• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tirage au sort pour le climat, le crépuscule de la raison

Tirage au sort pour le climat, le crépuscule de la raison

Le monde est fou, la planète brûle. Et, comme toujours devant les dangers et les peurs, se dressent des prophètes, chacun porteur de la solution miracle. Apparemment, rien de nouveau sous le soleil. Tous les apprentis dictateurs ont toujours expliqué qu’ils demandaient le pouvoir absolu pour résoudre des dangers auxquels le peuple ne sait pas faire face.

La nouveauté vient en fait de la méthode. Car les nouveaux sauveurs suprêmes prétendent, par des biais bizarres, incarner la vraie démocratie. Le détour utilisé pour réaliser ce tour de force est l’idéalisation du tirage au sort, censé remplacer une démocratie en trompe l’œil par la seule vraie.

Le Dieu hasard contre la raison

L’histoire commence il y a déjà quelques décennies par une propagande magnifiant le système grec qui, aux dires d’historiens du dimanche et de philosophes d’opérettes, choisissait les responsables par le tirage au sort. Remarquons simplement que ce système, d’ailleurs pratiqué entre les seuls citoyens les plus aisés, excluant les femmes et les esclaves, ne tirait au sort que les responsables de postes secondaires, souvent temporaires, alors que les responsables militaires et financiers étaient, pour leur part, élus. L’objectif de cette réécriture de l’Histoire est surtout de déconsidérer le suffrage universel, traduction politique de la pensée humaniste.

On ne saurait, cela étant, se contenter de se moquer de ce stratagème car il reflète la profonde crise de la démocratie représentative. Les députés ne représentent plus les citoyens. De plus en plus enserrés dans les partis auxquels ils doivent souvent leur carrière et même leurs revenus, ne rendant de comptes qu’aux membres de l’exécutif, tout particulièrement au Président de la République qui désigne la plupart d’entre eux, ils ne sont soumis à une sanction populaire que tous les 5 ans, à l’occasion de leur renouvellement. L’idée de sélectionner n’importe qui par le hasard apparaît alors comme un moindre mal à tous ceux qui ne veulent pas se battre pour reconstruire une vraie démocratie. Ainsi, une certaine classe dirigeante joue-t-elle sur deux tableaux. D’abord, elle déconsidère le principe de la souveraineté populaire, ensuite, elle se propose de remettre elle-même la démocratie sur pieds dans son propre intérêt.

La chose est légitimée et amplifiée par des rhétoriciens officiels qui, se présentant comme garants de ce qu’ils appellent le « bien commun », passent leur temps, avec l’aide de médias complaisants, à critiquer le suffrage universel. On peut multiplier les exemples : prenons celui de Thierry Pech car celui-ci, après avoir été, en tant que directeur général de Terra Nova, une des coqueluches d’un PS en perpétuelle trahison, semble être en odeur de sainteté dans les lambris du nouveau pouvoir. Sur France Culture, le 5 novembre 2018, il avait déclaré que « les populismes à l’œuvre reposent sur une absolutisation du suffrage. Ni Bolsonaro, ni Orban, ni Poutine, ne sont le produit d’autre chose que des élections. Mais, en dehors de ça, ils n’ont pas de légitimité, ni à la presse, ni aux corps intermédiaires, ni à la justice ». Un positionnement charmant, à mi-chemin entre la naïveté et le totalitarisme ; une manière désarmante de confondre les effets et les causes au profit d’un totalitarisme tranquille. Notons l’énormité du propos : la légitimité ne vient pas des urnes, elle vient des médias ou des corps intermédiaires.

Pas si naïf que cela finalement lorsqu’on découvre que le fameux Thierry Pech est, avec Laurence Tubiana, un des deux coprésidents du « comité de gouvernance » de la Convention citoyenne pour le climat lancée début octobre. À bas la souveraineté populaire, vive les nouveaux conseillers des princes !

Un zoo humain de la démocratie

Instructive initiative que cette convention ! Née de la volonté suprême d’Emmanuel Macron à l’issue du « grand débat », elle a commencé ses travaux. 150 personnes tirés au sort à partir des annuaires électroniques (pourquoi pas les listes électorales ?) sont rassemblés au palais d’Iéna où ils travailleront pendant 6 week-end. Ils doivent produire des textes de loi visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Nous passerons sur les surprises heureuses du sort : il semblerait que le doigt de la chance se soit posé sur Cohn-Bendit, mais qu’il aurait refusé.

Nous noterons au passage que 30% seulement des tirés au sort ont accepté ce don du ciel, du moins dans un premier temps. Peut-être faudrait-il s’intéresser aux raisons du refus des autres ! Mais la question principale n’est pas là. Elle est de savoir en quoi 150 citoyens tirés au sort sont en capacité de représenter plus de 60 millions de citoyens. Les responsables de l’opération nous précisent qu’on a choisi ces porte-flambeaux en tenant compte de l’âge, du sexe, des catégories socioprofessionnelles, … Remarquons que ce discours signifie, contre maints exemples contraires, que les positions sociales déterminent les options politiques. N’y a-t-il pas des ouvriers réactionnaires et des ouvriers progressistes ?

Mais surtout, en quoi un tel machin est-il plus pertinent qu’un processus basé sur la confrontation générale des idées et la sélection électorale des porte-paroles ? En quoi est-il plus juste, plus adapté aux défis du moment, que l’élection au suffrage universel d’une Constituante partant des communes avec débat local de tous les citoyens et cahiers de doléances ? Pensera-t-on, suivant en cela l’originalité de Thierry Pech, que ce panel permet un rapport direct à la presse ou aux corps intermédiaires et devient, de ce fait, plus démocratique ? On ne s’étonnera donc pas de voir les journalistes mettre en avant, parmi les tirés au sort, quelques personnages hauts en couleur et dont la verve permet une légitimation médiatique. Sur le fond, ça ne mange pas de pain. Les plateaux télé ont mis en valeur l’effet anesthésiant des « bons clients » qui s’expriment façon micro-trottoir.

Car, finalement, ce sont les médias qui maximisent les effets de cette nouvelle martingale. En observant ses membres comme s’ils s’agissait d’un zoo humain, ils en font un récit édifiant au service de la pensée dominante.

Le miracle de l’expert

Encore plus fort dans le tour de passe-passe ! Non seulement les sélectionnés sont supervisés par deux coprésidents dont personne ne songeraient à penser qu’ils n’ont qu’un rôle d’observation, mais encadrés par douze « pilotes » dont on ignore les critères de sélection. Et ce n’est pas tout : Pour aider à leur travail, les tirés au sort bénéficieront de « fact-checkers », d’« experts » du climat, de la société civile et des acteurs politiques pour « décrire la situation, les enjeux et les obstacles à la lutte contre le changement climatique ». Un comité d’experts juridiques aura de plus pour tâche de « traduire leur volonté en termes juridiques ». Bigre ! C’est vrai que les citoyens sont mieux encadrés que lors des élections où, si l’on en croit nos spécialistes de la « démocratie participative », ils sont tentés par les « dérives populistes ». On voit d’ailleurs mal en quoi cette débauche d’intervenants n’aurait pas son mot à dire dans le cadre d’un processus électoral quelconque si le débat public est respecté.

Mais revenons à la question de savoir pourquoi ils sont ainsi rassemblés. Eh bien, ils doivent répondre à la question « Comment réduire d’au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans une logique de justice sociale » ? Et pour aider à leur réflexion, ils se verront dresser un « état des lieux problématisé de l’action en France » et seront éclairés sur les « leviers et points de blocage ».

Pourquoi diable une telle usine à gaz ? L’artiste Cyril Dion, un de nos nouveaux prophètes, nous apporte la réponse dans We demain le 12 août 2019 : « Se pose aussi le problème de l’opinion… Les politiques se réfugient toujours derrière cet argument, qui est une réalité politique : ils ont besoin de contenter la majorité pour être réélus. C’est le problème de la démocratie représentative : c’est un modèle qui ne convient pas à l’urgence. C’est pourquoi il faut permettre aux gens de délibérer, en leur donnant tous les tenants et les aboutissants des problèmes ». Cette stupéfiante déclaration peut se résumer ainsi : arrêtons de demander aux citoyens leur avis, nous (traduisez par « lui-même ») savons mieux qu’eux quelles sont les bonnes questions. Le peuple est ignorant et mesquin et, entraîné par de petits intérêts, il ne saurait faire face aux défis du moment. Pourquoi, direz-vous, créer alors, par tirage au sort, une sorte d’Assemblée en réduction ? Parce que l’irruption du monde médiatico-artistique comme guide du peuple a besoin d’être légitimé par une assemblée Potemkine, non pas exempte des « petits intérêts », mais évidemment plus facile à contrôler.

La chose n’est pas limitée à la question climatique en France. Les moines guerriers du tirage au sort expliquent à tirelarigot que les expériences positives font florès et que l’exemple de l’Irlande, à partir de 2009, est particulièrement symbolique. Or, s’il est vrai qu’une telle assemblée citoyenne a existé en Irlande, elle a essentiellement mis en avant deux questions, le droit à l’avortement et le mariage homosexuel. Remarquons que l’apparition de ces sujets n’est pas vraiment une originalité et que leur légalisation a été obtenue par référendum, c’est-à-dire par le suffrage universel. En fait, le tirage au sort est un subterfuge pour légitimer la remise en cause de la volonté populaire, tout particulièrement par la sélection préalable des questions acceptables par le système économique dominant. Là encore, au lieu de ce biais bizarre, il aurait été plus simple d’accepter de poser la question de la légitimité de la représentation nationale et, éventuellement, d’un référendum d’initiative populaire, toutes choses qui demandent de remettre en cause les institutions dans un souci réellement démocratique fondé sur le suffrage universel. Cet objectif demande l’appel au peuple tout entier et non à un panel contrôlé par des personnalités miracles.

La fatuité de l’inculture

Mais nos nouveaux apôtres ne veulent pas de ce recours car, comme l’explique Cyril Dion, « si on dit aux gens qu’il faut réduire le nombre de véhicules de 50%, arrêter de consommer, arrêter de prendre l’avion sur les lignes intérieures, arrêter de manger de la viande… Ils ne vont pas être d’accord ». À sa suite, le climatologue François-Marie Bréon clame, dans Libération du 29 juillet 2018, que « Les mesures qu’il faudrait prendre seront difficilement acceptées. On peut dire que la lutte contre le changement climatique est contraire aux libertés individuelles et donc sans doute avec la démocratie. » quand, de son côté, l’astrophysicien Aurélien Barrau, tout en admettant que, face aux questions climatiques, il ne prétend pas « avoir les solutions car il y a des experts bien plus compétents pour ça », explique dans L’Express du 10 octobre 2018 qu’i faudra prendre des « mesures coercitives, impopulaires, s’opposant à nos libertés individuelles ». L’irruption soudaine de Greta Thunberg est alors particulièrement opportune pour supprimer nos principes démocratiques et nos valeurs humanistes. On dira que, de tous temps, sont apparus des prophètes face aux grandes crises. Mais Bernadette Soubirou n’était pas invitée à l’Assemblée nationale. Ceci explique-t-il la relative complaisance des pouvoirs publics face aux blocages d’Extinction Rébellion qui ne peuvent qu’étonner comparés à la répression violente menée contre les Gilets jaunes. Mais sans doute un Cyril Dion expliquera-t-il qu’il y a d’un côté le bien et d’un autre le mal.

Rien ne prouve, et surtout pas les Gilets jaunes, que les gens sont hostiles par principe aux contraintes écologiques. Ils veulent en revanche qu’elle soit juste. S’exercera-t-elle, par exemple, sur les gourous du tourisme de masse ou sur les grands industriels ? Ne doit-on pas voir tout simplement, dans la volonté antidémocratique des nouveaux tribuns, un appui silencieux, peut-être inconscient, à l’émergence d’un capitalisme vert ? Celui-ci est d‘autant plus totalitaire et hostile à tout contrat social qu’il est porté par la bonne conscience et par une marche vers la servitude volontaire.

Le monde traverse une crise profonde, climatique certes, mais aussi philosophique, sociale et géopolitique. La solution n’est évidemment pas simple. Vouloir la régler par la coercition n’est pas un choix d’efficacité, mais un choix philosophique. La question légitime de savoir quel est l’avenir de la planète ne saurait en aucune façon nier celle de l’avenir de l’Humanité.

Les plaisantins qui se réfèrent toujours à Rousseau devaient rappeler qu’avant tout, celui-ci se réfère à la volonté générale, c’est-à-dire à la souveraineté populaire. L’intérêt général n’est pas l’apanage de quelques-uns, mais situé au-delà de tout intérêt particulier.

L’individu doit être un individu responsable, libre et conscient. Il ne s’agit pas de laisser l’humain survivre sous un gouvernement mondial sans contrôle des citoyens. Faute de quoi, nous aurons réussi la prophétie de George Orwell lorsqu’il faisait dire à Big Brother : « Tant que votre but sera de rester vivants, non de rester humains, rien ne changera. Mais, à la qualité d’êtres humains, vous avez préféré celle d’êtres vivants, vous confinant ainsi dans un éternel présent et vous assurant que je serai toujours là. Ne vous en plaignez pas ».

André Bellon

----------------

LIRE AUSSI...

Comité des Forges : « Nous nommons communistes tout ce qui s’échelonne entre l’agitateur de 36 et le simple partisan du suffrage universel »

---------------

Nous suivre sur : Facebook | Twitter


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Arogavox 1er novembre 10:34

     Des remarques intéressantes à propos du sujet présenté par le titre … mais, comme l’enfer est pavé de bonnes intentions, et que le diable se cache dans les détails, le propos de la raison des bonnes intentions du tirage au sort n’est pas traité dans ce texte !

     Un bouquin comme « la stochocratie » en disait bien plus, tout en oubliant lui aussi l’erreur essentielle de raisonnement (ou résonne-ment ?) ! ...


    • Arogavox 1er novembre 10:59

      ( le bouquin de Roger De Cisif : https://livre.fnac.com/a916059/R-DE-Sizif-La-stochocratie )
       Pour être bref, disons que l’argument de base, passant par la raison, qui pourrait plaider en faveur d’une vertu démocratique possible du tirage au sort, serait que, statistiquement, une opinion exprimée aléatoirement parmi les diverses opinions d’une population, aurait des chances de correspondre à une ’moyenne des opinions de chacun des citoyens’ ; ce qui peut faire penser à une expression de la Volonté Générale ...
       Mais, même en faisant l’effort d’admettre cette approximation-intuition, la raison devrait alors aussi conduire à pousser le raisonnement avec un minimum décent de rigueur. Pour qu’une moyenne de tirages au sort finisse par s’approcher statistiquement du consensus global, il serait nécessaire d’évaluer une fréquence mathématiquement crédible pour ces tirages au sort !
       Sachant de plus que la Volonté Générale n’a aucune raison d’être immuable dans le temps, Qui, jusqu’ici à osé soulever le problème mathématique d’évaluer la fréquence nécessaire des tirages au sort de par exemple 10 ’représentants’ parmi une population de seulement 1000 citoyens ? ( 1 tirage tous les 5 ans ? tous les ans ? toutes les semaines ? … ou plutôt toutes les minutes ! ?)
        


    • Arogavox 1er novembre 11:08

       Il eût été beaucoup plus intéressant d’apporter une idée nouvelle, constructive, quitte à prendre le risque de bousculer un paradigme dont notre nouveau millénaire ne supporte plus la ringardise :

       au lieu de voter (vœu ! …) pour des ’représentants’ (détenteurs d’infaillibilité pontificale !), pourquoi de pas faire vivre des cahiers de ramène-ta-fraise permanents permettant de pondérer des idées ou opinions personnelles ! ...


    • exol 1er novembre 10:57

      L’auteur a fait un article sur un sujet important pour se faire plaisir et n’apporte aucune solution de savoir s’il y a réchauffement climatique ou pas . Seul des scientifiques de haut niveau et ne subissant aucune contrainte politique sont qualifiés pour répondre à cette question , le peuple avec sa bonne volonté n’a aucune compétence pour y répondre et faire un référendum sur le sujet consisterait à redonner les décisions aux politiques. Prendre l’avion qui brule du Kérosène ou le train qui consomme de l’électricité fabriquée à base de nucléaire , de gaz ou de pétrole revient au même , idem pour les voitures électriques. L’individu même conscient n’est pas omniscient , donneriez vous la gestion d’une centrale nucléaire à de simples quidam ???


      • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 13:14

        @exol. Les réchauffements climatiques et les refroidissements climatiques sont la banalité même dans l’histoire de ce continent et des autres. En ce Quaternaire où il y a des glaciations.
        On attend tes solutions pour dépister s’il y a eu là une escroquerie à l’échelle planétaire, et comment tu vas faire pour dépister les escroqueries suivantes. Car ils ne vont quand même pas s’arrêter là, ces bons apôtres.


      • Alain 1er novembre 13:53

        @JC_Lavau
        Ah le grand complot mondial... Tu fais partie de quelle secte ? Les raéliens ? Les témoins de Jehova ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 14:02

        @Alain. Averell Dalton promettait :
        « Je l’aurai par la force ».

        William Dalton promettait :
        « Je l’aurai par la ruse ».

        Bob Dalton promettait :
        « Je l’aurai par mon habileté aux armes ».

        Joe Dalton promettait :

        « Je l’aurai par la haine, tout simplement ».
        Variante : le petit Alain jure :
        « Je l’aurai par les insultes ».


      • exol 1er novembre 23:25

        @JC_Lavau
        Ben je parlais de scientifiques justement , moi je n’ai aucune solution , et toi non plus car tu es un bouffon juste bon pour l’asile.



      • gnozd 2 novembre 20:49

        @Alain

        Je suis pas toujours d’accord avec JC Lavau, mais en l’occurence y’a pas de complot. Juste des sociétés transnationales, des compagnies pétrolières, des constructeurs de zincs, de bagnoles, de transports maritimes, des banques, bref toute un oligarchie financière qui fait la pluie et le beau temps, et s’en tamponne comme de l’an 40 de l’environnement.

        C’est pas la peine de sortir de polytechnique pour savoir qu’il faudrait arrêter de bousiller des forêts, et reboiser, à l’échelle mondiale. Mais c’est mal barré.
        Idem pour les pollutions diverses aux hydrocarbures et plastiques.
        Tout ça ce sont des problèmes délimités et techniquement à notre portée.
        Mais comme par hasard ces connards, GIEC en tête se focalisent sur le seul domaine où on est quasi sûrs de n’avoir aucune influence, sinon minime, à savoir le climat et la foutaise du CO2.

        Tout ça pour quoi ? Et bien parce qu’il y a dans le monde plus d’un milliard et demi de bagnoles individuelles et que le monde entier sait que l’automobiliste est la vache à lait toute désignée.
        Alors haro sur les automobilistes, et bien entendu les porte-containers et les gros navions pourront continuer à polluer.

        Pour info, l’Inde, qui laisse crever ses gosses dans les égouts de Bénarès ou Calcutta, vient de commander 300 Airbus.
        Quant à la Chine, elle compte construire dans les année qui viennent 30 aéroports supplémentaires.
        On est pas sortis de l’auberge !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 novembre 10:40

        @gnozd
        Alors haro sur les automobilistes, et bien entendu les porte-containers et les gros navions pourront continuer à polluer.

        Des bateaux ont déjà organisé la tricherie !

        "Des sociétés de transport internationales ont dépensé des milliards de dollars pour contourner une nouvelle législation environnementale. Des milliers de bateaux ont été équipés de dispositifs de “triche” destinés à rejeter les déchets dans l’eau plutôt que dans l’air  !"


      • leypanou 1er novembre 11:04

        La question légitime de savoir quel est l’avenir de la planète ne saurait en aucune façon nier celle de l’avenir de l’Humanité 

         : cela fait toujours sourire ceux qui parlent de l’avenir de la planète, car la planète existera toujours alors qu’on aura tous disparu.

        Voici un article, assez long, sur l’escroquerie de cette « zéro émission de carbone » préconisée entre autres par eXtinction Rebellion : faites connaître cet article pour déniaiser les gogos.

        Ce qui est scandaleux c’est que des enfants sont instrumentalisés alors qu’ils ne sont pas armés intellectuellement pour contrer les manipulateurs.


        • leypanou 1er novembre 11:52

          @leypanou
          Complément sur une conséquence de la recherche de « neutralité carbone », promue par ceux qui veulent « sauver la planète » : l’escroquerie à la taxe carbone.

          Sachez que différents pays, dont le Royaume Uni, ont déjà intégré d’avoir la neutralité carbone d’ici 2030.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 11:54

          L’analyse est intéressante, mais la question est ailleurs. Il vaudrait mieux commencer par se poser des questions sur les conclusions du GIEC et sur le CO2 , pour comprendre l’origine de cette arnaque planétaire...

          Partir sur de fausses bases scientifiques est bien plus grave au regard des conséquences induites, que la manière dont les citoyens sont appelés à donner leur avis non éclairé.

          Plus grave, la question est celle du capitalisme repeint en vert, pour assurer l’ avenir des 1% , en période de marchés saturés et de baisse tendancielle des profits, en manipulant les citoyens sensibles à l’écologie.

          Et ce qui est au bout, ce sont des taxes carbones +++, même le FMI réclame une taxe carbone mondiale, c’est dire si la soupe est bonne !

          Et pire, si la logique de cette arnaque, est poussée au bout, c’est 90% de chômeurs dans quelques années.


          • Alain 1er novembre 12:16

            @Fifi Brind_acier
            Ah oui, c’est vrai, les bases scientifiques sont fausses. Il y’a un gros complot mondial pour nous pondre des taxes. C’est pour çà que dans certaines régions de la grande banlieue de Montréal, on demande à des gens de s’en aller face à des problèmes climatiques de plus en plus récurrents. Mais, c’est vrai, avec FifiBrindeMensonges, il n’y a pas de pbs : la mer ne monte pas (tiens ? Pourquoi fait-on appel à des hollandais pour réhausser dans le nord de la France ?).

            Le capitalisme repeint en vert ? FifiBrindeMensonges devrait relire Louise Michel (par exemple). Le capitalisme prend la couleur du moment : quand faut faire des vélos , ils en font (Peugeot), quand faut faire des moulins à poivre, idem (Peugeot...) et quand faut faire des voitures, idem (Peugeot), mais quand c’est la guerre, si on peut gagner aussi de la thune, on fait des canons (peugeot...). Bon, j’ai parlé de Peugeot, mais c’est valable avec n’importe quel autre grand nom du capital.

            A part l’UE et le méchant complot climatique qui repeint en vert et crée des taxes, on ne sait pas ce que sait voir FifiBrindeMensonges.


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 12:43

            @Alain. Surtout que tes bases scientifiques, à toi...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 12:58

            @Alain
            Le niveau des mers a souvent varié, puisque la grotte Cosquer à Marseille, maintenant sous la mer, était utilisée par nos ancêtres au paléolithique.

            Le GIEC avait prédit (Mme Irma) que les îles du Pacifique allaient sombrer dans l’océan. Manque de bol, elles sont plus hautes qu’avant !

            Nos « géo trouve tout » ignoraient que depuis les années 1950, des relevés aériens étaient régulièrement effectués et donc qu’on disposait d’une base de données comparatives sur plus d’un demi-siècle.

            Je suppose que les Hollandais ont construit leurs digues récemment, à cause du réchauffement climatictic ? Les premiers rehaussements en Hollande datent de l’âge du fer, et la plupart des digues ont été construites au Moyen âge.

            Ce sont bien des preuves qui montrent que le GIEC a raison, non ?




          • generation désenchantée 1er novembre 13:09

            @Alain
            Peut être que tu serait volontaire pour être au menu de certains « écolos » , vu que maintenant ils on plus de tabous
            Entre la réduction de la population et maintenant promouvoir le cannibalisme , on commence a se poser la question sur leur santé mental
            Tu est sûr que les « écolos » te veulent du bien ?
            Je n’en suis pas si sûr , puisque pour certains c’est réduire de 90 a 95 % de la population mondiale qui serait parfait pour eux pour vivre en équilibre , un bon génocide , c’est une solution très acceptable pour eux

            https://www.contrepoints.org/2018/12/11/332164-la-tentation-humanicide-de-lecologisme

            http://ecologie.blog.lemonde.fr/2010/01/18/faut-il-reduire-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete/

            https://www.les4verites.com/international/il-faut-reduire-la-population-mondiale

            https://fr.theepochtimes.com/un-chercheur-suedois-preconise-le-cannibalisme-pour-prevenir-les-futures-penuries-alimentaires-liees-au-changement-climatique-1010866.html

            https://lesobservateurs.ch/2019/09/07/manger-de-la-chair-humaine-pourrait-sauver-la-planete-selon-un-professeur-suedois/


          • Alain 1er novembre 13:34

            @JC_Lavau
            Sans parler des tiennes... Conséquences de nos rejets chimiques liès à notre mode de vie (agriculture/industrie/mode de transport) ? On attend ta réponse depuis combien de temps ?
            a part être un expert en guerre de religions sur ce site, ton bilan scientifique c’est du copié-collé. Tout le monde sait faire çà.


          • Alain 1er novembre 13:47

            @Fifi Brind_acier
            Et il n’y a pas de montée des eaux dans certaines régions en Afrique ?
            Mais il est vrai que pour connaitre le climat, il faut faire confiance aux moines qui n’avaient pas de thermomètres.... comme tu l’as démontré l’autre jour.
            Tu devrais aller expliquer tes belles théories aux Québécois de Ste Marthe sur le Lac, eux à qui le gouvernement provincial a dit : il serait temps de partir.
            Et puis, après, tu iras expliquer çà aux habitants de Lagos, et tant que tu es en Afrique, va donc dans la « venise africaine »....
            Il n’y a pas de sociétés hollandaises dans le nord de la France pour réhausser des digues liées à une montée des eaux ?

            Et à part le GIEC, est-ce que tu as un jardin ? Est-ce que tu sors dehors et est-ce que tu ne vis que dans l’instant ?

            Mais non, c’est vrai. Tout va très bien madame la marquise. Les oiseaux et les mammifères ne disparaissent pas, l’eau ne monte pas, nous n’avons aucun pb de sécheresse, de canicule, les dates de vendeanges n’avancent pas. Il n’y a pas de phénomène extrêmes. Il n’y a qu’un seul problème : c’est L’UE. Le reste, c’est des mensonges, des complots mondiaux, du baratin.
            Ca va ? c’est mieux pour toi ? 


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 13:50

            @Alain. Ça y est ! Joe Dalton fait encore sa crise...


          • Alain 1er novembre 13:51

            @generation désenchantée
            Et le capitalisme qui veut nous créer une sociétés de robots et de transhumains ? Ca va ? C’est mieux qu’un écolo ou c’est pareil ?

            d’ailleurs, le professeur suédois qui prône le cannibalisme. Il suffit de dire des conneries pour être écolo, alors ? Ou alors, c’est juste un crétin ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 14:05

            @Alain : « Il suffit de dire des conneries pour être écolo ». Tu l’avais remarqué aussi ?
            Voilà qui te trace ton avenir.


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 14:17

            @Alain : « montée des eaux dans certaines régions ». Tout géologue sait combien c’est fréquent, les subsidences et les surrections.
            Quand j’étais minot, notre manuel de ScNats de 4e montrait un temple grec en Italie, dont les colonnes étaient percées par des pholades. Il avait donc passé quelques siècles immergé dans la Méditerranée, avant d’être émergé à nouveau.
             
            Tout géotechnicien a appris en classe le glissement de Syrte, sur la Göta. Argiles marines, donc déposées floculées. L’inlandsis a fondu, et la Suède remonte. Peu à peu ces argiles marines ont été lessivées et désalinisées, et elles ont brutalement défloculé.

            DONC le petit Alain a tout compris : C’est l’effet de serre ! Et mort aux incroyants qui ne croivent même pas !


          • popov 1er novembre 15:25

            @Alain

            Vous me faites penser à Claire Nouvian.


          • Alain 1er novembre 16:31

            @JC_Lavau
            Et donc ? Quels sont les rejets chimiques de nos modes de vies (industrie/Agriculture/mode de transport) ? Quelles conséquences ?

            Vous répondez quand ?


          • Alain 1er novembre 16:32

            @popov
            Désolé. je ne regarde pas la télé.


          • Alain 1er novembre 16:37

            @JC_Lavau
            Donc ? C’est Candide ? « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes » ?

            Et ensuite ? C’est la guerre de religions et mort aux incroyants ?
            Il faut donc absolument croire le génialissime scientifique JC_LAVEAU dont on ne connait ni le nom, ni les publications ?
            On ne sait pas qui il est, ni ce qu’il fait, pas plus ce qu’il publie, ni dans quelles revues, mais c’est sûr, il sait. Et face à cet être exceptionnel qui est incapable depuis une semaine de nous parler des rejets chimiques de nos modes de vie, il n’y qu’une chose à faire : le croire.

            Tu nous prends pour des veaux ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 16:41

            @Alain. Si tu veux parler pollution, parle pollution, mais ne te mélange pas à l’escroquerie carbocentrique.
            Jusqu’à présent tu t’es toujours collé à cette escroquerie : elle te fournit l’habillage pour ta passion envers les guerres de religion et autres guerres civiles.


          • Alain 1er novembre 17:17

            @JC_Lavau
            Donc ? Parce que les rejets chimiques ce n’est que de la pollution ? Certains rejets chimiques ne sont pas des gaz à effet de serre comme par exemple les CFC et tous les hydrocarbures allogénés ?
            Et tu te dis grand scientifique en croyant que les rejets chimiques ne sont que de la pollution ? GRANDE ESCROQUERIE ?

            Jusqu’à présent, c’est toi qui t’es toujours collé à ne pas voir la réalité. Tu sembles même réfuter que le CO2 est un gaz à effet de serre (autant refuser de croire que la terre est ronde....) et tu n’as pas l’air de t’y connaitre plus que çà en pluies acides (voir nos précédents échanges).

            Donc, garde tes guerres de religions et autres guerres civiles, et essaye de regarder un peu mieux le monde qui t’entoure.
            Au passage, n’hésite pas à nous dire tes publications et ton parcours.... histoire qu’on sache si ton action ne résume à du copier-coller ou si nous sommes face à un réel scientifique.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 17:50

            @Alain
            Tout va très bien madame la marquise.

            Pas du tout, tout va très mal du côté des pollutions ! Mais ce n’est pas l’objet des préoccupations des agités du climat, s’occuper des pollutions, ça ne rapporte pas assez !

            Alors que le CO2, c’est une aubaine, les citoyens n’ont pas, pour la plupart, un niveau en sciences pour comprendre qu’on les arnaque, et on peut leur faire peur et les culpabiliser autant qu’on veut.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 18:03

            @Alain
            Voici la liste de toutes les pollutions.
            Est-ce l’objet de la Convention sur le climat ?
            Pas du tout, on n’y parle que la taxe carbone.


          • generation désenchantée 1er novembre 18:16

            @Alain
            Il y n’y a plus de tabous , chez les les « écolos » , ils exposent maintenant leur vraie doctrine et idéologie , sans fitre , parce qu’il pensent réellement que la réduction de population et le génocide sont des solutions acceptables pour sauver la terre de l’humanité et depuis NOVEMBRE 1991

            " Entre l’an 1 et l’an 1400, la population n’a pratiquement pas changé. A travers les épidémies, la nature compensait les abus de la natalité par des abus de mortalité... J’ai discuté de cette question avec le directeur de l’Académie des sciences en Egypte. Il m’a dit que les scientifiques étaient épouvantés à l’idée qu’en l’an 2080 la population de l’Egypte puisse atteindre 250 millions... Nous voulons éliminer les souffrances, les maladies ? L’idée est belle, mais n’est peut-être pas tout à fait bénéfique sur le long terme. Il est à craindre que l’on ne compromette ainsi l’avenir de notre espèce. C’est terrible à dire. Il faut que la population mondiale se stabilise et pour cela, il faudrait éliminer 350 000 hommes par jour. C’est si horrible à dire, qu’il ne faut même pas le dire.

            "

            page 13 du courrier de l’Unesco de novembre 1991 , c’était il y a 28 ans , j’imagine que les chiffres sont montés depuis

            http://fr.1001mags.com/parution/le-courrier-de-l-unesco/numero-1991-10-novembre

            http://fr.1001mags.com/parution/le-courrier-de-l-unesco/numero-1991-10-novembre/page-12-13-texte-integral


          • Alain 1er novembre 18:23

            @Fif brind_acier
            Tout va mal en matière de pollution et tu es comme comme l’autre gugusse ? tu vas me dire que ni le CO2, ni le méthane, ni le protoxyde d’azote, ni les CFc n’ont de conséquences dans la composition de l’atmosphère ?
            Toi aussi, tu crois que c’est le grand complot mondial d’une multitude de pays, de multinationales et de médias ? Tous ensemble à dire le contraire de la réalité.
            Alors que chaque pays a des intêrets propres, chaque multinationale aussi et que tous les médias du monde entier ne ressemblent pas, il y’aurait un énorme consensus global pour nous faire croire que ce que nous rejettons dans l’atmosphère (à des valeurs en perpétuelles croissances) depuis le début de l’ère industrielle, c’est mauvais alors que selon toi, ca ne l’est pas ?

            Donc, si je te comprend bien, l’activité humaine pollue et çà n’affecte pas la composition chimique de l’atmosphère ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 18:24

            @Alain. Peut-être ? Peut-être que tu comprends vite, mais il faut d’abord t’expliquer très très très longtemps.
            Jour et nuit, 365 jours par an, depuis 1988 environ soit 31 ans, depuis Maggie - Rust in peace -, la propagande te répète que les gaz polyatomiques sont « à effet de serre » la nuit. On t’a donné toutes les preuves que c’est un mensonge éhonté. Je t’ai prouvé aussi qu’ils sont tous à anti-effet-de serre le jour. Dans leurs bandes de résonance, ils interceptent un rayonnement solaire qui ne parviendra jamais au sol.
            Et la nuit avec couverture nuageuse, la totalité de la démonstration propagandée par l’Intergovernmental Pack of Carbocentric Crooks, est invalidée par les nuages, en plus.

            Je te prie de préciser quelle est au juste ta formation académique en physique de l’atmosphère, en physique atomique, en physique du rayonnement, en spectrographie, en géosciences. Merci d’avance !


          • Alain 1er novembre 18:25

            @Fifi Brind_acier
            Tu confonds un site internet (Wikipedia) et une volonté politique de faire du fric sur le dos des pb (taxe carbone). Ce sont deux choses bien différente.

            Quand on va parler à un politicien d’un pb, il détourne toujours le pb. Tu leur parles de pollution, et ils te répondent norme ISO... C’est du vécu.


          • Alain 1er novembre 18:27

            @JC_Lavau
            et donc, tu ne dis toujours pas si les gaz que j’ai énoncé change la composition de l’atmosphère. Vas-tu finir par dire oui ou non ?


          • pemile pemile 1er novembre 18:27

            @Alain « Certains rejets chimiques ne sont pas des gaz à effet de serre »

            Ce qui va peut être éviter à nos descendant d’affronter les 90.000 ans de la prochaine période glaciaire ?

            Notre période « chaude » actuelle ne dure que 5.000 à 10.000 ans tous les 100.000 ans, non ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 18:27

            @generation désenchantée. Les problèmes économiques, agricoles, et démographiques de l’Egypte m’épouvantent aussi. Mais, conçu et optimisé pour les guerres de conquêtes, l’islam réclame de la chair à canons.


          • generation désenchantée 1er novembre 18:28

            @Fifi Brind_acier
            Il faut bien rentrer de l’argent pour nos chers « escrocs » , c’est des parasites qui ne veulent que de l’argent ou de l’or pour s’enrichir
            Monnaie , monnaie , ils ne veulent que de la monnaie a placer dans des « paradis fiscaux » et bien détaxés pour ne pas payer d’impôts
            C’est la nouvelle « écologie » verte , planquer son argent et provoquer des crises en espérant gagner beaucoup d’argent en bourse


          • Alain 1er novembre 18:28

            @JC_Lavau
            je te le redis :
            Ma question va être plus claire :
            Les rejets chimiques que provoquent nos mode de vie et qui sont principalement le CO2, le méthane, le protoxyde d’azote, les CFC ne changent pas la composition chimique de l’atmosphère ? Ils sont sans conséquences ? Ils ne sont que de la pollution (qui finit où d’ailleurs ?)
            Merci de répondre.


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 18:29

            @pemile. Ton espoir ne repose que sur de la propagande. Jamais le malheureux dioxyde de carbone n’aura l’effet « climatique » que la propagande prétend.


          • Alain 1er novembre 18:31

            @pemile

            Certains rejets chimiques ne sont pas des gaz à effet de serre » 
            Certains non, certains oui. 

            Bref, si je comprends bien les gens comme vous, fonçons dans le mur. Il n’y aucun pb. Sauf les taxes bien sur..... On en reparle dans 10 ans ?


          • Alain 1er novembre 18:33

            @JC_Lavau
            Et les autres gaz ???? le méthane, le protoxyde d’azote, les CFC ? Pas de pb non plus ? Pas d’effet sur le composition de l’atmosphère ?


          • pemile pemile 1er novembre 18:39

            @Alain « Bref, si je comprends bien les gens comme vous, fonçons dans le mur. »

            Pas pour les pollutions et la destruction des écosystèmes, pour le réchauffement c’est vous qui niez le mur des 90.000 ans de période glaciaire à venir ???!!!


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 18:40

            @Alain. Je t’ai déjà prié de préciser quelle est au juste ta formation académique en physique de l’atmosphère, en physique atomique, en physique du rayonnement, en spectrographie, en géosciences.
            Quels moyens as tu pris pour démêler l’intox ?


          • pemile pemile 1er novembre 18:41

            @JC_Lavau « Ton espoir ne repose que sur de la propagande. »

            Possible, mais les alarmistes qui nient les cycles de périodes glaciaires me laisse perplexe et ne parler que climat et oublier pollutions et destructions des écosystèmes me fout les nerfs !


          • generation désenchantée 1er novembre 19:03

            @JC_Lavau
            le problème avec la « chair a canon » , c’est qu’a un moment , elle se rend compte , elle aussi qu’elle est sacrifiable pour certains groupes .Elle risque même de faire alliance avec d’autres cocus de la transition énergétique ;)
            tout le monde déteste être manipulés par certains groupes , surtout si c’est avec des mensonges , aussi gros qu’un porte-avions US
            Vous pensez que personne ne va trouver la vérité derrière le brouillard qui cache la forêt des faux semblant ?
            La transition énergétique est juste la plus grosse escroquerie depuis la taxe carbone , mais tout le monde va la payer

            Combien de temps le système va tenir une fois que tous ceux et celles qui souffrent de ce système vont s’unir , comprendre qu’ils vont devoir s’unir pour résister , déjà que les fonctionnaires , chômeurs , indépendants et autres découvrent qu’ils sont les cocus du système , les autres catégories viennent de le découvrir aussi , le 1 novembre , même les FOD viennent de découvrir qu’ils sont les dindons de la farce ;) !


          • Alain 1er novembre 19:19

            @JC_Lavau
            répondre à une question par une question. Ou répondre à une question par une affirmation qui ne répond pas à une question. J’ai trouvé : tu n’es pas scientifique, tu es politicien. Fallait le dire, on t’en veux pas !! 


          • Alain 1er novembre 19:20

            @pemile
            Elle commence quand ta période glacière de 90000 ans ? Faut commencer à rentrer du bois quand ? Quelle quantité de stères prévois-tu ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 19:51

            @generation désenchantée. Connaissant l’exiguïté de la terre arable dans la vallée du Nil, plus les conflits en amont sur la répartition de l’eau, je reste très soucieux quant à l’avenir de l’Egypte.
            Ce qui m’avait fait caresser l’idée d’un canal et de turbinage pour amener l’eau de Méditerranée dans la dépression de Qattara. Investissement dont le retour sous forme de pluies s’étale sur des siècles, donc longtemps non encore rentable.
            Difficile à évaluer et à financer.


          • pemile pemile 1er novembre 21:01

            @Alain « Elle commence quand ta période glacière de 90000 ans ? »

            C’est vous, maintenant, qui enfilez votre costume de complotiste . smiley

            https://blog.mondediplo.net/IMG/jpg/climat_evidence_temp_co2_400_000_bis_2.j pg


          • Alain 2 novembre 07:39

            @pemile
            Il y’a un énorme complot mondial. C’est le GIEC. Et pour me prouver qu’on nous raconte des mensonges et que nous allons vers une période glacière, que m’envoie-tu comme lien ? Un jpeg où on retrouve en source le....GIEC.
            Et qui en plus parle des concentrations de CO2 qui.... tout le monde le sait puisque vous l’expliquez en long en large et en travers.....n’a aucun effet sur le climat.....
            On doit rire à quel moment ?


          • pemile pemile 2 novembre 08:35

            @Alain « Et pour me prouver qu’on nous raconte des mensonges »

            Vous avez des problèmes de compréhension ? Je vous parle du réchauffement qui pourrait nous permettre de limiter les cycles de périodes glaciaires en vous donnant un document venant du GIEC, qu’est ce que vous ne comprenez pas ?

            « On doit rire à quel moment ? »

            Au fait que vous avez du mal à comprendre les cycles de périodes glaciaires ?


          • generation désenchantée 2 novembre 11:25

            Ce qui est idiot avec les robots et le transhumanisme , c’est que le jour où il n’y a plus d’électricité , il ne vont pas pouvoir résister longtemps a la coupure , surtout si c’est avec une tempête solaire de ce type

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%AAte_solaire_de_1859

            Le professeur suédois a fait sa présentation lors d’un sommet sur l’alimentation du futur appelé GastroSommet, qui s’est tenu à Stockholm les 3 et 4 septembre, ce professeur a fait une présentation PowerPoint affirmant que nous devons « éveiller l’idée » de manger de la chair humaine dans le futur, afin de combattre les effets du changement climatique.

            https://fr.theepochtimes.com/un-chercheur-suedois-preconise-le-cannibalisme-pour-prevenir-les-futures-penuries-alimentaires-liees-au-changement-climatique-1010866.html

            Tu fait confiance a des « écolos » qui pensent pouvoir te préparer a accepter de manger de la viande humaine afin de « combattre les effets du changement climatique » ?

            A ton avis , si ils te prépare a accepter de manger de la chair , d’où va venir cette viande humaine pour qu’elle puisse être « fraiche » et comestible ?


          • gnozd 2 novembre 20:56

            @Alain

            Ne pas confondre pollutions réelles avec le rôle présumé du CO2 en temps que gaz à effet de serre.


          • Old Dan Old Dan 4 novembre 04:13

            @Fifi Brind_acier
            (Les îles) Elles sont plus hautes qu’avant... selon Clojac !
            En vrai... c’est faux, archi faux.. et pas seulement « scientifiquement »
            La NZ vient d’offrir 3000ha à des réfugiés climatiques de Nauru & Kiribati...
            .
            [Ce qui laisse rêveur sur la « validité » de tout ce qui s’imprime ici. Bof ! ]


          • nono le simplet nono le simplet 4 novembre 06:50

            @Old Dan
            j’ai jeté un œil sur ces îles et effectivement ils envisagent de déménager à plus ou moins brève échéance ... un nom m’a sauté aux yeux : Tarawa ... que je connaissais ... un épisode sanglant de la guerre du Pacifique ...


          • finael finael 1er novembre 13:13

            Le problème de la démocratie représentative est qu’elle est conçue pour des citoyens « informés et éclairés ».

            Pour cela il faudrait qu’ils aient reçu un enseignement de qualité et que l’information en soit.

            Or, avec les conditions actuelles d’éducation, force est de constater que l’on est passé d’une éducation destinée à former des citoyens à une formation de futurs travailleurs (chômeurs) consommateurs.

            La grande majorité ignore à peu près tout de son histoire, des façons de raisonner, de sa langue même !

            Ah les délices des « nouvelles manières d’apprendre en s’amusant » !

            Quant à l’information, il y a bien longtemps qu’elle a disparu : Autrefois des organes d’information comme notre « quotidien de référence » exposait une information brute puis ouvrait ses colonnes à des interprétations de ces faits.

            Aujourd’hui on nous bombarde de « ce qu’il faut retenir de l’actualité », comme à l’école primaire, pour présenter non pas des faits, mais l’opinion ou l’interprétation qu’on doit avoir sur quelques sujets choisis par les rédactions, l’opinion des journalistes en fait.

            Et on va de « décryptage » en « décryptage », car bien entendu nos politiques nous parlent avec un langage codé que seuls quelques initiés peuvent comprendre et traduire, nous-mêmes étant trop bêtes pour comprendre notre langue.

            Ces « informations » concernent essentiellement les sujets dont ces journalistes sont friands et si l’on y regarde bien ne concernant généralement que des minorités (« opprimées » car toutes les minorités sont opprimées bien entendu) voire d’infimes minorités.

            Alors on comprend que ces mêmes personnes soient désarmées quand la grande majorité se mêle d’essayer de reprendre la parole, de faire savoir qu’elle existe, comme les gilets jaunes chez nous.

            Pour avoir participé au « vrai débat » initié par ces gilets jaunes eux même, j’ai pu constater le foisonnement d’opinions différentes et souvent contradictoires dans cette majorité, ainsi que l’influence du bourrage de crâne des médias, internet compris et l’ignorance de l’histoire, ainsi, malheureusement, des réalités triviales.

            Nos initiateurs de « tirage au sort » bien étrange : Comment un ensemble peut-il être à la fois « tiré au sort » mais dans des groupes « soigneusement sélectionnés » ?

            Quant au fait que ces tirés au sort soient encadrés, conseillés, guidés et donc n’exprimeront plus leurs vues personnelles, personne ne le remarque.

            Dans la Grèce Antique une partie restreinte des citoyens : les « bouleutes » tiraient au sort les « corps intermédiaires » de la cité, nommés alors pour une durée limitée.

            Par contre, en cas de crise les grecs et les romains nommait des « stratèges » et des dictateurs au pouvoir quasi-absolu pour la durée de la crise.


            • Feste Feste 1er novembre 18:45

              @finael
              Merci d’avoir exprimé cette excellente analyse.


            • charly10 1er novembre 15:31

              Premier débriefing de la convention sur le climat organisé par l’OBS ça promet.

              Un des participants chirurgien dans le VAR affirme :

              « ….en plus de cela, on essaye de nous orienter vers la fiscalité carbone, comme si c’était le seul outil pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre.. ».

              C ‘était à prévoir . Voir ici l’article  ;

              https://www.nouvelobs.com/planete/20191031.OBS20559/nucleaire-energies-fossiles-on-debriefe-la-convention-climat-avec-quatre-participants.html

               Voilà bien le fond du problème. Ce chirurgien à tout compris. Le but caché serait-il de faire porter le chapeau, de l’augmentation future des taxes carbone a cette assemblée ?

               Le gros problème c’est le postulat CO2 anthropique. Lorsqu’on sort des « écritures » dogmatiques du GIEC et que l’on parcoure les blogs climatiques, on voit bien que le consensus CO2 n’existe pas au sein de la communauté scientifique, comme les ONG et les médias veulent nous le faire croire. Le GIEC ne peut pas être la référence en la matière. Cet organisme politico scientifique a été créé pour démontrer le rôle de l’homme dans le réchauffement. Il est par ce fait sélectif dans ses recherches, et ne prend pas en compte toutes les études sur le climat. 

              Le choix de l’élément CO2 comme unité de calcul dans l’effet de serre est absurde. Puisque c’est loin d’être le gaz à effet de serre le plus important. Seulement 400 ppm soit 0.04% en volume dans notre atmosphère. Alors que le principal gaz à effet de serre est la vapeur d’eau et de loin. Vouloir limiter nos émissions CO2 est louable, mais n’empêchera pas la température d’évoluer. On se trompe d’objectif et de « coupable ».

              Mais entre-temps, beaucoup se seront sucrés sur les taxes carbones et le citoyen aura subi.

              Voir ces documents sur le CO2 et l’effet de serre ainsi que les commentaires associés.

              http://www.science-climat-energie.be/2018/08/06/le-co2-et-le-climat-avec-et-sans-effet-de-serre/

              6 août 2018atmosphère et CO2climateffet de serreGeorges Geuskens

              https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558

               

               


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 15:54

                @charly10. Geuskens n’a mis à jour que la moitié de l’escroquerie aux « gaz à effet de serre ». Là où les réchauffistes de planet-terre.ens-lyon.fr prétendent que les gaz à absorption à leur fréquence de résonance I.R. réémettent à moitié vers la Terre, réduisant ainsi la nuit le rayonnement terrestre perdu dans l’espace intersidéral, Geuskens rappelle que c’est un mensonge éhonté : la désexcitation se produit par collisions, et n’aboutit qu’à un très léger échauffement local de l’atmosphère. Ce qui ne modifie que le gradient thermique, donc l’altitude des nuages et celle de la tropopause.
                 
                Ce qu’il a complètement loupé, est que cette absorption se produit aussi le jour, à intercepter dans l’I.R. la lumière solaire ; autant de puissance solaire qui n’arrive jamais au sol. Effet anti-serre.


              • Alain 1er novembre 17:34

                @JC_Lavau

                Ma question va être plus claire :
                Les rejets chimiques que provoquent nos mode de vie et qui sont principalement le CO2, le méthane, le protoxyde d’azote, les CFC ne changent pas la composition chimique de l’atmosphère ? Ils sont sans conséquences ? Ils ne sont que de la pollution (qui finit où d’ailleurs ?)
                Merci de répondre.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 18:29

                @Alain
                Vous avez lu le document que j’ai mis en lien ?
                « Le CO2 avec et sans effet de serre »
                Lavau estime que le document est incomplet et il vous donnera volontiers les compléments.

                Vous trouverez aussi des réponses dans ce document :
                « La croisade du CO2 »
                Le CO2 anthropique de la France = 1 millionième de l’atmosphère.

                Si vous ne comprenez pas, par manque de connaissances scientifiques, faites vous expliquer par quelqu’un de compétent. Nous ne sommes ni vos enseignants, ni vos parents, prenez-vous en charge, faites comme nous, cherchez, vérifiez, croisez les informations et servez-vous de votre cerveau. 


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 18:36

                @Alain. On a bien compris que ton ennemi à abattre, c’est tout le reste des humains, et leur « mode de vie ». Tu exiges l’autorisation de les exterminer, tous.


              • Alain 1er novembre 18:49

                @Fifi Brind_acier
                Je ne base mes informations sur un site internet basé en belgique et dont l’auteur est quasi inconnu d’une recherche sur les moteurs de recherche
                .

                Tu n’es ni un enseignant, ni mes parents en effet. Mais croise aussi tes sources, parce qu’à part me sortir votre site belge, toi et laveau....
                D’ailleurs, j’ai envoyé l’autre jour une page FuturaScience en lien à Laveau, pour m’entendre dire que c"était nul et 3 post plus loin, il m’envoie une page FuturaScience en lien....

                Bref, la mer ne monte pas, les iles deviennent de plus en grosse, les moines s’y connaissaient mieux en relevés que nos thermomètres qui sont (sic) basés en ville pour faire croire que çà se réchauffe alors que non. Les canicules n’existent donc pas, nous sommes en fait en refroidissement et dans l’effet anti-serrre. Les pluies acides sont hyper bénéfiques pour les sols pauvres (sic). Il y’a une énorme mensonge mondial pour nous créer des taxes (où çà ? mondialement ?). des citoyens québécois doivent quitter des régions trop proches d’un fleuve (ils n’ont pas assez de culture scientifique pour savoir qu’on leur ment). A Lagos, la mer monte mais c’est sans doute la faute à pas de chance.
                Ma femme m’a dit que la neige est pas blanche, mais bleue, mais qu’on a pas encore trouvé la taxe qui va avec....
                J’ai bien résumé ???

                Vous ne me croyez pas sur la neige bleue ? Pourtant quand on l’a prend en photo, elle est bleue, alors qu’on dit qu’elle est blanche. On nous fait croire que çà vient des appareils photos qui ne savent pas prendre la neige en photo, mais je suis certains que c’est un mensonge...
                https://www.comment-apprendre-la-photo.fr/pourquoi-la-neige-est-bleue/


              • Alain 1er novembre 18:51

                @JC_Lavau
                Et donc ? Les gaz que j’ai cité ? Effet ? non-effet ?
                Tu connais pas la réponse ? Tu veux pas la dire ? Tu l’as réserve pour plus tard ? Tu ne l’as tout simplement pas compris ?

                Garde donc tes grandes théories de genocide qui ne mène nulle part et répond donc à ce qu’on te demande...


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 19:23

                @Alain. Je t’ai déjà encouragé à demander à ton psychiatre qu’il te prête main forte dans ta sainte guerre de religion contre tous ces salauds d’incroyants. Il semblerait que tu aies traîné, hélas. Ta confusion mentale ne s’est amendée en rien.


              • generation désenchantée 1er novembre 19:32

                @Alain
                Tu est sûr de survivre au génocide ?
                Parce que n’oublie pas que c’est 90 à 95 % de la population mondiale qui doit être éliminée , pour les « écologistes profonds » pour sauver la « terre » de l’humanité et ébola n’est pas trop sélectif  ;)
                A ta place je commencerait a regarder les tenue NRBC et abri anti atomique et NRBC , ce serait une bonne option vu les désirs de certains « écologistes »


              • gnozd 2 novembre 23:25

                @charly10

                "On se trompe d’objectif et de « coupable ».

                "

                Vous inquiétez pas : nous sommes à peu près 1,6 milliards d’automobilistes sur cette Terre. Et c’est nous qui allons payer, j’allais dire on va carber !


              • jjwaDal jjwaDal 1er novembre 17:59

                On est, il me semble, dans un triple registre qui est celui du comique, de la prestidigitation et de la lâcheté.
                Le comique est de demander à des gens, plongés dans une structure sociale et économique qui les a profondément imprégnés , un inventaire à la Prévert de rustines à un système écocide et suicidaire pour notre propre espèce. Cela ne peut avoir un impact significatif. Il est fort possible que ce soit le but et donc la raison même pour qu’on leur demande leur avis...
                La prestidigitation, justement parce que l’évolution du climat n’est pas la cause de nos problèmes mais une conséquence parmi d’autres (si la version scientifique qu’on nous présente est juste) et pas de loin la plus urgente.
                Se focaliser sur un symptôme est le meilleur moyen d’éviter d’aborder les causes dont il n’est pas question de parler, bien entendu. On veut des mesurettes qui écorneront au troisième chiffre après la virgule, le cours actuel des choses, pas un changement radical des mentalités.
                La lâcheté, parce qu’aucun personnage mis sur une trajectoire présidentielle par ceux en situation de le faire, ne se hasardera à privilégier le bien commun (a fortiori des générations à venir qui ne seront pas ses électeurs), au détriment de l’intérêt de ceux à qui ils doivent leur situation...
                Donc, on est bien face à une opération de communication, qui n’aboutira bien sûr à rien de tangible.
                Parce que c’est l’objectif premier d’une part et que c’est impossible de l’autre. Trop de choses dépendent des structures du capitalisme et nullement de la sommation de gestes individuels.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 18:40

                  @jjwaDal
                  on est bien face à une opération de communication, qui n’aboutira bien sûr à rien de tangible.


                  Si, si ce sera tangible. Pour votre portefeuille, vous le sentirez passer !
                  Les augmentations de la taxe carbone, remisées provisoirement pour cause de Gilets Jaunes, ont été prévues de longue date !

                  " (...) Le projet de loi de finances (PLF) pour 2018 a prévu une trajectoire portant le montant de la contribution climat-énergie à 55 €/t CO2 en 2019, 65,4 €/t CO2 en 2020, 75,8 €/t CO2 en 2021 et 86,2 €/t CO2 en 2022 (la loi de transition énergétique adoptée à l’été 2015 fixait pour sa part une cible de 56 €/t CO2 en 2020 et de 100 €/t CO2 en 2030)(5).

                  Compte tenu de la chute des cours du pétrole (baisse de 72,5% du prix moyen du baril de Brent entre juillet 2014 et janvier 2016(6)), la hausse de la taxe carbone a été, jusqu’à fin 2017, « totalement indolore pour la majorité des citoyens » selon la Chaire Économie du Climat(7) (l’impact a été plus marqué sur les prix du gaz naturel et du fioul domestique que sur les carburants qui sont fortement taxés par ailleurs).

                  En 2018, la composante carbone - dont les recettes annuelles avoisineraient désormais 10 milliards d’euros - s’est trouvée au cœur du mouvement des « gilets jaunes » et sa hausse prévue en 2019 a été annulée."

                  J’ai compris l’astuce quand j’ai vu les Gilets jaunes, il y a quelques semaines, se faire phagocyter par la manif pour le climat. Sur le plan social, Macron a besoin de faire passer ses réformes, circulez, ya rien à voir ! Occupez-vous du CO2.


                • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 19:30

                  @jjwaDal : « (si la version scientifique qu’on nous présente est juste) ».
                  Si...


                • jjwaDal jjwaDal 1er novembre 20:50

                  @Fifi Brind_acier
                  Rien de tangible pour lutter contre les conséquences fâcheuses dont ils chérissent les causes...
                  Bien sûr que la pression fiscale doit s’accentuer, pas pour payer les fonctionnaires mais la rançon annuelle versée à la finance pour leur avoir laissé les mains libres .
                  Ce prétexte en vaut un autre. Mais renoncer à une forme de mondialisation qui a vu les km parcourues par nos marchandises multipliés par 7 en quelques décennies, il ne faut pas y compter.


                • jjwaDal jjwaDal 3 novembre 00:08

                  @JC_Lavau
                  Oui, « SI ». Le moins qu’on puisse en dire est qu’il est permis de douter de leur thèse. A contrario, ni vous, ni moi, ni personne, ne peut prouver qu’elle est fausse.
                  On est dans le domaine des probabilités, mais l’histoire du réchauffement est l’arbre qui cache la forêt. Ce n’est pas notre problème le plus urgent SI la thèse du réchauffement anthropique est exacte. Cela l’est encore moins, si elle est fausse.
                  Dans tous les cas on est face à un symptôme plus ou moins grave dont il faut traiter la cause qui n’est pas nos émissions de gaz carbonique (encore un symptôme). Vous semblez savoir que le réchauffement actuel assez généralisé n’est PAS d’origine anthropique. Je le pense, mais ne le sais pas. La différence ne me semble pas si mince, que ça.
                  Il y a néanmoins urgence à agir, et pas contre des moulins à vent.


                • JC_Lavau JC_Lavau 3 novembre 00:31

                  @jjwaDal. Certes ! Je ne saurais faire ce que j’ai déjà fait publiquement à plusieurs reprises.
                  En revanche je suis lent à écrire l’article développé. Il me fallait notamment trouver des chiffres fiables de l’absorption atmosphérique dans l’infra-rouge, et je dois encore calculer les puissances solaires spectrales dans les bandes à considérer.
                  Or j’ai beaucoup d’autres corvées en retard criant.


                • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 3 novembre 00:59

                  @JC_Lavau

                  ce n’ est pas avec des chiffre que tu pourras convaincre ... aussi affiné soit ils ...

                  je vais pas te proposer de te deguiser en gretta anti-giec , tu trouvera jamais les sponsor .

                  Tu l’ as crier assez fort , la hausse de temperature n’ est pas grave si humidités et ensoleillement suivent .... Si la biomasse redevient suffisante pour capter le co2 pas de probleme non plus .

                  je suis peut etre un « hemophage brouteur de couille » , mais je croit que t’ as pas tord.

                  .


                • jjwaDal jjwaDal 3 novembre 10:01

                  @jjwaDal
                  Ce n’est pas le lectorat d’Agoravox qu’il faut convaincre. La majorité des gens et des politiques veut bien lutter contre le réchauffement climatique (si c’est en leur pouvoir...) et diminuer nos émissions de CO2, mais personne ne veut relocaliser les productions, personne supprimer la voiture individuelle, personne ne veut taxer la viande comme l’arme de destruction massive qu’elle est , etc...
                  Donc comme tout le monde est d’accord pour continuer sur la même trajectoire d’impact, je me demande même pourquoi « ce qu’il faut faire » est un sujet de discussion. On est tous d’accord pour aller dans les décors, tous moins epsilon.
                  Alors pourquoi même débattre de ces choses ? smiley
                  Ce n’est pas le climat ou la planète qui est en danger, mais bien le patrimoine que nous allons laisser aux générations futures et qui ressemble plus à une montagne de problèmes.


                • JC_Lavau JC_Lavau 3 novembre 11:33

                  @jjwaDal. Il n’y a pas plus de « climat en danger » que de beurre au cul d’un hétéro. En revanche ton psychisme est en grand danger, gravement endommagé par les maîtres de la propagande. Tu n’es pas le seul à être ainsi endommagé par les oligarques-qui-te-veulent du bien. La folie télécommandée est collective. Et tu ne te demandes jamais à qui le crime profite.


                • jjwaDal jjwaDal 3 novembre 13:40

                  @JC_Lavau
                  Je vous déconseille toute activité en ce moment si vous interprétez mes propos ci-dessus comme un signe de mauvaise santé mentale. C’est tout le contraire. Je suis parfaitement conscient que si le problème était réel, on trouverait toutes les (mauvaises) raisons pour ne pas le regarder en face et tenter notre chance. L’humain (du moins dans les pays développés) est tellement accroc à un style de vie, destructeur si on le transpose à l’échelle planétaire, qu’il ne renoncera pas aux multiples échappatoires pouvant excuser son immobilisme ( « c’est trop tard, les autres le font aussi, on va résoudre le problème, etc...).
                  Je le sais par l’observation que dans bien d’autres domaines, les solutions aux problèmes que nous avons engendrés sont nombreuses et réalisables et rien ne bouge, ou sur un pas de temps qui rend le mouvement indiscernable, alors que les problèmes, eux, évoluent de manières visibles.
                  Wes Jackson décrivait le comportement d’une colonie dans la boîte de Petri, qui connaît un développement exponentiel de sa population et de ses besoins en ressource et qui est incapable de comprendre quand elle a consommé la moitié que le glas a sonné pour elle.
                  Ce n’est pas pour nous que le glas sonne, raison de notre indifférence.
                  Si être »humain" consiste à se comporter comme la majorité d’entre vous, alors je renonce bien volontiers à me considérer contre membre de cette bande de salauds , bas du front.


                • JC_Lavau JC_Lavau 3 novembre 14:20

                  @jjwaDal. Wolinski avait croqué ton « Un petit conseil : votez pour moi. Un accident est si vite arrivé ! ».

                  Animaux sociaux, le plus gros de nos maladies mentales sont sociales, et non individuelles ni idiosyncrasiques. L’immense majorité des symptômes sont négociés avec l’entourage ; y compris avec le psychiatre. Afin de minimiser les punitions et représailles.
                   
                  Rappelons le principe de Borch-Jakobsen : tous les symptômes psychopathologiques sont négociés avec l’entourage, psys inclusivement, avec plus ou moins d’habileté. Mais aucun n’est isolé. Tandis que fidèle à sa mission politique de disqualification des minoritaires, le DSM ne s’intéresse qu’aux symptômes perçus comme discordants d’avec l’entourage immédiat, ou du moins avec l’apparence que cet entourage veut se donner. Les symptômes en phase avec la paranoïa du groupe ne sont jamais signalés.

                  Posons la question différemment : quand la fonction sociale d’un individu dans son groupe est pratiquer les accusations paranoïaques contre les adversaires de la meute, cette fonction paranoïaque peut elle être découplée d’une pathologie individuelle ?

                  On va prendre un exemple public véhément : Naomi Oreskes. Mais on aurait pu choisir tout autre militant paranoïaque de la même clique, tels que Raymond Pierrehumbert ou Stéphane Foucart. Du point de vue du psychopathologiste, ils sont largement interchangeables.
                  Depuis 2004 (probablement 2002, à l’en croire), la totalité de son oeuvre politico-universitaire est consacrée à de la militance carbocentriste.

                  ...
                  Si on veut discerner la pathologie individuelle de N.O. de celle de sa meute miliante, il faut fouiller de plus près sa biographie.
                  Historienne, se dit-elle ? Où sont ses travaux sur les histoires des climats ? Que sait-elle au juste hormis l’ouragan Katrina de 2006 ?

                  Historienne des sciences, se dit-elle ? Alors que sait-elle de l’histoire des erreurs précédentes, et des processus de corrections ? Là encore mystère total.
                  Où et quand Naomi Oreskes est-elle invoquée pour quelques travaux qui seraient d’histoire ?
                  Allons aux sources :
                  http://en.wikipedia.org/wiki/Naomi_Oreskes
                  http://history.ucsd.edu/people/faculty/oreskes-naomi.html
                  http://history.ucsd.edu/_files/N%20Oreskes%20updated%20CV%20June%202011.pdf
                  Depuis 2004 (probablement 2002, à l’en croire), la totalité de son oeuvre politico-universitaire est consacrée à de la militance carbocentriste.

                  Sa façon de frauder (Truth ! Truth ! Truth !) m’évoquait irrésistiblement d’autres fraudeuses professionnelles politico-universitaires, genre Louise Langevin qui assure avoir des raisons sérieuses de dissimuler son prétendu corpus de sa prétendue étude. Bingo ! Exactement la même façon de s’abriter sous le paranoiacally and terroristically correct à la mode :

                  ...
                  http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1972.0.html


                • exocet exocet 1er novembre 20:50

                  Bah, je crois bien que je peux vous prédire dans les grandes lignes ce qui va sortir de cette convention sur le climat et la réduction de l’empreinte carbone.

                  .

                  -Les volontés des financeurs et inspirateurs de notre valeureux Président en marche sont les suivantes, maintes fois exprimées :

                  Construction de 6 nouveaux réacteurs nucléaires EPR (pour renflouer un peu le budget d’EdF qui est au plus mal couvert d’une montagne de dettes) ; augmentation de la taxe carbone (pour renflouer le budget de l’état qui est au plus mal couvert d’une montagne de dettes) ; rien sur les énergies renouvelables ou des voeux pieux sans contraintes de résultats ; rien sur l’abandon de la politique fiscale et sociale ultra-nataliste de la France, on va continuer à augmenter à l’infini notre empreinte carbone en continuant à subventionner au-delà du raisonnable les familles nombreuses au détriment de tous les autres.

                  .

                  Donc, considérez que les propositions ci-dessus vont être issues de la Convention, c’est ce que l’on va nous annoncer ou à peu de chose près...

                  .

                  La raison du plus fort est la meilleure, ça résume l’époque Macron, et ça résume l’effet de la baisse du quotient intellectuel en france durant des dizaines d’années.


                  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 1er novembre 21:23

                    Il y a plusieurs questions derrière le souci démocratique et sa pseudo-solution du tirage au sort.

                    Dans un premier temps, une connaissance scientifique ne peut pas par essence être de nature démocratique. Ce ne sont pas des opinions, ce sont des faits étayés par des hypothèses, des modèles, des vérifications, etc.

                    L’existence ou non du réchauffement climatique n’est pas un débat d’opinions, mais des scientifiques qui se servent de modèles pour étayer leurs hypothèses et leurs conclusions.

                    Il faut vérifier que ces scientifiques sont indépendants, honnêtes, transparents, et s’il y a débat que chaque option est écoutée de la même façon et a la même crédibilité. Lorsqu’il y a consensus, cela ne veut pas dire que cela soit vrai absolument, mais que tant que rien ne vient prouver le contraire, nous pouvons estimer que c’est valable.

                    À partir de ces constatations, ce qui est politique, ce sont les conséquences que l’on fait découler d’un fait.

                    Il est fort probable que le réchauffement climatique soit réel, et s’affirme de plus en plus dans les temps à venir, avec des conséquences catastrophique pour de plus en plus de monde.

                    Ce qui reste politique, ce sont les mesures face à cela.

                    Les grandes perturbations peuvent être clairement liées au système économique basé sur le profit infini et sa nécessité de croissance sans fin, quelque soient les conséquences. Une action politique peut être alors de mettre fin au système engendrant cette situation, le système capitaliste lui-même.

                    Les gouvernants eux-mêmes capitalistes ne peuvent bien entendu prendre cette voie. Ils mettent donc en place des réformes qui leur permettent à la fois de faire semblant de réduire les émissions, de rester en place, de continuer à gérer des profits, sur le dos des citoyens.

                    La supercherie du « zéro émission carbone » est à ce niveau, puisque dans la réalité, cela éloigne la production de carbone des grands villes internationales et capitalistes, mais ne change en rien la réalité de la production. Comme les « éco-quartiers » qui remplacent des friches habitées de faune et de flore diverse en cubes de béton soi-disant « zéro-émission ».

                    Il est regrettable que certains parmi ceux qui contestent ces politiques nient le problème d’origine, par la perte de temps, d’énergie, le manque de crédibilité et finalement risquent d’échouer dans leur critique du système par aveuglement.

                    Et pour cela, il remplacent leur connaissance scientifique par une opinion sur une manipulation supposée, alors que l’usage de la démocratie ne se situe pas là.


                    • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 1er novembre 21:25

                      J’ajouterais que ni sur l’aspect scientifique, ni sur l’aspect politique, le tirage au sort ne permet de prendre des décisions correctes.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 21:31

                      @Jean-Paul Foscarvel. Zéro « conséquences catastrophiques » ; les escrocs t’ont bourré le mou pour t’épouvanter.
                      « ces scientifiques sont indépendants, honnêtes, transparents ». Tarataboum ! Toutes les mesures ont été prises pour que seuls les obéissants et corrompus aient pu survivre.
                      Etc. Tu ne soupçonnes en rien le niveau de l’escroquerie, à l’échelle planétaire.


                    • Alain 2 novembre 07:35

                      @JC_Lavau
                      Le grand complot mondial.... et c’est moi qui a besoin d’aller voir un psychiatre...

                      Toutes les mesures ont été prises pour que seuls les obéissants et corrompus aient pu survivre... Nouveau scénario pour un film d’hollywood ?

                      Non, non.... Elucubrations sérieuses d’un inconnu qui est un très grand scientifique... 


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 novembre 09:20

                      @Alain
                      The Climatic Research Unit, est un centre de recherche britannique sur le climat.
                      Voici la liste de ses sponsors :

                      « Initial sponsors included British Petroleum, the Nuffield Foundation and Royal Dutch Shell.[6] The Rockefeller Foundation was another early benefactor, and the Wolfson Foundation gave the Unit its current building in 1986.[5]

                      Since the second half of the 1970s the Unit has also received funding through a series of contracts with the United States Department of Energy to support the work of those involved in climate reconstruction and analysis of the effects on climate of greenhouse gas emissions.[7] The UK Government (Margaret Thatcher) became a strong supporter of climate research in the mid-1980s.[8] »

                      ___________________________________________________

                      Je résume :

                      BP- British Petroleum
                      Shell -Royal Dutch Shell
                      La Fondation Rockefeller
                      Le Département américain de l’ énergie.

                      Tous de grands écologistes, certainement très préoccupés par les pollutions qui vous inquiètent tant.... 


                    • JC_Lavau JC_Lavau 2 novembre 09:30

                      @Alain. Seuls les croyants dans la théorie du complot peuvent croire que Trofim Dénissovitch Lyssenko est un imposteur...
                       
                      Grosse différence de structure dans les deux escroqueries :
                      Lyssenko avait composé son escroquerie seul, pour son profit à lui. Staline d’abord, Hrouchiiov en dernier qui l’ont protégé de toutes leurs forces, et ont envoyé au Goulag les objecteurs scientifiques, furent ses idiots utiles.

                      L’escroquerie carbocentriste a été conçue et protégée par des fortunes pétrolières, puis financée par Maggie, pour vaincre l’industrie du charbon. Michael Mann en a été, en est toujours l’idiot utile et le truand utile : la fanatique et truandeuse couverture d’apparence scientifique. Maggie aussi en fut l’idiote utile pendant plusieurs années, avant de se raviser, trop tard.
                      Côté marionnettistes, les fortunes pétrolières ont été rejointes par les banksters mondialistes. Rockefeller est les deux : pétrole et banque, ambitions de dictature mondiale depuis les années trente.
                      Côté idiots utiles, j’ai republié ici les menaces écrites par Marc Dubois, sous le pseudo de Mad, à celui qu’il prenait pour Sylvain Delzon : Ah ! Tu as touché l’argent RCA, tu ne peux plus reculer à présent, sinon...

                      Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

                      http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

                      Non, le dioxyde de carbone est incapable de diriger le climat 


                      http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558


                      Le GIEC n’est pas sans précédents dans l’histoire de l’humanité 
                      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653

                      La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique » 
                      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196

                      Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans » 

                      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331
                       ...

                      Les fortunes pétrolières ont tout intérêt à ce que les idiots utiles fassent construire un maximum d’éoliennes, à la production aléatoire et à la durée de vie dérisoire : il faut toutes les couvrir par des centrales à gaz, et qui fournit le gaz ? Qui tient la France à sa merci, quémandant à genoux ?


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 novembre 09:35

                      @Jean-Paul Foscarvel

                      « La supercherie du calcul de la température moyenne. »


                      « Torturez les chiffres, ils finiront par parler ! »

                      Rappelons que :
                      – Le thermomètre n’a été inventé qu’au début du 17e siècle
                      Les relevés de températures terrestres datent de 1860, et pas partout.
                      – Les relevés de température par satellite ont commencé en 1979
                      – La hausse du niveau de la mer n’est surveillée par satellite que depuis 1992
                      – Le déploiement complet des balises ARGOS (permettant une analyse de la température et de la salinité des eaux de 0 à 200 mètres) n’a été achevé qu’en 2007
                      – Les bilans de masse des glaciers du Groenland et de l’Antarctique n’ont commencé qu’au début du 21e siècle.

                      La science climatique en est à ses balbutiements, comment pourrait elle faire des pronostics à 50 ans ??

                      PS : Les climatosceptiques ne remettent en question, ni les pollutions, ni le réchauffement climatique, mais remettent en question le rôle du CO2 comme cause et comme « bouton de réglage » du climat.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 novembre 09:46

                      @JC_Lavau
                      Les fortunes pétrolières ont tout intérêt à ce que les idiots utiles fassent construire un maximum d’éoliennes, à la production aléatoire et à la durée de vie dérisoire : il faut toutes les couvrir par des centrales à gaz, et qui fournit le gaz ? Qui tient la France à sa merci, quémandant à genoux ?

                      Ben... jusqu’ici, c’était les mêmes 7 soeurs pétrolières qui exploitaient les gisements de gaz du Moyen Orient...

                      Ce sera désormais, en tout ou partie, le gaz russe. Le Danemark vient de donner le feu vert pour le passage du gazoduc North Stream 2


                    • Alain 2 novembre 19:19

                      Brava. Brava. C’est digne d’un opéra italien.


                    • Old Dan Old Dan 4 novembre 04:37

                      @Alain
                      Ne vous fatiguez pas :
                      Lavau & Fifi sont abonnés à des sources d’infos sûres et sans failles, comme... leurs propres commentaires antérieurs ou Secretnews ou BFM TV ou... (Y’en a pleins sur le Net)
                      .
                      [... et passer 18h/jour devant l’écran pour se faire plusser est un passe-temps si agréable pour se sentir exister... (comme certains gosses. Héhé !)


                    • lloreen 4 novembre 09:51

                      Annonce au peuple français de la mise en place d’un tribunal populaire.

                      Je vous invite à prendre connaissance de cette vidéo très importante et à la diffuser massivement autour de vous.

                      https://www.youtube.com/watch?v=rA6e48ry0jM&feature=youtu.be

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès