• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vaccination de masse et logique sacrificielle

Vaccination de masse et logique sacrificielle

Quinze ans pour faire reconnaître les droits d’une infirmière vaccinée par obligation professionnelle, probablement autant pour pouvoir peut-être recevoir la compensation financière de celle-ci ? Mais alors, si les victimes des vaccins ne peuvent ni préjuger de leurs effets indésirables possibles au moment des injections ni toucher leurs indemnisations en temps utile, comment peut-on éthiquement défendre le principe de la vaccination obligatoire ?

JPEG

Les blessés de guerre ont une place définie dans la société. Leur terrible malheur est transmuté en Honneur par la « Nation reconnaissante ». S’ils y perdent un membre ou la santé, ils gagnent une pension, une médaille, voire une statue, bref un statut. Et même une place réservée dans le métro.

« Nous sommes en guerre »

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, nous sommes en guerre. M. Macron l’a même affirmé en direct à la télé. Certes, une guerre d’un genre nouveau, mais une guerre malgré tout.

L’idéologie qui impose cette guerre est extrêmement simpliste, terriblement violente et diablement efficace. Elle tord la réalité pour nous faire croire qu’il ne peut y avoir qu’un seul et unique problème qui mérite toute notre attention.

Ce problème ne peut être réglé que par une seule et unique solution (brevetée), véritable panacée : une « vaccination » expérimentale universelle. C’est trop simple : « il n’y a pas d’alternative », le credo néolibéral par excellence.

Et puis, quand on y pense, la vaccination de masse n’est-elle pas intrinsèquement totalitaire ? Non seulement elle vise la soumission totale des individus et ne peut s’imposer que par coercition, terreur, propagande et autres bons pour une bière gratuite …

Mais surtout, il s’agit de l’intrusion ultime dans l’intime : la modification forcée et potentiellement irréversible de l’organisme de chaque Humain.

Et peu importe notre singularité : femme enceinte, vieux diabétique, bébé baveux ou jeune athlète, nous avons tous droit au même produit standardisé (breveté). La différence biologique est simplement niée.

Ne serait-ce pas là le commencement de la déshumanisation, et la porte ouverte aux pires atrocités ?

Alors imaginons un instant… Que se passerait-il si l’on ne produisait qu’une seule taille de chaussure afin de simplifier les chaînes de production et d’augmenter les rendements ? Beaucoup de gens auraient mal aux pieds… des « anti-chaussures » à n’en pas douter.

La logique de la standardisation génère forcément des œufs cassés. Que faire de ces très très rares victimes de la standardisation industrielle ?

Une logique sacrificielle

Pour faire passer la pilule, on affirme que ces sacrifiés sont « acceptables » au regard du « bien commun ». De nombreux outils « scientifiques » sont là pour recenser, accompagner, dédommager les œufs cassés : pharmacovigilance, balance bénéfice-risque, ONIAM… tout un arsenal spécialement dédié. Et on jure sur ses grands dieux que de tels œufs sont très très rares… voire inexistants.

1. La Pharmacovigilance

Même Martin Blachier, pourtant ardent défenseur des vaccins, le reconnaît : la pharmacovigilance est incapable de déceler plus de 10% grand maximum des effets indésirables des médicaments, probablement autour des 1% dans le cas des vaccins. On le sait, on le dit depuis longtemps, ce système obsolète cumule les aberrations et les défauts.

Les vaccins en particulier bénéficient d’avantages que les Humains ont perdu depuis longtemps comme la présomption d’innocence, même s’il existe de nombreuses preuves du contraire, mais ils bénéficient aussi :

– D’une véritable « dissonance cognitive » de la part des médecins, incapables d’envisager ne serait-ce que la possibilité qu’un vaccin (n’importe lequel) puisse causer des drames.

 Par voie de conséquence : la méconnaissance par le corps médical des effets graves relevés dans la littérature scientifique par les chercheurs académiques ou les associations de victimes… voire des effets graves inscrits dans la notice, ce qui expliquerait leur incapacité à reconnaître que les pleurs inconsolables d’un nourrisson, à la suite de ses vaccins obligatoires, peuvent être le signe d’une inflammation cérébrale.

– La passivité du système de déclaration : de fait, si on refuse d’entrevoir un lien de causalité, rien n’est déclaré par le soignant. Quant aux victimes elles-mêmes, elles chercheront d’abord à se soigner. Déclarer l’effet ne vient pas spontanément à l’esprit, pour peu que le lien avec l’injection soit envisagé.

– Une extrême difficulté à déclarer un effet : obsolescence des plateformes qui peuvent saturer, difficultés d’accès, dossiers qui disparaissent… Sur ce point, le Réseau des Victimes d’Accidents vaccinaux (REVAV) a beaucoup à nous apprendre.

Reconnaître les effets indésirables de tout médicament est pourtant fondamental à plus d’un titre :

  • À titre médical, afin de favoriser les diagnostics et de développer des thérapies idoines
  • À titre juridique, afin d’évaluer et de reconnaître les dommages, et de les indemniser.
  • À titre humain, afin d’aider la victime à surmonter son traumatisme.
  • À titre politique, pour évaluer le vrai coût des risques… et des campagnes de vaccination.

Ainsi, la fameuse balance bénéfice-risque est truquée à la base, reposant sur des données pourtant officiellement reconnues comme peu fiables.

Comme le dit le médecin québécois René Lavigueur dans sa lettre ouverte publiée dans le journal La Presse (censurée dès le lendemain) à propos des vaccins anti-covid : « Pourquoi ignorer (…) le risque de ces vaccins ? Si le fabricant n’est responsable de rien, s’il a pu négocier une immunité judiciaire, alors qui sera responsable des dommages bien réels de ces vaccins ? »

Très bonne question.

2. L’ONIAM

Dans le cas d’une simple recommandation vaccinale, si vous êtes victime d’un effet grave, vous l’avez dans l’os. Et bonne chance face aux laboratoires surpuissants.

Dans le cas d’une vaccination obligatoire, il existe en France un système d’indemnisation dédié, en cas d’accident vaccinal : l’Office national d’Indemnisation des Accidents médicaux. Car bien évidemment, on ne va pas demander aux laboratoires de prendre la responsabilité de la sécurité de leurs produits… ce ne serait pas bon pour les affairesC’est à la solidarité nationale d’assumer les « blessés de guerre ».

On privatise les bénéfices et on mutualise les pertes.

Le business plan parfait.

Étude de cas :

Mme L. était infirmière. Dans le cadre de sa profession, elle a reçu de multiples vaccinations obligatoires contenant de l’aluminium. Dès 2007, elle rencontre divers troubles neurologiques et en 2009, elle reçoit un diagnostic de Myofasciite à macrophages (MFM), un syndrome de fatigue chronique accompagné de douleurs musculaires et de troubles neurologiques, causé par une biopersistance des adjuvants aluminiques au sein des macrophages, qui migrent partout dans l’organisme via les voies lymphatiques, et peuvent même traverser la barrière hémato-encéphalique… avec leur dangereuse cargaison.

Ce type d’information cruciale, vous ne la trouverez dans aucun rapport officiel. Non, officiellement, les macrophages restent gentiment au site d’injection, l’adjuvant aluminique s’élimine par magie en quelques jours, les doses sont riquiquies et c’est bien connu, seule la dose fait le poison… Et puis, on en mange tous les jours, de l’alu ! Et tout le monde sait que « avalé » et « injecté », c’est kif kif en termes de pharmacodynamie.

Pour en savoir (beaucoup) plus : 

youtube.com/watch ?v=tGdkUB8HTM8

Il existe pourtant à ce jour une littérature scientifique internationale de premier plan, plusieurs centaines d’études cliniques, post-mortem, in vivo et in vitro sur la toxicité des particules d’aluminium injectées lors d’une vaccination qui contredisent formellement ces croyances infondées.

Un parcours du combattant

C’est donc avec confiance que Mme L., épaulée par l’association E3M, dépose un dossier d’indemnisation en 2016 auprès de l’ONIAM. Seulement voilà, l’ONIAM rejette le dossier au prétexte que le lien entre la vaccination et la pathologie n’est pas démontré.

Pour affirmer cela, ses experts s’appuient exclusivement sur le « consensus règlementaire », celui des agences sanitaires officielles qui acceptent les données des laboratoires sans rien vérifier.

Ce consensus règlementaire est bien éloigné de l’état réel des connaissances scientifiques, celui des chercheurs qui étudient sérieusement ce sujet à l’exclusion de tout autre, et qui publient dans les plus grands journaux scientifiques, soumettant leurs travaux à la critique des pairs.

Ces chercheurs assument et signent leurs travaux, contrairement aux « experts » des laboratoires qui imposent leurs résultats de façon anonyme, sans donner accès aux données brutes classées « secret des affaires ».

En clair, la décision de l’ONIAM repose sur une contrefaçon intellectuelle : la confusion entre le consensus règlementaire (généralement fourni par les laboratoires, figé dans le marbre et impossible à vérifier) et le consensus scientifique (l’état des lieux réel de la connaissance, en perpétuelle évolution).

Ainsi, sur le sujet des adjuvants aluminiques, le consensus règlementaire toujours en vigueur est de considérer que les particules d’aluminium injectées lors d’une vaccination ne posent aucun problème, surtout pas chez le nourrisson en plein développement neurologique… surtout pas en lien avec l’autisme.

Mais le plus amusant, c’est que pour affirmer cela, les agences s’appuient sur une rhétorique totalement anti-scientifique, pour ne pas dire magico-religieuse.

En effet, tout l’argumentaire règlementaire des agences ne repose que sur une seule et unique étude in vivo… portant sur 4 lapins étudiés pendant un mois… et qui observe systématiquement une pénétration cérébrale des particules neurotoxiques.

Ne serait-ce pas là un premier indice, conforté par de nombreuses études récentes de « plausibilité biologique » pour de potentiels troubles neurologiques ? Pas pour les agences sanitaires.

Mme L. ne lâche pas. S’en suit des années de procédures, véritable calvaire pour des personnes épuisées physiquement, mentalement, financièrement : le Tribunal administratif de Caen condamne l’ONIAM, qui fait appel. Report du dossier en cour administrative d’appel de Nantes qui annule le jugement. Déjà 6 ans de procédures, et rien n’est encore gagné. Tout est fait pour décourager les victimes : allongement et coûts des procédures, refus des experts d’étudier la littérature scientifique, confiance quasi religieuse dans les leaders d’opinion et les agences sanitaires, question des délais de survenue des effets indésirables, question d’imputabilité… Sans les associations de victimes, l’implication de juristes spécialisés et une bonne dose de chance, c’est peine perdue.

3. Le Conseil d’État

Dernier espoir : le Conseil d’État.

Saisi en 2019, l’institution vient de rendre son verdict, estimant que la cour administrative d’appel avait commis une erreur de droit, et que « pour écarter toute responsabilité de la puissance publique, il appartenait à la cour, non pas de rechercher si le lien de causalité entre l’administration d’adjuvants aluminiques et les différents symptômes attribués à la myofasciite à macrophages était ou non établi, mais de s’assurer, au vu du dernier état des connaissances scientifiques en débat devant elle, qu’il n’y avait aucune probabilité qu’un tel lien existe ».

Depuis 2012, le Conseil d’État a rendu 12 arrêts en faveur des victimes de MFM. En clair, l’arrêt de la cour administrative d’appel de Nantes est annulé : Mme L. devrait être indemnisée… Un jour… Car l’ONIAM ne semble pas être un organisme favorable aux victimes d’accidents médicaux. Bien au contraire, il semblerait que la gestion de cet argent public sente le souffre : prise illégale d’intérêts, abus de confiance, malversations, impayés envers des victimes dont le dossier a pourtant été accepté… Un scandale qui perdure.

Maître François Jégu, chargé de l’affaire de Mme L., souligne que « la jurisprudence est en cours d’édification » dans le but également de faire progresser l’indemnisation des vaccinations non obligatoires qui se fait par voie contentieuse, face à des acteurs d’une extrême puissance.

L’ONIAM ne peut plus se retrancher derrière l’avis (obsolète) des agences sanitaires pour écarter toute demande.

Il paraît raisonnable de considérer qu’un « faisceau de preuves concordantes » devrait suffire pour accorder une indemnisation, et qu’il ne s’agit pas ici d’un tribunal pénal où les preuves formelles d’imputabilité, impossibles à obtenir pour ce type de produit, seraient exigées.

Ce n’est pas comme si les laboratoires étaient condamnables, de toute façon.

Pourquoi de tels dysfonctionnements ?

On voit clairement qu’un organisme comme l’ONIAM est conçu pour protéger les laboratoires et les décisions politiques, le système en place.

Après tout, reconnaître les victimes vaccinales, c’est reconnaître les défauts des politiques de santé publique. C’est poser la question de la responsabilité politique (que l’idéologie néolibérale a totalement dissoute), la question des compromissions d’intérêts des leaders d’opinion, de l’indépendance des agences sanitaires, du pouvoir pharamineux qu’exercent les laboratoires sur le monde de la santé (entre autres).

Du coût réel de ces mesures, en termes de vies gâchées, en termes de dépenses engagées.

Alors que faire ?

Lors d’un colloque portant sur le droit des victimes d’un effet indésirable de médicament, l’universitaire Laurent Bloch fait des recommandations concrètes :

  • La pharmacovigilance devrait être indépendante des structures étatiques, organisée par un groupe de citoyens et d’associations.
  • Les comités d’experts doivent être totalement indépendants de l’industrie. Ils doivent exercer dans leur champ précis de compétences et s’exprimer exclusivement sur l’objet de leurs recherches.
  • Le fonds d’indemnisation prévu devrait être financé par les laboratoires : l’ONIAM serait uniquement chargée de distribuer ce fonds. Le contrôle de la gestion de ce fonds devrait être renforcé.
  • Le doute devrait bénéficier aux patients : la charge de la preuve doit porter sur les laboratoires et le produit doit être « présumé coupable » jusqu’à preuve du contraire.
  • En clair il faut revoir toute la législation…

Sans ces réformes, les victimes sont condamnées à subir cette violence institutionnelle et à gérer, en plus de leurs soucis de santé, un poids moral et financier épuisant.

Le cas des vaccins anti-covid

En France, c’est également l’ONIAM qui prend en charge les accidents liés aux vaccinations anti-covid, au titre des articles L3131-0 à L3131-4 du Code de la Santé publique. Au vu des difficultés rencontrées par les victimes des vaccins obligatoires, il y a de quoi être très inquiet.

Au moins 21 demandes d’indemnisation ont été déposées à l’ONIAM concernant des dommages liés aux vaccins anti-covid. Sur ces 21 dossiers, 2 ont été rejetés, 4 font l’objet d’une mission d’expertise médicale et 15 sont en cours d’instruction… Il est précisé que l’ONIAM dispose d’un délai de 6 mois pour se prononcer sur chaque dossier…

L’exemple des victimes de la vaccination H1N1 de 2009, souffrant notamment de narcolepsie, un trouble extrêmement handicapant, n’augure rien de bon.

Après 11 années, sur les 173 demandes déposées à l’ONIAM (l’avocat d’une victime affirme à lui seul détenir plus de 250 dossiers…) 57 seulement ont, à ce jour, reçu une indemnisation.

55 victimes ont été forcée de saisir la justice pour faire avancer leur dossier. Un véritable calvaire pour des victimes épuisées. L’ONIAM n’est-il pas censé simplifier et accélérer les procédures « amiables, rapides et gratuites » précise le site internet de l’établissement.

Au lieu de ça, on nage dans l’arbitraire le plus total : l’ONIAM décrète quelle marque de vaccin il indemnise ou pas, ce qui est imputable ou non au vaccin (on rappelle qu’il est le payeur). Il choisit les délais d’apparition des effets indésirables les plus courts possibles… et les montants versés sont systématiquement revus à la baisse, à l’encontre des préconisations de ses propres experts… Quand les victimes reçoivent effectivement leur indemnisation…

Conclusion

Bien sûr, on pourrait tiquer sur le fait que les vaccins, et notamment les vaccins anti-covid, ont été financés avec l’argent public en termes de recherche et de pré-achat : les profits et les brevets, eux, restent bien privés. C’est encore l’argent public qui servira à indemniser les victimes.

Pile on perd, face ils gagnent.

Les victimes des effets indésirables des vaccins sont livrées à eux-mêmes et devront, in fine, supporter seules la charge d’effets parfois très graves pour leur santé et leur vie. Elles devront supporter seules les longues procédures d’indemnisation et l’impact psychologique et financier que tout cela génère. Devant autant de dysfonctionnements, il paraît absolument évident qu’aucune obligation vaccinale ne devrait être imposée à la population, de quelque façon que ce soit, et que chacun devrait pouvoir estimer sa propre balance bénéfice-risque, de façon éclairée et posée, pour ne pas avoir à dire « si seulement j’avais su… »

 

article publié sur le site : https://www.aimsib.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

168 réactions à cet article    


  • leypanou 4 novembre 2021 15:53

    il paraît absolument évident qu’aucune obligation vaccinale ne devrait être imposée à la population, de quelque façon que ce soit  : l’idée de rendre obligatoire le pseudo-vaccin covid est régulièrement mise sur le tapis sur des chaînes comme LCI, aussi bien par des médecins de plateau que par des invités.

    Un politicien connu en a même parlé hier, un politicien qui parle d’indépendance de la France mais prêt à injecter de force une thérapie chez un individu.

    La Corée du Sud a commencé à indemniser des victimes de la pseudo-vaccination : nous, on en est loin.

    Une indemnisation ne compensera jamais les conséquences graves infligées à un individu.

    Que des millions de gens aient accepté de se faire injecter un produit dont ils ignorent le contenu ainsi que les conséquences me laisse toujours dubitatif.


    • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 4 novembre 2021 17:27

      @leypanou
      Oui, c’est assez sidérant...
      Accepter de se faire injecter un produit dont aucun responsable (gouvernement, laboratoire, commission européenne, médecins) n’accepte de se porter garant, c’est quand même fort de café. Il faut croire que la population en est rendu à un stade de larbinisme qui n’augure rien de bon. Pas étonnant que des types comme Gargamel arrivent à crever le plafond avec des gens aussi abrutis. Il dirait que Hitler était un héros que pas mal applaudiraient...


    • sirocco sirocco 4 novembre 2021 18:30

      @leypanou
      "Que des millions de gens aient accepté de se faire injecter un produit dont ils ignorent le contenu ainsi que les conséquences me laisse toujours dubitatif.« 

      Un certain nombre d’entre eux pourraient bientôt le regretter :
      https://fr.sputniknews.com/20211104/un-demi-million-de-personnes-pourraient-mourir-du-covid-en-europe-dici-fevrier-previent-loms-1052464126.html

      Car ce demi million prédit par l’OMS va bien sûr mourir du vaxxin, ce dernier étant infiniment plus dangereux que le coronavirus contre lequel il prétend nous immuniser.

      Mais toutes les »autorités sanitaires« européennes affirmeront que ces morts sont dus au virus et sur ce plan elles seront inattaquables vu que jusqu’à 14 jours après l’injection, un piquousé est réputé »non vacciné" !

      Les monstres ! Ils vont nous donner le nombre de victimes chaque jour pour nous exhorter à nous faire vaxxiner et à faire vaxxiner les enfants ! Les monstres !!

      Alors attention : la 3ème mouture du poison risque d’être expéditive car il faudra qu’elle ait produit ses effets (parmi lesquels le décès) dans les 14 jours !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 18:56

      @sirocco
       
       ’’ les »autorités sanitaires« européennes affirmeront que ces morts sont dus au virus et sur ce plan elles seront inattaquables vu que jusqu’à 14 jours après l’injection, un piquousé est réputé »non vacciné" !

       
       Il ne faut pas tomber dans le piège : « réputé non vacciné » ça ne vaut que pour les effets officiellement recherchés, à savoir la protection contre la maladie.
       
      Mais ça ne vaut absolument pas par rapport aux effets indésirables du vaxxin. Dès la première minute de l’injection, des réactions néfastes sont possibles qui ne seront dues à rien d’autre que les produits injectés.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 novembre 2021 19:09

      @sirocco
       
      ’’un-demi-million-de-personnes-pourraient-mourir-du-covid-en-europe-dici-fevrier-previent-loms’’
       

       Ne paniquons pas : ramené à une population de 67 millions, ça fait 75 millions. Soit deux fois plus que l’an dernier. Il faut espérer que cette fois, on n’attendra pas qu’ils décèdent pour les soigner avec autre chose que du Rivotril ou du Remdesivir.
       
       Sous un gouvernement qui ne serait pas pourri on commencerait à prendre des dispositions. Je ne sais pas ce que va faire celui de Castex : surveillons ça de très près.


    • velosolex velosolex 4 novembre 2021 23:24

      @Le421... Résistant
       l’Allemagne est frappée par une quatrième vague, « massive », touchant surtout les non-vaccinés, selon le gouvernement d’Angela Merkel. Le pays a enregistré jeudi un nombre inédit de nouvelles infections au Covid-19, avec 33 949 cas supplémentaires en vingt-quatre heures, selon l’Institut Robert-Koch. Le précédent record avait été atteint le 18 décembre 2020, avec 33 777 nouvelles infections.
      Sources : Le monde, du jour. 

      Sans doute une fake news comme on dit, en terme de mantra magique. Ou comment jouer sa vie, et surtout celle des autres au 421


    • chantecler chantecler 5 novembre 2021 07:03

      @velosolex
      « Selon le monde du jour »
      Ce n’empêche pas de vérifier ...
      A qui appartient ce canard aujourd’hui ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 novembre 2021 10:18

      @velosolex. Quand donc la propagande au service des sympathiques génocideurs que tu chéris, exhibera-t-elle une piquousée, qui aura néanmoins réussi à mener à bien une grossesse ?
      Toujours pas ?


    • Albert123 5 novembre 2021 16:36

      « Toujours pas ? »


      ne soyons pas trop pressés de voir apparaître les 1ers bébés transhumains issus de la copulation entre 2 individus ayant une mentalité d’allemand des années 30


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 novembre 2021 17:30

      @Albert123. Que la fertilité des cobayes piquousés survive à l’expérimentation du toxique, n’est pas chaudement prévu par les si sympathiques génocideurs.


    • Clocel Clocel 5 novembre 2021 19:10

      @velosolex

      Effectivement ! https://www.worldometers.info/world-population/germany-population/

      Quelle hécatombe !

      Le compteur s’incrémente lentement, faudrait que les soviets et les ricains reviennent relancer la natalité...


    • I.A. 4 novembre 2021 16:34

      Merci pour le partage de ce très bon article.

      Espérons seulement qu’il y aura jurisprudence, et que la violence antidémocratique de cette obligation vaccinale ne sera jamais oubliée.


      • Arogavox Arogavox 5 novembre 2021 19:29

        sauf que les ’nuances’ du vocabulaire ont leur importance.
        Il eût été plus avisé encore de bien distinguer ’immolation’ de ’sacrifice’.

         Ce que l’on sacrifie est ce que que l’on décide par soi-même de se défaire. (Sacrifier un de ses moutons, ou de ses esclaves ... sacrifier une partie de son temps libre ... sacrifier sa vie). Par contre ce qui est immolé (le mouton, l’esclave ...) n’est pas consulté pour évaluer son accord pour le sacrifice. L’immolé peut être en même temps un sacrifié quand cet immolé était la propriété de l’auteur du sacrifice (mouton, esclave) ...

        Alors pour être plus clair, il est important de parler d’immolation plutôt que de sacrifice lorsqu’on évoque les victimes de la ’roulette russe’ des injections expérimentales obligtoires ! 
        (sinon cela risque de banaliser l’amalgame par lequel les esprits peu rigoureux finiront par ne retenir que le concept fallacieux d’un sacrifice sans victimes : avec seulement des cobayes non immolés ayant pleinement accepté de SE sacrifier eux-mêmes)


      • Hypatie Hypatie 4 novembre 2021 18:00

        On me signale dans l’oreillette une proposition de résolution pour la création d’un fonds européen d’indemnisation :

        https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/B-9-2021-0475_FR.pdf

        Je crois que certains n’ont pas encore bien pris la mesure du niveau de corruption et de compromission de nos institutions. Mais c’est sûr, cela ne fera que rendre plus évidente cette immense arnaque.


        • Lonzine 5 novembre 2021 10:13

          @Hypatie
          Bonjour, ce que j’ai entendu ce matin c’est la création d’un impôt européen ( qui s’ajoutera bien sûr aux autres impôts ) et d’une taxe sur le « service numérique »....


        • JP94 4 novembre 2021 18:20

          Hypatie, jadis, fut lapidée par des moines chrétiens...aujourd’hui, les mathématiciennes ( et même leurs collègues masculins) seraient plutôt lapidées par les labos. Faire ses propres erreurs plutôt que celles des autres : pas mal, cette maxime ou modus vivendi.

          Cet article est vraiment pertinent par sa façon de poser les questions : et justement, la première chose, pour résoudre un problème ou l’aborder et de bien le poser, ou de se poser les bonnes questions.

          Ensuite, à la fois il corrèle ce qu’on peut lire d’intéressant par ailleurs, mais ne constitue pas une redite, il incite à penser, tout en apportant une opinion, car il faut bien en avoir une à soi  justement au moment où on instaure un nouveau paradigme social, et une société autoritaire, pour certains, un nouveau fascisme.

          A propos de mathématicien, Vincent Pavan, enseignant-chercheur à Aix-Marseille, et spécialiste en modélisation a bien été mis à pied, par décision politique anticonstitutionnelle, pour sa critique sur la méthodologie biaisée d’une étude parue utilisée par le pouvoir politique pour justifie sa politique « sanitaire », et pour l’affirmation publique de ses droits dans le contexte actuel. Il n’est seul à penser ainsi : l’ensemble de la profession soutient ces positions de critique radicale sur la méthodologie biaisée. Ses collègues ont même diffusé le cas de Brook Johnson, chercheuse au Texas bossant pour un labo mandaté par Pfizer pour effectuer ses tests vaccinaux ( 153 labos pour 44 000 cobayes), a dénoncé ( preuves à l’appui) auprès de la FDA les méthodes et conditions calamiteuses dans lequel les tests étaient effectués pour Pfizer ; la FDA l’a remerciée, mais l’après-midi-même, elle était virée du labo et guère plus tard, la FDA avalisait le vaccin Pfizer en censurant tous les tests invalidant le vaccin ( effets nuisibles observés d’emblée).

          Au Luxembourg, le Dr Ochs a observé, testé les post-vaccinés ... refusés par ses confrères ( comme ici) lorsqu’ils viennent le consulter pour les effets secondaires lourds. au niveau sanguin la grosse fatigue est corrélée à un « débit-mètre » hors normes : typique des thromboses. Aucun de ces patients n’a été prévenu des risques ( alors que la brochure Pfizer les mentionne aux praticiens !)

          Mais il a aussi fait quelques calculs de proportionnalité pour évaluer le ratio bénéfice/risque afin de déterminer l’opportunité de se faire vacciner, suivant la population et l’âge : 

          La létalité post-vaccinale ( ou sa mesure officielle) est très variable par pays, bizarrement : 160 morts par million pour la Norvège, 200 pour Israël, 1000 pour l’Ecosse ( sic) et seulement 40 pour le Luxembourg. Eh bien, même avec valeur-là sans doute sous-évaluée ( pourquoi 5 fois moins ?), le risque de décès post-vaccinal est supérieur à celui de décès dû au Covid pour toutes les classes d’âges adultes. seul. Et pour les enfants et les jeunes, le risque vaccinal est infiniment supérieur. Pourtant, on vaccine les enfants.

          Mais comme le mentionne cet article, l’indemnisation passe par la reconnaissance de la cause, qui est d’ores-et-déjà niée. Ensuite, les responsables ne seront plus là.

          Notez que Fabius, incriminé pour l’affaire du sang contaminé, préside le Conseil Constitutionnel ! comment Mabuse jugerait-il Mabuse ? Quels médecins nazis ont été condamnés à Nuremberg ? le crime peut continuer...


          • pierrot pierrot 8 novembre 2021 17:23

            @JP94
            Je dirai plutôt que Hypatie fut lapidée par des moines chrétiens extrémistes comme le sont les individus obscurantistes anti vaccins d’aujourd’hui qui menacent les médecins, pharmaciens et autres soignants de mort.

            Mais là, comme ailleurs en science ,le vérité des faits réels triomphera de l’obscurantisme crasse.


          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 novembre 2021 18:37

            Faire confiance à des charlatans, des fumistes, des arrogants, des enfoirés, des salops, des psychopathes, etc., voilà où ça mène... pensez-y vraiment ^^


            • GoldoBlack 6 novembre 2021 09:29

              @bouffon(s) du roi
              Tu parles des antivax ? Tu as bien raison.


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 novembre 2021 11:55

              @GoldoBlack

              Non je parle du système politique, médicale et banquier ! De tous les abrutis (dans le sens hébétés) que se font piéger par abus de confiance, escroquerie , vol et meurtre !

              Capiché ? ^^


            • GoldoBlack 7 novembre 2021 09:10

              @bouffon(s) du roi
              « capiché » ? oO


            • Je n"y crois pas un seul instant , un peu trop déjà vu et accrocheur ...

              Trompeur !


              • Marengo 4 novembre 2021 20:32

                Un marxiste parlerait d’un parfait exemple de mentalité petite-bourgeoise. 


                • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 2021 08:52

                  Le dernier non vacciné sera accusé d’être responsable du nouveau pic de l’épidémie et il sera traqué par tous ces détraqués ....


                  • Yann Esteveny 5 novembre 2021 09:56

                    Message à l’auteur,

                    Je vous cite : « Devant autant de dysfonctionnements, il paraît absolument évident qu’aucune obligation vaccinale ne devrait être imposée à la population, de quelque façon que ce soit, (...) »

                    Si vous continuez à vouloir voir que des dysfonctionnements, vous continuerez à connaître d’autres déconvenues avec les sacrificateurs.

                    Respectueusement


                    • Zolko Zolko 5 novembre 2021 12:43

                      @Yann Esteveny

                      Si vous continuez à vouloir voir que des dysfonctionnements...

                       
                      c’était exactement la réflexion que je me faisais. L’auteur ne semble pas envisager la possibilité que la situation est voulue, et pour cacher le plan ils font semblant d’être incompétents. Etienne Chouard a déjà décrit ce qui se passe (à l’époque c’était pour la « crise » de 2008) :
                       
                      https://www.youtube.com/watch?v=yfi4FXKaZZg

                    • Yann Esteveny 5 novembre 2021 13:57

                      Message à avatar Zolko,

                      Le problème de fond est l’acceptation de masse des mensonges quotidiens. Un homme refuse les mensonges. Une masse suit les mensonges et les acceptent. Les serviteurs du maître des mensonges les produisent. S’il y a un dysfonctionnement, il est chez ceux qui ne voient que des dysfonctionnements dans ce système politique et sanitaire.

                      Monsieur Etienne Chouard s’exprimait à la télévision ce qui lui permettait de dire quelques réalités sans dévoiler qui est derrière tout ce spectacle de cette fausse démocratie. Voici un rappel sur son élimination médiatique :
                      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etienne-chouard-on-l-a-laisse-226295

                      Respectueusement


                    • Albert123 5 novembre 2021 17:07

                      @Zolko

                      « L’auteur ne semble pas envisager la possibilité que la situation est voulue »

                      Avec un état ultra collectiviste et une population qui pense encore que le coeur de tous ses problèmes c’est le libéralisme, faut pas espérer grand chose.

                      faut les comprendre quand papa les sodomise c’est forcément pour leur bien et là douleur qu’ils ressentent c’est frocément car ils sont pas assez détendus eux même.


                    • GoldoBlack 6 novembre 2021 09:31

                      @Albert123
                      « Etat ultra collectiviste » ?
                      Vous n’avez décidément peur de dire aucune ânerie !
                      J’avais pas vu que nous nagions en pleine société communiste...


                    • JC_Lavau JC_Lavau 5 novembre 2021 10:24

                      Treize points contre, soixante sept points pour.

                      L’opposé des scores de la rosemarde.


                      • Marengo 5 novembre 2021 10:25

                        J’encourage vivement à relire les articles précédents de cette maman (1)

                        .

                        La vérité, c’est qu’elle en veut à Péchiney.

                        .

                        (1) façon gamine de se présenter. 


                        • Marengo 5 novembre 2021 12:06

                          La contagion ne diminue pas. On sera emmerdés pour une durée indéterminable. La seule chance disponible à prendre est la vaccination. C’est présentement tout ce qu’on peut faire. Alors les petites émotions et les petits effarouchements « démocratiques », du balai ! 


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 novembre 2021 12:22

                            @Marengo
                             
                             diafoirus !


                          •  Captain Jack  Captain Jack 5 novembre 2021 12:38

                            Marengo Salut !

                            « La contagion ne diminue pas. »

                            Ben oui forcément puisque même vacciné tu peux le choper et le transmettre ... Donc ce que tu écris dans ce post par la suite n’a du coup plus aucun sens !

                            Et puis si t’es vacciné pourquoi avoir peur puisque sois-disant d’être vacciné évite les formes graves ... Tu vois bien que tu ne risques rien !


                          • Marengo 5 novembre 2021 13:00

                            @ Captain Jack
                            .
                            Bonjour, Benalla à la benne !
                            Deux paragraphes, deux sottises !
                            Il peut y avoir un milliard de bacilles du tétanos par gramme de terre de mon jardin : je m’en fiche puisque le vaccin marche à 100%.
                            En revanche le vaccin anti-covid est comme celui de la grippe : il protège statistiquement, réduisant seulement le nombre de victimes. Il contribue à étouffer l’épidémie sans qu’on puisse savoir qui sera victime ou pas. 
                            Mais je sais que c’est trop compliqué pour les Agoravoxiens. Ce sont des gens simples à qui il faut du oui ou du non, du blanc ou du noir.
                            Car enfin il faut être un peu bêta pour apostropher autrui avec des « raisonnements » comme les tiens. 


                          • Marengo 5 novembre 2021 13:01

                            @Francis, agnotologue a écrit : diafoirus !
                            .
                            Vois pas le rapport. 


                          •  Captain Jack  Captain Jack 5 novembre 2021 13:26

                            Marengo,

                            Chez les plus de 18 ans il y a 88% d’entièrement vaccinés ... Chez les plus de 65 ans c’est 91% d’entièrement vaccinés ... Ce qui représente un total de plus de 50 millions entièrement vaccinés ... Vu qu’il n’y a pas « photo » que tu sembles être en dessus du lot, expliques donc aux gens simples pourquoi la contagion ne diminue pas ... Qu’elle semble même plus critique ...

                            Je suis curieux de connaitre le raisonnement du monsieur qui se dit perché en dessus du lot !

                            « Bonjour, Benalla à la benne ! »

                            T’es « fan » ?


                          •  Captain Jack  Captain Jack 5 novembre 2021 13:33

                            « il protège statistiquement, »

                            Magnifique !

                            « réduisant seulement le nombre de victimes. Il contribue à étouffer l’épidémie sans qu’on puisse savoir qui sera victime ou pas. »

                            Vacciné ou pas du coup !

                             


                          • Marengo 5 novembre 2021 13:45

                            @ Captain Jack a écrit : Magnifique : Vcciné ou pas du coup !
                            .
                            Et il récidive ! 
                            il ne comprend rien !


                          •  Captain Jack  Captain Jack 5 novembre 2021 13:59

                            Marengo,

                            Si si j’ai bien compris que tu es très heureux d’être statistiquement

                            protégé par l’un de ces vaccins ... Et après se style de débilité tu oses prendre les gens de haut ... Trop marrant le gars qui a en plus la tête comme une pastèque hein ! smiley ...

                            Heureusement que le ridicule ne tue pas sinon il aurait été préférable pour toi qu’il existe un vaccins qui t’en protéger statistiquement ... smiley ...

                            T’as un sacré niveau toi en noyage de poisson ... Whooaaw ... smiley ... 


                          • Marengo 5 novembre 2021 14:17

                            @ Captain Jack
                            .
                            Alors capitaine, quand vous faites naufrage vous refusez de monter dans le canot parce que statistiquement dans la tempête un canot sur deux se retourne ? 


                          •  Captain Jack  Captain Jack 5 novembre 2021 14:32

                            Marengo,

                            Magnifique ... Tout à l’heure tu me tutoies et la tu me vouvoies ... Ah ah, je vois que tu n’as pas pu échapper à ton conditionnement ... Le naturel revient au galop ... 

                            Pour les stats sur les canots ... Je comprends que tu t’y sois particulièrement intéressé ... Parce que niveau naufrage hein ! smiley ... 


                          • Drugar Drugar 5 novembre 2021 17:01

                            @ Captain Jack

                            En même temps, quel niveau attendiez-vous d’un veau : veau Marengo


                          •  Captain Jack  Captain Jack 5 novembre 2021 18:05

                            Drugar Salut !

                            « En même temps, quel niveau attendiez-vous d’un veau : veau Marengo »


                            Mort de rire ... smiley ...

                            Le Marengo, mais j’y était presque en fait ... J’avais bien senti qu’il y avait un truc qui ressemblait à de la daube ... smiley ...

                             

                            Un sacré pseudo ça quant même ... smiley ... 


                          • sirocco sirocco 5 novembre 2021 19:56

                            @Marengo
                            "La seule chance disponible à prendre est la vaccination. [...] Alors les petites émotions et les petits effarouchements « démocratiques », du balai !"
                             

                            Tiens, pourriture : voici quelques exemples de « petites émotions ».
                            https://fr.sputniknews.com/20211105/apres-une-premiere-dose-de-vaccin-un-adolescent-toulousain-fait-un-malaise-cardiaque-1052476910.html


                          • Iris Iris 6 novembre 2021 10:24

                            @Marengo

                            La contagion ne diminue pas. On sera emmerdés pour une durée indéterminable. La seule chance disponible à prendre est la vaccination. C’est présentement tout ce qu’on peut faire. Alors les petites émotions et les petits effarouchements « démocratiques », du balai ! 

                            Avouez, c’est de la pure provocation smiley

                          • Marengo 6 novembre 2021 12:09

                            @ Captain Jack
                            .
                            Pour ce qui est du naufrage...
                            Il y a à la pelle des gens comme toivous inaptes à comprendre ce qui n’est pas net et carré. Il est donc inutile de leur dire qu’une protection aux 3/4 vaut mieux que rien. 
                            Ou bien ils font semblant. Idiots ou trolls. 


                          • Marengo 6 novembre 2021 12:14

                            @ Captain Jack
                            .
                            veau Marengo.... sacré pseudo...
                            Quel mépris pour l’épopée napoléonienne ! smiley


                          •  Captain Jack  Captain Jack 6 novembre 2021 13:12

                            Marengo !

                            « Il y a à la pelle des gens comme toivous inaptes à comprendre ce qui n’est pas net et carré ».

                            Quelle grande intelligente ce cher Marengosaitou ... Quelle lumière ... Quel éclairé ... smiley ...

                            « Il est donc inutile de leur dire qu’une protection aux 3/4 vaut mieux que rien. » 

                            Mais si j’ai compris → Les vaccins qui protègent statistiquement donne une protection aux 3/4 ... smiley ...


                          • sirocco sirocco 6 novembre 2021 13:32

                            @ Captain Jack

                            La vaxxination mondiale protège à 100 % les monstrueux bénéfices de BigPharma. Et c’est tout ce qui importe.



                          • Drugar Drugar 8 novembre 2021 09:48

                            @ Captain Jack

                            « J’avais bien senti qu’il y avait un truc qui ressemblait à de la daube ...  ... »

                            En effet smiley


                          • pierrot pierrot 8 novembre 2021 17:34

                            @ Captain Jack
                            C’est simple à comprendre : parce que près de 10 % des adultes en France ne sont pas encore vaccinés.
                            Ce sont eux qui encombrent inutilement, par bêtise, les lits de réanimation des hôpitaux.

                            En Bulgarie, Roumanie, Russie, Ukraine, Serbie, Bosnie, Montenegro, Grèce, Allemagne ... pour prendre des pays proches la faiblesse du nombre de vaccinés explique le redémarrage de la pandémie.


                          • Ecométa Ecométa 5 novembre 2021 14:11

                            Santé Publique France (Service Propagande France ) cumulent les chiffres de décès depuis le 01/03/2020 ; c’est bien plus impressionnants ! Ils font de même avec les chiffres des personnes guéries. 

                            Il suffit, et tout le monde peut faire la constatation, de décumuler ces chiffres et de les répartir sur 2020, période sans vaccin et 2021 avec cette vacciculite aigüe pour s’apercevoir qu’entre les deux périodes c’est la même chose : il y a toujours autant de décès covid à l’Hôpital ! 

                            Il en va de même avec les personnes sortie guéries auxquelles on ajoute les décès pour connaître les entrées sur chaque période : il y a toujours autant d’entrées et même plus en 2021 qu’en 2020 : + 40.000 entrées  ! 

                            Pourquoi il n’y a pas d’amélioration ?

                            La réponse est simple : il n’y a toujours pas de soins précoces !

                            La solution unique du vaccin n’apporte rien ! 


                            • jjwaDal jjwaDal 5 novembre 2021 15:42

                              Le diable est toujours dans les détails. Allez savoir, il doit s’y plaire. Ainsi le vaccin per se n’est pas une cochonnerie . Je viens de me faire vacciner contre la grippe de l’hiver prochain, bien que ne l’ayant pas croisée depuis plus de 30 ans et n’ayant aucun espoir de la voir cette année. Par ailleurs les comorbidités, c’est pas mon genre. Etre pris à la fois pour un cobaye et un imbécile non plus d’ailleurs. Bon, la piqûre c’est juste pour rappeler à mon système immunitaire que le virus existe et qu’il faut pas s’endormir sur ses lauriers, voilà...
                              Après le contexte pour la vaccination massive contre la Covid19, une maladie très peu mortelle pour les jeunes et bien portants est curieuse. Qu’on vaccine les gens à risque, soit, mais les autres avec des produits torchés, des technologies peu voire pas éprouvée... En 1348, j’aurai compris. Cette année là, 100 000 parisiens moururent dans une pandémie passée. Pour le contexte on estime qu’il y avait 200 000 habitants sur Paris avant l’arrivée de la pandémie. Alors là, oui, on tend le bras et peu importe si on n’a pas pris le recul du temps pour les effets secondaires. Quand une personne sur deux est condamnée et que les vivants n’arrivent plus à enterrer les morts on prend n’importe quoi.
                              Pas en 2021. Sauf qu’on a pris la très mauvaise habitude de faire prendre à charge les risques industriels par le contribuable, le nucléaire n’est pas assuré, pour les OGMs on sait qu’on s’est gravement planté mais à charge pour les victimes éventuelles de prouver l’origine de leurs troubles, pour les médicaments il est bien plus rentable financièrement de vendre un produit défaillant et de faire taire quelques râleurs au pénal, que de s’abstenir de commercialiser un produit dont on doute de l’innocuité.
                              Mais aller jusqu’à faire courir des risques non quantifiés à toute la population sous peine de mort (économique et/ou sociale) en l’obligeant à s’indemniser elle-même, cela pousse l’obscénité à un niveau rarement atteint.
                              Quand on connaît un peu l’histoire industrielle et scientifique, toutes les erreurs majeures adoubées à l’époque par toutes les autorités et qui n’ont pas abouties malgré tout à un désastre, on se dit que la seule explication à ces attitudes est qu’on pense avoir toujours de la chance. Une roulette russe et à chaque fois on passe à côté du désastre. Tant que je gagne, je joue.


                              • leypanou 5 novembre 2021 16:30

                                @jjwaDal
                                Je viens de me faire vacciner contre la grippe de l’hiver prochain, bien que ne l’ayant pas croisée depuis plus de 30 ans  : j’ai été vacciné contre la grippe sur incitation de mon médecin traitant de l’époque il y a au moins 10 ans ; depuis, je ne suis plus vacciné contre la grippe.


                              • jjwaDal jjwaDal 5 novembre 2021 17:12

                                @Jeekes
                                Je voulais dire que je ne suis pas choqué qu’on incite les gens à risque de mourir prématurément qu’il y a l’option de servir de cobaye dans une expérience et d’offrir leur corps à la science. Quand on est vieux la mort n’a plus grand chose à nous prendre, alors chacun cours les risques qu’il veut bien courir et dans les deux sens. Je suis très choqué qu’on oblige qui que ce soit à se faire injecter ces produits peu sûrs pour un bénéfice discutable. Pour info sur les six derniers mois (à la louche) le taux de létalité en UK chez les doublements piqués ayant eu la covid-19 postérieurement était 5 fois supérieur à celui des non vaccinés ayant eu eux aussi la maladie. Trois fois inférieur chez les plus de 50 ans ceci dit, mais bon chacun voit.


                              • leypanou 5 novembre 2021 17:21

                                @Jeekes
                                une erreur sur mon post : il faut lire « je ne me suis plus vacciné contre la grippe ».
                                Pour le covid, j’ai eu quelques ennuis il y a deux mois, hôpital, la première question : « êtes-vous vacciné ». Réponse  : « non ». test PCR tout de suite : positif. Ni perte de goût, ni perte d’odorat, pas de toux, grande fatigue, tension très basse, hoquet : suis resté 3 jours à l’hôpital avec à la sortie 5j de traitement déxaméthasone et incitation à s’injecter la dose après 6 mois.
                                Mon médecin traitant ainsi qu’un spécialiste m’incitent à me faire piquer dans 6 mois : je ne pense pas qu’ils en savent autant que moi sur les effets secondaires des pseudo-vaccins ARNm et ce ne sont pas eux qui vont courir le risque.

                                Bref, j’ai un pass sanitaire valable 6 mois après un test PCR positif : ceux qui ont accepté de se faire inoculer n’ont pas lu cet article sinon ils auraient réfléchi 2 fois avant de le faire.
                                Ceux qui l’ont fait et qui n’ont rien eu jusqu’à maintenant ne savent pas qu’ils ont joué à la roulette russe : personne ne sait ce que çà va donner (le risque de maladie à prion (Creutzel-Jacob, Parkinson) par exemple n’est pas exclu) et plus on s’inocule, plus on augmente les risques.


                              • jjwaDal jjwaDal 5 novembre 2021 17:22

                                @leypanou
                                Je ne m’étais jamais vacciné contre la grippe, y compris la « H1N1 » qui m’a fait beaucoup rire à l’époque. J’utilise en base toutes les ressources disponibles pour préserver ma santé et en dernier ressort, parfois, des médicaments...
                                J’ai juste estimé que 30 ans sans croiser un virus potentiellement mortel risquait de gâcher mon bonheur quand je serais p’tit père.


                              • sirocco sirocco 5 novembre 2021 18:28

                                @jjwaDal
                                « Tant que je gagne, je joue. »

                                Ne pas perdre de vue qu’en matière de jeux (loterie, grattages, loto...), le seul qui ne joue jamais mais gagne à tous les coups, c’est l’État qui empoche en taxes 30 % de toutes les mises.

                                En matière de vaxxination c’est BigPharma, dont les actionnaires et collaborateurs en tous genres ne sont évidemment pas vaxxinés, qui gagne sur absolument tous les tableaux.

                                Les moutons qui jouent à ce petit jeu ne peuvent que perdre. Leur santé, quand ce n’est pas leur vie.


                              • Croa Croa 6 novembre 2021 21:35

                                À sirocco,
                                On peut aimer la roulette russe, c’est très excitant et ça fait monter l’adrénaline. Ce qui me dépasse c’est qu’on ne gagne pas grand-chose à se piquer lorsqu’on qu’on en sort indemne  smiley ...Pourtant ça a un succès fou !  smiley


                              • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 2021 16:24

                                Mon fils (34 ans) seconde injection de Maderna (fin aout) a du fermer sa boite 1 semaine, 2 jours de lit sous la couette, mal a la nuque et dans toutes les articulations du haut du corps, le bras piqué inutilisable, ensuite perdu au moins 20% d’efficacité sur le tapis de course, un bon mois pour s’en remettre et encore, faut surtout pas lui parler d’une troisième dose ....

                                J’ai eu la Covid et je ne suis toujours pas vacciné et vu les retours autours de moi ( 2 morts de personnes en bonne santé mais bien entendu on dit que c’est une allergie a BFM), c’est la BAC qui viendra me vacciner de force après m’avoir gazé crevé l’œil et arraché la main .....


                                • Armelle Armelle 5 novembre 2021 17:25

                                  Peut être que nous, les non vaccinés, n’agissons pas comme il le faudrait !!!

                                  Au même titre que nous n’avons pas bougé quant le nabot Sarko s’est assit sur notre vote du référendum... Un regret pour bcp j’en suis sûre !!!

                                  Il paraît que nous serions 15 millions (de gens sensés), pourquoi ne formerions nous pas un collectif (avec internet c’est facile et rapide), puis donner 1 euros, ce qui formerait un capital de 15 millions, qui nous permettraient de missionner les plus gros cabinet d’avocats (en les ciblant bien), et même si l’on ne peut parier sur la finalité, l’impact médiatique et la résonance d’une telle action pourraient peut être mettre un frein à tout ce merdier et ces dispositions insensées, car à écouter certains experts, il semble que même si la CEDH s’est plus ou moins prononcée favorablement question éthique, certaines dispositions cependant ne seraient pas constitutionnelles !!! 

                                  En 1789, même si ce sont les bourgeois qui ont initié la révolution, il n’empêche que sans outil de communication comme nous en disposons nous, le peuple a réussi un bel exploit d’unification et de rassemblement, et donc de puissance. Ce que redoute toute gouvernance !!!


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 5 novembre 2021 17:32

                                    @Armelle. Voir Réaction 19.
                                    Sur Isère et deux Savoies, nous avons créé cr19i2s.fr


                                  • leypanou 5 novembre 2021 18:20

                                    @Armelle
                                    Peut être que nous, les non vaccinés, n’agissons pas comme il le faudrait !!!  : les gens sont trop passifs.
                                    Aller se faire inoculer, çà, ils savent/osent faire.


                                  • sirocco sirocco 5 novembre 2021 18:55

                                    @Armelle
                                    "...missionner les plus gros cabinet d’avocats [pour] mettre un frein à tout ce merdier...« 

                                    Gardez votre euro. La »justice" est aux mains des empoisonneurs, vous n’obtiendrez rien de ce côté là.

                                    La seule lutte qui vaille se passe dans la rue, si possible avec des armes.

                                    Les Antillais, depuis plusieurs jours, sont entrain de nous montrer comment il faut défendre sa liberté. Ce sont de vrais résistants.


                                  • Marengo 5 novembre 2021 19:05

                                    @Armelle
                                    .
                                    Bah, vos 15 millions d’euros se heurteront à 50 millions pour demander aux tribunaux d’en finir avec le vaccin facultatif. 
                                    Normalement c’est le gouvernement et non les tribunaux qui décide, mais depuis quelque temps on ne sait plus très bien. 


                                  • Gasty Gasty 6 novembre 2021 11:26

                                    @sirocco

                                    Missionner un terminator serait plus efficace.


                                  • chantecler chantecler 7 novembre 2021 07:26

                                    @Armelle
                                    "En 1789, même si ce sont les bourgeois qui ont initié la révolution

                                    "...
                                    Mouarf, vous y croyez à ce mensonge moderne ?
                                    C’est la misère , la faim , le froid , les injustices , les taxes et impôt féodaux , qui ont poussé la population à la révolte .
                                    Beaucoup de petits avocats pauvres issus du tiers état sont devenus représentants pour porter les cahiers de doléances et siéger à la constituante ...
                                    Ce n’est que bien plus tard que la bourgeoisie a détourné la révolution à son profit ...


                                  • Armelle Armelle 8 novembre 2021 16:40

                                    @chantecler
                                    « Mouarf, vous y croyez à ce mensonge moderne  ? »
                                    Bah ! Pas plus qu’à l’innocence des alliés, et leur « soit disant » ignorance dès 40, quant à la destinée des juifs dans le cadre du plan « ost »...
                                    Peut être que ça arrangeait tout le monde finalement...Alignement d’intérêts...
                                    Je ne me positionne pas en révisionniste, d’ailleurs je ne crois formellement qu’en ce que je vois, et encore ! ...La vision joue parfois des tours
                                    Mais bon, dans ce qui ne serait qu’une hypothèse, cela renforce alors mon propos quand je cite nos révolutionnaires d’antan qui ont réussi un formidable exploit de communication et de rassemblement avec, heu... rien !
                                    Nous ne sommes que des cruches aujourd’hui, des cruches dociles, les hommes sont devenus de vraies femmelette, d’ailleurs ça se voit même à l’apparence !!!
                                    Et l’avènement du transgenre n’est pas prête de nous sauver... Eux ont un président, nous, un malade mental...


                                  • pierrot pierrot 8 novembre 2021 17:42

                                    @Armelle
                                    Il est certain que les avocats véreux et avides de gain facile accepteront votre don de 15 millions vite gagné par eux et qui perdront le procès car ils n’ont aucun argument factuel crédible à mentionner.

                                    Que d’imbéciles ignares chez les antivaccins !


                                  • Armelle Armelle 9 novembre 2021 11:25

                                    @pierrot

                                    1. Je ne suis pas anticvaccin ! Je suis juste antivaccin covid
                                    2. Votre propos montre l’ignorance que vous avez du monde et de l’impact de la communication dans notre société. Bcp de gens « changent de camp » quand le vent tourne !!!
                                    3. Quant au vaccin en lui même, il faut sacrément être abruti et con pour accepter se faire inoculer un produit qui : 
                                            -ne bénéficie que d’une AMM provisoire !!! Donc des doutes !!!
                                            -fait l’objet d’une loi de mars 2020 interdisant toutes poursuites à l’égard           des labos et médecins !!! Tiens donc !!!
                                            -fait l’objet d’une vaccination de masse alors que le renouvellement de            l’AMM provisoire, prévue à l’été 2021 n’a pas été demandé !!! Tiens              donc !!!

                                    Finalement, je pense que vous avez reçu un cerveau par erreur, car même s’il est comme celui du bulot congelé, la moelle épinière aurait pu vous suffire !

                                    Profitez bien avec votre vaccin covid, dans qqes mois vous commencerez à comprendre avec amertume !!!
                                    Mais bon si ça peut éradiquer les tombereaux d’abrutis c’est tant mieux.
                                    ...A bon entendeur....


                                  • Adèle Coupechoux 5 novembre 2021 18:25

                                    Merci pour votre article.

                                    Concernant les associations de malades, elles ont été très absentes pendant toute cette crise...Il n’y a pas que E3M, même si c’est tout à fait son domaine, qui aurait pu intervenir et être entendue, pour défendre les patients quels qu’ils soient, vu le nombre important de personnes impactées par cette gestion absurde et malveillante sous couvert de crise d’hygiénisme orchestrée par les laboratoires et les médias.


                                    • L'apostilleur L’apostilleur 5 novembre 2021 19:16

                                      @ l’auteur 

                                      « ...si les victimes des vaccins ne peuvent ... toucher leurs indemnisations en temps utile... »

                                      Quel culot !! 

                                      Prétendre à des indemnités en cas de problème et refuser de se prendre en charge en refusant de supporter les conséquences du choix antivax. 

                                      Ça s’appelle le beurre et l’argent du beurre...



                                      • véronique 5 novembre 2021 23:22

                                        @L’apostilleur

                                        Difficile de ne pas se faire vacciner, et en même temps de réclamer une indemnisation à cause d’une vaccination... alors le beurre et l’argent du beurre... bof !

                                        De toutes façons ne pas se faire vacciner n’est pas une faute puisque la vaccination anti-covid n’est pas obligatoire (sauf exceptions). Il faut choisir. Soit le vaccin est obligatoire, et alors il y a responsabilité de l’Etat pour tous les dommages, et responsabilité des individus quand ils refusent la vaccination. Soit le vaccin n’est pas obligatoire et personne n’a de responsabilité particulière.


                                      • véronique 5 novembre 2021 19:20

                                        Pour les vaccins contre le covid, l’indemnisation de tous les dommages subis n’est prévue qu’en cas d’obligation vaccinale.

                                        En l’absence d’obligation, il est sans doute en théorie possible d’obtenir une indemnisation, mais avec des chances de succès encore plus faibles.

                                        Quoi qu’il en soit je suis d’accord sur le fait que la vaccination ne peut être obligatoire que si dans les faits l’État prend ses responsabilités. Pas seulement dans la loi.

                                        Pour le covid, il n’y a pas d’obligation vaccinale (sauf pour les soignants entre autres). Il y a le pass sanitaire, tour de passe-passe qui a permis au gouvernement de rendre la vaccination quasi-obligatoire sans avoir à se justifier. 

                                        Et les choses sont en train d’empirer. 

                                        Le projet de loi adopté aujourd’hui par l’assemblée nationale élargit les conditions qui permettent au gouvernement d’imposer le pass sanitaire :

                                        désormais le recours au pass sera possible « aux seules fins
                                        de lutter contre la propagation de l’épidémie de covid-19 et si la situation
                                        sanitaire le justifie au regard de la circulation virale ou de ses conséquences
                                        sur le système de santé, appréciées en tenant compte des indicateurs sanitaires
                                        tels que le taux de vaccination, le taux de positivité des tests de dépistage, le
                                        taux d’incidence ou le taux de saturation des lits de réanimation
                                         ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité