• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réacteur EPR : un référé le 10 octobre à Paris pour empêcher (...)

Réacteur EPR : un référé le 10 octobre à Paris pour empêcher l’Autorité de sûreté nucléaire de valider la cuve

Ayant saisi la justice dès mai 2016 dans le cadre de l’affaire des pièces défectueuses sorties des usines Areva du Creusot, et désigné l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) parmi les responsables de cet incroyable scandale, l’Observatoire du nucléaire conteste logiquement à l’ASN le droit de valider la cuve du réacteur EPR de Flamanville, car cette cuve fait précisément partie des dites pièces défectueuses.

Contrairement à ce que veulent faire croire les promoteurs du nucléaire, qui tentent de réhabiliter l'ASN pour bénéficier de sa coupable indulgence, ce n'est pas l'ASN qui a saisi la justice : elle n'a fait que rejoindre la plainte de l'Observatoire du nucléaire, six mois après lui, de toute évidence pour essayer de se placer du bon côté de la barre.

Mais la ficelle est grossière et ne saurait exonérer l'ASN de ses fautes majeures. En effet, l'ASN est nécessairement coupable dans cette affaire car elle n'a au "mieux" rien vu, au pire rien dit pendant des années, et elle a aussi commis une lourde faute en décembre 2013 en autorisant EDF à installer la cuve dans le réacteur en construction.

Et, comme nous l'avons dénoncé depuis des années et comme cela a été récemment confirmé de façon incontestable par l'enquête menée pour Radio-France par Sylvain Tronchet, l'ASN savait bien avant 2013 que la cuve de l'EPR était probablement défectueuse.

L'Observatoire du nucléaire a donc déposé devant la justice un référé pour interdire à l'ASN de valider la cuve de l'EPR, au moins le temps que ses responsabilités soient établies et sanctionnées dans l'affaire du Creusot.

L'audience est fixée au mardi 10 octobre à 9h au Tribunal de Grande instance de Paris.

Il est très important de noter qu'il s'agit là probablement de la dernière chance d'éviter une irresponsable mise en service de l'EPR avec sa cuve défectueuse, et la perspective d'une catastrophe touchant l'Europe entière.

Alors que des voix s'élèvent - même venues de chez les industriels - pour s'émouvoir de cette prise de risque insensée, il apparait que seule la justice est aujourd'hui en mesure de reprendre la situation en main.

Il ne s'agit d'ailleurs pas de prendre une position antinucléaire mais "seulement" de contraindre l'industrie de l'atome, et l'organisme censé assurer la sûreté, à respecter… leurs propres préconisations.

Il est d'ailleurs probable que de nombreuses personnes, tant chez EDF et AREVA qu'à l'ASN, placées dans l'impossibilité de s'exprimer sous peine de perdre leurs emplois, espèrent que la justice saura prendre la décision qui s'impose, à savoir invalider l'utilisation de la cuve de l'EPR.

Rendez-vous est donc donné mardi 10 octobre à 9h au Tribunal de Grande instance de Paris. L'ASN, EDF et AREVA, impliqués à des degrés divers, sont tous trois convoqués.
 
 
PDF - 461.6 ko
Référé contre ASN - cuve EPR

Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • alain_àààé 16 septembre 14:15

    j ai déja répondu a un article la semaine qui traitais des problémes de cette cuve.j ai travaillé dans la sidérurgie pour les aciers spéciaux et je suis daccord que la cuve risque bien explosée car il a été touvé des défauts.Segoléne royale ministre de l écologie a suivi le rapport des experts et je puis avoir consulté des spécialistes que cette cuve devrait étre refaites.je pleins les gens qui se trouvent autour de l installation de cette cuve et je partirais de ce secteur.je fais une photocopie de ce commentaire comme j en ai fais un lors d un article la semaine derniere.


    • sls0 sls0 16 septembre 17:35

      @alain_àààé

      A voir les fautes d’orthographes, vous faisiez quoi dans la sidérurgie ?

    • baldis30 16 septembre 17:58

      @sls0
      bonsoir,

      dans toutes les industries où la confidentialité impose que tout le personnel soit bien contrôlé de façon interne, même l’entretien des W.C. ne peut être confié qu’à un de ses membres .... Il n’y a pas de sot métier pour ceux qui n’ont pu atteindre que bac moins 12. Soyez charitable !  smiley


    • Armelle Armelle 18 septembre 09:47

      Et vous, vous faisiez quoi en primaire ?

       De Sis0 la veille, le 15 septembre 20:11

      « Difficile à apréhender cet article »


    • alain_àààé 18 septembre 14:04

      @sls0 je vais te répondre SLSO je travaillais dans un laboratoire pour des aciers spéciaux et je recevais les chinois,les russes,et les américains qui venaient avec leur matériél laser pour controler les achats d acier et cela il y a plusieurs décennies..j ajouterais que je suis handicapé du genou et perdu le langage dont j apprends a écrire et a lire le francais. depuis quelques années.voila Mr qu au lieu de traquer les fautes de francais vous feriez écrire un article que cettte cuve va explosé aprés son démarrage.OU ALORS QUE VOUS N AIMEZ PAS LES HANDICAPES ET QUE COMME DISAIT MELENCHON CERTAINS PARLEMENTAIRES ET HAUTS FONCTIONNAIRES PIQUAIENT DE L ARGENT SUR LEBUJET DE CEUX CI. SERIEZ VOUS PARTI DE CEUX LA ?


    • sls0 sls0 22 septembre 17:59

      @alain_àààé
      Désolé mais je n’ai pas de boule de cristal pour deviner l’état de santé de mes interlocuteurs.

      Franchement intéressant le contrôle par laser des aciers. Franchement ça m’était inconnu. du coup je suis allé sur internet pour en savoir plus, y a pas grands chose.
      Si vous pourriez donner plus de détails je suis preneur, car franchement je ne vois pas ce que l’on peut contrôler métallurgiquement parlant avec un laser.
      Je reste donc pour l’instant avec des doutes au sujet de vos connaissances en métallurgie.

    • sls0 sls0 16 septembre 17:39

      Donc rendez-vous le 11 octobre.

      Pour l’instant il n’y a qu’un référé.
      Victoire ou remboursement des frais de justice ?

      • JMBerniolles 16 septembre 20:59
        Difficile de faire un commentaire sur un article aussi ridicule.

        Après les citoyens qui viennent d’être invités à se transformer en « experts du nucléaire » et plus exactement en métallurgistes aguerris dans le cadre de la consultation de l’ASN, ce sont maintenant les juges qui doivent dire si la cuve de l’EPR peut tenir dans les conditions du fonctionnement de l’EPR de Flamanville.

        Naturellement les juges ne peuvent que se tourner vers les experts du domaine.

        Je ne sais pas trop ce qu’observe monsieur Lhomme, mais l’ASN vient de rendre un avis appuyé par un certain nombre d’experts. Celui-ci est clair : il n’y a pas de problème de tenue de la cuve primaire de l’EPR de Flamanville soumise au fonctionnement normal et accidentel de ce réacteur nucléaire de III éme génération.

        L’EPR dont Christian Bataille faisait la publicité au moment où il mettait en œuvre l’abandon et le sabotage de Super Phénix, a été conçu sur le thème d’une sureté nucléaire active et passive poussée à son maximum. Pour satisfaire la mouvance anti nucléaire. 
        C’est la même démarche qui a conduit au stockage profond, - une erreur profonde à mon sens-.

        Mais les mouvements anti nucléaires n’ont pas pour but de contribuer à un électronucléaire sûr, leur mission est de détruire notre industrie nucléaire. Ils font le jeu de l’Allemagne dont c’est le but affiché et confirmé par des interventions de responsables politiques dans nos affaires intérieures est précisément cela. Et des intérêts privés financiers qui vont vers la bulle financière (aux frais des consommateurs d’électricité et des contribuables) liée à l’éolien et au photovoltaïque. Un pactole qui dépasse de loin les investissements consacrés aux réacteurs nucléaires électrogènes. Cela a été évalué en Allemagne à près de 1000 milliards d’euros et en France cela devrait être du même ordre.







        • baldis30 16 septembre 22:31

          @JMBerniolles
          bonsoir,

          ils ne savent même pas quelle est la différence entre alternateur synchrone et alternateur asynchrone ... n’en demandez pas trop ! ne leur dites pas qu’il faut 4 kw de puissance nucléaire installée pour compenser un kw de puissance éolienne installée ... et surtout pourquoi et comment on arrive à cette valeur ...

          Pour le jeu de l’Allemagne je suis totalement d’accord avec vous, ce serait, si on le voulait un formidable moyen de pression en stabilité et en puissance de court-circuit.


        • Matlemat 16 septembre 22:37

          @JMBerniolles , vous êtes vraiment à côté de la plaque , donc selon vous les allemands abandonnent le nucléaire juste pour nuire à la France, c’est ridicule. Lorsqu’il y aura une catastrophe majeure en France vous trouverez toujours une excuse pour dire que ce n’est pas la faute du nucléaire, Tchernobyl ? C’est le système communiste. Fukushima ? Un tsunami imprévisible.


          • Patrick Samba Patrick Samba 16 septembre 22:55

            Salut Stéphane,

            m’est avis que les prochaines semaines pourraient bien voir un vent à décorner un bœuf se mettre à souffler du coté du 15 Louis Lejeune à Montrouge ...

            Ça m’étonnerait bien qu’un certain nombre d’ ingénieurs et de techniciens de l’ASN, et du secteur du nucléaire dans son ensemble, restent longtemps indifférents aux multiples scandales qui traversent les affaires de l’acier d’Areva au Creusot et de l’EPR de Flamanville, dont notamment ton action en justice va encore faire parler.
            C’est que les atteintes intolérables aux principes fondamentaux « d’exclusion de rupture » et « de défense en profondeur » ne seront pas sans provoquer chez eux à un moment ou à un autre des réactions bruyamment allergiques...

            Espérons que ce ne soit plus qu’une question de semaines. Le scandale n’a que trop duré.

             


            • JMBerniolles 16 septembre 23:20
              @Patrick Samba

              Vos interventions deviennent hilarantes.
              Les gens de l"ASN qui comme le fait remarquer monsieur Lhomme ont laissé la cuve primaire entière quitter l’usine pour le site de la centrale de Flamanville sont en effet des champions de la défense en profondeur.

              Les gens de l’ASN sont avant tout des administratifs sous la tutelle du ministère de l’écologie
              Qui nous raconte qu’il veut arrêter 17 réacteurs nucléaires REP. Et qu’en même temps on va se passer des hydrocarbures.... et du charbon aussi naturellement (là nous quittons le modèle allemand)

              Je pense qu’il y a tout de même des limites à cette façon de prendre les gens pour des idiots. 

            • JMBerniolles 16 septembre 23:03
              De temps en temps vous dites quelque chose de juste....

              Oui Tchernobyl est lié à l’implosion du système soviétique ou de ce qui en restait en 1986.

              Fukushima Daiichi c’est aussi un autre accident de société en quelque sorte. Le séisme avait été totalement anticipé (le séisme antérieur dénommé Jogan s’est produit en 860 de notre ère) Il était du à la relaxation de l’affrontement de plaques telluriques sur une ligne de milliers de kms à l’est du Japon. Il y avait même un groupe d’études constitué vers 2006. En tout cas c’est à cette époque que la possibilité d’occurrence d’un très fort séisme sur le mode Jogan a été clairement définie.

              C’est la structure verticale autoritaire dans un style féodal de la Tepco, à l’époque, qui a em pêché cette société d’anticiper le tsunami résultant et de prendre en conséquence les mesures adéquates.
              Qui avaient été prises d’ailleurs dès la conception pour la centrale d’Onagawa, qui également exposée au séisme et au tsunami n’a pas été accidentée alors que la ville du même nom a été ravagée par le tsunami.

              • baldis30 17 septembre 16:39

                @JMBerniolles

                bonjour,

                Il y avait et il y a sur le terrain toujours les repères d’un ancien tsunami de moins de deux siècles : ils n’en ont pas tenu compte . cela s’appelle le risque en études et le risque en décision ... ( qui a décidé de la validité de l’étude d’implantation et qui dans cette étude ne l’a pas signalée ... )

                 Du classique ! 

                Quand on voit comment Cinna Lomnitz éreinte la recherche sismologique japonaise dans son ouvrage « Fundamentals of eartquake prediction » publié chez pas moins que John Wiley and sons... on comprend ...


              • Trelawney Trelawney 18 septembre 08:50

                @JMBerniolles
                Oui Tchernobyl est lié à l’implosion du système soviétique ou de ce qui en restait en 1986.

                Lorsqu’on écrit beaucoups de posts, vous comme moi finissons toujours par dire des conneries. Mais il ne faut pas s’arrêter à cela, car dans le flot, la majorité de vos interventions sont intéressantes.
                Pour ce qui est de Tchernobyl et de l’époque où cela s’est passé. Epoque où personne dans le monde ne savait exactement ce qu’était un corium. Faites seulement l’hypothèse que cette catastrophe se passe en France à la même époque. Est-ce que vous pensez qu’à l’époque et même maintenant, la France avait les capacités nécessaires pour : 
                1- juguler la catastrophe par l’envoi de personnel capable de risquer leurs vies pour sauvegarder une grande partie de l’Europe. 
                2 - avoir les capacités intellectuelles, techniques et manuelles pour fabriquer en un temps record un sarcophage métallique qui à tenue jusqu’à aujourd’hui.
                Implosion ou déclin du système soviétique je veut bien, mais heureusement pour nous, que cela s’est passé là bas

              • baldis30 18 septembre 09:54

                @Trelawney
                bonjour,

                une chose à ne pas oublier pour Tchernobyl c’est qu’il s’agit d’un réacteur dit « à boulets » configuré pour obtenir le maximum de plutonium ... dont l’usage ultérieur ... ce type de réacteur est loin d’être un parangon de vertu en matière de stabilité ... Et en plus une erreur humaine de première grandeur faisant sauter allègrement toutes les barrières de sécurité .... cela n’excuse pas mais explique ...


              • Trelawney Trelawney 18 septembre 10:04

                @baldis30
                ce type de réacteur est loin d’être un parangon de vertu en matière de stabilité ... 

                Combien de réacteurs de ce type sont encore en fonctionnement aujourd’hui, Il me semble que c’est 11 en Russie et la Lituanie a fermé les siens, car c’était la condition pour entrer dans l’Europe.
                Oui les Russes savent construire solide et fiable, ils l’ont prouvé dans pas mal de domaines. C’est une erreur que de se croire supérieur à eux

              • JMBerniolles 18 septembre 10:11
                @Trelawney

                Il faut se référer à la genèse de l’accident de Tchernobyl.

                Une équipe venue de l’extérieur est arrivée à la centrale nucléaire pour faire des essais sur un réacteur. Le premier élément qui montre toute la dégradation du système, les problèmes d’autorité et le laxisme indifférent des pouvoirs locaux est que cette équipe a pris la direction de toute les opérations en reléguant le personnel de la centrale au rang de simple spectateur.

                Pour être à son aise lors de ses essais de réactivité (très dangereux évidemment) l’équipe d’essais a shunté alarmes et sécurités. Je me souviens que le rapport d’analyse de l’accident nucléaire a dénombré 6 manquements graves aux règles de sûreté dont chacun pouvait conduire à l’accident grave. Bing, l’accident de Tchernobyl a commencé par une excursion de puissance à la suite d’un saut de réactivité. C’est différent de ce qui s’est produit à Fukushima Daiichi et à ce qui adviendrait dans un hypothétique accident grave sur l’un de nos REP. Dans ces cas le moteur de l’accident serait la puissance résiduelle, disons de l’ordre de 40/50 MWth. La seconde différence majeure avec nos REP est l’absence d’enceinte. La référence accident grave pour nos REP est TMI et absolument pas Tchernobyl ou Fukushima Daiichi. Où de plus il s’agit de BWR et non de PWR. 

                Pour moi c’est la marque d’une profonde désorganisation de la société, dans le cadre de l’URSS, de la confusion des pouvoirs et de l’indifférence de gens ayant perdu toute motivation et conscience professionnelle.

                L’écroulement de l’URSS provoquée d’ailleurs par ses dirigeants mêmes a suivi.

                On peut se poser justement la question de l’influence de la dégradation de notre propre société sur nos activités nucléaires. Je suis d’accord là dessus. Mais les dangers ne viennent pas que du nucléaire.










              • JMBerniolles 16 septembre 23:07
                Oui, les allemands nous somment d’abandonner notre électronucléaire... Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qu’ils nous imposent. L’idée que l’Allemagne (dont l’économie profite un maximum de l’Euro) dirige l’Europe néo libérale des traités est tout à fait officielle. 
                 :

                • mimi45140 17 septembre 11:25

                  @JMBerniolles
                  Vous trouvez que monsieur L’Homme exagère dans cet article, que le citoyen lambda est incompétent , je dois vous dire que je suis moi même peu compétent sur le sujet,bien que possédant du fait de mon métier quelques connaissances en métallurgie, ce qui me gène quand même,c’est l’évolution de la société Creusot Loire. 

                  J’ai diriger difficilement une petite entreprise pendant trente ans mais je suis admiratif de voir les plus values donné à Bolloré aprés trois ans pour incompétence et je ne pense pas que magouille et affairisme produise des sociétés de qualité. 
                  Pour des batteries de cuisine ce n’est pas grave mais pour des cuves de centrale nucléaire, la cocotte n’est pas exactement du même tonneau.
                  Pour revenir au citoyen vous avez raison , Jeudi la préocupation principale était les 2 buts de NEIMAR , les problèmes de la centrale du cher ne gène personne , vous allez me dire que c’est normal car ce n’est qu’un manque d’entretien de la part d’EDF (moi qui me faisait du soucis je suis désormais rassuré) , je suis a Orléans et dors l’oreille droite vers Dampièrre en Burly 60 km et la gauche vers St Laurent Des Eaux 40 km.

                • baldis30 17 septembre 16:44

                  @JMBerniolles
                  détrompe-toi .... ils ne cherchent pas cela ...

                   ils cherchent avant tout à s’approprier l’Alsace ... le vieux cauchemar ( pour les autres) d’un empire allemand bismarckien est PERMANENT. A continuer par L’Alsace ( référendum heureusement foutu !) après avoir démembré l’ex-Yougoslavie en petits morceaux pour la phagocyter peu à peu ... La nostalgie bismarckienne mais aussi la nostalgie du Saint-Empire Romain germanique,


                • JMBerniolles 17 septembre 17:40

                  @baldis30

                  Cela veut dire qu’il y a un projet de démembrement de la France. En s’appuyant sur des grandes régions d’après ce que je comprends


                • baldis30 17 septembre 20:37

                  @JMBerniolles
                  bonsoir

                  exactement !

                  Il y a quelques années le journal romain « La Repubblica » ( nettement plus cité dans la presse internationale que feu le Monde) publia une information comme quoi merkel avait demandé à une Université militaire allemande quelles seraient les réformes à faire en France ....

                  La citation « démembrement de la France » est exactement le premier but recherché par « grandes régions ».

                   Un peu de rappel de l’Histoire : 

                  « dépêche d’EMS »,

                  « encouragement de la révolution russe  » (certes à but guerrier)

                  « déclenchement de l’envahissement de la Pologne sous false flag » ....

                  Et j’en oublie certainement ....


                • Matlemat 17 septembre 00:00

                  Nous avons aussi les Luxembourgois qui sont prêts à payer pour que l’on ferme la centrale à côté de chez eux.


                  • baldis30 17 septembre 16:45

                    @Matlemat
                    bonjour,

                    et qui iront chercher leur électricité où ?


                  • Trelawney Trelawney 18 septembre 08:57

                    @baldis30
                    Vous faites bien d’en parler, A aujourd’hui 50% de l’électricité luxembourgeoise est couverte par les énergies renouvelables (biomasse pour une grande partie et 22% de photovoltaique)

                    Cette part est en progression constante d’année en année.
                    En 2030 ils pensent arriver à une autonomie totale grâce aux énergie renouvelable.
                    En voilà un bon élève !

                  • baldis30 18 septembre 10:01

                    @Trelawney

                     
                    y compris l’énergie qu’ils utilise pour leur sidérurgie, pour leurs trains pour l’aluminium qu’ils utilisent ... y compris pour leur puissance de court-circuit, y compris pour leur stabilité en fréquence

                    Ayez le courage de regarder les réalités industrielles et électrotechniques en face ! Et renseignez vous sur la puissance que vous appelez au démarrage de votre machine à laver ... et dites moi comment vous l’assumez avec des éoliennes .... on attend ...

                    Il ne vous est pas interdit de réinventer toute l’électrotechnique et de déposer les brevets adéquats ..... vous serez vite riche .... ainsi que vos amis .... et je brulerai allègrement tous mes cours .... Il n’y a jamais eu de prix Nobel pour un électrotechnicien ... vous mériteriez au moins d’être cité !


                  • Trelawney Trelawney 18 septembre 12:15

                    @baldis30
                    Il me semble qu’il ne reste plus beaucoup de four électrique au Luxembourg (peut être 2 ou 3 pas plus). Il est vrai que les aciers électriques (poutrelle Jumbo, acier inoxydable, palplanche) étaient une grande spécialité luxembourgeoise. Mais ça c’était avant. maintenant les chinois sont là.

                    Quant à l’aluminium, le Luxembourg ne possède plus que des usine de transformation à partir de lingots fabriqués à Gravelines (électricité nucléaire).

                    Vous pouvez tourner le problème dans tous les sens, les pays s’équipent en énergie renouvelable et même s’ils n’arrivent pas à 100% d’énergie renouvelable, le % d’énergies fossiles ou nucléaires ira en diminuant. C’est une page qui se tourne

                  • JMBerniolles 18 septembre 17:21
                    @Trelawney

                    Amusant cette manière de présenter les données :

                    Le Luxembourg a produit 2860 GWh. Mais il a importé dans le même temps 6852 GWh.
                    Sacrée indépendance. Mais le statut de paradis fiscal permet tout.

                    Je crois que ce sont des chiffres 2015. Il a une grande station de pompage de 1300 MWe en pointe j’imagine. Malgré cela l’hydroélectrique n’a produit que 1145 GWh.

                    L’éolien et le photovoltaïque n’ont produit que 157 GWh.
                    Comme chez nous le renouvelable (jusqu’à un certain point. C’est à dire qu’il y a des moments d’intense consommation électrique où l’hydroélectrique n’est plus renouvelable. Comme le 18 janvier 2017 en France où la puissance de pompage était nulle) est constitué majoritairement par l’hydraulique.






                  • JMBerniolles 18 septembre 17:29
                    @Trelawney

                    Vous avez une tendance très nette à manipuler les données comme cela vous arrange.

                    Pour le Nord Cotentin et les cancers voici une référence qui montre que les cancers dans cette région sont dans la moyenne nationale.

                  • Trelawney Trelawney 19 septembre 07:08

                    @JMBerniolles
                    Merci pour cette information que j’ai pris le temps de lire hier soir.

                    J’avais des infos contraires et la création d’une commission gérée par des anciens Areva ne me donnait pas les garantis d’objectivité.
                    Donc il n’y a pas plus de cancers à la Hague comme à Flamanville que dans le reste de la France.


                  • JMBerniolles 19 septembre 08:20

                    @Trelawney

                    En tous les cas il y a une surveillance importante sur ce plan dans la Région. Je n’ai rien contre, au contraire.

                    Ces statistiques ne disent pas tout, mais ce sont des données fondamentales


                  • aimable 17 septembre 06:17

                    connaissez vous le coefficient de sécurité minimum et celui pris qu’est le maximum , parce que si le coefficient de la cuve est entre les deux , il n’y a peu ou pas de risque .
                    j’habite a 40km de le centrale et je suis concerné si la cuve fait boum , surtout par vent d’ouest , si c’est un vent d’est les iles anglo Normande seront concernées en premier


                    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 08:57

                      comme le dit « certain » commentateur c’est une honte !

                      l’auteur de l’article ( que je salue) n’y connait rien n’étant que « directeur de l’Observatoire du nucléaire »
                      je ne parle même pas de ces actionnaires « bobos » qui ont dévalué artificiellement l’action d’EDF à 9€ ... je ne parle même pas d’Areva qui n’est plus côtée ...
                      le nucléaire va mal et bientôt disparaître à cause des écolos ? eh bé ! c’est encore heureux !, non ?

                      • baldis30 17 septembre 16:47

                        @nono le simplet
                        bonjour,

                        comme cela vous ne pourrez plus utiliser 80 % d’électrons « sales » fournis par le nucléaire pour nous illuminer de la profondeur abyssale de vos pensées écrites sur ce forum...


                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 07:29

                        @baldis30
                        il ne restera que les poubelles fournies par le nucléaire pendant des siècles smiley 


                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 07:36

                        @baldis30
                        petit rajout :

                        ça doit être désagréable, après avoir passé des années à dénigrer le renouvelable, de se trouver sur la sellette et dans la situation inverse 
                        comme disait ma grand mère : « les mouches ont changé d’âne »

                      • baldis30 18 septembre 10:20

                        @nono le simplet
                        comme c’est marrant ... vous ne vous inquiétez pas des cumuls de déchets stockés à l’air libre sous l’appellation « terrils ».

                         par lessivage et selon la nature des mines dont ils son extraits les « stériles » outre du charbon contiennent du mercure, de l’arsenic, des métaux lourds, de l’uranium, qui bien lavés par les pluies se retrouvent dans toute la chaine alimentaire de la faune ....

                        Allons donc un petit extrait de cours qui vous fera plaisir parce qu’il s’agit d’un terril re-végétalisé pour faire bien dans le paysage alésien ( Rochebelle)  : Un coup de foudre frappe le terril et allume un incendie qui se poursuit en combustion lente, ...... c’est presque classique, .... 

                        Que faites-vous ? on était à la limite d’évacuer plusieurs dizaines de personnes .... 

                        Et à Saint-Eloy les mines , où la combustion est fréquente de plus on se trouve avec une ancienne usine utilisant de l’amiante on fait comment ? Là personne non plus pour donner LA solution ...

                        « Occupez-vous des souris les montagnes accoucheront bien toutes seules. » 

                        C’est l’un des aphorismes essentiels du principe de Peter pour caractériser les gens arrivés à leur niveau d’incompétence et qui dans bien des cas l’ont dépassé par la « sublimation percutante ». 


                      • njama njama 17 septembre 11:29

                        Puisque des défauts dans l’acier ont été détectés, combien ça coûte de refaire la cuve ?
                        rien peut-être ? si le constructeur n’a pas respecté le cahier des charges
                        et s’il faut la refaire pour améliorer la sureté, pas grand chose au final par rapport au coût global de la centrale

                        et combien de temps ça prend pour la fabriquer ?

                        Comme à terme tous les réacteurs ancienne génération seront remplacés par des EPR, il faudra bien en construire côte mal taillée une bonne cinquantaine.

                        alors c’est quoi le problème ?

                        valider cette cuve pour une simple histoire de délai de mise en service de l’EPR ?

                        EPR de Flamanville : le délai règlementaire de mise en service porté à avril 2020

                        https://www.actu-environnement.com/ae/news/delai-reglementaire-mise-service-porte-avril-2020-28697.php4


                        • njama njama 17 septembre 11:38

                          Des défauts de fabrication ça existe, petite boulette ou grosse boulette, question d’échelle, de coûts, de conséquences, ...
                          dans le même genre par exemple les hélices du fleuron national, le porte-avions Charles De Gaulle en cupro-aluminium (89 % de cuivre, 10 % d’aluminium, du fer et du manganèse), d’un diamètre de 6 mètres et pesant chacune 19 tonnes, ...
                          http://www.usinenouvelle.com/...

                           smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès