• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Victorieuse Syrie

Victorieuse Syrie

Comme par un matin calme, le paysage s’éclaircit peu à peu en Syrie. Partout à l’offensive, l’armée nationale a reconquis des milliers de kilomètres carrés de territoire à l’est d’Alep, de Homs et de Damas. Elle s’apprête à reprendre le contrôle intégral des frontières syro-jordanienne et syro-irakienne, traditionnelles voies de transit des mercenaires venus dévaster le berceau de la civilisation pour une poignée de pétrodollars. En restaurant la souveraineté de l’Etat sur le sol national, cette courageuse armée de conscrits inflige un camouflet à tous ceux qui rêvaient de détruire cet Etat récalcitrant, à tous ceux qui voulaient le mettre en charpie parce qu’il osait déjouer leurs plans néo-coloniaux.

Victorieuse sur le plan militaire depuis la libération d’Alep, la Syrie souveraine l’emporte aussi sur le plan politique. Le temps paraît lointain où “Le Monde diplomatique” pouvait prédire, sans craindre le ridicule, l’exil doré de la famille Assad quelque part en Sibérie. Ses adversaires, le président syrien les a vus défiler, qui psalmodiaient les mêmes stupidités sur un pays dont ils ignoraient tout. A en croire les Occidentaux, le départ de Bachar Al-Assad devait être un “préalable” à la solution de la crise. En réalité, c’était tout le contraire. La résistance de l’Etat syrien dont le président est la clé de voûte exigeait son maintien. Là où tant d’autres auraient pris la poudre d’escampette, le chef est resté à son poste, et il a bien fait.

Fervent admirateur d’Al-Qaida, Laurent Fabius estimait que le chef de l’Etat syrien “ne méritait pas d’être sur terre”. Mauvaise pioche ! Car si M. Fabius cultive son éthylisme mondain au Conseil constitutionnel, M. Assad, lui, est toujours aux commandes à Damas. Son armée élimine la nébuleuse de groupes sectaires dont l’ancien ministre espérait le triomphe, et le peuple syrien goûte l’espoir renaissant d’une issue à la guerre. Ce qui est frappant avec les dirigeants occidentaux, c’est leur tendance à parler trop vite. Pendant six ans, leur presse aux ordres répétait comme un mantra l’effondrement imminent du régime syrien. Heureusement pour les journalistes, ils ne sont pas payés au résultat.

Pour comprendre les raisons de cette résistance à une offensive internationale sans précédent, il suffisait de consulter des sources fiables et d’exercer son jugement critique. Les officines de propagande avaient beau prétendre qu’un peuple unanime se dressait contre le tyran, on pouvait voir sur “Al-Mayadeen”, en mars et octobre 2011, de gigantesques rassemblements populaires en faveur du “gouvernement et des réformes”. Clamant sa fidélité à l’Etat nationaliste laïc et son rejet de la charia wahhabite, la foule inondait les rues de Damas, Alep, Tartous et ailleurs. Mais les médias occidentaux préféraient braquer leurs caméras vers des attroupements de barbus en les faisant passer pour un soulèvement populaire.

Des faits majeurs, indispensables à l’intelligence des événements, ne firent donc l’objet d’aucune narration, tandis qu’on nous proposait une narration des “faits” qui consistait à les fabriquer pour les besoins de la cause. Les “rebelles modérés” massacraient les familles des fonctionnaires baasistes, par exemple, et ces horreurs étaient imputées à une armée nationale dont il était entendu qu’elle “tire sur les civils”. Les “neocons” de Washington étant à la manoeuvre, ce genre de supercherie était pourtant plus que prévisible. “Pendant que vous parlez de la réalité que nous produisons, nous produisons une nouvelle réalité”, disait Karl Rove, conseiller de George W. Bush et apôtre distingué du “chaos constructif”.

Heureusement, vient un moment où l’épreuve des faits dissipe les mensonges les plus grossiers. Difficile de répéter les sornettes habituelles lorsque les populations fuient manifestement les zones rebelles, l’armée reconquiert peu à peu le territoire national et le gouvernement syrien, à l’évidence, bénéficie du soutien sans faille de ses alliés. Après avoir renoncé à la formule rituelle sur le “régime aux abois”, la presse occidentale a fini par proscrire son ironie coutumière sur les “victoires en trompe-l’oeil” de Damas. Pour se divertir, il aurait fallu conserver les centaines d’articles expliquant que les Russes et les Iraniens allaient “lâcher Bachar”, que c’était cuit pour le “despote”, et autres prédictions dont a pu mesurer la vacuité.

Victorieuse sur le plan militaire face aux milices takfiristes, soutenue par la majorité du peuple syrien qui veut en finir avec cette tragédie, confortée par un jeu d’alliances qui penche en sa faveur, la Syrie souveraine entrevoit le bout du tunnel. L’impérialisme n’ayant pas l’habitude de lâcher le morceau, la route sera encore longue, mais l’évolution favorable de la “guerre du désert” laisse augurer une accélération des événements. Combat d’arrière-garde mené par une puissance en déclin, les provocations militaires US n’y changeront rien. La dernière agression, qui a vu un SU-22 syrien abattu par un F-16 près de Raqqa, a eu pour seul effet de torpiller les velléités de coopération russo-américaine contre Daech, Moscou ayant annoncé que tout aéronef étranger serait dorénavant ciblé par la DCA russe.

Cette provocation a aussi incité les Iraniens à effectuer leur premier tir de missile en territoire syrien contre Daech, l’implication militaire de Téhéran ayant fait preuve d’une discrétion qui n’est plus de mise dès lors que le bras de fer avec Washington atteint un seuil critique. En réalité, cette montée des tensions sert Damas, qui condamne fermement la présence occidentale sur le territoire national, et dont l’allié russe joue sa crédibilité à chaque provocation US. Même s’ils prennent Raqqa, les alliés arabo-kurdes des Etats-Unis vont se retrouver le bec dans l’eau, et l’armée syrienne y retournera sous peu. Bientôt chassé de ses pseudo-capitales (Mossoul et Raqqa), privé de ses voies de ravitaillement, pris en tenailles par les forces irakiennes et syriennes, Daech est en mauvaise posture.

Mais ce n’est pas tout. Une enquête du “Wall Street Journal” vient de donner de précieuses informations sur le soutien d’Israël aux rebelles syriens qui assurent la garde rapprochée du Golan occupé. Peu préoccupé par le sort de ces supplétifs, le journal de la finance new-yorkaise ironise sur le “cash” touché par les chefs de milices. Lorsque Damas en aura fini avec Daech, ces collaborateurs de l’occupant auront du souci à se faire. Quant aux pseudo-défenseurs de la cause palestinienne qui réclamaient des armes pour la “rébellion syrienne”, ils ont l’air malin. “Provoquer la chute de Bachar al-Assad est le meilleur moyen de protéger Israël”, écrivait Hillary Clinton. Après six années de mensonges, les masques tombent. La Syrie a affronté l’envahisseur sioniste en 1948-49, 1967, 1973 et 1982, et elle n’a jamais capitulé. Aujourd’hui, l’heure de vérité approche, mais on sait déjà qui a gagné la partie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • roman_garev 23 juin 10:34

    La frappe de 6 missiles « Kalibr » de trois bateaux russes en Méditerrannée de l’Est (dont l’un était le sous-marin "Krasnodar) sur l’arsénal du Daech à Akerbath (35.0399759, 37.4633789) et les résultats (sur la vidéo on voit le missile entrer par la fenêtre du bâtiment).


    • versus75 25 juin 14:22

      @roman_garev

      Boom Boom. Trop bien les nouveaux missiles, trop bien les navions, les bâteaux, youpi. Ca fait mal, c’est surpuissant, ça tue du civil, ça tue du barbu. On est les meilleurs en Russie, on aime bomber le torse et pointer nos gros missiles comme un homme impuissant qui compense. 


      Le parfait propagandiste que vous êtes aura oublié de préciser que les Américains font de même et que ça vous scandalise. 

      Pauvre type. 

    • Oceane 3 juillet 23:44

      @versus75

      Tu as oublié une chose : la « nation indispensable » est le problème et surtout viole la souveraineté de la Syrie.

      Dis-moi, les pilotes qui larguent les bombes sur des populations civiles et détruisent leurs lieux d’habitation compenseraient-ils ainsi leur impuissance ? On les choisit impuissants, incapables d’avoir une érection ? Ce n’est pourtant pas le meilleur moyen de redevenir un « homme » !


    • QAmonBra QAmonBra 23 juin 11:01

      Merci @ Bruno Guigue pour le partage.


      Comme d’hab, un excellent article, mais aussi un constat sans appel : (. . .) « Ce qui est frappant avec les dirigeants occidentaux, c’est leur tendance à parler trop vite.  » (. . .)

      Depuis le temps qu’ils font de leurs mensonges une vérité, voire une réalité, ils ont fini par y croire eux mêmes avant même qu’elle ne se produise, ceci est le propre de tout mythomane et, vu la quantité de « salades » qu’ils font consommer aux citoyens lambda depuis des décennies, voire des siècles, ils savent pertinemment qu’un éventuel « réveil » de l’opinion publique aurait des conséquences cauchemardesque.

      C’est leur hantise, leur obssession et l’explication de leur acharnement a mentir de plus en plus grossièrement, relevant quasiment de l’hystérie, n’oublions pas que nous avons affaire à des psychopathes et que nous vivons des temps apocalyptiques, au sens étymologique du terme. . .



       

      • izarn izarn 23 juin 11:39

        @QAmonBra
        Conflit économico pétrolier. Etouffer la Russie par encerclement et élimination de ses pipelines et bases militaires....
        C’est du Brzezinsky, qui vient de disparaitre...Voir Michel Drac :
        https://www.youtube.com/watch?v=uV8wisgI08c
        Au peuple, les médias racontent des mensonges alibis « Assad le boucher », « Assad le chimiste ».....Etc, sans aucune preuve.
        L’intervention russe est justifiée, par interet, mais aussi par le maintient d’une forme de paix au Proche Orient, avec bien sur son influence. (Faut pas rêver !)
        Ce qui ne diminue pas le courage de résistance du peuple syrien.
        Chapeau bas !
        C’est pas comme nos limaces sociopathes hexagonales.


      • jef88 jef88 23 juin 11:46

        Depuis des millénaires le moyen-orient est le théâtre de guerres, révolutions et désastres humains en tous genre...
        - Des religions ou des branches de religions s’entretuent !
        - Des pouvoirs abusifs créent des oppositions sanglantes !
        Alors !
        Au lieu de se battre contre une dictature pour en instituer une autre ne serait il pas possible de réfléchir et mettre en place un nouveau type de régime ou régnerait la liberté ? ? ? ?


        • njama njama 23 juin 15:56

          @jef88

          Question théâtre de guerres, révolutions et désastres humains, guerres de religions ou coloniales, depuis des millénaires l’histoire nous a bien servis sous les latitudes septentrionales...
          L’Europe n’a jamais eu besoin du Moyen-Orient pour créer seul ses propres malheurs et la liste est très longue

           


        • Layly Victor Layly Victor 23 juin 19:38

          @njama
          Merci de remettre en place ce Jef88 dont l’ignorance et la vanité sont malheureusement typiques de la majorité de nos compatriotes.

          La première guerre mondiale a été un enfer jamais égalé dans l’histoire humaine, une machine à broyer les êtres.
          Sur la violence extrême des guerres de religion en Europe, lire « l’Oeuvre au Noir », de Marguerite Yourcenar. C’est édifiant.

          Pourtant, je défends le fait religieux et je m’oppose à ceux qui veulent détruire les religions, car ils sont porteurs de la mort totale, la disparition de l’être humain.

          Ceux qui sont pour l’intervention occidentale en Syrie sont des ânes, donc ils sont largement majoritaires.

        • versus75 23 juin 19:46

          @Layly Victor

          Et vous êtes certainement plus malin que tout le monde ? 

        • Michel Maugis Michel Maugis 25 juin 05:58

          @jef88


          Mais voyons jef88. Nous sommes libres de tuer ! Nous avons des Macrons, des Fabius , des Hollandes, des sarkonazis etc.. pour qui nous, les français libres VEAUTONS !!!1

          cela fait des lustres que ces ordures essaient de « mettre en place un nouveau type de régime ou régnerait la liberté »

        • Oceane 3 juillet 23:56

          @jef88

          Où as-tu vu fonctionner le « devoir de civiliser » pour qu’il faille encore « réfléchir et mettre en place un nouveau type de régime et de liberté ? ? ? » Cela fait pourtant des siècles que cette sanglante mascarade dure. Cette manie de penser le bien des autres devient une véritable pathologie. Ce à quoi il faut réfléchir, c’est par quel processus décoloniser l’esprit du colonisateur pour qu’il cesse de se faire du mal.


        • ZEN ZEN 23 juin 12:18

           Le temps paraît lointain où “Le Monde diplomatique” pouvait prédire, sans craindre le ridicule, l’exil doré de la famille Assad quelque part en Sibérie....


          Vous êtes sûr qu’il ne s’agissait pas du Figaro ou du Monde... smiley

          • agent ananas agent ananas 23 juin 14:49

            @ZEN
            Tous les médias mainstream, presse libérale inclue, sont alignés sur le Quai d’Orsay.
            Le Monde Diplo a perdu toute crédibilité depuis qu’il a approuvé la VO sur le 11/9.
            Même perte de crédibilité à Médiapart profondément anti-Assad ... Bref, les charlatants de la fausse gauche....


          • Bruno Guigue Bruno Guigue 23 juin 16:19

            @ZEN
            Non, il s’agissait d’un article d’Akram Belkaïd dans « Le Monde Diplomatique ». Suite à des questions sur le sujet, cet auteur m’a insulté sur Facebook, et Dominique Vidal m’a bloqué. Le Diplo, c’est l’opposition contrôlée, ce sont des « sionistes antisionistes », comme dit Gilad Atzmon. 


          • Oceane 4 juillet 00:02

            @Bruno Guigue

            Pas étonnant de Akram Belkaïd, toujours à aller dans le sens de la version officielle.


          • ZEN ZEN 23 juin 12:21

            Les dernières nouvelles du Barbuland sont toujours intéressantes

                Suites syriennes et mutations en cours.
                                Irak - Syrie quelle situation géopolitique

            • roman_garev 23 juin 13:17

              Carte actuelle du sud-est de la Syrie.

              L’Armée arabe syrienne avance vers l’est le long de la frontière irakienne, sans doute pour débloquer Deir-ezZor du côté sud, tandis que la direction de l’autre attaque serait du nord. 

              • roman_garev 23 juin 15:36

                @roman_garev
                Marrant, mais quels sont des motifs de l’individu qui moinsse, sans mot dire, une simple constatation du fait ?

                C’est que le fait lui-même ne plaît pas au quidam ? C’est qu’il voudrait se réveiller un matin dans une autre réalité, plus confortable pour lui ? Mais c’est déjà un cas clinique, rien à faire...

              • microf 23 juin 14:15

                Bravo et tout simplement et Merci @ Bruno Guigne pour cet article.
                Pour nous qui depuis les débuts de cette agression barbare contre la Syrie n´ont jamais cessés de verser les larmes, nous pouvons á présent commencer á les essuyer, mêmes s´ils vont continuer á couler á chaque fois qu´un Syrien sera tué par les terroristes et leurs mandants.


                • Shaka Zulu Shaka Zulu 23 juin 16:01

                  Sinistre affaire que cette guerre syrienne qui ne nous aura rien épargnés. Si victoire il y a c’est celle des lueurs de vérité qui se font jour. On sait maintenant de manière claire qui soutient ces djihadistes criminels notoires qui dévastent des vastes pans de territoires au Moyen Orient. On sait aussi que Daesh n’est qu’un prétexte et que sa destruction n’est pas la priorité des dirigeants occidentaux. Les morts des attentats terroristes ne sont qu’un prétexte pour accentuer les interventions illégales de l’occident au nom de la lutte contre le terroriste. Lequel occident n’est pas là-bas pour la sécurité des peuples occidentaux, ni pour les beaux yeux des syrakiens mais pour leurs intérêts. Kissinger l’a bien dit, les états n’ont pas de principes, ils n’ont que des intérêts. Et comme les intérêts des états se confondent bien avec ceux de ceux qui sont à la tête de ces états, on aura vite fait de comprendre ce qui se passe. 


                  Je souhaiterais pour les syriens que cette guerre odieuse cesse bientôt mais nous avons affaire à des psychopathes et des sociopathes que ce soit en occident, en Israël ou dans les bédouineries du golfe. Et il semble clair que si les occidentaux veulent continuer cette guerre ils mettront au pied du mur russes, iraniens et autres soutiens fermes de l’état syrien et là... De toute façon vu les progrès constants et importants de l’Armée Arabe Syrienne et de ses associés, il faudra peut-être à ces manipulateurs de l’ombre sortir en plein jour avec tous les risques que ça comporte. Ainsi on verra quel est le niveau de leur détermination et ce que nous avons réellement à craindre. Les prochains mois seront intéressants et angoissants. 

                  • versus75 23 juin 16:23

                    @Shaka Zulu

                    Textuellement la propagande russe. Hallucinant. Lisez vous des journaux sérieux, écoutez vous des conférences de gens fiables ? Je tombe des nues devant votre naiveté et votre ignorance en géopolitique, sans médisance aucune de ma part. Je ne peux pas croire que vous gobiez des complotis aussi grossiers et des ficelles aussi mal dégrossies qu’on vous vend pour rien sur internet. 

                  • Doushechka 23 juin 19:05

                    @versus75
                    un drôle de commentaire. Vous ne souhaitez pas la fin de guerre aux syrien ? Ils en ont assez souffert !

                    au passage, vous souffrez de xénophobie, plus particulièrement, de russophobie. C’est bien cela ?Vous parlez de géopolitique, mais vous y connaissez quelque chose, vous ?

                  • versus75 23 juin 19:34

                    @Doushechka

                    Pour sûr que j’y connais quelque chose. Navré. 

                    La fin de la guerre est souhaitable mais elle ne s’arrêtera qu’une fois Assad en prison ou mort. C’est une certitude. La seule raison pour laquelle il est là c’est qu’Assad a été un pion utile à Poutine et à l’iran mais le jour où le vent tournera - et il tournera - la Russie et l’Iran lâcheront Assad et plus encore, la guerre recommencera. 

                    C’est justement de la politique élémentaire. Niez vous les crimes d’Assad ? 

                    Et je n’ai rien contre la Russie. Poutine n’est pas la Russie. Je critique Poutine. 

                  • Doushechka 23 juin 19:47

                    @versus75
                    Mais de quel droit voulez-vous tuer ou mettre en prison Bachar al Assad ? Vous représentez le peuple syrien ou le bon Dieu tout court ?

                    Vous êtes haineux ou je rêve ? 
                    Vous détestez Bachar al Assad et Poutine pour quelles rainons, j’ose vous demander ? 
                    Vous être prétentieux ou je me trompe : pour sure que j’y connais quelque chose. Navré. pourquoi navré ? 


                  • Layly Victor Layly Victor 23 juin 19:49

                    @Shaka Zulu
                    Israël et ses supplétifs occidentaux ont renoncé au plan A qui était l’explosion totale de la Syrie.


                    Ils sont maintenant attelés à l’application du plan B, qui est la prise de Raqqa par les Kurdes, pour créer un état Kurde allié d’Israël (ligne annoncée depuis la libération d’Alep par BHL en personne).

                    Manque de chance pour eux, ils heurtent de plein fouet les intérêts de la Turquie.
                    Les voilà confrontés à la Russie, la Turquie, l’Iran et la Syrie, trois grandes civilisations.
                    C’est un gros morceau à avaler, même pour un belliciste sioniste.

                  • Shaka Zulu Shaka Zulu 23 juin 21:29

                    @versus75

                    Et vous vous faites quoi de la propagande étasunoccidentale ? Des « journaux sérieux », des « gens fiables » ? Comme qui, l’autre étron qui disait qu’Al Quaïda faisait du bon boulot en Syrie ? Journaux sérieux comme l’immonde ? Quand les gens commencent avec « journaux sérieux », « gens fiables » j’ai tendance à me méfier surtout quand ils ne citent pas de noms ou de références. La guerre en Syrie je la suis depuis le début ! Au début je suivais ça d’assez loin étant donné que je ne me sentais pas vraiment concerné par ce conflit. Et puis avec les médias aux ordres, les politicards menteurs et criminels, le frère musulman planqué à Londres avec son officine de progadande l’office sinistre de la destruction humaine (OSDH) qui nous cassaient les oreilles H24 avec cet horrible dictateur d’Assad, soutenu par le méchant Poutine et ces salopards de chiites du Hezbollah et d’Iran etc... Je me suis dis ils commencent à me les briser ! Propagande odieuse qui n’est pas nouvelle venant des élites occidentales. On se rappelle de la fiole de « je ne sais pas quoi » agitée par Powell à l’ONU et des conséquences funestes des mensonges de ce sale hypocrite. On se rappelle des mensonges sur Kadhafi avec les résultats sinistres que l’on sait. Sans oublier d’autres mensonges non moins odieux. Donc pour moi question crédibilité les élites occidentales se sont grillés et je ne leur fais plus confiance. Pas pour autant que je fais une confiance aveugle à l’état syrien, à l’état russe etc... Mais enfin si les élites occidentales se préoccupaient du bien-être des humains ça se saurait. Et leur appendice coloniale appelée Israël non plus. Donc je fais mes recherches, je croise les infos, je fais des erreurs, je me recadre et j’avance. La conclusion que j’en ai tirée est que dans l’état actuel des choses je souhaite une victoire du gouvernement légitime syrien et de ses alliés. Je veux que les US et associés qui n’ont rien à faire en Syrie dégagent ! Il y a un droit international et il serait temps que certains sauvages le respectent. Mais qu’attendre d’un pays qui est passé de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation ? Donc citez nous des noms de « journaux sérieux » et de « gens fiables » que l’on voit un peu quel est votre niveau de sérieux ou de mauvaise foi. 

                  • Shaka Zulu Shaka Zulu 23 juin 21:35

                    @Layly Victor

                    Probable que sur ce plan B aussi ils échouent. Je pense que ces gens seront soit obligés d’essayer de forcer et là nul ne sait ou on ira, soit de se calmer. Quant aux kurdes ils ne manquent pas de toupet ! Mais je crois qu’ils paieront cher leur forfaiture. 

                    Je pense que les sionistes ont sous-estimé la détermination des syriens et de leurs alliés. Peut-être se sont-ils, eux et leurs amis, laissés griser par les succès précédents pensant que la machine était lancée et impossible à arrêter. L’arrogance précède la chute dit-on, une pensée que les étasunosionards auraient tout intérêt à méditer. 

                  • Michel Maugis Michel Maugis 25 juin 06:17

                    @versus75



                    Qu’est ce que cela peut bien nous foutre qu’un illustre imbécile inconnu nous informe de_
                     :
                    « je n’ai rien contre la Russie »  c’est bien.

                    Et contre Fabius, Obama, Hollande, Sarkonazi, et toutes ces crapules  ?

                    « Poutine n’est pas la Russie » BRAVO !!!!!!

                    « Je critique Poutine » Ah bon ? de quoi exactement ?

                    « la fin de la guerre est souhaitable »  pourquoi ? Parce que ça fait des morts ? 
                    Ah bon !! On ne savait pas. Souhaitable pour Fabius ? pour ceux qui l’ont commencé et sont en train de la perdre ?

                  • Layly Victor Layly Victor 25 juin 10:17

                    @Doushechka
                    Non, les sionistes ne souhaitent pas et ne souhaiteront jamais la fin de la guerre. Israël est une économie de guerre et ne vit que par la guerre. C’est comparable au régime nazi qui ne pouvait soutenir son économie qu’en prolongeant la guerre.


                    Ce versus75, alias Ruth Elkrieff, c’est la propagande de mort sioniste.

                  • versus75 25 juin 10:53

                    @Shaka Zulu

                    « L’étron qui disait qu’Al Quaida faisait du bon boulot » Déformation totale d’une phrase sortie de son contexte. Et je n’aime pas Fabius, mais un peu d’objectivité vous ferait du bien. 

                    Vous parlez des frères musulmans, vous parlez de Daech, vous les mettrez sur le même plan alors que Daech idéologiquement se rattache aux saoudiens qui détestent, haissent et ont classé comme terroriste les frères musulmans. On est très loin d’un islam uniforme, d’un conflit facile. Puisque vous le suivez depuis le début, vous devriez le savoir. 

                    Pour le reste, vous récitez un discours populo-démago-prorusse idiotement. Mais êtes vous capable de vous en rendre compte ? 


                  • Doushechka 26 juin 20:08

                    Bonjour @Layly Victor,

                    c’est exactement ce que je pense. Les sionistes gagnent de l’argents avec la guerre. Tout est bénef ! Vente des armes, exodes des peuples et inondation de l’Europe par des esclaves (migrants). Europe affaiblie, chantage, manipulation. 
                    Mais je ne peux pas m’empêcher de poser des questions rhétoriques à Thomas Abarnou. J’aime bien quand il se nerve smiley
                    Au plaisir de vous lire smiley

                  • versus75 23 juin 16:19

                    « Victorieuse Syrie ». Vous êtes prêt pour écrire le discours de Bachar. Mon Dieu, quel fourvoiement idéologique que le vôtre. Votre victoire, celle que vous criez mon bon monsieur, elle se fait sur le dos des milliers de civils tués par le régime, par des enfants qu’on abattu et qu’on disait terroriste, par le gaz sarin lâché par Assad - c’est indiscutable sauf par les imbéciles. J’ai honte de lire des torchons pareil sur Agoravox et rédigé par des Français, nous qui sommes si fiers des droits de l’homme et de la démocratie et vous qui épousez la dictature et la barbarie, pour quoi ? Pour le simple plaisir de penser différement. Je me retiens de vous insultez, mais vous méritez l’oprobe. 


                    Je sais ce que vous répondrez : vous trouvez qu’en France on est libre ? Je vous répondrais qu’infiniment par rapport aux Syriens. Vous me répondez aussi que : regardez les Américains, l’OTAN, tout ça. Je vous répondrais que les Russes ont autant de sang sur les mains, que l’Iran est une dictature islamiste et qu’Assad un tyran. 

                    Propagande pro Assad, pro Poutine, adulation de la férule, adultation de l’autoritarisme, adoration du bruit des bottes. 

                    Gloire à Assad, ce dieu, ce chamion de la résistance. Pétain ne l’aurait pas envié, Mussolini non plus. Il rejoindra dans l’histoire la page des despotes sanglants et des dictateurs sans envergure. La victoire de Assad il ne l’a doit qu’à Poutine. Sans lui et l’Iran, Assad serait déjà pendu depuis longtemps. Il est illégitime. Et s’il reste, la Syrie s’embrasera de nouveau. C’est une certitude. Crier victoire et votre champion dans 10 ans sera mort comme Hussein avant lui, qui s’est accroché en vain au pouvoir. 

                    • roman_garev 23 juin 17:01

                      @versus75
                      « Je vous répondrais que les Russes ont autant de sang sur les mains »

                      Vous pouvez répondre n’importe quoi et par n’importe quelles fables, mais ici on est habitué à fournir des preuves à ses assertions.
                      Donnez donc le nombre approximatif de victimes étrangères de ces vilains Russes. Surtout en comparaison à celles exterminées par des pays « libres » (dedans) mais meurtriers en dehors tels que les USA, la France, la G.-B., etc. 

                    • Jacques_M 23 juin 17:17

                      @versus75
                      Que cela vous plaise ou non, la Syrie sera bientôt libérée de tous les étrangers, barbares, mercenaires et criminels, et ce sont les syriens qui décideront eux-mêmes de leur avenir !

                      Vive la Syrie, vive l’armée syrienne (constituée en grande partie de jeunes conscrits ou de volontaires qui risquent leur vie pour leur patrie).


                    • versus75 23 juin 17:34

                      @Jacques_M

                      Parce que les iraniens et les russes ne sotn aps des étrangers ? Et les kurdes ?

                      Les Syriens ont décidé de se révolter pour une partie d’entre eux et Assad ne les a jamais écouté. Jamais. 

                    • versus75 23 juin 17:35

                      @roman_garev

                      Tiens encore un poutinolâtre. Je ne parlerais pas avec vous. 

                    • roman_garev 23 juin 17:43

                      @versus75
                      Évidemment, cette démarche brillante d’un menteur de profession était à prévoir. 


                    • roman_garev 23 juin 17:50

                      @versus75
                      Et moi je dirais à ce raciste antirusse muet en arguments que vous semblez être qu’il suffit aux pays « libres » de retirer du Moyen-Orient leurs pattes sales et avides afin que la paix y règne. S’ils ne le comprennent toujours pas, on sera obligé de les y contraindre.


                    • versus75 23 juin 17:57

                      @roman_garev


                      « On » Vous êtes russe ? Tiens donc.


                      « Raciste antirusse » Ca ne veut rien dire. Je n’ai rien contre la Russie, je critique sa politique étrangère, de la même manière que vous critiquez la politique étrangère américaine. Vous êtes ma parole bien simplet. J’ai d’autres chats à fouetter, navré. 

                    • versus75 23 juin 17:58

                      @roman_garev

                      « Menteur de profession » On se connait ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès