• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une présentation Powerpoint, résultat : un million de morts...

Une présentation Powerpoint, résultat : un million de morts...

Fichu logiciel, serait-on tenté de dire. Non, rassurons les derniers microsoftiens, ça n’a rien à voir. La présentation date de 2003, et a été le fait d’un fieffé menteur. Mentir, en politique, semble en effet être une pratique courante. Certains mentent sur leur vie privée, ou sur leurs diplômes, d’autres sur leurs feuilles d’impôts (certains dans les trois exemples cités !), d’autres encore dans des domaines aux conséquences beaucoup plus graves, pouvant aller jusqu’à des milliers de morts. La montée hystérique de l’opinion américaine qui a précédé l’invasion de l’Irak est à ce jour le meilleur exemple du mensonge érigé en procédé pour convaincre la population de la nécessité absolue d’une intervention militaire, grâce au martelage médiatique d’une idée-clé, celle des armes de destruction massive (WMD). Inexistantes, mais cela on ne le saura qu’après.

Vous vous souvenez de Colin Powell, le 5 février 2003, levant devant le Conseil de sécurité de l’ONU une fiole censée contenir de l’anthrax, après avoir montré des animations sur Powerpoint (la farce était complète avec un logiciel pareil !) démontrant selon lui que le régime de Saddam Hussein avait bien repris après 2003 la construction d’armes de destruction massive ? La scène restera dans les annales l’une des meilleures du genre "intimidation politique et guerrière", bien supérieure à celle d’un Krouchtchev retirant sa chaussure pour mieux frapper son banc... Un Nikita qui, un autre jour, avait aussi affirmé que "les politiciens sont les mêmes partout. Ils promettent de construire un pont même là où il n’y a pas de fleuve", phrase qui demeure d’une actualité surprenante.

Pour ce qui est de Powell, et de ses fameuses preuves, on garde en mémoire la diapositive présentant un vulgaire tube d’aluminium à peine plus grand qu’une descente d’eau de pluie comme étant un "tube à enrichissement d’uranium", celle des camions de chantier devenus "véhicules de décontamination" ou celle des "camions d’armes biologiques" qui s’avéreront sur le terrain être des camions de logistique pour ballons-sondes météo. On avait eu du mal à le croire, avec sa prestation Powerpoint d’employé de bureau modèle. Et encore plus avec sa fiole d’anthrax.

Eh bien aujourd’hui, on en sait un peu plus sur la mascarade. Powell avait en effet ce jour-là cité une source de renseignements, jugée selon lui et ses services "hautement fiable". Un surnom avait même été donné à l’informateur par les services secrets US : CurveBall, aujourd’hui identifié par CBS, après deux longues années d’enquête serrée, et révélé dans sa prochaine livraison, ce samedi, de 60 minutes. Vous savez, cette émission américaine où notre bon président s’est présenté sous un aspect pour le moins discutable. L’émission ne s’amuse pas qu’avec les présidents au poil hérissé, elle est aussi extrêmement respectée pour son sérieux, et aborde parfois des sujets brûlants, souvent après une très longue enquête. Cette fois encore, les révélations de la chaîne sont terrifiantes, dans le sens où ce qui a pu être dit à une époque a bel et bien été l’effet d’un campagne massive de désinformation s’appuyant ici sur les dires d’un individu qui n’avaient que fort peu à voir avec ce qu’il décrivait comme "preuves".

L’homme, de son vrai nom Rafid Ahmed Alwan, avait été accueilli comme "déserteur" chimiste, travaillant au centre de Djerf al Nadaf, où il s’occupait selon ses dires, de la production d’armes biologiques pour Saddam. Il s’était réfugié en Allemagne en 1999, juste après l’arrivée de Mohammed Atta à Hambourg. Ce dernier est parfois perçu par certaines sources comme étant un "patsy", à savoir un double agent de la CIA "pigeonné", comme s’est lui-même décrit Lee Harvey Oswald. Ayant effectivement travaillé à côté du centre de Djerf Al Nadaf, l’homme n’a aucune difficulté à convaincre les services allemands, puis américains : quand il décrit l’endroit, ses descriptions sont précises... et crédibles. Il en fera un peu trop d’ailleurs, en affirmant que douze de ses collègues sont morts en raison d’une erreur de manipulation, mais bon, tant qu’à mentir, autant le faire dans de plus grandes largeurs. C’est lui en particulier qui est à l’origine du "coup des camions" mobiles de bacilles dangereux, affirmant même qu’il y en avait 112 disséminés dans tout le pays. Des camions semblables à ceux que transportent les Humvees US pour le même travail, à savoir lâcher des ballons... pour renseigner l’artillerie  ! Le gag ultime, c’est que les deux seules unités trouvées sont du même type que celles décrites par un brevet... américain, déposé au USA, ou bien utilisé par d’autres dans d’autres pays. Un procédé utilisé par les Américains à Bagdad chaque jour encore !

Un George Tenet, directeur de la CIA, n’y verra lui aussi que du feu, alimentant Colin Powell en plus de 100 mémos sur le sujet. Le hic, c’est que les services de renseignement allemands ont des doutes dès 2000 à son sujet, et l’expriment clairement dans une lettre que Tenet dit aujourd’hui n’avoir jamais reçue. Un officier de la CIA, Tyler Drumheller, confirme le fait et affirme que selon lui, Awan ne désirait qu’obtenir un visa allemand, en balançant tout ce qu’on voulait bien lui faire dire : "It was a guy trying to get his green card essentially in Germany, and playing the system for what it was worth." L’histoire ne dit pas comment cet étudiant aux faibles connaissances en chimie a pu aussi facilement tromper des services rompus à l’exercice consistant à évaluer le savoir des gens. Et à ne pas évaluer correctement sa crédibilité : Alwan, en 2000, est un alcoolique, et a déjà été arrêté pour vol de matériel de broadcast TV à Bagdad. Quant à ce bon Colin Powell, qui coule désormais des jours heureux de milliardaire en Chevrolet Corvette couleur argent modèle 2005, il avait déjà fait savoir en 2005 justement, par son chef de cabinet Lawrence Wilkerson, qu’il était au courant de l’avis négatif des services allemands à l’égard d’Awan. L’aveu avait été fait à Carolyn Quinn de la BBC, en affirmant même sans sourire des propos sibyllins : "Vous savez, à partir d’un certain stade on peut toujours spéculer sur l’origine du renseignement - ’Où les cerises ont-elles été ramassées ?’ -, savoir si on en fait un événement politique, mais est-ce pour autant que l’on a trompé le public américain ?"... Voilà un homme qui ne manque pas d’air, encore un peu et il nous dirait que ce n’est pas si grave que ça. Au bout, il y a plus d’un million de civils irakiens morts, et plus de 3 000 soldats US... pour ce qui est, selon l’un des proches de Colin Powell, des "queues de cerises" ? On a déjà entendu des propos cyniques, en politique internationale. Rarement de cet acabit, il est vrai.

PS : notre faux-déserteur-vrai-menteur vit lui aussi des jours paisibles en Allemagne, protégé par un faux nom. Quand on a choisi de mentir à ce point, souvent, on y perd sa propre personnalité.

A lire, le dossier complet et détaillé des mensonges de 2003, à cette adresse :
http://www.traprockpeace.org/weapons.html

Epilogue : la fiole d’anthrax et les animations Powerpoint étaient donc tous des faux. Maintenant, réfléchissons un peu : la grande scène onusienne de Powell, c’était pour pousser un peu plus encore l’opinion publique américaine, déjà bien secouée par un événement précédent. Un événément précédent monstrueux à qui on avait faire dire que c’était de la faute de Saddam Hussein, alors qu’il n’y était pour rien semble-t-il aujourd’hui. En résumé, le gouvernement américain de W. Bush fabrique comme bon lui semble des "preuves", pour arriver à ses fins. La première tour des Twin Towers à peine écroulée, on a déjà trouvé le responsable : Al-Qaïda. Sans aucune revendication de cette organisation : c’est l’enquête la plus rapide du monde à ce jour. Bon, très bien. Et si les deux tours n’étaient qu’une autre fiole d’anthrax... vide ? Une autre preuve à l’américaine ?

Documents joints à cet article

Une présentation Powerpoint, résultat : un million de morts... Une présentation Powerpoint, résultat : un million de morts...

Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Patience Patience 7 novembre 2007 12:41

    C’est en assistant à la prestation de Colin Powell que je suis devenu anti-Bush, anti-néocons et pour une bonne part aussi (je le déplore) anti-américain.

    Ce soir de février 2003, mon esprit critique s’est focalisé sur ce que je ne pouvais m’empêcher de qualifier de mascarade. Je l’ai dit presqu’en hurlant à mon entourage. Je venais de comprendre à quel jeu cynique se livrait l’Administration Bush. Rien depuis n’a pu me faire réviser mon opinion. Ces gens sont complètement pourris.

    Merci à l’auteur de nous le rappeler à la lumière de faits nouveaux, même si cela ne change rien à mes convictions.


    • Fares 7 novembre 2007 23:04

      Si vous êtes « anti-américain » parce que vous êtes anti-néocons, alors c’est triste à dire, mais vous n’allez pas tarder à devenir « anti-francais ».

      http://souk.blogsite.org/2007/10/guy-millire-le-futur-selon-george-w.html


    • Patience Patience 8 novembre 2007 03:00

      Bonjour,

      Si Mr Sarkozy est réélu en 2012, alors oui je commencerais à douter du bon état mental des Français.

      Pour l’instant, je suis d’avis que chacun a droit à l’erreur et que même les ânes évitent de trébucher deux fois sur la même pierre. A cet égard, beaucoup de citoyens US me semblent moins évolués que le dernier des baudets.

      Très bien votre blog.


    • drzz drzz 7 novembre 2007 13:04

      Quel article ridicule.

      ONU, 2004 Le 9 juin 2004, le porte-parole de l’UNMOVIC, Demetrius Perricos, a exprimé ses inquiétudes auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU au sujet de « l’exportation d’armes non-conventionnelles depuis l’Irak avant, pendant, et après la guerre de 2003. »

      Les commissions de surveillance de l’ONU auraient reçu des rapports indiquant que du matériel d’ADM et des missiles prohibés étaient envoyés depuis l’Irak vers l’étranger et portaient toujours les sigles d’inspection de l’ONU datant du milieu des années 1990.

      http://www.jinsa.org/articles/articles.html/function/view/categoryid/650/do cumentid/2563/history/3,2359,650,2563


      • drzz drzz 7 novembre 2007 13:08

        Un million de civils irakiens sont morts ?

        Encore des conneries !

        Pertes civiles http://drzz.over-blog.org/article-5113349.html

        Pertes militaires http://leblogdrzz.over-blog.com/article-5545058.html


      • drzz drzz 7 novembre 2007 13:13

        MORTS

        Au 18 janvier 2007, l’armée américaine annonce :

        2’435 morts au combat ou des suites d’un combat (une moyenne de 1.7/jour)

        585 morts de causes indépendantes de la guerre (accident de la route, déficience physique...)

        10’218 bessés gravement (pas de retour en service dans les 72 heures). Parmi eux, 390 ont perdu un membre par amputation, 78 plus d’un membre

        Aujourd’hui, l’armée américaine confirme la mort de 3’852 soldats, dont environ 900 de cause indépendante de la guerre.

        3’000 morts en 4 ans et demi soit 1.5 homme/jour. C’est le taux le plus bas jamais enregistré dans une armée, toute guerre confondue.

        BLESSES

        12’733 blessés légèrement (de retour en service dans les 72 heures)

        A noter que dans ces deux chiffres (blessés légers/blessés graves, 6’640 hommes ont été soignés pour des blessures indépendantes de la guerre en cours (accident de la route, déficience physique...).


      • Patience Patience 7 novembre 2007 13:26

        ET LES VICTIMES IRAKIENNES ????


      • seespan 7 novembre 2007 13:43

        Les pertes irakiennes sont de 70 000 environs d’apres le washingtonpost en quatre ans de conflit.

        A comparé au deux millions de l’embargot en dix ans.

        Le conflit a saigné les US economiquement et les a decredibiliser sur la scene internationnal.

        Un troisiéme mandat pour bush. Apres l’iran il va bien nous trouver un moyen d’envahir la finland ou le danemark pour protéger les US. Ces deux derniers pays etant des menaces plus credible que l’iran.


      • superesistant superesistant 7 novembre 2007 13:48

        @ drzz

        merci, pour garder un minimum de crédibilité, d’éviter de nous servir votre lien de propagande pro-US army... et quand bien même les chiffres n’atteindraient pas le million de morts, je pense que la première guerre + embargo + seconde guerre + massacres journaliers ( la bon ce sont plus les effets induits par la guerre... ) dépassent largement le million de morts...

        de la à annoncer d’emblée « article ridicule » c’est vous qui le froler, le ridicule, ou plutôt vous l’emboutissez !

        et le plus plus.. la queue de cerise sur le gateau c’est d’oser coller un logo de l’ONU sur vos articles...


      • drzz drzz 7 novembre 2007 14:24

        Selon l’ONG Iraq Body Count, ce serait aujourd’hui entre 79’000 et 81’000 victimes civiles irakiennes.


      • drzz drzz 7 novembre 2007 14:26

        Mais bien sûr... Un milliard, un milliard de victimes, je vous jure je l’ai lu sur le Réseau Voltaire.

         smiley


      • superesistant superesistant 7 novembre 2007 14:32

        ce gars est completement con ou un lobotomisé de competition ?? smiley


      • seespan 7 novembre 2007 15:05

        @ morice

        Personne ne croyait serieusement a une menace irakienne. Ni powell , ni Bush ç’etait ceux qui avait les informations les plus credible.

        Ce qu’ils ne savaient pas c’est que les stocks d’armes de l’irak etait aussi faibles et que sadam avait fermés tout ses programmes d’armement ( mais ça evidament il pouvait pas le crier sur les toits ).

        Ce qui aurait dut ce passer, c’est qu’il trouve des programmes d’armement et qu’il justifie l’invasion avec.

        Mais meme si ils avaient trouvé des montagnes d’armes personne n’aurait cruer que sadam aller attaquer les US avec.


      • morice morice 7 novembre 2007 15:23

        drzz, on vient de vous dire que vous représentez les dires direct de l’équipe Bush, inutile d’en rajouter. Pour Seb59, qui décidément ne comprend pas toujours, dans le décompte des victimes on COMPTE les victimes d’attentat journaliers ! Faudrait aussi apprendre à écrire le nom des Dieux, tant qu’à faire. Précision :l’Irak Body Count, dans son Dossier of Civilian Casualties a calculé - pour la période du 20 mars 2003 au 19 mars 2005 - que le nombre moyen de civils tués par des attaques aériennes était équivalent à 13,5 alors que le nombre moyen de civils tués par des attentats suicides était équivalent à 10,9. (http://pagesperso-orange.fr/polex/chine/otan_truque.htm) le chiffre de 650 000 provient du Lancet : http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/iraq/article1469636.ece extrait rom this survey, the epidemiologists estimated the number of Iraqis who died after the invasion as somewhere between 393,000 and 943,000. Vous avez la fourchette haute et basse, là. Vous pouvez toujous annoncer le 1/10eme. Les négationnistes font pareil avec le nombre de morts des chambres à gaz.



      • custerwest custerwest 7 novembre 2007 16:20

        Il est peut-être juste mieux renseigné que les abonnés béats de TF1


      • adeline 7 novembre 2007 19:40

        et une seule victime n’est ce pas déja de trop ?????????????????? smiley


      • seespan 7 novembre 2007 13:34

        @ Morice

        Curvball avait deja etait largement decridibiliser dans la presse.

        Meme au etat unis il fallait lire la presse grand public pour croire au serieux de la menace.

        Des sources comme la tele parlementaire americaine indiqué clairement que la menace etait peut credible. Il n’y avait pas besoins d’expert pour ça.

        L’armée irakienne a etait decimé pendant la premiere guerre du golf sans une perte du coté americain ( a part une dactylo qui a eu une tendinite, seul blessée de guerre americain pendant le conflit smiley ). Puis le pay a etait soumis a un ambargot qui a fait deux millions de morts et a detruit les infrastructures ( toujours un probleme pour les americains en irak d’ailleure, tu n’as pas le courant de maniere permanente en irak, sauf dans les bases us bien entendu. ). Comment veut tu dans ses conditions etre en mesure de produire des armes ? Encore plus simple sadam savait qu’à la premiere conneries il y avait droit le congré americain avait parlé ouvertement de l’eliminé. Lancer une attaque sur le sol US , il n’avait ni les moyens ni le mobile.

        Pour les tubes en aluminiums le new york time avait deja demonté les preuves de manieres tres metodique ( ni les bonnes dimension ni les bon materiaux ), pareil pour les camions.

        Pour powell il avait refusé dans un premier temps de faire cette declaration en geulant qu’il ne pouvait pas dire des conneries pareille.

        Un lien vers une video de conference de l’université de berkeley sur les armes nucleaire et un peut de geopolitique.

        http://www.youtube.com/watch?v=5BHdsjo-NR4


        • superesistant superesistant 7 novembre 2007 13:39

          merci pour cet article, j’ai lu une dépèche hier sur google info qui reprennait vos infos.

          La stratégie américaine de guerre préventive ne pouvait se faire sans quelques gros bobards bien montés.. bien montés jusqu’au moment ou on prouve le contraire. après le coup de la fiole çà dépasse même les montages de vidéo gag...

          nous voilà prévenus, j’attends avec impatience les preuves de la bombe iranienne !


          • Dégueuloir Dégueuloir 7 novembre 2007 23:19

            ​​​​Par Paul Craig Roberts(secrétaire d’état sous Reagan), le 6 novembre 2006

            ​​​​Officiellement le dollar US est toujours la monnaie de réserve mondiale, mais il ne peut acheter les services de Gisele Bundchen, le top modèle brésilien. Gisele exige que les 30 millions de dollars qu’elle a gagné au cours du premier semestre de cette année soient payés en euros.

            Gisele Bundchen

            ​​​​Gisele n’est pas seule à prévoir le sort du dollar. Le journal First Post (du Royaume-Uni) signale que Jim Rogers, un ancien partenaire du milliardaire George Soros, vend son domicile et toutes ses possessions afin de convertir toutes ses richesses en yuan chinois .

            ​​​​Pendant ce temps, les économistes US continuent à prêcher que la délocalisation est bonne pour l’économie et que les dépenses de guerre de Bush la maintiennent en marche. Les spécialistes de l’offre et de la demande n’ont pas encore compris que les fournitures de dollars sont en train de sombrer et que la valeur du dollar accompagne la puissance US.

            ​​​​Les super patriotes machos qui soutiennent le régime Bush n’ont pas encore pigé que le statut de superpuissance des USA repose sur le fait que le dollar est la monnaie de réserve, et non pas sur une armée incapable d’occuper Bagdad.

            ​​​​Si le dollar n’était pas la monnaie mondiale, les USA devraient gagner suffisamment de devises pour payer leurs 737 bases outre-mer, une impossibilité en considérant leurs 800 milliards de dollars de déficit commercial.

            ​​​​Quand le dollar cessera d’être la monnaie de réserve, les étrangers cesseront de financer le commerce et les déficits budgétaires US, et l’Empire Étasunien avec ses guerres disparaîtront du jour au lendemain.

            ​​​​Peut-être Bush pourra obtenir un prêt de la Banque Mondiale, ou peut-être de la « Chavez Bank, » pour ramener à la maison les troupes d’Iraq et d’Afghanistan.

            ​​​​En faisant observer que la délocalisation et la guerre accélèrent relativement le déclin économique US, les dirigeants étrangers ne considèrent plus les États-Unis avec la déférence à laquelle s’était habitué Washington. Rafael Correa, le président d’Équateur, a récemment refusé à Washington sa demande de renouvellement du bail de la base aérienne de Manta en Équateur. Il a dit à Washington que les USA pourraient avoir une base en Équateur à condition que l’Équateur puisse avoir une base militaire aux États-Unis.

            ​​​​Quand le président vénézuélien Hugo Chavez s’est adressé à l’ONU, se tenant à la tribune il s’est emporté. Se référant au président Bush, Chavez a dit : « Hier, le démon est venu ici, et aujourd’hui ça sent toujours le soufre. » Bush, a déclaré Chavez, était debout « juste ici, parlant comme s’il possédait le monde entier. »

            ​​​​L’an dernier, dans son message sur l’état de la nation, le président russe Vladimir Poutine a dit que Bush parle à tort et à travers sur une démocratie qui n’est rien d’autre qu’une couverture pour poursuivre les intérêts US, au détriment des autres peuples : « Nous sommes conscients de ce qui se passe dans le monde. Le camarade loup sait qui manger, et il mange sans écouter, et manifestement il n’est allé écouter personne. » En mai 2007, Poutine critiquait le régime néo-conservateur de Washington pour « manque de respect envers la vie humaine » et pour « prétentions au monopole mondial, tout comme l’était le Troisième Reich à l’époque. »

            ​​​​Même les alliés britanniques des USA voient le président Bush comme une menace à la paix mondiale et deuxième plus dangereux homme vivant. Bush est évincé dans les sondages par Oussama Ben Laden, mais il est considéré plus dangereux que le président iranien diabolisé et que le nord-coréen Kim Jong-il.

            ​​​​Le président Bush a atteint son sinistre rang mondial malgré la dépense de 1,6 milliards de dollars, des très sollicitées recettes fiscales Étasuniennes, en relations publiques entre 2003 et 2006.

            ​​​​Manifestement, le leader et la monnaie US sont peu considérés. Y a-t-il une solution ?

            ​​​​Peut-être que la réponse réside dans les 737 bases outre-mer. Si ces bases étaient ramenées dans le pays et partagée entre les 50 États, chacun gagnerait 15 nouvelles bases militaires.

            ​​​​Imaginez ce que cela signifierait : La fin de la récession du logement. La réduction du déficit commercial. Et la fin de la guerre contre le terrorisme.

            ​​​​Qui oserait s’attaquer à un pays avec 15 nouvelles bases militaires, dans chaque État, en plus de celles déjà existantes ? Partout où se tournerait un terroriste, il se trouverait entouré de soldats.

            ​​​​Tous les dollars dépensés actuellement à l’étranger pour soutenir les 737 bases d’outre-mer seraient dépensés dans le pays. Les recettes actuelles des étrangers se transformeraient en revenus d’Étasuniens, et le déficit commercial diminuerait.

            ​​​​L’impact de la masse salariale des 737 bases militaires sur l’économie US mettrait fin à la crise du logement, et ramènerait 140.000 jobs hautement rémunérés des services financiers, une perte qui a coûté cette année 42 milliards de dollars de revenus de consommation. Le nombre de saisies et de faillites s’effondreraient.

            ​​​​Si ça ne suffisait pas à remettre le dollar sur pied, l’engagement du président Bush à ne pas nommer de ministre de la Justice si Michael Mukasey n’était pas approuvé présente d’autres espoirs. Si les démocrates mettent la nomination de Mukasey en minorité, il existe d’autres cabinets ministériels superflus qui peuvent être fermés définitivement en plus du ministère de la Torture et de la Détention Illimitée.

            ​​​​L’Empire Étasunien est distendu sur les champs de bataille d’Irak et d’Afghanistan. L’année est à deux mois de s’achever, mais déjà en 2007, malgré la [fameuse] « déferlante » vantée [de Bush], le nombre de soldats US morts est le plus élevé de toutes les années de guerre.

            ​​​​Ce sont les Taliban qui ont déferlé. Ils ont pris le contrôle d’un tiers du territoire dans l’ouest Afghan. La Turquie et les Kurdes sont sur le point de transformer le nord de l’Iirak en nouvelle zone de guerre, une autre démonstration de l’impuissance US.

            ​​​​Les guerres de Bush ont mis en danger les régimes fantoches des USA. Musharraf, la marionnette pakistanais de Bush, se bat pour sa vie. En recourant à l’« état d’urgence » et à des mesures oppressives, Musharraf a renforcé ses opposants. Quand Musharraf tombera, grâce à Bush, les Islamistes posséderont des armes nucléaires. Les généraux US disent d’habitude que les guerres commencées par Bush au Moyen-Orient prendront 10 ans à être gagnées. Le 31 octobre, le général John Abizaid, ancien commandant des forces US au Moyen-Orient, réduisait en poussière cette prévision optimiste. Parlant à la Carnegie Mellon University, le général Abizaid déclarait qu’il faudrait 50 ans avant que les troupes US puissent quitter le Moyen-Orient.

            ​​​​Les États-Unis n’ont aucune chance de rester un demi-siècle au Moyen-Orient. Le dollar et la puissance US ont déjà fait leur temps. À l’insu des dirigeants démocrates, Pelosi et Reid préparent encore un autre chèque en blanc, pour la dernière demande de 200 milliards de dollars de Bush en supplément de financement de guerre.

            ​​​​Il n’y a plus d’argent pour financer la guerre perdue de Bush. Il devra être emprunté à la Chine.

            ​​​​Les Romains ont provoqué leur propre disparition, mais il a fallu des siècles. Bush a achevé les USA en juste 7 ans.

            ​​​​Alors même que Gisele s’est guérie de la primauté du dollar, le Brésil, le Venezuela, l’Équateur, la Bolivie, l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay et la Colombie se déclarent indépendants du FMI et de la Banque mondiale, les instruments financiers de la toute puissance US, en créant leur propre banque de développement, mettant ainsi fin à la souveraineté US sur l’Amérique du Sud.

            ​​​​Un empire qui a perdu son jardin de derrière est terminé.

            ​​​​Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor dans l’administration Reagan. Il est l’auteur de Supply-Side Revolution : An Insider’s Account of Policymaking in Washington ; Alienation and the Soviet Economy et Meltdown : Inside the Soviet Economy, et est coauteur avec Lawrence M. Stratton de The Tyranny of Good Intentions : How Prosecutors and Bureaucrats Are Trampling the Constitution in the Name of Justice. Clic ici pour l’entrevue [en anglais] de Peter Brimelow de Forbes Magazine avec Roberts au sujet de la récente épidémie d’inconduite des procureurs.

            Original : http://www.vdare.com/roberts/071106_dollar.htm


          • seespan 7 novembre 2007 23:34

            @ degeuloir

            Bon commentaire, juste un point a preçiser. Les delocalisations ne sont pas forcement une mauvaise chose si elle sont prise dans un plan de developpement durable. Au US elles on etaient initiée par clinton, sa demarche etait simple, sur le marché de la main d’oeuvre pas chere pour des produit de moyen qualitée jamais les US ne pourrait rivaliser avec la chine et l’inde.

            Sa solution etait alors d’autorisée des delocalisations et d’augmenter les capacités de production de ta population. C’est a dire augmenter la santé ( le system US est deplorable d’inefficacité ) et l’education ( pour faire une société de service. Il a donc fait exactement ça. Plus equilibrer les comptes pour payer pour les mesures social. Tres bon plan ( tout les pays qui l’ont mit en aplication et suivi : japon korée allemagne ect . On une meilleure repartition des richesse et en moyenne des salaires plus elevés ), seul problem bush est arrive sur le mode c’est la fete, a commencé a dilapider toutes les reserves de clinton en baisse d’impot pour les riches et a foutue par terre les effort sur l’education et la santé.

            Donc oui si tu fais ça delocalisé est mauvais vue que tu creer pas de solutions de rechange. Mais c’est clinton qui est critiqué pas bush.


          • morice morice 7 novembre 2007 13:57

            Méfions du lien qui relie l’idée des chiffres « pas sui élevé que ça » et le négationnisme pur et simple..En 2004, déjà, on donnait 600 000 victimes irakiennes. On ne décompte jamais le victimes de malnutrition ou de manque de soins hopitaliers, voire de l’absence d’électricité pour conserver correctement les médicaments... je ne suis pas le seul à penserr qu’on doit y être à ce chiffre, les 650 000 morts ayant été dépassés depuis longtemps : http://scmarco.blogs&apot.com/2005/02/victimes-us-en-irak-plus-nombreuses.htm pour ceux qui aiment les moyennes, on est à 450 jour environ aujourd’hui, sans compter les victimes de la guerre directe de 2003. http://mediapool.over-blog.com/article-5045418.html Le chiffre de 1 million ne me semble donc pas si exagéré que cela. Quand à ceux qui pensent comme le fameux drzz... rappelons que ce sont le mêmes qui affirmaient que l’irak avait bien des armes de destruction massive... et y croyaient dur comme fer (et y croient encore). http://drzz.over-blog.org/article-3765611.html Pour ce site, sarko « est le président d’un pays gauchiste.... » l’idéologie d’extrême droite, toujours la même ; bien sûr.. une petite idée du contenu avec le « questionnaire du jour » :

            "Pour vous, l’islam c’est... Une religion de paix Une idéologie totalitaire Une religion bridée par l’extrémisme Ne sais pas"

            On a tout dit, là, non, sur Drzz ???

            Qui a dit « ridicule » ?

            un autre internaute a écrit à propos de drzz : « Surtout que son blog là, drzz, il est à peine marqué idéologiquement... Je ne savais pas que les néocons avaient une antenne française. Edifiant... Ils reprennent toutes les co....ies de Bush sans même une once de regard critique... » Et ça se confirme ici une nouvelle fois !


            • drzz drzz 7 novembre 2007 14:28

              Qui a dit ridicule, en effet.

              Pour les adultes, quelques chiffres :

              DATES - mars 2003 - octobre 2007

              ARMEE AMERICAINE

              2’887 soldats et officiers morts au combat ou des suites de leurs blessures

              965 soldats morts de causes indépendantes de la guerre (accident de la route, maladie...)

              soit 3’852 morts

              19,871 soldats blessés légèrement (sans évacuation vers un hôpital)

              8,070 soldats blessés gravement dont 4’446 pour causes indépendantes de la guerre

              410 amputations d’un membre

              100 amputations de plus d’un membre

              soit 28’451 blessés

              COALITION

              312 morts

              1’035 blessés

              ARMEE ET POLICE IRAKIENNES

              11’431 morts

              35’171 blessés

              CIVILS IRAKIENS

              Environ 80’000 morts

              Environ 150’000 blessés

              ARMEE BAASISTE

              Environ 13’000 morts

              Environ 45’000 blessés

              INSURGES

              Environ 57’000 morts

              Environ 90’000 blessés


            • thirqual 7 novembre 2007 15:31

              "L’hebdomadaireThe Lancet publie une enquête évaluant à 655 000 le nombre de civils morts en Irak depuis l’intervention américaine de 2003. Un chiffre contesté par George Bush. Explications de Gilbert Burnham, de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health de Baltimore.

              Le Figaro Magazine - Il y a deux ans, votre équipe dénombrait 100 000 morts civils causés par l’intervention américaine. Ce chiffre est aujourd’hui démultiplié. Pourquoi ?

              Gilbert Burnham - Parce que le taux de mortalité augmente constamment. Il est aujourd’hui plus élevé qu’en 2004. Tous les facteurs sont concernés mais les décès par balles sont les plus fréquents (la moitié). Notre étude précédente n’a pas sous-estimé les chiffres (nous avons refait des calculs : 112 000 morts). Il faut donc conclure à une mortalité accrue.

              Quelle est votre méthode de comptage ? Est-elle fiable ?

              Nous avons sélectionné des échantillons de population. Les entretiens ont été menés dans 47 localités choisies au hasard dans l’ensemble du pays. Dans chaque ville, selon la même méthode, nous avons ciblé 40 foyers. Dans chacun de ces foyers, les personnes étaient interrogées sur une période partant de janvier 2002 et allant jusqu’à mai-juin 2006 (date du sondage). Nous avons ensuite comparé les taux de mortalité avant et après l’invasion américaine de mars 2003. Au final, le résultat obtenu a été appliqué à la population globale, soit 26,1 millions d’Irakiens. 92% des familles ont produit des certificats de décès, ce qui exclut toute affabulation de leur part.

              Ces morts sont-elles liées au conflit interconfessionnel ou à l’action des Américains ?

              31% des sondés ont déclaré que les morts avaient été provoquées par les forces de la Coalition. Pour les autres, ils ne pouvaient - ou ne voulaient - pas dire qui avait tué leurs proches."

              Publié le 20 octobre 2006.


            • Avatar 7 novembre 2007 15:53

              Pour ceux qui aiment les chiffres et les études sérieuses, on dénombrait 655000 morts fin 2006 en Iraq.

              http://www.thelancet.com/webfiles/images/journals/lancet/s0140673606694919. pdf

              http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/10/10/AR2006101001442_pf.html

              Rappelons que le dictateur S. Hussein a fait 2 000 0000 de morts en 35 ans de pouvoir...

              Soit en moyenne annuelle, plus de 57000 morts par an pour Saddam contre plus de 218000 morts par an après l’invasion britannoUS...

              L’étude du Lancet se terminant en oct.2006 , nous ne devons donc pas être loin du chiffre annoncé en titre par l’auteur...


            • fouadraiden fouadraiden 7 novembre 2007 16:10

              PRESQUE VRAI ,

              AVATR,tu as oublié le chiffrage de la première guerre du Golfe,célèbre entreprise opérée par tous les héritiers des droits de l’homme pour liberer quelques bedouins Kowetiens..

              ne pas oublier donc la première guerre ,qui conditionne la seconde évidemment.

              conséquence sans doute de l’impérieuse necessité de protéger le niveau de vie du citoyen occidental sans quoi les irakiens ne seraient pas tués par des guerres qui servent les intérêts matériels des occidentaux.

              seconde remarque,il est pas tres pertinent de comparer les crimes de Saddam à ceux perpétrés par les Américains car le rais s’en prennait aux siens ,les Américains s’en prennent exclusivement aux autres peuples,ce qui est beaucoup plus grave !


            • custerwest custerwest 7 novembre 2007 16:16

              ça c’est vrai, quel malheur, comment a-t-on pu priver les Koweitiens de la joie de bénéficier des salles de torture de Tonton Saddam ? On est vraiment des gens très très méchants.

              Hélas, les Koweitiens n’ont pas compris la sagesse de celui qui tend l’autre joue. Et ils ont été aidé par les Occidentaux très très méchants. Honte à nous ! Boouuuuh !


            • Fred 7 novembre 2007 16:20

              "PRESQUE VRAI ,

              AVATR,tu as oublié le chiffrage de la première guerre du Golfe,célèbre entreprise opérée par tous les héritiers des droits de l’homme pour liberer quelques bedouins Kowetiens..

              ne pas oublier donc la première guerre ,qui conditionne la seconde évidemment.

              conséquence sans doute de l’impérieuse necessité de protéger le niveau de vie du citoyen occidental sans quoi les irakiens ne seraient pas tués par des guerres qui servent les intérêts matériels des occidentaux.

              seconde remarque,il est pas tres pertinent de comparer les crimes de Saddam à ceux perpétrés par les Américains car le rais s’en prennait aux siens ,les Américains s’en prennent exclusivement aux autres peuples,ce qui est beaucoup plus grave !"

              C’est sur c’est les Américains qui posent des mondes dans des marchés tous les jours en Iraq smiley. La guerre est stupide et les Américains n’ont rien à faire en Irak par contre les actions des terroristes contre des innocents Irakiens sont bien plus condamnables, pourquoi ne sont-ils pas capables d’agir comme des êtres humains ces fanatiques d’Allah.


            • Avatar 7 novembre 2007 16:37

              A Fred de 16h20,

              D’accord avec vous :

              « C’est sur c’est les Américains qui posent des mondes »

              comme au Monopoly... smiley


            • drzz drzz 7 novembre 2007 19:21

              L’étude Lancet a été combattue par toutes les ONG sur place.

              Une étude de l’université de Harvard a conclu que l’étude de Lancet et ses « 650’000 morts » était fausse.

              http://www.freerepublic.com/focus/f-news/1871575/posts

              Les pertes civiles en Irak ? 80’000 morts. Souvenez-vous de ce chiffre, ça vous évitera de vous ridiculiser en grossissant les pertes, que vous applaudissez à l’évidence.


            • adeline 7 novembre 2007 19:50

              SVP arrétez de vous battre sur des chiffres !!!!! il y a eu beaucoup de morts avant et après je ne vois pas bien la différence ????? une seule victime est importante, ne se bat ton pas en France pour quelques victimes sur la route ???????


            • Avatar 7 novembre 2007 21:14

              A Drzz de 19h21,

              L’étude du Lancet est l’estimé le plus crédible du nombre des morts et est basée sur une méthodologie très solide. Le nombre de 655 000 est beaucoup plus élevé que les nombres rapportés par d’autres recherches, y compris celle d’Iraq Body Count, parce que ces autres estimés se basent sur le rapport passif des morts dans la presse. Il est bien connu que cette méthode sous-estime grandement le nombre réel des morts, puisque la plupart des décès ne sont jamais rapportés. De plus, Iraq Body Count ne tient compte que des morts civiles, alors que l’étude du Lancet rapporte tous les décès.

              Dans un article publié mercredi, le Washington Post a cité plusieurs chercheurs qui ont appuyé les conclusions de l’étude, y compris Ronald Waldman, un épidémiologiste de l’université Columbia, qui a dit que la méthode utilisée pour réaliser l’étude était « éprouvée et solide » et que les résultats offraient « le meilleur estimé de la mortalité que nous ayons » en Irak. Sarah Leah Whitson, de Human Rights Watch, a dit qu’il n’y avait « aucune raison » de mettre les conclusions du rapport en doute.

              Le Washington Post a noté que « Cette étude et la précédente [de l’université John Hopkins] sont les seules qui ont estimé la mortalité en Irak au moyen de méthodes scientifiques. La technique, appelée « sondage par grappes » est utilisée par estimer la mortalité lors de famines et après des désastres naturels. »

              Sachant que le même protocole a été utilisé au Darfour, si vous êtes cohérent, vous devez donc aussi nier le nombre de morts au Darfour ...


            • fouadraiden fouadraiden 8 novembre 2007 12:01

              Cust,mais non, un Kowetien ça n’existe presque pas.allons soyons sérieux une seconde !


            • citadelle 7 novembre 2007 14:12

              Je ne crois pas a l’histoire selon laquelle monsieur Rafid Ahmed Alwan avait fournit les preuves que des ADM était fabriqué en Irak. Les mensongea la manipulation et la liberté avec laquelle on manipulle les americains avec le soutien de la presse est presque aussi ecoeurante que la guerre qu’ils font subir.

              Et faire croire que l’armée allait etre aceuillit en sauveur par les irakiens... fallait oser smiley


              • alberto alberto 7 novembre 2007 15:41

                Oui, M. Morice, tout ce que vous écrivez est bien vrai,

                mais moi, il y a un truc que j’ai du mal à avaler : les mensonges de Colin Powell, les manipulations de la bande à W. Busch, me paraissaient déjà, à l’époque, peu crédibles, mais que la Presse américaine que l’ont prétend indépendante, ayant les meilleurs journalistes d’investigations du monde, la presse qui avait sorti le « watergate », cette presse là aurait donc avalé et fait avalé à ses lecteurs tout ça sans broncher ?

                Ou alors, il doit y avoir autre chose...Un certain Rupert Murdoch, par exemple ?

                Bien à vous


                • custerwest custerwest 7 novembre 2007 16:13

                  Tout ce torrent de larmes pour Saddam Hussein, c’est vraiment émouvant. Comme dirait Maurice G. Dantec, « si les souvenirs paternels sont corrects, avec 70% de collabos (pro-Saddam), le pourcentage ne s’est pas modifié en soixante ans. » C’est vrai que la presse européenne a été fantastique dans cette affaire. Les Irakiens dansaient le twist sous Saddam Hussein selon nos braves organes de presse.

                  Allez, ce n’est pas la première fois que l’Europe soutient un criminel contre l’humanité. On ne change pas une équipe qui gaze.


                  • Nobody knows me Nobody knows me 8 novembre 2007 13:12

                    Les Irakiens dansaient le twist sous Saddam Hussein selon nos braves organes de presse.

                    Maintenant, les Irakiens dansent la polka sous les balles de Blackwater ou bien jouent à saute-voiture avec les attentats journaliers. Super ! La situation a très bien évolué, changez rien !

                    Et pour la protection des criminels de guerre, aucune leçon à donner s’il vous plaît. Les USA ont fourni Saddam ainsi qu’une palanquée de dictateurs dans le monde entier, tout en les protégeant tant que leurs intérêts étaient défendus. Il en va de même pour la majorité des « démocraties » occidentales, pas de favoritisme svp.


                  • Fred 7 novembre 2007 16:15

                    Ce que je trouve un peu énervant avec ce type d’articles est que les mêmes personnes de disaient rien quand l’embargo mis en place par l’ONU a tué plus d’un million et demi d’irakiens ou bien encore lorsque Saddam Hussein a tué plus d’un million de ses compatriotes au moment où nous cherchions à lui construire une centrale nucléaire.

                    Ce que je trouve désolant aussi est d’oublier le fait que la quasi-totalité des victimes actuelles sont le résultat d’attaques terroristes orchestrées par d’autres Irakiens ou des fanatiques islamiques de pays voisins.

                    Alors certes la guerre Américaine n’était pas justifiée et l’administration Bush partira dans l’histoire comme la plus mauvaise mais on peut surtout regretter que les Islamistes soient incapables de se comporter comme des êtres humains et que plutôt que d’essayer de reconstruire leur pays et de montrer un idéal du monde arabe, ils s’attaquent à des innocents.


                    • Julien Julien 7 novembre 2007 17:01

                      « on peut surtout regretter que les Islamistes soient incapables de se comporter comme des êtres humains et que plutôt que d’essayer de reconstruire leur pays et de montrer un idéal du monde arabe, ils s’attaquent à des innocents. »

                      Vous semblez croire que la situation aurait été plus pacifique si elle s’était déroulée dans un pays occidental, ou du moins, chrétien ? Dès lors que les USA envoyaient une armée d’invasion, sans jamais prévoir de réelle force d’occupation (destinée elle à pacifier le pays et à rétablir l’état de droit), cette guerre ne pouvait déboucher que sur le chaos qui règne actuellement en Irak.

                      Enfin ne soyons pas naïfs au sujet du terrorisme. Le but de ces gens n’est ni de montrer un idéal du monde arabe, ni de reconstruire l’Irak, ni même de mettre les américains dehors, mais bien de détruire les fondations et institutions de chaque état, démocratique ou non, occidental ou oriental, musulman ou chrétien. La religion est presque secondaire à ce niveau là, elle n’est qu’un prétexte.


                    • morice morice 7 novembre 2007 16:25

                      Mais « Custerwest » qui vous parle de larmes pour Saddam ? Vous n’êtes pas capable de distinguer un peuple de ses dirigeants ? la France n’est peuplée que de Sarkozys ? Un million de mort ne vous suffit pas ? Un peu de raison, que diable ! Ecoutez aussi Fred qui vous dit que « pétrole contre médicaments » a fait effectivement énormément de morts, des enfants pour la plupart. Avec un certain Kouchner qui à l’époque...Alberto : on est en train de nous revendre la même intervention en Irak... avec les mêmes méthodes, et à l’autre bout un autre président qui attise le feu, car c’est comme l’autre le seul moyen qui lui reste de garder la cohésion du pays !!! Quand à faire de cet article un article pro-Saddam, franchement on se demande si les cours de lecture ont eu des résultats chez certain. Pennac a mis longtemps à comprendre, il l’a très bien écrit récemment (prix Renaudot). Là, il y a des cancres quasi-définitifs qui se perdent semble-t-il...


                      • Nobody knows me Nobody knows me 8 novembre 2007 13:15

                        la France n’est peuplée que de Sarkozys ?

                        Arrêtez de me faire peur malheureux, j’ai failli tomber dans les vappes !

                         smiley


                      • custerwest custerwest 11 novembre 2007 08:00

                        « Mais »Custerwest« qui vous parle de larmes pour Saddam ? Vous n’êtes pas capable de distinguer un peuple de ses dirigeants ? »

                        Je distingue très bien le peuple de son tyran. Saddam a été pendu, après un jugement historique pour un tyran génocidaire, et les Irakiens ont voté à 70% durant trois élections. ça s’appelle la marche pour la liberté. Les terroristes ensanglantent l’Irak (même s’ils se sont pris une raclée cet été), mais la machine est engagée.

                        Si vous pensez que Saddm méritez de rester au pouvoir, eh bien sachez qu’il y a des Irakiens qui pensent (et qui l’ont dit au journal Le Monde en 2004) que vous auriez dû rester sous la botte nazie, pour voir comment ça fait 60 ans de tyrannie (j’oubliais que vous aviez livré les Juifs pour avoir 50%du territoire sous contrôle « français »). Si vous aimez les tyrans, alors prenez le premier avion pour la Corée du Nord. Un homme qui a la chance d’être libre doit souhaiter la même chose pour les autres. Sinon, c’est un lâche et un enfant gâté. Et la France a agi exactement comme ça. Sans couille, sans gloire, sans morale, sans principes, sans valeurs, comme au temps du Maréchal. Juste minable.


                      • Pug 7 novembre 2007 16:30

                        Cette tromperie n’était que la suite logique du 11 septembre. On voyait déjà le gouvernement Bush (et notamment Dick Cheney et Donald Rumsfeld) trouver un coupable tout désigné dans l’Irak comme base arrière d’Al Quaida (dont on sait maintenant qu’il n’en ait rien).

                        Mais pourquoi l’Irak ? Tout simplement pour mettre la main basse sur le pétrole. Il y avait d’ailleurs à ce sujet une très belle émission hier soir sur France 5. On considère aujourd’hui qu’on a atteint le pic de production. Certes on connait encore beaucoup de régions non exploitées, mais celles qui restent sont bien plus difficiles d’accès, et donc bien plus chères et moins rentables (voire totalement non rentables). C’est la seule raison qui fait rester les Etats-Unis en Irak, malgré le bourbier dans lequel ils sont.

                        C’est aussi cette raison qui pousse les Etats-Unis à entrer en guerre contre l’Iran, il y a là aussi beaucoup de pétrole. Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Mohamed ElBaradei a clairement annoncé qu’il n’y avait pas le moindre début de preuve d’un développement de bombe atomique en Iran, ça n’empêche pas les Etats-Unis de claironner le contraire.

                        J’attends avec impatience leur nouveau PowerPoint smiley

                        (concernant les relations USA-Iran, un article tout frais de contreinfo qui montre le jeu ambigüe des Etats-Unis)


                        • morice morice 7 novembre 2007 18:15

                          Merci Seespan, en effet on touche deux fois, dans le système Bush : en détruisant.. et en reconstruisant. Faire la boulette avec ça, quel état d’esprit, quel respect des peuples ! Pn peut citer Karlyle.. que voici : http://www.hereinreality.com/carlyle.html et cet article : http://web.archive.org/web/20030607113821/http://redherring.com/vc/2002/0111/947.html pour halliburton : http://www.halliburtonwatch.org/news/iraqforsale.html « Irak for sale », un excellent titre...


                        • morice morice 7 novembre 2007 17:49

                          On ne compare pas les USA à Saddam, bon sang ! Quand à Ben Laden comme responsable, il faudrait bien un jour s’apercevoir qu’il a disparu depuis longtemps (ou est disparu) ... et qu’on ressort sa marionnette quand ça présente un intérêt pour W.Bush. Les dernières vidéos sont tout sauf convaincantes (depuis quand se teint-on la barbe ?) A mon humble avis, celui qui leurre les autres n’est pas celui auquel vous croyez, Alchimie... Bush a suffisamment agîté le chiffon rouge Ben Laden pour qu’on se pose quelques questions à son égard. Mercoi Pug de rappeler que ce n’est qu’une bête question de pétrole et de profits personnels, l’équipe Bush ayant fait fortunen avec les revenus... de la guerre. Ils avaient donc tous intérêt à avoir une guerre. Le pauvres soldats US ne se rendent même pas compte que leus plateaux repas engraissent directement...la fortune personnelle de Dick Cheney. Quand à Rumsfeld, patron de Grumman, plus gros fournisseur d’armes avec Boeing, chaque bombe déverse lui rapportait (et lui rapporte encore !). Autant en verser des tonnes. La guerre comme profit, là, c’est une évidence ! Si vous avez une idée du prix d’un seule bombe guidée au laser... Un exemple ? Raytheon Missile Systems, Tucson, Ariz., a obtenu le 19 octobre 2005 un contrat de 18 478 880 de dollars pour modifier 140 exemplaires (seulement) dela bombe guidée « 28C/B »... calculez le montant de ce que ça rapporte à ceux qui font cette guerre...


                          • seespan 7 novembre 2007 18:05

                            @ Morice

                            Il n’y a pas que les armes qui font du profit, tu oublies le cout de la reconstruction. Contrat accordé sans appel d’offre a des sociétés amis.

                            The bidding process has been criticized for including only a handful of companies, some with substantial political clout and none of which is based outside the United States. USAID officials said the recent invitations to bid on reconstruction contracts went to U.S. corporations for security reasons, and that foreign companies may compete for subcontracting work, Bloomberg News reports.

                            Avant l’invasion un reporter avait demandé a au pr noam chomsky ce qu’il pensait de la critique qui consistait a dire que les US ne ferait pas de benefice avec cette guerre l’argent obtenus par la vente du petrole irakien devant servir a la reconstruction du pay.

                            Il a repondut a decrivant la situation excatement comme elle c’est deroulant et en citant nomemant haliburton.


                          • seespan 7 novembre 2007 18:11

                            The audit, released yesterday by the US Special Inspector General for Iraq Reconstruction, describes a country in the months after the overthrow of Saddam Hussein awash with dollars, and a Wild West atmosphere where even multimillion-dollar contracts were paid for in cash.

                            Nearly $9 billion (£5 billion) of Iraq’s oil revenue disbursed by the US-led Coalition Provisional Authority (CPA), which governed Iraq until mid-2004, cannot be accounted for.


                          • morice morice 7 novembre 2007 18:18

                            Non seulement on touche de l’argent, mais mieux : on ne verse aucun impôt dessus, puisque c’est en liquide ! le système idéal !! merci Seespan pour votre vigilance. On peut aussi appeler ça du pillage organisé...


                          • morice morice 7 novembre 2007 18:26

                            Et sur le point de remettre ça : http://www.monde-diplomatique.fr/2007/10/HARRISON/15208 avec un nouvel allié et ami, voire un futur... partenaire : http://www.lefigaro.fr/international/20071107.WWW000000425_je_veux_etre_vot re_ami_votre_allie_votre_partenaire.html

                            « L’Amérique peut compter sur la France dans le combat contre le terrorisme". Reste plus qu’à préparer les Rafales : à défaut de les vendre ailleurs, on a les proposer en leasing aux USA ?

                            Le discours d’aujourd’hui d notre président est TRES inquiétant !


                            • seespan 7 novembre 2007 19:22

                              la france ne sont pas les US.

                              Le prix politique a payer pour le soutiend d’une intervention en iran serait considerable.

                              A coté au US, la majorité de la population croit deja que les preuves existe que l’iran veut la bombe et l’avoir vite, et que l’iran est impliqué dans des attentats de destabilisation des americains en irak ( l’article du diplo montre que c’est plutot l’inverse smiley ). Mais meme avec ça ils ne veulent pas y aller.

                              On leur a deja fais le cout d’une grave menace et d’un conflit tout facile pour le regler. smiley


                            • drzz drzz 7 novembre 2007 19:41

                              Quels grands analystes géopolitiques vous faites.

                              Vraiment ! smiley

                              C’est le nivellement par le bas.


                            • seespan 7 novembre 2007 20:03

                              @ drzz

                              Si c’est pour mon commentaire sur la position de la population americaine que vous dite ça, il ne reflete pas mon opinion mais celle d’un chroniqueur du washingtonpost ( repaire nautoire de gaucho anti americain ) se basant sur des etudes d’opinion ( ou sondage ) de la population americaine. Je peus vous retrouver l’article si vous voulez.

                              Si c’est pour celui de morice je penses qu’il ne se fait pas d’illusions sur la volonté de sarkozy d’intervenir mais sur celle de sa marge de manoeuvre politique. Pour l’article du diplo tres bien referencé comme d’habitude. Un des rares exemples de la presse française reprenant ce qu’on lit dans les medias serieux us.


                            • seespan 7 novembre 2007 20:08

                              @ morice

                              Pour le discourt vat t en guerre de powell, personne n’y croyaient des le debut. Le new york time et washington post les on decridibiliser des qu’elles sont sorties.


                            • drzz drzz 7 novembre 2007 20:09

                              Ce que je voulais dire, c’est que bien sûr les Américains croient que l’Iran veut avoir la bombe, parce que précisément l’Iran veut avoir la bombe...


                            • morice morice 7 novembre 2007 20:29

                              Pas d’accord Seespan : s’ils n’y croyaient pas, pourquoi sont-il aussi vite devenus...embedded ? Les américains, eux, l’ont crû. Drzz, cessez donc de dire qu’il existe des médias sérieux (ceux qui abondent dans votre sens et votre pensée dénoncée ailleurs comme étant celle d’un neo-con à la française) et des sources qui ne le sont pas. Les critiques viennent de Science magazine, comme les critiques anti-911 viennent de Popular Mechanics. L’article de la BBC revient sur les mêmes chiffres. Enfin, pour ce qui est de la bombe, c’est votre discours qui affirme que l’Iran VEUT la bombe. Tous les observateurs scientifiques affirment qu’elle ne PEUT pas l’avoir dans un bref délai. On vous a déjà dit ici dans ses colonnes que pour faire une seule bombe, les 3000 centrifugeuses vantées ce jour par son président belliqueux devraient fonctionner plusieurs dizaines d’années sans interruption pour arriver à une masse critique suffisante pour en faire un explosif. Il faudrait 10 000 centrifugeuses pour arriver à ça en moins de 3 années.


                            • seespan 7 novembre 2007 20:36

                              @ drzz

                              La c’est tres marrant parce que d’aprés les rapport d’experts on a a ce jour aucune preuves qu’ils ai un programme en cours, d’apres le pentagone ( pas non plus vraiment des gaucho pacifiste ) ils ne peuvent avoir de capacité balistique nucleaire avant 2015 ( et pour l’avoir si tot ils ont besoins de transfert de technologie etrangere. La aussi je peus t’avoir l’article par contre tu devras t’enregistrer au washingtonpost pour les lires ( c’est gratuit ). Je vois mal ou est la situation d’urgence. Meme si ils arrivaient a enrichire de l’uranium ils auraient au mieux une bombinette, ils peuvent avoir facillement du plutonium mais la technologie requise pour fabriquer une telle bombe est pour eux impensable. Donc je vois mal la notion d’urgence qui est mit en avant.

                              Si tu veus plus de detaille regarde la comference sur les bombes nucleaires ( fac de berkeley )

                              http://www.youtube.com/watch?v=5BHdsjo-NR4

                              Physics 10 : Physics for Future Presidents. Spring 2006. Professor Richard A. Muller

                              Au debut de la crise sur le nucleaire avec l’iran. La teleparlementaire americaine ( c-span.org ) avait invitée l’ancien ambassadeur iranien au etat-unis ( celui qui etait en place a l’epoque de shah, donc ont pouvait difficilement le voir comme un amis du pouvoir iranien actuel )a expliquer la situation ( mais la video n’est plus dans les archives ). Il avait expliqué que :

                              L’iran le faisait parceque les americains etait embourbés en irak donc pas credible militairement et encore moins pour monter une coalition. Que de plus ils ne souhetait pas vraiment la bombe car ils savaient que politiquement c’etait impossible, le but recherché etait un allegement des sanctions economiques et des pression militaire ( comme indiqué dans le diplo ).

                              A la question d’un auditeur qui demandait quecqui empechait l’aviation us d’aller bombarder les installations nucleaire . Il a repondus rien mais que les rapports americains europeen et israélien etait tous en accord sur le fait qu’il etait impossible de detruire tous les sites leurs amplacement etant secret.


                            • Atlantis Atlantis 7 novembre 2007 20:32

                              La puissance du point a encore frappé !


                              • morice morice 7 novembre 2007 20:45

                                Petit rappel : http://lille.indymedia.org/spip.php?article10553 les « tuyaux » montrés par Powell étaient censés être des pièces de... centrifugeuse. On a la désagréable impression qu’avec l’Iran on nous ressort la même pièce de théâtre.

                                rappel des faits : http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/irak2/dossier.asp?ida=399820

                                Le gag de Powell annonçant que « Le gouvernement britannique a appris que Saddam Hussein avait récemment cherché à se procurer en Afrique des quantités considérables d’uranium. Nos milieux du renseignement nous indiquent qu’il a tenté d’acheter des tubes d’aluminium à haute résistance adaptés à la production d’armes nucléaires » est faux à double tour : on apprendra ensuite que le coup de l’uranium africain avait été un coup monté, dénoncé par un diplomate dont la femme était un agent de la CIA (affaire Palme, voir http://www.fil-info-france.com/actualites-monde/lewis,libby,dick,cheney,valerie,plame,justice,irak.htm).

                                On recommence pareil : même démarche, même propos... même peur, même crainte agitée... et personne ne s’en rend compte. Pour tout le monde déjà, l’administration Bush A DEJA GAGNE : l’Iran serait en train de préparer DES bombes, selon lui... seul. Et comme pour l’Irak, des émissaires de l’ONU disent le contraire, pourtant. Ce sera donc la guerre, comme la précédente, à un seul détail près : le voisin israëlien, qui ne va pas rester les bras croisés avec ces 200 têtes nucléaires. Bush est un fou dangereux. Le problème, c’est qu’il vient de se trouver un copain. Français, le copain.


                              • seespan 7 novembre 2007 21:02

                                @ morice

                                Sarkozy aime peut etre les us, mais c’est avant tout le president des français.

                                Entre les deux tours de l’election presidentielle française, la tele parlementaire avait invités le representant du figaro a washington pour qu’il parle des deux candidats.

                                Apres une bref presentation ( segolene etat providence sarko moins d’etat ) le presentateur lui a demandé si donc se serait mieux pour les etat unis si il passait vue qu’il est plus pres de leur valeur.

                                Le representant a repondue géne quand c’est quand on a eu des presidents comme ça que ça c’est le plus mal avec les us. Ils ont etait contant de voir arrivé mitterand tellement il n’aimait pas giscar et je ne parle pas de degaulle.

                                Et c’est exactement ce qui se passe au niveau des trucs qui font vraiment mal au US il y a

                                Parler de réajuster l’euro face au dollard ( logique pourquoi on payerait pour leur conneries )

                                Parler de taxer a l’import pour l’europe les produits des pays qui polluent ( logique ça nous coutes plus cher de produire propre injuste avantage competitife face au pollueurs )

                                Tu vois demarches profondement americaines mais sur les interets de la france. J’ajoute que les US vont se battre bec et ongle pour contrer ces proposition bien plus que pour le soutient logistique de la france contre l’iran. C’est meme dans le programme d’un des candidats republicain.

                                Les americains sont des hommes comme les autres, visez les bourses.



                              • seespan 7 novembre 2007 23:57

                                Bon doc degeuloir, le faite que sur le contre terrorisme l’equipe bush s’en fouté et etait incompetente n’est pas vraiment un secret.

                                Qu’il est reussit a transformer bush en chef de guerre montre les merveilles que peut faire une bonne campagne de com sur une population sous educqué avec des media bien controlé.


                              • morice morice 8 novembre 2007 00:10

                                « anti-francais », Farès : attention, ceci est du vocabulaire de la bonne vieille droite tradiionnelle. Nulle trace d’anti-américanisme ici : c’est de l’anti-powellisme, tout simplement. Sa retraite de millardaire semble heureuse, il ne se réveille pas la nuit en cauchemar, à regarder les images de Falluja passé au napalm ou aux phosphore blanc. Ou a voir les chefs de famille du quartier tous une balle dans la tête, dans leur lit : comme combat de rue ontre des « insurgés », difficile à expliquer. Et je ne parle même pas de Blackwater, les sulfateurs, tous déclarés innoçents.


                                • seespan 8 novembre 2007 00:27

                                  @ morice

                                  Juste une preçision quand je dis que les informations dont tu parles etait connue depuis longtemps et que personne ne les prenaient au serieux. Je parle des decideurs et des medias qui font du journalisme serieux. Si tu regardes les medias traditionnelle US non bien sur l’info ne sortait pas et la population etait desinformée.

                                  Mais avec internet il fallait pas chercher bien fort non plus. Je ne suis pas un professionnel de la politique, ni journaliste, je ne suis pas non plus militant mais j’aimes les sources fiables ( niveau d’information conforme au niveau attendus d’un universitaire ).

                                  Un journaliste embarqué dans la grande muette ne peut etre consideré comme une source fiable par une publication universitaire.

                                  Mais les rapports des experts sur les sujets internationnaux, geopolitique, economie ect . Sont libre d’accés sur le net. Ensuite si tu prends fox new au serieux pour autre chose que la meteo c’est un autre probleme.

                                  Pareil pour l’iran, le montage est tellement enorme, que les gars savent pas comment l’expliquer. Comment veut tu expliquer a des gents qui prennent la menace de l’iran au serieux qu’un pay qui a la taille economique de la finland et 1/110 des depenses militaire des US, qui est entouré de base militaire US, de pay qui luis sont plutot hostile, sous le cout de section economique, avec des infrastruture deplorable, ect ect ( je m’arrete la liste devient trop longue ) n’est pas une menace.


                                • frédéric lyon 8 novembre 2007 00:16

                                  La cinquième colonne, entrée en France par effraction, vient une fois de plus pleurnicher sur le sort de ce brave Saddam Hussein.

                                  L’Irak a été libéré par l’intervention occidentale, et ceux qui prétendront le contraire ne seront ni chiite, ni kurde. Ce seront des arabes sunnites, venus nous emmerder chez nous avec un conflit qui ne nous concerne plus.


                                  • seespan 8 novembre 2007 00:29

                                    @ frederic

                                    Quand le conflit est t il venu creer des emmerdes en france ?

                                    Et quand a t il concerné les français ?


                                  • seespan 8 novembre 2007 00:34

                                    @ frederic

                                    Ensuite vous semblé assez mal informé, l’irak est a 80% chiite. En ce moment c’est plutot les 20% de la minorité sunnite qui controlait l’irak qui sont en trein de pleurer.


                                  • morice morice 8 novembre 2007 00:35

                                    La « cinquième colonne »... ah ben ça fait longtemps qu’on avait pas lu comme expression. Dites-moi cher monsieur Lyon (tiens, le revoilà déjà !) vous avez utilisé un appareil à franchir l’espace temps ou vous jouez véritablement dans la 7 eme Compagnie ... votre post ressemble à s’y méprendre à un « j’ai glissé chef »...écrit. « L’irak libéré ». Ah ça, c’est sûr. D’ailleurs, depuis ils vivent mieux en Irak, sans dictateur sanguinaire. Au mieux d’avoir le courant 8 h par jour, ils l’ont 1 heure. Libéré par un pays qui pompe tout ce qu’il peut, dans tous les sens du terme, mais qui ne sait pas remettre le courant ? Les USA sont encore en 110 volts, mais quand même... Quand aux sociétés déjà citées, Halliburton, Karlyle... leurs revenus partent aussi vers une « coalition européenne » ou dans la poche de quelques uns ? IL y a des fois (beaucoup de fois) je me demande si vous lisez ce qu’on écrit, Mr Lyon, ou bien si vous éructez une ou deux phrases comme ça, histoire de vous défouler et de vous servir de cette tribune libre pour répandre et propager vos idées d’extrême droite ? Pas un des lecteurs de ce papier pense que l’on pleurniche sur Saddam, Mr Lyon. Sauf vous bien sûr. Et Drzz, j’oubliais, avec la même haine et les mêmes mots.


                                  • morice morice 8 novembre 2007 00:43

                                    Ne cherchez pas à discuter avec Mr Lyon, svp, habitué des post vengeurs et méprisants : pour lui, tout ce qui n’est pas à l’extrême droite... est purement gauchiste. Il y a des gens, comme ça, dotés d’une vue qui ne distingue que le noir ou le blanc. Lui, c’est plutôt franchement blanc d’ailleurs. Ou blond, plutôt. Discuter avec ne sert « aryen », si vous voyez ce que je veux dire. Pour exemple, retaper « lyon » dans Agoravox... vous aurez une idée du niveau des posts. Et aucun article d’écrit, bien entendu.


                                  • seespan 8 novembre 2007 00:43

                                    @ morice

                                    Abandonnez frederic vous n’aurai jamais une discussion argumenté avec lui, du moins par sur ce terrain.

                                    Sortir autant de point faux ou contre verité dans un texte aussi court releve des mecanisme de la propagande pas du debat.


                                  • seespan 8 novembre 2007 00:50

                                    @ frederic

                                    Une erreure de comprehension de ma part. En effet les sunnites ne sont pas heureux avec cette situation ils ont perdus leurs privilége.


                                  • seespan 8 novembre 2007 00:52

                                    @ morice

                                    Une question qui n’a rien a voir vous n’auriez pas un sony reader par hazard ?


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 8 novembre 2007 13:29

                                    Le revoilà l’autre, avec sa 5e colonne au point... Laissez le écumer, ça va passer.


                                  • frédéric lyon 8 novembre 2007 00:53

                                    Pour ête à ce point obsédé par l’affaire irakienne, par George Bush ou les américains, il faut se sentir dirctement concerné pour une raison quelconque, sans doute à cause d’une solidarité.

                                    Or les français ne se sentent pas concerné, ce n’est pas leur affaire.

                                    Il n’est pas difficile dans ces conditions de comprendre pourquoi certains souffrent de cette obsession.

                                    Donc je le répête : ceux qui pleurnichent ancore aujourd’hui sur le sort de ces pauvres irakiens, ne sont ni kurde, ni chiite. Ni français.


                                    • seespan 8 novembre 2007 01:00

                                      @ frederic

                                      La geopolitique a de tout temps interressé, et pas seulement sur des problemes qui ont des repercussions immediate.

                                      1 Tres peut de personne pleure sur les irakiens, les americains sont nettement plus interressé par leur mort et le cout economique de cette guerre.

                                      2 les européens et le monde sont interressé par ce que c’est un cout dure pour les americains ce qui veut dire un réequilibrage des forces internationnales, ce qui va vous toucher vous , les chinois, miss france et la reine d’angletterre ( vous aurez compris que la liste n’est pas exhaustive ) un jour ou l’autre.

                                      3 Je doute fortement que l’opposition que l’on perçoit dans vos lignes soit dirigé vers des personnes qui selon vous s’adonne a une activité futile.


                                    • morice morice 8 novembre 2007 01:10

                                      Seespan, je suis informaticien, mais pas vendeur . En plus vous m’insultez là, moi qui ne jure que via l’IPod. Un Sony Reader.. ouarf... il semble que vous n’ayez pas lu cet article... http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=31027 Attendez la sortie janvier 2008 d’un palmtop plus large signé Apple.


                                    • morice morice 8 novembre 2007 01:22

                                      Mr Lyon encore vous, si le sort des autres ne vous importe pas, il ne vous reste qu’une seule solution : aller habiter une autre planète. Ce que vous dites est monstrueux. En 39 on a dit la même chose des Polonais et de la Pologne. S’est passé quoi après, à votre avis ? « Ni français » signifie quoi dans votre bouche ? pas digne d’être français selon vos critères, j’ai bien compris. Retour de l’antifrance, retour à la case Pétain. Une fois de plus !


                                    • Nobody knows me Nobody knows me 8 novembre 2007 13:36

                                      Pas français... Pas français ?! Merde, faut vite que je trace à la préfecture demander une carte verte alors !!

                                      Voilà le schéma de réflexion que j’entrevoie :

                                      Mr Lyon n’est pas concerné par les Irakiens, Mr Lyon est français, les français sont Mr Lyon, donc les français ne sont pas concernés par les Irakiens.

                                      C’est un raisonnement de négationniste ça !


                                    • morice morice 8 novembre 2007 13:46

                                      Pour répondre à « nobody knows ». Oh que si qu’il est français, notre Frédéric de Lyon. on l’a même filmé en 1999 dans la rue :http://video.aol.com/video-detail/manif-anti-pacsaspect-familles/223397508 Cherchez bien, il est dans le lot. Ah, ces bons français...


                                    • Forest Ent Forest Ent 8 novembre 2007 01:32

                                      Ce titre a délenché une arithmétique macabre. Je n’ai pas la moindre idée s’il y a vraiment eu un million de morts. Je ne sais pas si on le saura jamais. Ce qui est certain, c’est qu’il y en a eu beaucoup, qu’il y en a eu trop, et que leur nombre a toujours été minimisé par l’administration Bush. L’ancien patron de CNN, Walter Isaacson, a raconté sur PBS avoir reçu de très fortes pressions pour ne jamais en parler aux infos.

                                      S’il y en a eu deux cent mille, je ne vois pas très bien ce que ça change à l’histoire. Tout le monde voit bien aujourd’hui et presque tout le monde déjà à l’époque qu’il s’agit de tout sauf apporter la liberté et la démocratie.

                                      Il s’agit bien sûr d’abord de pétrole.

                                      Il s’agit aussi de financer quelques copains dans l’armement.

                                      De trouver un prétexte pour restreindre les libertés civiles.

                                      Et je commence à penser aussi qu’il s’agissait surtout d’une fuite en avant face à la crise économique qui s’annonçait aux US. Wagging the dog ...

                                      Le capitalisme porte en lui la guerre, comme disait Jaures, le copain de Sarko, le copain de Bush.


                                      • morice morice 8 novembre 2007 01:39

                                        Enfin un bon résumé ! pas de différence en effet entre guerre économique et guerre tout court. Le problème c’est d’expliquer ça à des gens qui viennent de voter pour ce système. « Tout apporter »... dites vous. Comme nous au XIXeme ? La vérole, la concussion, la spoliation, etc... Rien ne change. C’est toujours Tintin au Congo.


                                      • Forest Ent Forest Ent 8 novembre 2007 01:51

                                        Euh ... « tout SAUF apporter ». Mais effectivement, les colonisateurs ont toujours « apporté la civilisation ». La leur ...


                                      • Gazi BORAT 8 novembre 2007 06:58

                                        @ morice

                                        Vous me rappelez une citation à propos de la colonisation :

                                        "Le mérite de l’Occident est d’avoir su apporter aux peuples d’Afrique la civilisation et ses bienfaits :

                                        L’alcool, la syphilis, la mitrailleuse à tir rapide et le vol organisé.."

                                        gAZi bORAt


                                      • Thierry LEITZ 8 novembre 2007 02:52

                                        C’est encore une bonne occasion de se poser la question de l’utilité des 42 milliards de bons € dépensés par la France chaque année pour la « défense ».

                                        Balayons devant notre porte.

                                        Les pays scandinaves ont un budget militaire ridicule, leur « rang » en terme de puissance n’a pas d’importance. Mais ils représentent un modèle de développement digne d’être imité. Ce qui passe obligatoirement par une réorientation de l’argent public du militaire vers le civil.

                                        Ce qui compte, c’est le bonheur de tous, et pour cela il faut donner la priorité à la santé, l’éducation, l’entrepreneuriat, l’environnement, mais surtout pas la guerre en « préparation » contre un « ennemi » qu’il faut décrire comme dangeureux, fort, terrifiant, etc.

                                        La paranoïa des esprits faibles, votant en masse, regardant la télé et gobant ce que dit le « gouvernement » et maintenant le « président » seul, voilà ce qu’il faut pour préparer une « bonne guerre » et à défaut justifier le gâchis d’argent public dans la défense, notamment nucléaire. (programme poursuivi au mépris du TNP que la France a signé)

                                        Médiacratie, martelage d’évidences, haussement de sourcils et discours protecteur : la panoplie rêvée pour que se perpétue le trafic d’armes français financé par nos impôts (l’Etat, premier client pas contrariant) et quelques dirigeants corrompus (clients suivants)dont les populations resteront pauvres. (mais çà, on s’en fout, et puis c’est leur destin...)

                                        Encore une fois, balayons devant notre porte et soyons vigilants. Nous sommes tous concernés, complices par indifférence de ce triste état de fait.


                                        • Onegus onegus 8 novembre 2007 04:28

                                          Arriver à convaincre une majorité d’américains d’un lien entre le 11 septembre et l’Irak + toute la fiction médiatique autour des armes de destruction massive... Une des plus belles réussite de propagande et de manipulation des masses de l’Histoire, sans doute. Même la défunte Union Soviétique ne peut se targer d’un tel exploit. L’administration bush est l’administration de tous les mensonges et de tous les crimes. Fraudes électorales de 2000, 11 septembre 2001, Afghanistan, Iraq et maintenant Iran : la dissimulation, la désinformation et le mensonge avéré sont la règle... Et le plus grave est qu’on est face à une politique assumée, qui veut que la fin justifie les moyens, et qui ressemble salement à du fascisme.


                                          • Gazi BORAT 8 novembre 2007 06:54

                                            « Manipulations »

                                            Plus grossier qu’une présentation PowerPoint, celui des deux témoignages qui firent pleurer le Congrès :

                                            - La jeune Nahira, infirmière dans une maternité koweitienne, qui vit les soldats irakiens, lors de l’invasion du Koweit, embarquer des couveuses dans des camion en laissant leur contenu - d’innocents prématurés - sur le sol carrelé de la clinique....

                                            - Un médecin, cheveux grisonnants, grosses montures d’écailles, médecin dans le même établissement, des tremblements dans la voix évoquera l’enterremnt des nourrissons dans le jardin de la clinique..

                                            Il s’avéra ensuite que la jeune Nahira, en fait âgée de quinze ans était fille de l’ambassadeur du Koweit et le médecin koweiti dentiste à Los Angeles..

                                            Le dévoilement de la supercherie ne provoqua aucun remous car, entretemps, pour une opinion publique dont la mémoire devient de plus en plus courte l’actualité avait apporté d’autres évènements

                                            http://www.zdc-fr.com/htm/travele/paroles/irak/htm/5.html

                                            gAZi bORAt


                                            • Rapetout 8 novembre 2007 07:48

                                              Lourde responsabilité de Gutenberg...


                                              • frédéric lyon 8 novembre 2007 08:05

                                                Nos amis de la cinquième colonne sont des drôles sans pudeur.

                                                Ont-ils pleuré sur le sort des kurdes, gazés par Saddam Hussein, dans des conditions qui rappelaient le gazage des juifs dans les camps de la mort ?

                                                Ont-ils pleuré, ou ont-ils applaudi ?

                                                Ont-ils pleuré sur le sort des chiites, traités comme du bétail et massacrés par Saddam Hussein, dans des conditions qui rappelaient les crimes des Einzatsgruppen en Lithuanie en 1943 ?

                                                Ont-ils pleuré, ou ont-ils applaudi ?

                                                Pourquoi ? Parce qu’apparemment ils ne sont ni kurde, ni chiite. Par conséquent les kurdes et les chiites pouvaient bien mourir.

                                                Aujourd’hui des terroristes arabes sunnites, tels des chiens qui ne veulent pas lacher leur os, prétendent continuer à massacrer les anciennes victimes du régime de Saddam Hussein.

                                                Nos amis applaudissent et se lamentent sur le sort des victimes des terroristes. Terroristes qu’ils soutiennent en accusant les américains !

                                                Tout ceci, encore une fois, ne concerne pas les français. Et il est clair que nos amis des terroristes n’en sont pas : Ils sont des coréligionnaires des assassins, qu’ils essayent d’absoudre de leurs crimes en accusant quelqu’un d’autre de les avoir commis.

                                                Et ils viennent nous emmerder chez nous avec une affaire qui nous est étrangère, en crachant sur nos alliés et sur nos soldats.


                                                • morice morice 8 novembre 2007 08:53

                                                  Mais enfin « Frédéric », quand allez-vous cessez de voir le monde en deux couleurs seulement ? Le gazage des turcs, nous l’avons dénoncé. Personne ici ne peut croire que nous soutenions le régime d’Hussein, à part peut-être Charles Pasqua, qui a bénéficié des largesses du tyran. Cessez de relier la dénonciation de l’attitude des américains à celle de l’acceptation du régime qu’ils ont banni. Ce que nous sommes plusieurs à vous dire ici, Mr Frédéric, c’est que les massacres actuels ne sont pas tous le fait de luttes intercommunautaires, l’armée américaine bombardement encore régulièrement et indistinctement les populations civiles, sous prétexte de débusquer les « terroristes », et que surtout l’emprise économique des USA sur l’Irak n’est que le fait que d’une équipe restreinte d’individus, dans l’entourage tous de W ;Bush, qui bénéficient tous des revenus de la guerre. Voilà ce que nous voulons dire, et que vous vous obstinez à ne pas vouloir lire, et encore moins comprendre. Et cessez aussi de prendre les gens pour des chiens, ou changez de vocabulaire : chez vous, les relents des lectures nauséabondes passées sont bien trop visibles. Ce n’est pas la peste brune qui va sauver l’Irak. Qaund à votre vision du monde « laissons-les se démmerder », selon vos propres mots, elle prive le degré de conscience humanitaire que vous avez. Restez donc dans votre France couverte de barbelés, c’est sûr, on ne viendra pas vous y embêter. Défendre la liberté d’un peuple, monsieur, c’est assurez la sienne à l’intérieur de son pays. Je sens bien que votre préférence va vers un Homeland Security à la française. Qaund vous ne pourrez plus poster vos inepties sur un site Internet, vous comprendrez ce que je veux dire. Bien entendu, il sera trop tard, et vous pourrez pleurer sur votre propre sort.


                                                • Fred 8 novembre 2007 09:51

                                                  morice,

                                                  c’est faux, quasiment personne en France n’avait réagi lorsque Saddam tuait son peuple par centaines de millier ou lorsque l’embargo de l’ONU tuait des Irakiens. Les français en ont déjà rien à faire de leur semblables ce n’est pas pour s’inquiéter de gens vivant dans un autre pays.

                                                  Pour la majeure partie des gens, la critique actuelle est juste pour se donner bonne conscience au même titre qu’ils parlent de partage et d’entreaide mais dans les faits ces mêmes personnes ne font jamais rien de concret pour aider les gens ou les peuples en difficulté ; ça permet aussi de casser de l’américain ce qui ne mange pas de pain. Ils passent leur temps à faire la morale mais ne font rien de plus que les autres.


                                                • morice morice 8 novembre 2007 10:04

                                                  Fred, Human Rights relayé en France avait dénoncé tous les massacres d’Hussein quoi que vous puissiez en penser : lors du procès, tout le monde l’a rappelé : http://www.thenation.com/blogs/notion?pid=152494

                                                  extrait :

                                                  « According to Human Rights Watch, which has a long and honorable history of documenting and challenging the abuses of Hussein’s former government ». Toutes les associations humanitaires ont dénoncé à l’époque le régime !

                                                  Arrêtez de croire que pendant le régime de Hussein tout le monde allait manger dans sa main. La vidéo de Rumsfeld lui serrant la sienne me semble assez édifiante..


                                                • Nobody knows me Nobody knows me 8 novembre 2007 13:49

                                                  Le revoilà l’autre, avec sa 5e colonne au point... Laissez le écumer, ça va passer.


                                                • morice morice 8 novembre 2007 15:33

                                                  Dernières nouvelles du front : http://www.worldtribune.com/worldtribune/WTARC/2007/ss_gulf_11_04.asp d’où il ressort que le 5 novembre prochain les US vont faire un exercice au large des côtes iraniennes, avec la 59 eme force comme tête de pont : http://www.acusnc.navy.mil/articles/2007/228.html la phrase clé est la nature même de l’exercice : « The exercise is designed to practice and evaluate the ships’ ability to serve as “first responders” after a natural disaster ». Un désordre « naturel » qui pourrait fort ressembler à une opération Golfe du Tonkin. « On est attaqués », faut... répondre. Dans les parages, pour ça, il y a l’Enterprise comme porte-avions, et le Kearsage pour une force d’intervention (USS Kearsarge, Expeditionary Strike Group). Le kearsage est un porte-hélicos, il vient juste de recevoir des V-22 Ospreys. (http://www.kearsarge.navy.mil/Photos/Forms/DispForm.aspx?ID=8&RootFolder=%2fPhotos%2fAir%20Operations). Les généraux sont fort tentés d’évaluer un bidule qui a mis 18 ans pour aboutir. L’engin est un « tilt rotor », le premier du genre à entrer en service actif. Financièrement, c’est un gouffre sans nom(http://www.g2mil.com/V-22costs.htm). Entre 40 et 80 millions de dollars l’unité.


                                                • seespan 8 novembre 2007 08:39

                                                  @ morice

                                                  Pour une raison inconnue je ne peus pas lire tout vos commentaire. Pour le sony reader je ne defends pas sony mais les lecteurs a encre electronique. J’ai acheté le librié quand c’etait la seul machine disponible. Tres bonne machine gachée par le systeme d’exploitation , du sony quoi.


                                                  • morice morice 8 novembre 2007 08:59

                                                    Seespan : Le Librié et le Sony reader, même daube. C’est pas moi qui le dit : http://www.captain-ebook.fr/index.php/2006/09/27/20-le-sony-reader-chronique-d-un-echec-probable Veuillez vous en remettre à l’article d’Agoravox sur la question (« darcos en fabius bis »), qui affirme qu’AUCUN n’est valable. Et revenons en au sujet, merci.


                                                  • tal 8 novembre 2007 09:12

                                                    @ Patience

                                                    « Si Mr Sarkozy est réélu en 2012, alors oui je commencerais à douter du bon état mental des Français. »

                                                    Alors dés à présent doutez...Vous gagnerez du temps ! smiley


                                                    • tal 8 novembre 2007 09:21

                                                      @Seespan

                                                      « Le conflit a saigné smiley les US economiquement et les a decredibiliser sur la scene internationnal. »

                                                      Soyons sérieux, je ne suis même pas certain que l’économie Américaine se soit rendu compte de cette petite écorchure sur son petit doigt... smiley


                                                    • seespan 8 novembre 2007 10:12

                                                      @ tal

                                                      Au niveau de la dette americaine 50 trillions, les 2 trillons semblent peut mais on doit considerer deux points.

                                                      - le deficite budgetaire atteint des deficites records ce qui reduit considerablements les marges de manoeuvres des politiques.

                                                      - ils se sont endettés pour un trillions auprés des chinois, ce ne sont ni le japon ni la korée. Ils ne sont pas dependant militairement des US.

                                                      @ morice

                                                      Pour le librié, tres bonne machine mit a part le systém d’exploitation qui la rend inutilisable, mais piratée elle devient presque humaine. Si le librié a etait un flop monumental ( 1500 unité vendue au japon, le directeur de sony en a deduit qu’il n’y avait pas de marché smiley, les chinois ont sortie une machine comparable mais avec un systeme ouvert, elle lisait txt, word , exel, pdf bizarrement le chinois ont en vendue 150 000 en chine ) Autre machine l’iliad de irex, cher 650 euro mais un succés commercial pour le moment, au niveau commercial ils ont compris que le succes se trouvé en entreprises et secondairement chez les lecteurs. L’encre electronique est d’un confort inegalable pour lire sur du longterme ( j’ai lut des livres par session de quatre heures avec cette machine , chose qui aurait etait penible avec un ecran d’ordinateur ), sur du court terme (journal blogue ) mieux vaut un ecrant classique.


                                                    • morice morice 8 novembre 2007 10:36

                                                      Seespan, te gourres pas de commentaire : ici c’est la guerre. Voir l’article Darcos ici pour faire ce que tu fais. Ps : aucun e-book n’est valable. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=31027 ne confondons pas tout, stp...


                                                    • seespan 8 novembre 2007 12:34

                                                      @ morice

                                                      Encore une fois je peus voirs que tu as fait un commentaire mais pas le trouver sur la page. Mais la premiere phrase me donne une idée du contenus. Changeont donc de sujet.


                                                    • morice morice 8 novembre 2007 12:22

                                                      On peut aussi parler des détenus et non des morts : http://www.lefigaro.fr/fil-info/20071108.WWW000000384_irak_detenus_liberes_par_l_armee_us.html la dernière phrase est révélatrice de l’attitude américaine : Guantanamo on connaît, et on sait que fort peu de détenus avaient des choses à dire. Ils sont 20 000 en Irak, sans attente de jugement. Comme ça, pour enfermer. Ça s’appelle la démocratie, je suppose. On se moque de qui, là ?


                                                      • Le péripate Le péripate 8 novembre 2007 14:10

                                                        Finalement, et de manière paradoxale, tout ceci montre qu’il y a encore de la démocratie. Car, sinon, pourquoi mentir ? Pourquoi présenter des fausses preuves ? Les tyrans d’antan n’avaient pas tant de soucis à se faire. C’est donc un progrès, mince, mais un progrès. Et c’est pour ça qu’il faut chasser le mensonge, dénoncer, encore, et encore.



                                                          • stephanemot stephanemot 9 novembre 2007 12:01

                                                            Cette fameuse présentation, Powell s’est clairement mordu les doigts de l’avoir menée. En quelques minutes, un héros national présidentiable a torpillé toute une vie à bâtir une crédibilité sans tâche.

                                                            Powell savait pertinement que les preuves n’en étaient pas. Au lieu de démissionner et de servir son pays il a servi une administration totalement corrompue au sens fort du terme, offrant sans contrepartie apparente son aura comme gage de sérieux à l’opération politico-militaire la plus désastreuse depuis Stalingrad.

                                                            L’image que retiendra l’histoire de Powell ? Brandissant piteusement et sans y croire quelques grammes de poudre aux yeux, une farce tragique à la face des nations.


                                                            • morice morice 10 novembre 2007 11:34

                                                              Il se confirme de jour en jour que le seul à vouloir autant attaquer l’Iran est Dick « Vador » Cheney. http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html Va-t-on encore l’écouter longtemps ?


                                                              • Serpico Serpico 23 novembre 2007 12:01

                                                                Défi : qui me fera croire que des ex-grands colonialistes se préoccupent du sort des ex-peuples colonisés ?

                                                                L’occident : « oh mon dieu ! les peuples du tiers-monde sont sous la botte de dictateurs brutaux et violents ! »

                                                                Arrêtez vos conneries sur les « dictatures ». Même l’hypocrisie devrait avoir des limites.


                                                                • morice morice 3 décembre 2007 21:46

                                                                  Moi, je dis rien, je constate : http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html pas de bombe depuis 2003....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès