• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Théorème du Singe

Théorème du Singe

Ne sois pas le clou qui dépasse car il est le premier à recevoir un coup de marteau. proverbe japonais

Le conditionnement mental est le processus menant le cerveau à adopter certains modèles de pensée, tendances ou état mental. Le conditionnement mental peut être d'origines diverses : les mass-média, la société, les pairs, la famille, la religion ou le système éducatif. Le conditionnement mental peut être illustré par le fameux « Théorème du singe » qui se rapporte à une expérience faite à l’Université de San Diego (USA).

  1. Une vingtaine de chimpanzés sont isolés dans une pièce où est posée, en haut d'une échelle, une banane, et seule l'échelle permet d’y accéder. La pièce est également dotée d’un système qui permet de faire couler de l’eau très glacée sur les singes dès que l’un d’eux tente d’escalader l’échelle. Rapidement, les chimpanzés apprennent qu’ils ne doivent pas escalader l’échelle.
  2. Le système d’aspersion d’eau glacée est ensuite rendu inactif, mais les chimpanzés conservent l’expérience acquise et ne tentent plus de s’approcher de l’échelle.
  3. Un des singes est remplacé par un nouveau. Lorsque ce dernier tente d’attraper la banane en gravissant l’échelle, les autres singes l’agressent violemment et le repoussent. Lorsqu’un second chimpanzé est remplacé, lui aussi se fait agresser en tentant d’escalader l’échelle, y compris par le premier singe remplaçant.
  4. L’expérience est poursuivie jusqu’à ce que la totalité des premiers chimpanzés qui avaient effectivement eu à subir les douches froides soient tous remplacés. Pourtant, les singes ne tentent plus d’escalader l’échelle pour atteindre la banane. Et si l’un d’entre eux s’y essaye néanmoins, il est puni par les autres, sans savoir pourquoi cela est interdit ni jamais eu avoir à subir de douche glacée.

Ce Théorème du singe tente d’expliquer par la parabole comment des situations ubuesques peuvent rester bloquées indéfiniment jusqu’à ce qu’un esprit révolutionnaire ne remette en question l’ordre établi. C’est le cas des sociétés islamiques depuis plus de 1000 ans. Quelques révolutionnaires ont essayé de s’attaquer à ce blocage, à cette inertie, avec quelque succès, comme Kemal Ataturk ou Habib Bourguiba, mais leur œuvre est en train d’être démantelée par les islamistes au pouvoir en Turquie et en Tunisie.

Mais le summum du conditionnement a été atteint aujourd’hui dans les sociétés gouvernées par les islamistes : on n’y craint plus la hiérarchie, mais on y craint le groupe. L’autorité s’est effacée subrepticement derrière le « sens commun » du plus grand nombre. Le « formatage » devient la « norme », puis la norme devient la « normalité », puis la censure devient de l’autocensure. 

Ainsi, en Tunisie, depuis la prise de pouvoir par les islamistes, la pollution sonore est devenue la norme partout et en tout lieu. Elle consiste à diffuser, non pas une musique douce et agréable, mais des prêches politico-religieux dont le contenu appelle souvent plus à la haine qu’à la fraternité. Cette pollution sonore envahit tous les lieux publics, du super marché à la moindre échoppe de souk, sans parler des hauts parleurs des mosquées, qui braillent à toute heure de la journée et de la nuit (surtout le vendredi).

Personne n’ose protester, sous peine de se faire insulter et agresser par la société, c'est-à-dire par tout le monde.

Le théorème ci-dessus s'applique parfaitement. 

Ainsi, se croyant dans un pays où la liberté de penser et de parler avait cours après la pseudo-révolution du « printemps arabe », la parlementaire tunisienne Radhia Zghal a déclenché l’indignation de ses collègues de l'Assemblée Constituante (parlement provisoire) en déclarant que l’appel à la prière était devenu trop bruyant et discordant (*). Se comportant comme des singes, les députés, toutes tendances confondues, lui ont tout de suite adressé des remontrances, voire des menaces, comme si elle avait prononcé une grosse insanité ou proféré des injures. Depuis cette date, et jusqu’à nos jours, la pauvre députée est rentrée dans le rang, et les hauts parleurs continuent de brailler encore plus forts et plus nombreux. Naturellement, ces députés ne tiennent aucun compte des nuisances causées par ce tintamarre : si vous êtes réveillés dès 4 heures du matin, comment pouvez-vous être en forme pour aller bosser à 8H ? Mais l’islamiste n’en a cure : pour lui les notions de rendement ou de respect d’autrui n’ont aucun sens. En conséquence, le chômage explose, le touriste se fait rare, et la Tunisie est en faillite.

Cet exemple montre l'étendue des dégâts que peut induire le conditionnement mental de toute une population, y compris des intellectuels, des journalistes, et des "élus du peuple", supposés être plus intelligents que des chimpanzés. Les gens agissent de la sorte les uns envers les autres en exigeant de tous qu’ils se conforment aux normes auxquelles chacun obéit aveuglément. Chacun des moutons devient à son tour le chien berger du troupeau.

Comment peut-on en arriver là ?

Facile. Les islamistes ont créé le concept d’Oumma arabo-musulmane. L’individu n'appartient plus à lui-même, mais il appartient à la tribu, à la communauté, à l’Oumma. L’Oumma est un ensemble flou et informe de sujets soumis à la loi d’Allah (qui est, pour eux la charia) et non pas de citoyens conscients de leurs droits et de leurs devoirs. La crainte du glaive de l’Oumma forge une situation idéale pour que les masses se disciplinent d’elles-mêmes et marchent droit. 

Le conditionnement ne nécessite alors plus aucune force autoritaire pour être appliqué. Le système se maintient de lui-même, employant l’énergie de chaque individu pour pérenniser le processus.

D'où l'importance des croyances.

Puisque la définition de la situation qu'un individu produit constitue un préalable à son action, alors pour saisir les comportements individuels il ne faut pas se référer à la réalité mais à la façon dont les individus la perçoivent. Cette proposition, parfois perçue comme une tautologie, aura une grande postérité en sociologie. Elle exprime l'importance qui doit être accordée dans l'explication sociologique des représentations islamistes, souvent fausses, qui prennent, dans le monde musulman, une plus grande importance que la réalité objective.

Ici, nous retrouvons un exemple d’application du théorème de Thomas.

Le théorème de William Isaac Thomas, sociologue américain 1863- 1947, s’énonce comme suit  :

 « Si les hommes définissent des situations comme réelles,
alors elles sont réelles dans leurs conséquences
 ».

Sur un plan collectif, le discours politique islamiste est souvent manipulatoire et mensonger, et a pour objectif d'ancrer des croyances voulues dans l'esprit des gens. Ainsi, Rached Ghannouchi, président et gourou du parti islamiste Ennahdha, déclare-t-il, à tout propos, que son parti politique est le dépositaire de l’islam, et donc l’attaquer ou le critiquer, revient à attaquer ou critiquer l’islam, et dans ce cas, c’est l’apostasie, punie, selon la charia, par la mort.

C’est cette approche qui a été utilisée lors des élections tunisiennes d’octobre 2011 : si vous votez Ennahdha, vous votez "pour Allah et son Prophète", et vous irez automatiquement au paradis. Bien que ces affirmations soient manifestement fausses et manipulatoires, beaucoup de Tunisiens, surtout les analphabètes et les plus démunis, y ont cru. Ils ont donc voté en masse pour le « parti de Dieu », surtout que ces promesses de paradis ont été accompagnées de quelques encouragements sonnants et trébuchants, grâce à l’amicale cagnotte qatarie pour les uns et saoudienne pour les autres, qui arrosent les banlieues en mal de djihad et de terrorisme halal, qu’elles soient en France ou en Tunisie.

Le résultat des élections tunisiennes a confirmé la justesse du théorème de Thomas. La Tunisie se retrouve donc avec « une majorité relative » : Pour les représentants des 20% pro-islamistes, c’est la razzia (**). Ils trustent tous les leviers du pouvoir et de l’argent, au détriment de l’écrasante majorité non islamiste, 80%, de la population. Cette loi des 20/80 est très répandue en statistiques et s’appelle la loi de Pareto (***).

Et plus les citoyens y croiront, plus il sera aisé de manipuler la situation, en faisant en sorte, par exemple, de générer de l'insécurité dans tel ou tel secteur du pays, ce qui est facile à faire, grâce à un procédé fort ancien et spécifique aux mouvements fascistes : le terrorisme. Ainsi, une fois cette croyance du danger terroriste bien acquise, il devient plus facile de mentir aux citoyens, et de limiter leurs droits fondamentaux. Consécutivement à des attaques téléguidés et récurrentes, le Gouvernement amène « les honnêtes gens » à réclamer plus de sécurité, plus de contrôles, fussent-ils dangereux pour les droits et libertés, afin de les « protéger » des terroristes. Aussi, l’état d’urgence est-il prorogé en Tunisie tous les trois mois, et ce régime provisoire tunisien, qui devait durer au maximum une année, argue-t-il de ce climat d’insécurité et d’instabilité chroniques pour s’incruster, noyauter tous les organes du pouvoir (dont la police et l’armée) et piller le pays. Il en est à sa troisième année, aidé en cela par les gouvernements occidentaux, dont la France, qui y voient un islamisme à « visage humain », alors que son visage est plutôt simiesque.

Hannibal Genséric

Notes

(*) Elle a pourtant mille fois raison : dans mon bled de 50.000 habitants, il y a une dizaine de mosquées, toutes équipées de hauts parleurs brailleurs. Certaines de ces mosquées sont séparées de moins de 50 mètres. Naturellement, il n’y a aucune coordination entre les muezzins, car l’horaire de l’appel à la prière est approximatif, d’où une abominable cacophonie.

(**) Le mot razzia provient de l'arabe ġazwa (غزو : raid ; invasion ; conquête). Les biens étaient pillés, les hommes étaient massacrés, et les femmes étaient enlevées, certaines devenant des esclaves sexuelles dans un harem, les autres devenant des servantes. Le mot razzia est utilisé pour signifier le fait de tout rafler, de tout emporter, comme dans le titre du film français Razzia sur la chnouf.

(***) Vilfredo Pareto, né le 15 juillet 1848 à Paris et mort le 19 août 1923 à Céligny, est un sociologue et économiste italien. La loi de Pareto nous dit que 80% des effets sont le produit de 20% des causes. Cette loi est née, au départ, de ses observations sur la répartition des richesses des principaux pays européens : 80% des richesses, étaient à son époque, aux mains de 20% de la population. Ceci a probablement changé en pire de nos jours.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 15 octobre 2013 12:53

    @ l’auteur.

    Bonne analyse. Site intéressant.

    • Robert GIL ROBERT GIL 15 octobre 2013 13:18

      voici le meme sous forme de PPS, c’est plus ludique...

      voir : PPS : CONDITIONNEMENT ET MANIPULATION


      • Gcopin fessesbouc 15 octobre 2013 17:06

        Bonjour à tous

        L’article commençait bien, dommage que ça devient vite réducteur aux sociétés islamiques, l’occident semble ne pas être concerné par ce postulat de ce fait l’article est sectaire. Ce qui me fait penser à la phrase à la fin du pps ci dessus (merci pour le pps) « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue ; Albert Einstein. »


      • antyreac 15 octobre 2013 17:39

        Au contraire l’auteur démontre bien les défauts inhérent aux sociétés islamiques et qui par contre ne sont pas présent dans les sociétés démocratiques car ces dernières grâce à leur système éliminent petit à petit les anomalies qui gênent la société

        Si bien que maintenant les sociétés islamiques sont à des années lumières au niveau des libertés par rapport à des sociétés libres et démocratiques.

      • antyreac 15 octobre 2013 14:19

        L’islam et sa doctrine explique à elle tout seul pourquoi des millions des personnes préfèrent de vivre dans une prison mentale

        Les chiens de garde que représentent les quelques fanatiques font le reste à chaque fois que les société islamiques semblent prendre un autre chemin 

        • tiloo87 tiloo87 15 octobre 2013 14:37

          Bon début, mais pourquoi l’appliquer seulement à l’islamisme ?

           Ne voyez-vous pas comme c’est applicable à toute les religions, et même à tout code moral, dont bon nombre de règles sont impossible à justifier (ce qui ne veut pas dire qu’elles sont inutiles...) ?


          • Le421... Résistant Le421 15 octobre 2013 15:49

            Je dirais même mieux !!
            Le fameux « TINA » cher à M Thatcher n’est ni plus ni moins que l’adaptation de ce conditionnement. En effet, nous ne pouvons plus même penser un système économique différent de celui qui nous étrangle actuellement sans passer pour un illuminé inconscient. Pourtant, nous allons droit dans le mur. Mais, dans les règles, c’est tout !!


          • Crab2 15 octobre 2013 15:18

            Nous avons un devoir vis à vis de la grande masse des intellectuels arabes qui ont peur de parler, de crainte de se faire assassiner ou emprisonner, quand dans cette majorité beaucoup d’entre-eux lâchement se contente, pour exister, de puiser dans la religion au lieu de penser et de faire part de leur propres réflexions à leurs contemporains


            En France

            Prétendre que les lois européennes sont une entrave au bon déroulement de l’Aïd montre le degré hypocrite d’une tentative de banaliser, alors que les animaux peuvent-être abattus avec une dérogation dans un abattoir agréé

            Hors dans la réalité, c’est toute l’année que des animaux, donc pas seulement des moutons, sont égorgés sans étourdissement préalable ;

            ce qu’il faut en dire, pour obtenir l’interdiction de cette pratique déshumanisante qui nous fait honte...

            L’Aïd

            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/laid.html



            • non667 15 octobre 2013 16:17

              80/20 ça ne vous dit rien ???????????????????????
              moi si : la présidentielle de 2002 !
              nous n’avons rien a envier aux tunisiens  !


              • antyreac 15 octobre 2013 16:24

                Il faut expliquer les circonstances exceptionnelles de cette élection présidentielle.


              • Rounga Roungalashinga 15 octobre 2013 16:21

                Le théorème du singe ne s’applique pas qu’aux pays musulmans. Ne vivant pas dans ces pays, je peux parler de ce que je connais : en France, la moindre tentative de faire la promotion du nationalisme ou même la plus petite velléité de contrôler ses frontières déclenche les réactions outrées de la classe politique. C’est que, paraît-il, cela a produit la guerre. Les réflexions sur la mise en place d’un modèle alternatif sont sanctionnées, comme dans la cage aux singes, par des cris sauvages, où on distingue nettement l’anathème « fasciste ». Tout le reste ayant échoué par le passé, la démocratie libérale est semble-t-il, le seul choix que nous ayons pour l’avenir, pour tout l’avenir. C’est du moins la moins pire des solutions, à laquelle il faut se résigner sagement. Les technocrates qui sont à la tête de l’économie et du gouvernement ne prennent pas la peine d’analyser les choses en fonction de leur contexte, et sont comme ces singes qui s’imaginent que les douches vont se déclencher si un nouveau essaie d’attraper les bananes, et qui finissent par ne plus savoir pourquoi ils lui interdisent de monter à l’échelle.


                • antyreac 15 octobre 2013 16:32

                  Le cadre est tout à fait différent

                  Dans l’islam on est menacé de mort si on fait pas comme les autres
                  Dans le cas que vous citez il n’a pas de menace de mort mais des anathèmes des mimiques de menaces anodines bref tout ce qui peut se passer dans une société libre et démocratique où rien n’est définitif.

                • urigan 15 octobre 2013 18:58

                  @antyréac

                  « Dans le cas que vous citez il n’a pas de menace de mort mais des anathèmes des mimiques de menaces anodines »

                  Sors donc dans la rue avec une pancarte revendicative et tu verras si les menaces sont si anodines que tu le dis.


                • Rounga Roungalashinga 16 octobre 2013 08:11

                  antyreac,

                  Vous avez tout à fait raison, ces deux cas sont différents. En effet, des deux exemples cités (celui de l’article et celui de mon commentaire), seul le mien illustre le théorème du singe. Dans le cas de la Tunisie, c’est tout autre chose, puisqu’il s’agit de foi et de religion révélée. Il faudrait comparer ce cas avec une expérience où l’un des singes aurait réussi à convaincre ses congénères qu’il a réussi à communiquer avec l’expérimentateur et en connait la volonté. Il aurait ainsi persuadé l’ensemble de la population que grimper à l’échelle est contraire à la volonté de l’expérimentateur, peu importe les conséquences directes que cela implique. C’est donc tout autre chose.


                • Deneb Deneb 15 octobre 2013 18:24

                  Merci Hannibal, super reflexion sur la Tunisie aujourd’hui. Je ne peux m’empêcher d’évoquer Amina Sboui, la femen effrontée, navigant entre la révolte et la résignation, ayant passé 2 mois en prison pour avoir défendue sa liberté de conscience, mobilisant les médias planetaires, pour finalement se résoudre à défendre l’Islam, tout en poursuivant ses études en France.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 15 octobre 2013 19:20

                    Ah, les religions...

                    Rappelle-toi le film sur la reine Margot que nous avons eu hier sur le massacre de la Saint Bartelemy, entre protestants et catholiques.

                  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 15 octobre 2013 19:28

                    @Deneb.

                    L’exemple d’Amina est tout à fait édifiant et démontre bien que nous sommes, sous gouverne islamique, devenus des singes. A ses débuts, elle a eu plein de sympathies, comme dans dans Facebook et dans des journaux tunisiens. Mais très vite, virement à 180 degrés. Tout le monde s’est mis à la condamner , y compris des gens réputés libéraux. Je vous passe les insultes ...J’aurais pu, si j’avais le temps, reprendre cet exemple illustrant le théorème du singe.


                  • Muslim 16 octobre 2013 12:02

                    L’exemple d’Amina est tout à fait édifiant et démontre bien que nous sommes, sous gouverne islamique, devenus des singes.

                    En France aussi alors, puisque les FEMEN sont abhorrées par l’opinion publique, à l’exception des journaleux et des bobos de la capitale. Tiens, exactement les mêmes entités que vous citez pour la Tunisie.

                    Ce genre de « phénomènes », bien heureusement, ne peut que « braquer » (pour ne pas dire plus) les gens de bon sens, qui sont encore en majorité dans ces deux pays.


                  • popov 15 octobre 2013 19:28
                    Aucune forme de gouvernement ne peut apporter une solution miracle au problèmes économiques de le Tunisie, mais il est difficile de faire pire que les islamopithèques.

                    Jusqu’à quel point faudra-t-il que la situation se dégrade pour que le peuple tunisien se révolte à nouveau ? Difficile à dire. Le peuple a déjà donné, beaucoup ont pris des risques énormes, et il y a certainement une sensation de fatigue.

                    La solution la plus paragmatique serait que l’armée prenne le pouvoir et effectue une purge dans les rangs des islamistes, avant qu’il ne soit trop tard.

                    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 16 octobre 2013 10:22

                      @popov.
                      Tout à fait d’accord.


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 15 octobre 2013 19:28

                      Très intéressant, l’évolution nous a laissé des choses comme à nos lointains cousins les singes...
                      Ce principe de l’habitude est la base des prières de toutes les religions et des catéchismes.
                      Le poids de la tradition contre les évolutions souhaitées par les électeurs. Du conditionnement..
                      C’est au nom de la tradition que les femmes sont asservies.
                      Voir en table des news :

                      Femmes : non à la tradition de violence (M VIANES) http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=22


                      • Abou Antoun Abou Antoun 15 octobre 2013 22:57

                        Bonjour l’auteur,
                        Vos articles sont toujours intéressants. Je connais un peu la Tunisie pour y avoir travaillé pendant les dernières années de l’ère Bourguiba.
                        Je vivais alors dans le Sud dans un pays religieux mais nullement islamiste. Cela ne posait d’ailleurs aucun problème ; le volume du muezzin mécanique de la mosquée Sidi Boulbaba se discutait en conseil municipal et la modération l’emportait. A quatre heures du matin le braiment de l’âne à l’attache dans la cour voisine était la dominante.
                        Je compte sur l’intelligence des Tunisiens (et de leurs femmes) pour se sortir de ce piège.


                        • Jean Keim Jean Keim 16 octobre 2013 08:49

                          Bonjour M. Genséric,
                          Merci pour cet article bien qu’il soit très orienté antireligieux alors que, comme il l’est dit dans quelques réactions des lecteurs, il soit applicable à ... nous, à notre vie ordinaire de tous les jours.
                          Il y a dans notre monde une multitude de croyances que bien peu de gens remettent en question comme exemples on peut citer :
                          - L’argent (la monnaie) est indispensable pour le bon fonctionnement de la société.
                          - Cette même société ne pourrait perdurer sans que ceux qui ne naissent pas nantis donnent une partie importante de leur vie au travail.
                          - Il y aura toujours des exploiteurs et des exploités.
                          - Il y aura toujours des guerres.
                          - La famille est sacrée.
                          - Etc.
                          En fait NOUS SOMMES TOUS conditionnés ... par le contenu de notre mémoire, c’est à ce fond commun que nous avons fait appel pour rédiger nos écrits et très peu de consciences remettent en question le rôle destructeur de nos habitudes de croyances, de l’inanité et de l’insanité de la pensée quand elle se risque hors de son domaine de compétence.


                          • Jean Keim Jean Keim 16 octobre 2013 09:44

                            Dams ma liste j’aurai également pu inclure ; il faut rembourser la dette.


                          • Jean Keim Jean Keim 16 octobre 2013 09:51

                            Ou encore : dans toutes organisations - industrielles, commerciales, religieuses, politiques, sociales, associatives, caritatives, fonctionnelles ..., il faut une hiérarchie, il faut un chef.


                            • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 16 octobre 2013 10:34

                              @ Jean Keim
                              D’accord avec vous sur le fait qu’il y a plusieurs sortes de conditionnements.

                              Je ne traite que le cas particulier de l’islamisme qui est un conditionnement de type sectaire.

                              Auparavant, l’islam tunisien était tolérant et bonhomme : vous pouviez par exemple manger en public au mois de Ramadan sans que personne ne vous regarde. Aujourd’hui, non seulement TOUS les cafés et restos sont fermés, mais en plus vous risquez d’être lynchés par certains barbus ou par la milice de la secte islamiste , et en tout cas passible de prison si on vous surprend à manger ou à boire en public, alors que tout le monde sait que la moitié des gens ne font pas ramadan, mais ne le montre pas par peur des représailles simiesques..


                            • Crab2 16 octobre 2013 11:31

                              Islamophobie à la française ?


                              Le bon sens

                              Près de trois Français sur quatre estiment que l’islam n’est pas compatible avec les valeurs républicaines, selon un sondage Ipsos réalisé en janvier 2013 pour le journal « Le Monde ». Cette même enquête révélait que 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche à "imposer son mode de fonctionnement aux autres" et que pour 54 % des sondés, les musulmans sont intégristes


                              Suite :

                              http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/islamophobie-la-francaise_16.html



                            • Muslim 16 octobre 2013 11:52

                              C’est bien dommage de ne pas pouvoir se faire une idée d’un « avant » et « après » la période Sarkozy ... constater l’infléchissement de l’opinion publique après sa manipulation par un pouvoir traître sans autres réponses.

                              Question qui ne viendra pas à l’esprit des identitaires et autres hooligans ...


                            • popov 16 octobre 2013 12:47
                              @Hannibal Genseric

                              mais ne le montre pas par peur des représailles simiesques..

                              Même en Europe, on trouve souvent des miettes de pain sur le sol des toilettes publiques en période de ramadan. Ceux qui font ça semblent craindre moins la punition d’allah que celle de leurs semblables.

                            • Muslim 16 octobre 2013 14:44

                              Même en Europe, on trouve souvent des miettes de pain sur le sol des toilettes publiques en période de ramadan.

                              T’es vraiment un numéro. Et des bouts de poils de barbe, on en trouve ? Tu les ramasses pour analyses ? C’est du crépu ? Du bicot ? Peut-être que c’est simplement le pain pour la rupture du jeûne ? Ou pour nourrir les pigeons parisiens ? Ou un obscure trafic de baguettes et de croissant ? Est-ce qu’il y a des traces de beurre ? De confitures ? Que peut-il bien se passer dans les toilettes publiques, en Europe ... en tout cas Popov enquête pour vous à travers l’Europe.

                              « Des miettes de pain dans les toilettes publiques », légendaire.


                            • popov 16 octobre 2013 18:00
                              @Muslim

                              Alors, ma petite histoire vous a fait sauter au plafond ?

                              Le ramadan, c’est bien connu, est la période où les singes du théorème s’entrefliquent.

                              Alors quoi de plus humain, pour celui qui est né dans l’islam mais n’y croit pas trop, que de se cacher dans les toilettes pour manger ?

                              S’il mangeait en public, il se ferait tabasser par ses « frères ». S’il renonçait publiquement à une « religion » qui lui a été imposée à sa naissance, il s’exposerait aux plus sournoises persécutions.

                              Alors, les miettes de pain, et même, horreur et trahison, les miettes de croissants.

                            • Muslim 16 octobre 2013 21:58
                              Alors, ma petite histoire vous a fait sauter au plafond ?
                              [...]
                              Alors quoi de plus humain, pour celui qui est né dans l’islam mais n’y croit pas trop, que de se cacher dans les toilettes pour manger ?

                              C’est de la mauvaise foi ou de la cécité, osez me soutenir que dans votre pays, durant le mois de Ramadan, vous ne croisez pas vos « beurres » et « beurettes » faire l’impasse sur le jeûne, à la vue et au su du tout passant. Vous semblez ne pas voir ce qu’il se passe dans votre pays, ce qui est évidemment dramatique, parce que ces beurres/beurettes nient par l’exemple votre « nait dans l’Islam et prisonnier de cette »secte«  », habillés comme des gigolos et des prostitués pour les uns et les autres, mais en plus vous fantasmez sur l’intérieur de votre communauté musulmane. Il doit bien y avoir quelques histoires effectivement peu reluisantes dans certaines familles, mais passer de celles-ci à une généralisation alors que la rue vous donne une réponse nette et précise, si vous êtes attentif, ce n’est pas sérieux.

                              Et puis le coup « des miettes dans les toilettes publiques » est une excellente blague que je me permettrais de citer sur d’autres sujets. Vous êtes suffisamment excessif dans la caricature pour vous desservir.

                            • fcpgismo fcpgismo 16 octobre 2013 10:43

                              Formidable, on peut l’ appliquer au travail ( un abrutissement généralisé ) et a bien d’ autres concept.

                              Seul l’ autogestion et l’ autonomie de l’ individu peut y remédier.
                              L’ Homme n’ est qu’ un singe performant l’ Humanité juste une option rarement choisi.

                              • Muslim 16 octobre 2013 11:17

                                Le « formatage » devient la « norme », puis la norme devient la « normalité », puis la censure devient de l’autocensure.

                                Dans quel pays ou système ce n’est pas le cas ? Cet article n’a aucun autre intérêt que de rappeler le fonctionnement des sociétés humaines en générale, si nous le lisons autrement. Et c’est là qu’apparaît donc l’excès de l’auteur, et sa cible privilégiée, a priori.


                                • Muslim 16 octobre 2013 11:39

                                  Avec d’ailleurs comme postulat admis qu’il faut pour ces sociétés s’occidentaliser, se libéraliser, se perdre dans ces concepts qui leur sont étrangers et qui ne sont pas la continuité de leur Histoire. L’auteur part donc du postulat que le monde doit s’occidentaliser, singer l’Occident sera plus vrai, parce qu’il n’y aura que des singes de la bourgeoisie libérale pour les caricaturer et se complaire dans les bras du mondialisme apatride.

                                  Non malheureusement, l’occidentalisation du monde a eu son heure, cette dynamique touchera à sa fin, pour le bien de l’Humanité. Les peuples arabes ne sont pas destinés à devenir des consommateurs, à rester prisonniers dociles des uns et des autres, islamistes ou libéraux.


                                • popov 16 octobre 2013 12:29
                                  @Muslim

                                  Les peuples arabes ne sont pas destinés à devenir des consommateurs, à rester prisonniers dociles des uns et des autres, islamistes ou libéraux.

                                  L’article porte sur la Tunisie, pas sur les « peuples arabes ».

                                  Les Bédouins, on devine facilement à quoi ils sont destinés quand ils n’auront plus de pétrole. S’ils ne veulent pas retourner faire pousser des chèvres sur leur sol de plus en plus aride, ils deviendront mercenaires et tremperont dans toutes les sales besognes de la planète. Ont-ils jamais été capables d’autre chose que de razzias ?

                                • Muslim 16 octobre 2013 14:36

                                  La Tunisie fait justement parti de ces peuples arabes qui ont cette intelligentsia bourgeoise qui pour toute solution à l’islamisme propose l’occidentalisation de leur société. C’est une caricature qui ne conviendra pas pour la Tunisie et les peuples arabes. Tout ce qu’ils veulent pouvoir faire, c’est de se débarrasser de « la » religion pour pouvoir établir leur petit pré-carré.

                                  Et effectivement, comme le disent certains à haute voix , il aurait mieux valu qu’il n’y ait jamais eu d’indépendance nationale, autant que la Tunisie rappelle son colonisateur, au moins cette intelligentsia. Les seuls pays qui réussissent leur entrée dans la « modernité » le font au détriment de leur culture, de leur Histoire, et participent à la création du NOM.

                                  J’attends de lire ces intellectuels, qui représentent la même purulence que vous avez avec Pierre Bergé et son équipe, définir une voie médiane entre « islamisme » et « vassalisation économique par la voie libérale ». En attendant ni les uns ni les autres ne sont crédules, mais au moins les uns ont été élus.


                                • Muslim 16 octobre 2013 14:46

                                  *crédules = crédibles


                                • antyreac 16 octobre 2013 17:22

                                  Les tunisiens auraient surtout à gagner de la dignité et à perdre des valeurs passéistes d’un autre âge indignes et cruelles...


                                • Muslim 16 octobre 2013 22:03

                                  Les tunisiens auraient surtout à gagner de la dignité

                                  Ce n’est pas à toi de parler de « dignité ». Tu ne dois pas même savoir ce que ce terme signifie. Ce que l’on peut espérer de mieux pour les Tunisiens, c’est de se libérer des uns et des autres, le pire étant la clique libérale qui sitôt arrivée aux manettes vendra le pays au plus offrant, et ouvrira des bordels géants pour pédophiles, un peu comme votre cher ami le phacochère roi du Maroc. Qu’ils dégagent ces rapaces prêts à constituer un pouvoir bourgeois et à l’enraciner. Ce sera le plus grand malheur pour ce pays.



                                • Muslim 17 octobre 2013 09:21

                                  Ce n’est jamais l’Islam de l’écrasante majorité des musulmans du monde. Et la Tunisie n’est pas une terre occidentale, et la laïcité n’est pas universalisable, elle ne peut l’être que chez un peuple acculturé par le travail de sape de leurs élites mondialistes et traîtres, formées bien souvent en Occident.

                                  Alors si tout le bien que vous souhaitez aux Tunisiens c’est de s’occidentaliser et de se perdre au profit d’une bourgeoisie ultra-minoritaire qui saura tirer les marrons du fer, comme ils l’ont appris en Occident. Entre « islamistes » et « occidentaux », il doit y avoir une voie médiane soustraite à ces deux paradigmes.


                                • epicure 17 octobre 2013 23:38

                                  @Par Muslim (---.---.126.130) 16 octobre 14:36

                                  ah c’est beau la réflexion islamiste, réactionnaire d’extrême droite :
                                  si la culture c ’est de maintenir les individus dans une société de singes asservis à des règles absurdes et loi liberticides donc ne faut pas y toucher.
                                  Voilà le discours typique pour maintenir toute sorte d’oppression et de mal institutionnalisés, au nom du maintient de la culture, de la tradition, de l’histoire.
                                  C’est le discours des extrêmes droites depuis 1789/1793 pour contrer tout mouvement de libération, émancipation.

                                  Pour information, les occidentaux ont justement fait la rupture avec la culture, l’histoire pour abolir l’esclavage, la domination de la religion sur la société, l’infantilisation permanentes des femmes, le travail des enfants, les tortures etc... tout plein de pratiques acceptées et justifiées par l’histoire, la culture.


                                • curieux curieux 16 octobre 2013 12:01

                                  En France, essayez de parler du 11/9 en émettant des doutes.


                                  • popov 16 octobre 2013 12:32
                                    @curieux

                                    Sur ce site, il est plutôt difficile de trouver quelqu’un qui ne doute pas fortement de la version officielle.

                                  • vachefolle vachefolle 16 octobre 2013 14:06

                                    votre exemple est identique avec l’interdit sur la viande de cochon et votre banane !!
                                    Mais je crois qu’il ne faut pas se lamenter de cette situation, au contraire.

                                    L’islam empêche tout progrès démocratique, tout progrès économique, TANT MIEUX et pour plusieurs raisons.

                                    Si l’obscurantisme religieux etait comptaible avec les droits de l’homme et avec le progrés scientifique alors nous serions tous sous la charia. C’est parce que ca ne marche pas, que nous évitons cette damnation. Imaginons une dictature religieuse qui aurait des bons résultats économiques, et bien elle durerait (comme la chine ou l’arabie saoudite).

                                    D’autre part, nous occidentaux, n’avons pas a empêcher ces peuples de s’auto-detruire/complaire dans la religion la plus absurde. Ce sont leurs problèmes, pas les nôtres. STOP a la bonne conscience colonialiste et expansionniste. Nous avons débarrasser la religion chrétienne de ces mêmes défauts il y a longtemps, a eux de faire de même.

                                    Enfin et c’est presque le plus important, l’Islam maintient les économies de ces pays en sous-développement. TANT mieux cela fait des concurrents au niveau mondial en moins.

                                    Ça peut paraitre un peu cynique, mais rien de sert d’essayer de faire boire un âne qui ne veut pas. Peut-etre que d’ici 20 ans l’islam disparaitra et subira une sorte de Mai68 culturel.


                                    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 17 octobre 2013 07:42

                                      Comme son nom l’indique, la vache folle souffre énormément de sa maladie : le racisme.


                                    • Deneb Deneb 17 octobre 2013 08:15

                                      "..n’avons pas a empêcher ces peuples de s’auto-detruire/complaire dans la religion la plus absurde. Ce sont leurs problèmes, pas les nôtres.« 

                                      Vous êtes du genre à vendre la corde à quelqu’un affichant clairement son intention de se pendre. Je vous signale que l’on partage la même planète avec ceux, aveuglés par leurs croyances. Il y a 80 ans, le nazisme en Allemagne était aussi une affaire interne. Si l’on avait su, à l’époque, opposer de bons arguments humanistes à ce déferlement de haine, on aurait sans doute évité un grand traumatisme. D’ailleurs, l’islamisme est sur bien de points semblable au nazisme, ne serait-ce que par son antisémitisme et par la promotion du totalitarisme. Ne faisons pas la même erreur que nos grands pères, combattons ce fléau par tous les moyens, nos enfants ne nous pardonneront jamais si l’on ne le fait pas lorsqu’il est encore temps.

                                       »Nous avons débarrasser la religion chrétienne de ces mêmes défauts il y a longtemps, a eux de faire de même« 

                                      C’est en voyant le peuple adopter progressivement un paradigme athée que l’église a mis de l’eau dans son vin, non pas par un raisonnement humaniste, mais par pur opportunisme. Elle en est aujourd’hui à accepter l’athéisme : le nouveau pape a déclaré que pour être catholique, le croyance en dieu n’était plus indispensable. C’est qu’il doit faire marcher la boutique, le pauvre, quitte à vendre son âme. Il tergiverse donc sur les »valeurs chrétiennes", mais il oublie de dire que ces valeurs sont universelles, et que l’Eglise s’en est fallacieusement approprié en y collant un copyright.


                                    • Muslim 17 octobre 2013 11:31

                                      Elle en est aujourd’hui à accepter l’athéisme : le nouveau pape a déclaré que pour être catholique, le croyance en dieu n’était plus indispensable

                                      Un Pape nihiliste ? Dans un monde de fou, tout va bien.


                                    • popov 17 octobre 2013 16:10
                                      @vachefolle

                                      C’est vrai que c’est aux Tunisiens de résoudre les problèmes de la Tunisie, et que moins on interfère mieux cela vaudra.

                                      Mais de là à souhaiter qu’ils s’entretuent ???

                                      Pourquoi voir dans un pays voisin un futur compétiteur ? Les gens améliorent plus leur condition quand ils pratiquent des échanges amicaux que quand ils se font la guerre.

                                    • epicure 18 octobre 2013 00:01

                                      En fait au niveau économique, la prospérité musulmane s’est faite de la même façon que pour la colonisation : le pillage des pays africains. Au lieu d’installer des soldats et des colons dans les pays à piller, ils pratiquaient au sens propre le pillage sous le nom de razzia.
                                      SI les arabo-musulmans avaient colonisés toute l’Afrique, ils n’auraient plus eu de pays faciles à piller, et surtout une réserve d’esclave noirs ( le conditionnement noirs = esclaves est encore très fort chez les arabo-musulmans,, ils sont très discriminants vis à vis des noirs ), puisque l’esclavage entre musulmans est interdit. Ce qui explique pourquoi les conquêtes musulmanes se soient arrêtées vers le sud alors qu’elles s"étallent sur une grande échelle dans le sens est/ouest.
                                      Enfin le pillage n’était pas pratiqué que vers l’Afrique noire, puisque l’Europe du sud a subie aussi de nombreuses razzias, même la marine marchande de la jeune amérique au début du 19ème a subit des pillages, d’où des représailles américaines contre Alger. vers 1819


                                    • Muslim 18 octobre 2013 12:16

                                      Vous semblez confondre « razzias » de bandits de grands chemins, et de pirates, et le pillage organisé méthodiquement en Afrique, par les puissances occidentale, avec en prime une acculturation des populations. Tout Africain sait la somme du mal profond qu’a amené la folie blanche en Afrique. Les Africains restent des colonisés, des « enfants », et c’est ce que regrettent les plus grands intellectuels d’Afrique. Ils savent d’où vient ce choc, du Nord.


                                    • Muslim 17 octobre 2013 09:33

                                      Ne faisons pas la même erreur que nos grands pères, combattons ce fléau par tous les moyens, nos enfants ne nous pardonneront jamais si l’on ne le fait pas lorsqu’il est encore temps.

                                      Vous avez éradiqué les Indiens d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord, massacrer des centaines de millions de Noirs, autant durant la traite négrière que lors de la colonisation de l’Afrique, idem pour l’Asie, les peuples d’Europe ont animalisé les autochtones qu’ils rencontraient et justifiaient ainsi massacres, génocides et épurations ethniques, au nom des valeurs chrétiennes et de l’évangélisation souhaitée de ces animaux parlants. Alors le seul fléau qui doit débarrasser, c’est les idées occidentales.

                                      Massacrez-vous entre vous, bouffez-vous entre vous si vous le voulez, mais laissez-le monde à distance de votre soif de sang.


                                      • antyreac 17 octobre 2013 11:59

                                        Les noirs ont été réduit en esclavage bien avant les européens par des arabes islamisés qui croyait aux paroles de leur bon prophète et ont organisés des vraies razzia pour chasser les esclaves noirs un peu partout en Afrique.

                                        C’est l’islam qui permet cet infamie
                                        D’ailleurs l’esclavage existe encore dans un certain nombre des pays islamiques

                                      • popov 17 octobre 2013 15:53

                                        Puisque vous évoquez ce sujet, je vous rappelle que le record absolu dans l’histoire de l’humanité, c’est quand même le massacre de 80 millions d’Hindous par les islamiques lors de l’invasion et la colonisation de l’Inde.


                                      • Muslim 17 octobre 2013 16:15

                                        Nous en avons déjà parlé, mais vous ne devez pas me lire. Il est possible que ces allégations émanent de nationalistes indiens, comme le laissent supposer certains articles. 


                                      • popov 17 octobre 2013 16:26

                                        D’ailleurs l’esclavage existe encore dans un certain nombre des pays islamiques

                                        Il faut voir comment sont traités les travailleurs étrangers dans les pays du golfe.

                                        Comme si cela ne suffisait pas, on entend maintenant des voix qui appellent au rétablissement officiel de l’esclavage sexuel comme au bon vieux temps.

                                        L’article complet à ce sujet sur kabyles.net.

                                        Ne ratez pas les commentaires sous l’article, il y a moins de censure sur ce site que sur AV !!!

                                      • popov 17 octobre 2013 16:47
                                        @Muslim

                                        Nous en avons déjà parlé, mais vous ne devez pas me lire. Il est possible que ces allégations émanent de nationalistes indiens, comme le laissent supposer certains articles. 

                                        Ben non, ces allégations n’émanent pas de nationalistes indiens, mais d’historiens comme Stephen Knapp (Crimes against India) dont les sources sont les chroniques des cours islamiques.

                                      • antyreac 17 octobre 2013 16:49

                                        A propos du massacre des hindous par les musulmans

                                        Ce sont surtout les intellectuels hindous qui ont au début nié la réalité de ce génocide puis des analyses sérieuses ont révélé l’ampleur de ce massacre


                                      • epicure 18 octobre 2013 00:17

                                        @Par popov (---.---.110.44) 17 octobre 16:26

                                        il faut voir aussi comment les pays arabo-musulmans traitent les noirs encore à l’heure actuelle.
                                        Pas besoin de lois comme au temps de l’apartheid pour qu’il y ait des discriminations importantes, parfois même assumées contre les noirs.
                                        C’est sans commune mesure avec ce qui se passe en France, où ces comportements sont ceux d’une minorité et que la loi interdit. Mais ce sont les français qui sont racistes....

                                        EN fait les musulmans sont mal placés pour accuser les occidentaux de certaines choses, car au vu de leur histoire ( c’est important l’histoire n’est pas muslim ) ils sont mal placés pour donner des leçons, au moins en occident on reconnait les tords historique , les erreurs du passé et on sait condamner le passé. Mais ce sont des attitudes qui ne font pas partie de la culture musulmane ( c’est important de garder sa culture, n’est ce pas muslim ?)


                                      • Muslim 18 octobre 2013 09:30

                                        @ Popov :

                                        Il faut voir comment sont traités les travailleurs étrangers dans les pays du golfe.

                                        Il faut vous le dire en quelle langue ? Ces pétromonarchies sont vos alliés, les musulmans abhorrent ces princes et phacochères qui dilapident de l’argent qui ne leur appartient pas. Entendez un seul musulman du commun vous faire l’éloge de ces saloperies d’État parasites et venez nous le présenter. Ces pays sont vos plus proches alliés et meilleurs souteneurs.

                                        • Muslim 18 octobre 2013 10:26

                                          @ Epicure : EN fait les musulmans sont mal placés pour accuser les occidentaux de certaines choses, car au vu de leur histoire ( c’est important l’histoire n’est pas muslim ) ils sont mal placés pour donner des leçons, au moins en occident on reconnait les tords historique , les erreurs du passé et on sait condamner le passé. Mais ce sont des attitudes qui ne font pas partie de la culture musulmane ( c’est important de garder sa culture, n’est ce pas muslim ?)

                                          Et en musulmanie, on ne saurait pas le faire ? Qu’en sais-tu ? La culture de la « condamnation » vous est effectivement propre, il faut « condamner », entendre il faut « verser des larmes de crocodiles ». Si vous aimez la fausseté et l’hypocrisie, alors profitez de cette « culture ». « Condamner » ... escroquerie. Pour ce qui est de la reconnaissance des torts, je ne vois pas plus de sincérité, puisque vous continuez de reproduire sous des formes diverses ces « torts », du néocolonialisme à l’ « évangélisation » des populations barbares du Sud. Il n’y a qu’à vous lire, nul besoin d’interpréter vos propos.

                                          La grande différence entre la traite arabe et la traite occidentale, de l’avis des historiens africains, c’est que le Noir n’était pas animalisé, bestialisé. Et ce réflexe d’animalisation, les Occidentaux, Espagnols, Anglais, Portugais, Français, Hollandais, l’ont tous eu. Les Améridiens étaient des animaux. Les Noirs étaient des animaux. Les Arabes étaient des animaux. Les Chinois étaient des animaux. Peut-être souhaitez-vous des citations d’ouvrages que (pour ma part) je lis ?

                                          Un autre point unanimement reconnu, c’est que l’Afrique garde des cicatrices béantes et purulentes des « contacts » qu’elle a eu avec la folie blanche, cicatrices qui ne sont pas prêtes de se refermer.


                                          • antyreac 18 octobre 2013 11:11

                                            Bref en musulmanie les hommes n’ont pas de sentiments mais en plus ils savent mieux faire de l’esclavage que les européens


                                          • Muslim 18 octobre 2013 12:10

                                            Vous le savez bien, le monde est rempli d’animaux parlants n’attendant que la Lumière Blanche et la Civilisation pour les sortir du néant où ils se trouvent.


                                          • popov 18 octobre 2013 12:27
                                            Pauvre Muslim !!!

                                            Regardez dans quel état il se met dès qu’on lui sort quelques vérités sur sa secte malfaisante.

                                            À court d’arguments, ils prétend que je suis l’ami de l’Arabie Saoudite, alors que j’ai plusieurs fois dit sur ce cite ce que je pensais de ces abrutis.

                                            Ce n’est pas moi qui me suis fait arabaiser, coraniquer, et sourater, c’est vous Muslim. C’est vous qui êtes atteint de cette peste verte qui vient de la péninsule bédouine, ce n’est pas moi.

                                          • Muslim 18 octobre 2013 14:19

                                            Vous mangez dans la main de ces pétromonarchies, ce n’est pas contestable. Elles vous achètent même des clubs de foot et des chaines de TV pour les diffuser, qu’est-ce qu’il vous faut de plus ? Les Saoud sont vos alliés et souteneurs, c’est ainsi que fonctionne l’Occident.

                                            D’une main je prends ce que m’offre des salopards, que je cache aussitôt dans mon dos, et de l’autre je brandis le poing et mime la colère. La seule peste que nous voulez repousser est celle venant du Nord. Nous ne vivons pas la crise civilisationnelle que vous vivez Popov, nous savons qui nous sommes, au contraire de vous et de vos perroquets laïcards qui ne savent rien de leur pays.


                                          • popov 19 octobre 2013 14:49
                                            @Muslim

                                            Nous ne vivons pas la crise civilisationnelle que vous vivez

                                            Alors pourquoi émigrer en masse vers l’Europe ?

                                            nous savons qui nous sommes

                                            Il y a plein de gens qui croient savoir qui ils sont. Il y en a même qui prétendent descendre d’Adam, du prophète Adam, comme ils disent.

                                          • Crab2 6 novembre 2013 16:44

                                            Sans trompettes ni prophètes, il est préférable de s’intéresser à comprendre dans sa complexité la société plutôt que perdre son temps à évaluer les stratégies infantiles et égoïstes des droites ou des gauches


                                            Suite :

                                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/11/le-statut-juridique-des-animaux.html


                                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès