      9. Ne pas énoncer clairement ses sentiments, ses opinions, ses besoins ni ses demandes 
      10. Répondre toujours de manière évasive
      11. Changer de sujet sans transition au cours d’une conversation 
      12. Eviter ou quitter les réunions et les entretiens
      13. Utiliser des moyens indirects, tels qu’autrui, pour faire passer ses messages 
      14. Invoquer des raisons logiques pour faire passer ses demandes d’emprise 
      15. Déformer, interpréter les propose d’autrui
      16. Refuser la critique et nier les évidences
      17. Recourir parfois au chantage et aux menaces implicites
      18. Créer des conflits dans le but de manipuler son entourage
      19. Se comporter différemment en fonction des personnes et des situations
      20. Mentir (y compris par omission)
      21. Utiliser l’ignorance de ses vis-à-vis pour faire admettre sa « supériorité 
      22. Etre égocentrique
      23. Non correspondance entre le faire et le dire 
      24. Invoquer l’urgence pour obtenir un avantage d’autrui
      25. Ignorer les sentiments, les désirs, les besoins et les droits d’autrui
      26. Rejeter les demandes en prétendant s’en occuper
      27. Générer des sentiments de malaise, de désarroi 
      28. Parvenir à faire accomplir à autrui des actes non désirés
      29. Atteindre ses objectifs au détriment des autres
      30. Faire l’objet de discussions fréquentes et récurrentes

      Combien de ces trente comportements correspondent à Macron ?


      • Xenozoid Xenozoid 6 novembre 17:32

        @Séraphin Lampion

        c’est la liste des assurances a souscrire ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 17:46

        @Xenozoid

        c’est la liste des pièces détachées du kit à monter soi-même si on veut que son fils soit président de la république


      • Xenozoid Xenozoid 6 novembre 17:50

        @Séraphin Lampion

        macron n’est pas psycopathe,il a été dresse pour etre esclave,comme beaucoup


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 17:56

        @Xenozoid

        comme la reine dans une ruche d’abeilles...


      • Yaurrick Yaurrick 6 novembre 19:12

        @Séraphin Lampion
        Cette liste est applicable à pas mal de nos concitoyens.. et pas uniquement des politiques.


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 novembre 19:40

        @Séraphin Lampion
        Je ne suis pas spécialiste de psychopathologie mais au vu d’ouvrages de vulgarisation (citation ci-dessous) il semble bien qu’il y ait beaucoup de points commun entre les psychopathes et les pervers narcissiques mais aussi quelques différences.

        "Psychopathes et pervers narcissiques partagent nombre de traits communs, y compris un manque de remords ou d’empathie envers autrui, une absence de culpabilité ou de capacité à assumer la responsabilité de leurs actions, un mépris des lois et des conventions sociales ainsi qu’un penchant à la violence. Et aussi, pour l’une et l’autre catégorie, une caractéristique fondamentale : leur nature fourbe et manipulatrice. Mais comment peut-on les distinguer ?

        Les pervers narcissiques sont en général moins stables sur le plan des émotions et davantage super-impulsifs. Leur conduite tend à être plus erratique que celle des psychopathes. En commettant des délits – violents ou non –, les pervers narcissiques agiront davantage par compulsion. Et ils manqueront de patience, en se livrant plus facilement à une action impulsive, péchant ainsi par absence de préparation.

        Les psychopathes, eux, vont planifier leur délit dans le moindre détail, en prenant des risques calculés pour éviter d’être repérés. Les malins laisseront peu d’indices risquant de conduire à leur découverte. Les psychopathes ne se laissent pas emporter par le moment immédiat et, par conséquent, commettent peu de fautes."


      • Xenozoid Xenozoid 6 novembre 19:50

        @Séraphin Lampion

        comme la reine dans une ruche d’abeilles...

        laisse moi deviné ,un nid de Scizophréne et Neurasténiques ?


      • Samson Samson 6 novembre 20:13

        @Séraphin Lampion
        Pervers narcissique et manipulateur ! C’est à mon sens une redoutable forme de psychopathie !


      • Albar Albar 6 novembre 20:36

        @Séraphin Lampion

        Une image vaut mille mots

        https://youtu.be/DrdNl2EP4zc


      • lloreen 7 novembre 10:50

        @Albar
        Le FRIC est un bel exemple de ces réseaux de noyautage qui ont permis à Monarc de s’installer dans le fauteuil de leur filiale française.


      • lloreen 7 novembre 10:55

        @lloreen
        Un autre bel exemple de ce réseautage permettant une gigantesque entreprise de détournement de fonds figure dans ce lien. La vidéo est censurée par youtube, bien évidemment...mais émerge de temps à autre de l’oubli programmé.
        Le casse du siècle de la taxe carbone.
        https://www.dailymotion.com/video/x727494


      • Buzzcocks 6 novembre 17:29

        Arriver au pouvoir sans manipuler, tuer, faire des coups de pute, ça semble quand même assez difficile. Caracalla a tué son propre frère Geta pour être seul empereur, ce pauvre Caracalla étant à son tour assassiné par un soldat de Macrin (et non Macron) qui prit alors le pouvoir.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 novembre 17:43

          @Buzzcocks

          Les Macrons sont un peuple géorgien mentionné par Hérodote comme tributaire du Grand Roi.

          Macron (peut-être du grec makros : « long ») est aussi un surnom porté par plusieurs personnes dans l’Antiquité, notamment :

          • Macron, un peintre de vases grec du début du Ve siècle av. J.-C. ;
          • Naevius Sutorius Macro, dit Macron, un préfet du prétoire romain du ier siècle ;
          • Ptolémée Macron, un gouverneur de Chypre du IIe siècle av. J.-C.

        • lloreen 6 novembre 18:29

          Macron est un acteur jouant le rôle du « président de la République » pour les spectateurs qui n’ont toujours rien compris à la pièce de théâtre...Les autres commencent lentement mais sûrement à comprendre le fond du problème...
          La vidéo suivante donne un aperçu sommaire de l’entrée du terrier...sans attaquer le travail de spéléologue nécessaire à comprendre le système dans son ensemble.

          La vidéo livre des informations très intéressantes concernant Black Rock et ceux qui participent au festin dont le grand-duc Jean du Luxembourg (paradis fiscal et patrie de l’escroc Juncker ) qui fait partie d’une des lignées de la noblesse noire (Farnese), lié à d’autres dont la famille royale belge et hollandaise...lesquels sont à la tête du Benelux...
          https://www.youtube.com/watch?v=BVlhj6Jvmww


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 novembre 19:52

            @lloreen
            C’est pas mal comme vidéo mais j’ai surtout l’impression que vous faites de la pub pour quatre ou cinq potes qui ont voulu faire un bon coup en se mettant à l’entrée de Black Rock. En discutant entre eux, ils nous livrent quelques saines infos.
            Je ne porte pas de jugement sur le style. Certains me reprochent d’écrire des articles un peu longs voire trop longs. Leur style de communication passe peut être mieux.


          • lloreen 6 novembre 20:35

            @Jean Dugenêt
            "j’ai surtout l’impression que vous faites de la pub pour quatre ou cinq potes qui ont voulu faire un bon coup en se mettant à l’entrée de Black Rock. "

            Si c’est votre impression j’en suis désolée pour vous.


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 novembre 21:28

            J’ai peut-être exagéré. Ce que j’ai dit peut passer pour une accusation si vous le prenez au pied de la lettre. Ce n’est pas ce que j’ai voulu faire. Avec mes excuses.


          • lloreen 7 novembre 09:14

            @Jean Dugenêt
            Je ne l’ai pas perçu comme une accusation mais plutôt pour un manque flagrant de discernement dans la mesure où ces personnes se rassemblent en constituants et font un gros travail d’information à l’intention de leurs concitoyens.

            Les allemands l’ont fait le 4 avril 2016
            https://bundesstaat-deutschland.com/

            Cette entreprise de démolition des états a commencé dès 1870 en Allemagne et a débouché sur les crises actuelles.


          • JBL1960 JBL1960 6 novembre 18:48

            Article fort intéressant, car on apprend des choses, et pour avoir énormément lu ou vu sur ce personnage, qu’effectivement, on pressentait et psychopathe et arriviste.

            Alors, je savais par exemple qu’il avait écrit un « mémoire » sur Machiavel, mais pas qu’il avait écrit un livre sur la période méso-américaine . Alors, on pouvait s’en douter car interrogé sur l’état de la France, Emmanuel Macron répond… en évoquant son propre destin. Exceptionnel, forcément : « On vit la Renaissance. Notre civilisation peut disparaître, elle est peut-être déjà morte. Je suis peut-être le dernier aztèque qui gigote".

            Non, pas étonnant que cette chèvre fasse référence à une société amérindienne étatique ! Ça aurait été plus surprenant qu’il fasse référence aux Iroquois, Lakota, aux Natifs quoi… Il aurait pu aussi choisir les descendants d’un autre empire étatique les Mayas, dont les descendants aujourd’hui… sont les zapatistes du Chiapas ! ICI.

            Je lui rappelle juste à Manu, que le dernier Empereur Aztèque s’appelait Moctezuma ou Montezuma II et que sa fin de règne fut pas vraiment terrible. Alors, les descendants des colons/envahisseurs/exterminateurs sont toujours les occupants illégaux des Amériques, mais aussi bien Trump, que Macron et que la MINORITÉ BLANCHE toujours aux manettes et qui entend bien le rester, devraient tout de même considérer les descendants des Natifs, Nations premières pour ce qu’ils sont, à savoir les seuls légitimes à vivre en leurs Terres, jamais cédé et ce qui est loin d’être le cas.

            Macron sera peut-être réélu comme il est dit plus haut, mais faudra pas venir chouiner après ça...

            JBL


            • Samson Samson 6 novembre 20:07

              @JBL1960
              « Alors, je savais par exemple qu’il avait écrit un « mémoire » sur Machiavel, ... »
              Je doute franchement que hors fanfaronner et flatter son égo surdimensionné il ait pu saisir grand chose de toute la subtilité de pensée de Machiavel, humaniste républicain et grand défenseur de la puissance de L’État, là où lui même n’est qu’un petit gestionnaire attaché au démembrement des institutions républicaines, pour mieux livrer vive Marianne à l’appétit des hyènes ! smiley


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 novembre 21:07

              @Samson
              Je crois qu’il fallait comprendre que c’était de l’humour, du second degré...
              Moi j’ai compris que quand il n’a pas la solution à un problème de math, il sait tout de même comment il faudrait faire pour l’avoir.


            • ricoxy ricoxy 6 novembre 18:58

               

              « L’art de la négociation... on y apprend d’une certaine façon aussi des techniques de [… ] de manipulation de l’opinion » L’art de la négociation ? Ça me rappelle un titre de bouquin (The art of deal) du regretté Donald Trump.

               

              Décidément, ils se rejoignent tous.

               


              • lloreen 6 novembre 19:15

                Les faits parlent d’eux-mêmes...Ces personnages font partie d’un syndicat international du crime organisé qui a infiltré tous les centres de pouvoirs, les institutions et placé leurs complices aux postes clé afin de régner sans partage sur les nations qu’ils colonisent les unes après les autres.

                https://www.youtube.com/watch?time_continue=881&v=XIKpfMv97qc


                • Kapimo Kapimo 7 novembre 13:23

                  @lloreen

                  Oui, sauf que Macron est un mythomane, qui comme le dit l’auteur de l’article finit par croire qu’il a atteint sa fonction de par son mérite et son talent pour le poste (de président). Macron n’est à mon avis contrôlable par personne, il ne roule que pour lui-meme, et il finira par importuner ceux qui l’ont placé là.


                • ricoxy ricoxy 6 novembre 19:29

                   

                  « Il s’attire leur sympathie mais, en fait, il n’a ni copain ni ami. »

                   

                  Cf. cette parole de Lord Palmerston : « L’Angleterre n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts » — formule reprise par H. Kissinger : « Les États-Unis n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts ».

                   

                  Décidément, ils se rejoignent tous.

                   


                  • Samson Samson 6 novembre 19:50

                    Pervers narcissique et manipulateur, ce qui relève d’une redoutable forme de psychopathie ! Si la fort peu réjouissante analyse du professeur Adriano Sagatori pouvait en son temps passer pour « partisane », son indéniable pertinence se voit pour notre malheur chaque jour un peu plus confirmée par les faits !

                    Ne tolérant aucune contestation à sa toute puissance narcissique — séquelle probable de l’abus incestueux (l’inceste étant avec le meurtre un des deux tabous majeurs partagés par toutes les sociétés humaines) qu’il a subi dans sa jeunesse et qui explique tant son immaturité que son immoralité — le giton de Rothschild n’a éprouvé aucune espèce d’état d’âme à endosser pour la postérité l’uniforme de Mutilator 1er, faisant éborgner et mutiler par armes de guerre ces gens qui ne sont rien mais poussent l’outrecuidance jusqu’à se réclamer en Gilets jaunes de leur dignité citoyenne, dans une République pourtant réduite par ses bons soins au statut de « start-up ».

                    Les mains du petit « Monarc » dégoulinent de sang citoyen. Il est urgent de mettre hors d’état de nuire ce dangereux personnage et sa triste clique !!!



                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 novembre 21:38

                      @Samson
                      Il est urgent de mettre hors d’état de nuire ce dangereux personnage et sa triste clique !!!

                      Alors que les Gilets jaunes demandaient à Macron de partir, l’UPR a proposé en décembre un dossier très complet sur les violations de la Constitution, pour destituer Macron, 1 seul parlementaire l’a signé.

                      Alors qu’aux USA, les Démocrates ont engagé une procédure pour la destitution de Trump, visiblement, en France, l’opposition n’a pas l’air de trop s’opposer...

                      Même si la procédure n’aboutissait pas, à cause de la majorité de Députés LREM, les médias, y compris internationaux, auraient été obligés d’en parler, et cela aurait affaibli Macron. On a une opposition en carton bouilli, tout dans la tchatche.


                    • lloreen 7 novembre 10:00

                      @Fifi Brind_acier
                      « Alors qu’aux USA, les Démocrates ont engagé une procédure pour la destitution de Trump ».
                      Il faut vraiment les remercier pour cette magnifique entreprise d’auto-destruction.C’est en effet une brillante démonstration de l’effet boomerang...


                    • Kapimo Kapimo 7 novembre 13:29

                      @Fifi Brind_acier

                      La quasi totalité de la classe politique française obéit aux même maitres, comme le démontre la peur de lancer la procédure de destitution de Macron.

                      Aux USA, c’est la meme chose à part le trublion Trump controlé par personne, comme le confirme la procédure de destitution lancée contre lui et soutenue par la quasi totalité de la superstructure qui contrôle la presse US.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 novembre 19:17

                      @Kapimo
                      Mais aux USA, il commence à y avoir de l’eau dans le gaz de l’Etat profond...
                      Ce qui ne semble pas être le cas chez nous.


                    • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 08:34

                      Macron devrait être interné a la clinique de chez Rothschild , le seul endroit ou l’on peut soigner des personnage de cet acabit , bain de champagne , massage aux lingots chauds , fouettage a l’antenne de langouste, selfies dans la salle des coffres , soirées avec Benalla qui sort de son coffre en érection en criant coucou me revoilou , reportages sur les GJ éborgnés et démembrés , poster de Castaner etc ....


                      • Julot_Fr 7 novembre 08:37

                        Macron n est qu une marionette supplementaire dans le monde politiques occidental. Depuis que les banques ont aquis le monopole sur la creation d argent, elles ont aquis un pouvoir infini pour tirer toutes les ficelles. Ceci dit Macron est un serviteur zele et doue dans sa traitrise envers le peuple francais. Un psycho donc..


                        • lloreen 7 novembre 09:00

                          La seule recette à ce niveau de désastre national est la recette islandaise.

                          Elle se déguste de la façon suivante :

                          http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                          https://www.telerama.fr/monde/la-constitution-islandaise-s-ecrit-sur-les-reseaux-sociaux,70444.php

                          https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20100307trib000484757/referendum-islandais-sur-la-banque-icesave-non-a-plus-de-93.html

                          https://www.latribune.fr/economie/international/l-islande-tourne-definitivement-la-page-de-la-crise-482669.html

                          Les allemands ont également crée leur assemblée constituante puisque la RFA est toujours un été occupé géré par une loi fondamentale et que l’ancienne constitution (Paulskirchen) est encore toujours valide.

                          https://bundesstaat-deutschland.com/

                          Quant aux américains, ils sont en train d’organiser des assemblées jurales dans tous les territoires pour réactiver leur état.


                          • lloreen 7 novembre 09:01

                            Pardon : un état (occupé)


                            • Albar Albar 7 novembre 09:49

                              @lloreen
                              Une réponse possible nous vient de J. Cheminade
                              https://youtu.be/25OHMoacwoI


                            • lloreen 7 novembre 10:29

                              Le réel problème est la privatisation de la création monétaire et cela a commencé en 1913 avec la création de la FED américaine qui est une corporation privée ce qui a abouti à la situation décrite en lien.

                              http://www.wikistrike.com/article-trois-pays-dans-le-monde-dont-la-banque-centrale-n-est-pas-sous-controle-de-rothschild-117634903.html

                              La France est l’exemple abouti du détournement magistral du pouvoir au bénéfice exclusif du cartel bancaire dont le siège se trouve à la City et à Bâle (BRI), deux états souverains comme l’étaient tous les autres avant que ce syndicat international du crime bancaire organisé fonde sur les nations européennes dès la fin de la seconde guerre mondiale, le moment où les Rothschild ont ouvert la brèche en France en installant leurs agents au ministère des finances et en organisant leur élection par l’intermédiaire de leurs réseaux dès Pompidou qui était leur directeur de banque, fut le premier ministre de De Gaulle et fut installé dans le fauteuil présidentiel.

                              Depuis ce temps, tous les ministres des finances furent des agents des Rothschild qu’ils installèrent à la tête de la république française, le dernier ouvertement présenté comme leur associé-gérant étant le président Macron, PDG de leur corporation française.


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 novembre 19:19

                              @Albar
                              Séparer les banques, c’est dans le programme de l’ UPR, mais il faut sortir de l’ UE.


                            • lloreen 7 novembre 11:16

                              L’autre problème majeur est la gestion du capital. Par capital, il faut évidemment bien comprendre qu’il s’agit de la « ressource humaine », capitalisée sous la forme de sécurité sociale, ce qui explique la hargne de l’agent des Rothschild pour la privatiser en s’assurant de son contrôle absolu.Ce capital est géré par les propriétaires de ces banques privées ce qui fait d’eux des criminels contre l’humanité coupables d’esclavagisme et dégradant ce capital (« ressource humaine ») au rang de serfs modernes.


                              • Drugar Drugar 7 novembre 11:34

                                Bonjour Jean,

                                non je ne pense pas que Macron soit un psychopathe. Un arriviste, certainement.

                                Mais c’est surtout, et c’est loin d’être le seul, quelqu’un qui se vautre dans la corruption ainsi que toute sa clique. Il est l’émanation logique de ce qu’est devenu notre société et du système politico-économique qui la pilote et qui est le modèle promu.

                                Il s’agit d’un système mourant et décadent, telle la fin de l’empire romain. Il est difficile de prédire quand aura lieu sa chute définitive, car, évidemment, les tenants de ce système font leur possible pour le faire perdurer le plus longtemps possible. Mais cela ne veut pas dire éternellement et il arrivera un moment ou il sera impossible de faire perdurer cette chose corrompue.

                                Finalement, Macron et ses sbires (ainsi que les autres engeance du systèmes qui pourraient venir après eux) ne sont qu’un mauvais moment à passer, un peu comme une rage de dent ou un furoncle, mais qui finiront par disparaître. Il n’en reste pas moins que c’est une période très désagréable et que ces incapables au pouvoir, font beaucoup de dégâts.

                                Je reste, malgré tout, confiant dans l’avenir. Des forces politiques non corrompues, telles l’UPR et les citoyens de bonne volonté qui s’y associent, sont là pour donner un coup d’arrêt à la corruption généralisée de ce système agonisant et nauséabond et de faire repartir notre pays dans la bonne direction, c’est à dire celle des valeurs de la France : Liberté, égalité et Fraternité !


                                • Andy Capp Andy Capp 7 novembre 12:45

                                  @Drugar

                                  la chute définitive de l’empire romain n’a jamais eulieu
                                  d’une part, le découpage en tranches de saucisson de l’histoire est une aberrationet il vaudrait mieux parler d’« antiquité tardive » que de "haut moyen ^age, car le droit romain a continué et continue de s’imposer et n’est remanié que progressivement
                                  mais d’autre part la structure administrative s’est perpétuée jus qu’aujourd’hui à travers l’église catholique : les diocèses sont les vieilles circonscriptions romaines


                                • Drugar Drugar 7 novembre 14:15

                                  @Andy Capp
                                  Je n’ai jamais dis que l’empire romain n’avais laissé aucun héritage ni aucune trace dans l’histoire. Vous me faites un procès d’intention infondé.


                                • Drugar Drugar 7 novembre 14:49

                                  @Andy Capp
                                  « la chute définitive de l’empire romain n’a jamais eulieu
                                  d’une part »
                                  Bien sur que si : l’empire romain n’existe plus que je sache ? Qu’il reste des traces et un héritage de son passage, je suis d’accord, mais l’empire romain lui-même a totalement disparu.


                                • Tall Tall 7 novembre 14:53

                                  @Drugar

                                  mais l’empire romain lui-même a totalement disparu.


                                  Presque ... il reste la cité du Vatican avec son pape ... héritier culturel de l’ancien ministère de la propagande de Rome


                                • Drugar Drugar 7 novembre 15:07

                                  @Tall
                                  « héritier culturel de l’ancien ministère de la propagande de Rome »
                                  Il s’agit, là encore, d’un héritage, non de l’empire lui-même.


                                • Lugsama Lugsama 7 novembre 15:15

                                  @Drugar

                                  Si vous comptez sur l’UPR pour renverser la table on va pouvoir diner longtemps tranquillement smiley


                                • Drugar Drugar 7 novembre 15:23

                                  @Lugsama
                                  « on va pouvoir diner longtemps tranquillement  »
                                  Vous confirmez donc, à ceux qui en douteraient éventuellement encore, que vous êtes un de ces charognards du système qui gravite en marge des corrompus du pouvoir afin de lécher les miettes. Pathétique...


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 7 novembre 16:57

                                  @Drugar
                                  Bonjour,
                                  Nous sommes assurément dans une période de grande décadence dont nous ne pourrons nous sortir que par un bouleversement qui ne pourra pas se limiter en changeant seulement de gouvernement.
                                  Si le système de l’UE perdure la France va disparaître en tant qu’entité culturelle et ce sera une perte pour toute l’humanité d’autant plus qu’à la suite ce sera aussi l’effondrement de toutes les cultures des pays d’Europe.
                                  Effectivement l’UPR et les gilets jaunes sont deux sources d’espoir. Il faut espérer que le 5 décembre sera le point de départ d’un processus de redressement ou d’une révolution.


                                • Drugar Drugar 7 novembre 17:41

                                  @Jean Dugenêt
                                  En effet.
                                  Je l’espère tout autant que vous, bien que je constate que beaucoup de nos concitoyens soient encore très frileux...


                                • kimonovert 7 novembre 16:18

                                  Tant d’agressivité, c’est suspect, non ?


                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 7 novembre 16:58

                                    @kimonovert
                                    Vous parlez de l’agressivité de Macron, Castaner et consort... je suppose.


                                  • kimonovert 7 novembre 17:45

                                    @Jean Dugenêt

                                    Charte de bonne conduite pour les forums d’AgoraVox L’espace de commentaires présent sous chaque article est un lieu de conversation et de débat. Il permet un échange entre l’auteur de l’article et ses lecteurs. C’est un prolongement de l’article : il permet de l’enrichir avec des informations nouvelles, de le critiquer, et de pointer d’éventuelles erreurs. Pour une bonne tenue des forums, voici quelques règles et conseils à suivre : Règles fondamentales Règle d’or : « Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas AgoraVox comme bouclier pour le faire. » L’absence physique de votre interlocuteur augmente les tensions. Ayez-en conscience et maîtrisez-vous. Même si vous êtes seul devant votre ordinateur, n’oubliez jamais que vous vous exprimez dans une assemblée publique. Toute insulte ou attaque personnelle est proscrite ; Aucun règlement de compte ou provocation n’est toléré ; L’acharnement flagrant contre un auteur ou un commentateur, même en absence d’insulte, est interdit. Tout commentaire qui déroge à ces règles pourra être supprimé ; inutile donc d’y répondre, car votre réponse sera également supprimée. En cas de récidives répétées, le compte pourra également être supprimé. En cas de doléance, adressez-vous directement à la rédaction d’AgoraVox par mail. Les forums n’ont pas cette vocation. Par ailleurs : Les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, négationnistes, sexistes ou en général contraires à la loi ne sont pas acceptés. L’usurpation d’identité est interdite, ainsi que l’utilisation de comptes multiples. La publicité et le prosélytisme n’ont pas leur place dans les forums. Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum. Les interventions organisées par des groupes, pour détourner et empêcher les discussions constructives dans les forums sont proscrites. La répétition de ce type d’abus peut entraîner la fermeture d’un compte et la suppression des éventuels articles ou commentaires déjà publiés. Conseils pour faciliter la conversation : Evitez le hors-sujet, concentrez-vous sur le sujet de l’article. Les commentaires étant le prolongement de l’article, les règles en vigueur sur celui-ci s’y appliquent aussi : vérifiez la source des informations que vous postez afin d’éviter la désinformation et les rumeurs, citez vos références. Ne perdez jamais de vue que vos commentaires resteront archivés sur la Toile, associés à votre nom ou pseudo, et pourront être retrouvés via les moteurs de recherche : ne soyez donc pas impulsifs, réfléchissez avant de poster. Sachez aussi que des informations sur votre connexion (notamment l’adresse IP et l’adresse e-mail de votre compte) sont stockés et peuvent être utilisés en cas d’actions juridiques. Faites attention à votre orthographe, limitez au maximum l’usage des langues étrangères, et proscrivez le langage SMS. Votre but : être compris par tous ! Evitez les MAJUSCULES : elles donnent l’impression que vous criez et dissuadent les autres de vous lire. Evitez autant que possible les commentaires lapidaires, du genre « salut », « coucou », « d’accord », « pas d’accord » etc. Les échanges ont besoin d’être alimentés par des remarques et réflexions construites. Lorsque vous répondez à un commentaire, pensez à le citer suffisamment afin d’être bien compris. Si la participation des rédacteurs aux commentaires de leurs articles est la bienvenue, elle n’est pas obligatoire. Ne leur reprochez donc pas de ne pas répondre à vos questions. Chacun est libre de participer selon son désir et sa disponibilité. L’auteur de l’article est soumis aux mêmes règles de bonne conduite que les commentateurs sous son article. Le respect de ces règles élémentaires permettra au plus grand nombre de participer sereinement au débat, et de se faire entendre sur AgoraVox. (Version 1.0)

                                    Charte inspirée, entre autres, de la Nétiquette ainsi que de la Nethique.

                                     


                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 7 novembre 19:18

                                    @kimonovert

                                    « Tant d’agressivité, c’est suspect, non ? »

                                    Voilà le seul commentaire que vous trouvez à faire et non satisfait que je vous demande de préciser de qui vous parlez vous m’envoyez la charte de bonne conduite. Après cela vous allez peut-être me qualifier, à défaut de m’insulter, de diverses déviances psychiques.
                                    De quoi voulez vous que nous discutions. Mon article ne vous plait pas. Certes, il n’est pas fait pour cela. Pourtant il ne fait état que de faits avérés. Les citations que j’aie produites (toutes vérifiables) dans la première partie ne viennent que des amis de Macron. J’ai par ailleurs publié des rapports de tierces personnes en laissant le soin au lecteur de faire son choix. Qu’avez vous à redire ? Rien. Je comprends alors que vous ne puissiez réagir que comme vous le faites.
                                    La vérité que j’exhibe sous vos yeux déclenche chez vous les phénomènes classiques des dissonances cognitives.
                                    Donc, vous disiez que tant d’agressivité c’est suspect. Non ?


                                  • ETTORE ETTORE 7 novembre 16:18

                                    Macron n’est qu’un cireur de bottes.

                                    Et ne brille qu’avec le reflet des pompes qu’il a astiqué.

                                    Point barre !


                                    • kimonovert 7 novembre 17:37

                                      Il s’agissait d’un système mourant et décadent appelé le mur de Berlin. Il était difficile de prédire quand aurait lieu sa chute définitive, car, évidemment, les tenants de ce système faisaient leur possible pour le faire perdurer le plus longtemps possible. Mais cela ne voulait pas dire éternellement et il arriva un moment où il fut impossible de faire perdurer cette chose corrompue. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mur_de_Berlin


                                      • kimonovert 7 novembre 17:49

                                        Il s’agissait d’un système mourant et décadent appelé le rideau de fer. Il était difficile de prédire quand aurait lieu sa chute définitive, car, évidemment, les tenants de ce système faisaient leur possible pour le faire perdurer le plus longtemps possible. Mais cela ne voulait pas dire éternellement et il arriva un moment où il fut impossible de faire perdurer cette chose corrompue.  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rideau_de_fer


                                        • kimonovert 7 novembre 17:51

                                          Il s’agissait d’un système mourant et décadent appelé le PCUS. Il était difficile de prédire quand aurait lieu sa chute définitive, car, évidemment, les tenants de ce système faisaient leur possible pour le faire perdurer le plus longtemps possible. Mais cela ne voulait pas dire éternellement et il arriva un moment où il fut impossible de faire perdurer cette chose corrompue. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Chute_des_régimes_communistes_en_Europe


                                          • kimonovert 7 novembre 17:53

                                            Il s’agissait d’un système mourant et décadent appelé l’URSS. Il était difficile de prédire quand aurait lieu sa chute définitive, car, évidemment, les tenants de ce système faisaient leur possible pour le faire perdurer le plus longtemps possible. Mais cela ne voulait pas dire éternellement et il arriva un moment où il fut impossible de faire perdurer cette chose corrompue. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dislocation_de_l’URSS


                                            • kimonovert 7 novembre 18:48

                                              Messages précédents pour actualisation des collapsus !


                                              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 7 novembre 19:25

                                                @kimonovert
                                                Décidément, après avoir sorti la charte de bonne conduite vous faites tout pour pourrir le débat. Vous envoyez quatre ou cinq fois des copier/coller du même message. Pourquoi pas cinquante pendant que vous y êtes. D’autant plus que ce message et sans aucun rapport avec l’article. Je suis pour ma part complètement d’accord avec ce que dit ce message. Pour couronner le tout vous ne trouvez rien d’autre à sortir qu’un message prototypique de ce que la charte de bonne conduite interdit.
                                                Non seulement vous n’apportez rien au débat mais vous vous déconsidérez.


                                              • Kapimo Kapimo 7 novembre 22:11

                                                Merci à l’auteur pour cet article documenté et équilibré.

                                                Macron est un menteur hors catégorie, mais surtout on voit bien qu’il n’éprouve pas d’empathie pour les gens du commun qu’il croise, meme si sa mégalomanie le pousse à parfois discuter très longtemps pour convaincre l’autre de la justesse de son point de vue (Macron veut etre admiré et ne supporte pas l’échec). Il sait par contre parfaitement lécher les pied des puissants en toute décontraction, avec l’aisance de celui qui est certain de son charme. Oui, cela ressemble beaucoup à l’attitude d’un psychopathe.

                                                Toute sa vie s’est déroulé dans un cocon élitiste, et il n’a jamais eu à affronter en tant qu’élu des administrés mécontents. L’analyse d’Emmanuel Todd mes semble assez juste, Macron est immature et nous avons un dirigeant-enfant, capricieux et imbu de lui-meme.

                                                En fait, au-delà de son manque d’empathie et de son narcissisme, un incapable.


                                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 8 novembre 18:54

                                                  @Kapimo
                                                  Bonjour et merci,
                                                  Vous parlez de l’analyse d’Emmanuel Todd sans donner plus de précision ni de référence. Pour le peu que j’aie comme renseignements ce qu’il dit me semble assez juste. Il observe chez Macron une « jouissance à humilier les faibles ». Il parle aussi de l’omniprésence dans le cercle restreint du macronisme d’un discours méprisant et violent qui trouve d’ailleurs sa pleine réalisation dans l’affaire Benalla avec le matraquage de la Contrescarpe. Observons d’ailleurs que autant les discours que les faits sont en contradiction avec la « bonne éducation » censée ressortir de son milieu et qu’il y a dans tout cela une certaine perversité à s’affranchir de tabous en affirmant sa toute puissance. Sans être spécialiste de psychologie chacun perçoit qu’il est hors norme et assurément pervers. Je ne me prononcerai pas sur sa sexualité, dont je n’ai que faire, mais ses exhibitions avec les jeunes gens torses nus et les androgynes de la fête à l’Elysée sont pour le moins d’un goût douteux de la part d’un président de la république. Il y a-t-il aussi chez lui un plaisir, dans ces cas là, à montrer qu’il s’autorise à transgresser toutes les normes ? N’est-il pas tout simplement sévèrement dérangé du ciboulot ?
                                                  Nous avons assurément un président hors normes.


                                                • Fanny 8 novembre 00:47

                                                  S’agirait-il d’un extraterrestre parmi nous ? Je m’en vais poser la question à Jean-Claude Bourret, spécialiste des exoplanètes qui aurait un flair infaillible pour les détecter.

                                                  Le soupçon vient du fait qu’il a été mis en selle par un autre être d’exception, J.Attali (un membre du club ? cf. JCB).

                                                  Ces deux-la, outre leurs capacités exceptionnelles, partagent un trait commun : un besoin impérieux de proximité avec les maîtres (que les cancres nomment vulgairement « lèche cul »). C’est ainsi en tout cas qu’apparaissait Attali au Lycée Janson (Paris XVI ème) dans les années 50/60 (témoignage d’un de mes amis qui était avec lui en terminale).


                                                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 8 novembre 01:25

                                                    @Fanny

                                                    tu m’ oblige a cramé ma couverture , 
                                                    scoop nous somme les martiens , ce sont bien eux les natif ...

                                                    RDV au prochain 20H 


                                                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 8 novembre 01:48

                                                    @Fanny
                                                    fallait quand meme etre gonflé pour associer croix gammé et etoile juive ...
                                                    https://www.youtube.com/watch?v=pjuV9E57QTY


                                                  • ETTORE ETTORE 8 novembre 10:35

                                                    @Cyrus (TRoll de DRame

                                                    La Svatika est un symbole hindou présent dans de multiples temples et, est un symbole de bon augure.
                                                    C’est aussi un symbole cosmique représentant le mouvement perpétuel.
                                                    On le retrouvait sur le blason de certains Samouraï.
                                                    Chez les slaves aussi.
                                                    Triskell Breton, Identique à celui de la Sicile, sur le drapeau de l’ile de MAN.
                                                    Quand à l’Etoile de David.....elle appartenait déjà des cultures millénaires avant de devenir le symbole, bien tardivement, du Judaïsme.

                                                    Rien à voir avec ce qu’en à fait Adolff.
                                                    Mais l’illuminé de service Raëlien, Vorihlon se porte bien.....en Suisse !


                                                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 8 novembre 13:54

                                                    @ETTORE

                                                    Bien sur il ne faut pas melanger ces symbole uniquement avec les delire nazi .
                                                    ni avec ceux du judaisme.

                                                    Avec la grande robe , le chignon , et les adepte bien heureux , cette association de symbole est etrangement polemique et marketing ...

                                                    Passer du marketing auto , au marketing religieux je crois que ca merite quand meme une ligne dans les livre d’ histoire smiley

                                                    Desolé si mes propos sur le symbolisme pouvait paraitre offensant :)


                                                  • eau-pression eau-pression 8 novembre 09:57

                                                    E.Macron recevant M.Gassama à l’Elysée, c’était symboliquement, le président employé de banque qui mariait Marianne au Bon Sauvage.

                                                    Un pinailleur du coin m’a dit que je psychotais sur cet épisode du début du quinquennat. Désolé, pour avoir souvent évoqué cette affaire en direct depuis, je sais à la réaction des gens que la folie n’est pas de mon côté. Ce n’est pas un raté des médias style Dupont de Ligonès.

                                                    Non, à cette occasion, le pouvoir a de façon impudique prétendu à son droit à la manipulation. Quelle que soit la reconstitution que vous tentiez de la réalité, on en arrive à cette conclusion. Car il est un fait avéré, c’est que jamais on n’a vu un geste officiel pour gommer cette évidence que le scénario proposé est impossible.

                                                    Les gens, en général, biaisent en ne retenant que le message du courage, de l’altruisme récompensés. Acte courageux certes, mais pas plus que ce que font les pompiers N fois dans leur vie, et pour ça on les gaze ...

                                                    Si on ne croit pas au scénario de la chute préalable, pourquoi s’obstiner ? Susceptibilité excessive ? Si vous le voyez, ne lisez pas plus loin.

                                                    Plaçons nous donc dans l’hypothèse d’un montage (harnais ou autre artefact).

                                                    Première possibilité : il n’était pas préparé au niveau présidence, les services de com à l’affût du buzz se sont précipités sur l’occasion. Quand ils se sont aperçus du fake, ils n’ont pas voulu reconnaître qu’ils s’étaient faits baiser, et ont étouffé l’affaire grâce à leur pouvoir sur les médias. Hypothèse recevable, mais qui n’absous pas le citoyen moyen d’accepter cela.

                                                    Deuxième possibilité : il était préparé au niveau présidence, dans le cadre de la propagande pro-migration de l’époque, et comme piège à racistes. C’est tout à fait imaginable. No comment. Tant d’épisodes similaires (DSK par ex) nous ont vaccinés. Perso, je crois que dans ce cas, une opposition digne de ce nom aurait dû mettre en exergue le foutage de gueule. Quand on voit le succès de l’UPR dans sa demande de destitution autrement plus motivée ...

                                                    Mais vous parlez de la psychologie d’EM et bien peu de son couple. Or, ceux de la génération de Brigitte se souviennent de la fascination dans sa jeunesse pour le noir super danseur et amant irremplaçable. Une amie m’avait même confié : on m’a déconseillé de coucher avec un noir, parce qu’après je ne trouverais plus aucun plaisir avec un blanc.
                                                    Exagération sous l’effet de la mode, comme la recherche d’extase dans la musique gitane pour la génération précédente. Mais cette mode, liée à une libération sexuelle qui se cherche encore, on peut imaginer que Brigitte en porte la nostalgie. Peut-on même dire que le Bon sauvage rousseauiste faisait le singe dans la pyramide lors de l’intronisation d’EM ? Je pense que ça ferait rire des noirs de ma connaissance.

                                                    Au final, cet épisode, avant les gays sur les marches de l’Elysée, révèle aussi l’influence de Brigitte sur la formation psychologique d’Emmanuel. Caricature que de se faire homosexuel pour satisfaire une femme ?


                                                    • eau-pression eau-pression 8 novembre 09:58

                                                      @eau-pression
                                                      Ce post était le soixante-neuvième. Le hasard a répondu.


                                                    • pemile pemile 8 novembre 10:31

                                                      @eau-pression « Plaçons nous donc dans l’hypothèse d’un montage (harnais ou autre artefact). »

                                                      Avant de poser une hypothèse, il faut un peu l’étayer, non ?


                                                    • eau-pression eau-pression 8 novembre 10:52

                                                      @pemile
                                                      Soit @pemile est un fake, un bot chargé ici de ramener toute discussion au raz des pâquerettes, ce que s’il était réel on appellerait un casse-couilles, avec nuance péjorative, alors opposons lui les barbelés de l’indifférence.

                                                      Soit sous le pseudo @pemile il existe un individu humain, et alors je peux supposer que son acharnement à nier l’intérêt de réfléchir à l’épisode Gassama, c’est pour satisfaire sa femme qui elle a compris depuis bien longtemps mon interprétation finale.


                                                    • pemile pemile 8 novembre 13:01

                                                      @eau-pression « je peux supposer que son acharnement à nier l’intérêt de réfléchir à l’épisode Gassama »

                                                      Il me semble que pour « réfléchir » il faut d’abord disposer d’informations, ce qui n’est manifestement pas cotre cas !

                                                      « c’est pour satisfaire sa femme qui elle a compris depuis bien longtemps mon interprétation finale. »

                                                      Ne quittez pas, je vous la passe, elle est experte pour calmer les abrutis smiley


                                                    • Eric F Eric F 9 novembre 16:02

                                                      @eau-pression
                                                      il est vrai qu’on n’a jamais eu le fin mot de l’histoire sur l’enfant volant qui se raccroche deux étages plus bas (le plus probable est qu’il a enjambé la balustrade sur laquelle on l’a vu accroché). L’escaladeur est peut-être authentique, mais le voisin sur sa terrasse avait déjà agrippé l’enfant. Il y a eu de la récupération évidente politico-médiatique, et l’hypothèse d’une mise en scène ne peut 
                                                      pas totalement être exclue (je verrai alors plutôt un lobby pro-migrant que les spin doctors élyséens).


                                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 novembre 18:38

                                                      @Eric F
                                                      Bonsoir,
                                                      Le plus probable me semble être que l’enfant a enjambé la balustrade sur laquelle on l’a vu accroché. Les voisins sont venus lui porter secours. Ils l’ont agrippé mais ne pouvaient pas faire plus car leur balcon était séparé par une cloison de celui où était l’enfant. L’intervention de l’escaladeur est authentique.
                                                      Il me parait tout simplement normal que le sauveteur ait été félicité et récompensé. Bien évidemment cela a fait un peu de pub à Macron mais il se serait passé la même chose avec un autre président. Je ne pense pas qu’il faille chercher plus loin.


                                                    • Eric F Eric F 9 novembre 19:02

                                                      @Jean Dugenêt
                                                      dans la vidéo, on voit que l’enfant s’est lentement approché du balcon voisin (il est assez remarquable dans sa maitrise de la situation), et le voisin venait de lui attraper la main lorsque l’escaladeur est parvenu à cet étage et a pu saisir l’enfant. Le plus probable (quoique pas certain à 100%) est que cette escalade soit authentique, mais il y a eu une instrumentalisation politico-médiatique style « accueillons sans restriction les migrants, puisqu’ils sauvent nos enfants », en plus du côté romanesque de la chute de deux étages.


                                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 novembre 21:39

                                                      @Eric F
                                                      Je suis d’accord avec vous sur les faits.
                                                      Je crois qu’une « instrumentalisation politico-médiatique » a été ressentie par ceux qui font du problème des migrants toute une question politique qui devrait trouver sa solution en France alors qu’à l’évidence le problème ne vient pas de là.
                                                      En plus, en général, ceux qui voient un problème majeur dans cette question sont inconséquents puisqu’ils cherchent une solution française alors que toute la politique française, sur cette question comme sur d’autres, est décidée à Bruxelles.
                                                      La preuve en est que la question des migrants est traitée, pour l’essentiel, de la même façon par Viktor Orban en Hongrie et par Alexis Tsipras en Grèce.


                                                    • eau-pression eau-pression 9 novembre 22:50

                                                      @Jean Dugenêt

                                                      il se serait passé la même chose avec un autre président

                                                      Cet épisode signe la volonté de gouverner par l’émotion, sans prendre le moindre soin du scénario qui déclenche cette émotion. Puisque vous ne vous demandez pas pourquoi personne n’a cherché à corriger le scénario totalement improbable servi initialement par les médias et repris par la justice, je ne vais pas insister.
                                                      Si vous rectifiez par vous-même ce scénario, le fake président aura bien peu de souci avec vous.

                                                      Pour ce qui est du poids de Brigitte dans le couple, je crois qu’on le néglige trop. S’il est vraisemblable que F.Mitterand partageait peu sa vision du monde avec sa légitime, le cas actuel apparait très différent. Avis de provincial, certes.


                                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 10 novembre 08:16

                                                      @eau-pression
                                                      « Pour ce qui est du poids de Brigitte dans le couple, je crois qu’on le néglige trop »
                                                      Je suis assez d’accord avec ça mais je pense que nous n’avons pas à en tenir compte. Je pense d’ailleurs que Bernard Arnault a encore plus d’emprise sur Emmanuel Macron que Brigitte Trogneux.


                                                    • eau-pression eau-pression 10 novembre 22:49

                                                      @Jean Dugenêt

                                                      Nous tiendrons d’autant moins compte de la part de Brigitte dans le couple qui occupe l’Elysée que nous avons peu d’informations. Vanity Fair, dont vous citez les portraits bien informés dans un de vos articles, ne doit pas être autorisé à lever le moindre coin de voile.

                                                      Il m’est revenu que Marcel Conche aussi a vécu un grand amour à 20 ans avec la professeure qu’il avait eue en première (de 15 ans son aînée). Qui s’appelait Tronchon. Le philosophe a analysé le lien entre cet amour et le fait que sa mère soit morte peu après l’avoir mis au monde, de fièvre puerpérale.


                                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 11 novembre 09:50

                                                      @eau-pression
                                                      Merci,
                                                      Je n’étais pas au courant pour Marcel Conche.
                                                      J’ai retrouvé un article à ce sujet. Il y a peu de rapport avec Macron-Trogneux car à 20 ans il était pleinement mature. Le seul point commun pourrait être que l’amante vient se substituer à la mère absente. Celle de Conche est décédée et celle de Macron a d’autres occupations. C’est sa grand-mère qui l’élève.


                                                    • Eric F Eric F 9 novembre 11:49

                                                      Une analyse faite par un psy italien d’après des écrits de seconde main est de peu de valeur (il extrapole une histoire de viol..).
                                                      Psychopathe est un jugement très excessif. Arriviste est un constat indubitable, il joue par le charme envers les supérieurs, l’autorité envers les subordonné, et la manipulation envers tout le monde.
                                                      De même il n’est pas surdoué, mais il a un talent d’acteur.
                                                      Le terme « pervers » me semble également excessif, en tout cas dans l’intention, il a peu de scrupule pour arriver à ses fins, mais considère agir pour ce qu’il considère la bonne cause (mettre la France sur les rails de la « mondialisation heureuse »)


                                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 novembre 15:09

                                                        @Eric F
                                                        J’ai livré l’analyse de ce psy sans dire que j’y adhérais. Je ne suis pas assez compétent en psychologie pour juger. Il me semblait intéressant de montrer qu’on peut avoir des discours, à propos du parcours de Macron, très différents de ceux de la propagande qui ont été mille fois répétés. Il est indéniable, puisqu’il y a eu un cas de ce type, que Brigitte Trogneux aurait pu être accusée de pédophilie si les parents de Macron avaient déposé une plainte. On ne peut pas contester comme vous le faites les sources du psy. Vous dîtes « d’après des écrits de seconde main et de peu de valeur ». Les quelques faits dont il fait état sont en effet connus de tout le monde. Je suis d’accord avec ce que vous écrivez ensuite sauf que je considère qu’il est effectivement pervers dans la mesure où il est parfaitement conscient de ce qu’il fait quand il jette ceux qu’il a utilisé. Curieusement, vous reconnaissez qu’il a peu de scrupule (c’est peu dire !) pour arriver à ses fins. C’est ce que j’appelle de la perversité. Nous divergeons aussi sur la nature de ses objectifs que vous dites être « mettre la France sur les rails... ».
                                                        Il n’a que faire de la France. Il ne l’aime pas et œuvre à sa destruction comme entité culturelle... dans le cadre d’une mondialisation avec domination américaine.


                                                      • Eric F Eric F 9 novembre 15:53

                                                        @Jean Dugenêt
                                                        En fait, nous sommes plutôt d’accord sur la personnalité macronienne, disons que concernant la « perversité », le terme me parait inclure une volonté de nuire, alors que pour lui il s’agit plutôt d’opportunisme.

                                                        Concernant la liaison d’une prof avec un jeune élève, je me souviens de l’histoire « mourir d’aimer », basé sur un fait réel (que Pompidou avait même évoqué avec retenue lors d’une conférence de presse). Les mentalités ont évolué, dans le cas de Brigitte et Emmanuel Macron, je pense que c’est authentique et présente même un certain côté émouvant d’humanité et de romanesque qui brise un peu la carapace du technocrate arriviste. Je ne suis pas enclin à considérer les choses de manière manichéenne.

                                                        Je ne pense pas qu’il cherche délibérément à détruire la France en tant qu’entité, mais il baigne dans une idéologie à vision internationale : une louche d’eurolibéralisme financier, et une pincée d’altermondialisme bobo. Néanmoins, il n’est pas aussi atlantiste que ses deux prédécesseurs -surtout avec l’actuel président US- mais davantage eurocentré, avec une défense européenne émancipée de l’OTAN, et voudrait instaurer un peu de multilatéralisme avec Moscou et l’Iran par exemple. Mais il a peu d’influence, bien moins qu’il ne laisse entendre en tout cas (en cela il rappelle un peu superSarko, sauveur du monde smiley


                                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 novembre 18:30

                                                        @Eric F
                                                        Bonsoir,
                                                        Je persiste à croire qu’Emmanuel Macron cherche délibérément à détruire la France dans le cadre d’ailleurs du projet européen. Cela apparaît dans plusieurs griefs du dossier préparé par l’UPR pour demander sa destitution.
                                                        Il s’agit à terme de supprimer l’échelon national pour ne conserver que l’échelon européen avec immédiatement en dessous l’échelon des grandes régions. La France, de ce point de vue, mais pour des raisons un peu différentes, se retrouverait dans la même situation que l’ex-Yougoslavie. Elle cesserait tout simplement d’exister.
                                                        Concernant la liaison Macron-Trogneux (âge 15 ans et 39 ans) il y a de nombreux cas où la liaison d’un prof avec une élève a fait scandale et des condamnations prononcées contre le prof.
                                                        Dans le cas d’une prof et d’un élève, il y a une histoire tout à fait semblable qui a fait scandale en 1969 (elle a inspiré le film dont vous parlez) et s’est terminée en tragédie. Il s’agissait de Gabrielle Russier, professeur agrégée de Lettres, qui avait eu une liaison avec un élève de 16 ans alors qu’elle été âgée de 31ans (elle avait 8 ans de moins que Trogneux et son élève avait 1 an de plus que Macron soit un écart d’âge de 15 ans seulement à comparer avec 24 ans pour Macron-Trogneux). Elle avait été condamnée à 12 mois de prison avec sursis pour enlèvement et détournement de mineur. A la suite de l’affaire, elle a fait une dépression et un séjour en maison de repos. Finalement elle s’est suicidée le 1er septembre 1969.


                                                      • Eric F Eric F 9 novembre 19:35

                                                        @Jean Dugenêt
                                                        « Emmanuel Macron cherche délibérément à détruire la France dans le cadre d’ailleurs du projet européen »
                                                        il me semble que c’est une extrapolation excessive, il ne veut pas dissoudre la France dans l’UE, pas plus que l’UE n’a l’intention de supprimer les états ni même de prendre une structure fédérale qui n’est mentionnée dans aucun traité. Les velléités des années 60 se sont dissoutes du fait des élargissements (même s’il reste des mouvements -minoritaires- fédéralistes), on n’arrive même pas à harmoniser la fiscalité ou les normes sociales -et on s’en éloigne à chaque élargissement-. imaginerions nous les 30 états approuver unanimement leur disparition ? même les Allemands ne le veulent plus. Par ailleurs la thèse d’une Europe où les régions sont directement rattaché à l’Union est une surinterprétation, il s’agit en fait de coopérations locales entre régions voisines.
                                                        il apparait que désormais l’UE vise davantage le quantitatif (élargissements à tout le continent) plutôt qu’accroitre l’intégration structurelle. Du reste même la monnaie commune ne semble pas assurée de généralisation à tous les états ni même de pérennité.

                                                        Le cas de Gabrielle Russier est effectivement celui évoqué par Pompidou lors d’une conférence de presse, mais justement les mentalités ont évolué. Par ailleurs, les étapes de la relation entre le jeune lycéen Macron et sa professeure de lettres sont progressives (au début elle pensait qu’il venait chez elle pour rencontrer ses filles), et il n’apparait pas qu’il y ait eu un retentissement tapageur. La tenue dans le temps de leur union montre qu’il ne s’est pas agit d’une tocade, je trouve cela plutôt touchant -disons que c’est mon côté fleur bleue.


                                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 novembre 21:51

                                                        @Eric F

                                                        « il ne veut pas dissoudre la France dans l’UE ».
                                                        L’initiative de vient pas d’Emmanuel Macron. Il a pleinement adopté les objectifs de l’oligarchie euro-atlantiste qui correspondent très bien à son propre formatage, son idéologie, sa formation politique (chez Attali puis chez Rothschild).

                                                        « il n’apparait pas qu’il y ait eu un retentissement tapageur. »
                                                        Assurément puisqu’il y a eu une volonté des familles concernées d’étouffer l’affaire.

                                                        « les étapes de la relation entre le jeune lycéen Macron et sa professeure de lettres sont progressives... » Nous ne savons rien à ce sujet. Elle ne nous a pas dit à quel moment elle l’a dépucelé.

                                                        « La tenue dans le temps de leur union montre qu’il ne s’est pas agit d’une tocade, je trouve cela plutôt touchant »
                                                        Cela montre surtout que vous partagez l’opinion qui a été formatée avec l’énorme propagande médiatique montée sur ce couple grâce notamment à l’action de Michèle Lemarchand (dite « Mimi ») dans la presse people.


                                                      • Eric F Eric F 10 novembre 14:58

                                                        @Jean Dugenêt
                                                        je ne lis pas la presse people, mais l’idylle de l’élève féru de théâtre avec sa prof comporte un aspect romantique qui semble un trou dans la cuirasse du technocrate arriviste. Nul ne se résume à ses aspects négatifs, heureusement.


                                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 10 novembre 20:17

                                                        @Eric F
                                                        "Ce vendredi matin, le tribunal correctionnel d’Arras a condamné un professeur de sport de 32 ans à deux ans de prison avec sursis. Il a été reconnu coupable d’atteinte sexuelle sur une de ses élèves, âgée de 14 ans."

                                                        « Une professeur de danse de 40 ans a été condamnée en Floride à 26 ans de prison pour avoir couché avec l’une de ses élèves âgée de 15 ans. »

                                                        "C’est une histoire assez rare », a estimé le président du tribunal correctionnel du Poitiers Puy-en-Velay (Haute-Loire). La cour avait, en effet, à juger une femme de quarante ans pour atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans. Une affaire pour laquelle aucune plainte n’avait cependant été déposée. C’est la justice, informée de cette liaison peu banale, qui avait décidé de poursuivre l’enseignante « la loi réprouvant cette union »."

                                                        "Un professeur de mathématiques de 31 ans est jugé ce lundi 27 novembre pour avoir entretenu une relation de 8 mois avec l’une de ses élèves, âgée de 14 ans. Leur histoire a été révélée au grand jour le 5 novembre dernier, et l’enseignant est poursuivi pour corruption de mineur de moins de 15 ans et atteinte sexuelle par personne qui abuse de l’autorité conférée par sa fonction. Ce dernier est apparu à l’audience l’air grave et est resté mutique.« 

                                                        Dans tous ces cas, les accusés affirme que leur liaison était une idylle qui comportait un aspect romantique. Les tribunaux ne le voient pas ici car la loi ne le permet pas. Il s’agit de corruption de mineur et atteinte sexuelle
                                                        par personne qui abuse de l’autorité conférée par sa fonction.

                                                        Pour ma part, je me refuse à porter des jugements d’ordre moral sur ces questions. En tant qu’enseignant ayant eu à m’occuper d’adolescentes en grand retard scolaire entre 15 ans et 19 ans j’ai eu plusieurs fois à rejeter quelques »offrandes « du style »Vous pouvez me faire ce que vous voulez, je ne dirais rien« ou une élève qui me dit »c’est les gens comme vous qui me plaisent pas ces élèves"... J’ai toujours considéré que par mes fonctions il m’était interdit de répondre favorablement à ce genre d’avances. Je trouve dommages que d’autres, comme Brigitte Trogneux, soient moins scrupuleux.

                                                        Je répète que je ne suis pas spécialiste de psychologie et qu’il ne m’appartient pas de dégager des conséquences sur le psychisme des personnes que j’estime abusées de par leur jeune âge au moment des faits. Je serais cependant très étonné que ce soit sans conséquences.


                                                      • zygzornifle zygzornifle 10 novembre 16:38

                                                        Psychopathe oui mais Panzanni ..... 


                                                        • lloreen 10 novembre 20:07

                                                          Cette vidéo très intéressante permet de mieux appréhender le monde.

                                                          https://www.youtube.com/watch?v=rmCbFTN3esI

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès