• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Racket, bonnets rouges et bravitude : la dernière facture

Racket, bonnets rouges et bravitude : la dernière facture

 

En février 2017, la Cour des Comptes avait consacré un chapitre de son rapport annuel à « l’échec stratégique » et « l’abandon coûteux » de la taxe poids lourd. Ségolène Royal, elle, se targuait d’avoir supprimé un système trop coûteux pour le remplacer par un prélèvement indolore, inodore et sans saveur sur la consommation de carburant. Un système « tout simple », mais surtout payé par « tous les automobilistes ». Elle avait réagi à ce rapport en affirmant : « Le gouvernement a fait au mieux en renonçant ce système pervers ».

Ce n’était pas l’avis de Nathalie Kosciusko-Morizet (marraine du projet dont le père était Thierry Mariani) qui s’était fendue d’un tweet assassin pour dénoncer ce gâchis de fonds publics : « Les Français règlent l’addition de S.Royal  : 1Md pour la fin de l’écotaxe. La lâcheté et le renoncement ont un prix », en omettant bien sûr d’évoquer sa propre implication dans cette opération de racket caractérisé.

En fait, l’état aurait très bien pu mettre en place un service public pour percevoir cette taxe, mais le gouvernement qui comptait sur une recette d’1,2 milliard d'euros par an avait préféré s’en remettre à un prestataire de service dont la rémunération devait atteindre 2,8 milliards d'euros sur les onze années et demie de la durée d'exploitation et de maintenance du dispositif, alors que les investissements étaient estimés à 650 millions d'euros.

Aujourd’hui, on connait le montant de la facture qui solde les comptes de ce fiasco qu’aura été le projet « écotaxe ». Lundi soir 4 décembre, les députés ont adopté un amendement du gouvernement qui permet le remboursement des 339 millions d'euros de dettes de la société privée italienne Écomouv', filiale d’Atlantia du groupe Benetton, qui avait cru décrocher le gros lot en obtenant le privilège de collecter la taxe avant que celle-ci ne soit abandonnée en 2014.

 

La taxe sur les poids lourds qui était supposée alimenter le budget consacré à la protection de l’environnement, comme si les recettes fiscales étaient affectées à un emploi particulier, avait été suspendue en octobre 2013 après la fronde menée par les "bonnets rouges". Les négociations pour la résiliation du contrat passé avec ‘Ecomouv', avaient abouti à un montant de 957,58 millions d'euros d'indemnités. L’amendement voté lundi met un point final à cette initiative calamiteuse et permet d’alimenter les caisses d’un groupe privé pour « compenser » un manque à gagner qu’ils n’ont jamais dépensé (sauf pour planter quelques portiques) au frais des contribuables qui n’ont bénéficié d’aucune prestation.

Cette opération juteuse pour les actionnaires d’une société qui va en profiter pour disparaitre des écrans radars permettra du même coup de « solder les encours de dettes aux banques commerciales, couverts par une cession Dailly acceptée par l'État. » Cela signifie en clair que le paiement final éteint les dettes liées au contrat en remboursant à des banques des intérêts pour un emprunt qu’il n’a pas fait.

Merci qui ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • waymel bernard waymel bernard 5 décembre 2017 17:27

    Près d’un milliard d’euros dilapidés. Aucun responsable politique emprisonné, condamné ou même mis en examen.


    • Diogène diogène 5 décembre 2017 17:38

      @waymel bernard

      dilapidés, mais pas perdus pour tout le monde !
      c’est un peu comme la « dette souveraine ».
      il serait dommage pour les créanciers de la rembourser : ce qui les intéresse, ce sont les intérêts, le capital, ils le retrouveront toujours

    • Ar zen Ar zen 5 décembre 2017 18:42

      Vous avez colorisé sa coiffe bigoudène en rouge. 


      J’aimerais rappeler qui elle était, manière d’équilibrer les choses. « la vie est une lutte » !

      Le rouge sied bien aux bigoudènes, mais au dessus de la coiffe qui reste blanche. 


      Mais les affichistes peuvent se tromper. Lors de la révolte des sardinières à Douarnenez, aucune coiffe bigoudène n’a pu défiler et pour cause, la femme de Douanenez est une « Penn sardin ». Douarnenez n’est pas le Pays bigouden !


      Les sardinières bigoudènes ont aussi manifesté, à la même époque, en coiffes blanches. 


      • Fergus Fergus 6 décembre 2017 09:17

        Bonjour, Ar zen

        En complément à cet utile commentaire, voici la très belle complainte la chanteuse et accordéoniste Claude Michel sur la grève de 1924 conduite par les "penn sardin«  : lien.




      • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 6 décembre 2017 11:00

        @Ar zen

        « Vous avez colorisé sa coiffe bigoudène en rouge. »


        Est-ce un crime de lèse-majesté ?

        On attend avec impatience la prochaine publication d’une « fatwa » de Pont-L’Abbé !


      • Ar zen Ar zen 6 décembre 2017 11:09

        @Jean d’Hôtaux

        C’est juste un hommage à cette femme que j’ai très, très bien connue. Rien d’autre. 





      • Ar zen Ar zen 6 décembre 2017 11:49

        @Fergus


        Merci beaucoup Fergus, je ne connaissais pas cette complainte. J’ai beaucoup aimé les illustrations. 

        Au premier plan, c’est ma fille en coiffe sur le vélo.




      • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 6 décembre 2017 12:26

        @Ar zen

        Merci de cette précision !

      • velosolex velosolex 5 décembre 2017 19:40
        Si on veut lutter contre la mondialisation, en effet, il suffit de taxer le fret....De taxer au kms....le dumping économique serait en grande parti laminé. Ca semble trop simple sans doute à certains. 

        Deux scandales donc pour le prix d’un Celui de déléguer un prestataire privé, qui encaisse comme on l’a fait pour les autoroutes, et bientot pour la française des jeux...Y a quelque chose que je pige pas dans cette affaire, ou que je comprend trop bien...On file les bijoux de la couronne aux copains !...Impossible de ne pas deviner des valises de billets en transit.....

        Autre scandale,, celui de l’abandon de la taxe : Celle ci était tout à fait légitime, car la plupart des pays d’europe la pratique, et elle aurait effet certain sur la valorisation des produits locaux, ralentissant la folie ce fret opportuniste qui fait trois fois le tour d’Europe à une simple boite de haricots.....
        De plus, les routes d’Alsace par exemple sont hyper empruntés, par des transporteurs « malins », d’Europe de l’est, qui peuvent ainsi s’affranchir des taxes allemandes....Plus con tu meurs.


        • Trelawney Trelawney 6 décembre 2017 08:25

          @velosolex
          Il existe une différence fondamentale entre l’estimation d’un produit et sa valeur réelle, mais bizarrement pour le politicien aveuglément optimiste, cette différence n’existe pas. Il vous diras toujours qu’il mettra en place un système de taxation qui va rapporter des milliards d’euro à la collectivité et dans les faits, il ne rapporte que quelques millions.

          Pour ce système de portique nous avons affaire à 3 protagonistes :
          1 - Le lobby des fonctionnaires qui s’auto-persuade qu’il est et doit être le seul à prélever les taxes pour l’état car tous les autres que lui sont des voleurs. Comme le fonctionnaire français agit en France, il se doit donc de taxer uniquement le français. Ou comment la limite se transforme en sclérose.
          2 - Le lobby des financiers qui gravite autour du « politique perméable aux commissions » et un « politique perméable aux commissions » c’est un pléonasme. Ces financiers vont vous inventer un système visiblement coûteux (des portiques) qu’ils vendront 2 fois son prix et ils seront aidés pour cela par le politique cité plus haut et dont c’est son unique métier « nous faire avaler des couleuvres ».
          3 - Le « beret rouge » qui a trouvé une utilité à son couvre chef autre que de celle de s’en servir comme préservatif et qui s’invite donc au dîner des 2 autres sans se rendre compte que c’est lui le con de service

          Vous mélangez tout cela et vous avez ce scandale où l’on a quand même taxer sur le prix des carburants achetés en France par des français une installation qui n’a jamais servi et n’a jamais prouvé son efficacité.

          Pendant ce temps les belges mettent en place une vignette sur tous les camions roulant sur leurs routes « gratuites et éclairés ». Il est vrai que pour un fonctionnaire français, vendre cher un autocollant qu’on est obligé de coller sur son pare-brise, c’est un peu l’age de pierre de la taxation. Mais pour le belge qui ne se pose pas tous ces problème c’est efficace à un point que surprise par le montant exorbitant des taxes perçues, ce pays entreprend un chantier national de rénovation de route, pendant que la France rembourse ses portiques.

        • Eric F Eric F 6 décembre 2017 10:52

          @velosolex
          "Si on veut lutter contre la mondialisation, en effet, il suffit de taxer le fret....De taxer au kms....le dumping économique serait en grande parti laminé"
          Je suis absolument d’accord : taxe carbone aux frontières, et l’écotaxe était une bonne solution pour le transit (mais pas les transports de porte à porte), elle pouvait être mieux ciblée sans être supprimée hâtivement.


        • velosolex velosolex 6 décembre 2017 13:08

          @Trelawney
          Je mélangerai tout....Bon, je ne défend pas le lobby des fonctionnaires rond de cuir, je défend simplement le rôle encaisseur de l’état., c’est à dire nous...... A quoi ça sert de payer des autoroutes, puis de filer le tiroir caisse des péages aux copains. Le scandale des autoroutes est patent. Leur vente qui n’aurait jamais du se faire a été honteusement bradé. Second scandale. 


          Les bonnets rouges n’ont été que quelques centaines, des benêts, souvent ouvriers de l’agroalimentaire breton, amenés par leur patron, qui les chauffait et parlait de licenciement. Vous parlez de choses qui n’ont rien à voir. Les routes sont éclairées en Belgique mais le pays n’a rien à voir avec la france, qui compte le nombre de kms routiers le plus grand d’Europe, traversé par des camions en tous sens, du fait de sa position. 

          Ce sont donc les alsaciens qui paient avec leur poumon le prix de cette aberration. Il doit y avoir une uniformatité du système routier et des péages, pour éviter ici comme ailleurs les effets optimalisation. Les malins comme pour les impots sur les société se jouant des différences 

        • Trelawney Trelawney 6 décembre 2017 14:13

          @velosolex
          A quoi ça sert de payer des autoroutes, puis de filer le tiroir caisse des péages aux copains.

          Les sociétés d’autoroutes entretiennent les autoroutes sur les péages qu’elles octroient. Ce sont donc des sociétés qui font du bénéfice avec un système de routes à péages. On peut toujours laisser cela au public, mais il n’est pas du tout certain que les autoroutes soient mieux entretenues avec des frais d’entretien cohérents. C’est aussi cela le service public et il suffit de regarder ce qu’il se passe à la SNCF pour comprendre que le rapport qualité prix n’est jamais du coté du secteur public.
          C’est ce que j’explique quand je parle d’estimation et de la vrai valeur d’un produit ou service.
          Mais je suis le premier à dire que les autoroutes n’ont pas été vendu assez cher au privé, comme je suis le premier à dire que le politique de tout bord est par essence malhonnête et Chirac comme les autres a bradé les autoroutes contre rétribution de « commissions ».

          Les autoroutes belges sont autant fréquentées par les camions étrangers que les autoroutes ou routes françaises, car la Belgique aussi est un pays de passage. 
          Le système mis en place est trés simple : Location d’un boitier auprès d’organisme comme Total pro, Shell etc et c’est ces sociétés qui perçoivent les taxes en fonction du kilomètre parcouru par le boitier GPS et qui la transmettent à l’état. Pas de portique ni d’entretien et un contrôle systématique de la position des camions sur tout le territoire belge. C’est aussi pour cela que les camions étrangers préfèrent contourner la Belgique en empruntant les routes française (gratuites pour eux), comme ils le font en Alsace.

        • velosolex velosolex 6 décembre 2017 17:20

          @Trelawney
          Rien que du bidonnage. Sans doute êtes vous actionnaire de vinci....La cour des comptes s’est elle même désolé de ce grand bradage fait par Dominique de Villepin....

          Autoroutes : l’Etat paie l’erreur de Dominique de Villepin - La Tribune

        • bob14 bob14 6 décembre 2017 06:18

          Elle est toujours en liberté alors que ces ardoises dépassent l’entendement ?


          • Diogène diogène 6 décembre 2017 10:33

            @bob14

            Vous voulez parler de Nathalie ou de Ségolène ?

            S’il fallait mettre en prison tous ceux qui nous ont grugés, déjà que le taux d’occupation est de 180%, il faudrait encore augmenter la densité démographique des établissements pénitentiaires !

          • bob14 bob14 6 décembre 2017 11:34

            @Diogène.....De....C GO Laine !


          • Kanok Kanok 6 décembre 2017 09:42

            https://www.youtube.com/watch?v=Jse6NEKJkLE

            Le lien vers le film « Autopsie d’un scandale d’état : l’écotaxe » pour ceux qui ont raté sa diffusion. 
            Au fait les bonnets rouges c’était des pequins manipulés par le maire de Carhaix, le patronat et la CFDT pour manifester contre un système qu’ils n’ont pas compris et qu’on ne leur a pas expliqué ... 
            Les patrons eux ça les faisaient chier de voir les camions, transportant les porcs bretons à l’abatoire en Allemagne, se faire taxer ... Ca réduisait leur marge et ça légitimait la réouverture des abatoires en BZH. 
            Du coup les gens qui font les marchés ont gueulés eux aussi ... comment vendre des kiwis néozélandais ou des fraises marocaines moins chères que les cultivateurs du coin dans ces conditions inacceptables !! Il fallait mettre son bonnet rouge Armor lux pour protester à 50 et tout pêter 

            • Diogène diogène 6 décembre 2017 10:29

              @Kanok

              « ... manipulés par le maire de Carhaix, le patronat et la CFDT »

              si on remplace « maire de Carhaix » par « UMPS » (organisation disparue prématurément) on obtient une phrase qui peut être plaquée sur bien des événements de cette période !

            • Eric F Eric F 6 décembre 2017 10:54

              La collecte d’une taxe n’aurait jamais du être confiée à une société privée (décidé sous
              Sarko), c’est un retour aux « fermiers généraux » d’ancien régime


              • velosolex velosolex 6 décembre 2017 13:24

                @Eric F
                La suite au prochain numéro.. ;;Ils vont brader la française des jeux.....tout ce qui rapporte du fric....Par contre on continue à alimenter le lobby nucléaire qui perd ses boulons, totalement déficitaire. Cherchez l’erreur. 


              • CN46400 CN46400 6 décembre 2017 11:32

                Votée à l’unanimité, l’écotaxe a été sabotée par la droite comme par les « hollandais ». Comment ? Premièrement en ayant recours au système des « fermiers généraux » de l’ancien régime pour la percevoir, deuxièmement en exonérant, outre les autoroutes payantes, des quantités de routes plus ou moins secondaires où l’impact des charges lourdes est pourtant loin d’etre négligeable (1), troisièmement en lançant le système en Bretagne alors qu’en Alsace-Lorraine il serait passé comme une lettre à la poste because le raz la casquette des camions allemands qui passent par là pour échapper à la taxation allemande.

                (1) En taxant toute les routes et pas seulement quelques unes, plus besoin de portiques, il suffit de déduire des compteurs des camions les tikets d’autoroutes et de taxer la différence. Une dizaine de cadres B à Bercy auraient suffit pour facturer directement les camionneurs français et étrangers...


                • Trelawney Trelawney 6 décembre 2017 14:23

                  @CN46400
                  Question technique : Comment Bercy fait-il pour percevoir une taxe d’une société étrangère ?

                  Vous en êtes à parler des « fermiers généraux » et vous n’avez pas encore compris que l’internationalisation d’une taxe par un organisme d’état n’existe pas dans notre monde moderne. Il faut automatiquement passer par une société commerciale ou alors faire acquitter la taxe sous forme de forfait pas la douane, la police ou les impôts

                  Regardez bien mon avatar : c’est le symbole du français. Il applique sa maxime : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué »

                • CN46400 CN46400 7 décembre 2017 09:59

                  @Trelawney
                  Les camions étrangers qui roulent en France sont aussi dotés d’un tachymètre performant. Il est donc possible de relever l’index à l’entrée dans l’hexagone, ainsi qu’à la sortie, et de taxer sur la base de la différence diminuée, éventuellement, des parcours (tickets joints) sur autoroutes payantes.... Et pas besoin d’une bureaucratie privée supplémentaire pour encaisser les produits...


                • Trelawney Trelawney 7 décembre 2017 11:16

                  @CN46400
                  Et vous allez les chercher comment les informations sur le tachymètre des milliers de camions qui traversent journellement la France ? Et vous vous y prenez comment pour transférer toutes ces donnés.

                  ce qui est certain c’est qu’avec vous la collecte des impôts sert avant tout à limiter le chômage. Pays de Shadocks

                • Montet Montet 6 décembre 2017 16:59

                  Naïf celui qui pense que les portiques sont enterrés.

                  Ils sont encore bien présents partout et ne demandent qu’à être mis en service.

                  Le prétexte du coût de démontage n’est que de l’esbroufe.

                  Le premier coup a manqué sa cible ? Nous n’étions pas prêts à accepter les portiques ?

                  Pas de soucis, les CONtribuables payent en attendant.

                  Et quand ces derniers auront eu leur cerveau bien lavés par des campagnes bien ciblées de « pollueurs payeurs » (je ne dis pas que ne pas payer les coûts de dépollution de sa pollution c’est bien ; ne me faites pas dire ce que je ne dis pas), alors les portiques seront mis en service pour les poids lourds… dans un premier temps.

                  Puis quand les choses seront bien ancrées dans les esprits, ce sera au tour des voitures, dans une deuxième étape.

                  Pas pour les motos immédiatement ! Car les motards manifesteraient et entraîneraient les automobiles dans leur bronca (alors qu’ils sont pour la plupart aussi automobilistes…).

                  Puis ce sera au tour des motos…plus tard…

                  Je « dystopie » ? Je regarde simplement comment « ILS » procèdent… par exemple avec le contrôle technique, les radars pour rester dans le domaine de la route.

                  Une marche près l’autre, un pied après l’autre, un ballon d’essai pour préparer les esprits et ça avance sans heurt.
                  Et nous payerons pour nous déplacer (d’une région à l’autre ?). La constitution garantissant la libre circulation sera modifiée pour cela.... quoique ce sera inutile puisque la France n’aura plus sa raison d’être..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès