• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sorti de la cuisine de Jupiter...

Sorti de la cuisine de Jupiter...

22 h 30, un hôtel particulier proche des Champs Elysées, deux hommes vêtus de peignoirs déambulent dans un couloir.

« Je suis paix, je suis amour, je suis bienveillance… »

« Ah, moi aussi, votre sublime incandescence, je me sens tout ragaillardi par ce sauna… »

« Vous avez devant vous un homme nouveau, mon petit Benjamin, une petite collation et je suis prêt pour attaquer cinq quinquennats d’affilée ! »

Après avoir essayé quelques portes, ils trouvent celle de la cuisine. L’un des deux comparses évalue le contenu d’un réfrigérateur.

« Une petite omelette, votre démesurée sagesse ? Je crains de ne savoir faire grand chose d’autre. »

« Soit, mais soyez gentil, évitez de mettre cette partie superflue de l’oeuf dans mon omelette, celle qui a une couleur…mmmh… colorée, mon organisme le supporte assez mal »

« Une omelette entièrement blanche ! Quelle prodigieuse invention, votre immaculée grandeur ! »

« Je me sens si bien ce soir… et la route lumineuse de l’avenir n’a jamais été aussi passionnante. »

« Pourtant, les craintes du peuple ont rarement été aussi nombreuses, votre magnifique prescience… »

« L’avenir est sous contrôle, mon jeune ami, même les imprévus et les dérapages sont anticipés. »

« Vous faites allusion aux travaux du bureau de rectification lexicale, votre hyperbolique protubérance ? A moins que ce ne soient ceux de votre mystérieuse cellule 3D ? »

« Ah oui, les 3 D, division, diversion et détournement… Ils font un travail formidable, au cours des derniers mois, ils ont eu réponse à tout. Certes, de vieilles recettes, mais à chaque fois, ça part au quart de tour… on lâche quelques phrases… et nos braves citoyens de s’écharper sur l’origine du réchauffement planétaire, le port du voile, la PMA, le quota d’immigrants…

Oui, divin stratège, pendant ce temps, pas de remise en cause du dogme du saint ruissellement. Mais les nuages les plus sombres s’accumulent sur notre horizon… »

« Nous avons des ripostes prévues, notre Christophe a parfois de remarquables trouvailles, comme ces groupes qu’il appelle mes BAC Blocks… »

« Si je puis me permettre, votre majestueuse pyramide, la liste des mécontents ne cesse de croître, peut-être faudra-t-il des dispositifs plus élaborés ? »

« Sachez que l’insatisfaction que je sens poindre aujourd'hui parmi nos chers administrés n’est rien par rapport à celle qui sera bientôt la leur. »

« Vous pensez à la nécessaire remise à niveau des retraites, ô, rempart de la prospérité ? »

« Benjamin, vous êtes sûr pour la farine dans l’omelette ? »

« Comme l’argent appelle l’argent… le blanc appelle le blanc, votre souveraine radicalité. »
 
« Pour revenir à la tonte de nos moutons… Nos partenaires de la haute finance ne cessent de me relancer pour la mise en oeuvre de leur plan de ré-appropriation des actifs bancaires indûment détenus au titre de l’épargne. J’ai déjà quelques belles phrases sur l’abandon de l’égoïsme individuel de l’épargnant, la sauvegarde de notre bien-être commun, de notre civilisation même… »

« Nous en sommes bientôt là, votre exponentielle lucidité ? »

« Quand on m’a confié ce job, cela faisait partie des missions prioritaires. »

« Votre assurance force mon admiration. Comment allez-vous réussir ce nouveau tour de force,
prestidigitateur magnifique ? »

« Nous avons de formidables atouts qui balaieront la résistance la plus acharnée. »

« Dites m’en plus, votre exponentielle lucidité… J’ai hâte de savoir comment vous allez calmer la tempête que pourrait déclencher ce bien légitime réajustement ? »

« Nous avons déjà de superbes arguments avec les dérèglements climatiques et même les errances de ces mouvements incontrôlés qui mettent en péril le fonctionnement de notre belle économie. Mais le joker ultime, c’est un cataclysme financier d’une ampleur inédite. Quand le bateau menace de sombrer, plus personne ne se plaint de la qualité des repas servis à bord… »

« Je sens que vous saurez une nouvelle fois trouver les mots et les maux qui nous permettront de poursuivre la construction de ce monde nouveau, ô sauveur ultime. »

« La route est toujours droite pour celui qui sait voir au-delà de l’horizon… » 

« Merci de m’avoir fait partager votre vision, pédagogue absolu, je commence à entrevoir comment nous allons sauver la planète. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 23 novembre 12:34

    ticotico, bonjour,

    les pauvres taches qui s’attellent à la tâche...

    Ils n’ont pas eu besoin de « traverser la rue » pour cela. Et ils n’auront pas froid cet hiver.

    Espérons tout de même qu’ils auront un peu chaud aux oreilles et au fondement grâce à nous dans quelques jours !


    • ticotico ticotico 24 novembre 15:26

      @cevennevive et les autres

      Merci pour vos commentaires...

      Je ne crois pas être le seul à me demander ce que pense un macron et je n’ai pas l’impression d’avoir inventé grand chose dans ce petit texte. Peut être ai-je légèrement exagéré l’obséquieuse flagornerie dont il est entouré, mais sur le fond, je crains de n’avoir fait que retranscrire ce qui apparaît en filigrane dans l’ensemble de son oeuvre...

      Un petit regret : pas de commentaires de macronistes hard core, j’aurais bien aimé savoir comment il défendent l’indéfendable.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 12:40

      L’auteur devrait aussi s’occuper de ceux qui décident.


      • Montagnais Montagnais 23 novembre 15:20

        @Fifi Brind_acier

         Bien vu ! A 25 000 par mois, plus les chambres, plus les voyages en première, plus les wiskies, plus les putes, plus les secrétaires, plus les frais, plus les voitures, plus l’immobilier, plus les primes, plus les assurances, plus les bonis, plus les représentations, plus les flyers, plus la retraite ... chapeau ! les tenants du bordels de Bruxelles, l’obscène instance qui se prétend être « L’Europe » ..


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 18:05

        @Montagnais
        Et encore vous n’avez pas tout vu !

        Ceux qui décident que les populations doivent se serrer la ceinture, de passer à la retraite à points, de faire des économies budgétaires etc, vivent à Bruxelles de façon somptuaire, et n’envisagent jamais de modérer leur train de vie !

        « L’Europe c’est la PAIE ! »


      • ETTORE ETTORE 23 novembre 23:03

        @Fifi Brind_acier

        « il n’y a plus de politique intérieure nationale »

        Alors.....qu’est ce qu’on fout encore avec tout notre cortège de politichiens nourris au chenil France.

        Cette dame dit ouvertement que nous n’avons plus qu’à fermer notre gu....
        Et nous contenter de la patée de m.... qu’ils veulent bien nous servir.
        Quand allons nous nous décider à les mordre jusqu’au sang ? ( Si ils en ont)


      • placide21 24 novembre 07:31

        @Montagnais
        Ils ne veulent plus aller à Strasbourg car les putes n’y sont pas autorisées ,à Bruxelles elles ont pignon sur rue , la ville en regorge(il faut satisfaire tout ce beau monde) et c’est légal.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 10:05

        @ETTORE
        qu’est ce qu’on fout encore avec tout notre cortège de politichiens nourris au chenil France.


        C’est une situation transitoire, l’objectif est une Europe fédérale.

        La situation transitoire explique le millefeuille administratif auquel personne ne comprend plus rien. Les communes & les départements doivent disparaître, et seront remplacés par les intercom, et les régions.
        Mais les Français y sont viscéralement opposés....

        Grâce aux euro-régions ( à taille européenne, a expliqué Hollande) directement rattachées à Bruxelles. A ce moment là, il n’y aura plus d’Etat central dans les pays européens, et plus de France, non plus... !

        « Les euro régions et la fin de la France »


      • leypanou 24 novembre 18:47

        @placide21
        c’est l’expérimenté qui parle, qui n’est pas si placide que çà.


      • Fergus Fergus 23 novembre 12:59

        Bonjour, ticotico

        Excellent texte ! On peut y voir une fable. Ou bien une parabole. Et s’il s’agissait d’une prophétie ?


        • eau-pression eau-pression 23 novembre 13:17

          Joli !

          La scène s’ouvre sur des peignoirs fermés et se ferme sur la perspective d’une meringue.

          Mais nous les voyeurs, on aimerait savoir ce qui s’est passé avant (le sauna a bon dos) et si Benjamin mettra un peu de crème dans la recette pour l’entartage final.


          • Xenozoid Xenozoid 23 novembre 13:23

            @eau-pression

            Pöpcørn


          • Montagnais Montagnais 23 novembre 15:28

            @eau-pression

            .. Voyez Fifi.. elle nous entr’ouvre la porte du cabinet .. Ah ! qu’il est drôle ce brebis de Barnier, qu’il restera dans l’histoire, ce bordel de Bruxelles, comme une ré-incarnation empyréïque de Sodome ! le moindre des trouduc’s de Bruxelles coûte à vue environ 300 000 par mois

            ça donne du sens à la lutte de Mamie Gilet

            J’en suis toute retournée ..


          • Blanche Colombe Blanche Colombe 23 novembre 15:46

            @eau-pression

            « si Benjamin mettra un peu de crème dans la recette pour l’entartage final.  »

            de la vaseline ou du gel intime seraient plus appropriés

            bien qu’en Anglais, le mot « creampie » (littéralement « tarte à la crème ») puisse évoquer également une variante érotique n’excluant pas une lubrification lactée.


          • arthes arthes 23 novembre 16:02

            @Blanche Colombe

            Dans ce cas « creampie » dans sa variante érotique, en français, correspond assez à « boule de neige », mais autre terme plus proche, il me semble, du sens de « creampie » ; « avalanche » et , avant le sauna, il est possible que Jupiter ce soit rendu ici (avec Benji ) : https://youtu.be/lfuqUACMhzQ


          • Blanche Colombe Blanche Colombe 23 novembre 17:03

            @arthes

            pour être plus précis, Jupiter serait sans soute plus émoustillé par le « cum farting », non ?


          • arthes arthes 23 novembre 17:38

            @Blanche Colombe

            lol
            Merci pour la précision
            On se cultive sur avox au moins.
            Et, bah, oui, c’est toutafait possible, les variantes pour l’érotisme sont aussi infinies que l’imagination bien que dans ce cas cela en demande bien peu, c’est justement....


          • eau-pression eau-pression 24 novembre 11:35

            @Montagnais

            Tournez, derviches, l’instinct de l’anguille de retour de la mer des sargasses la conduira toujours vers la zone humide ! Où elle perdra souplesse et vie.
            aparté pourquoi ne fait-on pas plus de publicité à ce phénomène puant du avec certitude au déversement d’engrais dans la mer ? Parce que les tropiques, c’est loin ? Les Antilles françaises sous H2SO4, on s’en fout ?

            Coïncidence ou sujet d’étude pour vous, l’ambiguïté de Manu vous magnétiserait-elle ? Car du G7 sur l’Atalaye aux tablées de Bruxelles, je vous trouve bien attentives à sa destinée.

            Vous seules aurez compris que je ne puisse m’en tenir à la femme provocante de votre avatar. En même temps (faire mon Manu pour vous plaire . ?.) on ne peut nier la relation entre sexualité et action politique. Dans les deux cas, on va sur le terrain de l’autre.

            Très drôle la collision : on passe de l’entartung dans votre récent article à l’entartage ici. Votre référence à Max Nordau était trop allusive, je n’avais pas capté, ne connaissant que Herzl. Un gars qui abandonne sa judéité pour s’atteler plus tard à la construction du sionisme. Tropisme réactionnaire ?

            Vous avez tout à fait raison, c’est plus dans un parallèle entre vie politique et sexualité de groupe qu’il faudrait se lancer. Ticotico s’y collera peut-être, ou @arthes, ou vous qui vous semblez expertes en multivalence. Le vicomte qui a participé au moins sur le versant politique nous confirme la prégnance du lobby LGBT au PE de Bruxelles.

            Puisque vous me narguez, puisque votre avatar semble dire « désire moi, si tu veux savoir ce que je ferai de toi », j’ai droit moi aussi à un indice. Souhaitez-vous, en nous aiguillant sur Bruxelles, nous faire découvrir l’empire big-dateux qui préside à la sarabande ? Voulez-vous que nous baissions les bras devant la puissance calculatoire qui mâche notre imaginaire ?
            Aparté pouvez-vous me dire si l’un au moins des 500 et quelques partenaires du présent site a trouvé la diastase rendant mes posts digestes à son algorithme ?

            Si j’étais intelligent, j’aurais commenté d’un « On peut y voir une fable. Ou bien une parabole. Et s’il s’agissait d’une prophétie ? » (voir plus haut).
            Mais si j’étais parano, je me dirais que ma réaction soi-disant réactive c’est un cran de plus dans le cliquet qui me passe la camisole. C’est à dire qu’avec ce genre d’article, le serpent monétaire (VGE pas mort) teste la réaction du citoyen fiérot qu’il se promet de gober. Hypnose ou aïkido, les techniques sont connues.

            C’est pourquoi je réponds cul à ces algorithmes asexués.
            D’accord pour le féminin pluriel, @Montagnais ?


          • machintruc machintruc 23 novembre 17:16

            @ l’auteur

            .

            Texte juste , judicieux et jubilatoire.

            Hélas le cadre et les voisins l’inscrivent dans une promiscuité assez peu favorable..

            Sauf à servir de maitre d’apprentissage à certains écrivailleurs autoproclamés ...On se demande si vous ne gâchez pas votre clavier.


            • arthes arthes 23 novembre 17:49

              Arf, rendons à César ce qui est à César : Je dirai que ce texte amusant et très bien fait est le meilleurs, et de loin, que j’ai lu sur le thème du « Macron bashing ».

              Le seul que j’ai lu jusqu’au bout et de bout en bout avec le même plaisir et intérêt.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 18:17

                J’ai bien aimé l’illustration de la phrase de Talleyrand, « agitez le peuple avant de s’en servir », avec les 3D, division, diversion et détournement...

                "les 3 D, division, diversion et détournement… Ils font un travail formidable, au cours des derniers mois, ils ont eu réponse à tout. Certes, de vieilles recettes, mais à chaque fois, ça part au quart de tour… on lâche quelques phrases… et nos braves citoyens de s’écharper sur l’origine du réchauffement planétaire, le port du voile, la PMA, le quota d’immigrants…

                .

                C’était la méthode de Mitterrand. Quand il avait besoin que les Français regardent ailleurs, pour faire passer une mesure impopulaire, il lançait dans les médias, le débat sur le droit de vote des étrangers pour agiter le Landernau.


                • nono le simplet nono le simplet 23 novembre 18:17

                  un seul mot : excellent


                  • ETTORE ETTORE 23 novembre 22:51

                    @ticotico

                    M A G I S T R A L !

                     "Sachez que l’insatisfaction que je sens poindre aujourd’hui parmi nos chers administrés n’est rien par rapport à celle qui sera bientôt la leur." 

                    Voilà, la vrai raison qui entraineras la chute de ce château de carte érigé par un « alzheimer politique ».

                    Croire que l’instant présent seras toujours inférieur au futur quant aux conséquences engendrées.

                    C’est oublier un peu trop vite, que quand le futur frappe à notre porte, cela peut être juste une minable fraction de seconde après cette réflexion de psychopathe manipulateur.


                    • Tall Tall 24 novembre 09:37

                      Super ! C’est un régal de lire ça.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 10:13

                        @Tall
                        Salut, tu as vu que la Belgique s’est fait remonter les bretelles par la Commission, au sujet de son budget pour 2020 ? Rassures-toi, Jeff, t’es pas tout seul , il y a aussi la France, l’Italie, le Portugal, l’Espagne et la Finlande...


                      • Tall Tall 24 novembre 11:36

                        @Fifi Brind_acier

                        Oué, mais nous on a un « mot d’excuse » venant de l’extrême-droite flamande qui bloque tout ... car sans gouvernement, on ne peut pas voter ce qu’il faut pour appliquer les directives lobbistes ( = de l’UE ) ...

                        Et c’est parti pour longtemps ( ancien record : 18 mois ), car personne n’a la moindre idée pour débloquer le schmilblic ... si on retourne aux urnes, ce sera encore pire : avec + d’extrême-droite en Flandre et + d’extrême-gauche en Wallonie.

                        Tandis qu’à Bruxelles, le Parti Socialo-islamiste dirige la partie.
                        On organise des cours d’arabe pour faciliter le communautarisme islamiste. => ne vous fiez pas au titre de l’article, le contenu dit le contraire.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 12:56

                        @Tall
                        Et un pays sans gouvernement, ça fonctionne comment ? 
                        Si les grèves arrivaient à faire partir Macron, ce serait une option intéressante...

                        Sinon, pour les langues étrangères, il serait plus judicieux d’apprendre le chinois... !


                      • Tall Tall 24 novembre 13:55

                        @Fifi Brind_acier

                        Et un pays sans gouvernement, ça fonctionne comment ?

                        Un gouvernement intérimaire sans majorité gère les affaires courantes sans rien changer d’essentiel à la politique en cours. Les lignes budgétaires précédentes sont prolongées mois par mois.
                        Ce sont les gouvernements régionaux qui font l’essentiel du taf, avec les limites de leurs pouvoirs locaux.

                        Les nouvelles directives UE sont rangées dans l’armoire ’« pas urgent du tout » à côté de la machine à café.


                      • Tall Tall 24 novembre 14:03

                        @Fifi Brind_acier
                        Pour la Chine, tu ne crois pas si bien dire : il y a une liaison ferroviaire régulière entre Liège et la Chine 3 fois par semaine. Le voyage met 12 jours : 11.000 km


                      • Eris 24 novembre 17:10

                        La cuisine de ticotico est particulièrement indigeste.


                        • ETTORE ETTORE 25 novembre 11:34

                          patois

                          « Les euro régions et la fin de la France »

                          Je suis d’accord oui et non avec ce que dit Asselineau, concernant les « langues » régionales .

                          OUI, quand il explique le « fractionnement » de la France, par cette multitude

                          « d’identités culturelles » qui peut mettre à mal l’unicité d’un peuple.

                          Surtout, si comme il l’explique, si bien, cela relève « de la manipulation extérieure »

                          NON, car quand je me souviens de mon arrivée en France, habitant dans un petit village alsacien, j’avais appris ce dialecte (et pour cause, la majorité des Alsaciens le parlaient couramment à chaque moment de leur journée, pratiquement comme seule langue utilisée), je me souviens du nombre de fois où, à l’école, je finissais au coin, car il était strictement interdit d’utiliser ce « patois ».

                          C’était quand même un peu vexant, de se faire taper sur les doigts pour quelque chose qui se pratiquait dans la vie de tous les jours, avec un interdit ponctuel, en certains lieux, avec punition à la clé.

                          ( Surtout que vu l’histoire de l’Alsace....Passée de l’un à l’autre, avec toujours autant d’interdits selon qui était l’occupant final....)

                          Deuxio : Je constate que le choix de faire réapprendre ces langues, est motivé par le fait de créer un lien fort entre les nouvelles générations et les anciennes.

                          Et surtout, une forme de rejet de cet « espèce de collectivisme effréné » voulu par nos dirigeants de regrouper, villages, régions....

                          (Un alsacien ancienne génération est bien différent d’un lorrain, et déjà qu’ils ne voulaient pas de rapprochement entre le Bas Rhin et le Haut Rhin, je vous laisse imaginer.....ce qu’est le GRAND EST ! ) 

                          J’ai des membres de ma famille, âgés, qui pratiquent encore le « patois vosgien », Langue parlée par certaines personnes devenues plus rares que les castors en Afrique. Mais, c’était leur « langue », la langue de communication avec leurs vieux à eux, et malgré le fait qu’ils ne soient plus qu’un nombre très restreint à la pratiquer , cela les soude par le fait qu’ils détiennent, EUX, une parcelle de ce qu’était « LEUR TEMPS » et cela leur semble précieux et désuet....à la fois.

                          (Une chose étonnante toutefois, je retrouve dans la phonétique de ce patois, certains mots à l’identique de mon patois régional Italien, peut être des racines communes avec le latin, et la présence romaine en certains lieux précis, traversés par des routes de commerce, tel que pour le sel) .

                          Voilà, je pense qu’on ne peux pas récriminer totalement certaines volontés, et habitudes des populations qui composent UN PAYS.

                          Cela concerne les langues, comme la cuisine, comme l’accent....

                          Que la volonté humaine de tout unifier soit bien réelle, et corresponde à certaines visions perverses de déstabilisation extérieures ou de manigances politiques internes.....cela ne fait qu’accentuer l’individualisme des Français.

                          Et en se refermant dans un monde restreint, monde rassurant, qu’ils veulent préserver, ils ont tendance à s’éloigner, et de s’en foutre de la résultante globale qui découle de ces manigances qui sont faites dans notre dos.

                          Et c’est bien ça le plus dangereux !


                          • Samson Samson 25 novembre 17:48

                            Excellent !

                            Merci !


                            • BA 25 novembre 19:02

                              Record historique battu !


                              En 2018, Emmanuel Macron a dépensé 7,9 millions d’euros en volant à bord de l’Airbus présidentiel !


                              Vous avez bien lu, les CONtribuables ? 7,9 millions d’euros pour l’année 2018 !


                              Record historique battu !


                              Emmanuel Macron a battu le record de François Hollande, qui datait de 2015 : la facture des déplacements aériens que l’Elysée a remboursé au ministère des Armées en 2018 est plus élevée que celle de 2015. Elle atteint 7,9 millions d’euros, quand la note honorée par François Hollande et ses ministres, trois ans plus tôt, plafonnait à 6,3 millions d’euros.


                              https://www.capital.fr/economie-politique/la-facture-xxl-des-voyages-demmanuel-macron-a-bord-de-la330-presidentiel-1356056


                              • ETTORE ETTORE 25 novembre 21:48
                                BA 25 novembre 19:02

                                Record historique battu !

                                En 2018, Emmanuel Macron a dépensé 7,9 millions d’euros en volant à bord de l’Airbus présidentiel !

                                Un vrai vautour, quoi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ticotico

ticotico
Voir ses articles







Palmarès