• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Puisque nous courons vers l’abîme : « A la santé des cons ! (...)

Puisque nous courons vers l’abîme : « A la santé des cons ! »

En lisant la Vie des Douze Césars de Suétone que m’avait conseillée Gilbert Comte, je m’étais dit que l’Antiquité romaine était une époque délirante, et que nos temps contemporains, sans être parfaits, étaient beaucoup plus raisonnables. J’étais jeune encore, et je me trompais. A ma décharge, il est vrai que l’époque n’était pas la même…

JPEG

Nos temps contemporains sont aussi délirants que le fut l’Antiquité romaine. Ils le sont gravement. La corruption, y compris mentale, de la classe dirigeante atteint en Occident des niveaux difficilement imaginables pour le commun des mortels, tandis que les mortels en question sont complètement méprisés, réduits au rang de vers de terre, manipulés cyniquement par cette même classe dirigeante épaulée par les médias et tous les contre-pouvoirs. Ces populations ne bougent donc pas. Elles sont anesthésiées. Elles laissent faire. Elles applaudissent même, souvent et pour beaucoup, aux misères qui leur sont faites, toujours pour la bonne cause. Alors forcément, la classe dirigeante s’enhardit. Son mépris et sa volonté d’écrasement de ces masses amorphes s’amplifie. Suivant, à ce stade du processus, une exponentielle.

Beaucoup s’en aperçoivent : les médias n’apportent plus aucune contradiction sérieuse à l’État. Ils appuient systématiquement ses messages. Lorsqu’ils feignent de s’opposer à lui, c’est toujours pour l’appeler à la surenchère. On l'a vu pendant toute l’escroquerie covidienne où, aux yeux des médias, rien n’était jamais trop liberticide ni trop coercitif. Depuis les confinements et les couvre-feux jusqu’à l’injection associée aux passes dits sanitaire puis vaccinal, les plus grandes transgressions, les plus grands sacrilèges politiques et éthiques, comme on dit, passèrent crème. Du moins sur le petit écran et dans la grosse presse aux ordres. Car de gigantesques manifs eurent lieu à travers toute la France en juillet et août 2021. Même si les conscients ne représentent que 20 % de la population, leur mobilisation même partielle peut se solder rapidement par beaucoup de monde dans la rue… Mais ces immenses manifestations furent dûment minorées par le ministère de l’Intérieur, dénigrées et, finalement, passées sous silence par, encore et toujours, les médias stipendiés. Macron put ainsi poursuivre son entreprise de démolition des libertés publiques sur fond d’injections expérimentales le plus souvent inutiles, parfois très dangereuses voire mortelles, pour des gens ne risquant parfois rien du Covid, en particulier les enfants. A force de durer sans plus être mentionnées dans les médias, les manifestations pacifistes finirent par s’épuiser et devenir suffisamment résiduelles pour être complètement ignorées par le pouvoir. On a compris la technique.

Et on voit aujourd’hui le même scénario de la complicité médiatique se dérouler à propos de l’Ukraine. A tel point que le 12 octobre 2022, dans l'émission "L'Evénement" sur France2, lorsqu’il fut interrogé par les va-t-en-guerre Caroline Roux et Agnès Vahramian, le belliciste Macron serait presque passé pour un apôtre de la paix. C’est du moins ce qu’il chercha à faire acroire ce jour-là, contre toute évidence, mais relativement efficacement grâce à la complicité des journalistes.

Les principaux gouvernements européens, achetés par Big Pharma, par BlackRock et consorts, sont également infiltrés de longue date par des agents de la CIA. Ces gouvernements européens, Macron en tête et lui-même Young Leader de la très officielle French-American Foundation, soumis à Washington, ont entrepris de détruire leurs pays et leurs peuples par le biais de la ruine économique et sociale. Afin de mieux les mettre à genoux.

Ruine des Etats sous prétexte de Covid, maladie dangereuse mais somme toute guère plus qu’une grosse grippe comme nous en connaissons pour ainsi dire depuis toujours. L’interdiction des traitements, notamment des traitements préventifs ou précoces, a permis d’amplifier l’épidémie et d’entretenir le narratif fallacieux sur la « nouvelle peste ». Mensonge éhonté (1) mais tellement triomphant que Macron l’a répété deux fois le soir du débat du second tour de l’élection présidentielle 2022, devant des millions de téléspectateurs, « nous avons traversé une période si difficile, une pandémie comme on n’en n’a pas connu depuis un siècle », sans que Marine Le Pen n'ose lui opposer aucune nuance ni contradiction, non plus que les gros médias par la suite, bien entendu.

La ruine de l’Etat français qu’a permis l’escroquerie covidienne, au bas mot 600 milliards d’euros selon les chiffres officiels, cette saignée financière colossale affaiblit évidemment l’Etat français, qui est en principe le rempart des Français contre les prédateurs. En cinq ans, Macron a accompli la performance d’alourdir la dette française d’un total de quelque 1000 milliards d’euros (les 600 milliards de la dette « covid » s’ajoutant aux quelque 400 milliards de déficit budgétaire habituel).

Pour bien mesurer l’ampleur de ce chiffre, 1000 milliards d’euros, il faut regarder un peu en arrière.

En cinquante ans de gabegie et de gestion calamiteuse des affaires publiques, avec des déficits budgétaires presque chaque année, la dette accumulée en près d’un demi-siècle, cinq septennats et trois quinquennats (1973-2017) par l’État français avoisinait les 2000 milliards d’euros. On mesure le désastre que Macron a fait subir aux finances publiques, en y ajoutant 1000 milliards en cinq ans seulement. Sans parler des autres désastres, notamment humains, puisque chacun sait que l’escroquerie covidienne et ses à-côtés (confinements, couvre-feux, injections, etc.) se sont soldés par une forte hausse des suicides et de la mortalité, en particulier chez les jeunes, mais aussi des faillites et de dépôts de bilan, avec tous les drames humains qui en découlent. L’escroquerie covidienne a donc permis non seulement de ruiner l’État, mais elle a provoqué aussi une ruine du peuple. Si Macron et ses marionnettistes voulaient briser le peuple français (comme ses homologues occidentaux et internationaux leurs propres peuples sous le même prétexte), ils ne s’y seraient pas pris autrement.

Autant dire que terrorisés, neurasthéniques, inquiets, reconnaissants à l’État et au chef Macron de leur avoir sauvé la vie grâce aux confinements, aux couvre-feux, aux masques, aux injections, aux passes dits sanitaire et vaccinal, enfin au « quoi qu’il en coûte », les gogos reconnaissants, n’ont rien compris au film.

Ils ne sont pas près de percuter et encore moins de se révolter lorsque le même Macron, comme la fois précédente parfaitement coordonné avec ses homologues européens et anglo-saxons, soutenu par les médias unanimes, leur sert la nouvelle escroquerie, l’escroquerie énergético-ukrainienne (ou ukraino-énergétique), qui est aussi le second laminoire, après celui du Covid, conçu pour ruiner les Etats mais aussi les populations française et européennes elles-mêmes, cette fois directement.

Le prix de l’énergie explosant, il va sans dire que l’Europe va s’écrouler économiquement, ce qui conduira au dépouillement rapide de ses populations, en tout cas de celles qui peuvent encore l’être : les classes moyennes et supérieures. C’est à l’évidence le projet des agents états-uniens Macron, Von der Leyen, Scholz et consorts, qui sont aussi au service des géants financiers états-uniens déjà cités, en particulier BlackRock et Vanguard (au moins 16 000 milliards de fonds cumulés), mais aussi de Big Pharma liée aux précédents et dont la réputation en matière de corruption n’est plus à faire ni à démontrer. (2)

Tout ceci est clair comme de l’eau de roche, ou plutôt comme de l’eau de boue. La majorité de la population ne peut pas le comprendre, hypnotisée, aveuglée par le feu roulant médiatique et politique puisque finalement, qu’il s’agisse du péril Covid ou du péril Poutine, tout le microcosme médiatico-politique européen est d’accord, à quelques vagues nuances près. Et contre cela, nous les réfractaires, ne pouvons pas lutter.

 

La « parole d’autorité »

 

Depuis belle lurette, la nature humaine a été parfaitement cartographiée : grosso modo, 80 % de la population suit spontanément, pour ne pas dire systématiquement, la parole d’autorité. C’est-à-dire que 80 % de la population n’écoutent pas les arguments : ils regardent qui parle.

Macron peut ainsi se contredire vingt, trente, cinquante fois de suite, se dédire, se renier, se parjurer à répétition, prendre les mesures les plus brutales et les plus scandaleuses, si ce n’est 80 % de la population, en tout cas une large majorité continue de l’écouter gentiment et de croire en ses balivernes, d’exclure la mauvaise foi et la volonté de destruction. Macron l’homme honnête qui fait de son mieux et veut le bien des Français et de la France. Pour croire cela, il faut être très mal informé. C’est hélas, à cause des médias, le cas d’une majorité de nos compatriotes.

A contrario, Monsieur Toulemonde peut proposer un vaste panorama très documenté sur l’énormité des escroqueries covidienne et énergético-ukrainienne, leurs soubassements, leurs motivations, leurs objectifs, montrer que tout cela n’est même pas caché puisque dûment annoncé dans son livre The Great Reset par Klaus Schwab qui entretient les relations les plus étroite avec Macron : ce Monsieur Toulemonde ne sera pas écouté de 80 % de ses contemporains. Parce que, contrairement à Macron amplifié par les médias dévoyés, Monsieur Toulemonde ne possède pas la parole d’autorité. Mieux encore, il est étiqueté « complotiste », donc sa parole est disqualifiée d’avance, par Macron et ses chiens de garde médiatiques relayés ou suivis peu ou prou par les fameux 80 % obéissant à la parole d’autorité.

Que demain, la thèse de ce même Monsieur Toulemonde soit présentée avec déférence sur les plateaux des grosses chaînes de télé, par les grosses radios et les gros journaux, si cette thèse n’est pas contredite avec mépris et sarcasmes mais au contraire approuvée, argumentée et augmentée par tous les chroniqueurs et autres présentateurs, alors 80 % des Français y adhéreront pour ainsi dire du jour au lendemain.

Et dès lors, ces mêmes Français approuveront, applaudiront même que Macron soit par conséquent arrêté et lourdement condamné, du moment que TF1, France Télévision et France Inter, Le Monde et Libé nous expliqueront que le traître Macron l’a bien mérité, en détaillant par le menu tous les mensonges, les collusions, les affaires de gros sous, et surtout les crimes, y compris contre l’humanité, qui ont été commis au nom du Great Reset, la Grande Réinitialisation, La Grande Table Rase, le Grand Dépouillement téléguidé par la secte de Davos de Klaus Schwab, avec BlackRock et Vanguard, Washington et Langley dans l’ombre.

En attendant que les médias retournent leur veste et signent l’arrêt de mort politique de Macron et de ses clones européens, anglo-saxons et de leur vaste clique corruptrice et malfaisante, nous ne pouvons rien faire depuis nos minuscules tribunes dépourvues, ô combien, de la parole d’autorité. Aussi acérée soit-elle, la plume est impuissante face au rouleau compresseur des gros médias.

Si le plan se déroule comme prévu, nous sommes embarqués dans une lente descente aux enfers faite de pénuries, de misère, de froid. Peut-être même sommes-nous partis pour la guerre. Mais Macron n’a-t-il pas annoncé la fin de l’opulence et déclaré, lui qui parle si souvent par antiphrases, qu’il voulait éviter la Troisième Guerre mondiale ?

Au bar du coin, en attendant la bombe, tout le monde n’est pas dupe :

« Les 80 % l’auront bien mérité ! » « Patron, remettez-moi un 102, et trinquons à la santé de ceux qui nous sucent le sang ! ». « Et aussi à la santé des cons ! » répondit le patron.

 

_________________

Notes :

(1) Pour mesurer l'ampleur de l'escroquerie du Covid-19 présenté, contre toute raison, comme une "nouvelle peste" par le gouvernement, je renvoie à mon ouvrage L’Estocade ou L’escroquerie dévastatrice de l’agent états-unien Macron. Carnets covidiens (17 mars 2020 - 6 mai 2022) publié aux éditions du Plaqueminier en mai 2022, qui reprend l'ensemble de mes articles sur la question depuis le premier jour du confinement.

(2) Dans l’édition du journal Le Monde, vaisseau amiral de la presse mainstream, datée du 30 septembre 2020, dans un article intitulé Conflit d’intérêts : l’impossible accès aux contrats conclus entre les laboratoires et les médecins, était dressé ce constat accablant :

« Ainsi, les laboratoires ont distribué plus de 6,6 milliards d’euros en France entre 2012 et 2019, selon le site Euros for Docs, qui met à disposition du public les données de la base Transparence Santé sous une forme lisible, exploitable et corrigée de nombreuses erreurs et doublons. Si les « académies, fondations, sociétés savantes et organismes de conseil » en sont les premiers bénéficiaires avec 2,3 milliards, les professionnels de santé arrivent juste ensuite avec 1,6 milliard. Ces liens d’argent savamment entretenus par les laboratoires pharmaceutiques avec le monde de la médecine sont à l’origine de conflits d’intérêts qui entachent la plupart des scandales sanitaires, du Mediator à la nouvelle formule du Levothyrox en passant par les implants. Une multitude d’études montrent désormais leur influence délétère sur les prescriptions et les pratiques des médecins, au détriment de la santé des patients.  »

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Areole 23 novembre 08:32

    Et comme dirait Chirac : « A la santé des cons, des femmes, et à ceux qui les montent » !


    • Giordano Bruno - Non vacciné 23 novembre 14:43

      @Areole
      La citation n’est-elle pas plutôt : « A nos femmes, à nos chevaux, et à ceux qui les montent » ?


    • Areole 23 novembre 19:56

      @Giordano Bruno - Non vacciné
      Exact
      Mais veuillez me pardonner cette déformation intentionnelle. D’ailleurs il semblerait que Chirac n’en soit même pas l’auteur. La citation serait de paternité inconnue. Elle serait complétée par un tonitruant : « par Saint Georges ! »
      Ce qui a du panache...


    • Buzzcocks 23 novembre 08:40

      Et la Chine qui confine encore, elle est à la solde de Pfizer, je suppose ? Ou de Black Rock ?

      La Russie qui a aussi confiné sa population en 2021 surtout dans la région de Moscou, on imagine aussi que c’est sur injonction de black rock et des médias français, et de Caroline Roux ?


      • Lynwec 23 novembre 08:58

        @Buzzcocks

        Cherchez quels sont les pays dont la Banque Centrale n’est pas contrôlée de l’extérieur et on pourra reparler de vos arguments .


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 23 novembre 09:15

        @Buzzcocks
        Le confinement en Chine est une méthode pour mater la population, vous devriez vous inquiéter qu’en France, les mêmes méthodes soit utilisées que dans ce pays qui n’est pas connu pour sa tradition démocratique.
        Quant à la Russie, l’histoire est un peu plus compliquée, il faut comprendre que les russes sont exposés à la circulation d’information internationale comme nous, et surtout à Moscou, qui concentre les plus « occidentalisés ». C’est le maire de cette ville qui a vu l’opportunité « démagogique » du confinement, parce qu’un grosse partie de la population n’aurait pas compris pourquoi Moscou ne ferait pas comme le reste du monde. Poutine a tenté de le contrer et a imposé la fin du confinement, comme vous l’apprendrez ici : https://www.cbc.ca/news/world/russia-covid-19-putin-1.5572876
        Dans le reste de la Russie, ça n’a été que des effets d’annonce sans véritable contrainte.
        A noter qu’en Biélorussie, l’épisode covid n’a pas existé.


      • Buzzcocks 23 novembre 09:23

        @Lynwec
        Donc, on n’est plus à l’échelle de Macron et de l’odieuse Caroline Roux ... Ca m’étonnerait que Caroline Roux ait beaucoup d’influence en Chine.
        Or, l’article est très centré sur notre pays, qui n’a pas fait les choses différentes que la plupart des pays.
        Bien sur, on va me répondre que les élites mondialisés ont organisé tout ça. Elites mondialisés qui ne sont d’accord sur rien comme le montre la COP, ou l’entente franco allemande où on n’arrive pas à se mettre d’accord sur les programmes d’armements communs.
        Bref, de la science fiction comme 3/4 des articles publiés ici et les commentateurs qui n’ont comme horizon que France Soir, BreizhInfo, et Réseau International comme lecture.


      • leypanou 23 novembre 09:53

        @Buzzcocks
        Est-ce que vous savez que Bill Gates et Klauss Schwab ont été présents lors du sommet du G20 en Indonésie, et que le principe du passe vaccinal pour pouvoir voyager y a été adopté ?


      • Buzzcocks 23 novembre 10:38

        @leypanou
        Et ? désolé, suis assez peu perméable au milieu conservateur, à trump et aux aneries proférés par les sites conspirationistes.
        Klauss Schwab n’a fait qu’écrire un livre où il espère plus de coopérations entre les pays, et davantage d’initiatives environnementales. Ce qui irrite effectivement les gens comme vous qui militent pour un repli sur soit, la peur de tout le monde et que la France vive en autarcie comme la corée du nord. 


      • eau-mission eau-mission 23 novembre 12:01

        @Buzzcocks

        Il ne faut pas évacuer, pour comprendre que les médias nous martèlent le scénario officiel, l’hypothèse que le virus soit un produit de synthèse, que les gouvernants le sachent et ne le disent pas pour que l’orientation dominante des systèmes de santé vers les thérapies géniques ne soit pas remise en cause.


      • buratino buratino 23 novembre 13:20

        @Buzzcocks et la Suède qui n’a rien confiné du tout, ils sont tous morts ?. Et la Suisse qui n’a rien confiné du tout, pas de masque à l’extérieur, etc.. ils sont tous morts ?


      • Buzzcocks 23 novembre 13:47

        @buratino
        Des nouvelles de Suisse
        https://www.swissinfo.ch/fre/societe/pand%C3%A9mie_coronavirus—la-situation-en-suisse/45604062
        A priori, ils se sont vaccinés, et ils ont des morts. Mais suis pas un spécialiste de la Suisse comme vous. L’article indique « Il n’y a plus de mesures sanitaires obligatoires en vigueur depuis le 1er avril 2022. » Ce qui semble indiquer qu’il y a eu des mesures sanitaires obligatoires à une époque, mais là encore, suis pas un spécialiste de la Suisse de votre niveau.


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 23 novembre 13:56

        @Opposition contrôlée

        https://edwardslavsquat.substack.com/p/world-leaders-agree-to-cattle-tag

        Les dirigeants russes sont comme les autres, mafia, corruption, etc., rien de nouveau ni à l’est ni à l’ouest ^^


      • L’Autre 23 novembre 17:57

        @Opposition contrôlée Il y a aussi l’exemple de la suède qui est à prendre en compte :
        "Au total, la Suède qui n’a jamais confiné a bénéficié d’une mortalité directe Covid de 15% moindre que celle de la France, tout en ayant évité toutes les complications du confinement. Et sa stratégie se révèle gagnante puisqu’en Suède peu vaccinée, on ne constate presque plus de mortalité depuis début juillet 2021 (moins de 2 morts en moyenne par jour) alors que nous recensions encore 55 décès le 11/8 (soit 4,5 fois plus par million)................Mais en France les médias mainstream, Facebook, Tweeter, LinkedIn et même Mediapart censurent ce qui n’est pas le discours officiel et le conseil de l’ordre des médecins qui a rétabli le délit d’opinion poursuit les médecins qui diffusent des informations vraies ne cadrant pas avec la propagande du gouvernement.

        "
        Voir ici : https://www.economiematin.fr/news-suede-covid-pandemie-gestion-pass-sanitaire-delepine

        Merci à l’auteur pour son article.


      • pemile pemile 23 novembre 18:08

        @L’Autre "Et sa stratégie se révèle gagnante puisqu’en Suède peu vaccinée, on ne constate presque plus de mortalité depuis début juillet 2021"

        C’est pas bien de mentir, depuis aout 2022, la mortalité covid en Suède est supérieure à celle de le France !

        https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2022-07-31..latest&facet=none&pickerSort=asc&pickerMetric=location&Metric=Confirmed+deaths&Interval=7-day+rolling+average&Relative+to+Population=true&Color+by+test+positivity=false&country=FRA SWE


      • pemile pemile 23 novembre 18:13

        @L’Autre « puisqu’en Suède peu vaccinée »

        Autre mensonge !!!


      • L’Autre 23 novembre 20:23

        @pemile au 15 juillet 2022
        avec deux méthodes de gestion différentes
        Suède 2 523 404 cas........................ 19144 décès 10300 habitants soit
        0,185% de décès imputés au dit covid
        France 31 751 941 cas...................... 150468 décès 67 800 000 habitants soit 0,221% de décès imputés au dit covid
        https://graphics.reuters.com/world-coronavirus-tracker-and-maps/fr/countries-and-territories/sweden/

        https://graphics.reuters.com/world-coronavirus-tracker-and-maps/fr/countries-and-territories/france/

        Injections France 79,2 % au 21/11/2022
        Injections Suède 72,31% au 30/10/2022
        https://www.sortiraparis.com/actualites/coronavirus/articles/240384-vaccination-dans-le-monde-le-mercredi-23-novembre-2022-pourcentage-de-population-vaccinee-par-pays


      • L’Autre 23 novembre 22:58

        @L’Autre « Suède 10 300 000 habitants »


      • buratino buratino 24 novembre 06:41

        @Buzzcocks Je vis en Suisse, il n’y a pas eu de mesures sanitaires, pas de nazipass pour aller faire des achats, seuls spectacles et restos et encore. Les seuls qui étaient déboussolés étaient les frontaliers, gestapo d’un côté et Woodstock de l’autre. La seule absurdité, c’est à l’entrée de Genève : plus de une personne dans la voiture, masques obligatoire, tu peux manger le popotin à ta femme pendant la nuit, mais si tu vas à Genève, on doit mettre le masque
        Genève pour comprendre cette ville à la con


      • Clocel Clocel 23 novembre 09:15

        Qu’est-ce qui se passe ? Avox commence à tourner casaque !? smiley

        Bon, sinon, tout y est !

        20% de lucides ?

        Dieu vous entende, mais ce n’est pas ce que j’observe, entre les véritables attardés et ceux qui se vautrent dans l’époque, je dirais qu’il reste moins de 10% pour voir les mâchoires du piège...

        Wait and see... Quand ils en auront marre de sauter à la corde à l’heure des repas et de se geler le cul devant leurs grands écrans intermittents, ça dégrippera peut-être les synapses à pont-levis...


        • N’oubliez jamais que la liberté sans la santé , la liberté n’a pas de sens .

          Le GVT français & Macron limitent l’accès aux soins .

          Les français se féodalisent eux-mêmes ....


          • Clocel Clocel 23 novembre 09:29

            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

            Pas sûr que les limitations soient au niveau de Macron, ce n’est qu’un vaguemestre...

            Il y a quand même des morts qui crient justice et tant que nous ne la réclamerons pas pour eux, ils continueront leur programme diabolique.


          • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 23 novembre 09:36

            @Clocel

            Mes salutations du matin..
            Oui, Macron est juste un magnétophone, affaire classée.
            Oui des morts , assassinés crient justice..

            Le drame qui dure depuis des millénaires est que il n’y a plus de nous, mais un combat global des « je » qui ont perdu le chemin de la vie par choix, le soi disant libre arbitre, qui pour moi est un mythe à ce niveau, il n’y a pas le choix du chemin de la vie.
            Ceci donne des gagnants, qui sont les truands du sommet, c’était inévitable et prévisible et cela fut prévu de ce que j’en ai pu lire dans le corpus hermeticus, lettre de hermès à aesclipius, il y a 4500 ans..
            Mais dans des textes bcp plus anciens nous pourrions lire cela .
            Une fenêtre qui était fermée depuis des millénaires s’ouvre, elle permets deux choix....


          • @Clocel

            Macron a la fonction et les pouvoirs d’un président , donc si il ne veut pas ou si il le souhaite tous ses désires sont transformés en application .

            Arrêter de lui trouver des excuses ....


          • Clocel Clocel 23 novembre 12:20

            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

            Je ne lui trouve pas d’excuses, c’est un intermittent du spectacle, on peut à la limite lui reprocher de prendre du plaisir à sa sale besogne, mais le scénario n’est pas de sa main...


          • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 23 novembre 09:39

            « Si vous ne l’entendez pas de notre bouche, ce n’est pas la vérité. Oubliez tout le reste. Nous continuerons à être votre unique source de vérité. »

            Première Ministre Néo-Zélandais, Jacinda Ardern


            • Clocel Clocel 23 novembre 10:29

              @Florian LeBaroudeur

              Jacinda Ardern, le décapsuleur de Davos...


            • Yann Esteveny 23 novembre 10:44

              Message à Monsieur Alexandre Gerbi,

              Une très large majorité de la population française cautionnent ses criminels du moment qu’ils leur offrent panem et circenses, c’est à dire pour parler la langue de notre époque de la malbouffe et de l’entertainment. Nous voyons la chute de la nouvelle Babylone qui entrainera tous ceux qui s’y accrochent.

              Respectueusement


              • Octave Lebel Octave Lebel 23 novembre 11:02

                Belle écriture qui coule avec élégance en poussant et rassemblant des observations et raisonnements que chacun a pu faire ou penser y compris bien sûr à propos des dangers qui nous guettent et l’emprise des médias jamais vue (c’est maintenant une donnée majeure et déterminante de notre vie politique) sur la politique et notre vécu quotidien au point que pour ne plus être dupes, nous devons constamment maintenant être sur nos gardes. C’est fatiguant voire épuisant et cela nous renvoie bien sûr à notre ignorance (entretenue voire construite) sur bien des sujets qui concernent pourtant notre vie individuelle et collective. À la merci de la pression de conformité de cette machine omniprésente. Y compris dans les réseaux sociaux où en se plongeant dans les éléments de langage et provocations à la polémique mis en circulation par les médias, conduits par les algorithmes, nous entretenons en retour le bouillon que fabrique en continu les médias. Certains font cela ici très bien.

                Ce compte des 20% et 80 %, c’est séduisant comme les évidences psalmodiées par les médias qui nous feraient par moment nous sentir comme étrangers dans notre propre pays de ne pas participer à la grande communion. Cela a aussi le mérite de conforter notre égo .A vous lire nous ne pouvons qu’appartenir à ces 20 % et vous approuver. Nous conduisant dans les bras d’une nouvelle élite salutaire de laquelle bien sûr nous participerions un peu par notre approbation. Et soumission d’un nouveau genre (chut, il ne faut pas le dire). Le libéralisme dur avec encore plus de lois contraignantes. 

                Ce compte (ce conte), c’est un leurre destiné à nous aveugler.

                - Le système médiatique actuel existe tel qu’il est parce que les lois encadrant l’audiovisuel public et privé permettent et favorisent ce type de fonctionnements, la concentration financière possédant et contrôlant les consortiums de médias et la ronde des chaînes d’info qui sont devenus des outils d’infotainement. Le candidat que vous avez soutenu aux présidentielles, Eric Zemmour, est un pur produit de ce système qui l’a hissé sur le pavois des sondages avec des calculs truqués.Comptez-vous sur notre amnésie ?

                - Chacun d’entre nous, dans son domaine professionnel et sa vie personnelle et sociale est tantôt du côté des 20 % et des 80 % et saurait parfaitement contribuer et s’y retrouver dans un système reposant sur des institutions et processus démocratiques. C’est tellement évident et simple qu’il faut à tout prix éviter d’en parler. Parce qu’alors le compas fou des 20 % et 80 % serait beaucoup plus difficile à garder bloqué et maîtriser notamment dans l’impasse que sont devenus nos processus électoraux.


                • Octave Lebel Octave Lebel 23 novembre 11:05

                  → Pour faire avancer le schmilblick.

                    La concentration des médias en débat à l’Assemblée nationale ( par Maxime Friot, jeudi 17 novembre 2022) avec le texte de la déclaration à l’Assemblée.

                  https://www.acrimed.org/La-concentration-des-medias-en-debat-a-l

                  → Programme partagé de gouvernement de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale.

                  C’est un début modeste mais essentiel. Il n’y a quà voir combien certains on du mal à le digérer.

                  Comme toujours dans l’histoire, la NUPES devra éviter les pièges tendus, les erreurs passées et leurs scories inévitables et en tirer enseignement, se protéger des aventures personnelles, ce qui est difficile dans le contexte médiatique aux mains de ses adversaires. C’est le difficile jeu de la démocratie qui s’appuie sur l’intelligence collective et le débat quand la puissances des chaînes d’info aux mains d’oligarques, qui ont des relais évidents dans les réseaux sociaux et ici bien sûr, font ce qu’il faut pour semer la confusion et la division.C’est le retour de la citoyenneté dont ne veulent surtout pas les médias dominants et que craignent les élus d’états majors et de mandats. A nous d’être lucides et réfléchis. Une petite remarque au passage. Aux législatives, 70% des moins de 39 ans se sont abstenus et prennent en pleine figure les manœuvres autour de la retraite tandis que une part importante de retraités nantis pour la plupart ont au 1er et second tour apporter sans défaillance l’appoint indispensable à Macron. 

                  https://nupes-2022.fr/le-programme/#chapitre3

                   

                   

                   

                   


                  • troletbuse troletbuse 23 novembre 12:29

                    @Octave Lebel
                    C’est bien eux qui ont refusé l’abaissement de la TVA sur l’énergie ?
                    Enfin les promesses ne concernent que ceux qui y croient.


                  • Octave Lebel Octave Lebel 23 novembre 16:08

                    @troletbuse

                    Tiens donc Trolebuse qui se dévoile un peu plus pour ceux qui n’avaient pas encore compris.

                    Le justicier tous azimuts qui pourfend tout ordre établi comme un chien fou.

                    Et puis voilà que derrière la comédie apparaît la défense des vieilles recettes quand il faut avoir l’air de se préoccuper des plus modestes (censés ne rien comprendre à l’économie et bon à tout gober) sans toucher au portefeuille des nantis.

                     

                    Pour rappel, les exploits de vos amis, ne vous en déplaise, comédien d’opérette.

                     Le RN avait proposé de ramener la TVA sur les énergies ( essence, gaz, électricité) à 5% et selon lui la NUPES ayant voté contre, l’a fait contre les salariés.

                    Cette proposition non seulement protège les intérêts du grand capital puisqu’ elle ne touche en rien les profits mais elle fait payer à la collectivité nationale le coût de cette mesure. Cette mesure aurait créé une dépense fiscale qu’il aurait fallu soit compenser par une autre recette ou bien réduire les services aux publics qui en dépendent. Ou les deux pour cacher un peu plus l’entourloupe. Au final les citoyens qui auraient eu l’illusion d’un gain l’auraient perdu par d’autres voies.

                    On pourrait d’ailleurs faire la même démonstration avec la proposition RN sur la baisse, comme ils disent, des charges et d’attribuer le montant en salaire direct. C’est une pure malhonnêteté car le mot « charge » n’existe pas dans la réglementation et qu’il s’agit de « salaire différé » où le mot important est salaire. La cotisation patronale + la cotisation salariale = salaire.

                    Quand il est décidé de baisser les « charges » patronales c’est les salariés qui payent ce cadeau et personne d’autre. Quand on transfère de la cotisation salariale aux salariés c’est eux paient ce transfert. Rappelons qu’évidemment on diminue aux salariés les prestations à venir et qu’ils devront se les payer autrement ou non s’ils n’en ont pas les moyens.


                    A trop faire le pitre et le malin, on discrédite les siens et non ceux que l’on voulait discréditer smiley



                  • troletbuse troletbuse 23 novembre 12:07

                    Bienvenue dans la France et l’UE tiers-mondisées et dépeuplées grâce à la corruption généralisée des institutions et l’apathie des « cons ».

                    Dans 1 ou 2 mois, ceux qui ne comprennent toujours pas seront les irrécupérables. Les inutiles seront euthanasiés par le waxxin, les encore utiles seront esclaves et remplacés petit à petit par les migrants

                    Une partie tournera sa veste et rejoindra la résistance, les mêmes qu’en 44. Mais il sera trop tard.

                    Alea jacta est

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès


Derniers commentaires


Publicité