• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Universités : … maintenant comme dans la rue ?

Universités : … maintenant comme dans la rue ?

 

 Universités : … maintenant comme dans la rue ?

 

On a été bien aise d’entendre le président de la République, le Premier Ministre, et beaucoup d’autres membres de l’élite dirigeante et loquace, vanter … « rétroactivement » les mérites de Samuel Paty. Et rappeler, après que le mal fut fait, les valeurs de la République malmenées comme … on le constate avec d’itératifs regrets. Et la nécessité de garantir la liberté intellectuelle … que l’on programme pour demain.

En passant peu ou prou … (ou moins encore) sous silence, les initiatives prises par certains administrateurs ( qui osèrent demander des comptes au professeur Paty), comme le « lâchage » de la victime par certains de ses collègues (qui osèrent ajouter leurs critiques aux attaques des ennemis de la liberté d’expression) .

 

On s’attendait en tous cas à ce que les universitaires soient, eux au moins, protégés de ces comportements. C’est que traditionnellement, les enseignants-chercheurs jouissent d’une liberté totale d’expression, traitée comme une liberté de valeur constitutionnelle par le Conseil constitutionnel.

Eh bien non !

Il semblerait au contraire que certains universitaires d’aujourd’hui ( ce qui n’était pas le cas il y a quelques années) ont la même « mentalité » et les mêmes réflexes que les collègues de S. Paty et … que le commun des mortels : - « pas de vagues » ; et, pour mieux aller dans le sens du vent, - « on en rajoute » (1).

 

Qu’on en juge :

 

Un professeur d’une faculté de province utilisa naguère, dans un de ses cours, une formule de style. Selon laquelle certaines religions se transmettent comme les maladies sexuellement transmissibles, avec comme exemples l’Islam et le Judaïsme (2) .

Evidemment les mêmes que d’habitude, qui ne veulent pas que d’autres qu’eux évoquent telle religion sinon pour s’en réclamer et justifier ce qu’ils en disent ou veulent en faire, ou encore exigent de l’Etat qu’il modifie ses lois en conséquence, se mirent en branle. Et trouvèrent dans la presse des hauts parleurs complaisants pour dénoncer le sacrilège. Ils portèrent plainte avec constitution de partie civile, ce qui devait entraîner une convocation du professeur devant un juge d’instruction … en attendant éventuellement pire. Et firent part de leurs argumentaires habituels et de leurs formules connues, aux « responsables » universitaires.

Et comme dans l’affaire Paty, le président de l’université en question, réagit « au quart de tour ».

Pour assurer la « protection » (3) du fonctionnaire ?...

On l’entendit plutôt annoncer que des mesures seront possiblement ou probablement prises contre sa collègue. De leur côté, des collègues n’oublièrent pas de s’offusquer de la formule de style. 

Et, pour couronner le tout, une commission de discipline fut réunie, qui infligea une sanction ( dont l’examen de la légalité ne fait pas l’objet de ces lignes) à l’intéressé. Au motif essentiel que l’universitaire aurait tenu des propos … « contraires aux exigences d’objectivité prévues par le code de l’éducation ».

 

Cette situation ( que certains pourraient trouver surréaliste et … catastrophique ) exige que l’on réfléchisse.

 

Surtout qu’elle fait irrésistiblement penser, même s’il faut de méfier des comparaisons hâtives, à ce qui se passe dans la rue. Les voyous n’ont plus peur ( on ne parle plus depuis longtemps de « respect ») de la police, institution à laquelle ils réussissent dans les faits, à imposer leur « loi » : les policiers n’osent plus se risquer sur le territoire de ces derniers (sauf à déployer - ponctuellement - des moyens qui n’avaient jadis pas lieu d’être). Et de leur côté, les policiers ont peur. Ont peur de sortir leurs armes quand ils sont roués de coups, en pensant aux réactions prévisibles de la hiérarchie. Peur que l’on s’en prenne à eux et à leurs familles. Peur de leurs femmes. Peur de leurs enfants qui cachent que leurs parents sont des « keufs ».

 

Les universitaires n’en sont pas loin : Ils n’osent plus dire certaines choses en amphi ou dans les salles de travaux dirigés ; ils n’osent même plus risquer certaines « plaisanteries ». De peur d’y risquer à la fois leur « peau » ou celle de leurs proches. Avec la crainte d’être abandonnés par la hiérarchie. Qui a de fortes chances, si l’on en juge par ce que l’on observe, d’utiliser ses prérogatives dans un sens allant exactement à l’encontre des textes sur la protection (3) et même à l’encontre d’un principe constitutionnel. Autrement dit, non dans le sens de la défense de l’enseignant et de sa liberté d’expression, mais … dans le sens opposé. Comme avec l’utilisation de la procédure disciplinaire, lorsque l’universitaire se refuse à la pratique de l’acte de contrition ou lorsque son éventuelle repentance est jugé inefficace pour avoir une efficacité pédagogique suffisante sur la profession.

 

Cette situation rend opportun que l’on étudie une réforme de quelques procédures dans l’enseignement supérieur.

Sur la base de ce qu’on observe dorénavant. Avec d’un côté l’action de certains groupes d’étudiants assis dans les travées des amphithéâtres, et d’un autre côté, avec ce qui paraît être une baisse des exigences de certains universitaires concernant leur statut ou portant sur la dignité de leur profession. Tandis que, dans le même temps, des idéologies d’une nouvelle mode se répandent.

 

Réforme nécessaire dès lors que la mise en œuvre des règles propres à l’enseignement supérieur, au lieu de contribuer à protéger les enseignants, peut avoir / a / désormais pour effet inattendu et paradoxal de porter atteinte à leur liberté d’expression.

Et parce qu’au delà du statut des enseignants, c’est, en plus, la qualité, le niveau et la crédibilité de l’enseignement supérieur français qui sont en danger.

 

D’où les pistes suivantes à explorer.

 

1. Réformer la procédure disciplinaire.

 

En s’inspirant de ce qui a été fait pour les autres ordres d’enseignement, on pourrait transformer les actuels conseils de discipline des universités en commissions administratives consultatives émettant des avis liant ou ne liant pas ( à étudier) le ministre. Ministre qui déciderait alors des sanctions éventuelles. NB. Sanctions cessant d’avoir ce faisant une nature juridictionnelle (les recours étant par voie de conséquence simplifiés, puisqu’ils obéiraient aux règles du recours pour excès de pouvoir).

 

Ainsi, pourrait-on espérer d’un ministre doté de cette nouvelle compétence, - au moins s’il a un peu de courage, et s’il a un minimum de compréhension de ce que sont les principes français et de ce qu’implique une liberté de valeur constitutionnelle- , qu’il prenne des décisions avec le recul indispensable ; recul qu’il est difficile d’avoir localement dans l’émotion et les pressions de divers ordres.

 

Et s’il advenait qu’un ministre manifeste la velléité de vouloir (lui aussi, et fût-ce pour d’autres raisons) contrôler ce que disent les professeurs, ou leur dicter une manière de voir ou de dire, ou encore leur imposer des vérités (comme le faisait l’Eglise avant que ne soit créée l’Université pour assurer la liberté intellectuelle et satisfaire aux exigences de la science) il est peu probable (au moins en l’état actuel de ce qui reste des habitudes ou des réflexes) que localement, les enseignants prêtent la main à la réalisation d’une vilénie venue d’en haut.

 

2. Compléter la mise en œuvre de la « garantie des fonctionnaires ».

 

Il existe des règles dont la rédaction nous paraît tout à fait satisfaisante (3). Puisqu’elles organisent une riposte contre certains comportements, puisqu’elles prévoient que les fonctionnaires obtiendront réparation du préjudice ( qui peut être un préjudice moral) qu’ils ont subi, puisqu’elles obligent à prendre des mesures visant à empêcher qu’il soit porté atteinte à l’intégrité physique du fonctionnaire. Que dire de plus et de mieux ?

 

Le problème, c’est que la mise en œuvre de ces règles se trouve entre les mains des administrateurs locaux (nommés ou élus). Et qu’il arrive que ces derniers, comme il vient d’être dit, ne les mettent pas en œuvre. Et qu'il peut arriver qu’ils aient recours à la mise en oeuvre d’autres textes, dont l’objet et la mécanique transforment, un peu comme dans les procédures-« bâillon » (4) , l’universitaire en défendeur. 

 

C’est la raison pour laquelle, il nous paraît nécessaire de ne pas en rester aux termes vagues « la collectivité publique est tenue … ». Et de prévoir que l’agent, « incarnant » la collectivité publique, et devant à ce titre faire ce que les textes lui ordonnent de faire, engagera sa responsabilité « personnelle » (5) lorsqu’il aura négligé de mettre en œuvre ces dispositions.

La perspective de mettre la main à la poche, quand « on » a laissé un collègue se trouver en danger d’être assassiné (a fortiori quand le collègue l’a été), ou quand « on » a tourné la tête quand collègue était « attaqué » pour avoir fait usage de sa liberté constitutionnelle, serait très probablement ( en tous cas, il faut l’expérimenter) de nature à mettre un peu de piquant dans l’exercice de certaines fonctions.

 

Qui lancera l’affaire ?

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités

consultant (réforme de l’université)

 

(1) Ce qui pose problème, car lorsque ce sont des gens de ce genre qui tiennent le haut du pavé, c’est l’institution tout entière qui en souffre.

Ce qui tend incidemment à vérifier que la nature humaine est plus forte que le reste. Et plus forte que le respect des règles attachées ( ou qui étaient attachées hier) au statut d’enseignant chercheur.

( 2) en ce qui nous concerne, nous qui avons dit et fait pire ( v. l’article du Figaro du 17 juin 2005 repris par la revue de FO http://www.forumamislo.net/viewtopic.php?f=12&t=14019 ) nous regrettons évidemment de ne pas avoir pensé à cette figure de style avant le collègue en question.

NDLR. En ce qui concerne les Chrétiens, ce n’est pas loin d’être la même chose. Puisqu’on devient Chrétien par le baptême, et que ce sont encore les parents, qui peu après l’accouchement dans la quasi totalité des cas, confèrent (ou font conférer par un prêtre) cette religion au fruit de leurs relations intimes.

(3) art. 11 de la loi 83 634 du 13 juillet 1983 :

« IV.- La collectivité publique est tenue de protéger le fonctionnaire contre les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne, les violences, les agissements constitutifs de harcèlement, les menaces, les injures, les diffamations ou les outrages dont il pourrait être victime sans qu'une faute personnelle puisse lui être imputée. Elle est tenue de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté.

Lorsqu'elle est informée, par quelque moyen que ce soit, de l'existence d'un risque manifeste d'atteinte grave à l'intégrité physique du fonctionnaire, la collectivité publique prend, sans délai et à titre conservatoire, les mesures d'urgence de nature à faire cesser ce risque et à prévenir la réalisation ou l'aggravation des dommages directement causés par ces faits. Ces mesures sont mises en œuvre pendant la durée strictement nécessaire à la cessation du risque ».

 (4) un exemple pour illustrer la notion : https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/03/10/les-chercheurs-face-aux-procedures-baillons_5268629_3232.html 

 (5) Ce qui ne prive pas d’engager la responsabilité de la collectivité (plus solvable). V. les explications sur la technique de mise en œuvre et des exemples dans la jurisprudence citée dans « Arrêts Fondamentaux du Droit Administratif » (p. 483 et sq.) Ed. Ellipses.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • SilentArrow 6 novembre 2021 15:33

    La France vit aujourd’hui sous la charia, comme ce fut le cas de la Péninsule Ibérique pendant la colonisation arabo-islamique qui a duré 7 siècles et qui n’a pris fin que lorsque les habitants décidèrent de rejeter leurs envahisseurs à la mer.

    Je crains fort que ce ne soit pas en apportant de petites réformes que vous vous libérerez.

    Le problème, c’est que comme sous le gouvernement de Vichy, l’élite française collabore avec l’ennemi.


    • confiture 6 novembre 2021 17:22

      @SilentArrow
      « La France vit aujourd’hui sous la charia »
      vous déraisonnez


    • SilentArrow 7 novembre 2021 00:31

      @confiture

      vous déraisonnez

      Essayez donc, en France aujourd’hui, de dire publiquement une vérité sur l’islam, par exemple que Mahomet était un trou de balle.

    • pierrot pierrot 7 novembre 2021 19:02

      @SilentArrow
      Il conviendrait d’arrêter votre délire maladif.
      Les Français sont majoritairement athées.


    • voxa 8 novembre 2021 07:12

      @confiture
      J’aurai bien aimé commenté aussi...
      Mais je n’ose...

      sur un fil voisin genre radio soutane, tout les commentaires contraires à ce charitable JPMReportageDouai ont étés supprimés et leurs auteurs interdits...

      Je crois qu’en France, pays recordman* du monde de la garde à vue arbitraire, même dans les forum où rodent et se répandent des intégristes genre JPMReportageDouai il faudra de plus en plus fermer sa gueule, les écouter, les lire en silence.
      Religieusement bien sur.

      Ite missa est

      *
      https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/enquete-arrestations-arbitraires-manifestants-12-decembre-paris



    • SilentArrow 8 novembre 2021 08:32

      @pierrot

      Les Français sont majoritairement athées.


      Et les autres sont mahométans. Quand ils seront assez nombreux, ce qui ne saurait tarder puis qu’ils se multiplient comme des rats, ils transformeront la France en une espèce de planète des singes où vous et vos enfants seront traités plus ou moins comme du gibier.

    • Esprit Critique 6 novembre 2021 17:18

      La France doit etre nettoyée des islamo-Gocho et antifas d’operette !

      Aprés 40 ans d’infection non traitée ça pas etre simple. Pour corser le probléme s’ajoute aujourd’hui l’idéologie « Trans » , le Wokisme, l’ideologie racialiste, nouvelle formulation du racisme , ....

      Une chose est sur, si ce n’est pas commencé en 2022, ensuite il sera trop tard, il ne restera que la « Soumission » 


      • Xenozoid Xenozoid 6 novembre 2021 17:42

        @Esprit Critique

        mais le coupable est surtout deshumaniser par l’autre,et il a beaucoup d’alliés et on peut même fabriquer des ennemis,regarde ce qui se passe avec le covid,on a pas vraiment de morts et d’image de tueurs d’enfants, il suffit de déshumaniser(sic) un groupe.n’importe lequel...fluitje van een cent

        la question du pourquoi,demander a la boetie,et des centaines d’autres qui on tres bien compris,l’homme en groupe est naif et tres manipulable,si le pouvoir s’amuse avec son bétail,c’est que la bête est domestiqué....on peut la laisser libre de faire ce qu’on en veux,surtout jouer sur la haine de l’autre,ça vend bien et ça permet surtout de canaliser ses frustrations


      • sylvain sylvain 7 novembre 2021 12:01

        @Esprit Critique
        ça pas etre simple

        toi parler petit nègre ?? j’espère que t’es pas trans en plus ! sinon a va s’occuper de toi ma salope


      • pierrot pierrot 7 novembre 2021 19:03

        @Esprit Critique
        assumer que vous êtes trans.


      • sylvain sylvain 7 novembre 2021 11:58

        Selon laquelle certaines religions se transmettent comme les maladies sexuellement transmissibles, avec comme exemples l’Islam et le Judaïsme


        Et vous défendez ça ?? La religion me gonfle en général mais vous voyez pas que ça revient a insulter des millions de personnes dans ce qu’ils ont de plus cher ??

        De ce que j’en sais, samuel paty défendait l’idée qu’on a le droit de se moquer d’une religion sans se faire massacrer, ça n’a rien a voir


        • SilentArrow 7 novembre 2021 14:27

          @sylvain

          ...mais vous voyez pas que ça revient a insulter des millions de personnes dans ce qu’ils ont de plus cher


          Le Coran ne se gène pas pour insulter les autres religions et se donner pour but leur éradication. Que les moustoufs décrottent leur Coran de toutes ces insultes et menaces, alors on pourra peut-être envisager de parler de respect mutuel.

          Quand au millions des personnes qui pourraient se sentir insultées, elles sont à peu près aussi nombreuses que les fumeurs, et je n’ai jamais entendu un fumeur pleurnicher et se faire passer pour une victime quand on critique le tabac.


        • Effondré remonté Effondré remonté 8 novembre 2021 10:48

          @sylvain
          Toutes les religions constituées  exotérismes fondées sur des égérégores de peur inversée en haine suprémaciste  sont haïssables et peuvent et doivent être critiquées, caricaturées voire salies...
          Ces religions, institutions qui ont profité d’un courant spirituel authentique pour le monopoliser, canaliser, utiliser politiquement et socialement, sont des « super »stitions à l’opposé exact de l’intuition religieuse qui ne peut être qu’intime, ineffable mais parfaitement réelle (il n’y a pas d’autre Réalité)... elles vont exactement contre toute possibilité de réalisation spirituelle qui ne peut être que personnelle avec, peut-être (et encore !), quelques bornes-exemples de personnages réalisés, quelques techniques (de méditation) plus ou moins favorables.
          Que des « millions » de gens se sentent intimement insultés parce qu’on insulte le fatras de croyances qui jouent de leurs peurs et de leurs frustrations, c’est leur problème, le problème de leur ego qui les empêche d’être des humains raisonnables et apaisés. C’est même leur rendre service que de montrer l’imbécillité de ce fatras exotérique, ce qui n’est jamais difficile, particulièrement en ce qui concerne l’islam.
          Et oui, il y a des courants de haute spiritualité pacifique et pacifiante dans le christianisme (jansénisme, prière du coeur, etc.) ou dans l’islam (guère... le soufisme sans doute) ou ailleurs, mais qui existent MALGRÉ les dogmes qui d’ailleurs leur empêchent d’avoir de l’audience.
          Dans le bouddhisme Zen, il existe notamment ce précepte : « si tu rencontres Bouddha, tue-le ! »... c’est-à-dire tue (libère-toi de) la représentation erronée que fait ton ego, ton esprit torturé de Bouddha, de ce qu’il faut faire ou ne pas faire, de ce qui est juste et pas juste, etc.
          Je mets au défi quiconque de trouver une telle parole : « si tu rencontres Mahomet (ou Allah), tue-le », dans l’islam... ou même dans le christianisme (« si tu rencontres le Christ ou Dieu, tue-le ! ») encore qu’il y a (eu) la notion de « nuage d’inconnaissance »...


        • Effondré remonté Effondré remonté 8 novembre 2021 10:50

          @Effondré remonté
          ...égrégores (pas « égérogores »), excusez-moi, il est vrai que ce n’est pas un mot qu’on écrit tous les jours...


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 novembre 2021 17:38

          Des salopards tiennent les rênes, où pensez-vous qu’on aille ? Leur big reset passe par le chaos, partout.


          • alinea alinea 7 novembre 2021 18:31

            Une réforme pour donner du courage aux couards ? Et vous leur confiez vos enfants ?

            Ils attendent du gouvernement qu’il change, tout en votant pour les mêmes, et sans plus jamais oser être libres ? Ils croient que la liberté est un câlin du chef ?

            Eh ben dis donc...


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 novembre 2021 19:04

              La meilleure université, c’est dans la rue qu’elle commence.

              Le seul problème, c’est d’écouter, de dialoguer et après de disserter.

              C’est ce que beaucoup de rédacteurs qui se lancent dans des thèses fumeuses, oublient. 


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 novembre 2021 21:33

                Et toujours pas une ligne, pas un mot sur ce que devrait être un cours sur la liberté d’expression !


                • suispersonne 8 novembre 2021 00:16

                  Avoir rongé leur frein si longtemps ! Pouvoir éructer ! Ne plus retenir leur haine ! ... Les racistes se lâchent de plus en plus, et c’est une très bonne chose : ils se montrent enfin (ici sans retenue).

                  Que le zem veuille réhabiliter pétin les enchante.

                  Qu’il accuse les résistants (si peu nombreux pourtant on ne compte pas les résistants abjects de la dernière heure -) d’être responsables de tout ce qui les révulse est très doux à leurs oreilles.

                  Pouvoir réfuter les méfaits de la collaboration, comme des colonisations, est leur litanie.

                  Leur haine des syndicats, des gauchistes, des communistes, des lgbt, des homo, des antifa surtout, des musulmans, et des penseurs du progrès humain ne se cache plus.

                  Leur histoire de france n’est qu’une extraction de quelques détails insignifiants, de glorification de figures sans intérêt, refusant de voir les forces en présence derrière les événements significatifs du passé.

                  Indécrottables, ils savent parfaitement que le zem délire de bêtise et d’ignorance, mal cachées par une cuistrerie qui étale une mini culture incomprise.

                  Ils existent, on le savait.

                  Avec des gens malhonnêtes, on ne peut pas discuter, c’est une évidence.

                  Ceux qui croient encore ici pouvoir le faire se trompent de combat.


                  • Garibaldi2 8 novembre 2021 03:28

                    @suispersonne

                    On ne discute pas avec le fascisme on l’écrase du pied gauche !


                  • chantecler chantecler 8 novembre 2021 07:24

                    @suispersonne
                    Bonjour ,
                    Et « goog morning Agoravox » !
                    Enfin pour les potes .
                    Pas pour les tordus et les quelques givrés qui ont investi ce site .
                    Qui passent leur temps à changer de pseudos trompeurs , à censurer ce qui ne leur convient pas , sous des prétextes fallacieux .
                    Il serait peut être temps que la direction de ce site se penche sur les dérives aberrantes de ce site soit disant autogéré...
                    Qui se devait un espace de parole libéré ...
                    Autogéré par qui d’ailleurs ?
                    En attendant un étrange malaise et de « mauvaises odeurs » émanent de cette petite clique décomplexée et bien hypocrite .


                  • L'apostilleur L’apostilleur 8 novembre 2021 10:17

                    @chantecler
                    « ...Il serait peut être temps que la direction de ce site se penche sur les dérives aberrantes de ce site soit disant autogéré... »

                    Il est regrettable qu’une censure soit possible. Sauf par le site informé de dérives inacceptables. 


                  • SilentArrow 8 novembre 2021 12:32

                    @Garibaldi2

                    On ne discute pas avec le fascisme on l’écrase du pied gauche !

                    Votre pied gauche va avoir du boulot avec le fascisme des frères musulmans qui a pignon sur rue en France. On l’a vu à l’œuvre en Égypte et en Tunisie. On peut encore l’observer en Turquie.

                    C’est ça, le fascisme en France aujourd’hui, pas quelques gugusses médiatisés.

                    Le nazisme a été battu, mais les forces financières qui ont mis Hitler au pouvoir sont toujours là. Ce qu’elles n’ont pas pu faire avec le nazisme, créer une entité européenne peuplée de zombies obéissants, elles tentent de le faire aujourd’hui à l’aide de l’islam.


                  • Garibaldi2 9 novembre 2021 04:15

                    @SilentArrow

                    Je vous laisse à vos théories fumeuses.


                  • SilentArrow 10 novembre 2021 00:46

                    @Garibaldi2

                    Je vous laisse à vos théories fumeuses.


                    Et moi, je vous laisse à votre triste réalité qui se détériore un peu plus chaque jour.

                    Quand vos enfants ou petits enfants vous demanderont comment vous avez pu permettre ça, vous leur répondrez que vous n’avez rien vu venir.


                  • Le président de la République, Emmanuel Macron, fera son allocution télévisée, le 9 novembre 2021 :

                    À la veille de la commémoration de l’Armistice, nous tenons à nous incliner avant le jour prévu devant les Français morts au combat. Disons que le dernier rescapé de 14-18 étant mort il y a dix ans et le dernier de 39-45 ayant disparu cette année, il ne nous reste plus personne à honorer. Un hommage à la mémoire des harkis et la restitution des œuvres d’art des Juifs spoliés à leurs descendants feront l’affaire. Passons à notre guerre à nous, celle du covid !

                    Le variant Delta nous a proposé un armistice. Nous ne l’avons pas signé, car c’est un piège. Nous ne devons pas baisser la garde. Notre Conseil de guerre prévoit la reprise des escarmouches et l’arrivée d’une 5e vague, précédant de peu une 6e, celle qui vient juste avant la 7e. Elle risque de faire des milliards de morts en France, tout est possible. La baisse saisonnière des températures peut faire prévoir qu’il fera froid, voire très froid, cet hiver. Le rebond épidémique du Covid-19 dans l’Hexagone peut nous faire craindre le pire, des nez vont couler ! C’est la progression stagnante de la vaccination, qualifiée, par certains réseaux sociaux haineux — comme Le Média en 4-4-2 de l’autre enculé de Marcel D. —, de méfiance envers la troisième dose, qui est responsable de cette contamination rampante. La faute vient aussi du relâchement des gestes barrières, sauf à chanter « I will survive » lors d’un dîner à l’Élysée après un match caritatif, car contrairement aux polémiques stériles suscitées sur les réseaux sociaux par les complotistes-homophobes-antisémites-féminicides, le Pr Bruno Mégarbane — chef du service de réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris — nous assure que le virus dévie sa route au son de l’hymne « I will survive »… Les vrais sachants savent !

                    Heureusement la troisième dose de vaccin Pfizer est enfin disponible en pré-commande sur Amazon, Leboncoin ou Jacquie et Michel. Vous l’attendiez avec impatience ? elle est là ! Elle évite 101 % des formes graves. Le vaccin reste bien la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres. Ceux qui en doutent ne sont que de criminels égoïstes, des chiens de la casse, comme le dirait tendrement ma jeune épouse. Ce sont eux les responsables de notre défaite temporaire, car notre stratégie vaccinale est un succès : les chiffres de mes ministères en témoignent. Reste à atteindre le but final : la vaccination de tous les Français. C’est le seul chemin de retour à la vie normale.

                    Votée après un vif débat démocratique entre les deux assemblées dans un hémicycle presque vide, l’extension du pass sanitaire permet de nouvelles mesures pour faire reculer le virus aux frontières :

                    – Le masque est redevenu obligatoire le 8 novembre dans les écoles de 39 départements où les élèves respiraient un peu trop l’air ambiant chargé du virus. Quels sont ces départements ? Ils sont en couleurs sur la carte, inspirée de l’arc-en-ciel de la gay Pride. D’ailleurs les préfets doivent s’en souvenir, c’est quand même pas compliqué. Cette année nous avons opté pour un magnifique rouge fuchsia pour un taux d’incidence supérieur à 50 cas positifs au covid-19 sur 100 000 habitants, un rose violacé vif comme les bottines de Marlène Schiappa pour 150 cas positifs sur 100 000 habitants et concernant les 250 cas positifs sur 100 000 habitants, un pourpre « lavande » car Brigitte a adoré le film de Steven Spielberg. Cette année on s’est pas foutus de votre gueule.

                    – Le port du masque dans les stations de ski est obligatoire sur les remontées mécaniques (mais pas dans les descentes), sauf si vous descendez en reculant. Des brigades seront postées le long des descentes, afin de vérifier que les règles soient respectées dans notre démocratie. Un vin chaud sera offert à ceux qui dénoncent les récalcitrants. Le pass sanitaire, en revanche, ne sera pas obligatoire, à moins que le taux d’incidence national ne dépasse les 5 cas sur 100 000 habitants et qu’il y ait de la neige, ce qui change tout. Privilégiez la luge, le virus est un peu con et a tendance à passer au-dessus des têtes comme sur les terrasses de bar.

                    – Le molnupiravir, premier traitement par voie orale contre le Covid, doit arriver. Facile d’utilisation, ludique dans sa présentation, il promet de prévenir des formes graves, réduisant de moitié les risques d’hospitalisation. Il n’en est qu’aux essais, comme les vaccins, mais il marche. En tout cas il devrait marcher à 100 %, du moins nous l’espérons, Incha’Allah !

                    Des réformes en cours pour l’amélioration du niveau de vie des ménages, apprendront aux Français à s’organiser avec trois fois rien. Il suffit d’une multiplication, c’est facile. Quant à la formation des demandeurs d’emploi de longue durée, elle consistera à leur enseigner la patience de longue durée, nous avons commandé, à cet effet, 3 millions de puzzles 1000 pièces. Un plan d’astuces a été mis en place par le ministre Jean Castex :

                    1. Mettez de côté les pièces qui ont un bord droit.
                    2. Commencez par former le cadre avec ces pièces à bord droit en isolant les coins.
                    3. Faites des petits tas « selon les zones de couleurs représentant les motifs »
                    4. Bonne chance !

                    Des procédures simplifiées faciliteront de façon ludique l’adaptation des logements des personnes âgées : des toboggans relieront Ehpad et cimetière pour faciliter la transition, des chambres d’isolement protectrices offriront une distanciation sociale maximale, loin des petits-enfants contaminants et dégueulasses. Les démarches pour les travaux d’isolation des logements seront accélérées. Le modèle universel Omaha Beach en béton, doublé de plomb pour une meilleure protection des corps, sera livré en temps record.

                    Ce combat contre la 5e vague, celle avant la 6e et qui précède la 7e, est celui de tous les vrais Français, c’est-à-dire de tous et toutes les vacciné.es. Français, Françaises, je vous demande donc de vous rassembler, chacun devant sa télévision, afin de me supporter pendant ces dures épreuves. Je vous demande de faire taire votre angoisse pour n’obéir qu’à votre confiance dans ma victoire !

                    Vive ma République démocratique de France !

                    Le président Sa Sainteté Emmanuel Macron

                    https://lemediaen442.fr/exclusivite-le-media-en-4-4-2-a-pu-se-procurer-en-avant-premiere-le-texte-de-lallocution-presidentielle-du-9-novembre-2021/


                    • alinea alinea 9 novembre 2021 12:57

                      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                      Excellent ! c’est ce qu’il faut faire : puisque les articles intelligents ne passent pas grâce à des gros cons introduits sur ce site par de sinistres crédules, faisons-les passer en commentaires...
                      à suivre


                    • L'apostilleur L’apostilleur 8 novembre 2021 10:06

                      « ...certaines religions se transmettent comme les maladies sexuellement transmissibles, avec comme exemples l’Islam et le Judaïsme ... » 

                      Le judaïsme pourquoi pas avec la matrilinéarité, mais l’islam ?

                      On peut être prof d’université sans bien connaître la médecine. 


                      • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 8 novembre 2021 10:27

                        Les universités sont tenues par les progressistes et l’extrême gauche.

                        C’est un terrorisme intellectuel, qui agit dans l’éducation, la culture, les médias, la justice.

                        Pendant un certain temps, les universités ont été considérées comme un lieu de la liberté d’expression,, l’université était un lieu de refuge pour quiconque avait des pensées trop sauvages ou trop réalistes pour la société ordinaire.

                        C’est devenu très différent aujourd’hui. Que ce soit en France ou ailleurs en occident.

                        Aujourd’hui c’est un renversement à 180°. Celui qui ose s’écarter des mensonges insensés de gauche est plus harcelé dans l’université que dans la rue. 


                        Dans les manuels d’histoire, on ne parle jamais des 100 millions de morts du communisme et ça ne choque personne qu’il y ait un parti communiste alors que ça fait référence à des horreurs commises au nom d’une idéologie totalitaire.


                        Dans les universités les gamins comme leurs profs font encore passer Che Guevara pour un gentil romantique alors que ce fut un tueur assassin des masses.


                        N’osez pas lier immigration et insécurité dans une université, vous vous feriez luncher.

                        Ne ne soyez pas pragmatique sur l’influence du réchauffement climatique à l’université ou dans les médias, vous passez pour un sorcier. On écoutera pas vos arguments. On vous diabolisera.
                         


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2021 12:06

                          @Spartacus Lequidam

                          Sur le contenu de l’enseignement de la liberté d’expression au sein de l’Éducation Nationale, avez-vous une connaissance, une critique, un complément, un projet ?

                          Je ne vois nulle part exprimé cela et ça me paraît très négatif, le signe de la volonté des gouvernants et de la grande majorité des enseignants - y compris ceux qui sont critiques - que les choses restent dans la situation que vous décrivez


                        • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 8 novembre 2021 16:19

                          @Pierre Régnier

                          La solution est Sud Coréenne et Suisse à la fois.

                          La première chose indispensable a faire est de diversifier les enseignants dans le sens intellectuel et casser le monopole progressiste ou extrême gauche.
                          Pour y arriver il faut mettre fin aux statuts des enseignant et les rendre licenciables.
                          Autonomiser les lieux d’enseignement avec des directeurs qui soient des directeurs, et leur donner le libre choix de la rémunération et des choix des enseignants comme leur laisser le choix des élèves.

                          Licenciables, les enseignants laisseront le militantisme à la maison.


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 novembre 2021 18:33

                          @Spartacus Lequidam

                          A une demande de contenu d’un enseignement vous répondez comme un meneur de la CGT (même si vos valeurs semblent être à l’opposé) par des considérations sur le statut et la rémunération des enseignants.

                          C’est une manie aujourd’hui très répandue, de l’extrême droite à l’extrême gauche, liée selon moi à un négationnisme lui-même très répandu, par les gouvernants et par la fausse Gauche, qui consiste à nier une réalité aussi tôt qu’elle se présente : y a pas de problème !

                          Même l’assassinat d’un professeur ne constitue pas un « problème » !

                          Qu’est-ce qui fait qu’une large majorité de la population accepte désormais ce type de réaction ? Une satisfaction générale de l’état du pays ? Qui peut penser vraiment cela ?


                        • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 9 novembre 2021 11:01

                          @Pierre Régnier
                          Vous inversez le négationnisme. 
                          Le négationnisme c’est refuser de voir que le manque de diversité intellectuelle et de qualité diverse des enseignants et que cela constitue le foyer de l’atteinte à la liberté d’expression et l’absence de qualité.

                          Vous refusez de voir que des individus sont plus ou moins qualitatifs et la stabilité encourage le monopole, qui encourage le militantisme.
                          Qu’il faut mettre un TURN-OVER dans un système éducatif comme dans toutes les entreprises.
                           

                          Lorsque le sage montre la lune, l’autre regarde le doigt.

                          Le contenu fermé est lié à l’absence de diversité des enseignants. Refuser de le voir est un aveuglement.

                          On ne peut régler le problème uniquement en remettant en cause les bases que constituent le monopole de pensée.
                          Cela passe par la remise en cause du statut qui permet de créer une rotation des personnels pour introduire une nouvelle diversité et qualité.

                          Quand à la rémunération, c’est une évidence qu’il faut lier aux Résultats. Vous niez le fait qu’un enseignant nul est indélogeable et que cela est le problème. Vous préférez imaginer que seul le contenu compte, c’est plus tranquille d’esprit et ne fait pas de vague.

                          Facilité !


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 novembre 2021 11:28

                          Entretien exclusif avec Cassandre Fristot :

                           « Il est à la fois décevant et très parlant que ni Marine le Pen, ni Florian Philippot, ni Nicolas Dupont Aignan, ni François Asselineau, ni Jean-Frédéric Poisson, ni Philippe de Villiers, ni Éric Zemmour pour parler de la droite au sens large, n’aient commenté cette polémique pourtant omniprésente dans les médias, ni relevé le tournant sans précédent généré par cette affaire inédite, à savoir qu’on puisse condamner quelqu’un pour une supposée arrière-pensée ! »

                          https://www.medias-presse.info/entretien-exclusif-avec-cassandre-fristot-son-analyse-de-son-proces-sa-foi-ses-convictions-son-adhesion-a-civitas/148909/


                          • pierrot pierrot 8 novembre 2021 17:06

                            L’antisémitisme n’est pas une « arrière pensée » mais une pensée condamnable.

                            Un petit séjour en prison lui fera du bien pour remettre de ses idées nauséabondes.


                            • Ben Schott 8 novembre 2021 17:12

                              @pierrot

                              Vouloir condamner une pensée est pour moi une idée nauséabonde. Si je te chope, je te jette au cachot, mon pierrot...
                               
                               


                            • pierrot pierrot 8 novembre 2021 18:19

                              @Ben Schott
                              Une pensée peut être condamnable, par exemple appel à la pédophilie, aux meurtres, aux agressions , à l’obligation religieuse etc ; mon ben chiotte.


                            • Ben Schott 8 novembre 2021 18:33

                              @pierrot

                               
                              Qui peut connaître (et donc condamner) les tréfonds de ton âme ? Seul Dieu peut condamner les saloperies qui s’y cachent, petit vermisseau...  smiley
                               

                              En attendant, révise tes droits de l’homme.
                               


                            • ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ ⓡⓔⓟⓣⓘⓛⓔ 8 novembre 2021 18:37

                              @pierrot

                              non un appel est deja un acte .... pas une pensée ...

                              c’ est bien pour ca qu’ on ne pourrais pas condamner zemmour quand il dit que les africain/arabe ne sont pas embauchable ( sous entendu pas rentable )

                              ikea fait exactement l’ inverse , et refuse des blanc au profit des migrant ...

                              il n’ y as pas d’ appel ,pas d’ incitation , mais les loi gaysot-perben-fabius culpabilise une opinion ... mais pas la reciproque dite « discrimination positive » 


                            • Celui qui n’a pas le courage de se rebeller, n’a pas le droit de se lamenter .

                              Le CHE...


                              • Celui qui n’a pas le courage de se rebeller, n’a pas le droit de se lamenter .

                                Le CHE...


                                • Arnould Accya Arnould Accya 9 novembre 2021 11:46

                                  Je ne comprends pas cet aveuglement quant à cette soi-disant « liberté d’expression » qui permettrait tout.

                                  Si un journal satirique musulman montrait la vierge Marie faire une fellation à Jésus-Christ avec une représentation de Dieu derrière elle la sodomisant, le tout titré « bonheur divin en famille », vous trouveriez cela drôle ou admissible ?

                                  NON.

                                  Cela n’est pas admissible, ça ne sert à rien, à part violemment choquer, attiser la haine et les désirs de vengeance/réparation des plus fanatiques.

                                  Alors, il faut un peu arrêter les c... et cesser de faire/dire n’importe quoi au nom d’une liberté d’expression toute puissante qui nous enchante tant qu’elle ne nous affecte pas.

                                  Les insultes ne sont pas la liberté d’expression, par exemple. C’est indéniable et vous n’allez pas le contredire, je pense.

                                  Après, évidemment, il faut préserver le statut des professeurs et leur permettre d’enseigner dans un cadre « protecteur » adéquat.
                                  On est tout-à-fait d’accord.
                                  Il faut juste faire preuve de bon sens.


                                  • chantecler chantecler 11 novembre 2021 08:50

                                    @Arnould Accya

                                    "Si un journal satirique montrait la vierge Marie faire une fellation à Jésus-Christ avec une représentation de Dieu derrière elle la sodomisant, le tout titré « bonheur divin en famille »....."

                                    Nous sommes dans le pur blasphème , sous couvert d’une démonstration.

                                    Certes j’ai supprimé exprès quelques mots pour prouver qu’en découpant n’importe quel commentaire , ou morceau de phrase ou de discours on peut dire n’importe quoi .

                                    Et faire passer n’importe quel quidam pour le dernier des salopards .

                                    Base de la perversité .


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 novembre 2021 09:49

                                    @Arnould Accya

                                    Votre commentaire pourrait conduire enfin à la question : quel contenu donner à l’enseignement, dans l’Éducation Nationale, de la liberté d’expression ?

                                    Mais, même si ça ne se produit pas, vous faites un peu avancer la réflexion.


                                  • Naan c’était pas dans le bon sens ..

                                    Si l’on montrait la vierge Marie faire une fellation à une représentation de Dieu et le quidam jésus sodomiser sa mère la vierge Marie le tout titré « bonheur divin en famille, chez les minorités  », trouveriez vous cela très Woke ou très Cancel Culture ou très CANAL +  ?


                                    • Ce type est un génie. 😂
                                      Il est de Belgique non ? Namur ? Quelqu’un pour me trouver son nom ?

                                      https://t.me/trottasilvano/12723


                                      • Comment expliquer cette épidémie de problèmes cardiaques chez les sportifs ?

                                        Abou Ali,22
                                        Fabrice NSakala,31
                                        Jens Smet,27✝️
                                        Jente Genechten,25
                                        Frederic Lartillot,49✝️
                                        Benjamin Taft,31✝️
                                        Rune Coghe,18
                                        Sergio Aguero,33
                                        Emil Palsson,28
                                        Antoine Méchin,31
                                        Avi Barrot,29✝️
                                        Luis Ojeda,20✝️
                                        Greg Luyssen,22
                                        Pedro Obiang,29
                                        Cienna Knowles,19
                                        Florian Dagoury,34 etc

                                        SOURCES : https://twitter.com/strategieduchoc/status/1457330021572530179?s=21


                                        • Le coureur professionnel de VTT, Kyle Warner 29 ans, a révélé comment le vaccin COVID a détruit sa carrière après avoir pris une deuxième dose du vaccin Pfizer.
                                          Environ deux semaines après l’injection, Warner a connu des fréquences cardiaques extrêmement élevées ; un médecin des urgences a refusé de croire qu’il s’agissait d’une réaction indésirable au vaccin et l’a plutôt imputé à un « épisode psychotique ».
                                          Puis Warner a été référé à un cardiologue qui lui a diagnostiqué une péricardite, une inflammation de la paroi externe du cœur.
                                          Depuis quatre mois maintenant, Warner est si malade qu’il n’a pas pu travailler ou faire du vélo - même l’effort mental peut le faire rechuter physiquement. Son message est simple : « là où il y a un risque, il doit y avoir un choix. » https://nationaldailyng.com/professional-biker-reveals-how-covid-vaccine-destroyed-his-career/


                                          • « Je n’ai jamais vu le parlement bouclé comme ça » Judith Collins (MP, chef de l’opposition)

                                            En Nouvelle-Zélande, une foule impressionnante bloque le Parlement à #Wellington pour dénoncer la vaccination obligatoire.

                                            https://www.rt.com/news/539734-new-zealand-vaccine-mandate-protest/

                                            https://www.nzherald.co.nz/nz/politics/i-have-never-seen-parliament-locked-up-like-this-judith-collins-as-protesters-descend-on-parliament/W46CI7HKTOOJ5EGASMIJORTR4U/


                                            • « Les produits à ARNM que tout le monde appelle vaccin sont qualitativement différents des vaccins traditionnels.Ce sont plutôt des médicaments qui n’empêchent ni l’infection,ni la transmission et à prendre tous les 6 mois pour le restant de nos jours pour qu’ils soient efficaces »

                                              SOURCES : très bonne traduction de Slimane Dridi 👇
                                              https://www.youtube.com/watch?v=yvopgJ_3F-8

                                              Pour les anglophones, l’intervention complète de la commission sénatoriale de @RonJohnsonWI 👇

                                              https://www.youtube.com/watch?v=lepqvdXoA2E&t=4734s

                                              Dr. Peter Doshi, diplômé du MIT (PhD) est rédacteur en chef du prestigieux @bmj_latest et maître de conférences HDR à la faculté de pharmacie de l’université du Maryland.

                                              https://faculty.rx.umaryland.edu/pdoshi/

                                              https://www.bmj.com/about-bmj/editorial-staff/peter-doshi


                                              • MEPs press conference on the abusive use of Green Certificate - European Parliament (https://t.me/vdar_avocat/307)


                                                • Le président du Sénat dénonce la méthode du gouvernement pour prolonger le pass sanitaire

                                                  La grande majorité de l’opposition était contre cette prolongation. Le député LR Philippe Gosselin a dénoncé un texte « totalement déséquilibré » qui « fait fi de la notion de temps et de respect du Parlement »

                                                  le-president-du-senat-denonce-la-methode-du-gouvernement-pour-prolonger-le-pass-sanitaire (https://reseauinternational.net/le-president-du-senat-denonce-la-methode-du-gouvernement-pour-prolonger-le-pass-sanitaire/)

                                                  Réseau International (https://reseauinternational.net/le-president-du-senat-denonce-la-methode-du-gouvernement-pour-prolonger-le-pass-sanitaire/)
                                                  Le président du Sénat dénonce la méthode du gouvernement pour prolonger le pass sanitaire
                                                  par Nikita Martynov. L’Assemblée nationale a définitivement adopté vendredi un projet de loi prévoyant notamment un rec


                                                  • Si quelqu’un qui dénonce un crime est traité comme quelqu’un qui commet un crime , alors c’est la preuve que nous sommes gouvernés par des criminels .


                                                    • Di Vizio :

                                                      Puisque l’ordre veut me faire taire, je ne peux faire autrement que parler plus fort : non pas de moi mais de ceux qui subissent de plein fouet ces mesures prémices d’une décadence que nous allons payer cher ! L’ordre des avocats en avril 2021 à institué une commission1/4

                                                      Réseaux sociaux et médias pour traquer les déclarations des avocats sur les rs et les médias ! Les défenseurs de la liberté instituent une commission de censure tout en critiquant la Pologne et venant prendre La Défense d’avocats biélorusses empêchés de s’exprimer ! 2/4

                                                      Il n est rien de plus noble que d’utiliser les méthodes que l’on dénonce par ailleurs ! Comme on les dénonce nul ne viendrait à imaginer que nous les appliquons par ailleurs ! Ce soir Live twitch 20 H 30 où je lirai partiellement ce qu’on me reproche et vous verrez vous même 3/4


                                                      Ensuite je ferai mon métier : je répondrai aux questions et je vous parlerai des actions en cours. Samedi je serai en manif à paris : à vos côtés, là où jai toujours été dans cette crise : dans la rue et pas dans les salons parisiens . 4/4

                                                      Macron le traître et le néant


                                                      Si quelqu’un qui dénonce un crime est traité comme quelqu’un qui commet un crime , alors c’est la preuve que nous sommes gouvernés par des criminels .


                                                      • https://actu.fr/normandie/barneville-carteret_50031/les-exigences-delirantes-de-certains-medecins-en-echange-de-leur-installation_46340907.html

                                                        Un maire dénonce les exigences délirantes de certains médecins en échange de leur installation

                                                        Après avoir reçu un mail d’un médecin posant ses conditions pour s’installer dans sa commune, un maire de la Manche veut dénoncer le « chantage » de certains praticien


                                                        • Réfléchir c’est difficile , c’est pourquoi la plupart des gens mentent, jugent, ........
                                                          N’est ce pas Messieurs Macron, Castex, Véran ..... !


                                                          • Ecométa Ecométa 11 novembre 2021 14:20

                                                            Il y a un rapprochement à faire, bien que l’on soit un peu en avance, et qu’il n’y a pas eu deux guerres mondiales avant : ; nous sommes donc, un peu comme dans les années 30 du siècle dernier en marche vers le « fascisme » et le « nazisme » favorisés par une « élitocratie ploutocratique technoscientiste » qui veut nous envoyer vers le « transhumanise » (h+). Autant dire : la fin de l’Humanité ! 

                                                            Pour preuve le non respect du consentement éclairé du code de Nuremberg !

                                                            Pour preuve la négation du « Principe d’Humanité » !

                                                            En ce jour commémoratif du 11 novembre, j’ai entendu le « Chant  des partisans  » ; Mais de nos jours nous sommes partisans de quoi ? De la fin de l’Humanité : c’est à pleurer de honte ! 

                                                            Les humanités gréco latines seraient-elles toxiques ? (Un article du monde du 27 juin 2021)

                                                            https://larepubliquedeslivres.com/les-humanites-greco-latines-sont-elles-toxiques/

                                                            C’est ce qui se passe actuellement, et le fait que les étudiants ne puissent pas s’exprimer comme ils l’entendent, ressemble étrangement à ces autodafés en Allemagne dans ces années 30 du siècle dernier ! Il n’y a lus de livres donc on ne brule pas les ivres : on grille des idées subversives ; c’est du pareil au même ! 

                                                            Afin de dénigrer la « Démocratie » on nous fait croire que c’est le peuple qui aurait porté Hitler au pouvoir. C’est faux, car il perdait des voix dans le peuple ; c’est une Elite industrielle et financière, les grandes familles Européenne de l’époque ; et même les Etats-Unis, qui ont porté Hitler au pouvoir ! 

                                                            Pour s’en convaincre il suffit de suivre le lien suivant ;

                                                            https://www.lefigaro.fr/international/2015/07/18/01003-20150718ARTFIG00044-le-salut-nazi-qui-embarrasse-la-reine-d-angleterre.php

                                                            Il y a un complot contre la « Démocratie » et l’ « Humanité  » ! Il y a donc des « comploteurs », qui, et c’est un comble de sophisme et de cynisme, traitent des « complotistes »des gens qui sont des « lanceurs d’alertes » comme il : y en avait au siècle dernier entre les deux guerre ! 

                                                            Il y a donc des comploteurs, des complotistes et des cons-pelotés : des collabos en fait : que chacun s’y reconnaisse !

                                                            La démocratie, elle : y reconnaitra les siens ! 

                                                            J’espère avoir éveillé des conscience ! 


                                                            • Iris Iris 11 novembre 2021 15:44

                                                              @Ecométa
                                                              Au début vous êtes pas mal je trouve, et puis ca se termine par la dictature du manichéisme, la mise en boite, l’insulte. Vous êtes certain de vouloir élever les consciences comme ça ?


                                                            • Ecométa Ecométa 11 novembre 2021 20:57

                                                              @Iris
                                                              C’est une triste réalité ! L’’hypocrisie règne en maitre : en religion, en politique, en économie, en santé publique, au plan du savoir !

                                                              « L’hypocrisie est un vice privilégié, qui jouit en repos d’une impunité souveraine » !

                                                              Molière

                                                              Devenu totalement paranoïaque et schizophrénique ce monde est « savamment » et « délibérément » malade !  


                                                            • Iris Iris 11 novembre 2021 22:15

                                                              @Ecométa
                                                              Oui, enfin non, et puis c’est comme vous voulez, mais moi je vous parlais du non choix que vous donniez : Méchant comploteur, gentil complotiste, ou collabo... suivi de la menace habituelle sur la république qui reconnaîtra les siens, les complotistes bien sur. C’est juste un peu étriqué, pour dire le moins.


                                                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 novembre 2021 14:37

                                                              @Ecométa

                                                              Ce n’est pas seulement l’hypocrisie qui règne en maître. C’est aussi la paresse d’esprit, qui conduit à l’aveuglement volontaire, au négationnisme.

                                                              Il n’est pas nécessaire de se sentir responsable, même quand on est de ceux qui dirigent le pays, puisque la révoltante réalité « n’existe pas ».

                                                              Mais c’est déjà un grand progrès que de montrer, comme vous le faites, l’hypocrisie installée aussi bien dans la politique, l’économie, la santé publique... que dans la religion.

                                                              Dans la France actuelle on « débat » dans de nombreux domaines importants, entre adeptes, d’un extrême à l’autre, de la tricherie généralisée.


                                                            • Ecométa Ecométa 12 novembre 2021 20:41

                                                              @Iris
                                                              Personnellement je n’ai pas mis de « qualificatif », de « méchant » ou de « gentil », devant comploteur et complotistes ; j’ai simplement dit ce que je pensais de ce que les uns faisaient, qui ils étaient, et ce que les autres faisaient et qui ils étaient : des lanceurs d’alerte pour ceux qui sont traités de « complotistes » !

                                                              C’est vous qui qualifiez en méchant et gentils ! 

                                                              Quand à la « République » et la « Démocratie », des concepts qui nous viennent des Humanités Gréco-Latines : j’y suis très attaché ! Et qu’’il y a un vrai complot contre la « Démocratie » et le « Principe d’Humanité » à un point que visiblement vous n’imaginez pas ! 

                                                              Il faut dénoncer ce complot ploutocrate : c’est un crime contre l’HUMANITE !

                                                              "Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards d’habitants. Il pourrait atteindre 9 milliards. Mais, si nous faisons un très bon travail avec les nouveaux vaccins, les soins de santé et les services de santé reproductive, nous pourrions peut-être réduire ce chiffre de 10 % à 15 %."

                                                              Bill Gates




                                                            • Iris Iris 13 novembre 2021 01:41

                                                              @Ecométa

                                                              Oui oui, Gates, Bezos.... je ne suis pas le dernier à dénoncer leur rôle dans le pourrissement de nos démocraties.

                                                              Mais puisque que vous semblez ne pas comprendre, laissez-moi revenir à ce qui a provoqué ma réaction :

                                                              Il y a donc des comploteurs, des complotistes et des cons-pelotés : des collabos en fait : que chacun s’y reconnaisse !

                                                              Je ne me reconnais dans aucune de vos catégories.

                                                              La démocratie, elle : y reconnaitra les siens ! 

                                                              Fuck votre démocratie, avec ses 3 petites boîtes et ses menaces.

                                                              J’espère avoir éveillé des conscience ! 

                                                              Sérieusement ? Ça va le melon ?

                                                              Ya pas que les complotistes d’Agoravox qui sont en colère. Merde !


                                                            • Di VIzio Mise au point

                                                              https://www.twitch.tv/videos/1203598896

                                                              Si quelqu’un qui dénonce un crime est traité comme quelqu’un qui commet un crime , alors c’est la preuve que nous sommes gouvernés par des criminels .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité