• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Salah Abdeslam : héraut de d’islamisme

Salah Abdeslam : héraut de d’islamisme

Avant-propos : l’utilisation du terme « islamisme » au lieu d’ « islam » dans ce texte pourra surprendre les lecteurs. Le terme « islamisme », utilisé pendant fort longtemps à l’instar de ses frères monothéistes (christianisme et judaïsme), a pris au cours du siècle dernier une connotation péjorative conduisant à distinguer l’« islam », qui serait une religion de paix et d’amour, de ses dérives, l’« islamisme », sans que personne ne soit toutefois jamais capable de définir clairement ce qui sépare ces deux visions en terme de doctrine. Je reviens donc ici au terme « islamisme » comme étant la religion fondée par Mahomet, de façon neutre et factuelle sans connotation particulière.

À l’ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam a déclaré : « Tout d'abord, je tiens à témoigner qu'il n'y a pas de divinité à part Allah et que Mohamed est son messager ». Interrogé ensuite sur sa profession, il a répondu : « J'ai délaissé toute profession pour devenir un combattant de l'État islamique ». Ces propos justifient que Salah Abdeslam puisse être considéré comme un héros pour un certain nombre de musulmans : je produis ici des références musulmanes authentiques qui permettent de comprendre pourquoi. Le lecteur voudra bien excuser la longueur de l’article mais il lui est rarement donné de prendre connaissance des textes musulmans qui inspirent les musulmans en guerre contre l’Occident, ce qui est pourtant fondamental.

Par la première phrase, Salah Abdeslam réaffirme à la face de la justice française et de tous les Français sa condition de musulman comme n’importe quel autre musulman. Salah Abdeslam prononce en effet la « Shahada », profession de foi musulmane répétée à travers le monde par tous les musulmans. Il est intéressant de noter à cet égard que la profession de foi musulmane est un témoignage et non une croyance (à l’instar du « credo » chrétien) : le musulman ne croit pas à strictement parler ; il témoigne d’une vérité pour lui incontestable relative à l’unicité d’Allah (Dieu) et au statut prophétique de Mahomet dont la parole, venue directement d’Allah, est par conséquent intouchable et ne peut être l’objet d’aucune remise en cause et d’aucune critique.

En ce sens, l’islamisme constitue un cadre beaucoup plus simple mais plus contraignant que le christianisme dont les textes originels sont beaucoup plus flous car leur portée est à la base essentiellement morale, donc naturellement sujette à interprétation. L’islamisme est une « praxis » facilement assimilable, qui ne fait pas intervenir des concepts compliqués (ex. pas d’incarnation divine et pas de trinité comme dans le christianisme), et dont la cohérence facilite l’adhésion, notamment des gens peu instruits qui y trouve un message simple et facile à appliquer.

Ainsi Malek Chebel écrivait : « Il faut savoir que le Coran est, en lui-même, un discours constitué sur Dieu et de Dieu sur l’homme. Cela explique la pauvreté relative de l’acte philosophique en islam, cantonné malgré lui à une histoire simplifiée des idées et à une spéculation molle sur les fins dernières.  » (Dictionnaire encyclopédique du Coran) Ou encore : « L’une des caractéristiques actuelles de la pensée en islam est d’être univoque. Mais lorsqu’on dit « univoque », il faut entendre le mot au sens immédiat du terme et non pas de manière métaphorique ou distanciée. Très distinctement, l’esprit musulman d’aujourd’hui répugne à se voir reprocher, même avec doigté, l’absurdité logique de telle pensée anachronique ou fossile, surtout si elle a été codifiée par le Coran ou la sharia. » (Manifeste pour un islam des lumières)

Pour Tariq Ramadan : « Il n’y a pas de « théologie islamique ». Comparer les discussions, souvent marginales, qui ont eu cours entre les savants musulmans (essentiellement à partir du Xème siècle) avec les réflexions fondamentales qui ont donné naissance à la « théologie chrétienne » est infondé et, dans les faits, une erreur. Certes, certains débats ont été vifs et l’on a, à travers l’histoire et les écoles musulmanes, discuté du sens et de la portée des noms de Dieu, de ses attributs, du statut de la révélation, mais l’horizon de ces controverses – contrairement à l’histoire de la dogmatique catholique par exemple – est resté circonscrit et n’a jamais été jusqu’à remettre en cause trois principes fondamentaux : l’unicité absolue du créateur, son impossible représentation et la véracité de sa parole révélée dans le coran. Une authentique « théologie » aurait d’abord, et surtout, discuté de ces trois principes. Or une étude attentive de l’histoire des débats entre les écoles montre que les disputes se sont élaborées en aval de ces trois principes qui, au cœur de la conception musulmane, fonde ce qu’on nomme le « tawhid ». » (Les musulmans d’Occident et l’avenir de l’islam)

Le musulman applique ce qu’Allah – dieu sévère et dur en châtiment – via le Coran lui demande de faire ou l’autorise à faire (le « halal », contrairement à ce qui est interdit : le « haram ») ; les préoccupations morales de type occidental n’entrent pas en ligne de compte, Mahomet constituant pour tout musulman le parfait modèle à suivre :

Coran, sourate 24, verset 51 : La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : « Nous avons entendu et nous avons obéi ». Voilà les bienheureux.

Coran, sourate 33, verset 36 : Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et son messager ont décidé d'une chose, d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Quiconque désobéit à Allah et à son messager est dans un égarement évident.

Yusuf Qaradawi résume à sa façon la situation : « Il n’est pas nécessaire pour le musulman de connaître en détail quel est le mal pour lequel Dieu a interdit telle chose. Il se peut que lui échappe ce qui apparaît à d’autres. Il se peut que ce mal ne soit pas découvert à telle époque et qu’il devienne apparent plus tard. Le musulman doit toujours dire : « Nous avons entendu et nous avons obéi ». » (Le licite et l’illicite en islam) 

Passons maintenant au ralliement à l’État Islamique (en Irak et au Levant), autrement appelé « Daech ». Par ce ralliement, Salah Abdeslam pousse dans ses conséquences ultimes son engagement religieux, comme tous les hommes qui l’ont précédé dans l’histoire et qui sont allés combattre au nom de leur religion, quelle qu’elle fût. Que l’on qualifie pour cette raison Salah Abdeslam de terroriste n’a pas grand sens à ses yeux puisque la terreur fait partie de l’arsenal du combattant prescrit par le Coran : il s’agit en effet bien de lutter contre les mécréants en jetant l’effroi dans les cœurs, par tous les moyens possibles :

Coran, sourate 3, verset 151. Nous jetterons l'effroi dans les cœurs des mécréants car ils ont donné des associés à Allah sans avoir reçu aucune preuve. Le Feu sera leur refuge. Quel détestable séjour que celui des injustes !

Coran, sourate 8, verset 12. Rappelez-vous quand ton Seigneur [Allah] inspirait les anges en leur disant : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez leurs cous ; frappez-les sur les doigts. »

Coran, sourate 33, verset 26. Allah a fait descendre de leurs fortins ceux des Gens du Livre ayant prêté assistance aux Factions. Il a jeté l'effroi dans leurs cœurs : un groupe d'entre eux vous avez tué [les mâles] et un groupe vous faisiez prisonnier [les femmes et les enfants].

D’ailleurs, la violence du jihadisme musulman ne semble pas particulièrement choquer certaines personnalités musulmanes. Ainsi, Kamel Kabtane, recteur de l'Institut Français de Civilisation Musulmane inauguré à Lyon il y a deux ans, déclarait dans l’émission de France 2 « Islam » du dimanche 20 octobre 2019 : « Les événements graves de 2015 et 2016 ont incité les pouvoirs publics à dire : « Il faut qu'on fasse quelque chose pour les musulmans » parce que, jusqu'à présent, c'était toujours « non »(...) ». Le terrorisme semble donc avoir du bon.

Voyons maintenant comment Salah Abdeslam peut justifier son combat contre les mécréants, en particulier le monde Occidental, à partir des textes musulmans sacrés (Coran, Tradition ou « Sunna », biographie de Mahomet ou « Sira »).

  • Le combat armé offensif (jihad) contre les mécréants est une prescription pour le musulman

Coran, sourate 2, verset 190 : Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent. Ne soyez pas transgresseurs. Allah n'aime pas les transgresseurs !

Coran, sourate 2, verset 193 : Combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de sédition et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, plus d'hostilités, sauf contre les injustes.

Coran, sourate 2, verset 217 : Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. Dis : « Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d'Allah est de faire obstacle au sentier d'Allah, d'être impie envers lui et la mosquée sacrée, en chasser ses habitants. (…) ». Ceux qui vous combattent [les polythéistes] ne cesseront de vous combattre jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion. (…) »

Coran, sourate 4, verset 84 : Combats donc dans le chemin d'Allah ! Tu n'es responsable que de toi-même. Encourage les croyants [au combat] ! Allah conjurera peut-être la violence des mécréants. Allah est plus redoutable qu’eux en violence et plus sévère qu’eux en punition.

Coran, sourate 8, verset 17 : Ce n'est pas vous qui avez tué [à la bataille de Badr] les mécréants : mais c'est Allah qui les a tués. (…)

Coran, sourate 8, verset 39 : Combattez les infidèles jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus de tentation d’abjurer et que la religion soit entièrement à Allah. S'ils cessent le combat [pour être pardonnés], qu’ils sachent qu’Allah voit parfaitement ce qu'ils font.

Coran, sourate 8, verset 65 : Ô Prophète ! Encourage les croyants à combattre. S'il se trouve parmi vous vingt hommes endurants, ils en [les mécréants] vaincront deux cents. S'il s'en trouve cent, ils en vaincront mille, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

Coran, sourate 9, verset 5 : Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les associateurs [mécréants] où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et dressez-leur des embuscades. Si ensuite ils se repentent de leur erreur [c’est-à-dire dire se soumettent à l’islam], accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-les libres, (…)

Coran, sourate 9, verset 14 : Combattez-les ! Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d'ignominie, vous donnera la victoire et guérira les cœurs des croyants.

Coran, sourate 9, verset 29 : Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit, ceux qui ne professent pas la religion de la vérité alors qu’ils ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation de leurs propres mains après s'être humiliés.

Hadith (Bukhari 36, Titre 2 De la foi, Chapitre 27 : le Jihad est un acte de foi) : Selon Abû Hurayra, le Prophète a dit : « Dieu saura gré à quiconque partira sur Son chemin et qui n’aura pas d’autre but en partant que de Lui prouver sa foi et d’avérer Ses envoyés. Il le fera revenir ensuite avec la récompense qu’il aura gagnée ou avec le butin conquis, ou bien il le fera entrer dans le Paradis. Si ce n’était ma compassion pour ma communauté, je me tiendrais pas ainsi en arrière des troupes et je voudrais au contraire être tué sur le chemin de Dieu, ressusciter ensuite pour être tué de nouveau et rappelé à la vie une autre fois pour être tué encore après cela. »

NB : Dans la culture musulmane, le seul fait de ne pas reconnaître le dieu des musulmans, Allah, la mission de Mahomet et de refuser de se soumettre à l’islamisme est un acte de résistance assimilable au fait de « combattre » les musulmans. De le même façon, toute tentative visant à « détourner le musulman » de sa religion, comme une simple prédication, voire une simple discussion critique des valeurs musulmanes est vécu comme une agression, justifiant en Occident le recours aux termes de « persécution » et de « stigmatisation », termes usurpés qui font le bonheur de toutes les déclinaisons de l’islamo-gauchisme (cf. par exemple les analyses de Tariq Ramadan et Edwy Plenel).

  • Le Coran fait du jihad une prescription obligatoire

Coran, sourate 2, verset 216 : Le combat vous a été prescrit même si vous l’avez en aversion. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien, et que vous aimiez une chose alors qu'elle est un mal pour vous. Allah sait alors que vous ne savez pas.

Coran, sourate 4, verset 71 : Ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse.

Coran, sourate 4, verset 76 : Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Taghout. Combattez donc les suppôts du Démon ! La ruse du Démon est faible.

Coran, sourate 9, verset 38 : Ô croyants ! Qu'avez-vous ? Lorsque l'on vous a dit « Élancez-vous dans le chemin d'Allah », vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l'au-delà ? Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l'au-delà !

Coran, sourate 9, verset 39 : Si vous ne vous lancez pas au combat, Allah vous punira d'un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. (…)

Hadith (Muslim 89) : D'après Abû Hurayra, le Prophète a dit : « Évitez les sept turpitudes ! ». « Quelles sont-elles, ô Envoyé d'Allah ? » demandèrent les fidèles. « Ce sont, répondit-il, le polythéisme, la magie, le meurtre qu'Allah a interdit sauf à bon droit, l'usurpation des biens de l'orphelin, l'usure, la fuite du front au jour du jihad et la fausse accusation (de fornication) des femmes vertueuses, chastes et croyantes ».

  • Le jihad étant une obligation, il va de soi que le paradis est promis à celui qui meurt en martyr (« shahid  » ou témoin) en combattant.

Coran, sourate 2, verset 154 : Ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allah qu'ils sont morts. Au contraire ! Ils sont vivants, mais vous n’en avez pas conscience.

Coran, sourate 3, versets 169 & 170 : Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah sont morts : ils sont vivants ! Auprès de leur Seigneur et bien pourvus, heureux de la faveur qu'Allah leur a accordée. Ils se réjouissent que ceux qui, après eux, ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront pas affligés.

Coran, sourate 4, verset 74 : (…) Quiconque combat dans le sentier d'Allah, tué ou vainqueur, Nous lui accorderons une énorme récompense.

Coran, sourate 9, verset 111 : Allah a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le chemin d'Allah : ils tuent et ils sont tués. C'est une promesse authentique d’Allah formulée dans la Torah, l'Évangile et le Coran. Qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : c'est là l’immense succès.

Hadith (Bukhari 7530) : D’après Jubayr Ibn Hayya, al-Mughîra a dit : « Notre Prophète, d’après le message qu’il a reçu de notre Seigneur, nous a annoncé que celui d’entre nous qui serait tué sur le chemin de Dieu irait au Paradis. »

Hadith (Bukhari 2817) : Anas Ibn Malik a dit : « Le Prophète a dit : Personne des élus du Paradis ne voudrait revenir en ce bas monde, dût-il posséder n’importe lequel des biens de la terre, à l’exception du martyr ; car lui, il souhaiterait revenir en ce bas monde et être tué à nouveau, et cela dix fois de suite, étant donné ce qu’il sait des faveurs divines. »

Hadith (Muslim 1899) : Jâbir a dit : Un homme dit au Prophète : « Où est-ce que je serai, si je suis tué (dans le combat pour la cause d’Allah) ? ». « Au Paradis », répondit le Prophète. L'homme jeta aussitôt quelques dattes qu'il avait dans la main, puis alla combattre jusqu'à ce qu'il fût tué.

Hadith (at-Tirmidhi 1663) : D’après Al-Miqdam Ibn Madiyarib, le Messager d’Allah a dit : « Il y a six mérites prévus par Allah pour le martyr : (…) 5) il est marié à 72 femmes (vierges) au Paradis ; 6) il peut intercéder pour 70 de ses proches. »

  • Dans le jihad, le sort des opposants, prisonniers et femmes est peu enviable, comme dans toute guerre, et le butin acquis fait l’objet de règles de partage précises

Coran, sourate 5, versets 33 & 34 : La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est d’être tués ou crucifiés, ou d’avoir leur main droite et leur pied gauche coupés, ou d’être expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas, il y aura pour eux un énorme châtiment dans l'au-delà, excepté pour ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu'Allah est celui qui pardonne et est miséricordieux.

Coran, sourate 8, verset 67 : Il n’appartient pas à un prophète de faire des prisonniers avant d'avoir complètement vaincu les mécréants sur la terre. Vous [croyants] voulez les biens d'ici-bas, tandis qu'Allah veut pour vous l'au-delà. (…)

Sîra : L’Envoyé d’Allah fit faire prisonnières [lors de la bataille de Khaybar] Saffiya bint Huyayy, qui était la femme de Kinana Ibn al-Rabi, ainsi que deux de ses cousines du côté paternel. L’Envoyé d’Allah choisit pour lui-même Saffiya. Dihyah Ibn Khalifa al-Kalbi avait auparavant demandé à l’Envoyé d’Allah de lui donner Saffiya, mais quand l’Envoyé d’Allah l’a choisie pour lui-même, il donna à Dihyah ses deux cousines. Les autres femmes captives furent distribuées aux autres musulmans. (…) Ibn Ishâq dit : Abdallah Ibn Abi Nujayh m’a rapporté sur l’autorité de Makhul que l’Envoyé d’Allah leur interdit ce jour-là quatre choses : 1) s’accoupler avec les femmes captives enceintes ; (…) L’Envoyé d’Allah a dit : « Il n’est pas licite à un homme qui croit en Dieu et en le Jour dernier d’arroser par son sperme le sperme d’autrui – c’est-à-dire de s’accoupler avec les femmes captives enceintes. Il n’est pas licite à un homme qui croit en Dieu et au Jour dernier de s’accoupler avec une femme captive [c’est-à-dire, concrètement, de la violer] avant de s’assurer qu’elle est en état de pureté. »

Sîra : Ibn Ishâq dit : Puis, l’Envoyé d’Allah fit le partage des biens des Banû Quraydha, de leurs femmes et de leurs enfants entre les musulmans. En ce jour, il indiqua les parts pour les cavaliers et les parts pour ceux qui combattirent à pied. (…) Ce fut le premier butin où on fit le partage en parts et où on déduisit le cinquième. C’est d’après cette règle et ce qu’a fait l’Envoyé d’Allah que se faisait désormais le partage du butin dans les campagnes. Puis, l’Envoyé d’Allah envoya Sa’d Ibn Zayd al-Ansair, frère des Banû Abd al-Ashhal à Najd avec des femmes captives de Banû Quraydha pour les vendre et acheter en échange des chevaux et des armes.

NB : les Banû Quraydha étaient une tribu juive de Médine, faite prisonnière, dont les hommes furent exterminés de sang-froid par Mahomet (égorgement de plusieurs centaines d’hommes).

CONCLUSION

Salah Abdeslam est un individu sans doute tout à fait sain d’esprit et même certainement intelligent, qui pousse simplement jusqu’aux ultimes extrémités les conséquences de sa croyance et de son engagement religieux en se fondant sur les textes musulmans authentiques et la vie de Mahomet, que personne ne conteste dans le monde musulman. Pour un monde occidental dont les valeurs autres que matérielles sont en décomposition (avortement, euthanasie, PMA, GPA, négation du statut fondamental de la parenté biologique, désagrégation identitaire/mouvements LGBTQ, etc.), cette vision du monde est incompréhensible : l’attitude du combattant musulman ne peut donc relever que de la psychiatrie.

Il existe certes des versions de l’islamisme beaucoup moins agressives que celle découlant en droite ligne de l’exemple mahométan, défendues d’ailleurs principalement en Occident aujourd’hui (et beaucoup moins dans les pays musulmans…), mais force est de constater que toutes les tentatives pour les justifier doctrinalement échouent sur l’incapacité à faire évoluer les textes sacrés musulmans. Malek Chebel a prôné jusqu’à sa mort un « islam des lumières » mais celui-ci reste une utopie. L’absence de tout débat contradictoire dans tous les médias occidentaux directement ou indirectement sous la tutelle du pouvoir politique concernant la lecture des textes sacrés musulmans est le symptôme évident de ce malaise généralisé. On peut juste se féliciter qu’une proportion très faible des musulmans vivant en Europe connaisse réellement les textes sacrés musulmans et les appliquent.

Que l’action de Salah Absdeslam s’inscrive par ailleurs dans un contexte géopolitique international particulier aujourd’hui est une évidence mais il est fondamental de prendre d’abord conscience que la religion musulmane offre depuis des siècles des fondements doctrinaux extrêmement solides à la violence et au combat armé à qui veut bien se pencher sur ses textes sacrés. Face à cette réalité incontournable, les gouvernements occidentaux n’ont sans doute d’autre choix que de mentir à leurs populations, dans l’espoir qu’une hypothétique assimilation ou convergence – en réalité illusoire – des valeurs musulmanes originelles et des valeurs occidentales droits-de-l’hommistes devenues folles intervienne jour comme par magie.


Moyenne des avis sur cet article :  2.21/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 13 septembre 17:03

    On s’en tape des religions, je ne vois pas le monde à travers le prisme de la guerre de civilisations des euro atlantistes ( USA + leurs sbires).

    Aucune envie non plus de ramener la guerre israélienne chez nous ( toujours le même principe de guerres de civilisations religieuses américaines).

    Quelle soumission intellectuelle et quel manque d’analyses.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 septembre 17:08

      Je m’attendais à ce genre de réaction. Un pervers-narcissique n’a jamais de religion. Juste un Hochet appelé Djihad. (a-t-il seulement lu une page du Coran ??). ca fait viril et marche à tous les coups.... Nous on a la plus grosse bite... Enfin bon, passons...


      • charlyposte charlyposte 13 septembre 17:58

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        La question serait : de qui est t’il la victime ?


      • SilentArrow 13 septembre 18:34

        @charlyposte

        La question serait : de qui est t’il la victime ?

        Je vois en lui plutôt un coupable qu’une victime.
        C’est la gauche bobo et molle du cerveau qui transforme les coupables en victime de quelque chose.

      • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:39

        @SilentArrow
        Qui a organisé toute cette affaire ? là est la question.


      • SilentArrow 14 septembre 02:00

        @charlyposte

        Il y a deux questions puisqu’il y a ceux qui ont organisé l’affaire et ceux qui ont fait le boulot.


      • cyrus cyrus 14 septembre 02:09

        @SilentArrow

        les coupable sont LEGION , 
        ouep je sais c’ est des bondieuserie a ne surtout pas prendre au pied de la lettre ..
        et pourtant au secon degree c’ est presque un manuel politique pour psychopathe smiley

        quoi de plus diabolique ( deux coté ) qu’ un pacte entre le ☧ et les daimon smiley

        1Ils arrivèrent à l’autre bord de la mer, dans le pays des Gadaréniens. 2Aussitôt que Jésus fut hors de la barque, il vint au-devant de lui un homme, sortant des sépulcres, et possédé d’un esprit impur. 3Cet homme avait sa demeure dans les sépulcres, et personne ne pouvait plus le lier, même avec une chaîne. 4Car souvent il avait eu les fers aux pieds et avait été lié de chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers, et personne n’avait la force de le dompter. 5Il était sans cesse, nuit et jour, dans les sépulcres et sur les montagnes, criant, et se meurtrissant avec des pierres. 6Ayant vu Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui, 7et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas. 8Car Jésus lui disait : Sors de cet homme, esprit impur ! 9Et, il lui demanda : Quel est ton nom ? Légion est mon nom, lui répondit-il, car nous sommes plusieurs. 10Et il le priait instamment de ne pas les envoyer hors du pays. 11Il y avait là, vers la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. 12Et les démons le prièrent, disant : Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux. 13Il le leur permit. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer.



      • voxa 14 septembre 06:03

        @charlyposte

        "Qui a organisé toute cette affaire ? là est la question.

        « 

        La vermine politique ne doit pas être trop étrangère à tout cela...
        Il est tout de même curieux, bizarre, que jamais, jamais, aucun de ces attentats ne vise des politiciens ou de vrais décideurs...
        Et, que souvent, ils précèdent des élections...

        Les seuls attentats qui échappent a cette règle sont, anciennement, ceux d’Action Directe.
        Curieusement, encore, »les terroristes" ceux qui visaient les vrais responsables de la misère humaine n’ont pas fait de vieux os...
        Souvent abattus dans la rue, par-derrière, d’une balle dans la tête, bien peu sont arrivés jusqu’au procès...
        Et, ceux qui sont arrivés au procès pourriront en prison sans espoir aucun, jamais d’en sortir un jour...

        Dans le même genre, attaquer une banque et voler 2000 euros vous couteront assurément 30 ans de prison...
        Tandis que voler la même somme à des petits vieux sans défense

        , ne vous coutera, peut-être, que 5 ans de zonzon.... Et si il y a de la place.

        La prévention par l’exemple est à géométrie variable.

        La pourriture manipulée Abdel machin chose, rebut de l’humanité, et ratée d’Allah, lui, sortira de prison, c’est une évidence.

        À moins qu’il ne joue pas fidèlement sa partition, auquel cas il finira regrettablement suicidé.

        Il faudra alors se rappeler que pourtant il était bien infiniment trop lâche pour ce geste...


      • SilentArrow 14 septembre 09:50

        @cyrus

        En ce temps là, Jésus dit à ses disciples : Allez un peu voir en Galilée si je n’y suis pas.

        Il allèrent voir, et nom de dieu ! il y était.


      • ASTERIX 14 septembre 10:36

        @SilentArrow

        CHARLY VOUS pouvez prétendre au titre de « mou du cerveau » !!!


      • Clocel Clocel 13 septembre 17:23

        Ces mecs-là ont déjà gagné, mais c’est bien de leur offrir en plus une tribune pour qu’ils le fassent savoir, et qu’ils continuent à faire des petits surtout, ne fusse que pour justifier l’appareil répressif...

        Pendant ce temps, on voit les nôtres à genou en train de chialer...

        Ah ils doivent bien se marrer les types, ça rentre comme dans du beurre.


        • Clocel Clocel 13 septembre 17:27

          @Clocel

          « ne fût-ce que »... désolé


        • jacques 13 septembre 17:24

          « Salah Abdeslam est un individu sans doute tout à fait sain d’esprit et même certainement intelligent »

          J’ai un gros doute tout de même


          • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 13 septembre 18:10

            @jacques
            En plus d’être un musulman convaincu :

            A priori rien ne prédestinait ce jeune Bruxellois – il avait 26 ans en 2015 – à devenir un terroriste. Amateur de boîtes de nuit et de casinos, consommateur de cannabis, condamné pour quelques larcins, Salah Abdeslam paraît avoir basculé dans l’islamisme en moins d’un an.

            Ouest France

            C’est déjà mieux que le taré au camion à Nice, déficient mental notoire, qui lui s’était « auto-radicalisé en 3 jours sur internet ». 


          • jacques 13 septembre 18:15

            @Opposition contrôlée
            oui , je sais bien, ces terroristes n’ont rien à voir avec une religion , juste aussi il faut se poser la question sur le silence des adeptes de cette secte.


          • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:19

            @jacques
            Et oui... pas un seul gourou en vue ! bizarre comme c’est bizarre smiley


          • SilentArrow 13 septembre 18:36

            @jacques

            J’ai un gros doute tout de même

            C’est un imitateur de ce trou de balle de Mahomet, voila tout.

          • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:39

            @SilentArrow
             ???


          • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 13 septembre 18:43

            @jacques

            le silence des adeptes de cette secte.

            Vous parlez de la DGSI ?

          • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:46

            @Opposition contrôlée
            Et oui entre autres.


          • SilentArrow 14 septembre 04:36

            @charlyposte

             ???

            Mahomet qui était un véritable trou de balle est cependant considéré par les mahométans comme l’exemple à suivre.

            Cela explique bien des choses. Est-ce si difficile à comprendre ?


          • Jonas 16 septembre 14:36

            @Opposition contrôlée
            L’islamisme est issu de l’islam pas du bouddhisme , du shintoïsme, du judaïsme ou du christianisme. Salah Abdeslam est un simple musulman un musulman ordinaire qui est passé à l’acte. 

            Si les parents du terroriste musulman Salah Abdeslam étaient restés au Maroc leur pays d’origine au lieu de le fuir , il n’ y aurait pas eu de vies innocentes fauchées et pas de familles endeuillées dont certaines sont devenues folles de perdre un être cher. 
            Des Salah Abdeslam , n’existaient pas au Japon , Corée du Sud, en Hongrie, en Pologne , etc parce que ces pays ne veulent pas d’immigrés arabo-musulmans. Donc pas de terrorisme Arabo-musulman.
             
            La Taqiya , dissimulation ou tromperie, concept coranique. Les chiites l’ont appliqué pendant des siècles pour éviter la discrimination et les agressions de leurs frères sunnites. 

            Quand au fait que le terroriste arabo-musulman fréquente : les boites de nuit, les casinos , les filles tarifées, consomme de l’alcool et de la drogue ne change rien. 
            Salah Abdeslam , applique tout simplement une des prescriptions coraniques .
            Sourate III ( Al’Imran ) , versets 28 et 29.

            « Que les croyants ne prennent pas les mécréants comme alliés hors des croyants .Quiconque fait cela , n’est plus des (alliés) de Dieu , à moins que vous les craigniez. Dieu vous prémunit de châtiment. C’est vers Dieu la Destination. Dis : << Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines , ou que vous le fassiez apparaitre .Dieu le sait . Il sait ce qui est dans les cieux et dans la terre .Dieu est puissant sur toute chose>> Ces deux versets établissent la règle générale de la méfiance envers les non musulmans sauf s’ils les craignent et dans ce cas , ils peuvent recourir à la » DISSIMULATION " qui consiste a dire et à faire une chose sans y adhérer intérieurement , jusqu’à ce que la situation change en faveur des musulmans. 
            Salah Aideslam comme les autres terroristes , qui ont semé la terreur en Occident n’ont rien fait d’autres que de mettre en pratique les prescriptions coraniques. Dissimulation , puis violence. 


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 septembre 17:33

            j’ai justement travaillé aux Etangs Noirs à Molenbeek. Je connais parfaitement ces jeunes. Plus ou moins analphabètes. Excepté un qui un jour me dit : vous Madame, vous lisez Platon et Socrate et aimer les film de Carné.. J’étais sciée... Mais que faisait cet ange parmi les « démons ». Freud aurait dit : sentiment d’étrangeté...Au moins je n’étais pas venue pour rien...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 septembre 17:34

              Excuse : aimez les films de Carné. 


              • jacques 13 septembre 17:46

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                qui est « Carné » ?


              • The White Rabbit The White Rabbit 13 septembre 18:13

                @jacques

                Un ongle. Car ne dit-on pas : « un ongle, un Carné ? »

                Elle a lu Platon et Socrate aussi ! smiley (Sachant que Socrate n’a jamais rien écrit et qu’on connait son travail titanesque grâce à ses disciples comme Platon et Xénophon) . smiley


              • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:16

                @The White Rabbit
                Elle voulait sûrement dire Aristote smiley


              • ASTERIX 14 septembre 10:33

                @charlyposte

                charly Réformé en manque de la chose militaire ? comme MACRON MARQUIS POUDRE DU TOUQUET

                APTE A REJOINDRE LR EM= les ripoux (Lr ) en marche§§§§


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 13:02

                @jacques la culture cinéphile est au plus bas sur Agora. Et cela se permet des réflexions. Marcel Carné bien sûr : Quai des brumes, les visiteurs d’un soir... Mazette, c’est grave..Pour le tricheurs, Carné hésita et choisit Laurent Terzieff, trouvant Belmondo un peu trop « Gouape ». (voyou).


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 13:21

                @The White Rabbit si Platon s’est inspiré de Socrate : connais-toi Toi-même. l’équivalent du V.I.T.R.I.O.L des alchimistes : Visita Interiora Rectificando Invenies Occultum lapidem. traduit par : visite la terre intérieure (continent noir de Freud et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée...Dante alchimiste de Jacques Brayer... Et Donc si Platon s’est inspiré de Socrate. Il ne forme qu’une seule personne : la voix de son maître..


              • charlyposte charlyposte 13 septembre 17:56

                J’aimerai entendre les commanditaires, là est la clef de tout smiley sinon c’est blabla bla bla et donc : un coup dans l’eau et plouf.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 13:31

                  @charlyposte mais vous n’avez pas encore saisi que c’était moi. J’ai travaillé en 1999 à Molenbeek Saint Jean le BAPTISTE (tout un programme) aux Etangs-Noirs. Je fais une coupable parfaite. Mais sans preuve... smiley


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 13:43

                  Comme ils étaient pour la plupart analphabète, j’enseignais en Rap ou slam. Ben cela marchait. En plus, avec mon boss, un orthodoxe, on avait décidé de leur apprendre l’art moderne. on a distribué un appareil photo (style un seul usage) et on leur a demandé de photographier ce qu’il voyaient dans les rues de Molenbeek. Nous nous attendions au pire. Ben nom : un couple de personne âgées sur un banc, des fleurs, un enfant qui jouait.. Le but étant de rassembler toutes les photos et d’en faire une oeuvre commune. C’était pour eux un moment de véritable bonheur. Né en 89, ce ne pouvais être lui qui était dans ma classe... Mais entre potes du coin ça cause. Les Etangs-Noirs étant le Coeur de Molenbeek Saint JEAN le BAPTISTE.. j’ai dû le croiser..


                • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:02

                  Lorsque on est un fanatique suicidaire on enlève pas sa ceinture !!! cherchez l’erreur malgré que ce soit visible comme le nez au milieu de la face smiley


                  • troletbuse troletbuse 13 septembre 18:20

                    Merah, Les Kouachi, Coulibaly, des petits délinquants qui boivent, fument mais qui ont été reéduqués et captagonés. puis refroidis.

                    Mais c’est con que les Belges aient chopé Abdeslam vivant. Ah ces Belges, ils n’ont rien compris.


                    • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:26

                      @troletbuse
                      Et oui... Merah a payé cher celui de dire trop de vérité ! il a doublé son poids avec tout le plomb qu’il a reçu dans la carcasse ! hum.


                    • SilentArrow 13 septembre 18:40

                      @charlyposte

                      il a doublé son poids avec tout le plomb qu’il a reçu dans la carcasse ! hum.

                      Ça lui apprendra !

                    • charlyposte charlyposte 13 septembre 18:42

                      @SilentArrow
                      Ça lui apprendra à dire la vérité ???


                    • SilentArrow 14 septembre 09:42

                      @charlyposte

                      À jouer au petit Mahomet.


                    • saint louis 13 septembre 19:05

                      Abdeslam doit être un peu plus intelligent que les autres du fait de ne pas s’être fait sauter lors des événements.
                      Maintenant, par rapport aux Muzz « offensifs » je ne sais pas comment va être perçu ce renoncement qui peut être assimilé à une faiblesse, voire à une trahison vis à vis du combat contre les « mécréants occidentaux dégénérés » .


                      • charlyposte charlyposte 13 septembre 19:23

                        @saint louis
                        Les services secret déguisés en Muzz smiley


                      • cyrus cyrus 13 septembre 20:00

                        @charlyposte

                        meme en baissant le calecon c’ est dur de trier smiley


                      • Amanite phalloïde 14 septembre 07:46

                        Il n’y a pas de divinité à part Allah, alors qu’il était invité à décliner son identité à l’ouverture de l’audience.
                            
                        Très fort Abdelmachin, dés le début du procès il pointe le vrai problème, sa religion !


                        • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 09:17

                          Héros ou assassin ça dépend de quel coté ou l’on se trouve ....


                          • eddofr eddofr 14 septembre 10:38

                            @zygzornifle

                            Tueur de femmes et d’enfants.

                            Même les mafieux, même les Yakuza, même les Triades trouvent ça répugnant.

                            Il n’y a guère que les Narcos qui trouvent ça presque normal, et encore, seulement pour punir un traitre.


                          • Ecureuil66 14 septembre 13:45

                            @eddofr
                            les occidentaux on fait pas mieux mais en plus hypocrite ...quid des bombardements « alliés » en syrie et ailleurs où on tuait 1 membre de daech et dix innocents (femmes, enfants et vieillards inclus) ....je sais bien que le terroriste se cache dans la foule pour éviter d’être pris , c’est une tactique vieille comme le monde...mais quand bien même qu’allait on faire là bas ? et bien maintenant ils viennent chez nous logique non ?


                          • eddofr eddofr 16 septembre 11:37

                            @Ecureuil66

                            Le crimes de ton ennemi n’excusent pas les tiens.

                            Les crimes des Islamistes n’excusent pas les crimes des gouvernants et business men occidentaux.
                            Les crimes des gouvernants et business men occidentaux n’excusent pas les crimes des Islamistes.

                            Putain, s’il veulent s’entretuer qu’ils jouent entre eux, et qu’ils laissent les peuples, tous les peuples vivre en paix.


                          • Ecureuil66 17 septembre 13:32

                            @eddofr
                            Putain, s’il veulent s’entretuer qu’ils jouent entre eux, et qu’ils laissent les peuples, tous les peuples vivre en paix.
                            Entièrement d’accord !


                          • ASTERIX 14 septembre 10:30

                            ISLAMISTES OU FAUX CELTIQUE ARYEN S OU CATHOLIQUES INTEGRISTES les croisés modernes qu’on les empale


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 13:06

                              @ASTERIX Goscinny, juif avec son album, le Transitalique et la course de char coronavirus, peut bien être assimilé à un Prophète Coup de chapeau à l’artiste...


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 13:08

                              Espérons que la finale lui donne raison.. Malachie ne profite jamais... Jour de Dante. Gibeline un jour, gibeline pour toujours..


                              • genrehumain 14 septembre 14:18


                                CONCLUSION

                                "il est fondamental de prendre d’abord conscience que la religion musulmane offre depuis des siècles des fondements doctrinaux extrêmement solides à la violence et au combat armé."

                                Il n’y a pas besoin de faire appel à la religion (musulmane ou autre) quand il s’agit de violence.

                                Les différents génocides de l’histoire (amérindiens, juifs, tutsis, cambodgiens avec Pol Pot etc.) les deux guerres mondiales avec leurs millions de morts, les millions de morts du totalitarisme, nazi, bolchévique, fasciste etc. L’utilisation des bombes atomiques Hiroshima ; Nagasaki.

                                La déportation de milliers de juifs s’est faite en France avec la participation et la bénédiction des autorités.

                                Bref, toutes ces atrocités sans nom ne sont pas le fait de la religion musulmane.

                                Mais s’il y a une chose à souligner à propos de la religion musulmane, c’est que très tôt (vers 600 après JC) elle a clairement déclaré que toutes les religions sont vraies.


                                C’est assez extraordinaire car aujourd’hui encore, au 21ème siècle, il y a des gens qui ne peuvent pas comprendre cela.


                                Dis : "Nous croyons en Dieu, à ce qu’on a fait descendre sur nous, à ce qu’on a fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, et à ce qui a été apporté à Moïse, à Jésus et aux prophètes, de la part de leur Seigneur :

                                Nous ne faisons aucune différence entre eux ;

                                et c’est à Lui que nous sommes Soumis".

                                Coran sourate 3 : 84


                                • Decouz 14 septembre 15:52

                                  Il faut ajouter une dissonance par rapport à la réalité actuelle des populations musulmanes, nous raisonnons : par rapport aux invasions arabes ou turques (les Mongols guerriers ont vaincu les musulmans puis se sont converti pour une part), par rapport aux croisades (vues en négatif des deux cotés, les exactions des croisés se sont fait également ou principalement sur le dos de non-musulmans, juifs, autres chrétiens (massacres en Allemagne, exactions dans le monde orthodoxe, puis la colonisation, puis l’immigration et les violences des dernières années (parce que ce ne sont pas les musulmans qui sont allés au contact lors de la colonisation quelles que soient les pseudo justifications).

                                  Et sans tomber dans l’angélisme, puisque le fondamentalisme y est aussi présent, les populations musulmanes les plus nombreuses sont maintenant celles de l’Asie du Sud-Est, qui n’ont pas été converties par la guerre et qui n’ont dans le rapport à la violence armée ni le passif des Occidentaux, ni les traditions guerrières des arabes.

                                  Cette dissonance s’explique évidemment par l’histoire, l’actualité et la proximité des évènements qui nous touchent, mais une vue d’ensemble doit inclure ces populations qui n’ont au départ pas de rapport avec le monde sémite.

                                  20 % des musulmans seulement aujourd’hui font partie du monde arabe.

                                  Ce qu’a dit le pape « l’islam est une religion de paix », doit s’entendre selon moi, non pas comme un jugement sur l’islam, mais une parole « diplomatique » par rapport à ce qu’avait dit Benoit XVI, de toute façon ni l’un ni l’autre n’assument une fonction spirituelle qui leur permettrait de juger des autres traditions dans un ensemble concernant tout le monde humain, cette hauteur de vue et cette compétence il faut la chercher dans l’ésotérisme, chrétien éventuellement si il en reste quelque chose, chez Guénon, Vâlsan, Schuon, il se trouve que ces trois avaient des rapports étroits avec l’islam, mais connaissaient également l’aspect interne et « cardiaque » au sens de religion du coeur, de toutes les religions, dont le christianisme évidemment.


                                  • Jean de Beauce Jean de Beauce 14 septembre 16:07

                                    L’islamisme d’Abdeslam est une idéologie vieille du début du moyen-âge, qui correspond à la réalité de l’époque d’alors. L’ennui, c’est que l’islam n’a jamais été réformé depuis...


                                    • Decouz 14 septembre 16:31

                                      Il y a eu des réformistes (en Egypte notamment), Iqbal au Pakistan, mais c’est complexe, comme le notait un professeur de droit, le problème de la laïcité n’est pas le même que celui que posait l’Eglise catholique, l’Eglise était un pouvoir autonome et centralisé, de plus dépendant d’une puissance étrangère, il fallait lutter contre un pouvoir politique concurrent, tout le Moyen Age occidental a été marqué par la lutte entre l’Eglise et le pouvoir temporel, pour la suprématie.

                                      Le réformisme (sans entrer dans les détails, il y a aussi eu Iqbal au Pakistan, mais c’est juste pour dire que cet aspect n’est pas inconnu des intellectuels et qu’il est posé en France également par un certain nombre de personnalités) :

                                      https://journals.openedition.org/asr/3467


                                      • Decouz 14 septembre 16:41

                                        Il y a donc plusieurs tendances, celle des fondamentalistes, c’est de dire, comme les fondamentalistes des autres religions, que si l’islam s’est affaibli, c’est parce qu’il a oublié l’islam originel, mais cet oubli est pris dans un sens extérieur uniquement, il faudrait vivre à New York, à Pékin ou à Paris comme on vivait à Médine en l’an 600, mais on accepte de prendre l’avion et de se servir d’un portable !

                                        Au Maroc c’était la réforme du code civil, tout ça peut paraitre insuffisant aux yeux des français modernes, mais il faut savoir que les résistances ne sont pas venues des ulemas, qui ont approuvé le projet initié par le roi, non les résistances sont venues de la population « on a toujours fait comme ça ! »

                                        https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-de-l-orient-2011-2-page-15.htm


                                        •  C BARRATIER C BARRATIER 14 septembre 18:41

                                          Adeslam est un petit et simplet représentant de tous ces fous de Dieu des religions du livre qui leur est commun. Comment peut on tuer à partir de ces inepties, ce n’est pas plus malin que ce que faisait Hitler au nom de ces inepties (Dieu est avec nous), un avatar aussi dangereux que les atres.

                                          Contre ces gens là, c’est la guerre. Il faut que les terrorisés soient des deux côtés. Terrorisons les. Les traiter comme des chiens ne suffit pas, il faut les traiter comme des rats. Aux chiens et aux rats on n’offre ni television, ni toilettes. Il ’y a aucune raison à être humain avec des inhumains.


                                          • troletbuse troletbuse 14 septembre 18:48

                                            @C BARRATIER
                                            Réaction d’un bas du front


                                          • Ecureuil66 14 septembre 22:43

                                            @C BARRATIER
                                            j’espère que vous n’avez pas trop réfléchi avant de dire ce genre de choses....les inhumains se sont tous fait sauter et justement il ne reste que les « humains » à juger...ce qui serait intéressant de creuser c’est POURQUOI ils ont ce comportement aujourd’hui.....


                                          • eddofr eddofr 16 septembre 11:54

                                            Salah Abdeslam est un criminel qui doit être jugé et puni pour ses crimes.

                                            Ni plus ni moins que n’importe quel autre criminel.

                                            Y aurait-il une graduation du crime ?

                                            Tuer pour de l’argent serait-il moins grave que tuer par haine ?

                                            Si on est une démocratie, tous les hommes doivent être traités de la même manière et les criminels, tous les criminels, doivent être punis, isolés si nécessaire et réinsérés si possible dans les mêmes conditions.

                                            Le motivations de Salah Abdeslam ne doivent avoir aucun impact sur la manière de le traiter :

                                            On puni les crimes, par la peine prévue par la loi, ni plus ni moins,

                                            On l’isole tant qu’il présente un risque avéré de récidive ou de prosélytisme,

                                            On le réinsère à l’issue de sa peine, si tant est qu’il change sincèrement et s’amende.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lafontaine


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité