• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un Stupéfiant Président en Herbe

Un Stupéfiant Président en Herbe

Entre Hypnose et Exogénose

Un nouveau Débat National. Voilà ce que vient de sortir de son chapeau notre Président, pour lutter contre le Trafic de drogue et son corolaire d’extraordinaires violences, qui gangrènent notre société. Faut-il être naïf ou stratège pour penser, un seul instant, qu’un débat, fusse-t-il orchestré par le chef de l’Etat, suffira à endiguer ce fléau.

Naïfs sont ceux, fort heureusement bien peu nombreux, qui le croient. Stratège, s’imagine être celui qui le propose. Décevant ce Président qui prétendait révolutionner les arcanes de la politique, et qui s’arque boute sur les bonnes vieilles grosses ficèles consacrées en période préélectorale. Tout le monde aura compris qu’il ne s’agit là que du vulgaire clientélisme d’un Président candidat à sa réélection. Rien de plus qu’un coup d’épée dans l’eau.

Il faut sortir de l’hypocrisie

Comme tous les trafics, celui qui nous préoccupe ici génère une économie souterraine d’envergure, et ce depuis bien avant ce quinquennat. Posons-nous alors une question simple. Cette économie souterraine, qui prospère depuis si longtemps au nez et à la barbe des autorités régaliennes, n’aurait-elle pas vertu d’éviter, ou du moins, de contenir les émeutes de la faim.

Un peuple affamé devient incontrôlable

 Il n’est secret pour personne que le gros du trafic du cannabis germe et se développe dans des quartiers défavorisés, en proie à un chômage systémique. Auprès d’enfants qui n’ont jamais vu leurs parents travailler, ou si peu. Au sein de familles entières subsistant sous perfusion de maigres allocations et/ou de minimas sociaux. De sorte que la pyramide du foyer s’inverse, et que ce sont les enfants, « guetteurs » et/ou « dealers », qui nourrissent leurs parents, aussi désœuvrés que désespérés, n’ayant plus aucune emprise autoritaire sur leur progéniture. Se repose alors la légitime question de savoir si ces singulières situations ne sont pas les digues protégeant la société contre un tsunami de révoltes poussées par l’extrême précarité. Je le redis. Il faut sortir de l’hypocrisie. Endiguer le trafic du cannabis, serait très simple. Il suffirait de : LE LÉGALISER

Ce débat, longtemps porté par la gauche, reste majoritairement tabou dans les rangs politiques. Tabou ou volontairement écarté, par souci de paix sociale. Quoiqu’il en soit, le Président nous la joue :

GROSSE COLÈRE

Et charge son garde des sceaux de réformer un pan de la loi sur l’irresponsabilité pénale, qui ne devra plus s’appliquer au bénéfice d’un toxico ayant délibérément consommé une substance illicite et ce même si la dite consommation a altéré son discernement au moment des faits qui pourraient lui être reprochés.... !

Ouf…. ! Alambiquée diatribe que celle-ci… !

Mais adéquate au pitoyable coup de com qu’elle est sensée accompagner. Bref ce président en herbe s’attaque à l’ivraie par le sommet (le consommateur) au lieu d’en détruire la racine (Les trafiquants).

Une preuve, s’il en fallait une, que cette colère feinte, est destinée à flatter un large électorat conservateur

Qui s’étend de Sarkozy à Vals en passant Marine le Pen. Beaucoup d’observateurs s’accordent à reconnaître que la dépénalisation reste l’unique moyen de mettre un terme à cette plaie sociétale. Elle mettrait sinon un terme, du moins un sacré coup d’arrêt à cette économie souterraine, construite sur la terreur des braves gens ghettoÏsés dans ces quartiers, qui subissent quotidiennement l’intimidation de détestables petits caïds. Mais notre Président se cramponne à sa posture intransigeante, nous rejouant le refrain du en même temps stérile, refusant la dépénalisation, tout en promettant une politique de Zéro tolérance. Son rocher de Sisyphe en somme, sauf qu’il n’en n’est pas le pénitent, puisqu’il s'est infligé le supplice à lui-même. A lui-même…Vraiment ?...Pas si sûr... ! En déclamant une tolérance zéro dénuée de moyens radicaux, il envoie un signal de faiblesse à ces délinquants, qui n’auront de cesse de poursuivre leur lucratif commerce clandestin. De sorte que les pénitents malgré eux, resteront les habitants de ces qurtiers soumis au dicktat des bandes de méprisables voyous.  

 Pourquoi refuser la Légalisation

 

Quand certains chiffres parmi les plus fiables, annoncent plusieurs millions de fumeurs de joints quotidien. Qu’est ce qui empêcherait l’État d’adjoindre à sa gestion de l’alcool et du tabac, celle du cannabis sous toutes ses formes. Le sanitaire, la morale, ou quelque autre bon sentiment tronqué ? Sauf a admettre que ces trafics trouvent bonne grâce au regard de ceux qui nous gouvernent, je ne vois pas.

 

En tout cas il est une drogue à sounoise addiction et aux effets collatéraux périlleux : LA POLITIQUE

Che64                       Aussi sur Twitter : @che64000


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • scorpion scorpion 21 avril 09:49

    A ca y est, les élections approchent, la nuit tombe, il faut attirer le client, les putes sortent faire le trottoir !


    • Rémi Mondine 21 avril 14:42

      @scorpion
      Attention, si les filles publiques vous font un procés en diffamation car elles ont plus de morale que la respublica, je ne vous défendrai pas. 


    • scorpion scorpion 21 avril 17:51

      @Rémi Mondine
      Exacte, en faisant un parallèle malheureux entre la noble et honorable institution publique des femmes de services et l’odieuse putasserie gouvernementale actuelle j’ai commis un très maladroit comparatif. Que ces Dames de joie me pardonnent...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 avril 10:18

      @scorpion
      « Les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu » a dit Jésus aux Pharisiens.


    • cevennevive cevennevive 21 avril 09:58

      Bonjour Christian,

      Bien dit !

      Regardez, pour le simple tabac, depuis qu’il est devenue si cher en France, il y a plein de « revendeurs » clandestins dans les rues de grandes villes !

      Et la prohibition aux US a fait se généraliser de l’alcool de contrebande, souvent nocif.


      • Clocel Clocel 21 avril 10:16

        @cevennevive

        Sans compter les planteurs amateurs, c’est productif un pied de tabac et pas très exigent.

        Les leçons de la prohibition n’auront servis à rien...


      • Clocel Clocel 21 avril 10:01

        Vous marrez pas, ça marche...

        Depuis quand faut-il sortir la rhétorique du dimanche pour niquer les français !?

        Qu’est-ce que vous croyez, il est connecté Super Dupont ! smiley

        Fatalitas...


        • Gégène Gégène 21 avril 10:14

          aux Pays-Bas, le cannabis est autorisé et il y a trop de places de prison.

          cherchez l’erreur  smiley


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 avril 10:33

            @Gégène

            aux Pays-Bas, il y a aussi des filles dans des vitrines et des vélos sans antivols garés dans les rues. Tu crois que ça a aussi un rapport ?



          • V_Parlier V_Parlier 21 avril 22:25

            @Séraphin Lampion
            Ca commence à changer tout ça. Ils commencent à nous rattrapper assez vite (je fais allusion aux vélos sans antivols et à la tranquillité en général).


          • V_Parlier V_Parlier 22 avril 18:09

            @V_Parlier
            En tout cas il y a un paquet d« objections pertinentes qui ont été supprimées du fil de discussion. »L’esprit ouvert" de l’auteur a des limites il me semble.


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 avril 10:26

            ’’Cette économie souterraine, qui prospère depuis si longtemps au nez et à la barbe des autorités régaliennes, n’aurait-elle pas vertu d’éviter, ou du moins, de contenir les émeutes de la faim. ’’

              > Autorités régaliennes qui ferment les yeux. Ceci explique cela.

             

             ’’Ce débat, longtemps porté par la gauche, reste majoritairement tabou dans les rangs politiques. ’’

              > Le choix des électeurs se porte toujours majoritairement vers celui qui est supposé changer le moins de choses. Quel intérêt les politiciens auraient-ils à changer ça ? Percevoir des taxes supplémentaires ? Pourquoi pas.

             

             Ceci dit, je pose une question : au sujet de cette mission confiée au Garde des sceaux :

             ’’ réformer un pan de la loi sur l’irresponsabilité pénale, qui ne devra plus s’appliquer au bénéfice d’un toxico ayant délibérément consommé une substance illicite et ce même si la dite consommation a altéré son discernement au moment des faits qui pourraient lui être reprochés.... !’’

            > Si on peut sans aucune considérations ni morales ni médicales, décréter aussi facilement que celui qui jusqu’à ce jour était irresponsable sera demain passible de sanctions pénales, c’est un peu léger.

             

            A ce sujet je renvoie à cet article récent paru sur le forum : L’assassin de Sarah HALIMI ne sera pas jugé. « La justice a des bouffées délirantes »

             « L’auteur des faits consommait une quinzaine de joints par jour depuis l’âge de 16 ans. Le tribunal a reconnu le fait d’antisémitisme, mais vu l’état dans lequel ces doses de drogue l’avait plongé, l’ont déclaré irresponsable. Comme si l’absorption de drogues interdites qui est un fait aggravant devenait une circonstance atténuante. »

            Ps. Que l’assassin soit présumé irresponsable ou pas, c’est toujours un déni de justice d’escamoter un procès. Par égard pour les victimes, et parce que dans ces circonstances, les choses doivent être dites. A mon avis.


            • V_Parlier V_Parlier 21 avril 22:31

              @Francis, agnotologue
              Cet histoire d’assassinat met en effet les grands tolérants face à leurs contradictions. Les pirouettes sont difficiles, alors il ne faut pas chercher trop de logique.
              Et quand je lis « les émeutes de la faim » dans la citation, je me dis qu’il y en a qui n’ont honte de rien. C’est vrai qu’ils ont l’air vachement affamés et chétifs, tous ces loulous qui zonent en maîtres dans les « quartiers », entretenus par ceux qui bossent (éventuellement dans le même quartier, subissant les premiers jours et nuits).


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 avril 10:31

              « Il y a deux cents millions d’idiots, manipulés par un million d’hommes intelligents. »

              Pablo Escobar

              Je ne sais pas de quel pays il parlait ! (Colombie = 50 millions, France = 65)


              • Clocel Clocel 21 avril 11:42

                En retard sur ses Maîtres le Young leader....


                • sylvie 21 avril 11:54

                  Le titre est excellent.


                  • V_Parlier V_Parlier 21 avril 22:32

                    @sylvie
                    Le titre oui. Mais la naïveté du reste est bien décevante.


                  • jymb 21 avril 12:35

                    S’il y a vente c’est qu’il y a acheteurs

                    Laissez tomber la poursuite des trafiquants, stérile et usante

                    focalisons sur les acheteurs 

                    Instaurons une amende incompressible et franche, par exemple 1000 E par gramme d’herbe dans la poche 

                    Les achats vont s’effondrer 

                    Une autre délinquance de compensation risque d’apparaître 

                    mais côté stups un peu de volonté suffit mais il faut oser taper sur la bonne cible 


                    • eddofr eddofr 21 avril 13:10

                      @jymb

                      La pénalisation du client, cela a très bien fonctionné avec la prostitution. Ou pas ...


                    • tashrin 21 avril 13:34

                      @jymb
                      La prohibition n’a jamais fonctionné
                      Nulle part, quel que soit le produit


                    • foufouille foufouille 21 avril 16:23

                      @jymb
                      pauvre débile.

                      et pas 100000 pour ta france puante d’en haut ?


                    • Aimable 22 avril 14:06

                      @jymb
                      Vous avez raison , il faut assécher le marigot .


                    • tashrin 21 avril 13:34

                      Au delà du positionnement ideologique qu’on pourrait résumer grossierement à reacs versus 68tards, faut arrêter d’être débiles et s’en tenir aux faits :

                        on est le pays d’Europe le plus repressif

                        on est le pays d’europe à la consommation la plus élevée

                        le canabis n’est pas une bonne chose, mais n’est pas plus dangereux que des substances légales sur lesquelles l’Etat percoit des taxes importantes, en appliquant une politique de gestion de la santé publique (alcools, tabac, mais aussi les jeux, par exemple)

                        les prisons sont engorgées, les tribunaux aussi, les flics passent leur vie à deloger des mecs qui rigolent dans les cages d’escalier, donc ca coute un pognon monstrueux et ca occupe les FDO à des trucs pas nécessairement prioritaires

                        Pendant ce temps là, d’autres pays experimentent des modeles depuis plusieurs années (donc on a du recul), et obtiennent des resultats excellents en matière de gestion des addictions, de prevention, de diminution de la consommation, sans parler des finances publiques et de la création d’emplois associée à l’émergence d’une nouvelle filière (des géants sont en train de son constituer en Amerique du Nord notamment, qui agglomerent toute la filiere, de la prod à la distribution)

                        Le canabis medical et ses dérivés sont totalement ignorés, et pareil, on prend un avion de retard dans le domaine également

                      Du coup, si on n’est pas dogmatique neuneu et qu’on étudie le probleme serieusement (parce que la situation actuelle est absolument ubuesque d’inefficacité et d’hypocrisie), faut se rendre à l’évidence...

                      En revanche vous évoquez dépénalisation et légalisation, qui sont deux options différentes. De mon point de vue la dépénalisation ne suffit pas, il faut aller au bout du raisonnement et légaliser pour que l’Etat soit partie prenante en organisant la filière (incluant la prod evidemment)


                      • tashrin 21 avril 13:42

                        @tashrin
                        dsl j’ai appuyé trop vite et on peut tjrs pas editer un commentaire, c’est fou !

                        Sur le second point (le fait que ca soutient économiquement des quartiers entiers), oui clairement. Et c’est effectivement une volonté de spouvoirs publics depuis des années, les loyers des sociétés HLM sont en grande partie financés par ce biais (augmentation des impayés dans le passé lors de periodes de penuries consecutives à des grosses saisies, lors du confinement 1, etc...)
                        Et clairement ca produit des effets pervers à long terme à plein de niveaux (coupe réglée des quartiers, gueguerres, destructuration des rapports familiaux, etc...) qu’on finance également de l’autre coté (justice, minima sociaux, delinquance, etc etc...
                        On paye plusieurs fois pour une efficacité nulle, ca sert à rien et ca pourrit la vie de tout le monde. Légaliser transformerait ce puits sans fond en ressource, amoindrirait les difficultés à traiter, et permettrait d’envisager d’autres problématiques de façon différente : le séparatisme évoqué à tout bout de champ par exemple, se nourrit de cette situation qui permet à une partie de la popuation de s’affranchir des circuits économiques classiques



                        • Depuis 2018 les services secrets américains signalaient au gouv.us qu’en Chine les apprentis sorciers notamment français jouaient avec le feu d’un virus hyper mortel . 

                          UN MONDE MENTEUR

                          https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/patrick-jaulent-force-de-jouer-avec-des-allumettes-finit-par-mettre-le


                          • ticotico ticotico 21 avril 15:40

                            Il devrait suivre l’actualité, le petit tonton macroute...

                            Son pays phare, son modèle de liberté et d’entreprise, a largement commencé à suivre le chemin de la légalisation. On peut voir des couples d’amoureux répandre d’aromatiques volutes sur les quais de San Francisco, de grands panneaux publicitaires y vantent même les services de livraison à domicile d’herbe « gay friendly »...

                            Faudrait aussi lui dire que dans le seul état du Colorado, la taxe cannabis a rapporté environ 2 milliards de dollars en 2020 et que la légalisation y a entraîné la création de 20 000 emplois...

                            S’il se tenait au courant, il devrait aussi savoir que des rumeurs non démenties parlent de la consommation de coke chez ses ministres... 

                            Peut-être que c’est comme faire la fête en temps de virus, du moment que ça coûte très cher, c’est pas grave...

                            Enfin, je connais des agriculteurs qui sont prêts pour la légalisation et y verraient un bon moyen d’avoir des revenus décents.


                            • foufouille foufouille 21 avril 16:32

                              «  Il n’est secret pour personne que le gros du trafic du cannabis germe et se développe dans des quartiers défavorisés »

                              pas vraiment c’est juste visible car la police ne dit rien même à 100m du commissariat.

                              le bobo est livré dans le calme et la discrétion.


                              • @foufouille

                                Pas pour rien que le trafic de came et la prostitution font désormais partie du calcul du PIB.


                              • Initiativedharman Initiativedharman 21 avril 17:58

                                @foufouille
                                Vous avez raison, les clients principaux ce sont les bobos !


                              • foufouille foufouille 22 avril 08:12

                                @Initiativedharman

                                autant de drogué dans ta france d’en haut.

                                sauf que le bobo ne va pas dans le quartier pauvre.


                              • Ben Schott Ben Schott 21 avril 16:37

                                 

                                Il est bon que notre Président prenne ce problème à bras-le-corps.

                                 

                                 



                                • babelouest babelouest 23 avril 10:36

                                  @Ben Schott n’est-ce pas ce qu’il fait ? mais ça ne rapporte qu’à lui.....


                                • Initiativedharman Initiativedharman 21 avril 17:45

                                  Hélas, la légalisation du cannabis contrôlée par l’Etat, qui ferait beaucoup de prévention n’est pas pour demain en France. Nous sommes le pays d’Europe le plus répressif en matière de stupéfiants. Nous vivons encore sur la loi de 1970 qui n’a rien à voir avec la situation actuelle. Macron était pour la légalisation en 2017 avant les élections...Il a changé son fusil d’épaule : à droite toute !

                                  La légalisation des drogues douces, voire dures, permettrait de désengorger les commissariats, les tribunaux et les prisons. Elle permettrait d’avoir un produit « de qualité » non-coupé car régit par l’Etat. Elle mettrait fin aux climats d’insécurité dans les ghettos et sur les points de vente. Dans l’idéal, il faudrait faire comme au Portugal : légaliser avec obligation de soins au cas où l’on se fait choper. Consultations en addictologie etc...

                                  Le produit étant devenu légal, il y aurait sans doute moins de consommateurs comme ce fait s’est avéré en Hollande.

                                  Mais, c’est un sujet tabou, en France, on a 20 ans de retard en addictologie sur le Canada par exemple. Lequel a légalisé. 

                                  Bien entendu, il faudrait prendre en charge tous les pauvres issus bien souvent de l’immigration pour qui les trafics rapportent gros. De nombreux emplois seraient à créer dans le social et le médico-social.

                                  Quand on sait que l’alcool tue 60000 personnes par an, on peut se demander si notre législation en matière de stupéfiants est bien adéquate. Les overdoses ne représentant « que » 350 morts par an.

                                  Seulement voilà, l’alcool est culturel en France, pas question d’y toucher.

                                  Il se trouve que les personnes consommatrices de drogues sont elles aussi un phénomène culturel. Et, bien souvent, les consommateurs sont issus des classes moyennes voire aisées. Il y a comme un problème...


                                  • saint louis 21 avril 18:22

                                    En France si tu veux vivre de ton business en toutes illégalité et en étant tranquille, il suffi de faire peur au gouvernement.

                                    Sans quoi tu te fait fondre sous les impôts.


                                    • ETTORE ETTORE 21 avril 19:12

                                      Un stupéfiant président en herbe  ? LOL

                                      Je parierai surtout sur SA consommation d’herbe !

                                      Le genre de celle que Ben Ahnal, devait lui bourrer en pipe  !

                                      • "Mais adéquate au pitoyable coup de com qu’elle est sensée accompagner. Bref ce président en herbe s’attaque à l’ivraie par le sommet (le consommateur) au lieu d’en détruire la racine (Les trafiquants)."

                                      Même technique que pour la prostitution ! C’est bien commode quand on as un doigt rigide qui ne veut, ou ne peut montrer que nuage devant la lune.

                                      • "l faut sortir de l’hypocrisie. Endiguer le trafic du cannabis, serait très simple. Il suffirait de : LE LÉGALISER

                                        « 

                                      M’enfin, ! Et à quoi, après, voulez vous que les » aficionados du Karcher« , et autres clowns marionettes politiques, se rattrapent ?

                                      Le deal dans les quartiers, c’est LE miel de LEUR leur propagande, de LEUR élection .

                                      ( Les menaces/promesses, qui »rassurent", des promesses faites en bas des barres d’immeubles, lors d’un déplacement,ultra médiatisé, avec cordon de protection composé de certains flics, pour qui, c’est la première fois qu’ils y mettent les pieds ) C’est LE bouton EQUALIZER sur lequel il faut appuyer, pour justifier LA volonté de régler le problème, sans jamais régler quoi que ce soit !

                                      La promesse des jours meilleurs, qu’on vas balancer à la gueule de son CONcurrent, qui ne l’as pas dégainé .....assez vite !

                                      VERBOTEN ! La paix sociale à un prix, LA menace par les ondes, oui, des actions, dans la rue, non !

                                      Et parait il, que, une fois que cela passe par la lucarne lumineuse....C’est acté dans l’esprit des gens !

                                      Mais les cages d’escalier, elles, ne reçoivent pas le message !


                                      • gnozd gnozd 21 avril 20:02

                                        Je m’adresse aux moralistes : vous pensez sincèrement que c’est MAAAAL de fumer du cannabis ?


                                        • L'apostilleur L’apostilleur 21 avril 23:57

                                          @ l’auteur

                                          « ...Cette économie souterraine, qui prospère depuis si longtemps... n’aurait-elle pas vertu d’éviter, ou du moins, de contenir les émeutes de la faim... »


                                          Vous devriez proposer d’élargir le champ des traffics à autoriser et envisager un ministère de la mafia pour gérer tout ça. Les émeutiers vous en saurait gré.


                                          • ribouldingue ribouldingue 22 avril 02:45

                                            Ça va pas non ? Légaliser la chienlit et pourquoi pas, tant que vous y êtes, partager les richesses ?

                                            La France est un pays de vieux rabougris son président en est l’exemple incontestable.

                                            Et puis, vous vous imaginez la trogne les poivraux ? Sans compter le soulèvement du lobby du pinard si la pelouse était légalisée ? Il n’y a qu’à voir ces derniers jours les châtelains vignobles braire comme des bourricots à l’agonie, quémander de l’oseille à Bercy, alors qu’ils sont déjà bardés de subventions grâce à la PAC distribuées par Bruxelles et tout ça pour une petite gelée matinale, on était au bord de la guerre civile.

                                            Le cannabis sert à occuper les flics, qui, sans le trafic, nos braves lardus passeraient leurs journées à jouer au foot, voire à pratiquer des activités sportives et/ou culturelles, avec ceux qu’ils poursuivaient auparavant et à se taper la cloche la nuit dans les commissariats.

                                            Une chose est sûre ; le maintien de la répression du cannabis préconisé par macron et comme l’ont fait ses prédécesseurs, conforte le vote des petits vieux, de la petite bourgeoisie, du français moyen et des simples d’esprit à l’adresse de lrem.

                                            Sauf, que ce petit jeu de bonneteau, vu par macron, qui piétine sur les plates bandes du RN au sujet de l’insécurité, risque fort de se retourner sur son instigateur par un vote massif d’une jeunesse blasée par 5ans de blabla et d’une abstention record qui ne souhaite pas voir rempiler ce marchand de sable et dans un esprit revanchard de cette jeunesse incomprise, suivit d’un électorat se sentant trahit par ce clown, seront tentés de faire basculer le pays dans le brun séduit par un rn dédiabolisé.


                                            • https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/pierre-jovanovic

                                              Les coïncidences peuvent être troublantes. Essayiste, journaliste, directeur littéraire des éditions « Le Jardin des Livres », Pierre Jovanovic est remonté contre le système et dénonce des manipulations autour de la gestion du coronavirus. Venu présenter « Enquête sur un virus », de Philippe Aimar, il expose des anomalies documentées, dresse un bilan étonné qui retrace des mensonges, des morts suspectes, et dans une affaire où les preuves viennent à manquer, il fait appel au bon sens de chacun.


                                              • zygzornifle zygzornifle 22 avril 07:41

                                                Macron ne veut pas légaliser le cannabis car il veut tout garder pour lui .....


                                                • zygzornifle zygzornifle 22 avril 07:42

                                                  A LaREM ils ont légalisés la connerie .....


                                                  • Citoyen de base 22 avril 09:04

                                                    Bonjour,

                                                    Depuis des décennies l’attitude hypocrite de l’état français consiste à stigmatiser le trafic de drogue en public, et en sous-main à le laisser prospérer pour « acheter » à bon compte la paix sociale dans les cités.

                                                    Il est même possible que l’énormité des revenus générés irrigue la corruption mafieuse au sommet de l’état où les consommateurs de poudre sont par ailleurs nombreux.


                                                    • Citoyen de base 22 avril 09:24

                                                      Si l’état n’est pas près de légaliser, c’est donc bien comme il a été dit plus haut que ceux qui sont en cheville avec les producteurs-dealers ne sont pas près de partager la manne qui en découle au profit du fisc.

                                                      rappelez-vous toujours, « en politique il n’y a pas de hasard » !

                                                      La prohibition a permis la fortune des Kennedy qui a mis JFK sur orbite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité