• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réchauffement, problème psychiatrique ou climatique ?

Réchauffement, problème psychiatrique ou climatique ?

Je tiens pour plausible l’hypothèse d’une sorte de folie affectant certains hommes qui se manipulant eux-mêmes, manipulent les gens. Manipule ton prochain comme tu te manipules toi-même ! Telle pourrait être la devise de la Modernité occidentale, avec cet emblématique Savonarole, un homme pénétré de lumière, de bonté, de sagesse paraît-il, mais un homme fou. Qu’entendre par fou ? Une sorte de délire du psychisme qui, par des facultés cognitives supérieures mais désaccordées du réel, finit par imaginer des réalités purement arbitraires, grâce à la puissance de son intelligence qui dysfonctionne tel un missile devenu aveugle et finissant sa course dans un temple. L’Histoire est riche de ses personnages dérangés et autres paranoïaques croyant que le sort du monde dépend d’eux. En ce sens, nous pourrions penser que les agités climatiques, ces énergumènes affolés par le thermomètre, ont été contaminés par la fièvre de la peur de (ou pour) la nature. On en connaît quelques spécimens, de Nicolas Hulot à Yan Arthus-Bertrand, le plus redoutable parce qu’avec son sourire d’outre-tombe et son affabilité légendaire, il trompe sans doute son monde et se met en scène tel un prophète climatique enjoignant à ses ouailles de réduire de dix pour cent les émissions de carbone. Le fétichisme carbonique va de pair avec le fétichisme numérologique. 10/10/10, le jour climatique, le jour où il faut s’engager à réduire de dix pour cent ses émissions. Prenez une calculette et tous les jours, calculez, esclaves du chiffre, névrosés de la climatose aiguë. Je ne suis pas certain que Dieu accepte les superstitieux, les croyances thermiques, les grenouilles du bénitier climatique ou des églises.

Peut-être que la philosophie découvrira le problème majeur lié aux sociétés. L’homme navigue entre raison et folie. La folie est parfois un prix payé pour s’élever vers des connaissances transcendantales. La raison permet se s’y retrouver. Sans la raison, la folie prend le pas. Le plus souvent, la folie est résolue par une névrose irrationnelle, qu’on appelle superstition, rite, culte, observation de lois religieuses. Le ramadan, le carême, le shabbat, longue série des solutions névrotiques d’origine religieuse ayant sédimenté à cause des croyances restées figées. On ne jugera pas. L’homme étant une créature perfectible mais sensible à des tas de virus psychiques qui ne sont jamais naturels mais sécrétés par des individus ou bien fous, ou bien mal intentionnés, sachant tirer un avantage personnel en manipulant les cercles, les populations, les foules. La folie n’est pas seulement le fait des religions. Elle peut être orchestrée par une idéologie, par un pouvoir organisant le culte de la personnalité. C’est arrivé et cela reste en vigueur dans la Corée du Nord. La folie peut conduire à la mort. Que ce soit dans une secte ou bien quand un pouvoir devient fou. Six millions de juifs assassinés. C’est le tarif de la folie idéologique. A ne pas comparer avec Raël et ses quelques centaines d’individus escroqués. La folie n’est pas incompatible avec une vie ordinaire. Beaucoup de fous sont indétectables car ils sont insérés, comme par exemple les témoins de Jéhovah.

Mais comment est-ce possible, d’être fou et de passer inaperçu et même d’être connu et apprécié ? Je ne sais pas comment le DSM-IV a nommé ce trouble connu comme étant le délire en secteur. Cette affection psychique caractérise un délire manifeste chez une personne mais dans un seul secteur de son existence. Par exemple, la jalousie extrême. Le patient atteint de ce trouble s’imagine que sa femme le trompe avec tous les hommes de cette planète. Un regard, un indice, un accro au vêtement, un bout de papier, un retard, tout se prête à alimenter son délire mais lorsque ce même individu est à son travail, en vacance avec ses amis, en société, nul ne perçoit son délire, à moins d’être très très attentif, avec un sens aigu de l’observation. Si ça se trouve, un nombre non négligeable de dirigeants sont affectés de ce trouble. Et aussi les agités du climat qui, tels Yan, entretiennent une névrose climatique auprès des masses en produisant une rhétorique bien huilée sur le danger du gaz carbonique, tout en allant traquer dans les contrées peu visitées des signes d’altération de la nature. Non sans se faire filmer en prédicateur climatique avec quelque autochtone disposé à le suivre dans son délire. Cela ressemble aux missionnaires chrétiens des siècles passés. La climatologie a ses dévots et ses adeptes. Dieu merci, la climatologie n’a pas encore sécrété le Kim Jong du réchauffement. Il faut dire que le citoyen occidental n’est pas forcément prêt à suivre les délires climatologiques. Tout au plus, et comme dans la solution névrotique de la psychose religieuse, l’éco-citoyen accepte les paroles du cardinal Arthus-Bertrand, buvant ses propos comme d’autres récitent le missel. Tout au plus, ce même éco-citoyen laissera sa voiture au garage un dimanche, triera ses déchets, se privera d’un voyage, ce sera son carême, son ramadan, son shabbat.

La folie, une hypothèse, le dérèglement psychique, sans doute un mot un peu fort pour désigner les diverses croyances, superstitions scientistes et autres manipulations. Mais le phénomène est à suivre de près. Peut-être devrions-nous relire ce traité de la folie des masses de Broch, écrit dans une sombre période, évoquant les processus irrationnels. Et nous souvenir des Lumières et de la raison, celle qu’usa Malebranche pour couper court à cette folie de la chasse aux sorcières.


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Papy 30 Papy 30 11 octobre 2010 10:20

    Très bon article qui remet un peu les idées en place dans la psychose environnementaliste qui se développe actuellement.



    • joletaxi 11 octobre 2010 10:23

      Que l’on prépare le bûcher de ce dangereux apostat...oups, pas le bûcher, question CO2.

      Des idées.. ah oui, le gadget qui permet de les exploser, pas bête..


      • joletaxi 11 octobre 2010 10:25

        N’empêche. Bien vu.


        • Scribouille 11 octobre 2010 10:51

          Je ne suis pas assez savante pour dire qui a tort ou raison dans « l’échauffement » de ce débat, mais je constate en effet une certaine folie dans ce qui apparaît comme une nouvelle religion, avec ses intégristes parfois même hystériques.
          Bien que je prenne au sérieux les menaces de désastres écologiques, ce qui me rend méfiante c’est l’enjeu financier qui se profile derrière cette nouvelle vertu.


          • kitamissa kitamissa 11 octobre 2010 10:56

            totalement d’accord avec Dugué .

            un photographe qui se prend pour le messie et un ancien concurrent du Dakar qui viennent nous rabattre les oreilles avec la planète à sauver .....

            deux charlatans pas plus crédibles que les arracheurs de dents des siècles passés !


            • Kalki Kalki 11 octobre 2010 10:56

              L’ironie de l’histoire c’est qu’on en voudra peut être du réchauffement quand on se les gèlera dans une ère glacière : c’est à la fois un mensonge ce réchauffement et une technique marketing politique pour des buts non avoués : et encore plus facilement corruptible donc

              de l’écolo pro réchauffement de gauche a l’écolo transgenre ultra droite : allons bon pourquoi pas : si c’est pour servir le saint de l’écologie

              et l’homme dans tout ca ? C’est la cause de tous les problèmes ? Il faut le moraliser en bon chrétin ?

              La plus grande bêtise que l’homme fera c’est quand il créera quelque chose de mieux que lui : et si il fait cette erreur c’est qu’il mérite sa fin, car il n’aura pas été rationnel.


              • ricoxy ricoxy 11 octobre 2010 10:58

                Les délires très politiquement corrects de la secte écologique ne sauraient abuser que les esprits faibles et les naïfs. Et dire qu’au sommet du COP15, les adorateurs de cette secte ont produit une quantité énorme de CO2. CO2 ou CO15 ?


                • sisyphe sisyphe 11 octobre 2010 11:00

                  Le problème psychiatrique est du côté des dénégateurs, qui s’efforcent de continuer à se masquer les yeux devant la réalité des problèmes écologiques, et, pour préserver leur petit mode de vie bien confortable, et surtout ne pas renoncer à leur stupide surconsommation qui met la planète en danger de plus en plus grave, préfèrent désigner des boucs émissaires ; comme chantait l’autre, « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ». 


                  Problème psychiatrique de dénégation, de refus du réel, d’enfermement doctrinaire, de méthode Coué ; Monsieur Dugué en est le parfait exemple ; toujours, systématiquement à côté de la plaque... aux côtés des lobbyistes pétrochimiques et ultralibéraux, des tenants paranoiaques du « complot réchauffiste » ; quand TOUS les scientifiques mondiaux, un peu sérieux,, et de toutes les disciplines, font le constat avéré, indubitable, incontestable, des effets du réchauffement planétaire, et de ses graves conséquences à venir... 

                  L’hôpital qui se fout de la charité... 

                  • Halman Halman 11 octobre 2010 11:08

                    Tout à fait Sisyphe, les preuves scientifiques du réchauffement s’accumulent, ceux qui voyagent le savent bien.
                    Ceux qui ne voyagent que derrière l’écran du net peuvent s’imaginer n’importe quelle théorie.

                    L’auteur dénonce un comportement qu’il pratique lui même.


                  • JL JL 11 octobre 2010 11:39

                    « La caricature de l’écologiste benêt est Arthus-Bertrand, dont le discours est politiquement vide, moralisateur, mais qui est financé par une grande multinationale (Pinault Printemps La Redoute - PPR). Il n’y a pas de hasard. Si M. Pinault, l’une des plus grandes fortunes de France, finance le film d’Arthus-Bertrand, c’est que ce discours lui convient parfaitement. Il laisse intact ses privilèges, il détourne l’attention. A l’inverse, je serais très étonné que le groupe PPR fasse de la publicité pour notre livre ! »

                    A lire dans cette interview de l’auteur Aurélien Bernier de « Ne soyons pas des écologistes bénêts ».

                    Question : « D’emblée vous vous attaquez au capitalisme néolibéral et au productivisme en estimant, à juste titre je crois, qu’ils sont les responsables du réchauffement climatique. En quoi le capitalisme dominant est-il un danger pour la Planète, et pourquoi est-il devenu, il faut bien l’admettre, le modèle économique de référence ? »

                    Réponse : "

                    La gauche, elle, a trop souvent été productiviste. Mais, à l’inverse du capitalisme qui a besoin du productivisme, le productivisme de gauche est une erreur d’analyse. Dès lors que la satisfaction durable (et j’insiste sur le mot durable) des besoins sociaux est mise au centre des préoccupations, on est nécessairement anti-productiviste. Le capitalisme est donc un système qui porte en lui la destruction de la planète. Il s’est imposé comme modèle de référence par le lobbying et la propagande, en déployant des stratégies redoutables. Le lobbying des grandes puissances financières a permis d’obtenir que les Etats acceptent le libre-échange, c’est à dire la possibilité d’installer la production n’importe où, de la vendre n’importe où et de faire circuler les marchandises et les capitaux sans « entrave », ce qui signifie en fait sans régulation politique. Pour ce qui est de la propagande, le commerce fut d’abord présenté comme un moyen d’instaurer la paix, ensuite de sauver les pauvres et aujourd’hui de protéger l’environnement. Mais les faits démentent ces affirmations. Des guerres surviennent encore, y compris en Europe, les populations non solvables meurent toujours de pauvreté, les écarts entre riches et pauvres s’accentuent et les indicateurs environnementaux (empreinte écologique, émissions de gaz à effet de serre...) se dégradent continuellement."

                    La thèse du CO2 effet de serre n’est qu’une manipulation de plus pour vendre de la géo-ingénierie.


                  • andqui 11 octobre 2010 11:40

                    Ne soyez pas aussi catégorique, aussi péremptoire :
                    - Tous les scientifiques, dites-vous ? Citez vos sources !
                    - Un peu sérieux, dites-vous ? Quels sont vos critères et quelles sont vos qualifications ?
                    - Constat avéré, indubitable dites-vous ? Développez, je vous prie !
                    - Incontestable, dites-vous ? En science, qu’est ce qui est incontestable ? Si c’est incontestable, alors, ce n’est pas de la science (connaissez-vous Karl Popper ?)
                    - Graves conséquences à venir, dites-vous ? Citez, citez et développez s’il vous plait !

                     Affirmer avec véhémence, ce n’est pas démonter. Donnons-nous quelques années et vous verrez que vos croyances s’évanouiront dans l’oubli comme bien d’autres avant elles. Pour le reste, restez calme et pondéré, et s’il vous plait, pas d’attaque ad nominem.


                  • sisyphe sisyphe 11 octobre 2010 12:04

                    Ca va ! 


                    J’ai (et on a ) déjà fourni des dizaines et des dizaines de liens qui montrent les effets indiscutables du réchauffement ; il n’y a que les sots et les dénégateurs pour ne pas en convenir. 

                    Marre d’essayer de convaincre des abrutis qui, de toutes façons, persisteront dans leurs dénis de réalité ; soit par intérêt (lobbyistes des industries pétrochimiques, et ultralibéraux opposés à toute régulation), soit par aveuglement, soit par paranoia (houla ; le grand complot mondial du NWO), soit, surtout, par égoïsme (touche pas à mon confort) borné. 

                    Heureusement, face à cette petite armée d’obtus négationnistes, qui sévit avec virulence sur le web, la majorité des gens, comme le prouvent les résultats des partis écologistes dans le monde (cf les 20% de voix obtenues par la candidate écologiste au Brésil), sont parfaitement conscients de l’urgence des mesures à prendre, et le traduisent dans leurs votes.. 

                    On laissera les troupeaux de dénégateurs obtus continuer à nier la réalité, enfermés dans leurs petits cercles, à la queue leu leu, dans leur dérisoire combat d’arrière-garde... 
                    On peut même vous réserver des serres chauffées au mazout, , si ça vous chante... 

                  • Watson 11 octobre 2010 12:10

                    J’ai vu que tu écrivais des contes pour enfants ?? je confirme...


                  • sisyphe sisyphe 11 octobre 2010 12:26

                    Oui... et ????? 


                    Les enfants sont bien plus conscients que les adultes bornés et dénégateurs, des dommages subis par la terre, ses habitants, sa faune et sa flore, dûs à la pollution et au réchauffement ; ils auraient à vous en apprendre sur la nécessité, justement, de penser à l’avenir, et de tenir une philosophie autre que celle d’après moi le déluge... 

                  • Watson 11 octobre 2010 12:41

                    Et ??? si tu as un cerveau tu doit être capable de comprendre...

                    Pour le reste cela oscille entre grandes idées très généreuses que quasi tout le monde peut partager et ignorance crasse.


                  • Pierre 11 octobre 2010 12:45

                    Sisyphe nous dit  : Problème psychiatrique de dénégation, de refus du réel, d’enfermement doctrinaire, de méthode Coué ; Monsieur Dugué en est le parfait exemple ; toujours, systématiquement à côté de la plaque... aux côtés des lobbyistes pétrochimiques et ultralibéraux, des tenants paranoiaques du « complot réchauffiste » ;

                    Si vous n’êtes pas convaincu avec ce genre d’argument , c’est que vous le serez jamais et que Sisyphe continuera à remonter indéfiniment son rocher en haut de la montagne...

                    On pourrait lui répondre que lui, il est du côté de Bin Laden qui s’est déclaré récemment réchauffiste ultra-convaincu. Mais on ne le fera pas.

                    On se contentera de rappeler, une fois encore, qu’il s’agit simplement d’un débat scientifique comme il y en a eu des kyrielles depuis le début de la science. De fait, beaucoup d’articles publiés sont contradictoires. Les théories ne collent pas avec les observations. On est encore très loin de comprendre comment fonctionne le climat. Ni même de faire un budget énergétique élémentaire : Ce qui rentre = ce qui sort.

                    Et cela c’est le diagnostic de la plupart des scientifiques honnêtes qu’ils soient plutôt réchauffistes ou plutôt climatosceptiques.

                    Le malheur comme le dénonce Dugué, c’est que certains en profitent pour faire passer leurs convictions politiques (et leur profit personnel) en s’imaginant que ça va marcher...D’autres (ou les mêmes) se déclarent prophètes...C’est une constante de l’histoire.

                    Faire le rapprochement avec Big Oil, les ultra-libéraux, les paranoïaques etc.. C’est du vent. Rien que du vent...
                    Comme toujours.
                    Il y a beaucoup de gens (y compris beaucoup de scientifiques) qui n’y croient pas, tout simplement parce qu’ils ne sont pas convaincus. Parce que ce n’est pas convaincant.

                    Allez Sisyphe, vous n’avez pas fini de le remonter, le rocher !


                  • JL JL 11 octobre 2010 12:56

                    Sisyphe, le seul que vous décrédibilisez dans votre entêtement à fustiger ainsi vos contradicteurs, c’est vous-même.


                  • sisyphe sisyphe 11 octobre 2010 12:56

                    Par Pierre (xxx.xxx.xxx.205) 11 octobre 12:45

                    Faire le rapprochement avec Big Oil, les ultra-libéraux, les paranoïaques etc.. C’est du vent. Rien que du vent...


                    Mais bien sûr ! smiley 

                    Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut entendre, et de pire malfaisant que celui qui dénie la réalité, pour la plier à ses désirs...

                    T’inquiète pour le rocher ; c’est quand il va te retomber sur la gueule, que tu vas comprendre.... sans doute trop tard... 

                     smiley 


                  • tropctrop 11 octobre 2010 14:11

                    Je soutiens Sisyphe et ceux qui comme moi, sont hallucinés par ces nombreux commentaires de déni. C’est vrai qu’il y a depuis longtemps sur Agoravox un « lobbying » anti écologique : négation du réchauffement, parce qu’on peut tenter de le faire et que l’argument peut porter (la preuve, vu le nombre de gens qui parlent de complot réchauffiste, en proposant des tas d’arguments).

                    Ca me rappelle les cigarettes : mais non rien ne prouve qu’elles sont dangereuses pour la santé, il y a aussi tellement d’autres facteurs à prendre en compte. On noie le poisson (le poison) avec professionnalisme.

                    Tiens, mais, ah ! Il me semble avoir vu que les professionnels qui avaient œuvré pour contredire les tenants du danger de la cigarette ont été embauché par les lobby pétrochimiques et autres tenants anti-écologiques.

                    Le rapprochement est simple : en niant activement le réchauffement, les gens ne se rendent pas compte qu’ils font le jeu de ces lobbys. Car, si on nie le réchauffement, dans l’esprit de la plupart, on nie tout impact environnemental de notre activité. Et là, pourtant, je suis certain que la plupart sont prêts à reconnaître qu’ils ne mangeront pas leurs épinards s’ils les ont douchés par erreur au glyphosate, ou qu’ils n’iront pas respirer « le bon air » derrière un pot d’échappement.

                    Ce qui fait peur, c’est d’avoir à lâcher des choses qu’on croyait acquise. Et si on lâche ces choses, on fait bobo aux grosses boîtes qui se sont fait un tas de fric. Alors ces grosses boîtes vous entraînent à répéter « c’est un complot réchauffiste » pour que vous vous rassuriez, que vous continuiez à consommer... nous sommes tous de braves moutons, qui se laissent tondre en bêlant de contentement. Mais qu’on élève la voix en disant : « ce monde tourne complètement à l’envers. On brûle en quelques décennies des réserves qui ont mis des millions d’années à se constituer, c’est déjà plus que choquant, mais pire encore, on n’utilise qu’un misérable pouillème de tout cela pour se préparer un avenir énergétique durable ».

                    Ainsi, réchauffement ou pas, nous participons au pillage de la planète sans considération pour l’avenir. Le réchauffement, c’est la cristallisation de cette réalité : reconnaître le réchauffement, c’est faire un pas pour changer son mode de vie, essentiellement d’un point de vue politique. Nier le réchauffement, c’est s’accrocher à son mode de vie et donner son blanc-seing à la politique actuelle, qui n’a vraiment rien d’écologique.

                    Voilà le vrai enjeu du réchauffement : pas sur la question technique de savoir de combien la planète se réchauffe (qu’est-ce que ça signifie à notre échelle, alors qu’on sait bien que le climat change d’une année sur l’autre, d’un lieu à l’autre), mais de savoir si on accepte l’idée qu’on doit changer notre mode de vie : les esclaves ont servi à lancer notre civilisation, le pétrole à pris la suite. Et demain ??? Alors, êtes-vous réchauffement ou anti-réchauffement ?


                  • Micromégas 11 octobre 2010 14:34

                    « Ce qui fait peur, c’est d’avoir à lâcher des choses qu’on croyait acquise. »

                    C’est pour cela qu’après un pic de popularité aux dernières élections européennes, le mouvement écologiste va maintenant susciter deux attitudes distinctes mais complémentaires : des campagnes de dénigrement et du « greenwashing » à fond.

                    Les gens, un moment interpellés, réalisent que les changements de vie nécessaires sont tellement importants qu’ils préfèrent y renoncer, se voiler la face, profiter encore un peu du système existant et advienne que pourra après leur mort, ils s’en fichent !!


                  • JL JL 11 octobre 2010 14:36

                    « Freud parlait de « blessure narcissique » à propos des effets déstabilisateurs produits par sa propre théorie, celle de Copernic et celle de Darwin » lire là : « "les changements climatiques révèlent que l’humanité est devenue une « force géologique », capable de « faire le climat » (l’humanité ne peut pas parler)


                  • Watson 11 octobre 2010 14:36

                    tropctrop oui effectivement pour certains c’est vraiment trop.

                    Je fais qq correctifs dans ce tissu d’anneries :
                    * le rechauffment climatique avec une augmentaion de la température moyenne de 0.6/0.8 degres Celcius depuis 1 siècle est plutôt communément admis ;
                    * pour autant le terme de global n’est pas forcement partagé car des zones froides se refroidissent tandis que des zones chaudes se réchauffent, avec un réchaufement moyen mais pas global ;
                    * l’origine humaine du réchauffement par du CO2 n’est pas partagé et n’est nullement démontré (optimum médiéval).


                  • UltraLord 11 octobre 2010 14:54

                    Cher Watson, Cher Sisyphe, et tous les autres,

                    Vous vous battez à coup d’argument. Le réchauffement climatique c’est de ta faute. Mais non, déjà au moyen age. Et blablabla ... et blablabla ... Et au final pour quoi ? Pour savoir qui a raison ? Cool ... et ensuite ? Enfin je veux dire, une fois que votre joute verbale sera terminée, il restera quoi ?

                    Alors si vous voulez me faire plaisir (mais libre à vous de faire ce qu’il vous en plaira), faites moi plutôt une proposition. Je m’adresse du coup ici plus à Sisyphe qu’à Watson (qui si j’ai bien compris reste plutôt hermétique au discours écolo). Sisyphe, plutôt que de tenter de convaincre des gens qui à priori ne peuvent l’être, qu’elle(s) solution(s) proposez vous ?

                    Cordialement,


                  • Watson 11 octobre 2010 15:06

                    @UltraLord

                    Permets moi d’amener une petite correction à ce que tu dis. Je ne suis pas hermétique à la cause écologique mais il me semble qu’il serait peut etre plus intéressant de consacrer tous ces milliards d’euros à des causes écologiques un peu plus avérées comme la déforestation, la gestion de l’eau etc etc


                  • Onegus Onegus 11 octobre 2010 21:43
                    Laissez-donc sisyphe pousser son rocher, au final il le prendra sur la tronche, quoi qu’il arrive...
                    Contrairement à ce qu’il raconte, l’origine anthropique du réchauffement climatique n’est à ce jour ABSOLUMENT PAS SCIENTIFIQUEMENT DEMONTREE, pas plus que le lien mécanique co2 = réchauffement sur lequel cette thèse se fonde. Quand on essaye de faire passer une théorie non étayée pour vérité établie, on sait qu’on est plus dans le domaine de la science mais dans celui de la propagande.
                    Et quand quelqu’un emploie le terme « négationnistes » à l’égard des gens qui questionnent les consensus médiatiques mous autour de sujets brûlants comme le 11/9 ou le réchauffement climatique, vous pouvez être certain d’avoir affaire à un imbécile à l’intolérance fascisante.
                    sisyphe fait lui-même le diagnostique de sa pathologie : « Problème psychiatrique de dénégation, de refus du réel, d’enfermement doctrinaire, de méthode Coué »... 
                    On comprend mieux sa crispation sur son rocher ! smiley

                  • sisyphe sisyphe 12 octobre 2010 00:02

                    Tiens ! 


                    Un autre de la secte ! smiley 

                    Pas réchauffement anthropique, non, non ; rien que le soleil, qu’ils vous disent...

                    Everything is under control....

                    Saint Allègre et Saint Courtillot nous protègent... 
                     smiley 

                  • edab85 12 octobre 2010 13:36

                    "TOUS les scientifiques mondiaux, un peu sérieux,, et de toutes les disciplines, font le constat avéré, indubitable, incontestable, des effets du réchauffement planétaire, et de ses graves conséquences à venir... "

                    Faux. J’aime bien le terme TOUS, car justement tous les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux, et c’est ce qui fait la science. Que faites-vous de Marcel Leroux (éminent climatologue français) ou de Richard Lindzen qui rejettent ce consensus du réchauffement planétaire ? Ne sont-ils pas des scientifiques eux aussi ? Vu qu’ils ne sont pas dans la mouvance actuelle, faut-il les considérer comme des malades mentaux comme vous dites ? On est là dans une tendance dangereuse à une forme de totalitarisme.

                    Les médias surexposent des inepties sur le réchauffement planétaire et au contraire ne parlent pas des modèles climatiques utilisés par le GIEC (qui nous prédisent une montée de température en 2100 de l’ordre de 1,4 °C à 6°C sur l’ensemble de la planète) qui perdent toute fiabilité sur de longues périodes. Le climat est un système complexe qui obéit à la théorie du chaos de Lorenz, il est donc par essence imprévisible par sa complexité et par l’étendue de toutes ses composantes (dont on ne connaît pas tout !). D’ailleurs faire des prévisions sur la comète 2100 que sur les connaissances du moment est une idée complètement absurde.
                    De plus, le GIEC ignore ou sous-estime des paramètres importants (ou qui pourraient l’être) comme les nuages, ou la conductivité thermique de l’air (qui n’a pas une valeur nulle dans la réalité),...
                    Que faites-vous de l’effet d’îlot de chaleur urbaine qui surestiment les températures ? Je pourrais allonger la liste de questions qui soulèvent les contradictions du dogme du réchauffement planétaire mais ça alourdirait mon message.

                    Monsieur Dugué en est le parfait exemple ; toujours, systématiquement à côté de la plaque... aux côtés des lobbyistes pétrochimiques et ultralibéraux, des tenants paranoiaques du « complot réchauffiste »
                    Connaîssez-vous suffisamment M. Dugué pour lui donner tous ces qualificatifs ?


                  • Romulus Augustule Romulus Augustule 18 octobre 2010 01:43

                    Onegus :

                    Les complotistes du 11 septembre semblent avoir un goût prononcé pour toutes les théories marginales et déviantes : comme je le disais, on les retrouve sur tous les fronts. Ils ont choisi de venir déverser leur fiel sur un autre sujet, climatique cette fois-ci, qu’ils ne maîtrisent pas davantage.
                    Alors, on manque de biscuit à Reopen ? Il est vrai que le mouvement s’est ramolli ces temps-ci, vous n’avez plus grand chose à dire. Pourquoi ne pas s’attaquer au réchauffement climatique... Et ensuite, qui sait ? Peut-être remettrez-vous en cause l’allunissage des Américains en 1969, cela ne me surprendrait pas le moins du monde...

                    L’auteur est dans le déni le plus complet, cloisonnement, paranoïa, un vrai petit soldat aux ordres des pétroliers. Le réchauffement climatique est à l’origine de graves problèmes sanitaires et sociaux et la responsabilité de l’activité humaine dans ce changement est indéniable. Nous sommes dans une période de réchauffement naturel, certes, mais les scientifiques du domaine concerné sont unanimes : l’augmentation de CO2 est la cause majoritaire de ce dérèglement. AUCUNE équation ne permet d’expliquer l’ampleur du réchaufffement climatique auquel nous assistons sans y inclure le paramètre des émanations industrielles de gaz à effet de serre. Ce ne sont pas les procédés de rhétorique utilisés par l’auteur qui prouveront le contraire, car soit-dit en passant, il serait bien en peine de nous expliquer rationnellement et avec des arguments scientifiques (je sais bien que les conspirationnistes sont allergiques à ce terme) les raisons de son refus et de ses accusations. Les vrais gourous sont ceux qui manipulent les foules en les poussant à l’inconscience et en leur mentant sur la réalité du monde qui les entoure.

                    Les militants anti-écologistes sont des sociopathes, renfermés sur eux-mêmes, obtus à toute amélioration du mode de vie dans notre monde moderne, ils sont anti-progrès, impulsifs. Rien d’inattendu cependant : lorsque le monde change à grand pas, il se trouve toujours quelqu’un pour accuser les personnalités sincères et engagées d’être les responsables d’une manipulation des foules, car l’adaptation à de nouvelles conditions de vie dérange le conservateur pétri d’auto-satisfaction, irresponsable et misanthrope.
                    Sous prétexte de s’opposer au « système » et à la convergence des idées, les anti-écolos ont cru bon de s’opposer avec force aux conclusions scientifiques qui font concensus parmi les climatologues.


                  • SebdeRennes SebdeRennes 11 octobre 2010 11:03

                    Une nouvelle religion avec des nouveaux prêtres ?!!?

                    Les hommes sont méchants parce qu’ils sont responsables de la disparition d’espèces animales et végétales ? 
                    Mais heureusement Yann Arthus Bertrand est là pour sauver la terre. C’est là une sacré prétention de sa part tout simplement parce que la terre n’a certainement besoin ni de Yann Arthus Bertrand ni aucun de ses autres copains pour tourner sur elle même pendant les 4 500 000 000 années qui lui reste avant que soleil n’explose. Et durant ce temps immense, il est fort probable que la plupart des espèces que nous connaissons à ce jour n’existeront plus et seront remplacés par d’autres types de vie. Ce n’est certainement pas les écolos des XX° et XX° siècle qui changeront quoique ce soit.
                    En attendant, les Yann Arthus Bertrand ou Nicolas Hulot peuvent vivre confortablement des revenus générés par leurs discours pseudo écolo. Après tout, il faut bien manger...

                    • Scribouille 11 octobre 2010 17:28

                      la terre n’a certainement besoin ni de Yann Arthus Bertrand ni aucun de ses autres copains pour tourner sur elle même pendant les 4 500 000 000 années qui lui reste avant que soleil n’explose

                      Certes, vous avez raison, elle continue de tourner malgré les ravages que le règne humain lui inflige, et continuera vraisemblablement après sa disparition. Les fourmis et les scorpions auront-ils d’ici-là développé le sens esthétique qui fait les spectateurs de la magnificence d’un coucher de soleil ? Peut-être, mais en tant qu’humaine, j’eusse aimé que le règne humain en profite plus longtemps et en tire une certaine sagesse... Le spectacle de la nature offre tant d’occasions de bonheur simple, fort éphémère il est vrai, mais si tangible...

                      Question de regard.

                      Quand on vit à la campagne et qu’on voit les pâturages grillés et les éleveurs contraints de donner du foin à leurs bêtes dès juillet pour pouvoir assurer le biftek quotidien des citadins, on a les pieds dans le plat, si je puis dire.

                      Yann Arthus Bertrand accoquiné à Printemps-La Redoute, c’est clair que ça pue un peu son compost.
                      Ce n’est pas pour autant qu’il faut se voiler la face sur les réalités. Et quand on vit à la campagne, la réalité c’est que rien ne va plus... Quand on est contraint d’engraisser la Générale des Eaux pour arroser ses laitues, tout est dit : achetez donc vos laitues chez votre hypermarché, c’est bien moins cher et les pesticides sont gratuits.
                      Tout ça n’est peut-être qu’une question de cycle planétaire, tout étant sensé rentrer dans l’ordre dans 15 ou 20 ans, et qu’il faut être patient...
                      Mais quelle patience pouvons-nous demander à ces agriculteurs qui voient arriver l’échéance de leur retraite à 600 euros mensuels au mieux-dit, même s’ils ont cru à la divine manne des pesticides et semences OGM à prix suffisamment bradés pour y être mieux addictés ?

                      Non-non-non. Qu’il soit béni pour sa prophétie ou qu’il aille en enfer pour ses connivences avec la haute finance, YAB et consorts nous ouvrent quand même les yeux sur un problème d’échelon planétaire et immédiat. A nous de savoir faire la diférence, et de décider où et comment agir.


                    • Georges Yang 11 octobre 2010 19:18

                      Yann Plastic Bretrand
                      Ca plane pour lui dans les deux sens du terme


                    • SamAgora95 SAMAGORA95 11 octobre 2010 11:41

                      Très bon article, BRAVO !


                      On nous fait de belles photos (en héliporter ) pour inciter les gents à éteindre la veilleuse des appareils électriques, d’un autre coté on nous incite à accumuler les écrans de télé et autre gadget pour faire marcher l’économie et pour gagner des point de croissance.

                      ça ressemble beaucoup à la définition de la schizophrénie.

                      Soit ces guignols d’écolo sont sérieux et font pression sur les gouvernements pour trouver un autre modèle de croissance, soit ils se convertissent en clown pour continuer a amuser la galerie.




                      • Demesure 11 octobre 2010 11:50

                        « L’Histoire est riche de ses personnages dérangés et autres paranoïaques croyant que le sort du monde dépend d’eux. »

                        Comme c’est bien dit. Merci M. Dugué pour cette bouée de rationalité dans l’océan d’obscurantisme post-moderne.
                        Quand tout le monde répète sans même se rendre compte à quel point c’est scientifiquement absurde des slogans creux comme « protéger la planète » ou « sauver le climat » on sait que la mégalomanie et la vanité ont eu raison de la raison.


                        • Lovyves 11 octobre 2010 11:51

                          Toujours intéressants et pertinents vos articles Mr Dugué.

                          Et, en plus je suis très souvent en accord avec vos opinions.

                          Je ne sais pas si le fait que je sois en accord avec vous, vous sois favorable et que vous le considériez comme valorisant ; car vous me désignez, une nouvelle fois, comme étant un « escroqué » !

                          Remarquez que ce mot « escroqué » m’amuse plus que le mot « escroqueur » !

                          Suis réellement  un « escroqué » ?

                          Bien sûr, par l’Etat et certaines multinationales ... de la « santé » (il faudrait plutôt dire de la maladie), par exemple ! Et votre article le confirme.

                          Suis escroqué par Raël ?

                          Jusqu’à preuve du contraire, j’y trouve mon compte, je lui donne, il me donne des choses que je recherche ; donc nous faisons commerce, et quand chacun y trouve son compte ; dans ce cas, il n’y a pas escroquerie, il me semble !?

                          Peut être que pour vous, il y a escroquerie ; je vous permets de le penser et même plus, je serai toujours à vos cotés pour que ayez ce droit de penser, mais c’est votre perception, votre avis et votre jugement !

                          C’est là que je vous suis plus au plan philosophique et humain. Tant que je suis satisfait de mon sort et de mes actions, de quel droit vous vous permettez de juger négativement un être humain !?

                          Que vos pensées, paroles, écrits, actions soient différentes, voire opposés aux miens, ceux ci n’empêchent pas le respect de ma personne !

                          Mr Dugué, je vous prie d’écrire au présent de l’indicatif et là, il me semble que vous vous élèverez dans la hiérarchie philosophique et des droits de l’Homme ; car présentement, je me permets de vous renvoyer l’ascenseur, je considère vos propos sur moi comme une « escroquerie » !

                          Et Raël, il vous gratouille ou vous chatouille ?

                           

                          Je vous souhaite une bonne convalescence.

                          Sincèrement

                          Lovyves


                          • ricoxy ricoxy 11 octobre 2010 12:20

                            Ça veut dire ça ?

                            « 
                            Toujours intéressants et pertinents vos articles Mr Dugué.

                            Et, en plus je suis très souvent en accord avec vos opinions.

                            Je ne sais pas si le fait que je sois en accord avec vous, vous sois favorable et que vous le considériez comme valorisant ; car vous me désignez, une nouvelle fois, comme étant un « escroqué » !

                            Remarquez que ce mot « escroqué » m’amuse plus que le mot « escroqueur » !

                            Suis réellement un « escroqué » ?

                            Bien sûr, par l’Etat et certaines multinationales ... de la « santé » (il faudrait plutôt dire de la maladie), par exemple ! Et votre article le confirme.

                            Suis escroqué par Raël ?

                            Jusqu’à preuve du contraire, j’y trouve mon compte, je lui donne, il me donne des choses que je recherche ; donc nous faisons commerce, et quand chacun y trouve son compte ; dans ce cas, il n’y a pas escroquerie, il me semble !?

                            Peut être que pour vous, il y a escroquerie ; je vous permets de le penser et même plus, je serai toujours à vos cotés pour que ayez ce droit de penser, mais c’est votre perception, votre avis et votre jugement !

                            C’est là que je vous suis plus au plan philosophique et humain. Tant que je suis satisfait de mon sort et de mes actions, de quel droit vous vous permettez de juger négativement un être humain !?

                            Que vos pensées, paroles, écrits, actions soient différentes, voire opposés aux miens, ceux ci n’empêchent pas le respect de ma personne !

                            Mr Dugué, je vous prie d’écrire au présent de l’indicatif et là, il me semble que vous vous élèverez dans la hiérarchie philosophique et des droits de l’Homme ; car présentement, je me permets de vous renvoyer l’ascenseur, je considère vos propos sur moi comme une « escroquerie » !

                            Et Raël, il vous gratouille ou vous chatouille ?

                            Je vous souhaite une bonne convalescence.

                            Sincèrement

                            Lovyves


                            • sisyphe sisyphe 11 octobre 2010 12:58

                              A propos de Raël, des nouvelles du bébé cloné ? 

                              Tout va bien ? Il est en forme ? 
                               smiley 

                            • aberlainnard 11 octobre 2010 13:03

                              Il est de mauvaises nouvelles devant lesquelles tous les arguments sont bons pour se rassurer et rester dans le déni.

                              Il n’est pas très étonnant que les doutes émis par des Vincent Courtillot et des Claude Allègre aient été accueillis avec tant de soulagement et de ferveur par une partie de la population qui, sans posséder les notions scientifiques suffisantes pour juger de la validité des avis contradictoires à ce sujet, s’est sentie menacée dans son mode de vie, ses habitudes et son confort, tout relatif d’ailleurs.

                              Je comprends que M. Dugué puisse être fortement perturbé par les thèses qui évoquent une possible influence des activités humaines sur le climat, mais il ne présente ici, comme argument, que son opinion personnelle qui repose sur une profession de foi (ou peut-être de mauvaise foi ?) en se plaçant bizarrement sur un terrain complètement étranger au domaine scientifique. Oublierait-il les nombreux exemples historiques d’hypothèses scientifiques bousculant le credo du  monde des « savants », qui ont été ensuite vérifiées et intégrées par ce même milieu comme des avancées dans le domaine des connaissances ? .

                              Pour ma part, je serais plus prudent. J’attends que les faits départagent les tenants et les détracteurs de ces thèses. En tout cas, je ne me porterai pas volontaire pour soutenir une thèse aussi stupidement tranchée que celle de l’auteur de cet article.

                              Par contre, si des mesures visant à diminuer très fortement notre dépendance aux énergies fossiles pouvaient nous préserver des effets d’un changement climatique dramatique  d’origine anthropique, je ressentirais comme déraisonnable et irresponsable de ne pas les prendre dès maintenant. Ceci d’autant plus que de toutes façons nous y serons contraints tôt ou tard en raison de l’épuisement inexorable du stock de ces ressources non renouvelables. Ce n’est pas au moment où nous serons à cours d’énergie que nous aurons la capacité d’opérer une mutation salutaire et tranquille de notre mode de vie.


                              • aberlainnard 11 octobre 2010 13:22


                                Correction :
                                Ce n’est pas au moment où nous serons à court d’énergie que nous aurons la capacité d’opérer une mutation salutaire et tranquille de notre mode de vie.


                              • Jordi Grau J. GRAU 11 octobre 2010 13:20

                                A M. Dugué

                                Je n’ai pas de sympathie pour Arthus-Bertrand qui, comme le rappelle J.L., joue un double jeu. Mais cela ne signifie pas que le discours « réchauffiste » soit un pur et simple délire. Le meilleur moyen d’éviter un débat rationnel, c’est de traiter ses adversaires de fous. L’Union soviétique faisait ça à une certaine époque. Pour éviter d’atteindre le point Godwin, que je frôle dangereusement, j’ajouterai que je ne vous confond pas avec Brejnev. J’imagine que la « folie », sous votre plume, est plus une métaphore qu’autre chose.

                                Mais revenons à la théorie du GIEC. J’avoue que mes connaissances sont très limitées en matière de climat et que je préfère garder une position sceptique. D’ailleurs, toute théorie scientifique est sujette à caution, même si certaines sont beaucoup plus invraisemblables que d’autres. Cependant, les adversaires du GIEC ne me convainquent pas non plus - surtout si, comme Allègre, ils sortent des arguments bidon (du genre : « On ne peut pas prédire quel temps il fera dans deux semaines, alors vous pensez bien qu’on ne sait pas comment sera le climat dans dix ans »). Pourquoi ne traitez-vous pas ces gens-là de fous, puisque leur dogmatisme frise le fanatisme ?

                                Pour terminer, je pense que le réchauffement climatique n’est - malheureusement - qu’un problème parmi d’autres. Pensez à tous les problèmes liés au pétrole (marées noires, golfe du Mexique, sables bitumeux d’Alabama, dégazages des pétroliers, etc.). Pensez à toute la pollution cancérigène liée à l’incinération des déchets. J’en passe et des meilleures. Or, pour résoudre ces problèmes, il me semble qu’on a davantage intérêt à suivre les recommandations du GIEC qu’à s’en foutre. Donc, même si la théorie dominante concernant le réchauffement climatique était fausse, elle serait intéressante à considérer sur le plan pratique. Je suis prêt à aller dans un hôpital psychiatrique si vous arrivez à montrer que mon analyse est délirante.


                                • pissefroid pissefroid 11 octobre 2010 13:53

                                  Encore une discussion pleine de mauvaise foi.

                                  Ce qui est discutable c’est le fait d’affirmer que l’espèce humaine est responsable de l’évolution du climat.

                                  Il n’y a aucun début de preuve de cette assertion.
                                  L’effet de serre dû au CO2 a été démenti par wood au début du siècle dernier.
                                  De plus ces gaz à effet de serre se trouvent à des altitudes où la température est fortement négative, ces gaz ne peuvent donc pas réchauffer la terre.

                                  Ce n’est pas parce que la pollution empoisonne la terre que le climat évolue.
                                  allez voir http://www.pensee-unique.eu/index.html
                                  pour plus d’informations.


                                  • Cogno2 11 octobre 2010 15:01

                                    Ce qui est discutable c’est le fait d’affirmer que l’espèce humaine est responsable de l’évolution du climat.

                                    Affirmer que ce que l’on fait n’a aucune incidence est plus que discutable, c’est de l’autisme.
                                    il est prouvé que certains gaz notamment CO2 et CH4 (pour le plus connus) ont un effet de serre très important, comme pouvez vous affirmer que nos rejets massifs n’ont aucune incidence ? Sur quel non sens vous basez vous ?
                                    Niez vous l’effet de serre ? Niez bous les rejets ? Il semble bien, mais votre position n’est qu’un acte de foi basé sur rien, revenez quand vous aurez du solide.

                                    Vous faites partie de ces aveugles pour qui « tout va bien », continuons à tout pourrir, ça n’a aucune incidence.
                                    Votre seul argument est que la protection environnementale à été reprise par des parti politique, et donc instrumentalisée, vous utilisez ce foireux argument de forme pour faire l’impasse sur le fond, c’est d’une grande malhonnêteté intellectuelle.


                                  • Cogno2 11 octobre 2010 15:07

                                    De plus ces gaz à effet de serre se trouvent à des altitudes où la température est fortement négative, ces gaz ne peuvent donc pas réchauffer la terre.

                                    L’altitude n’a rien à voir, et ce ne sont pas les gazs qui nous réchauffent,mais le Soleil, ces gaz empêchent le chaleur de s’évacuer, ce qui n’est pas du tout pareil.

                                    Ca s’appelle l’effet de serre, bien connu des maraîchers et autres horticulteurs.

                                    Je constate simplement que le plupart de ceux qui nient ce fort probable réchauffement n’ont aucune connaissance du sujet, et j’ajoute que la plupart des détracteurs « officiels » le sont pour des raisons purement économiques.
                                    On appelle ça faire l’autruche.


                                  • pissefroid pissefroid 11 octobre 2010 15:11

                                    à cogno2

                                    Je souhaiterais savoir où vous avez trouvé les preuves dont vous parlez.
                                    à ma connaissance l’effet de serre est causé par le confinement de la basse atmosphère par les nuages et non par les gaz dits à effet de serre.


                                  • aberlainnard 11 octobre 2010 15:49

                                    pissefroid

                                    Le CH4, le CO2 comme la vapeur d’eau et d’autres gaz participent à l’effet de serre.
                                    Le problème avec le CO2 est qu’il est particulièrement stable dans le temps.

                                    Je suis allé faire un tour sur le site que vous avez mis en lien.

                                    L’auteur collectionne simplement des lieux communs et des citations qui vont dans le sens de son opinion toute subjective sur les sujets qu’il traître.

                                    Ce Jean Martin y présente des arguments dont la rigueur n’est pas à la hauteur de quelqu’un qui se présente comme un scientifique.

                                    À votre place je me garderais de prendre ce site comme référence.


                                  • pissefroid pissefroid 11 octobre 2010 16:05

                                    aberlainnard

                                    Je vous admire si vous avez fait le tour du site de jean martin en 2 heures.
                                    J’essaie de comprendre les arguments développés par les scientifiques qui écrivent dans ce blog depuis une paire d’année et je n’ai pas encore tout compris, en particulier l’application de la loi de kirchhoff qui montre que l’effet de serre est saturé.


                                  • UltraLord 11 octobre 2010 14:47

                                    Qui est responsable ? Est ce qu’on changera l’avenir en co-voiturant plus ? Yann Arthus Bertrand fait-il du business sur l’écologie ? Honnêtement, j’en sais rien, et je m’en fou. Le problème n’est pas là.

                                    Par contre, la surconsommation, la surproduction et le saccage de l’environnement, je ne vois pas l’intérêt. Si l’écologie est un prétexte à la réflexion sur « quel monde voulons nous pour nous même et nos enfants ? », alors c’est déjà une bonne chose.

                                    Ainsi donc, sans vouloir défendre qui que ce soit, je pense qu’il existe des choses simples qui peuvent faire avancer le monde dans le bon sens, comme trier ses déchets ou tenter d’éviter les trajets en voiture inutiles (aller chercher son pain à pied quand c’est à 10 minutes).

                                    Maintenant, je laisse chacun libre du choix de son niveau d’implication dans le futur qu’il laisse à ses enfants. Mais le discours manichéen écolo = gentil et les autres = méchant m’est insupportable.

                                    Il serait bon de changer de discours. Culpabiliser les gens n’est pas les faire avancer. Inciter les gens à faire ce qu’ils peuvent est une bonne chose. Leur dire quoi faire, quand et comment ... c’est une dictature !!!


                                    • Cogno2 11 octobre 2010 15:09

                                      Mais le discours manichéen écolo = gentil et les autres = méchant m’est insupportable.

                                      C’est pas ça qu’on lit, c’est le contraire : « écolos = méchants bobos islamo gauchistes » et « autres = gentils », et c’est encore plus con.


                                    • joletaxi 11 octobre 2010 15:29

                                      « Ca s’appelle l’effet de serre, bien connu des maraîchers et autres horticulteurs. »


                                      pour quelqu’un qui s’affiche comme ayant tout compris, je vous suggère d’éviter ce genre d’argument, ce que l’on appelle, erronément, l’effet de serre ,en parlant de climat, n’a strictement rien à voir avec la serre du jardinier.
                                      (au passage, les plus éminents scientifiques sceptiques n’ont aucun problème à approuver la thèse de l’effet de serre.Ils ont par contre d’autres idées sur les rétroactions)

                                      mais revenons à l’objet du billet.
                                      Existe-t-il un ecoctivisme qui s’apparente sinon à une religion, au moins à une dérive sectaire ?
                                      dans un sens ,le fait de se poser la question est déjà une réponse,car s’agissant d’un problème scientifique,jamais cette question n’aurait du avoir d’objet.
                                      Ce mouvement s’apparente-t-il aux mouvements malthusiens,il suffit de regarder qui en sont les plus ardents promoteurs,et leur influence(Holdren est le principal conseiller scientifique de Obhama,Hansen, en charge des relevés officiels de t° aux USA, est un écoactiviste notoire)
                                      On voit donc que le débat s’est déplacé de la sphère purement scientifique(science is settletd) sur le terrain politique et sociétal avec toutes les dérives possibles.
                                      Un revirement scientifique signifierait-il la fin de ce mouvement ? Aucune chance,d’ailleurs, les mêmes mettent en place la nouvelle ecocatastrophe:la perte de biodiversité.
                                      l’auteur se moque gentiment de Raël,et de ses affidés,mais est-ce vraiment plus idiot que les manifestations imbéciles que l’on a vues à Copenhague ?

                                      • sisyphe sisyphe 11 octobre 2010 15:37

                                        Non, non, mais tout va bien ; rassurez-vous, bonnes gens, les milliards de tonnes de gaz carbonique produites chaque jour par l’activité humaine (combustion du pétrole essentiellement) , c’est rien que du bon air ; le réchauffement de la terre, rien que le bon soleil ; nous, non seulement on n’y est pour rien, mais, surtout, il faut pas toucher à notre consommation, qui fait rien que du bon bien...

                                        D’ailleurs, c’est Saint Allègre et Saint Courtillot qui l’ont dit ; alors... 

                                        Les écolos, c’est rien que des paranos qui veulent nous culpabiliser, quand c’est pas des industries qui militent pour l’écolo-business, avec lequel ils vont s’en foutre plein les fouilles..

                                        En HP, les écolos, qu’on puisse continuer à se goberger entre nous ; et après nous lé déluge ; on n’a qu’une vie, merde... 

                                        Le pétrole, c’est tellement bon que j’en mets tous les jours dans les biberons des enfants ; parait que ça en fait des surdoués... 
                                        quant aux eaux usées des centrales nucléaires, ou celles polluées par les détergents, on s’y baigne tous dedans ; ça revitalise, et, en plus, ça nous fait pousser des branchies ; tout bénef pour se baigner... 

                                        Vive la pollution ! 
                                         smiley

                                        • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 11 octobre 2010 16:03

                                          Bonjour Sisyphe,

                                          Il vaut mieux tourner le débat à la dérision, comme vous le faites plutôt que de se lancer des anathèmes.

                                          Pour reprendre la dérision, on nous reproche tout. Même de manger du bœuf, sous prétexte que les vaches font trop de pets.
                                          Éliminons donc tous les animaux pouvant provoquer des flatulences (fichtre, il ne reste plus que les poissons...).
                                          Interdisons la commercialisations de certains produits tels que les flageolets, choux, œufs durs et autres pois chiches !


                                        • JL JL 11 octobre 2010 15:37

                                          Bill Gates a-t-il fait un lapsus révélateur en disant, je cite : si nous faisons un formidable travail sur les vaccins et les équipements de santé, nous pouvons réduire ce poste (la population mondiale) de 10 à 15 % !? Ecoutez bien à la fin de ces trois minutes dont j’ignore si c’est un trucage. Si c’est un trucage, c’est drôlement bien fait !

                                          Ceci dit, il faut répéter inlassablement que le CO2 est un gaz naturel d’une part, et que la pollution principale (NOX) vient des transports par super-conteners d’autre part.

                                          L’âne de la fable « Les animaux malades de la peste » est la personnification du CO2 jugé responsable de tous nos maux par les puissants qui ne demandent qu’à nous vendre de la géoingénierie.


                                          • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 11 octobre 2010 15:55

                                            Le problème dans tout cela, c’est que beaucoup de monde confond deux débats :
                                            => le débat scientifique : y a-t-il oui ou non une évolution du climat due à l’action de l’homme ?
                                            => le débat de société : l’action de l’homme est-elle bonne ou mauvaise ?

                                            La science ne s’est jamais accommodée des notions de bien et de mal.
                                            Ce n’est pas son rôle.

                                            Pour que le débat soit sain, il faudrait que les scientifiques prennent le temps de faire leur travail de recherche et de compréhension de ce qu’est le climat. Et avant toute chose, éviter que les politiques s’en mêlent.
                                            Que vient donc faire l’ONU dans un débat scientifique ?!

                                            Une fois le débat scientifique tranché, avec des preuves irréfutables et incontestables, place à l’homme politique qui doit alors prendre ses décisions.

                                            Il y a eu des débats durant des années sur la rotondité de la Terre.
                                            Des débats durant des années sur le géocentrisme ou l’héliocentrisme.
                                            Plus proche de nous (et avec une moindre portée pour l’Homme), il y a eu des débats durant des années sur la dangerosité de la cigarette.

                                            A chaque fois, le monde scientifique a réussi à apporter des preuves qui ont convaincu le plus grand monde.

                                            Aujourd’hui, le bruit autour du réchauffement climatique prouve bien que les preuves apportées par les uns ou les autres ne sont pas suffisamment fortes ou explicites pour devenir irréfutables.
                                            Laissons les scientifiques se crêper le chignon et laissons nos notions de bien et de mal dans nos poches pour l’instant.


                                            • floyd floyd 11 octobre 2010 15:59

                                              Halman :
                                              « Tout à fait Sisyphe, les preuves scientifiques du réchauffement s’accumulent, ceux qui voyagent le savent bien.
                                              Ceux qui ne voyagent que derrière l’écran du net peuvent s’imaginer n’importe quelle théorie. »

                                              Le climat a toujours changé, est entrain de changer et changera dans le futur. Les vrais négationnistes, c’est ceux qui ne veulent pas le reconnaître.
                                              Par exemple, je vais très souvent me promener dans les alpes, et j’ai aussi constaté que les glaciers reculaient, MAIS cela n’a rien pour moi de catastrophique et surtout cela n’indique en rien la cause. En tout cas je préfère qu’ils reculent que me retrouver demain dans une nouvelle ère glaciaire !

                                              Quand à la fameuse phrase des hystériques du réchauffement : ’Oui, mais le changement n’a jamais été aussi rapide’, arrêtez de regardez les courbes truquées du GIEC :

                                              et constatez que ces derniers milliers d’années, la température a toujours changé, et ceci pas plus qu’avant :


                                              Un autre article sur les variations de température ces derniers milliers d’années :

                                              Enfin, puisqu’on nous parle toujours des glaciers qui n’auraient jamais autant reculé, voici une étude dans les alpes bernoises qui montre qu’on a retrouvé des objets historiques (Néolithique, âge du bronze, époque romaine) dans un champ de glace récemment fondu :

                                              Cela montre bien que nous avons certainement connu dans l’histoire humaine des périodes plus chaudes, puisque des gens passaient dans des cols qui sont encore recouverts de glace. Cela n’empêche pas les hystéro-climatiques de réperter : ’C’est horrible, nous n’avons jamais connu cela !’. C’est qui les négationnistes ?

                                              • Watson 11 octobre 2010 16:20

                                                Merci floyd de poster ces données avec l’imposture de M. Mann et les courbes de température où on voit apparaitre proche de nous l’optimum médiéval suivi du petit age glaciaire...


                                                • Tall 11 octobre 2010 16:25

                                                  A propos de problème psy, il y a aussi celui qui consiste à vouloir se trouver en haut de page quitte à faire du nimportequoitisme sensass !


                                                  Le GIEC transformé en annexe psychiatrique ... et puis quoi encore ?

                                                  • joletaxi 11 octobre 2010 16:44

                                                    « Merci floyd de poster ces données avec l’imposture de M. Mann et les courbes de température où on voit apparaitre proche de nous l’optimum médiéval suivi du petit age glaciaire... »


                                                    Rien que cette « saga » de la courbe de Man suffirait à accréditer la thèse de l’auteur,où l’on voit tous les ingrédients de la dérive sectaire.Et notez que cela n’est pas fini, et que Mr. Man a toujours ses adeptes,prêts aux pires excès pour protéger le dogme.

                                                    Allez lire le « jesus paper » ou le rapport Wegman.

                                                    Mais à quoi bon vouloir discuter, laissons chacun à ses convictions, et passons tous à la caisse,après tout on a bien bâti des cathédrales,dont l’utilité est aujourdhui incontestable.
                                                    (bon, pour faire caca dans la sciure, j’ai un problème, mais bouffer mon chien, pourquoi pas, il a toujours été bien nourri)



                                                    • lavabo 11 octobre 2010 16:57

                                                      Comme d’habitude avec Dugué, du n’importe quoi saupoudré de condescendance le tout teinté de pseudo-philo........

                                                      Si je comprends bien le GIEC est un secte (! !!!) dont les adeptes seraient des détraqués mentaux (? ????)
                                                      et ce qu’il y a de bien avec ce genre d’articles c’est qu’on peut le reprendre dans l’autre sens.........


                                                      • Pierre 11 octobre 2010 17:00

                                                        @Aberlainard

                                                        Je vous cite : « L’auteur collectionne simplement les lieux communs et des citations qui vont dans le sens de son opinion toute subjective sur les sujets qu’il traître » (lapsus révélateur !!!)
                                                        Ce Jean Martin y présente des arguments dont la rigueur n’est pas à la hauteur de quelqu’un qui se présente comme un scientifique.
                                                        « 

                                                        Ce que vous écrivez est carrément mensonger.
                                                        Jean Martin ne fait que rapporter sur un grand nombre d’articles publiés dans la littérature scientifique peer-reviewée (dans la grande majorité des cas).
                                                        Il en donne le résumé (original) puis une traduction ainsi que quelques résultats marquants avec les légendes traduites en français.Tout est vérifiable.

                                                        Évidemment, vos préféreriez que ces articles »qui ne vont pas dans le bon sens" restent cachés.
                                                        Malheureusement pour vous, ils existent. Il sont même de plus en plus nombreux.
                                                        On comprend que vous considériez que les montrer au public, constitue une traîtrise...


                                                        • aberlainnard 11 octobre 2010 20:17

                                                          Pierre

                                                          Je constate simplement que beaucoup de ceux qui dénigrent ici le rapport du GIEC réagissent de façon émotionnelle qui n’a pas grand chose à voir avec une approche rationnelle des choses.

                                                          Le débat scientifique reste ouvert et à mon sens il n’y a pas lieu de mettre à l’asile les gens qui ont des raisons de penser que l’activité humaine, dont l’impact sur l’environnement est  certain, peut aussi influer sur les systèmes qui régissent le climat. C’est vrai qu’Il y a des « hystériques » des deux côtés ! Mais une chose est sûre, c’est que tôt ou tard il faudra passer à d’autres sources d’énergies que celles que nous utilisons aujourd’hui. Nous avons donc un intérêt double à y penser dès maintenant. Je ne vois pas en quoi cette position relèverait de la psychiatrie  !


                                                        • aberlainnard 11 octobre 2010 20:23

                                                          L’utilisation des caractères gras est involontaire ! ça fait déjà deux messages qui passent ainsi et je ne comprends pas pourquoi !


                                                        • joletaxi 11 octobre 2010 17:04

                                                          Pierre


                                                          une fois pour toute, les seules bonnes lectures sont Manicore, Realclimate,et Wiki
                                                          Tout le reste devrait être brûlé ... flûte, à nouveau le CO2,décidément,on en sort pas

                                                          • Georges Yang 11 octobre 2010 18:30

                                                            Bonjour Bernard

                                                            De fait , il existe 3 categories de rechaufistes
                                                            1 Ceux qui sont en pleine nevrose et qui ont des accents millenaristes, une exaltation a la limite des tics et de la pallilalie
                                                            2 Les profiteurs de la peur qui savent ce qu’ils font et ce qu’ils ont a vendre
                                                            3 Les naifs qui par mimetismes et suite au matraquage parlent comme tout le monde, ce sont ceux qui anonent les 5 legumes, qui ont peur que le ciel leur tombe sur la tete
                                                            Parfois ceux de la categorie 1 et quelquefois derapent, comme quand ils cassent la gueule a un photographe qu’ils croient pedophile car il a pris en photo des gamins
                                                            Ou ceux qui suffoquent a un abri bus quans quelqu’un allume une cigarette alors qu’ils respiernt stoiquement les gas d’echappement

                                                            S’il falait enfermer tous ces dingues, la psychiatrie deviendrait rentable mais le trou de la secu serait encore plus grand que celui pretendu dans la couche d ’ozone


                                                            • JL JL 11 octobre 2010 18:46

                                                              C’est quoi un réchauffiste (Vieux débat)

                                                              Si l’article a mauvaise presse, beaucoup de choses ont été dites qui restent d’actualité.


                                                            • Georges Yang 11 octobre 2010 19:09

                                                              JL lu votre article
                                                              Ce qui est comique, c’est que les chantres de l’ecologie ne disent que du bien du transport paar voie maritime quand il ne s’agit pas de petrole


                                                            • JL JL 11 octobre 2010 20:03

                                                              George Yang, si je rends hommage à votre sportivité, en revanche je regrette de vous voir comparer l’incomparable : le transport par voie maritime en tant qu’alternative au transport routier ou au ferro-routage n’a rien de commun avec les super conteneurs chargés de paccotilles qui sillonnent les océans.


                                                            • JL JL 11 octobre 2010 21:28
                                                              Nanotechnologies : tous cobayes de la nano-bouffe  ?

                                                              Par Agnès Rousseaux (14 janvier 2010)

                                                              Après les OGM, les nanotechnologies s’invitent dans notre assiette : les nano-aliments, traités avec des nano-pesticides et contenus dans des nano-emballages, se multiplient. A la clé : de faramineux profits financiers pour les industriels et des risques environnementaux et sanitaires aujourd’hui impossibles à évaluer. Le tout dans une totale - et incroyable - absence de règles et de contrôles.


                                                            • pmxr pmxr 11 octobre 2010 19:07

                                                              Wai avec son copain Nicolas Hulot ... en ULM comme ca lui évitera d’émettre trop de carbone !  smiley


                                                              • joletaxi 11 octobre 2010 21:06
                                                                « Le débat scientifique reste ouvert  »

                                                                je suppose que vous faites de l’humour ?
                                                                Le débat va seulement peut-être s’ouvrir,et rien n’est certain de ce côté là.La sciences sur le sujet est « settled » d’ailleurs certaines réactions ici ne laissent aucun doute sur ce point.
                                                                D’ailleurs, la feuille de route de l’union européenne est bien toujours 2° non ?

                                                                « Mais une chose est sûre, c’est que tôt ou tard il faudra passer à d’autres sources d’énergies que celles que nous utilisons aujourd’hui. Nous avons donc un intérêt double à y penser dès maintenant. Je ne vois pas en quoi cette position relèverait de la psychiatrie ! »

                                                                Oui, sans aucun doute.mais que je sache,sauf quand certains syndicats s’en mêlent,vous pouvez toujours faire le plein partout en Europe, et à un prix finalement dérisoire(si on enlève les taxes)par rapport au service rendu.
                                                                Je ne suis pas sur que les solutions qui sont largement subventionnées actuellement ont un avenir,une pérennité,en tout cas le moindre return sur investissements.
                                                                Contrairement à une idée très en vogue depuis quelque temps, je fait confiance au marché pour faire émerger les solutions d’avenir.Le GSM, l’ordinateur,et bien d’autres produits courants n’ont pas eu besoin d’aides pour trouver un créneau.Le seul problème que je vois,c’est que les enjeux deviennent tellement énormes en matière financière,il devient improbable qu’une vraie concurrence permette une émulation.Un programme nucléaire ne serait plus possible dans un monde concurrentiel,mais ce genre de programme est loin d’avoir fait l’uninanimité et le nucléaire est loin d’avoir eu la diffusion escomptée.

                                                                • morice morice 11 octobre 2010 22:12

                                                                  Le réchauffement climatique est une REALITE, et bien fou celui qui voudrait le nier.


                                                                  • Watson 11 octobre 2010 23:19

                                                                    Oui on te croit ne t’inquiète pas, tout va bien....

                                                                    D’un autre en disant ça t’as pas dit grand chose car effectivement la température a augmenté depuis 1 siècle de 0.7 deg Celcius à peu prés donc assez faiblement avec des cycles de 30/40 ans. Entre 1940 et 1970 la température a diminué, entre 1970 et 2000 cela a augmenté et il semblerait qu’actuellement les températures soient stables ou diminuent. Même cet escroc de Pachauri est obligé de le reconnaitre :
                                                                    http://www.reuters.com/article/idUSL1171501720080111?sp=true

                                                                    Les vraies questions sont entre autres :
                                                                    * ces températures sont elles exceptionnelles ou la terre a connu des périodes plus chaudes par le passé ?
                                                                    * Cette légère augmentation de la température moyenne sur le dernier siècle est elle anthropique ou pas ?

                                                                    A la 1er question les travaux scientifiques ont montré que la terre a connu des variations de températures plus importantes avec des températures moyennes plus chaudes qu’actuellement. Il n’y a guère que M. Mann dont ses travaux ont été ridiculisés qui a tenté de montrer le contraire mais l’escroquerie a été découverte.
                                                                    Ce qui répond en partie à la 2ème question mais la part anthropique reste quand même à définir. D’autant que si le taux de CO2 et la température semblent bien corrélés, toutes les mesures montrent que les variations de température précèdent les variations de CO2 de 4 à 8 siècles...


                                                                  • Aafrit Aafrit 11 octobre 2010 23:36

                                                                    Oui, elle est réelle. Mais le débat porte sur le lien entre cette dernière et l’activité anthropique.

                                                                    J’ai lu plus haut un certain comentateur parlait de l’opinion Ben Laden smiley qui serait du coté de la résponsabilisation dee l’Homme, j’étais plié de rire mais vite-fait replongé dans un passage de Freund pour méditer et y chercher de l’espoir : « Sans doute le désordre dans les idées se rencontre partout en tout temps, mais la confusion des idées, élevée au rang de génialité suprême, est une marque caractéristique de notre époque ».
                                                                    On ne sait à quoi tenir, du coup..
                                                                    Ben Laden parle écolo Hahahaha..Putain ! Pourquoi faire ? Pour voir s’appauvrir les puissances occidentales, pour un retour aux combats sabreux ? Pour diaboliser les cyniques ?..
                                                                    Pourquoi un Ben Laden qui conteste l’existence d’une vie terrestre, ou contestant la théorie évoltionniste tant qu’on y est. 


                                                                  • Aafrit Aafrit 11 octobre 2010 23:43

                                                                    Commentateur..
                                                                    Pourquoi pas..
                                                                    évolutionniste..
                                                                    dsl !


                                                                  • easy easy 11 octobre 2010 22:42

                                                                    Il y a 30 ans, pendant les 2 ans où j’ai bossé pour le cinéma, je remarquais que le metteur en scène ou le cadreur se plaignait souvent de la présence des antennes de télé. J’étais jeune et j’étais surpris de n’avoir pas été surpris moi-même par l’explosion des rateaux. J’ai réalisé qu’il fallait avoir une préoccupation spéciale pour remarquer ce genre d’évolution ou de changement. 
                                                                    A la suite de ça, je me suis mis à trouver ces rateaux moches, à regretter les toits de Paris façon gamin ramoneur et de là, je me suis mis à trouver les pylônes THT moches, etc.

                                                                    Pendant 2 ans, j’ai vécu aux Arcs. Le projectionniste des deux salles (1600 et 1800) s’appelait Patrice Aubertel. Cet ami nous faisait entrer gratos pour voir les films ( dont Apocalypse Now) et il s’est mis à faire quelques petits films (plus tard, il deviendra le camaraman de Ushuaïa). Nous devions jouer les acteurs bénévoles dans ses petits films et là encore, j’ai constaté qu’il avait un mal fou à trouver un angle de vue sans remontées mécaniques dans le champ, sans traînées d’avion dans le ciel, etc.
                                                                    Là encore, mon regard critique a évolué.


                                                                    Et puis il y a eu encore Patrick Valençant, Alain Poulain, Hubert de Chevigny (pôle Nord en ULM) , tous ces gens qui, dans le sillage de Cousteau, PEVictor et les Kraft, ont arpenté la Planète avec des moyens de capture d’image rinédits (dont l’Imax des Géodes) et qui ont vu constamment et de plus en plus se poser le problème de l’empreinte trop forte, vertigineusement croissante, de l’activité industrielle. Pierre Dutrievoz, Cecile Pelaudex, Jean-Marc Boivin... tous ceux qui revenaient de l’Hymmalaya me racontaient les tonnes ordures tout au long du chemin.
                                                                    Il fallait bien cette étape où grâce à des moyens de tournage exceptionnels, chacun de nous pouvait découvrir notre Planète comme jamais il ne pourrait la découvrir seul. Surtout en étant comptable ou pizzaiolo. Il fallait bien cette étape du Monde du Silence pour nous faire aimer la mer (jusque là, il n’y avait qu’Ulysse, les marins pêcheurs, les contrebandiers canadiens, Sisley, Turner et Hemingway qui l’appréciaient.)



                                                                    Pendant 30 ans, vous avez bandé devant des films de sports extrêmes, vous êtes sortis ivres de joie des Nuits de la Glisse salle Pleyel. Que de beaux spectacles ! Plein les yeux avec Apocalypse Snow !
                                                                    Ouais, mais au prix de quelles difficultés de cadrage mes amis. Car le paysage pur, tel qu’on le rêve, le paysage de carte postale, celui qui nous a engouffrés dans les charters, ce paysage là devenait chaque jour plus difficile à trouver. On nous a menti pendant 30 ans. Pendant 30 ans, Cousteau a tout fait pour éviter les cadrages qui cassent.

                                                                    Il y avait quoi, CL Strauss, Jean Malaurie avec Terre Humaine, qui affichaient une mine déconfite, déçue. Mais à part ça, tout ce qui passait à l’image, Géo magazine compris, était épuré par rapport à la réalité. Même la fameuse Afghane aux yeux acier, n’a pas été traduite dans sa réalité, même cette jeune fille très déshéritée avait été esthétisée et nous avons adoré.

                                                                    Pendant 30 ans on nous a menti et nous avons adoré ce conte de Noël.

                                                                    Et puis un jour, le même qui vous avait menti en tordant sa caméra constamment, a fini par craquer. Un jour, de retour à Paris après avoir rencontré Théodore Monod dans le désert, N Hulot apprend que ses équipiers avient enterré des ordures dans le sable. Il pique une colère et dépêche une mission pour récupérer ces saletés (je te dis pas le CO² en plus)

                                                                    Et là, NH vire complètement de bord. Il hurle que trop c’est trop. Evidemment, qu’il se sent coupable de nous avoir incités à passer une semaine au club Med dans un faré construit sur du corail dynamité, évidemment qu’il s’en mord les doigts. Et YAB aussi. Tous regrettent. Tous braquent désormais leur caméra sur ce qu’ils avaient évité de montrer avec tant de contorsions pendant 30 ans.
                                                                    Mais au-delà de ce qu’on peut leur reprocher, au-delà de ce qu’on peut reprocher à deux types écoeurés, il y a une réalité c’est que nous sommes des millions à avoir violé la Terre, sans le savoir. 
                                                                     
                                                                    Laissons donc ces ex promoteur de la Terre Idéale et inépuisable à leurs ruminations et considérons plutôt notre drame en son entier.

                                                                    Quelle est la proportion de dégâts, peu importe, ils sont importants et à l’évidence, si ça continue comme ça, plus un seul d’entre nous ne pourra ouvrir de fenêtre sans sentir une sale odeur.
                                                                    Certes, nous finirons par trouver normal de passer nos vacances à l’ombre d’un tas d’ordures, comme des rats, nous nous habituerons à la saleté. Mais autant ne pas en arriver là en consommant moins (sans attendre de miracles technos qui nous permettraient de remettre ça)


                                                                    Moi, ce qui m’aurait étonné, c’est que des gens ayant à observer les étoiles ou à écouter l’univers, n’en viennent pas un jour à dire que nous polluons la nuit avec nos éclairages inutiles et que nous émettons bien trop de rayonnements radio.


                                                                    Moi, ce qui m’aurait étonné, c’est que des gens ayant plus que d’autres besoin de paysages magnifiques à mettre sur pellicule, que des gens passant leurs journées à surfer dans les vagues, ne finissent pas un jour par pousser un coup de gueule.


                                                                    Là dessus, arrivent les scientifiques. Ils avaient déjà été invités à la fête par PEV, Tazieff, Cousteau... Très nombreux ces scientifiques de la Nature. De plus en plus nombreux les étudiants à SNV Marie-Curie de Jussieu. Bin oui, forcément, quand on est nourri de Cousteau et d’Ushuaïa, on a envie de gagner sa vie le nez dans cette merveilleuse nature, normal non ?
                                                                     Je te dis pas le bouchon phénoménal pour chaque poste de bilologiste marin. Ils voulaient câliner les dauphins et se retrouvent à gérer des élevages de saumons ou de crevettes.


                                                                    Mais ces jeuns scientifiques, quand ils se mettent à leur tour à arpenter la Terre, sans filmer, sans chercher à produire de l’esthétique, bin, il leur arrive trop souvent de devoir écrire dans leurs rapports que ça va mal, très mal, de toutes parts. Ils sont en état de choc les enfants du Grand Bleu


                                                                    Et ensuite ? bin c’est la claque, la putain de claque qu’on se prend tous. Une claque d’autant plus forte qu’on tombe vraiment de très haut. Et c’est la courbe de deuil que nous devons parcourir : NOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNN c’est pas possible, c’est pas vraiiiiiiiiiiii ! Nooooooooonnn ; C’est des mensonges !!!

                                                                    Nous n’avons pas tous le même âge, nous n’avons pas tous le même vécu et pendant que certains finissent leur courbe de deuil en acceptant la réalité, il y en a qui n’en sont encore qu’au refus de voir.



                                                                    Cela posé, ce que dit notre ami Dugué est sain et indispensable. Il serait très inquiétant qu’à un courant de pensée, il n’y ait pas un contre courant.
                                                                    Heureusement qu’il y a des climato sceptiques. Il faut vérifier à l’envers, refaire les calculs, en faire de nouvelle manière (et gagner sa vie en s’occupant de ce sujet, evidemment)

                                                                    La cristallisation des débats pro et anti sur le CO² relève de l’hypercritique : « Si les alarmistes se sont plantés sur le CO², ils sont complètement tort et tout va bien madame la marquise ».
                                                                    Moi, je pense qu’il faut laisser ce CO² hors des débats d’excités et nous contenter de regarder ce qui ne peut pas se discuter : la saleté, les montagnes d’ordures et de déchets qui encombrent les mers, les rivières et les lacs. Ca c’est clair et indiscutable alors c’est cela qui doit nous réunir. rien que ça. Et régler ou réduire ça, ce sera forcément positif pour le reste, CO² ou pas CO².

                                                                    D’autre part et c’est surtout ça que nous raconte l’ami Dugué, il y a les délires sectoriels que chacun de nous peut faire. C’est une bonne idée d’en parler. Oui, une société peut partir en live, sur un effet Larsen. L’effet larsen est connu au niveau du son couplé à l’électronique d’amplification mais en fait, au niveau psy, ça existe aussi. Par exemple il y avait eu cet effet pendant l’Inquisition, il y a eu cet effet à l’époque des sorcières (à Salem par exemple), il y a eu cet effet quand la Gestapo paradait dans nos rues, il y a cet effet avec les pédophiles en ce moment. Alors oui, il faut faire attention de ne pas répéter plus fort encore, ce qu’on a déjà entendu mille fois. Les messes hurlantes, ça soude, mais ça désoude aussi.

                                                                    J’espère que ce que vous venez de lire, vous ne l’avez pas déjà lu mille fois. 


                                                                    • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 12 octobre 2010 11:58

                                                                      BRAVO !

                                                                      Vous avez tout dit.
                                                                      Arrêtons de perdre du temps avec ce débat ridicule autour du CO2.

                                                                      Il y a tellement de chose plus urgentes à régler autour de l’empreinte humaine sur la planète :
                                                                      - gestion des déchets (le plus grave à mon humble avis)
                                                                      - gestion de la pêche
                                                                      - gestion de la pollution
                                                                      - gestion de l’eau douce
                                                                      - gestion des terres cultivables
                                                                      - gestion des zones forestières
                                                                      - etc.

                                                                      Et pendant que tout le monde se regarde le nombril en déversant sa connaissance autour du climat, l’empreinte humaine sur la planète s’amplifie et on transforme notre bonne vieille planète en poubelle.
                                                                      Et je ne parle là que de choses observables et irréfutables !


                                                                    • Christoff_M Christoff_M 12 octobre 2010 00:55

                                                                      Les « vendeurs » du réchauffement comme de toutes lesidées suscitant des paniques...

                                                                      Vivent grassement de leur idées propagées !! on a des doutes comme avec certaines ONG qui prospèrent et créent de l’emploi pas pour les gens localement, mais payent des vacances et des ballades en 4*4 à des personnels « bien choisis »...

                                                                      Mais c’est vrai que nous avons à faire à un nouveau genre de « prophètes orateurs » qui ont intérêt à ce que leurs idées soient amplifiées, pour passer ds les débats, sur les plateaux et vendre leurs bouquins ou leurs photos...

                                                                      Mais qu’en est il de leur sincérité et de leurs réelles intentions ??

                                                                      Vous remarquerez qu’ils se présentent comme apolitiques et qu’ils refusent toute participation,
                                                                      a des groupes de décision !!

                                                                      Quel confort d’être le bon apôtre avec la bonne morale, et de parler de nature tout en se baladant en ULM ou hélicoptère au dessus de notre belle planète...

                                                                      La ou on commence à avoir un doute c’est sur la facturation de quelques films et une ligne de
                                                                      savons et de produits de douche, ça sent l’opération commerciale... je ne cite pas qui mais vous voyez tout de suite...

                                                                      Dans le même genre vous avez le grand Legrand plein de bonnes intentions, et dans l’opposition à vie, et le bon « socialiste » Kouchner, qui après une vie à se faire sa propre pub très narcissique ( 25000 euros les conférences en Afrique, sous couvert de Total), ou BHL et son Sarajevo magique !! j’oubliais le monsieur qui avait mis une banderolle sur la tour Eiffel que tous ont oublié depuis... j’oubliais le Bové et ses combats (il vit de quoi au fait !!)...

                                                                      Quand tout va mal, tant qu’il y a des pays très pauvres et très pollués, nos apôtres du « nouveau monde de progrès », nos bobos nantis de grandes villes peuvent pousser des grands cris faire des conférences, exposer des photos, écrire des livres, et éventuellement travailler comme consultants avec des « locaux » pas très recommandables !!

                                                                      Le réchauffement ou le Bio, quelles bonnes inventions pour les business men de la com et du marketing...
                                                                      Qui achète des panneaux solaires à vingt mille euros pour faire payer plus cher au contribuable moyen son courant !! encore le système du bouclier et de rétro commissions juteuses aux plus gros et plus nantis !! si seulement dans ce pays les autorités nationales ou régionales avaient un soupçon de sincérité et arrêtaient d’arroser les notables locaux, on croirait peut etre que certains travaillent vraiment à l’intérêt de la planète...

                                                                      On voit comment la démagogie et les intérets douteux ont fait basculer la fabrication de seringues ds le cas H1N1 à un prix délirants, la majorité des vaccins étant surpayés à des groupes étrangers...

                                                                      On se demande pour qui travaillent des gens comme Lagarde, Bachelot, Morin, Woerth...
                                                                      La crise et le catastrophisme ont bon dos pour abuser le naifs et faire tomber toujours ds les memes poches de nouvelles trouvailles, de nouvelles taxes, avec un grand discours sur la planète, le bio et l’environnement...

                                                                      On peut voir ce que ce double langage donne ds le tabac l’alcool ou la vitesse, sachant que l’on a jamais vendu autant de bières bas de gamme ds l’Europe actuellle !!

                                                                      Idem pour la route est ce que les constructeurs français font des voitures bridées à 130 !!
                                                                      Non on laisse en France des jeunes conduire des voitures qui montent à 200km/h, cercueils roulants et polluants...

                                                                      L’état français nous parle de responsabilité alors qu’il se contente d’installer des radars en ne faisant rien pour l’éducation et la formation de nouveaux conducteurs !! A croire que le business prime sur la vie de nos jeunes sur la route... idem pour la vente d’alcool bas de gamme en grande surface et la consommation pas du tout controlée ds les bistrots et boites de nuit !!

                                                                      Normal cela rapporte tellement aux autorités de ce pays tellement ds l’hypocrisie et le mensonge, et coincés dans le besoin de rentrée d’argent et de taxes...

                                                                      Pour ce qui est de la planète et de la pollution, comment se fait il que depuis dix ans des marques japonaises et américaines font des hybrides qui marchent très bien et chez nous niet, lobbying de nos grands groupes et hypocrisie de notre pouvoir ( Borloo posant devant une pompe propre et une Focus Ford !!)... mais lui le discours blabla dans le vide sans rien de concret sur le terrain il connait, ce n’est pas un ami de Tapie pour rien...

                                                                      Nos éoliennes implantées en France coutent une fortune et ne sont pour la plupart pas rentables, represent. moins de 5% de la production d’électricité en France...
                                                                      Les prises électriques vous pouvez les chercher dans les parking à part à Chessy TGV ou Roissy, je vous souhaite de la patience...

                                                                      Nous sommes le pays des idées qui n’aboutissent pas, des grosses tètes mais de l’incapacité à faire du concret du pratique sur le terrain à un prix abordable...
                                                                      La P 106 électrique exite depuis plus de vingt ans !! la voyez vous rouler ds nos mairies ou nos centre ville ??!! non encore faudrait il apprendre la modestie aux cadres du « système » à la française qui préfèrent grosses berlines et 4*4 pour montrer comme avec leur grosses montres qu’ils ont réussi...

                                                                      Alors les dramaturges du réchauffement de l’effort à faire devraient un peu arrêter de nous emmerder et se tourner vers les grosses boites de ce pays... et surtout de surfacturer leurs films à nos chaines, n’est ce pas monsieur Hulot, pas dans l’intérèt de la planète mais dans l’intérèt de leur compte en banque bien garni par leurs croisades médiatiques et leurs voyages filmés chèrement...

                                                                      Ah mais suis je bête ce sont des grands groupes ou des hommes d’« affaires » qui les sponsorisent !! encore une particularité française... ceci explique aussi pourquoi l’écologie, tant qu’elle sera dirigée par des fils de petits bourgeois ou des bobos de grande ville, ne percera pas dans notre pays !!!


                                                                      • guillaume dereuder 12 octobre 2010 01:15

                                                                        Le problème chez vous M DUGUE, c’est que la masturbation intellectuelle vous a rendu sourd.
                                                                        Quant à votre arrogance, elle vous a rendu aveugle.
                                                                        Vous êtes l’archétype du pseudo intellectuel qui croit tout savoir et qui s’aventure bêtement hors de son champ de compétence.
                                                                        Un coup d’œil à votre fiche m’a fait bien rigoler.
                                                                        Vous êtes omniscient, surdiplômé, 2 fois docteur et spécialiste en tout.
                                                                        " Domaines du savoir maîtrisés correctement ou plus : sciences physiques, chimie, biochimie, sciences du vivant, neurosciences, sciences cognitives, systémique, épistémologie, psychologie, philosophie, sociologie, histoire, théologie. « 
                                                                        Quel homme !
                                                                        Et avec un cv pareil, que dis-je, un pedigree pareil vous cherchez un éditeur ou un employeur pour partager un peu de votre génie.
                                                                        Vous êtes trop bon docteur...
                                                                        Trêve de plaisanteries.
                                                                        Un scientifique spécialiste du climat ne perd pas son temps en causeries grotesques et stériles sur internet.
                                                                        Il publie son travail dans de véritables revues scientifiques à comité de lecture et se soumet modestement et humblement au jugement de ses pairs.
                                                                        Ces vrais scientifiques là ont constaté et démontré depuis longtemps l’existence du réchauffement climatique amplifié voire provoqué par l’homme.
                                                                        Je ne parle évidemment pas de Yann Arthus-Berttrand ou de Nicolas Hulot qui ne sont pas scientifiques.
                                                                        Ils se contentent de faire de la vulgarisation et de la pédagogie avec des discours simples et des belles images pour le plus grand nombre.
                                                                        C’est déjà pas mal et c’est même plutôt bien fait.
                                                                        Il est vrai que ce sont des cibles faciles : ils sont populaires, médiatiques et peut être même riches ; ils sont donc forcément suspects.
                                                                        Un dernier mot.
                                                                        Je suis un ignorant, nul en science, en math et »sousdiplomé".
                                                                        Je l’avoue ; je ne sais rien.
                                                                        Et comme je ne sais rien, j’essaye d’apprendre et de comprendre en m’abreuvant aux meilleures sources comme celles-ci :

                                                                        - http://www.manicore.com/index.html ( déjà cité plus haut )
                                                                        - http://blogs.tv5.org/climats/
                                                                        - http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2803
                                                                        - http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/04/climat-400-scientifiques-signent-contre-claude-all%25C3%25A8gre.html

                                                                        Allez j’arrête c’est beaucoup ; même pour un génie comme vous...
                                                                        Un dernier conseil : cessez donc d’écrire des bêtises et reprenez tout à zéro.

                                                                        Guillaume DEREUDER

                                                                         


                                                                        • Watson 12 octobre 2010 11:22

                                                                          ah oui effectivement les meilleurs sources...voyons, tv5, libe ASI, manicore, il y a pas à dire la classe de vraies références scientifiques. S’ils le disent c’est que c’est vrai...je crois qu’ils parlent d’une marmotte qui met le chocolat etc etc...


                                                                        • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 12 octobre 2010 12:03

                                                                          Dommage,

                                                                          Votre discours était pertinent et drôlement bien tourné.
                                                                          Construit et intéressant jusqu’à la chute...

                                                                          Pourquoi citer des sources aussi dérisoires pour justifier votre propos alors que vous disiez vous-même que ceux qui s’y connaissent dans cette histoire publient dans des revues scientifiques.
                                                                          Citez donc ces revues que vous avez lu plutôt que des blogs de journalistes...
                                                                           smiley


                                                                        • jacques lemiere 12 octobre 2010 01:35

                                                                          Il faut simplement distinguer les questions....

                                                                          Il y a t-il un rechauffement du climat ? c’est très probable 
                                                                          A t il une signification particulière ? autrement dit le climat change-t-il toujours ? ce n’est pas si tranché que cela ( l’optimum medieval c’est 200 ans de températures bien plus chaude en Europe c’est un changement climatique...)...donc le climat change effectivement ce qui revient à dire que parler DU changement climatique est un peu tendancieux...
                                                                          Est ce que l’augmentation de température depuis l’après guerre est due à l’homme (CO2) le giec dit sûr à 90% sur la foi de modèles numériques.. mais cela signifie aussi que le giec assure qu’il connait les mecanismes qui peuvent faire varier le climat avec la meme certitude.... 
                                                                          Le bon sens nous amène à rappeler que le climat terrestre est juste la façon qu’à le système atmosphère sol océan de perdre l’énergie qu’il reçoit du soleil.... on pose souvent comme principe que ce qui rentre sort.. mais on n’en sait rien...car on n’est pas capable de le mesurer avec les satellites avec suffisament de precision...
                                                                          Malheureusement pour les modèles plus on a d’observations moins ça colle...
                                                                          De façon très simple, on fera la remarque que les températures devraient etre plus élevées que celle que l’on observe si l’on en croit les modèles.. pour évoquer cet écart les scientifiques invoquent les fluctuations naturelles du climat.. mais manque de chance....une des conclusion du giec repose sur la conviction que les fluctuations naturelles du climat sont faible vis à vis de l’effet CO2...il y a comme une incohérence.... les modèles prouveraient que l’augmentation de temperature de l’apreès gueerre ne peut etre imputées aux fluctuations naturelles .. qui sont pourtant capable de faire devier les previsions de modeles des temperatures observées depuis lors...... ?????
                                                                          Et c’est encore pire quand on essaye de comprendre du moins pour eux.....
                                                                          ma foi, si l’atmosphère est moins chaude alors que l’énergie s’accumule et bien cela signifie que l’océan absorbe cette énergie et donc qu’il chauffe...manque de chance sa température diminue ( disons qu’elle semble diminuer faut etre assez gonflé pour evaluer le contenu thermique de l’ocean)....
                                                                          Bon.. les scientifique ont tout compris...mais ne comprennent pas....
                                                                           

                                                                          • revenant 12 octobre 2010 12:41

                                                                            Très bonne remarque, il existe sur le site Pensée-unique.fr un article complet sur le sujet :

                                                                             04 Octobre 2010 :
                                                                            Océans : A la recherche de la chaleur perdue...

                                                                            La « chaleur perdue »ou « l’énergie manquante » considérable (selon les modèles) qui résulte de la différence entre l’énergie entrante et l’énergie sortante de la planète, ne se trouve pas à l’endroit où elle devrait se trouver : dans les océans. Elle ne se trouve ni dans la couche surfacique, ni dans la couche intermédiaire, ni dans les profondeurs abyssales. De fait, on ne la trouve nulle part.


                                                                          • Hubu Hubu 12 octobre 2010 02:36

                                                                            Très bon arrticle


                                                                            Franchement je partage votre avis sur cette Néo religion autour du climat avec tout ces beaufs par derrière s’abreuvant des paroles de ces marchands de soupe qui nous les brisent avec leurs diabolisation à outrance du gaz carbonique avec pour peur au ventre le Celsuis supplémentaire d’ici 2050 !!
                                                                             
                                                                            Franchement on pourrais réellement se bouger le cul contre la déforestation, la surpêche, la démographie, rendre accessible les moyens de contraception à tout les êtres humains de cette planête en dévelloppant l’éducations des femmes mais arreter cette psychose climatique serais la meillieur des choses...

                                                                            L’échec de Cancun comme à fait Copenhague serais une bonne nouvelle pour la liberté car ne l’oubliont pas des gens sont mort pour l’avoir !!!

                                                                            On a vraiment l’impression que des gens sont pret à la renier totalement au nom de cette religion carbonique !!!


                                                                            • Christoff_M Christoff_M 12 octobre 2010 10:54

                                                                              YAB comme Hulot et tant d’autres sont des bons bobos parisiens qui exploitent le filon du catastrophisme pour en faire un business très rentable...

                                                                              A part ça ils survolent la planète en véhicules à moteur très polluant !!

                                                                              Ras le bol de voir ce gratin parisien de bobos affolés nous taner alors que ce sont les élites et les dirigeants de ce pays à qui il faut botter le cul...

                                                                              Quand à Hulot Yann Arthus et autres spécialistes des grandes villes qui me font bien rire...
                                                                              déjà s’auto-procclamer spécialistes du climat du réchauffement ou de la planète, cela montre bien l’ego surdimentionné ou la démagogie mal placée de ces tristes sires...

                                                                              Quand il descendront de leurs hélicos ou de leur 4*4 de bobos citadins on les emmènera, s’ils veulent bien mettre des bottes dans nos campagnes, pour leur montrer que les chasseurs et les petits paysans ne les ont pas attendus pour faire de l’écologie, le bon sens existe encore dans nos villages et nos campagnes, et la prétention de ces bobos citadins en fait rire plus d’un dans les petits bourgs protégés des modes excentriques des grandes villes !!

                                                                              A tout ces « spécialistes » du climat je conseille de visiter un peu plus notre terroir plutot que d’aller faire le tour du monde de manière ostentatoire et commerciale, sans connaitre son propre pays !!
                                                                              On pourrait classer les Kouchner, Attali et BHL ds le même sac, les ramasseurs de dons pour des causes « dramatiques » qui les font vivre !!


                                                                            • Christoff_M Christoff_M 12 octobre 2010 11:03

                                                                              Et lhyperfabrication de reportages inutiles de pseudo intellos citadins qui se masturbent intellectuellement et nous cassent les noix au lieu de s’occuper de transports urbains et extra urbains, c’est sans doute trop terre à terre, ou de la recaptation du CO2...

                                                                              Ce n’est pas en survolant la planète et en s’extasiant sur les beeeeeeellllles choses qu’on fait avancer le schmilblick !! parler de transport et de pollution c’est sans doute moins captivant, d’ailleurs on a vu le peu de participation concrète de mr Hulot redescendu de son nuage et son ULM quand on lui a demandé de participer à des réunions de mise en place de mesures concrètes...

                                                                              Les grands « cerveaux » experts ou spécialites autoprocclamés ont toujours un problème avec la réalité !! c’est pour cela qu’on les trouve à vie dans des partis marginaux ou ils restent à vie, ds des activités tres spéciales, évitant par tous les moyens de confronter leurs « grandes idées » à une réalité loin de leurs nuages et de leur masturbation intellectuelle !!!


                                                                            • revenant 12 octobre 2010 12:04

                                                                              C’est dommage de voir certains écologistes se faire rouler dans la farine à cause de cette escroquerie du réchauffement climatique, ils vont perdre de leurs crédibilités alors que nous sommes confrontés à des bouleversements sans précédant dans notre bio-sphère.
                                                                              Tout ces milliards détournés pour des foutaises ne vont pas là où on en aurait le plus besoin, dans la défense des derniers espaces naturelles et la défense de la biodiversité...

                                                                              Je vous laisse une info qui créer le buzz en ce moment et un lien sur le refroidissement climatique qui nous attend...

                                                                               Lewis Harold est professeur émérite de physique à l’Université de Californie, Santa Barbara. Voici sa lettre de démission à Curtis G. Jr Callan, Princeton University, Président de l’American Physical Society.

                                                                              Préparons nous au refroidissement ! (mis à jour le 27/09/2010)
                                                                              Permettez moi, avant d’aborder le sujet de cette page un peu iconoclaste, un petit prologue destiné à introduire les méthodes scientifiques alternatives à celle du GIEC qui, comme vous le savez, est basée sur les projections données par les ordinateurs. Ces dernières font la manchette des journaux alarmistes et prédisent une élévation constante de la température de la planète dans les années qui viennent...
                                                                              Mais (on ne vous le dit jamais), il y a deux manières, très différentes, d’aborder les sciences du climat, la climatologie. Or, ces deux approches conduisent à des résultats et à des prévisions diamétralement opposées...Voyons cela :



                                                                              • bonnes idées 13 octobre 2010 17:55

                                                                                AIE ! Ca se rechauffe ou ça se refroidit ? Il faut savoir car le stère de bois est arrivé au black à 45 €. Dans nos campagnes évidemment , ne revez pas. Donc si ça va meuler je fais rentrer du bois mais si le micro-onde est à pleine puissance j’investi dans des shorts.
                                                                                Alors décidez vous.


                                                                                • edab85 13 octobre 2010 20:50

                                                                                  C’est simple, il y a des régions qui se réchauffent, et d’autres qui se refroidissent. Pas la peine de faire un foin avec le réchauffement/refroidissement climatique.


                                                                                • bonnes idées 15 octobre 2010 21:01

                                                                                  Quelques taches solaires sont apparues sur notre astre. C’est la fin du refroidissement ?


                                                                                  • clostra 17 octobre 2010 13:28

                                                                                    L’homme ne serait pas homme s’il n’était capable d’imaginer l’invisible. Certains pensent même que l’homme est avant tout religieux.
                                                                                    Il me semble qu’il serait tout aussi intéressant d’analyser - que ces changements climatiques soient réels ou non, d’origine humaine ou non - tout ce que peut faire la pensée consciente et inconsciente pour s’adapter à un phénomène nouveau.
                                                                                    Il me semble avoir perçu une « malveillance » dans vos propos.
                                                                                    La science doit-elle être bienveillante ou malveillante ou neutre.
                                                                                    Que nous apporterait une vérité absolue ?
                                                                                    Merci Bonnes idées : en voilà une qui remet l’astre qui luit et chauffe dans le droit chemin !


                                                                                    • Romulus Augustule Romulus Augustule 18 octobre 2010 20:27

                                                                                      @ L’auteur :

                                                                                      à part vos jérémiades sur un sujet dont vous ne semblez rien connaître, quels sont vos arguments scientifiques pour étayer votre thèse (que je qualifierais de déviante, inconsciente, irresponsable, ascientifique et mensongère) ??

                                                                                      Votre subversivité ne dépasse pas la déclaration d’intention. Cet article n’est pas un pamphlet, et encore moins un article scientifique à visée démonstrative, alors qu’est-ce ?
                                                                                      A quoi bon traiter tous les climatologues (et autres scientifiques du domaine) de menteurs ou de névrosés si vous vous révélez incapable d’apporter la moindre preuve de ce que vous avancez...

                                                                                      Vous prétendez avoir fait de la philosophie, ce que je suis disposé à croire malgré la médiocrité de cet article, aussi bien dans le fond que dans la forme, mais vous semblez être atteint d’une forme aigüe de paranoïa que vous entretenez par des préjugés et une incapacité flagrante à dépasser les obstacles épistémologiques de votre esprit. Vous avancez avec des oeillères ainsi qu’une volonté farouche de s’en prendre par tous les moyens à l’ordre établi, raison pour laquelle vous êtes à côté de la plaque. Le combat social ne doit pas se retrouver dans le domaine scientifique, là n’est pas sa place.

                                                                                      Je répète ma question : quels sont vos arguments scientifiques ??

                                                                                      Il est très peu probable que vous répondiez à ma question, puisque les anti-écologistes n’en ont aucun, et de nombreuses personnalités (comme Claude Allègre par exemple) lorsqu’elles s’y sont risqué n’ont réussi qu’à perdre leur crédibilité et devenir la risée de la profession toute entière.

                                                                                      Un peu de sérieux, Mr. Dugué.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès