• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Retenue des notes du bac ; Touchées... Coulées !

Retenue des notes du bac ; Touchées... Coulées !

Trop de retenues tuent les retenues. Je ne parle pas des retenues aux élèves récalcitrants qui dans un système scolaire à l’envers font preuve en fait de bonne santé, ou celles de d’eau, de nos barrages hydrauliques qui vont être vendus à la découpe ; Enfin faire preuve de retenue... Une non-specialité macroniste depuis deux ans que tout passe au forceps ! Bref, touchez en un mot à Blanquer ; Il en sortira de son chapeau un lapin académique, des menaces de retenues sur salaire et pourquoi pas, l’émasculation fonctionnarâtes qui consiste après 30 avertissements à 1 blâme ayant pour finalité l’ablation du cerveau droit... Ou gauche ou les deux ? En fait, j’sais plus ! Y étant déjà passé et mes trois neurones s’en sont allés (dixit Samson).

L’a les boules disco le Blanquer car, les correcteurs du baccalauréat avaient jusqu’à mardi midi pour enregistrer les notes de leurs copies... Et comme il a promis, juré-craché les notes du bac 2019 seront connues vendredi-demain et pour pallier la menace des copies retenues par certains professeurs. La moyenne issue du contrôle continu dans la matière concernée sera prise en compte, en attendant d’avoir la note de l’épreuve du bac.[1] Donc, ce seront des résultats donnés à 50%... Qui feront des demis contents, des demis sans faux col ; hey ! C’est mieux que rien chers potaches et parents des lèves ?

Le bras de fer entamé le 17 juin.

Ce bac 2019, un vrai festival du film cocasse. Des erreurs d’énoncées dénoncés ont été relevées dans des sujets de mathématique des séries ES, S et L. Des truandages organisés toujours en maths : le ministère avait saisi la justice à la fin de la première semaine d’épreuves. À la suite de cette plainte, 19 élèves étaient interpellés à Paris et Marseille et 12 d'entre eux mis en garde à vue. C’est surtout le corps professoral qui s’y est mis : Au début des épreuves, des correcteurs voulurent contraindre le gouvernement à rouvrir des négociations sur les réformes tous azimuts. Après s’être mis en grève pour la surveillance de l’épreuve de philo, ils refusèrent de saisir les notes des candidats mais aussi, pour certains, de rendre les copies.[2] Ce qui nous amène à aujourd’hui. Ce n’est plus le baccalauréat, mais le bac à gymkhana ou épreuve de sauts d’obstacles sans cheval ; Toutefois organisé par la ligue des ânes académiques !

Que dit la loi ?

Historiquement, le droit de grève est refusé aux agents de la fonction publique en France. Sans qu'aucun texte particulier vienne régir ce domaine, le Conseil d'État a estimé dans son arrêt Winkell de 1909 que cette pratique devait être proscrite. Avec l'évolution juridique et l'apparition du Préambule de la Constitution de 1946 qui garantit le droit de grève à son alinéa sept, le juge administratif assoupli sa jurisprudence... En clair, aucun texte interdit formellement certains fonctionnaires comme les enseignants par exemple de faire grève ; Ce droit étant confirmé dans la constitution de 1946. Les autorités en charge, en l’occurrence le ministère de l’éducation nationale a énormément de leviers afin de forcer les fonctionnaires de l’enseignement de terminer une grève... Cependant, ne serait-il pas plus productif que les partis en présence s’assoient autour d’une table et négocient comme cela se passe dans la majorité des états européens. Mais en France, de tout temps ceux qui sont du coté du pouvoir ont toujours eu comme politique d’action d’imposer par la force, de ne même pas amorcer un semblant de dialogue constructif, et donc, en cascade, les enseignants en sont acculés à ces extrêmes, car, n’oublions pas que ces professeurs tout au long de l’année instruisent afin que leurs élèves aient leur diplôme. Et avec le gouv macron cet immobilisme destructeur dans la non-négociation a atteint des sommets. Le « patron » donnant l’exemple par ses martial rodomontades « je ne changerai pas de cap ! ».

Un précédent...

Durant la grande grève de 1948, celle des mineurs, il y eu une retenue des copies du bac, à l’époque ils n’étaient que 30.000 à se présenter, ce qui fait que cette action est presque oubliée[3] Sur wikipedia il est stipulé : « La répression (de la grève) est d'une ampleur exceptionnelle et s'organise sur différents plans, policière, pénale, civile, professionnelle »... Changez mineurs par gilets jaunes et, ainsi, rien, absolument rien en 2019 n’a changé dans la manière dont cette caste dominante, servie par ses larbins serviles impose ses vues. Nous sommes toujours dans le « on ne discute pas, on va vous mater ! »... Comme la faune merdiatique est à tout crin avec le power, nous avons droit au sempiternel « les parents et lycéens pris en otages », et ainsi dans le landerneau des résultats du bac, la grogne parentale se focalise sur ces fainéants, gauchos, bons à rien de professeurs payés à ne rien foutre ; pardon, faire. 

Blanquer a été mis là, pour imposer un forcing, où l’opinion des vrais professionnels est anecdotique et où les visées à moyen terme sont de fabriquer une population décervelée, rampante, tout juste bonne à servir et consommer (un peu) ; l’élite elle, sait où il faut inscrire ses rejetons et a les moyens de raquer pour de bonnes universités américaines. D’ailleurs, cela servirait à quoi d’avoir une population éduquée ? A ce qu’un jours elle se rebelle constatant la nullité des dirigeants totalement inféodée au service des financiers. 

Je propose une chose : que les parents fassent une grève générale illimitée d’absence de leurs gamins en classe, tant que la bande Blanquer ne s’assied pas et discute ; car, après tout, si on se réfère au droit naturel, ne sont-ils pas les parents responsables du futur de leurs descendants ? Mais, là encore, depuis au moins la troisième génération la masse des parents n’a aucune idée du pourquoi ils ont engendré, ils ont...Point ! Misère, misère qu’il chantait Coluche !

Georges Zeter/juillet 2019



Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 juillet 13:52

    Mais ils n’ont qu’à le donner cette me*de (loi anti gros mots), vu ce que devienne les diplômés ... ^^


    • sirocco sirocco 4 juillet 16:00

      @bouffon(s) du roi

      Mais c’est ce qu’ils font ! 90 % de réussite, non ? Depuis Sarkozy (incapable lui-même de faire une phrase avec un sujet, un verbe et un complément), pour ne pas décrocher son bac, faut vraiment être ...(loi anti-gros mots !!) ...


    • covadonga*722 covadonga*722 4 juillet 14:00

      hé hé sont pas un peu bourrin les profs faisant de la rétention de copies , grace a eux l’équipe Blanquer passe plus rapidement a la suppression du bac et a l’évaluation suivie annuelle .marwaaaaf z’ont pas fait stratégie les 2,5% de profs 

      qui vont paumer de la tune en plus .........


      • sirocco sirocco 4 juillet 15:52

        La fonction d’enseignant est en voie de précarisation rapide en macronie. Ceux qui ne s’en seraient pas encore aperçus vivent déconnectés de la réalité.

         

        Blanquer se fiche pas mal du bac. Notes du contrôle continu ou de l’examen, quelle différence ? Ce qui lui importe, c’est de tuer dans l’oeuf toute tentative de rébellion ou de grève et de mettre les profs au pas (de l’oie...). 

         

        N’oublions jamais : la macronie ne s’intéresse qu’aux riches, ne travaille que pour les riches. Ceux-là auront toujours les moyens de payer de bons établissements scolaires à leurs rejetons.

         

        Les non-riches, ils peuvent crever. Aucun intérêt qu’ils soient instruits. Au contraire : plus ils croupiront dans leur abêtissement, plus ils passeront d’heures devant les sports, Hanouna, BFM WC,... mieux on pourra les asservir. Alors, les profs destinés aux écoles du peuple, la macronie se fichera bientôt de leurs diplômes. Blanquer veillera plutôt à ce qu’ils acceptent de bosser pour des clopinettes et de ne jamais la ramener. Sinon ils seront jetés comme des malpropres et remplacés par des migrants.

         

        Sans attendre un mot d’ordre qui ne viendra jamais de la part de leurs représentants syndicaux nationaux corrompus, les enseignants feraient bien de se préparer à la grève totale et illimitée de la rentrée de septembre, tous niveaux confondus, et à convaincre les élèves et leurs parents de s’y associer, de la soutenir, de faire eux aussi la grève. Car il en va bien sûr de la qualité de leur scolarité que le gouvernement s’apprête à faire descendre au niveau zéro. Les élèves doivent comprendre que le combat de leurs profs est aussi le leur.


        • George L. ZETER George L. ZETER 4 juillet 16:06

          @sirocco
          Comme proposé en fin d’article ce sont les parents qui devraient refuser d’envoyer leurs enfants dans ces écoles, jusqu’à ce que l’état plie ! etant moi même enseignant depuis 10 ans, l’an prochain je continuerai mon travail qui me passionne, mais à l’étranger. bientot, ces mêmes parents se rendront compte après nous avoir tant critiqués que plus personne ne veut faire ce job en france, et là, leurs progénitures iront où pour s’instruire ? 


        • covadonga*722 covadonga*722 4 juillet 20:36

          @George L. ZETER
          ben si mais dans le privé , les crapules de lumps ayant envoyés mes fils dans des collèges et des lycées a 8/12 langues exotiques je me suis ruiné la santé a leur payer le privé ou la racaille a laquelle il était interdit d’interdire ne vas pas.
          Ma fille agrégé a passé a peine un trimestre dans un des bantoustan que les gens pensant comme vous ont crées , elle bosse comme prof dans le privé et ça lui vas a merveille.Dans le privé j’ai eu un tarif pour la fratrie le privé ça marche la preuve quasi tout les gosses des fonctionnaire de l’éducation nationale y sont marwaaaaf


        • TSS 5 juillet 11:39

          @covadonga*722
          Mes enfants sont tous allés dans le public ,ils ont tous fait des etudes superieures et ont réussi sans problème ... !!


        • Eric F Eric F 5 juillet 13:36

          @TSS
          idem, mais tout dépend la localisation.


        • covadonga*722 covadonga*722 5 juillet 14:00

          @TSS
          bonjour je ne fait des généralisation que face aux doctrinaires , j’habites en zus à Marseille 11e

          Petite anecdote en 5e mon fils se prend un devoir collectif ,

          recenser la profession

          des parents des 875 élèves

          et faire un tableau par profession .

          Résultats 3 semaine après :


          mon cadet me dis :
           font pas d’enfant les profs les instituteurs et les maîtresses d’écoles ?
          pas un nada ,walou dans tout le collége a 8/12 langues ou ils m’ont sommés 
          ces racailles de gauche de foutres mes gosses.
           En fait mon gamin savait très bien qu’ils étaient tous dans le chic college privé hors carte scolaire attendu qu’il jouait contre eux au foot le mercredi.
          Alors les leçons de la racaille éduquée nous invitant au partage du sol et des service et en protégeant leur progéniture , que crève l ’EN , me suis crevé en heures sup pour payer le Lycée aux miens et j’ai continué a payer l’impot pour ces parasites et les exotiques qu’ils chérissent tant .

        • TSS 4 juillet 16:35

          Blanquer a été mis là, pour imposer un forcing, où l’opinion des vrais professionnels est anecdotique et où les visées à moyen terme sont de fabriquer une population décervelée, rampante, tout juste bonne à servir et consommer (un peu) ; l’élite elle, sait où il faut inscrire ses rejetons et a les moyens de raquer pour de bonnes universités américaines. D’ailleurs, cela servirait à quoi d’avoir une population éduquée ? A ce qu’un jours elle se rebelle constatant la nullité des dirigeants totalement inféodée au service des financiers.

          rien d’autre à ajouter ,ah si !

            la grogne parentale se focalise sur ces fainéants, gauchos, bons à rien de professeurs payés à ne rien foutre ; pardon, faire.

           Les parents feraient bien de se renseigner ,les profs français,bobos faineants,

           gagnent,pour le même travail,à peu près la moitié de ce que gagnent les profs

          allemands

           


          • covadonga*722 covadonga*722 4 juillet 17:07

            un rêve Blanquer devrait agir avec les profs comme Reagan avec les contrôleurs aériens .


            • oncle archibald 4 juillet 17:35

              @covadonga*722

              C’est sûr, ça le fait bien !

              https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/1981-quand-reagan-licenciait-11000-controleurs-aeriens-135126

              Mais le hic c’est qu’en France les fonctionnaires ne sont pas tenu au moment de leur embauche de jurer qu’ils ne participeront pas à une gréve contre le gouvernement !


            • Xenozoid 4 juillet 17:39

              @oncle archibald

              conda a seulement pris l’avion avec l’armé française,ce n’est pas mercenaire lui


            • TSS 5 juillet 11:48

              @oncle archibald
              Mais le hic c’est qu’en France les fonctionnaires ne sont pas tenu au moment de leur embauche de jurer qu’ils ne participeront pas à une gréve contre le gouvernement !

              la loi à l’origine interdisait, théoriquement, la grève des fonctionnaires ,c’est devenu une tolerance et c’est normal !!

              il suffit de se rappeler quand de Gaulle avait remplacé les aiguilleurs du ciel par les militaires la « zoubia » que ça avait créé.


            • covadonga*722 covadonga*722 5 juillet 14:02

              @Xenozoid
              tu te rend compte que si ça se trouve j’ai protéger ta beuh dans la plaine de la
              bekaa en 77 tu pourrais être reconnaissant « le hollandais planant »


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 juillet 14:05

              @covadonga*722

              Salut...le fameux Libanais rouge . (ou fumeux) .


            • Xenozoid 5 juillet 17:21

              @Aita Pea Pea

              t’as raison,mois aussi j’ai été dans les navions qui plane, mais j’ai jamais ramené de résine ou de libanais,imagine l’autre batskin ayoud,et en plus je me suis dit que je n’avaits rien a foutre lá bas...pas plus qu’en france d’ailleurs,et si mon vieux avait été moins con il n’aurait pas baiser ma mêre apres son retour des colonies a défendre,et donc on aurai pas besoin de liberé les autres...

              analyse that


            •  C BARRATIER C BARRATIER 4 juillet 17:38

              Ce n’est pas une grève qui consisterait à ne pas accepter de copîes à corriger, Il s’agit d’un recel, car les copies écrites par les élèves n’appartiennent pas au professeur qui n’a même pas fourni le papier. La loi prévoit les sanctions pour les vols et recels...Ce n’est pas un problème

              Mais pour Blanquer c’était l’occasion de supprimer ce bac bidon et de le donner à tout le monde apres la terminale, sans les dépenses inutiles d’examen écrit et oral, de surveillance....Apres tout aujourdh’ui le bac est donné à plus de 90ù On ferait du 100 % sans frais


              • oncle archibald 4 juillet 18:37

                @C BARRATIER :

                Le pourcentage des reçus au bac est effectivement fixé par l’administration et les correcteurs reçoivent les barèmes ad-hoc pour monter les notes si les copies sont mauvaises et ne permettent pas d’accéder au % de reçus souhaité.

                Dans ces conditions supprimer le bac et rendre l’accès à l’enseignement supérieur dépendant du livret scolaire aurait au moins pour avantage d’inciter les élèves à faire profil bas et à bosser davantage sur les dernières années de leur études.

                Si en plus on fait de substantielles économies avec ce système il est évident qu’il n’a que des avantages et va s’imposer à brève échéance !

                De toute façon les écoles prestigieuses pré-choisissent leurs futurs élèves au vu du livret scolaire depuis la troisième et le bac avec mention très bien n’est que « subsidiaire » pour confirmer l’inscription.


              • lloreen 5 juillet 11:20

                @C BARRATIER
                "La loi prévoit les sanctions pour les vols et recels.

                « 
                Effectivement. J’observe les décisions des tribunaux internationaux pour connaître le moment où ils condamneront les dirigeants pour ce motif...
                Cela a été fait au Canada le 26 janvier 2015 avec pour effet l’annulation de la »loi Rothschild de 1973"...Je pense que l’information n’est pas encore parvenue jusqu’en France...
                https://www.youtube.com/watch?v=wTjMGK_Gkoo


              • pipiou 6 juillet 01:57

                @oncle archibald
                Non, c’est une légende, j’en sais quelque chose : je suis correcteur.

                On nous demande seulement d’être « bienveillants ».
                Et d’ailleurs techniquement ce serait compliqué de fixer à priori ce taux de réussite.


              • oncle archibald 8 juillet 12:44

                @pipiou : non, désolé, ça n’est pas une légende.

                Mon gendre est aussi correcteur et reçoit de sa hiérarchie les barèmes à appliquer. Si la première question valait 6 points au barème initial mais qu’elle est la seule à avoir été traitée convenablement et que la moyenne des copies serait « trop basse » il reçoit les instructions modifiant le barème et donnant 10 points pour la première question. Tant et si bien que celui qui a traité avec succès le problème en entier devrait avoir 24/20 ...

                Cette façon de noter favorise les cancres et dévalorise les meilleurs. Avoir son bac ne veut à peu près plus rien dire sans mention, au contraire ne pas avoir son bac est aujourd’hui très significatif du niveau de jemenfoutisme du cancre concerné, parce qu’avec un minimum minimorum de boulot c’est dans la poche !


              • lloreen 5 juillet 10:56

                Faire grève est totalement improductif ; si ce moyen servait à quoi que ce soit, cela se saurait, ne pensez-vous pas ?

                Il suffit d’observer et les faits et les gens pour savoir que mondialement, ce système totalement détraqué a été mis en place par et pour une poignée d’escrocs, servis par une cohorte de nuisibles pour domestiquer les populations.C’est un système de prédation construit pour ne faire que des victimes qui tomberont aussi sûrement que tombe la pluie mais par étapes et sur le long terme, notion qui échappe à tous ceux qui ne voient pas plus loin que leur nez.

                La programmation mentale étant ce qu’elle est, à savoir une manipulation de l’humanité à se croire systématiquement victime et donc l’attente d’un sauveur potentiel condition sine qua non ayant permis à cette engeance prédatrice d’en arriver là où elle est : au sommet de toutes les institutions, la solution est donc la déprogrammation mentale...

                Il faut comprendre que personne n’a besoin de se prostituer auprès de gangsters car non seulement ils n’ont que l’emprise qu’on veut bien leur donner mais que toutes les solutions existent pour s’y soustraire à conditions d’avoir un minimum de respect de soi.

                Imaginez un instant que plus personne ne se lève le matin pour aller travailler...et imaginez la tête de monsieur Blanquer et de tous ces parasites...Travailler est un terme réservé aux machines.

                Pour s’instruire, il suffit d’ouvrir ses yeux et ses oreilles.Il y a eu tant de génies, dont Nikola Tesla, disparu de la conscience collective...à se demander pour quelles raisons obscures.

                Il faut observer...Où sont donc passées toutes ces avancées technologiques prodigieuses issues des inventions des plus brillants cerveaux ?

                Pourquoi et au profit de qui ?

                La connaissance est là. Pourquoi les populations sont-elles toujours aussi ignorantes ?Si les programmes scolaires sont d’une telle indigence, il est évident qu’un diplôme servi par l’institution en question ne peut qu’être le corollaire d’un un travail payé en monnaie de singe et de la déconsidération de ceux qui se prêtent à ce jeu de dupes.

                Imaginez que les gens comprennent -enfin...-le problème.Le lendemain , il n’y aurait plus de monsieur Blanquer, plus de monsieur Macron, disparus faute d’auditoire.


                • Eric F Eric F 5 juillet 13:40

                  Avec les notes de contrôle continu, seuls les deux tiers des élèves auraient le bac, alors que les correcteurs de l’examen sont tenus de mettre des notes supérieures à 8 dans certaines matières, pour obtenir 90% de réussite.

                  Le problème du contrôle continu, c’est que certains établissements notent cool et d’autres notent de manière serrée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès