• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Races » ou République ? Liberté-égalité-fraternité-laïcité, voilà le (...)

« Races » ou République ? Liberté-égalité-fraternité-laïcité, voilà le combat !

Un appel a été lancé, « La racialisation de la question sociale est une impasse », à l’initiative du mouvement République souveraine, sociale, laïque et écologique, publié sur marianne.net, qui a rencontré un large soutien. Dans son prolongement, l’heure est à la mobilisation pour défendre et promouvoir notre République laïque et sociale tant attaquée. A l’appel de nombreuses personnalités, associations et mouvements, citoyens, un rassemblement populaire est ainsi organisé, dimanche prochain, 20 septembre à 14h Place de la République (1). J’en explique ci-dessous les motifs.

Une société des "races" ou des égaux ? 

Ceux qui font faire retour au concept de « race » dans le débat public comme cause de tout, pour opposer les blancs aux autres, se sont emparés de l’affaire Georges Floyd pour la faire se confondre par outrance à l’affaire Adama Traoré, et ainsi tenter d’assimiler la France à un pays raciste. Et par là-même, sa police, à une institution au service d’un système de ségrégation postcolonial. Mais si la police peut parfois déraper, ce qui ne retire rien à sa fonction républicaine essentielle, cela n’a rien à voir avec ce procès, alors que la France est ce pays dont l‘Etat donne à ceux qui y vivent les mêmes droits, en raison du principe d’égalité qui trône à l’Article Premier de notre Constitution. Si nous étions le pays raciste que l’on dit, pourquoi serions-nous devenus en 2019 la première terre d’asile d’Europe ? N’y aurait-il rien qui justifierait de choisir cette destination, pas même ces droits politiques, civils, économiques et sociaux uniques, parce que posés sous un principe d’égalité qui en assure le bénéfice à chacun indépendamment de la couleur, l’origine, la religion ? Si certains ici avancent la question des discriminations comme la cause essentielle pour justifier ce procès en postcolonialisme, ce n’est pas pour aller vers plus d’égalité mais au contraire pour mieux opposer les uns et les autres sur le fondement de ce retour des « races ». Cela étant, la lutte contre le racisme n’est-ce pas justement aussi, celle contre l’idée des « races » ? Car cette idée ne renvoie-elle pas à la négation de l’existence d’une même et unique famille humaine, et ainsi au contraire, à des hommes prédestinés par la naissance selon leurs couleurs à former des groupes inconciliables appelés à se combattre, voire à s’entretuer ?

Mais posons-nous la question : Qu’est-ce que la France peut bien avoir en commun avec une société américaine qui, si elle a aboli l’esclavage après avoir fondé son mode d’organisation sur ce système, a pratiqué la ségrégation raciale, dont il reste une société fracturée en communautés, où ne se mélange que peu voire pas ? C’est un millier de morts qui sont attribués aux polices américaines par an, dans des interactions avec les forces de l’ordre (23,6% de personnes noires), pour 320 millions d’habitants, environ vingt en France, pour 67 millions d’habitants. Aucun de ces morts en France ne peut d’ailleurs être attribué à des motifs raciaux. C’est sans commune mesure, même si aucun cas ne doit rester sans en vérifier le pourquoi et le comment, les responsabilités, le caractère racial ou non, car chaque vie doit avoir la même valeur. A Dallas, dans un contexte de manifestations contre les violences policières, beaucoup de voitures conduites par des blancs arborent un autocollant du drapeau sudiste avec écrit « on va la refaire », faisant allusion à la guerre civile qui y a abouti à l’abolition de l’esclavage (Ce que m’a rapporté un ami qui en revient). Qu’avons-nous donc à voir avec cela ? Rien !

Ces indigénistes et décoloniaux, tentent de faire passer leur idéologie racialiste fondée sur la haine de l’autre pour une juste cause, en caricaturant la France, dont son niveau de développement à une immigration postcoloniale que l’on continuerait de maltraiter. On veut tout nous faire oublier de l’histoire, et avant tout le fait que la France est un pays d’ouvriers qui ont payé un lourd tribut à deux révolutions industrielles, enfants travaillant dès l’âge de cinq ans dans les mines, femmes, hommes, vieux, se tuant au sens propre à la tâche, tombant en pluie, qui n’ont jamais profité des moindres fruits du colonialisme. Rappelons que la France n’est pas une terre d’immigration avant la moitié du XIX e siècle où elle reste très modeste et frontalière, Belges et Italiens, puis viendront les polonais, es espagnols... Une France qui en raison du principe d’égalité qui s’y est imposé avec les Républiques, a favorisé le mélange et éviter les séparations selon les différences. Ne parlons pas de l’esclavage qui n’a jamais eu droit de cité sur le territoire hexagonal, proscrit par édit dès 1315 qui proclamait que le sol de France affranchissait quiconque y posait le pied.

Autrement dit, pas un Français n’a dans l’hexagone eu d’esclave, alors qu’aux Amériques en un temps, ce fut monnaie courante. Il y a bien eu dans des possessions françaises d’outre-mer l’exploitation d’esclaves, mais ce fut sous la monarchie, et dès que la République fut proclamée, on déclara l’égalité entre tous les hommes, et on abolit l’esclavage (1794). Puis, après avoir été rétabli pendant la période napoléonienne, dès le retour de la République en 1848, on l’abolit définitivement avec la traite. Contrairement à d’autres abolitions, qui furent motivés par la volonté de faire des esclaves des travailleurs rémunérés s’entretenant eux-mêmes, ce qui apparaissait comme plus rentable, la France le fit en raison de ses valeurs et principes républicains dans le droit fil des Droits de l’Homme et du Citoyen. Bien sûr les révoltes d’esclaves eurent leur rôle, mais il ne faut pas en faire un mythe à l’origine de l’abolition, qu’il faut plus attribuer à une évolution de l’histoire qui, à l’image des révolutions populaires de France, devait s’imposer, ainsi qu’à l’aune de la modernisation des sociétés et l’affirmation du parlementarisme. Cela étant, c’était la manifestation d’une prise de conscience devant l’histoire, que fondamentalement, c’était bien les mêmes hommes. Voilà pourquoi casser les statues des uns vis-à-vis des autres est inique, en les ramenant à l’unique cause de la race, car elles nous parlent de cette histoire en témoignant de son sens, bien plus général, et où la complexité domine, qui tient des progrès de la raison, et du progrès tout court.

On se plait aussi à présenter les blancs comme seuls esclavagistes devant l’histoire. Dans l’autobiographie d’un esclave, Olaudah Equiano, on apprend qu’il a été enlevé par des chasseurs d’esclaves d’une tribu adverse au Nigeria et vendu à des négriers britanniques. Ce qui indique comment l’esclavage est à remonter plus haut dans des pratiques entre tribus locales, mis au service de ce commerce contre nature. On peut aussi se référer à l’historien Marc Ferro, qui, dans son « Livre noir du colonialisme » explique que ceux qui aiment à dénoncer la traite négrière occidentale ne s’empressent pas de le faire pour d’autres traites dont, la traite musulmane, qui fut particulièrement massive, s’étalant sur le temps long. Enfin, les principes humanistes à la racine de l’idée de République étaient si contraires au colonialisme, qu’il ne pouvait perdurer bien longtemps. Ceci, tel que le Préambule de la Constitution de la IVe République (27 octobre 1946), en avait scellé le sort, déclinant que la France entendait » conduire les peules à la liberté de s'administrer eux-mêmes et de gérer démocratiquement leurs propres affaires ; écartant tout système de colonisation fondé sur l'arbitraire… » Même si la séquence historique du colonialisme français se clôtura ensuite dans la douleur, c’est bien ce qu’elle contenait en elle de promesses de bonheur des hommes qui lui a permis de dépasser ses contradictions par le haut, non sans que quelques révolutions et mouvements de masse aient poussé dans ce sens.

Le racialisme au secours du libéralisme

L’argument qui consiste à opposer les blancs aux autres en les essentialisant, par une caricature historique qui rejette l’histoire réelle, en assimilant la situation des inégalités sociales d’aujourd’hui uniquement à du racisme supposé en continuité avec un passé de l’esclavage et du colonialisme, ne sert qu’à justifier un projet politique visant à imposer en lieu et place de notre République, le multiculturalisme. Autrement dit, affaiblir l’unité de notre société pour en tirer avantage, en créant de nouveaux pouvoirs privés et discrétionnaires, par l’entremise du retour des tribus, de la reconnaissance de minorités, de clans, clientélisés, cherchant à imposer leur loi sur des territoires ainsi conquis contre la loi commune. Plus encore pour certains, visant à jeter le chaos, dans le prolongement de leur contestation de la démocratie et de la loi, où se mêlent d’ailleurs des militants de l’islam politique.

Mais ces gens qui se désignent sous le vocable des « nouveaux antiracistes », et qui se présentent comme de gauche, ne font en réalité que diviser les forces sociales en divisant les individus selon leurs différences supposées, auxquelles on les assigne, ayant pourtant les mêmes intérêts. Ils rendent ainsi un service inespéré à un libéralisme qui ne peut rêver mieux pour appliquer l’adage « diviser pour régner ». Il est ainsi assez extraordinaire de voir être importée des États-Unis, par ces gens, une idéologie raciale qui y a depuis toujours concouru à diviser pour reléguer la question sociale à sa quasi-inexistence, tout en mettant chacun selon sa différence dans une case. Ce serait ça le combat de justice qu’ils nous propose ? Les puissants s'en frottent déjà les mains !

Au lieu de rabattre systématiquement les inégalités sociales sur la question des discriminations pour faire le procès en racisme de la France, on doit bien distinguer les premières des secondes pour être efficace dans cette lutte pour le progrès, qui intègre ces deux dimensions.

Fin des inégalités sociales et lutte contre le racisme, un même combat laïque et social universel

La lutte contre le racisme ne saurait être chacun selon sa couleur, son origine, sa religion, son sexe ou son orientation sexuelle. Elle relève d’une toute autre cause, humaniste, qui a un but universel, conquérir pour tous partout l’égalité des droits. C’est la meilleure parade au racisme, car à se considérer d’abord comme des égaux, on n’hésite pas à se mélanger. Et si des différences de traitement existent, des discriminations, il faut les voir comme des ruptures de l’égalité qui doivent être combattues sans concession. L’égalité comme valeur universelle, est habitée par cette idée des droits naturels de l’homme, que tous naissent égaux en droit, parce que, appartenant à une seule et même famille humaine. On ne peut rien construire sur ce retour de la « race » qui n’envisage que les divisions et la haine de l’autre, contre toute idée de former une seule humanité. C’est bien parce que les races n’existent pas qu’il faut donc combattre toutes les formes de racismes.

Aujourd’hui comme hier, la France demeure un pays porté par le souffle de l’égalité, qui fonde la condition de l’Homme libre, qu'il s’agit de pousser plus loin. Quoi de mieux pour cela, que de s’appuyer sur les valeurs et principes de cette République, son caractère laïque, relatif à ce qu’elle ne se réclame d’aucune philosophie officielle ni d’aucun culte pour assurer à chacun les mêmes droits. Voilà pourquoi le combat laïque est si essentiel, si vital, mais aussi indissociable du combat social, car nul ne peut être citoyen sans disposer de moyens convenables d’existence. La République est notre propriété collective, comme moyen d’émancipation en devenir, dont l’histoire continue de s’écrire, loin de cette impasse de la racialisation du combat politique dont le seul projet est la fragmentation de notre société et le morcellement de l’Homme.

1- "Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République https://www.marianne.net/debattons/tribunes/liberte-egalite-fraternite-laicite-voila-le-combat-rendez-vous-le-20-septembre


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 septembre 09:43

    Peut-on être pleinement Français et musulman ?

     

    La réponse de De Gaulle est NON :

    « Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

    Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont des cervelles de colibri, même s’ils sont très savants.

    Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyiez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »  C’était de Gaulle, tome 1, Alain Peyrefitte, éd. éditions de Fallois/Fayard, 1994 p. 52

     

    La réponse de l’Apocalypse est NON :

    "Et de sa gueule, le serpent (les autorités morales : pape François, gouvernements et humanitaires) lança de l’eau comme un fleuve (les envahisseurs musulmans) derrière la femme (L’église de Christ), afin de l’entraîner par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. (Apocalypse 12:15-16)

    «  Quand l’ennemi viendra comme un fleuve (les envahisseurs musulmans), L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)

     

    La réponse des apôtres est NON :

    "Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème" (1 Cor 16:22)

    Pour nous les chrétiens, l’Islam, c’est l’Islam et il doit être anathème en France :

    « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ. Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. » (2 Cor 11 :3-4)

    « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » (Gal 1 :8)

     

    La réponse de La Marseillaise est NON :

    «  Quoi ! Des cohortes étrangères

    Feraient la loi dans nos foyers !

    Quoi  ! Des phalanges mercenaires

    Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)

    Dieu  ! Nos mains seraient enchaînées !

    Nos fronts sous le joug se ploieraient !

    De vils despotes deviendraient

    Les maîtres de nos destinées ! »


    • GoldoBlack 19 septembre 10:28

      @Daniel PIGNARD
      Donc De Gaulle était raciste.
      Doit-on pour autant devenir raciste à notre tour.
      « La réponse est NON. »


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 septembre 10:58

      @GoldoBlack

      Mais il appliquait tout simplement la devise du Christ :

      Une Syro-Phénicienne vint se prosterner devant lui, disant : « Seigneur, secours-moi ! Il répondit : Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Mt 15 :24-26)


    • Octave Lebel Octave Lebel 19 septembre 11:09

      @Daniel PIGNARD

      Je me trompe ou vous aussi vous avez fait une OPA sur le Général De Gaule. Vous êtes décidément beaucoup à tripoter sa dépouille mais peu à évoquer et réfléchir respectueusement et sérieusement à sa place dans l’histoire. Vous croyez que nos concitoyens sont dupes ?

      En fait vous partez d’une conversation privée à propos d’un contexte précis qui renvoyait à la guerre d’Algérie et au problème institutionnel qu’aurait posé la citoyenneté élargie à l’ensemble du peuple algérien retranscrite par Alain Peyrefitte et vous en faites une déclaration de politique générale de Charles De Gaulle afin d’éclairer notre actualité. Votre excuse c’est que vous n’êtes pas le seul à jouer à ses petits jeux pratiqués très tôt dans les cours de récréation, aux comptoirs des bars tabacs et maintenant de plus en plus par des gens qui prétendent pouvoir diriger les institutions du pays avec toute la confiance de leurs concitoyens. Merci de nous prévenir.


    • Jonas Jonas 19 septembre 11:25

      @GoldoBlack « Donc De Gaulle était raciste. »

      Quel rapport avec la race ? Être anti-Islam, ce n’est pas du racisme.
      Il y a des musulmans arabes, kabyles, noirs, blancs, asiatiques ou indiens par exemple.
      Leur idéologie est à rejeter, quelque soit leur couleur de peau.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 septembre 11:47

      @Octave Lebel

      Il y a d’autres citations de De Gaulle aussi sur les Noirs : http://www.contreculture.org/AG%20De%20Gaulle%20id%E9es%20directrices.html


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 septembre 11:51

      @Octave Lebel
      Je n’aurais jamais pensé écrire ça un jour, mais la citation que rapporte Daniel PIGNARD est extrêmement pertinente dans le contexte de cet article.

      Au fond, l’article nous dit qu’on nous casse les c***lles en important tel-quel les pleurniches américaines, tandis nous n’avons pas la même histoire qu’eux, et par conséquent, le panorama socio-historique qui sert de légitimité aux-dites pleurniches, ne saurait nous concerner.

      La citation de de Gaulle, dans son contexte, nous indique qu’a l’époque, il n’était nullement incommodant d’affirmer que la France est avant tout une culture et une identité particulière, et effectivement cela se reflétait encore dans ses productions et ses façons d’être : sa littérature, son architecture, ses productions techniques, son art de vivre, ses formes de courtoisie etc... Qu’on se scandalise aujourd’hui de telles propos montre indubitablement le gouffre culturel qui nous sépare de cette époque pas si lointaine.

      Ceci invalide doublement le propos de l’auteur :

      1/ « Nous sommes pas américains, cela ne nous concerne pas »
      Si. La France de 2020 est une colonie américaine, sous gérance du likoud, dans laquelle on parle du créole d’anglais, et où des gamins ignares autant qu’arrogants, lobotomisés à coup de « soldat Ryan » vous jettent des cailloux en vous traitant de nazi si vous versé une larme de nostalgie en évoquant le style français néo-classique.

      2/ « la République blablabla »
      Non, d’après de Gaulle, la France n’est pas la République.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 septembre 11:53

      @Opposition contrôlée
      vous versez


    • raymond 19 septembre 16:12

      @Daniel PIGNARD
      Toujours à bidouiller les textes :
      "Une Syro-Phénicienne vint se prosterner devant lui, disant : « Seigneur, secours-moi ! Il répondit : Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Mt 15 :24-26)

      « 
      C’est une Cananéenne, d’autre part il faut citer le texte entier avec les versets 27-28 :
       »Oui Seigneur dit-elle mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus lui dit : Femme, ta foi est grande ; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie"


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 septembre 18:55

      @raymond

      En effet Jésus a guéri la fille de cette femme parce qu’elle a accepté d’être le petit chien des Juifs et que sa foi en lui était grande.

      Est-ce que les étrangers musulmans acceptent d’être les petits chiens des Français ?

      Est-ce que les étrangers musulmans ont une grande foi dans le Seigneur ?

       

      D’autre part, l’évangile de Marc précise qu’il s’agit d’une Syro-Phénicienne :« Cette femme était grecque, syro-phénicienne d’origine. Elle le pria de chasser le démon hors de sa fille. Jésus lui dit : Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Marc 7 :26-27)


    • Montagnais Montagnais 19 septembre 21:33

      @Opposition contrôlée

      2/ « la République blablabla »
      Non, d’après de Gaulle, la France n’est pas la République.

      Bien rappelé .. mais comment ré-enraciner cette vérité absolue ? 

      La Raiepubique a remplacé la France, c’est fait, trop tard, « game over » comme on dit maintenant

      Mais ... bien vu ! Cela fait grand plaisir d’entendre la vérité


    • Octave Lebel Octave Lebel 19 septembre 21:40

      @Daniel PIGNARD

      Vous avez raison, c’est la base de la propagande, pris la main dans le sac, il faut en rajouter sans faiblir.

      Vous n’avez encore rien dit sur les asiatiques, ne mollissez-pas.


    • Kapimo Kapimo 20 septembre 00:09

      @Montagnais

      « La Raiepubique a remplacé la France, c’est fait, trop tard, « game over » comme on dit maintenant »

      La république n’est jamais qu’un régime politique prétendant etre doté de transcendance (la sainte laicité).
      Au-delà du ridicule, les régimes passent, et la France reste.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 septembre 08:57

      @Octave Lebel

      « pris la main dans le sac »

       

      Acceptez-vous que les étrangers soient traités inférieurement aux enfants de la maison comme le préconise le Christ ?

      Militez-vous pour qu’il en soit ainsi dans la loi ?

       

      Selon votre réponse, on verra qui est pris la main dans le sac.


    • Et hop ! Et hop ! 20 septembre 10:45

      @GoldoBlack : «  Donc De Gaulle était raciste. »

      Musulman n’est pas une race, imbécile !


    • bebert bebert 20 septembre 11:14

      @Jonas
      Surtout quand on sait que les religions ont provoquées plus de morts et de désastres que les nationalismes


    • Octave Lebel Octave Lebel 20 septembre 14:15

      @Daniel PIGNARD

      Désolé, je croyais que votre OPA s’arrêtait à Charles De Gaulle. Je n’avais pas vu l’ampleur de votre vision ou de votre comédie.Navré pour le dérangement.


    • L'apostilleur L’apostilleur 20 septembre 18:28

      @Daniel PIGNARD

      « Peut-on être pleinement Français et musulman ? »

      Réponse du roi du Maroc Hassan II (émission tv) :

      « je déconseille aux marocains de s’intégrer en France, nos cultures sont trop différentes, voyez les mariages mixtes ce sont quasiment tous des échecs... » S’en est suivi une litanie qui recommandait aux marocains de revenir au pays après avoir appris un métier par exemple.

      Lucide feu le roi.


    • babelouest babelouest 21 septembre 02:53

      @Daniel PIGNARD

      ET EN PLUS IL INSISTE !  smiley


    • Garibaldi2 21 septembre 10:43

      @Octave Lebel

      Au petit jeu des citations, il y a matière à découvrir de belles perles :

      ’’Ce qu’il faut dire aux Algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d’eux. C’est qu’ils ne sont pas un fardeau ou que, s’ils le sont pour l’instant, ils seront au contraire la partie dynamique et le sang jeune d’une nation française dans laquelle nous les aurons intégrés. J’affirme que dans la religion musulmane rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire, sur l’essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale. D’autre part, je ne crois pas qu’il existe plus de race algérienne que de race française [...]. Je conclus : offrons aux musulmans d’Algérie l’entrée et l’intégration dans une France dynamique. Au lieu de leur dire comme nous le faisons maintenant : « Vous nous coûtez très cher, vous êtes un fardeau », disons leur : « Nous avons besoin de vous . Vous êtes la jeunesse de la Nation » [...] Comment un pays qui a déploré longtemps de n’avoir pas assez de jeunes pourrait-il dévaluer le fait d’en avoir cinq ou six millions ?

      Intervention du député Jean-Marie Le Pen lors de la seconde séance de l’assemblée nationale du 28 janvier 1958.


    • Et hop ! Et hop ! 21 septembre 13:35

      @Garibaldi2

      Ca prouve d’une part que JMLP n’a jamais été raciste, d’autre part que tout le monde peut se tromper. L’Algérie est une nation distincte et très différente de la nation française, il n’y a aucune raison de l’intégrer, c’est-à-dire de lui imposer notre culture et nos valeurs.

      Si au lieu de livrer l’Algérie au FLN qui était une branche du Parti Communiste qui est une création juive fondamentalement athée, et anti-religieuse, De Gaulle avait organisé une transition avec des élections, les musulmans auraient eu leur place, l’économie n’aurait pas été ruinée par le départ des pieds-noirs.


    • GoldoBlack 22 septembre 13:41

      @Jonas
      Parce qu’il n’y a pas besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre le racisme latent de l’opinion exprimée par le putschiste.


    • GoldoBlack 22 septembre 13:42

      @Et hop !
      À imbécile, imbécile et demi.
      Visiblement, tu as besoin encore une fois ! d’une explication de texte pour saisir la subtilité raciste du propos !


    • GoldoBlack 19 septembre 10:29

      « On se plait aussi à présenter les blancs comme seuls esclavagistes devant l’histoire. »

      Qui ?

      C’est un pseudo argument. Ou alors dites-nous qui est ce « on ».


      • foufouille foufouille 19 septembre 10:39

        @GoldoBlack

        des non blancs et quelque crétins blancs.


      • Jonas Jonas 19 septembre 11:28

        @GoldoBlack "Qui ? C’est un pseudo argument. Ou alors dites-nous qui est ce « on ».

        Christiane Taubira déclare sans ambages qu’il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les « jeunes Arabes » « ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes ». 


      • L'apostilleur L’apostilleur 20 septembre 20:56

        @Claire

        Bel exercice mais pas convainquant.

        La « population fraîchement immigrée et a priori plus fragile... » représente aujourd’hui 10% des habitants de notre pays et leur installation a commencé il y a 60 ans. Ils sont généralement privés de leur histoire qui pourrait leur ouvrir les yeux car ils ne sont pas que descendants de victimes, mais aussi d’esclavagistes. Si nous devons porter notre histoire colonialiste, pourquoi leur cacher leurs ancêtres barbaresques ?

        Ce faisant vous culpabilisez les français et encouragez les pays du Maghreb comme l’Algérie à demander réparation en occultant leur histoire bien pire encore.

        La réalité historique remet les pendules à l’heure.


      • vraidrapo 21 septembre 06:03

        @Jonas
        Christiane Taubira ???

        C’est une « folle ». Comme Rachida ou Moretti, ce sont des gens qui sont nommés pour leur image atypique par des gouverneurs qui veulent amuser la galerie..
        On en est là, le pouvoir nomme des bouffons aux postes visibles.
        Le dernier bouffon promu : Bayrou !


      • L'apostilleur L’apostilleur 21 septembre 11:10

        @Claire

        Désolé, vous n’êtes toujours pas convaincante.

        Il n’y a aucun lien entre l’installation des maghrébins en France et l’histoire de leur pays dont il ne leur a jamais été demandé d’assumer l’esclavagisme de leurs ancêtres. Cette reconnaissance est une réponse qui doit être exigée à ceux qui demandent réparation après la colonisation, oubliant leur passé (*) pire encore.

        Madame Taubira laisse penser à un comportement communautariste.

        Admettre l’histoire de ses origines ne responsabilise en rien les individus mais contribue à une meilleure connaissance de chacun.

        (*) https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-million-d-esclaves-blancs-211938


      • oncle archibald 21 septembre 12:08

        @Claire : "Quand elle (Christiane Taubira) a dit cela, elle n’entendait pas minimiser d’un iota la portée de la traite arabo-musulmane mais simplement faire primer la tradition d’accueil français, ceci en n’accablant pas immédiatement de nouveaux venus par des reproches mémoriels qui auraient pu contrarier leur insertion. "

        Tandis qu’à l’inverse les nouveaux venus qui souhaitent être bien accueillis peuvent invoquer sans problème des reproches mémoriels, traiter ceux qui les accueillent d’être les descendants des esclavagistes, en pensant nous faire plaisir et sans que cela contrarie en quoi que ce soit leur insertion ...

        Nous serions donc, selon Madame Taubira, tenus de ne pas rappeler aux immigrants que leurs ancêtres ont été aussi des esclavagistes pour ne pas les froisser, sans que cette obligation morale soit réciproque. C’est beau l’abnégation, mais c’est quand même rare ! Le respect de l’autre, voire la simple courtoisie, aussi !


      • Et hop ! Et hop ! 21 septembre 13:44

        @Claire : « ... culpabiliser une population fraîchement établie dans notre pays ... »

        Il ne faut pas renverser les rôles : c’est leur pays comme l’Algérie qui nous culpabilisent pour nous imposer d’accueillir une masse d’immigrés et de leur donner des logements, des allocations, etc.

         C’est pour répondre aux fausses accusations du gouvernement algérien qu’on ressort l’histoire des barbaresques, le marché aux esclaves d’Alger, etc.

        Les Algériens ont obtenu l’indépendance de leur pays et viré tous les Français, qu’ils restent chez eux et profitent de leur pays libéré.


      • oncle archibald 22 septembre 11:20

        @Claire :

        « l’abnégation, (...) c’est quand même rare ! Le respect de l’autre, voire la simple courtoisie, aussi ! »

        "C’est l’apanage des gens dignes de rester nobles même face à des goujats ! Les mauvaises manières des uns ne nous contraignent jamais à nous abaisser à leur niveau.« 

        Ainsi donc les immigrés ou leurs fils nés en France qui traitent les »gaulois« d’esclavagistes seraient des goujats (là je suis d’accord avec vous), et les »petits blancs« qui s’abstiendraient de s’en plaindre des gens »dignes et nobles", là j’ai un gros doute !

        La responsabilité personnelle est quand même la base de tout. Chacun est responsable de ses actes. En père et mari toujours très soucieux de l’avenir de sa famille je me suis demandé si des évènements très graves survenant en France m’obligeaient à émigrer comment je me comporterai dans le pays d’accueil. Ma réponse est claire : j’essayerai de m’adapter le plus vite possible aux mœurs et usages du pays d’accueil pour y être bien accepté. Se fondre dans la masse ne signifie pas changer de personnalité, c’est juste respecter celui qui vous reçoit !

        Il semble qu’un certain nombre d’immigrés en France originaires d’Afrique noire, du Maghreb ou du Moyen Orient ne sont pas sur la même ligne !

        En revanche, les asiatiques ont tout de suite compris l’intérêt qu’ils avaient à s’intégrer et à utiliser toutes les possibilités offertes. Pourquoi cette différence de comportement ? Croyez vous que les personnes originaires du Viet Nam ou du Cambodge ne soient pas attachés à leur pays d’origine autant que les noirs ou les magrébins ? Sont-ils seulement plus polis, plus respectueux ? Plus réalistes ? Plus pragmatiques ? Plus travailleurs ? Moins nombrilistes ? Moins pleurnicheurs ?


      • GoldoBlack 22 septembre 13:39

        @Jonas
        Bah non, les jeunes générations ne portent pas tout le poids de l’héritage« des générations qui les ont précédées...
        Vous portez vous le poids des générations qui vous précèdent ?
        Et où on met les frontières entre les »Arabes" et les autres ?
        Chez nous, on remonte jusqu’à Néanderthal ou aux Gaulois ou aux Francs ?
        Donc pseudo argument.


      • vraidrapo 22 septembre 18:52

        @oncle archibald
        Badinter a franchi le Rubicon et a donné la version frappée au coin du bon sens.
        Une émission animée par la Ferrari vers minuit sur Cnews. Peut-être une réédition ?
        Il a dit et répété : « il faut qu’avant l’entrée dans l’école de la République, avant la vie sociale, les parents éduquent leurs enfants »
        J’ai attendu une trentaine d’années pour entendre un politique quelconque, une éminence de l’UMPS faire cette déclaration de bon sens « politiquement incorrecte ».
        Le problème étant que les familles nombreuses profitent du produit de la drogue...
        et le Pouvoir le sait bien.
        Tu imagines en cas de répression drastique : 500 défilés de protestataires dans les banlieues avec 2000 individus !
        Ca fait 1,000,000 dont des mitraillettes + les Black-blocs, il faudrait peut-être rappeler Barkhane en renfort et sortir les Véhicules de l’Avant Blindés chers à Léon Zitrone. Avec les protestations du Caïd de la SONATRACH...
        Pour Le Baron, je ne sais pas mais, le pékin de base n’est pas tiré d’affaires.


      • oncle archibald 23 septembre 10:13

        @Claire : « Quand les fruits abondent dans les branches on s’épargne la honte d’aller les chercher dans les racines... »

        Je ne comprends pas bien ce que vous souhaitez me dire, mais ce que je peux vous dire en regardant mon arbre généalogique c’est que mes racines enterrées ont porté comme les branches bien vigoureuses d’aujourd’hui des fruits savoureux.

        Et si je faisais l’arbre généalogique de la France je ferai le même constat ! Je ne vois aucune raison de rougir de qui je viens, même si au fil des siècles il y eut des actions plus bénéfiques et plus glorieuses que d’autres, globalement nous, les Français, avons contribué à faire avancer l’humanité dans le bon sens, vers un monde meilleur, plus libre, moins injuste, plus fraternel.


      • vraidrapo 23 septembre 15:19

        @Claire
        Je pense que le problème n’est pas là !
        Même si on est d’accord sur certaines choses, ce n’est jamais acquis. Chaque fois, il faut remettre les couverts.
        En réalité, le(s) Pouvoir(s) se fout(tent bien des gens... noirs, blancs ou gris !
        Le Pouvoir trace son business avec des élites cosmopolites complices.
        Le Pouvoir créateur de misère sur tous les Continents, déplace les usines, accueille la misère du monde. Ajoutant la misère à la misère.
        Quel secours attendre du pompier pyromane !?
        Lors des élections, nous ne faisons que changer de pyromane sous l’égide de l’U.E. !

        Presque tout le monde est d’accord avec la généralité que je viens d’exposer mais, à la première occasion, certains vont encore s’étriper sur les conséquences induites. A quoi bon ? A quoi bon ?


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 septembre 10:57

        La République est notre propriété collective, comme moyen d’émancipation en devenir

        Oui, éternellement en devenir.

         la République, son caractère laïque,[...] ne se réclame [...] d’aucun culte 

        Sauf de son propre culte, comme on peut le voir encore dans cet article. De plus la laïcité n’a jamais franchie la Moselle, puisque l’Alsace-Moselle est sous régime concordataire.


        • Montagnais Montagnais 19 septembre 21:36

          @Opposition contrôlée

           .. qui s’en porte pas plus mal.. qu’a pas plus mal aux ratiches


        • Octave Lebel Octave Lebel 19 septembre 11:40

          Merci pour ces informations et ces éclaircissements qui nous apportent de manière salvatrice des repères dont les médias publics et la classe politique devraient se faire au moins sur ce sujet, sans  dispute ni surenchère ou démagogie opportuniste, les diffuseurs afin de nourrir la vie démocratique ce qu’ils sont censés faire après tout.

          Nous en sommes loin et il me semble que nous nous en éloignons, ce qui est une aubaine pour tous ceux qui travaillent à contourner, affaiblir ces principes, à nous diviser pour mieux nous contrôler et asseoir solidement leur influence ou leur leadership.

          Il ne nous est pas interdit de réfléchir et de ne pas nous laisser abuser par ceux qui parlent tellement fort et simple qu’on se demande s’ils ne redoutent pas un peu l’usage incontrôlée de cette capacité qui fait l’être humain et le citoyen.



            • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 septembre 14:59

              Guylain Chevrier se montre très bon défenseur de la laïcité, et je souhaite, comme lui, un bon succès à cette manif  :

              dimanche 20 septembre à 14h, place de la République à Paris. Ce sera l’occasion de célébrer le 228e anniversaire de la proclamation de la Première République pour clamer : « Liberté-égalité-fraternité-laïcité, voilà le combat ! »

              Mais je lui ferai remarquer, ainsi qu’à Marianne qui est à l’origine de cette manif que, pour que la République, notre propriété collective soit réellement un moyen d’émancipation en devenir elle ne doit pas continuer d’écrire l’histoire de sa laïcité comme si elle n’était pas, indirectement mais bien réellement, l’une des principales causes des massacres de Charlie Hebdo, du Bataclan et des nombreux autres commis par des fidèles de l’islam.

              C’est bien la Laïcité républicaine qui a autorisé cette religion a continuer de prôner de tels massacres mais en précisant qu’elle ne pourra le faire, après 1905, « qu’à côté de l’État » dont elle a été séparée.


              • guylain chevrier guylain chevrier 19 septembre 18:35

                Carabosse 

                Si les individus naissent égaux dans l’absolu, du point de vue de leurs capacités, les sociétés leurs donnent des destinés différentes. Voilà pourquoi il en va d’un combat universel pour l’égalité des droits. 

                C’est le moment de se mobiliser ! C’est le début d’une nouvelle phase dans l’action passant du débat d’idées au rassemblement pour créer un nouveau rapport de force. Soyons nombreux demain place de la République !


                • Et hop ! Et hop ! 20 septembre 10:51

                  @guylain chevrier

                  Ils ne naisent pas « égaux dans l’absolu », ils naissent égaux en droits, ça veut dire que la Société leur reconnaît les mêmes droits civils, politiques, sociaux,..

                  Ce ne veut pas dire qu’ils ont les mêmes capacités ou les mêmes talents pour devenir polytechnicien ou marin pêcheur, ou chanteur d’opéra, ou champion de boxe. Les gens sont inégaux et différents, et c’est très bien comme ça.


                • robert 20 septembre 17:46

                  @guylain chevrier
                  « Soyons nombreux demain place de la République ! » alors cela a donné quoi ????


                • Berthe 21 septembre 02:42

                  @Et hop !
                  hein ? égaux dans l’absou ?
                  Certains utilisent des termes parfois sans en comprendre le sens vrai.
                  C’est le b A BA des cours d’économie, c’est un système base sur l’inviolabilité de la propriété privée, c’est de facto une inégalité. Je ne vois là aucun rapport avec la laïcité, si ce n’est la séparation des pouvoirs. Le reste c’est du blabla dans laquelle la religion n’a strictement rien à voir. Les pays musulmans sont en partie des autoritarismes et des monarchies ultra capitalistes et même ultralibérales. C’est vous ici qui les continuez de les ramener à des systèmes de gauche, Idem pour Israël, la Turquie, Indonésie, etc comme aux usa. Et c’est ce modèle qui s’étale au monde entier en dépit des déclins auxquels ont assiste aujourd’hui. Des gens qui font passer des idéologies sociétales avant les luttes sociales sont des « veaux »... Mémoire de De Gaulle.


                • babelouest babelouest 21 septembre 02:57

                  @Et hop ! les gens seulement TOUS différents, mais restent égaux.


                • Don verdillo Cyrus 21 septembre 03:02

                  @babelouest

                  c’ est assez dichotomique d’ être égaux , quand on est différent ... 
                  un autre terme plus adapter serai equal ( même racine qu’ equivalent )
                  car on se vaut tous ...


                • babelouest babelouest 21 septembre 17:20

                  @Cyrus je n’aime pas equal, ce terme anglo-saxon a un sens bien trop différent d’égal. Pour moi on peut être égal et différent, les deux termes inséparables rendent bien ce à quoi je pense.


                • L'apostilleur L’apostilleur 21 septembre 17:50

                  @guylain chevrier

                  « ...les sociétés leurs donnent des destinés différentes. Voilà pourquoi il en va d’un combat universel pour l’égalité des droits... » 

                  Comment allez-vous traduire ce qui passera pour une faconde, si vous n’expliquez pas comment vous déclinez « les droits » de chacun en fonction de leurs origines si différentes dans une même société. N’oubliez pas de supprimer de « leurs droits d’origine », ceux qui sont contraires à ceux de notre pays, sauf à nous prévenir si tous les droits devaient se cumuler.

                  Pour éviter les chimères, soyez concrets avec des exemples pour vous faire comprendre.

                  Si vous pensez réveiller les sentiments humanistes des français, ce sera facile, voire inutile. C’est une des caractéristiques de nos sociétés occidentales « romaine, chrétienne et grecque ».


                • Don verdillo Cyrus 21 septembre 17:51

                  @babelouest

                  en fait ca vient du latin aequalis
                  son seul avantage est d’ avoir été moins galvauder et manipulé sémantiquement .
                  l’ égalité a pris un sens de « nivellement » par le bas , et de « couper toute les tète qui dépasse » a la révolution française .

                  mais bien évidement , je ne t’ impose pas de l’ adopter .
                  ___________________________________
                  virtutes sunt inter se aequales, Cicéron


                • babelouest babelouest 21 septembre 17:59

                  @Cyrus d’accord : dans le mot égalité je ne mets pas le même contenu que la version brutale révolutionnaire : cela signifie simplement que personne n’est au-dessus, personne n’est en-dessous. Ce qui n’empêche évidemment pas d’être tous différents, et vraiment différents (sauf ceux qui acceptent avec joie de se couler dans un moule ultra-réducteur, je pense qu’il y en a, peut-être pas tant que ça en fait.)


                • Et hop ! Et hop ! 26 septembre 09:25

                  @babelouest

                  Ils sont égaux en droits, uniquement en droit, pas en course à pied, ni en capacité à jouer du violon, ni à traduire du russe, à grimper aux arbres, ni à plaire aux filles, ni à commander un bateau, ou à se dévoué.


                • babelouest babelouest 26 septembre 09:33

                  @Et hop ! égaux en droits et en devoirs, après chacun a ses capacités, toutes ensemble elles se complètent, mais le ramasseur de poubelles reste l’égal du professeur d’université.


                • Et hop ! Et hop ! 28 septembre 21:18

                  @babelouest

                  Non, il a en principe les mêmes droits civiques, mais il est très inférieur socialement, sa profession est beaucoup moins bien considérée et payée, il a dans les faits beaucoup moins de possibilités.

                  L’inégalité est le moteur de la vie sociale, de l’ambition, absolument tout le monde veut être mieux et plus que les autres, à commencer par ceux qui prônent l’égalité : ils se présentent à des concours, à des élections, etc. Absolument tout le monde aurait horreur d’une société de l’indifférenciation et de l’uniformité, c’est un fantasme fasciste.


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 septembre 20:48

                  Bonsoir,

                  Bien qu’étant nuancé dans ma vision de la laïcité, je pense que votre démarche est salutaire et vous témoigne ma sympathie

                  Peut-être d’ici peu une convergence des résistances pourrait se dessiner mais cela relève de l’impossible

                  Comme vous le savez, je résiste à la dictature sanitaire et observez bien, le masque est devenu un symbole pseudo-religieux


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 21:10

                    @Bernard Dugué

                    Les anti masques sont en sommes les nouveaux résistants Sans malice bien sûr.

                    @+P@py


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 septembre 21:26

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py non pas anti-masques mais défenseurs des libertés et compagnons de la libération. Cela dit, je reste dubitatif, les jeunes générations se comportent comme des paillassons dans cette histoire


                  • Montagnais Montagnais 19 septembre 21:44

                    @Bernard Dugué

                    « les jeunes générations » .. ?

                    C’est homogène ? .. ça a du sens .. ? 

                    Vos « jeunes générations » Dugué, elles vont continuer à joyeusement s’écharper

                    .. même et surtout à l’intérieur des communautés ethniques elles-même

                    Ne pas reconnaître un incendie, c’est pas l’éteindre


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 22:27

                    @Bernard Dugué

                    J’ai écrit que tu été anti masques, alors si ce n’est pas le cas alors excuse-moi.

                    La situation est très très confuse, ben par la faute des atermoiements de nos premiers de la classe, avec pas masque,puis oui masques pour finir masques obligatoires.

                    Ensuite les médias à mon avis donnent trop de temps d’antennes ou trop de lignes d’écriture à tout ces spécialistes autoproclamés connaissances masques.

                    Comme je l’ai déjà indiqué, je porte un masque, mais retraité ce n’est pas trop dur car je ne suis pas obligé comme ceux qui bossent de le porter pus de 8 heures par jour ( heures de boulot plus le temps pour certains passé dans les transports en commun.

                    Oui ceux qui ne le porte pas dans le fond, ben je m’en tape, du moment que je porte le mien qui quoique l’on dise est un moyen efficace de protection.

                    De toute façon quand cette histoire de covid-19 sera terminée, un bilan sera fait,...et là, nous venons qui était dans le vrai.

                    @+P@py


                  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 septembre 22:31

                    @Bernard Dugué
                    Comme vous le savez, je résiste à la dictature sanitaire et observez bien, le masque est devenu un symbole pseudo-religieux

                    Tout comme la république ou la laïcité. L’état ne s’est pas séparé de l’Eglise, il l’a absorbé. Régulateur des normes sociales, moralisateur, tout le terrain qu’occupait le clergé a été récupéré par la bureaucratie « républicaine », sous prétexte de modernité et de progrès. Ça n’est pas l’apologie d’un ancien système contre le nouveau, mais le constat que l’usurpation de l’autorité et son mode d’agir, la domination, s’accommode de toutes les étiquettes, religieuse ou athée, selon ses besoins.


                  • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 08:59

                    @Bernard Dugué

                    En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.

                    Sacré Duguéclin le pourfendeur des félons du non respect de la charte ....


                  • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 09:03

                    @Bernard Dugué

                     non pas anti-masques mais défenseurs des libertés et compagnons de la libération

                    Les compagnons de la libération ont t’il respecté la charte Dugué ?
                    Autrement il faut vite les bannir Mr le censeur ....


                  • bebert bebert 20 septembre 11:24

                    @Bernard Dugué
                    Vous avez tout à fait raison les jeunes me déçoivent beaucoup pourtant ce sont eux qui payeront les conséquences de la pandémie mais je n’oublie pas non plus que ces mêmes jeunes ont des parents que je mets dans le même sac


                  • babelouest babelouest 21 septembre 03:00

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py

                    quand cette histoire de covid-19 sera terminée


                    le sera-t-elle un jour ? Les très très riches ont tout intérêt à faire durer, pour malmener la fraternité et la cohésion sociale.

                  • babelouest babelouest 21 septembre 03:03

                    @Gilbert Spagnolo dit P@py

                    quand cette histoire de covid-19 sera terminée

                    le sera-t-elle un jour ? Ce n’est pas l’intérêt des très très riches, qui veulent malmener le plus possible fraternité et cohésion sociale.


                  • babelouest babelouest 21 septembre 18:00

                    @Bernard Dugué bonsoir. Pouvez-vous préciser en quoi vous nuancez votre vision de la laïcité ? Merci.


                  • babelouest babelouest 26 septembre 09:45

                    @zygzornifle
                    Messieurs les censeurs ont-ils donc une position officielle ici ? Il serait bon de la connaître.


                  • Montagnais Montagnais 19 septembre 22:02

                    A l’auteur

                    La Russie est pas du tout une « République laïque engagée » comme vous dites ..

                    Elle est pas emmerdée !

                    Vous vous êtes déjà baladé dans le métro à Moscou ?

                    Vous avez déjà musardé tard le soir dans le vieil Arbat ?

                    Votre « République Laïque engagée » comme vous dites, c’est une vieille lune idéologique malfaisante .. Serait temps  si temps reste  d’en changer pour la France  si elle existe encore

                    Idem pour les rabâchages « Gauche-Droite », vieille lune qui ne parvient même plus à éclairer la cage à hamster

                    Epistémè Chevrier, Eistémè .. au sens premier : vertu et doute


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 19 septembre 22:22

                      Merci Guylain pour cet éclairage...et bon succès à la manif..

                      Notre président de la République ne peut pas comprendre ce qu’est la laïcité, son éducation l’a aveuglé. Il est facheux qu’aujourd’hui des gens qui n’ont rien compris à la laïcité se chargent de nous l’explquer !


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 septembre 22:31

                        @C BARRATIER

                        Les financiers ben s’en tapent de la laïcité, car eux ce qui les intéresse c’est le blé

                        @+P@py


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 septembre 07:56

                        @C BARRATIER

                        Bonjour C Barratier
                        Je vous invite à réfléchir à ces questions précises : Séparer de l’État les religions suffisait-il à rendre inoffensif le volet criminogène des théologies  ? Plus précisément, puisque l’islam était quasi-inexistant en 1905, ne faut-il pas se reposer sérieusement la question maintenant qu’il est très présent ? Le fait d’autoriser « à côté de l’État » une prière hebdomadaire qui, dans les mosquées, cultive la haine des juifs, des mécréants et des polythéistes ; le fait de continuer de garder sacré, donc pas rejetable les appels « de Dieu » à massacrer « pour de bonnes raisons »... ne montrent-ils pas clairement une dangereuse incomplétude de la loi de 1905, et son évident lien avec des massacres comme ceux de Charlie Hebdo et beaucoup d’autres ?


                      •  C BARRATIER C BARRATIER 20 septembre 18:39

                        @Pierre Régnier
                        Bonsoir
                        La séparation de l’église et de l’état n’empêche pas de poursuivre et de punir les professions publiques de haine, les violences, les crimes.
                        Je me suis posé la question : Faut il laisser libres d’écrire, d’exprimer...les ennemis de la liberté ? Oui au nom de la laïcité, qui va au delà de la séparation des églises et de l’état.


                      • L'apostilleur L’apostilleur 20 septembre 20:33

                        @C BARRATIER

                        « ...Faut il laisser libres d’écrire, d’exprimer...les ennemis de la liberté ? »

                        Oui, c’est le meilleur moyen pour les combattre. Et vous laisserez la porte ouverte aux « Charlie ».

                        Pas au nom de la laïcité mais de la liberté d’expression.

                        Chacun pourra mesurer la place que ne doit pas prendre une religion toujours immiscible avec les autres.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 septembre 09:00

                        @C BARRATIER

                        On ne parle pas de la même chose. Oui, selon moi, il faut laisser libres d’écrire, d’exprimer... les ennemis de la liberté.
                        Et c’est même l’une des pires déviances actuelles, cette mobilisation de nombreux citoyens, de toutes tendances, contre ces « ennemis » qu’ils désignent eux-mêmes. Nous finissons ainsi par être tous des « ennemis de la liberté ».
                        Ce que je demande ce n’est pas que l’on poursuive et punisse... Je demande qu’il soit mis fin à l’enseignement et à la justification (au maintien du caractère sacré) des appels à tuer attribués à Dieu par les religions. C’est seulement le volet criminogène de toutes les théologies qu’il faut cesser de transmettre aux nouveaux croyants, ce que la laïcité aurait dû exiger lors de son établissement.


                      • ETTORE ETTORE 19 septembre 23:02

                        Quand on veut mettre les « vieux » pays européens à la mode us...

                        Il n’y a pas que le mode financier qui passe par la chatière, il y a bien d’autres pérégrinations propres à l’Amérique qui en giclent en même temps.

                        Ce sont toutes ces « histoires » propres aux usa qui servent de gainage ( ou de camouflage, c’est vous qui voyez) à ce que « certains lubriques pervers » garderons de leur labeur de sape et de dégénérescence de ce pays à la sauce US.


                        • Xenozoid Xenozoid 21 septembre 17:01

                          @pemile

                          Intuitivement, j’aurais plutôt estimé ce nombre flottant autour de 50%,

                          mon intuition me fait rire,lol


                        • Don verdillo Cyrus 22 septembre 04:42

                          @Claire 
                          cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Pape

                          Étymologie et usage
                          S’il s’agit du titre le plus populaire pour désigner l’évêque de Rome, à l’origine, le terme « pape » n’a rien d’un titre officiel5 ; il provient du latin ecclésiastique papa qui provient lui-même du grec πάπας (papas), une forme tardive du mot πάππα (pappa), un terme familier et affectueux du langage enfantin qui désigne le père (« papa »)6. Cette marque d’affectueuse vénération, déjà présente chez Homère7, passe en usage dans le christianisme oriental pour honorer les épiscopes puis les évêques5, voire les prêtres8.

                          Apparu en Occident au début du iiie siècle, le titre est alors progressivement réservé aux évêques locaux, appliqué par exemple aussi bien à Cyprien de Carthage qu’à Augustin d’Hippone5 mais également à l’évêque d’Alexandrie Héraclas (v. 250) dont les successeurs à la tête de l’Église copte orthodoxe usent encore du titre de nos jours9.

                          La première attestation épigraphique d’une application à l’évêque de Rome est relevée dans la catacombe de Saint-Calixte, figurant sur le cubiculum d’un diacre nommé Severus à propos de l’évêque Marcellinus (296 – 304) : « jussu pp [papae] sui Marcellini »10. Depuis lors, l’abréviation de « papa » en « PP » devient fréquente puis constante, notamment dans la signature pontificale. Le titre tend alors à devenir spécifique à partir de la fin du ive siècle mais la précision « Papa urbis Romae (aeternae) » (« Pape de la ville (éternelle) de Rome »), atteste d’un usage encore généralisé à l’ensemble des évêques5.




                        • babelouest babelouest 22 septembre 12:52

                          @Cyrus ce qui tend à dire qu’avant le IVe siècle on disait pape comme on dit aujourd’hui patriarche, terme utilisé dans les communautés chrétiennes d’Asie du sud-ouest et du nord-ouest (le pater familias des Romains)


                        • Don verdillo Cyrus 22 septembre 17:11

                          @babelouest

                          Tout a fait , le christianisme était bien plus vivant avant la prise sous tutelle par un empereur payen qui y rajouta sont propre message (paganisme , mithraisme(sol invictus).

                          Avant cette tutelle , il n’ y avais pas d’ hérétique , chaque chretien suivait ses propre dogme et rituel selon la façon dont il percevais le message christique .

                          Le christianisme ne s ’ embarrassait pas de l’ ancien testament , ni d’ ailleur ne cherchais a en écrire un nouveaux , le message passait d bouche a oreille de croyant a croyant .

                          Pour l’ anecdote , jesus ne pratiquait pas le bapteme , ce rituel est venu de la convergence avec saint jean baptise un autre reformateur de la société judaique.

                          Enfin , notre nouveau testament est incomplet , on en as retenu que 4 sur les 12 apôtre les plus connus .Mais il en existe des centaine d’ autre que l’ on nous cache deliberent alors meme qu’ on en as retrouver certain a nag hamadi.

                          le nouveau testament contient d’ ailleur un passage tres interessant , ou apres la ressurection , jesus apparait aux apotres « majeur » , mais egalement a tout les autre apotres (croyant ) simultanement en palestine .

                          Ce miracle la , le don d’ ubiquité est soigneusement oublié dans le catholiscisme moderne , le protestantiste , ou encore l’ orthodoxie , car faire de chaque croyant un apotre et un prophete menace l’ ordre social et les religion elle meme.


                        • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 09:05
                          « Races » ou République ?

                          France ou « Rance » ? Car ce pays sent de plus en plus mauvais ..... 


                          • vachefolle vachefolle 20 septembre 15:37

                            @zygzornifle

                            Ouvrez vos fenetres pour aerer, ou alors regardez les autres pays du monde, et vous reviendrez en France et disant, « Finalement vu le Bordel ailleurs, c’est pas si mal »


                          • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 18:07

                            @vachefolle

                            Alors faut pas être difficile et laisser tout pisser ....


                          • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 09:06

                            Hélas nous sommes en plein dedans ....


                            La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage ou , grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.

                            Aldous Huxley


                            • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 12:49

                              @zygzornifle

                              Je rajouterai que grâce au Foot , a Anouna , a BFM , aux Anges , aux Marseillais et autres émissions pour demeurés Aldous Huxley a bien raison et LaREM surfe le phénomène pour diminuer les libertés et le droit a la parole si elle ne suit pas la bienséance dictée par ce gouvernement , chaque jour nous perdons notre individualité et beaucoup rentrent dans le troupeau des mougeons atteints du syndrome de Stockholm précipitant le pays dans une lobotomisation de masse en bande organisée ...


                            • vraidrapo 21 septembre 06:28

                              @zygzornifle
                              Je ne vois pas trop le rapport entre la fin de ton commentaire et cette jeunesse qui, chassée des établissements culturels à TERRASSES, s’agglutinent de nuit sur les plages de galets pour onduler au son des hauts-parleurs...

                              Ca bosse pas beaucoup dans ce pays et, quand ça bosse, ça bosse trop souvent « mal et trop cher payé » à la banque, à la poste, dans les mairies....
                              Il y a bien quelques star tup mais,« une hirondelle.... ».
                              Un centenaire exceptionnellement volontaire jusqu’à la fin de sa vie déclarait « Dans ce pays, il n’y a que la table et le lit » parce qu’il était délicat. Délicat et authentique !


                            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 20 septembre 09:57

                              Liberté-égalité-fraternité-laïcité

                              Jean Déduit, que vous êtes un Franc-mac, chacun sa croix, sa vie, ses amours, ses emmerdes.

                              Notez que je n’ai jamais constaté qu’un Olybrius de votre espèce (race) se sacrifie à la place d’un grenadier voltigeur de l’infanterie .( Il y a des places libres au Mali....)

                              Le milieu enseignant donneur de leçons foireuses, on connaît !

                              Mais Macron a volé la liberté au peuple, il a dénaturé l’égalité, il a fraternisé avec un puissant groupe « étranger » d’actionnaires qui ont fortement financé sa campagne de 2017. Le Deep-stat de la chancellerie est l’une des preuves accablantes .

                              La vérité est multiple notamment manipulée de toutes parts.(Le fric ça aide et ça sert à acheter tous les renégats de l’état français, de la politique, du journalisme, les experts et les intellectuelles faussaires....)

                               

                              Quant à la laïcité, cette jeune musulmane lambda a dit :-La France n’est pas une terre d’Islam . ( bigre....)

                              Qui lui a fait croire à ce piège à con !

                              (Certainement un enseignant foireux ?...)

                              Donc il reste le plus important et le plus contesté .
                              Liberté-égalité-fraternité-laïcité-justice

                              La justice et son histoire pas très glorieuse alors qu’elle devrait être indépendante, souveraine, exemplaire, moderne ....Ben on est loin, magouille et carambouille sont ses deux mamelles ...

                              La république française est bananière, les politiciens français sont tous pourris .

                               


                              • vachefolle vachefolle 20 septembre 15:36

                                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                franchement si vous faites remonter les problèmes de la France a l’election de MACRON, alors vous etes un ignare complet........... ou alors vous avez seulement 10 ans ?!


                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 20 septembre 19:49

                                @vachefolle

                                Vachement pitoyable.....


                              • Ecométa Ecométa 20 septembre 10:54

                                Tout ceci est un échec patent de l’école de la République !

                                Comment peut-elle réussir cette école de la République quand les chef ne sont pas républicains dans l’âme : qu’ils ne sont pas empreints d’ « HUMANITÉ » ! L’âme humaine ne nous vient pas, comme le pensent les « créationnistes » de tout bord, d’un dieu suprême ; elle nous vient d’une « évolution » vers le fait d’être des humains : de nôtre « HUMANITÉ » ; l’âme humaine chez l’humain, c’est son « HUMANITÉ » !

                                Comment pourrait-elle réussir cette école républicaine qui est loin d’enseigner le meilleur de l’humain mais plutôt son pire ! 

                                L’école de la République doit enseigner le « Savoir » ; mais « savoir » pour quoi faire ? Pour mieux comprendre, en toute intelligence, en tout entendement ; ou pour mieux manipuler ? La réponse est très claire : pour mieux tout manipuler ! C’est la « malignité », celle humaine, qui règne en maître absolu et non l’intelligence collective ; c’est même l’intelligence artificiel qui domine tout ! Comment l’artificiel peut-il être « intelligence » ? De conception peut-être et encore ! C’est véritablement faire fi du concept d’intelligence : de cette faculté « humaine » ! A ne pas confondre avec la « malignité humaine » ! 

                                 Regarder le « petit-chef » actuel, celui préside l’école de la République ; ni de droite, ni de gauche, ni du centre ; ni démocrate, ni « républicain » et tellement méprisant au regret des « pauvres » et moins pauvres qui font la richesse des riches ! 

                                Les mots ont un sens et visiblement de ce point de vue nous perdons connaissance. Un peu d’ étymologie, le mot République vient de « Res-publica, la »chose publique«  ; mais que fait-il ce premier de cordée de la chose publique ? Il est évident qu’il n’a de cesse de la détruire, de la réduire à peau de chagrin pour le profit des ultra-riches ! Il est persuadé que ce sont les riches qui font l’économie et qu’elle leurs est expressément réservée quant au autres de moins que rien : ils sont au service de leur économie de riches !

                                L’école de la République fera son travail quand elle enseignera à réfléchir par soi-même : à ne pas être des moutons ! Tant que les solutions des uns seront les problèmes des autres, tant que nous ne serons pas plus intelligent collectivement, réellement »Républicains« , et quelles que soit nos origines : les choses ne s’arrangeront pas entre les citoyens de la République !

                                Les »choses« , ce dont nous avons l’usage, et dont nous devrions faire »bonne valeur d’usage« , ne pas les détourner ; dans ces »choses, rien ne fonctionne comme cela devrait ! Nous sommes dans la « prévarication », politique, économique, démocratique, sociale et républicaine Ce n’est pas un « président de la république » que nous avons, président de tous les français, mais le président de la « Res-privat » : de la seule chose privée ! 

                                Il nous faut inventer un système qui soit entre jacobinisme et girondisme : réellement républicain ! Nous sommes là , comme dans beaucoup de choses en pleine dichotomie, en pleine paranoïa et même schizophrénie, comme pour la droite et la gauche ! Ce genre de logique imbécile, simplificatrice au simplisme, n’arrange rien en termes d’entendement : de bonne intelligence ! Par contre pour manipuler c’est parfait ! 

                                 Il nous faut inventer un système qui soit entre jacobinisme et girondisme ; tout simplement : réellement républicain ! Savoir utiliser le meilleur du concepts de centralisation et de décentralisation qui sont les deux faces d’une seule et même médaille qu’est la « République » !

                                Il faut arrêter de tout mettre en concurrence et mettre tout en adéquation ! 


                                • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 septembre 13:17

                                  @Ecométa

                                   schizophrénie, comme pour la droite et la gauche

                                  En effet, un concept politique « incapacitant ». Représenter la politique sur un segment c’est voir le monde en noir et blanc. Peste ou choléra ? Mygale ou scorpion ? Poser la question, c’est ce que le bourgeois appel « la démocratie »

                                  entre jacobinisme et girondisme

                                  Avez-vous étudié la question, ou est-ce « Michel Enflay » qui vous a suggéré que le girondisme était autre chose que le parti des bourgeois négriers ?





                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 septembre 17:00

                                  @Ecométa

                                  Vous dites : L’école de la République fera son travail quand elle enseignera à réfléchir par soi-même . Pour moi (82 ans) c’est : l’École de la république refera son travail... Car j’ai connu une longue époque où l’on avançait vers cette conception. Les jeunes français d’aujourd’hui ne se rendent pas compte à quel point nous sommes devant une destruction.
                                  Quant au Président, il faut prendre conscience qu’il représente réellement une partie importante de cette jeunesse, celle que la fausse Gauche a convaincu de se débarrasser de toute éthique pour adhérer à l’économisme. Ce président est avant tout un modèle de carriérisme.


                                • Djam Djam 20 septembre 11:21

                                  Il faut toujours se méfier des bonnes âmes... ceux qui s’en viennent vous dire ce que « devrait » être la bonté, la tolérance, la bien pensance en quelque sorte.

                                  le tryptique « Liberté, Egalité, Fraternité » n’est rien d’autre que le slogan d’une certaine idéologie née lors de la révolution de 1789, laquelle n’avait déjà que faire du Peuple réel.

                                  La révolution française s’est inscrite dans un grand mouvement d’idéologie dont la liberté allait être attribuée à une certaine catégorie de personnes dont le peuple fut rapidement exclu.Les marchands et les banquiers allaient être les seuls avantagés par ce régime bidon.

                                  Ceux qui se gargarisent avec la République n’ont semble-t-il pas encore compris que ce régime contient forcément le pire, par le fait même qu’il aboutit inévitablement à l’égalitarisme... une sorte de maladie idéologique qui allait permettre ce que l’on voit partout : la guerre horizontale, tous contre tous.

                                  Il y a longtemps que la France s’identifie à cette Amérique qui n’a pourtant jamais été son « ami ». Par le truchement des élites traitresses de notre pays, la cooptation entre-soi étant la pratique courante, la république française n’est plus qu’une caricature dont se gargarisent en effet ses pathétiques défenseurs qui s’y accrochent parce qu’ils en sont les uniques profiteurs.

                                  Quand un peuple ne parle plus qu’une espèce de sabir étrange (globish), qu’il ne se cultive plus qu’avec la sous-production d’un pays hyper violent (les USA), qu’il s’auto déteste sous la pression d’une idéologie anti française savamment orchestrée, qu’il n’a plus d’esprits masculins nobles et courageux ni d’esprits féminins assumés et puissants, il tombe en effet dans l’égalitarisme imbécile et la guerre de tous contre tous. 

                                  Le modèle français n’a pas su résister aux assauts d’un mondialisme forcé qui va à l’encontre totale de la nature profonde humaine. Cette idéologie maternante, infantilisante à souhait se termine toujours dans la barbarie... la ripoublique est son terreau.


                                  • vachefolle vachefolle 20 septembre 15:34

                                    @Djam
                                    N’importe quoi, l’Histoire Francaise et la France N’EST PAS celle de l’amérique, Allez voir par vous même, prenez l’avion.

                                    "Ceux qui se gargarisent avec la République n’ont semble-t-il pas encore compris que ce régime contient forcément le pire, par le fait même qu’il aboutit inévitablement à l’égalitarisme«  »

                                    TOUT FAUX : Egalité des droits ne signifie pas EGALITARISME. La république a toujours reconnu le mérite, et doit toujours l reconnaitre.
                                    Egalité des chances ne signifie pas communisme.

                                    "Le modèle français n’a pas su résister aux assauts d’un mondialisme forcé qui va à l’encontre totale de la nature profonde humaine.« EXACT

                                     ».. la ripoublique est son terreau.

                                    " NON AU CONTRAIRE c’est SA SEULE CHANCE de survie.

                                    L’abandon des principes républicains sera la disparition de la France.
                                    LIBERTE EGALITE -FRATERNITE et LAICITE

                                    et pour finir, quelque chose que vous n’allez meme pas comprendre.

                                    Cette devise comme de trés nombreux Francais, j’en suis FIER !
                                    Et de trés nombreux etrangers la considérent comme extremement juste et idéale.


                                  • Yann Esteveny 20 septembre 19:07

                                    Message à Monsieur Guylain Chevrier,

                                    Je me contenterai de commenter le dernier paragraphe de votre article qui est aussi sa conclusion.

                                    Se revendiquer non religieux, d’aucune philosophie et éventuellement apolitique ne fait pas de vous un innocent laïque merveilleux mais un ignorant dangereux qui s’ignore et dont l’instrumentalisation est dans les faits complète.
                                    En France, les serviteurs de la laïcité tel que vous l’exprimez sont les ignorants de la religion officielle de la République. Beaucoup œuvrent pour cette religion en refusant de la connaître. Cette culture de l’ignorance est entretenue par le pouvoir des puissants qui par leurs médias jettent des « grands sujets sociétaux » au peuple tel que racisme comme un maître jette un os à rogner à des chiens. Cela occupe le peuple pendant que des lois iniques sont votés.

                                    Respectueusement


                                  • vachefolle vachefolle 20 septembre 21:10

                                    @Yann Esteveny
                                    la république une religion ???? de quoi parlez-vous.
                                    Utilisez des termes qui ont un sens.

                                    Quel est le dieu de cette religion ????

                                    de plus Je crois que vous confondez laic et anti-religion.
                                    Prenez un dictionnaire.


                                  • Ecométa Ecométa 21 septembre 17:10

                                    @Djam

                                    Gagner la « liberté » est une nécessité de tous les instants, et de tout temps, car il y aura toujours des « vauriens » pour nous en priver ; et ce n’est pas cette époque qui démentira la chose !

                                    Ainsi les choses ont été détournées, récupérées, durant et après la révolution française et même les autres révolutions !

                                    Vous ne vous gargarisez pas avec le concept de « République ».... vous pensez quoi en réalité ? Vous êtes « créationniste », « royaliste »...que sais-je ? Vous devriez nous éclairer !

                                    Il se trouve que les mots ont un sens, mais il est vrais qu’ils sont souvent polysémiques, et qu’il convient de bien définir ce dont on parle  ! Quand on évoque la « Liberté » ce n’est pas une « liberté inconditionnelle », penser le contraire serait stupide ; il s’agit d’une liberté conditionnelle au fait sociétale au fit que nous faisons nous autre les humain « société »... encore que le terme soit largement battu en brèche par l’individualisme. Ce qui fait que notre liberté s’arrête là ou elle gène celle des autres, et il en va ainsi pour tout le monde.
                                    .
                                    Avec le mot « Liberté » va le mot ’droit’ et aussi le mot « devoir » trop souvent oublié.

                                    Kant nous dit que : « Le droit est l’ensemble de conditions qui permettent à la liberté de chacun de s’accorder avec celle de tous ». 

                                    Il disait aussi, avec un certain humour grinçant que :« L’homme (et la femme) est taillé dans un bois si tordu qu’il est douteux qu’on en puisse jamais tirer quelque chose de tout à fait droit »

                                    Quand à l’ Égalité, c’est une égalité en « droit » et en « devoir », comme déjà dit : trop souvent oublié par ceux faisant valoir leur droit !

                                    Pas facile tout ça ! En même temps quand on ne veut rien comprendre : « on fait l’âne pour avoir du son ».


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 septembre 17:34

                                    @Ecométa
                                    Ce qui est relativement facile c’est d’appliquer la loi.
                                    Les juges doivent le faire en se protégeant des tricheurs médiatisés qui leur demandent de faire exception pour la promotion du nouveau racisme (le racisme anti-Blanc) et de la libre délinquance (de ceux qui disent : la police ne doit pas nous embêter quand nous commettons des agressions, des vols, des viols... ou quand nous participons à des trafics d’armes ou de drogues).


                                  • Montagnais Montagnais 20 septembre 13:24

                                    Ah ! qu’elles sont justes et bien présentées les 3 analyses ci-dessus.

                                    A elle seules, elles sont la base d’un bel article à venir .. et que nous attendons.

                                    Merci Djam, Ecométa et SPQR


                                    • vachefolle vachefolle 20 septembre 15:26

                                      Bravo pour ce texte/article clair et sans ambuguité sur ces « anti-racistes », qui en tant que « racialistes » sont les premiers racistes, et les premiers arguments de tous les racistes du monde.

                                      Le retour de la « RACE » est le retour du « RACISME » et in fine de la division, l’exclusion et l’apparteid.


                                      • Copain 20 septembre 19:32

                                        Une France qui en raison du principe d’égalité qui s’y est imposé avec les Républiques, a favorisé le mélange et éviter les séparations selon les différences.

                                        Seriez vous pas franc-maçon ?


                                        • babelouest babelouest 21 septembre 03:15

                                          @Copain
                                          Qu’est-ce que la première phrase a à voir avec la franc-maçonnerie ?


                                        • Montagnais Montagnais 20 septembre 21:11

                                          Dites, Chevrier, votre « République » ? elle en pense quoi de ça (Saker) :

                                          « Oui, il y a un plan de gouvernance mondiale et même un aveugle le verrait. De Georges Bush à Nicolas Sarkozy, toutes les grandes personnalités politiques n’ont eu cesse de le répéter et personne ne le nie. Ce n’est absolument pas du complotisme, « c’est notre projet » pour reprendre les termes exacts d’Emmanuel Macron car effectivement c’est un projet bien réel. »


                                          Bien à vous


                                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 septembre 09:29

                                            Racisme existe hier comme aujourd’hui.

                                            Depuis cette histoire d’un citoyen noir mort par étranglement policier, les Américains se sont mis en scène de repentance, genoux à terre devant les noirs, Biden aussi. LOL !

                                            Mais les WAPS(blancs américains) ne redonneront jamais les terres, le pays qu’ils ont volé aux Amérindiens .

                                            Les américains blancs et noirs ne se sont jamais agenouillés devant les amérindiens parqués dans les réserves indiennes encore existante.

                                            Aujourd’hui les autorités Israéliennes vident la ville de Jérusalem de tous les habitants palestiniens .

                                            Le racisme est total, multiple et le fric participe à son rayonnement .

                                            Le racisme est pratiqué par toute la classe politique française y compris les gouvernants et ses pendants .( Le Deep-stat, les féminismes, les écologistes, syndicalistes, les communautaristes (juif, musulman, noir ...etc ) .

                                            Le racisme est aussi économique que scientifique .

                                            Au 1 janvier 2021 fin du remboursement par la sécu des médicaments homéopathiques qui représentait une part minuscule dans les remboursements sécu .

                                            La France pue la morve LREM, Macronnienne,LR, Ecolo, Soc, F-M ...


                                            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 septembre 10:11

                                              Rappel : Le stade people de la controverse.

                                              https://www.youtube.com/watch?v=z6eiJ0__AVU&feature=emb_logo

                                              Mucchielli - Coronavirus, Science, Laboratoires et Conflits d’Intérêts


                                            • Montagnais Montagnais 21 septembre 16:45

                                              @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                              « .. mort par étranglement policier .. » vous écrivez

                                              Participez pas à la diffusion du mensonge si utile au « système » !

                                              Le 25 août, des documents concernant l’autopsie sont publiés, révélant que le médecin-légiste du comté de Hennepin qui a conduit l’autopsie considérait le niveau de fentanyl présent dans le sang de George Floyd comme potentiellement létal, et qu’il aurait conclu à une mort doverdose si ce dernier avait été retrouvé

                                              C’était pas un petit chanteur à la croix de bois le Floyd ..


                                            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 septembre 17:24

                                              @Montagnais

                                              Je vous sens un chouïa chaud brûlant, je souhaite en aucun cas exalter les vierges effarouchées tendance pleureuse.
                                              C’est une histoire américaine transformée en fait-divers et utilisé politiquement .

                                              Je peux évoquer d’autres faits-divers mais bon cela dit rien ne change sur le fond.

                                              Lorsqu’un européen débarque chez les Saoudes , il lui est recommandé de se plier aux coutumes locales.

                                              Lorsqu’un immigré, souvent peu lettré, débarque sur le sol européen . Il est pris en charge par les ONG ( financé par SOROS) suite à cela l’immigré se croit tout permis .
                                              SOROS a financé Macron ......Chercher l’erreur !

                                              https://www.youtube.com/watch?v=_mUA16VSJ0s

                                               


                                            • Montagnais Montagnais 21 septembre 10:17

                                              « voilà le combat ! » vous clamez ... quelque-peu irresponsable.. Nous nous battrons pour la paix .. habituel galimatias

                                              Tenez Chevrier, je vous donne des nouvelles du combat, du combat malheureusement trop vrai : 

                                              La nuit de samedi à dimanche, metro Gerland à Lyon, deux FdS bien blancs, ivres, tuent un clandestin

                                              Bauf ! un fait divers


                                              • guylain chevrier guylain chevrier 21 septembre 22:33

                                                Montagnais Vous êtes vraiment le symptôme des amalgames et des confusions qui dominent. On vous parle de république, un régime non héréditaire et impersonnel , contrairement à la monarchie et à son arbitraire, conquis de hautes luttes révolutionnaires, et vous y opposer la mort d’un « clandestin », par deux SDF blancs, ça aurait été l’inverse c’était pareil au même, mais qu’est-ce que cela a à voir avec ce dont on vous parle ? Je ne vois pas le rapport avec une République et ses principes essentiels : indivisible, laïque, démocratique et sociale https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Accueil-et-accompagnement/La-nationalite-francaise/La-charte-des-droits-et-devoirs-du-citoyen-francais. Et l’égalité portée au-dessus des différences, qui trône à l’art. Ier de notre Constitution. Après, son application est un combat, mais à l’appui de lois qui grâce à elle permettent de défendre la veuve et l’opprimé, contrairement à d’autres régime politiques qui eux, ne le permettent pas. Alors déjà, prenez conscience de ce qui est à défendre, de l’acquis, du cadre de notre existence, cette République qui est attaquée de toutes parts, fondamentale, en dehors de laquelle point de liberté, et, ensuite, réfléchissez à chaque fait qui peut s’y rapporter, au lieu de tout opposé. On aura fait un progrès dans l’ordre de l’intelligence...


                                                • guylain chevrier guylain chevrier 21 septembre 23:02

                                                  Désolé de n’avoir pas répondu à tous les détracteurs de ce texte, mais j’animais le Rassemblement place de la République ce dimanche pour défendre la République laïque et sociale ! Ce fut un francs succès, et nous avons apporté notre solidarité à cette occasion au mouvement algérien démocratique Hirak présent. Solidarité internationale oblige. Vive la République, vive la Nation ! Vive le peuple ! Vive les peuples ! 


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 septembre 09:23

                                                    Imaginons qu’au 19e siècle le philosophe Jean Dupont publie une thèse dans laquelle il demande qu’on tue ceux qui se moquent de la République. Peu de temps après le philosophe Pierre Durand en fait un livre qui amplifie l’exigence. Puis le philosophe Jacques Dubois améliore encore la présentation des bonnes raisons qui la soutiennent. La presque totalité du pays est enfin convaincue, et il se crée des associations demandant que soit officiellement sacralisé ce juste projet de tuerie afin qu’il ne puisse jamais être remis en cause, ce qui est fait.

                                                    Un siècle et demi plus tard, agacé de constater qu’on ne fait que répéter le juste principe sans passer à l’action, des descendants des premières associations se rendent au principal journal qui se moque de la République et, en 2015, massacrent la totalité de la rédaction. Puis ils vont, dans une salle de spectacle, massacrer une centaine de jeunes qui applaudissent n’importe quoi au lieu de chanter en chœur les merveilles de la République, puis…

                                                    Cette progression inquiète un peu le Président. Il rassemble alors, dans une commission chargée d’y réfléchir et de proposer un moyen de la stopper, les cent philosophes les plus reconnus du moment. Ceux-ci travaillent très sérieusement et ils arrivent à cette conclusion unanime : il faut garder sacrée la juste croyance, et continuer de l’enseigner dans les écoles de la République.

                                                    On en est là ? Non, bien sûr, puisqu’ici la croyance criminogène est athée, et puisque cette histoire est de pure imagination.


                                                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 22 septembre 15:53

                                                      L’esprit du peuple ou l’esprit de la nation peuple doit supplanté la république des Franc-maçons ( bananière, féodale, fourbe...)


                                                      Liberté : Ok même si la féodalité a laissé des traces indélébile dans l’héritage de l’histoire de la France.
                                                      égalité : Non c’est une escroquerie Franc-mac, je la remplace par l’Equité qui est plus humaine et plus sociale .

                                                      Fraternité : Wouah ahahahah . Le français est méprisant, renégat, fourbe ....La française est vénale à donf ... Je la remplace par le principe germain de la TERRE et la Famille.

                                                      Laïcité : Hypocrisie zélote, franc-mac....Je la remplace par la Culture et la Langue le français et le peuple souverain .

                                                      Justice : Libre, indépendante, équitable, souveraine .

                                                      C’est pas discutable ..

                                                      Un peuple qui élit des corrompus, renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice.


                                                       ORWELL


                                                      • Djam Djam 22 septembre 23:38

                                                        Vraiment désolée, Guylain, mais votre « liberté, égalité, fraternité et autre laïcité » ne sont que des vieilles badernes rédigées pour les naïfs...

                                                        Courage, honneur, force, dignité et dépassement de soi... 1000 fois oui !... mais on a fort bien compris que les républicains n’ont toujours pas compris que la république n’est qu’un avatar grossier des empires rayonnants. Les démocraties modernes ont quelque chose de pathétique par leurs valeurs dérisoires faites pour des individus sont épaisseur, sans substance, petit, tout petits esprits bêlant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité