• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Symptômes de la fin du Récit

Symptômes de la fin du Récit

"Dans une société bien huilée , on ne dit pas ce que l'on sait , on dit ce qui est utile au pouvoir"

-Chomsky, "Autopsie des terrorismes"

 

Le Grand Récit

Macron se fit élire en 2017 sur un récit : la disruption, la fin du bipartisanisme hérité de la 5ème, la fin des grands clivages, le rassemblement des ennemis de l'ancien monde sous une nouvelle bannière, et l'arrivée de la société civile en politique.

Cette fameuse "disruption" ne conquit pas la majorité des Français à l'époque, et c'est déjà la première entorse au récit qui nous en est fait depuis 5 ans, par le fringant président lui-même d'ailleurs. "Les français m'ont élu pour que je modernise ce pays, et je ne flancherai pas", osera-t-il même dire un jour. "Je me suis engagé pour une Europe qui protège. C'est pour elle que les Françaises et Français m'ont élu le 7 mai dernier" affirma-t-il encore, l'air candide.

Rien n'est plus faux : plus de la moitié des votants du second tour mirent un bulletin à son effigie dans l'urne, non pas par conviction, mais pour faire le castor. En fait ce sont juste 43.6% des électeurs qui ont voté pour lui au second tour, dont les trois quart contraints / forcés "moralement", par un battage médiatique sans précédent. Il faut se référer au vote du premier tour pour connaitre le socle réel du candidat des ultrariches, et il est sans appel : 24.01% des suffrages exprimés, alors que pratiquement personne ne le connaissait moins d'un an auparavant. Et avec une abstention de 22,23%. Ce qui est fort différent de la situation actuelle, après le quinquennat que nous venons de traverser.

En gros, celui qui fut cense étre "choisi par les Français" ne le fut que par moins d'un sur cinq, très exactement 18.19% des inscrits.

Une fois ces faits (r)établis, il faut obligatoirement se poser la question de ce que cela implique : la légitimité.

Et, pour asseoir cette dernière, le récit qui va avec. Car seul un récit structuré et cohérent permet de faire tenir à peu près debout un édifice aussi mal bâti..

 

Récit et légitimité

Et à la vue de ces chiffres on peut, on doit se poser la question, : combien, parmi ces 24%, voteront encore pour lui le 10 avril prochain ?

Car cet individu, après cinq ans d'un quinquennat ahurrissant -et sur un bilan tellement extraordinaire qu'il fuit tout débat électoral face à ses adversaires, ce qui permettrait aux français d'en juger - est-il encore perçu à ce stade comme apte à "faire barrage contre les extrêmes" par une majorité des français, alors qu'il fait désormais, lui aussi, factuellement, partie de ces fameux extrêmes ?

Doit-on refaire l'histoire permettant de le démontrer ?

Comment cet individu pourrait donc prétendre "être un rempart contre les extrêmes", lui qui a écrasé si brutalement la révolte des gilets jaunes, à tel point qu'il s'est fait rappeler à l'ordre par Amnesty International, le Conseil de l'Europe et même, fait inédit dans notre histoire, l'ONU (!) sur les pratiques de sa police, sur la dérive autoritaire et sécuritaire de la France sous son impulsion, mais aussi qui a démontré qu'il ne prenait pas plus à coeur les intérêts vitaux du pays qu'il est censé défendre, que cela soit en bradant Alstom aux Américains, ou en suivant aveuglément l'Otan dans la déstabilisation Ukrainienne, ou même en actant désormais que les français devront se passer de gaz russe, sans proposer aucune solution de rechange autre que de se les geler en hiver prochain ? 

Les français doivent-ils se résoudre à s'appauvrir de plus en plus, pris en étau entre une inflation galopante et un gel des salaires soutenu bec et ongles par la macronie, sans aucune autre perspective que celle de revoter pour celui qui les a, en grande majorité insultés et brutalisés ces cinq dernières années, et qui s'est comporté comme un véritable autocrate ?

Mais de toutes ces questions, cruciales pour l'avenir des français, macron et ceux qui le suivent (ou qui y pensent, et qui sont de plus en plus nombreux dans le petit personnel politique de l'ancien monde), personne n'en a vraiment cure.

Il s'agit de maintenir coûte que coûte le récit, la narrative, la construction langagière d'une success story que rien ne semble pouvoir arrêter.

 

En marche, ou la fuite en avant

Et ils sont nombreux, les amis du pouvoir, les "journalistes" des médias possédés par une poignée d'oligar pardon de milliardaires, à entretenir la narrative, le récit qu'il n'y aurait finalement aucun autre choix de valable. Depuis plus de six mois les sondages ne sont jamais descendus en dessous de 25% pour le candidat des ultra riches. Première anomalie, vu le socle électoral du bonhomme (n'oubliez pas : 18,19%), et nous y reviendrons.

Seconde anomalie : le chef de guerre était trop occupé à "essayer de raisonner Poutine, et d'empêcher la guerre", pour daigner se présenter à sa succession, jusqu'à la veille de l'extrême date limite pour le faire. Sans parler de la méthode : une simple "lettre aux français", pas même un discours, alors que nous étions abreuvés, depuis plus de deux ans de crise sanitaire, par ses monologues incessants (9 discours en 21 mois de pandémie), la mine toujours confite et contrite, l'air grave et mesuré, genre Cours Florent, le talent en moins, le bronzage en plus..

Ensuite, le refus de débattre : lui, le petit prodige courageux et téméraire, n'hésitant pas à descendre dans l'arène face à ses adversaires, se révèle n'être en fait que ce qu'il a démontré depuis cinq ans. Un pleutre, se cachant derrière ses mauvaises mises en scène de chef de guerre, infichu d'oser aller débattre face à un Mélenchon ou mieux, face à un Poutou qui le mettrait en pièces sur son bilan social et environnemental désastreux. Alors son entourage révèle une fois de plus ce qu'il est vraiment : un méprisant de la république, car "les autres candidats ne seraient pas au niveau". Au niveau de quoi, on se le demande ? Au niveau de ses reniements, de ses 36 éborgnés, de sa suppression de l'ISF ? Ou plutôt au niveau de ses promesses trahies en nombre (Convention Citoyenne pour le Climat, cahiers de doléances, revalorisation du métier de soignant, sauvetage d'un hôpital Public qu'il a continué de détruire en pleine pandémie, etc etc. ?)

Le seul "niveau" qui vaille avec cet individu, c'est le niveau de mépris qu'il a pour le peuple qu'il est censé gouverner.

Et le hic, c'est que le peuple en question s'en est très bien rendu compte : il n'adhère plus au récit.

C'est un énorme problème, parce que souvenez vous, dans une authentique démocratie, le consensus est obtenu en adhérant au récit. Il empêche juste le règlement des conflits par la violence, en emportant l'adhésion de la majorité.

Sinon, c'est la guerre, car c'est la seule possibilité qui reste pour le peuple, de continuer à agir sur son existence, et de ne pas la subir en permanence. Demandez donc aux Ukrainiens ce qu'ils en pensent..

C'est la continuation de la politique par d'autres moyens.

 

Vérité subjective versus croyance objective

Qu'est-ce qui nous permet donc d'affirmer aussi distinctivement que le récit ne fonctionne plus, et que la majorité n'y adhère plus ? Il y a d'abord ce sondage ahurissant, qui semblé surprendre tous les macronolâtres qui pullulent dans les rédactions et sur les plateaux télés : plus de la moitié des français "convaincus par au moins une des thèses de la Russie sur l'origine du conflit". Remarquez le mot "thèses", subrepticement glissé là par ces journaleux, et qui révèlent instantanément leur "neutralité" à géométrie variable. Si c'est une "thèse", c'est que c'est forcément complotiste. On dit toujours "thèses complotistes", car une thèse, par essence, doit se vérifier...

Ca commence bien, mais on va dire que nous sommes habitués. 52% des français estiment donc qu'on ne leur dit pas toute la vérité sur les origines de ce qui se passe en Ukraine ? Ben mince, ça ne marche plus trop, le récit qui en est fait nuit et jour sur toutes les ondes, par un seul et même camp, celui du Bien et de la Vérité -vu que l'autre vérité a été tout simplement interdite, censurée en quelques jours, fait inédit dans l''histoire de nos soit disant "démocraties" où la "liberté d'expression est totale"... ? Alors poursuivons, avec un petit mode d'emploi à l'usage des cerveaux endormis par des années de lessivage intensif.

Comment distinguer donc, qu'on nous embobine ?

C'est une question cruciale.

Car d'un côté il y a la croyance, forcément subjective (les fameuse "thèses"). Et de l'autre, il y a ce qu'on peut observer.

Et qui confirmera, souvent de façon très diffuse et imparfaite, que nous avons affaire à un récit -c'est çà dire une altération de la vérité.

Comme le dit si bien Viktor Dedaj dans cet article fondamental que je vous invite tous et toutes à parcourir, et qui m'a grandement inspiré (rendons à César ce qui lui appartient !) il est quasiment impossible de savoir à 100% quand un média nous embobine. A moins d'être sur place en effet, comment être factuellement sûr et certain que le récit qui nous est fait de la guerre en Ukraine ne serait pas un montage de toutes pièces, ou, plus prosaïquement, une altération continue des faits ? Notez que ceci est valable pour toutes les parties en cause. .. Comment affirmer avec certitude que ce sont les Ukrainiens ou les Russes qui disent la vérité, quand par exemple les premiers affirment que les seconds tuent masse de civils dans des bombardements aveugles ?

Nous ne le pouvons tout simplement pas... c'est ici qu'entre en jeu la croyance.

Nous choisissons de croire plutôt tel récit que tel autre, en nous basant sur le peu d'informations que nous pouvons glaner ici et là.

Soyons honnêtes : comme le dit si bien Dedaj, ceci revient à affirmer que "nous sommes informés parce que nous regardons les médias", un peu comme si nous disions "je me nourris parce que je mange". Quand bien même nous n'ingurgiterions que du Mac Donalds à chaque repas...

Mais pour être bien informés, tout ceci ne suffit pas. Nous pouvons, nous devons même, dépasser le stade de la croyance pour essayer de déceler les failles dans le récit.

Et elles sont principalement de deux ordres, pour simplifier le propos de Dedaj.

 

Ruptures narratives

La rupture narrative, pour faire simple, c'est ce qui nous permettra à coup sûr de déceler qu'on ne nous dit pas toute la vérité, et que très souvent, il y a anguille sous roche. Il s'agit tout simplement d'un changement brutal de ligne éditoriale, un changement de récit d'un jour sur l'autre, un oubli d'une info répétée en boucle les jours précédents...

Nos "journalistes" sont spécialistes de ce genre de chose. Quel média ou journaliste parle encore des soldats héroïques de l'île aux serpents, qui s'étaient sacrifiés face aux Russes, en refusant de se rendre ? Ce récit est d'autant plus intéressant que dans ce cas précis, une semaine après que cet évènement (qui n'en était pas un) a été démenti et débunké, nous avons pu avoir accès à la vérité : Zelenski et les journalistes occidentaux ont propagé des mensonges, appelons un chat un chat. D'autant plus qu'il y a trois jours, le "héros" qui avait crié aux russes à la radio "Soldats Russes, allez vous faire foutre !" est juste rentré chez lui. Dans l'indifférence quasi générale : j'ai eu beau chercher, cette info n'est passée que sur quelques chaines, n'a pas été reprise en boucle comme l'affaire initiale, surtout pas aux heures de grande écoute, et bien sûr n'a suscité aucune excuse de quelque manière que ce soit de la part des "journalistes" ayant propagé ce fake. 

Il s'agit d'une authentique rupture narrative, mais -et c'est assez rare pour le souligner- elle a été débunkée.

Citons-en quelques autres, qui a ce jour n'ont été ni démenties ni confirmées. Elles sont juste là en boucle durant un ou deux jours, et puis les jours suivants on passe à autre chose, en faisant comme si de rien n'était. Ce fait est fondamental : on fait comme si c'était normal, alors que ça ne l'est absolument pas, surtout au vu de l'importance des soi-disant informations diffusées en boucle.

Quelques exemples donc : le bombardement du théatre de Marioupol rempli d'enfants et qui aurait fait 300 morts il y a deux semaines, et qui n'en a fait en fait aucun comme on l'apprend fortuitement quelques jours plus tard, et on fait comme si de rien n'était, on passe à autre chose.

L'attaque "de la plus grande centrale nucléaire d'Europe par l'armée Russe", une "menace pour le monde". Notez qu'auparavant on avait eu la même avec celle de tchernobyl.

Là aussi, dans ces deux cas, et malgré d'évidentes contradictions (ce qui constitue également un exemple de comportement atypique), on est passé dans les jours suivants très rapidement à autre chose. Pratiquement plus rien après le 6 mars, alors que le 4 mars c'était un déluge d'articles et de reportages alarmistes. Comme si tout simplement ces faits n'existaient plus. Constatez par vous-même en vérifiant cette recherche Google.

Les ruptures narratives existent depuis que les médias existent : songez aux fameux "chars soviétiques qui défileraient sur les champs élysées" en cas de victoire de Mitterrand en 1981...on les attend toujours, mais on est très rapidement passé à autre chose une fois l'évènement passé, et les chars soviétiques absents.

 

Comportements atypiques

Les comportements atypiques, ici comme ailleurs, consistent en des faits qui défient la logique la plus élémentaire, ou qui contredisent aux principes mêmes dont les journalistes se parent l'instant d'avant.

N'importe quel "journaliste" français serait prêt à mettre en jeu la vie de sa mère et de ses enfants pour vous certifier qu'il est un ardent défenseur de la liberté d'expression.

Cela ne l'empêchera pas de fermer sa grande bouche lorsque celle-ci sera foulée aux pieds de la manière la plus flagrante, comme pour l'interdiction de RT et SPoutnik, mais de nombreux autres exemples pullulent, dans notre beau pays démocratique. C'est ce q'uon appelle un comportement atypique : illogique, qui contredit les thèses mêmes de ceux qui les avancent. Et, quand on le leur fait remarquer, ils feignent de l'ignorer. C'est un indice crucial.

Un autre exemple : le bombardement des centrales nucléaires ukrainiennes par l'armée Russe, bombardemet qui "menaçait le monde", comme nous en avons parlé toput à l'heure. 

Comme l'on très bien fait remarquer certains experts, pourquoi l'armée Russe, qui dispose de très nombreuses unités dans la région autour de ces centrales, voudrait les détruire, au risque d'irradier ses propres troupes et le pays que par ailleurs, elle voudrait conquérir ? Si on y réfléchit quelques secondes cela n'a aucune logique. Alors oui, de nombreux commentateurs affirment également que "le maître du Kremlin" serait "malade ou fou". Ou plutôt ont affirmé, car il s'agit ici aussi en même temps d'une rupture narrative : on a assisté à un déluge d'articles et de reportages de ce type.

"Poutine souffrirait d'un trouble cérébral en raison d'un traitement contre le cancer, selon des espions" affirmaient ainsi il y a deux semaines plusieurs médias ayant pignon sur rue. Au-delà du fait que ces affirmations, non sourcées, semblaient grotesques à quiconque aurait un tant soit peu analysé, écouté, réfléchi à ce qui se passe dans le Donbass depuis 8 ans, il est frappant de constater que cette narrative s'est éteinte d'elle-même quelques jours plus tard, là aussi très rapidement et subrepticement. On est passé à autre chose.

On peut trouver énormément d'exemples de ces comportements atypiques, surtout chez les journalistes mainstream.

Ils constituent même, osons l'affirmer, leur marque de fabrique : ils ont tous en commun le fait de faire l'objet d'un non-dit, de n'être jamais reconnus comme tels, d'être partagés comme tels par l'ensemble de la profession, au risque que les récalcitrants se voient remerciés sans autre forme de procès. Pensez aux licenciements d'Aude Lancelin, de Daniel Mermet, de Daniel Schneidermann, et de tant, tant d'autres qui osèrent, à un moment ou un autre, l'ouvrir. Ils furent remerciés sans autre forme de procès.

Et si d'aventure vous faites remarquer au journaliste qu'il s'est planté, qu'il vous a bourré le mou durant de longues semaines, et que du jour au lendemain il passe à autre chose, ou que cela défie toute logique...il vous affirmera, la main sur le coeur, que "là c'est pas pareil".

J'en avais déjà parlé dans la différence de traitement entre les réfugiés ukrainiens et tous les autres, yéménites compris. Ou de la différence de traitement entre la défense de la démocratie en Ukraine, et la défense de la démocratie en Irak (ou en Syrie, ou en Libye, ou au Yémen, etc. etc.)

"Mais là, c'est pas pareil". Cela défie toute logique, mais c'est juste pas pareil, ça n'a rien à voir.

Sacré camp du Bien, n'est-ce pas ?

 

Inflexions sondagières et prémisses électorales

Alors on s'en doute bien, ces tombereaux de désinformation, de manipulations, de coups fourrés et, osons le dire, d'endoctrinement, n'ont qu'un seul but : que la majorité adhère et continue d'adhérer au récit.

Le récit, c'est ce qui maintient en place ce qui autrement est épars.

Et aujourd'hui, il tient encore, tant bien que mal, ce bon vieux récit. Il maintient l'apparence des choses, histoire que tout ça tienne debout, et que les gens ne descendent pas dans la rue en lasse pour demander des comptes. Pour combien de temps ? Là est la question.

"Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin" disait ce bon vieil Henry Ford. Et il savait de quoi il parlait, lui qui avait largement subventionné le petit nazi à moustache, dont il admirait tellement la vision et les idées (à moins que ce ne soit l'inverse  ?) qu'il en avait même un portrait officel dans son bureau..

Le récit est donc fondamental pour le pouvoir, et encore plus pour les macronistes honnis et leurs séides serviles, qui ont beau jeu d'affirmer qu'ils sont légitimes, et qui sans cesse pour ce faire essayent de faire croire aux français qu'ils sont au dessus de la mêlée. Mais tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle leur reviendra en pleine figure, c'est évident.

Car un récit, aussi bien ficelé soit-il, ne peut pas tout. Il arrive un moment où on atteint le point de rupture.

Et nous y sommes : pas un jour ne se passe sans que la détestation dont le méprisant de la République fait l'objet ne soit démontrée : il ne sort plus dehors sans une armée de CRS et de gardes du corps. Et, quand il le fait, c'est pour aller "débattre avec les français" dans une parodie de meeting, une réunion bidonnée où tous les participants sont des adhérents LREM triés sur le volet, et où toutes les questions du public sont prévues, et connues à l'avance par le principal intéressé. On a vu mieux comme "débat" , et le fait que ce soit une grosse radio de service public qui révèle la supercherie devrait alarmer l'entourage de celui qui se voit reconduit sans efforts le 24 avril prochain .

Mais il y a mieux : la web-série qui devait appuyer la campagne du président , intitulée "Le candidat", et qui le met en scène soit avec un jogger, rencontré "fortuitement" sur les quais de Seine, soit avec des gamines énamourées et "honorées", est un véritable bide intersidéral. 70 000 vues pour l'avant dernier épisode, 24 000 pour le dernier... plus on avance, et plus ça baisse, là où la moindre vidéo de Mélenchon atteint sans forcer le demi million de vues en quelques jours, on comprend bien que le candidat qui "n'est pas au niveau" ne se situe pas là où on le croit... 

Là aussi, pas d'inquiétude visible de la part du camp macroniste : il continue de nous faire son cinéma, comme si de rien n'était. La preuve : en guise de programme, il annonce qu'il va brutaliser les français davantage s'il est réélu, en augmentant l'âge de départ à la retraite, en promettant du travail payé en dessous du smic, et en lorgnant de plus en plus vers la sécurité sociale, promettant de s'attaquer à l'assurance chômage, l'assurance-maladie et à tout ce qui reste... Sincèrement, a-t-on déjà vu candidat si sûr de lui lors d'une campagne présidentielle, qu'il ne se cache même plus derrière de fausses promesses, et arrive en disant cash : " je vais vous plumer " ?

Et cela prouve qu'il est certain de son coup : il sera au second tour avec l'épouvantail utile, j'ai nommé Marine "je-ne-suis-plus-d'extrême-droite" Le Pen. Donc il sera réélu, car les castors seront appelés encore à la rescousse.

Sûr et certain d'enfermer une fois de plus l'immense majorité des Français, qui le déteste, dans un choix contraint, dans un réflexe barragiste inéluctable, macron prépare le pays au pire, convaincu de son invincibilité, tel un startupper bourré de coke allant lever des fonds à un congrès du MEDEF.

Encore un pari (très) risqué... 

 

La possibilité d'une île

Car Macron aime les paris, c'est un fait.

Il a déjà parié avec la santé des français, et a eu beaucoup de chance, il s'en est tiré quelques fois avouons-le.

Mais réussira-t-il celui-ci ? Arrivé à ce point du récit, il est permis d'en douter.

Car aujourd'hui c'est trois options, pas une de plus, qui s'offrent au pays.

Et deux sur trois signifient la ruine, la guerre civile, voire les deux à la fois, à brève échéance, pour la France. Pari gagnant ou pas.

Soit la majorité adhère une fois de plus au récit, fait barrage, et retourne sagement devant Netflix durant 5 ans, pour se retrouver à poil au bout de deux, et dans la rue à se faire éborgner dans quelques mois. Sans aucune garantie de succès : ce sera la ruine du pays, l'appauvrissement généralisé, la tiers-mondisation de la classe moyenne, à travers la privatisation des Services Publics, de l'Hôpital, de la Santé...sous un déluge de lacrymos, de lois sécuritaires, et, sans aucun doute comme le prédisent certains, un virage autoritaire de plus en plus marqué. 

Dans ce scénario numéro 1, c'est macron qui va se maintenir à tout prix au pouvoir, lui et sa clique, lui et sa caste. Et il se peut très bien que nous vivions les derniers instants de tranquilité de ce pays pour longtemps si ce scénario se réalise.

L'option numéro deux est à peine moins enviable : l'accession au trône de l'extrême-droite, qui va taper sur les boucs-émissaires habituels, mais qui n'arrivera pas, c'est un fait, à changer quoi que ce soit à la situation, et pour cause : elle fera une politique de droite classique, le racisme en plus, et donc ne s'attaquera pas aux causes du malheur de 95 % des français. Citons, au hasard, le pouvoir d'achat en berne, l'inflation, le chômage de masse, la destruction des Services Publics... Malgré ses inflexions sociales récentes, il suffit d'aller jeter un oeil au bilan du RN au Parlement Européen pour s'en rendre compte : ces gens mentent quand ils affirment, la main sur le coeur, qu'ils se préoccuperont du bien-être des français qui galèrent aujourd'hui, et sont inquiets pour demain.

Le FN/RN de Marine est un allié objectif des riches et des puissants, et il ment aux Français.

Que ce soit sur les accords de libre échange (vote : POUR), sur les délocalisations (vote : POUR), sur la levée du secret des affaires (vote : CONTRE), le renforcement du pouvoir des salariés et des syndicats face aux licenciements boursiers (vote : CONTRE), ou même le droit des femmes et l'égalité au travail (vote : CONTRE) le bilan du FN/RN est sans appel : travailleurs, classe moyenne, français de tous bords qui cherchez juste à vivre honnêtement votre vie et à gagner votre pain dans la dignité, cette candidate est votre ennemie de classe. Vous scierez la branche sur laquelle vous êtes assis si vous la portez au pouvoir, mais en êtes-vous conscients ? Il serait temps de se réveiller.

Alors bien sûr, tout le monde attendra la troisième option pour me tomber dessus : je vous rassure, je ne vous mentirai pas en vous affirmant comme Cahuzac, les yeux dans les yeux que ce serait le paradis sur terre, que des ruisseaux de lait et de miel couleraient immédiatement dans vos bouches et que tous vos problèmes s'envoleraient au soir du 24 avril, si vous votiez pour le seul programme qui se soucie un minimum de la classe moyenne, et des plus pauvres (qui sont quand même environ 10 millions aujourd'hui dans ce pays), et aussi, bien sûr, ne l'oublions pas, de ce qui nous tuera tous dans quinze vingt ans grand maximum si nous continuons à faire les autruches. Je parle là du dérèglement climatique qui nous pend au nez, et qui, dès 2030, nous imposera des choix existentiels, quand les mers et océans monteront de plus d'un mètre, submergeant plus de 150 villes côtières majeures et obligeant de fait des centaines de millions de réfugiés climatiques à venir voir par ici si on arrive mieux à respirer...

Il s'agit ici de l'indispensable transition écologique, et je dois vous avouer malgré moi que je n'y crois plus guère. Je pense qu'à moins de changer totalement de logiciel (ce qui implique une décroissance qui mettra au tapis nos sociétés modernes), nous allons droit dans le mur. Mais nous avons un programme porté par un candidat certes controversé, et même passablement énervant sur certains aspects de sa personnalité, reconnaissons-le. Mais il s'agit d'un programme, pas d'un seul homme, et il est cohérent, car il prend la mesure de ce qui nous attend, et il est porté par un parlement populaire représentatif de la société civile française, pas par une poignée de milliardaires ou d'élus déconnectés des réalités de 99% des français... 

Alors que Macron et ses amis sont dans le déni le plus absolu, pensant que le business as usual sera encore là dans 1000 ans, et que l'extrême-droite se camoufle derrière les boucs-émissaires habituels, nous avons une série d'orientations qui affirment par-dessus tout que la priorité, ça n'est ni le business à tout prix, ni la haine et le mensonge à tout prix, mais bien l'harmonie entre les êtres humains et la nature.

Alors oui, au-delà des slogans qu'on peut trouver réducteurs -car c'est toujours ce qu'ils sont-, il est quand même un fait indéniable : cette troisième option est la plus enviable. Celle d'affirmer qu'un autre monde est possible, et qu'il passe en premier lieu par le partage des richesses. La prise en compte de tous les êtres vivants. La remise en question de notre emprise sur cette nature qui est en train de crever, à cause de nous.

Je n'affirme pas que c'est le top du top, et que tous les problèmes se règleront d'ici quelques mois, ou quelques années. Car cela secouera sec, très sec, dans ce cas aussi : Frédéric Lordon avait remarquablement bien décrit ce qui se passerait si d'aventure, un candidat authentiquement progressiste comme Mélenchon gagnait la présidentielle. Les forces du capital financier se déchaineraient très rapidement contre le président élu, en attaquant les taux d'intérêt Français en bourse, en attaquant et dégradant la dette française, en mettant à genoux la politique économique de Mélenchon en deux temps trois mouvements. Sans parler de l'hostilité médiatique... Il y aurait un risque très fort de Tsipras bis, version française...

Mais est-ce inéluctable ?

Certainement pas : si la Gauche, la vraie, gagnait, il faudrait que le Peuple qui l'a portée au pouvoir éteigne Netflix, sorte le cul de son canapé, et descende dans la rue pour soutenir, exiger, revendiquer une réelle politique de Gauche, sociale, écologique et solidaire. C'est ce qui devrait se passer pour éviter un scénario à la Grecque ou pire.

Il faudrait un soutien populaire massif dans la rue, à l'image de ce qui s'est passé dans d'autres pays, lorsque ceux-ci furent attaqués par les impérialistes, et menacés de coup d'état comme le Chili d'Allende. Seule une mobilisation populaire massive, d'un peuple qui sait ce qu'il veut, et surtout ce dont il ne veut plus, serait à même de changer l'avenir de ce pays, et d'apporter le soutien indispensable au gouvernement légitimement élu. Légitimement, avec la majorité des voix, en pleine conscience. Pas avec 18% du corps électoral. 

Les français y sont-ils prêts ?

L'avenir nous le dira. 

Mais ce qui est sûr, c'est que dans tous les cas de figure, la situation ne sera plus jamais normale, que la majorité des français fasse la tortue dans son canapé, ou non.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

356 réactions à cet article    


  • leypanou 2 avril 18:51

    Il s’agit ici de l’indispensable transition écologique, et je dois vous avouer malgré moi que je n’y crois plus guère  : vous y croyez donc au 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050 (ou 2030) ? Que tous les pays producteurs d’énergies fossiles vont arrêter leur production pour limiter l’émission de CO2 et que les éoliennes et le solaire ainsi que d’autres sources moins connues pourront remplacer tout çà ?

    Les projections de température d’ici 2100 ne sont pas crédibles sauf pour les gens qui vivent de çà.

    Pour moi, l’écologie est le plus grand enfumage des temps modernes : avant de vouloir prétendre sauver la planète, sauvons notre environnement proche.


    • sylvain sylvain 2 avril 20:01

      @leypanou
      la fonte des banquises et des glaciers n’est tout de même pas une vision de l’esprit


    • voxa 3 avril 09:10

      @sylvain

      Difficile de mettre un thermostat sur le soleil...
      Les périodes solaires se suivent inéluctablement.

      Tout le reste n’est que du baratin.

      Par contre pour les platiques et toutes les autres saloperies agricoles, entre autres, que nous balançons si cela ne change pas le climat, cela bousille assurément tout, sur notre planète. La preuve n’est même plus à faire.

      Là, c’est du concret, et c’est facile à résoudre, un ou deux petites lois et le probleme est réglé.
      Mais ce ne pas du bon bizness.

      Tandis qu’avec le carbone, on peut faire du pognon...


    • chantecler chantecler 3 avril 09:13

      @voxa
      Pour les lois qui ont été pondues et jamais appliquées prière de s’adresser au bureau des objets trouvés de la république .
      Une loi sans la volonté populaire derrière c’est pas grand chose .


    • sylvain sylvain 3 avril 11:08

      @voxa
      Difficile de mettre un thermostat sur le soleil...


      a priori surveiller la temperature du soleil, en tout cas de sa surface, doit pas être si difficile que ça (le rayonnement du corps noir...) .Je ne peux pas affirmer que je sais a quoi est du le réchauffement climatique, j’ai plutot tendance a faire confiance a des milliers de chercheurs, mais j’en fais pas un argument d’autorité. Des milliers de sachants ont affirmés que la terre était incontestablement plate pendant des centaines d’années après tout .

      pour le reste je suis d’accord, il y a beaucoup d’autres forme de pollutions, bien plus visibles et pas moins génantes


    • voxa 3 avril 13:06

      @sylvain

      « j’ai plutot tendance a faire confiance a des milliers de chercheurs, »

      Des milliers , oui, sans doute mais dans les deux sens...

      Le souci, c’est que c’est comme pour la covid, l’Ukraine, l’Irack, la lybie, la Syrie, (etc) on entends toujours les mêmes, à savoir ceux qui sont dans la messe officielle, que l’on reconnait la plupart du temps à la rosette du déshonneur sur leur revers...



    • serge.wasterlain 3 avril 17:46

      @sylvain
      Personne ne nie le réchauffement, c’est son origine anthropique qui (devrait faire) fait débat. C’est aussi son amplitude qui ne correspond pas aux modèles informatiques, loin s’en faut...


    • tashrin 4 avril 10:00

      @sylvain
      Vu que ca fait 50 ans qu’on est au courant, que chaque année confirme voire accentue le modèle de base, ya rien de bien neuf...
      Qu’il n’y ait pas un seul pays, pas un seul au monde qui prenne réellement le probleme au serieux indique que soit ils savent la fin inéluctable, et on y va en klaxonnant, soit que le probleme se gerera (sous-entendu que la solution est déjà trouvée), soit qu’on est tellement nuls qu’il vaut mieux qu’on y passe et qu’on laisse leur chance aux poulpes ou aux insectes


    • tashrin 6 avril 14:10

      @Dartagnan
      Ca c’est le discours que nous servent les lobbies
      Tout comme les etudes indiquant que le tabac c’est bien, que le sucre n’est pas nocif, etc etc...


    • joletaxi 6 avril 15:07

      @Dartagnan

      je ne peux m’empêcher de poser la question,:mais qui a réussi cette gigantesque manipulation, dont le but apparaît maintenant limpide, la déstabilisation de l’occident
      A l’origine, il y a un escroc international M.Strong, réfugié en Chine,
      N’importe qui comprend que même si les occidentaux réalisaient le fantasmatique zéro carbone, chaque année , la Chine, l’Inde construisent et financent dans le monde des centrales charbon qui compensent nos actions.
      Poutine n’a pas aligné des chars électriques, baissez vos thermostats, la conso d’un char chaque jour vous permettrait de la mettre à 28° et de chauffer la piscine.
      On se suicide économiquement, cela doit bien faire rire Poupou, et Xi, mais maintenant, par nos imbécilités, nous permettons au boucher de Moscou de mener son opération spéciale
      les écolos me « débectent »


    • tashrin 6 avril 15:46

      @Dartagnan
      Donc les scientifiques, les courbes, les carottages glaciaires, les observations nombreuses, les écrits anciens, ne sont que mensonges ?

      Ben c’est ce que vous même semblez insinuer en ne tenant pas compte des études réalisées dont le resultat va plutot dans le sens du rapport Meadows. Le consensus aujourd’hui si tant est qu’il soit possible, est plutot dans le sens du GIEC.
      Du coup la question, c’est qui finance ces études et dans quel but ? (des deux cotés)


    • tashrin 6 avril 16:07

      @Dartagnan
      je fais le parallele avec l’autre conversation en cours :)
       => donc vous me reprochez d’un coté de verser dans la conspiration et ne manquez pas de m’expliquer que le complotisme est par nature une explication simpliste pour les enfants, en substance, mais sur cet autre sujet, c’est vous qui semblez insinuer que le rechauffement climatique est une invention de greenpeace, qui en sous main aurait crée un probleme imaginaire dans une optique politique...


    • tashrin 6 avril 16:15

      @Dartagnan
      Donc toujours selon vous, il est hautement improbable qu’il existe une collusion entre les divers acteurs de la crise sanitaire, et il est en revanche probable que 97% des scientifiques spécialistes du climat soient débiles ou à la solde de Greenpeace.
      Ok...


    • tashrin 6 avril 17:38

      @Dartagnan
      Sans agressivité, vous êtes d’une naiveté confondante


    • Clocel Clocel 2 avril 18:52

      « Les français y sont-ils prêts ? »

      A quoi ?

      A se faire injecter n’importe quelle merde pour ne pas perdre le droit d’aller au bistrot, de voyager, de ne pas compromettre leur statut d’esclave, même si, au passage il faut maltraiter les enfants, les vieux, les malades ?

      La réponse est OUI à plus de 80%, qu’attendez-vous de ces gens-là ?

      Ils sont conformes au diagnostic de ceux qui souhaitent les éliminer.


      • tashrin 6 avril 14:15

        @Dartagnan
        Non, ben non c’est sur qu’on pouvait pas le savoir...
        C’est pas comme si le discours avait fluctué en fonction de l’actualité
        Pas comme si on savait que les études n’avaient pas matériellement eu le temps d’être réalisées
        Pas comme si les impacts financiers étaient gros comme une maison
        Pas comme si les vendeurs de cette merde avaient extorqué aux Etats des contrats ubuesques les exonérant de toute responsabilité
        Pas comme si on utilisait pour la première fois une technologie nouvelle à si grande échelle, sans aucun recul ni certitude que ses effetsne seraient pas pires que le mal
        Pas comme si tous les chiffres avaient été bidonnés de manière flagrante et dénuée de toute logique élémentaire
        Pas comme si les médias relayaient comme un seul homme la voix de not’bon mait’,ce qui par définition est suspect
        Pas comme si d’éminents scientifiques avaient émis certains doutes avant d’être blacklistées
        Pas comme si les conflits d’interet étaient la norme dans la Republique en Miettes
        80%de la population de ce pays est bete à manger du foin
        Ceci expliquant cela


      • tashrin 6 avril 15:25

        outu@Dartagnan
        Qu’on puisse encore être dans la dénégation de ce qui est évident depuis 2 ans, à la lumière des derniers développements et avec les observations dorénavant scientifiques quant à l’efficacité du perlimpimpin et du traitement de la « crise » qui n’en était une que parce qu’on vous volontairement soumis à un regime de terreur médiatique depuis 2 ans me laisse pantois, vraiment
        L’épidémie qui a servi de prétexte à tous les débordements que l’on a pu observer sur le plan juridique, politique, sociétal, financier, médiatique n’etait qu’une enfumade à base de chiffres manipulés, revirements stratégiques, et adaptation à l’air du temps
        C’est une gigantesque escroquerie, et faut vraiment être sacrément aveugle ou benêt pour ne pas le comprendre. On n’est pas prets d’arreter de bouffer de la couleuvre
        Vivement qu’on commence à parler des effets secondaires
        je sais, vous ne serez pas d’accord
        Ouvrez les yeux


      • tashrin 6 avril 15:30

        @tashrin
        Pour info : 
        une partie des dirigeants de Pfizer et de moderna sont des anciens McKinsey
         Pfizer a fait des ses regulières infractions pénales un modele economique
         Johnson et Johnson estle laboratoire US le plus concerné par le procès des opioides, actuellement en cours... Conseillé sur le plan marketing par... McKinsey, qui vient de lacher un cheque de 500Millions USD
        Et les actionnaires principaux de tout ce ptit monde (Laboratoires (tous), cabinets de conseil, Gafam, media, reseaux sociaux) sont... roulement de tambour... Les mêmes personnes, nos amis de Blackrock et Vanguard
        Toujours pas ? il vous faut un schema ?


      • tashrin 6 avril 16:03

        @Dartagnan
        Ah, la condescendance, ca faisait longtemps
        La manipulation des chiffres pour coller aux besoins du moment n’est pas d’aujourd’hui. La parole unique mediatique et l’ostracisation de tous les discours dissonants non plus. L’accusation de complotisme est facile, et permet de couper court à toute argumentation aisément. C’est ce que l’on subit depuis 2 ans
        Mais... La plupart des arguments qualifiés de complotistes ont été depuis officialisés par les JT... 
        Les chiffres sont bidonnée =>complotisme => Ah oui, la DREES a mélangé les non vaccinés avec ceux qui avaient une dose, a considéré morts du COVID des mecs qui ont eu un accident de la route, etc... Or ce sont ces chiffres sortis de sulle part qui ont permis d’estimer la gravité de la situation et de justifier des trucs ubuesques.
        Le pass sanitaire puis vaccinal, le taux d’efficacité du vaccin, l’origine du virus. C’est ne pas se poser la question de la collusion potentielle qui confine au délire absolu. Compte tenu de ce que l’on sait de la nature humaine et des précédents de nos gouvernants et de leurs amis (labo, cabinets divers), ne pas l’envisager releve d’une naiveté confondante. Mais si ca vous permet de mieux vivre...


      • tashrin 6 avril 16:29

        @Dartagnan
        Il faut arrêter de tout ramener à la conspiration
        Je n’ai aucune condescendance

        L’argument conspirationniste est par essence condescendant envers l’interlocuteur. C’est une façon (pas très) subtile de décrédibiliser l’interlocuteur en insinuant que son point de vue est le fruit d’elucubrations dénuées de fondements, par opposition à ceux qui reflechissent et utilisent la raison (versus la croyance pour les tebés).
        Je maintiens donc totalement
        Et tant qu’une expérience n’est pas faite, on ne peut que supposer. Ce n’est pas noir ou blanc. La science est plus compliquée que cela

        Extremement drole comme phrase dans la bouche d’une personne défendant le dogme vaccinal. Parce que clairement ca relevait du dogme, de la foi, de la croyance, de ce que vous voulez, mais pas de la science (puisque les études n’ont pas été menées et que les faits allaient dans le sens contraire)
        Qu’il y ait des profiteurs, sans doute, mais il ne faut pas généraliser.

        La nature humaine etant ce qu’elle est, si ya moyen, y aura quelqu’un pour tenter le coup. Et les acteurs concernés, ce sont des faits, sont coutumiers dece genre d’agissements. Ne pas s’interroger releve d’une psychopathologie,du syndrome de stockholm, je sais pas. Mais c’est tout sauf rationnel 


      • tashrin 6 avril 17:34

        @Dartagnan
        Si bien sur
        Et je suis vacciné
        Mais ca n’a strictement rien à voir... Là on a injecté un produit purement expérimental à des millions de gens, de manière forcée à grand coup de chantage et en s’asseyant sur tous les principes juridiques fondateurs de notre pays, en divisant la population de manière irréversible, pour un coût financier, social, économique absolument astronomique, et sans avoir la moindre idée de son efficacité, de son innocuité, et de la réalité de la menace. Vous faites quoi si dans 5 ou 10 ans on s’apercoit que ca a provoqué des problemes de fertilité, cardiaques, une diminution de l’efficacité du systeme immunitaire ?
        La seule occasion qui aurait justifié un comportement aussi inconsidéré, c’est une épidémie hypermortelle et contagieuse, genre les gens qui tombent par brouettes dans les rues. Dans ce cas là, la situation étant déjà foutue, n’importe quelle tentative d’en sortir aurait été admissible. Dans le cas présent, il s’agit d’une maladie dont la dangerosité a été laaaaargement surévaluée (sciemment), et le prix à payer pour un remede inefficace est absolument démesuré par rapport aux risques encourus par la population. Etje vous parle même pas du passeport numerique à venir, suitelogique du pass donton a accepté le principe.
        Marrant, vous ne répondez donc plus aux points précédents... dès qu’on vous oppose un argument construit, vous changez de sujet. pourquoi ?


      • joletaxi 6 avril 17:37

        @Dartagnan

        personne ne le conteste, à part....

        mais , au vu des résultats de la potion magique, on peut se poser des questions

        mais plus troublant, une petite partie du dossier d’approbation a été dévoilée(par la force de la voie judiciaire, on se demande bien pourquoi ?)

        certains résultats des essais auraient du rendre prudent, sinon méfiant

        et bien entendu, bien préciser de ne pas manger de cacahuètes après injection( humour déplacé je vous l’accorde, face au drame de ce jeune garçon)


      • tashrin 8 avril 11:35

        @Dartagnan
        La technique ARN a été ébauchée il ya quelques années, mais d’une part le procédé n’était pas au point, et d’autre part, respecter l’ensemble des process habituels avant la mise sur le marché aurait pris des années, et aurait mobilisé d’importantes ressources. Là, l’expérimentation a lieu en live sur la quasi totalité de la population et a rapporté plus d’argent qu’il est possible de se l’imaginer.
        Sachant que pour d’autres molecules, on a mis plusieurs dizaines d’années à comprendre les effets négatifs et à finalement les interdire, sachant que c’est le mode de fonctionnement habituel de ces labos qui sont régulierement condamnés pour ces pratiques, fallait pas être sorti de Saint Cyr pour comprendre que le risque était plus que conséquent
        Quant aux 100000 morts : il ya TOUS LES ANS 10000 morts de suicide, 80000 du tabac, 100000 de l’alcool, 150000 liés à la malbouffe, 150000 liés à la pollution de l’air... On a interdit les voitures ? Les grandes surfaces ? On a reglementé l’industrie agroalimentaire ? En quoi le fait d’éviter 100000 morts (rappelons le de plus de 75 ans et déjà fragiles par ailleurs) justifie le fait de bousiller la vie de 70 000 000 de personnes sur 3 générations ?
        Autant d’aveuglement laisse reveur...


      • sylvain sylvain 2 avril 20:04

        Et cela prouve qu’il est certain de son coup : il sera au second tour avec l’épouvantail utile, j’ai nommé Marine « je-ne-suis-plus-d’extrême-droite » Le Pen. Donc il sera réélu, car les castors seront appelés encore à la rescousse.


        Et que le même cinquième a quelque chose prêt revotera pour lui,n’oublions pas tout de même . Il y a des gens qui profitent bien du système tel qu’il est et qui commencent a flipper .Ils se mobiliseront


        • sylvain sylvain 2 avril 21:03

          C’est ce qui devrait se passer pour éviter un scénario à la Grecque ou pire.

          les grecs s’étaient sacrément mobilisés a l’époque, ils avaient réussis a faire élire un gouvernement populaire .Ca n’a pas suffit .Il leur a manqué une soclidarité internationale, ou au moins européenne


          • chantecler chantecler 3 avril 09:20

            @sylvain
            Les Grecs avaient oublié le poids de l’Allemagne en Europe .
            Et ses petits caniches.
            Et le regard de Washington ....
            Ils ont l’oeil sur le pognon et les banques .
            Argent prêté, pieds dans la tombe et pelleteuses autour ...


          • PascalDemoriane 3 avril 09:52

            @l’auteur
            Vue honnête et limpide mais disons les choses :

            En conservant le pôle Woko-écolo-genriste Obono/Hautain dans son mouvement, Mélenchon à construit l’échec mécanique d’un projet LFI sûrement socialement le moins mauvais en lisse comme dit l’auteur. On peut dire que ce faisant par effet de balance, Mélenchon a surtout fait barrage de castor à la remigration du vote prolétaire/ populaire de la droite nationale vers la gauche sociale. remigration « naturelle » qui, oui, aurait pu vaincre en 2022, dans 10 jours et écarter Macron définitivement. Dommage, mais c’est mort !

            La gauche idéologique, dogmatique est indécrottable. Elle reste avant tout anti-nationale, anti-française, çà vient de loin ! Une vraie psychose collective dans l’électorat, une névrose peut-être chez ses dirigeants, faux voir.

            Bon. Et puis ne vous fatiguez pas avec le climat  : tout le monde a compris que c’est une facette « narrative » du great Reset, au même titre de sérieux scientifique que l’escroquerie pandémique covidiote. On n’éveillera pas, ne mobilisera pas les français masqué-vaxxinés-covidiotisé avec çà ! Au contraire !


            • chantecler chantecler 3 avril 10:04

              Parait que des convois de fonds défilent sans arrêt devant les portes de service de Mckinsey et que des narcos leur délivrent des tonnes de cocaïne pour les dernières lignes droites .

              Ils sont dans le starting blocs pour reprendre les choses en main .

              L’avenir de la finance internationale est en jeu .

              Pass que l’auteur est ben gentil mais ils ne nous décrit que la réalité .

              Mais si cette réalité n’est pas favorable il est possible aujourd’hui de la remplacer par une autre réalité beaucoup plus plaisante.

              C’est le job des mercenaires de l’information et les médias ne sont pas faits pour les chiens .

              Ils attendent les vidéos , les discours et les consignes ...


              • Joséphine Joséphine 3 avril 12:44

                @chantecler

                A propos de cocaïne, j’ai vu hier le meeting de MACkinsey avec Jean-Miche qui 
                l’applaudissait, il en était ému aux larmes. Franchement, « notre » président n’avait pas l’air d’être dans son état normal : 

                Macron-cool.jpg (960×504) (wp.com)


              • malhorne malhorne 3 avril 10:23

                l’Avenir des peuples , n’est pas dans les urnes , mais dans la rue !!!


                • Cyril22 3 avril 17:58

                  @malhorne

                  ’’l’Avenir des peuples , n’est pas dans les urnes , mais dans la rue !!!’’

                  Dans la rue, mais dans quel sens ? la rue des chemises brunes ou celle des drapeaux rouges ? Ni l’une ni l’autre n’ont laissé un particulièrement bon souvenir à la postérité.

                • I.A. 3 avril 10:43

                  Mélenchon lui-même a-t-il compris ce qui l’attendait ? S’est-il préparé ? Si oui, je comprends parfaitement pourquoi il n’en parle pas trop en public... Je vais quand même voter pour lui, sachant

                  • que les oligarques et les États-Unis ne laisseront pas faire...
                  • que la guerre en Ukraine est un bon prétexte pour faire partir quelques mini-ogives nucléaires ici ou là... (Ils diront que les Russes ont tiré les premiers, que les Russes se sont emparés d’une base de l’OTAN, ou l’ont fait sauter, etc...)
                  • que New-York est menacée par la montée des eaux et qu’ils dépensent un pognon de dingue pour protéger cette ville des inondations...

                  Parce qu’il se trouve qu’un vrai virage à gauche est la seule façon de ne pas perdre ce qu’il nous reste de dignité humaine.


                  • chantecler chantecler 3 avril 10:53

                    @I.A.
                    Ah ben là tu n’es pas à la bonne adresse ...
                    Sur ce site il n’y a que des virages à droite .
                    Nous en sommes à la droite de la droite de la droite .
                    Note que bientôt ça reviendra au centre .
                    Mais le centre c’est la droite .
                    Alors ?
                    Ici la gauche n’existe plus .
                    D’ailleurs en parler c’est prendre des risques .


                  • Adèle Coupechoux 3 avril 11:49

                    @I.A.
                    @chantecler

                    « D’ailleurs en parler c’est prendre des risques . »

                    Qu’a-t-on à perdre à prendre des risques désormais ?


                  • I.A. 3 avril 12:16

                    @chantecler

                    Il n’empêche, l’équité n’est pas une option.

                    Nous vivons tous dans une société. Une société humaine, c’est une collectivité, une communauté d’hommes et de femmes. On y apprend à lire et à écrire, à vivre et à travailler ensemble. Social, collectif, commun.

                    Sans cela nous serions encore à l’âge de pierre.


                  • voxa 3 avril 13:10

                    @I.A.

                    « Parce qu’il se trouve qu’un vrai virage à gauche est la seule façon de ne pas perdre ce qu’il nous reste de dignité humaine. »

                    Et le virage à gauche, c’est avec qui ???
                    Mélanchon le socialiste ?
                    le grand ami et admirateur de Mitterand la francisque ?
                    Le fossoyeur du PC ?


                  • Adèle Coupechoux 3 avril 13:40

                    @voxa

                    Mélenchon veut sortir de l’OTAN.
                    Marre des guerres perpétuelles contre les peuples !


                  • samy Levrai samy Levrai 3 avril 13:55

                    @Adèle Coupechoux
                    Il s’agit juste d’une posture puisque la défense de l’UE est l’OTAN et qu’il ne veut pas en sortir, ni de l’euro d’ailleurs ( opposition de pacotille).


                  • Adèle Coupechoux 3 avril 16:28

                    @samy Levrai

                    Il y a plusieurs façons de résister. Comme celle de ne pas tout laisser faire.
                    Je pense qu’il est capable de dire non à certaines injonctions de l’UE.
                    Si nous avons la possibilité d’utiliser le RIC, il faudra lors d’un nouveau référendum dire non à l’Europe et à l’Euro pour ne pas ne pas subir ce que les grecs ont subi.


                  • voxa 4 avril 05:41

                    @Adèle Coupechoux

                    « Marre des guerres perpétuelles contre les peuples ! »

                    promesse de socialiste....


                  • voxa 4 avril 06:11

                    @Adèle Coupechoux

                    « Mélenchon veut sortir de l’OTAN. »

                    Paroles de socialiste.

                    ...


                  • Adèle Coupechoux 3 avril 10:49

                    En fait, c’est ce choix que nous sommes amenés comme jamais à faire.

                    Communisme contre capitalisme.

                    Là aussi, il faudrait remettre les pendules à l’heure quant à la mise en œuvre de ces deux systèmes.

                    Le capitalisme, nous savons que c’est ce système qui nous conduit à la mort.

                    Le communisme, nous l’avons toujours esquivé ou alors comme vous l’évoquez à propos du Chili, il a été saboté par le capitalisme. Comme à Cuba qui était le bordel des USA avant que les résistants castristes ne renversent la dictature soutenue par les USA. Combien de dictatures les USA ont-ils entretenues ?

                    Sans aller chercher beaucoup plus loin, le régime de Franco reconnu par la France, la Grande-Bretagne et bien sûr les USA. 

                    Le communisme c’est aux peuples de le dessiner. Que mettre en commun ? que pouvons nous partager ? Et comment pouvons nous nous protéger de ces marchands de morts qui nous sacrifient pour leurs profits illimités ?

                    Des questions concernant Mélenchon restent en suspens et pas des moindres  : 

                    • Comment un « insoumis » comme Mélenchon a-t-il pu s’abstenir de voter contre l’obligation du passe vaccinal ? Alors que depuis deux ans, nous vivions dans une Asociété, avec son cortège de gestes barrières, d’auto attestations pour avoir le droit de sortir de chez soi, des confinements et des couvre-feux à répétition,

                      le bouillon de culture imposé en permanence sur le nez et la bouche, tout ça pour finir à imposer brutalement et massivement un traitement en cours d’étude.

                    • Comment ce même « insoumis » défavorable en 2005 au traité établissant une constitution pour l’Europe, ne propose-t-il plus de nous sortir de l’Europe ? Alors qu’il propose le RIC et qu’il n’ignore pas qu’en 2005, les français ont voté majoritairement contre ce traité ?  

                    Même si je ne me fais pas d’illusion sur la probité des politiques et des institutions, le programme de la FI me parait le seul à pouvoir ralentir les USA et l’Europe dans leur funeste programme. J’ai bien conscience que les adversaires que sont les capitalistes sont des tueurs. Et que de toute façon, Mélenchon ou pas, ils ont pour but de nous détruire. 


                    • pipiou2 3 avril 12:47

                      @Adèle Coupechoux
                      Quel communisme ?
                      Celui de PolPot ?
                      Celui de Mao, qui a conduit au cannibalisme ?
                      Celui de Staline que les Russes ont fini par abandonner ?
                      Celui de Kim Jong Un ?

                      Que des exemples qui font rêver ...


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 12:50

                      @pipiou2

                      « Le communisme c’est aux peuples de le dessiner. Que mettre en commun ? que pouvons nous partager ? Et comment pouvons nous nous protéger de ces marchands de morts qui nous sacrifient pour leurs profits illimités ? »
                      Et sans les saboteurs que j’ai évoqués.


                    • pipiou2 3 avril 13:47

                      @Adèle Coupechoux
                      Ah ben voilà , quand le Communisme se montre odieux c’est la faute à des « saboteurs ».

                      Ben vous allez nous expliquer comment vous allez installer le Communisme en évitant ce type de « sabotage » smiley

                      Quand allez-vous réaliser que le communisme des bisounours c’est un joli conte pour enfants qui mène à des horreurs ?
                      Les comités Bolchéviques étaient plein d’Adèles Coupechoux et Coupetêtes


                    • charlyposte charlyposte 3 avril 13:53

                      @pipiou2
                      T’inquiète pas poupou... la CHINE s’occupe de tout smiley si t’es OK, repasse dans 10 ans pour en parler ! histoire d’en rire, tout simplement smiley


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 14:13

                      @pipiou2

                      « le Communisme se montre odieux », c’est aussi fin que de dire d’un virus qu’il est vicieux...

                      Et vous déformez comme toujours mes propos.
                      Sans un minimum de commun, de communauté, vous ne seriez sans doute pas en vie. C’est grâce à la solidarité que vous avez accès aux soins, à votre traitement thérapeutique plus récemment, vos tests frénétiques, remboursés par la sécurité sociale alimentée par nos cotisations. 
                      La solidarité ne vous est pas réservée. Vaccinés ou pas, nous avons droit, tous sans exception, aux soins. Ce n’est pas un conte ni un conte de bisounours, c’était une réalité qui s’est progressivement puis brutalement effacée sous les coups de bélier de ceux qui nous gouvernent pour gérer notre société comme une start-up. 

                      Déjà voter contre les saboteurs en place, qui ont ruiné notre santé dans tous les sens du terme.
                      Qui ont supprimé des chômeurs en les radiant ou en confondant apprentis et salariés, ou en ne prenant pas en compte le chômage partiel...
                      Qui sans impliquer les enseignants font appel à un cabinet privé pour faire des économies sur l’éducation.
                      https://www.liberation.fr/societe/mckinsey-pour-leducation-nationale-conseils-ou-orientation-20220331_IKRC4F5JXNG7BFNTBAQM3KV5VI/

                      etc. 


                    • Aristide Aristide 3 avril 14:23

                      @Adèle Coupechoux

                      Sans un minimum de commun, de communauté, vous ne seriez sans doute pas en vie.

                      Serait-ce donc qu’il n’existe de préoccupation du commun de la communauté que dans le système communiste ?

                      Allons, notre pays, capitaliste, utilise a peu près la moitié de la richesse annuelle produite pour financer ce que vous vous nommez le commun !!! De la Sécurité Sociale à l’Education Nationale en passant par la Défense et la Police, les services sociaux, etc ... enfin !!!!


                    • pipiou2 3 avril 15:36

                      @Adèle Coupechoux
                      En France nous avons droit aux soins, vous en déduisez qu’on vit sous le communisme ?

                      Parlez-moi des soins pendant la période communiste, que ce soit en URSS ou en Chine .
                      Sous Mao il n’ y avait pas de chômeurs il y avait des gens qui crevaient la dalle, littéralement, par millions.
                      Je vous laisse célébrer cela !


                    • pipiou2 3 avril 15:37

                      @charlyposte
                      Toi aussi tu célèbres le communisme chinois qui a poussé les gens au cannibalisme ?
                      Pourquoi je ne suis pas surpris ?


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 16:48

                      @pipiou2

                      Parce qu’en France, nous avons tous un toit ? Les resto du cœur, vous en avez entendu parler ? 
                      Tous nous mangeons à notre faim ???
                      Regardez autour de vous, il y a de plus en plus de SDF. De mal logés.
                      Les soins ? L’hôpital trie ses patients et ça date d’avant le Covid. 
                      Et c’est votre mutuelle hors de prix qui vous rembourse désormais. 
                      Certes nous ne vivons pas dans un système communiste mais nous avions tous accès aux soins au moins. Au moins avant que Castex ne mette en œuvre la casse des hôpitaux publics. Un système en commun, de solidarité. Et pas un système ultralibéral qui se fout de l’humain comme d’une guigne.

                      Nous avions en effet grâce à des gens comme Léon Blum des avancées sociales comme les congés payés. Le socialisme à cette époque avait une signification. 
                      Nous avons eu aussi des gens comme Jean Jaurès...
                      Les soins en URSS étaient gratuits. L’éducation aussi. Ce sont des russes qui ont vécu en URSS qui me l’ont confirmé. En France, vous payez de votre poche vos frais d’inscription en fac, vous payez de votre poche vos soins pour une grande partie de vos frais.
                      En France, les gens font la queue au secours populaire pour bouffer.
                      Je vous laisse digérer cela !


                    • pipiou2 3 avril 17:04

                      @Adèle Coupechoux
                      « Tous nous mangeons à notre faim ??? »

                      On est quand même loin du cannibalisme de Mao ou des files d’attentes devant les épiceries vides de l’URSS.

                      Continuez à vous embourber Adèle. Une suggestion : chantez-nous les louanges du goulag, je suis sûr que vous pouvez aller encore plus loin dans le délire.

                      Et sinon, pour votre information l’éducation est gratuite en France, et la CMU existe.
                      Vous n’êtes pas au courant, vous devez habiter très loin.


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 17:05

                      @Aristide

                      Etes-vous certain que les impôts que nous payons soient vraiment utilisés à bon escient quand ils servent à payer McKinsey plutôt que les infirmières ou encore les enseignants de façon correcte ? A surpayer des sénateurs ou autres députés à vie ? A contraindre des compagnies aériennes européennes, de voler à vide ? C’est ça aussi la gouvernance de l’Europe.

                      Pendant que d’autres s’échinent vraiment à la base à faire fonctionner la société.
                      Avec des fins de mois difficiles. Et une retraite qu’il ne semble plus possible d’atteindre.
                      Mélenchon propose un salaire minimum et un salaire maximum. Cela me semble indispensable pour retrouver un équilibre.


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 17:24

                      @pipiou2

                      Gratuite l’éducation ?
                      https://www.universite-paris-saclay.fr/admission/droits-dinscription
                      et ça c’est dans le public et sans compter les frais annexes..

                      Je suis allée dans bien des pays de l’Est, je n’y ai jamais vu de personnes faire les poubelles pour bouffer. A Paris, je vois ça fréquemment.
                      Et l’éducation y était gratuite, arts compris.

                      Si la CMU existe, cela ne signifie nullement que les soins sont gratuits.

                      Vos réflexes pavloviens vous privent de réflexion.
                      Communisme = goulag
                      Communisme = Pol Pot
                      Communisme = méchant

                      Ah le bon vieux temps du maccarthysme. Pourvu que ça dure !


                    • serge.wasterlain 3 avril 17:59

                      @Aristide
                      Et in fine, à qui va tout cet argent si ce n’est dans la poche des capitalistes ? Petit exemple de financement de la médecine privée par l’argent public : Dans un vrai service public qui existe dans certains pays, il n’y a pas de médecin privé tout est public (Cuba), et s’il existe un service privé qui cohabite avec le public, aucun remboursement ni au patient ni au patricien n’est effectué (Espagne).


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 18:55

                      @serge.wasterlain

                      Quand je pense que la sécu était soi-disant en déficit. Je me demande aujourd’hui comment on peut la qualifier. C’est ahurissant ce que ça a pu rapporter à Pfizer, Moderna, Gilead ! Et pas que les vaccins, ces p****s de tests qui vous défoncent les cavités nasales et sinusales.
                      Et les masques qui sont un véritable bouillon de culture. Et vous obstruent les voies aériennes supérieures.


                    • tonimarus45 4 avril 04:02

                      @pipiou2-juste une question a quel ministre surtout devez vous la securite sociale


                    • tonimarus45 4 avril 04:11

                      @pipiou2------

                      Ambroise Croizat, né le 28 janvier 1901 à Notre-Dame-de-Briançon (Savoie) et mort le 11 février 1951 à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un syndicaliste et homme politique français, membre du PCF.

                      Il fut secrétaire général de la fédération des travailleurs de la métallurgie CGT et député de la Seine.

                      En tant que ministre du Travail de novembre 1945 à mai 1947, il met en place le régime général de la sécurité sociale sur le territoire français, en collaboration avec le haut fonctionnaire Pierre Laroque.


                    • 6russe2sioux CYRUS 4 avril 04:27

                      @tonimarus45

                      tu simplifie un peut trop vite les chose ....

                      peut etre que lire l’ article netier est une bonne idee ...
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9curit%C3%A9_sociale_en_France#Histoire_des_assurances_sociales
                      par ce que sinon tu va te prendre en retour d’ autre VISION PARTIELE de l’ histoire de la secu y compris la version « petain » .

                      En 1940, Pierre Laroque et Alexandre Parodi poussent, au cabinet de René Belin, les projets de nationalisation générale (comme leur contemporain William Beveridge) qu’ils avaient déjà avant-guerre. De la loi du 16 août 1940 sur la réorganisation économique ne sort effectivement que l’allocation aux vieux travailleurs salariés, mais on y distingue déjà les bases de ce que sera la Sécurité sociale. P. Laroque (pour ses origines juives) et A. Parodi (pour son opposition au régime) sont évincés du régime de Vichy. 

                      (...)

                      Pour certains historiens, le rôle d’Ambroise Croizat en particulier et du parti communiste en général est à relativiser du fait que les assurances sociales existaient avant 1945 et que la création de la sécurité sociale fait l’objet d’un consensus politique15.

                      C’est par ce travail collectif qu’aboutissent les ordonnances des 4 et 19 octobre 194516,17,18 qui instituent la Sécurité sociale.

                      (...)

                      Le système de retraite est étendu jusqu’à la fin des années 1980. La retraite complémentaire des salariés est créée en 1947 pour les cadres et généralisée et rendu obligatoire en 1961-1962. Le minimum vieillesse est créé en 1956 et en 1971, la loi portée par Robert Boulin augmente le montant des retraites, et allonge la durée d’assurance pour une pension complète, de 30 à 37,5 ans22,23. Les professions non salariées (artisans, commerçants, professions libérales, exploitants agricoles) se voient accorder le droit de créer et de gérer des caisses autonomes d’assurance vieillesse « jusqu’à la mise en application du régime définitif de la sécurité sociale » en 194924, puis ces régimes sont alignés sur le régime générale en 197325,26. Le régime d’assurance vieillesse des exploitants agricoles est mis en place par deux lois de 1952 et 195527.

                      En 1983, l’âge légal de départ à la retraite est abaissé de 65 à 60 ans21.



                    • Adèle Coupechoux 4 avril 06:53

                      @tonimarus45

                      Pipiou2 préfère le modèle de santé chinois actuel, celui de Xi Jinping qui confine ses habitants en cas de pandémie. C’est ce modèle qui a été choisi en France pendant des mois.  smiley


                    • chantecler chantecler 4 avril 07:20

                      @Adèle Coupechoux
                      Salut,
                      Sauf qu’à ma connaissance la Chine n’a pas confiné l’ensemble du pays mais des villes , des zones , des régions .
                      Mais a fermé ses frontières pendant un certain temps .
                      Le pouvoir en Chine est centralisé .
                      Dans notre pays c’est un mille feuilles : national , européen , occidental ...
                      Bref nous ne maîtrisons plus rien : les pouvoirs , la politique de fait ont échappé complètement aux citoyens . Nos politiques semblent au mieux de simples exécutants bien rémunérés certes .


                    • véronique 4 avril 08:11

                      @pipiou2

                      Et le régime général de la sécurité sociale, vous pensez que c’est une institution capitaliste ? Et les conventions collectives ?
                      Ce n’est pas pour rien que les américains croient que les français sont communistes.
                      On peut organiser la société en suivant des idées communistes sans pour autant dériver vers un régime autoritaire.
                      Surtout que tout peut servir de prétexte à une dérive dictatoriale pouvant mener à des borreurs. Il n’y a pas eu que pol-pot et Staline. Mais aussi hitler et pinochet. 


                    • Adèle Coupechoux 4 avril 08:14

                      @chantecler

                      En effet, le confinement n’a pas concerné la Chine entière, alors que la France elle a confiné l’ensemble de sa population. Les caissières, les soignants, les éboueurs étaient confinés quand ils ne travaillaient pas. On a fait fort quand même ! Prendre exemple en matière de santé sur un pays qui est si décrié en France...

                      En France les élites comme les journalistes et les politiques ont continué à vivre comme si de rien n’était tout en n’oubliant pas de nous maltraiter.
                      Macron a même pris un bain de foule sans masque au Liban..en nous faisant la leçon.


                    • véronique 4 avril 16:11

                      @CYRUS

                      Le rôle des communistes a été fondamental, car si les assurances sociales existaient avant le régime général, le système était vraiment très différent.
                      https://www.monde-diplomatique.fr/2015/12/FRIOT/54395


                    • 6russe2sioux CYRUS 4 avril 16:24

                      @véronique

                      Ils ont participer , tout comme les autre partie politique ...

                      mais on doit se rappeler aussi que les rouge de la revolution sous pretexte d’ equité on suprimer et confisquer les mutuelle de corp de metier ( pourtant aussi des ouvrier ) ...

                      degaule , as mit ca aussi au point de son coté la secu et la retraite pour tous pour la liberation et a tenu parole , sans lui pas de de CNR , pas de SECU ou de retraite non plus ...

                      bien sur que les comuniste ancien FTP , FTPMOI ont jouer un grand role je ne le nie pas , j’ encourage a lire l’ integralité de l’ article et tout les essait precedent ...

                      pour ne surtout pas voter macro ou pecresse qui souhaite deconstruire ce systeme comme on l’ as constater .


                    • véronique 4 avril 16:45

                      @CYRUS
                       
                      De Gaulle a surtout été obligé de composer avec les communistes. Ce sont eux qui voulaient une caisse unique, la retraite par répartition, la gestion de la sécu aux mains des salariés...  bref toutes ces choses que la droite, y compris sous de Gaulle, s’acharne à déconstruire. 


                    • 6russe2sioux CYRUS 4 avril 16:52

                      @véronique

                      et boulin tu croit qu’ il etait a gauche ??? inversement hollande et macron ex pS , on tout fait pour detruire le systeme sociale ...
                      Je reconais volontier que les comuniste ont jouer un role centrale , mais faut pas oublier les autre reformateur ..

                      Robert Boulin : Amélioration des retraites et allongement de la durée d’assurance

                      Dans le prolongement du rapport Laroque de 1962 induisant la nécessité d’améliorer le montant des retraites, et dans le cadre du 6e plan, Robert Boulin, ministre de la Santé publique et de la Sécurité sociale, explique les mesures contenues dans la loi du 31 décembre 1971.

                      https://fresques.ina.fr/securite-sociale/parcours/0004/la-retraite-en-france-de-1945-a-nos-jours.html

                    • tonimarus45 6 avril 10:25

                      @Adèle Coupechoux-Et encore --------Ambroise Croizat est ouvrier métallurgiste et cégétiste. Il explique que « la retraite ne doit plus être l’antichambre de la mort, mais une nouvelle étape de la vie »13. Ambroise Croizat fut élu député communiste de Paris durant le Front populaire ; il y forgea les grands « conquis » de mai, comme les congés payés mais aussi la semaine de 40 heures et la loi sur les conventions collectives dont il est l’un des fondateurs. Arrêté en 1939, il se retrouve en Algérie en 1943 et y est libéré en février à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord. À la tête d’une commission réunissant des parlementaires et des médecins, Ambroise Croizat travaille dès l’été 1943 à ce qui va devenir la Sécurité sociale. Au titre de la CGT, à partir de novembre 1943, il siège à l’Assemblée consultative provisoire, et de 1945 à 1946 c’est en tant que ministre du travail qu’il met en place le projet, avec l’aide du ministre de la santé, François Billoux et de Pierre Laroque14. Pour certains historiens, le rôle d’Ambroise Croizat en particulier et du parti communiste en général est à relativiser du fait que les assurances sociales existaient avant 1945 et que la création de la sécurité sociale fait l’objet d’un consensus politique15.


                    • Adèle Coupechoux 3 avril 11:47
                      Me Virginie de Araujo-Recchia communique suite à sa mise en garde à vue par la DGSI

                      https://www.francesoir.fr/politique-france/me-virginie-de-araujo-recchia-communique-suite-gav-dgsi

                      A quand le retour des rafles ?


                      • paulau 3 avril 11:54

                        « Les journalistes sont les ennemis du peuple. »

                        Donald Trump


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 3 avril 12:12

                          @paulau
                           
                          ’’« Les journalistes sont les ennemis du peuple. » ’’
                           
                           Trump a beau jeu de dire ça : en tant qu’homme d’affaire, il n’aimera jamais le vrai journalisme ; et en tant que candidat à la présidence ça plait au peuple vu qu’il a raison.


                        • Joséphine Joséphine 3 avril 12:46

                          52% des français ne croient pas au narratif officiel sur la guerre en Ukraine, voilà qui met du baume au coeur camarades ! Nous ne sommes pas seuls, ne vous laissez jamais intimider par les Nono, les Pemile , et autres enragés du mondialisme. Notre combat est juste. La vérité triomphera. 


                          • pipiou2 3 avril 12:49

                            @Joséphine
                            Vas-y Jo, ne lâche rien ! smiley


                          • charlyposte charlyposte 3 avril 13:56

                            @pipiou2
                            Pour ne rien lâcher il faut pour cela un cerveau capable d’analyser librement smiley c’est ton cas ou pas ??? smiley


                          • Joséphine Joséphine 3 avril 16:26

                            @charlyposte

                            Pipiou est shooté à BFM et à Pfizer. On ne peut plus rien pour lui. 


                          • 6russe2sioux CYRUS 3 avril 16:46

                            @Joséphine

                            si on peut lui carre son televiseur 46 pouce dans le cul , comme ca la merde sera a sa place dans le trou du cul ...


                          • Cyril22 3 avril 18:15

                            @Joséphine
                            ’’52% des français ne croient pas au narratif officiel sur la guerre en Ukraine’’.
                            Ils n’y croient pas en totalité, ce qui ne signifie pas qu’ils le rejettent en bloc : selon l’article évoqué, ils sont d’accord sur au moins une des thèses russes, comme par exemple la faute d’avoir voulu élargir l’OTAN jusqu’aux frontières russes. De là à approuver l’invasion du territoire ukrainien, il y a un gap !


                          • Joséphine Joséphine 3 avril 18:50

                            @CYRUS

                            Moi aussi j’ai la télé chez moi, et comme le disait un internaute de ce site , la télévision est une formidable invention quand on y pense , mais elle est très mal exploitée. A vrai dire, la télé est devenue l’outil essentiel de la propagande, et elle a fait plein de dégâts collatéraux dans les cerveaux des gens ...comme chez Pipiou, Pemile et Nonos ! 


                          • ZXSpect ZXSpect 3 avril 18:55

                            @Joséphine
                            .
                            «  »Joséphine 3 avril 18:50
                            @CYRUS
                            la télé est devenue l’outil essentiel de la propagande, et elle a fait plein de dégâts collatéraux dans les cerveaux des gens .«  »

                            .
                            et il y a l’autre propagande que Cyrus relaye à chaud, sans recul, sans questionnement et en injuriant copieusement les autres commentateurs !


                          • pipiou2 3 avril 19:04

                            @Joséphine
                            Ma pauvre, Internet a fait d’énorme dégats dans ta tête.

                            Tu en es réduite à balancer des conneries sur Fabien Roussel, et ce n’est pas à la télé que tu diffuses tes mensonges et autres grossièretés : c’est ici sur Agoravox !

                            Le problème ce n’est pas la télé : c’est ton cerveau qui est incapable d’esprit critique.


                          • pipiou2 3 avril 19:08

                            @charlyposte
                            Toi qui vois des pédophiles partout tu me parles de cerveau capable d’analyser ?

                            Sérieusement ? smiley

                            Peut-être qu’à deux toi et Joséphine vous arriverez à penser aussi bien qu’un enfant de 10 ans, faut pas désespérer.


                          • 6russe2sioux CYRUS 3 avril 19:08

                            @Joséphine

                            enfait on en est arrivé a regretter la liberté et l’ indendance d’ esprit de l’ ORTF , tellement la propagande mondialiste s’ est infiltrer parout ....


                          • 6russe2sioux CYRUS 3 avril 19:10

                            @ZXSpect

                            c’ est ca cause toujours mon ZX , moi j’ amene des fait de source fiable (BBC , canal plus , TF1 , datant de 2014 a l’ epoque ou il n’ y avais pas de tabou a parler des nazi ....

                            toi a par ta grande gueule a propagande , garcelemnt et diffamtion tu amene quoi ?


                          • chantecler chantecler 4 avril 07:26

                            @ZXSpect
                            Possible mais cette propagande la ne s’abat en même temps dans tous les foyers de l’hexagone .
                            Donc l’avis de certains ne fait partie que de l’ensemble d’un débat , ce qui est aussi la fonction d’une démocratie .
                            Parce qu’il est bien difficile de savoir fondamentalement qui détient la vérité , qui a tort ou qui a raison .
                            A moins de s’arrêter à la raison du plus fort ,cad de celui qui peut mobiliser le plus de moyens .


                          • OJBA 3 avril 13:49

                            La rupture narrative ? Pour les esprits simples, comme moi, on appelle ça « changer de sujet » ou « passer du coq à l’âne ». En espérant que l’âne fera oublier le coq. Et c’est bien une des caractéristiques de notre époque. Toujours mettre en avant du « nouveau » pour faire oublier l’ancien. C’est bien connu, hier, le 02/04/2022, nous vivions tous dans des grottes, nous alumions un feu de bois avec des pierres et nous chassions les aurochs avec des lances équipées d’une pointe en os. La Préhistoire, quoi. On dirait presque, pour reprendre un libre bien connu, que dieu recrée le monde tous les jours. Cela évite de se remettre en question et de devoir reconnaître et assumer ses erreurs. Il est plus facile de rejeter la faute sur les « autres », qui n’ont pas compris et qui, de toute façon, du fait de leur ignorance, ne comprennent jamais rien. Tout au plus reconnaît-on un « défaut de pédagogie ». On a mal expliqué, donc vous n’avez pas compris. Si, si, on a bien compris. Mais cette « technique » a un but : séparer le peuple de l’élite autoproclamée. Et ça marche.


                            • charlyposte charlyposte 3 avril 13:59

                              @OJBA
                              Et donc, c’est quoi le sujet ??? smiley


                            • OJBA 3 avril 13:58

                              «  une parodie de meeting, une réunion bidonnée où tous les participants sont des adhérents LREM triés sur le volet ... ». Ah ben oui, mais non, là, c’est pas pareil ! Il faut rappeler que l’improvisation ne prend tout sa valeur que dans la mesure de sa minutieuse préparation !


                              • charlyposte charlyposte 3 avril 14:03

                                @OJBA
                                Comme qoui il ne fait aucun doute que voter MICROMANIAC c’est voter l’austérité en marche pour 5 ans quoi qu’il en coûte ( vaseline non incluse ) via le packaging smiley


                              • OJBA 3 avril 14:06

                                @charlyposte
                                Mon stock de lubrifiant est épuisé depuis 2002. Et au prix de la matière première, je ne suis pas près d’en racheter !


                              • charlyposte charlyposte 3 avril 14:13

                                @OJBA
                                Tente de l’huile de palme dés fois que ! smiley


                              • OJBA 3 avril 14:26

                                Ah non, je m’en voudrais d’aggraver la pénurie actuelle, les industriels de la pate à tarte se reportant sur l’huile de palme à cause de la pénurie d’huile de tournesol sans parler de l’impact écologique. Moi, mes pates à tarte, c’est pur beurre. Tiens, c’est une idée, on s’fait un tango, à Paris ?


                              • charlyposte charlyposte 3 avril 14:51

                                @OJBA
                                Je me demande pourquoi il y a une pénurie actuellement !!! selon moi une arnaque pour monter les prix, c’est bon pour les dividendes smiley pour preuve, la bourse est sur un nuage, ST Pierre aussi smiley


                              • Cyril22 3 avril 18:26

                                @charlyposte
                                Souvent, ce n’est pas la pénurie avérée qui fait augmenter les prix, mais la crainte que la pénurie survienne (ou la fausse annonce). Alors s’accumulent les stocks, les achats de précaution...
                                Exemple en ce moment : le gazole a augmenté de 25 centimes de plus que le sans plomb, alors qu’il est issu du même pétrole brut. En fait la crainte de manquer pour l’industrie et les transports conduit à remplir les réserves stratégiques, à surenchérir sur les achats à l’étranger, et évidemment à surfacturer (et pourtant en France, la demande de gazole et de fuel baisse lentement d’une année sur l’autre, avec l’évolution du parc automobile et de chaudières, l’électrification...).


                              • chantecler chantecler 4 avril 07:31

                                @Cyril22
                                C’est certain qu’on peut toujours trouver des explications à des hausses tarifaires .
                                Mais curieusement on parle rarement de la pure spéculation .
                                Pourtant il y plein d’organismes d’institutions et d’individus qui vivent de ça .


                              • Arnould Accya Arnould Accya 3 avril 14:42

                                Bravo Elric !

                                Bel article, clair et bien écrit.

                                Vous avez tout à fait raison quand vous dites « candidat certes controversé, et même passablement énervant sur certains aspects de sa personnalité, reconnaissons-le » ou "Les forces du capital financier se déchaineraient très rapidement contre le président élu, en attaquant les taux d’intérêt Français en bourse, en attaquant et dégradant la dette française, en mettant à genoux la politique économique de Mélenchon en deux temps trois mouvements« .

                                Réflexion lucide et conclusion logique et  »utile".

                                Je crois, en effet, qu’il nous faut tous les réfractaires au lavage de cerveau incessant voter Mélenchon.

                                Et, pourtant, je ne l’apprécie pas beaucoup humainement, l’apparatchik grande gueule, à qui il faut apprendre à partager le pouvoir et accepter les critiques constructives internes.

                                Aujourd’hui, avant tout, dégager Macron et sa clique de malfaisants : priorité ABSOLUE !


                                • Octave Lebel Octave Lebel 3 avril 14:45

                                  Vous ne prétendez pas détenir toute la vérité jusqu’à prédire l’avenir et vous nous invitez à partager vos observations et réflexions qui sont très instructives et enrichissantes. C’est intéressant d’observer la variété des points de vue que cela déclenche ou que cela dérange.

                                  Merci pour votre travail.


                                  • Cyril22 3 avril 14:50

                                    Ce que vous dites de l’élection de 2007 pourrait s’appliquer à toutes les élections présidentielles : avec plus de 10 candidats et parfois 15, la dispersion des suffrages fera que celui arrivé en tête ne peut évidemment pas recueillir la majorité des inscrits, et pas même des votants. Même de Gaule en 1965 n’y est pas parvenu.
                                    Au second tour, les deux candidats s’efforcent de rallier d’autres électeurs. En 2017, Macron a recueilli plus de bulletins à son nom que sa concurrente, mais aussi plus que le total des abstentions et bulletins nuls et blancs.

                                    C’est en tout cas un meilleur dispositif que celui qui existait avant 1962,avec un ’’collège’’ de grands électeurs (scrutin indirect).

                                    Ce qui conduirait à une mise en cause de la légitimité, ce serait que le nombre de suffrages non exprimés dépasse celui de l’élu(e). Mais que faire alors, puisque le concurrent du second tour aurait moins encore ? Rejouer le premier tour avec d’autres candidats, mais les ’’seconds couteaux’’ auront encore moins de suffrages au second tour.

                                    Mais il ne faut évidemment pas que l’élu se croit investi d’un ’’blanc seing’’ pour agir à sa guise, il y a son programme, et l’expression de la majorité parlementaire.

                                    Que ceux qui veulent tout changer élisent un(e) candidat(e) dont le programme prévoit de modifier la constitution ? Sinon ils en restent aux incantations stériles.


                                    • véronique 4 avril 08:35

                                      @Cyril22

                                      C’est en tout cas un meilleur dispositif que celui qui existait avant 1962,avec un ’’collège’’ de grands électeurs (scrutin indirect).

                                      ...

                                      Mais il ne faut évidemment pas que l’élu se croit investi d’un ’’blanc seing’’ pour agir à sa guise, il y a son programme, et l’expression de la majorité parlementaire

                                      ‐--------------------
                                      Le suffrage universel direct à été présenté comme un progrès démocratique. Les citoyens français y ont cru en 62 (Mais il y a eu un taux d’abstention assez important lors du référendum). Ils y croient encore.

                                      Pourtant c’est bien la légitimité populaire résultant de ce suffrage qui conduit au présidentialisme : vous dites qu’il ne faut pas que cela conduise à un blanc-seing, c’est pourtant ce qui se passe. Quant à l’expression de la majorité parlementaire, elle est avant tout celle de la majorité présidentielle, il ne faut donc pas compter sur elle pour faire contre-pouvoir.


                                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 3 avril 14:55

                                      Bien écrit mais un peu long, j’ai abandonné à mi-chemin. Bon de toutes les façons je ne voterai pas pour E Macron.


                                      • alinea alinea 3 avril 23:42

                                        Si, on sait qu’un média vous embobine quand il tait des choses que vous savez ; à partir de ce moment-là plus aucune confiance n’est possible !


                                        • nono le simplet 4 avril 07:06

                                          Quelques exemples donc : le bombardement du théatre de Marioupol rempli d’enfants et qui aurait fait 300 morts il y a deux semaines, et qui n’en a fait en fait aucun comme on l’apprend fortuitement quelques jours plus tard, et on fait comme si de rien n’était, on passe à autre chose.

                                          chronologie inversée ?

                                          les 300 personnes seraient toujours dans les décombres ... car, bizarrement peut être, les russes qui détiennent le lieu ne sont pas très motivés à chercher sous les décombres ... dèjà qu’ils nient l’avoir bombardé ... déni quand tu nous tiens ...


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 07:40

                                            @nono le simplet

                                            Si on se met à croire le Point, L’Obs, le Figaro et Zelensky, on a pas fini de croire des conneries... Je te rappelle que ton héros ukrainien en ti-cheurt est responsable de 15.000 morts dans le Donbass et est coupable de crimes de guerre. 


                                          • nono le simplet 4 avril 07:51

                                            @Joséphine
                                            c’est rassurant de lire que tu es une belle ordure, le belge !


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 08:04

                                            @nono le simplet

                                            Ah ah ah ! Mais je ne suis pas belge. Mon Dieu Nono, que tu es con mais que tu es con. Tu es la seule et unique personne sur ce site qui me prend pour un autre contributeur. Pauvre cerveau malade. Tu as pris ton rendez-vous pour ta quatrième dose ? Vite, vas y ! 

                                            Josephine


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 08:07

                                            @nono le simplet

                                            Sinon, pas de réponse sur les crimes de Zelenstruc qui a tué 15.000 personnes dans le Donbass ? 

                                            Pourquoi un tel silence ? Mauvaise foi va ! Quadruple injecté, macroniste et ukraino-atlantiste avec ça....


                                          • nono le simplet 4 avril 08:16

                                            @Joséphine
                                            Sinon, pas de réponse sur les crimes de Zelenstruc qui a tué 15.000 personnes dans le Donbass ? 
                                            cette fake-new a été débunkée 100 fois ... mais tu persistes à la resservir ad nauseum comme un perroquet infâme ...
                                            et je n’ai reçu que 3 doses, je ne suis pas macroniste ... pas plus qu’atlantiste ...
                                            et bien sûr je ne suis pas non plus alcoolique comme tu en fais courir le bruit avec tes ordures de potes smiley


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 08:17

                                            @nono le simplet
                                            T’a encore mélangé ta chicha quotidienne avec de la vodka Russe ! smiley


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 08:32

                                            @nono le simplet

                                            Il faudrait que tu écrives à WIKIPEDIA car eux disent le contraire de toi. Les ukrainiens du régiment Azof ont bel et bien tué 15.000 russophones dans le Donbass et n’ont pas respecté le referendum qui voulait le rattachement à la Russie. Alors ? Tu crois encore qu’il y’a « un gentil » et « un méchant » ? Je veux savoir si tu es vraiment con ou si tu fais semblant ! 

                                            Tiens ! Lis donc Wikipedia, c’est ce que j’ai trouvé de plus basique pour tonvieux cerveau borné

                                            Donbass — Wikipédia (wikipedia.org)

                                            Donc je repose ma question : tu n’as rien à dire sur les crimes de guerre des ukrainiens ? Pourquoi un tel silence ? 


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 08:33

                                            @charlyposte

                                            Ah ah ah ! Il est pas 9 heures, il est encore plus moins sobre


                                          • pemile pemile 4 avril 08:40

                                            @Joséphine « Tiens ! Lis donc Wikipedia »

                                            Oui, toi aussi, c’est plus pertinent que le mediaen442 qui voit des cadavres bouger !

                                            Mais lis la bonne page, celle détaillée sur le conflit du Donbass
                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Donbass

                                            L’entrée des troupes Russes qui commence le 28 février 2014.


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 08:53

                                            @pemile

                                            Et donc Pemile ? La page Wikipedia qui affirme (tout comme l’ONU et HCR soit dit en passant) que le régiment Azov a fait 15.000 morts dans le Donbass serait fausse ? La page Wikipedia en espagnol est fausse aussi alors ? Et celle en anglais aussi ? Il faut vraiment leur écrire Pemile, et il faut également écrire à l’ONU et au HCR 


                                          • nono le simplet 4 avril 08:55

                                            @pemile
                                            fifi, réputé pour sa mauvaise foi délirante, est fidèle à sa réputation ...
                                            et continue à insinuer que je bois ... ordure un jour, ordure toujours smiley


                                          • yakafokon 4 avril 08:58

                                            @nono le simplet
                                            Toujours aussi simplet...et aussi nazi ?


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 08:58

                                            @nono le simplet
                                            Sources ?


                                          • pemile pemile 4 avril 08:59

                                            @Joséphine « La page Wikipedia qui affirme (tout comme l’ONU et HCR soit dit en passant) que le régiment Azov a fait 15.000 morts dans le Donbass serait fausse ? »

                                            Aucune page wikipedia ne dit ça, uniquement des ordures comme toi vautrées dans l’infox de plus en plus grotesque !


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:00

                                            @nono le simplet

                                            Tu n’arrives donc pas à lire une simple fiche Wikipedia qui reporte les 15.000 morts du Donbass tués par le régiment Azof ? Tu veux le document en anglais ? Peut être que ça ira mieux qu’en français.


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:02

                                            @pemile

                                            J’ai mis le lien à ton pote Nono, Wikipedia mentionne plus de 14.000 morts dans le Donbass après le non respect du referendum. Menteur. Tu sais pas lire ? Comment se fait il que tu ne peux pas lire le lien Wikipedia que j’ai mis plus haut ?


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 09:03

                                            @pemile
                                            Ya pas plus sourd que celui qui ne veut pas voir ! smiley


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:04

                                            @pemile

                                            C’est écrit là Pemile, encore faut-il savoir lire....Donbass — Wikipédia (wikipedia.org)

                                            Voilà, je t’ai remis le lien. 


                                          • pemile pemile 4 avril 09:06

                                            @Joséphine « Tu sais pas lire ? »

                                            Moi si, toi qui répète sans fin que « que le régiment Azov a fait 15.000 morts dans le Donbass  » tu nous sers une propagande grotesque smiley


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:06

                                            @charlyposte

                                            Quand je croiserai ces deux atlantistes que sont Pemile et Nono, je n’aurais que deux questions à leur poser : 

                                             Vous n’avez rien à dire sur les 15.000 morts du Donbass tués par les régiments ukrainiens ? 

                                            Et l’autre question : 

                                            -Comment va ta femme Pemile ? Elle est toujours Cobaye ARN pour le compte de Big Pharma ? 


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:09

                                            @pemile

                                            Tu dois écrire à Wikipedia qui affirme formellement les plus de 14 milliers de morts russophones tués après le non -respect d’un référendum qui voulait l’attachement à la Russie. C’est pas à moi que tu dois écrire, porte plainte contre eux si ils racontent des conneries. 
                                            Adios cassos !


                                          • pemile pemile 4 avril 09:10

                                            @Joséphine « Voilà, je t’ai remis le lien. »

                                            Dont le détail est là :

                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Donbass

                                            Suite à l’entrée des forces russes le 28 février 2014, le conflit "a causé plus de 13 000 morts selon l’ONU (3350 civils, 4 100 membres des forces ukrainiennes et 5 650 membres de groupes armés pro-russes) et le déplacement de près de 1,5 million de personnes« 

                                            Et Poutine relance la boucherie en février 2022 ! smiley  »



                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:12

                                            @charlyposte

                                            Visiblement Pemile et Nonos sautent les lignes de la fiche Wikipedia qui mentionnent les plus de 14.000 morts russophones. Tués par qui ? QUI ? Qui ? Par leurs héros ukrainiens. 

                                            Ces gens là vomissent le nationalisme corse mais adulent les ultra-nationalistes ukrainiens qui ont tué et torturé les russophones pendant presque 10 ans. Faudra m’expliquer. 


                                          • pemile pemile 4 avril 09:13

                                            @Joséphine « Vous n’avez rien à dire sur les 15.000 morts du Donbass tués par les régiments ukrainiens ? »

                                            Si, c’est un mensonge grotesque qui sert la propagande russe ?

                                            « Comment va ta femme Pemile ? Elle est toujours Cobaye ARN pour le compte de Big Pharma ? »

                                            Un autre mensonge grotesque, tu veux qu’elle passe te dire bonjour pour que tu constates qu’elle va très bien et lui dire en face qu’elle est cobaye pour le compte de Big Pharma ?


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 09:13

                                            @Joséphine
                                            Y vont bientôt bosser pour MC-KINSEY smiley l’argent avant les gens est le seul moteur de vie quand ils se lèvent le matin smiley


                                          • nono le simplet 4 avril 09:15

                                            @Joséphine
                                            t’es un menteur pathologique ... et têtu dans tes mensonges à un niveau inconcevable smiley


                                          • pemile pemile 4 avril 09:20

                                            @Joséphine « Adios cassos ! »

                                            Nous dit fifi qui est au chômage ! smiley


                                          • yakafokon 4 avril 09:20

                                            @nono le simplet
                                            Toujours aussi nazi, à ce que je vois !
                                            Ton idole Adolf Hitler en 1945, prétendait que l’armée du 3ème Reich était en train de gagner la guerre, alors que l’Armée Rouge était aux portes de Berlin !
                                            Alors, toi qui sais tout, peux-tu nous expliquer pourquoi on ne voit jamais les vidéos des reportages faits dans le Donbass par de vrais journalistes professionnels ?
                                            Les films de science-fiction de Volodymyr Zelensky ne présentent aucun intérêt, pour qui est au courant de la véritable situation des milices nazies ukrainiennes !
                                            Figure-toi que beaucoup d’entre-nous se débrouillent fort bien, en contournant les fausses informations des commissaires politiques français qui se prétendent « journalistes » et qui sévissent sur BFM-TV, Le Monde, Le Figaro, ou L’Express !
                                            Les réseaux sociaux ne sont pas faits pour les chiens !
                                            Alors, continue de rêver à un 4ème Reich, si ça peux te remonter le moral !


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 09:24

                                            @yakafokon
                                            Je confirme smiley


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:24

                                            @nono le simplet

                                            « En mars 2014, un conflit armé éclate dans le Donbass entre des rebelles russophones et les nouvelles autorités centrales de Kiev. Les combats contraignent des milliers d’habitants à fuir le Donbass33. Entre 2014 et 2021, 14 000 personnes ont été tuées34 dont plus de 9 000 tuées entre 2014 et 201535 et deux millions de personnes ont été déplacées36 . Avant cette guerre, le Donbass était la région la plus densément peuplée d’Ukraine hormis sa capitale, Kiev. Elle comptait d’autres métropoles de plus de 100 000 habitants : LouhanskMarioupolMakiivkaHorlivkaKramatorskSlovianskAlchevskSievierodonetsk et Lyssytchansk.  Le protocole de Minsk signé entre les belligérants prévoit la fin des hostilités avec la mise en place d’un statut spécial . Ce protocole reste inappliqué sur de nombreux points, les parties prenantes s’en rejetant mutuellement la responsabilité38. »


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:26

                                            @pemile

                                            Je ne suis pas au chomage. Je n’ai plus aucun revenu car je me suis barrée et je vais partir avec mes diplômes et mon pognon en Espagne. Car je suis néanmoins propriétaire et j’ai de quoi voir venir. Voilà, on est pas tous nés sous la même étoile, je le reconnais, et j’en suis bien triste pour toi. 


                                          • pemile pemile 4 avril 09:29

                                            @Joséphine « Voilà, on est pas tous nés sous la même étoile, je le reconnais, et j’en suis bien triste pour toi. »

                                            T’es triste pour moi parce que TU ES sans aucun revenu ??!! smiley

                                            Pour tes problèmes de lecture de wikipedia, on peut espérer que tu reconnaisses tes erreurs répétées sans fin ?


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 09:31

                                            @yakafokon

                                            Ces engeances ukraino-atlantistes soutiennent la pire armée du monde, la vermine ukro-nazie, une armée coupable d’exactions sans nom pendant presque dix ans. Ils n’ont pas la moindre notion d’histoire et ils voudraient quoi ? Que Poutine rende le Donbass et demande pardon ? C’en est presque risible


                                          • pipiou2 4 avril 09:33

                                            @Joséphine
                                            « la fiche Wikipedia qui mentionnent les plus de 14.000 morts russophones ».

                                            Non wikipedia ne fait pas mention de 14000 morts russophones ... un mensonge de plus .
                                            On a un peu l’habitude avec vous .
                                            Donc on n’essaie plus de vous expliquer, il n’ a rien qui rentre.


                                          • Taverne Taverne 4 avril 09:34

                                            @Joséphine

                                            Voici votre mensonge : « Les ukrainiens du régiment Azof ont bel et bien tué 15.000 russophones dans le Donbass ».

                                            C’est faux. Il s’agit de belligérants et non d’un massacre. Il y a eu á peu près le même nombre de tués dans les deux camps. 



                                          • pemile pemile 4 avril 09:39

                                            @Taverne « Il y a eu á peu près le même nombre de tués dans les deux camps. »

                                            Joséphine le sait, elle l’a lu ICI, mais apprécie la technique de propagande russe, répéter sans fin des mensonges grotesque ! smiley


                                          • nono le simplet 4 avril 09:39

                                            @Joséphine
                                            Ils n’ont pas la moindre notion d’histoire
                                            dit quelqu’un qui ne sait ni lire ni compter smiley


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 09:42

                                            @pipiou2
                                            Et que dire du coup d’état néo-nazis en 2014 ! smiley sans oublier la main sale de l’oncle Sam et consorts en tout genres ! smiley


                                          • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 avril 09:45

                                            @Joséphine
                                            Salut, Joséphine, bonne idée, je suis parti de ce qui reste de la France il y a 15 ans..pour l’Irlande..et connaissant l’Espagne partie Aragon, je compte essayer d’aller là bas sous peu..

                                            de mes 5 enfants une seule est restée en zone occupée, crédit oblige
                                            Pays devenu invivable, avec ce mélange d’arrogance et de bêtise..les deux vont ensemble..
                                            ça me semble être une bonne idée..bonne chance alors..


                                          • Armelle Armelle 4 avril 09:51

                                            a@nono le simplet
                                            Poivrot simplement, poivrot éternellement...
                                            Personne « n’insinue » Nenette, « insinuer » c’est « sous entendre, suggérer, laisser entendre sans exprimer clairement ». Or je ne vois pas bien ce qui est plus clair que d’affirmer que tu picolles !!!
                                            ça y est t’es déjà bourré ce matin ? Tu ne comprends déjà plus ce que les gens t’ écrivent ?! Hou làààà !!!
                                            Ha au fait, épargne toi les émoticônes sourire, insinuant (là c’est le bon terme) que tu serais en permanence dans l’ironie et le détachement, ça fait très « malade mental », fais gaffe quand même Nono, qui sait ce que les gamma GT sont capables d’engendrer à la rencontre du vaccin...


                                          • pipiou2 4 avril 09:55

                                            @charlyposte
                                            On peut en parler, sauf que tu n’es pas obligé de camoufler les mensonges de Joséphine, ni les boucheries de Poutine .  smiley


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 10:03

                                            @Armelle
                                            Il est en fait dans le corps de BHL avec comme lui le cerveau ailleurs et autant que nono addict aux neuroleptiques smiley ces gens là ( BREL ) ou le droit à l’oubli ??? smiley


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 10:06

                                            @Taverne

                                            Aucun mensonge cher Monsieur ! Les ukrainiens ont massacré leur propre peuple et l’ONU mentionne officiellement plus de 14.000 morts ces huit dernières années dans le Donbass. C’est le chiffre officiel .

                                            Je ne comprends toujours pas pourquoi les ukraino-atlantistes que vous êtes ne parlent pas de ce noeud gordien, car ces plus de 14.000 morts sont bel et bien le sujet du coup de force de Poutine, qui je le rappelle n’est pas un coup de tête. Le président russe s’est montré très patient. Pourquoi un tel silence de votre part sur ces crimes de guerre commis par les ukrainiens contre leur....propre peuple ? Tués parce que russophones ! 


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 10:09

                                            @Armelle

                                            Bonjour chère Armelle, pendant que nous sirotons notre café, ce vieil homme est déjà au pastis, à tel point qu’il ne comprend plus une fiche wikipedia. Les ukrainiens ont massacré leur propre peuple pendant plus de huit ans, ne tuant bien entendu que les russophones du Donbass, que ne comprend-il pas dans ces faits énoncés ? Ou alors ce sont les effets secondaires de ses trois doses ? Au fait, j’ai l’impression qu’il n’est pas très chaud pour aller faire la quatrième. Hi hi hi ! INono va bientôt devenir antivax ! 


                                          • pemile pemile 4 avril 10:15

                                            @Joséphine « C’est le chiffre officiel . »

                                            Oui, et seul fifi ose répéter sans fin le gros mensonge que « la fiche Wikipedia reporte que les 15.000 morts du Donbass ont été tués par le régiment Azof »


                                          • Joséphine Joséphine 4 avril 10:15

                                            @Géronimo howakhan

                                            Bonjour Geronimo, je vous remercie pour votre message chaleureux, ça fait du bien . Ce que vous appelez « Zone occupée » c’est la France ? Vous avez parfaitement raison, je parle moi aussi de « France occupée » ou carrément de « Ex-France » tant on ne reconnait plus ce pays, l’atmosphère y est devenue insoutenable. Oui, je prépare mon départ pour le courant de l’année 2022, j’hésite entre deux destinations en Espagne, Valencia, tout simplement, ou alors je pars à l’aventure dans le sud de l’Andalousie, tout va dépendre de plusieurs facteurs (immobiliers, professionnels, humains) 

                                            Je vous encourage dans votre aventure irlandaise ! Toutes mes pensées. Où êtes vous en Irlande, je connais un peu le Royaume Uni (pas qu’un peu d’ailleurs)


                                          • pemile pemile 4 avril 10:16

                                            @Joséphine « à tel point qu’il ne comprend plus une fiche wikipedia. »

                                            Loooool smiley

                                            Armelle et Joséphine en duo !


                                          • charlyposte charlyposte 4 avril 10:16

                                            @pipiou2
                                            Y faut donc attendre une enquête sérieuse, transparente et indépendante smiley imagine un boucher lambda changer tout pour cautionner une boucherie impérialiste au nom du nouvel ordre mondial !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité