• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Soumission » : sixième roman de Michel Houellebecq

« Soumission » : sixième roman de Michel Houellebecq

 

 Si une vision politique discutable ou indigente et une faiblesse littéraire ne sont pas indissolublement liées - en effet ceux qui pensent mal ou de travers ne sont pas systématiquement de mauvais écrivains, Ferdinand Céline l’a prouvé jusque dans ses pamphlets antisémites considérés comme des perles littéraires par un George Steiner auquel rien n’échappe -, avec Houellebecq, il en va tout autrement : mauvais penseur, mauvais écrivain pour sûr ! Même si la critique semble mettre des années à le réaliser et à l’accepter. Il est vrai qu’il est plus valorisant de reconnaître que l’on avait raison, qui plus est seul contre tous les autres, que de confesser ceci : « On s’est tous plantés à propos de Houellebecq ! »

 

 Michel Houellebecq aurait dû être l'auteur d'un seul ouvrage : « Extension du domaine de la lutte » en 1994, d'un intérêt certain en tant que symptôme d’une société libérale très avancée qui a placé l'efficience et la performance au coeur de son projet, pour chacun d'entre nous, à nos risques et périls... pour les plus indigents, car Houellebecq n'a jamais été autre chose qu'un symptôme : il a représenté – et ce n’était pas un rôle de composition chez lui -, une catégorie d’hommes – homme au masculin -, susceptible d'intéresser davantage les sociologues et que les critiques littéraires ; une catégorie directement concernée par la question de la misère sexuelle qui est le lot de l’homme dépourvu de qualités physiques face à « l’homme machine » réduit au seul critère d’une performance économique et sexuelle, à la fois objet et marchandise ; et plus encore, lorsque cet homme déshérité a des prétentions de conquête très largement au-dessus de ce que peut vous laisser espérer un réalisme à la fois esthétique et social ; et Houellebecq, de par son physique et sa place dans la société, avant son statut d’auteur célébrissime, était bel et bien au cœur de cette problématique, il faut le reconnaître.

Un Houellebecq symptôme donc. Or, un écrivain n'est pas un symptôme, mais bien plutôt une maladie et son remède, médecin et patient ; et quand il est bon, vraiment bon : un écrivain c’est une épidémie avec toute la logistique médiatico-humanitaire qui accompagne une telle calamité qui menace au pire un continent, au mieux... la planète toute entière, prix Nobel à la clé.

 

houellebecq.jpg

 

  Avec Houellebecq, roman après roman, force est de constater qu’il s’est aussi et surtout agi d’une catégorie d’hommes qui, dans les faits, supporte mal « l’affirmation du désir féminin » par les femmes elles-mêmes sans la médiation d’hommes bien disposés envers elles : les Vadim et les Truffaut qui ont su aussi se servir au passage. Désir au sens le plus large : sexe, réussite sociale, pouvoir et contrôle ; désir inaccessible à cette catégorie faute d’en connaître non seulement l’histoire mais aussi ses véritables motivations et ses ressorts ; désir face auquel ces hommes peinent à trouver une place : la pauvreté de leur physique et sans doute aussi une enfance dont les conflits ou pire encore, l'absence de conflits « mère-fils », « père-fils » faute de candidats, n’ont pas trouvé leur résolution dans une vie d’adulte épanouie ne leur étant d’aucun secours. Arrive alors le constat amer : un physique ingrat condamne à une vie tout aussi ingrate, une vie effacée, sans joie, sans charme ; des hommes dont les corps n’exulteront pas ; toute exaltation leur sera interdite dans une société où le « savoir jouir » a pourtant tout recouvert.

Manifestement, Michel Houellebecq a toujours trouvé la punition injuste et sa biographie personnelle n’a rien arrangé en tant qu’enfant d’une société post-soixantehuitarde aux parents absents dont le laxisme cachait une indifférence qui s’affichait « tolérance » ou « quête de soi »… de voyage en voyage, de lit en lit.

 

 Question lancinante donc : quel avenir et quel devenir pour les moches, les fauchés qui plus est, sur le marché du sexe… qui est à la fois un marché et de la performance physique et de la performance économique et financière ? Bander longtemps, avoir un beau petit cul et une carte de crédit de VIP.

Incidemment, et cela aurait dû alerter les critiques littéraires, Houellebecq n’a pas compris, ou bien plutôt, n’a pas voulu, ou bien encore, n’a pas su se résoudre à accepter de reconnaître que ce déterminisme-là était tout aussi impitoyable avec les femmes qu’avec les hommes que la nature et la réussite sociale n’ont pas favorisés. Dans le cas contraire, il est vrai que Houellebecq aurait très vite réalisé que toutes ses récriminations contre les femmes, ce procès permanent contre la femme, livre après livre, une femme responsable de tous nos malheurs, étaient nulles et non-avenues ; mais faut croire que la mauvaise foi en littérature paie toujours.

Ironie de la situation : Houellebecq n'aura eu besoin d'aucune religion finalement, tout en n'ayant rien à envier à aucune d'entre elles, quand il s'est agi de fomenter un tel procès d'intention contre tout ce qui touche au féminin.

 

 Avec « Soumission », cette France islamisée en 2022 et la victoire du parti de la « Fraternité musulmane », Houellebecq et son éditeur sont allés chercher non pas le lecteur, celui d'un Christian Bobin ou d'un Eric Vuillard, mais le non-lecteur ; celui qui n'ouvre qu'un livre, un seul, tous les dix ans, et dans lequel ce non-lecteur ira retrouver son propre ressassement.

On saluera ici la logique économique d'un tel choix, les lecteurs se faisant de plus en plus rares, autant aller chercher ceux qui ne lisent pas mais qui gambergent à l'excès autour de l'Islam, entre autres obsessions.

Après Zemmour, Houellebecq ! Certes, ce dernier est autorisé à croire qu'il pense quand il pense ce qu'il pense et qu'il l'écrit jusqu'à en faire un "roman" qui nous sera alors vendu comme tel. En revanche, ce que l’on ne pourra que difficilement pardonner c'est le fait que le monde de l'édition ait tenté depuis 20 ans de faire de Houellebecq un écrivain avec la complicité de la critique, et de nous en convaincre livre après livre, et ce sans ménagement aucun. Or, le vernis « littéraire » et « politique » de Houellebecq ne résiste pas à une interview un tant soit peu compétente. De plus, un écrivain, ç'a du flair, une tête bien faite, une écriture, un vocabulaire... tout ce qui a toujours manqué à Houellebecq.

Mais tout se tient finalement : l’Art contemporain contre l’Art moderne, Houellebecq maître en littérature, politique et complaisance face à la corruption généralisée, l’extrême droite sous la protection de l'abstention et des médias, jusqu’à la confusion qui en arrange plus d'un : on peut être socialiste et travailler pour la Banque, en venir et y retourner une fois que l’on a épuisé tout son crédit auprès d’électeurs maintenant écoeurés qui enragent.

 

 Après la publication de « Soumission », il est vraiment surprenant que toute la critique soit à ce point navrée comme si Houellebecq n'était pas toujours passé à côté du fait que la littérature c’est aussi un mode d’étude : sciences sociales, journalisme, droit, histoire, philosophie, psychologie…

Pour le dire autrement : la littérature c’est du travail, beaucoup de travail, un travail à plein temps.

En comparaison, écrire n’est rien.

"Politiquement correct" oblige ! La critique condamnera alors l'islamophobie d'un Houellebecq, voire sa misogynie, sans toutefois remettre en cause la politique éditoriale de ceux qui n'ont pas cessé, à de très rares exceptions près, de nous imposer ce littérateur "monté de toutes pièces" : un vrai coup tordu pour la crédibilité de la littérature.

 

***

 

 

 Autant le compagnonnage autour de Dieudonné ou d’Alain Soral à propos de la dénonciation d’un mondialisme au service de l’Empire (atlantisme, sionisme et monarchies pétrolières : chaos et chantage) qui n'est qu'une guerre faite aux Etats providence, nations et peuples, réunit des cœurs sincères et vaillants, épris de justice et d’indépendance, en revanche la « fausse question musulmane » semble n’attirer que le rebut médiatico-intellectuel d’une société adepte de délires à la fois paranoïaques et savamment calculés parce qu’idéologiques : revanche historique à propos de la décolonisation (l’Afrique noire et le Maghreb en priorité), sionisme articulée à travers une allégeance indéfectible à Israël, racisme à peine masqué derrière un suprémacisme blanc, avec la complicité à la fois tacite, objective et plus rarement inconsciente faute de formation et de compétence dans ce dernier cas, des médias dominants ; il suffit alors de penser entre autres à ceux-ci : Eric Zemmour, Richard Millet, Alain Finkielkraut, Elisabeth Levy, Renaud Camus et maintenant Michel Houellebecq, à grand renfort de publicité : mille interviews, mille passages télé et radio… mille commentaires.

 Bêtise, diversion, ignorance et scélératesse : taper sur la victime, sur le plus faible, toujours et encore ! Exonérer les coupables qui arrangent si bien les affaires de notre auteur et ses éditeurs successifs depuis 20 ans…

 Aussi, bienvenu au club de la lie non-pensante, Monsieur Houellebecq !

 

____________________

 

Pour prolonger, cliquez Houellebecq, le Forrest Gump de la littérature


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    



    • Onecinikiou 7 janvier 2015 14:35

      ATTENTION : DES DESEQUILIBRES ONT ATTENTE A LA VIE DE BLASPHEMATEURS ! 


      PAS D’AMALGAME ! L’IMMIGRATION RESTE UNE CHANCE POUR LA FRANCE !

      L’ISLAM DEMEURE UNE RELIGION D’AMOUR DE TOLERANCE ET DE PAIX !

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 7 janvier 2015 14:55

      Par Onecinikiou (---.---.---.237) 7 janvier 14:35


      Je ne commets aucun amalgame ! ! !



    • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 janvier 2015 15:35


      Oui, nouveau massacre, ce matin, à Charlie Hebdo.

       

      La première question qui vient alors à l’esprit est elle-ci :

       

      Combien faudra-t-il encore de ces horreurs pour que les présidents de la Sarkhollandie (l’actuel et le précédent), leurs ministres, les faux laïcs de la fausse gauche et de la vraie droite, les intellectuels et les journalistes intellectuellement paresseux... sortent de leur négationnisme concernant la dangerosité originelle, constitutive, théologique de l’islam ?

       

      Dangerosité très clairement prouvée par 14 siècles d’Histoire puis, maintenant, par des actes de barbarie quotidiennement commis, ici ou là dans le monde, par des fidèles du prophète Mohamed.

       

      Dans un article publié le 23 décembre dernier par le site Atlantico, Alain Rodier, chargé de recherche sur le terrorisme d’origine islamique et la criminalité organisée, indiquait que, depuis longtemps, un idéologue d’Al Qaïda « prônait la création de cellules clandestines sans liens avec un commandement central pour ne pas se faire détecter. Ces cellules devaient pouvoir passer à l’action avec leurs propres moyens pour déclencher une guerre civile en créant des divisions entre les musulmans et les populations locales.

       

      EN EUROPE COMME AILLEURS, L’OBJECTIF EST DE CRÉER LE CHAOS QUI DEVRAIT AMENER LA DESTRUCTION DES SOCIÉTÉS EN VIGUEUR. SUR CE CHAOS, L’ISLAM SERAIT ALORS IMPOSÉ COMME LA SOLUTION. »

       

      http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-declenchement-guerre-civile-en-europe-rien-vue-esprit-mais-releve-bien-implacable-projet-applique-etat-islamique-alain-1918874.html

       

      Mais nos gouvernants, nos journalistes et nos intellos de la fausse gauche et de la vraie droite sarkozienne vont probablement continuer, même après le grand carnage à Charlie Hebdo, de "nous rassurer« en répétant inlassablement que »l’islamisme n’est pas l’islam« , et que »les islamophobes sont des racistes et des xénophobes« .



    • Dwaabala Dwaabala 7 janvier 2015 10:35

      OUI. Cependant, si je puis me permettre une critique de la critique, j’aurais préféré moins sur la personne elle-même, et des exemples tirés du texte à l’appui de  un écrivain, ç’a du flair, une tête bien faite, une écriture, un vocabulaire... surtout sur les deux derniers points.


      • Le p’tit Charles 7 janvier 2015 10:38

        Je me demande (avec vous sous Pétain) a qu’elle heure Houellebecq..Zemmour et Cie auraient pris le train pour les camps de concentrations.. ?

        Vous êtes un Psy de piètre qualité... !

        • Gabriel Gabriel 7 janvier 2015 10:43

          Ca y est ? c’est fini ? Vous avez bien gerbé votre fiel sur un écrivain que, on l’aura tous compris, vous détestez ou du moins, ses romans vous dérange. Ne vous en déplaise Monsieur, Houellebecq est bien un écrivain et un excellent écrivain. Que vous soyez dans l’incapacité de faire la part des choses dans ce qui est un roman, que vos idées diffèrent au point que vous en êtes à attaquer le physique d’un auteur prouve, si cela en était encore besoin, la faiblesse intellectuelle de vos arguments. Voyez vous Monsieur, vous pouvez aimer ou ne pas aimer un livre mais, l’auteur et son travail mérite le respect, cela s’appelle politesse, tolérance et savoir vivre. Débattre et polémiquer, c’est démocratique. Insulter et éructer comme vous le faites, c’est une attitude dictatoriale résultant d’un mouton bêlant appartenant au troupeau de la pensée unique. 


          • ZenZoe ZenZoe 7 janvier 2015 16:52

            Je passais sur le site et j’ai vu votre commentaire, que j’approuve à 100%.

            1) J’ai lu et aimé tous les livres de romans de Houellebecq, qui écrit très bien et est très divertissant, et même stimulant, ce qui ne gâte rien.
            2) On parle de romans que diable, je répète pour que ce soit clair pour tout le monde, des romans, de la fiction, c’est tout, pas de quoi avoir des vapeurs franchement. Si d’aucuns veulent y voir de la prophétie ou une provoc, c’est leur problème.
            3) Houellebecq ne ressemble pas à une star d’Hollywood ? Et alors ? Attaquer quelqu’un parce qu’il est moche est, euh, moche, en fait...


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 janvier 2015 11:27

            Bêtise, diversion, ignorance et scélératesse !

             

            Pour Uleski il faudrait ajouter : imbécilité langagière, paresse et lâcheté intellectuelles, refus de la réflexion qui obligerait à remettre en cause des certitudes bétonnées dans la mauvaise foi.

             

            Si 2015 voyait enfin disparaître la tricherie systématique de cette fausse gauche où Uleski, comme tant d’autres traîtres à la laïcité républicaine patauge, face à l’islam, dans la dhimmitude volontaire, ça en ferait déjà une très bonne année.



            • confiture 7 janvier 2015 11:52

              On a retrouvé Demian West ?


              • confiture 7 janvier 2015 12:47

                ouch, j’ai bien peur que nous vivions en ce moment même de très graves événements....


              • Massada Massada 7 janvier 2015 13:03
                C’est dur aussi d’être haï par des cons.

                Mes pensées vont aux victimes de la barbarie islamique à Paris. 
                Peuples d’Europe, réveillez-vous face à ceux qui NOUS menacent !


              • philouie 7 janvier 2015 13:51

                Il n’y a rien qui soit en dehors de la volonté divine et pourtant vous n’êtes pas en droit d’affirmer que c’est sur son ordre que cela a été perpétré.


              • Allexandre 7 janvier 2015 17:28

                Si les islamistes sont des tarés sans noms, ils ne nous menacent pas autant que les sionistes au quotidien !! Le sionisme est la pire des idéologies actuelles. L’islamisme est loin derrière.


              • TicTac TicTac 7 janvier 2015 17:34

                C’était quand le dernier attentat des sionistes sur notre territoire, déjà ?


              • César Castique César Castique 7 janvier 2015 18:21

                « C’était quand le dernier attentat des sionistes sur notre territoire, déjà ? »


                Ce midi. Le dénommé Morice va vous démontrer ça dans les trois semaines. Quatre peut-être...

              • Allexandre 7 janvier 2015 18:56

                Question stupide s’il en est. Vraiment ça ne vole pas haut. Le sionisme ne pratique pas les attentats, encore qu’ils l’aient fait dans les années 1930 en Palestine contre les Britanniques. Leur action est moins spectaculaire mais plus incidieuse


              • philouie 7 janvier 2015 19:55

                Sampiero,

                une précision sur massada, c’est un athée comme toi. alors il ne partage pas un Dieu avec moi.
                c’est un juif de la « race » pas juif de la religion.

                Que tout ne soit que la Volonté Divine ? réfléchit au moment où tu tapes un « a » sur ton clavier et que tu le fais dans ce que tu appelles ton libre arbitre et réfléchi à ce qu’il faut pour que cet acte puisse se réaliser, de la présence du clavier à la rencontre de tes parents, tout ça est permis et voulu par Dieu, c’est la Toute Puissance en acte, le fait que tu appuis sur cette touche de clavier. C’est le Souffle Divin, Il Est Là, tu appuis.

                Quand à savoir si Dieu a donné l’ordre à quelqu’un, à l’évidence ce n’est pas parce toi ou le terroriste le dirait que ça serait vrai. De ces terroristes nous ne savons rien, ni d’où ils venaient, ni à quoi ils croyaient. Ni si Dieu leur parle, pour de vrai.

                Peut-être qu’il croyait à Dieu comme moi ?
                avec des kalachnikovs ?

                Mais que Dieu leur ai donné l’ordre,là il faudrait emmener des preuves et c’est pas encore fait.

                Maintenant est-ce que Dieu est un salaud de permettre ce crime ? Vous rigolez ?
                 
                L’amour divin est équanime, Il Aime chacune de Ses créatures d’un même amour ; l’homme comme le virus du sida.


              • Enabomber Enabomber 7 janvier 2015 22:54

                Dans sa grande miséricorde, Dieu fait des victimes pour nourrir les vers qu’il aime comme ses enfants, j’ai pigé ?


              • philouie 7 janvier 2015 23:05

                Dans sa grande miséricorde, Dieu fait des victimes pour nourrir les vers qu’il aime comme ses enfants, j’ai pigé ?

                c’est un bon début.

                le grand ballet de la chaine alimentaire.

                la vie quoi !


              • Le p’tit Charles 7 janvier 2015 13:21

                A l’auteur...un sujet dans vos cordes...

                Fusillade à Charlie Hebdo : au moins 11 morts... !

                Bizarre personne n’en parle sur Agoravox... ?


                • Le p’tit Charles 7 janvier 2015 13:23

                  Je veux dire dans un article pas un commentaire...



                • BA 7 janvier 2015 13:43

                  Mercredi 7 janvier 2015 :

                  Fusillade au siège de Charlie Hebdo, ils ont crié : « Allahou Akbar ».

                  Des témoins racontent la scène qui s’est déroulée en fin de matinée à Paris. Les assaillants ont crié : « Allahou Akbar ».

                  De nombreux coups de feu ont été entendus mercredi aux alentours du siège de Charlie Hebdo, à Paris.

                  Au moins onze personnes, dont deux policiers, sont mortes dans cette attaque et dix personnes ont été blessées.

                  http://www.europe1.fr/faits-divers/fusillade-au-siege-de-charlie-hebdo-ils-ont-crie-allah-ouakhbar-2337179


                  • ETTORE ETTORE 7 janvier 2015 13:43

                    En écoutant l’auteur sur une station radio ce matin, il à clairement évoque CHARLIE HEBDO

                    en faisant référence aux policiers de faction devant le bâtiment. conséquence d’un état d’esprit.
                    Les auteurs, les poêtes sont comme un petit nuage catalyseurs des ondes qui parcourent notre vie.
                    On peut être d’accord avec eux ou pas, selon notre propre sensibilité.
                    Pour ma part je reste persuadé que la sensibilité de ces personnes est exacerbée
                    Et des fois, frise la voyance

                    • bluerage 7 janvier 2015 13:57

                      Club de la « lie non pensante », membre fondateur : Serge Uleski

                      Sinon, cracher sur un type qui a vendu des millions de bouquins alors que vous n’écrivez que des critiques à la con comme celle-ci, ça ne vous donne pas l’impression d’être le père Ubu ?

                      Navrant tout cela...toute critique, fut elle de l’Islam ou d’une autre religion est interdite de nos jours, je crois qu’il faut étendre le domaine de la lutte car la Liberté avec des gens comme vous va se réduire à peu de chagrin, demandez vous si vous n’êtes pas un peu facho par exemple.


                      • bluerage 7 janvier 2015 14:04

                        Mort de rire, pendant que l’auteur nous dit que l’Islam est une religion de paix et d’amour qu’il ne faut surtout pas critiquer, un attentat a eu lieu à Paris au siège de Charlie Hebdo, 11 morts et des assassins criant Allah Wakbar...

                        Mon pauvre Serge, là ça s’appelle pas de bol, je dirais même pas de bol du tout ...


                        • francesca2 francesca2 7 janvier 2015 14:11

                          Enfin, le danger ce n’est pas l’Islam, le danger c’est l’amalgame...

                        • francesca2 francesca2 7 janvier 2015 14:12

                          Ah, et Zemmour...


                        • francesca2 francesca2 7 janvier 2015 14:16

                          Euh, Hollande, et dès ce soir, tu paries ? 


                        • kalachnikov lermontov 7 janvier 2015 14:22

                          Ah, les grands enfants que sont les Français... Le père Noël est en retard cette année mais il a livré un beau cadeau, quand même.


                        • Passante Passante 7 janvier 2015 18:21

                           smiley quelle routine paris en ce moment ..

                          on dirait beyrouth smiley

                        • Allexandre 7 janvier 2015 18:59

                          @ Latruffe

                          Remarque facile et simpliste. Si vous commencez à mélanger l’islam avec le djihadisme, on n’est pas sortis de l’auberge. Vous êtes effectivement un bon élève de Zemmour. C’est bien, continuez, vous irez loin !!!


                        • Passante Passante 7 janvier 2015 22:02

                          question posée par la télé libanaise al-jadeed, et qui sera sans doute oubliée en france :

                          puisque hollande parle bien de terrorisme, 
                          et qu’on savait bien charlie plutôt très menacé, 
                          surtout vu contexte, zemm, soumissions imminentes, fêtards écrasés, du lourd, 
                          pourquoi alors la protection de charlie était si légère 
                          que deux hommes ont réussi à toucher plus de vingt personnes 
                          sans être autrement inquiétés... ?

                        • rocla+ rocla+ 7 janvier 2015 14:35

                          Ca fait au cul ou ça fait mal au cul  ? ,  précisez , c ’est important .


                        • SR-71 7 janvier 2015 14:34

                          Prochaine réunion de la rédac, « revenons aux fondamentaux anti-catho ».


                          • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 7 janvier 2015 14:59

                            Bal tragique à Charlie-Hebdo : 11 morts...


                            Hypothéses :
                            1- C’est la faute à un déséquilibré
                            2- C’est la faute à Zemmour (dixit la députée Raquel Garrido)
                            3- C’est un coup de l’extréme-Droite
                            4- C’est la faute à Charlie Hebdo, parution raciste, islamophobe, etc....

                            La suite :
                            Surtout pas d’amalgames !

                            Autre suite : Sus à Houellebecq ! (Uleski a entamé la démarche)

                            Les pompiers pyromanes vont appeller à« faire bloc » , mais contre qui et pour quoi ?
                            Défiler derriére Hollande et Sarkozy ? Et pourquoi pas derriére Plenel ou Askolovicz, ces incendiaires qui « ont glisser dans le sang », comme dirait Chateaubriant....



                            • Xenozoid 7 janvier 2015 15:09

                              Sampiero, on va se les coltiner puissance 10,c’est sure,feux d’artifice ouh lah lah.....ça va cartonner 2015 commence bien....hummm, la haine ne fait jamais avancer la peur non plus


                            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 7 janvier 2015 15:26

                              @ Sampierro (avec 2 r)

                              Je te renvoie à ton « recueil », toi qui éructe et vitupére ta haine raciste et anti-sémite sur tous les forums. Tes leçons minables, tes prêches pourris va les dispenser à tes petits fréres si tu veux, mais pas à moi...

                            • TicTac TicTac 7 janvier 2015 15:26

                              « ont glisser dans le sang  » ecrit déjà en français !!


                              On écrit « écris ». A part ça, tout va bien.

                              Sinon, Sampiero, quand je vous lis écrire « ça peut mener loin », finalement, ça n’est pas si éloigné du discours de Zemmour quand il prédit un chaos à venir.

                              Mais j’imagine que dans votre bouche, ces propos sont acceptables parce que vous êtes du bon côté du manche...

                              Bienpensance, quand tu nous tiens...

                            • Xenozoid 7 janvier 2015 15:27

                              j’ai pensé pareil, mais je m’ent fous,en fait, et oui les autres ne piges pas,ça veux pas dire que la france est innocente, et ses habitants,non plus ,va dans la cuisine, le feux est la,et les pyromane sont en service


                            • Xenozoid 7 janvier 2015 15:31

                              tu vois c’est parti


                            • Sharpshooter - Snoopy86 sharpshooter 7 janvier 2015 15:34

                              D’après toi Sampiero, les fous endoctrinés au fiel ne seraient-ce pas Charb , Cabu, Wolinski et Tignous ? Tu vas bientôt nous dire, comme d’autres, qu’ils l’avaient un peu cherché ? Mesures-tu à quel point l’auteur et toi êtes minables en ce jour de deuil ...

                              Si les vieux radoteurs comme toi sont prêts à tendre l’autre joue, d’autres pensent aussi : Pour un œil les deux yeux, pour une dent toute la gueule ...


                            • Yohan Yohan 7 janvier 2015 15:41

                              Raquel Garrido est une idiote utile. Elle milite pour le désarmement de la police. On en voit ici les résultats : deux morts chez les policiers qui n’étaient pas au niveau des terroristes, question armement


                            • Yohan Yohan 7 janvier 2015 15:47

                              Sampi. Toi, t’es un gros jobard. Je pense même que ton vrai nom, c’est Mohamed Marcel Santoni


                            • Julien30 Julien30 7 janvier 2015 16:51

                              « Les valeur de la France sont bafouées ouvertement et impunément »


                              Oui Sampiero, et pas plus tard que dans tes commentaires d’aujourd’hui, où tu dis qu’il faudrait oublier les crimes de Staline ou quand tu lances tes appels à la haine contre les suisses réduits au rang de voleurs de magots. Pour bafouer les valeurs, la décence, le bon sens et plein d’autres choses essentielles, tu te poses là. Et le plus grotesque, ou sordide, c’est que tu passes ton temps à faire la leçon et à transférer tes tares sur les autres.

                            • Hatice 8 janvier 2015 10:15

                              Albert Einstein,

                              "Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."

                               

                              La bêtise, pour Houellebecq est une certitude.


                            • Gnostic Gnostic 7 janvier 2015 15:07

                              Bonjour Serge

                               

                              Bon ben après ce qui vient de se passer chez Charlie Hebdaube, je ne sais plus trop quoi écrire ?

                               smiley

                              J’apprends par la radio que les dessinateurs CABU, WOLINSKI, CHARB et TIGNOUS sont morts

                               

                              Ces types là font partie de mon histoire malgré que certains d’entre eux aient viré gauche caviar et étaient milliardaires et ne représentaient plus grand-chose pour moi à part d’être de bons dessinateurs.

                               smiley

                              Je préférais Siné hebdo


                              En tous cas les deux tueurs ont magistralement opéré leur coup

                               

                              Ils font faire de la pub pour Houellebecq et Zemmour

                               smiley



                              • Passante Passante 7 janvier 2015 15:27

                                « Houellebecq et son éditeur sont allés chercher »

                                voilà merci tout est dit.
                                une opération éditoriale, rien à voir avec un écrivain, 
                                & louée cette démonstration parfaite et attendue.

                                pour le reste, il s’agit d’un chroniqueur intéressant de son temps,
                                mais toujours sous chronos, même s’il prétend voyager,
                                la preuve : jamais l’horizon,
                                donc well bec oui, mais sans les ailes, c’est con.

                                • kalachnikov lermontov 9 janvier 2015 00:03

                                  Bien, ton commentaire, moinssé on ne sait pourquoi.

                                  Si c’est la fin de l’Histoire, y a peut-être plus besoin d’ailes.


                                • Yohan Yohan 7 janvier 2015 15:45

                                  Je ne comprends pas que la police ait relâché la surveillance. Perso, j’ai toujours té persuadé qu’ils reviendraient terminer leur sale job. Le problème maintenant va être de savoir si l’on est à la hauteur pour déloger l’intégrisme qui sévit dans nos banlieue. Rappelons que, selon une étude extérieure, 15% des français soutiennent Daech, soit à mon avis 60% des musulmans de France. Les modérés sont en minorité, en tout cas dans les banlieues.


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 janvier 2015 15:56

                                    Après le massacre à Charlie Hebdo, il faut dire aux pleutres tricheurs de la fausse gauche, toutes tendances confondues, et de la vraie droite sarkozienne qui, dans une insistante corruption de la langue, font de l’islamophobie une forme de racisme et de xénophobie, il faut leur dire clairement qu’ils ont une énorme responsabilité dans ce carnage.

                                    Wikipédia nous dit que, dans la première moitié du 20e siècle, l’écrivain Karl Kraus "dénonçait avec la plus grande virulence les compromissions, les dénis de justice et la corruption, et notamment la corruption de la langue en laquelle il voyait la source des plus grands maux de son époque, et dont il tenait la presse pour principale responsable.« .

                                    Kraus avair raison.




                                    • Yohan Yohan 7 janvier 2015 16:03

                                      Cazeneuve, Taubira DEMISSION


                                    • Hatice 8 janvier 2015 10:28

                                      Dodo le philosophe de comptoir.


                                    • Hatice 8 janvier 2015 10:53

                                      « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »

                                      Plus de laïcité, encore plus de laïcité, voilà la route à suivre. Tous les signes religieux ostentatoires, foulard, turban, kippa… sont des atteintes à la laïcité, à notre unité nationale.


                                    • Allexandre 7 janvier 2015 17:23

                                      Ce poivrot laid comme un pou semble avoir des comptes à régler avec la vie. Donc il s’en prend aux Arabes. Logique. C’est tellement facile. Ce type est un minable. Mais pire que lui sont les journaleux qui nous cassent les oreilles avec leurs commentaires débiles, dignes d’un élève de classes primaires. Les médias qui pleurent contre l’atteinte à la liberté d’expression, quand on voit ce qu’ils en ont fait, on se demande s’ils la méritent vraiment !!!


                                      • DonJuan 7 janvier 2015 18:05

                                        Serge Ulesky n’a rien compris à Houellebeq dont l’oeuvre n’est absolument pas misogyne.
                                        C’est tout ce que j’ai à dire.
                                        Mais ça veut tout dire sur le niveau de lecture et de l’auteur de cet article.


                                        • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 janvier 2015 20:33

                                          Pour Houellebecq, le mal français c’est la femme libérée et le Musulman.

                                          A vous de voir.


                                        • BA 7 janvier 2015 18:14

                                          L’économiste Bernard Maris a écrit le texte suivant. Ce texte a été publié dans Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier 2015, page 13, … le jour de l’assassinat de Bernard Maris.


                                          La conversion de Michel.


                                          Hollande achève deux mandats catastrophiques. Le parti de la Fraternité musulmane émerge, côte à côte avec le PS, et le FN va l’emporter. Le PS fait alliance avec la Fraternité musulmane, l’UDI et l’UMP pour faire barrage au FN. Mohamed Ben Abbes devient président de la République, et Bayrou Premier ministre. Mais le PS abandonne à la Fraternité musulmane le ministère qui lui revient de droit, l’Education nationale. Ben Abbes propose une charia modérée, doucement réactionnaire, avec un retour à la famille et à la femme au foyer, et une privatisation de l’enseignement qui convient tout à fait à tout le monde.


                                          Il offre aussi une incroyable vision d’avenir : l’Empire romain ! Le limes, de la Bretagne au désert du Sahara, en passant par l’Italie, la Turquie, la Grèce et l’Espagne. Ben Abbes en Auguste ou Marc Aurèle (en futur président d’une Europe élargie à la mare nostrum). En France, le chômage s’effondre, la violence aussi. Les catholiques sont choyés. On attend paisiblement les conversions. Elles arrivent, et d’abord dans l’Université, particulièrement arrosée en termes d’argent … et où la polygamie se développe. Sous l’impulsion de Ben Abbes, les pays arabes francophones plus l’Egypte et le Liban adhèrent à l’Europe, et l’équilibre linguistique européen se déplace en faveur de la France. La France est à nouveau grande. La nouvelle Pax Romana règne. Fin de la fable.


                                          C’est un pur chef-d’oeuvre houellebecquien, c’est-à-dire :

                                          1) une projection futuriste extraordinaire et crédible, comme dans tous les romans précédents. Elle est doublée d’une question politique majeure : l’identité, la patrie, la nation (« née à Valmy, morte à Verdun ») peuvent-elles exister sans transcendance ? Non. Il faut la Vierge pour Péguy, l’Etre suprême pour Robespierre, ou Dieu pour Ben Abbes, qui veut redonner à la France l’âme qu’elle eut pendant mille deux cents ans, de Clovis aux Lumières.

                                          2) Un personnage principal détruit, désemparé, dépressif, malheureux en amour par son incapacité à retenir une femme, mais qui renaît dans le pari d’une conversion raisonnée, une conversion pascalienne, associée à un mariage de raison. Car, thème éternel houellebecquien, tout homme peut être sauvé par l’amour (ainsi, le père du héros). Le nôtre, trop égoïste, trop occidental et bien incapable de trouver l’amour par lui-même, le croisera par des marieuses. La polygamie lui fournira les jeunettes pour le sexe et la quadra pour la cuisine.

                                          3) Enfin, un style désormais parfait, de nombreuses digressions philosophiques – comme toujours – et un humour digne du maître omniprésent dans le roman (Huysmans ; on comprend a posteriori où Houellebecq a puisé son style et son humour).


                                          Et la misogynie, le machisme ? Aucune importance, c’est un roman, pas plus machiste que Bel-Ami, plutôt moins. Et la raillerie implicite de l’islam ? Elle n’existe pas. « L’islam accepte le monde tel quel » : toute la différence avec le catholicisme, qui ne peut qu’engendrer frustration perpétuelle. Encore un magnifique roman. Encore un coup de maître.


                                          Bernard Maris.


                                          • Jean 10 janvier 2015 12:13

                                            BA oui Bernard était excellent en économie, pas trop en géopolitique apparement.


                                          • Massada Massada 7 janvier 2015 18:49

                                            Attentat à Charlie Hebdo : tirs de joie au camp palestinien de Aïn el-Heloué, dans le sud Liban.

                                            Scènes de joie à Gaza, distribution de friandises



                                            • philouie 7 janvier 2015 21:46

                                              ce n’est pas la première fois qu’on voit un israelien faire la danse du ventre après un attentats
                                              http://oumma.com/Israel-et-le-11-Septembre-une


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 7 janvier 2015 19:02

                                              dans nos banlieue ici , youyou et concert de klaxon a airbel 11e arrdt marseille , mais chuuuttttt

                                              faut pas stygmatiser !!!!!

                                              • armand 7 janvier 2015 19:25

                                                Menteur !!!!!!!!!!!! salopar


                                              • COVADONGA722 COVADONGA722 7 janvier 2015 19:53

                                                ah bon vous y etiez ? 


                                              • armand 7 janvier 2015 19:16

                                                Il ressemble de plus en plus à céline....


                                                • Tillia Tillia 7 janvier 2015 20:27

                                                  Ce qu’écrit Houellebecq n’est pas si utopique que ça ... en Belgique il y a déjà des Bourgmestres musulmans... on attend une montée en puissance.


                                                  ça me ferait presque plaisir - si ce n’était pas aussi triste - que les musulmans dans un avenir proche viennent botter le cul des démocrasseux, peut-être que ça leur redonnerait un peu de cervelle à défaut, car de l’honneur ils n’en ont plus. 



                                                  • frugeky 7 janvier 2015 23:39

                                                    excellent article. Bravo.


                                                    • lucidus lucidus 8 janvier 2015 04:53

                                                       « Aussi, bienvenu au club de la lie non-pensante, Monsieur Houellebecq ! »

                                                      Quant au club auquel appartient monsieur Uleski, celui, selon lui, de l’élite pensante, ses portes vous sont à tout jamais fermées, monsieur Houellebecq... Vous avez un cerveau et êtes honnête, c’est rédhibitoire.
                                                      (Au fait, on souhaite la bienvenue et non la bienvenu, Simpletski...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité