• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Syrie : le massacre multi-joueurs...

Syrie : le massacre multi-joueurs...

Au bal des hypocrites organisé en Syrie, on se bouscule tellement qu'il convient de refuser du monde ou, au moins, de tenter de savoir à qui on a affaire,

Hypocrisie, le mot qui définit le mieux la position européenne, tant de ses politiciens que de ses médias !.
Tant de la part des européens, même si, comme toujours, ils sont assez inaudibles que, surtout, de la France qui agite La Ghouta (parce qu’il s’agit du « méchant » Assad qui reprend le contrôle de son pays) mais… est aveugle, sourd et muet à Afrin (parce que l’armée du « gentil » Erdogan n’a pas encore terminé son « nettoyage » de kurdes syriens, ceux qui, il y a peu, étaient si héroïques pour vaincre les terroristes de l’EI).
Mais, en fonction des intérêts, les alliances se modifient… et, tant pis, pour ceux dont on s’est servi jusqu’ici….

Qui n’a vu, comme à chaque fois et uniquement lorsqu’il s’agit d’opérations de l’armée syrienne d’Assad, ces photos et vidéos tournées sur le vif ? d’enfants blessés ou tués.
Qui n’a entendu, comme à chaque fois et uniquement lorsqu’il s’agit de l’armée syrienne d’Assad, ces affirmations faisant part d’utilisation d’armes chimiques.
Personne, à l’inverse, ne se pose de questions quant à savoir qui se cache vraiment derrière l’armée de libération syrienne qui, uniquement parce qu’opposée à Assad, devient pour l’Occident ou du moins pour les européens, un exemple d’armée de combattants courageux n’utilisant jamais une population confinée comme bouclier humain, se battant en usant de toutes les lois chevaleresques de la guerre.

Dans cette propagande outrancière occidentalo-européenne qui veut que seules les informations provenant des "amis" de Assad voire de ses alliés russes sont automatiquement perçues comme fausses (Fake News), la guerre des images y ajoute sa partialité en diffusant en boucle ces images de misère et de désolation toujours disponibles lorsqu’elles proviennent de ces régions sous contrôle de milices anti-Assad.
A l’inverse, inutile d’espérer un minimum de réciprocité objective lorsqu’il s’agit de montrer que des victimes, tout aussi civiles, concernant également des enfants et des femmes sont blessés et/ou tués par ces combattants rebelles-terroristes.
Le principe de la guerre « propre » mis au point par l’armée américaine du temps de son invasion en Irak continue de satisfaire certains médias car, que penser de ces photos et vidéos fort peu diffusées, floutées d’aviateur russe abattu et mutilé au sol, de cette combattante kurde syrienne martyrisée, dénudée et tuée par ces « valeureux » opposants au sanguinaire Assad ou, pour finir, de ce manque suspect de reportages, de photos et vidéos concernant la région d’Afrin, à croire que les bombardements turcs, les tirs des milices de l’ASL ne blessent et ne tuent aucun enfant, aucune femme syrienne, kurde !.
Pas vu, pas pris…

Petit rappel factuel :
Après avoir vaillamment combattu les terroristes de l’EI, les kurdes syriens, alors glorifiés par les européens se font, en silence complice total, pourchassés, torturés et tués par, non seulement des militaires turcs mais aussi, ces « gentils » combattants de l’ASL…

Mais, comme toujours, les intérêts plus idéologiques, politiques que géostratégiques conduisent nos (ir)responsables à leur faire prendre des positions peu courageuses face à aux petites histoires qui ne feront pas la grande Histoire.
D’ici là, une génération aura remplacé l’autre et cela permettra de déplorer les choix faits alors, probablement, diront-ils, en toute bonne foi en tenant compte des éléments soi-disant nouveaux portés à leur connaissance, comme ils le furent, entre autres, pour les armes de destruction massive de S. Hussein… !.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • V_Parlier V_Parlier 23 février 11:45

    Tout ceux qui ont fait confiance aux USA se sont toujours faits trahir un jour ou l’autre, une fois devenus inutiles. Quelle que soit la justesse de leur cause. L’UE, quant à elle, cautionne toujours derrière (jusqu’à ce qu’elle y passe aussi le moment venu).


    • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 11:52

      à l’auteur,

      Bachar el-Assad est un grand bonhomme. Comment se fait-il qu’un chef d’état qui aura tant fait pour le développement des libertés démocratiques non seulement dans son pays mais même dans tout le Moyen-Orient, qui aura tant fait pour assurer l’indépendance nationale du peuple Syrien et le prémunir contre les ambitions hégémoniques de ses voisins, n’ait pas encore reçu le prix Nobel de la paix ?

      Nous autres Français, nous sommes à la botte de l’Union européenne, et je vois bien que c’est cela qui induit la mauvaise foi de nos représentants politiques : la Syrie, dans une région où s’entrecroisent les influences de l’Iran, de la Russie, de la Turquie, a su rester libre et indépendante, tout comme le Liban du Maréchal(*) Aoun. Cette leçon d’indépendance, et aussi de démocratie, il faut bien le dire, nous ne pouvons pas la supporter. Dieu sait pourtant que Bachar el-Assad devrait pour nous être un modèle. Il devrait nous rappeler ces grands principes de morale politique hérités de la philosophie des Lumières et que nous avons fini par oublier.

      (*) il n’est pour lors que général, mais l’admiration que m’inspire ce grand chef m’a induit à devancer le cours de l’histoire pour lui accorder cette petite promotion !


      • Julien Esquié Julien Esquié 23 février 12:14

        @Christian Labrune

        Sissi, une des deux ou trois idoles de C. Labrune, n’aura pas attendu son séide. Sitôt propulsé au pouvoir, non par l’opération du Saint-Esprit, mais par celle d’un coup d’état militaire en bonne et due forme, il s’auto-proclamait maréchal. Mais dans son cas, c’est une excellente chose, un mal nécessaire - tout comme la dictature qu’il a imposée au Caire et dans les territoires avoisinants.
        L’admirable prince saoudien (dont on ne parle plus), quant à lui, a des ambitions d’un autre genre.


      • Julien Esquié Julien Esquié 23 février 12:22

        @Christian Labrune

        Présenter B. el Assad comme l’antithèse des Lumières : très bien. Mais, dans le même mouvement, soutenir des dirigeants très-éclairés comme le Maréchal Sissi ou le prince saoudien, c’est dégueulatoire.
        Au fond, c’est la même logique, très personnelle, que celle d’un D. Trump qui, après telle tuerie (on ne sait plus laquelle), démontre, more geometrico, que la solution n’est pas dans une limitation de l’accès aux armes mais qu’il convient, au contraire, d’armer les professeurs.
        C. Labrune et D. Trump ont à peu près le même âge. L’un des deux n’a jamais été qu’un sinistre connard, constructeur d ’hôtel et de casinos à Las Vegas, businessman véreux, jet-setter, expert ès parcours de golf et call-girls de luxe, à-demi analphabète qui plus est. A ce titre, il lui sera beaucoup pardonné. Mais l’autre était tout le contraire : la vieillesse est un naufrage.


      • doctorix doctorix 24 février 10:00

        @Julien Esquié
        Julien, vous vous êtes encore fait avoir.

        Il ne faut surtout pas répondre à ce troll néo-con.
        Vous lui donnez un levier pour poursuivre sa propagande.
        La seule réponse à ce triste individu est le silence méprisant.
        Sinon, vous le verrez reproduire ses obsessions nauséabondes et son humour à deux balles en boucle. Ce sale type est missionné pour la propagande atlantiste et guerrière.
        Donc, silence absolu quand il s’exprime, pas même l’aumône d’une mauvaise note : qu’il ne rencontre ici que le néant, et qu’il retourne à celui d’où il vient.
        Ce que vous avez à dire, très pertinent, doit être exprimé dans un autre paragraphe, mais pas en réponse à ce guignol.

      • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 11:59

        El-Assad, nous voilà ! (air connnu)
        --------------------------------------
        Une flamme sacrée
        Monte du sol syrien
        Et la France enivrée
        Te salue el-Assad !
        Tous tes conspis qui t’aiment
        Et vénèrent tes bombes
        A ton appel suprême

        Ont répondu « Présent »


        • Ben Schott 23 février 12:26

          @Christian Labrune
           

          Tu pédales dans la choucroute, mon pauvre Labrune !
           
          Pétain a collaboré avec le vainqueur (ben oui, après qu’on a signé l’armistice, on arrête de combattre l’ennemi, réfléchis !).
           
          El-Assad, lui, n’a signé aucun armistice et ne collabore pas avec ses ennemis. Tu devrais réfléchir à tout ça calmement, tu sais les gens peuvent devenir méchants à la Libération !
           


        • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 12:39

          @Ben Schott
          @ Esquié

          Pas de réponse pour les négligeables.


        • OMAR 23 février 21:08

          Omar9

          Ci dessus, une réponse classique des lâches, et veules...


        • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 12:27

          Personne, à l’inverse, ne se pose de questions quant à savoir qui se cache vraiment derrière l’armée de libération syrienne
          .............................................................
          à l’auteur,
          Vous nous prenez vraiment pour des imbéciles ! Ceux qui, aujourd’hui, dénoncent les bombardements sur la Ghouta orientale ne se sont jamais fait la moindre illusion sur les factions jihadistes qui s’opposaient à l’armée d’el-Assad.
          Depuis le début dans cette guerre, on est témoin d’une lutte sanglante entre des fanatismes d’origines diverses, mais également meurtriers.
          Justifier bêtement les exactions du régime d’Assad téléguidé par l’Iran et soutenu par les Russes, c’est tomber dans un type de manichéisme qu’il faudrait précisément éviter à tout prix.

          Il se passe actuellement des horreurs dans la Ghouta orientale. Qu’il y en ait eu d’autres dont d’autres factions ont été responsables n’excuse évidemment pas celles-là, et il ne sert à rien de maquiller la réalité comme vous le faites, pour la rendre plus présentable, jusqu’à nier l’utilisation maintes fois avérée des gaz toxiques, laquelle est bien, dans une guerre, le comble de l’horreur et de l’inhumanité.

           Qu’il s’agisse de l’Iran/Syrie ou des jihadistes qui subsistent sur les ruines du Califat, ce qu’on voit dans la région, c’est de multiples avatars du nazisme qui refont surface et qui travaillent à s’entretuer. Impossible de prendre parti pour les uns ou pour les autres, mais il est quand même difficile, même si on ne voit ces gens-là que sur des écrans, de juger tout à fait négligeable le destin des populations civiles qui payent au prix fort, actuellement, les pots cassés.


          • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 13:22

            Qui n’a vu, comme à chaque fois et uniquement lorsqu’il s’agit d’opérations de l’armée syrienne d’Assad, ces photos et vidéos tournées sur le vif ? d’enfants blessés ou tués.
            ......................................................................
            à l’auteur,
            Ca, ce n’est pas nouveau. Du côté de Gaza, c’était même devenu une institution et il a même fallu inventer un terme pour caractériser cette fabrication artificielle de scènes d’horreur : pallywood.

            Mais les images qu’on peut voir actuellement sur diverses chaînes de télévision ont été tournées par des journalistes envoyés sur place, pas par des jihadistes ou leurs complices. Quand on entend tel médecin désorienté au milieu des ruines d’un hôpital récemment bombardé, couvert de vêtements sales, évoquer ce qui vient de se passer, ou quand on voit des gamins blessés qu’on transporte à travers les rues, ou encore des morts alignés, mal ficelés dans des chiffons ensanglantés, je doute qu’il s’agisse d’une simple mise en scène calculée. La Russie elle-même, qui est partie prenante dans l’opération, avait demandé la réunion du Conseil de Sécurité. Difficile, dans ces conditions, de dire : circulez, y’a rien à voir !

            Que vous disiez : « c’est la guerre, on n’y peut rien », passe encore. Mais que vous alliez jusqu’à nier des horreur pour justifier un el-Assad, ça ne passe vraiment pas.


            • Ben Schott 23 février 14:00

              @Christian Labrune


               
              Lève le pied Jeannot, on peut pas suivre !

              Tu en es à ton 17e rabâchage depuis ce matin et il n’est que 14 heures !
               


            • Attila Attila 23 février 15:04

              @Ben Schott
              « Tu en es à ton 17e rabâchage depuis ce matin et il n’est que 14 heures ! »
              On peut lui rendre la monnaie :

              Le cas Labrune ressemble comme deux gouttes d’eau à ces trolls professionnels qui sévissent sur Sputnik ou ailleurs. Même insistance à soutenir la politique colonialiste de l’Occident voyou, même soutient aux démocrates égorgeurs modérés, même déni des faits contradictoires dûment démontrés.
              Même avec une plume agile, ses écrits ne sont qu’un ramassis de saloperies.

              Il vient ici, où la quasi totalité des intervenants et des lecteurs recherchent des points de vue et des informations diversifiées, pour nous assener la parole de ses maîtres médiatiques tel un perroquet.
              Avec la mise en commun des réflexions et des documents que l’on lit ici, inutile de vous dire que la plupart d’entre nous ne se laisse pas rouler dans la farine par le triste sire, il n’y a qu’à voir le contenu des commentaires.

              Sa mission est un flop grotesque, son action est ubuesque, il se discrédite et se ridiculise message après message.
              Sont-ils contents de son travail, ses patrons ?

              .


            • Ben Schott 23 février 15:14

              @Attila
               

              « Sont-ils contents de son travail, ses patrons ? »
               
              Je pense que oui, d’autant qu’il le fait gracieusement ! Motivé par la haine, comme les terroristes islamiques dont les patrons sont les mêmes que les siens !
               

               


            • Garibaldi2 24 février 03:30

              @Christian Labrune

              Il paraît qu’à Gaza, tous les figurants de Paliwood se sont relevés après Plomb durci et Bordure protectrice !!!


            • Durand Durand 23 février 14:15

              @l’auteur


              Ne vous laissez pas impressionner par ceux qui disent :

              « Que vous disiez : « c’est la guerre, on n’y peut rien », passe encore. Mais que vous alliez jusqu’à nier des horreur pour justifier un el-Assad, ça ne passe vraiment pas. »...

              Surtout quand eux-même profitent de ces horreurs pour tenir comme un fait accompli la responsabilité d’Assad dans cette guerre, comme font les Sionistes avec les Palestiniens, les paléo-nazis de Kiev avec la Russie et Washington et sa meute de caniches avec tous ceux qui font obstacle à son hégémonie...

              À l’heure de l’hyper-communication, qui peut encore croire que l’on bouclera dans la paix ce 21ème siècle, en criminalisant les uns pour mieux se déresponsabiliser soi-même ?

               Voila précisément comment, où, par qui et en fonctions de quels intérêts se décident les guerres :





              • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 15:59

                « la plupart d’entre nous ne se laisse pas rouler dans la farine... »
                « Ne vous laissez pas impressionner par ceux qui disent ... »
                ...................................................................... ...................
                Je vois qu’on défend âprement son petit bout de gras conspirationniste, qu’on met en garde ceux qui pourraient être tentés de perdre la foi, mais c’est comme ça dans toutes les sectes lorsqu’elles sont en péril : on se rassure comme on peut.

                On enrage, on vocifère, on trépigne, on devient devient probablement tout rouge (attention, quand même, à l’apoplexie !). Comme on ne peut guère argumenter et aller jusqu’à dire que Bachar el-Assad mériterait le Nobel de la paix - c’est déjà fait -, on insulte, on calomnie autant qu’on le peut : c’est que ces sortes d’imprécations et ces accusations ad hominem sont toujours du plus bel effet dans un débat - aux yeux des imbéciles, certes, mais c’est déjà ca !

                Certains disent qu’el-Assad ferait bombarder la Ghouta orientale et que beaucoup en crèveraient comme des chiens. C’est complètement faux, ou très exagéré. S’il y a un abominable bonhomme quelque part dans le monde, c’est Labrune stipendié par la CIA, le MOSSAD, la DGSE et probablement aussi le SVR. Ah, le salaud ! Si le monde ne tourne pas bien rond, c’est à cause de lui, et de lui seul. El-Assad, simple marionnette des Iraniens et des Russes, Dieu sait qu’il n’y est pour rien, le pauvre.

                Allez, Labrune, encore un cigare ! Il ne t’en restera plus que deux mais le bureau de tabac n’est pas bien loin. Au retour, après une petite promenade, il y aura d’autres messages du même tonneau, et cela te fera bien rire encore. Fais attention quand même de ne pas en avaler un tout allumé : il y a un quart d’heure, cela a bien failli t’arriver !


                • Ben Schott 23 février 16:04

                  @Christian Labrune
                   

                  Je crois que tu souffres de la solitude, Labrune.
                   


                • Julien Esquié Julien Esquié 23 février 16:27

                  @Christian Labrune

                  Prétendre qu’un avènement nouveau des Lumières passerait par le maréchal Sissi et le prince M. ben Salmane, c’est somme toute une tournure d’esprit - surinterprétation, foi en une capacité toute personnelle de déchiffrer le message caché de l’Univers - identique à celle des conspirationnistes.
                  Il va sans dire que, dans tous les cas, le délire se réclame de la raison la plus raisonnable et sait se donner quelque apparence de logique.


                • Durand Durand 23 février 16:39

                  @Ben Schott


                  Il ne donne que deux fois ses sources dans ses 50 derniers commentaires (de pénibles romans pour la plupart d’entre-eux)... Et encore, il s’agit de Wikipedia sur le terrorisme palestinien et Ouest France sur la Ghouta...

                  Il faut se méfier de ceux qui souffrent de solitude, qui ne citent jamais de sources et qui écrivent des pages et des pages ...



                • Attila Attila 23 février 18:22

                  « On enrage, on vocifère, on trépigne, on devient devient probablement tout rouge (attention, quand même, à l’apoplexie !) »
                  Ça c’est du sadisme, il déverse à profusion ses immondices littéraires et jouit de nous voir scandalisés.
                  On a bien affaire à un troll. Rémunéré ou benêt vole, je ne sais pas. Je vais donc reprendre ma route en l’ignorant, comme je le faisait jusqu’à présent. Je voulais en avoir le cœur net.

                  On voit là les limites de la modération faible : sur un site comme Les crises ,il ne tiendrait pas longtemps.

                  .


                • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 19:23

                  Je vais donc reprendre ma route en l’ignorant, comme je le faisait jusqu’à présent.
                  ...................................................................... ...........
                  @Attila

                  Mais faites donc, et calmez-vous un peu : je parlais du danger de l’apoplexie, mais quand on pense être le doux Attila, il faut craindre aussi, et par dessus tout, l’épistaxis ; vous devez bien le savoir.

                  Au reste, je suis un peu fatigué de lire ce que j’ai lu sur la Syrie et qui me donne la nausée. Je vous laisse continuer sans moi au moins jusqu’à dimanche. Il reste que si cela vous faisait tant de mal, ce que je disais, il fallait protester plus tôt. Mais l’ironie n’a rien à voir avec le sadisme. En outre, je gagerais qu’il est quand même infiniment plus pénible de vivre actuellement dans la Ghouta orientale et sous les bombes d’el-Assad que de souffrir mes observations sur un forum, quelque sévères qu’elles puissent paraître.

                  Tiens, voilà un thème bien paradoxal pour la suite d’un débat dont je me retranche : ils ont bien de la chance, les Syriens de la Ghouta, de n’avoir à supporter que des bombes, et de ne pas connaître la cruauté d’une atroce ironie dont on risque, sur AgoraVox, de faire assez souvent les frais.

                  Vous pourrez broder là-dessus en mon absence - Ad libitum !


                • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 19:35

                  Je crois que tu souffres de la solitude, Labrune.
                  ...................................................................... .....
                  @Ben Schott
                  Pourquoi n’allez-vous pas faire un tour à la SPA ? Vous y trouveriez des petits chats, des petits chiens, et cela vous serait une compagnie. Vous n’auriez pas à vous accrocher comme un rasbora et comme vous le faites, à chacune des interventions d’un vieux requin qui ne peut vraiment pas grand chose pour vous.
                  A force de lui tourner autour, le pire risque même un jour de vous arriver ! Vous voilà prévenu.


                • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 22:04

                  ERRATUM
                  « Vous n’auriez pas à vous accrocher comme un rasbora »
                  Comme un REMORA, et non pas comme un rasbora !
                  Le remora ou poisson-pilote s’attache aux requins pour être sûr d’avoir toujours à bouffer.
                  resbora hétéromorpha est un petit poisson dans les aquariums d’eau douce.
                  On voudra bien excuser ce lapsus.


                • phan 23 février 23:01

                  @minus habens

                  Arrêtez de fumer comme un pompier près du Food Truck des Buttes Chaumont !
                  Goûtez au sport, ça rend ferme !

                • pallas 23 février 17:48
                  De Bredevan marc (L’INFOTOX)

                  Bonsoir,

                  En Mésopotamie est née la civilisation, chose normal qu’en ce lieu elle en finisse, un simple retour à la réalité.

                  Le berceau en devient la tombe, sa peut être comparé chose d’ordre religieuse.

                  Parfois le hasard, hein ?

                  J’adore ça smiley.

                  Salut


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 février 21:31

                    Encore un nartic qui dit que l’intervention turque contre les milices kurdes....c’est la faute aux zoccidentaux !

                    Eh oui, c’était le tout d’y penser :

                    la Russie, qui contrôle, de son propre aveu, l’espace aérien syrien, n’a rien à y voir.

                    Et Bachar El Assad n’a pas eu un mot. Il n’en pense rien, il faut croire.

                    Vous êtes tous très drôles

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès