• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Stopper les privatisations, défendre les statuts, l’emploi, le code (...)

Stopper les privatisations, défendre les statuts, l’emploi, le code du travail et refuser les directives européennes c’est la même bataille

Comme ceux de France Télécom et de l’EDF avant eux, les syndicats de la SNCF sont tentés de défendre le statut des cheminots sans véritablement engager la lutte contre la directive européenne qui précipite la concurrence sur les réseaux ferroviaires, donc ce qui l’accompagne inévitablement : la logique capitaliste de privatisation et de mise à mort du service public.

Les résultats de cet euro-accompagnement “syndical” de la casse européenne des services publics sont pourtant terrifiants : de la privatisation en cours des barrages et de l’ONF au harcèlement de masse dont furent victimes les agents statutaires de France Télécom privatisé, tout montre que le découplage de la défense des statuts et de la résistance à la casse européenne de la nation n’est rien d’autre qu’une duperie suicidaire. Dans le cadre de l’euro-privatisation, et plus globalement dans celui des sombres billevesées que sont le “service public européen”, le “socle social européen” et plus généralement la revendication de l'”Europe sociale” à l’intérieur de cette UE anti-ouvriere, guerrière et fascisante, il n’y a rien d’autre à attendre que le dépérissement précipité de tous les conquis du CNR et du Front populaire, avec en point d’orgue la mort de la France républicaine et populaire.

A l’inverse, associer fermement la défense des intérêts populaires à la dénonciation de la funeste ” construction ” européenne, c’est se donner les moyens politiques et syndicaux de fédérer les résistances en France et en Europe en combattant à la fois les gouvernements Maastrichtiens, le MEDEF et la diktatoriale UE, le chef d’orchestre continental de la casse.

On peut compter sur les militants du PRCF pour appeler dans chaque manif populaire à construire OFFENSIVEMENT le tous ensemble sans “oublier” d’appeler à dégager du même mouvement les contre-reformes et la Sainte Alliance de Macron-MEDEF et de l’UE qui détruit notre pays.

Il est illusoire de prétendre sauver le statut des cheminots dans le cadre de l’euro-directive ferroviaire qui substitue à la logique de service public issue de 36 et du CNR la logique capitaliste de « l’économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » (traité de Maastricht).

Cheminots, fonctionnaires, électriciens, souvenez-vous que certains ont prétendu sauver le statut de France-Télécom dans le cadre de l’euro-privatisation Jospin-Gayssot… On sait ce qui est advenu ensuite des agents de FT resté sous statut : ils ont parfois été plus harcelé encore par leur direction que les personnels officiellement précaires…Avec pour conséquences les drames que l’on connait !

Pas plus qu’il n’est sérieux de prétendre sauver le bac national, le statut national des fonctionnaires, l’Education nationale et les diplômes nationaux, comme le prétendent presque tous les syndicats enseignants, en ménageant la vache sacrée de la « construction européenne » et en ne levant pas un doigt pour défendre la nation indépendante, le produire en France, la langue française et tout ce que l’euro-atlantisme dominant envoie à la déchetterie sur l’autel de la « mondialisation » (des profits !).

Cessons de ménager le chef d’orchestre patronal européen dont Macron-MEDEF et Pépy ne sont que les petits proconsuls arrogants. Pour nationaliser les luttes, les étendre à l’Europe, brisons les chaînes de l’Union européenne !

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/%E2%80%A2on-ne-sauvera-pas-les-statuts-sans-combattre-lu-e-et-ses-directives-de-mort/


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 mars 19:07

    Bonjour,

    Devant la grande offensive guerrière de la ploutocratie au pouvoir QUI CONTINUE ET S’AMPLIFIE, sans qu’en face, personne ne l’arrête, il ne s’agit plus de « dénoncer », il s’agit d’’agir« , et pas chacun dans son coin avec la multiplication de partis, où chacun joue le rôle du »sauveur de la France« , mais d’un grand rassemblement des Français pour virer cette classe dirigeante devenue totalement illégitime, puisque, travaillant contre le peuple, elle œuvre essentiellement dans les intérêts d’une petite camarilla - les siens ! Multinationales, banques, et politiciens véreux et planques dans les paradis fiscaux.
    Pour ce qui est des privatisations, je rappelle que par le préambule et la constitution de 1958, il est bien inscrit les nationalisations comme biens »collectifs« et non individuels. Le fait que Sarkozy ait privatisé et démantelé les services publics, et après lui, ses successeurs, est un déni de démocratie et un acte frappé d’illégalité constitutionnelle. Or, la Démocratie est bien inscrite dans les fondements même de la Constitution. Le fait aussi de donner à l’UE - cette plaie - un pouvoir supranational est une traîtrise sans précédent envers les Français. Mais quand je vois le Président de la République tout sourire auprès des retraités et des autres catégories - que son gouvernement est en train de »tondre« , et le serrage de mains qui accompagne l’opération »dentier au vent« , je me dis que c’est loin d’être gagné.

    Et question :
    Y a-t-il aujourd’hui, une opposition crédible face aux ploutocrates, qui sont dans la surpuissance, puisqu’ils ont avec eux la quasi totalité des médias ?

    D’autre part, les défilés digestifs syndicaux, auxquels j’ai tant cru et de moins en moins actuellement, sont des superflus pour alimenter le vide sidéral des actualités du soir devant la télévision, il faut bien que les médias de grand chemin, aient de quoi se mettre sous la dent. On ne négocie pas avec la prédation, on s’oppose ! Le syndicalisme ne doit pas être un »négociateur« , il doit être »un opposant déterminé". Or, on est très loin du compte !

    Sinon, la légitimité du pouvoir demande CONSTITUTIONNELLEMENT un examen sérieux et approfondi. Nous ne sommes plus du tout dans un Etat de droit, mais dans un État SUBTERFUGE qui s’arroge TOUS LES DROITS ! Un État SUBTERFUGE dirigé par des personnes qui ne devraient absolument pas être là, à cette place, élues avec seulement moins de 18 % de SUFFRAGES EXPRIMES.

    Dans une NATION et ses corps constitutés comme la France, il est inconcevable que ce vieux pays de plus de 15 siècles qui a toujours que ce soit en Monarchie ou en République, été basé sur l’indépendance et la souveraineté, soit devenue la possession d’intérêts PRIVES depuis l’accaparement par cette même ploutocratie des biens collectifs et des biens privés qui appartiennent de plein droit, aux Français !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 mars 19:13

      @Nicole Cheverney

      Suite : et lorsque la totalité des partis politique d’opposition en France, cesseront de parler de « Maastricht » comme d’un traité LEGAL, malgré les résultats « pipés » du référendum, eh bien nous aurons fait un grand pas. Tout comme les privatisations sont CONSTITUTIONNELLEMENT ILLEGALES, tout comme les l’intégration du droit européen dans le droit français ne l’est pas plus.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 21:05

      @Nicole Cheverney
      Les électeurs français en 1992, ont voté oui au Traité de Maastricht, à 51,04%.


      C’est celui de Lisbonne de 2005 qui a été une forfaiture, mais légale quand même ! Sarkozy a commencé par supprimer la Haute trahison de la Constitution, puis a réuni le Parlement à Versailles. La Constitution prévoit 2 formes de ratification, soit par referendum, soit par le Parlement. Il a fait accepter un Traité proche de celui que les Français avaient refusé en 2005.

      C’est une forfaiture vis à vis des électeurs, mais une ratification légale dans sa forme. Sinon, on nous aurait fait revoter, comme tous les pays qui ont mal voté, jusqu’à ce qu’on vote bien !
      Voici comment nos Députés et nos Sénateurs ont voté à Versailles.

      Ce qui me paraît encore plus grave, c’est que jamais les européens ne se sont prononcés sur le principe de la construction européenne. On ne leur a jamais demandé leur avis pour savoir s’ils voulaient se retrouver pacsés avec d’autres pays dans un système supranational.

      Le Traité de Rome, qui contenait tous les Traités, n’a fait l’objet d’aucun referendum du tout.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 mars 21:55

      @Fifi Brind_acier

      Bonsoir, deux mots qui se contredisent : forfaiture et légale ! Ou c’est légal et n’est absolument pas une forfaiture, ou c’est bien une forfaiture et il va falloir plancher sérieusement sur la légalité de la chose.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 22:09

      @Nicole Cheverney
      Forfaiture, c’est par rapport au vote des électeurs.
      Légal, c’est par rapport à la Constitution.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 mars 10:54

      @Fifi Brind_acier

      La Constitution de la cinquième république a été victime depuis Mitterrand, d’une longue suite de forfaitures, et la première commence avec Maastricht. On peut coller le mot légalité à une authentique forfaiture, cela ne changera pas la nature intrinsèquement malfaisante d’un traité qui détruit la souveraineté d’un pays, d’une NATION. Mot, lui, inscrit dans la constitution.
      Détruire la souveraineté d’un pays, cela porte un nom : haute trahison.

      Après que le référendum concernant Maastricht ait dépassé de très peu les 50 % et ait été appliqué stricto sensu par le gouvernement socialiste + droite pour livrer pieds et poings liés le pays à une entité supra-nationale pilotée depuis l’extérieur, ce n’est pas l’aspect légal apparent qu’il faut considérer, mais l’esprit sous-jacent qui en découle.
      De plus, la constitution de la cinquième république est formelle sur la question de la souveraineté, et le fait qu’elle ait été déconstruite régulièrement par des modifications pour l’incorporer de force au schéma européen est une forme de déni de démocratie.
      Alors question, chère @ Fifi Brin d’Acier :

      Vous avez toujours à la bouche le mot « légal », « Etat de droit », « légalité », etc. Mais c’est totalement contradictoire avec votre démarche de sortir de l’UE ! Ou vous y restez et vous serez légalement en accord avec la constitution recoloriée à la sauce européenne, ou vous arrêtez de prononcer des mots qui n’ont plus aucun sens dans la situation chaotique actuelle d’appartenance de la France à l’UE ! Ces mots auraient un sens, si la France s’appartenait ce qu’elle n’est plus.
      Ou vous vous opposez réellement et clairement à l’UE sans attendre, ou bien vous vous pliez à l’UE !

      En un mot comme un autre : allez plus loin dans votre raisonnement en reconnaissant une bonne fois pour toutes que nous ne sommes plus dans un Etat de droit, puisque toute la légalité émanant des décisions souveraines et indépendantes de la France est passée aux mains d’une entité étrangère.

      Deuxième question : si la constitution de la cinquième république est toujours garante de la souveraineté de la France, quelle est la meilleure solution ? Obéir à des représentants illégitimes où toutes les décisions sont prises par des traités étrangers, ou bien alors fallait-il « supprimer » les articles de la constitution sur la souveraineté, et à ma connaissance ils n’ont pas été supprimés, c’est pourquoi il est URGENT DE CONSIDERER L’UE COMME ILLEGALE CONSTITUTIONNELLEMENT.


    • Dzan 16 mars 12:09

      @Nicole Cheverney
      La démocratie en a pris un coup en 1958, quand Debré père a mijoté une constitution destinée à Mongénéral pour gérer la GUERRE d’Algérie.
      D’où les ordonnances.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 mars 17:39

      @Dzan

      Bonjour, pas du tout d’accord avec votre conclusion concernant la 5eme république. Au départ elle est solidement accrochée à la Constitution. Mais après de Gaulle la forfanterie s’en est donnée à coeur joie.
      Je dis bien, Mitterrand a sonné le glas de la France, lui, son entourage et ses successeurs. Rajoutons à cela Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron. Tous ont se sont prêtés au sale petit jeu de destruction de notre vieux pays. Pour quels intérêts ? Nous le savons maintenant.


    • Cadoudal Cadoudal 16 mars 18:00

      @Nicole Cheverney

      « Alors que 500 à 550 personnes continuent d’affluer chaque semaine »

      « les hommes seuls qui représentent 95 % des exilés »

      Il y a encore un siècle, on aurait appelé çà une invasion, mais grâce aux droits de l’homme toussa, ils sont devenus des « exilés ».

      http://www.leparisien.fr/paris-75/voici-le-nouveau-dispositif-pour-l-accueil-des-migrants-en-ile-de-france-16-03-2018-7611918.php


    • Cateaufoncel 16 mars 18:22

      @Cadoudal

      « ils sont devenus des « exilés ». »

      C’est le dernier terme à la mode pour essayer d’enfumer ces abrutis de Français, mais il est possible qu’ils ne soient pas encore assez bouyguisés.


    • Cateaufoncel 16 mars 18:25

      @Cadoudal

      "Il y a encore un siècle, on aurait appelé çà une invasion..."

      A Budapest, ils continuent comme si de rien n’était : La Hongrie protège l’Europe

      https://twitter.com/twitter/statuses/974612264790700032

      C’était hier


    • Cadoudal Cadoudal 16 mars 19:00

      @Cateaufoncel
      Merci, ça fait plaisir à voir.
      Y a pas eu d’émeutes et de flics à l’Hosto ?
      Ça doit être un pays fasciste alors, ils doivent y être très malheureux les gens...

      En Espagne, en Italie et en France, on fait comme on a dit qu’on ferait :

      Soyez dignes comme les autres nationalités qui réussissent et arrêtez de violer les lois des pays étrangers, li dafa gnaw té dafa rousslou ci dérou sénégal. Espagnols yi ak italiens yi en ont marre de nous té ils ont raison ndakh togne bakhoul.

      Les chinois sont respectés partout en Europe car ils sont discrets, respectueux, montent leur business et réussissent sans se faire remarquer dans des actes de banditisme, marchands ambulant etc.

      Le nombre de sénégalais trafiquants de drogue en italie est hallucinant de même que le nombre de sénégalais qui peuplent les prisons italiennes.

      http://www.seneweb.com/news/International/emeutes-a-madrid-apres-la-mort-d-un-vend_n_241010.html


    • Cateaufoncel 16 mars 20:42

      @Cadoudal

      « Ça doit être un pays fasciste alors, ils doivent y être très malheureux les gens... »

      Si ça se trouve, derrière chaque citoyen convoqué, il y a un argousin pour contrôler l’enthousiasme... Mais enfin, ces images sont de bon augure pour le 8 avril...

      "Les chinois sont respectés partout en Europe...« 

      Pas absolument partout partout...

      https://www.franceinter.fr/justice/les-chinois-d-aubervilliers-disent-stop-a-la-violence

       »Le nombre de sénégalais trafiquants de drogue en italie est hallucinant de même que le nombre de sénégalais qui peuplent les prisons italiennes."

      Et sur ce coup-là, on peut dire que c’est le retour de manivelle de la colonisation.


    • Ouam Ouam 17 mars 23:31

      @Cateaufoncel
      "...C’est le dernier terme à la mode pour essayer d’enfumer ces abrutis de Français, mais il est possible qu’ils ne soient pas encore assez bouyguisés....

      sisi ca fonctionne bien la preuve.
       
      AME, 1 milliard, mineurs isolé 2 milliard, etc... des paquets milliards !
       
      Et apres ils acceptent la destruction totale de leurs services publics,
      on leur explique qu’il n’y à plus de ronds pour ca.... meme pas qq petit millions...
       
      Bah.... normal quoi... tout va bien... smiley


    • Ouam Ouam 17 mars 23:44

      @Cateaufoncel
      "Il y a encore un siècle, on aurait appelé çà une invasion..."
      Lorsque des gens pénètrent sur un territoire effectivement cela à un nom :
      C’est bien invasion

      "A Budapest, ils continuent comme si de rien n’était : La Hongrie protège l’Europe

      https://twitter.com/twitter/statuses/974612264790700032

      C’était hier"

      C’est énorme !

      Honte d’etre Français lorsque j’ai vu cela smiley

      Nos enfants nous en voudront terriblement, c’est sur .



    • vesjem vesjem 15 mars 21:42

      d’accord, mais il manque un volet sur l’immigration ;
      êtes-vous toujours universaliste ? moi, je suis pour, mais dans 2000 ans


      • Cadoudal Cadoudal 16 mars 18:03

        @vesjem
        Tous les jours des efforts surhumains sont déployés pour faire de la France un pays du tiers-monde. Des efforts incroyables, surnaturels. Nous y arrivons petit à petit. Merci le Marxisme merci le socialisme.

        http://www.leparisien.fr/paris-75/voici-le-nouveau-dispositif-pour-l-accueil-des-migrants-en-ile-de-france-16-03-2018-7611918.php


      • vesjem vesjem 17 mars 22:33

        @Cadoudal
        c’est vrai ; mais si des connards, dont on connait les noms, n’avaient pas foutu le bordel, ruiné des nations, et fait tuer des centaines de milliers de gens qui ne leur avaient rien demandé, on n’en serait pas là
        il faut absolument punir sévèrement toute cette clique


      • Ouam Ouam 17 mars 23:11

        @vesjem
        le probleme c’est que ce n’est pas les responsables qui subisssent helas ...
        sauf si tu situe les usa et les russes (en ce moment) à coté de l’Afrique ?
         
        Les gens d’ici onts choisi l’open-bar total... et l’abject
        Faudra assummer leurs choixs ....

        J’espere juste qu’ils revoterons macron ou son clone, qu’on en finisse au plus vite ...
        parce que ca ne sera plus tres long....


      • sls0 sls0 16 mars 03:14

        L’esprit service public, j’ai connu ça.

        Le patron dont on servait les intérêts c’était celui qui avait un interrupteur chez lui.
        C’est aussi l’époque où le courant le moins cher c’était pour les français.
        Le dernier sursaut de cet esprit service public ça été la tempête de 99.
        J’ai connu la privatisation.
        La réduction des couts on connaissait déjà, un kWh pas cher en était la preuve.
        Quand l’esprit financier intervient, la réduction des couts c’est pour du bénéfice immédiat pour les actionnaires pour qui la qualité, la perénité et le bien public sont des mots inconnus.

        Un privatisation pour certaines chose c’est du bénéfice immédiat pour quelques actionnaires et un dégradation de l’outil pour tous.

        Un esprit service public amène une certaine solidarité, après il ne faut pas d’étonner que ces personnes se fasse plus difficilement rouler dans la farine.

        Quand je suis rentré à l’EDF on ne parlait pas trop de chômage, j’ai des potes qui me disaient que le salaire était ridicule, je répondais qu’avec 15 ans d’active on partait 5 ans plus vite. Si ça ne componsait pas les salaires, c’était quand même appréciable.
        Faire des horaires décalés et être appelé à toutes heures ne plaisait pas non plus, l’esprit service publique avait perdu son attrait.

        Mes potes lorsqu’ils me jalousent pour ma retraite plus rapide et un salaire qui n’a pas été aussi érodé car défendu, je leur rappelle leurs paroles de l’époque.

        Maintenant on reproche à certains ce qui rebutait avant.
        C’est un peu la personne qui jalouse et languit sur une boite de cassoulet maintenant alors qu’avant il la rejetait car il préférait la boite de foie gras devenu une denrée rare.

        • Jean Roque Jean Roque 16 mars 05:59

           
           
          Des glands remplacés n’ont pas de pays pour y mettre des trains dessus.
           
          A-t-on déjà vu des veaux jouer avec leurs trains dans leur parc d’élevage ? 
           
           smiley


          • Cadoudal Cadoudal 16 mars 18:09

            @Jean Roque
            Un clandestin est mort d une crise cardiaque en fuyant la police et en effet l’etablishment politico/médiatique excusent et minimisent les émeutes , destructions de biens publics et privés qui ont suivis .
            La lâcheté de nos élites est infini .
            Nous sommes incapables de maintenir l’ordre ,incapables de faire preuve d’autorité et de fermeté face aux racailles , face à l’islam et tt simplement face à illégalité.

            http://www.fdesouche.com/971237-des-emeutes-ont-eu-lieu-a-madrid-apres-la-mort-dun-senegalais-sans-papiers


          • Cateaufoncel 16 mars 18:16

            @Cadoudal

            Ca fait quand même les pieds à leur c...asse de maire gauchiste !


          • Cadoudal Cadoudal 16 mars 19:18

            @Cateaufoncel

            "Certains d’entre nous vendent dans les métros, les autres dans la rue. Mambaye, qui cédait des sacs à main, officiait dans la rue, ce que les policiers nous interdisent de faire."

            Mambaye a du poids. La course a dû le fatiguer car sur le retour il a dit à ses copains qu’il n’en pouvait plus.

            http://www.seneweb.com/news/International/mambaye-ndiaye-avant-sa-mort-quot-je-n-e_n_241004.html

            La maire Podemosinsoumiboboecolo va prendre des mesures d’urgence :

            -Campagne nationale d’information sur les dangers de l’obésité.

            -Interdire l’accès du métro et des rues à la police fasciste.

            -Visite médicale obligatoire pour tous les clandestins exilés invités libérateurs tous les six mois.

            -Augmentation des impôts locaux.





          • Cateaufoncel 16 mars 20:44

            @Cadoudal

            « La maire Podemosinsoumiboboecolo va prendre des mesures d’urgence... »

            Ca, c’est de la gestion municipale. Et puis on peut mettre tout ça sur les frais de campagne. Les bénéficiaires sont de futurs électeurs du train où vont les choses.


          • Cateaufoncel 16 mars 21:08

            @Cadoudal

            « Nous demandons aux autorités d’intervenir avant que les choses ne dégénèrent et prennent une autre tournure. »

            C’est carrément des menaces, là !

            Pour information : en Bavière, une organisation d’entraide de gauche (AWO), a décidé de supprimer la course aux oeufs de Pâques de l’école maternelle de Markt Schwaben. La responsable régionale de l’assoce a dit que les affaires religieuses doivent rester dans le cadre familial.

            Les parents sont furax, tandis que l’inénarrable chancelière vient de répéter, par l’intermédiaire de son porte-parole que « L’Islam fait partie de l’Allemagne »


          • Cateaufoncel 16 mars 23:37

            @Cadoudal

            COMPLEMENT

            En réalité - ça m’avait échappé -, la folle de Berlin répondait à son ministre de l’Intérieur, le Bavarois Horst Seehofer (CSU) qui a déclaré :

            « Non. L’islam ne fait pas partie de l’Allemagne. L’Allemagne est marquée par le christianisme. Le dimanche chômé, les jours fériés chrétiens et les rituels comme Pâques, la Pentecôte ou Noël en font partie ».

            Tollé général, y compris de la part des athées, libres penseurs, mécréants et bouffeur de curés du Parti socialiste. Ambiance...


          • Ouam Ouam 17 mars 23:24

            @Cateaufoncel
            ce que j’arrive pas à comprendre...
            c’est par quel miracle ca ne leur a pas encore pété dans les pattes ?
            J avoue que ce paramètre m’échappe.

            mayotte ca ne s’arrange pas, c’est un peuple de gros racistes fachos.
            ils refusent tout net de se faire remplacer , c’est pas normal ca ?...
             
            Auraient t’ils encore quelque chose entre les 2 jambes la bas ?


          • zygzornifle zygzornifle 16 mars 14:13

            Fallait pas veauter pour Macron les mougeons .....


            • alain_àààé 16 mars 15:26

              le PCRF ne changera jamais il écrive toujours des conneries.le PCF a voté pour le changement du code du travail .en espérant qu il allait avoir des millions d adhérents plouf cest une farce.je vais encore me répété pour savoir combien gagne les cheminots il vous sufit de demander a des syndicalistes qui ont toutes les grilles de la fonction puplique.est la vous verrez que la SNCF et l administration qui paye le moins. a part quelques exceptions pour les roulants.


              • Le421 Le421 16 mars 18:33

                Ce qui m’ennuie et m’ennuiera toujours, c’est cette idéologie du bouc émissaire.
                Y’a pas de boulot, c’est la faute des immigrés.
                On casse le droit du travail, c’est la faute de l’Europe.
                La soupe est trop chaude, c’est la faute de ma femme.
                Même dans ce dernier cas, alors que ça pourrait paraître évident, il me suffit d’attendre cinq minutes qu’elle refroidisse.
                Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage.
                C’est pas de moi...


                • Attila Attila 16 mars 22:37

                  @Le421
                  « Ce qui m’ennuie et m’ennuiera toujours, c’est cette idéologie du bouc émissaire.
                  On casse le droit du travail, c’est la faute de l’Europe.  »

                  Ben oui, c’est l’Union Européenne qui ordonne la casse du droit du travail. Ceux qui savent lire peuvent le vérifier dans les documents officiels de l’UE, les GOPE (Grandes Orientations de Politique Economique ). Lien
                  « Une attention particulière devrait être accordée aux dispositions réglementaires du Code du travail ou aux règles comptables liées aux seuils spécifiques en matière d’effectifs, qui entravent la croissance des entreprises françaises »

                  Alors, on essaie encore en douce de défendre l’Union Européenne, Monsieur l’européiste ?

                  .


                • Attila Attila 17 mars 07:39

                  @Le421
                  Et pis en plus :
                  « Y’a pas de boulot, c’est la faute des immigrés.
                  On casse le droit du travail, c’est la faute de l’Europe.  »

                  « Ya pas de boulot, c’est la faute aux immigrés » est un thème du front national. Posté juste à côté de « On casse le droit du travail, c’est la faute à l’Europe » a pour but de suggérer que toute critique de l’UE est un thème de l’extrême droite. Cela s’appelle un amalgame.
                  Le 421, vous êtes vraiment un jaune. Lien.

                  .


                • Ouam Ouam 17 mars 23:53

                  @Le421
                  lorsque tu aura 5mn , tu ura expliquer tes beauxs discours aux mahorais et aux mahoraises...
                  Qui ... n’en peuvent plus de cette invasion massive sur leurs sol.
                   
                  Je te signale qu’ils n’en peuvent tellement plus qu’ils bloquent les élections de demain.
                   
                  Eh oui l’immigration illégalle attire le malheur, et partout, j’ai des palanquées d’exemples à travers le monde
                  Ou ils sonts dingues les mahorais, c’est des gros fachos xénophobes ,
                  allez au point ou on en est.... lache toi !
                   
                  Il n’y à pas plus aveugle que celui qui ne veut voir !


                • Ouam Ouam 17 mars 23:55

                  @Ouam
                  Pour l’ue attilla t’a déja répondu, inutile d’en rajouter une autre couche...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès