• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réacteur EPR : un référé le 10 octobre à Paris pour empêcher (...)

Réacteur EPR : un référé le 10 octobre à Paris pour empêcher l’Autorité de sûreté nucléaire de valider la cuve

Ayant saisi la justice dès mai 2016 dans le cadre de l’affaire des pièces défectueuses sorties des usines Areva du Creusot, et désigné l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) parmi les responsables de cet incroyable scandale, l’Observatoire du nucléaire conteste logiquement à l’ASN le droit de valider la cuve du réacteur EPR de Flamanville, car cette cuve fait précisément partie des dites pièces défectueuses.

Contrairement à ce que veulent faire croire les promoteurs du nucléaire, qui tentent de réhabiliter l'ASN pour bénéficier de sa coupable indulgence, ce n'est pas l'ASN qui a saisi la justice : elle n'a fait que rejoindre la plainte de l'Observatoire du nucléaire, six mois après lui, de toute évidence pour essayer de se placer du bon côté de la barre.

Mais la ficelle est grossière et ne saurait exonérer l'ASN de ses fautes majeures. En effet, l'ASN est nécessairement coupable dans cette affaire car elle n'a au "mieux" rien vu, au pire rien dit pendant des années, et elle a aussi commis une lourde faute en décembre 2013 en autorisant EDF à installer la cuve dans le réacteur en construction.

Et, comme nous l'avons dénoncé depuis des années et comme cela a été récemment confirmé de façon incontestable par l'enquête menée pour Radio-France par Sylvain Tronchet, l'ASN savait bien avant 2013 que la cuve de l'EPR était probablement défectueuse.

L'Observatoire du nucléaire a donc déposé devant la justice un référé pour interdire à l'ASN de valider la cuve de l'EPR, au moins le temps que ses responsabilités soient établies et sanctionnées dans l'affaire du Creusot.

L'audience est fixée au mardi 10 octobre à 9h au Tribunal de Grande instance de Paris.

Il est très important de noter qu'il s'agit là probablement de la dernière chance d'éviter une irresponsable mise en service de l'EPR avec sa cuve défectueuse, et la perspective d'une catastrophe touchant l'Europe entière.

Alors que des voix s'élèvent - même venues de chez les industriels - pour s'émouvoir de cette prise de risque insensée, il apparait que seule la justice est aujourd'hui en mesure de reprendre la situation en main.

Il ne s'agit d'ailleurs pas de prendre une position antinucléaire mais "seulement" de contraindre l'industrie de l'atome, et l'organisme censé assurer la sûreté, à respecter… leurs propres préconisations.

Il est d'ailleurs probable que de nombreuses personnes, tant chez EDF et AREVA qu'à l'ASN, placées dans l'impossibilité de s'exprimer sous peine de perdre leurs emplois, espèrent que la justice saura prendre la décision qui s'impose, à savoir invalider l'utilisation de la cuve de l'EPR.

Rendez-vous est donc donné mardi 10 octobre à 9h au Tribunal de Grande instance de Paris. L'ASN, EDF et AREVA, impliqués à des degrés divers, sont tous trois convoqués.
 
 
PDF - 461.6 ko
Référé contre ASN - cuve EPR

Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • alain_àààé 16 septembre 2017 14:15

    j ai déja répondu a un article la semaine qui traitais des problémes de cette cuve.j ai travaillé dans la sidérurgie pour les aciers spéciaux et je suis daccord que la cuve risque bien explosée car il a été touvé des défauts.Segoléne royale ministre de l écologie a suivi le rapport des experts et je puis avoir consulté des spécialistes que cette cuve devrait étre refaites.je pleins les gens qui se trouvent autour de l installation de cette cuve et je partirais de ce secteur.je fais une photocopie de ce commentaire comme j en ai fais un lors d un article la semaine derniere.


    • sls0 sls0 16 septembre 2017 17:35

      @alain_àààé

      A voir les fautes d’orthographes, vous faisiez quoi dans la sidérurgie ?

    • baldis30 16 septembre 2017 17:58

      @sls0
      bonsoir,

      dans toutes les industries où la confidentialité impose que tout le personnel soit bien contrôlé de façon interne, même l’entretien des W.C. ne peut être confié qu’à un de ses membres .... Il n’y a pas de sot métier pour ceux qui n’ont pu atteindre que bac moins 12. Soyez charitable !  smiley


    • Armelle Armelle 18 septembre 2017 09:47

      Et vous, vous faisiez quoi en primaire ?

       De Sis0 la veille, le 15 septembre 20:11

      « Difficile à apréhender cet article »


    • alain_àààé 18 septembre 2017 14:04

      @sls0 je vais te répondre SLSO je travaillais dans un laboratoire pour des aciers spéciaux et je recevais les chinois,les russes,et les américains qui venaient avec leur matériél laser pour controler les achats d acier et cela il y a plusieurs décennies..j ajouterais que je suis handicapé du genou et perdu le langage dont j apprends a écrire et a lire le francais. depuis quelques années.voila Mr qu au lieu de traquer les fautes de francais vous feriez écrire un article que cettte cuve va explosé aprés son démarrage.OU ALORS QUE VOUS N AIMEZ PAS LES HANDICAPES ET QUE COMME DISAIT MELENCHON CERTAINS PARLEMENTAIRES ET HAUTS FONCTIONNAIRES PIQUAIENT DE L ARGENT SUR LEBUJET DE CEUX CI. SERIEZ VOUS PARTI DE CEUX LA ?


    • sls0 sls0 22 septembre 2017 17:59

      @alain_àààé
      Désolé mais je n’ai pas de boule de cristal pour deviner l’état de santé de mes interlocuteurs.

      Franchement intéressant le contrôle par laser des aciers. Franchement ça m’était inconnu. du coup je suis allé sur internet pour en savoir plus, y a pas grands chose.
      Si vous pourriez donner plus de détails je suis preneur, car franchement je ne vois pas ce que l’on peut contrôler métallurgiquement parlant avec un laser.
      Je reste donc pour l’instant avec des doutes au sujet de vos connaissances en métallurgie.

    • sls0 sls0 16 septembre 2017 17:39

      Donc rendez-vous le 11 octobre.

      Pour l’instant il n’y a qu’un référé.
      Victoire ou remboursement des frais de justice ?

      • JMBerniolles 16 septembre 2017 20:59
        Difficile de faire un commentaire sur un article aussi ridicule.

        Après les citoyens qui viennent d’être invités à se transformer en « experts du nucléaire » et plus exactement en métallurgistes aguerris dans le cadre de la consultation de l’ASN, ce sont maintenant les juges qui doivent dire si la cuve de l’EPR peut tenir dans les conditions du fonctionnement de l’EPR de Flamanville.

        Naturellement les juges ne peuvent que se tourner vers les experts du domaine.

        Je ne sais pas trop ce qu’observe monsieur Lhomme, mais l’ASN vient de rendre un avis appuyé par un certain nombre d’experts. Celui-ci est clair : il n’y a pas de problème de tenue de la cuve primaire de l’EPR de Flamanville soumise au fonctionnement normal et accidentel de ce réacteur nucléaire de III éme génération.

        L’EPR dont Christian Bataille faisait la publicité au moment où il mettait en œuvre l’abandon et le sabotage de Super Phénix, a été conçu sur le thème d’une sureté nucléaire active et passive poussée à son maximum. Pour satisfaire la mouvance anti nucléaire. 
        C’est la même démarche qui a conduit au stockage profond, - une erreur profonde à mon sens-.

        Mais les mouvements anti nucléaires n’ont pas pour but de contribuer à un électronucléaire sûr, leur mission est de détruire notre industrie nucléaire. Ils font le jeu de l’Allemagne dont c’est le but affiché et confirmé par des interventions de responsables politiques dans nos affaires intérieures est précisément cela. Et des intérêts privés financiers qui vont vers la bulle financière (aux frais des consommateurs d’électricité et des contribuables) liée à l’éolien et au photovoltaïque. Un pactole qui dépasse de loin les investissements consacrés aux réacteurs nucléaires électrogènes. Cela a été évalué en Allemagne à près de 1000 milliards d’euros et en France cela devrait être du même ordre.







        • baldis30 16 septembre 2017 22:31

          @JMBerniolles
          bonsoir,

          ils ne savent même pas quelle est la différence entre alternateur synchrone et alternateur asynchrone ... n’en demandez pas trop ! ne leur dites pas qu’il faut 4 kw de puissance nucléaire installée pour compenser un kw de puissance éolienne installée ... et surtout pourquoi et comment on arrive à cette valeur ...

          Pour le jeu de l’Allemagne je suis totalement d’accord avec vous, ce serait, si on le voulait un formidable moyen de pression en stabilité et en puissance de court-circuit.


        • Matlemat Matlemat 16 septembre 2017 22:37

          @JMBerniolles , vous êtes vraiment à côté de la plaque , donc selon vous les allemands abandonnent le nucléaire juste pour nuire à la France, c’est ridicule. Lorsqu’il y aura une catastrophe majeure en France vous trouverez toujours une excuse pour dire que ce n’est pas la faute du nucléaire, Tchernobyl ? C’est le système communiste. Fukushima ? Un tsunami imprévisible.


          • Patrick Samba Patrick Samba 16 septembre 2017 22:55

            Salut Stéphane,

            m’est avis que les prochaines semaines pourraient bien voir un vent à décorner un bœuf se mettre à souffler du coté du 15 Louis Lejeune à Montrouge ...

            Ça m’étonnerait bien qu’un certain nombre d’ ingénieurs et de techniciens de l’ASN, et du secteur du nucléaire dans son ensemble, restent longtemps indifférents aux multiples scandales qui traversent les affaires de l’acier d’Areva au Creusot et de l’EPR de Flamanville, dont notamment ton action en justice va encore faire parler.
            C’est que les atteintes intolérables aux principes fondamentaux « d’exclusion de rupture » et « de défense en profondeur » ne seront pas sans provoquer chez eux à un moment ou à un autre des réactions bruyamment allergiques...

            Espérons que ce ne soit plus qu’une question de semaines. Le scandale n’a que trop duré.

             


            • JMBerniolles 16 septembre 2017 23:20
              @Patrick Samba

              Vos interventions deviennent hilarantes.
              Les gens de l"ASN qui comme le fait remarquer monsieur Lhomme ont laissé la cuve primaire entière quitter l’usine pour le site de la centrale de Flamanville sont en effet des champions de la défense en profondeur.

              Les gens de l’ASN sont avant tout des administratifs sous la tutelle du ministère de l’écologie
              Qui nous raconte qu’il veut arrêter 17 réacteurs nucléaires REP. Et qu’en même temps on va se passer des hydrocarbures.... et du charbon aussi naturellement (là nous quittons le modèle allemand)

              Je pense qu’il y a tout de même des limites à cette façon de prendre les gens pour des idiots. 

            • JMBerniolles 16 septembre 2017 23:03
              De temps en temps vous dites quelque chose de juste....

              Oui Tchernobyl est lié à l’implosion du système soviétique ou de ce qui en restait en 1986.

              Fukushima Daiichi c’est aussi un autre accident de société en quelque sorte. Le séisme avait été totalement anticipé (le séisme antérieur dénommé Jogan s’est produit en 860 de notre ère) Il était du à la relaxation de l’affrontement de plaques telluriques sur une ligne de milliers de kms à l’est du Japon. Il y avait même un groupe d’études constitué vers 2006. En tout cas c’est à cette époque que la possibilité d’occurrence d’un très fort séisme sur le mode Jogan a été clairement définie.

              C’est la structure verticale autoritaire dans un style féodal de la Tepco, à l’époque, qui a em pêché cette société d’anticiper le tsunami résultant et de prendre en conséquence les mesures adéquates.
              Qui avaient été prises d’ailleurs dès la conception pour la centrale d’Onagawa, qui également exposée au séisme et au tsunami n’a pas été accidentée alors que la ville du même nom a été ravagée par le tsunami.

              • baldis30 17 septembre 2017 16:39

                @JMBerniolles

                bonjour,

                Il y avait et il y a sur le terrain toujours les repères d’un ancien tsunami de moins de deux siècles : ils n’en ont pas tenu compte . cela s’appelle le risque en études et le risque en décision ... ( qui a décidé de la validité de l’étude d’implantation et qui dans cette étude ne l’a pas signalée ... )

                 Du classique ! 

                Quand on voit comment Cinna Lomnitz éreinte la recherche sismologique japonaise dans son ouvrage « Fundamentals of eartquake prediction » publié chez pas moins que John Wiley and sons... on comprend ...


              • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 08:50

                @JMBerniolles
                Oui Tchernobyl est lié à l’implosion du système soviétique ou de ce qui en restait en 1986.

                Lorsqu’on écrit beaucoups de posts, vous comme moi finissons toujours par dire des conneries. Mais il ne faut pas s’arrêter à cela, car dans le flot, la majorité de vos interventions sont intéressantes.
                Pour ce qui est de Tchernobyl et de l’époque où cela s’est passé. Epoque où personne dans le monde ne savait exactement ce qu’était un corium. Faites seulement l’hypothèse que cette catastrophe se passe en France à la même époque. Est-ce que vous pensez qu’à l’époque et même maintenant, la France avait les capacités nécessaires pour : 
                1- juguler la catastrophe par l’envoi de personnel capable de risquer leurs vies pour sauvegarder une grande partie de l’Europe. 
                2 - avoir les capacités intellectuelles, techniques et manuelles pour fabriquer en un temps record un sarcophage métallique qui à tenue jusqu’à aujourd’hui.
                Implosion ou déclin du système soviétique je veut bien, mais heureusement pour nous, que cela s’est passé là bas

              • baldis30 18 septembre 2017 09:54

                @Trelawney
                bonjour,

                une chose à ne pas oublier pour Tchernobyl c’est qu’il s’agit d’un réacteur dit « à boulets » configuré pour obtenir le maximum de plutonium ... dont l’usage ultérieur ... ce type de réacteur est loin d’être un parangon de vertu en matière de stabilité ... Et en plus une erreur humaine de première grandeur faisant sauter allègrement toutes les barrières de sécurité .... cela n’excuse pas mais explique ...


              • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 10:04

                @baldis30
                ce type de réacteur est loin d’être un parangon de vertu en matière de stabilité ... 

                Combien de réacteurs de ce type sont encore en fonctionnement aujourd’hui, Il me semble que c’est 11 en Russie et la Lituanie a fermé les siens, car c’était la condition pour entrer dans l’Europe.
                Oui les Russes savent construire solide et fiable, ils l’ont prouvé dans pas mal de domaines. C’est une erreur que de se croire supérieur à eux

              • JMBerniolles 18 septembre 2017 10:11
                @Trelawney

                Il faut se référer à la genèse de l’accident de Tchernobyl.

                Une équipe venue de l’extérieur est arrivée à la centrale nucléaire pour faire des essais sur un réacteur. Le premier élément qui montre toute la dégradation du système, les problèmes d’autorité et le laxisme indifférent des pouvoirs locaux est que cette équipe a pris la direction de toute les opérations en reléguant le personnel de la centrale au rang de simple spectateur.

                Pour être à son aise lors de ses essais de réactivité (très dangereux évidemment) l’équipe d’essais a shunté alarmes et sécurités. Je me souviens que le rapport d’analyse de l’accident nucléaire a dénombré 6 manquements graves aux règles de sûreté dont chacun pouvait conduire à l’accident grave. Bing, l’accident de Tchernobyl a commencé par une excursion de puissance à la suite d’un saut de réactivité. C’est différent de ce qui s’est produit à Fukushima Daiichi et à ce qui adviendrait dans un hypothétique accident grave sur l’un de nos REP. Dans ces cas le moteur de l’accident serait la puissance résiduelle, disons de l’ordre de 40/50 MWth. La seconde différence majeure avec nos REP est l’absence d’enceinte. La référence accident grave pour nos REP est TMI et absolument pas Tchernobyl ou Fukushima Daiichi. Où de plus il s’agit de BWR et non de PWR. 

                Pour moi c’est la marque d’une profonde désorganisation de la société, dans le cadre de l’URSS, de la confusion des pouvoirs et de l’indifférence de gens ayant perdu toute motivation et conscience professionnelle.

                L’écroulement de l’URSS provoquée d’ailleurs par ses dirigeants mêmes a suivi.

                On peut se poser justement la question de l’influence de la dégradation de notre propre société sur nos activités nucléaires. Je suis d’accord là dessus. Mais les dangers ne viennent pas que du nucléaire.










              • JMBerniolles 16 septembre 2017 23:07
                Oui, les allemands nous somment d’abandonner notre électronucléaire... Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qu’ils nous imposent. L’idée que l’Allemagne (dont l’économie profite un maximum de l’Euro) dirige l’Europe néo libérale des traités est tout à fait officielle. 
                 :

                • mimi45140 17 septembre 2017 11:25

                  @JMBerniolles
                  Vous trouvez que monsieur L’Homme exagère dans cet article, que le citoyen lambda est incompétent , je dois vous dire que je suis moi même peu compétent sur le sujet,bien que possédant du fait de mon métier quelques connaissances en métallurgie, ce qui me gène quand même,c’est l’évolution de la société Creusot Loire. 

                  J’ai diriger difficilement une petite entreprise pendant trente ans mais je suis admiratif de voir les plus values donné à Bolloré aprés trois ans pour incompétence et je ne pense pas que magouille et affairisme produise des sociétés de qualité. 
                  Pour des batteries de cuisine ce n’est pas grave mais pour des cuves de centrale nucléaire, la cocotte n’est pas exactement du même tonneau.
                  Pour revenir au citoyen vous avez raison , Jeudi la préocupation principale était les 2 buts de NEIMAR , les problèmes de la centrale du cher ne gène personne , vous allez me dire que c’est normal car ce n’est qu’un manque d’entretien de la part d’EDF (moi qui me faisait du soucis je suis désormais rassuré) , je suis a Orléans et dors l’oreille droite vers Dampièrre en Burly 60 km et la gauche vers St Laurent Des Eaux 40 km.

                • baldis30 17 septembre 2017 16:44

                  @JMBerniolles
                  détrompe-toi .... ils ne cherchent pas cela ...

                   ils cherchent avant tout à s’approprier l’Alsace ... le vieux cauchemar ( pour les autres) d’un empire allemand bismarckien est PERMANENT. A continuer par L’Alsace ( référendum heureusement foutu !) après avoir démembré l’ex-Yougoslavie en petits morceaux pour la phagocyter peu à peu ... La nostalgie bismarckienne mais aussi la nostalgie du Saint-Empire Romain germanique,


                • JMBerniolles 17 septembre 2017 17:40

                  @baldis30

                  Cela veut dire qu’il y a un projet de démembrement de la France. En s’appuyant sur des grandes régions d’après ce que je comprends


                • baldis30 17 septembre 2017 20:37

                  @JMBerniolles
                  bonsoir

                  exactement !

                  Il y a quelques années le journal romain « La Repubblica » ( nettement plus cité dans la presse internationale que feu le Monde) publia une information comme quoi merkel avait demandé à une Université militaire allemande quelles seraient les réformes à faire en France ....

                  La citation « démembrement de la France » est exactement le premier but recherché par « grandes régions ».

                   Un peu de rappel de l’Histoire : 

                  « dépêche d’EMS »,

                  « encouragement de la révolution russe  » (certes à but guerrier)

                  « déclenchement de l’envahissement de la Pologne sous false flag » ....

                  Et j’en oublie certainement ....


                • Matlemat Matlemat 17 septembre 2017 00:00

                  Nous avons aussi les Luxembourgois qui sont prêts à payer pour que l’on ferme la centrale à côté de chez eux.


                  • baldis30 17 septembre 2017 16:45

                    @Matlemat
                    bonjour,

                    et qui iront chercher leur électricité où ?


                  • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 08:57

                    @baldis30
                    Vous faites bien d’en parler, A aujourd’hui 50% de l’électricité luxembourgeoise est couverte par les énergies renouvelables (biomasse pour une grande partie et 22% de photovoltaique)

                    Cette part est en progression constante d’année en année.
                    En 2030 ils pensent arriver à une autonomie totale grâce aux énergie renouvelable.
                    En voilà un bon élève !

                  • baldis30 18 septembre 2017 10:01

                    @Trelawney

                     
                    y compris l’énergie qu’ils utilise pour leur sidérurgie, pour leurs trains pour l’aluminium qu’ils utilisent ... y compris pour leur puissance de court-circuit, y compris pour leur stabilité en fréquence

                    Ayez le courage de regarder les réalités industrielles et électrotechniques en face ! Et renseignez vous sur la puissance que vous appelez au démarrage de votre machine à laver ... et dites moi comment vous l’assumez avec des éoliennes .... on attend ...

                    Il ne vous est pas interdit de réinventer toute l’électrotechnique et de déposer les brevets adéquats ..... vous serez vite riche .... ainsi que vos amis .... et je brulerai allègrement tous mes cours .... Il n’y a jamais eu de prix Nobel pour un électrotechnicien ... vous mériteriez au moins d’être cité !


                  • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 12:15

                    @baldis30
                    Il me semble qu’il ne reste plus beaucoup de four électrique au Luxembourg (peut être 2 ou 3 pas plus). Il est vrai que les aciers électriques (poutrelle Jumbo, acier inoxydable, palplanche) étaient une grande spécialité luxembourgeoise. Mais ça c’était avant. maintenant les chinois sont là.

                    Quant à l’aluminium, le Luxembourg ne possède plus que des usine de transformation à partir de lingots fabriqués à Gravelines (électricité nucléaire).

                    Vous pouvez tourner le problème dans tous les sens, les pays s’équipent en énergie renouvelable et même s’ils n’arrivent pas à 100% d’énergie renouvelable, le % d’énergies fossiles ou nucléaires ira en diminuant. C’est une page qui se tourne

                  • JMBerniolles 18 septembre 2017 17:21
                    @Trelawney

                    Amusant cette manière de présenter les données :

                    Le Luxembourg a produit 2860 GWh. Mais il a importé dans le même temps 6852 GWh.
                    Sacrée indépendance. Mais le statut de paradis fiscal permet tout.

                    Je crois que ce sont des chiffres 2015. Il a une grande station de pompage de 1300 MWe en pointe j’imagine. Malgré cela l’hydroélectrique n’a produit que 1145 GWh.

                    L’éolien et le photovoltaïque n’ont produit que 157 GWh.
                    Comme chez nous le renouvelable (jusqu’à un certain point. C’est à dire qu’il y a des moments d’intense consommation électrique où l’hydroélectrique n’est plus renouvelable. Comme le 18 janvier 2017 en France où la puissance de pompage était nulle) est constitué majoritairement par l’hydraulique.






                  • JMBerniolles 18 septembre 2017 17:29
                    @Trelawney

                    Vous avez une tendance très nette à manipuler les données comme cela vous arrange.

                    Pour le Nord Cotentin et les cancers voici une référence qui montre que les cancers dans cette région sont dans la moyenne nationale.

                  • Trelawney Trelawney 19 septembre 2017 07:08

                    @JMBerniolles
                    Merci pour cette information que j’ai pris le temps de lire hier soir.

                    J’avais des infos contraires et la création d’une commission gérée par des anciens Areva ne me donnait pas les garantis d’objectivité.
                    Donc il n’y a pas plus de cancers à la Hague comme à Flamanville que dans le reste de la France.


                  • JMBerniolles 19 septembre 2017 08:20

                    @Trelawney

                    En tous les cas il y a une surveillance importante sur ce plan dans la Région. Je n’ai rien contre, au contraire.

                    Ces statistiques ne disent pas tout, mais ce sont des données fondamentales


                  • aimable 17 septembre 2017 06:17

                    connaissez vous le coefficient de sécurité minimum et celui pris qu’est le maximum , parce que si le coefficient de la cuve est entre les deux , il n’y a peu ou pas de risque .
                    j’habite a 40km de le centrale et je suis concerné si la cuve fait boum , surtout par vent d’ouest , si c’est un vent d’est les iles anglo Normande seront concernées en premier


                    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2017 08:57

                      comme le dit « certain » commentateur c’est une honte !

                      l’auteur de l’article ( que je salue) n’y connait rien n’étant que « directeur de l’Observatoire du nucléaire »
                      je ne parle même pas de ces actionnaires « bobos » qui ont dévalué artificiellement l’action d’EDF à 9€ ... je ne parle même pas d’Areva qui n’est plus côtée ...
                      le nucléaire va mal et bientôt disparaître à cause des écolos ? eh bé ! c’est encore heureux !, non ?

                      • baldis30 17 septembre 2017 16:47

                        @nono le simplet
                        bonjour,

                        comme cela vous ne pourrez plus utiliser 80 % d’électrons « sales » fournis par le nucléaire pour nous illuminer de la profondeur abyssale de vos pensées écrites sur ce forum...


                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 07:29

                        @baldis30
                        il ne restera que les poubelles fournies par le nucléaire pendant des siècles smiley 


                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 07:36

                        @baldis30
                        petit rajout :

                        ça doit être désagréable, après avoir passé des années à dénigrer le renouvelable, de se trouver sur la sellette et dans la situation inverse 
                        comme disait ma grand mère : « les mouches ont changé d’âne »

                      • baldis30 18 septembre 2017 10:20

                        @nono le simplet
                        comme c’est marrant ... vous ne vous inquiétez pas des cumuls de déchets stockés à l’air libre sous l’appellation « terrils ».

                         par lessivage et selon la nature des mines dont ils son extraits les « stériles » outre du charbon contiennent du mercure, de l’arsenic, des métaux lourds, de l’uranium, qui bien lavés par les pluies se retrouvent dans toute la chaine alimentaire de la faune ....

                        Allons donc un petit extrait de cours qui vous fera plaisir parce qu’il s’agit d’un terril re-végétalisé pour faire bien dans le paysage alésien ( Rochebelle)  : Un coup de foudre frappe le terril et allume un incendie qui se poursuit en combustion lente, ...... c’est presque classique, .... 

                        Que faites-vous ? on était à la limite d’évacuer plusieurs dizaines de personnes .... 

                        Et à Saint-Eloy les mines , où la combustion est fréquente de plus on se trouve avec une ancienne usine utilisant de l’amiante on fait comment ? Là personne non plus pour donner LA solution ...

                        « Occupez-vous des souris les montagnes accoucheront bien toutes seules. » 

                        C’est l’un des aphorismes essentiels du principe de Peter pour caractériser les gens arrivés à leur niveau d’incompétence et qui dans bien des cas l’ont dépassé par la « sublimation percutante ». 


                      • njama njama 17 septembre 2017 11:29

                        Puisque des défauts dans l’acier ont été détectés, combien ça coûte de refaire la cuve ?
                        rien peut-être ? si le constructeur n’a pas respecté le cahier des charges
                        et s’il faut la refaire pour améliorer la sureté, pas grand chose au final par rapport au coût global de la centrale

                        et combien de temps ça prend pour la fabriquer ?

                        Comme à terme tous les réacteurs ancienne génération seront remplacés par des EPR, il faudra bien en construire côte mal taillée une bonne cinquantaine.

                        alors c’est quoi le problème ?

                        valider cette cuve pour une simple histoire de délai de mise en service de l’EPR ?

                        EPR de Flamanville : le délai règlementaire de mise en service porté à avril 2020

                        https://www.actu-environnement.com/ae/news/delai-reglementaire-mise-service-porte-avril-2020-28697.php4


                        • njama njama 17 septembre 2017 11:38

                          Des défauts de fabrication ça existe, petite boulette ou grosse boulette, question d’échelle, de coûts, de conséquences, ...
                          dans le même genre par exemple les hélices du fleuron national, le porte-avions Charles De Gaulle en cupro-aluminium (89 % de cuivre, 10 % d’aluminium, du fer et du manganèse), d’un diamètre de 6 mètres et pesant chacune 19 tonnes, ...
                          http://www.usinenouvelle.com/...

                           smiley


                          • JMBerniolles 17 septembre 2017 13:26
                            @njama

                            L’ASN a parlé d’anomalies. C’est un terme administratif... non conforme à une norme.

                            Cela s’est immédiatement transformé en défauts. Et pour finir dans la propagande anti nucléaire des médias et des anti nucléaires c’est devenu un « scandale ».

                            Ces anomalies qui se résumaient à une légère déviation de la teneur en carbone 0.3 % contre 0.22 % en moyenne, dans des ségrégations très localisées, et à une résilience légèrement inférieure à une norme hexagonale (plus dure que la réglementation internationale et imposée par l’ASN sans réel background technique) ne mettaient pas en cause la tenue de la cuve primaire de l’EPR. Ce que des calculs et essais décidés à l’été 2015 ont démontré.
                             La résilience n’est d’ailleurs pas le paramètre critique pour la tenue de la cuve primaire. C’est la tenacité et les études et essais ont justement porté sur l’analyse de cette caractéristique mécanique.

                            Nous avons posé, entre autres, la question suivant à l’ASN :
                            Est-ce qu’un forgeron dans le monde (la population est restreinte on pourrait se contenter de parler d’un forgeron japonais) est capable d’assurer une distribution du carbone absolument uniforme sur des pièces telles que les couvercle et fond de cuve primaire de l’EPR ?

                            La réponse est évidemment non.






                          • njama njama 17 septembre 2017 14:20

                            @JMBerniolles

                            anomalies ...
                            dans la sémantique de l’euphémisme, c’est bien choisi, ça banalise et minimise

                            Je ne suis pas compétent sur ces questions de fonderie, mais si je me réfère au cas des hélices du Charles De Gaulle, les ingénieurs, le bureau technique, les ouvriers etc... tous certainement très consciencieux (j’espère et j’imagine) étaient sûrs d’eux, de la théorie, des calculs, mais ... à la pratique le défaut s’est manifesté

                            « Nous avons refait tous les calculs, il n’y a pas de défaut de conception. Le problème provient de la coulée », affirme-t-on à la DGA. (id source même article)

                            c’est peut-être très complexe d’avoir une homogénéité dans le refroidissement des pièces qui sortent de fonderie ... d’où ces « anomalies » difficilement prévisibles dans le cas de prototypes

                            s’il n’était le coût certainement important de la fabrication de cette cuve, ce n’est somme toute qu’un banal problème purement technique, devenu un pataquès humain (pour des raisons financières et/ou de délais) dans lequel chaque partie (dont l’auteur de l’article) légitime à juste titre ses positions


                          • CoolDude 17 septembre 2017 14:45

                            @JMBerniolles

                            Ces anomalies qui se résumaient à une légère déviation de la teneur en carbone 0.3 % contre 0.22 % en moyenne...

                            Celle là est magnifique ! 1 millions de % de mauvaise foi comme dit l’autre...

                            Résultat :
                            La cuve n’est capable que de tenir que la moitié des contraintes, des efforts. On passe de 60 joules à 30 joules de résilience aux chocs ! En gros, elle perd énormément en élasticité, etc... Ce qui a des conséquences très grave.

                            Et oui... Passer de 0.3% à 0.2% de carbone dans l’acier à des effets énormes et je suis sur que vous le savez !

                            C’est une non conformité !

                            En aéronautique, ça ne passe pas. Et ça représente au max. des centaines de morts et quelques dizaines de millions d’Euros.

                            Une rupture de la cuve primaire d’une centrale nucléaire, c’est combien de morts et combien de milliards ?

                            Sinon pour finir et je pense que c’est important, j’aimerai savoir pour qui vous travaillez, histoire de savoir si il n’y a pas de conflits d’intérêts car il est clair que votre discours est completement biaisé.


                          • CoolDude 17 septembre 2017 15:44

                            @JMBerniolles

                            Nous avons posé, entre autres, la question suivant à l’ASN :Est-ce qu’un forgeron dans le monde (la population est restreinte on pourrait se contenter de parler d’un forgeron japonais) est capable d’assurer une distribution du carbone absolument uniforme sur des pièces telles que les couvercle et fond de cuve primaire de l’EPR ? La réponse est évidemment non.

                            Et comment faisait-on avant ?

                            On faisait aussi des cuves non-conforme à la chaîne ?

                            La réponse exacte est :
                            Les nouvelles méthodes d’élaborations de la cuve employé par Areva ne fonctionnent pas. Il faut donc que soit encore amélioré leur process avec quelle celle-ci soit exploité... Ou il faut revenir à ce que l’on savait faire avant.

                            On ne va pas prendre le risque d’un accident nucléaire pour couvrir les investissements* techniques malencontreux de Areva.

                            * : Et il en a eut d’autre bien pourri aussi dans d’autre domaine...


                          • JMBerniolles 17 septembre 2017 20:25
                            @CoolDude

                            Blabla....  votre discours traduit une ignorance qui serait gênante pour quelqu’un de moins inféodé à une idéologie sectaire. 

                          • JC_Lavau JC_Lavau 17 septembre 2017 23:41

                            @CoolDude. Crois-tu que je vais te donner une bonne note en métallurgie ? 

                            Citations : « La cuve n’est capable que de tenir que la moitié des contraintes, des efforts. On passe de 60 joules à 30 joules de résilience aux chocs ! En gros, elle perd énormément en élasticité, etc... »

                            Tu n’oublieras plus de définir ce que toi tu appelles « élasticité ». On va rigoler.
                             
                            Tu n’oublieras plus de préciser aux lecteurs non métallurgistes quel est l’effet de teneurs en carbone dans le domaine 0,2 % à 0,3 % sur la limite élastique d’un acier, voire, si tu es courageux sur les modules élastiques. Toi tu n’en sais visiblement rien, mais eux non plus. 
                             
                            Tu n’oublieras plus de leur expliquer la différence entre la résilience et les autres valeurs mécaniques testées et définies.

                            Tu n’oublieras plus de nous rappeler à quelle température fonctionne normalement cette cuve de réacteur. Ni ce qu’il en résulte sur la montée des dislocations et le fluage au long cours, et l’égalisation plastique des contraintes. 
                             
                            Tu n’oublieras plus de rappeler avec quelle vitesse le recuit permanent répare les lacunes produites par l’irradiation, et comment évolue la mécanique de la rupture sous température et irradiations.

                            Merci d’avance !

                          • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 09:10

                            @JMBerniolles
                            Blabla.... votre discours traduit une ignorance qui serait gênante pour quelqu’un de moins inféodé à une idéologie sectaire. 

                            0.022% de carbone est la frontière pour le changement de nature de l’acier. A 0.022% ça reste un acier, mais un acier extra doux, que l’on utilise généralement pour des carrosseries de voiture ou certaines charpentes. 
                            Au dela de 0.022 en rentre dans le domaine des acier ferritique peu résistant à la corrosion mais résistant au pression.
                            Relisez votre diagramme fer carbone

                          • JMBerniolles 18 septembre 2017 10:18
                            @Trelawney

                            Excusez moi, vous vous trompez complètement là.
                            A 0.22 % et 0.3% le carbone reste libre dans l’acier. C’est dire qu’il peut migrer lors des opérations de forgeage et qu’il se trouve aux joints de grains. D’où des ségrégations dans les pièces lourdes forgées.

                            Cette très légère déviation ne fait pas changer la nature de l’acier. Il faudrait une proportion plus grande de carbone. Je crois que c’est de l’ordre de 3%.


                          • baldis30 18 septembre 2017 10:23

                            @Trelawney
                            les aciers pour les voitures avec un certain pourcentage de plomb ....


                          • aimable 18 septembre 2017 11:05

                            @Trelawney
                            pour le calcul du coefficient de sécurité mini de la cuve en fonction de la pression maxi , l’épaisseur maxi sera en fonction du coefficient de sécurité optimum retenu qui souvent est de 5 et parfois 10, mais je n’ai pas connaissance du coefficient retenu


                          • Trelawney Trelawney 18 septembre 2017 11:23

                            @JMBerniolles
                            3% ce n’est plus de l’acier mais de la fonte. La limite étant 2.1%.

                            En dessous de 0.07% on a du fer (la tour Eiffel, les fer à chevaux etc,) entre 0.07 et 0.22 on a les aciers bas carbones. Et 0.22 à 2.1 on a les aciers (plus il y a de carbone plus ils sont cassants et la température de fusion est importante
                            En suite on y ajoute des alliage (Chrome Nyckel etc) pour les rendre moins sensible à la corrosion 

                            Pour ce qui est du plomb (température de fusion autour de 350°) s’il rentre dans la composition d’un métal il sera vaporisé bien avant. Il peut servir comme « poudre de perlinpinpin » pour stabiliser la couler, comme le platre ou la chaux mais ne rentre pas dans la composition du métal.

                            Entre 0.3 et 0.22 c’est un écart extrêmement important pour une pièce de forge. Si c’est local et localisé, on peut toujours utiliser la pièce mais réduire sa durée de vie.

                            Lorsqu’au bout de 5 ans vous devez changer la pompe de votre chaudière à gaz parce que le carter de cette pompe a un défaut de coulée, vous serez le premier à dire que votre chaudière est de la camelote et que vous n’achèterez plus cette marque

                          • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 11:25

                            @CoolDude : « j’aimerai savoir pour qui vous travaillez ». J’aimerais savoir pour qui travaille Stéphane Lhomme.


                          • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 11:45

                            @JMBerniolles. Nous ne sommes renseignés ni sur les autres éléments de l’alliage, ni sur la température de travail de la cuve. C’est gros.

                             
                            J’ai r’ouvert mes livres de cours. Tous les exemples concernent des aciers très peu alliés. Effectivement à 0,2% carbone la perlite est en îlots dans la ferrite.
                            A 0,37 % elle représente 35 à 40 % de la surface vue par le microscope de métallographie.
                            De 0,2 à 0,3 % C, la résistance à la traction augmente de 35 à 45 daN/mm², et l’allongement à rupture descend de 45 % à 27 %. Moyennes sur le diagramme d’un acier au carbone non autrement spécifié.

                            Toutes ces valeurs furent mesurées à froid, et sont peu représentatives des conditions de travail d’une cuve de réacteur. Or la température du palier eutectoïde est de 723°C.
                            Aucun renseignement non plus sur la pression de fonctionnement. Foutage de gueule.

                          • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 11:47

                            @Shawford. Oui, la guerre de religion, mais qui finance la guerre de religion ?


                          • JMBerniolles 18 septembre 2017 12:30
                            @JC_Lavau


                            Merci pour ces précisions .

                            Cette affaire n’est ni scientifique, ni technique mais totalement politique.

                            Cela marche très bien. Une armée d"’anti nucléaires se sont transformés en hyper spécialiste de la métallurgie....

                            Oui, il y a d’autres éléments que le carbone qui, aux joints de grains, peuvent avoir une action nocive sur la propagation de fissures, notamment sous irradiations.

                            Enfin, les flux neutroniques dans la composante > 100 kev ne sont pas très importants sur les couvercle et fond de cuve primaire. 


                          • JC_Lavau JC_Lavau 19 septembre 2017 00:33

                            @JMBerniolles. Précisions à http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-centrales-nucleaires/cuves-reacteurs/Pages/2-caracteristiques-conception-fabrication-contrele-cuves.aspx#.WcBIUlfJyUl

                            L’eau entre à 290°C, ressort vers 325°C.
                            D’après l’expérience, le recuit intervient peu dans ces conditions, bien moins que les endommagements par irradiation.
                            A chaque arrêt complet, des éprouvettes intérieures sont prélevées, puis passées en essais mécaniques.
                            Le mode de soudage n’est pas précisé dans le document.

                          • mimi45140 20 septembre 2017 00:24

                            @JMBerniolles

                            Monsieur, je ne suis pas comme vous spécialiste du nucléaire mais si je ne sais pas si une chose est dangereuse ou pas, je cherche à m’assurer et bizarrement cette chose qui n’est en rien dangereuse mon assureur immobilier ne veut pas me l’assurer , je ne comprend pas lui qui est si prompt pour m’assurer sur tout,là comme par hasard il est réticent comme c’est bizard. Je dois vraiment rien y comprendre.

                          • njama njama 17 septembre 2017 11:50

                            Nicolas Hulot aura disparu de son ministère avant même qu’un réacteur soit arrêté, car pourquoi Macron réussirait là où ni Sarkozy, ni Hollande n’ont réussi à fermer Fessenheim

                            « Sauvons le climat » est pour le nucléaire à fond la caisse ( émissions de CO2 très faibles) ...

                            Oser le nucléaire pour trouver la solution aux problèmes climatiques !
                            [.........]
                            Un fort développement du nucléaire permet par contre de maintenir la consommation d’énergie à un niveau raisonnable, de stabiliser la concentration de CO2 dès 2060, de réduire considérablement sinon de supprimer les besoins de stockage de CO2, et le recours aux combustibles fossiles plusieurs décennies avant la fin du siècle.

                            SLC appelle donc nos politiques à tabler sur les succès de la France dans le développement de technologies de production d’électricité sans émissions de CO2 pour tracer une voie efficace dans la lutte contre le réchauffement climatique.

                            http://sauvonsleclimat.typepad.fr/le_blog_de_lassociation_s/2014/11/oser-le-nucl%C3%A9aire-pour-trouver-la-solution-au-probl%C3%A8me-climatique-.html

                            gros dilemme ! non ? le réchauffement climatique ou le nucléaire ? les écolos vont boguer ... et peut-être s’étriper


                            • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 12:56

                              @njama : « le réchauffement climatique »... Compte là dessus et bois de l’eau claire !


                            • njama njama 17 septembre 2017 12:00

                              Nucléaire : EDF veut remplacer tous ses réacteurs par des EPR


                              EDF projette un renouvellement du parc nucléaire français actuel, qui devrait se traduire par le déploiement à terme de « plusieurs dizaines » de réacteurs EPR NM (nouveau modèle), avec le soutien éventuel de partenaires extérieurs, a déclaré vendredi son PDG.

                              « A partir de 2028, 2030, ce n’est pas une science exacte, nous allons commencer à installer en France des EPR nouveau modèle. (...) Et puis en 2050, 2055, on n’aura plus de (réacteurs de) la génération actuelle. On aura les EPR NM : on en aura 30, 35 ou 40. On aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel », a précisé Jean-Bernard Lévy.
                              ...
                              Avant de commencer à renouveler son parc nucléaire, EDF prévoit d’investir environ 50 milliards d’euros pour prolonger jusqu’à 60 ans la durée de vie de la plupart de ses 58 réacteurs actuels, répartis dans 19 centrales.

                              http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/10/23/nucleaire-edf-veut-remplacer-tous-ses-reacteurs-par-des-epr

                              Il serait étonnant que ce gouvernement retournerait sa culotte sur le nucléaire, aussi il est déjà évident que la politique se mettra au diapason des projets de EDF ... les EPR se vendront à l’exportation comme les centrales classiques ...


                              • baldis30 17 septembre 2017 16:53

                                @njama
                                « Il serait étonnant que ce gouvernement retournerait »

                                 en attendant je ne saurais vous rappeler une règle de grammaire voulant que pour une principale au conditionnel présent on utilise ensuite l’imparfait du subjonctif....


                              • Matlemat Matlemat 17 septembre 2017 16:56

                                @Baldis30, les Luxembourgois ne veulent simplement pas la fin de leur pays en cas de catastrophe nucléaire à leur frontière, les pays sans nucléaire se débrouillent très bien. J’ajouterai que la France prends un risque incalculable, en cas de catastrophe c’est fini le tourisme première destination mondiale et fini la gastronomie et le champagne réputé dans le monde entier.


                                • baldis30 17 septembre 2017 20:50

                                  @Matlemat
                                  meuh oui ....

                                  Excitez la peur ! .... un certain propagandiste fit de même en Allemagne pendant des années ...

                                  N’avez vous pas peur de perdre aussi l’huile d’olives de Manosque, les moutons de pré salé ...

                                  Le premier risque que vous prenez c’est que votre pays n’existe plus, ou qu’il existe encore modèle juin 1940 .... puis novembre 1942 lorsque les moindres centrales françaiseS voyaient leurs productions détournées jusqu’en Allemagne 

                                  Vous remplacez l’électricité d’origine nucléaire par quoi ?

                                  Avec la même qualité de service .. , avec la même tenue en fréquence ...

                                  Une petite question : votre machine à laver le longe lorsqu’elle démarre quelle puissance appelle-t-elle ? Et comment fait-on pour ne pas gêner les voisins ? 

                                  Je reconnais que c’est une mauvaise question parce que vous allez au lavoir communal après avoir fait bouillir votre lessiveuse avec des produits pour le feu ... du bois ... c’est écologique ... c’est bucolique et Virgile s’extasierait ....


                                • Matlemat Matlemat 17 septembre 2017 17:00

                                  Le projet EPR a déjà pris assez de retard et de milliards d’euros de dépassements pour tout casser et remonter à zéro. Je ne les vois pas reconnaître un tel échec qui signifierait la véritable faillite.


                                  • Matlemat Matlemat 17 septembre 2017 17:12

                                    @JMBerniolles , c’est bien ce que je dis, jamais la faute du nucléaire donc, et les allemands sont sous les vents dominants d’ouest et seront directement touchés par ce qu’il se passe en France. On a pas le droit de prendre des risques pour nos voisins.


                                    • JMBerniolles 17 septembre 2017 17:59

                                      @Matlemat

                                      Pour l’instant ce qui est rejeté dans l’atmosphère ce sont les suies et aérosols de l’exploitation du charbon sale en Allemagne. Un des résultats du gros fiasco de l’énergiwende dans ce pays. Notre censure médiatique interdit de dire que cette pollution nous touche. Notamment à Paris par moments. .


                                    • baldis30 17 septembre 2017 20:56

                                      @Matlemat
                                      Etes-vous bien sûr que les Allemands n’ont pas fait prendre des risques à la France lors de l’épisode Tchernobyl.....

                                       En êtes vous bien sûr .... êtes vous bien sûr qu’il n’y a pas eu de lâchers intempestivement volontaires (1) de choses qui dérangent ..... En êtes vous bien sûr .....

                                       (1) variante sémantique de « à l’insu de mon plein gré »


                                    • chantecler chantecler 18 septembre 2017 08:39

                                      @JMBerniolles
                                      C’est exact .
                                      L’Allemagne a beaucoup investi dans les énergies propres mais de mémoire ça ne dépasse pas 40 % de la production électrique .
                                      Mais elle utilise des mines de charbon à ciel ouvert pour la grosse production (avec des machines énormes qui remontent le charbon et tue les villages qu’elles traversent et je suppose qu’elle composera fermement avec le gaz russe .
                                      Maintenant sur ce défaut de cuve je ne suis pas compétent .
                                      Tout ce que je sais c’est que ces dernières centrales EPR coûtent excessivement cher d’autant que nous avons signé des contrats stricts d’installation à l’étranger et je ne pense pas que nous sommes dans les délais ...
                                      Il a peu , 3 semaines environ , il y a eu une émission sur l’Allemagne d’aujourd’hui sur ARTE qui se dénommait : « un jour en Allemagne » , dont j’avais donné le lien dans un de mes commentaires :
                                      http://www.tv-replay.fr/un-jour-en-allemagne/
                                      Mais pour l’instant il n’est plus en ligne .


                                    • JMBerniolles 18 septembre 2017 12:47
                                      @chantecler

                                      Si vous croyez tout ce que vous dit Arte vous n’allez pas vous en sortir.

                                      Au-dessus d’une proportion de l’ordre de 30% de courant intermittent la stabilité du réseau électrique est mise en cause. Une des choses les plus absurdes dans la démarche allemande est qu’ils utilisent des réacteurs nucléaires, notamment à la centrale de Biblis, pour garantir le réseau contre l’intermittence. L’Allemagne n’a pas du tout abandonné le nucléaire, mais l’a réduit et remplacé par le charbon sale et le gaz naturel. 

                                      Tout le monde en déduit, saufs les anti nucléaires primaires, que seul le gaz peut remplacer le nucléaire pour la production d’électricité dans nos conditions actuelles.

                                      Les EPR chinois à Taishan, dont les cuves ont été forgées par Areva, vont bientôt démarrer. Ils constituent la référence pour les chantiers des EPR prévus en Angleterre
                                      Dans des conditions normales ( je dirai que cela implique aussi que l’on construise des réacteurs nucléaires dans des pays où les autorités ne sont pas anti nucléaires ce qui est le cas chez nous depuis des décennies) le prix du MWh de l’EPR se situe au niveau de 70 à 90 euros. Là dedans il y a une bonne partie due au poids d’une sûreté renforcée. 


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 13:17

                                      @chantecler.  Arte, c’est le truc dirigé par BHL, l’intox est son métier.

                                      Mais attention hein ! Ça fait Kulturel !
                                       
                                      Les neutrinos gonfleurs qui feraient gonfler la Terre, voire d’autres planètes : Arte l’a fait voici dix ans, février 2007.
                                       
                                      Anne Dambricourt et le « dessein intelligent », Arte l’a fait.
                                       
                                      Umberto Majorana a disparu en Sicile, donc la caméra a drôlement raison de nos balader sur les vagues, sur les vagues, sur les vagues, sur les vagues... Arte l’a fait. Pas un mot sur les travaux du regretté physicien.
                                       
                                      « Les aiguilles de la montre qui tournent, ça n’est pas du temps, c’est de l’espace », Michel Serres et Arte l’ont fait, avec des airs vachement inspirés en médaillon en bas à droite, sur bruitage de « harmonie des sphères ».
                                       
                                      Les pères à qui on a volé les enfants et tout le reste, et qui osent protester, c’est rien que des punaises masculinistes ! Arte l’a fait, le 22 mars 2005. Sous la direction de qui ?
                                       
                                      Ja ! Kolossalement Kulturel !

                                    • JMBerniolles 17 septembre 2017 18:29

                                      Bon. Revenons au centre du problème. La justice a été saisie et s’est apparemment déclarée compétente. Est-ce que l’on croit vraiment qu’un jugement en référé va arrêter le chantier de L’EPR ? Bien que l’on puisse s’attendre à tout avec la justice cela me paraît impossible. D’autant qu’il existe des recours.

                                      De la part d’une minorité d’activistes c’est l’entretien d’attaques contre L’EPR dont ils savent qu’elles sont reprises et amplifiées par nos médias anti nucléaire. . Pourquoi nos médias contrôlés par le système sont-ils anti nucléaire ? Tout simplement pour favoriser le développement d’une bulle financière extrêmement juteuse autour des courants éolien et PV.

                                      Au passage on notera qu’il est établi que les investissements privés dans ce domaine permettent aussi de recycler de l’argent sale.


                                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 07:51

                                        @JMBerniolles
                                        il devient évident que, quand on utilise l’argument d’un complot maffio-politico-médiatico-écologiste, on est au bout du rouleau de l’argumentation smiley


                                      • JMBerniolles 18 septembre 2017 10:21
                                        @nono le simplet

                                        C’est plutôt simpliste... l’action judiciaire compense un manque de mobilisation....  
                                        Je ne pense pas qu’une quelconque argumentation rationnelle puisse ébranler vos certitudes idéologiques...  

                                      • baldis30 18 septembre 2017 10:29

                                        @nono le simplet
                                        En ce qui vous concerne je pense que vous avez été déçu qu’EDF ou la SNCF ou AREVA ou FT ne retiennent pas votre candidature à un emploi avec ce seul motif bien connu dans un très grand corps de la Nation (de la Nation ! pas de l’Etat !) « inadaptation aux structure sociales collectives »


                                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 10:56

                                        @JMBerniolles

                                        « ...on puisse s’attendre à tout avec la justice...minorité d’activistes...reprises et amplifiées par nos médias anti nucléaire ...médias contrôlés par le système ...investissements privés ...recycler de l’argent sale »
                                        aurais je mal résumé ce commentaire un peu plus haut ? smiley
                                        c’est vrai que c’est un peu « simpliste » smiley

                                      • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 10:57

                                        @baldis30 ou l’art de répondre à côté de la plaque

                                         smiley

                                      • baldis30 18 septembre 2017 20:49

                                        @nono le simplet

                                        vous n’avez aucun argument ... autrement dit vous êtes vide .... certes le cardinal du vide c’est un puisqu’il contient l’ensemble vide mais pour répondre au vide faudrait-il encore que l’on sût ce qu’est le vide . toutefois avec votre prose je commence à comprendre ce que peut-être le vide bien au-delà du vide sidéral ....


                                      • Matlemat Matlemat 17 septembre 2017 19:37

                                        @JMBerniolles, quand il s’agit de charbon votre fibre écologique se réveille. Vos arguments sont un peu légers, il ne s’agit pas de remplacer le nucléaire par du charbon mais pas du renouvelable et des économies d’énergie.


                                        • JMBerniolles 17 septembre 2017 20:21
                                          @Matlemat

                                           Vous n’avez pas encore compris que l’on ne peut pas remplacer, aujourd’hui et pour assez longtemps encore, le nucléaire par l’éolien et le PV pour produire de l’électricité.

                                          Quant aux économies d’énergie, sur la consommation électrique, regardez l’évolution de la consommation d’électricité en Allemagne... Rappelons qu’il doivent la diviser par deux, sur la base de 2008, dans peu de temps.

                                          On vous fait gober vraiment n’importe quoi.... les allemands remplacent leur nucléaire qui produit encore de l’électricité et contribue à l’équilibre du réseau, par le charbon.... 



                                        • baldis30 17 septembre 2017 21:09

                                          @Matlemat
                                          Une entreprise qui n’aurait aucun effort extrême pour économiser l’énergie depuis 1973 serait depuis longtemps en liquidation judiciaire ...

                                          Passons au charbon , l’archétype des problèmes charbonniers c’est la mine de Centralia. 

                                          Toutefois il y manque : le lessivage des terrils, la teneur de stériles stockés en arsenic ( un puissant insecticide naturel, certes un peu fort ), en mercure ( pour l’étage stéphanien) ; en émission de radon, en teneur en uranium ..., en métaux lourds ... On peut d’ailleurs laver le charbon ce qu’on pratique encore... pas grave on mesure la teneur de certains poissons en mercure plutôt que e contrôler l’eau utilisée ....

                                          Avez vous eu la curiosité de plonger un scintillomètre dans des cendres de charbon .... ?

                                          Pour le vent vous avez raison d’ailleurs depuis longtemps je propose que l’on installe des éoliennes solides devant ou derrière les T.G.V. pour récupérer l’énergie et la réinjecter dans les réseaux ... Génial n’est-ce pas .... !


                                        • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 11:13

                                          @JMBerniolles
                                          « on ne peut pas remplacer, aujourd’hui et pour assez longtemps encore, le nucléaire par l’éolien et le PV pour produire de l’électricité. »

                                          le « pour assez longtemps encore » marque un progrès louable smiley
                                          pour le reste, pas grand monde dit le contraire ...c’est manquer totalement d’objectivité ou d’honnêteté que de résumer la question de cette manière.

                                          0% de nucléaire et de fossile et 100 % de renouvelable c’est une vision à long terme qui demandera de gros efforts, c’est certain, mais possible ne serait ce qu’avec les technologies actuelles et ce n’est certainement pas en construisant des EPR qu’on y parviendra smiley

                                          c’est seulement une question de volonté politique et citoyenne 



                                        • JMBerniolles 18 septembre 2017 12:57
                                          @nono le simplet

                                          Vous ne comprenez pas le fond des chose :

                                          Il s’agit de la mise au point industrielle d’une stockage d’électricité de masse.....  C’est à dire que ce n’est pas demain la veille. Il y a une chose que la plupart des gens ignorent et que les médias se gardent bien d’éclairer, c’est que les inerties dans le domaine de l’énergie se comptent en plusieurs dizaines d’années. Par exemple la mise au point industrielle des réacteurs nucléaires à sels fondus, pouvant utiliser le Thorium par exemple, prendrait au moins 40 ans.

                                        • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 13:23

                                          @nono le simplet. Un scientologue ou un témoin de géotruc ne sont pas plus crédules que toi, totalement embrigadé par ta secte aux ordres de l’étranger.


                                        • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 14:35

                                          @JMBerniolles
                                          « la mise au point industrielle d’une stockage d’électricité de masse »


                                          mais si, mais si, on sait faire smiley il y a même plusieurs solutions autres que les batteries, mais je ne ferai pas l’affront à un « scientifique » de les énumérer 

                                          mais comme pour l’agriculture, il faut revoir les choses à une dimension « humaine » mais ça veut dire la fin d’un monopole smiley

                                          rien de plus idiot que de vouloir couvrir le Sahara de PV pour alimenter l’Europe
                                          le Renouvelable n’a pas et ne peut pas avoir de solutions dans le gigantisme ...

                                          et pour ce qui est de l’inertie c’est absolument exact mais uniquement pour le nucléaire, la technologie EPR est d’ailleurs de conception assez ancienne ...

                                          le renouvelable n’a pas ces problèmes, encore qu’en France les délais de construction sont très longs pour des raisons administratives ... 
                                          sans parler bien sûr du démantèlement et du risque environnemental smiley 

                                        • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2017 14:39

                                          @JC_Lavau
                                          cher JC, comme Baldi30, tu réponds à côté de la plaque ...

                                          chez moi on appelle ça « taper en touche » smiley 

                                        • JMBerniolles 18 septembre 2017 15:20
                                          @nono le simplet

                                          On sait faire, on peut le faire, il n’y a plus qu’à le faire....   

                                          On se demande pourquoi les allemands n’ont pas mis ces solutions en œuvre, ce qui leur éviterait de balancer en urgence leur surplus ponctuel de courant d’origine incontrôlée sur le réseau connecté européen. Cela soulagerait beaucoup les polonais notamment.. ainsi que le marché européen du courant électrique plombé par ce courant à prix négatifs.

                                          Votre baratin ne convainc que vous même. Vous faites partie d’une minorité, les anti nucléaires primaires.

                                          Moi aussi j’ai pleinement conscience de faire partie d’une minorité. Je défends notre électronucléaire et son industrie parce que c’est vital pour notre pays. Nous sommes une minorité d’experts à le faire.

                                          Et on ne peut défendre ce domaine scientifique et technique qui constitue une richesse nationale crée par nos savants et techniciens, qu’avec des arguments sérieux. Nos protestations et nos textes de défense sont censurés férocement par les médias mainstream.

                                          Malgré tout à la longue le discours formaté des anti nucléaires, bâti sur des arguments faux, des manœuvres politicienne comme ce recours à la justice, ponctué d’actions commando menée par Greenpeace s’essouffle. La seule chose qui bride l’essor de l’électronucléaire dans le monde, où la France aurait pu prendre une place majeure, c’est la terrible récession économique qui résulte de l’extension du système néo libéral

                                          Les nuls qui nous gouvernent parle de sanctions contre la Russie. La liquidation de notre électronucléaire laisse le champ libre à ce pays pour la vente de réacteurs nucléaires à l’Iran, à l’Egypte, demain au Vietnam .... Avec un certain nombre d’idiots utiles c’est la destruction de notre pays qui est mise en œuvre. 



                                        • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 2017 18:15

                                          @nono le simplet, le roi du YAKA.


                                        • baldis30 18 septembre 2017 20:56

                                          @nono le simplet

                                          les allemands sont l’exemple fondamental de bien des nostalgiques de la soupe de pois cassés, des rutabagas, des lentilles bourrées de petits cailloux et des topinambours mal cuits ! et des délestages de fourniture d’électricité qui ont duré quelques années après la guerre ...

                                          ils ont le même désir de faire marcher la population au pas de l’oie, leur chef devant et ont adopté la couleur verte par souvenir ému du vert-de-gris ... très présent rue Lauriston ...


                                        • nono le simplet nono le simplet 19 septembre 2017 05:32

                                          @JMBerniolles
                                          il est bien entendu que TMI, Tchernobyl et Fukushima sont des arguments totalement irresponsables smiley


                                        • nono le simplet nono le simplet 19 septembre 2017 05:37

                                          @baldis30
                                          pas facile avec ce genre de com de s’auto proclamer compétant et de déconsidérer les autres smiley


                                        • baldis30 19 septembre 2017 08:41

                                          @nono le simplet

                                          chiche que devant un jury on fasse la comparaison entre TES connaissances supérieures et ma nullité .... 


                                        • biquet biquet 17 septembre 2017 19:52

                                          « L’Observatoire du nucléaire a donc déposé devant la justice un référé pour interdire à l’ASN de valider la cuve de l’EPR »
                                          S’il s’agit d’un référé, cela n’a aucune chance d’aboutir car en référé on ne juge pas sur le fond, il faut qu’il y ait faute manifeste et surtout INDISCUTABLE.


                                          • JMBerniolles 17 septembre 2017 20:42
                                            @biquet

                                            Présenter de cette manière cela veut dire que l’Observatoire du nucléaire, un nom pompeux pour une officine anti nucléaire, demande à ce que la justice empêche l’ASN de faire son travail.

                                            Cette action n’est pas faite pour aboutir mais pour assurer un coup publicitaire.
                                            Le but est aussi d’être relayé par les médias anti nucléaire. 

                                          • Ruut Ruut 18 septembre 2017 07:17

                                            Dans le Nucléaire, le point commun c’est Responsables jamais coupables ni jamais condamnés, alors pourquoi feraient il correctement leur job ?

                                            C’est toujours la faute a pas de chance c’est juste écœurant.


                                            • baldis30 18 septembre 2017 10:30

                                              @Ruut
                                              on attend que vous fassiez preuve de vos compétences ...


                                            • njama njama 18 septembre 2017 12:22

                                              bon alors, combien ça coûte de refaire la cuve ?
                                              et combien de temps pour la fabriquer ?

                                              si ça peut mettre tout le monde d’accord ...


                                              • JMBerniolles 18 septembre 2017 12:52
                                                @njama


                                                Cela ne concerne que les couvercle et fond de cuve primaire. 
                                                De toute manière l’ASN a demandé des changements de couvercle sans doute à une période de 10 ans.... C’est une mesure sans justificatif technique qui va coûter quelques centaines de millions d’euros sans doute. Mais moins que l’équipe de foot du PSG !


                                              • njama njama 18 septembre 2017 13:09

                                                @JMBerniolles

                                                quelques centaines de millions d’euros sans doute

                                                Je n’ai pas lu le cahier des charges, mais à ce prix là beaucoup s’installeraient chaudronniers, non ?
                                                Je disais ça dans le sens où ces cuves EPR vont être fabriquées en série, une quarantaine pour la France dans les 20 ou 30 années à venir pour remplacer le parc nucléaire vieillissant, et plus si ventes à l’étranger de cette nouvelle technologie
                                                celle qui pose litiges est un prototype de même que l’étaient les hélices du Charles De Gaulle

                                                 


                                              • JMBerniolles 18 septembre 2017 15:28
                                                @njama

                                                Beaucoup n’ont pas la capacité d’être forgerons pour ce type de production.
                                                La métallurgie, un peu comme la cuisine, a un côté semi-empirique.

                                                Nul doute que la sidérurgie et les forges de Schneider avait une très haute capacité technique.... 
                                                Nos gouvernants vendent et liquident tout cela.

                                                Une conséquence immédiate est que la France ne peut plus maintenir son niveau de protection sociale. Cela serait bien que ceux qui vont manifester, dont je serai d’ailleurs, contre les ordonnances liquidatrice de notre droit du travail aient conscience de cela. Malheureusement ils sont soumis (mais ils se croient insoumis) à des dirigeants manipulateur dans la ligne Tsipras

                                              • Matlemat Matlemat 19 septembre 2017 07:10

                                                @baldis30 et JMBerniolles, ce n’est-ce pas parce qu’on a fait l’erreur de tout miser sur le nucléaire qu’il faut continuer la fuite en avant. Bien sûr qu’on ne supprimera pas du jour au lendemain l’électricité nucléaire en France même avec la meilleure volonté du monde. Je ne joue pas sur les peurs mais statistiquement vu les catastrophes passées par rapport au nombre de centrales en France, le risque est très élevé.


                                                • baldis30 19 septembre 2017 08:56

                                                  @Matlemat
                                                  bonjour,

                                                  personne n’a jamais nié qu’il y avait des dangers avec le nucléaire .... mais vous faites quoi pour ne pas retourner à l’âge de la pierre taillée ?

                                                  Vous exploitez le charbon ... magnifique les stocks reconnus sont pour 10.000 ans ... avec tout ce que cela comporte de libération de CO2, de vapeurs arsenicales , de mercure, de produits radioactifs dont du radon, directement du charbon ou des terrils ...

                                                   Quant au pétrole et autres hydrocarbures je vous renvoie à la carte journalière des séismes d’origine anthropique entre Wichita au nord et Oklahoma city au sud ( par l’USGA en cherchant Latest earthquake) .

                                                  De plus explorez la séismicité anthropique liée à l’exploitation de Lacq ... gros avantage elle est PUBLIQUE .... 

                                                  L’immense stupidité politicienne jospinienne a été d’arrêter Superphénix sans chercher à comprendre .. le surgénérateur russe fonctionne à merveille.... Avec le stock connu d’uranium c’est pas 10.000 ans mais bien plus, outre l’extraction de l’uranium de l’eau de mer ...

                                                   Evidemment on ne peut pas confier le nucléaire à n’importe qui faisant n’importe quoi .... et j’ai personnellement approuvé la position de l’ayatollah Khomeiny lorsqu’il déclara « c’est pas fait pour mon peuple »....

                                                   Il n’avait pas les hommes ....

                                                  depuis...... CERTAINS  (suivez mon regard.... outre fleuve) se sont bien chargés de cette partie humaine .... pour leur profit et leur impérialisme .... et leurs essais .....


                                                • Matlemat Matlemat 20 septembre 2017 06:48

                                                  @baldis30, c’est vrai ce que vous dites à propos du charbon pour la production d’électricité c’est loin d’être le top , l’éolien ne pose pas tout ces problèmes, il faudrait couvrir la France d’éoliennes me direz vous ? Nous avons bien implantés 200 000 pylônes haute tension sur le territoire français donc niveau éoliennes on a de la marge..


                                                  • Matlemat Matlemat 20 septembre 2017 12:43

                                                    Comment font ils pour censurer mes réponses ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès