• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une attestation responsabilisante, pour une population adulte

Une attestation responsabilisante, pour une population adulte

A contrario de mon précédent article « une attestation imbécile pour une population bête et disciplinéE » je propose de dire ce qui, de mon point de vue, est une attestation intelligente et surtout, responsabilisante. Car comme le dit un proverbe « la critique est facile, l’art difficile ». Autrement dit, critiquer sans avoir de proposition à faire, n’est pas une preuve d’intelligence.

Comme écrit dans l’article en question, le but du décret ne porte pas tant dans le confinement des personnes avec l’interdiction de se déplacer, de sortir de chez soi, mais surtout dans l’interdiction de tout contact physique avec toute personne étrangère à son domicile. Que ce soit via des postillons ou par des objets. Or, s’il est avéré que le virus peut rester en suspension dans l’air ambiant à hauteur humaine, ne serais ce celle d’un enfant ou d’une personne de petite taille, alors, les mesures actuelles de confinement permettant de sortir pour certains actes sans la protection d’un masque adéquat et non usagé, rend la mesure de confinements sinon inefficace du moins faiblement efficace en l’état. Ne ralentira pas de manière significative sa progression pour permettre, d’une part de garantir les meilleurs soins et d’autre part, de se donner plu de temps pour trouver des médicaments vraiment efficaces, voir un vaccin.

Le gouvernement se trouve alors dans une situation extrêmement difficile, dans la mesure où il devrait aller plus loin dans les restrictions, notamment, interdire de sortir et d’aller faire ses achats de premières nécessités sans port de masque et plus encore, être assuré d’avoir un masque non usagé, donc, un masque qui soit toujours protecteur. Ici, on notera que le problème de la transmission du virus par les mains ne change pas, mais que les instructions et l’information en la matière restent encore trop confuses et à mon sens, trop compliqués.

Enfin, il était précisé dans l’article précédent, qu’une attestation intelligente devait porter essentiellement sur les consignes à respecter en dehors de chez soi, où tous les signataires reconnaissaient avoir lu et accepté de s’engager à respecter strictement les règles édictées dans l’attestation, indépendamment du lieu où ils se rendent. Que le manquement au respect des règles de sécurité peut alors être considéré du point de vue pénal, comme une mise en danger volontaire de la vie d’autrui. C’est le but de faire signer une telle attestation, le fait de reconnaître agir en connaissance et conscience et ne pas pouvoir invoquer l’ignorance ou l’inconscience. Ou donc, chacun engage sa responsabilité vis-à-vis d’autrui, mais pour cela, il faut que la mesure soit claire, précise et proportionnée.

Une fois cela posé, reste maintenant le plus important, à savoir le contenu de ces règles à respecter. Les régles préconisées ci-dessous, l'ont été sur la base de ma connaissance du sujet, soit, celle d'un citoyen lambda et non pas d'un spécialiste. toutefois, si ma compréhension du sujet est correcte, notamment quant au moyen par lequel le virus se propage dans l'air, c'est à dire, le postillon, alors, elles sont correctes. Dans le cas contraire, c'est à dire, si c'est par la simple respiration, alors, cela ne sera pas suffisant.

Protection contre la propagation par voie aérienne

Dans l’état actuel, le masque ne protège pas contre l’émission du virus via les postillons, mais contre sa réception. Or, la protection à mettre en place pour protéger contre l’émission du virus n’est pas du tout la même que celle nécessaire contre sa réception.

Autrement dit, la stratégie actuelle consiste à protéger les gens contre la réception du virus, mais pas d’interdire son émission via essentiellement la parole, vecteur principal d’émission et non par l’éternuement qui reste l’exception, essentiellement lorsque la personne infectée ne présente aucun symptôme. Or, si pour se protéger contre sa réception il faut être équipé d’un masque spécifique et dont l’usage est limité dans le temps, faute de quoi il devient poreux, pour interdire son émission, un simple voile placé devant la bouche et le nez suffit. Aussi, changer de stratégie en interdisant l’émission dans l’air du virus via les postillons en rendant obligatoire le port du voile, est plus efficace, plus simple et infiniment plus économique que la stratégie inverse actuellement employée.

Protection contre la propagation par les mains

Ici, la solution n’est évidemment pas la même, car on ne peut pas différencier l’émetteur du récepteur (même si chacun est à la fois et alternativement émetteur et récepteur) comme pour la transmission par voie aérienne. En fait, il faut distinguer le milieu de confinement, soit donc, le domicile du milieu de non confinement que sont les lieux publics. C’est-à-dire, que l’endroit qui ne doit pas être infecté est le lieu de confinement, alors que les lieux publics peuvent être infectés, si et seulement si, les personnes ne risquent pas d’être infectées pendant qu’elles sont dans les lieux publics et par voie de conséquence, infecter leur propre lieu de confinement en revenant de l’extérieur.

Autrement dit, d’assurer le ou les moyens qui garantissent de ne pas être infecté pendant sa sortie et d’infecter son lieu de confinement.

Je ne vais pas rappeler les moyens déjà préconisés, simplement donner ceux qui me semblent remplir les trois conditions pour être validé, soit, simplicité, efficacité et économie de moyens.

Comme indiqué avant, maintenir les lieux publics aseptisés demande de très très gros moyens et est une gageure si on veut les maintenir dans cet état constamment. C’est donc une solution compliquée, difficile et très onéreuse.

La solution passe alors par la protection des personnes elles même, sachant que l’usage de gants n’est efficace qu’à la condition d’éviter de se toucher le visage avec. Or, comme le port du voile est rendu obligatoire, celui-ci peut aussi assurer cette protection contre l’habitude de se toucher régulièrement le visage. Sous condition, bien évidemment, que le voile ne laisse pas passer le virus. Ce qui peut être fait en plaçant un film étanche devant, sachant qu’un voile n’est pas un sac plastic dans lequel on met sa tête ! Bref, le voile peut parfaitement remplir aussi cette fonction de protection du visage contre le risque d’infection par les mains.

Reste alors de voir le risque d’infecter son lieu de confinement. La solution est évidente en elle-même, il suffit de se laver les mains avant d’entrer dedans, avant même de toucher la poigné de la porte d’entrée. Ainsi que les produits ramenés avec soi. Ce qui peut être fait par de l’eau et du savon placés devant l’entrée, que ce soit sa maison ou un immeuble pour les mains. Le plus simple et facile étant le gel hydroalcoolique. Pour les produits, lorsqu'ils sont en sac plastic, laver le sac, alors que pour les emballages en carton ou papier, le mieux est, il semble, de changer d'emballage avant d'entrer. Etc.

L’attestation devra alors expliquer de manière claire et concise la stratégie consistant à interdire l’émission du virus à l’aide d’un voile placé devant sa bouche et son nez (dont on précisera la taille, les matériaux admis et le mode de confection dans une annexe) et dont le signataire s’engage à porter dans tous les lieux publics et à l’extérieur, excepté sur les chemins sans habitations et sans personne autour et sous condition de s’abstenir d’émettre des postillons lors de croisement dans un rayon immédiat de 10 m. Dans le cas de dépassement, marcher sur le côté opposé et suivre la même règle jusqu’à s’être distancé d’au moins 20m. Etc.

Pour finir, les mesures de confinement devraient être étudiées en fonction des zones de contaminations au lieu d’être la même partout, ce qui n’a pas de sens. Par exemple, le Cantal n’a pas de cas signalé et est un département très faiblement peuplé où la mesure de l’attestation avec donc le port du voile, peut être limitée aux seuls centres urbains. Sachant que la mesure de confinement doit tout de même interdire les déplacements entre les villes et village des personnes, sauf pour les services de livraisons, mais ceux-ci devraient avoir lieu dans un point unique. Autrement dit, une mesure de confinement par zone dont ont est certains qu’elles ne sont pas infectées. Spécialement dans les villages, il est relativement facile de vérifier que personne n’a été exposé en allant dans ou à proximité des zones à risque. Etc.

Pour finir, il est bien évident que l’efficacité du voile repose entièrement sur sa stricte application par tout le monde, essentiellement dans les zones les plus contaminées, sans cela, il ne sert à rien !


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 mars 09:29

    la combinaison spatiale semble rester la seule protextion efficace


    • Sozenz 21 mars 13:57

      @Séraphin Lampion
      perso , j ai fait un masque ; que je lave apres chaque emploi . je mets une huile essentielle dessus . 
       ce n est pas l hyper protection mais je trouve que c est pas mal .
      pour ceux qui font un peu de couture et qui ne peuvent pas se procurer de masques ;

      faire un cercle de 14 centimetres de rayon environ. sur un tissu epais
      faire un pincement de 4 à 5 centimetres x2 d un coté et a son opposé ..
      pliez en deux pour donner la forme d un bonnet .
       coudre les deux parties ;rajouter un elastique pour le maintenir ; et voilà ;

      pour les huiles essentielles ; pour les non asthmatiques une goutte ou deux d epinettes noire et romarin .
       ou sinon tout simplement du tea tree.
      pour les huiles essentielles , tester les huiles d une façon progressives avant de l avoir trop près de votre nez pour ne pas avoir de réaction forte qui pourraient être negatives pour vous ; demandez conseil a votre pharmacien ou votre medecin s ils connaissent bien votre santé et si vous avez des allergies ou points critiques en santé ;
       ;;


    • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 14:44

      @Sozenz

      si je peux vous donner mon avis, collez un film plastique devant le tissu, ceci, afin de prévenir tout contact avec la main, car le tissu n’arrêtera certainement pas le virus par contact.

      Ensuite, un masque en tissu ne protège en rien contre l’absorption du virus véhiculé par un postillon, mais uniquement contre la projection de postillon vers les autres. Autrement dit, vous n’êtes pas protégé contre les autres, mais vous protégez seulement les autres de votre contamination éventuelle.

      En tout état de cause, je pense que le mieux reste un film plastique et non un tissu contre la projection de postillon d’autrui. Mais n’oubliez pas de laisser une large ouverture sous votre masque !!!!


    • Sozenz 21 mars 15:06

      @Hervé Hum
      c est juste pour le temps des courses .
      les personnes dans les magasons ne sont pas raisonnables  ;
      les huilles essentielles font du bon boulot pour ce laps de temps . voilà . comme je disais ce n est pas une solution miracle ; mais pour quelques instants c est pas mal
      merci à vous en tout cas pour votre attention !


    • Sozenz 21 mars 15:10

      @Sozenz
      laisser environ 5 cms entre le pincement et le milieu du cercle pour faire le retour pour le nez /


    • Goldored 21 mars 15:34

      @Sozenz
      Les huiles essentielles... ah ah ah ah !
      On est dans la pensée totalement magique...


    • Sozenz 21 mars 17:32

      @Goldored
      ça na rien de magique , mdr .
      allez prenez vos cachetons .. ; c est mieux pour vous ^^
      ça me laisse plus d huiles essentielles ; ça me va très bien !


    • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 18:25

      @Sozenz

      je m’avancerai pas à dire oui ou non, mais pourquoi pas sur une courte durée. Cela dit, comme vous le soulignez, encore faut t’il supporter l’odeur !

      sinon, merci aussi pour votre conseil, mais en ce qui me concerne, vivant dans une petite ville sans cas connu à ce jour, cela me paraît inutile. Le risque peut exister, mais il me semble trop faible pour porter un masque. Appliquer les distances par respect des autres, qui peuvent avoir peur, c’est tout.


    • Sozenz 21 mars 19:21

      @Goldored
      je vis aussi dans une petit ville où meme en temps regilier les rues sont " desertes ; (et j adore cela)
      je porte un masque avec ces huiles parce que pourquoi pas
      comme dirait l autre ça ne mange pas de pain et c est très bien pour faire mes courses de la semaine .

      pour les distances ; si vous vous essayez de garder les distances ; tout le monde n a pas la meme civilité d essayé de le faire .
       j ai meme vu une personne qui avait un masque et pour parler avec une autre personne non seulement ne gardait pas les distances mais en plus avait baissé son masque ( le truc vachement cohérent quoi ... )
      garder les distances ce n est pas uniquement un truc de peur mais aussi de montrer aux autres ;
      les gens vivent beaucoup par mimétisme ;et non pas par rationalité .

      je vois en tout cas les choses comme cela .


    • Sozenz 21 mars 19:23

      @Hervé Hum
      voilà j au suivi votre conseil , merci ^^


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 21 mars 23:36

      @Goldored

      Ne pas négliger l’effet placebo sur le ciboulot.
      Et puis il faut être indulgent.
      Ils sont plus très étanches, mais ils sont pas méchants.
      Oh il y en a bien un ou deux qui s’imaginent en 4 ème reich avec une police de vichy, un complot judéo-maçoniquo-mafFia-européo-étasunienne ( oui, non, ne cherchez pas de cohérence, il y a longtemps qu’ils ont oublié le sens du mot, si ils en ont connu le sens un jour... )
      Dans le même genre de sénile, j’ai mon grand-père.
      Lui il s’est persuadé que sa vieille lampe à UV va éradiquer le virus dans l’atmosphère devant chez lui...
      Alors il l’ a mise sous le porche, et la laisse allumée h24...
       
      Ben eux, quand ils ne sont pas ’ persuadés ’ que le Covid-19 est une supercherie destinée à ils ne savent pas trop quoi au juste, ils divaguent sur des remèdes miracles.

      Celui-ci est persuadé que les huiles essentielles tuent les virus...
      Laissez-le donc, tant qu’il respecte les distances de sécurité, il peut bien mettre tous les masques qu’il veut et les imbiber de ce qu’il veut.

      Le plus marrant, c’est que tous appellent à l’incivilité ( quand pas à l’insurrection armée... ( hein ’ ou-allons-nous ’... ) mais aucun n’enfreint la loi concernant le confinement...
       
      Ça pérore, ça dégoise, ça déblatère, ça soliloque, ça divague, mais ça se plie bien sagement à la loi.
       
      En fait, c’est ça...
      avox est devenu un ehpad


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 00:36

      @Seul le contenu compte

      je ne crois pas que « tous » appellent à l’incivilité, en tous les cas, ni moi même, ni sorenz, ni Eric F, velosolex,ni ouallons nous,etc, mais peut être toi !?

      en fait, tous appellent à la civilité, mais pas celle vendu par le gouvernement.

      A partir de là, chacun fait selon sa conscience.Pour ma part, cela ne m’empêche pas de continuer mes sorties quotidiennes à promener mes toutous hors la loi ou de rendre visite à mes amis, donc, toujours hors la loi, mais jamais hors la civilité.

      je crois que tu confond le mot civilité avec servilité. Ce genre de lapsus m’arrive aussi d’ailleurs !


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 22 mars 10:18

      @Hervé Hum

      La propension des idiots à ne pas réaliser que leur petite individualité n’est pas représentative de la population et égale à leur propension à ignorer ce que leur comportement produit.

      Il n’est même pas nécessaire d’essayer de démontrer quoi que ce soit à un idiot, il ne peut pas comprendre autre chose que ce que son intellect lui permet de comprendre.
       
      Vous avez pris ce qui précède pour vous ?

      Il ne fallait pas.
       
      Faites preuve d’intelligence et demandez-vous ce que produisent vos inepties sur un ’ ou allons nous « ...
       
      Vous faites bien, de préciser » pas tous « .

      Parce que le » ou allons nous ", entre ses appels à l’insurrection armée, ses délires affirmant tout et son contraire selon les jours devrait vous faire comprendre que même si ’ vous ’ êtes le plus prudent, le moins susceptible de propager le virus sans même le savoir, lui en est désormais totalement incapable, sous réserve qu’il le fut un jour.
       
      Le civisme ?
      Vous devez avoir fait muter votre connaissance du sens de ce mot...
      Pour ainsi tenter de l’accommoder à vos ’ envies ’...

      Le civisme, du mot latin civis, désigne le respect du citoyen pour la collectivité dans laquelle il vit et de ses conventions, dont sa loi. Ce terme s’applique dans le cadre d’un rapport à l’institution représentant la collectivité : il s’agit donc du respect de la « chose publique » et de l’affirmation personnelle d’une conscience politique. Le civisme implique donc la connaissance de ses droits comme de ses devoirs vis-à-vis de la société.
       
      Mais c’est bien, vous participez sans même pouvoir en avoir conscience au durcissement des contrôles...
      Vos futures amendes majorées vous permettront de déblatérer d’autres inepties...
       


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 11:00

      @Seul le contenu compte

      d’accord, je ne connais pas « ou allons nous » en dehors de son commentaire ici même.

      Par contre, vous persistez à confondre civisme, et ce, en respect de la définition que vous donnez, avec le mot servilité. Le respect de la collectivité et de la chose publique, n’est pas l’obéissance aux dirigeants de la collectivité lorsque ceux-ci imposent des ordres qui ne respectent pas les citoyens constituant la collectivité. Sinon, n’importe quelle dictature fera votre affaire et au nom du civisme, condamnerez tous ceux qui s’y oppose.

      Ce que demande ce gouvernement aux gens, sous couvert de civisme, c’est uniquement de la servilité, une obéissance bête et discipliné à ses ordres, surtout lorsqu’ils n’ont aucun sens et en contradiction même avec la volonté affichée de lutter contre le virus.Ainsi, aller jusqu’à imposer le confinement à des gens vivant dans des lieux isolés ne fait sens que pour ceux qui ont un taux de servilité très élevé. Ou confiner les gens et les autoriser à se regrouper dans les supermarchés sans protection adéquate ou sans une consigne de sécurité suffisante, pour mieux revenir chez soi en ayant pris le risque d’avoir contracté le virus. Le jour où on demandera aux citoyens le civisme plutôt que la servilité, ce genre de mesures liberticides n’auront plus lieu d’être, mais ce n’est pas dans leur intérêt.

      Sinon, pour ce qui est de déblatérer, vous y allez aussi de bon coeur !


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 22 mars 11:21

      @Hervé Hum
       
      Il ne s’agit pas de ’ ma ’ définition...
      Il s’agit de la définition à laquelle vous êtes censé souscrire si vous êtes un citoyen.

      Et tout le reste n’est que ce que je décris dans mon commentaire précédent.

      Je vous laisse soliloquer vos inepties à satiété...
       


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 12:23

      @Seul le contenu compte

      Vous savez juste lire ou vous arrivez à comprendre ce qui est écrit !

      Je ne conteste pas la définition, j’écris juste que vous confondez civisme, qui s’applique envers la collectivité et servilité, qui est envers son maître. C’est ainsi que les pires dictateurs peuvent vous envoyer à l’abattoir avec votre soutiens actif.

      Je suis donc un citoyen qui souscris au civisme, mais pas à la servilité comme vous.


    • velosolex velosolex 22 mars 15:12

      @Hervé Hum
      Le danger vient justement du fait de la non visibilité de cas, soi banalisés, soi non cliniquement observables, car relevant de la primo infection. Ajoutons y l’arrivée joyeuse des parisiens arrivant de la capitale, et bien décidés à jouir de la campagne, et voilà le projet d’une explosion à l’échéance de dix jours si les gens ne tiennent compte que des cas « lus dans le journal » et qui approche du nombre zéro..
      Le problème, si votre jauge d’essence est défectueuse, c’est que vous serez rassuré pleinement, jusqu’au moment où vous tomberez en rade. 
      La politique du gouvernement s’ajuste avec les moyens existant. S’il y avait des masques, tout le monde serait obligé de se protéger. Il n’y en a pas, alors on met l’accent sur le lavage de mains, et l’on se contente de donner des consignes lambdas sur l’éloignement d’une personne à l’autre. Un mètre ne serait pas suffisant selon les études les plus récentes..Donc bricoler un masque est une double protection : Il protège un peu, mais surtout rappelle aux autres les risques, et la prudence à observer ( si je dis qu’il protège un peu hypothétique, c’est qu’on doit être pénétré de ce sens, en ne prenant pas par son port des risques qu’on ne prendrait pas sans)
      Il faut des tests absolument, pour cerner la contagion des personnes douteuses, contrairement à ce que les gouvernants avaient dit, sous l’influence de la pénurie, là encore. il en faut pour déterminer si les soignants a symptomatiques sont porteurs du virus, et toutes les personnes qui s’occupent des personnes à risques, psychotiques, malades mentaux, bien peu structurés pour accepter les règles élémentaires, que les gens dits normaux déjà bafouent. Il en faut pour savoir si des gens possèdent des anticorps, relevant qu’ils ont été infectés, avant de savoir les milieux contaminant, autant que pour faire une carte sanitaire de l’état du pays. A ce titre il conviendrait de faire des analyses « à l’aveugle », qui aboutiraient à partir d’échantillonnages, à des statistiques précises, et terriblement parlantes. Maintenant il faut savoir si on les veut vraiment. 
      .D’autre part si l’on met l’accent sur la chasse à quelques boucs émissaires assis sur un rocher dans une lagune déserte en les verbalisant, on va laisser les files d’attente se faire à l’entrée des supermarchés, avec des gens qui discutent entre eux, en attendant l’ouverture….
      La moitié des gens au moins dans ce pays ne sont pas responsables. Ils ont une pensée magique. Quand ils ne sont pas dans la bravade imbécile, « même pas peur ! » Ils pensent qu’ils ne peuvent pas être contaminés par les gens qu’ils connaissent, les voisins, la famille...Il suffit de regarder ce qui se passe en Italie pour être édifiés sur ce qui nous attend. 
      Il faudrait du temps pour élaborer une stratégie de crise avec moins de trous dans la raquette...Déjà qu’on interdisse évidemment les marchés. On voit par là que les lobbys nous envoient dans le mur, comme ils l’ont fait en Février, où tout s’est joué : Il aurait fallu fermer les frontières, les stations de sports d’hiver. Mais c’était impensable. La raison économique nous envoie dans le mur. Le cac ira peut être mieux, mais la moitié du pays sera touché, ou pire.. Des mesures simples peuvent améliorer les choses, mais il faut évidemment que les gens soient responsables. ON ne peut mettre un flic derrière chaque citoyen, ou un infirmier après. Le boulot de croquemort va donc bientôt être surbooké. Cette crise va se jouer dans le temps long, et risque de déferler par vagues. Si l’on se réfère à celles de la grippe espagnole, c’est très inquiétant. Elle a une avantage par rapport à elle. Sa morbidité concerne non les plus jeunes, qui ont été décimé en 18 mais les plus anciens ; quoi que ce soit moins évident qu’on le pensait. 
      Se pose la question d’une politique à deux tons, une semi perméabilité, qui permettrait sans qu’on le dise d’aboutir à une extension tranquille, « maitrisée », qui aboutirait à un lissage, sur fond d’épidémie contrôlée. Le principe étant de parvenir à un seuil de contamination ne permettant plus au virus de s’étendre, avant qu’il ne disparaisse de lui même. C’est ce qui s’est passé lors de la grippe espagnole qui a sévi en trois vagues successives, mais à une époque où le population mondiale était bien moins importante


    • Sozenz 22 mars 15:51

      @Seul le contenu compte
      https://www.plantes-et-sante.fr/articles/plantes-medicinales/2407-lorigan-un-antiviral-de-choc
      exemple d un super anti viral . que je déconseille quand même car trop violent à mon avis .
      mais bon
      si vous estimez que la medecine moderne a fait du bon boulot avec les antibiotiques utilisé a tort et à travers et qui a fait que beaucoup de personnes ont complement affaiblient leur systeme immunitaire . libre à vous ;
      à chacun ses choix .
      je ne vais pas dire non plus qu’ ils faut se fier qu’ aux huiles pour se soigner de ce virus .
       je donne des truc pour que ça ait moins de chance de passer ;
      ça vous monte maintenent au cerveau ou vous etes trop con pour comprendre ?

      de plus , je ne suis pas pour les incivilités ; je dis qu’ il y a des incivilités dans les commerces et je donne des solution pour se protéger un peu ;

      voilà ...
      mais je ne suis pas etonnée de votre approche , vous qui n’avez surement jamais experimenté autre chose que vos cachetons ; sauf que chez moi un rhume par exemple ne dure que un jour ...( quand j en ai ce qui est très rare aussi .)
      de ma vie j’ ai pris une fois des antibiotiques . le truc a duré 15 jours ; quand je fais avec ma methode ça dure entre 1 jour à 3 jours max ( pour la même chose ).
      bon ben voilà , y a pas photo

      apres les gens se demerdent ; ils prennent , ils prennent pas , c est leur problème . je ne suis pas leur mère .


    • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 16:02

      @velosolex

      Je me vois obligé de répéter ce que j’ai plusieurs fois écrit par ailleurs.

      Pour votre 1ère remarque, le but de mettre un masque même usagé ou un voile n’a pas pour objet de se protéger des projections, mais d’interdire leur projection. Je ne comprend pas qu’il me faille autant de fois l’écrire, alors que c’est du simple bon sens. s’il n’y a pas de virus projeté, il n’y a pas de virus contre lequel se protéger par voie aérienne, seulement par contact avec les mains. De plus, la distance de 1 m étant insuffisante, elle est trompeuse sur le sentiment de sécurité et donc, crée d’autant le risque de contamination sans port de masque ou voile par celui qui parle. Je le vois chaque fois que je sors, les gens se parlent à 1 m de distance, certains d’êtres à l’abri de la contamination, alors qu’il faut près de 2 m sans port de protection par celui qui parle.

      La politique du gouvernement ne s’ajuste donc pas à la situation avec les moyens dont il dispose,mais au contraire, favorise l’épidémie, car pour l’instant, sauf si le virus se transmet par la vapeur d’eau de la respiration, ce que j’écris est correct.

      Autrement dit, il est inutile d’interdire les marchés si on respecte les consignes de sécurités réellement efficace et non pas à moitié efficace ou comme vous le dites « une semi perméabilité ». Dans ce contexte, comment voulez vous ne pas soupçonner les dirigeants actuels de le faire exprès, pour faire durer la situation de crise et en profiter. D’autant qu’ils réagissent depuis le début avec un ou deux temps de retard et à chaque fois, font passer des mesures toujours plus restrictives et souvent inadaptées à la situation comme l’illustre l’article de Nicole Delepine.

      de plus, les médias nous gavent de ces conseils de « semi perméabilité », du nombre de cas en France et dans le monde, mais essayez donc de savoir s’il y a un ou plusieurs cas de contamination dans votre ville. Perso, j’ai regardé sur internet et impossible de le savoir, pourtant, l’information, la transparence est fondamentale en la matière pour savoir quel comportement de prudence à adopter. La transparence est ce que j’appelle le baromètre de la démocratie. Mais aussi, ce que toute personne adulte et par définition supposée responsable est en mesure d’attendre ou d’exiger.

      Sinon, je ne suis pas d’accord avec vous, pour moi, les deux tiers au moins de la populations ont les acquis suffisant pour être responsables et le sont déjà, seulement, la politique de tout gouvernement défendant un système fondé sur le rapport de domination, d’exploitation des uns par les autres via la propriété, ne peut pas faire appel véritablement au sens de la responsabilité de chacun, seulement l’obéissance. Donc, à son irresponsabilité ou immaturité sociale et ce, pour justifier sa soumission De la même manière qu’un parent demande à son enfant de lui obéir parce qu’il détient l’autorité, parce qu’il est responsable et pas lui. Sans donc que celui-ci ait à juger de l’utilité et la justesse de l’ordre. Notre système est fondé sur la servilité, pas sur le civisme, la manipulation consistant à faire prendre l’un pour l’autre. La manière dont Macron a vendu la politique de confinement en est une forme de caricature, tant c’est grossier.

      Pour éviter d’aller dans le mur comme vous dites, je ne connais qu’une seule solution, faire passer la responsabilité avant la propriété, sachant qu’il ne s’agit pas de la responsabilité des chefs, mais seulement celle des citoyens eux même, sinon, c’est rester avec le même système en plus dur. Comme autrefois. D’autant qu’un chef n’a pas de responsabilité réelle vis à vis de ceux qu’il commande, vu qu’il détient la souveraineté. Cela vaut uniquement avec comme définition de la responsabilité comme étant la capacité de répondre de ses droits et devoirs envers autrui, parce que cela interdit de facto la capacité d’exploiter autrui, seulement soi même.

      Pour terminer, la responsabilité ne demande pas d’être très intelligent, non, cela demande d’être conscient de ses actes et de rechercher l’équilibre entre ses droits et devoirs. De fait, une personne dites simple d’esprit peut parfaitement être responsable de ses actes, alors qu’un prix Nobel de physique ne le sera pas systématiquement.
       


    • julius 1ER 23 mars 10:45

      @Sozenz
      il ne faut pas se faire d’illusion ... le masque tissus n’offre qu’une barrière temporaire, c’est pour çà que dans les hôpitaux, le personnel change de masque toutes les 2heures car la sissiparité aidant le masque devient vite un bouillon de culture et pratiquement aucun masque n’est protecteur contre la taille microscopique du Virus !!!!
      pour ce qui est des huiles essentielles elles peuvent avoir de l’effet contre les bactéries mais apparemment Covid19 n’en a cure !!!


    • nono le simplet nono le simplet 23 mars 11:00

      @julius 1ER
      toutes les 2heures car la sissiparité aidant le masque devient vite un bouillon de culture

      certaines bactéries se développent vite comme Escherichia Coli mais même avec à manger au top et à la bonne température il lui faut 4 h pour faire le coup de la femme coupée en deux du music hall ...après, le protocole est différent selon les services mais c’est 4h en général ...


    • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 15:00

      @julius 1ER

      L’idée développé ici, c’est de protéger les autres avec le masque, pas soi même. Sauf que si tout le monde protège les autres, on se protège fatalement soi même.

      Pour le masque qui devient un bouillon de culture, si on réserve le port du masque seulement aux lieux où il y a du monde, comme les supermarché, cela ne pose aucun problème, dans les temps qui courent, rare sont ceux qui vont rester 4 heures dedans.

      Pour finir, plutôt qu’un masque, je pense que le mieux est de porter un écran de visage. Transparents et couvrant suffisamment le visage, ils me semble qu’ils offrent une protection suffisante, tant pour émettre que recevoir des postillons et éviter de mettre sa main au visage. Et puis, pas de délai maxi de port, réutilisable tant qu’on en prend soin, un petit lavage après chaque sortie suffit.


    • gaijin gaijin 21 mars 09:33

      comment ce truc d’attestation ou j’atteste par écrit n’importe quoi si je veux pourrait il avoir le moindre sens .... ?


      • gaijin gaijin 21 mars 09:35

        @gaijin
        ps
        et si la population est adulte en quoi a t’elle besoin d’une attestation bidon pour se responsabiliser ? 


      • The White Rabbit The White Rabbit 21 mars 09:58

        @gaijin

        C’est symbolique.
        Ce papier atteste de votre soumission au discours du maitre.
        C’est en fait un maillon de la chaine qui vous lie et qui permet aux forces de l’ordre de faire la différence avec ceux qui ne le portent pas.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 mars 10:03

        @The White Rabbit

        une laisse ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 mars 10:05

        @Séraphin Lampion

        « Qu’est-ce là  ? lui dit-il. Rien. Quoi ? rien ? Peu de chose.
        Mais encor ? Le collier dont je suis attaché
        De ce que vous voyez est peut-être la cause.
        Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
        Où vous voulez ? Pas toujours, mais qu’importe ?  »

        Le chien et le loup  La Fontaine


      • The White Rabbit The White Rabbit 21 mars 10:24

        @Séraphin Lampion

        Il convient de réécouter deleuze :

        https://www.youtube.com/watch?v=4ybvyj_Pk7M


      • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 14:54

        @gaijin

        fondamentalement, c’est vrai, mais comme je l’écris, le but de l’attestation est de prouver avoir connaissance et compris les mesures prises.

        Par exemple, j’ai un ami qui encore jeudi, n’était pas au courant de l’existence de l’attestation ! Tout simplement parce qu’il ne regarde pas les info et le coronavirus, il le connait donc uniquement par ce que lui en disent ses amis ou les gens qu’il rencontre dans la rue.

        Encore une fois, il n’y a de responsabilité, que vis à vis d’autrui, en aucun cas vis à vis de soi même, cela n’a aucun sens ! vis à vis de soi même, on est souverain et un souverain n’est responsable que de ce qui dépend de lui, or, vis à vis de soi même, la seule personne qui dépend de vous, c’est vous même !

        Autrement dit, une attestation responsabilisante, est celle dont le signataire s’engage vis à vis d’autrui, ensuite, il est totalement libre de ses mouvements, précisément parce qu’il affirme être responsable, personne n’a à contrôler ses déplacements, mais qu’il observe les consignes faites pour assurer la sécurité d’autrui et non pas la sienne. Si vous manquez aux consignes lorsqu’elles s’appliquent, alors, vous faites preuve d’irresponsabilité. Etc


      • Sozenz 21 mars 15:23

        @Hervé Hum
        je le vois aussi comme cela .
         perso . quand je vois que l on veut me contraindre à un truc de non sens ou par conciliation ou pour rentrer dans les rangs pour rentrer dans les rangs mais qui vont à l encontre de ma nature j ai toujours rué dans les brancards.
        quand c est juste et que l on tient un langage cohérent il n y a pas de prise de l autre coté
        quand il y a une question de bien commun parce qu’ il y a effectivement des gens qui sont a coté de la plaque et qui mettent en danger les autres ; ben voilà .
        même si dans le fonds ce n est pas une pratique très propre , on peut comprendre la raison de ce papier
         en tout cas , à ce que je vois c est que vois vous tentez de faire la part des choses ; de voir plusieurs aspects ;
        et chapeau a vous de vous remettre en question de remettre en question votre precedent article pour y apporter pus de nuances . beaucoup ne le font pas !
        merci à vous .
        Cordialement


      • Ouallonsnous ? 21 mars 20:33

        @Hervé Hum

        Une attestation « attachante » à ce qui reste du régime de Vichy avec ses « ausweiss » pour circuler dans notre pays  !

        Vous trouvez cà responsabilisant ?


      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 21 mars 23:43

        @Ouallonsnous ?
         
        Ah non non...
        Pas pour circuler dans le pays.
        Uniquement dans des cas très restreints.
        Trajet domicile-travail, trajet commerces encore ouverts, tabac, banque, hôpitaux.

        Nan nan, mon gars tu ne peux pas traverser la France avec ton attestation...

        Oui alors après, pour le sens du mot responsabilisant, je ne sais pas comment te re-re-re-re-re-re-formuler ça...
         
        Si, je sais.
         
        Si tu étais capable de réaliser que sans les dispositions de confinement, le nombre de morts aurait déjà été multiplié par 5, et donc dépasserait ’ largement ’ le nombre de morts de la grippe ’ saisonnière ’, tu comprendrais qu’il n’y a aucun « régime de vichy » ...
        Si seulement tu pouvais réaliser le tort que tu fais à ce que tu t’imagines défendre avec tes points-godwin à 79 de QI...
          
        Non mais laisse, toi tu n’es plus n mesure d’être responsabilisé...
         
        Chacun de tes commentaire revendique une irresponsabilité digne de la curatelle, tellement tu es grave.
          


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 00:09

        @Ouallonsnous ?

        ben non justement, je ne trouve pas ça du tout responsabilisant et je ne la respecte pas. Respecter les consignes de sécurité, oui, encore qu’elles doivent êtres proportionnées au risque. Obéir à un ordre de rester chez soi bêtement quand cela n’est pas nécessaire, non


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 00:22

        @Seul le contenu compte

        Le problème de l’attestation, c’est son contenu précisément.


      • CLOJAC CLOJAC 22 mars 05:10

        @Hervé Hum

        « Autrement dit, une attestation responsabilisante, est celle dont le signataire s’engage vis à vis d’autrui, ensuite, il est totalement libre de ses mouvements, précisément parce qu’il affirme être responsable, personne n’a à contrôler ses déplacements,  »

        Ce sont les bases de la soumission en matière de psychologie sociale :
        1/ Créer une peur et une dépendance-reconnaissance envers le maître qui est supposé apporter la solution,
        2/ Diluer son individualité dans un groupe, avec un point qui relie tous les soumis, et la ridicule auto-attestation représente ce lien symbolique,
        3/ Renforcer la cohésion des soumis en ajoutant à la peur initiale la crainte d’une sanction destinée à les infantiliser un peu plus et les maintenir dans un état de passivité et d’hébétude.
        4/ Peu importe que ce bout de papier dérisoire ne serve à rien, tant qu’ils y croiront, les soumis ne se rebelleront pas contre l’incurie des pouvoirs publics, et ne se demanderont pas pourquoi la Buzyn a fait interdire la chloroquine début janvier.


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 10:02

        @CLOJAC

        il y a deux choses à considérer dans votre commentaire,

        tout d’abord, voir les mesures sanitaires à adopter, indépendamment du rapport de domination et des méthodes de « soumission en matière de psychologie sociale ».

        Donc, il y a le fait que les maîtres se servent d’un danger soit en le créant, soit en exploitant un qui se présente à eux. Pour le covid, en l’absence de preuve, je resterai sur la base de l’incompétence, avec des mesures inadaptées et contradictoires. Dont ce torchon en est le symbole, fait pour maintenir l’infantilisation de la population. Nous sommes d’accord

        Ensuite, savoir si, une fois passé l’épidémie, la population ne va pas demander des comptes sur la gestion de la crise, notamment sur l’interdiction de la chloroquine, car à ce moment de l’épidémie ou nous en sommes, soit on veut la résorber avec le moins de morts, soit on s’en fout et on sort dans la rue pour une insurrection. Bref,chaque chose en son temps.

        ceci étant dit, ne vous en déplaise, le principe même de toute vie en communauté ou société, impose la soumission à l’ordre établie. Sans cela, c’est tout simplement impossible. Ce n’est donc pas une histoire de « psychologie sociale », mais de condition absolue de vie sociale. Par contre, cela ne veut pas dire qu’il faut des maîtres,mais seulement qu’on ne peut pas faire l’économie de la loi et qu’il n’existe pas de loi, sans la force pour l’imposer. C’est physiquement impossible ! Mais encore une fois, la nécessité de se doter de lois n’implique pas qu’il y ait des maîtres auxquels il faut être soumis et qui usent de la confusion pour s’imposer. Notamment en créant un état d’urgence permanent, par tous les moyens, dont la crise sanitaire actuelle n’en est qu’une forme parmi d’autres, comme le terrorisme, l’immigration, la concurrence économique ou la menace d’autres maîtres.

        En d’autres termes, le maître use toujours de la même stratégie pour soumettre la population, seule la forme, le support change, donc, l’état d’urgence, que ce soit par la menace de guerre ou la guerre elle même. La paix est son pire ennemi, ce qui menace le plus sa domination, car le soumis réalise alors qu’il n’a pas besoin de maître, seulement d’une loi commune, fondé sur la recherche de l’équilibre, de l’équité. Sauf qu’à ce moment là, le système actuel s’effondre, puisqu’il est fait pour une société fondé sur le rapport de domination, relation maître/esclave ou serviteur volontaire.


      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 22 mars 10:25

        @Aita Pea Pea
          
        Disons que c’est juste le plus débile d’entre-vous...
        Il est plus rapide de démontrer sa stupidité en prenant un seul de ses commentaires.
        Tu emmerdes bien qui tu veux...
        C’est pas comme si ton ’ avis ’ avait quelque influence sur qui que ce soit...
        Vous ergotez vos stupidités comme des vieux dans un ehpad après l’avoir fait au comptoir du coin, rien d’autre.
         
        Vous ’ prétendez ’ continuer à sortir, à enfreindre la législation, mais en réalité, vous n’êtes que des bouffons...
         
        Vous restez bien sagement à la maison avec la peur de le chopper , les vieux...

        Et personne ne vous en veut.
         
        Vous devriez contacter un éditeur de jeux, qu’ils vous fasse un mmorpg pour vieux.
         
        Bon après, faudrait que vous puissiez encore apprendre quelque chose et que vos fonctions psychomotrices vous permettent d’avoir assez de réflexes, enfin, pour c qui vous reste de cohérence mentale...
         
        Ah les vieux...
         


      • velosolex velosolex 22 mars 15:42

        @The White Rabbit
        Mais qui est le maitre au fait ? Le gouvernement, courant après les ambulances c’est vrai, ou la corano virus. 
        Les grandes gesticulations « Oh peuple imbécile !...Je n’ai que ma seule raison pour guide, et ne saurait me satisfaire de vos lois viles ! » sont assez dérisoires en ces temps particuliers.

        Subrepticement quelques lumières surgissent de l’obscurité. On en vient à parler de valeurs humaines, du sens de la vie. J’ai même entendu Retailleau à la radio que j’exécrais depuis les événement de notre dame des landes, déclarer qu’il fallait s’interroger sur le sens des accumulations et de notre vie….. 
        Ce corano de Bergerac serait il un alchimiste, changerait il la boue en or ?
        Pas le droit d’aller faire du vélo ! Ca me fout vraiment les glandes. J’ai l’habitude de prendre mon pied sur mon vélo pendant deux à trois heures l’après midi ; l’endroit où je vis en temps ordinaire ne me fait pas croiser dix voitures. Pareil pour les ballades dans la forêt toute proche. Tant plus, je m’incline, ne voulant pas en ces temps exceptionnels troubler l’ordre public et les consignes par ma petite vanité. Il y va du sens de l’histoire. Là, avec cette attestation que ne vise que la sidération et le confinement, je m’incline, car elle obéit à un sens d’intérêt général. Et même si je critique la politique et les erreurs d’intendance qui nous ont mené collectivement dans le mur, je pense qu’il est inutile de vouloir passer dessus. Il y a un temps pour les paroles, et un autre pour l’action. Mais indubitablement quand le navire est dans la tempête, on prend des mesures d’exception qui doivent être acceptés. 


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 16:14

        @velosolex

        libre à vous de vous soumettre à des consignes qui ne servent à rien, sinon faire diversion, perso, je n’y cède pas.

        Enfin, quand le navire est dans la tempête et que les mesures d’exception ne sont pas les bonnes, vous acceptez alors de couler avec le navire par solidarité et laissez le canot de sauvetage au commandant.

        Comprenez, obéir à un ordre idiot ne sert jamais l’intérêt général, et ne trouble pas l’ordre public, mais le donneur d’ordre. Aller se promener à vélo là où d’ordinaire il n’y a presque personne, ne trouble rien du tout. Là où il y a toujours foule, je suis d’accord et le concède, mais dans votre cas, c’est absurde.


      • velosolex velosolex 22 mars 16:30

        @Hervé Hum
        Le fait d’avoir été hospitalier me met en lien avec les consignes générales. Si chacun suit son petit ego, et ses intuitions, on n’aboutit à rien. Je m’étonne que vous ne pigiez pas ça.
        Le courage, ce n’est pas la bravade. Il m’est arrivé dans ma carrière d’infirmier de faire jouer mon devoir de réserve de m’opposer à une décision d’un médecin, ou d’une instance administrative. Pas le plus facile à faire, quand le sens commun vous commande d’être moutonnier, mais j’avais des arguments pour être entendu, et j’ai été entendu dans mon refus. 
        Partir faire du vélo...Je ne vais pas me lancer dans ce genre de défi incompréhensible ! Qui ne correspond pas à mes valeurs. De plus je ne serais pas à l’aise en traversant les hameaux, en croisant une voiture. J’ai lu dans l’équipe qu’un cycliste belge s’est fait agressé par un conducteur d’une voiture qui est descendu pour lui casser la gueule. Peser le pour, peser le contre. La rébellion ou la tranquillité, car mon jardin est assez grand pour que je prenne l’air. Sinon les livres ouvrent de grands espaces. Je pense que j’ai de la chance. Je supporte très bien le confinement. Si on me demande d’aider néanmoins à l’hopital, je ne sais pas ce que je ferais. Je ne crois pas que je retrouverais ce courage là


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 16:54

        @velosolex

        perso, je ne comprends pas que vous ne compreniez pas qu’il ne s’agit pas de suivre mon petit égo, mon intuition ou de faire dans la bravade, je suis plutôt lâche avant d’être courageux, mais de ne pas obéir à un ordre idiot (franchement, je ne risque pas grand chose à part une amende). Sauf si vous arrivez à me prouver que je risque d’infecter ou l’être avec la foule de passants imaginaires, car si d’ordinaire je croise rarement plus de 10 personnes, ces jours derniers c’est plutôt la moitié et vu qu’on est en pleine campagne, si vous me démontrez que je risque d’infecter ou d’être infecté par la personne croisé en rase campagne, mais pas au supermarché en milieu confiné, je serai alors volontiers moutonnier.

        Vous aurez plus de chance de me convaincre de rester chez moi par peur d’un malade qui viendrait me casser la gueule et ainsi, risquer autant d’avoir la gueule en sang et d’être contaminé. Mais par là où je passe, y pas vraiment de risque, vu qu’il n’y a que les riverains. Sauf de rencontrer les gendarmes où je conçoit devoir faire face à leur énervement de devoir passer du temps à verbaliser les gens n’obéissant pas à un ordre idiot !


      • The White Rabbit The White Rabbit 22 mars 18:31

        @Hervé Hum

        En fait depuis ce samedi vous risquez une peine de prison de 6 mois si vous êtes pour la 4eme fois récidiviste de non-respect du confinement. C’est passé par décret spécial grâce ou à cause de l’état d’urgence.
        Rassurez-vous, les peines de moins de deux ans de prison en France sont aménagées. Vous aurez juste droit à un bracelet electro nique comme ça les pandores seront sûrs que vous restez bien chez vous.

        @ Velosolex

        Je respecte et comprend votre positionnement . Malgré ce que j’ai pu écrire plus haut je reste également confiné.Nous sommes donc unis et solidaire dans notre enfermement.
        Comme disait Brassens ,« l’anarchiste marche toujours entre les clous parce qu’il a horreur de discuter avec les flics ». Un peu comme la mort de Socrate qui a refusé de s’enfuir pour respecter les Lois et a bu tranquilou son mélange de ciguë et d’opium au grand désespoir de ses disciples le suppliant de prendre plutôt la poudre d’escampette.
        Mais cela ne m’empêche pas de penser que cet état d’urgence, cette « guerre » comme dit notre cher démagogue et sophiste Macron, fait de nous tous des ennemis.
        Nous voilà tous potentiellement des tueurs en puissance car portant sain éventuellement de ce virus et/ou possiblement allons rencontrés ce virus chez l’autre en sortant et ainsi faciliter la propagation de l’épidémie.

        Et dans cette guerre nous ne pouvons pas nous battre avec un uniforme ou nous battre en résistant clandestin. On nous demande de nous battre en étant soi-même le gardien de notre propre prison.

        C’est ce que Deleuze il y a quarante ans nommait les sociétés de controle qui ont pris la place aux sociétés disciplinaires. (cf. lien vers la vidéo dans un de mes posts précédents)


      • The White Rabbit The White Rabbit 22 mars 18:40

        et puis il y a autre chose qui m’inquiète, ce sont tous ces décrets provisoires qui passent à toute vitesse et sont applicables immédiatement.
        C’est la logique de l’état d’urgence mais je me souviens qu’après le 11/09/01 les USA ont aussi voté en urgence de tels décrets provisoires .... qui sont malheureusement restés permanents et valables encore aujourd’hui pour la plupart d’entre eux.(patriot acts)


      • nono le simplet nono le simplet 22 mars 18:41

        @velosolex
        Le fait d’avoir été hospitalier me met en lien avec les consignes générales.

        même au temps ou j’y travaillais on avait des protocoles assez stricts en bactério ... on tripotait souvent des souches de pneumocoque, salmonelle, bacille de Koch et autres joyeusetés comme les multirésistants aux antibio, les staphylo, klebsielle, pseudomonas ... lavage des mains avec une pissette à alcool toutes 2 mn et la paillasse toutes 10 mn ...
        je me souviens aussi du chef de service de pédia qui avait « inventé » le concept du double circuit du linge sale et du linge propre adopté par la suite un peu partout dans les années 70 ... un avant gardiste dans plein de domaines ...
        j’observais, mine de rien lundi dernier, toutes les erreurs d’hygiène pratiquées par tout le monde ... j’y retourne demain et je suis sûr de voir les mêmes erreurs ... je n’ai vu aucun reportage donnant les bonnes consignes quand on fait ses courses ... le masque c’est bien ... mais les mains ...


      • The White Rabbit The White Rabbit 22 mars 18:42

        ps : j’ai lu qq part un « expert » (pessimiste j’espère) qui parle d’un virus pouvant encore circuler deux ans sur la terre après la fin de la pandémie.


      • The White Rabbit The White Rabbit 22 mars 18:48

        @nono le simplet

        Le virus restant longtemps sur les surfaces métalliques (la monnaie rendue dans les commerces) , voilà encore un argument pour la disparition totale de l’argent liquide.
        Mais ca s’est permis avec le papier dans la poche, un peu comme si chaque semaine nous allions voter.
        Je plains sincèrement tous les sdf et ceux qui vivent dans la rue et honte aux policiers qui en ont verbalisés certains


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 20:38

        @The White Rabbit

        si c’est à la 4ème fois, j’ai alors de la marge, vu que je ne me suis pas fait encore verbaliser. Mais je ne doute pas que cela arrivera par la grâce d’un voisin qui ne supportera pas de me voir promener mes chiens et non parce que les condés m’auront vu. Faisant son devoir de citoyen idiot. ou résistant clandestin faisant semblant de jouer le jeu peut être.

        Les gens comme vous qui s’obstinent à nier les incohérences flagrantes de la politique actuelle, favorisant d’un coté la propagation du virus et condamnant ceux qui n’ont aucun risque de le propager de l’autre Usant de ce qui s’appelle l’injonction contradictoire, divisant un peu plus la société et surtout, le pire, l’abrutissant un peu plus par la sidération d’une politique incohérente qu’ils s’interdisent de voir pour supporter la situation.

        En une petite minute où j’ai regardé BFM, dans une gare parisienne je crois, j’ai pu voir au moins trois cas où un policier parlait avec quelqu’un à moins d’un mètre de distance (alors qu’il en faudrait presque 2 sans masque pour parler) et tout est normal, mais que quelqu’un se promène seul sur un chemin de campagne et il risque de contaminer tout le monde !

        Sinon, j’ai plutôt l’habitude de faire comme la chanson de Brassens, mais là, je veux bien discuter avec les condés une fois, pour situer leur état d’esprit.

        D’autant que le bracelet électronique pourrait bien être généralisé à tout le monde, je ne doute pas alors que vous serez toujours un rebelle silencieux.


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 20:45

        @nono le simplet

        je n’ai vu aucun reportage donnant les bonnes consignes quand on fait ses courses ... le masque c’est bien ... mais les mains ...


        mais non nono, le supermarché bénéficie d’une protection macronienne contre le risque de contamination, par contre, comme il a oublié de la donner en dehors des lieux désignés par l’arrêté, c’est folie pure que de s’y aventurer, même en pleine mer il faut aller chercher le pauvre fou égaré !!!

        demandez à White Rabbit, il va vous l’expliquer !


      • The White Rabbit The White Rabbit 22 mars 21:34

        @Hervé Hum

        Que d’a priori ad personam envers quelqu’un que vous ne connaissez pas !

        Je croyais avoir décelé sous votre plume une certaine pertinence mais en ces temps troubles on perd vite son calme dans les commentaires...


      • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 23:16

        @The White Rabbit

        Que d’a priori ad personam envers quelqu’un que vous ne connaissez pas !

        sans doute le fait de trouver un malin plaisir à donner la peine encourue avec le port du bracelet. Comme on met le collier à un chien pour lui apprendre à obéir.

        Mais vous avez raison, j’ai un peu perdu mon calme !

        je m’en excuse donc

        bonne nuit


      • The White Rabbit The White Rabbit 22 mars 23:19

        @Hervé Hum

        No problem smiley



      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 07:05

        @Hervé Hum
        mon frère et mon fils sont ambulanciers en activité, ma belle fille et ma belle sœur, infirmières en activité ... j’ai parlé au téléphone avec eux samedi ... non seulement ils sont sidérés par les erreurs et les manques de précautions élémentaires dans les grandes surfaces mais ils constatent des erreurs hallucinantes de protocole dans le propre domaine médical ... pas étonnant qu’un nombre croissant de personnel médical soit contaminé ...
        cet après midi je vais au ravitaillement pour au moins une semaine ... et comme je tousse un peu ( sûrement du à un petit coup de chaud froid dans le jardin) je vais mettre un masque pour ne pas effrayer les autres si je tousse mais aussi pour les effrayer un peu parce que j’en porte un ... en plus j’ai la chance d’avoir des FFP2 achetés naguère quand je faisais du ponçage ... j’avais un masque à cartouches mais j’ai du le prêter il y a longtemps et on me l’a pas rendu ... les masques chirurgicaux étant une protection psychologique pour ceux qui les portent pour ne pas être contaminés 


      • troletbuse troletbuse 23 mars 07:32

        @nono le simplet
        Vraiment intéressant. Et tu mets ton ton masque quand tu vas aux chio, au WC ?


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 07:52

        @troletbuse
        lol
        par contre toi tu ne risques pas d’attraper un rhume de cerveau ... ça évite le masque


      • troletbuse troletbuse 23 mars 07:54

        @nono le simplet
        Tu t’es trompé dans le diagnostic. Toi, t"as un p’tit rhume donc un rhume de rien.


      • troletbuse troletbuse 23 mars 07:58

        @troletbuse
        Tu ne te rappelles même plus si t’as prêté ton masque à gaz de la guerre 14. C’est grave. T’as pas perdu tes coui.. Vérifie  smiley


      • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 08:27

        @nono le simplet


        les masques chirurgicaux étant une protection psychologique pour ceux qui les portent pour ne pas être contaminés 

        certes, mais si tout le monde en portait un ne serais ce que pour parler, la protection ne serait pas psychologique, mais bien réelle, puisque encore une fois, si pas de projection de postillons, pas de contamination possible.Le fait est qu’on ne se protège pas des autres avec un simple masque, on protège les autres de soi même, la stratégie est inversée, mais le résultat identique.


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 08:29

        @troletbuse
        tu sais que tu es brillant quand tu reflétes la lumière ? lol


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 08:37

        @Hervé Hum
        la meilleure protection pour ne pas contaminer les autres par projection de salive c’est de ne pas les approcher ... d’autant plus que la plupart des gens ne savent pas les mettre correctement ...


      • troletbuse troletbuse 23 mars 08:37

        @Nono
        J’ai vu que tu fais des insomnies. Est-ce que tu as mis la lumière à 4h00 du matin ?


      • troletbuse troletbuse 23 mars 08:40

        @nono le simplet
        Explique-nous comment on le met correctement quand on n’en a pas ? smiley


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 08:40

        @nono le simplet
        je rappelle que les droplet nuclei (projections aérosols de moins de 5 microns) passent à travers les masques chirgicaux bien mis ... alors, pour les mal mis ...


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 08:42

        @troletbuse
        on mets un slip, le jaune devant, le marron derrière ...


      • troletbuse troletbuse 23 mars 08:45

        @nono le simplet
        Un peu vieille, ton histoire. Si t’en as des plus récentes, je suis preneur.


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 08:46

        @troletbuse
        J’ai vu que tu fais des insomnies.

        pas du tout ... c’est mon mode de vie depuis plus de 15 ans ... une pose nocturne quand tout est calme ... où je suis en pleine forme ... j’adore ce moment et je ne changerai pour rien au monde ...


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 08:54

        @troletbuse
        Si t’en as des plus récentes, je suis preneur.

        à la place du FFP2, un cierge pour les croyants, retenir sa respiration pour les sportifs , envoyer sa voisine pour les malins, faire la grève de la faim pour les révoltés, manger l’herbe du jardin pour les végans ...
        les deux endroits les plus critiques pour choper le virus sont dans l’ordre :
        les urgences et les services de réa
        les grandes surfaces ou les marchés


      • pemile pemile 23 mars 09:11

        @nono le simplet « les deux endroits les plus critiques pour choper le virus sont dans l’ordre »

        Les transports en commun sont peut être aussi plus critique que les grandes surfaces et les marchés, non ?


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 09:23

        @pemile
        Les transports en commun sont peut être aussi plus critique

        c’est très juste ! ... je n’y ai pas pensé vu que chez moi y en a pas ... smiley


      • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 09:52

        @nono le simplet

        la meilleure protection pour ne pas contaminer les autres par projection de salive c’est de ne pas les approcher ... d’autant plus que la plupart des gens ne savent pas les mettre correctement ...

        Non, la meilleure protection est celle qui fonctionne. Celle de rester chez soi en est une comme une autre, mais pas meilleure que celle de porter un masque qui évite toute projection de postillons. Il en existe aussi une autre qui ne nécessite pas de port de masque, quel qu’il soit, c’est celle de ne pas parler en face de quelqu’un, mais en détournant le visage vers le bas pour projeter les postillons vers le sol, la gravité étant ce qu’elle est et en l’absence de vent assez fort, le virus va contaminer le sol.

        Autrement dit, les « meilleures protections », il en existe plusieurs, toute fondées sur le principe de ne pas envoyer ses postillons dans la gueule du voisin.

        Le bon sens à vraiment déserté les cerveaux avec cette histoire de coronavirus de manière pathétique !!!


      • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 10:00

        @pemile

        Les transports en commun sont plus critique, parce que la mesure de protection est plus stricte et limité.La mesure la plus efficace étant, en l’absence de port de masque, l’interdiction de parler et à plus forte raison de cracher et bien évidemment, éternuer dans son coude.

        Encore et toujours, si pas de projection de postillons, pas de risque d’absorption du virus.


      • pemile pemile 23 mars 10:01

        @Hervé Hum « Le bon sens à vraiment déserté les cerveaux avec cette histoire de coronavirus de manière pathétique !!! »

        Les ultrasolutions simplistes par contre foisonnent ! smiley

        « la gravité étant ce qu’elle est et en l’absence de vent assez fort, le virus va contaminer le sol. »

        Et dans un local fermé et chauffé où l’air chaud monte ?

        PS : La norme pour le masque FFP3, c’est 2% de fuites vers l’intérieur maxi, le FFP2, c’est 8% ce qui explique que malgré de bonnes précautions le personnel hospitalier est quand même exposés smiley


      • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 10:58

        @pemile

        Certes, l’air chaud monte, mais j’ai comme un doute que le courant d’air, en dehors de l’entrée et des grilles d’aérations, soit assez fort, parce qu’en dehors de ces points précis, je ne sens aucun courant d’air chaud. D’autant que projeter vers le bas donne une force assez grande aux gouttes d’eau pour atterrir au sol. La taille moyenne des français est plus ou moins de 1,70, à hauteur de la bouche un peu moins, or, la distance de projection à l’horizontale étant autour d’un mètre, vers le bas est suffisamment plus grande pour toucher le sol ou presque. Le risque n’est peut être pas nul, mais il est très fortement réduit !

        EN fait, la meilleure protection est un écran de visage, là, ça peut pas être projeté, ça peut pas passer !


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 11:06

        @pemile
        les micro gouttes aérosol de quelques microns sont sensibles au courants d’air, aux mouvements ascendants de l’air chaud ... aucun doute


      • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 11:34

        @nono le simplet

        sans aucun doute, sauf qu’elles se dispersent d’autant plus dans tout le volume, la masse d’air, alors que lorsque vous parlez à quelqu’un dans sa direction, elles sont plus concentrées et dans la bonne direction. Bref, avoir, selon la distance entre 1% et 99% de risque d’un coté et moins de 0,01 % de l’autre, vous choisissez quelle attitude vous ?

        Par contre, il serait plus utile de donner son avis sur le port d’écran de visage qui arrête même ces micro gouttes, où, comme le courant est ascendant, n’ont pas le temps d’aller contaminer votre voisin, même situé à moins d’un mètre.


      • nono le simplet nono le simplet 23 mars 11:39

        @Hervé Hum
        rien compris


      • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 12:56

        @nono le simplet

        c’est bien ce que je disais, le coronavirus attaque plus le cerveau que les voies respiratoires !


      • Le Sudiste Le Sudiste 21 mars 10:07

        Le concept voile/virus est déposé depuis longtemps à la SACEM.


        • berry 21 mars 10:16

          Le gouvernement se défausse de son incompétence sur les citoyens, il en est à nous dire que l’épidémie s’étend à cause de Mme Michu qui est allée faire du vélo ou une balade en forêt un peu trop longue.

          La vérité, c’est qu’il a laissé s’installer l’épidémie depuis plus de 2 mois sans rien faire ou presque. Il y a 10 jours à peine, Macron s’interrogeait sur le fait d’autoriser les rassemblements de 5 000 ou 1 000 personnes, maintenait les élections, se baladait au théâtre en nous disant qu’il ne fallait pas céder devant la peur et affirmait que l’épidémie « était inéluctable ». Il avait choisi la stratégie de l’immunité collective, sans vraiment le dire clairement, mais devant le mur du tsunami qui s’approche et les reproches de l’OMS, il a du changer de stratégie en toute hâte. Il essaie maintenant de contenir l’épidémie mais les semaines perdues ne se rattraperont pas.


          • Eric F Eric F 21 mars 11:03

            @berry
            le gouvernement n’avait pas de stratégie délibérée d’immunité collective, mais pensait d’abord que des mesures de confinement ciblé dans les zones foyer d’infection suffiraient à la juguler. Puis des mesures de restrictions limitées (conseil au plus de 70 ans de rester à domicile dans le discours de Macron du 12 mars, avant de décréter le confinement général.
            C’est donc des mesures « ad hoc » en fonction de la situation, et, effectivement, des pressions extérieures, notamment venue d’Italie (Renzi, journalistes...).

            Désormais, les pays non encore (ou peu) contaminés interdisent l’accès à leur territoire aux personnes provenant de pays contaminés, ce que nous n’avons jamais fait. ou très tardivement (les Italiens passaient à Menton même lors du confinement dans leur pays).


          • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 14:38

            @Eric F

            perso, quand il a été identifié les premiers cas, j’ai assez dubitatif sur les mesures de « restriction limités », alors qu’il me semblait qu’il fallait placer toute la zone touché en confinement et instituer une frontière entre ces zones et le reste du pays. Tout en recherchant activement, comme cela semble avoir été fait, toutes les personnes ayant été en contact avec les contaminés, surtout ceux vivant en dehors de la zone mise en confinement.

            Bref, Macron à pris le problème avec légèreté et semble l’avoir imposé à son gouvernement, avant d’inverser sa position, passant à une politique de mesures totalement disproportionnée et en grande partie absurdes. Mais gesticuler semble sa manière d’essayer de faire oublier son attentisme et finalement, son arrogance qui l’a mené par le bout du nez, lui faisant mépriser le problème et sans doute, les avertissements données notamment par les chinois.


          • V_Parlier V_Parlier 21 mars 22:56

            @berry
            En effet, sous prétexte de non restrictions frontalières, nous en sommes aujourd’hui à avoir chacun une frontière de 500m autour de notre domicile... Sauf pour ceux qui aux heures de travail « revues » par les ordonnances en préparation seront obligés d’aller s’exposer plus longtemps qu’autorisé jusqu’alors par le code du travail... (Mais une fois rentré, terminé, confinement !)


          • julius 1ER 21 mars 10:16

            On pourrait parler de paradoxe ou d’oxymore, pour ce texte....

            C Viktorovich parlerait lui d’anticatastase mais le résultat c’est que avant de parler parfois il vaut mieux la tourner 7 fois dans sa bouche .. je parle de la langue bien sûr !!!

            mais je maintiens ce que j’ai dit... cette formule de Déclaration sur l’honneur n’est pas la pire idée de ce gouvernement, ni la plus onéreuse ?????

            il y en a qui critiquent tout et systématiquement, mais qu’ont-ils à proposer en échange la plupart du temps ..... rien nothing, nada !!!!

            de plus une Déclaration sur l’Honneur avec un grand H ce n’est pas rien alors que la plupart du temps les Citoyens se plaignent d’être pris pour quantités négligeables et de dénoncer « les tous pourris » et de faire comme les pourris bien sûr, toujours vouloir être le Calife à la place du Calife !!!!!

            alors je vais faire de la Com,... cette idée finalement a été très rapide à mettre en mouvement, bien mieux que d’autres et elle oblige finalement à ne tricher qu’à la marge « dire qu’on va voir sa grand-mère en Normandie alors qu’on habite Paris et se faire prendre en flag à Marseille »

            l’Honneur en prend un coup !!!!

            mais est-ce que l’Honneur est encore une valeur au 21 ie siècle ???????????????????


            • Le Sudiste Le Sudiste 21 mars 10:27

              @julius 1ER
              « est-ce que l’Honneur est encore une valeur au 21 ie siècle ??????????????????? »
              Oui, c’est estimé à environ 130 euros. Un demi caddie...


            • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 10:50

              @julius 1ER

              j’avais pas répondu à votre commentaire sur mon précédent article, je ne l’avais pas vu.

              J’en profite alors pour y répondre !

              vous y écriviez "mais peut-être que Mr Hum préférerait des systèmes plus contraignants, et c’est peut-être ce qu’il appelle de ses voeux 

              "

              vous avez ici la réponse ! Je crois qu’on peut donc faire beaucoup mieux, et bien moins contraignant, mais cela demande quelque chose qui semble faire cruellement défaut à ce gouvernement, le bon sens.

              Et pour répondre à votre commentaire ci-dessus, si j’ai écris cet article et je le précise au début, c’est pour ne pas seulement faire une critique, mais faire une proposition qui me semble de bon sens. Vous pouvez d’ailleurs e pas être d’accord et c’est là dessus que j’aurai surtout aimé vous lire, mais c’est silence radio.


            • julius 1ER 21 mars 13:42

              @Hervé Hum

              ce que je comprend dans votre article c’est que vous avez adopté un ton un peu moins péremptoire en forme de mea-culpa ????
              comme on dit il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !!!!
              c’est tout à votre..... honneur d’avoir rectifié le tir !!!!

              pour ce qui est des masques , je propose aux gens en sachant que c’est la pénurie ....de les réutiliser en les passant dans un four de cuisine à 100° d après ce que je sais le virus ne passe pas la barre des 60° aussi en temps de guerre et de pénurie, c’est le système D qui est de rigueur ....
              et de plus, à peu près tous les foyers sont équipés d’un four dans leur cuisine alors après c’est aux labos de tester quelle est la température idéale pour décontaminer un masque et surtout combien de temps pour le faire ??????
              par ce biais on pourrait déjà imaginer des masques plus solides et réutilisables afin de limiter ce gaspillage qui ne manquera pas d’arriver ?????
              car je ne crois pas que produire des masques par milliards soit une solution ni écologique ni pérenne !!!!!
              on pourrait imaginer que dans les EPADH et les Hôpitaux en manque de masque de commencer par appliquer le procédé je suppose qu’ils ne manquent pas de fours pour ce faire ....ils procèdent bien comme cela pour toute la blanchisserie jusquà nouvel ordre ils ne jettent pas le linge après chaque patient ils lavent et désinfectent ... alors ???????????????????????


            • pemile pemile 21 mars 13:46

              @julius 1ER « de les réutiliser en les passant dans un four de cuisine à 100° »

              Après avoir vérifier que cela ne modifie pas trop la structure des fibres et donc la filtration ?

              100° est sûrement excessif, 65° pendant 10 minutes serait déjà suffisant.


            • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 14:27

              @julius 1ER

              Je ne l’ai pas écrit en pensant faire un mea-culpa, je ne retire rien de ce que j’ai écrit dans le 1er article. Seulement, critiquer pour critiquer n’est pas faire preuve d’intelligence, aussi, j’ai pris le risque de dire ce qui pour moi serait une attestation intelligente.

              Reste, encore une fois, que ce n’est pas la population que je traite de bête, mais les rédacteurs de l’attestation qui, eux, prennent la population pour idiote.

              L’argument disant que l’attestation est faite pour les irresponsables ne tient pas, car cela ne les rendra pas plus responsable. Par comparaison, ce n’est pas parce qu’il y a des voleurs, qu’on met toute la population en prison, non, on se contente d’arrêter les voleurs. Après, si les gens respectent les consignes de distance édictées par le gouvernement, il n’y a aucune raison pour interdire la libre circulation, SURTOUT lorsqu’on permet d’aller dans des lieux pour le moins confinés que sont les supermarchés, sur la base de ces mêmes consignes.

              Le bon sens disant que, qui peut le plus, peut le moins ! l’inverse n’étant pas vrai. Or, le risque est infiniment plus grand dans un lieu fermé que dans un lieu ouvert, en raison de la dispersion de la respiration et des postillons, beaucoup plus rapide dans un milieu ouvert.Bref, les mesures édictés sont aberrantes de la part de supposés « spécialistes », sauf à considérer qu’ils prennent les gens pour des imbéciles. Car, soit leur mesures sont trop faibles dans les zones contaminées, soit elles sont inutilement disproportionnées dans les zones non contaminées. Gesticuler comme le fait le gouvernement, n’est qu’une tentative de faire croire prendre les bonnes mesures et cacher leur incompétence en la matière.

              Pour ce qui est des masques, encore une fois, soit le support de transmission du virus se fait par les postillons, soit il se fait par la vapeur d’eau de la respiration. Dans le 1er cas, un simple voile suffit, avec un film plastique devant le tissu. Dans le second cas, il ne suffit pas. Mais il est plus que coupable pour un spécialiste de ne pas utiliser le bon terme, parler de postillons en pensant vapeur d’eau de la respiration, alors que, par définition, un postillon, c’est une gouttelette d’eau, même très petite, sa taille reste trop grosse pour passer le mailles d’un tissu facilement, d’autant plus si vous placez un film plastique, qui sert aussi à prévenir contre le risque de se toucher le visage où le tissu ne sera alors d’aucune utilité.


            • rogal 21 mars 14:34

              @pemile
              Ou eau de Javel ?


            • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 14:55

              @rogal

              ma mère ne jure que par le nutriclean !!!


            • velosolex velosolex 22 mars 16:01

              @julius 1ER
              L’honneur ??...Un mot qui n’a guère de sens pour certains. Une voiture d’infirmière a eu ses fenêtres cassées pour récupérer des masques et des gants à l’intérieur...Le personnel soignant néanmoins est en retour de grâce ; Il parait que certains applaudissent de leur balcon tous les soirs à 20 heures. 
              Il y a un mois environ, une infirmière se faisait assassiner par un malade, au sein d’une structure psychiatrique. L’équipe soignante avait mis en avant un manque de moyen...Si cette nouvelle avait été relayé sur le net, elle n’a absolument pas été commenté sur les différentes radios nationales, ou les chaines de TV, au journal…..

              Mélenchon et quelques autres avaient tout de même, avec les indignés, demandé leur d’une séance à l’assemblée d’observer une minute de silence en hommage à cette jeune infirmière. Ce que Richard Ferrand avait refusé.. Ce qu’aurait provoqué la mort d’un policier ou d’un militaire dans l’exercice de leur fonction, n’a donc rencontré que l’indifférence, voir l’agacement de se voir questionner sur ce sujet de cette mort hospitalière. Hopital déjà bien sous assistance respiratoire il y a deux mois. 
              Et tout à coup ces tartuffes découvrent l’immense mérite d’un personnel dont on n’explique qu’il ne faut qu’un vocation et une sens du sacrifice pour tenir le coup. 
              No comment, comme dirait l’autre !...Le roi est nu, et les masques tombent...


            • machin 21 mars 10:31

              "mais est-ce que l’Honneur est encore une valeur au 21 ie siècle ?????

              "

              Des politiciens qui parlent d’honneur ?


              • Sozenz 21 mars 17:28

                @machin
                ce n est pas parce que nos politiciens n’ ont pas d honneur que nous devons marcher dans leurs traces .


              • Eric F Eric F 21 mars 10:42

                « Dans l’état actuel, le masque ne protège pas contre l’émission du virus via les postillons, mais contre sa réception »

                Bonjour Hervé, je ne sais pas où vous avez lu ça, mais c’est l’exact contraire concernant le « masque chirurgical » (appelé aussi « anti-projection ») (référence), à porter par les gens potentiellement contaminateurs (tout comme un chirurgien lors d’une opération pour ne pas contaminer le parient dont le ventre est ouvert). On peut quand même considérer que faute de mieux il peut être utilisé par protection en réception, mais moindre.

                Le masque plus élaboré FFP2 sert de protection en réception, c’est lui qui devrait équiper les soignants, voire les foules en cas de très forte proportion de contaminés.

                Il semble qu’en Corée, ce sont des modèles intermédiaires entre ces deux types de masques qui sont utilisés par la population (illustration)

                Votre proposition de porter un foulard pour protéger contre l’émission de postillons (ou même dans les deux sens) est approuvée par certains médecins et contestée par d’autres. Il faudrait le changer et laver souvent, car il peut devenir un bouillon de culture (humidifié par notre haleine, et recevant des virus en suspension). Néanmoins, il y a une directive pour le corps médical indiquant que par défaut il est possible de confectionner des masques avec du tissu de coton (draps par exemple) (référence).

                Le respect d’une distance de sécurité comme préconisé est une bonne solution, mais effectivement ce n’est pas toujours possible quand on se croise dans une allée de supermarché par exemple : ne pas tourner le visage vers ceux qu’on croise et moins encore leur parler. Les directives parlent d’1 mètre, mais le CDC américain préconise 6 pieds (1,8 m) pour le coronavirus !


                • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 11:19

                  @Eric F

                  Le masque FFP2 sert évidemment dans les deux sens, par contre, et je l’écris très clairement dans l’article, soit la projection du virus se fait par les postillons et alors, un simple tissu suffit à l’empêcher, le confiner dans le tissu, soit il peut être contenu dans la vapeur d’eau de la respiration et alors effectivement il ne sert à rien. En tout état de cause, si le tissu n’arrête pas la vapeur d’eau, il arrête tout de même les postillons plus gros que l’on projète en parlant et qui peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres de distance. On peut même faire des voiles avec un film plastique et un tissus absorbant devant qui arrête la projection de la vapeur d’eau devant soi et la condense en partie en gouttelettes plus grosses. Enfin, je pense pas qu’un bouillon de culture fait de notre propre respiration soit vraiment un problème, seulement celui du voisin s’il est effectivement contaminé, sauf s’il le garde pour lui même !

                  Comprendre que dire aux gens de respecter 1 mètre, alors que s’ils se parlent entre eux, les postillons vont jusqu’à deux mètre, est nourrir le risque.

                  Enfin, si velosolex dit vrai, alors, il n’y a pas de distance de sécurité qui tienne, parce que le virus restant dans l’air ambiant pendant 3 heures il peut passer beaucoup de monde !

                  Autrement dit, les mesures actuelles sont loin d’être suffisantes dans les zones contaminées et pour les autres, sont le plus souvent absurde. Ainsi, dans les zones à faible densité de population où aucun cas n’est et n’a été connu, un confinement par zone suffit largement, où donc, on contrôle uniquement les entrées et les sorties du village ou ville. Sachant qu’on isole les zones contaminées des autres. Où donc, on n’interdit pas la circulation entre les zones recensés sans risque connu,seulement en faisant tenir par chacun la comptabilité de ses déplacement en dehors de sa zone de confinement et pour une autre zone non contaminée.

                  Mais entendre dire mon oncle, paysan dans un petit village qu’il ne doit pas aller au bord de la dordogne, quand bien même il n’y a que 3 fermes avec cours à traverser via un chemin communal, est tout simplement absurde.


                • Eric F Eric F 21 mars 20:28

                  @Hervé Hum
                  L’étude dont on parle en boucle concernant la survie 3 heures en aérosol a été faite en laboratoire, dans un cylindre fermé rotatif pour maintenir la brume en suspension. De manière générale, un virus ne reste pas en suspensions dans l’air ambiant, le plus souvent les « gouttelettes » tombent à terre ou sur des surfaces (d’où le risque de contamination manuel), plus lentement dans une atmosphère humide style brouillard que s’il fait sec et chaud..
                  Il est recommandé d’éviter les atmosphères confinées où plusieurs personnes respirent, mais on fustige les gens qui prennent l’air !

                  D’accord avec votre remarque sur le confinement sélectif par zone, et l’absurdité des mesures « urbaines » pour les populations de la ruralité profonde.


                • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 21:01

                  @Eric F

                  merci pour le complément d’info, et qui va dans le sens de ce que j’écrivais à velosolex, disant qu’en toute logique, le virus pris dans une gouttelette d’eau allait vers le sol et plutôt risquer de contaminer les enfants ou personnes de petites taille au passage. Les enfants ne présentant pas de symptômes, pouvaient alors contaminer les personnes adultes. Je lui recommandait alors de s’équiper d’un masque de plongé pour respirer l’air en hauteur, sauf s’il croise le basketteur Goubert.

                  En tout état de cause, un postillon peut avoir une taille très petite, mais sera toujours plus grande que la vapeur d’eau que l’on projette pour respirer, aussi, si le virus est véhiculé par le postillon, un simple tissu l’arrête.

                  Le masque FFP2 anti projection, l’est pour toute bactérie pouvant être projetée avec la vapeur d’eau de la respiration, mais pas par des postillons. Je reprend l’exemple du pompier qui utilise le masque pour se protéger contre les projections des autres et n’en porte pas dans le cas contraire, ceci, parce que le manque de masques oblige à faire le choix du cas pour le porter. Sachant bien évidemment, qu’une fois le virus sur le masque, il peut être alors aspiré par la respiration, sauf s’il n’est pas projeté dans l’air ambiant !


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mars 21:20

                  @Hervé Hum

                  Ce que j’aime bien chez vous est votre branlette scripturale ...Bavasser sur une virgule ou un point d’interrogation...bref tout se que pouvez dire pourrait se résumer en une ou deux phrases. Y avez vous pensé ?


                • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 23:59

                  @Aita Pea Pea

                  peut être bien, je vous propose de me montrer l’exemple !


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 00:19

                  Parler du vide est toujours intéressant...


                • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 10:24

                  @Aita Pea Pea

                  a priori, vous êtes spécialiste en la matière !


                • velosolex velosolex 22 mars 16:42

                  @Hervé Hum
                  Mes propos sur le géant Goubert et le nanisme des enfants, comme zone différentielle de contamination mériteraient peut être d’être rapporté, mais en n’oubliant pas de mentionner que je faisais de l’humour. 

                  D’une façon générale je ne crois pas qu’il soit pertinent d’ailleurs de ramener les vieux os à ronger des articles passés. 
                  Il peut ainsi demeurer des querelles stupides sur un éclat, une riposte mal avisée ou hâtive, qu’on aurait bien tort d’entretenir. 

                  Nous seront d’accord sur le fait que le manque de masque est dramatique. Qu’on peut s’en bricolé un, pour déjà marquer sa différence. Mais qu’il faut relativiser, selon l’endroit où l’on est. Le mot « relativiser » c’est vrai étant une grenade explosive, à manipuler avec prudence.
                  Les connaissances sur ce virus ne sont pas closes. Il suffit de voir qu’à la tête de l’état, les déclarations sont contradictoires. 

                  La seule certitude, c’est qu’une prune est et reste une prune, et qu’il vaut mieux éviter de se trouver devant un flic en droit de sévir. 


                • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 17:09

                  @velosolex

                  les propos que je rapporte à Eric F sur notre discussion n’étaient pas malveillant du tout. Il ne s’agissait donc pas d’un vieux os à ronger, mais plutôt à lâcher, das la mesure où le commentaire d’Eric complétait mon information. Et si je parle de Goubert, c’est précisément pour en rapporter aussi le coté humoristique.


                • velosolex velosolex 22 mars 19:38

                  @Hervé Hum
                  J’ai lu le post que vous avez mis sous l’article que j’ai écrit. Manifestement vous vous posez beaucoup de questions. Ce que je vois comme une qualité. La crise au moins a ce mérite chez certains, alors que chez d’autres elle peut être très dangereuse. Impossible dans cette histoire de dominer ces questions, et d’avoir un avis définitif sur des choses qu’on ne domine guère 
                  Accepter ce que l’on ne peut changer, aujourd’hui, car de l’ordre de la nécessité commune, et de la loi, et se battre pour que le monde change, surtout au lendemain de la catastrophe, pour que cette chose ait le moins le chance possible de se reproduire me semble une méthode intéressante. 
                  Le corano sera t’il une chance de sortie, où une bretelle d’accés vers l’enfer ?


                • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 21:17

                  @velosolex

                  Je me pose plus trop de questions, j’ai surtout des réponses à formuler, mais j’ai du mal à me motiver. C’était le but d’écrire des articles sur agoravox et ces deux dernier articles n’ont pas vraiment leur place !

                  L’histoire de l’humanité ne s’arrêtera que s’il y a un cataclysme qui nous réduit tous au silence en même temps, sinon, elle continuera, d’une manière et d’une autre !


                • Eric F Eric F 21 mars 11:16

                  La contamination se fait surtout par les mains (qu’on porte sur le visage fréquemment), le virus reste bien plus longtemps sur les surfaces que dans l’air. Bien que les gants jetables ne soient pas préconisés, voire même déconseillés si on les porte longtemps, c’est ce que j’utilise pour le supermarché (protection par rapport aux caddies notamment), en ne portant pas la main au visage pendant la durée des courses, et en les retirant (précautionneusement) pour les mettre dans un sac à jeter avant d’entrer dans la voiture. Le mieux eut été que les hyper aient des distributeurs de gel hydroalcoolique ^l’entrée et la sortie, mais vue la pénurie....


                  • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 11:30

                    @Eric F

                    C’est vrai, sauf que le port d’un voile, muni d’un film plastique qui à ce que je crois est imperméable et donc, ne laisse pas passer le virus, plus un tissu, permet d’’éviter de se toucher le visage, car le voile ou le masque (lui aussi sur lequel on fixe un film plastique devant, avec une ouverture par le dessous pour respirer) permet de se rappeler à l’ordre.

                    Personnellement, vivant dans une petite ville ou aucun cas n’a été recensé, je ne prend pas de précautions particulières pour les mains, seulement me les laver en rentrant. Cela dit, je respecte les distances de sécurité et ne parle pas dans la direction de la personne.

                    Par contre, si je vivais dans une zone à risque, j’aurai des habits spécifiques pour sortir, que je retirerai avant d’entrer, laisseraient donc à l’extérieur de la maison, puis me laverai les mains avant d’entrer. Idem pour les articles, soit les laver, soit les laisser dehors le temps requis pour qu’il n’y ait plus de virus. Mais en dehors de ne pas me toucher le visage, je ne prendrai aucune précaution particulière pour mes mains. Le but est de conserver son lieu de confinement sain !


                  • machin 21 mars 13:34

                    @Hervé Hum
                    "je ne prendrai aucune précaution particulière pour mes mains. Le but est de conserver son lieu de confinement sain !

                    "

                    Moi, je fais bouillir mes mains en rentrant.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 14:29

                    @machin

                    L’avantage, c’est qu’il suffit de le faire une seule fois, après, on n’utilise plus ses mains pendant un bon petit moment. Après, suffit de leur refaire prendre un bain bouillant !!!!!


                  • rogal 21 mars 14:43

                    @Hervé Hum
                    Le conseil de se laver les mains souvent n’est plus à répéter (mais faisons-le tout de même). Je m’étonne de ce qu’on ne donne pratiquement pas celui de se laver le visage une fois chez soi (en rentrant et encore après).


                  • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 15:00

                    @rogal

                    Se laver les mains souvent quand on est chez soi pour le coronavirus est totalement absurde ! Tout comme se laver les mains souvent tant qu’on est en milieu non confiné, qui par définition, doit être sain. De mon point de vue, si vous vivez dans une zone à risque élevé, parce qu’avec des cas de contamination, alors, protégez vous le visage lorsque vous êtes dehors et désinfectez vous avant de rentrer dans votre maison et laissez les produits achetez que vous ne pouvez pas désinfecter dehors le temps de quarantaine, soit, heu, je sais plus ?!. Se laver les mains constamment étant, de mon point de vue inutile.


                  • Eric F Eric F 21 mars 20:54

                    @Hervé Hum
                    Se laver les mains c’est en effet surtout quand on demeure ou qu’on quitte une zone potentiellement contaminée. L’idée est de se protéger, mais aussi de ne pas répandre d’éventuelle gouttelettes contaminées d’un endroit à un autre (même chez soi si on est contagieux sans le savoir, quoique si on couche dans le même lit et qu’on mange à la même table, éviter la contagion semble illusoire !).
                    Le problème est qu’on ne peut pas se laver les mains dans les transports en commun, ni entre deux rayons de supermarché -d’où l’intérêt des solutions hydroalcooliques ...mais introuvables tout comme les masques.

                    Concernant votre préconisation de foulard, je suis sceptique, car le maillage n’est pas serré, le tissu sera humidifié par l’haleine, et les gouttelettes de postillons reçues se diluent dans cette humidité, et ça peut devenir un bouillon de culture. Il y a des avis médicaux contradictoires entre eux
                    Les masques de protection « fait maison » avec un tissu de coton à fin maillage sont, par contre, plutôt efficaces (on doit pouvoir les faire bouillir avant réutilisation). Je vais en conférer avec mon épouse ...en visioconférence d’une pièce à l’autre de la maison smiley


                  • Eric F Eric F 21 mars 21:00

                    Rectificatif : en relisant, je vois que vous préconisez de mettre un film plastique devant le voile, mais comment respirer alors ?


                  • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 21:13

                    @Eric F

                    votre réponse est incroyable, mais symtomatique du biais que j’essaie de lever.

                    En effet, le foulard n’est pas efficace, est illusoire pour se protéger des projections, mais est efficace pour éviter les projections. L’idée que j’écris alors dans l’article est que, si personne ne projette de virus dans l’air ambiant, alors, personne n’en reçoit ! Autrement dit, agir sur l’émetteur et non pas l’absorbeur comme c’est le cas actuellement et que l’exemple du pompier prouve.

                    enfin et pour éviter la contamination par contact, je préconise de mettre deux couches, une en tissu absorbant, du coton et une, placé coté extérieur, en plastique ou matériau totalement étanche à la vapeur d’eau, de manière à interdire au virus de passer la maillage du tissu par contamination de sa propre main.

                    Sachant qu’on respire par dessous ou pour un masque usagé, pratiquer une ouverture en dessous et coller un film étanche par devant.

                    Pour ce qui est de se laver les mains, je reste sur ma position, si notre visage est suffisamment protégé, alors, inutile de se laver les mains souvent, seulement avant d’entrer dans son domicile et après avoir désinfecté les produits ramenés (ou laissé en quarantaine de décontamination) et laissé ses vêtements à l’entrée. Mesures draconiennes uniquement si on se trouve en zone à risque, donc, déjà contaminée.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 23:57

                    @Eric F

                    Rectificatif : en relisant, je vois que vous préconisez de mettre un film plastique devant le voile, mais comment respirer alors ?

                    J’ai déjà répondu par ailleurs, mais la réponse est qu’un voile placé devant son visage laisse passer l’air par dessous et les cotés. On peut donc respirer !

                    Idem pour un masque, j’écris de pratiquer une large ouverture par dessous. Peut être qu’il faut y adjoindre un petit fil de fer pour maintenir le trou bien ouvert.

                    Le voile n’a pas besoin de coller au visage pour remplir sa fonction, seulement d’arrêter toute projection de postillons.

                    Un masque de plongé par exemple est totalement étanche, sauf par le tuba ! pour le voile et le masque, le tuba, c’est l’espace libre par dessous.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 11:09

                    @Hervé Hum

                    finalement, je crois que le meilleur système est d’adopter celui du masque chirurgical, donc, respiration par les cotés, avec une armature rigide pour éviter que le voile vienne se coller à la bouche.


                  • Eric F Eric F 23 mars 11:49

                    @Hervé Hum
                    Effectivement j’ai fait une confusion, vous préconisez le foulard pour éviter de projeter ses propres postillons au cas où on est soi même contaminé sans le savoir. A ce titre, cela parait effectivement probant (et je comprends maintenant l’idée du film plastique juste dans l’axe de la bouche). A priori c’est aussi l’objectif principal des masques chirurgicaux qui sont prescrits aux patients identifiés comme contaminés (hormis le problème de pénurie).
                    Je pense que les masques « à l’asiatique » doivent combiner les deux objectifs, pas à 100% mais dans une proportion significative.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 14:47

                    @Eric F

                    en poussant un peu plus le sujet, la meilleure protection pour la population, hors mis le personnel soignant donc, est de porter des écrans de visages. On en trouve sur tous les vendeurs en lignes généralistes comme ebay ou cdiscount.

                    J’en ai commandé deux...


                  • Eric F Eric F 23 mars 21:51

                    @Hervé Hum
                    « écrans de visages »
                    l’idée est ingénieuse, mais ça risque de surprendre les badauds. ça protège des projections directes dans les deux sens, mais sans filtrer

                    il y a aussi le masque moto façon Dark Vador, mais la maréchaussée risque de tiquer smiley


                  • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 00:01

                    @Eric F

                    le casque Dark vador a de la gueule, c’est certain, mais je préfère quand même l’écran que j’ai acheté, le mien, il protège dans les deux sens et la maréchaussée ne verra pas en moi le coté obscur de la force !!!



                  • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 06:52

                    @L’ Hermite (IX)

                    le témoignage de cet ingénieur à la retraite est aussi effrayant que banal

                    science sans conscience n’est que ruine de l’âme disait Rabelais.

                    Ce n’est pas qu’il ne mélange pas la morale et la politique, c’est qu’il n’a aucune morale, ni aucun état d’âme. Sa seule éthique, obéir aux ordres et toucher un bon salaire à la fin du mois.

                    On peut pas lui jeter la pierre en particulier, vu que s’il avait eut une éthique, un autre aurait pris sa place. Il peut bien gloser sur ces jeunes hippies se droguant avec la même drogue, il oubli juste que la différence est que les premiers l’appliquent sur eux même, tandis que lui, c’est pour tuer les autres. Aucun sens de l’éthique ou de la morale !

                    Bref, son raisonnement est le même, partout et à toute époque moderne, que de se dire, tant que je ne fais qu’obéir aux ordre qu’on me donne, je suis responsable de rien et je n’ai pas à me poser de cas de conscience, quand bien même il s’agit de tuer des millions de gens, exécuter le génocide d’un peuple, etc.

                    La seule chose, le tout petit détail qu’ils oublient, c’est qu’ils ne défendent jamais les intérêts d’une collectivité, car ils pourraient tuer une partie de celle-ci avec la même froidure,la même absence d’état d’âme, mais seulement les intérêts de leur maître. Ce sont les pires serviteurs qui soit , pire que les maîtres dont ils défendent les intérêts et plus coupable qu’eux, parce que très intelligents, ils ne peuvent invoquer l’ignorance et la bêtise,seulement une conscience sinon perverse, du moins pervertie.


                  • Eric F Eric F 24 mars 10:11

                    @Hervé Hum
                    "La seule chose, le tout petit détail qu’ils oublient, c’est qu’ils ne défendent jamais les intérêts d’une collectivité, [...], mais seulement les intérêts de leur maître"

                    Je ne pense pas qu’il faille être aussi catégorique, ils peuvent être totalement convaincus d’oeuvrer pour la sécurité du pays, notamment dans des périodes de tensions internationales (en l’occurrence la guerre froide). On voit que les décisions d’interdiction effective et de désarmement chimique (CIAC) sont postérieures à la fin de la guerre froide. Reste des doutes sur la notion de « veille technologique » (pour connaitre afin d’avoir des mesures de protection, et pour être en mesure de produire en dernière extrémité).


                  • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 10:39

                    @Eric F

                    Là, tu oubli juste le fait que tous les pays sont sous la coupe de maîtres qui se disputent entre eux. Donc, tu ne sers jamais la collectivité.

                    Bref, faire croire servir la collectivité est le b a ba de la manipulation basé sur la confusion. Tout comme dire oeuvrer pour la paix, mais nourrir la menace de guerre en permanence, parce que l’état d’urgence est la seule chose qui justifie la soumission à un chef, la paix est son pire ennemi, la guerre son meilleur allié. Mais il faut bien évidemment avoir toujours un ennemi à désigner !

                    Autrement dit, ils peuvent et même, doivent être convaincus, sauf que c’est faux et plus une personne est intelligente, plus se laisser manipuler comme un enfant est acceptable. Il faut alors soit le déni, soit la complicité.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 10:47

                    @Hervé Hum

                    et comme je l’écris à la fin, " ils ne peuvent invoquer l’ignorance et la bêtise,seulement une conscience sinon perverse, du moins pervertie.

                    " Croire servir la collectivité, alors qu’ils servent uniquement les intérêts des maîtres de la collectivité.

                    Sauf si tu peux montrer que les individus composant une collectivité quelconque, sont d’abord animé par l’envi d’en découdre avec les autres individus des autres collectivités, plutôt que de vivre en bonne entente !


                  • Eric F Eric F 24 mars 11:42

                    @Hervé Hum
                    c’est une interprétation idéologique dont je ne partage pas la radicalité. Il n’y a aucun pays du monde qui ne se préoccupe de sa défense, et un certain nombre de personnes s’y consacrent avec conviction. Alors, il existe sans doute effectivement dans la nature humaine (ou plutôt dans la nature animale qui imprègne l’homme) un instinct de défense du clan, et cela peut être manipulé par les leaders. 


                  • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 12:04

                    @Eric F

                    Mais je n’écris pas qu’il ne faut pas se préoccuper de sa défense, j’écris juste que tout leader a un besoin vital, existentiel d’une menace qui nécessite sa fonction de leader, pour précisément la défense de la communauté, parce que c’est naturel à toute forme de vie de défendre et lutter pour vivre.

                    De la radicalité sans aucun doute, mais pas d’interprétation idéologique de ma part, seulement la réalité des faits. Vous pouvez prendre n’importe quelle époque depuis l’avènement de la propriété particulière de la terre, donc, depuis le monarchisme, vous trouverez partout la même manipulation, justification de la soumission au chef. Pour plus d’arguments, vous pouvez lire certains de mes articles, notamment « droits, devoir, responsabilité et nouveau paradigme » 

                    L’interprétation idéologique, consiste précisément à nier les faits pour leur donner un autre sens que la réalité.


                  • Xenozoid Xenozoid 21 mars 23:05

                    vive la dictature vive le confinnement, vive la france nous sommes en guerre

                    Message de l’ambassadeur de France aux Pays-Bas à la communauté française

                    Chers compatriotes des Pays-Bas,

                     

                    La France, l’Europe et le monde traversent une crise sanitaire d’une ampleur inédite depuis un siècle. Chaque jour, les nouvelles tragiques ou inquiétantes se succèdent et cela est d’autant plus angoissant lorsqu’on est loin de ses proches comme le sont bien souvent les communautés expatriées.

                     

                    Comme vous tous, j’ai une pensée pour les victimes, pour ceux qui souffrent ou dont les proches souffrent de cette maladie. J’ai une pensée pour ceux qui sont en première ligne dans cette crise. D’abord les personnels soignants qui prennent des risques pour nous tous, mais aussi les travailleurs des secteurs indispensables à la vie de nos sociétés, en particulier ceux qui produisent et distribuent de quoi nous nourrir.

                     

                    Dans ces temps difficiles, l’ambassade et le consulat ont une double responsabilité : participer aux mesures de limitation des interactions sociales qui permettront de réduire la vitesse de diffusion de l’épidémie et maintenir le continuité du service public diplomatique et consulaire. C’est l’esprit qui anime les équipes de La Haye et Amsterdam depuis le début de cette crise.

                     

                    Quelles sont nos missions dans cette période particulière que nous traversons.

                     

                    - Anticiper : c’est la raison pour laquelle nous avons commencé à envisager différentes hypothèses d’organisation avant même que le premier cas ne se déclare aux Pays-Bas. Il en a été de même au Lycée Van Gogh qui a réfléchi en amont de la décision de fermeture des établissements scolaires, à la manière d’adapter la scolarisation des enfants depuis leur domicile.

                     

                    - Informer : les questions sont bien sûr nombreuses, de la part des français résidents ou de passage aux Pays-Bas. Nos sites internet et réseaux sociaux sont actualisés en permanence et une cellule téléphonique fonctionne depuis mardi dernier, ouverte de 9 h à 19 h (10 h à 18 h le week-end). Je tiens à remercier les agents de l’ambassade qui se sont portés volontaires pour cette tâche importante consistant à conseiller nos compatriotes ayant des questions sur la marche à suivre face à cette crise. Cette information passe également par le dialogue que j’entretiens avec vos élus consulaires. Je me suis entretenu avec eux une deuxième fois aujourd’hui, pour répondre aux questions que vous leur aviez transmises.

                     

                    - Coordonner : la lutte contre cette pandémie est mondiale mais il va de soi que la coordination entre pays européens est d’autant plus essentielle. Elle se déroule aux plus hauts niveaux de l’Etat, mais l’ambassade continue de servir de lien entre nos autorités et d’informer les autorités françaises sur les décisions néerlandaises pour faire face à la crise sanitaire d’une part, et à ses répercussions économiques d’autre part.

                     

                    - Préparer l’avenir : nous surmonterons cette crise et l’ambassade se tient prête à reprendre ses activités le moment venu.

                     



                    • Xenozoid Xenozoid 21 mars 23:06

                      @Xenozoid

                      suite

                      En tant que Français aux Pays-Bas, que pouvons-nous faire plus spécifiquement ? Nombreux sont ceux qui s’interrogent. Je voudrais répondre par deux mots :

                       

                      - D’abord la solidarité : maintenir le contact avec ceux qui dans notre communauté sont isolés, même si cela doit être au téléphone ou via les réseaux sociaux. Il est angoissant d’affronter seul une crise de ce type. J’appelle également votre attention sur le site www.sosuntoit.fr pour venir en aide aux passagers de retour en France qui pourraient par exemple se trouver en difficulté au moment du transit par Schiphol.

                       

                      - Ensuite la discipline individuelle et collective : il est essentiel de suivre scrupuleusement les préconisations des autorités néerlandaises en vue de limiter nos interactions physiques : maximisation du télétravail, respect des gestes barrière, distances suffisantes. Chacun est responsable de la santé de tous. Nos autorités ont également exposé clairement la conduite à tenir pour nos compatriotes présents temporairement à l’étranger : les messages du Président de la République et du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sont disponibles sur nos sites internet.

                       

                      Je veux conclure en vous assurant de ma pleine mobilisation et de celle des équipes de l’ambassade de France aux Pays-Bas, et de notre soutien dans cette période difficile.

                       

                      Bien à vous,

                       

                      Luis Vassy.


                    • rita rita 22 mars 07:43

                      Nous avons droit, à une attestation pour nos déplacements ?

                      Un passe droit de la préfecture serait plus adapté uniquement pour les personnes habilitées aux déplacements !

                      Mais cela demanderait une organisation que ce gouvernement de tocards est incapables à mettre en place comme tout le reste hélas !


                      • dimitrius 22 mars 08:42

                        Tu nous donneras tes grandes compétences et tes diplômes en matière de virologie et d’épidémiologie , le port d’un voile ou d’un masque usager est une connerie monumentale , vu à la télé par un éminent professeur respirer longtemps dans une écharpe un voile ou un masque usager devient un foyer bactérien tout autant dangereux pour la santé. Le problème c’est que tous les auteurs d’Avox sont devenus en peu de temps d’éminentes sommités en médecine. Article dangereux pour la santé publique.


                        • nono le simplet nono le simplet 22 mars 09:06

                          @dimitrius
                          je ne sais pas si tu as lu mais les masque trouvés dans ma cave sont des FFP2 dans leur emballage neuf et étanche ... 100 exactement ... j’ai fait des poches congélation à zip de 5 après m’être scrupuleusement lavé les mains et je vais distribuer aux voisins ce matin ... et à qui je trouverai en allant faire les courses lundi ... j’ai écrit en gros au feutre sur les poches « FFP2 attention élastiques fragiles »


                        • dimitrius 22 mars 10:17

                          @nono le simplet
                          Ouais j’ai lu çà chez Cabanel , super , tout à ton honneur , pour les élastiques , certains de mes masques poussières avaient des élastiques défectueux , j’y ai remédié avec des élastiques de couturières que ma femme possédait , tu sais ils font 5mm de large , fonctionne super bien.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 10:23

                          @dimitrius

                          Ah bon ! je veux bien le croire, mais alors, tous ceux qui respirent au travers de leur écharpe ou foulard ou voile, devraient être malades ou mort depuis longtemps. Surtout dans les pays ou c’est obligatoire pour les femmes. Je suis spécialiste en rien du tout, mais faudrait que l’éminent professeur m’explique pourquoi alors la bouche de chacun est déjà un foyer à bactérie. Et vu le taux d’humidité qu’il y dans la bouche, on devrait être tous morts. Respirer les bactéries des autres, sans doute, mais ses propres bactéries ! Quoique les gens qui se roulent des pelles se refilent leurs bactéries qui alors, pullules dans la bouche. Certes, a ce que je sais, il y a des bactéries dans l’air ambiant et leur virulence dépend de leur concentration, mais je ne crois pas que porter un masque entre 1 heure et deux heures maxi soit suffisant pour atteindre une concentration dangereuse, sinon, il devrait y avoir bien plus de malades en raison du port du voile, foulard ou écharpe.

                          Non, je crois que t’as pas bien lu et compris ce qui est écrit, le but est d’éviter de contaminer les autres en projetant ses propres postillons éventuellement porteur du virus, pas de se protéger contre ses propres bactéries, ni de celles contenu dans l’air ambiant que l’on respire de toute façon sans port de voile.


                        • nono le simplet nono le simplet 22 mars 10:36

                          @Hervé Hum
                          Non, je crois que t’as pas bien lu et compris ce qui est écrit, le but est d’éviter de contaminer les autres en projetant ses propres postillons éventuellement porteur du virus

                          le FFP2 est un masque de protection pour celui qui le porte !


                        • nono le simplet nono le simplet 22 mars 10:39

                          @nono le simplet
                          le chirurgical est un masque de protection pour celui qui est pas loin de celui qui le porte !


                        • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 11:06

                          @nono le simplet

                          et lequel des deux est le plus étanche aux virus ?

                          Quand je vois un masque chirurgical et un masque FFP2, j’aurai tendance à dire que c’est le masque FFP2, le chirurgical servant essentiellement à éviter les projection de postillons vers celui que l’on soigne.

                          donc, si personne ne projette de postillons dans l’air ambiant, pas besoin de masque FFP2


                        • dimitrius 22 mars 11:24

                          @Hervé Hum
                          Le blême c’est la durée dans laquelle tu respires en circuit fermé , demandes à ceux qui font le concours de galoches sur 48 heures , je te racontes pas la bouche dans quelle état elle est , c’est toi même qui concentre les bactéries et cela devient un foyer d’infection dans ta bouche. Seul les masques adaptés et changés tous les 3 heures sont efficaces , le reste c’est du délire, tu peux bien entendu mettre un voile pendant que tu parles à quelqu’un , mais ne pas le conserver trop longtemps. Mais si tu penses être plus qualifier hein , tu fais ce que tu veux.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 22 mars 12:10

                          @dimitrius

                          tu peux bien entendu mettre un voile pendant que tu parles à quelqu’un , mais ne pas le conserver trop longtemps

                          voilà, t’as compris le principe, ne pas projeter ses postillons vers les autres, c"est être protégé par les autres et donc, protéger les autres.

                          Maintenant, désolé, mais un voile n’est pas collé à la bouche et n’est pas en circuit fermé, étant donné qu’il est ouvert par dessous et sur les cotés et qu’on peut mettre le voile à au moins 5 cm de la bouche. Ce que tu écris, c’est comme dire de se mettre un sac en plastique sur la tête !

                          tout comme un masque qui est largement ouvert par les cotés, l’air n’est pas confiné et donc, l’humidité n’est pas concentré outre mesure. Mais encore une fois, on le porte uniquement lorsqu’on est dans un milieu extérieur confiné comme les magasins et en milieu ouvert pour parler à quelqu’un. Sinon, bien évidemment d’accord pour le désinfecter après chaque usage.

                          Pas besoin d’être plus qualifié qu’un autre, le bon sens suffit, celui de dire que si personne ne projette ses postillons vers les autres, pas besoin de masques spéciaux type PPF2 pour la population, sauf bien sûr dans les centres de soins et le personnel de santé, y compris les pompiers.


                        • julius 1ER 23 mars 10:34

                          Mr Hum il y a une cinquantaine d’années en arrière les masques étaient en tissus et réutilisables ....

                          est-ce que c’est par pratique hygiéniste ou par pratique consumériste qu’ils sont devenus jetables et peut-être même pas recyclables ?????????????

                          car la question que j’ai posée était : est-ce que la réponse à ce problème des masques est la mise en route d’usines pour fabriquer des millions, puis des milliards de masques ?????

                          ou la question est de demander à nos gouvernants d’imposer un cahier des charges aux industriels pour qu’ils fabriquent des masques solides et réutilisables pour tout un chacun avec peut-être la fabrication d’un petit appareil afin de les désinfecter et pour qu’ils soient opérationnels en permanence ??...... c’est dans cet esprit que j’avais suggéré l’usage du four car à peu près chaque foyer en possède au moins 1 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                          • Hervé Hum Hervé Hum 23 mars 23:48

                            @julius 1ER

                            d’après ce qu’en disent les scientifiques, le masque en tissu protège bien des projections, mais pas contre le risque d’absorption. Pour ce dernier, il faut que le maillage soit plus serré, car la taille du virus serait de 40 à 140 nanomètre d’après les chinois. Cela dit, peut être que les masques de l’époque avaient déjà ces mêmes qualités, mais je n’en sais rien.

                            Après réflexion, le plus simple pour la population me paraît l’utilisation d’écran de visage. Couvrant parfaitement tout le visage et en plastique rigide transparent, lavable autant de fois qu’on s’en sert, ils ne s’usent que si on les casses ou une fois trop rayées, donc où la visibilité devient trop médiocre.

                            Perso, j’en ait commandé 2 sur ebay pour moins de 10 euros la paire. Avec ceux-ci, la protection est optimale dans les deux sens, avec en prime, une barrière contre l’habitude de se toucher le visage et de se contaminer en touchant les muqueuses. Surtout contre l’habitude de se mettre le doigt dans le nez !!! Bon, vivant dans un lieu sans cas (encore) connu, c’est surtout pour les condés, car je respecte alors parfaitement le décret de lutte contre la propagation du virus, le confinement étant un moyen et non la finalité du décret. Même si je doute qu’un gendarme sera d’accord, quand on voit leur niveau de conditionnement sur le sujet. Entendu ce soir au journal de la 2 et qui m’a fait beaucoup rire où un promeneur qui se promenait tout seul sur un chemin de halage s’est fait verbaliser et pour sa défense, disait qu’ill ne voyait pas où était le problème, vu qu’il était vraiment tout seul .Et là, sans rire, le plus sérieusement du monde, la réponse stupéfiante du gendarme fut de dire que « le lieu n’était pas aseptisé » !!!! Bref, selon le gendarme, il faudra procéder à l’aseptisation du chemin de campagne pour pouvoir l’emprunter à nouveau ! L’instant d’après, le journal montrait les agriculteurs qui ne trouvaient plus personne pour travailler dans les serres maraîchère, sans doute à cause du fait qu’elles n’étaient pas encore aseptisés !!!! Si j’étais humoriste, cette histoire de coronavirus est une mine sans fond, sauf que ce n’est pas de la rigolade

                            Et ni le journaliste du reportage, ni la présentatrice n’ont trouvé à redire !

                            sans compter les mesures de durcissement du gouvernement qui ne répondent en rien aux questions du conseil d’Etat.

                            le délire total quoi. Comme je le disais à nono le simplet, plus que les voies respiratoires, qui ne touche gravement que 1 à 3 % des infectés, c’est le cerveau de la population qui est le plus gravement atteint, car là, la proportion grimpe autour de 90 % et le pauvre nono en est une victime récente !Je me demande juste combien de temps je vais résister...Si je ne suis pas déjà atteint !


                          • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 15:25

                            un dernier complément à cet article, pour les quelques lecteurs éventuels.

                            Le fait que signer une auto attestation ne fait pas vraiment sens. Par contre, et pour le seul cas d’une attestation portant sur les bons gestes à tenir pour lutter contre la propagation du virus, le mieux est de faire des cours d’instructions, que ce soit par visio-conférences ou dans des salles dédiées (donc, aménagé à cet effet), dans lesquelles l’instructeur co signe l’attestation. Sachant que toute personne ainsi instruite, devient à son tour instructeur, essentiellement pour ceux vivant avec elle.

                            A partir de là, chacun s’engageant à respecter strictement les règles, il n’y a plus de confinement à poser, sauf éventuellement dans les foyers épidémiques les plus intenses.

                            Bref, le principe est de prendre le virus à son propre jeu

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès