• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Refus d’obtempérer : ASSEZ !

Refus d’obtempérer : ASSEZ !

Le citoyen lambda lit, entend ou voit, à longueur de médias, chaque semaine, au moins, le récit de prétendues bavures policières. Elles ne se soldent pas, heureusement, systématiquement par un décès mais elles finissent par donner l’impression de forces de l’ordre brutales et sans considération pour la dignité et la sécurité même de ceux qu’elle est supposée protéger.

Cependant.

Cependant, manifestations exceptées, elles sont quasiment toujours la conséquence d’un refus d’obtempérer.

Refus d’obtempérer. Dans quel pays vivons-nous ? Quel est ce pays où il semblerait que la notion de refus d’obtempérer soit devenue une sorte de principe optionnel, « si je veux quoi ». Alors oui, certes, les bambins pas toujours modèles, sont habitués depuis le plus jeune âge à l’impunité la plus totale. D’un système scolaire où l’on exclut même plus le perturbateur et où on demande à l’enseignant et au proviseur de s’écraser gentiment et de ne pas faire de vagues quand il veut faire régner l’ordre dans sa classe, à une justice souvent bien trop bienveillante avec les jeunes délinquants, quittes la plupart du temps pour un simple rappel à la loi ou envoyés dans des centres spécialisées hors de prix où ils passent leur temps à pourrir la vie de leurs éducateurs en attendant de retourner nuire, le seul apprentissage est celui de la complaisance et de la bienveillance. Un monde où plutôt que de donner des moyens à l’administration judiciaire et de doubler le nombre de places de prison pour, au moins, rejoindre la moyenne de l’UE(et on ne parle pas des USA…) on préfère inventer la liberté permanente et l’arrêt maladie judiciaire avec heures de sortie et bracelet bidon. Moins de cinq ans de prison ? Reste à la maison mon gars. T’as violé, t’as volé, t’a tué au volant bourré, défoncé et sans permis ? t’as racketté, t’as cogné, t’as pourri la vie de plein de monde, t’es partie torturer des gens en Syrie ? Allez, arrêt maladie judiciaire. Avec heures de sortie pour continuer à aller empoisonner les autres et accessoirement égorger des prêtres. Ou alors summum, prison spéciale pour pédophiles, à l’abri d’autres détenus acrimonieux, en Corse , face à la plage, avec sortie libre et groupe de parole pour pleurnicher entre ordures à quel point c’est dur de violer un gosse, surtout le sien. Les pauvres chéris, ils sont si malheureux. Si à plaindre.

Sans compter les professionnels de la victimisation : « ho, mon pauvre chéri, t’es un violeur, cogneur et racketteur multirécidiviste, mais c’est pas de ta faute mon petit, il-faut-qu’on-t’aide ». Jusqu’à une maman de victime du terrorisme qui vient déclarer qu’il est temps de tendre la main aux « jeunes ». On croit rêver.

Evidemment, dans une telle débauche de laxisme, de démission de compréhension de l’incompréhensible, de tolérance de l’intolérable, tout en bas de la chaîne d’état, voiture balai de tous les loupés de la république, le bleu n’est plus qu’une sorte de fonctionnaire casse-bonbon, même plus auréolé de cette aura de crainte respectueuse qui est pourtant la plus à même d’éviter l’utilisation de la force brutale. Rappelons-nous l’hirondelle en vélo avec sa pèlerine et juste sa matraque pour patrouiller dans les pires coins du Paris d’avant. Ou le bobby anglais sans arme du tout.

Il n’y a encore pas si longtemps, on considérait que c’était la peur du gendarme qui préservait la société de l’anarchie. Il ne venait à personne de sensé, l’idée de refuser d’obtempérer, et surtout grossièrement, pire encore, violemment à la force publique. Celui qui le faisait, voyou chevronné, loulou de banlieue ou de village savait qu’il s’exposait à un moment fort désagréable. C’était le jeu, personne ne portait plainte. On pouvait, bourré comme un coing à la sortir du balluche à Neuneu, gueuler « mort aux vaches » à la face de pandores venus pour tapage, on savait aussi que si on osait lever la main, ça finirait au poste avec, au mieux, une tête au carré. On savait aussi que si on partait en courant, un gendarme, après trois sommations, avait tout à fait le droit de vous tirer dessus. Quand donc, un grand courageux faisait « le chaud » avec les bleus : il assumait. Et on ne parle même pas d’exhiber une arme et surtout de tirer sur un bleu, ce qui équivalait à un suicide. A une époque où ça coutait la tête, ce salutaire rappel la plombait un peu. De bracelets en remises de peine, le plomb s’est transformé en plume.

Où en est-on du quotidien de l’agent ? Pas une journée sans insulte, sans discussion interminable, sans rébellion. Quand on sait que même le bourgeois (pour qui l’ordre, c’est faire obéir les autres) n’accepte plus une amende sans râler, sans montrer un mépris blessant, sans le sempiternel « vous avez rien d’autres à foutre que d’emmerder les braves gens avec toutes les racailles qui…. », on imagine le comportement du lascar victimisé depuis son plus jeune âge et pour qui l’obéissance à l’autorité publique constitue une sorte de déshonneur, pire, de manquement à la virilité. Croit-on vraiment que les agents sont des automates ? Sans fierté ? Et comme Lavilliers qui chantait qu’un blouson noir ne décuple pas les forces, croit-on qu’un uniforme bleu exonère de l’adrénaline, de la douleur ? de la peur, de l’émotion propre à la violence ? Il n’y a quasiment aucun humain capable de se battre à froid et de rester parfaitement calme en cette circonstance. Pour un flic comme pour n’importe qui, le rythme cardiaque augmente, le corps est tendu, le champ de vision se réduit, la bouche s’assèche, et tout ça va très très vite avec la crainte permanente de prendre un mauvais coup, de l’arme cachée. Sans même parler du « trou noir » si les choses se gâtent vraiment ou durent trop où tout peut arriver.

Le refus d’obtempérer ouvre un match dangereux duquel l’agent de la force publique n’a pas le droit de sortir vaincu. CE N’EST PAS UN JEU. Il ne s’agit pas d’un rite initiatique ou de convenance personnelle. FORCE A LA LOI. Ce refus d’obtempérer ne peut qu’entrainer la brutalité. C’est pour cette raison très exactement, qu’on paye des agents de la force publique et qu’on les équipe (pas toujours trop bien) de matériels adéquats : faire respecter l’ordre public. A tout prix.

Comme on le sait : alea jacta es, chaque combat ouvre une part d’inconnu plus ou moins fatal. La moindre bagarre peut finir avec un estropié ou un mort. Encore une fois c’est la règle. Mais alors pourquoi cette émotion publique, journalistique, politique à chaque fois qu’un type qui fait un bras d’honneur aux flics, leur crachent à la gueule, leur tape dessus ou leur balance des boules de pétanque, et refuse violemment d’obtempérer, se débattant, s’enfuyant, continuant à se débattre une fois à terre prend un mauvais coup ? Franchement, comment veut-on que ça finisse bien ? Comment peut-on accepter de mettre en cause des agents qui ont fait leur boulot ?

Aux USA, un flic qui vous demande de vous coucher face contre terre en pleine rue est habilité à vous flinguer si vous n’obtempérez pas. Essayez, juste pour voir, de vous rebeller violemment contre la Guardia Civile espagnole, la Police néerlandaise(oui, oui, les gentils hollandais) , la police montée canadienne(oui, oui, les gentils canadiens) ,des policiers algériens, marocains, juste pour voir. Il est inadmissible qu’en France il y ait une telle tolérance au refus d’obtempérer, à la rébellion ou même à la simple grossièreté vis-à-vis d’agents DANS L’EXERCICE DE LEURS FONCTIONS.

Il serait temps de rappeler ce principe à nos concitoyens. Pas de justice sans ordre. Pas d’ordre sans respect de ses agents. La personne qui prend la responsabilité de manquer de courtoisie aux forces de l’ordre, prend le risque d’une procédure pour outrage et il l’aura mérité. La personne qui refuse d’obtempérer, fuit, ou commet la faute d’user de violence vis-à-vis de la force publique doit être bien consciente qu’elle ouvre une séquence extrêmement dangereuse pour elle où elle risque son intégrité physique et sa vie même.

Et plutôt que de larmoyer avec les racailles, la presse et les politiciens feraient bien de rappeler ce bête principe que nous parents nous apprenaient au plus jeune âge : tu veux jouer au mariole ? T’assume.

Si les citoyens ont le sentiment que la force publique n’use plus de sa violence légitime, alors, ils vonteront pour quelqu'un qui risque d'en abuser, ou même d'en user eux même. Et alors, nos compréhensifs pathologiques, nos larmoyeurs professionnels, nos maniaques de la justification incivile, auront vraiment quelques vrais raisons de pleurer.


Moyenne des avis sur cet article :  2.69/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • MagicBuster 4 août 2016 10:34


    Dans certaines cultures - Il faut 10 fois plus de policiers ; voire même des dictatures ...
    Ce ne sont pas nos gardes champêtres qui pourront y changer quoi ce soit.

    L’état favorise l’immigration (d’islamistes, de terroristes ...) et refuse de comprendre cette origine évidente d’instabilité.

    Faut pas venir se plaindre auprès des Français ... qui voteront prochainement pour la première FEMME présidente de France.


    • sirocco sirocco 4 août 2016 14:21

      @MagicBuster

       
      10 fois plus de policiers qu’en France ? Arrêtez votre délire parce qu’alors là, on arrive à 1 flic pour 1 citoyen...


    • ZenZoe ZenZoe 4 août 2016 10:53

      Salutaire rappel de quelques principes de base.
      Certes il y a des bavures, des moutons noirs dans la police, ils doivent être dénoncés, mais rien n’excuse le refus d’obtempérer. A force de trop contester les forces de police, on les affaiblit et on sombre dans le chaos général et la loi de la jungle.
      On se demande aussi pourquoi les manifestants violents dans l’affaire Adama ne sont pas poursuivis. Laxisme, laxisme...


      • jaja jaja 4 août 2016 11:12

        @ZenZoe

        Les manifestants voient leurs droits démocratiques bafoués (comme le droit de photographier les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs fonctions ce qui est parfaitement légal) ou se font insulter (« pédé ! salope !) par des flics se comportant non pas comme des policiers mais comme des contre-manifestants d’extrême droite... (70% des flics intervenant sur le terrain votent pour la blonde fasciste...)

        D’autre part il n’est pas nécessaire de refuser d’obtempérer pour être frappé, principalement dans les endroits où les caméras sont absentes. L’exemple que je connais le mieux ces derniers temps (j’y étais) est celui du Mc Do de Toulouse où les manifestants expulsés par la BAC par la sortie de secours ont été bousculés et frappés dans l’étroit couloir...

        Bref la police l’auteur la vit de loin ou est flic lui-même et protège sa boutique qui est loin d’avoir les fesses propres... On connaît tous son histoire pas très glorieuse dans les périodes sombres de notre histoire et cette institution doit être étroitement surveillée tant sa facilité à s’affranchir de la démocratie est évidente...

        Je n’ai pas le temps de rassembler les nombreuses vidéos de violences policières lors du mouvement contre l’infâme loi travail mais bon n’importe qui peut les trouver sans difficulté !


      • tf1Groupie 4 août 2016 12:08

        @jaja
        Et les videos des « violences citoyennes » pas besoin d’en chercher : elles nous sautent à la gueule pratiquement à chaque manif, elles inondent les écrans.
        Des manifestants qui mettent le feu à une voiture de flics en plein jour tu appelles cela une réduction des droits démocratiques ? Sérieusement ?

        Le jour où tu comprendras à quel point les manifestants brutaux et extremes nuisent à la crédibilité des mouvements sociaux tu auras fait un pas de géant.

        En attendant ton seul argument c’est de traiter l’auteur de flic à la limite du nazisme. Grandiose.


      • Jacobin Jacobin 4 août 2016 13:03

        @jaja
        Si vous lisez l’article, vous verrez que j’exclue le cadre des manifestations du propos de mon article. Merci donc de ne pas plonger à pied joint dans le hors sujet.
        En parlant de la « grosse blonde fasciste » (ce qui peut vous couter de vous retrouver devant le procureur de Versaille pour injure publique...) vous êtes donc de la même engeance que ceux qui s’opposaient violemment à l’expulsion de leur chapelle hier ?
        Par ailleurs, je ne suis qu’un citoyen lambda, classe moyenne inférieure et je n’ai aucun rapport, de loin ou de près avec qui que ce soit dans les forces de l’ordre.
        Je suis tout à fait à même de m’insurger aussi contre une utilisation disproportionnée de la force dans le cas de manifestation. Le tir tendu ou l’utilisation de grenades offensive est du délire total.

        Je parle là simplement de problème de voirie. Et non je ne vis pas loin, je vis même très près des racailles qui nous pourrissent quotidiennement la vie. Contrairement à vous peut-être.


      • Clofab Clofab 4 août 2016 14:06

        @jaja
        « Les manifestants voient leurs droits démocratiques bafoués »


        ET LES DEVOIRS DE TOUT FRANCAIS, DE RESPECTER LA REPUBLIQUE ET SES LOIS ! T’en fais quoi l’urluberlu ? T’es payé par qui pour vouloir foutre la merde de partout ? T’es pas bien en France ? KASSE TOI !!!!!!!

      • non667 4 août 2016 16:34

        @jaja
        JAJA toujours dans la démarche de saboter pour la faire échouer la société française afin de prouver a contrario que la société communiste /goulag c’est mieux
        le pire a été fait dans l’e.n. ou les gauchistes étaient ultra majoritaire :
        citation de d.cohn bendit en 68 :<<il ne sert a rien de promouvoir les enfants de la classe ouvrière dans les universités ils deviendront les plus fidèles valets du capitalisme >>


      • covadonga*722 covadonga*722 4 août 2016 10:59

        le plus beau dernière manif antifa a Rennes un professeur en université justifiait les agressions contre les policiers au micro de fr3 

        Dans un pays normal ce fonctionnaire aurait été révoqué avec nos lopettes de gouvernants ce statutaire est intouchable !
        time they are a changin’

        • tf1Groupie 4 août 2016 12:10

          @covadonga*722

          Ce que n’a pas compris ce prof c’est qu’il joue contre lui-même car aujourd’hui les élèves ne respectent plus leurs professeurs.
          Et après il justifiera également les agressions contre les profs ?


        • juluch juluch 4 août 2016 11:54

          toujours les memes qui foutent la merde et quand il leur arrive des ennuis crient au scandale !


          On a pu voir récemment avec Amada je ne sait pas quoi !

          • bourrico 7 4 août 2016 12:33

            @juluch

            Tu crois pas que c’est un peu simplifié comme vision des choses non ?
            Tes propos pourraient être acceptables si les forces de l’ordre donnaient un peu l’exemple, mais c’est loin d’être toujours le cas, parce qu’il faut voir le genre de phénomène que ce type de carrière peut attirer aussi, et la c’est pas triste.

            M’enfin, c’est récurrent sur AV de tout simplifier à outrance, c’est pour ça que les simplets y pullulent.

          • Jacobin Jacobin 4 août 2016 13:05

            @bourrico 7
            Puisque vous parlez de simplets, je vous recommande de lire la courte pensée « justice et force » de Pascal.


          • juluch juluch 4 août 2016 14:55

            @bourrico 7
            salut, ça fait un moment.....


            Pas besoin de chercher midi à quatorze heure ou faire une thèse sur un sujet aussi simple.

            Chaque fois qu’il y a interpellation c’est toujours synonyme de bavure......

            Sauf que l’interpellé s’enfuit, qu’il est souvent connu des services, il est violent....bref un modèle de bonne éducation.

            Quand j’ai un contrôle j’obtempère , on regarde mes papiers, on me dis merci et puis je m’en vais serein.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 août 2016 21:08

            @Jacobin
            Ce n’est pas à l’école à apprendre le respect des lois, c’est à la famille. L’école peut agir en renforcement de l’éducation parentale, pas la remplacer. Encore faut-il que la famille donne l’exemple... Un policier a compilé les mauvaises excuses des Français arrêtés sur la route pour une infraction.
             
            1. Téléphone portable  : « Bonjour, vous étiez au téléphone Mr... » - « Non non pas du tout. »

            La fillette assise à l’arrière : « Si, si, il disait à maman qu’on était en retard.. »

             

            2. Ligne blanche : « Et la ligne Madame ! » - « Écoutez, je conduis là... j’peux pas regarder par terre !!! »

             

            3. Feu rouge : « Vous n’avez pas vu le feu rouge derrière ? » - « Si si, j’ai bien vu le feu, c’est vous que je n’ai pas vu ! »

             

            4. Feu rouge  : Ce scooter franchis deux feux en gros scooter de 500 cm3, contrôlé sans permis de conduire aux fichiers national, le monsieur nous dit : « J’ai RDV avec le juge d’application des peines... »

             

            5. Contrôle routier : "Ça ne vous ennuie pas si je vous donne le permis de ma femme, parce que si je vous donne le mien, j’ai plus de permis, j’ai plus de points !..." (.....)


          • tashrin 4 août 2016 12:05

            Lol... Ooooh ben les delinquants ils veulent pas se laisser arreter par la police, c’est incomprehensible !
            Effectivement, les forces de l’ordre sont désacralisées... M’enfin faut dire aussi que c’est pas évident d’expliquer à un môme qu’il faut respecter les lois et la police quand precisement ceux qui sont censés l’appliquer et la faire respecter s’en affranchissent ouvertement et sans aucune consequences :) (fraude fiscale, corruption, revente de biens publics à des potes, etc etc...)
            Je ne justifie pas le refus d’obtempérer hein. Je dis juste que c’est une des conséquences de l’absence totale de morale qui régit notre société, et que c’est par définition l’etat d’esprit d’un délinquant que de chercher à se soustraire aux conséquences sociales de ses actes. 
            Du coup faut pas s’etonner si depuis qu’on a fait de la magouille un critère de réussite sociale ya des gens que ca inspire :)

            Après le probleme de la victimisation et de l’évocation de la repsonsabilité des forces de l’ordre dans la mort de Traoré, puisque c’est indirectement à cela que vous faites allusion, c’est un autre sujet. Ils sont payés, formés, et entrainés pour ne pas vous tuer et maitriser des techniques qui permettent d’apprehender un suspect en bon état pour le remettre à la police. Que le suspect soit ou non coupable ne change rien du tout aux obligations du policier.
            S’ils se sont mis à trois sur lui pour « lui apprendre la vie » plutot que de le tazer par exemple (j’en sais strictement rien, c’est pour illustrer le propos), et qu’il en est mort, ils sont responsables
            S’ils ont respecté les consignes, que le gars soit coupable ou innocent ca reste un accident


            • tf1Groupie 4 août 2016 12:44

              @tashrin

              Sauf quelqu’un qui refuse d’obtempérer n’est pas forcément un délinquant, mais bon.

              Enfin je constate que l’irrespect des régles est pour vous parfaitement acceptable : y a pas de morale pourquoi on se gênerait ?
              Moi je suis d’accord avec vous : l’individualisme et la loi de la jungle c’est plutôt quelque chose qui m’arrange. C’est pas pour cela que c’est un projet de société qui me séduit ...


            • tashrin 4 août 2016 14:01

              @tf1Groupie
              C’est dingue ça... Vous n’êtes réellement pas capable de comprendre un texte simple d’une quinzaine de lignes ou vous faites juste exprès de venir mettre votre petite touche histoire de ?

              Sauf quelqu’un qui refuse d’obtempérer n’est pas forcément un délinquant, mais bon.
              Dans la mesure où il est censé être obligé d’obtempérer, techniquement si

              Enfin je constate que l’irrespect des régles est pour vous parfaitement acceptable : y a pas de morale pourquoi on se gênerait ?
              J’ai évoqué l’absence de morale que je CONSTATE, j’ai jamais dit que c’etait quelque chose que je souhaitais. Bien au contraire

              Moi je suis d’accord avec vous : l’individualisme et la loi de la jungle c’est plutôt quelque chose qui m’arrange
              Mais où avez vous lu cela dans mon propos ?

              De deux choses l’une :
               - soit vous êtes réellement dans l’incapacité de comprendre les écrits des autres, auquel cas je ne vous en veux pas, mais pourquoi venir commenter ici ?
               - soit vous comprenez mais faites semblant, auquel cas vous avez vraiment pas autre chose à faire ?
              Quel est l’interet de venir dénaturer des propos que tout le monde pourra lire ? Vous passez juste pour une buse


            • abramelec (---.---.78.67) 5 août 2016 13:32

              @tf1Groupie Maltraiter un prêtre lors de son office, le traîner par terre comme à Sainte Rita est donc tout à fait normal, les règles ne s’appliquent donc que pour les citoyens lambda.


            • Jacobin Jacobin 4 août 2016 13:08

              vision profondément infantile de ce que doit être une société.
              Alors selon vous ; « ha ba c’est lui qu’a commencé d’abord » et comme il est pas exemplaire et bien moi ze fait ce que ze veut".
              C’est puissant comme raisonnement.
              Et vous êtes entrain de me dire qu’il y a 100 000 flics et 100 000 gendarmes pourris, irrespecteux, juste bons à se faire cracher à la gueule ?
              Vous n’avez donc pas honte ?


              • tashrin 4 août 2016 14:09

                @Jacobin
                vous pouvez vous en offusquer, le respect de l’autorité passe par l’education, qui elle meme passe par l’exemple. Expliquez à vos enfants qu’il faut être honnete, mais si en parallele vous êtes un escroc ca va legerement brouiller le message
                J’ai pas dit qu’ils avaient raison de refuser d’obtemperer, je l’ai meme ecrit (« je ne justifie pas le refus(...) »). J’ai dit qu’en revanche il s’agissait d’une consequence du modele de société que l’on a construit. A partir du moment où les représentants de l’autorité ne s’y sentent pas eux-mêmes soumis, ils ne peuvent que très difficilement l’exiger des autres.
                Je m’interroge vraiment sur la faculté de comprehension de la langue française de certains intervenants


              • tashrin 4 août 2016 14:12

                @Jacobin
                Et vous êtes entrain de me dire qu’il y a 100 000 flics et 100 000 gendarmes pourris, irrespecteux, juste bons à se faire cracher à la gueule ?
                Et accessoirement je n’ai jamais dit cela non plus. Je pensais beaucoup plus aux politiques, en l’occurrence, meme si les forces de l’ordre ne sont pas non plus exemptes de critiques. Pour autant ce n’est pas une generalité, et je l’ai pas affirmé comme telle


              • Jacobin Jacobin 4 août 2016 15:38

                @tashrin
                Je laisse à « certains intervenants » la violence ou l’idéologie qui sous tend le propos.
                Néanmoins, vous touchez du doigt quelque chose de juste :
                Les parents enseignent-ils vraiment le respect à leurs enfants ?
                Deux tiers de couples qui se séparent pour convenance personnelle : quelle va être leur crédibilité pour dire qu’il faut tenir ses engagements et ne pas voir sa gueule d’abord ?
                L’enfant est-il vraiment éduqué dans le sens du réalisme et du respect ?
                Croyez vous qu’il soit souhaitable de tant valoriser le sens critique sans donner celui du devoir ?
                ET VOUS AVEZ TORT.
                Je vous en donne une preuve : croyez vous vraiment que tous les profs(gens hautement d’autorité) soient compétents, attentifs, digne de respect ?Et bien pourtant les statistiques sont sans appel. Ce sont les enfants dont les parents soutiennent systématiquement le corps enseignant vis à vis de leur enfant, qui ont les meilleures niveau de réussite.
                La force est une réalité. A quoi sert d’apprendre à un gamin à tenir tête à son prof(qui est un con, t’as raison mon petit), au voisin (qui est un con, tu as raison mon petit), au policier(tu as raison, c’est un con).
                ça ne fabrique que des générations entières de rebelles, et das la loi des systèmes, le rebelle est toujours écrasé. TOUJOURS. Ces générations à qui l’ont trouve vachement romantique d’apprendre la rebelitude n’ont donc ABSOLUMENT aucune notion de ce qu’est l’autorité, et ainsi ils oscillent en permanence et soumission à rebellion sans JAMAIS passer par le case maîtrise. On en fait des loosers. Des loosers malins, attachants, rebelles, mais des loosers, des inutiles, des inadaptés, de la chair à marché. Tellement connement rebelles qu’ils sont incapable de supporter même l’autorité d’un syndicat ou d’un parti politique. Les plus chanceux et retors finiront dealers ou chef de choucroute chez carrefour où ils seront les pires tyrans avec leurs salariés. Mais la plupart sera cantonné à des boulot de merde où on les aura à l’oeil dés la première minute prêts à être virés avec leurs grandes gueules et leur inaptitude totale à la discipline. Je dis bien la discipline, pas la soumission. La discipline, je le rappelle, est l’ensemble des règles qui garantissent le bon fonctionnement d’un système.
                Je répète : la discipline est l’ensemble des règles qui ganrantissent le bon fonctionnement d’un système.
                Et apprenant à des gamins le sens critique sans la discipline, on plonge dans le malheur toute une génération.
                N’oubliez pas que l’immense majortié silencieuse, celle qui bosse, qui paye des impots, qui encaisse en silence pour l’avenir de leurs gosses et qui n’a pas démissionner dans leur éducation, en a de moins en moins à foutre du point vue « misérabiliste » que vous évoquer « c’est pas juste alors c’est normal que ». Elle, au gamin en voie de monstruotisation qui lui dit « je suis crâmé, irrécupérable », elle ne pense pas « mon pauvre chéri » , elle pense « et ben puisque t’es irrécupérable on va t’en coller une dans le tête ou t’enfermer à vie espèce de nuisible ».
                Sondez autour de vous, si vous avez autre chose que des éducateurs et des artistes dans votre entourage.


              • Jacobin Jacobin 4 août 2016 15:40

                @tashrin
                Ha ben si Ami. A partir du moment où vous dites « c’est normal que les mecs soient rebelles parce les flics »
                Vous admettez une généralité.
                Et moins, je peux vous répondre : "étant donné que plus de 80% des policiers sont des êtres humains normaux, qui suivent les règles et font, au mieux de leur possibilité leur boulot, il est inadmissible que...


              • tashrin 4 août 2016 16:13

                @Jacobin
                C’est fou ça... Je trouverai presque ca drole si c’etait pas si dramatique

                Je laisse à « certains intervenants » la violence ou l’idéologie qui sous tend le propos
                C’est pour moi que vous dites ca ? en quoi ce que j’ai ecrit renvoie-t-il à de la violence ou à une ideologie quelle qu’elle soit ?

                C’est pas en mettant les mots en majuscule que ca leur donnera du poids cher monsieur. Ni que ca rendra votre diarrhée verbale plus digeste et fondée
                Et par ailleurs je ne suis ni votre petit ni votre ami, il ya des relations dont on se passe. Avant de pretendre donner des lecons de respect aux autres, on commence par être irréprochable... La valeur de l’exemple comme je vous l’expliquais plus haut

                Encore une fois, puisqu’il vous faut des sous-titres... Je ne justifiais aucunement les refus d’obtemperer, j’ai simplement établi un parallelle entre une société dans laquelle la morale n’a plus cours y compris chez les Zelites et une société dont les membres ne respectent plus l’autorité. Ca veut absolument pas dire qu’on excuse ce qui n’est pas excusable ni qu’on tolere ce qui est intolerable, juste qu’on reflechit aux causes qui ont produit les consequences qu’on deplore. Sinon ca sert juste à rien, et ca n’est pas une theorie miserabiliste que dénoncer ça, c’est de la logique élémentaire, même si ca vous dépasse.
                Vous y en a faire la difference entre comprendre (au sens d’expliquer) et excuser ?

                elle pense « et ben puisque t’es irrécupérable on va t’en coller une dans le tête ou t’enfermer à vie espèce de nuisible
                si moi je pense cela de vous, ca me donne le droit de prendre mes desirs pour des realités ? Ca donne le droit à 3 flics de s’asseoir sur un mec jusqu’à ce qu’il meurt ?

                Sondez autour de vous si vous avez autre chose que des retraités, des aigris et des electeurs frontistes dans votre entourage


              • pemile pemile 4 août 2016 16:27

                @Jacobin « le rebelle est toujours écrasé. TOUJOURS »

                Et le mouton, lui, est toujours respecté, TOUJOURS ?

                « elle pense « et ben puisque t’es irrécupérable on va t’en coller une dans le tête ou t’enfermer à vie espèce de nuisible ». Sondez autour de vous, si vous avez autre chose que des éducateurs et des artistes dans votre entourage. »

                Mais ouais, l’aide à l’enfance et la PJJ ne connaissent rien à la façon de récupérer les récupérables ?

                Selon vous, qu’est ce qui défini un irrécupérable ? Quel est le pourcentage d’irrécupérables ?


              • Jacobin Jacobin 4 août 2016 18:26

                @tashrin
                Vous etes à vif visiblement. vous remarquerez que le « certains intervenants » était entre guillemets et ne faisait donc référence qu’à ceux dont vous parliez avec l’idéologie et la violence qu’ils sous-tendent . Ne ramenez pas tout à vous.

                Clairement, on ne sera pas du même coté de la barricade. C’est fou ce que les gens « cool » peuvent reveler un fond facho.


              • tashrin 4 août 2016 18:31

                @Jacobin
                dsl si j’ai pris pr moi ce qui ne m’etait pas destiné
                Sur le reste je ne suis pas à vif, je suis allergique à la betise c’est different


              • Jacobin Jacobin 4 août 2016 18:33

                @pemile
                Dans la logique du système, soumis, mouton ou rebelle : même fin : écrasé.
                La preuve que vous vivez dans un monde où vous n’entrevoyez même pas la seule solution : la maîtrise.
                Les 3 attitudes face au système : rebellion, soumission, maitrise. Vous venez de donnez la preuve éclatante que vous ne savez envisager que les deux premières. Vous laissez le boulevard de la maîtrise aux malfaisants. Dommage.
                A une époque, on apprenait qu’avec le combat collectif et surtout la résistance passive, on pouvait changer le monde.
                AUjourd« hui, c’est chacun sa petite rebellion masturbatoire pour le plus grand profit de ceux qui dirigent ce monde.
                Ce n’est pas en n’apprenant que la critique, la rebellion qu’on formera des citoyens et syndicalistes seuls à même d’obtenir des avancées pour tous.
                Vos petites merdes ne rêvent que marques, fric facile et esclaves sexuelles. Regardez leurs ignobles clip de rap : tout un programme.
                Et l »irrécupérable est celui qui se déclare comme tel.


              • pemile pemile 4 août 2016 18:56

                @Jacobin « Dans la logique du système, soumis, mouton ou rebelle : même fin : écrasé. »

                Mais non, tous les rebelles ne sont pas écrasés, certains vivent très bien.

                "Les 3 attitudes face au système : rebellion, soumission, maitrise. Vous venez de donnez la preuve éclatante que vous ne savez envisager que les deux premières.« 

                J’ai fait ça moi ? Définissez ce que vous appelez »maitrise«  ?

                Sinon expliquez pourquoi vous opposez maitrise et rebelle ?

                 »Vous laissez le boulevard de la maîtrise aux malfaisants« 

                Un »malfaisant« n’est donc pas une sorte de rebelle pourri ?

                 »Et l »irrécupérable est celui qui se déclare comme tel.« 

                Un sociopathe se déclare irrécupérable ? Z’êtes sûr ?

                Toute personne qui ne se déclare pas irrécupérable est donc récupérable ?

                 »Vos petites merdes ne rêvent que marques, fric facile et esclaves sexuelles« 

                Vous faites une belle caricature de d’abruti. Je vous parle ASE et PJJ et vous convertissez les situations qu’ils gèrent en »vos petites merdes" !? Vous puez la haine et ne connaissez pas le sujet !


              • Jacobin Jacobin 4 août 2016 19:04

                @pemile
                Face à un tel niveau d’incompréhension de ce qui est écrit, toute polémique est stérile. Chacune de vos phrases prouvent que vos ne comprenez pas ce que vous lisez. L’essayez vous au moins ? :(


              • pemile pemile 4 août 2016 19:15

                @Jacobin « Face à un tel niveau d’incompréhension de ce qui est écrit, toute polémique est stérile »

                Je vous pose des questions, vous bottez en touche !

                Faites un effort sur les irrécupérables, si je vous lis, je comprends très bien que vous êtes incapable de répondre sans dire de conneries smiley


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 août 2016 21:46

                @Jacobin
                C’est la famille qui doit faire l’éducation aux interdits et à la loi, et pas le reste de la société. Les enfants fonctionnent à l’impulsion, ils ne sont naturellement pas enclins à partager, ni à obéir, ni à se mettre à la place de l’autre, dès que cela provoque chez eux une frustration.


                L’apprentissage des interdits va de pair avec celui de la frustration, exercice pas vraiment à la mode, la pub explique qu’il faut tout et tout de suite, et ne jamais être frustré. Pour intégrer qu’il y des règles à respecter, (les psychanalystes diraient : des interdits), il faut plusieurs conditions :

                - que les parents aient eux mêmes intégré des interdits stables.
                - qu’ils considèrent l’intégration dans la vie sociale comme souhaitable pour leurs enfants.
                - qu’ils expliquent pourquoi il faut respecter les autres et la loi.
                - qu’ils considèrent que la loi protège, alors que le rapport de forces menace le lien social.
                - qu’ils donnent l’exemple au quotidien.


                Pourquoi un enfant accepte-il ces frustrations ? Parce s’il n’obéit pas, cela menace le lien fusionnel enfants /parents. Il faut donc que cela fâche lourdement les parents quand l’enfant n’en fait qu’à sa tête. Ce qui est assez contraire à la pratique de l’enfant roi...

                Par la suite, ni l’école, ni le reste de la société n’y pourront changer grand chose. La construction des interdits se fait dès le plus jeune âge. Car en dehors de parents, personne n’a de lien fusionnel avec les enfants sur lequel jouer.
                C’est la peur de perdre l’amour et l’estime des parents qui ancrent les interdits, pas les leçons de morale.

              • capobianco 5 août 2016 07:33

                @Jacobin
                Vous commencez à vous sentir seul ? Vos « soutiens » se font discrets au fil de la discussion.Vous devriez revoir votre copie...mais c’est dur de reconnaître avoir tort.


              • Jacobin Jacobin 5 août 2016 07:52

                @capobianco
                Je devrais me sentir seul parce que trois demeurés se prétendant de gauche viennent déblatérer leurs habituels conneries angelistes et rebelles de bac à sable ?

                Quant à mes soutiens ? Quels soutiens ?

                Et sachez que celui qui dit la vérité doit s’habituer à être seul.

                Pourquoi revoir ma copie alors que le déferlement de stupidités lamentables qui s’opposent à lui en prouvent d’une manière éclatante la pertinence plus que tout raisonnement et arguties.

                Et quant à ceux qui sont d’accord ? N’étant pas de nature factieuse ou maillotinière, ceux-là s’expriment par le vote. C’est pour bientôt... très bientôt... Profitez de vos derniers mois de guimauve. 2017, avec pédalo Ier, la gauche, c’est fini. Le prochain sera au moins de droite musclée avec des élécteurs exaspérés par ce laxisme de 35 ans, il aura le mandat tacite de ramener tout un chacun à ses devoirs de citoyens. Assez vous dis-je. Vous verrez qui se sentira un peu seul à ce moment là. :)


              • covadonga*722 covadonga*722 5 août 2016 07:55

                @capobianco
                c ’est surtout que ses soutiens s’aperçoivent qu’il est inutile d’essayer de convaincre quelqu’un comme vous qui est passé a l’ennemi , bref un collabo pardon heu disent dhimmis !


              • tashrin 5 août 2016 09:13

                @Jacobin
                Je devrais me sentir seul parce que trois demeurés

                L’hopital, la charité tout ca ?
                Ya pas plus kiffant que de passer pour un demeuré aux yeux d’un abruti bien gratiné
                Y a juste à lire l’article (ahah) et les commentaires figurant sur votre prose précédente pour s’en convaincre. Quand on a 30 de QI on prétend donner des leçons aux autres, c’est risqué
                Et alors vos reactions aux commentaires en question, c’est de l’or en barre :)
                Je le remets ici pour les curieux :)
                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nom-de-dieu-183348


              • Jacobin Jacobin 5 août 2016 09:20

                @tashrin
                vous êtes impayable.
                Encore une fois, je puis vous assurer que je ne parlais pas de vous. C’est dingue de tout ramener à soi comme ça. Même le pire.  :)
                l’esprit partisan vous rend idiot en ce sens qu’il vous interdit de lire des choses totalement débile dés qu’elles vont dans le sens qui vous convient.
                Ceci n’est pas de l’intelligence et encore moins de l’honnêteté.
                Dommage.
                Vous avez tout de même un peu plus de fond que les débiles de votre chapelle dont je parlais.


              • tashrin 5 août 2016 09:30

                @Jacobin
                vous en revanche vous êtes réellement bête, je maintiens


              • Jacobin Jacobin 5 août 2016 11:22

                @tashrin
                 :)

                bah, on est tous le con de quelqu’un.

                Juste pour ma gouverne, vous êtes un homme ou une femme ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jacobin

Jacobin
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès