• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qu’est-ce que le Great Reset  ?

Qu’est-ce que le Great Reset  ?

The Great Reset est le dernier livre du fondateur du forum économique mondial Klaus Schwab. Cet ouvrage fait énormément parler de lui à travers diverses polémiques.

Pourquoi un simple livre suscite-t-il autant de fantasmes  ? Nous vous invitons à découvrir ce qu’est le Great Reset ainsi que son contenu.

Klaus Schwab, fondateur du Forum Économique Mondial (World Economic Forum- WEF), co-auteur du Great Reset.

Le Great Reset

La Great Reset ou Grande Réinitialisation est un livre de prospection politique, économique et sociale rendu public en juin 2020 au 50e rassemblement de Davos.

Cet ouvrage est à la fois un programme et une théorie de complot. Le Great Reset est un livre original signé par l’économiste Klaus Schwab le fondateur du forum économique mondial de Davos et Thierry Malleret l’ancien directeur du Forum Économique Mondial. Ces deux membres éminents du forum économique mondial de Davos en font le thème du 50ème rassemblement de Davos en juin 2020.

Le Great Reset part du constat que les grandes crises historiques ont toujours débouché sur de grands changements de société.

En effet, les auteurs font allusion à l’apparition de l’État moderne après la pandémie de peste noire et à l’apparition de l’État providence après la 2nde guerre mondiale.

De ces deux constats, le Great Reset déduit que la pandémie du COVID-19 «  représente une fenêtre d’opportunité rare, mais étroite pour réfléchir, ré-imaginer et réinitialiser notre monde.  »

Thierry Malleret.

Le contenu du Great Reset

Le Great Reset est un livre qui se base sur les crises historiques antérieures pour apprécier ce que nous vivons avec la pandémie du COVID-19. Les auteurs ont été plus que précis à travers leurs pensées.

L’idéologie des auteurs du Great Reset

Selon les auteurs du Great Reset, la crise économique déclenchée par la pandémie de coronavirus :

  • Entraînera des perturbations économiques d’une ampleur monumentale  ;
  • Créera une période dangereuse et instable sur de multiples fronts (politique, sociale, géopolitique)  ;
  • Suscitera de profondes préoccupations environnementales  ;
  • Développera l’étendue de la technologie dans nos vies.

En résumé, Klaus Schwab et Thierry Malleret se basent sur les crises historiques et leurs résultats pour proposer une grande réinitialisation.

Repartir à zéro, c’est l’idéologie fondamentale de l’ouvrage des deux économistes du forum économique mondial de Davos. Les auteurs proposent donc un programme de réinitialisation sur les plans :

  • Social  ;
  • Économique  ;
  • Environnemental  ;

Certains jugent l’idéologie des auteurs de projet marxiste, d’autres le trouvent néocapitaliste. Plusieurs critiques paraissent dans les journaux et sur Internet donnant chacune leur interprétation du Great Reset.

Le Great Reset à propos du COVID-19

Selon le Great Reset, la crise pandémique de coronavirus aurait mis en évidence les inégalités sociales.

«  Nous sommes en guerre, mais l’ennemi est invisible  » affirment Schwab et Malleret.

Durant la pandémie, pendant que d’autres employés pouvaient travailler depuis le confort de leurs maisons, les infirmières, caissières, femmes et hommes de ménage, chauffeurs, quant à eux étaient contraints de s’exposer au virus « mortel ».

En effet, selon le Great Reset, la société marginalise le plus les individus dont elle a le plus besoin. Les auteurs proposent donc de repenser les professions auxquelles nous attachons de l’importance. Les auteurs déduisent que cet état de fait ne reste pas sans conséquence. L’un des dangers principaux de ces inégalités et injustices serait l’agitation sociale.

Comprendre l’état d’esprit des auteurs du Great Reset

Les deux économistes Klaus Schwab et Thierry Malleret expliquent dans leur ouvrage, qu’ils militent pour ‹‹ un monde moins clivant, moins polluant, moins destructeur, plus équitable et plus juste que celui dans lequel nous vivions à l’ère pré-pandémique  ».

Contrairement à l’interprétation commune, les auteurs n’appellent pas à la sortie du régime démocratique, mais plutôt à l’ascension vers des sociétés plus équitables.

Selon Jean-Christophe Graz, auteur de la gouvernance de la mondialisation et professeur de relations internationales à l’Université de Lausanne :

«  C’est un livre de gourou du management, qui pense pouvoir conceptualiser les grands changements économiques et sociétaux  ». Il ajoute :

«  Le Forum économique mondial, c’est un endroit où l’on réunit un concentré de pensée stratégique sur les grands enjeux et les grandes transformations à l’échelle mondiale, et Klaus Schwab essaie d’incarner cette vision globalisante.  »

Par ailleurs, s’il faut rester dans la tête des auteurs, la crise du COVID-19 a redonné de l’importance aux gouvernements et a remis en cause la privatisation des services.

Ils le démontrent clairement en affirmant que :

«  Le coronavirus a révélé que l’assurance sociale est efficace et que se décharger d’un nombre toujours plus grand de responsabilités (comme la santé et l’éducation) sur les individus et les marchés n’est peut-être pas dans l’intérêt de la société.  »

Les solutions proposées par le Great Reset

Klaus Schwab et Thierry Malleret ne sont pas restés de simples analystes et donneurs de leçons dans leur ouvrage. Ils ont en effet proposé des solutions pour une société équitable et pour la prévention des conséquences de leurs constats.

Accroître le financement du secteur public

Pour Schwab et Malleret, accroître le financement du secteur public est la priorité absolue. Cette proposition rejoint l’idéologie du Prix Nobel de l’Économie, l’Américain Joseph Stiglitz qui suggère de «  financer les risques auxquels une société complexe est confrontée, financer les progrès de la science et un enseignement de meilleure qualité.  »

En effet, selon les auteurs de Great Reset, «  la solution est une gouvernance mondiale basée sur le principe de coopération transnationale.  » Il faudra également «  procéder au type de changements et de choix politiques qui placeront les économies vers un avenir plus juste et plus vert.  »

Schwab et Malleret proposent de prendre pour exemple la création des institutions transnationales après la Seconde Guerre mondiale telles que l’Organisation des Nations Unies ou la Communauté économique européenne.

Inverser la montée des nationalismes

Selon les auteurs de Great Reset, le chaos engendré par la pandémie de coronavirus a favorisé la montée des nationalismes déjà bien amorcée.

«  Les conflits et les tensions ne seront plus motivés par l’idéologie (à l’exception de l’islam radical), mais encouragés par le nationalisme et la compétition pour les ressources  », affirment-ils.

Les deux économistes du forum économique mondial de Davos ajoutent «  le vide dans la gouvernance mondiale et la montée des diverses formes des nationalismes rendent plus difficile la lutte contre les épidémies  ».

Pour inverser la montée des mondialismes, les auteurs suggèrent de privilégier les zones régionales de libre-échange à l’instar des institutions telles que :

  • L’ANASE  ;
  • L’Union Européenne  ;
  • Le Nouveau Partenariat Régional Global en Asie.

En résumé, Klaus Schwab et Thierry Malleret proposent aux gouvernements de se servir des effets du COVID-19 sur la société pour repenser un monde meilleur, équitable, juste et dans lequel les travailleurs seront reconnus à leur juste valeur.

Pour comprendre les enjeux autour du COVID-19 et la volonté de Great-Reset, revoir notre entretien avec Modeste Schwartz :

 

https://geopolitique-profonde.com/


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 2 décembre 2022 12:15

    Salut, en Français : grande réinitialisation .sorte de remise à zéro enfin etc

    nota, pas de problème pour moi et d’autres avec l’anglais, mais chaque chose à sa place.

    Les truands du sommet qui ont presque tout veulent tout.

    d’où viennent ils ? de la masse en combat bien sur..

    pourquoi gagnent’ ils ? eux coopèrent sur une seul point pourtant : niquer les autres, mais ça suffit !!

    que faisons nous, nous la masse ? on joue à tout pour ma gueule et à chacun sa memerde...bref à l’appât du gain..

    ceci dégage une minorité , ceux qui coopèrent pour mieux voler..

    de l’appât du gain qui est devenu la base de chaque humains, rares exceptions.

    L’appât du gain est un effet d’autre chose en nous, en remontant à la source du mal, enfin pas loin, on va percevoir le refus que naître = mourir = refus le ce que la vie est à ce niveau.

    Cela dit SI jamais ils possédaient tout, ils voudraient plus que tout..

    Nous aussi.

    Sauf exceptions.

    Peu importe en gardant comme principe physique-pratique de base l’élimination entre tous, le combat entre tous , Dieu sait pour quelle raison à la con, même en appelant cela compétition, qui fait plus vendeur, les 10 000 dernières années seront les 10 000 suivantes, si toutefois nous avons un futur, futur qui n’existe pas..

    Nous cherchons partout comment résoudre nos problemes dont nous ignorons totalement les racines , bon certes c’est du pipeau car on cherche juste à ce que moi j’ai plus et que je vive A Jamais, je sais plus con tu meurs..nous cherchons partout, sauf là où ils sont : en chacun, dans cette dégénérescence de notre psyché il y a des milliers d’années..

    un seul « programme » marche encore..la pensée analytique, or elle est inapte à l’intégralité du fait de vivre..

    enfin etc..


    • LOST on Earth LOST on Earth 2 décembre 2022 14:21

      Bonjour cher ami

      Pour bien comprendre votre article il faut tout inverser

      A savoir : Le COVID a été créé pour installer le GRAND RESET

      et oui c’est un virus boosté en labo (Fauci appelle cela des gains de fonctions)

      Puisque vous êtes devenu un you tubeur de renom je vous recommande un « live » avec Jean michel Jacquemin Raffestin auteur du livre :

      NE LEUR PARDONNEZ PAS, ILS SAVENT TRÈS BIEN CE QU’ILS FONT

      Bercoff dans tous ses états en a déjà parlé et un autre aussi

      c’est un pavé de 800 pages qui explique en détails la ... Plandémie

      wiwi lapinos c’est COMPLOTIIIIISSSSSE on sait

       smiley

       


      • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 11:28

        @LOST on Earth

        Force est de constater que la guerre a pris l’intérim du covid dans le plan global de marche forcée vers le Great Reset. Ce conflit légitimise aujourd’hui presque tout, pénuries alimentaires, réduction des ressources énergétiques pour la transition vers le tout électrique , restriction, privation..... Préparez-vous les gauchos, vous allez adorer ce néo-communisme vert ! 


      • chantecler chantecler 3 décembre 2022 12:03

        @Joséphine
        Vous êtes d’une logique imparable :
        Plus le néolibéralisme, véhiculé par la droite mondialiste, s’impose et écrase tout plus vous accusez les gauchos !
        Quand ont ils été au pouvoir ?
        Je préfère quand on accuse les francs maçons ...les cocos , les syndicats ,les fonctionnaires , les enseignants , etc etc ....
        En Ukraine ce sont les gauchos qui tiennent les manettes et qui poussent l’occident à déclarer la guerre à la Russie et qui cumulent sanctions contre sanctions qui nous mettent à terre au profit des US et alliés ?
        Bon , de mon point de vue c’est débile mais ça ne mange pas de pain .
        Faut bien des boucs émissaires , sinon la finance serait encore plus décomplexée ...
        Et pourtant .... !
        Vous qui vivez dans ce merveilleux pays , l’Espagne , il n’y a pas de gauchos ?


      • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 12:31

        @chantecler

        Le gauchisme mental et son corollaire le progressisme sont partout en Europe de l’Ouest Et notre avenir en tant qu’européens me fait plus penser à la Roumanie de Ceausescu qu’à un paradis prospère et riche. Nous devrons bientôt gérer nos vies comme on le pourra, notre quotidien sera fait de restrictions, de privations, d’obscurité, le froid et la faim ! 

        Les roumains et les polonais qui ont vécu à 50 ans d’occupation soviétique savent très bien de quoi je parle et ils ne sont pas prêts à revivre ça !!!

        Quant aux socialistes du gouvernement Sanchez à Madrid, au moins ils ont compris que le Grand Remplacement n’était pas qu’une théorie et sont assez lucides sur l’immigration. C’est sur ce point là que je ne comprends pas la gauche française qui reste aveugle et sourde aux problèmes migratoires. Bref....

        Préparez vos stock Chantecler, le néo-communisme vert c’est maintenant ! 


      • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 12:38

        @chantecler

        La droite mondialiste cela n’existe pas ; Ce n’est pas la droite qui défend le LGTBétisme. Ce n’est pas la droite qui défend le nihilo-frontièrisme. Ce n’est pas la droite qui défend l’immigration et le métissage. Et ce n’est pas la droite qui est réchauffiste. 

        Le seul bastion idéologique qui combat le mondialisme , c’est le nationalisme. 


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 décembre 2022 13:25

        @Joséphine
         
         arrêtez avec vos salade, svp.
         
         Si gauche et droite ont encore un sens, je dirai que la droite au passé impérialiste nous vend son globalisme au nom des valeurs de gauche cf. l’Internationale socialiste valeurs auxquelles ils n’ont jamais adhéré autrement que pour en faire du bizness.
         
        C’est ainsi qu’ils ont réussi à nous vendre ces poisons qu’ils appellent vaccins au prétexte de ce que la santé serait une valeur, la valeur suprême à laquelle toutes les autres devraient être sacrifiées.
         
        « La santé ce n’est pas une valeur, c’est un bien » André Comte Sponville.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 décembre 2022 13:36

        @Joséphine
         
         ’’Le gauchisme mental et son corollaire le progressisme sont partout en Europe de l’Ouest’’
          >
         Ce que vous appelez gauchisme est de fait les idéaux de gauche pervertis et instrumentalisés par la droite, à l’instar des préoccupations des vrais écologistes, ce que l’on appelle l’escrologie.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 décembre 2022 16:05

        Une recette qui va faire : FLOP. 


        • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 11:31

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Ici une traduction du livre « Covid 19 - Great Reset » de Klaus Shwab que je vais dispatcher dans plusieurs messages à cause du nombre limité de mots. Cela vaut le coup d’oeil : 

          Partie 1

          En juin 2020, à peine six mois après le début de la pandémie, le monde n’est plus le même. Dans ce court laps de temps, COVID-19 a à la fois déclenché des changements considérables et amplifié les lignes de fracture qui assaillaient déjà nos économies et nos sociétés. Des inégalités croissantes, un sentiment d’injustice généralisé, des clivages géopolitiques de plus en plus profonds, la polarisation politique, des déficits publics croissants et des niveaux d’endettement élevés, une gouvernance mondiale inefficace ou inexistante, une financiarisation excessive, la dégradation de l’environnement : voilà quelques-uns des grands défis qui existaient avant la pandémie. La crise corona les a tous exacerbés. La débâcle du COVID-19 pourrait-elle être l’éclair avant le tonnerre ? Pourrait-elle avoir la force de déclencher une série de changements profonds ? Nous ne pouvons pas savoir à quoi ressemblera le monde dans 10 mois, encore moins dans 10 ans, mais ce que nous savons, c’est que si nous ne faisons rien pour réinitialiser le monde d’aujourd’hui, celui de demain sera profondément bouleversé. Dans Chronique d’une mort annoncée de Gabriel Garcia Marquez, un village entier prévoit une catastrophe imminente, et pourtant aucun des villageois ne semble capable ou désireux d’agir pour l’empêcher, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.
          Nous ne voulons pas être ce village. Pour éviter un tel destin, nous devons sans tarder mettre en marche le Great Reset. Il ne s’agit pas d’un « bon à savoir » mais d’une nécessité absolue. Si nous n’abordons pas et ne corrigeons pas les maux profonds de nos sociétés et de nos économies, le risque que, comme tout au long de l’histoire, une réinitialisation soit imposée par des chocs violents tels que des conflits, voire des révolutions, s’accroît. Il nous incombe de prendre le taureau par les cornes.



        • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 11:33

          Partie 2

          La pandémie nous en donne l’occasion : elle « représente une fenêtre d’opportunité rare mais étroite pour réfléchir, réimaginer et réinitialiser notre monde ». [165]
          La crise profonde provoquée par la pandémie nous a donné de nombreuses occasions de réfléchir à la façon dont nos économies et nos sociétés fonctionnent et à la façon dont elles ne fonctionnent pas. Le verdict semble clair : nous devons changer, nous devrions changer. Mais le pouvons-nous ? Tirerons-nous les leçons des erreurs commises dans le passé ? La pandémie ouvrira-t-elle la porte à un avenir meilleur ? Allons-nous mettre de l’ordre dans nos affaires au niveau mondial ? En d’autres termes, allons-nous mettre en œuvre la grande réinitialisation ?
          La réinitialisation est une tâche ambitieuse, peut-être trop ambitieuse, mais nous n’avons pas d’autre choix que de faire tout notre possible pour y parvenir. Il s’agit de rendre le monde moins divisé, moins polluant, moins destructeur, plus inclusif, plus équitable et plus juste que nous l’avons laissé à l’ère pré-pandémique. Ne rien faire, ou trop peu, c’est somnoler vers toujours plus d’inégalités sociales, de déséquilibres économiques, d’injustice et de dégradation de l’environnement.

          Ne pas agir reviendrait à laisser notre monde devenir plus méchant, plus divisé, plus dangereux, plus égoïste et tout simplement insupportable pour de larges pans de la population mondiale. Ne rien faire n’est pas une option viable.
          Cela dit, la grande réinitialisation est loin d’être une affaire réglée. Certains peuvent résister à la nécessité de s’y engager, craignant l’ampleur de la tâche et espérant que le sentiment d’urgence s’estompera et que la situation reviendra bientôt à la « normale ». L’argument en faveur de la passivité est le suivant : nous avons déjà traversé des chocs similaires - pandémies, récessions brutales, divisions géopolitiques et tensions sociales - et nous les traverserons à nouveau. Comme toujours, les sociétés se reconstruiront, et nos économies aussi. La vie continue ! La justification de la non-réinitialisation repose également sur la conviction que l’état du monde n’est pas si mauvais que cela et qu’il nous suffit de régler quelques détails pour l’améliorer. Il est vrai que l’état du monde actuel est en moyenne bien meilleur que par le passé.

          Nous devons reconnaître que, en tant qu’êtres humains, nous n’avons jamais eu la vie aussi belle. Presque tous les indicateurs clés qui mesurent notre bien-être collectif (comme le nombre de personnes vivant dans la pauvreté ou mourant dans des conflits, le PIB par habitant, l’espérance de vie ou les taux d’alphabétisation, et même le nombre de décès causés par les pandémies) se sont améliorés de manière continue au cours des siècles, et de manière impressionnante au cours des dernières décennies.

          Mais ils se sont améliorés « en moyenne » - une réalité statistique qui n’a aucun sens pour ceux qui se sentent (et sont si souvent) exclus. Par conséquent, la conviction que le monde d’aujourd’hui est meilleur qu’il ne l’a jamais été, bien que correcte, ne peut servir d’excuse pour se conforter dans le statu quo et ne pas remédier aux nombreux maux qui continuent de l’affliger.
          La mort tragique de George Floyd (un Afro-Américain tué par un policier en mai 2020) illustre parfaitement ce point. Il s’agit du premier domino ou de la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, lorsque le sentiment d’injustice accumulé et profond de la communauté afro-américaine des États-Unis a finalement explosé en protestations massives. Leur faire remarquer qu’en « moyenne » leur sort est meilleur aujourd’hui que par le passé aurait-il apaisé leur colère ? Bien sûr que non ! "



        • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 11:34

          Partie 3 : 

          Ce qui importe aux Afro-Américains, c’est leur situation actuelle, et non l’amélioration de leur condition par rapport à il y a 150 ans, lorsque beaucoup de leurs ancêtres vivaient en esclavage (l’esclavage a été aboli aux États-Unis en 1865), ou même il y a 50 ans, lorsque le mariage avec un Américain blanc était illégal (le mariage interracial n’est devenu légal dans tous les États qu’en 1967). Deux points sont pertinents pour le Grand Réinitialisation dans ce domaine : 1) nos actions et réactions humaines ne sont pas ancrées dans des données statistiques mais sont plutôt déterminées par des émotions et des sentiments - les récits déterminent notre comportement ; et 2) à mesure que notre condition humaine s’améliore, notre niveau de vie augmente et il en va de même pour nos attentes d’une vie meilleure et plus juste.

          En ce sens, les protestations sociales généralisées qui ont eu lieu en juin 2020 reflètent l’urgente nécessité d’engager le Great Reset. En reliant un risque épidémiologique (COVID-19) à un risque sociétal (les protestations), ils ont fait comprendre que, dans le monde d’aujourd’hui, c’est la connectivité systémique entre les risques, les problèmes, les défis et aussi les opportunités qui importe et détermine l’avenir. Au cours des premiers mois de la pandémie, l’attention du public s’est naturellement concentrée sur les effets épidémiologiques et sanitaires du COVID-19. Mais, pour l’avenir, les problèmes les plus conséquents résident dans la concaténation des risques économiques, géopolitiques, sociétaux, environnementaux et technologiques qui découleront de la pandémie, et leur impact continu sur les entreprises et les individus.


        • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 11:35

          Partie 4 : 

          Ces expressions d’espoir individuel sont soutenues par une multitude d’enquêtes concluant que nous souhaitons collectivement un changement. Elles vont d’un sondage au Royaume-Uni montrant qu’une majorité de personnes souhaite modifier fondamentalement l’économie lors de sa reprise, contre un quart qui souhaite qu’elle redevienne ce qu’elle était, [170] à des enquêtes internationales montrant qu’une grande majorité de citoyens du monde entier souhaite que la reprise économique après la crise coronaire donne la priorité au changement climatique [171] et soutienne une reprise verte. [Dans le monde entier, les mouvements réclamant un « meilleur avenir » et appelant à un changement vers un système économique qui donne la priorité à notre bien-être collectif plutôt qu’à la simple croissance du PIB prolifèrent.

          Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Une voie nous mènera vers un monde meilleur : plus inclusif, plus équitable et plus respectueux de Mère Nature. L’autre nous mènera vers un monde qui ressemble à celui que nous venons de quitter - mais en pire et constamment assailli de mauvaises surprises. Nous devons donc faire les choses correctement. Les défis qui se profilent pourraient être plus conséquents que ce que nous avons choisi d’imaginer jusqu’à présent, mais notre capacité de réinitialisation pourrait également être plus grande que ce que nous avions osé espérer.

          Nous n’aurons plus rien, mais nous serons heureux

          Klaus Schwab


        • alinea alinea 3 décembre 2022 12:06

          @Joséphine
          Pas de panique !!tout le monde peut y aller, il est gratuit et entier, en PDF !


        • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 12:21

          @alinea

          Personne ne prend réellement la peine de lire ce livre . En apparence la prose de Schwab est un  bavassage molasson, mais en apparence seulement. Faut pas trop lire Schwab car cela abîme notre âme de goy.....  Mais mettre les dernières pages de la Sainte Bible de Davos ici a du sens pour moi. Ces dernières pages sont suffisantes pour se faire une idée de l’hypocrisie du personnage.

          Il ne nous parle pas de l’hubris de sa caste et est persuadé que le Salut de l’Humanité viendra de l’oligarchie mondialiste. En cela il est dangereux. 

           Maintenant si ça dérange l’auteur de cet article, ce que je peux concevoir, qu’il me censure. 


        • leypanou 3 décembre 2022 12:23

          @Joséphine
          Klaus Schwab  : Une voie nous mènera vers un monde meilleur : plus inclusif, plus équitable et plus respectueux de Mère Nature  : harmonie avec la nature, c’est l’un des piliers du programme de LFI.
          J’ajouterai même Mélenchon-Klaus Schwab même combat car la décarbonation ainsi que toutes les conneries qui vont avec à savoir transition énergétique, compter sur l’OMS ou l’ONU, se nourrir de larves, supprimer la viande¹, etc², est dans l’ADN de la 4ème Révolution Industrielle.
          ¹ : comme Ayméric Caron
          ² : en Australie je crois, ils sont en train d’envisager de taxer les pets des vaches qui émettent du méthane smiley


        • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 12:34

          @leypanou

          La connivence entre la gauche et le mondialisme est totale. Certains en doutent encore, c’est cela qui est étrange. Seul l’idéologie nationaliste s’oppose à la philosophie mondialiste. D’où le déchainement médiatique extraordinaire contre l’extrême droâte....

          La meute médiatique veille. 


        • alinea alinea 3 décembre 2022 13:24

          @Joséphine
          Je ne pense pas non ! c’est juste que vous preniez la peine de le passer en commentaires !
          J’ai jeté un œil sur ce torchon illisible ; pas plus loin, de toutes façons on voit bien où on en est.
          Je crois que la vie est plus forte que la mort ; d’un autre côté la névrose est bien costaud aussi... alors rien n’est perdu, mais gagné c’est pas sûr !


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 décembre 2022 16:08

          Si on ne revient pas sur les avancées sociétales, ce sera un échec.... Lire Parvulesco...


          • ZenZoe ZenZoe 2 décembre 2022 16:57

            Méfiance !!! Ce que je vais dire est banal, mais tient toujours la route : ce sont ces gens précisément qui ont mis la planète dans la mouise avec leur mondialisation foireuse, alors quand ils proposent un modèle de rechange, on est sceptique, voire franchement inquiet ...


            • Eric F Eric F 2 décembre 2022 18:36

              Après avoir entendu tout et n’importe quoi sur ce livre, j’avais fini par le lire (on le trouve en pdf gratuit), et son contenu correspond en effet à ce qui est résumé dans l’article.

              Par contre j’ai juste écouté quelques extraits de la vidéo, verbiage amphigourique et autosatisfait, mais pas en ligne avec la présentation du livre faite dans l’article.


              • troletbuse troletbuse 3 décembre 2022 00:05

                @Eric F
                Sert à quoi ton commentaire ?
                Pour nous dire que t’as lu le livre ?


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 décembre 2022 18:48

                ’’De ces deux constats, le Great Reset déduit que la pandémie du COVID-19 «  représente une fenêtre d’opportunité rare, mais étroite pour réfléchir, ré-imaginer et réinitialiser notre monde.  »’’

                — >

                 Non, ils ont créé une fausse pandémie pour sidérer les populations et pouvoir instaurer plus rapidement leur nouvel ordre.

                 

                Sidération  : quand un individu est menacé par les événements, par une volonté destructrice, par un État félon, il peut réagir de 4 manières :

                Fuir : ici ; nulle part où aller.

                Résister : pot de terre contre pot de fer.

                Obéir, autrement dit la coopérer : syndrome de Stockholm, aka la collaboration.

                Enfin Être sidéré : les gens sont paralysés et se terrent dans l’anonymat.


                • Deux phrases de Schwab, parmi .......la rhétorique du Nouveau Nazisme !

                  Vous ne posséderez rien et serez heureux .

                  Le modèle social de la Chine est un exemple pour nous .

                  A cela vient s’ajouter les propos démentiels du Goebbels de la technique humaine le transhumaniste.

                  Laurent Alexandre qui souhaite voir des puces implantées dans les cerveaux des gens mais surtout il ne montre pas l’exemple par lui-même .

                  Ce Laurent Alexandre est l’exemple même du ; Faites comme je dis mais pas comme je fais ....


                  Je pense que vous nous prenez pour des cons comme il a été souvent écrit ici , vous avez atteint le point godwin révélateur de votre fond de commerce ,- la dictature Macroniste .

                  Ce que Macron déteste la plus  :

                  • La liberté individuelle

                  Et plus encore , la haine de la France et du français par Macron ...

                  https://www.youtube.com/watch?v=TKcrqpfLtsg&t=63s


                  • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                    Le cynisme du GVT

                    https://www.youtube.com/watch?v=h8doEvN2g8Q


                    RÉVÉLATIONS : COMMENT MACRON LE « BANQUIER D’AFFAIRES » MENACE EDF (MARC ENDEWELD ET PHILIPPE BRUN)


                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 3 décembre 2022 07:58

                    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot Effectivement, les deux phrases que vous citez éclairent mieux sur le personnage que la lecture du long texte rasoir du grand reset. 


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 décembre 2022 09:18

                    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                     
                    bis repetita, ou comment notre ’’banquier d’affaires’’ se fait humilier devant le monde entier par un président U$ : https://qactus.fr/2022/12/02/usa-baiser-de-la-mort-la-longue-poignee-de-main-de-joe-biden-a-macron-suscite-un-tolle/
                     


                  • https://reseauinternational.net/ces-3400-ong-dont-davos-et-soros-presentes-a-bruxelles-pour-influencer-la-commission-europeenne/

                    Ces 3400 ONG, dont Davos et Soros, présentes à Bruxelles pour influencer la Commission européenne

                    par Thibault Kerlirzin

                    Comment se fabrique concrètement l’influence des « lobbies » mondialistes sur l’Union européenne, et tout spécialement sur la Commission européenne ? J’ai interviewé Thibault Kerlirzin, auteur d’une étude remarquée sur ce sujet.


                    • Lorsque le vaccin covid a été lancé en 2021, il n’y avait pas de système d’enregistrement des effets secondaires en Israël. Et cela alors que le reste du monde dépendait des données israéliennes pour la politique de vaccination.

                      La journaliste santé israélienne Yaffa Shir-Raz a déclaré à Rebel News qu’« Israël était le laboratoire de Pfizer » et que la décision de la FDA d’approuver le rappel était basée sur des données israéliennes.

                      "Mais ce que le monde ne sait pas, c’est que l’année où la population a reçu deux ou même trois doses, Israël n’avait pas de système de surveillance fonctionnel", a-t-elle déclaré.

                      Shir-Raz a déclaré que le ministère de la Santé avait menti au public et à la FDA en affirmant que le vaccin avait très peu d’effets secondaires et qu’ils étaient de courte durée. Le ministère ne pouvait pas le savoir, dit le journaliste.

                      Elle a affirmé que des études approfondies sur les effets secondaires n’avaient été menées qu’en décembre 2021. Les résultats de cette étude sont en totale contradiction avec les recommandations antérieures du ministère de la Santé.

                      Les effets secondaires se sont avérés ni légers ni de courte durée. "Ils ont découvert de nouveaux effets secondaires qui n’avaient pas été signalés par Pfizer, y compris des effets très graves comme des problèmes neurologiques et des irrégularités menstruelles", a déclaré Shir-Raz.

                      Lorsque les résultats de l’étude ont été présentés en mai de cette année, le ministère israélien de la Santé a arrêté l’étude.

                      La journaliste, dont la mère a survécu à l’Holocauste, s’est dite choquée que son propre gouvernement trahisse la population en recommandant des vaccins sur la base d’informations falsifiées. https://uncutnews.ch/israelischer-journalist-die-ganze-welt-wurde-mit-gefaelschten-daten-in-die-irre-gefuehrt/


                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 décembre 2022 09:30

                        @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                         
                         ’’Lorsque le vaccin covid a été lancé en 2021, il n’y avait pas de système d’enregistrement des effets secondaires en Israël. Et cela alors que le reste du monde dépendait des données israéliennes pour la politique de vaccination.’’
                        >
                         Comme par hasard ...


                      • Les fichiers Twitter montrent que Twitter censurait les utilisateurs sur la base de demandes directes de l’équipe Biden en octobre 2020.

                        Et l’UE souhaite faire pareil, sinon l’UE fermera Twitter. C’est très grave ! Tout est expliqué dans ce fil, avec preuves : https://twitter.com/mtaibbi/status/1598822959866683394?s=20&t=L-Um2oIM7gfkT87xcveI3g


                        • Macron cette phrase qui vous va comme un gant .

                          Comment réussir , quand on est un con, cynique et pleurnichard ....



                            • Fin de l’abondance ? Pas pour tout le monde. Le petit banquet donné par le pantin en l’honneur de Macron a coûté 500.000 dollars. Mais n’oubliez pas d’éteindre votre wifi et mettre votre masque….

                              • Pendant qu’en France certains essayent à nouveau de faire peur avec le Covid, que titre le Berliner Zeitung de l’autre côté du Rhin ? "La pandémie de covid joue à peine un rôle dans les unités de soins intensifs des hôpitaux en Allemagne, mais a fait des ravages considérables sur le personnel.
                                La proportion de patients covid dans les unités de soins intensifs est désormais inférieure à cinq pour cent, a déclaré vendredi le président de l’Association interdisciplinaire allemande pour les soins intensifs et la médecine d’urgence (DIVI), Gernot Marx."Ce n’est pas comparable à la situation d’il y a un an." Le Rhin après avoir arrêté le nuage de Tchernobyl, arrêterait-il également le petit virus  ?.... https://www.berliner-zeitung.de/news/krankenhaeuser-corona-pandemie-auf-intensivstationen-kaum-noch-relevant-pflege-ueberlastet-li.293519

                                • Joséphine Joséphine 3 décembre 2022 11:22
                                  2030 « great reset » ....Les masses injectés seront stériles mais pourront commander un bébé androïde pour compenser ! 

                                  Le meilleur des mondes ! 


                                  • alinea alinea 3 décembre 2022 15:01

                                    Il y a ça aussi, que je devine juste depuis que je sais que le RIC est un grand atout des mondialistes.

                                    Great Reset et Etat social - YouTube


                                    • leypanou 3 décembre 2022 15:29

                                      @tous, en particulier alinea et joséphine

                                      Cet article, très long donc à lire si on a du temps et/ou si on veut se cultiver, vous en apprendra sur d’autres facettes de l’escroquerie climatique., les pires étant à mon avis les Verts (pro-piqûre obligatoire, à fond derrière le pianiste qui joue du piano avec sa q., abhorre à fond Poutine, à fond pour faire venir tous les parasites de la terre entière, etc, etc).


                                      • leypanou 3 décembre 2022 15:30

                                        @leypanou
                                        il y a peut-être une version française au cas où.


                                      • alinea alinea 3 décembre 2022 18:06

                                        @leypanou
                                        Je n’ai pas retrouvé l’article que j’ai lu il y a peu et qui remontait bien tout le déroulé de l’arnaque !
                                        j’avais écrit ça en 2019, et même si je n’ai pas lu, en anglais, l’article que vous donnez ( je regarderai tout à l’heure ), je pense avoir été déjà à l’époque interpellée par Allègre !! Puis par ce que j’ai appris de Margaret Meads , sans parler évidemment de Tatcher et Reagan et compagnie !
                                        Climatgate - AgoraVox le média citoyen
                                        ...sinon il faudrait que ma vie en dépende pour que je lise un article en globish !!


                                      • Pour les idiots du Great Reset

                                        https://twitter.com/T_Nenninger/status/1599096328797069312

                                        C’est toujours bien d’apprendre par l’étranger que jusqu’à 10 coupures de réseaux sont d’ores et déjà programmées par EDF. Ça fait plaisir de savoir que la population française n’a pas accès à l’information la concernant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité