• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une grande guerre pourrait éclater à cause d’une petite île en (...)

Une grande guerre pourrait éclater à cause d’une petite île en Méditerranée

Des navires de guerre turcs et grecs se mobilisent à proximité de la station balnéaire turque d'Antalya. Les Etats-Unis et l'Allemagne tentent de retenir les partenaires de l'Otan pour empêcher un affrontement direct. La pierre d'achoppement est l'île de Kastellorizo (Megisti) située au large de la Turquie. En quoi cette île est-elle importante et quelles pourraient être les conséquences d'un conflit autour d'elle ? 

La presse allemande a récemment annoncé que la chancelière allemande Angela Merkel "a empêché par un coup de fil un conflit armé entre la Turquie et la Grèce" à cause de riches gisements gaziers dans l'Est de la Méditerranée. Le théâtre des opérations aurait pu se dérouler dans les eaux autour de l'île grecque de Kastellorizo, située à seulement 3 km de la côte turque. 

Le prétexte étant les nouvelles "études sismiques" (exploration de réserves potentielles d'hydrocarbures) du navire de recherche turc Oruc Reis dans cette région, malgré les multiples avertissements d'Athènes. 

Comme l'indique le journal Tagesspiegel, depuis mardi, plusieurs navires de guerre turcs naviguaient en mer d'Egée et dans l'Est de la Méditerranée au Sud des îles grecques Rhodes et Crète. Dans la même région ont été envoyées les forces de la marine grecque. C'est ce qui a été également rapporté par la télévision grecque. 18 navires militaires et chasseurs turcs ont été envoyés mardi soir en direction de Kastellorizo, après quoi la flotte grecque a annoncé l'état d'alerte. 

Puis, affirment les médias allemands Tagesspiegel et Bild, Angela Merkel a téléphoné au président turc Recep Tayyip Erdogan et au premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Le service de presse du gouvernement allemand n'a pas confirmé que la chancelière avait joué le rôle d'intermédiaire entre les deux pays de l'Otan en conflit, même si l'appel téléphonique à Recep Erdogan a effectivement eu lieu. 

Quoi qu'il en soit, le navire Oruc Reis a quitté la région dangereuse. La chancelière n'a peut-être pas joué son rôle après tout. Plus tôt, le département d'Etat américain a demandé à Ankara de "stopper ses plans d'action" dans les eaux litigieuses dans l'Est de la Méditerranée. 

La Turquie a préalablement annoncé ses recherches au Sud et à l'Est de l'île du 21 juillet au 2 août. La Grèce a placé ses forces armées en état opérationnel. Fin juin, le chef d'état-major grec Konstantinos Floros a annoncé sa disposition à "brûler" tous ceux qui pénétreront sur le territoire du pays. 

Athènes a menacé la Turquie il y a un an par des sanctions de l'UE, ce à quoi Ankara a répondu en refusant à l'UE le droit de déterminer les frontières en Méditerranée. La nervosité de la Grèce a engendré les plans des Turcs pour exploiter le plateau de Chypre ethniquement proche des Grecs. 

Mais c'est Kastellorizo qui a été la zone la plus vulnérable. Cette petite île rocheuse se trouve à proximité de la Turquie : seulement 7 km la sépare du port turc de Kas, alors que l'île grecque la plus proche Rhodes se trouve à une centaine de kilomètres, et 580 km la séparent de la Grèce continentale. L'autre appellation de Kastellorizo, Megisti, signifie "la plus grande" (c'est la plus grande île du minuscule archipel côtier). 

Ce territoire d'environ 500 habitants connaît un passé militaire tumultueux. Pendant la guerre des Grecs pour l'indépendance de l'Empire ottoman, les habitants de l'île ont coulé plusieurs navires turcs dans la baie d'Antalya. Néanmoins, l'île restait sous domination ottomane jusqu'à la Première Guerre mondiale, quand s'y déroulaient les batailles de l'Entente contre les Turcs. Jusqu'en 1945, Kastellorizo appartenait à l'Italie (avec les îles du Dodécanèse - Rhodes et d'autres), et pendant la Seconde Guerre mondiale elle est redevenue une arène de combats. Un débarquement britannique a eu lieu sur cette île, elle était bombardée par l'aviation de la Luftwaffe, elle était sous occupation allemande. 

Megisti-Kastellorizo a rejoint sa "patrie natale" grecque seulement en 1947. D'une superficie inférieure à 10 km² cette île permet à la Grèce de revendiquer une zone maritime de 40.000 km². Alors que la Turquie ne reconnaît le contrôle grec que sur six milles marins des eaux territoriales autour de l'île. C'est pourquoi le navire d'exploration géologique est entré dans les eaux au Sud de Kastellorizo, considérées comme zone économique exclusive par les Grecs. 

Le service géologique des Etats-Unis, rappelons-le, estime les réserves totales de l'Est de la Méditerranée à 3.450 milliards de mètres cubes de gaz et à 3,8 milliards de barils de pétrole. Selon d'autres estimations, les réserves d'hydrocarbures sont deux fois plus importantes. 

Les forces navales de la Turquie et de la Grèce sont approximativement égales. Les frégates constituent la base de la flotte turque. Il s'agit de 5 à 7 navires américains obsolètes des années 1960-1970 de classe Oliver Hazard Perry. La marine possède également une vingtaine de navires universels capables de remplir des fonctions d'attaque et anti-sous-marines, ainsi que pour la défense antiaérienne, près de 30 vedettes tactiques, notamment dotés de missiles de croisière à courte portée. La flotte de la Turquie est représentée par 12 navires d'origine allemande du projet 209 et 212. 

La flotte grecque est comparable à la turque de par le nombre et la classe. Elle dispose également de frégates, mais elles ont une capacité opérationnelle limitée vu leur âge. Des vedettes lance-missiles constituent la base de la flotte grecque, qui possède également des sous-marins. 

Les actions de la flotte peuvent être appuyées par l'aviation turque – 470 avions. Alors que la Grèce dispose d'environ 390 avions (y compris de transport et de transport militaire) et hélicoptères. L'armée turque est la deuxième plus nombreuse de l'Otan avec 510.000 hommes. L'armée grecque compte 160.000 hommes, et son budget militaire est deux fois plus bas – 6 milliards de dollars contre 12 milliards de dollars pour la Turquie. 

Seule la force est capable de dompter les ambitions de Recep Erdogan. Difficile à dire si la communauté internationale aura suffisamment de volonté pour forcer la Turquie à respecter les accords internationaux.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Ellesn'engagentquelaresponsabilité desauteurs

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1811


Moyenne des avis sur cet article :  2.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • raymond 27 juillet 17:33

    mais bien sûr ....


    • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 18:13

      @raymond
      ...sont pas déjà en guerre à cause de Chypre ces deux là ? 
      De mémoire OTAN et UE pourtant alliés de la Grèce n’avaient pas bougés le petit doigt.


    • ETTORE ETTORE 27 juillet 17:38

      La tête de turc veut livrer son croissant à la méditerranée entière .

      Pourtant il est aux ordres de bien plus grandes puissances que lui.

      On verras la longueur de la laisse que ces gardiens vont lui laisser.

      Pour l’instant il se contente de tirer dessus comme un molosse.

      Mais en tant que « espèce dangereuse » il risque bien de se faire euthanasier si jamais il mord.


      • Dantès 29 juillet 15:55

        Me semblait que l’euthanasie avait eu lieu il y a deux ans environ et que nous avons maintenant affaire aux revenants...

        Le coup n’a pas fait partir le gouvernement fantoche des anglo-saxons, et il sait maintenant le futur qui l’attend une fois la sale besogne accomplie (comme pour tous leurs larbins, d’ailleurs). Le pion bouge contre la Russie. Les russes ne font pas ce que l’on aurait cru. On se retire, et on abat le chien de chasse. Sauf que quelqu’un semble l’avoir mis au courant...

        Un chien de plus, libre dans la nature.


      • L'apostilleur L’apostilleur 27 juillet 18:27

        Kastellorizo étant très proche de la côte Turque, les populations échangeaient facilement (notamment les produits de première nécessité) et l’atmosphère sur cet îlot était insensible aux divergences turco-grecques.

        Ceux qui connaissent l’endroit croisent les doigts pour qu’il reste en dehors de ce qui serait un désastre pour ces îliens si paisibles.


        • vraidrapo 27 juillet 21:25

          @L’apostilleur
          Le chromosome turc est aisément fanatisable même si depuis 10 siècles, les enlèvements de chrétiennes et les conversions forcées ont combiné les ADN...
          Au début, il y avait seulement 500,000 turco-mongols pour 7 millions de chrétiens Grecs, Arméniens, Assyriens, Chaldéens...
          C’est surprenant quand on apprend ça.


        • Xenozoid Xenozoid 27 juillet 21:28

          @vraidrapo

          le khan a niqué tout le monde 

           smiley

        • vraidrapo 27 juillet 23:01

          @Xenozoid
          Oui, on peut dire ça comme ça !
          Le passage de Timour Lang a été dévastateur.
          Ses troupes à cheval écrasaient les enfants des villages conquis.
          D"après les chroniqueurs de l’époque, des têtes d’enfants étaient prisées pour jouer au bouzkachi
          Le Mongol, Un vrai saigneur !
          Le Turc a de qui tenir. Quand il se prend une branlée militaire, il mutile les villageois, la nuit.

          Le bouzkachi peut regrouper des centaines de joueurs, généralement répartis en équipes de 10 joueurs. Une carcasse décapitée, traditionnellement celle d’une chèvre (mais ce peut aussi être un mouton ou un veau), est lancée sur le sol au milieu du cercle des cavaliers. Au signal, les cavaliers se ruent vers la carcasse et tentent de la ramasser, tâche qui à elle seule nécessite une grande force.



        • Xenozoid Xenozoid 28 juillet 18:02

          @vraidrapo

          [ did you know on] kubilai faisait , de l’huile de ses prissionners de guerre avec les membres amputé de ses prisoniers,il les laissaient se démerder apres,2 conséquences les survivants étaient la preuves de sa présence, et la rumeur faisaient qu’il trouvait alors de l’huile de poissons et autre goudron ,le long de sa route a bagdad,l’huile était bien sure utiliser a des fins guerriere [did you know off] /


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juillet 19:48

          Bahhh le grand turc montre ses pectoraux en tapant dessus...ça impressionne que quelques femelles .


          • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 18:26

            @Aita Pea Pea
            ...un peu de respect pour Merckel et Macron !


          • Clocel Clocel 27 juillet 20:05

            J’adore Erdogan !

            Il va uriner partout où c’est possible, il crache à la raie de ceux qui l’ont ostensiblement humilié.

            Pauvre Angela, obligée de mouiller le maillot, les intérêts de la Grèce sont à présent aussi ceux de Germania, dette oblige.

            Allez, le conflit majeur est à portée, pour finir de bétonner la cage des peuples.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juillet 20:29

              @Clocel

              Bahhh on verra s’il y a un premier acte de guerre...


            • Xenozoid Xenozoid 27 juillet 20:33

              la prochaine « grande » guerre sera civile,


              • vraidrapo 27 juillet 21:21

                Endogame se sent pousser des ailes en ce moment.

                Tensions avec :

                Syrie,

                Irak,

                Libye,

                Chypre,

                Arménie (Russie en arrière plan)

                France

                Endogame semble avoir convenu d’une trêve avec Tel-Aviv pour mener toutes ces affaires à bout !? Il réactive tous ses réseaux fascistes à Paris, Décines, Berlin, Kiev, Moscou, Californie etc, etc...


                • macchia 28 juillet 11:34

                  @vraidrapo
                  La Russie qui permet aux turcs de conquérir l’Arménie m’étonne


                • vraidrapo 28 juillet 21:01

                  @macchia
                  La Russie fera le minimum syndical pour l’Arménie... depuis toujours.
                  Elle interdira la jonction entre Azerbaidjan et Turquie mais, n’aidera pas l’Arménie a triompher de l’Azerbaidjan. Déjà, en 1994, quand les troupes arméniennes étaient prêtes à se lancer sur Bakou sans résistance. La Turquie avait massé ses troupes à la frontière et le Kremlin avait ordonné à l’Arménie d’arrêter sa progression. Le Kremlin a besoin de ces 2 ennemis qu’il peut manipuler à sa guise. Il vend des armes au prix fort à Aliyev et les brades pour Erévan...
                  Les dépenses militaires de Bakou sont équivalentes au budget total de l’Arménie.
                  Les Azéris sont 4 fois plus nombreux et depuis l’implosion de l’URSS ils se prennent la branlée à chaque tentative d’invasion.
                  Comme dit Pashinian : « le matériel ce n’est pas tout, c’est aussi une question d’intelligence ». Mais ce bas du front d’Aliyev a du mal à avaler la leçon.
                  Peut-être qu’il aura compris cette fois, avant que son peuple fanatisé à mort, ne se retourne contre lui.
                  Il y a tant et tant à dire dans la région, sur 120 ans, et tellement de protagonistes (France, Angleterre, Allemagne, URSS, Italie, Grèce, Francs-Maçons etc...). L’Azerbaidjan, c’est de la gnognote...
                  Il faut lire (et trouver) les bons bouquins des observateurs militaires...
                  Ces jeunes Australiens et Néo-Zélandais se sont fait cueillir dans la fleur de l’âge à Gallipoli grâce à l’artillerie allemande et ses conseillers militaires. Le Turc Kémal n’a fait que ramasser les dividendes.
                  Salauds d’Allemands ! smiley


                • caillou14 rita 28 juillet 06:48

                  Vous avez sur les bras une guerre terrible en ce moment avec la covid l’auriez vous oublié ?

                   smiley


                  • vraidrapo 28 juillet 08:23

                    @rita

                    Endogame ne t’entend pas, il n’écoute que la voix du destin magnifique qui est le sien !
                    C’est un peu Jeanne d’arc avec des coucougnettes mais en moins frugal (un palais de 1000 pièces)


                  • generation désenchantée 2 août 17:07

                    @vraidrapo

                    c’est vrai que l’on en parle pas trop de son palais au 1000 et 1 pièces , il faut le GPS ou une carte pour trouver la bonne pièce où aller


                  • zygzornifle zygzornifle 28 juillet 08:21

                    Macron va se transformer en chef de guerre et envoyer le porte couillons chiasse de gaulle rétablir l’ordre et si cela ne suffit pas Darmanin enverra sa BAC crever les yeux et arracher les mains des belligérants …..


                    • vraidrapo 28 juillet 08:30

                      @zygzornifle
                      Avec tous les sous-marins qui rodent dans le parage... un lâcher de torpilles en faux cul anonyme et le tour est joué. A condition que les « grands » se mettent d’accord...
                      Même pour le Koursk, les Soviétiques ont dû ravaler leur rancœur avec la version de l’accident. Endogame devrait se méfier, l’opinion publique d’un pays fanatisé ne pardonne pas.


                    • HELIOS HELIOS 28 juillet 09:50

                      ... et vous vouliez qu’on prenne ça dans l’Europe ? car l’Europe, UE ou pas, c’est nous tous, 400 M de gens qui n’ont rien à voir, mais rien du tout avec les Turcs.

                      .... Même pas en rève....

                      Ce qui fait le plus peur, c’est que les connards qui nous gouvernent, continuent de penser qu’on peut s’entendre avec la Turquie. On ne peut le faire avec le Rwanda... alors là...


                      • vraidrapo 28 juillet 23:28

                        @HELIOS
                        Israël a besoin de la Turquie...
                        Selon les termes d’un vieil accord militaire, les techniciens israéliens assurent la maintenance des Fantom turcs et, les pilotes israéliens font leurs entrainements en survolant l’Anatolie.
                        Vu que Roteuch tire les ficelles de l’Élysée, c’est pas demain la veille qu’on va faire de la peine à Endogame. Mieux encore, Renault s’apprête à monter une nouvelle usine...
                        Il doit bien y avoir une ligne rouge mais, pour l’heure je ne vois pas où elle se situe...
                        Dans cette région, l’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami... et vice versa.


                      • keiser keiser 2 août 14:22

                        @HELIOS

                        Inutile de le prendre dans l’Europe :

                        l’Union européenne est son principal partenaire commercial, représentant 41% de son commerce extérieur. De plus, cette Union douanière favorise le développement économique du pays, ce qui renforce parallèlement le pouvoir du président Erdogan.

                        Ainsi, la Banque mondiale rappelle que l’Union douanière a apporté plus d’avantages qu’un accord de libre-échange.

                        ( wiki )

                        Où il y a de l’argent... il n’y a pas d’honneur... Il y a une affaire... et ça se traite...  smiley


                      • The White Rabbit The White Rabbit 28 juillet 10:07

                        Ça fait un peu court comme feuilleton russe de l’été...


                        • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 18:33

                          @The White Rabbit
                          Pour le coup je pense que les Russes et Poutine s’en tapent.
                          Et ne sont pas forcement mécontents de voir les euronouilles , prompt à les sanctionner et à leur savonner la planche, terrifiés par Erdogan et bien incapable de réagir.


                        • alinea alinea 28 juillet 13:06

                          Les chiens se battent pour un os ; les enfants pour un jouet ; âge mental, quatre ans.

                          Rien de neuf sous le soleil, quand ils sont grands les hommes se battent pour le fric, via le pétrole, le gaz ou tout ce que vous voulez.

                          Partagez les ressources pour alléger la vie de toute l’humanité ? Vous n’y penser pas. Il n’y a que les grands qui peuvent faire ça.


                          • vraidrapo 29 juillet 08:17

                            @alinea
                            Pour illustrer ton commentaire, je te propose le texte d’une chanson (de circonstance) dont l’interprète vient se rappeler au souvenir de nos media

                            https://www.youtube.com/watch?v=Zo4bo0ugkPs


                          • vachefolle vachefolle 28 juillet 13:23

                            Question de forme.

                            C’est quoi l’intéret de recopier entierement un article publié sur un autre site WEB ?

                            Autant simplement mettre le lien, et permettre a ceux qui ecrivent exclusivement pour AGORAVOX de publier ?

                            Qu’est ce qui se passe si qq passe sa jorunée a recopier des articles d’autres journaux ?

                            Il y a pas une charte editoriale qui verrouille ca ?


                            • sylvie 28 juillet 15:52

                              @vachefolle
                              c’est théoriquement vérouillé par les modérateurs mais la plupart ne le font pas...


                            • The White Rabbit The White Rabbit 28 juillet 16:56

                              @vachefolle

                              Ca sert à avoir sa dose quotidienne de radio moscou avec Bravo et Néant et puis l’autre en guerillos dont j’ai oublié le nom.

                              C’est du journalisme citoyen smiley


                            • Trelawney Trelawney 28 juillet 17:38

                              Au mois de mai deux mirage 2000 grecs ont pris en chasse des F16 turcs qui survolaient la zone.

                              Les deux F16 se sont carapatés vite fait chez eux, mais le mirage était à deux doigts d’accrocher radar l’un d’eux. En tout cas au combat canon le grec avait le dessus. il aurait pu être tué 15 fois au moins.

                              https://www.youtube.com/watch?v=eTe8F-xvx7A&feature=emb_rel_pause

                              Il faut savoir qu’un accrochage radar est considéré diplomatiquement comme un acte de guerre.

                              C’est chaux là bas


                              • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 18:40

                                @Trelawney
                                j’imagine la tronche des cadors de l’OTAN.
                                Deux de ces membres qui se mettent sur la gueule sa fait désordre...


                              • OMAR 28 juillet 20:34

                                Omar9

                                .

                                Purée, peut pas attendre ce mamamouchi de Erdogan, encore 2 petites semaines ?

                                .

                                Y’a mes gosses qui sont en vacances là-bas...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité