• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Question de points de vue, ou l’importance de l’empathie

Question de points de vue, ou l’importance de l’empathie

Notre époque est marquée par la discorde. Discorde entre les nations, entre les religions, entre les générations, entre les sexes… Plus cela va et plus il devient compliqué de nouer des amitiés et l’on tend à se replier sur soi et à communiquer avec les autres via sms, réseaux sociaux (ou le logiciel Discord qui ne semble pas l’atténuer...).

L’origine de cela nous la connaissons tous plus ou moins : « Diviser pour mieux régner ». Or, à l’origine de tout désaccord il y a une divergence de points de vue.

 

 

Ces images illustrent parfaitement ce que sont les divergences de points de vue. Ainsi, un même objet apparait différemment selon où on se situe. La « perception  » d’un « objet  » dépend du « point de vue » du « sujet  », c’est à dire de sa « position  ».

Ces images transposent donc le plan intellectuel sur un plan spatial à 2 dimensions. Sur ces dessins, l’ensemble des points de vue serait représenté par l’ensemble des positions, c’est à dire un cercle autour de l’objet. Et effectivement, n’avons nous pas des « positions » intellectuelles (religieuses, politiques...) ?

Or, nous voyons bien dans ces illustrations, à quel point la divergence de points de vue génère la discorde entre 2 sujets. Alors comment s’entendre ?

Et bien oublions le plan intellectuel un instant et plongeons nous à l’intérieur de ces images, comment ces 2 bonhommes peuvent ils s’entendre ? Imaginons leur conversation :

« 3 !
‐ Mais non 4 ! Tu es vraiment de mauvaise foi !
‐ Mais je te jure, j’en vois 3, viens voir !
[le sujet fait le tour]
‐ Ah mais ouais, c’est bizarre, je te jure que d’où j’étais j’en voyais 4, viens voir.
[les 2 font le tour]
‐ Ah ouais, on est cons, c’était une illusion d’optique !
‐ Ah ouais merde, on s’engueulait pour rien, allez viens on va boire une bière. »

Revenons maintenant au plan intellectuel, il est très difficile de faire comprendre à l’autre « viens voir de chez moi », et il est encore plus difficile de se déplacer sur ce cercle. Et d’ailleurs, quel est vraiment l’équivalent de ce cercle sur le plan intellectuel ? Et bien, s’y déplacer revient à être capable de considérer l’objet depuis un autre point de vue que le sien, depuis un autre corps et d’autres yeux, depuis un autre ego, depuis un autre être, et c’est ce que l’on nomme l’empathie. Et l’empathie mène à la concorde, à l’amitié et la fraternité. L’empathie permet également de se déplacer sur ce cercle où nous sommes cloués par les egos de nos corps incarnés. Elle assure donc une plus grande liberté.

Pour finir, étendons l’analogie : les 2 « sujets » de notre image sont comme 2 yeux ; lorsqu’ils divergent, cela est comme un individu qui aurait un strabisme divergent, et lorsqu’ils convergent le strabique retrouve une bonne vue. Or il y a un phénomène optique et cognitif intéressant :
6 à 12 % de la population est dite « steroblind » (et j’en fais partie). Les stereoblind ne voient pas réellement la 3D, ils ne font aucune différence entre le cinéma en 2D et le cinéma en 3D. La seule différence pour eux est qu’au cinéma 3D il faut porter des lunettes pour ne pas voir le film flou. Généralement, cela est lié à un strabisme, les yeux n’ayant pas convergé lors des premières années de vie, le cerveau n’a pas été entrainé à recréer les volumes à partir des images comparées des 2 yeux. Ainsi, les stereoblind évoluent, et évoluent normalement, dans un monde tridimensionnel qu’ils voient en 2 dimensions.
Pourquoi cet exemple est il intéressant ? Parce qu’il montre que la convergence de 2 sujets (yeux) ouvre à la perception d’une nouvelle dimension.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 juin 2018 12:02

    BONJOUR : Belle synchro ROBIN . Hier, je regardais justement une émission d’ARTE sur ESCHER et ses fameux CUBES. https://www.google.be/search?q=escher+cube&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwijl73epcHbAhVKDMAKHc0rAiQQ_AUICigB&biw=1164&bih=612


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 juin 2018 12:10

      il y a deux jour, regardant les infos sur Actu 24, je fus « carré » ment scotchée sur le regard d’un « personnage ». Je ne savais s’il fallait être horrifié ou fasciné ; entre poisson et vol plané. Léger strabisme, yeux vert aquatique, écarquillé et rapproché, souriant et rebutant. Très grande aventure aquatique. Comme pour les pêcheur ssous mer qui se retrouvent face à une pieuvre ou un merou.https://www.google.be/search ?q=Merou&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjn3LG0p8HbAhXRZFAKHciuB-gQ_AUICigB&biw=1164&bih=612#imgrc=4xdoCQdX_Z5w1M:https ://www.google.be/search?q=pieuvre&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi99Z_gp8HbAhXGL1AKHYfQBeUQ_AUICigB&biw=1164&bih=612#imgrc=76lRc9pOJ2NC9M :


      • Albert123 7 juin 2018 12:39

        Vos 2 exemples, uniquement valable en optique, montre des phénomènes où l’observation peut mener à 2 conclusions différentes mais justes, 


        sur plein d’autres sujets intellectuels, on se retrouve avec des opposants ayant des conclusions erronées et qui les habillent de paralogisme pour leur donner un fond de vérité qui n’existe que dans leur esprit débarrassé de tout aspect cogito lognitif.

        Quand une féministe annonce solennellement que tous les hommes sont des violeurs en puissance, elle ne donne pas une conclusion juste mais ânonne le fruit de ses propres a priori forcément biaisés par une perception de son environnement qui n’est pas guidée par la lucidité mais ses émotions.

        Et valider ne serait ce qu’en partie ses a priori ne m’apportera pas la perception d’une nouvelle dimension, juste de nouvelles barrières faussement morales issues d’un système de pensée morbide qui cache sous le terme de progrès son caractère véritablement rétrograde..

        au final transposer vos remarques sur les phénomènes optiques à d’autres phénomènes vous conduit également à une conclusion erronée.

        ’Et l’empathie mène à la concorde, à l’amitié et la fraternité. L’empathie permet également de se déplacer sur ce cercle où nous sommes cloués par les egos de nos corps incarnés. Elle assure donc une plus grande liberté.’

        vous confondez sympathie et empathie, l’empathie ne mène pas à l’amitié mais à la compréhension, 
        un ami c’est mieux qu’il soit sympathique quand un médecin se doit d’être empathique, 
        le 1er pleurera avec vous de vos malheurs, le second comprendra pourquoi vous êtes malheureux sans avoir le besoin de partager avec vous votre tristesse.



        • Robin des villes Robin des villes 7 juin 2018 13:12

          @Albert123
          C’est pas faux. smiley Merci.


        • Robin des villes Robin des villes 7 juin 2018 16:54

          @Albert123


          Juste une remarque :
          « le second comprendra pourquoi vous êtes malheureux sans avoir le besoin de partager avec vous votre tristesse. »
          Pour cela la raison suffit. L’empathie c’est la possibilité de se mettre à la place de l’autre et de ressentir ce qu’il ressent. Ainsi, on voit de plus en plus de gens éprouver de l’empathie pour les animaux et lutter contre la souffrance animale. Les images d’abattoir font mal au coeur, cela dépasse la raison.
          En revanche, quand on souffre pour l’animal mais qu’on se détourne de l’Homme, c’est peut être bien effectivement par manque ou perte de sympathie.

        • Albert123 7 juin 2018 18:01

          @Robin des villes

          « Ainsi, on voit de plus en plus de gens éprouver de l’empathie pour les animaux et lutter contre la souffrance animale. »

          c’est en soit une pure construction sociétale lié à l’émergence et au matraquage du phénomène vegan qui n’a rien d’empathique, puisque le phénomène est même devenu antipathique.

          c’est une forme dévoyé de la sympathie, puisqu’il à fallu justement en faire des tonnes pour faire émerger un sentiment de culpabilité bien éloigné de la fonction d’empathie.

          quand les gens tuaient eux même leur animaux d’élevage, le respect de l’animal tué était bien présent, l’abattage était même ritualisé.

          « Les images d’abattoir font mal au coeur, cela dépasse la raison. »

          c’est que la manipulation a bien fonctionné, vous retirez la caractère rationnel de l’empathie alors que c’est justement ce qui distingue l’empathie de la sympathie.

          Ces images ne m’ont évoquées que les conséquences d’un capitalisme délirant dont les obligations de productivisme amènent à des conséquences tout aussi délirantes, c’était moche à voir mais pas surprenant. 

          Au final rien qui ne m’a amené à modifier mes comportements alimentaires quand bien d’autres ont commencés à suivre le reste du troupeau en s’inventant même parfois des intolérances alimentaires qu’ils n’avaient pas jusque là.

          les carences elles, un an plus tard, furent par contre bien réelles.




        • Robin des villes Robin des villes 7 juin 2018 18:09

          @Albert123

          Ok. En effet la recherche de l’étymologie des mots empathie et sympathie m’ont fait comprendre la distinction.

        • Sparker Sparker 8 juin 2018 11:27

          @Albert123


          Le végétarisme ne date pas des végans, cela fait 35 ans que je suis végétalien et c’était très prisé dans ma jeunesse et mon milieu culturel. Les carences, connait pas, si on ne se contente pas que d’éliminer le carné en intégrant de nouveaux produit naturel et énergétique foisonnant dans le nature. Ce serait plutôt l’inverse qui serait problèmatique, l’alimentation carnée use prématuremment le corps et organise des déséquilibres source de « maladies ».

          Le raison en est que l’animal n’est pas une ressource naturelle, un garde manger pour humain. certes c’est plus facile pour se nourrir que de se « végétaliser » mais ca n’en reste pas moins incongru. C’est quand les animaux auront disparu (dans deux trois siècles vu le rythme) qu’on s’appercevra de ce que l’on a perdu. A moins de déclarer que la terre, après sélection, est une planete dédiée uniquement au humains, on peut accepter la disparition du monde animal sans affliction, mais avec empathie...

        • picpic 8 juin 2018 12:09
          @Robin des villes
          pour rebondir sur l’empathie.
          Je voudrai aussi souligné que l’empathie est bien souvent comprise comme purement ressentir ce que ressent l’autre et que je connais personnellement quelqu’un qui se contente de cela pour se qualifier d’empathique et qui au quotidien, n’agit et ne pense jamais aux autres.

          hors, l’empathie c’est un processus qui se déroule sur plusieurs étapes, il y aussi l’action qui découle du ressentit pour l’autre.
          Tenir la porte pour quelqu’un qui vous suis par exemple, c’est empathique.


          Pleurnicher parce qu’un clochard pleurniche et vous imaginez empathique pour cela, c’est loin d’être suffisant.
          La véritable empathie, se mesure aux actions faites pour sortir l’autre d’un sentiment que nous ne supportons pas nous même.



        • Albert123 8 juin 2018 13:47

          @Sparker
          « Le végétarisme ne date pas des végans »


          c’est bien mais ce n’est pas le sujet, pas plus que votre parenthèse qui tient plus du prosélytisme communautaire que d’autre chose.





        • Albert123 8 juin 2018 13:56

          @picpic


          « La véritable empathie, se mesure aux actions faites pour sortir l’autre d’un sentiment que nous ne supportons pas nous même »

           ????

          votre définition on doit la trouver dans le « petit picpic illustré » mais de toute évidence pas ailleurs.

          Remarquez qu’à ce niveau vous ne sortez pas du rang en inventant vous même les définitions qui vous conviennent.






        • Sparker Sparker 8 juin 2018 21:44

          @Albert123


          Bah on parle d’empathie et de sympathie et vous avez digressé sur les végans, j’ai réagi c’est tout.

          « prosélytisme communautaire » vous ne faite pas partie de la communauté des viandard ? Il ne sont pas universel, pour le moins.

        • eddofr eddofr 12 juin 2018 16:13

          @Albert123

          En réalité la féministe n’énonce pas un à priori, mais bien plutôt la conclusion d’une série de déductions erronées partant pourtant de bases bien réelle :

          Les femmes se font essentiellement violer par des hommes.
          Personne n’a vraiment peur de se faire violer par une femme (les conséquence physiques d’un acte sexuel « normal » avec une femme, même non consenties, s’avérant particulièrement « limitées »).
          Même les hommes se font essentiellement violer par des hommes.

          En fait, la vérité c’est que tous les hommes peuvent être perçus comme des violeurs en puissance.
          Parce qu’ils ont la force physique nécessaire.
          Parce qu’ils sont culturellement formés (désensibilisés) à la violence et à l’agressivité.
          Parce que la culture « médiatique » et en particulier la sous-culture pornographique nous livre de l’homme l’image d’un être fruste et esclave de ses désirs.

          L’empathie, c’est faire le tour du cercle pour comprendre son point de vue (ce qui ne signifie pas le valider ou l’admettre).
          L’empathie, c’est également refaire le tour du cercle pour comprendre en quoi elle dérive et auto-alimente son délire paranoïaque.

          L’empathie c’est comprendre que comme « Chat échaudé craint l’eau froide », une femme violée ou simplement traumatisée (harcelée, maltraitée, ou victime de sexisme ordinaire) ne pourra sans doute jamais construire une relation « normale » (sereine, confiante et apaisée) avec un homme, à fortiori un inconnu ... 





          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 juin 2018 13:17

            je voulais mettre la danseuse dont on ne sait dans quel sens elle tourne.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 juin 2018 13:22

              Avez-vous remarqué que Macron a un léger strabisme. Comme Hermès ou mercure. On ne sait vraiment de quel côté il tourne son regard : au centre, à gauche ou au milieu. Attention : ne vous fiez pas aux apparences,....Persone ne sait pour qui il roule vraiment. Il peut créer la surprise. Si Jeanne d’ARC est son héroïne et que le prénom : BRIGITTE est d’origine celtique et IRLANDAISE....


              • Robin des villes Robin des villes 7 juin 2018 13:24

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                « Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. » Matthieu 1:23 smiley


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 juin 2018 13:27

                @Robin des villes


                Emmanuel THOT (ou TODD). Si avez lu Robert Merle et MALEVIL. LE héros qui survivait à la bombe atomique s’appelait : EMMANUEL. https://fr.wikipedia.org/wiki/Malevil


                • Robin des villes Robin des villes 7 juin 2018 23:09

                  @Sozenz

                  On peut clairement orienter les sympathies oui smiley plus ou mois selon la corruptibilité de chacun.

                • genrehumain 8 juin 2018 10:10
                   
                   « La convergence de 2 sujets (yeux) ouvre à la perception d’une nouvelle dimension. »

                   Une donnée à ne pas négliger aussi pour avoir de l’empathie et donc converger comme vous dites si bien.
                   C’est la capacité à lutter contre les préjugés.
                   Dans votre très bon exemple les préjugés sont les facteurs qui empêchent cette convergence qui nous permet d’accéder à une autre réalité, pour le cerveau c’est le fameux steroblind .

                   Pour les hommes empêtrés dans leurs divisions imaginaires le steroblind est causé par l’accumulation de préjugés acquis dés l’enfance.
                   On lutte contre le strabisme par l’éducation des muscles des yeux, on peut certainement faire le même travail avec les hommes en éduquant les enfants très tôt, sans préjugés.

                  Merci pour ce très bon article.

                   

                  • Robin des villes Robin des villes 8 juin 2018 10:30

                    @genrehumain
                    Merci, on se comprend. J’en profite pour corriger une coquille dans mon article, c’est stereoblind, j’ai oublié un e.


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 juin 2018 22:45

                    Bonsoir Robin, je viens de voir un film qui parle d’empathie. Thématique : faut-il ou pas punir le méchant ? Sur la rédemption. Excellent.http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=192865.html. SWORDMEN. Sous la dynastie Qing, au début du XXe siècle. Liu Jin-xi, un fabricant de papier, mène une vie paisible dans un village isolé avec sa femme Ayu et ses deux enfants. Un jour, il tue deux redoutables brigands venus attaquer la quincaillerie dans laquelle il travaille. Xu Bai-jiu, un détective dépêché sur les lieux, n’arrive pas à croire l’explication du villageois, qui s’estime chanceux d’avoir vaincu les criminels

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès