• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand on se trahit

Quand on se trahit

 

Le foot ne peut pas laisser indifférents quand il mobilise les deux tiers de la population mondiale, génère du coup des sommes pharaoniques ; alors même quand on n’y connaît rien, ni les règles ni le nom des joueurs, on tombe forcément sur des articles, des commentaires.

C’est pourquoi j’ai voulu de mes yeux voir, de mes oreilles entendre la finale et ses réactions dans la populace d’un village : nous étions une petite trentaine assise ou debout devant le grand écran d’une salle de restaurant, dehors ou de l’autre côté sur la terrasse ombragée.

Je crains les foules et les débordement élyséens ne m’intéressent pas le moins du monde, je dirais même qu’ils m’effraient. Mais un tout petit bistrot plein de gens joyeux, ça m’égaye ; Carole, la jeune femme debout à côté de moi me dit : en 98 j’avais vingt ans ! aujourd’hui j’en ai quarante ! Elle rit aux éclats et ses dents feraient pâlir Brigitte d’envie ! Une famille de Hollandais assise juste devant nous sont des supporters enthousiastes, Carole me dit : au deuxième but, la femme, elle m’a embrassée ! La troisième clameur fut la première que j’ai entendue, je n’avais pas pas passé le coin de la rue ; la quatrième suivit peu de temps après, et quand j’ai dit à Carole que j’aimerais bien que les Croates marquent un autre but, ils ont l’air bons non ?, elle me répondit : vous être une drôle de supporter vous !

Je les avais quittés un instant pour commander une bière au bar, en passant par la terrasse ombragée où je retrouvai la marchande de savon et ses copains ; au bar, le patron se battait avec une réserve de glaçons qui ne voulait pas se déloger, et quand il me répondit qu’il n’avait plus de bière, j’ai eu l’impression qu’il se foutait de moi ! Hélas c’était vrai ; il me montra son tonneau plein et la machine à pression en vrac à côté ! « J’ai de la brune ou de la blanche en bouteille si vous voulez » ; la brune, c’était suicidaire, j’optai pour la blanche, j’en eu la dernière cannette !

Il a dû se boire des millions d’hectolitres de bière, que boire d’autre à cette heure par cette cagne ? Et j’étais tombée sur le seul bistrot qui n’en avait plus !

« On est les champions, on est les champions » scanda notre départ de l’écran et notre arrivée à l’ombre ; je m’assis à la table de Carole et ses copains, et ils me dirent tout des secrets du foot, de la sélection au nom des joueurs, du nombre d’équipes à la probabilité à gagner x fois par siècle ; ils se mirent d’accord sur l’année de la première coupe du monde, c’était celle de ma naissance, je fis un clin d’œil à Carole en le lui disant ! Les copains chenus de Tania à l’autre table ne m’en auraient pas appris tant, je les rejoignis pourtant avec des coupes de champagne que le patron offrait à tout le monde mais en avertissant : je ne vais pas vous servir quand même !

On trinqua aux bleus pardi.

Bien sûr, derrière ce moment de franche camaraderie, de vrai bonheur, on peut noircir le tableau de la couleur de l’argent qui se fait sur tout ça, qui le permet et qui en est tiré ; mais tout le monde a rigolé- on me l’a raconté- quand Poutine eut un parapluie aux premières gouttes tandis que Brigitte et Manuel attendirent d’être trempés pour en avoir un !

Les foules provoquent les violences, c’est une loi vieille comme le monde ; je ne me suis pas attardée sur les images des Champs Élysées, mais l’impression était bien qu’il pouvait s’y cacher plein de vermines.

Vous savez aujourd’hui, on ne peut plus se réjouir de rien ensemble sans se dire qu’on fait le jeu de quelque salopard ; alors un tel évènement mondial ne risque pas de déroger à cette nouvelle loi. Ceci dit, ces bagnoles qui passent en klaxonnant, bourrées de jeunes, et les bras qui se lèvent, les hourras qui s’élèvent, une connivence qui n’abuse personne mais qui se vit quand même sincèrement, c’est bon à prendre.

J’ai vu quelques images, la violence désormais ordinaire, qui ne dit plus la lutte mais l’impossibilité de vivre, et dans laquelle chacun voit son ennemi… c’est tellement horrible de se rendre compte que la belle énergie ne peut plus être que destructrice.

C’est pourquoi j’ai tant aimé cette joie simplement partagée.

Et puis j’ai lu au fil des pages, et j’adresse ces mots à tous les grincheux qui détiennent la vérité, celle qui dit, et ça nous rappelle quelque chose, que bien sûr il faut se battre pour le peuple mais trahissent leurs pensées profonde quand ce peuple se réjouit de plaisirs par trop frelatés à leur goût :

 

« Au moment où j’écris ces lignes, la rue résonne de klaxons et ma télé donne les images des Champs-Élysées emplis d’une foule en joie. Je ne me suis mis à mon clavier que pour maîtriser l’étrange houle partagée qui montait en moi. Je suis reconnaissant à ceux qui nous permettent de vivre un moment de cette sorte. Je comprends que le foot indiffère et même qu’il insupporte. Mais j’ai plus de mal avec les militants politiques de la gauche traditionnelle quand ils montrent du doigt ceux qui s’en passionnent et se réjouissent d’une victoire sur le stade. J’ai lu je ne sais combien de commentaires sur le thème « le foot c’est l’opium du peuple », « les mêmes supporteurs sont incapables de défendre leur droits sociaux dans la rue », etc… Et ainsi de suite.

D’une façon générale, cette façon de voir nie le rapport du foot et des luttes populaires. Et des équipes de foot issues de ces milieux. Pourquoi des équipes de foot de la Résistance, des équipes de foot des républicains espagnols, le Red Star et ainsi de suite ? Le livre de Mickaël Correia, Une histoire populaire du football, dit si bien tout sur le sujet. De même que le documentaire de Gilles Perez, « Les Rebelles du foot ». Quels enjeux s’y trouvaient pour que le foot soit aussi confisqué par l’argent ?

Je réponds à ceux qui m’écrivent en ce moment même pour qu’ils se protègent de l’incapacité a partager une ferveur populaire apparemment sans objet réel. Demandez-vous ce que tant de gens vous disent de cette manière au lieu de les juger. Méfiez-vous des pisse-vinaigres qui regardent de haut les grandes émotions collectives partagées sans limite visible. Je comprends la méfiance qui s’attache à ce qui semble échapper au discernement rationnel. Mais est-ce le cas ici ? Quand les mêmes qui applaudissent s’interrompent aussitôt pour huer le président lorsqu’il apparaît à l’écran, ne montrent-ils pas au contraire que leur extrême vigilance dans le match s’exerce encore aussi sans limite d’objet ?

Je ne crois pas que la ferveur anéantisse la volonté. À l’inverse, je crois qu’elle la muscle. Elle la fortifie. Elle le fait en élargissant la perception de soi et de la puissance que nous contenons tous en nous. En s’identifiant au modèle de l’équipe qui force l’adversité par l’endurance et l’opiniâtreté, ceux qui s’y abandonnent exaltent le sentiment qu’ils ressentent de savoir que la force est en eux aussi. On ne fait jamais rien d‘autre en se donnant un exemple, un modèle, un héros. Qu’est-ce qui s’anéantit dans la ferveur footbalistique ? La peur de l’autre. Le doute sur soi. La victoire exalte la bienveillance et le goût de soi. Le sentiment que la victoire est acquise devient un esprit de victoire. Car le goût de la victoire se transpose. La victoire est donc une force de confiance en soi qui est contaminante. Elle peut être contagieuse.

Plongeons sans réserve dans cette vague qui nous submerge ! Nous en reviendrons plus forts, plus généreux. Sans modération : quelle autre équipe conclut une victoire en criant « Vive la République » ? »

 

Je partage sans réserve, et je pense que je n’ai pas besoin d’en donner la signature !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Ciriaco Ciriaco 18 juillet 2018 09:40
    Un bon rappel de certains principes de base. Comme je l’écrivais il y a peu en commentaire, on ne devient pas plus étranger que lorsqu’on ne partage pas à la joie. Qu’une certaine gauche ne comprenne pas le plaisir dont on peut justement dire à cette occasion qu’il est précisément du peuple, voilà qui est très inquiétant concernant sa santé.

    Ravi de voir la barre relevée, une fois de plus d’ailleurs.

    • arthes arthes 18 juillet 2018 09:42

      @alinéa


      Votre article sur le sujet foot est le seul et le premier qui me fasse penser à ces phénomènes qui sont rapportés sous le terme de « trêves de noël » durant la guerre 14/18 ou des hommes jetés dans une guerre ignoble et fratricide qui allait détruire l esprit/impulsion de l Europe , fraternisaient , traversant les tranchées, pour se retrouver , feter noël et jouer au foot. 

      Faites le foot et pas la guerre.



      • arthes arthes 18 juillet 2018 09:45

        @arthes
        En d autres termes, cela signifie que je trouve votre billet inspirant.


      • alinea alinea 18 juillet 2018 09:57

        @arthes
        C’est un peu ça oui, c’est même exactement ça : être joyeux, s’amuser ensemble fait partie des besoins de l’être humain ; il faut satisfaire ses besoins de toutes les manières possibles et on ne va pas s’y gâcher le plaisir en y cherchant des poux !

        Lutter politiquement, et s’amuser, c’est deux pôles de nos vies totalement différents, je n’arrive pas bien à saisir pourquoi ceux qui n’en font pas plus politiquement critiquent les joyeux qui font la fête ou pourquoi il faudrait gâcher celle-ci en disant que ceux qui l’organisent sont les mêmes qui nous pourrissent la vie !
        C’est tout notre monde qui est devenu ainsi...

      • Aristide Aristide 18 juillet 2018 11:19

        @alinea


        Ouahh, jamais je n’aurais cru que je puisse être totalement en accord avec vous sur un sujet quelconque. Il faut donc que la France soit championne du monde de foot pour que je constate que vous êtes comme moi bien imparfaite, humaine, partageant des joies assez ridicules, ....

        Bravo, de remettre à leur place les Fergus et autres qui comparent bêtement le partage d’une joie éphémère et la mobilisation sociale ou politique. Vous vous rendez compte que ces mêmes personnes ne se contentent pas de critiques, les voilà les insultants en moutons dociles, en sujets haissables, ...

        Enfin, je vois que le bon sens l’emporte, bravo ...

      • alinea alinea 18 juillet 2018 11:25

        @Aristide

        Je vous l’avais dit chez Schawn que j’étais d’accord avec vous et que c’était si rare qu’il fallait le noter.
        Oui il y a un sérieux mélange de genres dans le ciboulot de nos concitoyens !

      • mmbbb 18 juillet 2018 12:11

        @alinea artcile un peu niais, dimanche je ne suis pas sorti place Bellecour a Lyon, a la fin du match, cela s est mal termine comme un peu partout en France, Des vitrines casses, une guérilla urbaine Honnêtement, votre conclusion est un peu hâtive quelle Republique ? Quelle fête populaire ? Ces images ont fait le tour du monde Ces images on donne une belle image de la concorde nationale en France Un pays déconfis , un pays de merde Quant aux footbaleurs , ils n ont pas daigne saluer la foule des supporters du balcon de l hotel de luxe lors de leur retour Dans cette ville certaines femmes comme a Cologne ont ete attouchées . Je veux bien que l on s emballe pour ce sport mais il reflete l etat mental malade de certaines personnes et elles sont tres nombeuses Regardez le retour des footbaleurs belges dans leur pays http://www.lalibre.be/sports/football/une-fete-d-enfer-la-belgique-joyeuse-tous-ensemble-rentres-au-pays-les-diables-eclipsent-les-bleus-dans-la-presse-belge-5b4c2f4255326925481b9dfd
        Je me sens Belge C ’est ce qui nous manque en France
        la Croatie https://www.youtube.com/watch?v=TyCrGthu5XM
        Un autre monde


      • alinea alinea 18 juillet 2018 12:23

        @mmbbb

        Je suis niaise, c’est sûr, je l’ai annoncé, mais je me suis fait un peu déniaiser !
        j’ai parlé aussi des foules, que je n’aime pas, et de tout ce qu’elles entraînent, que je ne cautionne pas.
        Au fond je ne parle pas tout à fait de la même chose ! il y a eu en France une multitude d’endroits où cette finale a été vécue de manière bon enfant, et je voulais le dire !
        Quant à l’ambiance en France de manière générale mais en France citadine plus particulièrement, on est bien d’accord ; mais une ambiance, c’est chacun qui y concourt ! quand on voit ce qui se dit ici, on se demande par quel miracle « l’ambiance » serait bonne ailleurs !

      • mmbbb 18 juillet 2018 13:43

        @alinea j au fais quelques fautes Quoi qu il en soit en France nous avons pas le sens de la fête populaire Le fils de ma collegue de travail vit en Belgique , une autre ambiance et le lien le prouve . En Croatie le retour des footballeurs e ete aussi bon enfant Ce que les TV etrangeres ont retenu ce n ’est pas l ambiance bon enfant comme vous le soulignez mais les images de Paris Lyon ect Avez vous vu l etat des Champs Elysee le lendemain, c est lamentable c est cette image qui sera retenue 


      • arthes arthes 18 juillet 2018 16:46

        @alinea

        Pour préciser ma pensée, et c’est pourquoi j’ai pensé à cet exemple de « trève de noêl » c’est que le « être joyeux ensemble » répond à quelque chose qui est d’essence humaine« l’instinct de fraternité » opposé à un autre désir tout aussi présent : « l ’instinct de tuer l’autre, l’agression envers autrui ».

        A propos du foot, j’avais déjà exprimé sur un autre post que le jeu, la compétition sportive permettaient de transférer« l agressivité envers l’autre » dans uns sphère ludique , avec des règles, une sorte d’éthique (création des jeux olympiques, règles de chevalerie dans les joutes moyennageuses), et la fraternité pouvait prendre sa place.


        Pour moi, la trêve de noël correspondait à un désir de cesser le combat et de fraterniser, que cette guerre n’avait aucun sens, et que l’amour entre les hommes (au sens humain) est plus fécondant que la guerre.
        Mais ce n’était pas l’avis des « faiseurs de guerre ».

        Bref, il ne s’agit pas de dire que on peut lutter politiquement et être joyeux ensemble, mais que l’on peut être joyeux ensemble et donc, quel interet à se battre politiquement, sinon celui de ceux qui en tire profit à diviser, tous les leader politiques et leurs satellites.

      • alinea alinea 18 juillet 2018 17:10

        @arthes

        On se bat contre un pouvoir et jamais on ne fait la fête avec ceux qui le détiennent ! mais quand on est pressurés, on peut effectivement transférer sa frustration et la colère et la violence qu’elle génère ! tout cela est différent ( d’après ce que j’en ai lu puisque je ne l’ai jamais vécu !) quand c’est la guerre la vraie et qu’on y est !
        Aujourd’hui la plupart des gens ont quand même bien envie de s’amuser, de passer du bon temps et je pense qu’ils ne loupent aucune occasion ! Ceux qui sont au fond du trou n’en sont sûrement pas sortis dimanche !

      • arthes arthes 18 juillet 2018 17:49

        @alinea

        La guere ce n’est pas le foot, mais les ressorts dont je parle sont identiques chez les humains.


        De la pression, de la frustration, du ras le bol, il y en a pour tous, donc que le transfert agressif se produise à cette occasion (la coupe du monde foot) pour se métamorphoser en désir/plaisir de fraterniser, oublier les querelles etc...., c’est plutot un signe sympa.
        Et demain il faudrait se faire la gueule ?
        Vous n’y voyez qu’un « désir de s’amuser » et pas quelque chose de plus profond ? même si cela échappe à ceux la même qui s’adonnent à ces amusements ?

        Qu’on se rassure, la grisaille et les cliveurs sauront reprendre la bride et réamorcer l instinct de « tuer l’autre » en nommant des ennemis, qui furent les amis d’une soirée le temps d’une coupe du monde.


        Quant à la lutte contre le pouvoir, mais c’est celle de tous contre tous, chacun qui aime le pouvoir croiit le détenir ou souhaite le détenir, dans les rapports humains de tous les jours, dans les couples, au travail etc....Et politiquement bien entendue.

        Faire la fête avec ceux qui détiennent le pouvoir, on fait pas ?
        Lesquels ?
        Mais ce sont des êtres humains aussi, j’arrive pas^à être dans le clivage, et si (fiction) je devais inviter un politique à diner un soir (pour diner hein !!!) je préfèrerais Macron que Mélenchon, sur un plan humain, parce que avec le premier je suis certaine que je rigolerais, je le trouve intelligent, empathique, moderne, ouvert d’esprit, et avec le second, il me gaverait , je le trouve autocentré, d’un autre siècle, et prosélyte, militant à coté de la plaque..
        Marine ou Marion le Pen, niet, Bayroux beurk, Beaux sourcil c’est mort, enfin j’ai beau faire le tour, il n’y a qu’avec Macron que je m’entendrais, que je trouve en haut du panier, les autres ont l’air chiant..
        Bon Bribri elle tiendrait la chandelle, faut pas déconner non plus, je veux bien qu’elle soit la, mais discret.. 
        .

      • alinea alinea 18 juillet 2018 19:00

        @arthes

        C’est marrant la manière de percevoir les gens ! tout dépend de ce que vous faites avec vos invités !! mais Mélenchon dépasse largement Macron en intelligence mais surtout en intérêt ; il a une conversation qui nous en apprend, pendant des heures ! Des gens du niveau de Macron il y en a à la pelle ! mais surtout c’est un sacré névrosé ! et ça je ne supporte pas !
        Sinon, ils sont rares ceux qui se mettent en lutte contre le pouvoir ! si c’était le cas, le pouvoir n’existerait pas !
        Le plaisir d’être ensemble, il y a des tas de moyens de le vivre mais je ne pense pas que j’aurais pu voir des bobos au bistrot l’autre jour, le coin en est farci pourtant mais ils ne frayent pas avec le populo ! mais il n’y a pas de guerre entre ceux-là ; par ailleurs je ne sais pas si les délinquants de banlieues étaient devant des écrans, à côté du petit blanc... je crois que les gens se séparent ou s’acoquinent d’instinct.

      • alinea alinea 18 juillet 2018 19:32

        @arthes
        Juste... à propos de Mélenchon ! il est tout sauf autocentré, c’est le genre de mec qui a un charme fou,et, surtout, qui rend son interlocuteur intelligent ! on disait cela de Sartre ! et c’est vraiment l’apanage de l’intelligence de la renvoyer en écho à celui qui est en face ! je ne suis pas sûre qu’un banquier mégalo ait cette qualité mais je sais qu’il n’aurait ni la curiosité ni le goût de vous rencontrer ; alors que Mélenchon, si !


      • mmbbb 19 juillet 2018 08:23

        @alinea Sartre un tres bel exemple en effet . Soljenitsyne qui refusait de le recevoir lorsque ce grand philosophe adule des intellos francais allait fréquemment au pays de la liberte c ’est à dire URSS N’est pas ce pas lui qui a dit « ceux qui critiquent l URSS sont des chiens » Ces m^mes intellos qui depuis la chute du mur sont devenus pro atlantiste Ceux ci qui affirmaient alors « je préfère avoir tort avec Sarte que d avoir raison avec Aron » . Quelle acuité intellectuelle ! Melenchon est un apparatchik, s il prenait le pouvoir il tomberait dans le même schema 


      • alinea alinea 19 juillet 2018 08:44

        @mmbbb
        Qui préconisez-vous avec quel genre de projet ?


      • arthes arthes 19 juillet 2018 18:18

        @alinea


        Ce que j’attendrais d’un tel dîner tête à tête, il faut le prendre avec beaucoup de recul ce que je vais en dire : A tout bien réfléchir, ce serait de dîner avec le diable en face, non pas pour être séduite ou convertie, je pense que ma signature est claire, le pouvoir ne m’impressionne pas et ne m’attire pas, mais, j’admet une chose concernant Macron : Durant la période électorale, vu ses discours, ses meeting, sa campagne de com, je le voyais comme un pantin, une sorte de robot, un humanoïde sélectionné par la grande finance (qui ? on dira le système) , un petit garçon et un acteur capable d’endosser tous les roles..
        Or, j’ai vu comme il a niqué la Marine en deux coups de cuillière à pot, j’ai vu comme en fin de compte il avait niqué tous ses concurrents, lors de son « intronisation », j’ai vu l’acteuir qui marchait comme un « homme de pierre » dur et épais, sous l’oeil « illuminati de la pyramide » (ah quand même, « ils » vont jusque la !!!), puis l’acteur qui joue au foot, qui se fait hélitreuillé, qui ne craint pas la doxa populi en balançant les phrases qui fâchent, qui gère sa vie privée discrétos et respectueux de sa femme, qui se bouge sur la scène internationalle, il a quand même rabiboché avec la Russie tout en maintenant les liens avec les States et se positionnant comme leader au niveau de l UE, vraiment c’est autre chose que Hollande (on oublie), et qui réforme la France faisant passer des mesures impopulaires, mais le problème français est un héritage de plus de 40 ans, et le « faire payer les riches » c’est un peu court comme slogan , dans le sens, pas suffisant. 
        Sur la scène internationale, ses discours sont intelligents, adaptés à ses interlocuteurs, rusés, malins.
        Et faut voir comment les médias sont à ses pieds.

        Donc, en gros, il est diaboliquement inspiré, et je veux bien admettre que le diable se fasse malin, fin rusé sous des dehors de jeune homme au physique « d’angelot » rieur et sympathique.
        Et c’est juste cela que j’aimerais voir de près, la seule raison est la curiosité.. (non, je ne le prend pas pour l’anthécrist quand même, ça va pas jusque là)
        Avec une grande cuillière.

        Mais aussi bien lui que moi avons des emplois du temps hyper chargés et d’autres priorités, alors c’est mort pour toujours !

        Oui, Mélenchon doit être plus accessible, il a du charisme, je ne lui enlève pas, mais je ne suis pas sensible à son charme (ni au charme de l’autre d’ailleurs, juste curieuse) ni a son programme , nous en avions parlé durant la campagne électorale) 

        En fait, je ne suis ni u n leader, ni une suiveuse, et ce dont j’ai envie, .... j’ai envie de tout raser, tout démolir, j’étouffe, et toutes les idéologies basées sur le darwinisme social , que ce soit le capitalisme libéral ou le capitalisme communiste sont à jeter aux orties, le darwinisme social , la social démocratie doivent être balayés, on tourne en rond, l’humain doit se repenser lui même, se voir autrement que comme un animal social doté de pensée d’abstraction, , avec un libre arbitre qui en fin de compte l’enchaine à ses instincts et à sa raison qui ne fait que dresser des principes moreaux et des devoirs pour l’empêcher de partir à la connaissance de ses pulsions en lui faisant croire qu’elles sont « sales » ..

        Tout ce système m’est insupportable, et est le grand diviseur, pourvoyeur de tous les maux, et ça va être pire, parce que on en est pas sortit, loin s’en faut.

        Voila, je suis pour l’anarchie , l’homme libre, qui sait trouver en lui même sa propre moralité, la voie du coeur et écouter la vie de ses pulsions, et devenir son propre maitre.....Et la fraternité sera l’impulsion de demain.

      • alinea alinea 19 juillet 2018 18:52

        @arthes

        Bien d’accord avec votre conclusion, ce n’est pas la première fois. Seulement voilà ! personnellement j’ai un sentiment d’urgence depuis plusieurs années déjà et plutôt que voir quelque chose se faire, je vois tout se déliter.
        C’est littéralement affolant, la santé des gens, - la santé étant la seule et unique condition de bonheur-, la malbouffe, et cette irresponsabilité qui prend toutes les formes.
        Bref. J’étouffe alors que je suis éloignée autant qu’il est possible de l’être de ce monde, et mon seul lien, ici, me fait un mal de chien ce qui fait que je vais en repartir parce que je ne suis pas maso.
        Pour en revenir aux soirées, je n’en aurais aucune curiosité tellement j’en sais tout d’avance mais comme en toute chose dans ma vie, je n’ai de plaisir qu’à grandir, à affiner ma réflexion, à accroître mon savoir, et je sais qu’un moment avec Mélenchon me ferait autant sinon plus de bien qu’une longue séance d’eutonie.. ; exercices, assouplissement, énergie décuplée et moral revenu ; il est le seul à me redonner le moral ! l’intelligence qui est le motif, le moteur, et le carburant, et qui devient si rare !
        Mais voilà, sans plus !
        j’espère qu’il y aura un évènement, pas dramatique, très bientôt, que l’agir prenne forme ( autre que manif et grève, mais j’en ai déjà parlé longuement), mais je sais que nous vivons une fin de civilisation et ce que j’en connais eh bien ma foi, c’est que ce n’est pas drôle du tout ; d’ailleurs on en voit bien la teneur !


      • nono le simplet nono le simplet 18 juillet 2018 10:03
        bonjour alinea,
        article sympathique et agréable sur le sujet 20 fois traité depuis dimanche
        j’avoue que j’ai regardé la finale, seul, chez moi alors que j’étais invité chez des copains ...
        ne connaissant pas plus le foot que moi ... en plus impossible de fumer chez eux ...
        mais c’est vrai que c’était un peu triste de le regarder seul ; me privant du moindre enthousiasme qu’aurait pu entraîner celui d’autres spectateurs ...
        mais bon , c’était un match agréable à regarder avec ce suspense qui mettait du piquant ...
        et puis, comme tu dis, l’important est bien cette joie partagée par de nombreuses personnes ... les occasions sont tellement rares ...

        • Fergus Fergus 18 juillet 2018 13:34

          Bonjour, nono le simplet

          Je partage votre conclusion, et la tonalité de l’article d’Alinea

          Ce qui n’empêche pas - en même temps, dirait Macron - de mettre ce sympathique déferlement en perspective avec l’état du pays sur un plan sociologique.


        • mmbbb 18 juillet 2018 14:34

          @Fergus a Lyon cela a degenere comme dans les autres villes notamment a Paris . Bon j ai prefere reste chez moi cela se termine toujours ainsi Ce que je soulignais a cette Chere Alinea , il y deux mondes entre la Belgique la Croatie et la France . 


        • nono le simplet nono le simplet 18 juillet 2018 19:51
          @Fergus
          salut Fergus,
          prenons les choses comme elles viennent sans trop réfléchir, la spontanéité quand elle est joyeuse ne fait pas de mal ...
          et même si je ne partage pas cette allégresse, je suis content ... d’abord parce que j’aime bien être content, comme disait Coluche
          à toujours broyer du noir on est mal barrés pour aller vers des lendemains qui chantent ...

        • Fergus Fergus 18 juillet 2018 22:52

          @ nono le simplet

          La satisfaction de voir des gens heureux n’est pas incompatible avec les questions sociologiques que pose cette capacité de mobilisation pour le sport dans une société de plus en plus exposée aux régressions sociales dans une atonie quasi-générale.

          L’une (le jour de la victoire) n’empêche pas les autres (dès les jours suivants).


        • troletbuse troletbuse 18 juillet 2018 10:05
          Mais notre imbécile qui nous sert de président a donné l’exemple en faisant le guignol sur une table et plus tard avec les joueurs. Sur les Champs Elysée ou dans les rues, les jeunes n’ayant pas de table, sont montés pour danser sur les toits des véhicules stationnés.
          Et cette tarlouze voudrait être appelée « Monsieur le Président » ?

          • izarn izarn 18 juillet 2018 10:59

            @troletbuse
            C’est de la com : Il essaie de ne plus etre le président des riches...
            Alors il se la joue peuple...
            Instinctif lui ?
             smiley
            N’est pas Trump qui veut !


          • Pimpin 18 juillet 2018 10:20

            Bof ! je n’ai jamais pu m’intéresser au foot. 

             D’autre part je ne suis pas fan non plus des grands mouvements genre troupeau de moutons, et puis quand on voit de loin le comportement de certains, ça ne donne pas envie ... 
             Enfin, une équipe de France ? composée de mercenaire ultra payés dont la plupart ne jouent même pas en France le reste de l’année ...
            A la maison on était 8, un seul a regardé le match. Aux alentours, c’était aussi très calme, les amateurs étaient visiblement une minorité.
            Mais bon, les gens prennent leur plaisir où ils veulent, tant que ce n’est pas sur commande ... mais là j’ai un doute pour certains ...


            • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 10:24
              Salut alinea.

              La première édition de la coupe du monde, qui s’appelait coupe Jules rimet du nom de celui qui fonda la compétition, si je me souviens, c’est 1930. Vainqueur, sauf erreur, l’Uruguay.

              Le foot est une parenthèse qui a le chic de transcender les classes sociales. C’est pas du tout un sport de pauvre même s’il est volontiers pratiqué par les pauvres. Sarkozy, Macron sont des aficionados.

              C’est complètement con de politiser la chose, on dévoile la mesquinerie et c’est ce qu’a fait la France Insoumise. Aude Lancelin s’est fait défoncer sur twitter et hop, miracle, changement miraculeux d’éléments de langage, le foot c’est génial tout à coup. Evidemment, on ne va pas hurler à la mesquinerie, à la récupération, c’est mieux de molarder sur Macron et ’Brigitte’, les récupérateurs. Ah, ’Brigitte’, la galanterie toute française, son physique, ses fringues, son botox et qu’apprends-je, ses dents, ça va pas non plus ses dents. Si j’entends bien, on la préfèrerait jeune, habillée comme une clocharde avec les dents gâtées. Une certaine vision de la France, sans doute, du peuple veux-je dire, et durant ce temps, rien à dire sur les comédiens qui n’ont jamais effectué de travail, ne doivent leur parcours qu’au fait du prince - comme les coucous une fois qu’on est dans le nid on fait en sorte d’y rester et on prospère - et qui dans la grande mascarade foutent des vestes de couvreur à 6 000 boules pour faire fashion populo bobo.

              Question morale à géométrie variable bien egoïste-égocentrée, rien à dire non plus sur saint Poutine qui va nous sauver dans tes rêves et l’amour courtois à la russe qui laisserait crever de froid une présidente croate sous la trombe ?

              Pas davantage à dire sur le plaisir manifeste de la dame croate qui, elle, on ne sait pourquoi, en étant simple, naturelle, bon enfant, ne déchoit pas du tout de sa charge. Au contraire. Manu, c’est différent ; il faudrait qu’il ait le cul serré en toute circonstance, c’est une exigence populaire. Sauf que dans ce cas, il est hautain, c’est le banquier à Rothschild, etc, etc. Donc, quoi qu’il fasse, ça ne va pas de toute façon et il a bien raison de faire abstraction de tout ça.

              Je les trouve singulièrement courageux sur ce point, le couple Macron, d’oser affronter le qu’en dira-t’on, la belle bêtise. De se faire des bisous et de se moquer du jugement des petites cervelles bornées. Je ne suis certainement pas de leur bord politique mais ce sont des êtres humains avant tout, avant d’être de gauche, de droite ou de je ne sais quoi. 

              La complicité entre la présidente croate et notre président était aussi très belle à voir. Donc, admettons, que manu soit la créature des Juifs - Illuminati - Bildeberg - reptiliens, etc - rayez les mentions inutiles, il faut bien en déduire qu’elle aussi. Poutine, non, le cul serré, accroché comme un mort de faim à son parapluie, il ruisselait visiblement d’empathie.

              Bon, c’est pas le tout, la France a gagné. Je ne m’intéresse pas au foot, ça ne me parle pas (ou plus, j’ai joué autrefois à un niveau régional) mais la France a gagné et c’est chouette. Je vois au parc des minots avec des ballons qui refont le match, qui ont envie de win, d’exceller, qui ’veulent’ et c’est bien, ça les change de la p** d’aigreur dans lesquels ils baignent à longueur de temps. On appelle ça un idéal positif.

              • alinea alinea 18 juillet 2018 11:37

                @kalachnikov

                Question aigreur, tu n’es pas en reste !
                Les dents de Brigitte était un clin d’œil en mémoire d’un article où les enchères avaient été posées entre le prix des implants et autres bridges de Clinton et ceux de Trogneux !
                Comme je n’ai pas la télé je n’ai rien vu de l’attitude de Macron ni de qui que ce soit d’autre, donc je n’en ai pas parlé, si bien que je ne vois pas ce qui me vaut cette volée de bois vert.
                Eh oui !!! j’aime bien Poutine, et Mélenchon !!
                Bon, tu sais comme moi que ce n’est pas le président qui passe la commande des parapluies, aussi peut-être y a-t-il eu des couacs dans la logistique !! moi, ce qui m’a fait marrer c’est la manière dont on a raconté Poutine tout seul sous son parapluie ! je ne l’ai pas vu !!

              • alinea alinea 18 juillet 2018 11:41

                @kalachnikov

                Pour la date des premières mondiales, d’après ce qu’on m’a dit il y avait eu des trêves de guerre !
                mais j’ai souvenir que Ivo Livi était parti avec quelques potes, en URSS, et qu’ils y avaient « apporté » le foot ! donc le foot n’est pas si vieux que ça... sinon non, je ne suis pas née en 1930 bien sûr !!

              • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 11:53
                @ alinea

                Je ne parle pas spécialement à ton sujet mais de façon générale. L’opposition politique à Macron se résume à du couple Macron bashing. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Quand on veut jouer au juge, il faut avoir le cul propre et le compte n’y est pas.

                C’est difficile pour toi visiblement d’aller au-delà de l’idolâtrie mais je te parle de principe, celui de justice, qui fait qu’on examine les choses de façon honnête, et non de Mélenchon. Il faut m’expliquer pourquoi le jeunisme de la fashionista Macron pose un problème quand le fait que dire que Mélenchon la joue vieux beau populo d’opérette est une attaque sous la ceinture, signe d’aigreur, etc.

                La présidente croate et Macron étaient très complices, s’embrassaient, s’étreignaient. Mais voilà, je ne sais pourquoi, chez certains, cette attitude chez l’un relève du crime tandis que chez l’autre, c’est super. Galerie de tofs ici.

              • alinea alinea 18 juillet 2018 12:01

                @kalachnikov

                Il s’agit donc d’un dialogue de sourds puisque je ne sais rien de ce dont tu parles ! je n’ai pas l’habitude de faire des critiques, en fait, soit j’ai un dégoût profond pour la politique menée, ce qui est le cas, soit je la trouve juste et je l’approuve et m’amuse à lui donner un corps aussi parce que je sais que ça fait rager l’immense majorité des gens, et tous les bien-pensants !!
                L’idolâtrie n’est qu’une apparence à travers les mots, même si je pense très sérieusement qu’il est heureux qu’il subsiste des hommes tels que ceux-là. Parce que, les doigts d’une main de Djengo suffisent pour les compter.

              • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 12:13
                @ alinea

                Tiens, tu peux prendre connaissance de la bravitude de mme Ancelin et de la réaction populaire. Macron a été licencié et a joué latéral gauche, je crois. S’il y a quelqu’un qui fait le comédien dans les stades, ce n’est pas Macron. Ce dernier est supporter de l’Om, pas depuis 15 jours et pas pour se faire élire.


              • alinea alinea 18 juillet 2018 12:43

                @kalachnikov

                Je suis tombée sur les coms à propos de la réaction de Lancelin ; je ne sache pas qu’elle soit Fi, mais bon ! j’aime pas beaucoup cette fille, depuis que j’en ai entendu parler, à la sortie de son bouquin qui m’a fait proférer de méchantes critiques !
                Quant à Mélenchon, c’est un type curieux, contrairement à beaucoup d’autres, et il a raconté comment et pourquoi il s’est fait inviter, en tant que député, à un match de foot à Marseille, et comment et pourquoi cela l’a séduit !
                Si tu penses qu’il fait croire qu’il aime le foot pour attirer les footeux dans les urnes, c’est que tu n’a rien compris à ce mec ! il ne fait pas de la politique à ce niveau là, il est bien au dessus du panier de tous les autres et c’est bien pourquoi je l’apprécie tant.
                Quant aux photos, je ne doute pas un seul instant que notre président soit un gosse avec des sincérités spontanées ; peut-être cela m’attendrirait s’il s’agissait de n’importe qui d’autre, mais vue sa politique...ce trait de caractère n’adoucit rien. ( j’ai lu des tas de choses sur ce couple... en réalité, ils vivent leur histoire comme un conte de fée mais n’ont pas plus de conscience politique que ma voisine d’en face ; ce sont des people, - tu conviendras que cette dénomination est pour le moins oxymorique !!)

              • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 13:13
                @ alinea

                Oh la la, alinea. Faut la suivre, la Gauche quinoa, einh, entre qui couche avec qui, qui fait quoi, qui qu’est quoi...

                Bien sûr, bien sûr, Mélenchon découvre le foot sur le tard. Comment tu peux gober une couleuvre pareille ? Il n’est jamais en représentation, évidemment, la veste de couvreur rigolote qu’il ne met que quand y a la téloche, c’est un interêt tout aussi soudain et tardif pour la mode bobo prolo.

                Macron est un politique né, c’est un tueur, il a niqué tout le monde. Le mâle alpha, par excellence. Faut vraiment être dans le pays des chimères pour ne pas le constater.

                Et en plus de ça, jusqu’ici, c’est un très bon président.

                J’imagine que ça fait chier mais bon faudrait aussi s’adonner à l’autocritique de temps en temps.

              • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 13:19
                @ alinea

                ’mais j’ai souvenir que Ivo Livi était parti avec quelques potes, en URSS, et qu’ils y avaient « apporté » le foot ! donc le foot n’est pas si vieux que ça...’

                Ivo Livi = Yves Montand ? C’est le genre de roman dont la Gauche s’auto enivre ?


              • alinea alinea 18 juillet 2018 13:25

                @kalachnikov

                Un bon président ridicule à chaque sortie ? Ignorant d’à peu près tout ? Tu plaisantes ?
                je ne dis pas que Mélenchon ignore la com !! cela fait partie de son métier, mais il n’est pas identifiable à cela ! quand à la chemise de garçon de café et à la veste de couvreur, c’est juste une facilité d’emploi : Mélenchon est un célibataire qui n’a pas bobonne aux fourneaux ni à la laverie !

              • alinea alinea 18 juillet 2018 13:33

                @kalachnikov
                Je veux croire que Yves Montand ne soit pas un horrible mythomane et que la Russie est grande, si bien qu’avant guerre ils ont pu jouer au foot en pionniers dans quelques bleds ! je dois te dire, dans le creux de l’oreille, que je m’en fous royalement mais que je n’ai pas cru non plus que l’URSS dans sa splendeur avait rencontré le foot grâce à Yves Montand !!!! ( je précise au cas où tu me prendrais pour une idolâtre !!)


              • kalachnikov kalachnikov 18 juillet 2018 13:39

                @ alinea


                Il n’est que ça : réussite personnelle, ok. Bilan concernant la nation, etc, etc : zéro intégral et on peut même lui mettre au passif des décisions ferventes calamiteuses (vote Maastricht 92).
                De la belle parlote et rien de concret sinon à la marge en des décades d’action politique. Si on aime être payé de mots, c’est sans doute bonnard.

                Quand on compare justement à Emmanuel Macron, qui n’a encore que 40 ans, c’est le jour et la nuit. D’un côté, la win et de l’autre la lose intégrale, sempiternelle ; d’un côté, l’humilité, la remise en question, le dynamisme, de l’autre le fatalisme, c’est toujours de la faute du con d’en face, etc.

              • alinea alinea 18 juillet 2018 13:50

                @kalachnikov

                C’est faux !
                la loose, en bon français,c’est le lot de toute opposition ; le win, le lot des friqués ; aucune démonstration valable là !
                Mélenchon est un socialiste, pas un anarchiste révolutionnaire et je ne sais quoi ! ce qui est bien, c’est que le projet qu’il porte est parfaitement praticable ! et ça, c’est quand même bien ! parce que les rêves de la révolution prolétarienne, tu vois, hein ! ou l’anarchisme pur et dur, demain matin... hein !
                et puis, tu n’aimes pas Mélenchon, c’est ton droit le plus strict, mais pourquoi t’aviser d’en dire n’importe quoi ? Tu voudrais que tout le monde ait les mêmes goûts que toi ?Tu as besoin de réconfort ? tu as quatre vingt pour cent de compatriotes avec toi, ça ne te suffit pas ?

              • Méduse Méduse 18 juillet 2018 13:55
                @ alinea

                Tu vois, tu recommences. Les 80% n’ont jamais voté contre Mélenchon, ils on voté pour autre chose. C’est ce qui expliquera à jamais votre loose éternelle, vous êtes des négatifs et cela se sent intuitivement. On peut se déguiser en couvreur 2.0 et meugler de la poésie piochée dans les livres, le corps sent ça par dessus la tête.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès