• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand on se trahit

Quand on se trahit

 

Le foot ne peut pas laisser indifférents quand il mobilise les deux tiers de la population mondiale, génère du coup des sommes pharaoniques ; alors même quand on n’y connaît rien, ni les règles ni le nom des joueurs, on tombe forcément sur des articles, des commentaires.

C’est pourquoi j’ai voulu de mes yeux voir, de mes oreilles entendre la finale et ses réactions dans la populace d’un village : nous étions une petite trentaine assise ou debout devant le grand écran d’une salle de restaurant, dehors ou de l’autre côté sur la terrasse ombragée.

Je crains les foules et les débordement élyséens ne m’intéressent pas le moins du monde, je dirais même qu’ils m’effraient. Mais un tout petit bistrot plein de gens joyeux, ça m’égaye ; Carole, la jeune femme debout à côté de moi me dit : en 98 j’avais vingt ans ! aujourd’hui j’en ai quarante ! Elle rit aux éclats et ses dents feraient pâlir Brigitte d’envie ! Une famille de Hollandais assise juste devant nous sont des supporters enthousiastes, Carole me dit : au deuxième but, la femme, elle m’a embrassée ! La troisième clameur fut la première que j’ai entendue, je n’avais pas pas passé le coin de la rue ; la quatrième suivit peu de temps après, et quand j’ai dit à Carole que j’aimerais bien que les Croates marquent un autre but, ils ont l’air bons non ?, elle me répondit : vous être une drôle de supporter vous !

Je les avais quittés un instant pour commander une bière au bar, en passant par la terrasse ombragée où je retrouvai la marchande de savon et ses copains ; au bar, le patron se battait avec une réserve de glaçons qui ne voulait pas se déloger, et quand il me répondit qu’il n’avait plus de bière, j’ai eu l’impression qu’il se foutait de moi ! Hélas c’était vrai ; il me montra son tonneau plein et la machine à pression en vrac à côté ! « J’ai de la brune ou de la blanche en bouteille si vous voulez » ; la brune, c’était suicidaire, j’optai pour la blanche, j’en eu la dernière cannette !

Il a dû se boire des millions d’hectolitres de bière, que boire d’autre à cette heure par cette cagne ? Et j’étais tombée sur le seul bistrot qui n’en avait plus !

« On est les champions, on est les champions » scanda notre départ de l’écran et notre arrivée à l’ombre ; je m’assis à la table de Carole et ses copains, et ils me dirent tout des secrets du foot, de la sélection au nom des joueurs, du nombre d’équipes à la probabilité à gagner x fois par siècle ; ils se mirent d’accord sur l’année de la première coupe du monde, c’était celle de ma naissance, je fis un clin d’œil à Carole en le lui disant ! Les copains chenus de Tania à l’autre table ne m’en auraient pas appris tant, je les rejoignis pourtant avec des coupes de champagne que le patron offrait à tout le monde mais en avertissant : je ne vais pas vous servir quand même !

On trinqua aux bleus pardi.

Bien sûr, derrière ce moment de franche camaraderie, de vrai bonheur, on peut noircir le tableau de la couleur de l’argent qui se fait sur tout ça, qui le permet et qui en est tiré ; mais tout le monde a rigolé- on me l’a raconté- quand Poutine eut un parapluie aux premières gouttes tandis que Brigitte et Manuel attendirent d’être trempés pour en avoir un !

Les foules provoquent les violences, c’est une loi vieille comme le monde ; je ne me suis pas attardée sur les images des Champs Élysées, mais l’impression était bien qu’il pouvait s’y cacher plein de vermines.

Vous savez aujourd’hui, on ne peut plus se réjouir de rien ensemble sans se dire qu’on fait le jeu de quelque salopard ; alors un tel évènement mondial ne risque pas de déroger à cette nouvelle loi. Ceci dit, ces bagnoles qui passent en klaxonnant, bourrées de jeunes, et les bras qui se lèvent, les hourras qui s’élèvent, une connivence qui n’abuse personne mais qui se vit quand même sincèrement, c’est bon à prendre.

J’ai vu quelques images, la violence désormais ordinaire, qui ne dit plus la lutte mais l’impossibilité de vivre, et dans laquelle chacun voit son ennemi… c’est tellement horrible de se rendre compte que la belle énergie ne peut plus être que destructrice.

C’est pourquoi j’ai tant aimé cette joie simplement partagée.

Et puis j’ai lu au fil des pages, et j’adresse ces mots à tous les grincheux qui détiennent la vérité, celle qui dit, et ça nous rappelle quelque chose, que bien sûr il faut se battre pour le peuple mais trahissent leurs pensées profonde quand ce peuple se réjouit de plaisirs par trop frelatés à leur goût :

 

« Au moment où j’écris ces lignes, la rue résonne de klaxons et ma télé donne les images des Champs-Élysées emplis d’une foule en joie. Je ne me suis mis à mon clavier que pour maîtriser l’étrange houle partagée qui montait en moi. Je suis reconnaissant à ceux qui nous permettent de vivre un moment de cette sorte. Je comprends que le foot indiffère et même qu’il insupporte. Mais j’ai plus de mal avec les militants politiques de la gauche traditionnelle quand ils montrent du doigt ceux qui s’en passionnent et se réjouissent d’une victoire sur le stade. J’ai lu je ne sais combien de commentaires sur le thème « le foot c’est l’opium du peuple », « les mêmes supporteurs sont incapables de défendre leur droits sociaux dans la rue », etc… Et ainsi de suite.

D’une façon générale, cette façon de voir nie le rapport du foot et des luttes populaires. Et des équipes de foot issues de ces milieux. Pourquoi des équipes de foot de la Résistance, des équipes de foot des républicains espagnols, le Red Star et ainsi de suite ? Le livre de Mickaël Correia, Une histoire populaire du football, dit si bien tout sur le sujet. De même que le documentaire de Gilles Perez, « Les Rebelles du foot ». Quels enjeux s’y trouvaient pour que le foot soit aussi confisqué par l’argent ?

Je réponds à ceux qui m’écrivent en ce moment même pour qu’ils se protègent de l’incapacité a partager une ferveur populaire apparemment sans objet réel. Demandez-vous ce que tant de gens vous disent de cette manière au lieu de les juger. Méfiez-vous des pisse-vinaigres qui regardent de haut les grandes émotions collectives partagées sans limite visible. Je comprends la méfiance qui s’attache à ce qui semble échapper au discernement rationnel. Mais est-ce le cas ici ? Quand les mêmes qui applaudissent s’interrompent aussitôt pour huer le président lorsqu’il apparaît à l’écran, ne montrent-ils pas au contraire que leur extrême vigilance dans le match s’exerce encore aussi sans limite d’objet ?

Je ne crois pas que la ferveur anéantisse la volonté. À l’inverse, je crois qu’elle la muscle. Elle la fortifie. Elle le fait en élargissant la perception de soi et de la puissance que nous contenons tous en nous. En s’identifiant au modèle de l’équipe qui force l’adversité par l’endurance et l’opiniâtreté, ceux qui s’y abandonnent exaltent le sentiment qu’ils ressentent de savoir que la force est en eux aussi. On ne fait jamais rien d‘autre en se donnant un exemple, un modèle, un héros. Qu’est-ce qui s’anéantit dans la ferveur footbalistique ? La peur de l’autre. Le doute sur soi. La victoire exalte la bienveillance et le goût de soi. Le sentiment que la victoire est acquise devient un esprit de victoire. Car le goût de la victoire se transpose. La victoire est donc une force de confiance en soi qui est contaminante. Elle peut être contagieuse.

Plongeons sans réserve dans cette vague qui nous submerge ! Nous en reviendrons plus forts, plus généreux. Sans modération : quelle autre équipe conclut une victoire en criant « Vive la République » ? »

 

Je partage sans réserve, et je pense que je n’ai pas besoin d’en donner la signature !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Ciriaco Ciriaco 18 juillet 2018 09:40
    Un bon rappel de certains principes de base. Comme je l’écrivais il y a peu en commentaire, on ne devient pas plus étranger que lorsqu’on ne partage pas à la joie. Qu’une certaine gauche ne comprenne pas le plaisir dont on peut justement dire à cette occasion qu’il est précisément du peuple, voilà qui est très inquiétant concernant sa santé.

    Ravi de voir la barre relevée, une fois de plus d’ailleurs.

    • nono le simplet 18 juillet 2018 10:03
      bonjour alinea,
      article sympathique et agréable sur le sujet 20 fois traité depuis dimanche
      j’avoue que j’ai regardé la finale, seul, chez moi alors que j’étais invité chez des copains ...
      ne connaissant pas plus le foot que moi ... en plus impossible de fumer chez eux ...
      mais c’est vrai que c’était un peu triste de le regarder seul ; me privant du moindre enthousiasme qu’aurait pu entraîner celui d’autres spectateurs ...
      mais bon , c’était un match agréable à regarder avec ce suspense qui mettait du piquant ...
      et puis, comme tu dis, l’important est bien cette joie partagée par de nombreuses personnes ... les occasions sont tellement rares ...

      • Fergus Fergus 18 juillet 2018 13:34

        Bonjour, nono le simplet

        Je partage votre conclusion, et la tonalité de l’article d’Alinea

        Ce qui n’empêche pas - en même temps, dirait Macron - de mettre ce sympathique déferlement en perspective avec l’état du pays sur un plan sociologique.


      • mmbbb 18 juillet 2018 14:34

        @Fergus a Lyon cela a degenere comme dans les autres villes notamment a Paris . Bon j ai prefere reste chez moi cela se termine toujours ainsi Ce que je soulignais a cette Chere Alinea , il y deux mondes entre la Belgique la Croatie et la France . 


      • nono le simplet 18 juillet 2018 19:51
        @Fergus
        salut Fergus,
        prenons les choses comme elles viennent sans trop réfléchir, la spontanéité quand elle est joyeuse ne fait pas de mal ...
        et même si je ne partage pas cette allégresse, je suis content ... d’abord parce que j’aime bien être content, comme disait Coluche
        à toujours broyer du noir on est mal barrés pour aller vers des lendemains qui chantent ...

      • Fergus Fergus 18 juillet 2018 22:52

        @ nono le simplet

        La satisfaction de voir des gens heureux n’est pas incompatible avec les questions sociologiques que pose cette capacité de mobilisation pour le sport dans une société de plus en plus exposée aux régressions sociales dans une atonie quasi-générale.

        L’une (le jour de la victoire) n’empêche pas les autres (dès les jours suivants).


      • troletbuse troletbuse 18 juillet 2018 10:05
        Mais notre imbécile qui nous sert de président a donné l’exemple en faisant le guignol sur une table et plus tard avec les joueurs. Sur les Champs Elysée ou dans les rues, les jeunes n’ayant pas de table, sont montés pour danser sur les toits des véhicules stationnés.
        Et cette tarlouze voudrait être appelée « Monsieur le Président » ?

        • izarn izarn 18 juillet 2018 10:59

          @troletbuse
          C’est de la com : Il essaie de ne plus etre le président des riches...
          Alors il se la joue peuple...
          Instinctif lui ?
           smiley
          N’est pas Trump qui veut !


        • Pimpin 18 juillet 2018 10:20

          Bof ! je n’ai jamais pu m’intéresser au foot. 

           D’autre part je ne suis pas fan non plus des grands mouvements genre troupeau de moutons, et puis quand on voit de loin le comportement de certains, ça ne donne pas envie ... 
           Enfin, une équipe de France ? composée de mercenaire ultra payés dont la plupart ne jouent même pas en France le reste de l’année ...
          A la maison on était 8, un seul a regardé le match. Aux alentours, c’était aussi très calme, les amateurs étaient visiblement une minorité.
          Mais bon, les gens prennent leur plaisir où ils veulent, tant que ce n’est pas sur commande ... mais là j’ai un doute pour certains ...


          • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 10:24
            Salut alinea.

            La première édition de la coupe du monde, qui s’appelait coupe Jules rimet du nom de celui qui fonda la compétition, si je me souviens, c’est 1930. Vainqueur, sauf erreur, l’Uruguay.

            Le foot est une parenthèse qui a le chic de transcender les classes sociales. C’est pas du tout un sport de pauvre même s’il est volontiers pratiqué par les pauvres. Sarkozy, Macron sont des aficionados.

            C’est complètement con de politiser la chose, on dévoile la mesquinerie et c’est ce qu’a fait la France Insoumise. Aude Lancelin s’est fait défoncer sur twitter et hop, miracle, changement miraculeux d’éléments de langage, le foot c’est génial tout à coup. Evidemment, on ne va pas hurler à la mesquinerie, à la récupération, c’est mieux de molarder sur Macron et ’Brigitte’, les récupérateurs. Ah, ’Brigitte’, la galanterie toute française, son physique, ses fringues, son botox et qu’apprends-je, ses dents, ça va pas non plus ses dents. Si j’entends bien, on la préfèrerait jeune, habillée comme une clocharde avec les dents gâtées. Une certaine vision de la France, sans doute, du peuple veux-je dire, et durant ce temps, rien à dire sur les comédiens qui n’ont jamais effectué de travail, ne doivent leur parcours qu’au fait du prince - comme les coucous une fois qu’on est dans le nid on fait en sorte d’y rester et on prospère - et qui dans la grande mascarade foutent des vestes de couvreur à 6 000 boules pour faire fashion populo bobo.

            Question morale à géométrie variable bien egoïste-égocentrée, rien à dire non plus sur saint Poutine qui va nous sauver dans tes rêves et l’amour courtois à la russe qui laisserait crever de froid une présidente croate sous la trombe ?

            Pas davantage à dire sur le plaisir manifeste de la dame croate qui, elle, on ne sait pourquoi, en étant simple, naturelle, bon enfant, ne déchoit pas du tout de sa charge. Au contraire. Manu, c’est différent ; il faudrait qu’il ait le cul serré en toute circonstance, c’est une exigence populaire. Sauf que dans ce cas, il est hautain, c’est le banquier à Rothschild, etc, etc. Donc, quoi qu’il fasse, ça ne va pas de toute façon et il a bien raison de faire abstraction de tout ça.

            Je les trouve singulièrement courageux sur ce point, le couple Macron, d’oser affronter le qu’en dira-t’on, la belle bêtise. De se faire des bisous et de se moquer du jugement des petites cervelles bornées. Je ne suis certainement pas de leur bord politique mais ce sont des êtres humains avant tout, avant d’être de gauche, de droite ou de je ne sais quoi. 

            La complicité entre la présidente croate et notre président était aussi très belle à voir. Donc, admettons, que manu soit la créature des Juifs - Illuminati - Bildeberg - reptiliens, etc - rayez les mentions inutiles, il faut bien en déduire qu’elle aussi. Poutine, non, le cul serré, accroché comme un mort de faim à son parapluie, il ruisselait visiblement d’empathie.

            Bon, c’est pas le tout, la France a gagné. Je ne m’intéresse pas au foot, ça ne me parle pas (ou plus, j’ai joué autrefois à un niveau régional) mais la France a gagné et c’est chouette. Je vois au parc des minots avec des ballons qui refont le match, qui ont envie de win, d’exceller, qui ’veulent’ et c’est bien, ça les change de la p** d’aigreur dans lesquels ils baignent à longueur de temps. On appelle ça un idéal positif.

            • alinea alinea 18 juillet 2018 11:37

              @kalachnikov

              Question aigreur, tu n’es pas en reste !
              Les dents de Brigitte était un clin d’œil en mémoire d’un article où les enchères avaient été posées entre le prix des implants et autres bridges de Clinton et ceux de Trogneux !
              Comme je n’ai pas la télé je n’ai rien vu de l’attitude de Macron ni de qui que ce soit d’autre, donc je n’en ai pas parlé, si bien que je ne vois pas ce qui me vaut cette volée de bois vert.
              Eh oui !!! j’aime bien Poutine, et Mélenchon !!
              Bon, tu sais comme moi que ce n’est pas le président qui passe la commande des parapluies, aussi peut-être y a-t-il eu des couacs dans la logistique !! moi, ce qui m’a fait marrer c’est la manière dont on a raconté Poutine tout seul sous son parapluie ! je ne l’ai pas vu !!

            • alinea alinea 18 juillet 2018 11:41

              @kalachnikov

              Pour la date des premières mondiales, d’après ce qu’on m’a dit il y avait eu des trêves de guerre !
              mais j’ai souvenir que Ivo Livi était parti avec quelques potes, en URSS, et qu’ils y avaient « apporté » le foot ! donc le foot n’est pas si vieux que ça... sinon non, je ne suis pas née en 1930 bien sûr !!

            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 11:53
              @ alinea

              Je ne parle pas spécialement à ton sujet mais de façon générale. L’opposition politique à Macron se résume à du couple Macron bashing. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Quand on veut jouer au juge, il faut avoir le cul propre et le compte n’y est pas.

              C’est difficile pour toi visiblement d’aller au-delà de l’idolâtrie mais je te parle de principe, celui de justice, qui fait qu’on examine les choses de façon honnête, et non de Mélenchon. Il faut m’expliquer pourquoi le jeunisme de la fashionista Macron pose un problème quand le fait que dire que Mélenchon la joue vieux beau populo d’opérette est une attaque sous la ceinture, signe d’aigreur, etc.

              La présidente croate et Macron étaient très complices, s’embrassaient, s’étreignaient. Mais voilà, je ne sais pourquoi, chez certains, cette attitude chez l’un relève du crime tandis que chez l’autre, c’est super. Galerie de tofs ici.

            • alinea alinea 18 juillet 2018 12:01

              @kalachnikov

              Il s’agit donc d’un dialogue de sourds puisque je ne sais rien de ce dont tu parles ! je n’ai pas l’habitude de faire des critiques, en fait, soit j’ai un dégoût profond pour la politique menée, ce qui est le cas, soit je la trouve juste et je l’approuve et m’amuse à lui donner un corps aussi parce que je sais que ça fait rager l’immense majorité des gens, et tous les bien-pensants !!
              L’idolâtrie n’est qu’une apparence à travers les mots, même si je pense très sérieusement qu’il est heureux qu’il subsiste des hommes tels que ceux-là. Parce que, les doigts d’une main de Djengo suffisent pour les compter.

            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 12:13
              @ alinea

              Tiens, tu peux prendre connaissance de la bravitude de mme Ancelin et de la réaction populaire. Macron a été licencié et a joué latéral gauche, je crois. S’il y a quelqu’un qui fait le comédien dans les stades, ce n’est pas Macron. Ce dernier est supporter de l’Om, pas depuis 15 jours et pas pour se faire élire.


            • alinea alinea 18 juillet 2018 12:43

              @kalachnikov

              Je suis tombée sur les coms à propos de la réaction de Lancelin ; je ne sache pas qu’elle soit Fi, mais bon ! j’aime pas beaucoup cette fille, depuis que j’en ai entendu parler, à la sortie de son bouquin qui m’a fait proférer de méchantes critiques !
              Quant à Mélenchon, c’est un type curieux, contrairement à beaucoup d’autres, et il a raconté comment et pourquoi il s’est fait inviter, en tant que député, à un match de foot à Marseille, et comment et pourquoi cela l’a séduit !
              Si tu penses qu’il fait croire qu’il aime le foot pour attirer les footeux dans les urnes, c’est que tu n’a rien compris à ce mec ! il ne fait pas de la politique à ce niveau là, il est bien au dessus du panier de tous les autres et c’est bien pourquoi je l’apprécie tant.
              Quant aux photos, je ne doute pas un seul instant que notre président soit un gosse avec des sincérités spontanées ; peut-être cela m’attendrirait s’il s’agissait de n’importe qui d’autre, mais vue sa politique...ce trait de caractère n’adoucit rien. ( j’ai lu des tas de choses sur ce couple... en réalité, ils vivent leur histoire comme un conte de fée mais n’ont pas plus de conscience politique que ma voisine d’en face ; ce sont des people, - tu conviendras que cette dénomination est pour le moins oxymorique !!)

            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 13:13
              @ alinea

              Oh la la, alinea. Faut la suivre, la Gauche quinoa, einh, entre qui couche avec qui, qui fait quoi, qui qu’est quoi...

              Bien sûr, bien sûr, Mélenchon découvre le foot sur le tard. Comment tu peux gober une couleuvre pareille ? Il n’est jamais en représentation, évidemment, la veste de couvreur rigolote qu’il ne met que quand y a la téloche, c’est un interêt tout aussi soudain et tardif pour la mode bobo prolo.

              Macron est un politique né, c’est un tueur, il a niqué tout le monde. Le mâle alpha, par excellence. Faut vraiment être dans le pays des chimères pour ne pas le constater.

              Et en plus de ça, jusqu’ici, c’est un très bon président.

              J’imagine que ça fait chier mais bon faudrait aussi s’adonner à l’autocritique de temps en temps.

            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 13:19
              @ alinea

              ’mais j’ai souvenir que Ivo Livi était parti avec quelques potes, en URSS, et qu’ils y avaient « apporté » le foot ! donc le foot n’est pas si vieux que ça...’

              Ivo Livi = Yves Montand ? C’est le genre de roman dont la Gauche s’auto enivre ?


            • alinea alinea 18 juillet 2018 13:25

              @kalachnikov

              Un bon président ridicule à chaque sortie ? Ignorant d’à peu près tout ? Tu plaisantes ?
              je ne dis pas que Mélenchon ignore la com !! cela fait partie de son métier, mais il n’est pas identifiable à cela ! quand à la chemise de garçon de café et à la veste de couvreur, c’est juste une facilité d’emploi : Mélenchon est un célibataire qui n’a pas bobonne aux fourneaux ni à la laverie !

            • alinea alinea 18 juillet 2018 13:33

              @kalachnikov
              Je veux croire que Yves Montand ne soit pas un horrible mythomane et que la Russie est grande, si bien qu’avant guerre ils ont pu jouer au foot en pionniers dans quelques bleds ! je dois te dire, dans le creux de l’oreille, que je m’en fous royalement mais que je n’ai pas cru non plus que l’URSS dans sa splendeur avait rencontré le foot grâce à Yves Montand !!!! ( je précise au cas où tu me prendrais pour une idolâtre !!)


            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 13:39

              @ alinea


              Il n’est que ça : réussite personnelle, ok. Bilan concernant la nation, etc, etc : zéro intégral et on peut même lui mettre au passif des décisions ferventes calamiteuses (vote Maastricht 92).
              De la belle parlote et rien de concret sinon à la marge en des décades d’action politique. Si on aime être payé de mots, c’est sans doute bonnard.

              Quand on compare justement à Emmanuel Macron, qui n’a encore que 40 ans, c’est le jour et la nuit. D’un côté, la win et de l’autre la lose intégrale, sempiternelle ; d’un côté, l’humilité, la remise en question, le dynamisme, de l’autre le fatalisme, c’est toujours de la faute du con d’en face, etc.

            • alinea alinea 18 juillet 2018 13:50

              @kalachnikov

              C’est faux !
              la loose, en bon français,c’est le lot de toute opposition ; le win, le lot des friqués ; aucune démonstration valable là !
              Mélenchon est un socialiste, pas un anarchiste révolutionnaire et je ne sais quoi ! ce qui est bien, c’est que le projet qu’il porte est parfaitement praticable ! et ça, c’est quand même bien ! parce que les rêves de la révolution prolétarienne, tu vois, hein ! ou l’anarchisme pur et dur, demain matin... hein !
              et puis, tu n’aimes pas Mélenchon, c’est ton droit le plus strict, mais pourquoi t’aviser d’en dire n’importe quoi ? Tu voudrais que tout le monde ait les mêmes goûts que toi ?Tu as besoin de réconfort ? tu as quatre vingt pour cent de compatriotes avec toi, ça ne te suffit pas ?

            • Méduse Méduse 18 juillet 2018 13:55
              @ alinea

              Tu vois, tu recommences. Les 80% n’ont jamais voté contre Mélenchon, ils on voté pour autre chose. C’est ce qui expliquera à jamais votre loose éternelle, vous êtes des négatifs et cela se sent intuitivement. On peut se déguiser en couvreur 2.0 et meugler de la poésie piochée dans les livres, le corps sent ça par dessus la tête.

            • Méduse Méduse 18 juillet 2018 13:57
              J’ai dû changer de pseudo à cause d’un autre truqueur ; peace & love au dehors, petit nazillon dessous.

              Et bref, je ne voulais plus qu’on parle du cas Mélenchon tous les deux, on va encore se faire de la peine.

              Et donc rideau.

            • Méduse Méduse 18 juillet 2018 13:59

              Je ne voulais plus intervenir sous tes articles à cause de ça, ce différent, et me suis dit ’bon, c’est au sujet du foot, ça peut le faire’ mais non, en fait.


            • Clocel Clocel 18 juillet 2018 14:05
              @alinea

              « Mélenchon est un socialiste, pas un anarchiste révolutionnaire »

              Alinea, va vraiment falloir refaire un passage par les fondamentaux, c’est juste pas possible d’écrire des conneries pareilles !

            • alinea alinea 18 juillet 2018 14:10

              @Méduse

              Tu dis n’importe quoi ! vraiment !
              en tout cas, les 80% détestent Mélenchon !! qu’ils soient fillonesques, hamonites ou upéristes !!! mais bien sûr macroniens, péessnostalgiques, centristes ou enpéaïste... trouve moi quelqu’un d’une quelconque obédience qui ne crache pas sur Mélenchon.

            • alinea alinea 18 juillet 2018 14:14

              @Méduse
              Oui, mais je ne peux pas mettre la peine derrière un rideau, je peux juste dire : on ne communique pas sur ce registre !Tu sais j’ai des copains qui n’aiment pas les chevaux, bon, c’est vrai, eux ne leur crachent pas dessus chaque fois qu’ils me voient, c’est pas tabou mais pas un objet de partage ! eh bien, ce n’est pas derrière le rideau !! smiley


            • Méduse Méduse 18 juillet 2018 14:16
              @ alinea

              Ca nous dit pas pourquoi. Un type si lumineux, magnétiquement ça devrait le faire.

            • alinea alinea 18 juillet 2018 14:23

              @Clocel

              Pourquoi ? À cause de l’anarcho-socialisme, disons la branche à laquelle je m’accroche ? et encore, il disait il y a peu qu’il se sentait proche de l’anarchisme, et je comprends bien, parce qu’on ne peut pas être d’un autre bord, en réalité.
              mais le socialisme, la révolution citoyenne, c’est une manière très pragmatique d’engager un changement fondamental, et il ne faudrait pas louper ce coche ; hélas, vous faites aussi partie des quatre vingt pour cent !!

            • alinea alinea 18 juillet 2018 14:28

              @Méduse
              Il ne fonctionne pas à la séduction et c’est cela qui rassemble les foules, la séduction ; l’appel à l’intelligence et à la responsabilité, ça éloigne un peu les flemmards qui adoreraient qu’on pense et fasse pour eux !


            • Méduse Méduse 18 juillet 2018 14:37
              @ alinea

              Quand je vois comment tu es toi-même subjuguée au-delà de tout raisonnable, je n’y crois pas du tout.

              Et comme tout gourou, il ne fait pas appel à l’intelligence et à la responsabilité car on ne trouve rien de tout ça dans sa loghorrée criarde . Il arrive juste à faire croire à une fraction réduite de la population que celui qui en est issu fait partie de la frange des intelligents et des responsables parmi la foule des abrutis. Le syndrome du peuple élu, base de toute emprise sectaire.



            • Méduse Méduse 18 juillet 2018 14:38
              @ Méduse

              Allez rideau, frangine.

            • alinea alinea 18 juillet 2018 14:58

              @Méduse

              Fais-moi un topo sur Corbyn, Sanders, Iglésias, Lafontaine, leur manière intelligente de lever une honnête gauche en leur pays ; parle moi de tous ces pays où la gauche n’existe plus ; dis-moi comment tu vois l’avenir...
              merci frangin

            • Clocel Clocel 19 juillet 2018 10:25

              @alinea


              « hélas, vous faites aussi partie des quatre vingt pour cent !! »

              Je fais surtout partie des cons qui ont voté pour les « socialistes » en 81 et qui feront tout pour ne plus revoir cette engeance au pouvoir, quitte à bouffer du Macron.





            • alinea alinea 19 juillet 2018 12:37

              @Clocel

              C’est bien que vous soyez revenu ! vous dîtes que je dis des conneries, et pas lesquelles ; donc je reste con !
              personnellement je préférais 81 à 2017 !! là on déguste sévère et même si à partir de 83 tout ce petit monde a viré libéral, la France est restée le seul pays au monde avec des services publics, une politique sociale correcte,etc !
              Mais grâce à Macron que vous préférez, tout ceci sera vite enterré !! il y a des choses que j’ai beaucoup de mal à comprendre hors le mettre sur le dos d’un égo mal embouché de s’être senti trahi et qui préfère tout bloquer tout fermer !! je trouve ça dommage !

            • izarn izarn 18 juillet 2018 11:03

              Comme je le disais plus haut, pour etre bref : Le président des riches se saisit de l’occasion pour essayer de changer de peau...
              Ce sera plus efficace pour continuer à nous entuber.
              Normal et logique, implacable.


              • UnLorrain 18 juillet 2018 12:17

                Néerlandais plutôt que Hollandais.


                • alinea alinea 18 juillet 2018 12:25

                  @UnLorrain
                  Pourquoi ? Je parle toujours de ma copine hollandaise !! on dit la Hollande non ? enfin, je veux dire, ce n’est pas une faute, si ?


                • Elliot Elliot 18 juillet 2018 13:49

                  Je partage la liesse de ces populations qui ont par ailleurs bien peu de motifs de l’extérioriser dans leur vie quotidienne : j’y vois une forme d’exorcisme. 

                  Unis quelles que soient la couleur de peau, les convictions philosophiques, sachant cependant qu’il y en avait une qui était absente, celle qui se gargarise d’identité à gorge déployée et qu’insupporte la mixité sociale et raciale même dans une équipe de vainqueurs qui porte haut les couleurs de son attachement à la république et, ce qui est nouveau, le fait savoir.
                  Les ronchons, les grincheux de service ont déjà abondamment commenté sur ce fil les minables incidents qui ont émaillé les débordements de joie, l’attente fut longue, l’alcool a coulé à flots et certains l’ont violent quand d’autres sombrent dans le romantisme sans compter les habituels casseurs qu’attire n’importe quelle manifestation d’importance.

                  Les zélateurs de l’Extrême-Droite – qui n’ont jamais eu l’amour de la république chevillé au cœur bien que leur bouche clamât le contraire – ont vu dans ces faits divers anodins une nouvelle preuve de la fracture communautaire de la France.

                  Comme quoi le diable va se nicher dans des détails qu’ils sont les seuls à relever à l’usage de ceux qui s’en délectent pour ressasser leur rancœur.

                  Bien sûr, les problèmes subsistent et Macron ne s’est pas converti à la philanthropie sociale pour les classes subalternes qui vont continuer à payer l’essentiel de la crise du capitalisme et leur désespoir ne sera pas atténué par ce simple moment de liesse. La gueule de bois à laquelle ils sont habitués depuis des décennies ne va pas se dissiper et, passés les émois que la victoire de l’équipe de France a bien voulu éveiller en eux, la réalité reviendra, toujours aussi sinistre, lourde de ces menaces qu’un jour de fête ne peut dissiper par miracle.

                  Quand la France se tourne vers la lune de l’exploit, d’autres focalisent à dessein sur le doigt qui insiste sur des incidents qui ne sont que des détails futiles qui accompagnent toutes les grandes manifestations populaires. 

                  Il y a des professionnels de la chienlit, on les connaît et il faudrait des mesures contraignantes à l’image du dispositif qui a permis à la Russie de Poutine de démontrer que son pays n’était le foutoir que l’on dépeignait avec complaisance dans les médias occidentaux.

                  Des personnes de retour de Russie m’ont témoigné la chaleur de l’accueil du peuple russe.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 18 juillet 2018 14:04
                    @Elliot

                    Si vous voulez vraiment de l’exorcisme : faites du sport mais ne regardez pas en faire à la télé.  smiley

                  • alinea alinea 18 juillet 2018 14:06

                    @Elliot

                    Je ne sais pas si vous aviez suivi le petit séjour de Mélenchon à Moscou, mais ses premières paroles absolument spontanées étaient : propreté, accueil et sympathie !
                    Nous sommes tous faits de matière différente ; pour ma part je n’arrive même pas à faire des critiques sur ce rush récent sur du nutella en solde ! j’arrive tellement bien à comprendre comment dans telle ou telle situation on peut se ruer ce ce qui est une aubaine ! alors que par ailleurs, la société de consommation me désole !
                    je pense que si les grincheux avaient comme moi voulu vivre les choses de l’intérieur, ils l’auraient vécu comme moi : c’était très sympa. Certes je ne suis pas citadine et la foule m’isole, donc en ville je n’aurais peut-être pas trouvé de lieux, quoique, il y a toujours un bistrot quelque part...
                    et la politique ne changera pas... mais qui pourrait croire le contraire ?
                    Ainsi il ne faudrait plus se réjouir de la naissance d’un enfant, d’une union... sous prétexte que le monde va si mal ?

                  • L'enfoiré L’enfoiré 18 juillet 2018 17:55

                    @alinea bonjour,


                     J’ai aimé votre commentaire.
                     C’est tout à fait cela.
                     Les mouvements de foule, je connais un peu mieux puisque je suis citadin depuis toujours.
                     Figurez-vous qu’un véritable citadin a besoin d’animation autour de lui, n’importe comment que ce soit avec du cinéma, du théâtre,
                     Il se plaint évidemment quand il y a trop de bruit, mais il ne pourrait pas vivre sans.
                     Quand je me balade dans de petits villages dans lequel on ne voit personne, je me dis : « qu’est-ce qu’on doit s’emmerder par ici ».
                     C’est fou, non.
                     Dernièrement je lisais dans le Monde diplomatique que Macron oubliait les petites villes.
                     Le TGV n’y passe pas ou les trains n’y passent plus.
                     Y a-t-il une anormalité en la demeure ?
                     Absolument pas.
                     Une infrastructure demande énormément de moyens financiers.
                     Si vous passez à Bxl vous verrez qu’on est toujours en travaux... et donc dans les embouteillages. 


                  • alinea alinea 18 juillet 2018 19:10

                    @L’enfoiré

                    Vous n’êtes pas le seul !! smiley
                    Une foule de citadins se fait croire qu’ils ont envie de vivre en brousse, tellement c’est formidable, mais même en résidence secondaire, ils ne tiennent pas longtemps ; sauf à se retrouver en famille large pendant quinze jours, ne sortir du jardin que pour acheter de quoi faire l’apéro et le barbecue ! et puis, ils cherchent à revendre !
                    Je pense qu’on a à faire là où l’on vit, je n’ai jamais compris le concept de résidence secondaire ! je ne vivrais pas ici, avec toutes les activités que cela impose, moi aussi je m’y ennuierais à mourir !
                    Bon, en ville il n’y a qu’une chose à faire : dépenser son fric ! comme je n’en ai pas, l’affaire est réglée ; en plus je ne supporte pas la pollution de l’air ! mais quand on y travaille, et comme on s’habitue à tout même à l’enfer, ce n’est pas du tout pareil !

                  • L'enfoiré L’enfoiré 18 juillet 2018 13:58

                    Bonjour alinéa, Dans « Mens sana in ars athletica » commencé au début du Mondial, j’ai ajouté une conclusion :
                    Signées par Michel Lecomte et Elena Volochine de la RTBF


                    Personnelles : Ce billet montrait mon faible attachement au foot spectacle présenté à la télé.

                    Pour la première fois de ma vie, sans ajouter de passion, j’ai regardé la première mi-temps du match France-Belgique pendant 45 minutes.

                    Pourquoi ce manque de passion ?

                    Parce qu’il y a très peu de moments pendant lesquels, il se passe quelque chose et trop de temps morts.

                    Le terrain est trop grand. Les passes improductives sont nombreuses avec des obstructions de jeu.

                    Compter le nombre de goals au hand-ball ou au basket-ball, et cela devient plus clair.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 18 juillet 2018 14:01
                      En version belge à la radio :
                       


                    • alinea alinea 18 juillet 2018 14:17

                      @L’enfoiré
                      Moi je suis comme ça aussi ; il faut regarder la chorégraphie, ou bien s’identifier à un joueur que l’on suit, pleurer les occasions manquées, ou bien les ratages, se réjouir d’une belle passe,etc... il n’y a que les amateurs de foot qui peuvent faire cela ; et cela est vrai pour tous les sports !!


                    • popov 18 juillet 2018 16:12

                      @alinea

                       
                      Un article bien écrit et plein de bon sens.


                      • zygzornifle zygzornifle 18 juillet 2018 16:48

                        quand il mobilise les deux tiers de la population mondiale...


                        On a encore du mal a juguler la consanguinité ....

                        • pallas 18 juillet 2018 18:15
                          alinea

                          Bonsoir,

                          Le football ne represente rien, uniquement la fin d’une civilisation.

                          Sa n’a pas la moindre importance, juste du vent, une poussiere, l’inutilité parfaite.

                          Le néant comme plaisir et joie, et apres on me parle de civilisation, de culture ?.

                          C’est au meme niveau que l’art contemporain, du vide.

                          Hé hé hé hé hé hé.

                          La France est moqué et ridiculisé dans la totalité des nations de planete, SOS Racisme fera t’il un proces à l’Argentine, Italie, Pologne, Russie, et bon nombres de nations Africaines.

                          En d’autre terme « La France » est seule face au « Concert des Nations », environs 190 pays.

                          Sa m’enchante smiley

                          Salut

                          • alinea alinea 18 juillet 2018 19:18

                            @pallas

                            C’est déjà beaucoup, représenter la fin d’une civilisation ! je ne pense pas cela, je pense au contraire que ce jeu est un reliquat de la civilisation, un petit reste qui traîne encore là ! la civilisation, ce n’est pas que du sérieux, le futile, l’apparat tiennent le haut du pavé dans une civilisation évoluée.
                            Je n’ai pas compris le coup de SOS racisme.. j’ai dû louper quelque chose ! sinon qu’on soit moqué, je pense que ceux qui pourraient le faire ont assez de classe, de savoir-vivre pour s’en abstenir ! mais là aussi, je ne sais pas, je n’ai guère le nez dehors !!

                          • pallas 18 juillet 2018 19:24

                            @alinea


                            C’est un fait,

                            Pour votre information, ça n’est qu’une vengeance et rien d’autre.

                            Les choses sérieuses commencent maintenant, La France face à l’humanité entière.

                            Soit, 39 millions contre 5,4 milliards d’individus.

                            PS : Le chiffre est exact, je ne comptabilise que les dessouches contre l’humanité.

                             smiley

                            Avec tambours : bam bam bam bam

                            Salut

                          • Steph87 18 juillet 2018 19:27

                            Cet article qui fait la promotion de la république en faisant comme acquis que cette « république » est évidemment quelque chose de bien sans se poser la moindre question sur qu’est-ce que la république ça me fait peur.


                            • alinea alinea 18 juillet 2018 19:35

                              @Steph87
                              Je ne fais la promotion de rien du tout !! ou alors c’est à l’insu de mon plein gré !!


                            • Steph87 18 juillet 2018 20:03

                              quelle autre équipe conclut une victoire en criant « Vive la République » ? »

                              Ben celle de ceux d’en haut qui veulent faire passer la république comme quelque chose d’évidemment positif pour que les moutons continuent de se faire enfler sans rien comprendre et sans rien remettre en question comme vous le faites si bien dans cet article.


                              • alinea alinea 18 juillet 2018 21:19

                                @Steph87
                                C’est pas bien la république ? vous préférez la réprivée ?


                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 18 juillet 2018 20:21
                                Avec le temps, une pincée de politique spectacle et des gros sous(des millions) le Foot français a évolué ...
                                Avant les Français honoraient les perdants (Saint Etienne..par exemple ) .....
                                Puis après des années de cours du soir, de stages F.P.A et de psychologie de comptoir , les français exigent des victoires, des étoiles.....Enfin ils ont compris l’intérêt des jeux(spectacle) ....

                                Aux U.S les immigrés et les ex esclaves de couleur (noir) ont trouvé dans le sport et le spectacle sportif une forme de réussite sociale ...(Pays capitaliste)

                                En France c’est presque la même chose, les mêmes trajectoires et la même ascension.... (Pays Macroniste )
                                 smiley

                                • alinea alinea 18 juillet 2018 21:23

                                  @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                  Le problème, c’est que si l’on remet en question à chaque instant de vie, ce qui émane du capitalisme, de l’exploitation de l’homme par l’homme, donc de l’injustice d’un pouvoir arbitraire, il n’y a rien, absolument plus rien qui vaille... le fait est qu’il est impossible de vivre alors !Tandis que si de temps en temps l’on garde les choses populaires, même un peu frelatées ou récupérées par le pognon des riches, on peut respirer, et même rire ! smiley


                                • UnLorrain 18 juillet 2018 23:10

                                  @alinea

                                  A propos de hollandais et de néerlandais j’avais lu ca je sais plus où. ...la Hollande est une partie des pays - bas...et j’ai plus courage de rechercher sur le propos. Portez vous bien.


                                • egos 19 juillet 2018 20:23

                                  @alinea


                                  Justement, à ce propos, quel était votre genre à cette époque ?

                                • alinea alinea 19 juillet 2018 21:17

                                  @egos
                                   smileyJ’étais très amoureuse d’un très beau mec, brun frisé, yeux verts, champion de tennis, voyez !! plus physique ! mais en vieillissant, en grandissant puis mûrissant d’abord, le physique m’importait peu, il ne rentrait pas en ligne de compte ! smiley


                                • egos 19 juillet 2018 23:12

                                  @alinea



                                  Très amoureuse, certainement, 

                                  d’après la description du séduisant personnage.


                                  Amoureuse qu’une seule fois !???


                                  Et vous, quel était votre genre ? 

                                  style, pour lever tte ambiguïté


                                  Réponse non obligée.




                                • alinea alinea 19 juillet 2018 23:31

                                  @egos
                                  je serais bien en peine de répondre !! heureusement que ce n’est pas obligé ; vous sauriez, vous, quel « style »vous aviez à quinze/seize ans ? je n’en avais aucun, je ne jouais rien, je n’imitais rien.. en jean, sans chichis, les cheveux bruns très courts...


                                • egos 20 juillet 2018 09:37

                                  @alinea


                                  le votre, peut-être 

                                  I know a girl who’s soft and sweet
                                  She’s so fine, she can’t be beat
                                  Got everything that I desire
                                  Sets the summer sun on fire

                                • alinea alinea 20 juillet 2018 09:59

                                  @egos
                                  Joli... smiley


                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 19 juillet 2018 09:04
                                  ce qui émane du capitalisme....

                                  C’est l’image du système moderne mais à travers l’histoire du sport, de sa sociologie, dans la Grèce antique les nantis finançaient certains athlètes avec l’arrière pensée que leur poulain serait le meilleur...... Les romains, les gladiateurs et les jeux du cirque même méthode....


                                  « Panem et circenses » représente la motivation première des jeux spectacles.....
                                  Quand « le président des riches » dénonce « le pognon de dingue » des budgets sociaux le sport et ses emplois aidés en font parti.
                                   https://www.arretsurimages.net/articles/macron-et-les-clubs-de-foot-derriere-les-belles-paroles.....
                                  Le père de Mbappé travaillait à la mairie, puis décroche un contrat d’éducateur sportif ...( Il me semble).....

                                  Donc « LE POGNON DE DINGUE » est une forme de lessive pour la machine à laver sociale...

                                  Les discours et les contradictions de Macron, du gouvernement et des élus LREM deviennent infecte..........

                                   smiley 

                                  Ce qui a été mis en place avant Macron, et sa bande d’escrocs, fonctionne. Aujourd’hui ils crachent tous dans la soupe ...........Macron en premier !

                                   
                                   

                                  • troletbuse troletbuse 19 juillet 2018 10:26

                                    Mais au fait, combien nous a coûté ses 2 déplacements aux frais de la princesse ? Combien pour aller faire le guignol en Russie ?


                                    • cevennevive cevennevive 19 juillet 2018 11:46

                                      Bonjour alinea,


                                      Les gnons volent bas aujourd’hui sur ton article ! Il faut croire qu’une partie de l’humanité ne supporte pas l’autre partie...

                                      Quant à la bière, je la déteste. Un petit verre de gewurztraminer bien frais, oui !

                                      Rien d’autre à ajouter. Je pense comme toi que cette victoire des bleus, dont je me fiche éperdument, est tout de même un événement qui a pu donner beaucoup de joie à plein de nos concitoyens et c’est déjà ça de gagné en ces temps de morosité sociale.

                                      Le tour de France passe par mon village samedi ! Juste sous ma maison. Je vais pouvoir m’asseoir sur le mur qui borde mon jardin et regarder les mecs pédaler. Avec cette chaleur, je leur adresserai une « chaleureuse » ovation ! Je serai assise à l’ombre de mon noyer...

                                      Je préfère tout de même les « pédaleurs » que les footballeurs. Mais il ne faut pas m’en tenir rigueur, je ne connais rien au foot.

                                      Bien à toi.



                                      • alinea alinea 19 juillet 2018 12:49

                                        @cevennevive

                                        Ils sont passés dans mon village il y a quelques années ! impressionnant la vitesse à laquelle ils allaient ; ils étaient partis de Tataouine en Hérault et faisaient le Ventoux l’après-midi !! je ne sais pas si tu vois où j’habite, mais ce n’est pas sous le Ventoux !
                                        Je ne peux plus supporter cette ambiance de calomnie autorisée et revendiquée ; je vais me casser fissa ; le monde est si moche qu’il faut sans doute y mettre aussi sa couche pour y participer !
                                        Sinon je suis bien contente d’avoir rencontré ces jeunes et d’avoir passé trois heures avec ces gens-là que je ne connaissais pas, parce que j’étais vraiment bien !
                                        mais je suis comme toi, le foot je m’en fous complet mais j’ai cette espèce de veine qui me rend jamais indifférente à ce que vivent les gens ! C’est ça la bourgeoisie ma chère, tu le savais ?
                                        Bien à toi ; je passerai dans ton coin un de ces quatre, je cherche à me casser d’ici et on va se mettre ensemble, avec des bons potes, pour avoir un peu plus de choix !!! mais... chevaux !!

                                      • Lugsama Lugsama 19 juillet 2018 17:16

                                        Moi ça me fait rire ces gens qui s’offiuquent du bohneur des autres et qui ne comprennent pas que le football mobilise plus les foules que leur « luttes sociales » qui ne sont que l’expression d’une politique surané et destructrice. Pas étonnant que les premières victimes s’en écarte de plus en plus je pense..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité