• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Syrie : réveillons-nous, ils sont devenus fous

Syrie : réveillons-nous, ils sont devenus fous

Michel Rimbaud, ancien ambassadeur de France en Mauritanie, au Soudan, au Zimbabwe, puis professeur et conférencier, notamment au bénéfice du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques, n'a pas sa langue dans sa poche. Il décrit ici avec lucidité la réalité de nos interventions scélérates en Syrie, les mensonges et les vraies raisons des mensonges. C'est toute l'hypocrisie de notre politique étrangère qu'il expose ici.

Réveillons-nous, ils sont devenus fous ! Par Michel Rimbaud

Source : IVERIS, Michel Rimbaud, 19-02-2018

Depuis maintenant sept ans, la Syrie est en guerre. Ce pays aimable, tolérant, hautement civilisé que même ses détracteurs ne pouvaient s’empêcher de trouver beau et attachant est d’ores et déjà confronté à un formidable défi, celui de l’après-guerre. Les assaillants barbares venus de cent pays, atlantistes comme islamistes, se sont acharnés à vouloir en détruire les richesses, les infrastructures, les capacités, les monuments, les beautés naturelles afin de le rayer de la carte. Ils ont aussi et surtout tenté de broyer le peuple syrien, d’effacer sa mémoire et son identité afin de l’anéantir.

Le Lion de Palmyre, datant du 1er siècle avant Jésus-Christ, a été détruit par Daech à la pelle mécanique en 2015. Désormais restaurée, cette pièce maîtresse du musée de Palmyre est exposée dans les jardins du musée de Damas. (Photo IVERIS)

Avec la complicité d’une soi-disant « communauté internationale » en trompe-l’œil, ils s’emploient maintenant à le priver, autant qu’il sera possible, de toute perspective d’avenir, en lui volant ses droits imprescriptibles : disposer de lui-même, décider, sans ingérence étrangère, de son destin et de son régime politique. Sans pudeur et sans vergogne, les mêmes assaillants ne cachent pas leurs velléités de replacer l’avenir, notamment constitutionnel, de la Syrie sous « tutelle onusienne », c’est-à-dire sous mandat, autant dire sous le joug colonial.

Afin d’effacer l’empreinte géographique d’une Syrie mère de la civilisation (y compris la nôtre), peut-il y avoir un moyen plus efficace que de disperser un peuple et surtout de briser un Etat qui a commis le crime de lèse-majesté ? En effet, au final, l’entreprise est destinée à faire de ce qui fut jadis une grande Syrie un archipel de mini-entités, et de son peuple une mosaïque tribalisée ayant vocation à être vaporisée en une vaste diaspora : dans une première approche, ce crime inqualifiable mérite la double qualification de «  politicide » – la dissolution d’un Etat qui dérange – et d’ethnocide – l’anéantissement d’un peuple qui résiste.

C’est ce qui est inscrit dans le « grand dessein » néoconservateur. Ce dernier, notons-le au passage, reviendrait à infliger à la Syrie le destin réservé depuis 70 ans à la Palestine, pan de terre volé sous l’égide du colonialisme triomphant. Le sort des Syriens pourrait alors ressembler à celui des Palestiniens, irrémédiablement spoliés au nom d’une « mission divine  ». Le sinistre destin des peuples amérindiens, éliminés de l’histoire, est là pour rappeler de quoi sont capables les colons venus d’ailleurs.

Les dégâts sont immenses, se chiffrant en centaines de milliards de dollars, auquel il conviendrait d’ajouter – mais c’est leur problème – les millions, billions ou trillions dépensés par les «  puissances  » assaillantes pour conduire leurs batailles « pour la démocratisation ».

Il ne sert à rien d’invoquer les valeurs de la morale, naturelle ou religieuse, le droit international et la légalité onusienne, voire la simple décence, face à des agresseurs sans foi ni loi. On ne peut attendre d’Etats qui s’érigent en gendarmes de la planète tout en se comportant comme des régimes voyous une quelconque logique. Il est paradoxal, après tout ce temps, ces horreurs, ces massacres, ces actes de sauvagerie, cette barbarie, que l’on trouve encore dans le grand Occident « démocratique  » tant de défenseurs de l’indéfendable, tant d’admirateurs des djihadistes présentés comme démocrates ou « modérés  ». Les intellectuels sont piégés par leur aveuglement initial, les médias sont plombés par l’omerta, les politiques sont otages de leur doxa néoconservatrice, dans l’Hexagone comme dans tout le monde judéo-chrétien.

Pourquoi un tel acharnement, une telle obstination dans le mensonge ? C’est que la Syrie est depuis longtemps dans le collimateur de l’Amérique, de la Grande-Bretagne et d’Israël. La Syrie historique est le centre de gravité du Proche-Orient, le lieu de naissance des trois religions révélées, le cœur battant de l’arabisme, symbole de l’islam moderne et tolérant, siège des premiers califes : un héritage très lourd à assumer, mais qui a assuré à ce « phare de l’Orient  » un prestige indéniable auprès des Arabes et une aura de sympathie chez les Musulmans.

Tolérante, multiconfessionnelle, moderne, républicaine, forte de son identité et de sa conscience historique, elle représente ce que les extrémistes de tout bord exècrent par-dessus tout.

Depuis son indépendance et la création d’Israël, la Syrie n’a cessé d’apporter un soutien indéfectible à la cause palestinienne et est toujours apparue comme un Etat rebelle à l’ordre israélo-atlantique. Face au délabrement du monde arabe, la Syrie s’est inscrite dans l’axe de la résistance et elle résiste. Son armée nationale a tenu le coup seule contre tous durant quatre ans, puis, aidée de ses alliés, a entamé la reconquête, s’affirmant au passage comme le principal artisan de l’éradication de Da’esh, malgré les mensonges et prétentions des usurpateurs fanfarons. L’Etat syrien contrôle désormais les quatre cinquièmes du territoire national, ayant mis en échec, par sa résilience, les plans des agresseurs.

Pour ceux-ci, la Syrie de 2018, après tant de batailles et tant d’essais non transformés, constitue une réalité impensable et intolérable. Il faut donc la faire disparaître de la carte, ne serait-ce qu’en l’ignorant. Il convient pour cela de délégitimer l’Etat, présenté systématiquement comme un « régime », ses institutions, sa constitution, son gouvernement, diaboliser son Président, ignorer les volontés de son peuple, les succès de son armée en les attribuant à ses alliés, voire à ses ennemis.

Il faut dénier au Président et à son entourage tout pouvoir, tout rôle à venir, tout droit de véto, et faire en sorte qu’il ne puisse y avoir de solution politique « syrienne » issue d’un dialogue national, sous l’égide de ses alliés et de ses amis. Il faut au contraire que son sort soit décidé par ses ennemis, par la « communauté internationale » aux aguets, par trois Etats représentant 470 millions de personnes soit 6 à 7% de l’humanité, lesquels pestent de ne plus pouvoir imposer leur loi au Conseil de Sécurité

Décidément, le monde est tombé sur la tête puisqu’il n’y a plus de légalité internationale, plus de respect du droit onusien, censé être la bible des diplomates. Les faux gendarmes du monde qui en sont les fauteurs de désordre, les cambrioleurs qui crient au vol, les violeurs de la légalité qui crient au viol, les agresseurs qui s’indignent des agressions de l’armée syrienne, les pratiquants d’ingérences illégales qui s’indignent de l’intervention légale des alliés et partenaires de l’Etat, tout ce beau monde s’agite et manœuvre au grand jour.

Exit les comparses et les forces écran, voilà que les commanditaires et les parrains véritables ont jeté le masque et s’emploient à réaliser ouvertement ce qu’ils ont échoué à faire par procuration durant sept ans. Israël au Sud, l’Amérique et ses affidés européens au nord–est en appui des forces kurdes portées aux nues, la Turquie au nord-ouest contre les projets des Kurdes et tous contre Bachar al-Assad. Le prétexte de la lutte contre Da’esh et le terrorisme apparaît maintenant pour ce qu’il était, une fumisterie que défendent les ennemis de la Syrie légale et à laquelle ne croient plus que les imbéciles.

Jean-Yves Le Drian exige (sic) « le retrait de tous ceux qui n’ont rien à faire en Syrie ». Il ose. Devinez qui sont pour lui ceux qui n’ont rien à faire en Syrie ? Oui, vous avez gagné : l’Iran, le nouveau diable à la mode, le Hezbollah terreur d’Israël, la Russie, les forces « chiites  » d’Irak.

Vous savez donc quels sont les pays qui ont à y faire : les trois obsédés du bombardement humanitaire, ceux qui possèdent des armes de destruction massive, violent systématiquement le droit international, soutiennent le terrorisme quand ils ne l’ont pas créé, ceux qui souhaitent piller tranquillement les ressources pétrolières et gazières de la Syrie et de la région : en d’autres mots, l’Amérique et ses fidèles. Pour faire bon poids bonne mesure, ajoutons Israël, ami des « révolutions arabes » qui détruisent les Etats du même nom, la Saoudie, grande démocratie devant l’éternel et spécialiste en constitutions, en droits de l’homme et de la femme, et en tolérance religieuse, la Turquie membre éminent de l’OTAN, ennemie des turcs des montagnes, mais amie des séparatistes kurdes de Syrie ou d’Irak et soutien des djihadistes, le Qatar à condition qu’il continue à acheter tout et n’importe quoi dans notre pays en difficulté.

Pour le reste, la Syrie a tenu bon pendant de longues années, son armée est capable de soutenir les assauts d’Israël et d’abattre les avions qui l’attaquent. Elle est solidement ancrée dans un axe de la résistance résolu et bien coordonné, soutenue par des alliés fiables, à commencer par la Russie. La Syrie n’est pas un figurant, elle est au centre d’une guerre globale. Combien d’Etats auraient résisté comme elle l’a fait ?

Messieurs les « amis de la Syrie  », ennemis de son « régime » et de son Président, vous avez maintenu la fiction d’un soulèvement populaire contre un « tyran massacreur ». En quoi cela vous regarde-t-il ? Vous avez d’ailleurs tout faux et le savez bien puisqu’en réalité le pays qui vous obsède est avant tout victime d’une guerre d’agression qui met en danger son existence.

L’Etat syrien a sûrement le droit de piloter les négociations qui décideront de son avenir et de récuser toute ingérence des agresseurs. Il a le droit de refuser vos ingérences, vos plans de partition et vos projets tordus. Les guerres de Syrie sont depuis belle lurette les composantes d’une guerre universelle en passe de devenir « mondiale ». Si cette agression regarde la « communauté internationale », c’est selon les critères du droit international, codifiés par la Charte des Nations-Unies, qu’elle doit être considérée… Là, on comprendra très bien que cette approche, la seule envisageable, vous pose un léger problème. Ce problème n’est pas celui du pays agressé. Il est celui de l’agresseur que vous êtes et qui traite la Syrie comme un « pays ouvert  » à toutes les aventures et à toutes les entreprises hostiles.

Messieurs les agresseurs, n’oubliez jamais que votre présence en Syrie est illégitime et illégale, y compris s’agissant de vos barbouzes, de vos conseillers spéciaux ou de vos forces-au-sol. Et s’il y a une présence légitime par excellence, ce n’est pas la vôtre, c’est celle de l’Etat syrien, celle des alliés et partenaires du gouvernement de Bachar al-Assad, dont vous exigiez le départ. S’il y a un retrait qu’impose le respect du droit international, c’est celui des pays qui n’ont rien à faire en Syrie, vos pays.

Michel Raimbaud
Ancien ambassadeur
Professeur et conférencier

Source : IVERIS, Michel Rimbaud, 19-02-2018


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • doctorix doctorix 22 février 15:44

    J’aurais aimé écrire cet article, mais je suis très fier que ce soit le centième que je publie : on ne peut être plus lucide dans l’analyse de cet ambassadeur, ni l’exprimer avec plus de clarté et de conviction.

    Il résume tout ce que j’écris depuis sept ans, et me donne raison d’avoir cru que nous pouvions changer les choses. Car le rôle des media alternatifs dans le renversement des opinions publiques est loin d’être négligeable.
    Malheur à celui qui s’est tu parce qu’il croyait parler dans le désert. Balzac.

    • samy Levrai samy Levrai 22 février 16:22

      @doctorix

      Merci, excellent.


    • Jacques_M 22 février 16:58

      @doctorix
      Merci de nous avoir trouvé cette perle : tout est dit !

      Cet ancien ambassadeur a bien du courage.


    • Dom66 Dom66 22 février 18:57

      @doctorix

      Merci « bis » pour le partage et surtout de l’avoir posté sur AV. je me permets de rajouter ce lien


      https://fr.sputniknews.com/international/201802211035237894-ghouta-medias-occidentaux/


    • doctorix doctorix 22 février 19:20

      @Dom66
      Très bon lien aussi. Nous assistons à un Alep bis, qui se traduira par une victoire des forces gouvernementales de la même manière, et aux même cris d’orfraie de notre presse aux ordres, qui n’a rien compris la première fois, et ne craint toujours pas le ridicule.

      Je recommande le dernier paragraphe de votre lien, qui a trait à la manipulation médiatique orchestrée par les USA :
      Ici, un extrait explicite d’un cable diplomatique US :
      "La deuxième perspective consiste à « maintenir la pression sur la Russie, même si celle-ci ne parvient pas à convaincre Moscou de lâcher le régime comme nous l’espérions ». Sur ce plan, « nous devons continuer – ce que nous faisons déjà – à dénoncer l’horrible situation humanitaire ainsi que la complicité russe dans la campagne de bombardements de cibles civiles ».

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 20:49

      @doctorix
      Ce matin, j’ai écouté France Inter... Ils pleurent abondamment sur la fin de leurs mercenaires, snif, snif ! Quelle grooosse malheur, la Syrie, c’est plié, tant de milliards dépensés pour rien, snif, snif ! C’est un nouveau Vietnam... , quel désastre !
      Enfin, ça, c’est ma traduction perso de leurs cacas nerveux...


      Eux, ils parlent de « régime », « des (gentils) rebelles qu’on assassine », de « désastre humanitaire », toussa, toussa..., avec des trémolos dans la voix...

      Désastre militaire pour les agresseurs de la Syrie, sûrement, mais ça, ils ne le disent pas.... Quand il s’agissait de la libération de Mossoul, où les terroristes prenaient pareillement en otage les civils, (autour de 11 000 morts), ils pavoisaient : « Mossoul libéré du joug des terroristes !! » ...

      Photos de la Syrie avant « sa démocratisation » par le camp du Bien !

    • doctorix doctorix 22 février 21:04

      @Fifi Brind_acier
      Quand on les voit pleurer ainsi, on comprend qu’en fait, c’est Radio-Tel-Aviv mâtiné de Radio Washington, en grand deuil de leurs illusions qui s’envolent.

      Ca ne fait rien, Guetta pérore, pérore encore, pérore toujours : les deux pieds dans la merde, il chante encore.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 22:13

      @doctorix
      Je ne sais pas qui dirige l’orchestre, en tous cas, c’est vachement bien coordonné !! Agence AFP : « La tragédie de la Ghouta ! » Tous les médias recopient la pensée unique de l’ AFP, pas le temps d’aller voir sur place, évidemment, pour vérifier ... 


      Romandie.com : « Les bombes du régime syrien tuent 400 civils en 4 jours dans un fief rebelle » ; En clair, les terroristes passent à travers les bombes, seuls des civils non terroristes sont tués...

      On y apprend quand même que la Russie est opposée à un cessez le feu humanitaire.... C’est Macron qui va être déçu, le pauvre !

      On a des infos différentes sur les sites russes :
      Sur le site Sputnik : « Ce que les médias mainstream ne vous diront pas sur la Ghouta »

      Sur le site Pars Today, rien sur la Syrie.
      Mais on y apprend qu’Israël est terrifié par le missiles iraniens...
      Vrai ou faux, je n’en sais rien...

      Sur Russia Today, un article de Sergeï Lavrov sur la Syrie.
      "Sergueï Lavrov a rappelé que le centre russe pour la réconciliation en Syrie avait proposé à ces combattants islamistes un accord leur permettant d’évacuer la Ghouta mais que ceux-ci avaient décliné l’offre. « Le Front al-Nosra et ceux qui interagissent avec [...] continue de bombarder [les zones urbaines] depuis ses positions », a-t-il souligné, déplorant que ces groupes armés utilisent la population civile de la Ghouta comme « bouclier humain ».

    • doctorix doctorix 22 février 23:13

      @Fifi Brind_acier
      C’est sur que les missiles iraniens longue portée, ça fout plus la trouille que les pétards palestiniens.

      Israël va devoir apprendre à la jouer modeste.
      Quand à l’ONU et son mois de cessez-le-feu quand la victoire syrienne est imminente, on peut difficilement se moquer davantage du monde.

    • sirocco sirocco 23 février 00:04

      @doctorix

      "Quand à l’ONU et son mois de cessez-le-feu quand la victoire syrienne est imminente, on peut difficilement se moquer davantage du monde."

       
      Oui, l’ONU tente la même manoeuvre qu’à la bataille d’Alep. Poutine, bon prince, avait alors accepté d’observer un cessez-le-feu qui (c’était le but) avait permis aux djihadistes de se regrouper et de se réapprovisionner en armes et en munitions (fournies par les USA, transitant par la Turquie).
      Cette fois, Poutine a décidé de ne pas se faire avoir à nouveau.


    • Croa Croa 23 février 12:10

      À doctorix,
      Quand le propagandiste Guetta l’ouvre sur France Inter, c’est le bon moment pour voir le journal de LeMédia de la veille (En direct ça ne fonctionne pas chez moi.)
      *
      En ce qui concerne ce sujet, LeMédia n’a pas tout comprit loin de là ! Mais au moins font-ils l’effort minimal de ne pas tout reprendre de la propagande issue des milieux autorisés. L’intérêt surtout c’est qu’il parle d’autres choses.


    • files_walQer files_walQer 25 février 14:17

      @doctorix

      Radio Paris ment,
      Radio Paris ment,
      Radio Paris c’est l’sionistan


    • leypanou 22 février 15:59

      Le prétexte de la lutte contre Da’esh et le terrorisme apparaît maintenant pour ce qu’il était, une fumisterie que défendent les ennemis de la Syrie légale et à laquelle ne croient plus que les imbéciles : surtout que quand l’Arabie Saoudite impose un blocus contre le Qatar pour soutien au terrorisme, ceux qui prétendent lutter contre le terrorisme regardent tous ailleurs.

      Et le plus cocasse c’est que l’Arabie Saoudite, ainsi que la Turquie -mais aussi le Qatar-, sont membres des Amis de la Syrie, pour une transition démocratique en Syrie. Autant demander à Al Capone des leçons d’honnêteté !

      Cela fait des mois et des mois que le Yémen est sous blocus, avec crise humanitaire ; c’est à peine si on en parle. Et là, avec ce qui se passe au Ghouta Oriental, c’est comme si la terre s’est arrêtée de tourner !!!

      Quelle crédibilité !
      PS merci à Mr l’ambassadeur ainsi qu’à doctorix de nous l’avoir fait connaître.


      • doctorix doctorix 22 février 20:49

        @leypanou
        Oups...

        Il se pourrait bien que, malgré l’article original, ce soit plutôt Raimbaud au lieu de Rimbaud.
        Ce Michel Raimbaud qui collait déjà une bonne fessée à Fabius en 2016 :
        « 
        « Le départ d’un ministre aussi étranger aux Affaires étrangères, qui ne se réveillait qu’au nom de Bachar al-Assad, ne fera guère pleurer que lui-même et ses complices », écrit cet éminent diplomate élevé dans la haute tradition gaulliste. »
        Ouaip, vraiment, ce Raimbaud est un mec bien.

      • Esprit Critique 22 février 16:45

        Cette guerre a été inventée pour les intérêts du Qatar, de l’Arabie Saoudite, des compagnies gazières etc ...

        Accessoirement elle permet a Erdogan de Génocider des Kurdes.

        C’est drôle L’AFP et les merdias sont muets ! ? 


        • doctorix doctorix 22 février 18:09

          @Esprit Critique
          Nous attendons toujours la condamnation de la Turquie par l’ONU pour son intrusion armée sur le sol d’un état indépendant. 

          C’est vrai qu’alors il faudrait aussi condamner les USA : et ce serait comme un chien qui mord son maître.
          On pourrait aussi trouver logique qu’Erdogan soit convoqué devant le TPI, tout comme Hollande, Netanyahou, Fabius, Le Drian, et quelques autres qui participent à divers titres à un crime contre l’humanité.


        • Odin Odin 22 février 19:54

          @Esprit Critique

          « Cette guerre a été inventée pour les intérêts du Qatar, de l’Arabie Saoudite, des compagnies gazières etc ... »

          Je pense que vous faites erreur, ces deux pays ne sont que des serviteurs pour un plan sioniste des plus diabolique.

          http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/11/13/eretz-israel-le-funeste-plan-oded-yinon/


        • doctorix doctorix 22 février 20:57

          @Odin

          "Selon le père fondateur du sionisme Théodore Herzl, « le territoire de l’État Juif s’étend du bassin du Nil à l’Euphrate. » 
          Selon le Rabbin Fischmann, « La Terre Promise s’étend du Fleuve du Nil jusqu’à l’Euphrate, elle comprend des parties de la Syrie et du Liban. »
          Le plan semble avoir pris un coup dans l’aile.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 08:26

          @doctorix
          « L’État profond américain - la finance, le pétrole et la guerre perpétuelle » Peter Dale Scott.

          L’état profond qui gouverne les USA, dépasse de loin les simples intérêts d’Israël... Ce sont des millions de gens qui vivent de la guerre, non seulement le Pentagone, mais aussi la CIA, la NSA et autres officines privées, militaires, du renseignement, de la com’, et de la surveillance de la planète.....

          Genre Rand Corporation et la SAIC..., des machins utilisés aussi par l’UE pour faire de la com’ et manipuler les gens.


          Mais aussi les compagnies pétrolières, Wall Street, les industries militaires... ça en fait du monde qui serait au chômage sans les guerres... !! Avec 102 millions de sans emploi aux USA, où trouveraient-ils du boulot ?? C’est la fuite en avant.

        • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 10:28

          Cette guerre a été inventée pour les intérêts du Qatar, de l’Arabie Saoudite, des compagnies gazières etc ...Accessoirement elle permet a Erdogan de Génocider des Kurdes.

          =====================================

          @Esprit Critique
          Quand on choisit un tel pseudonyme, il me semble qu’il conviendrait de s’employer à le mériter un peu, et s’interdire d’écrire n’importe quoi.
          Je reconnais cependant que, dans la perspective conspirationniste qui prévaut sur cette page et qui n’est pas du tout la mienne, tout est dans tout, et réciproquement.


        • Odin Odin 23 février 12:23

          @doctorix

          « Le plan semble avoir pris un coup dans l’aile. »

          Oui, vous avez raison pour l’instant présent.

          Ne pas oublier que ce plan date de près de 40 ans.

          En regardant cette région sous l’angle géopolitique, on ne peut analyser la situation sur le court terme mais sur le long terme.

          Par exemple :

          Le Liban est devenu ingouvernable suite à la longue guerre civile de 1975 à 1990 alors qu’après la création d’Israël, il était présenté pendant les années 1950 à 1970 comme la Suisse du Moyen-Orient.

          L’Iraq, qu’est-il devenu depuis l’invasion de la coalition menée par les Etats-Unis en 2003…

          L’Egypte, totalement instable, se retrouve à sa frontière ouest avec un pays pulvérisé où sont expédiés des coupeurs de têtes survivants.

          La Syrie est économiquement morte pour encore de longues années suite à la destruction de ses infrastructures.

          Le plan sioniste Yinon pour reconfigurer l’environnement géopolitique d’Israël afin d’assurer sa supériorité dans la région à travers la balkanisation des états arabes voisins en étant plus petits et plus faibles est malheureusement toujours d’actualité et un conflit avec l’Iran ne pourrait que pérenniser ce plan machiavélique. 


        • wawa wawa 23 février 14:28

          @Christian Labrune
          .
          évidement les occidentaux font une gueere à la syrie uniquement pour apporter le liberté et la démocratie à un peuple qui n’aspire à 99% qu’ à cela, seulement ce daible de bachar arrive a tenir le pays avec les100personnes qui le soutiennent encore enfermé dans un bunker et àvec l’aide de quelques militaire russe de ce diable de poutine qui empèche les occidentaux de venir apporter la paix et la démocratie en syrie,
          .
           d’aileurs les allaouite, les chretiens et les kurdes et une bonne parties des sunnite sont tellement lassé de l’oppression de la dynaste Bachar qu’il ne souhaitent qu’une chose, l’instauration de la sharia et l’eradication de toutes manifestation culturelle s’ecartant d’un poil de bite du Coran
          .
          Les miliatires occidentaux prétendant lutter contre l’EI en m^me temps mais n’arrive pas a voir des colonne de plusieurs kiloetre de pickup toyota ou de camion citernes tandis que les russes y arrivent très bien et arrive a faire en 6 mois se que la coalition n’est pas parvenuue a faire en 2 ans.
          .
          Y a des fois ou on veut bien ne pas être complotiste, mais faudrait nous aider un peu.


        • Diogène Diogène 22 février 17:10

          Merci pour cet article édifiant.

          Les médias qui servent d’autres récits ne sont pas aveugles. Ils sont utilisés et rémunérés pour fabriquer de la propagande ou tout simplement de mauvaise foi par ressentiment et haine.

          • Diogène Diogène 22 février 17:58

            @Diogène

            Cet article mérite bien la « tête de gondole », non ?

          • Jacques_M 22 février 18:04

            @Diogène
            Ce serait en effet tout à fait normal !


          • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 10:32

            @Diogène
            Il y aurait donc un double fond au tonneau de Diogène, et il cacherait une petite réserve de conspirationnisme ? J’en serais probablement surpris si la lecture d’AgoraVox ne m’avait préparé à ne devoir plus jamais m’étonner de rien.


          • eddofr eddofr 22 février 17:25

            J’aime pas Bachar Al-Assad ... Mais on s’en fout, je ne suis pas Syrien, et aux dernière nouvelles, c’est encore aux Syriens de choisir le gouvernement Syrien ...


            J’ai de la sympathie pour le peuple Kurde ... mais ce sont surtout les turcs qui les bombardent en ce moment, les kurdes ... Enfin, il me semble.

            Si la propagande anti-Bachar est du même tonneau que la propagande anti-Maduro, c’est peut-être un grand démocrate ignoré e Bachar, avec sa tête de méchant de série B ...

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 21:24

              @eddofr
              Il y a plusieurs populations kurdes, en Irak, en Syrie, en Turquie et en Iran.
              Et plusieurs Partis politiques, dont certains sont pro Assad, d’autres anti- Assad, mais pas toujours... La Turquie veut se débarrasser du PKK. Ils changent d’alliance, pour suivre, ce n’est pas simple...
              Les Kurdes en 2016.


              En 2017 : BHL, Fourest, Valls, Hidalgo et Kouchner soutiennent l’indépendance des Kurdes d’Irak
              •  
              Le Kurdistan irakien, est riche en pétrole... , mais c’est sûrement un hasard.

              « 18 février 2018, Assad dit oui aux Kurdes. »
              " Les sources syriennes ont fait part de l’accord intervenu entre Damas et les Unités de protection du peuple (YPG) pour l’entrée des forces populaires syriennes dans la ville d’Afrin pour soutenir les Kurdes dans la guerre avec l’armée turque.

              Les forces kurdes affilées aux YPG et le gouvernement syrien se sont récemment mis d’accord sur l’intervention des forces de mobilisation populaires dans la guerre d’Afrin. L’accord s’est réalisé après d’âpres négociations sous les auspices de la Russie. Conformément à cet accord, les forces volontaires syriennes entrent à Afrin dans les prochaines heures pour y rejoindre les forces kurdes."

              Vous suivez ? Vous avez de la chance...


            • doctorix doctorix 22 février 22:57

              @Fifi Brind_acier
              Je dirais que ça sent la réconciliation.

              Les kurdes ont compris que la Turquie ne les laisserait pas acquérir un territoire indépendant.
              Ils ont du comprendre que sans l’aide de l’armée de Damas, ils ne pourraient pas résister aux turcs, et vivraient dans un harcèlement permanent.
              La seule solution semble être une alliance et une réconciliation, d’ailleurs proposée par Damas à de nombreuses reprises, avec amnistie à la clé.
              Si tout se passe bien il ne devrait pas y avoir de balkanisation de la Syrie.
              Ce qui va rendre les USA verts de rage : moi, je trouve que cette couleur leur va bien.
              En dehors de quelques coups de pied rageurs et imprévisibles de l’Oncle Sam mortifié, la paix ne devrait pas tarder.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 23:05

              @doctorix
              C’est possible, car avant, les YPG étaient pro israéliens et pro américains... !

              On a dû leur faire des promesses mirifiques de Kurdistan indépendant, et c’était fake news et pipotron !


            • doctorix doctorix 23 février 09:11

              @Fifi Brind_acier
              Reste à savoir maintenant ce que vont devenir les 14 bases américaines installées illégalement en Syrie : 12 au Nord et 2 au Sud.

              A mon avis, on n’est pas près de les voir déguerpir : c’est comme les morpions : quand c’est là, ça s’accroche.

            • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 09:33

              En dehors de quelques coups de pied rageurs et imprévisibles de l’Oncle Sam mortifié, la paix ne devrait pas tarder.
              ======================================
              @doctorix

              C’est le tango des bouchers de la Villette
              C’est le tango des tueurs des abattoirs
              Venez cueillir la fraise et l’amourette
              Et boire du sang avant qu’il soit tout noir

              Faut qu’ ça saigne
              Faut qu’ les gens ayent à bouffer


              Faut qu’ les gros puissent se goinfrer
              Faut qu’ les petits puissent engraisser
              Faut qu’ ça saigne
              Faut qu’ les mandataires aux Halles
              Puissent s’en fourer plein la dalle
              Du filet à huit cent balles
              Faut qu’ ça saigne
              Faut qu’ les peaux se fassent tanner
              Faut qu’ les pieds se fassent paner
              Que les têtes aillent mariner
              Faut qu’ ça saigne
              Faut avaler d’ la barbaque
              Pour êt’e bien gras quand on claque

              Et nourrir des vers comaques
              Faut qu’ ça saigne
              Bien fort

              C’est le tango des joyeux militaires
              Des gais vainqueurs de partout et d’ailleurs
              C’est le tango des fameux va-t-en guerre
              C’est le tango de tous les fossoyeurs

              Faut qu’ ça saigne
              Appuie sur la baïonnette
              Faut qu’ ça rentre ou bien qu’ ça pète
              Sinon t’auras une grosse tête
              Faut qu’ ça saigne
              Démolis en quelques-uns
              Tant pis si c’est des cousins
              Fais-leur sortir le raisin
              Faut qu’ ça saigne
              Si c’est pas toi qui les crèves
              Les copains prendront la r’lève
              Et tu joueras la Vie brève
              Faut qu’ ça saigne
              Demain ça sera ton tour
              Demain ça sera ton jour
              Pus d’ bonhomme et pus d’amour
              Tiens ! Voilà du boudin ! Voilà du boudin !
              Voilà du boudin !

              Boris Vian


            • JP94 22 février 17:40

              Bien sûr c’est la voix de la raison.

              On peut aussi citer Macron : « l’antisionisme est la nouvelle forme de l’antisémitisme »contresens historique puisque l’Allemagne du Reich, pas plus que les auteurs de pogroms, ne combattaient le sionisme .. mais voilà un indice pour notre politique étrangère qui doit donc s’aligner sur le sionisme ...et cela se répercute en Syrie.puisque combattre Bachar el Assad en le rabaissant au rang de criminel à éliminer ( et en y mettant plus de moyens que contre Daesh), ce serait donc lutter contre l’antisémitisme pendant qu’on y est !

              • doctorix doctorix 22 février 17:58

                @JP94
                macron cherche à nous enfumer : l’antisionisme est une opposition à la politique expansionniste et d’appartheid d’Israël, et on le trouve aussi très répandu parmi les juifs, et même parmi les juifs israéliens.

                Donc macron nous apprend qu’il y a des juifs et des israéliens antisémites.
                C’est pas fort, ça ? Ce petit président n’a pas fini de nous surprendre.

              • Odin Odin 22 février 20:04

                @JP94

                On peut aussi citer Macron : (après Valls) « l’antisionisme est la nouvelle forme de l’antisémitisme »

                Ne pas oublier qu’un de ses mentors ce nomme Attali.


              • François Vesin François Vesin 22 février 23:23

                @doctorix
                «  Donc macron nous apprend qu’il y a des juifs et des israéliens antisémites. »


                Macron en vieux rothschildien à très bien compris la manœuvre :

                d’une judéophobie infâme (qui traversera toute la moitié du 20è siècle
                et qui mènera à la Shoah), on a opéré un glissement tactique vers le terme d’antisémitisme qui a inventé un caractère racial (combien 
                de juifs sont-ils sémites ?) et géographique (combien de juifs sont-ils 
                natifs de Palestine ?) pour mieux faire le lit du sionisme avec la 
                bénédiction des sectes évangéliques étasuniennes qui trouvaient 
                enfin des gardiens « fréquentables » aux lieux saints du jugement dernier.

                Le sionisme comme principe constitutif d’une nation pour les juifs
                ne souffre aucun débat. Le sionisme comme la négation d’autrui
                « au nom d’un peuple élu » est un totalitarisme mortifère. 

                Nous arrivons au terme de la mystification qui permet sans vergogne
                à des Labrune et autres Massada (pour ne citer que les plus pervers)
                de surfer sur les victimes pour légitimer les bourreaux (USA / OTAN /
                EU / Israël / Arabie Saoudite / etc...). Leurs passions tristes sont
                criminelles qui nient le « genre humain »...ce que Camus résumait par :

                « La logique des passions renverse l’ordre traditionnel du raisonnement
                et place la conclusion avant les prémisses » .


              • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 10:41

                Nous arrivons au terme de la mystification qui permet sans vergogne à des Labrune et autres Massada (pour ne citer que les plus pervers) de surfer sur les victimes pour légitimer les bourreaux (USA / OTAN /EU / Israël / Arabie Saoudite / etc...). Leurs passions tristes sont
                criminelles qui nient le « genre humain »...
                ======================================
                @François Vesin

                Sur des sites comme eBay, on trouve d’occasion, à des prix souvent intéressants, de vieux objets qui peuvent encore servir. Peut-être pourriez-vous y trouver un vieux cerveau encore en état de rendre quelques services. Celui que vous utilisez (à moins que ce que vous avez écrit là sorte directement d’une poubelle !) paraît pour le moins hors d’usage.


              • François Vesin François Vesin 24 février 12:46

                @doctorix
                Petit complément au sujet de l’antisionisme dont

                Macron a dit qu’il était un antisémitisme...

              • OMAR 22 février 19:12

                Omar9

                @doctorix ; « Michel Rimbaud, ancien ambassadeur de France... ».
                .
                Je comprends maintenant pourquoi des personnes aussi représentatives de la classe politique et diplomatique française tel que Mr. M. Rimbaud, soient frappées d’ostracisme et interdites d’être présentes sur les plateaux des médias lourds.
                .
                Il ne faut pas que la Vérité, celle vécue, entendue et vue, arrive au peuple français, surtout si c’est un ex représentant de l’état qui la présente....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès