• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Tribune juive » avec Carla, c’est du sérieux ! Mais est-ce bien (...)

« Tribune juive » avec Carla, c’est du sérieux ! Mais est-ce bien raisonnable ?

Inutile de se frotter les yeux ! On a bien lu ! Sur la couverture de « Tribune juive » n°44 de janvier 2009 : en légende du portrait de Mme Bruni-Sarkozy, il est écrit : « Carla, l’élue ». Sauf trou de mémoire, on ne croit pas avoir jamais par le passé, où que ce soit, lu pareil slogan au sujet de Mmes de Gaulle, Giscard d’Estaing, Mitterrand et Chirac. Faut-il que Mme Bruni-Sarkozy sorte du lot et soit d’une tout autre classe pour être ainsi adulée par un magazine !

 
Une relation intime simulée

Un très gros plan ressserre l’ovale de son visage pour rapprocher au plus près le tête-à-tête qu’il s’agit de simuler avec le lecteur par le procédé de l’image mise en abyme. La métonymie de ses yeux rieurs et de son sourire enjôleur aux lèvres entrouvertes montre que Mme Bruni-Sarkozy feint de rechercher avec lui la relation la plus intime. La longue chevelure libre et lisse, le visage renversé à la transversale de la photo rectangulaire écarte tout protocole rigide conventionnel qui garde les distances, qu’il s’agisse de la pose verticale de face ou de trois-quarts. L’oblique de la posture insinue déséquilibre et connivence. Proximité plus grande ne pourrait être obtenue sans manquer à la décence. La mise hors-contexte écarte toute distraction. Le lecteur ne peut fuir les avances de Mme Bruni-Sarkozy qui, dans la légende, en perd son patronyme pour se faire appeler de son seul prénom, « Carla », comme il est d’usage entre amis intimes.

Un titre paradoxal volontairement ambigu

Seulement, quel naïf peut y croire et se laisser prendre au leurre de cette minauderie ? Mme Bruni-Sarkozy a beau avoir écumé les salons et collectionné les conquêtes, on reste ici dans une simulation grossière qui vise à faire admettre comme naturel le curieux qualificatif dont le magazine l’affuble, « l’élue ». Que peut bien, en effet, signifier pareil titre paradoxal ? Là encore, la mise hors-contexte ouvre sur une ambiguïté volontaire pour faire interférer abusivement différents sens.

Une chose est sûre, il ne peut s’agir du statut conféré par une élection démocratique. On sait bien que Mme Bruni-Sarkozy n’a jamais été candidate à un mandat, pas même comme Mme Chirac à une élection cantonale. Est-il donc fait référence à ces sondages farfelus où "les Français" sont invités à indiquer leurs personnalité préférées ? Même pas ! "Les Français" sont des accros de héros d’une tout autre dimension, selon un sondage rituel qui paraît en janvier chaque année : l’abbé Pierre et ses bonnes oeuvres leur ayant faussé compagnie avec sa cape et son béret, ce sont des géants à la Noah ou des têtes à la Zidane qui sont leurs favoris. Quant au titre de « femme de l’année » il a été pris par la regrettée sœur Emmanuelle. "Les Français" – du moins à en croire ces sondages - raffolent des gens charitables.

De qui donc Mme Sarkozy-Bruni est-elle donc alors « l’élue » ? Jusqu’à nouvel ordre, si on la replace dans le contexte du couple présidentiel français, elle ne serait « l’élue » que du coeur du président puisque peu après son divorce, il l’a prise pour épouse. Et ce n’est déjà pas si mal ! La belle affaire, dira-t-on ! La nouvelle remonte quand même à un an, jour pour jour, quand dans sa fameuse conférence de presse du 8 janvier 2008, la France et le monde entier apprenaient qu’ « avec Carla (c’était) du sérieux ! »

Une titulature impériale amorcée ?

Seulement, le magazine se garde de le préciser. « L’élue », laissée sans qualifiant, oblige donc à élargir plus grand le contexte possible de sa signification. On songe alors, par intericonicité, aux titulatures impériales ou royales. Les Romains ont excellé en la matière, gravant dans la pierre les appellations les plus fantasques de leurs princes divinisés. Elles étaient d’ailleurs si rituelles qu’ils s’autorisaient des abréviations que chacun déchiffrait sans peine comme aujourd’hui les sigles SNCF ou EDF : « IMP CAES FL CONSTANTINO MAXIMO P F AUGUSTO, etc. » «  À l’imperator César Flavius Constantin, le plus grand, pieux et fortuné Auguste, etc. ». Les rois et reines en France ont été eux aussi gratifiés d’un qualificatif honorifique : Charlemagne, Robert le Pieux, Philippe le Bel, Louis XV le Bienaimé.

Le magazine Tribune juive en serait-il à ce degré de courtisanerie qu’il tomberait dans la plus basse flagornerie au point d’appeler l’épouse du président, « Carla l’élue » ? On n’ose le croire et ce, à tel point qu’on se demande si tant d’excès dans l’adulation n’est pas l’indice d’une ironie. Seulement, celle-ci n’est pas autrement perceptible : on ne voit pas dans cette couverture, surtout avec une telle photo, ce qui pourrait justifier une lecture ironique.

Le contexte du magazine semble même obliger à l’écarter. Le mot «  élu » dans la communauté juive n’est pas anodin. Le peuple juif n’entretient-il pas une relation privilégiée avec son Dieu qui, par Moïse, lui a remis directement ses « dix commandements » selon la Bible ? Ne s’est-il pas considéré comme un « peuple élu » d’où viendrait le Messie pour sauver l’humanité perdue depuis le péché originel d’Adam et Eve ? Qualificatif plus flatteur pouvait-il donc être trouvé pour chanter les louanges de Mme Bruni-Sarkozy ?


Même si le mot est impropre dans ce contexte car il appartient au lexique catholique, c’est à une « canonisation » à laquelle Tribune juive se livre du vivant de l’intéressée. On en reste bouche bée. Car où chercher dans l’histoire édifiante de Mme Bruni-Sarkozy les actes d’exception qui justifieraient une telle « apothéose », au sens originel du terme ? On est bien en peine d’en relever dans les exhibitions d’un mannequin, d’un modèle de studio ou d’une chanteuse. A-t-il donc suffi que l’œil du prince la distingue pour que ses courtisans l’élèvent bientôt au pinacle et se prosternent à ses pieds, la litanie à la bouche ? Même le mot d’ « élue » qui était devenu consubstantiel à la démocratie, tend à s’en éloigner et à être vidé de son sens. Paul Villach


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (115 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 8 janvier 2009 10:48

    Une analyse qui ne me déplait pas, mais faut dire que c’est tellement vrai, les auteurs de cette une de la Tribune Juive doivent en etre conscient, enfin j’ose le penser avec retenue..... car courtisants, c’est gentil et n’oblige pas à la censure.


    • geko 8 janvier 2009 12:15

      Article 1er de la constitution : la France est une République indivisible laïque


    • non666 non666 8 janvier 2009 16:55

      D’un autre coté ,il n’y pas de hasard.

      http://www.interfaithfamily.com/arts_and_entertainment/movies_theater_tv_an d_music/Interfaith_Celebrities_A_Righteous_Grandfather_and_a_Promiscuo us_Model.shtml

      Les deux dernières femmes de sarkozy.
      La conversion du fils...
      Disons que toutes ces conversions sont utilitaires et que la grande solidarité raciale entre membre de la race des seigneurs de droit divin est maintenu...
       
      ca me rapelle un certain serge Bloch, officielement converti au catholicisme, ayant transformé son nom en dassault pour faire plus "vielle france" mais qui la trahisait en livrant des mirages a israel, malgrès l’embargo, sous l’etiquetage "machine agricole"...


    • jakback jakback 8 janvier 2009 19:24

      @non666,
      toujours très pertinent, dans ce monde la, rien ne se fait par hasard.


    • Canine Canine 9 janvier 2009 06:05

      Elles étaient juives les deux femmes précédentes ?

      Par contre, le fils ne s’est pas convertis, c’était une cyber-légende-urbaine.


    • non666 non666 9 janvier 2009 08:54

      Doué comme papa alors pour raconter a chacun ce qu’il veut entendre ?

      http://www.alyahisrael.com/blog/index.php?israel-mazal-tov-jean-sarkozy-serait-en-israel-pour-preparer-ses-fiancailles-avec-jessica-sebaoun-darty


      Le papa, entre sa visite au 200 asociations du lobby juif en septembre 2004 et son adoubement comme candidat de la communauté en israel, à la fin de la meme année, avait fait savoir à la presse qu’il avait une grandmère juive des balkans.

      Dans un pays ou on ne peut immigrer sans etre juif, qui pratique le nettoyage ethnique de tout ce qui ne l’est pas ou l’annonce indirectement (tzipi livni) arriver en revendiquant une fililiation grand maternelle c’est un peu comme venir avec un grand panneau " je suis des votres" non ?

      De la main droite ils font etalage de leur solidarité et de leur appartenance communautaire,
      de la main gauche, ils font les discours de Latran , reclame le statut de chanoine alors qu’ils sont divorcé pour se camoufler un catho-tradi !

      Moi je dis ; bien joué.


    • Syrius Syrius 8 janvier 2009 10:56

      Paul VIllach,

      Je suis vraiment triste de constater que vos articles ne sont que la conjugaison de votre lutte contre la solitude, votre besoin d’exposer votre égo et votre amour convulsif pour la flagellation par autrui.

      Meilleurs voeux pour cette nouvelle année en espérant que vous y trouverez enfin l’amoureux(se) du cuir et de sévères punitions qui vous fait tant défaut.

      Un volontaire pour l’article : "Paul Villach ou l’autopsie du journalisme citoyen" ?

      Syrius


      • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 11:52

        @ Syrius

        Je partage la même tristesse que vous mais pas pour les mêmes raisons. 
        Pourquoi donc vous obstinez-vous à vous faire du mal en venant lire ce que vous désapprouvez tellement ?
        1- Ou vous êtes maso, 2- ou vous avez du temps à perdre, 3- ou vous y prenez du plaisir, 4- ou les trois à la fois 5- ou vous obéissez à des ordres et devez faire votre besogne de troll. 
        Bonjour chez vous ! Paul Villach


      • Grasyop 8 janvier 2009 15:49

        @ Paul Villach

        Je partage la même tristesse que vous mais pas pour les mêmes raisons.
        Pourquoi donc vous obstinez-vous à vous faire du mal en allant observer ces clichés et ces unes de presse dont vous dénoncez le caractère manipulatoire ?
        1- Ou vous êtes maso, 2- ou vous avez du temps à perdre, 3- ou vous y prenez du plaisir, 4- ou les trois à la fois 5- ou vous obéissez à des ordres et devez faire votre besogne de troll.
        Bonjour chez vous ! Grasyop


      • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 16:47

        @ Grasyop

        Votre argument ad hominem tombe à côté de la plaque.
        Détrompez-vous, je ne me fais aucun mal. J’éprouve même du plaisir à entendre rebondir sur mon bouclier les balles qui sont tirés par les chasseurs publicitaires dans ma direction ! Y réfléchissant depuis quelques années, je vérifie chaque fois que mon équipement théorique tient la route. Voyez comme vous pouvez vous tromper !

        En revanche qu’une bande de trolls oisifs viennent sur un fil d’article qui les révulse, c’est incompréhensible. Pourquoi ne vont-ils pas ailleurs lire d’autres articles qui les enthousiasment. Il y en a tant qui sollicitent l’attention. 

        1- Ou alors il faut imaginer qu’ils remplissent une fonction de veille. 

        2- Si ce n’est pas le cas, ce sont des masochistes qui ont besoin de se soigner en venant ici se faire du mal !
        Vous en êtes ? Paul Villach


      • Grasyop 8 janvier 2009 18:06

        « Votre argument ad hominem »
        C’est pourtant le même que le votre je crois... Utiliseriez vous des arguments ad hominem ?

        « J’éprouve même du plaisir à entendre rebondir sur mon bouclier [...] »
        Réponse 3 donc ?

        « masochistes [...] Vous en êtes ? »
        Je ne crois pas. Là tout de suite, je dirais plutôt « Réponse 2 », à laquelle j’ajouterais quand même un vague sentiment de faire œuvre de salubrité publique en tentant de dénoncer la pollution d’AgoraVox par des logorrhées insipides telles que vos scoops de caniveau dont le seul but semble être de caser une poignée de mots dont vous êtes tellement fier que vous les mettez en évidence par l’emploi de l’italique...


      • Bénard 8 janvier 2009 21:23

        Mais qu’est-ce qu’il fait ici celui-là ? TJ fait dans la flagornerie. De toute façon Sarkophage a eu droit à un timbre à son effigie en Israël pendant sa campagne électorale. Ce qui suit est dans l’ordre. Et puis, sa mère…


      • Odal GOLD Odal GOLD 8 janvier 2009 23:14

         « Nous allons vous presser jusqu’à ce que vous soyez vides puis nous vous emplirons de nous-mêmes. »                               Georges Orwell 1984

         Nos dirigeants « average » sont aussi des People qui remplissent le vide de nos vies.

        >> http://odalgold.blog4ever.com/blog/lirarticle-106908-1114170.html

         Et quand il y a de la résistance, il est bien possible, effectivement, qu’il y ait des Syrius et des Grasyop qui remplissent une fonction de veille ?! ?


      • maxim maxim 8 janvier 2009 11:00

        c’est curieux , vous semblez en vouloir aux brunes !.....

        qu’est ce qu’elles vous ont fait ces brunes Mr Villach ,avez vous été martyrisé dans votre jeunesse par une brune ,votre institutrice brune vous a t’ elle mis une fessée devant vos petits camarades ?

        le brune que vous convoitiez dans votre adolescence vous a t’elle éconduit et rit au nez lors de votre tentative de déclaration ?

        dites nous tout ,confiez vous à nous, nous sommes vos amis après tout ,nous avons tous eu des déboires ,des rancoeurs passagères ,des frustrations aussi ,mais tout s’estompe avec le temps ,vous pas !

        laissez vous aller pour une fois !.......


        • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 11:57

          @ Maxim

          Difficile pour vous de voir le problème traité quand il vous déplaît. Alors vous faites diversion, c’est votre boulot de troll. Vous ne trompez personne ! Je comprends parfaitement que cette amorce d’une titulature impériale vous gêne et que vous préférez regarder ailleurs.
          Justement , débarrassez le plancher et allez donc voir ailleurs si l’herbe est plus verte ! Laissez donc les personnes sérieuses converser. Paul Villach


        • enzoM enzoM 8 janvier 2009 11:01

          Toute manière, et quoi que l’on puisse dire, j’ai vôté oui pour cet article, et qu’il soit montré devant tous les internautes.
          Quand à Carla Bruni, je ne vois vraiment pas ce qu’elle a apporté à la chanson française, à part "quelqu’un m’a dit" ! Quand a son époux légitime, je ne vois pas trop ce qu’il a fait pour la France non plus.
          Il serait peut-être temps que l’on arrête de faire de toutes ces images "people" un sujet de ces deux personnages. Ce n’est ni elle ou lui qui sont morts de froid où quoi que ce soit. Lui avec son "populisme", croit "tout gagner", elle en tant qu’artiste, je ne me serais jamais "mélangé" avec un politique !
          Voilà l’image de la France, avec un Grand F, celle des donneurs de leçons.
          Moi perso, je souhaite aux internautes d’avoir assez d’argent pour cette année 2009, pour pouvoir "payer" leur santé, leur chauffage, etc, ...


          • Castor 8 janvier 2009 11:15

            Après Rachida Dati et Marie Drucker, voici le tour de Carla Bruni.

            Les membres des Village People étaient 6 ... les articles people de Villach vont-ils atteindre ce même chiffre ?

            Le procédé commence à lasser...la même sempiternelle analyse photo (qui peut-être faite pour chaque une de chaque magazine de chaque pays) qui nous ramène à notre médiocrité de naïf ignare qui se laisse piéger par " Un très gros plan ressserre l’ovale de son visage pour rapprocher au plus près le tête-à-tête qu’il s’agit de simuler avec le lecteur par le procédé de l’image mise en abyme. La métonymie de ses yeux rieurs et de son sourire enjôleur aux lèvres entrouvertes montre que Mme Bruni-Sarkozy feint de rechercher avec lui la relation la plus intime. "

            analyse qui nous avait déjà été servie à quelques mots près pour Marie Drucker (De face, à hauteur d’yeux, et hors-contexte sur fond uni, Mlle Drucker envahit donc la couverture pour attirer tous les regards et regarder le lecteur, selon le procédé de l’image mise en abyme qui feint d’instaurer une relation interpersonnelle avec lui. Hésitant entre gravité et esquisse de sourire, son expression est la métonymie d’une demoiselle sûre d’elle-même qui a à délivrer une pensée profonde, étincelante comme un diamant)

            ...
            et avant ça pour Rachida Dati ( Le lecteur est alors incité à ne voir d’autre cause à cet effet présenté par la métonymie qu’une maternité heureuse.)

            Bref, nous sommes des cons qui nous laissons abuser par l’image.

            Heureusement, un homme veille, dans la pleine lumière de la tribune que lui offre le journalisme citoyen, j’ai nommé le journaliste si moyen Paul Villach.

            Son message est clair et il s’adresse à toutes les rédactions  : arrêtez de lui servir des images qui lui donnent des érections malgré la répulsion instinctive que lui inspirent ces trois femmes.

             smiley


            • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 12:05

              @ Castor, le troll au don de voyance

               Pourquoi donc vous obstinez-vous à vous faire du mal en venant lire ce que vous désapprouvez tellement ?
              1- Ou vous êtes maso, 2- ou vous avez du temps à perdre, 3- ou vous y prenez du plaisir, 4- ou les trois à la fois 5- ou vous obéissez à des ordres et devez faire votre besogne de troll.
              Bonjour chez vous ! Paul Villach


            • Castor 8 janvier 2009 16:29

              eh, les fanatiques du droit d’expression !

              Mon commentaire ci-dessus requiert encore un petit moins pour disparaître de votre vue.
              Allez, un effort !


            • Castor 8 janvier 2009 16:49

              Ben voilà...

              Bravo les filles !

              Bonjour chez vous.

              Michel Castor


            • toubakouta 8 janvier 2009 20:24

              @ Castor

              L’objectif véritable de Villach a travers cet article est d’associer Carla Sarkozy, donc Sarkozy, avec "Tribune juive". Son analyse parait peu crédible car elle tente de masquer son véritable objectif.

              C’était d’ailleurs la même chose avec l’article sur Mary Drucker ou il y avait sans cesse des allusions aux relations et au réseau dont elle avait bénéficié. Il n’est pas difficile de deviner de quel réseau il est question.

              Par petites touches, l’apprenti manipulateur essaye de montrer que les juifs ont le pouvoir dans ce pays. C’est là son véritable objectif, car bien entendu il n’assume pas, du moins publiquement.


            • Odal GOLD Odal GOLD 9 janvier 2009 20:58

              « Ils » l’ont effectivement, mais c’est que les autres peuples occidentaux « le valent bien », comme le disait la Pub de l’Oréal.

              Il n’y a qu’à regarder son téléviseur pour en être sûr.

              Mais les juifs ne sont pas le centre du monde, contrairement à ce que certains pensent sérieusement –  ils ne forment pas les seules mafias… ils sont juste un peu plus religieux que les triades chinoises et un peu plus siciliens que les siciliens. Et la plupart des gens, ils ne sont pas contre les mafias, moi je crois plutôt que ça les rend plutôt jaloux.


            • enzoM enzoM 8 janvier 2009 11:24

              Mais enfin, !  C’est à croire que tout le monde tourne autour de ces deux "priviligiés" !
              Lui a-t-il travaillé un seul jour de sa vie dans une usine ou autre ?
              Elle, à part faire de "gratte" musicale (débutante !)  ???

              A vous de voir !


              • Alpo47 Alpo47 8 janvier 2009 11:29

                Pour ma part, je trouve ces analyses de M.Villach, qui a démontré ses compétences en la matière, intéressantes et édifiantes.
                Ce n’est pas C.Bruni qui est à l’étude ici, mais la technique de couverture et de manipulation de l’information d’un magazine parmi d’autres. Gros plan, pose, choix des mots ...ne sont pas anodins. Aucun doute, que les auteurs cherchent à faire passer un message. C’est celui ci qu’il est important de décrypter.

                Peut être l’auteur pourrait il publier un texte récapitulant les différentes techniques de prise de vue, ’organisation d’un débat ou émission, de choix des participants, du public, des couleurs ambiantes... utilisées pas les metteurs en scène afin de faire passer leur message ?
                Je pense qu’une telle étude, aussi exhaustive que possible, serait passionnante et "éclairante" pour tous .


                • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 12:11

                  @ Alpo 47

                  Vous avez raison. Rien n’est plus urgent aujourd’hui que de suivre l’évolution des procédés d’expression mis en oeuvre dans les campagnes d’influence constamment en cours. Paul Villach


                • Alpo47 Alpo47 8 janvier 2009 12:17

                  "... procédés d’expression..", procédés de MANIPULATION me conviendrait mieux.


                • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 12:39

                  @ Alpo 47

                  Je ne crois pas. Ou si vous préférez, tout procédé d’expression est un procédé de manipulation possible dans un contexte de "relation d’information" où "nul être sain ne livre volontairement une information susceptible de lui nuire."
                  N’y voyez pas malice ni perversité ! Nous avons besoin de nous défendre pour survivre puisque c’est bien le mot "cibles" dont usent les stratèges publicitaires pour nous désigner !

                  Voyez d’autre part les attaques de cette bande de trolls qui ne me lâchent pas les basques depuis deux ou trois articles. Ils agissent en commando avec les mêmes méthodes de diversion, faites d’injures et d’attaques personnelles, et doivent relever d’un même commandement. Paul Villach


                • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 12:06

                  @ Concombre démasqué

                  Pourquoi donc vous obstinez-vous à vous faire du mal en venant lire ce que vous désapprouvez tellement ?
                  1- Ou vous êtes maso, 2- ou vous avez du temps à perdre, 3- ou vous y prenez du plaisir, 4- ou les trois à la fois 5- ou vous obéissez à des ordres et devez faire votre besogne de troll.
                  Bonjour chez vous ! Paul Villach


                • Alpo47 Alpo47 8 janvier 2009 12:15

                  Je l’ai dit, il me semble que ce qui est important ici, ce n’est pas la personne exposée, mais le procédé de manipulation utilisé par les journalistes.
                  De plus, si C.Bruni ou R.Dati, occupent obstinément des dizaines de couvertures des magazines people, je ne me rappelle pas y avoir vu, Mmes Aubry, ou Laguillier . Il est vrai que je ne les lis jamais.
                  Et si le coeur de M.Villach penche à gauche (?), c’est aussi le cas de la moitié du pays...


                • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 12:31

                  @ Alpo 47

                  Je crois que, comme tout le monde, selon les sujets, on penche tantôt à droite, tantôt à gauche. Reste à repérer la fréquence dans un sens et dans l’autre. Paul Villach


                • geko 8 janvier 2009 15:53

                  Non pas comme tout le monde ! Alpo47 vous indique la voie de l’objectivité qui est aussi celle de la crédibilité aux yeux du lecteur !

                  Est ce à comprendre que selon l’origine sociale de vos élèves ou leurs opinions divergentes des votres, la notation était à géométrie variable Mr l’enseignant ?

                  Il voudrait nous faire croire que la manipulation n’est que le fait des gens au pouvoir ! Haha Quelle rigolade quand on regarde seulement les campagnes de communication de S.R. ! Quelle navritude !

                  Vous lisez 2 ou 3 articles de Villach vous les avez tous lu ! Un seul point interessant que je lui reconnais volontier c’est de nous faire redécouvrir la richesse de la langue française !
                  Par ailleurs notez que Villach ne débat jamais mais impose sa vision dans tous ses commentaires !

                  Mr Villach ne vous étonnez pas le retour de baton de la part de maintes lecteurs !


                • Paul Villach Paul Villach 8 janvier 2009 17:00

                  @ Geko

                  Il est étonnant comme votre comportement dément ce que vous avancez et vous ne vous en rendez même pas compte.
                  Vous prétendez que la lecture de 2 ou 3 de mes articles vous permet de vous passer des autres. 

                  Pourquoi vous accrochez-vous donc à mes basques d’article en article ?

                  Franchement, je ne me vois pas aller houspiller un rédacteur sous prétexte que son article ne me plaît pas. Un "esprit sain" passe à autre chose. On n’est pas sur Internet pour des querelles de chiffonniers. Où est donc l’enjeu ?

                  Dans votre cas, au contraire, c’est toujours la même technique du leurre de diversion pour ne pas débattre du sujet de l’article proposé ! Il ne vous plaît pas ? Allez voir ailleurs si vous êtes à court d’argument !
                  Quelle considération voulez vous gagner à ce jeu misérable ? Paul Villach


                • Castor 8 janvier 2009 17:13

                  Il ne saurait rester sur ce fil que les commentaires de ceux qui encensent.

                  D’ailleurs, il n’y a qu’à regarder comme les posts des contradicteurs sont en cours de repliage...

                  L’auteur se fait chier à écrire UN article qu’il a décliné sur trois Unes sur Trois personnalités différentes, c’est quand même pas pour se coltiner des mecs qui sont pas d’accord avec lui, merde !


                • geko 8 janvier 2009 17:47

                  La liberté d’expression qui vous est si chère Mr Villach ! Mon commentaire vise uniquement à soutenir le point de vue d’Alpo47 !

                  J’ai arrêté de vous lire depuis quelques mois ! Mais je ne fais ni clanisme ni boycott inconditionnel !

                  Je pensais, outre le côté manipulatoire des images, découvrir une analyse sur le contenu de l’article de la revue, ainsi qu’une ouverture sur la séparation des pouvoirs, sur les relations  !

                  Notez que je n’utilise aucune "technique du leurre de diversion" sinon je viendrais systématiquement pourrir vos articles CQFD.

                  D’ailleurs cela partait bien dans votre introduction !

                  "on reste ici dans une simulation grossière qui vise à faire admettre comme naturel le curieux qualificatif dont le magazine l’affuble, « l’élue ». Que peut bien, en effet, signifier pareil titre paradoxal ? Là encore, la mise hors-contexte ouvre sur une ambiguïté volontaire pour faire interférer abusivement différents sens."

                  Peut être qu’une bonne investigation aurait consisté à lire la revue en question, à réfléchir sur la cible clientèle qui lit cette revue et son contenu générique ! ha mais si vous en avez une idée dans l’avant dernier paragraphe, ce à quoi aura pensé tout lecteur au premier coup d’oeil !

                  "Le magazine Tribune juive en serait-il à ce degré de courtisanerie qu’il tomberait dans la plus basse flagornerie au point d’appeler l’épouse du président, « Carla l’élue » ?"

                  Habon ! On peut tout aussi bien en conclure que cette publication fait partie d’un plan media à mettre en relief avec la communication globale du couple élyséen ! On peut également penser que la couv et l’article ont été rédigés par un communicant de l’élysée en concertation avec la rédaction du magazine ! Bien malin qui est capable de dire qui est courtisant et courtisé dans cette histoire non ?


                  Vous devriez être heureux je participe de la lisibilité de vos articles en venant ouvrir vos articles et en y intervenant smiley

                  VOTRE ARTICLE EST GENIAL ! 


                • Castor 8 janvier 2009 17:59

                  Je connais les leurres...
                  Je sais ce qu’est une diversion...

                  Mais est-ce que l’utilisation d’un "leurre de diversion" ne risque pas de remettre l’attaque dans la bonne direction ?

                   smiley


                • geko 8 janvier 2009 18:20

                  Pardon Mr Villach je voulais dire visibilité pour lisibilité !


                • Darcy 8 janvier 2009 11:42

                  Bonjour
                  Dommage que l’on ne sache pas en détail ce qui est écrit dans cette revue à propos de carla si ce n’est d’être L’élue. Mais on peut se poser la question du pourquoi de l’Elue !


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 8 janvier 2009 11:44

                    Bof... encore que "carlalélu", ça ne sonne pas très bien, le secrétaire de rédaction a dû faire ça en vitesse.


                    • cathy30 cathy30 8 janvier 2009 11:48

                      Paul villach
                      très bonne analyse. Image icone dans un journal religieux, façon Léonard de vinci, telle une vierge, élue par le dieu sarkosy.


                      • Paradisial Paradisial 8 janvier 2009 12:45

                        Haddoc la tique fort asympathique

                        Que Voilà des paroles forts inesthétiques

                        A faire pareilles Voltiges sur tes frêles tiges

                        Tu chopperas plus de vertige que de prestige. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès