• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une histoire oubliée...

Une histoire oubliée...

Dans leur ouvrage "Ainsi finissent les salauds", les historiens JM Berliere et F. Liaigre éclairent de maniére particuliérement crue ce que fut l'Epuration en 1944 et le rôle du Parti Communiste dans ce qui fut l'embryon d'une entreprise purement terroriste.

Leur livre enquête porte précisement sur un centre de torture et d'executions sis à l'Institut dentaire dans le 13éme arrondissement.

Dans ce lieu commandé par le "Capitaine Bernard" , nommé à ce poste par le Colonel Fabien, des détenus désignés comme "Collabos" furent "jugés", torturés, et pour plus de 40 d'entre eux tués. 

Une bonne partie de ces détenus n'étaient ni Collabos, ni même délinquants. La présence même de Collabos effectifs apparaitrait même quasi-accidentelle tant les profils des prisonniers sont divers, aussi bien socialement (on y trouve un ancien député aux côtés d'une blanchisseuse) que politiquement (le pacifiste côtoie le NRP), tant les motifs ayant conduits à leur arrestation semblent hasardeux pour la plupart : quelques propos plus ou moins déformés, des accusations non prouvées, ...Bien sûr, parfois un vrai Collabo est mis à la Question. Tel ce Robert Godart, qui s'est engagé à 20 ans dans la LVF, et que les Résistants de l'Institut Dentaire vont tellement torturer qu'il faudra le fusiller attaché dans un brancard.

Ca qui apparait clairement dans l'enquête c'est le rôle moteur joué par la Résistance Communiste dans cette entreprise de terreur. Terreur au sens stalinien du terme : il s'agit de terroriser toute la population et non pas des coupables ou des Collaborateurs (qui à l'heure de la Libération de Paris sont pratiquement tous en route pour l'Allemagne). Il s'agit de faire taire toute critique à l'égard d'un Parti Communiste qui a trahi et collaboré avec les Nazis jusqu'en 1941.

Et cette terreur n'est pas le fait de "Résistants de la 25ème heure", contrairement à la légende, mais de vrais, d'authentiques Résistants (qui éventuellement peuvent instrumentaliser des "résistants tardifs", voire des malfrats de la pire espéce ). 

A cet égard le fameux "Capitaine Bernard" continuera après guerre sa carriére comme fonctionnaire du Parti, appointé par une mairie dans la région parisienne.

Ce qui interroge, c'est le silence effrayant qui a recouvert non seulement cette affaire particuliére de l'Institut Dentaire, mais l'Epuration en général. Car des centres de torture et d'executions en masse, il y en eu des dizaines en régions parisiennes ... Et des centaines dans toute la France. Notons en particulier ce Centre Parisien dont l'Epurateur en chef n'était autre que le fameux docteur Petiot, ou cet autre en région toulousaine où Pierre Loutrel (dit "Pierrot le Fou") mettait ses talents d'ancien Gestapiste au service de ses nouveaux patrons communistes.

Notons ce camp en forêt de Tronçais dont un ancien Résistant m'affirmait que des centaines de morts "épurés" (mais dont trés peu avaient réellement collaboré) reposaient sans sépulture dans les clairiéres paisibles... Ce même ancien Résistant, mort il y a quelques années, me confiait alors que le sentiment de culpabilité maladive des Francais ne provenait sans doute pas essentiellement de la Collaboration ou de la Déportation des Juifs.

En effet la France de l'Occupation était sous la botte, occupée en partie, annexée à l'Allemagne pour une autre partie, Pétain ou Laval n'étaient que des pions dans les mains des Allemands : rendre la France coupable du Génocide Juif comme le font M. Chirac ou R. Paxton a autant de sens que d'en rendre responsable Israel parce quedes policiers Juifs ont participé aux déportations, ou que de rendre responsable l'Etat Algérien des repressions de Setif parce que des soldats algériens servaient dans l'Armée Francaise.

Alors, concluait mon ancien Résistant, ce sentiment si prégnant de culpabilité des Francais provient peut être plus du silence et de la honte vis à vis des massacres de l'Epuration (massacres niés, tus, mis au compte d'une fantasmatique "Légende noire" d'extréme-droite..) que de fautes commises par d'autres . 

Combien d'éxecutions au titre de l'Epuration  ? 10000 ? 100000 ? En vérité l'identité politique de l'historien ou du chercheur apparait essentielle pour déterminer son chiffre...L'article trés orienté à gauche de Wikipédia en est une preuve caricaturale....

En 2009, soit 65 ans aprés la guerre, un survivant raconta comment 22 soldats Allemands avaient été fusillés sommairement par les Maquisards de Coussay les Bois. Dans le secret le plus parfait...

Les morts recencés dans leur enquête par J.M. Berliere et F. Liaigre le furent "grace" à la bêtise des bourreaux qui avaient insuffisamment lestés leurs victimes pour qu'elles demeurent à jamais au fond de la Seine.

Difficile de compter les cadavres enterrés dans des charniers cachés et oubliés ...Un facteur que ne peuvent sans doute prendre en compte des historiens trop pressés de rendre leurs comptes à des officines politiques qui furent parfois les commanditaires des massacres.

Le paradoxe étant que cette Epuration du massacre , stoppée par le général de Gaule qui obtenait en particulier le désarmement des "Milices Communistes" en contrepartie du retour du déserteur M. Thorez, a certainement contribué à interdire une "juste" épuration et que nombre de coupables réels, à commencer par nombre de dirigeants communistes et certaines personnalités complices des Allemands comme Bousquet, ont échappé à tout jugement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.96/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Erwan 19 septembre 2012 09:28

    Ne parlons surtout pas des gouvernements Anglais Americain et Francais expatrié qui connaissaient parfaitement l’existence des camps mais qui n’ont jamais rien fait pour en stopper le carnage.
    Monsieur nous tient un discours de nationaliste decompléxé ; des gens de ma familles ont été arrétés par les Allemands et fusillé mon grand père est rentré dans la résistance.
    A lépoque mon pauvre ami le soldat Allemand on le voulait mort !!et les salops de collabo en taule voir six pieds sous terre. les Milliers de juifs Francais morts à cause des dennonciations de ces collabos que vous semblez defendre vont vous adorer....................


    • Scual 19 septembre 2012 10:47

      Super, alors maintenant quand des traitres sont tués pendant une guerre c’est une « épuration »...

      D’ailleurs au passage, des traitres à la nation qui ne sont soutenus que par des « nationalistes » uniquement... on voit bien ce qu’est en réalité leur amour du pays !

      Et bien désolé mais les personnes tuées étaient des criminels responsable de bien plus de morts et qui n’ont malheureusement pas pu avoir, pour des raisons évidentes de vide du pouvoir, de procès plus juste... cela dit cela reste de la justice, car c’est comme ça que fonctionne la justice en temps de guerre ou même d’occupation !

      C’est effectivement triste que dans ce genre de situation la justice ne puisse pas être plus vertueuse et moins expéditive. C’est triste qu’inévitablement dans ces conditions, il y a du il y avoir des cas où elle s’est trompée avec les conséquences dramatiques que cela signifie. C’est triste qu’il n’y ait tout simplement pas de justice officielle, ni même de lois. Cependant dans ce genre de circonstance c’est comme ça uniquement que cela peut se passer.

      Cela dit, la plupart des collabos abattus étaient bien des collabos, des traitres et les responsables directs d’une quantité de morts et de tortures absolument incomparable avec l’ « épuration » dont parle cet article ignoble occultant totalement la moindre possibilité de culpabilité des Vichistes, collabos et traitres, ainsi que la moindre possibilité d’innocence et de légitimité des résistants, tous transformés pour l’occasion en criminels communistes, comme si les autres résistants n’avaient pas participé !

      C’est article mensonger et confusionniste (au hasard en faisant passer les résistants communistes français de toujours pour responsables des agissement de la dictature stalinienne soviétique dans le premier lien) n’est rien d’autre qu’un tract neonazi destiné à manipuler et mentir sur l’Histoire. Ce vomi inhumain et traitre est la preuve de ce qu’est réellement l’extrème-droite en France aujourd’hui : les dignes héritiers de Pétain et de l’occupation nazi. Ceux qui n’ont jamais digéré que leur camps perde la guerre.


      • Daniel D. Daniel D. 19 septembre 2012 14:19

        Ce genre d’article sent la peur du jugement immanent.


        Les TRAITRES ET COLLABOS ACTUELS, en cette situation nouvelle de guerre économique(débuté en 2008), savent que la peine qu’ils méritent pour leurs crimes et leur collaboration est la peine capitale.


        En temps de guerre, la trahison des chefs est de la haute trahison ce qui est passible de peine de mort ! La collaboration a la propagande par les médias, les institutionnels, associations, think tank et autre est au même niveau de gravité et de culpabilité.


        Maintenant que leur projet mortifère d’Europe non démocratique se fissure de toutes parts, avec des pays en situation pré-insurrectionnel et des peuples en colère d’avoir été trompés, la peur monte chez tout ces traîtres, des conséquences logiques de leurs actes.


        Malgrés un travail appuyé sur les mentalités pour faire disparaître la violence et l’action comme moyen d’expression, et ne garder que la résignation face aux iniquités, les peuples s’agitent et se réveillent. L’abrutissement télévisuel ne fonctionne pas complètement, beaucoup éteignent la lucarne a mensonge et se ré-informe par internet. Ils se rappellent les fausses promesses, leurs choix non-respectés et la qualité de leur vie AVANT que commence cette Europe dégénérée niant leur existence et leurs particularismes et qui leur étais présentée comme allant améliorer leur vie.


        Il leur faut donc dénigrer la demi-purge de 1945 en la reduisant a une « épuration ».

        L’épuration étais ce que pratiquais les nazis et n’as aucun rapport avec la juste et saine purge des traitres.


        Qu’il y ai eu des erreurs ? Oui, il y en as eu, le nier serais faux

        Mais en l’arretant en cours de route, on as aussi permit a bon nombre de ces pourris là, et d’ailleurs principalement ceux du gouvernement de Vichy de s’en sortir, ce qui fut une tres grave erreur. Ces choses qui servent la république aveuglement ont été maintenu en place (l’exemple Papons http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Papon)

        Si la purge avait été bien faite, ces déchets n’aurais plus nuit, mais ils ont été protégés et même récompensés par cette république structurelle qui tue l’humanité en se faisant passer pour une démocratie.


        Tout se paye un jour, et le jour des comptes se rapproche !


        Daniel D.


      • appoline appoline 19 septembre 2012 18:51

        Si nous avions dû fusiller quelques collabos, je pense que nous aurions commencé par Mitterrand, qui avait commencé à trahir la France pendant la seconde guerre, mais ce salopard a continué son oeuvre quand il est arrivé au pouvoir. Je serais curieuse de savoir combien de morts il a sur la conscience.


      • Scual 20 septembre 2012 13:39

        Tiens c’est curieux, je croyais que c’était pas bien l’épuration des collabos... finalement on dirait bien que ça dépend de qui on parle.

        Surtout que de tout les collabos, si il fallait vraiment en épargner quelques uns, c’est ceux qui comme Mitterrand on fini par rejoindre la résistance face à la réalité de l’horreur qu’était Vichy.


      • Deneb Deneb 19 septembre 2012 10:56

        Mon pays natal a connu les épurations massives après la guerre. On découvre encore aujourd’hui de nouveaux charniers. Mais on en parle depuis la chute de communisme titiste, avant c’était interdit, une interdiction qui a beaucoup aidé l’église qui, bien que s’étant tu sous le communisme, a largement profité de ces massacres pour se substituer au martyre et devenir la principale force politique du pays.


        • Ornithorynque Ornithorynque 19 septembre 2012 10:56

          Le problème des deux premiers commentateurs, c’est qu’ils n’ont pas lu l’article. Comme d’habitude je dirais.

          Il est question dans cet article non de la façon dont furent traités les collaborateurs réels, mais de la façon dont furent traités des milliers de personnes victimes de règlements de compte, de jalousies, ou simplement de contradiction politique.

          Merci pour cet article qui remet en perspective.


          • cathy30 cathy30 19 septembre 2012 11:42

            De gaule a mis fin à cette épuration parce qu’elle a vraiment dérapé.


            • volpa volpa 19 septembre 2012 11:48

              A le luhier doubs, petite commune de ce département, de courageux résistants ont liquidés le fromager et sa famille.
              Petite précision, ils étaient suisses alémaniques d’origine et pratiquaient la langue.
              Ces courageux résistants dont certains sont encore en vie.
              Mais sur cette affaire une chape de plomb s’est curieusement abattue .


              • Daniel D. Daniel D. 19 septembre 2012 14:49

                Encore de ces « courageux résistants » de la dernière heure, de ceux que l’on n’as jamais vu se battre mais qui se sont réclamé de la résistance pour régler leurs comptes personnels des qu’ils ont été sur de ne rien risquer ?


                Lamentable, mais tout a fait au niveau de ceux qui veulent qu’on règle tout avec des fleurs, et qui finissent par être l’engrais de leur révolution a force de ne pas vouloir agir et de laisser les choses se faire par elle même...


                Que cela ai dégénéré et que des innocents en ai pâti, tout le monde s’accorde a le dire. Mais cela ne suffit pas a prôner l’amnistie générale et le grand pardon ! Les actes et leurs conséquences doivent être assumés, hors de question de faire comme si rien ne s’etais passé.


                Daniel D.


              • Montagnais Montagnais 19 septembre 2012 12:25

                C’était bien quand on était allié, Nazi & Communistes. On sait partagé la Pologne tous les deux... On défilait bras dessus-dessous. Charbon contre machines outils, l’avenir radieux de l’Europe en régime total ! Pas con l’idée, tout le monde content, le people en ferveur.


                Y’a fallu déchanter. Vrai.

                On s’était pas aperçu qu’on était cocu, tous les deux.

                Et comme le dit Effernalli dans son histoire du maquis, je cite, « les Américains se comportaient en occupants » dés le deuxième jours de la « Libération » (j’écris au guillemet, car les Américains disent eux Invasion of Europe, sans complexe, sans détour, simplement, invasion. 

                Ils est vrai qu’ils vous mettent souvent vous Français du côté Allemand et Japonais, distraction très-certainement. Vert feld grau sur leurs cartes, petits points mauvais au milieu du rose allié dominant. AGO, il y a quelques ans.. Et dans Victory at any cost.. Regardez comme Currey décrit les « Fachisses français », regardez, y’a pas si longtemps, très-récent.

                L’histoire est écrite par les vainqueurs, mort au cons, morts aux collaborateurs.

                Mais je ne voudrais pas troubler la fête, la sieste.

                Heureusement que Grand Charles était là.. faire la part du feu, arranger les bidons, nommer préfet de ci de là, troquer, acheter, terrible noir marché..

                Réveillez pas les fantômes vous l’Auteur, même si vous êtes intelligent.

                Chuuuut.. On réveille pas un prole qui dort.

                • jymb 19 septembre 2012 13:08

                  Il est en effet pénible de prendre conscience que les bas instincts reprennent toujours le dessus, et la libération n’a pas fait exception. Combien ont bâti une carrière sur des faits d’armes peu glorieux ou usurpés ? L’Histoire, la vraie, avec un grand H sortira grandie par le nettoyage de ses zones d’ombre, et les vrais héros n’en souffriront pas.
                  A lire quelques commentaires, certains ne sont pas encore prêts à un analyse sereine.


                  • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2012 13:17

                    merci à l’auteur pour cet article éclairant sous un autre jour les heures les plus sombres de notre histoire .

                    Qui sait que le camp de Buchenwald servit encore 5 ans après l’armitice pour liquider les nazis ,certes , mais aussi tous ceux que les communistes est allemands jugeaient comme être des ennemis de classe ?


                    • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2012 13:48

                      de même , les bouquins d’histoire qu’on donne à nos lycéens ne parlent que des méchants franquistes , de Guernica , mais qui parle des crimes républicains innombrables ?


                    • appoline appoline 19 septembre 2012 18:53

                      Heureusement qu’en France, nous ne sommes pas partis à la chasse aux sorcières car les camps de Pithiviers, Drancy et Beaune la Rolande, n’auraient pas été assez grands pour contenir tout ce beau monde.


                    • non667 19 septembre 2012 13:32

                      épuration = armes de destruction massives = 9/11 =front ripoublicain  ! la paix n’est qu’une autre façon de continuer la guerre à dit ...


                      • Hermes Hermes 19 septembre 2012 14:33

                        Bonjour,

                        La guerre est la folie de l’homme à son point culminant. Qui peut croire que dans cette folie générale il y ait un seul parti au dessus de toute ingnominie ?

                        Cdt.


                      • arobase 19 septembre 2012 14:17

                        mon pauvre chat décidément tu sera toujours du même coté du manche. 

                        et avec une telle constance que vraiment sont ancrés en toi les idées les plus sombres de notre histoire.
                        je te plaint très sincèrement.

                        • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2012 15:19

                          mon pauvre pastori ,
                          t’as vraiment été endoctriné jusqu’à la moelle par un prof d’histoire communiste à la Momo !
                          même pas capable de voir que tout n’est ni tout blanc d’un coté et tout noir de l’autre !


                        • LE CHAT LE CHAT 19 septembre 2012 15:26

                          pastori , tu es un Boudarel de la pensée aux ordres du nouveau pouvoir de gôôôche !


                        • jean dupondal 19 septembre 2012 14:48

                          Une fois la guerre passée tous les français auraient du devenir de gentils bisounours ?
                          C’est pas comme ça la vie, et la guerre encore moins.


                          • Traroth Traroth 19 septembre 2012 16:28

                            Marrant. Thorez est un déserteur pour être parti à Moscou, mais de Gaulle n’en est pas un pour être parti à Londres...


                            • Traroth Traroth 19 septembre 2012 16:34

                              Dans le maquis de Coussay-les-Bois, les maquisards auraient sans doute dû remettre les prisonniers aux magistrats maquisards et on les aurait ensuite mis dans les prisons maquisardes...


                              Je crois que l’auteur ferait bien de réfléchir aux RÉALITÉS d’une situation de résistance !

                              • non667 19 septembre 2012 21:51

                                à traroth
                                Je crois que l’auteur ferait bien de réfléchir aux RÉALITÉS d’une situation de résistance !

                                sauf que la guerre était gagnée et qu’il n’y avait plus lieu ni urgence de résister ! smiley ! smiley ! smiley


                              • Dwaabala Dwaabala 19 septembre 2012 21:08


                                Ce qui ne s’oublie pas, ce sont les 70 000 fusillés d’un Parti qui donna les meilleurs des siens pour libérer l’humanité du nazisme.


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 19 septembre 2012 21:28

                                  heu ;À la Libération, le parti se décrit comme le « parti des 75 000 fusillés », chiffre exagéré puisque les historiens estiment à 25 000 le nombre de fusillés en France, toutes tendances politiques confondues.



                                  ce qui n’enleve pas une once de courage et de merite aux communistes et autres fusillés pour faits de resistance , mais s’agissant de verité historique hein vous me direz le gus qui a fait passer la loi sur le négacionisme il etait du parti communiste ? marrant que les communistes aient un probleme avec l’histoire car qu’est ce que le marxisme ?sinon un formidable outil de décryptage de l’Histoire.
                                  Asinus:ne varietur


                                • Dwaabala Dwaabala 19 septembre 2012 21:48

                                  @ COVADONGA722

                                  Vous me permettrez peut-être de ne pas oublier l’enfant de 16 ans fusillé par les nazis à Montélimar et dont la tombe est face à celle de mes grands-parents ?


                                  • non667 19 septembre 2012 22:02

                                    à dwabala
                                    l’enfant de 16 ans fusillé par les nazis

                                    he oui ! dans les mauvais coup il y a les finauds qui s’en tirent et les benêts de services qui se font pincer ,ça s’appelle la sélection naturelle !
                                    parlez nous plutôt de Katin !


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 19 septembre 2012 21:58

                                    @ Dwaabala

                                    il y a un endroit ou je conteste que les allemands aient fusillés ? non je conteste le chiffre comme je conteste l’absence de chiffre des morts civils normands sous les bombardements us , l’absence d’un réel comptage des bavures de l’épuration qui as vus paradoxalement des bourreaux echapper ce recycler est des pauvres femmes se faire tondre dans le meilleurs des cas ou etres violées sous les yeux de la populace hysterique et lache .L’héroisme des vrais resistants, communistes ou autres n’a pas besoin que l’on falsifie l histoire sauf à ce que cela serve non à les honorer mais à de la politicaillerie .
                                    Asinus


                                    • Patricia 20 septembre 2012 02:53

                                      De toutes façons ce n’est pas nouveau que les ennemis ont de très curieuses ressemblances dans leurs comportements, NON ??????


                                      Malheureusement cette pauvre France elle y est restée scellée à son histoire et perdure des jugements, des condamnations, des règlements de comptes, encore en 2012 même sur les innocents (es), NON ???????



                                      • Dwaabala Dwaabala 20 septembre 2012 08:46

                                        De cet article ce que l’on peut déduire c’est que les criminels de l’époque ne furent pas les délateurs, les miliciens, les collaborateurs, ceux qui dénoncèrent, emprisonnèrent, fusillèrent, torturèrent, déportèrent, ce ne furent pas les nazis et leurs satellites, non, les grands criminels de l’époque furent les communistes.

                                         @ Patricia  « ... pauvre France elle y est restée scellée à son histoire »

                                        La question de l’histoire de la Révolution française non plus n’est pas encore réglée...

                                         


                                        • mortelune mortelune 20 septembre 2012 09:05

                                          Faire le compte de tous les crimes de l’histoire n’est pas simple et pourquoi le faire ? La littérature sur ces thèmes est-elle argument de changement des comportements ou voyeurisme sur ce qu’est capable de faire la connerie des hommes ?

                                          J’ai le sentiment que rien de change et qu’il va falloir être patient pour qu’enfin les humains vivent en paix sans se faire trucider par des psychopathes opportunistes. Ceux là n’appartiennent à aucun parti politique ou religieux, ils profitent des évènements et c’est là leur seul « talent ».
                                          Torturer un homme ou le tuer de sang froid n’est pas chose aisée pour le commun des mortels mais pour un malade c’est une occasion de plaisir qu’il ne rate pas. 1% de la population serait psychopathe c’est beaucoup surtout en temps de guerre. 

                                          • zelectron zelectron 20 septembre 2012 20:47

                                            Le titre de ce billet est étrange, je l’aurais intitulé L’histoire effacée ou bien l’histoire réécrite comme il était et est toujours de bon ton qu’elle soit la spécialité incontestable des adeptes d’un certain parti dont nous tairons le nom et qui phagocyte les livres d’histoire y compris à l’aide de petits génies maléfiques de production de faux plus vrais que nature et pour cause.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

VICTOR LAZLO

VICTOR LAZLO
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès