• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tariq Ramadan et « Christelle » : viol ? ou trahison affective (...)

Tariq Ramadan et « Christelle » : viol ? ou trahison affective ?

Tariq Ramadan a longtemps prétendu avoir rencontré la plaignante surnommée « Christelle » le 9 octobre 2009 simplement pour boire un verre un court moment au bar de son hôtel. Christelle affirme qu'ils ont en réalité passé la fin d'après-midi et la nuit ensemble et l'accuse de l'avoir violée au cours de cette rencontre.
 
Fin septembre 2018, la presse annonce que la version de Tariq Ramadan est mise à mal par un rapport d'expertises informatiques authentifiant plus de 400 SMS échangés entre lui et Christelle entre août et décembre 2009 (1). Outre le fait marquant que sado-masochisme et scatologie semblent faire partie des fantasmes sexuels de Tariq Ramadan, les SMS montrent qu'une rencontre intime avec Christelle le 9 octobre 2009 ne fait guère de doute. 
 
La situation se complique donc sérieusement pour le théologien. Mais certains SMS pourraient le disculper.
 
Il est important de savoir que les 255 messages envoyés par Ramadan et retrouvés sur le téléphone portable donné par Christelle aux enquêteurs sont tous datés. Mais, en ce qui concerne les 144 messages de Christelle, les dates n'ont pas été retrouvées. Établir leur chronologie est donc impossible. Pour le moment, les informations données par la presse ne permettent pas de comprendre pourquoi la datation de ces SMS n'a pu être établie.
 
Quoiqu'il en soit, si l'on s'en tient, par exemple, à l'article de la journaliste Bernadette Sauvaget de Libération, où les SMS à décharge pour Ramadan ne sont pas évoqués, le scénario du viol peut paraître très convaincant (2).
 
 
Un viol 
 
Le 10 octobre 2009, lendemain de la nuit entre Ramadan et Christelle, Ramadan lui écrit : « J’ai senti ta gêne… désolé pour ma "violence", j’ai aimé… Tu veux encore. Pas déçue ? ». "Violence" est entre guillemets, mais le mot est lâché. Il est impossible de savoir ce que Christelle a répondu à Ramadan. Quelques heures plus tard, toujours le 10 octobre 2009, Ramadan envoie un autre SMS : « Tu n’as pas aimé… Je suis désolé […]. Désolé ». Ecrit-il ceci parce qu'il n'a pas eu de réponse de Christelle depuis plusieurs heures et qu'il en a déduit qu'elle n'a pas aimé ? Peut-être, mais on peut aussi penser qu'elle lui a répondu, et déjà indiqué qu'effectivement elle n'a pas aimé...
 
En septembre 2009, avant la rencontre, Ramadan envoie des messages où il exprime des fantasmes sado-masos. : « Je veux te baiser et te gifler. Te pisser dessus et te forcer à lécher ». Une semaine avant ce message, soit le 2 septembre 2009, il lui écrivait déjà : « Te gifler, te sodomiser, te frapper les fesses, te peloter, te saisir les cheveux et enfoncer ma queue à t’étouffer ». Europe 1 signale que Ramadan envoie un message à Christelle le 18 septembre 2009 où il lui propose une rencontre : « Bonjour ma belle. Je suis à Lyon le 9 et 10 octobre. Dis moi si on peut se voir », et qu'un autre message précise : « tu devras tout faire… tu es prête ? » (4). Et le jour du rendez-vous, le 9 octobre 2009, Ramadan écrit à Christelle vers 16 heures : « J’étais sous la douche mais attends ma douce chienne » (2).
 
La question de Tariq Ramadan à Christelle « tu devras tout faire… tu es prête ? » interpelle. Comment Christelle a-t-elle répondu à ce message ? A-t-elle posé ses conditions, ses limites, avant de se rendre au rendez-vous ? Il est évident que si le contrat passé entre les deux avant le rendez-vous était une relation de soumission totale incluant des gestes violents - comme les gifles -, il serait alors complexe pour Christelle de prouver le viol. La journaliste Bernadette Sauvaget du journal Libération s'est attelée à cette question (2). Selon elle, fin septembre, il y a beaucoup de tensions entre Christelle et Ramadan : Christelle a découvert un site internet belge où des femmes se plaignent de violences et d'abus sexuels de la part de Tariq Ramadan. Tariq Ramadan rassure alors Christelle, en lui affirmant que ces messages accusatoires sont des faux publiés par ses ennemis, et lui envoie le 30 septembre 2009 le message suivant : « N’aie pas peur, je ne sais pas la violence ». Dans un autre SMS, il l’assure qu’il y « aura de la douceur mais je veux que tu sois chaude, offerte, libre, cochonne ». Ces deux messages pourraient peser très lourds lors du procès, puisqu'après la rencontre avec Christelle, il lui dit : « désolé pour ma "violence" », ce qui pourrait indiquer un décalage entre ce qu'il avait annoncé à Christelle avant la rencontre, et ce qui s'est passé réellement pendant la rencontre, donc peser en faveur d'un viol.
 
D'autres SMS viennent conforter ce scénario, comme celui-ci, envoyé par Christelle et non daté : « ce n'est pas d'avoir des fantasmes et désirs qui sont le problème mais les coups entre autres choses ». Elle ne l'accuse pas textuellement de l'avoir violée, mais, évidemment, dire que les « coups » sont un « problème » pourrait indiquer qu'elle avait, avant la rencontre, posé des limites claires quant aux gestes violents comme les gifles dont parle Ramadan dans un SMS au mois de septembre.
 
Quoiqu'il en soit, la teneur des SMS de Ramadan apporte du crédit à la description du viol présumé faite par Christelle, où elle parle de coups et de scatologie (15).
 
 
Les SMS qui pourraient l'innocenter
 
Christelle a écrit à Ramadan ces deux SMS  : « si je passais un mauvais moment je serais partie » et « ta peau me manque (...) tu m'as manqué dès que j'ai passé la porte » (3). Il est impossible de dater ces deux messages, donc impossible d'exclure qu'ils ont pu être envoyés par Christelle à Ramadan le lendemain de la rencontre. Ces deux messages pourraient donc innocenter Ramadan.
 
Christelle déclare, lors d'une interview en octobre 2018, après publication par la presse de ces deux messages, que ceux-ci ont été écrits avant la rencontre avec Ramadan du 9 octobre 2009. D'après France Inter, Christelle affirme que ces messages ont été écrits sur la messagerie skype, lors d'un échange purement virtuel (6). Il est un peu difficile de croire que Christelle a écrit « ta peau me manque (...) tu m'as manqué dès que j'ai passé la porte » avant d'avoir rencontré physiquement Ramadan. Ou alors, il faut admettre que les deux s'étaient créés une sorte de monde imaginaire, un jeu de rôle complètement virtuel qui consistait à créer des histoires de rencontres fantasmées. Pas impossible, mais il faudrait le vérifier en lisant les 400 messages.
 
 
Relations charnelles « hard » consenties dans le cadre d'un mariage
 
D'après Christelle, Ramadan lui affirme en septembre 2009 qu'il est en instance de divorce avec sa femme. Et il lui fait entrevoir un avenir où elle serait à ses côtés, partageant sa vie à Londres, et s'occupant de ses enfants. Le 6 septembre 2009, Christelle et Ramadan se marient selon la coutume du « zawaj moutaa » (5)(6)(15). Il s'agit d'un mariage temporaire qui n'est pas officiel et peut s'établir sur simple accord oral dans un cadre privé. Ce mariage autorise les relations sexuelles.
 
Toujours selon Christelle, Ramadan et elle devaient se marier devant un imam à la mosquée de Lyon, juste après leur rencontre du 9 octobre 2009, dans la foulée de la conférence que tenait Ramadan à Lyon ce soir là (15). Entrons dans la spéculation pure. Il n'est pas impossible que Christelle ait eu une relation consentie avec Ramadan le 9 octobre 2009. La relation charnelle se déroule peut-être comme un jeu entre « mâle dominant et femme soumise », un peu « hard », mais elle ne proteste pas, se sentant simplement, par moments, « gênée ». Il est aussi possible que Ramadan se soit montré trop vigoureux dans un acte sexuel, qu'il l'ait peut-être un peu bousculée, l'entraînant vers un rapport sado-masochiste, avec éventuellement des propos pornographiques, peut-être des claques sur son postérieur, et que cela a pu atteindre ou dépasser les limites que Christelle pouvait en réalité supporter, mais sans qu'elle ne manifeste une désapprobation audible ou visible. Quoiqu'il en soit, il est absolument certain qu'il s'est passé quelque chose ayant rapport avec une forme de « "violence" » et qui a mis en gêne Christelle, puisque Ramadan lui envoie le 10 octobre 2009, juste après la rencontre ce message : « J’ai senti ta gêne… désolé pour ma "violence", j’ai aimé… Tu veux encore. Pas déçue ? ». Son amant ne semble pas avoir eu l'impression qu'il commettait un viol, mais a bien observé qu'elle était gênée.
 
 
Perte de confiance, sentiment de trahison, puis désir de vengeance
 
Après la rencontre avec Ramadan, il est plausible que Christelle se soit sentie déstabilisée. En effet, il était prévu qu'elle se marie avec Ramadan devant un imam après la conférence qu'il tenait à Lyon le soir du 9 octobre 2009. Elle devait ensuite le rejoindre quelques jours après à Londres, pour y partager sa vie (15). Comme Ramadan lui avait menti sur son statut marital (6), il ne pouvait bien sûr par l'inviter réellement à Londres, puisqu'il y habitait avec sa femme ! Il a donc probablement été obligé de se défausser et invoquer une excuse pour retarder le mariage. Il est fort possible que Christelle ait alors commencé à nourrir quelques doutes.
 
Rappelons aussi que Christelle avait eu des messages de Ramadan avant le 9 octobre 2009 qui la rassurait quant à la façon dont son futur partenaire sexuel se comporterait, puisqu'il y parlait de « douceur ». Malgré d'autres messages plus « hard » avant leur rendez-vous, elle pensait donc peut-être qu'il s'agirait d'une relation de soumission, mais sans aucun ingrédient qui puisse l'importuner. Elle espérait probablement vivre l'amour. Ramadan ne lui écrivait-il pas la veille de leur rencontre : « Il y a de l’amour, du désir, ce que je sais m’attire, mais je sais que ce sera plus encore… demain inch Allah » (3). Peut-être que le décalage entre l'attente de Christelle, les promesses de Ramadan, et la réalité de ce qu'elle a vécu ont entamé sa confiance en lui. Il lui avait écrit des messages affectueux, comme par exemple : « je pense à toi mon coeur » (4). Quel impact a eu sur elle leur relation physique s'il a concrétisé au moins en partie des fantasmes sado-masochistes ? Peut-être a-t-elle éprouvé les premiers doutes sur la sincérité de son affection.
 
Christelle se met en contact le 13 octobre 2009, soit 4 jours après le rendez-vous avec Ramadan, avec une ancienne maîtresse de celui-ci (7). On sait aussi que Christelle a discuté avec plusieurs autres anciennes maîtresses de Ramadan fin 2009 (2). Peut-être apprend-elle alors que Ramadan a toujours prétendu qu'il était en instance de divorce aux femmes qu'il voulait conquérir, mais sans jamais divorcer réellement. Elle en a peut-être déduit que Ramadan est un menteur, un escroc aux sentiments, faisant croire à ses partenaires qu'il éprouve pour elles une affection particulière, mais dont l'objectif réel est un simple assouvissement de ses désirs sexuels.
 
Tout ce qui s'est ensuivi pourrait donc être la vengeance d'une femme qui s'est sentie sentimentalement trahie.
 
Est-ce après la découverte des stratagèmes récurrents de Ramadan qu'elle lui envoie le message suivant ? « Je ne laisserai aucune autre femme se faire déchirer comme tu l’as fait avec moi. Je n’en ai rien à perdre et je sacrifierais ma vie, s’il le faut, tues moi », « ce n'est pas d'avoir des fantasmes et désirs qui sont le problème mais les coups entre autres choses », « Le désir est une chose mais toi tu es reparti indemne mais pas moi. Percutes ! Percutes que tu as un prob » (2). On sait aussi que Christelle a rencontré un magistrat fin 2009, accompagnée par Caroline Fourest (11), la pire ennemie de Tariq Ramadan. Le magistrat lui conseille de porter plainte. Mais Christelle n'aurait pas eu le « courage » de le faire à cette époque (9). Elle ne le fera que 8 ans plus tard, en 2017, après que Henda Ayari, une autre plaignante, ait porté plainte contre Ramadan pour viol.
 
 
Les excuses n'ont pas suffi
 
Dans un autre message, Christelle dit : « J’attends depuis le 9 tes excuses plates et sincères ! Ils ont halluciné à l’hôpital en voyant mon anus déchiré. » (2). Ce message n'a très probablement pas été écrit juste après la rencontre. Sinon, elle n'aurait pas dit qu'elle attendait des excuses « depuis le 9 ». Il a au minimum était écrit deux ou trois jours après. Il est aussi possible qu'il ait été écrit bien plus tard, après qu'elle a contacté les anciennes maîtresses de Ramadan. Dans ce message, elle ne l'accuse pas de l'avoir violée. Elle lui demande des excuses. Peut-être tente-t-elle de le piéger, afin qu'il reconnaisse ses torts et qu'elle puisse s'en servir lors d'un futur procès ? Ou bien peut-être est-elle prête à lui pardonner, sous condition qu'il se repente de l'avoir forcée. Selon la journaliste Bernadette Sauvaget, à un moment donné après la rencontre, Tariq Ramadan dit a Christelle qu'elle ne lui a jamais demandé d'excuses. Et ensuite, plus tard, il lui écrit : « Pour tout, je te demande de m’excuser vraiment » (2). Tout cela est difficile à décoder, étant donné qu'il est impossible de dater les messages de Christelle, et donc de les positionner par rapport à ceux de Ramadan. En tous cas, il semblerait que les excuses présentées par Ramadan n'ont pas suffi à Christelle, car elle ne lui a pas pardonné.
 
 
Des détails intrigants
 
Selon la journaliste Bernadette Sauvaget du journal Libération, Christelle est entré en contact avec d'autres maîtresses de Tariq Ramadan à l'époque du viol présumé, c'est à dire en 2009 (2). D'après RTL, qui a consulté des documents de la défense de Ramadan, Christelle et une ancienne maîtresse de Ramadan ont eu « longue série de conversations sur Skype » entre le 13 et le 20 octobre 2009, donc quelques jours après la rencontre de Christelle avec Ramadan. RTL écrit à ce sujet : « Christelle dénonce la relation sexuelle forcée et violente que lui a imposé Tariq Ramadan, mais elle disserte également sur son "charme" et plaisante : "c’est vrai qu’il est beau gosse sinon on se serait pas fait avoir lol" ». Il est regrettable que RTL n'est pas indiqué les messages exacts de Christelle concernant la « relation sexuelle forcée et violente » que lui aurait imposée Tariq Ramadan, car nous aurions eu alors la version des faits par Christelle seulement quelques jours après la rencontre avec Ramadan. RTL transmet aussi une information très surprenante : Christelle évoque lors de ces conversations des pressions exercées par « les politiques et le président » pour qu’elle porte plainte (7). Comment est-il possible que seulement quelques jours après le rendez-vous avec l'islamologue elle ait été déjà en contact avec des « politiques » et le « président » ? Cette femme est-elle une affabulatrice, une mythomane ? Ou alors le document de la défense de Ramadan analysé par RTL est-il constitué de faux ? Si oui, pourquoi les faussaires auraient-il indiqué que Christelle dénonçait une « relation sexuelle forcée et violente » ? Tout cela est fort mystérieux.
 
La rencontre entre Christelle et Ramadan le 9 octobre 2009 a débuté dans l'après-midi et elle dit avoir été violée avant la conférence que Ramadan a tenu pendant la soirée (8). Christelle serait donc restée dans la chambre pendant plusieurs heures, pendant la conférence de Ramadan, qui serait sorti de la chambre après l'avoir menacée et en emportant ses vêtements : « Sois sage. Je donne des instructions. Si tu fais quoi que ce soit, je serai immédiatement averti et ça se passera mal » lui aurait-il dit. Christelle affirme être restée prostrée dans la chambre (15). Même si Christelle avait un handicap à une jambe comme elle l'affirme, il n'eût pas été compliqué pour elle de tambouriner contre la porte pour se faire délivrer par le personnel de l'hôtel pendant que Ramadan était absent. Elle a donc du prendre les menaces présumées de Ramadan très au sérieux. Elle déclare plus tard : « J'ai eu la peur de ma vie » (16). Elle décrit aussi le viol comme d'une violence inouïe : elle parle de coups au visage, sur le corps, sur le ventre, de sodomie forcée avec un objet, elle décrit ainsi Ramadan : « J’étais glacée d’effroi. Il était droit comme un “i”. Il avait des yeux de fou, la mâchoire serrée qu’il faisait grincer de gauche à droite. Il avait l’air habité comme dans un film d’horreur. Terrifiant, terrifiant, terrifiant. » (15). Elle ajoute : « À un moment, il m'a étranglée, il m'a coupé la respiration. J'étais persuadée qu'il me tuerait ce soir-là » (21). Il semblerait que Christelle a été véritablement massacrée : « J’ai hurlé de douleur en criant stop ! », « Plus je hurlais et plus il tapait » (19). Elle raconte qu'après la rencontre son visage était « tuméfié » (6). Après une telle horreur, elle écrit quelques jours plus tard : « c’est vrai qu’il est beau gosse sinon on se serait pas fait avoir lol » (7). Rappelons que « lol » veut dire en anglais « Laughing out loud », c'est à dire « rire aux éclats ». 
 
Le lendemain de la rencontre, Ramadan lui envoie le fameux SMS : « J’ai senti ta gêne… désolé pour ma "violence", j’ai aimé… Tu veux encore. Pas déçue ? ». Ramadan paraît donc prévenant, il s'enquiert de ce qu'elle a vécu. Christelle aurait aussi reçu un autre SMS après la rencontre, où Ramadan ferait allusion à « une nuit romantique et tendre » (22). Ramadan est-il complètement fou ? Est-il d'un cynisme effroyable ? Essaie-t-il de brouiller les cartes, envoie-t-il des messages trompeurs, prévoyant une possibilité d'un futur procès entre lui et Christelle ? Dans ce cas, s'il est machiavélique, pourquoi avoir exposé par SMS avant la rencontre des fantasmes de sado-masochisme et de scatologie ? Et pourquoi mettre le mot « violence » dans le SMS le lendemain de la rencontre, un mot qui, même entre guillemets, serait une preuve éventuellement à charge contre lui ? Ces points restent à éclaircir.
 
Un certificat médical datant de 2009 a été fourni par Christelle pour prouver l'agression. Selon le Muslim Post, ce certificat ne fait état que d'une suspicion de maladie sexuellement transmissible, et d'une crise d'hémorroïdes : cela contredit les déclarations de Christelle qui accuse Ramadan de lui avoir porté un déluge de coups (20). D'après L'Obs, le certificat comporte tout de même la mention « agression sexuelle », mais cette mention serait simplement conforme à la déclaration faite par Christelle au médecin qui l'a auscultée en 2009 (11).
 
Christelle semble avoir une mémoire défaillante. En 2012, Christelle a rencontré Henda Ayari, une autre plaignante, mais elle a affirmé dans un premier temps qu'elle ne la connaissait pas (12). Dans un témoignage publié dans Marianne en novembre 2017, donc après son dépôt de plainte ainsi que celui d'Henda Ayari contre Ramadan, Christelle ne semble pas connaître Henda Ayari (17). La mémoire de sa rencontre de 2012 avec elle ne lui revient que plus tard.
 
 
L'union fait la force
 
Le Muslim Post publie deux conversations entre Christelle et l'une de ses amies datant du 24 et du 26 octobre 2009, soit une quinzaine de jours après la nuit du viol présumé. Christelle explique d'abord à son amie que Caroline Fourest, qui est l'ennemie jurée de Ramadan, fait « partie de son plan ». Puis, deux jours après, Christelle fait part à son amie qu'elle a contacté Caroline Fourest et que cette dernière « ne veut pas l’attaquer dans ce sens », puis Christelle conclue sa conversation avec son amie en déclarant : « mais nous on va s’occuper aussi de faire tomber sa carrière politique a notre façon lol » (20).
 
Fin octobre, Christelle crée un blog. Ramadan la traite de « menteuse » et la menace d'une action judiciaire : « Ne joue pas aujourd’hui à la victime. [...] J’ai parlé à mon avocat, va de l’avant et tu verras. C’est un choix. J’ajoute rien mais mon avocat t’attaquera sur les dommages et intérêts et il m’a dit [que] pas moins de 300 000 euros seront exigés » (2).
 
Le 16 novembre 2009, Christelle, se rend sur le plateau de Ce Soir ou Jamais, une émission qui propose un débat entre Caroline Fourest et Tariq Ramadan. A la suite de ce débat, le 20 novembre 2009, Tariq Ramadan envoie ce message à Christelle : « Un jour peut-être vous saurez le vrai soutien de Fourest aux sionistes qui tuent les Palestiniens. Ils me haïssent pour cela. Votre égoïsme et votre combat de femmes vexées seront à mettre à l’échelle de cette lutte. […] Si Fourest est votre amie, Dieu sera votre ennemi » (2).
 
Cristelle dit aussi avoir voulu porter plainte contre Ramadan fin 2009, s'être rendue devant la porte d'un commissariat, avoir fait demi-tour sans aller au bout de sa démarche, puis avoir renoncé définitivement à son projet après avoir été menacée par un inconnu sur une terrasse : « Arrête tout ou tu finiras suicidée dans la Seine ». Elle affirme aussi que Ramadan a effectué sur elle une « pression psychologique cruelle, très intense », qui l'a amenée à une tentative de suicide, et elle parle d'un harcèlement psychologique de Ramadan pendant trois ans, de coups de téléphone anonymes, de menaces, de filatures. Marianne écrit dans le titre de son article : « 8 ans de terreur » (18).
 
En 2012, Christelle rencontre Henda Ayari, qui sera la première plaignante en 2017 à accuser Tariq Ramadan de viol (12). En 2017, pendant une période de six mois avant qu'elle dépose plainte, Christelle communique 116 fois sur la ligne téléphonique de Fiammetta Venner, une amie intime de Caroline Fourest. Henda Ayari communique 156 fois sur cette même ligne et sur la même période (10).
 
 
Conclusions 
 
Deux hypothèses au moins sont possibles. L'une est que Christelle et Henda Ayari ont été violées puis ont subi des menaces récurrentes mises en place par Ramadan pour leur ôter l'envie de porter plainte contre lui (13). Cela expliquerait la nécessité pour les victimes de Ramadan de se donner du courage entre elles et auprès d'adversaires de Ramadan. Cela expliquerait aussi les dépôts de plainte tardifs. 
 
L'autre hypothèse est que les deux femmes voulaient se venger de Ramadan, non qu'il les ait violées, mais qu'il les ait trahies en leur promettant une affection qui n'était pas sincère. Dans ce deuxième cas, les relations sexuelles étaient consenties sur le moment. Mais ensuite, les deux femmes ont découvert que Ramadan mentait, notamment sur son statut marital. Elles ont alors décidé que les relations n'étaient, rétrospectivement, pas consenties, puisque l'affection de Ramadan, qui était une condition de ce consentement, était soit feinte, soit inconsistante. Comme le disait Christelle en plaisantant à une ex-maîtresse de Ramadan : elles se sont faites « avoir ». Elles ont donc voulu se venger, et n'ont osé passé à l'acte que lorsque les conditions ont été favorables. L'occasion s'est présentée en 2017 avec #balanceTonPorc, le grand mouvement de libération de la parole sur le harcèlement que certaines femmes subissent. Bien sûr, la trahison affective n'étant pas pénalement condamnable, il a fallu que les plaignantes invoquent un autre motif.
 
Dans ce deuxième cas, comme dans le premier, il est possible que les plaignantes aient été encouragées dans leurs démarches judiciaires par les adversaires de Ramadan. En juin 2013, Henda Ayari écrit à Ramadan : « Nous sommes des êtres humains avec nos failles. J'étais dans une période difficile et instable et des personnes qui te haïssent m'ont monté la tête contre toi en te faisant passer pour un monstre pervers et sans cœur » (14)
 
Quoiqu'il en soit, dans cette affaire, en s'appuyant uniquement sur des sources de presse, il me paraît impossible de déclarer Tariq Ramadan innocent ou coupable de viol. Il serait hasardeux de se prononcer sans avoir lu la totalité des pièces du dossier.
 
Claude Gracée
 
 
 
(1) https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/26/2876437-contredit-sms-tariq-ramadan-accuse-viols-voit-eloigner-sortie-prison.html
(2) https://www.liberation.fr/france/2018/09/26/affaire-ramadan-le-theologien-contredit-par-ses-sms_1681380
(3) http://www.leparisien.fr/faits-divers/france-rejet-de-la-nouvelle-demande-de-mise-en-liberte-de-tariq-ramadan-26-09-2018-7903206.php
(4) http://www.europe1.fr/societe/affaire-ramadan-trois-elements-du-rapport-dexpertise-qui-fragilisent-sa-version-des-faits-3764864
(5) http://www.europe1.fr/societe/tariq-ramadan-le-rapport-dexpertise-est-un-tournant-majeur-estime-me-eric-morin-3765035
(6) https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-09-octobre-2018
(7) https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tariq-ramadan-les-arguments-de-ses-avocats-pour-demander-sa-remise-en-liberte-7793166919
(8) http://www.leparisien.fr/faits-divers/pourquoi-tariq-ramadan-conteste-son-placement-en-detention-12-02-2018-7555755.php
(9) https://www.lejdd.fr/societe/affaire-ramadan-le-jdd-a-retrouve-le-magistrat-qui-avait-rencontre-christelle-en-2009-3567101
(10) https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/-Il-m-a-etranglee-tres-fort-et-giflee-violemment—28064275
(11) https://www.nouvelobs.com/societe/20180917.OBS2471/tariq-ramadan-confronte-a-la-deuxieme-femme-qui-l-accuse-de-viol.html
(12) http://www.leparisien.fr/faits-divers/pourquoi-tariq-ramadan-conteste-son-placement-en-detention-12-02-2018-7555755.php
(13) https://www.lepoint.fr/societe/comment-tariq-ramadan-faisait-taire-ses-victimes-et-les-musulmans-moderes-05-02-2018-2192195_23.php
(14) http://www.leparisien.fr/faits-divers/accusation-de-viol-la-defense-de-tariq-ramadan-exhume-de-troublants-ecrits-16-11-2017-7395327.php
(15) https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/story/-il-avait-lair-habite-jetais-glacee-deffroi-temoignages-glacants-sur-le-systeme-tariq-ramadan/1027#les-honneurs-de-luniversite-doxford-4
(16) http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/affaire-ramadan-viol-temoignage-glacant-victime-agression-sexuelle-video-henda-ayari-plainte-violences-sexuelles-menaces-mort-harcelement
(17) https://www.marianne.net/societe/c-est-l-idee-de-violer-qui-lui-plaisait-la-deuxieme-victime-de-tariq-ramadan-nous-raconte
(18) https://www.marianne.net/societe/tu-finiras-suicidee-dans-la-seine-la-deuxieme-victime-de-tariq-ramadan-revient-sur-8-ans-de
(19) https://www.letemps.ch/monde/tariq-ramadan-vise-une-nouvelle-plainte-viol-dune-violence-inouie
(20) https://lemuslimpost.com/affaire-tariq-ramadan-reellement-christelle.html
(21) https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/tariq-ramadan/on-vous-resume-les-trois-plaintes-pour-viols-qui-visent-tariq-ramadan-en-france_2786731.html
(22) http://www.leparisien.fr/une/une-deuxieme-femme-accuse-tariq-ramadan-de-viol-27-10-2017-7359027.php

Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 20 octobre 22:57

    Rien sur le fait qu’un présumé innocent se trouve en prison ( droit, philo, morale,... ) ? que du « pipole » sur lequel il serait hasardeux de se prononcer... 


    • Cadoudal Cadoudal 20 octobre 23:05
      @samy Levrai
      L’UPR sort du bois, il était temps de clarifier votre position, même si a force de vous voir à la sortie des mosquées, on s’était fait une petite idée...

      10 ans de prison ferme. Une peine réservée habituellement à des violeurs, pour certains homicides, pour des escroqueries en bandes organisées, pour du trafic à grande échelle : mais dévolue aujourd’hui au blogueur nationaliste breton Boris le Lay

    • Claude Gracée 21 octobre 12:07

      @samy Levrai Merci pour votre message. J’ai déjà lu sur le web plusieurs articles qui font remarquer qu’il n’y a pas de présomption d’innocence pour Tariq Ramadan. Par contre, j’ai beaucoup moins vu d’articles qui tentent de faire un point sur les détails du dossier comme j’ai moi-même essayé de le faire. Comme j’avais constaté que beaucoup de monde condamnait Tariq Ramadan avant même qu’il soit jugé, il me semblait important de montrer que lorsqu’on va regarder dans les détails, tout devient beaucoup moins évident que ce que certains semblent croire. Donc, le simple fait que vous disiez : « il serait hasardeux de se prononcer » montre que mon but est atteint...  !


    • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 12:59

      @Claude Gracée
      J’avais bien lu, un article qui tend à dire que ce n’est pas si clair mais qui ne parle pas du fait que le type soit en prison alors que pas reconnu coupable par la justice.

      Je n’ai aucun atome crochu avec Ramadan ( Baptisé, vite devenu agnostique, puis athée...) mais j’ai apprécié ne pas avoir un « N »ieme article à charge contre un présumé innocent.
      Sinon, j’avais juste repris ta dernière phrase pour « il serait hasardeux... »

    • noudouai noudouai 21 octobre 15:17

      @Claude Gracée


      Merci pour ce commentaire où vous indiquez clairement votre but..= semer le doute.


    • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 15:47

      @Cadoudal
      Calme toi je suis un UPR parmi 32,000, je ne suis pas l’UPR , tes flatteries ne te ramèneront rien.

      Les indépendantistes bretons ne sont pas plus ma tasse de thé que le Ramadan mais tu parles ici d’un type qui est reconnu coupable et s’est fait la malle pour ne pas faire face, nous sommes très très loin du présumé innocent qui se trouve en prison... Donc je n’ai rien à battre de ton breton exilé souhaitant la destruction de mon pays et je suis meurtri par l’injustice faite à un présumé innocent.
      Tu aimes ceux qui veulent detruire ton pays, n’est ce pas ? la collaboration avec l’ennemi est une constante de la droite extrême , tu pues du c... comme tes ancêtres sur le positionnement.

    • Cadoudal Cadoudal 21 octobre 16:53
      @samy Levrai

      Le Lay est juste le champion de l’OCDE dans le catégorie condamnation pour délit d’opinion..

      Pour une fois qu’on a un champion qui tient la route, tu voudrais le mettre en taule ou il n’y que des supporters de l’innocent Ramadan...

      Ta volonté manifeste d’assassiner les opposants politiques ça doit plaire à la sortie des mosquées.

      Fais quand même gaffe au retour de Penn Bazh...








    • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 17:24

      @Cadoudal
       je te répète que ton gars est condamné par la justice et qu’il est en cavale, que ton gars veut détruire ton pays ( mais est ce ton pays pour que tu veuilles si souvent le morceler et collaborer avec ceux qui veulent le detruire...).

      Tu savais aussi que celui qui a dessiné le « drapeau » breton ( tu sais le drapeau américain noir et blanc, la collaboration n’a pas de frontières... ) était un collabo nazi qui a perdu la dignité nationale à la fin de la guerre ? là aussi un délit d’opinion , n’est ce pas ? , est ce le même ?
      Ramadan lui est en prison pour un crime qu’il n’a peut etre pas commis, il n’est pas reconnu coupable par la justice.


    • Cadoudal Cadoudal 21 octobre 17:58
      @samy Levrai
      Va pas trop vite, tu vas te prendre une gamelle :

      Après la Libération, il est accusé d’avoir maintenu des contacts avec Olier Mordrel, et d’avoir fréquenté le service de renseignement de la SS à Rennes. Lors de son procès, il reçoit le soutien de frères franc-maçons ; ceux-ci témoignent que cette activités collaborationniste aurait été faite dans le cadre d’activités liées à la Résistance. Disculpé des principales charges, il est toutefois condamné à une peine de 15 ans d’indignité nationale, et est amnistié de cette condamnation en janvier 195138.

      Il n’en reste pas moins que Le Lay reste le champion de l’OCDE, et que ça plait aux ras du bonnet phrygien comme toi...

      Défends le frère Ramadan si c’est la ligne ton parti de dhimmis, tout le monde sait que c’est un escroc...



    • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 18:48

      @Cadoudal
      Les religions ne m’intéressent que quand il y a instrumentalisation politique, ce qui ne devrait pas avoir lieu dans notre république laïque garante des cultes et de la séparation de l’église et de l’Etat .

      Le cas de Ramadan n’a rien de religieux, le brouillard dans lequel tu te maintiens te fait tout mélanger, il s’agit d’un homme accusé de viol qui est mis en prison depuis de longs mois alors qu’il est présumé innocent, il faut un esprit assez malade pour y mêler de la magie ou des indépendantistes bretons traîtres à la nation.
      J’espère seulement que la détention de Ramadan soit justifiée par des critères non politiciens, comme ils le seraient pour n’importe quel citoyen ( en fait il est suisse si je ne me trompe et pourrait se carapater mais je pense que je préfère toujours un coupable en liberté qu’un innocent en prison, je suis aussi content de ne pas être juge).

    • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 18:51

      @Cadoudal
      Que penses tu de stepan Bandera, héro ukrainien indépendantiste de Das neue Europa comme Morvan Marchal ? 


    • Cadoudal Cadoudal 21 octobre 19:05

      @samy Levrai

      « mais je pense que je préfère toujours un coupable en liberté qu’un innocent en prison, »

      C’est un concours de mauvaise foi ?

      Tu veux foutre le champion de l’OCDE en taule après ses condamnations par la justice socialiste pour délit d’opinion et tu veux libérer le présumé violeur récidiviste Ramadan...

      Un rapport entre Bandera et Marchal ?

      Moi quand je suis dans le fossé j’arrête de pédaler, je remonte sur la route et je règle mes freins...



    • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 19:21

      @Cadoudal
      « Un rapport entre Bandera et Marchal ? », oui le même but à la même époque avec les mêmes personnes...


    • Cadoudal Cadoudal 21 octobre 19:39

      @samy Levrai

      Il me semble t’avoir déjà répondu concernant tes accusations concernant Marchal...

      Concernant la collaboration avec l’envahisseur, je suis d’accord avec toi, toujours les mêmes personnes, toujours le même but...

      "De fait, le conseiller Schleier, « constatant que la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française »


      Arrête de pédaler maintenant, tu deviens ridicule...

    • zak5 zak5 22 octobre 18:01

      @samy Levrai

      Le cas de Ramadan n’a rien de religieux,

      et bien vous vous trompez lourdement.

      Pourquoi TR est toujours en taule ? Parce qu’il demande a son avocat non seulement le défendre contre les accusation de viols (ça c’est courant et faisable) mais aussi de protéger sa réputation de prêcheur de la moral islamique (ça c’est pas courant et c’est religieux).
      Son premier avocat a refusé de s’occuper de la deuxième condition et c’est pour cela qu’il a été viré. Si TR avait des le début reconnu qu’il y avais bien eu relations sexuelles avec les plaignantes, il aurait pu au moins sortir de prison dans un premier temps, car il est difficile de prouver rapidement que les relations n’ont pas été consenties
      Les juges ont été pris pour des cons par TR, probablement qu’il se croyait encore dans un débat sur youtube (on lui a fait croire qu’il était LE Champion des débats) et ils peuvent dire : il a menti pour son alibi avec Christelle, il a menti pour ses relations avec Christelle, ils a donc menti pour tout le reste

    • samy Levrai samy Levrai 27 octobre 11:35

      @zak5
      Ah bon il est en prison parce qu’il veut protéger sa réputation, pas à cause de présumes viols... Il est donc declaré coupable de ce crime... et enfermé depuis une dizaine de mois ... pour crime de pensée.



    • Eric 21 octobre 05:49

      Article intéressant je trouve, car il montre à mon avis qu’il est impossible de savoir ce qui s’est réellement passé entre Tariq Ramadan et les femmes qui l’accusent. Çà a l’air complexe.


      • Bill 21 octobre 11:39

        @Eric


        Quoiqu’il en soit avec de tels SMS nauséabonds de TR , plus aucun musulman n’est intéressé par son innocence ou culpabilité
        Il a sali la religion qu’il prétend défendre . Et prouvé que l’islam pour lui est un fond de commerce, de la politique. Alors que l’islam est avant tout vertu et moralité

        Comment peut on prier et citer des versets coraniques, en ayant au fond de soi , une âme aussi vile, aussi déviante , aussi perverse ?

        Grace à lui, les musulmans ne pourront jamais plus faire confiance à aucun militant , aucun imam. Rien . Personne. Plus jamais.

        Une vie à vomir ! je plains sa femme et ses enfants qui devront vivre avec ça.

        Le pire c’est qu’il s’est cru tout puissant , le chouchou des occidentaux qui l’auraient accepté et intégré parmi eux et il avait plus peur de personne . Pas plus d’Allah que de la justice des hommes.

        Je pense que c’est une justice divine qui s’est abattu sur lui.

        Innocent ou coupaple de ces viols. Techniquement je ne sais pas. M’en fiche complètement . 
        Si c’est pas des viols c’est moralement encore pire . Le mal est fait.

      • Claude Gracée 21 octobre 12:13

        @Bill Bonjour, je comprends votre point de vue, qui est par rapport à la religion. Moi je m’occupe beaucoup plus des êtres humains et la question qui me préoccupe, c’est de savoir s’il faut envoyer Tariq Ramadan en prison pour 20 ans. Certes, plusieurs femmes ont porté plainte contre lui pour viol, mais cela ne veut pas dire qu’il est coupable. Est-ce que vous enverriez un homme en prison pour 20 ans parce qu’il a des fantasmes qui vous semblent « pervers » ?


      • Bill 21 octobre 14:16

        @Claude Gracée

        Non, bien évidemment . Et votre démarche est juste et vous honore .
        Je pense comme vous que cette histoire sordide est complexe. Néanmoins, si au début je le croyais capable d’adultère mais pas de viol, au vu de ces sms je ne sais plus quoi penser. Le tout est de définir ce mot viol
        Votre article est intellectuellement honnête. Quoique je pense de lui sous l’angle de la religion, il est évident que la présemption d’innocence a été bafouée dans son cas. 

      • sls0 sls0 21 octobre 16:15

        @Bill
        Le viol est défini par la loi, de mémoire les claques sur les fesses ne sont pas un viol, les mots hards pendant l’acte non plus.

        Plutôt fleur bleu que sado il m’est arrivé d’avoir de la demande un peu hard de la part de partenaires. Il semble que pour une partie de la population le hard est courant.
        Un viol c’est une pénétration non consentie.
        Une femme qui porte plainte pour viol après une première fois, médecine légale pour constat et le mec fini au trou.
        La femme qui porte plainte pour viol parce qu’à chaque rendeź-vous à l’hôtel il y avait pénétration. Qu’un juge ait des doutes est compréhensible. Une femme on l’invite à boire un verre ou au resto elle répond assez souvent oui. Si on l’invite à l’hôtel c’est déjà moins sûr à moins qu’elle ait envie de faire des galipettes.
        Je n’ai pas d’avis et encore moins de jugement.
        On aura les résultats après enquêtes et jugement.
        Un juge c’est 30 mois d’études après un master en droit.
        Un juge malgré sa formation ne donnerait pas son avis ici car manquant d’éléments. Tout les avis et commentaires ne sont qu’un bruit dû à des béotiens dont je fait partie.

        L’article permet de se poser des questions.

      • Bill 21 octobre 16:40

        @sls0
        L’article permet effectivement de se poser des questions ( les bonnes questions) en remettant les pendules à l’heure, entre les sms à charge et à décharge du présumé coupable. En cela l’auteur s’honore .

        Je vais me répéter mais au début je croyais farouchement à l’innocence de TR. Mais cet article et les autres ont semé le doute dans mon esprit . Plus personne aujourd’hui ne peut porter de jugement sans connaitre le dossier fleuve de cette affaire . Pour ma part je n’exclue pas l’affaire d’état, la manipulation . Mais même s’il n’y a pas eu viol au sens de la loi , il y a un fond de vérité qui va couter cher à TR .
        Un internaute a dit sur un autre site : « Tr était invité 3 fois par semaine à la télé. mais qu’à t- il pu bien faire pour que l’oligarchie le piétine à ce point ? »
        Pour moi c’est la grande question de cette histoire ...

      • Garibaldi2 22 octobre 05:05
        @sls0


        ’’et le mec fini au trou’’, ben c’est plutôt par là qu’il commence, non ?!!!!

        Bon article qui permet de s’interroger sur la nature des relations (domination/soumission) de Ramadan avec ses maîtresses.

        Pourquoi le garder en préventive ? Il s’est rendu à la convocation du juge, donc s’il avait voulu se faire la malle, il l’aurait faite à réception de la convocation.

      • Orange 21 octobre 09:45

        Excellent article. En décortiquant de façon très précise l’ensemble des informations sur la relation entre Ramadan et Christelle, on comprend que l’histoire devra être étudiée de près par les jurés pour que la vérité apparaisse - si tant est que cela est possible. Je m’interroge aussi désormais sur l’attitude des médias, je pense à la télé : fallait-il inviter Christelle et Henda Ayari et leur donner une « tribune libre » devant des millions de gens, sans qu’elles aient de contradicteurs, comme si on devait les croire sur parole ? C’est un cas de conscience. Je me rappelle cet article lu sur AgoraVox : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/qui-veut-la-peau-de-tariq-ramadan-202302 où j’avais appris que le journal Le Monde avait relayé une tribune d’un collectif de féministes musulmanes qui déclarait : « Nous choisissons d’inverser la charge de la preuve et de croire la parole des femmes ». Peut-être devrions-nous inscrire dans le marbre le principe de la présomption d’innocence...


        • Claude Gracée 21 octobre 12:22

          @Orange C’est ce que je pense. Mais dans la vague #MeToo, les journalistes ont cru bien faire en relayant la parole de ces femmes.


        • noudouai noudouai 21 octobre 15:59
          @Claude Gracée
          .
          On pourrait regretter que votre enquête « équitable » ne vous ait pas conduit jusqu’à cet article qui fait un tout autre portrait du frère Tariq

        • Claude Gracée 21 octobre 18:43

          @noudouai Mon « enquête » est « équitable » dans la mesure où j’ai rapporté les éléments à charge et décharge dont j’avais connaissance ! Je suis très mal renseigné sur le thème de l’ « emprise psychologique » dans l’affaire Tariq Ramadan, qui est par ailleurs un phénomène que je connais très mal.


        • Garibaldi2 22 octobre 05:25
          @noudouai

          Toute les relations domination/soumission ne sont pas des relations imposées. Loin s’en faut. l’étendu des pratiques sexuelles limites est considérable, de la fessée au fist-fucking, en passant par la golden shower, le boukkake, le bondage, etc ...

          Le porno est le contenu le plus diffusé sur le net. En quelques clics vous pourrez vous rendre compte que je ne dis rien d’exagéré, et en plus les gens se laissent filmer !

        • Orange 22 octobre 16:36

          @noudouai on pourrait utiliser le concept autrement et dire que ces femmes qui sont sous l’emprise de leurs propres pulsions masochistes !


        • popov 21 octobre 15:58

          @Claude Gracée

           
          Excellent article qui montre que l’affaire est bien plus complexe qu’elle ne paraît. 
           
          Sous le régime Macron, la justice étant au ordres du pouvoir, il faut soupçonner une raison politique à cette arrestation. Peut-être une retombée du différend qui oppose le Qatar à l’Arabie Saoudite.
           
          Ce qui est scandaleux, c’est que les Frères Musulmans aient pignon sur rue en Europe alors qu’il s’agit d’une association de malfaiteurs qui ont déclaré une guerre perfide à tout ce qui n’est pas l’islam. TR est professeur dans une université britannique dans un département créé rien que pour lui et financé par le Qatar alors qu’il n’a pas les qualifications académiques requises. Il a été pendant longtemps le chouchou des politiciens et de la presse bien pensante parce que les propos mielleux qu’il tient quand il parle de l’islam à un public français jetaient le voile sur les horreurs qui vont résulter de leur politique criminelle d’immigration massive de populations islamiques.
           
          J’aurais préféré que la justice ait sa peau pour son appartenance à la mafia des FM. Maintenant, et quoiqu’il arrive à TR, son rôle sera joué par un remplaçant, peut-être ce blaireau de Marwan Muhammad, et les politiciens français continueront à trahir leur peuple en accédant à toutes les demandes des FM.


          • Orange 21 octobre 21:17

            @popov Effectivement, dans les années 1990 Tariq Ramadan avait été interdit de séjour en France, on lui reprochait déjà une accointance avec les frères musulmans. La détention actuelle pourrait donc avoir plus à faire avec de la politique qu’une affaire de mœurs. Même si au départ il y a bien des accusations de viol.


          • popov 22 octobre 08:18

            @Orange

             
            Le viol sera à mon avis difficile à prouver de façon convaincante. Mais quand on veut battre un chien...
             
            Voilà ce que je propose :
            Le but des FM étant d’établir la charia partout dans le monde, je propose qu’on l’envoie en Arabie Saoudite se faire juger pour adultère sous la charia et par un tribunal de kangourous enturbannés.
             
            Quand il recevra ses coups de fouet, il comprendra peut-être pourquoi nous détestons sa grotesque religion de Bédouins. 

          • Elixir Elixir 21 octobre 20:55

            Tariq :  : « lui qui frappe à la porte » en arabe.

            "Tariq est un homme sensible et émotif, même si son comportement extérieur laisse supposer le contraire. En effet, il peut apparaître froid et distant ou un peu strict, alors qu’il ne s’agit que d’une façade dissimulant tant bien que mal sa timidité naturelle. Il est également prudent et méfiant et garde sa réserve lorsqu’il ne sait pas à qui il a affaire. Néanmoins, c’est quelqu’un qui gagne à être connu car il est sérieux, raisonnable, responsable et on ne fait pas en vain appel à lui.« 

             »Qu’aime-t-il ?
            Il aime plaire, mais beaucoup plus intellectuellement que physiquement. Il aime échanger des idées et communiquer sur des sujets qui lui tiennent à c œur, qu’ils soient en liaison avec les sciences exactes, la biologie, les animaux ou la nature, parfois même la politique. Sentimentalement, Tariq  est un homme fidèle et stable qui possède une morale un peu trop rigide et qui manque parfois de fantaisie, même si c’est ce qu’il apprécie chez sa partenaire. Souvent assez replié sur lui-même et égocentrique, il a du mal à exprimer ses sentiments et sa tendresse. C’est probablement pour cela que, méfiant, il préfère s’engager et s’investir dans la sphère professionnelle.« 

            http://www.signification-prenom.com/prenom/prenom-TARIQ.html

            Christelle :

             »Messie (grec)« 

             »Qu’aime-t-elle ?
            Elle aime sortir des sentiers battus, intéressée par l’hétérodoxe, l’inhabituel, la nouveauté, la mode, l’avant-garde. Elle désire être la première en tout et est en quête de perfection et d’absolu, d’où une certaine tendance à être sélective dans ses approches. Diriger, commander, gérer, administrer, s’exprimer, communiquer sont presque aussi nécessaires pour elle que respirer. Elle rêve de grandeur et de réalisations personnelles car son ego est très puissant."

            http://www.signification-prenom.com/prenom/prenom-CHRISTELLE.html


            • math math 22 octobre 08:11
              « Christelle »..à donc fait son « Ramadan » !

              • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 22 octobre 08:30
                Outre le fait marquant que sado-masochisme et scatologie...
                On a le droit de faire ça quand on est musulman ?

                Sur wiki : Petit-fils du fondateur des Frères musulmans
                Ah ben ça explique tout ! Donc oui, il a bien le droit. Après tout les frères musulmans ne sont que des extrémistes antlantico-sionisto-compatible créés de toute pièce par les Anglais.

                Merci les anglo-saxons pour vos dégénérés pervers. Vite Emmanuel Todd, resserrons nos liens avec nos alliés anglophones, ceux qui manipulent à outrance et sans vergogne !

                • Galilée Galilée 22 octobre 13:57

                  @dr.jambon-beurre


                  Tu as raison , les Frères Musulmans , c ’est les Juifs ...Le cyclone Katherina aussi , de même que la grande peste de 1320 ...

                   ;^)))

                • zygzornifle zygzornifle 22 octobre 08:39

                  simplement pour boire un verre ....


                  Un musulman pratiquant de va pas boire un verre en plus si la femelle n’est pas voilée ....

                  Ha il voulait peut être boire un vers , lui bouffer son ténia par le bas ? ....

                  • zygzornifle zygzornifle 22 octobre 11:04

                    Tariq le roi de la trique Ramadan le roi du gland .....


                    • Martha 22 octobre 11:34
                       Après le précédent article sur Agoravox, suite à « l’expertise du portable de Christelle », sortie du placard trois jours avant la confrontation du 18/9/2019 (il était temps !) qui justifiait le choix fait par notre justice (trois juges + le juge des libertés et de la détention) de garder Tariq Ramadan incarcéré en préventive dans les conditions que l’on sait ; en voilà un autre mi-chèvre-mi-choux pour faire admettre que ce qu’il se passe là est assez normal et même, c’est un comble, faire admettre qu’après tout, vu la « lourdeur du dossier », l’affaire n’est pas claire et que c’est normal qu’elle se prolonge et qu’il se trouve très bien là où il est, vu dans quel pétrin il s’est mis !
                       
                       Quand on voit le choix des articles « de presse » (de caniveau) qui servent de fondement à cet argumentaire, on en reste sidéré : ces publications, à charge toujours, sont égrenées depuis maintenant un an, elles ont fait accepter l’injustice qui est faite à T.Ramadan et ont fait tomber celle-ci dans l’indifférence générale. Et voilà Agoravox qui se met sur les rangs et qui nous sort ce genre d’article bidon, suivi de commentaires qui en disent long sur la perception du public de ce scandale judiciaire, mijoté semble-t-il depuis plusieurs années

                       Et ce n’est pas près de finir, vu l’affaire Suisse qui l’attend, qui sera suivie de celle qui lui est préparée aux US... 

                       Connaissez-vous l’histoire qui vient de « la nuit des temps » (référence biblique : lévitique 16, 7-8) du « bouc émissaire » ?
                       Le net est inégalable pour en faire le tour.
                       
                       *En particulier, cliquer sur : => « le bouc émissaire : le double rite. » Par Hyam Maccoby

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès