• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ramadan pour Ramadan chez Bourdin

Ramadan pour Ramadan chez Bourdin

 7 novembre 2017, entre 9 et 10 heures du matin. Sur RMC, Jean-Jacques Bourdin demande aux auditeurs si un dessinateur de presse peut tout se permettre.

La question se place dans le cadre de la dernière couverture de Charlie Hebdo ( N° 1319 du 1er novembre 2017 ) montrant un Tariq Ramadan doté d’un braquemart de plus de 150 cm. La légende de cette caricature nous dit : « La défense de Tariq Ramadan : je suis le sixième pilier de l’islam ».

Kak, le dessinateur du quotidien l’Opinion ouvre le débat. Il déclare notamment « L’humour c’est l’opposé du fanatisme ». On peut également comprendre que l’honnêteté intellectuelle et l’humour vont très bien ensemble.

SAID de MARSEILLE

Pour un auditeur de Marseille, Saïd, homme plutôt pondéré, la légende est plus révoltante que le dessin lui-même car elle pointe une communauté du doigt. Il déclare que « Ils (Charlie Hebdo ) n’ont pas tiré la leçon de ce qui s’est passé ». On pourrait répondre à Saïd que ce sont les stratèges terroristes qui auraient dû tirer une leçon des manifestations immenses (marches républicaines) qui s’ensuivirent les 10 et 11 janvier 2015. Il ajoute « Dans le monde entier, ça n’existe pas tout ça ». Il a raison : la France est ou fut unique en son genre dans le champ de la liberté. En disent quelque chose mille évènements, poèmes, bouquins, films et chansons comme Paris en colère ou Ma liberté de penser dont Mireille Mathieu et Florent Pagny restent respectivement les plus célèbres interprètes. Estiment-ils, ces stratèges, que tout cela n’est plus qu’une baudruche historique en voie de se dégonfler sous les coups de canif répétés des islamo-gauchistes et autres Médiapart. Jetant leurs dés sur la carte de l’Europe, se sont-ils souvenus du soutien de notre extrême-gauche et d’une partie de notre gauche à des régimes totalitaires sanguinaires pour en conclure que le germe est installé indéfiniment dans un fruit prêt à tomber ? Plus malins que nos technocrates, ils ont retenu que bon nombre des intellos français n’ont jamais admis que les pays de l’Est pussent renâcler à jouer le jeu des soviétiques. Contrairement à nos diplomates, Daech comprend qu’il ne faut pas aller chatouiller des pays comme la Pologne ou la Hongrie qui, eux, ont su tirer quelques leçons de l’Histoire. Dans la foule consensuelle de nos bobos rôdent des fantômes revanchards de Sartre...

JEAN-JACQUES BOURDIN

Selon Jean-Jacques Bourdin certains pensent que le djihad pourrait être le sixième pilier de l’islam. Mais le Jean-Jacques est malin et sait ménager la chèvre et le chou : quelques minutes après ces paroles audacieuses dans la bouche d’un journalisme français de 2017, il se dédouane en critiquant le fait qu’on n’emploie de mot « terrorisme » que pour les actes commis au nom de l’islam et que ce qui s’est passé aux USA relève aussi du terrorisme. Il a tort car le terrorisme vise spécifiquement des fins politiques ce qui n’est généralement pas le cas des massacres commis par des psychopathes. L’un n’empêche pas l’autre et, si les tristes résultats peuvent être les mêmes, ils sont de nature essentiellement différente. Mais notre journaliste madré sait très bien, par expérience, que son indignation va passer comme une lettre à la poste et produire l’effet habilement recherché.

ABDEL et KAMEL

Un autre auditeur, Abdel de Nanterre, se félicite de l’observation de JJ Bourdin sur le terrorisme. Il estime qu’il existe deux poids deux mesures en France. Il en veut pour preuve une caricature d’Emmanuel Macron, nez crochu et haut de forme, qui avait choqué beaucoup de monde car jugée antisémite, il y a quelques mois. Il mentionne également le sort, injuste selon lui, fait à Dieudonné. Abdel en conclut que Charlie Hebdo sont des lâches qui n’osent pas s’attaquer à la communauté juive.

Kamel intervient alors. Il se sent Français à l’égal des résistants . Pour lui, il faut défendre la liberté.

SAID d'AIX en PROVENCE

Un second Saïd d’Aix en Provence prend la parole. Ce Kabyle, de culture mais pas de confession musulmane, est arrivé en France en 2003. Il se trouve très content de la démocratie. Il rappelle que Tariq Ramadan a décidé de vivre en Europe, qu’il n’a choisi ni l’Arabie ni l’Irak ou l’Egypte. Pour l’Aixois, Charlie Hebdo ont le droit de faire les dessins qu’ils veulent. Il s’inquiète des islamistes rampants qui sont en train de gagner l’Europe. Il cite l’exemple d’un caricaturiste tabassé en Algérie pour avoir ouvert un café littéraire (1).

CONCLUSION

Finalement, à la question posée, les auditeurs répondent « oui » à 70%. Jean-Jacques Bourdin a fait remarquer que cette liberté doit s’exercer dans les limites de la loi. Oui mais quelle loi ? Ne voit-on pas poindre les signes annonciateurs d’une loi inspirée d’un politiquement correct implacable ? Il est réconfortant d’entendre des gens comme Kamel et Saïd qui sont venus en France pour jouer sincèrement le jeu de notre démocratie. Tant que des gens comme eux ne seront pas en majorité au sein des citoyens français de culture ou de confession musulmane, il sera fou d’accepter aveuglément une immigration tous azimuts. Il ne semble pas que le discours de notre Président à Abu Dhabi montre une connaissance profonde des difficultés auxquelles la France va devoir faire face dans les années qui viennent.

Puissent Saïd le Marseillais, Abdel et Kamel réfléchir encore. Puissent Kamel et Saïd résister toujours !


Moyenne des avis sur cet article :  2.39/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Jonas 11 novembre 2017 15:30

    On ne peut pas favoriser, structurer, et financer la propagation de l’islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite dans plusieurs centaines de villes de France avec l’appui de nos élus municipaux, députés, maires et ministres, puis venir ensuite pleurnicher et se plaindre à la radio que la liberté d’expression est entachée, quand ces islamistes veulent ensuite faire appliquer les lois de la charia, c’est-à-dire refuser qu’un musulman soit jugé et humilié par des mécréants.
    http://islamineurope.unblog.fr/


    • NAMASTE 11 novembre 2017 16:06

      @Jonas


      Il est indéniable que si ceux que vous mentionnez (élus municipaux, députés, maires et ministres) montraient tous la même détermination que les islamistes, ces derniers n’en seraient pas là.

    • Christian Labrune Christian Labrune 11 novembre 2017 21:34

      Il est indéniable que si ceux que vous mentionnez (élus municipaux, députés, maires et ministres) montraient tous la même détermination que les islamistes, ces derniers n’en seraient pas là.
      ...................................................................... .................
      @NAMASTE

      Il est de fait que la France s’est progressivement habituée à l’intolérable. On s’y est enfoncé dans le déni, on y cultive désormais l’art de ne pas voir ce qu’on voit. Même sur ce forum de discussion, je trouve que la complaisance à l’égard des propagandistes islamistes est devenue quelque chose de particulièrement odieux et répugnant.

      A la suite de deux articles que j’ai lus récemment sur le même sujet, les discussions tournaient progressivement sur la question de savoir si les caricaturistes de Charlie Hebdo avaient ou non raison de continuer à exercer leur liberté après ce qui leur était déjà arrivé. C’est indécent. Dans une France qui paraît aussi soumise que celle décrite dans le roman de Houellebecq ou dans l’étude de Bensoussan intitulée « Une France soumise », les journalistes de Charlie Hebdo, quoi qu’on puisse penser de leur canard que par ailleurs je n’achète jamais, sont en première ligne pour la défense des libertés, et ils courent exactement les mêmes risques que les poilus de 14-18. La France, actuellement, c’est eux, et les connards qui ne l’ont pas compris et font le jeu des islamistes sont comme des fantassins qui tireraient dans le dos des copains sortis les premiers de la tranchée.

      La question n’est évidemment pas de savoir si Charlie Hebdo a le droit de se foutre du monde : ce principe premier de la liberté d’expression ne souffre même pas d’être examiné. La question, c’est : qu’est-ce qu’on va faire de tant d’abrutis venus en France avec le rêve de la détruire, et de tant de collabos français de l’islamisme avec lesquels ils conviendrait d’emblée de refuser carrément toute discussion qui n’a pas lieu d’être. S’il y en a que ça emmerde, qu’on désigne clairement l’ennemi qu’ils ne veulent pas voir parce qu’ils crèvent de trouille, qu’ils aillent soutenir ce qui reste du Califat. Leur place n’est plus ici.
       


    • NAMASTE 11 novembre 2017 15:58

      ERRATA



      A   Titre :       RAMDAM POUR RAMADAN CHEZ BOURDINB   (1)   Il s’agit vraisemblablement du caricaturiste kabyle Ghilas Aïnouche C   3ème ligne du para JJ Bourdin :     journaliste


      Merci de votre indulgence

      • OMAR 12 novembre 2017 20:35

        Omar9

        @NAMASTE
        .
        Lizarazu est français ou basque ?
        Cabu était français ou ardennais ?
        Serguei est français ou de Buenos-Aires ?
        .
        Je vous dis cela car, Ghilas Ainouche est algérien avant d’être kabyle.
        Merci de votre compréhension.


      • NAMASTE 13 novembre 2017 17:07

        @OMAR

        Il est commun de mentionner la province d’origine. Je dis fréquemment que je suis Breton mais je n’ajoute pas « et Français » puisque chacun sait que la Bretagne se trouve en France comme la Kabylie en Algérie.

      • leypanou 11 novembre 2017 18:24

        une connaissance profonde des difficultés auxquelles la France va devoir faire face dans les années qui viennent : des difficultés, des fois, on se le crée aussi soi-même non ?

        Regardez la Libye avant qu’on n’y intervienne et regardez maintenant : cela a créé du tort aux Libyens eux-mêmes -pays faillis-, mais aux pays alentours -déstabilisés- ainsi que nous ici avec l’arrivée massive de migrants.

        Combien y-a-t-il eu de migrants ici avant que la Libye ne soit « libérée » ? Et on peut citer d’autres cas comme cas.


        • NAMASTE 13 novembre 2017 17:10

          @leypanou

          D’accord : il faut éviter d’aller se mêler des affaires de ces pays ( Lybie, Irak, Syrie et autres )
          Je crains le pire en ce qui concerne le cocktail Arabie, Iran, Liban etc

        • OMAR 11 novembre 2017 18:32

          Omar9
          .
          @NAMASTE :"une caricature d’Emmanuel Macron, nez crochu et haut de forme, qui avait choqué beaucoup de monde car jugée antisémite,
          .

          Il suffit d’une caricature d’un visage avec une saillie anatomique déformée pour que cela soulève un tollé car qualifiée d’antisémite.
          T. Ramadan n’est pas ma tasse de thé et j’attends impatiemment les résultats de l’enquête le concernant.
          Mais l’associer à l’Islam est une preuve manifeste de provoc de la part de Charlie Hebdo.
          A-t-on associé ce président violeur Moshe Kadzar au peuple israélien ?
          Ce même Charlie-Hebdo qui avait viré Siné sur ordre de Sarkozy pour .... antisémitisme.
          http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/12/10/charlie-hebdo-condamne-pour-le-licenciement-abusif-de-sine_1451578_3236.html
          Alors, oui, Charli-Hebdo est composé de racistes, d’anti-Islam et de lâches.
          Mais il ne sera jamais question de les menacer et encore moins d’appeler à attenter à leur vie.
          Et, avec ce climat islamophobe, tout dépôt de plainte est voué à une fin de non-recevoir.
           Alors, reste le mépris envers ces crapules de dirigeants de Charlie-Hebdo qui adorent se nourir du sang des inocents.


          • NAMASTE 12 novembre 2017 13:34

            @OMAR

            Le PB avec le comportement (à confirmer) de Ramadan est qu’il occupe un rôle de prêcheur religieux. Si les faits sont avérés, c’est choquant à l’instar des actes pédophiles commis par un ministre du culte ou un toubib. DSK choque moins pour des raisons évidentes bien que prétendre à de hautes fonctions lorsqu’on a un défaut dans la cuirasse semble bien téméraire.

            Comme l’a rappelé KAK chez Bourdin, les premiers visés par C Hebdo sont les cathos à travers le pape, Jésus et Dieu.

            Bien entendu, pour un croyant, catho ou musulman, il est difficile de supporter le blasphème et les autres manques de respect envers sa foi. Cependant, je préfère une société où le blasphème et les caricatures outrageantes sont autorisés à une société cléricale ou muselée par le politiquement correct. Je n’ignore pas que cela est dur à accepter pour un musulman mais s’il est français, il doit se faire une raison et accepter la République laïque comme les cathos l’ont finalement accepté.

            Le climat n’est pas exactement islamophobe mais il est vrai que beaucoup de gens s’inquiètent de la pénétration musulmane en Europe. Nos politiciens, pas clairs du tout, en sont les premiers responsables. 


          • Pascal L 12 novembre 2017 14:59

            @NAMASTE
            Le mot laïc est un mot d’origine chrétienne et la laïcité est d’autant plus facile à accepter pour un Chrétien, que le Christianisme ne se préoccupe des affaires de l’Etat que lorsque des injustices sont commises. La loi de 1905 n’est que l’aboutissement d’une longue période d’incompréhension entre l’Eglise Catholique est l’Etat et qui existe depuis Bonaparte. L’Etat exigeant de l’église (discoiurs de Thiers) : « Je demande que l’action du curé soit forte, beaucoup plus forte qu’elle ne l’est, parce que je compte beaucoup sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l’homme qu’il est ici pour souffrir. » Cela n’a pas marché car cette idée de souffrance n’est pas vraiment chrétienne. L’Etat se tourne aujourd’hui vers l’Islam pour la même raison. Islam signifie « soumission » et c’est ce qui plait à ceux qui nous gouvernent qui ne comprennent pas plus le sens de ce mot que de la souffrance pour les Chrétiens.

            Pour les Musulmans, toute la foi repose sur le respect du Fiqh, une tradition de jurisprudence basé sur la charia, la loi d’Allah. Ces lois varient selon le pays d’origine du Musulman. Beaucoup de ces lois ne concernent que le comportement individuel (par exemple, de quel pied sortir des toilettes) et ne posent pas de problèmes, mais une partie du Fiqh concerne le comportement en société, en particulier le comportement face aux non-Musulmans. Pour un Musulman, abandonner la loi d’Allah, c’est abandonner Allah, c’est donc impensable. Il est donc tourné vers un seul objectif : remplacer les lois de la république par les lois d’Allah. Réfléchir au sens d’une seule de ces lois, c’est mettre en doute la foi et est considéré comme de l’apostasie, punie de mort dans quelques pays. La plupart des Musulmans que je rencontre ont peur, non de la République ou des Français, mais du risque de ne plus être Musulman. Tant que cette peur existe, la laïcité ne progressera pas.

          • NAMASTE 12 novembre 2017 15:30

            @Pascal L

            Excellente analyse.
            Ne pourriez-vous pas en remettre une copie à tous nos responsables politiques.

          • Pascal L 12 novembre 2017 16:19

            @NAMASTE
            Les responsables politiques répondent que la laïcité interdit de se pencher sur des problèmes théologiques. Il ne pourront donc jamais connaître le sens du mot soumission dans l’Islam ou souffrance dans le Christianisme. En fait, quand un problème n’a pas de solution, c’est que les responsables préfèrent le problème à sa solution.


          • OMAR 12 novembre 2017 16:33

            Omar9

            Justement @NAMASTE

            Que représente T. Ramadan  ? Un prêcheur ? C’est-à dire l’équivalent d’un imam.
            Donc d’une mosquée ou, à la limite d’un groupuscule de croyant.
            Autrement dit, il a la même valeur de représentativité spirituelle que cet idiot d’imam Al-Bandar Khaybari qui anone que la terre ne tourne pas :
            https://www.courrierinternational.com/article/2015/02/20/la-terre-ne-tourne-pas-c-est-prouve
            L’associer à l’Islam est une forme d’escroquerie et de manipulation abjecte.
            De plus, faites un effort d’honnêteté pour admettre que je n’ai jamais parlé de DSK, mais de cette crapule de violeur  Moshé Kadzar,
            Lui, par contre, occupait une fonction principale, il était le président de Israël.
            L’ai-je associé au peuple israélien ou aux juifs, alors qu’il était leur premier magistrat et ordonnateur ?
            Enfin, Charlie-Hebdo a aussi reçu des menaces de mort de la part des cathos, mais rarement les médias n’en ont parlé :
            https://www.lexpress.fr/actualite/medias/charlie-hebdo-et-la-religion-de-la-provocation-aux-represailles_1638360.html
            Enfin, vous avez raison d’écrire que le climat n’est pas exactement islamophobe, il est juste à la détestation des musulmans et à leur massacre même dans des hôpitaux, par bombardements interposés des forces occidentales :
            http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/742270/medecins-sans-frontieres-hopital-afghanistan-kunduz-bombardement-morts


          • Pascal L 12 novembre 2017 17:30

            @OMAR


            « Charlie-Hebdo a aussi reçu des menaces de mort de la part des cathos »
            L’article cité en référence parle de menaces, mais en aucun cas de menaces de mort :
            « Là encore, Charlie Hebdo reçoit de nombreuses menace de croyants, persuadés de reconnaître Jésus Christ dans cette caricature. »

            Tout d’abord, les menaces de mort ou d’autre chose ne sont en aucun cas un comportement de Chrétien, il y a une incohérence manifeste à revendiquer le statut de Chrétien et de proférer des menaces. L’Islam par contre reconnaît un ensemble de situation où la réponse violente est légale selon le droit islamique et le blasphème en fait partie. La charia n’est pas légale en France, mais pour beaucoup de Musulmans, ne pas appliquer la charia est une apostasie.

            D’autre part, l’article cité est franchement moqueur vis à vis des Chrétiens qui ne sauraient pas reconnaître que le personnage sur la croix n’est pas Jésus. Alors, qui est-il ? Cela en dit long sur la déontologie du rédacteur de l’article. C’est vrai que taper sur les Chrétiens n’est jamais dangereux et cela peut être compris comme une réponse anticipée à une accusation d’islamophobie.

          • OMAR 12 novembre 2017 20:53

            Omar9

            @Pascal L :« Tout d’abord, les menaces de mort ou d’autre chose ne sont en aucun cas un comportement de Chrétien. ».

            Donc, les croyants des autres religions et même les athées acceptent les proférations de « menaces de mort ou d’autre chose » plus spécialement l’Islam..
            Revisitez votre histoire religieuse, car ; durant plus de 2.000 ans, les chrétiens ne se sont contentés de menacer, mais ils ont massacrés des êtres humains, et bézef :
            http://www.astrosurf.com/nitschelm/Page_noire_christianisme.htm
            .
            Et différemment de vous, j’écris « chrétiens » et non « Christianisme » ou « Bible ».
            Alors, je pourrai partager quelque peu votre commentaire si, déjà, vous remplacez « Islam » par « musulmans ».
            Sinon, la haine, le racisme, l’extrémisme, la xénophobie, l’idiotie, la barbarie, l’obscurantisme, ne sont l’apanage spécifique d’aucun peuple, race, religion, tribu, nation, contrée, région, quartier, rue ou famille...


          • Pascal L 12 novembre 2017 22:39

            @OMAR
            Arrêter de vous prendre pour une victime. La guerre de conquête est théorisée dans le Coran, pas dans les Evangiles. Vous n’êtes peut-être pas salafiste, mais dans les (environ) 120 mosquées radicales de France qui son parmi les plus grandes mosquées, on enseigne le Jihad comme la guerre contre les non-Musulmans, la légalité de l’esclavage et d’autres concepts qui nous viennent de la nuit des temps. « Et combattez-les (les mécréants du verset précédent) jusqu’à ce qu’il ne représente plus de tentation, et que la religion soit toute à Allah » (s8, 39 ou 40 selon les Corans). La crainte de l’apostasie est permanente dans le Coran et justifie toute les violences. Malgré tout, l’incohérence et la violence du discours des Imams provoquent de nombreuses apostasies, raidissant encore plus le discours à cause de l’impossibilité de punir en France ceux qui quittent l’Islam.

             Les mosquées de France diffusent un langage beaucoup plus violent que les mosquées du Maghreb grâce aux aides provenant de l’Arabie Saoudite, de Turquie ou d’Egypte. Chaque fois qu’une nouvelle mosquée est inaugurée, les voiles et les barbes se multiplient. Que comptez-vous faire pour les contrer ?
            Le juridisme dans la charia n’est pour moi que le symptôme d’une religion sans Dieu. Ne sachant pas quoi faire pour recevoir le salut, les oulémas multiplient les lois pour espérer plaire à Allah, mais sans retour de celui-ci, il ne peu y avoir qu’une inflation des préceptes à suivre. La multiplication des Hadîths est totalement irréaliste, d’autant plus que Muḥammad a été complètement ignoré pendant 50 ans (pas même une inscription sur un monument ou une tombe, les seuls documents qui parlent de lui font seulement référence à sa présence en 634 à bataille de Gaza - au fait - 634, on ne connait même pas l’année de sa mort !). Sans Dieu, beaucoup de Musulmans tombent dans l’idolâtrie de Muḥammad. 
             Le Christianisme n’a pas d’autre précepte que d’aimer et cette simplicité et cet amour séduisent aujourd’hui bien des Musulmans. Ceux qui se convertissent n’ont plus peur.

          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 novembre 2017 12:46

            @OMAR



            Salut Omar,


            A-t-on associé ce président violeur Moshe Kadzar au peuple israélien ?
            Ce même Charlie-Hebdo qui avait viré Siné sur ordre de Sarkozy pour .... antisémitisme.
            http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/12/10/charlie-hebdo-condamne-pour-le-licenciement-abusif-de-sine_1451578_3236.html


            .. et comme on dirait au canard déchaîné « pan sur l’bec » !!


            @+ P@py 


          • NAMASTE 13 novembre 2017 17:20

            @OMAR

            Bien évidemment, T. Ramadan ne représente que le salafisme mais c’est quand même une sommité de l’islam.

            J’écris plus loin à Maeig «  Qu’un prêtre, qu’un imam ou qu’un rabbin commette des turpitudes ne remet nullement en cause la religion à laquelle il appartient ».
            Je ne suis pas encore c... au point de penser que si T. Ramadan est coupable il faut en rendre l’islam responsable. Je connais trop le genre humain pour tomber dans une telle ânerie.

          • Crab2 14 novembre 2017 13:20

            @OMAR
            Sauf que les kto qui ne sont ma tasse d thé ne tuent plus depuis longtemps - 

            Pourquoi certaines personnalités très médiatisées, sans relâcher, s’évertuent à parler d’effondrement spirituel de notre époque alors que les religions n’ont jamais eu le monopole de la spiritualité ?
            La spiritualité, c’est la vie de la conscience, en tant qu’athée libertin-libertaire et non athée chrétien les religions ne me concernent que pour les détester ou les déconstruire ou encore, à leur dépends, me livrer en permanence à la recherche de l’éthique dans tous les domaines d’activités de notre société – Suites  :

            https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/the-time-to-tweet-saison-8-et.html


          • Crab2 14 novembre 2017 13:21

            Suites 2 :

            Rien n’est perdu, l’islamisme disparaîtra aussi vite qu’il est venu polluer nos sociétés.CRAB – Vidéos ( 2 )  :

            La sincérité têtue de l’anti-star

            http://blvids.free.fr/Isabelle_Adjani_extrait.mp4

            .

            Confession extrait

            http://blvids.free.fr/V%C3%A9nus_%20confessions.mp4


          • Faedriva 11 novembre 2017 18:53

            Juste leur rappeler que les musulmans les chrétiens et les juifs pensent que sans prières et sans rituels ils ne se sentent pas humains, mais ; seulement des singes sans assez d’humanité pour être considéré par « ..... » Quand ils ne sont pas habillés comme leurs rites et qu’ils n’ont pas fait leurs rituels shamanique et testimoniaque autour de leur livre pour « .... ».


            • OMAR 11 novembre 2017 21:04

              Omar9

              @Faedriva
              .
              Vous vous trompez lourdement.
              Les musulmans, juifs et chrétiens ne sont pas tous pratiquants d’une part.
              D’autre part, ceux qui pratiquent leurs rituels, le font à des degrés et domaines différents : par exemple, il y a des musulmans qui ne consomment pas le porc, mais prennent de l’alcool puis respectent le Ramadhan sans pour autant prier.
              Je connais des chrétiens qui croient en Dieu mais ne vont jamais à l’église.
              Et ceux qui respectent totalement leurs rites le font pas amour et/ou crainte de Dieu, par cet espoir d’être récompensé dans l’au delà et aussi par humanisme, comme le faisait l’Abbé Pierre ou Mère Thérésa.
              Les comparer à des singes et juste une étroitesse d’esprit bestial....


            • Faedriva 11 novembre 2017 18:58

              C’est débile mais chacun de ses abrutis s’attend a recevoir une lettre de diplôme et une caresse sur la tête et un sourire, comme un fonctionnaire après sa carrière s’attend a recevoir une médaille vermeil du travail. Mais de la part du grand « ..... »


              • Christian Labrune Christian Labrune 11 novembre 2017 21:43

                @Faedriva
                Pourriez-vous aller un peu plus loin, dans la connerie ?
                Je sais bien que lorsqu’on est arrivé au sommet, il est bien difficile de monter encore, mais faites quand même un effort : Allah vous en saura gré. Allah akbar !


              • OMAR 12 novembre 2017 10:08

                Omar9

                @Faedriva

                Vous constatez qu’en allant plus loin, certains qui ne croient qu’en leur idiotie et folie atteignent le summum de la déchéance humaine.
                Il ne leur suffit plus de penser comme des animaux galeux.
                Il se comportent comme ces virus de sida ou de la lèpre, se nourrissant du corps innocent qui les porte,
                Cette haine,cette névrose, cette merde de l’humanité est facilement visible et lisible chez les nazi-sionistes.
                Ils sont heureusement rares en France, mais ici sur Agora, il suffit que l’un deux pète ou éructe, et c’est tout Agora qui en est asphyxiée par leur répugnante pestilence.
                A défaut d’anti-virus efficaces et en raison de leurs permanentes et abjects logorrhées parsemées au gré de leur démence, le port de masque respiratoire est conseillé aux lecteurs.
                 


              • Christian Labrune Christian Labrune 11 novembre 2017 21:09

                à l’auteur,
                Excellent article. J’en partage totalement le point de vue et je ne serai certainement pas le seul.

                Je n’ai pas encore parcouru la suite des réactions, mais AgoraVox étant peu à peu devenu un point de rencontre des minorités jihadistes et de leurs crétins utiles, il faut évidemment s’attendre au pire, et à la même prodigieuse avalanche de conneries que j’ai déjà pu voir à la suite de deux autres textes traitant du même sujet.


                • NAMASTE 12 novembre 2017 13:42

                  @Christian Labrune

                  Merci de votre appréciation.
                  A mon tour, je vous félicite pour votre DIEU FARCEUR qui est un article de haute qualité. Comme vous vous en doutez peut-être, je suis croyant. Tout ce qui concerne le mal, la mort, la souffrance, l’injustice me tarabuste aussi. Cependant, le croyant doit accepter les vertus théologales. Leibniz, comme Pascal ou Augustin, était loin d"être un imbécile et il était facile à Voltaire de jouer l’esprit fort.


                • Christian Labrune Christian Labrune 12 novembre 2017 14:25

                  @NAMASTE
                  Je vous accorde bien volontiers que Voltaire n’entend pas grand chose à la théologie. Ou plutôt, il fait comme s’il ne comprenait pas. Ce sont pourtant des questions tout à fait passionnantes. Je m’étais promis d’envoyer un article sur l’athéisme, qui serait aussi choquant pour ceux qui se disent athées sans réfléchir et paraissent avoir reçu un jour une « révélation » de l’inexistence de Dieu que pour les croyants dont vous êtes - ce que j’ignorais.
                  En tout cas, ce sont des questions dont j’aurais plaisir à débattre avec vous. Ma thèse un peu paradoxale serait que l’athéisme européen s’est développé comme une conséquence tout à fait logique et inévitable de la mystique chrétienne.


                • NAMASTE 12 novembre 2017 16:05

                  @Christian Labrune

                  Voltaire prenaiit peut-être le pari de Pascal à l’envers.
                  En supplément aux causes venues de la mystique chrétienne, l’erreur (Oserai-le la qualifier de « stratégique » ?) de la hiérarchie catholique française avant la Révolution a été le cléricalisme : manque de modestie.Et de donner au pouvoir temporel du Roi une trop forte connotation céleste.
                  Votre article est attendu avec impatience.

                • Christian Labrune Christian Labrune 13 novembre 2017 12:40

                  @NAMASTE
                  Le pari de Pascal ne peut guère être retourné et, dans sa logique, il est imparable : si le libertin parie que Dieu n’est pas - ce que ferait Voltaire selon vous -, il gagne un peu de bonheur terrestre et il perd l’infini de la vie éternelle. Mais Pascal présuppose qu’il y a une chance sur deux que Dieu existe, et qu’on joue donc son salut à pile ou face. Or, on sait mieux aujourd’hui qu’au XVIIe siècle qu’il y a très peu de chances qu’il existe un démiurge créateur du monde - et dans ce cas il ne soucierait pas plus, semble-t-il, des hommes que des huitres - et il n’y a aucune chance que le dieu de la révélation biblique puisse avoir une quelconque réalité : les histoires que racontent les textes sacrés sont tout aussi humaines et artificielles que celle des religions polythéistes antérieures.

                  De surcroît, le pari de Pascal repose sur un calcul d’intérêt bien caractéristique de ses origines bourgeoises. Or, les grands mystiques, qu’il s’agisse de Thérèse d’Avila ou de Jean de la Croix, sont les héritiers d’une morale aristocratique qui s’incarnera plus tard dans les Maximes de La Rochefoucauld, laquelle préfère infiniment la dépense au gain et méprise quiconque se préoccupe de son intérêt. Elle méprise par conséquent le libertin qui serait sensible à l’argument du pari.

                  Je parlais plus haut du polythéisme : bien des rois de l’Egypte ancienne sont d’origine divine, Rê ou Amon, prenant une forme humaine, se sont substitués au père du Pharaon pour engrosser sa mère, et la naissance divine de Jésus, qui ne sera théorisée qu’après Nicée au IVe siècle, est exactement du même type. La vierge-mère existe dans toutes les mythologies, et les représentations d’Isis allaitant Horus, qui sont nombreuses au Louvre, ne diffèrent que par le style du dessin, des représentations de Marie dans la peinture dès le moyen-âge.

                  Vous allez me dire que les chrétiens ne croient plus à la virginité de Marie, que beaucoup de théologiens, même, souhaiteraient qu’on en finisse avec ces fariboles, mais je pense que beaucoup de chrétiens sont aussi dans l’hérésie d’Arius déjà condamnée par le premier concile de Nicée, et ne croient pas non plus à la divinité de Jésus, pas plus qu’à la résurrection des morts et à la vie éternelle. Au fond, ils sont déistes, mais ils ne sont plus du tout chrétiens. Vous me dites que vous « croyez », mais je me demande bien ce que vous pouvez croire. Si j’étais un inquisiteur - ce qu’à Dieu ne plaise !- je serais à peu près certain de pouvoir vous faire avouer que vous êtes fort peu chrétien - et très gravement hérétique !!!


                • NAMASTE 13 novembre 2017 15:26

                  @Christian Labrune

                  Il serait intéressant d’analyser dans quelle mesure les bonheurs et plaisirs terrestres varient avec le dédain des péchés capitaux. La courbe serait nécessairement asymptotique puisqu’un organisme ne peut supporter plus de jouissances qu’il n’en peut souffrir. 

                  Voltaire était déiste, croyant en l’existence d’un dieu ignorant totalement l’humanité.

                  On peut discuter indéfiniment du pari de Pascal. On peut imaginer que le philosophe y avait réfléchi lui-même longuement avant de le jeter sur une page blanche.

                  Pascal était très complexe : philosophe, mystique, bricoleur, mathématicien, homme d’affaires, écrivain etc. Un jour que je dînais avec un polytechnicien en Inde, nous en vînmes à critiquer la fiscalité locale. Très vite, mon interlocuteur s’enflamma jusqu’à donner l’impression qu’il venait, seul et en quelque minutes, de trouver une solution aux problèmes fiscaux du vieux sous-continent. Il avait tout simplement quantifié un problème humain. Les matérialistes ou, si vous préférez, les totalitaristes croient que tout est quantifiable. Je crois que Pascal n’a pas résisté à le tentation de toucher à la quantification du salut. Fallait être gonflé mais il n’a pu éviter de s’y frotter.

                  La pensée de l’Humanité est une boule de neige. Elle porte les fulgurances reçues par les pharaons comme par les papes, Napoléon, ma grand-mère et bien d’autres. Le dogme de l’Immaculée Conception résulte sans doute d’une fulgurance de Pie IX. Fastoche de se moquer de ces choses-là mais pas question d’empêcher la moquerie car la liberté d’expression reste sacrée et Dieu a voulu que l’être humain soit libre pour accéder au salut. Quant à la moquerie, elle rend le doute plus supportable.

                  Si l’Humanité devait survivre encore pendant quelques millénaires, il est très probable que des aggiornamenti résultant de nouvelles fulgurances viendraient corriger des dogmes antérieurs. Ne soyons pas immodestes devant la foi, la mécréance ou l’Histoire de l’Humanité. 

                   Je trouve que vous y allez un peu fort en faisant un procès de bonne foi aux croyants.

                   Un aveu : depuis plus de30 ans maintenant, ma maxime favorite de La Rochefoucauld   est « Les vieux fous sont plus fous que les jeunes ». Etrangement, elle m’amuse mais,  à vrai dire, je ne sais pas trop pourquoi. 


                • Christian Labrune Christian Labrune 11 novembre 2017 21:57

                  Il ne semble pas que le discours de notre Président à Abu Dhabi montre une connaissance profonde des difficultés auxquelles la France va devoir faire face dans les années qui viennent.
                  (fin de l’article)
                  ...................................................................... .......
                  C’est effectivement le moins qu’on puisse dire. Je m’attendais au pire, mais quand même pas à un tel degré de nullité. Le bonhomme n’a toujours pas compris que la première menace était l’islamo-nazisme iranien. La conférence de Vienne sur le nucléaire avait été une réédition de celle de Münich en 38, mais voilà qu’on se propose d’aller discuter gentiment avec des bellicistes qui n’ont jamais fait mystère de leurs objectifs et à qui on se propose néanmoins de faire confiance.

                  Macron me fait penser à ces crétins de touristes que je vois quelquefois le samedi dans la rue de Steinkerque (celle qui monte vers le Sacré-Coeur) et qui s’attroupent autour des empilements de cartons où des escamoteurs organisent les parties de bonneteau destinées à les plumer.


                  • NAMASTE 12 novembre 2017 16:10

                    @Christian Labrune

                    Si le Sacré-Coeur est détruit un jour par quelque Staline français, il restera toujours le bonneteau.
                    Si ma mémoire est bonne, ce monument reçoit plusieurs millions de visiteurs pas an : pour les retenir, il faudra du « lourd ».

                  • Christian Labrune Christian Labrune 13 novembre 2017 12:57

                    Si le Sacré-Coeur est détruit un jour par quelque Staline français, il restera toujours le bonneteau.
                    ...................................................................... ...........
                    @NAMASTE
                     
                    Je n’établissais aucune espèce de parallèle entre la crédulité d’un Macron et celle des chrétiens qui vont voir le Sacré-Coeur, qui eût été comparable à celle des touristes fascinés par le jeu de bonneteau. C’est simplement la seule rue de Paris (Steinkerque) que je connaisse où on puisse voir ce triste spectacle de touristes bien plumés.
                    Par ailleurs, contrairement à la tradition des bouffe-curés qui prétend depuis plus d’un siècle que le Sacré-Coeur serait une horreur architecturale, je trouve assez belle cette grande basilique de style byzantin. J’ai beau être athée, j’aime beaucoup les églises, et il n’y en a pas une seule dans Paris où elles sont fort nombreuses, dont je n’aie photographié l’intérieur. Je vous recommande tout particulièrement celle du Saint-Esprit, dans le XIIe, Sainte-Odile et les merveilleux vitraux de Décorchemont dans le XVIIe, Saint-Jean Bosco, dans le 20e, et Saint-Christophe de Javel dans le 15e, qui est une pure merveille.


                  • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 12 novembre 2017 09:13
                    L’auteur écrit :

                    «  Finalement, à la question posée, les auditeurs répondent « oui » à 70%. Jean-Jacques Bourdin a fait remarquer que cette liberté doit s’exercer dans les limites de la loi. Oui mais quelle loi ? »

                    Quelle loi ? Question bizarre pour qui vit dans un Etat de droit, dans une société sécularisée, où s’exerce une stricte séparation entre l’Eglise et l’Etat. La seule loi qui vaille est la loi civile, la seule susceptible de permettre à l’ensemble des citoyens, quelles que soient leurs croyances, de vivre en bonne harmonie. Cela me semble être une évidence et toute entorse à cette règle est une source de conflit.

                    • NAMASTE 12 novembre 2017 15:46

                      @Jean d’Hôtaux

                      Je voulais simplement dire que la loi de demain ne sera pas nécessairement celle d’aujourd’hui notamment pour ce qui touche à la liberté d’expression

                    • popov 12 novembre 2017 17:41

                      Pour être court : ce que les Français disent et écrivent, leur façon de vivre, rien de cela ne ne regarde pas les mahométans.


                      • Christian Labrune Christian Labrune 13 novembre 2017 13:11

                        Pour être court : ce que les Français disent et écrivent, leur façon de vivre, rien de cela ne ne regarde pas les mahométans.
                        ...................................................................... ...............
                        @popov

                        Vous avez parfaitement raison, et je supporte de plus en plus mal le travail que nous faisons sur ce site d’expliquer à longueur de pages notre façon de penser à des crétins hostiles qui n’ont aucun accès à la raison philosophique et avec qui il sera toujours hors de question, de toute façon, de négocier quoi que ce soit.
                         
                        Le problème n’est pas, je l’ai déjà écrit plusieurs fois, de savoir si les dessinateurs de Charlie Hebdo ont raison ou pas de faire ce qu’ils font puisque nous sommes dans une démocratie et qu’ils en incarnent la liberté. Le problème est : que faire, dans une société civilisée, de ceux dont la cervelle baigne encore dans des mixtures idéologiques du haut moyen-âge.


                      • Pere Plexe Pere Plexe 15 novembre 2017 19:48

                        @popov
                        ...on ne peut pas être les deux ?

                        Etre français impose des croyances religieuses ? et en interdit d’autres ?

                        Vous avez visiblement loupé quelques épisode... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès