• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Viol et jouissance ?

Viol et jouissance ?

Coluche disait au sujet du viol "Monsieur le juge, elle ne voulait pas, mais moi je voulais"

Depuis quelques jours plein de gens, tant les spécialistes moralisateurs qu’on voit sur les postes de télévision que le simple utilisateur d’un réseau social, cartonnent Brigitte Lahaie pour sa déclaration face à De Haas, aussi je vais parler "de ma place" ... enfin de mon ancienne place (ex-PJJ)

Quand une adolescente violée (dont j'ai en charge le suivi dans le cadre d'une mesure de justice) reconnait devant le juge qu'elle a joui, ou que du fait des déclarations faites par la victime ou le violeur lors des interrogatoires ce phénomène semble „avéré”, et que du coup cela peut entrer comme circonstance atténuante pour le violeur, ça choque, vous pouvez me croire ...

ensuite on va vers les spécialistes pour comprendre comment cela peut arriver ... et le spécialiste nous explique.

Brigitte Lahaie n'aurait peut-être pas du le dire car qui peut l'admettre, dans cette France où le féminisme est aussi ringard et crétin que le machisme.

La morale et le corps ne sont pas une seule et même chose, ce serait trop simple, y compris pour nous, "gens de justice" ...

Et pour être cru : à contrario combien de femmes font l'amour volontairement et sans contrainte, et ne connaissent pas la jouissance !

Alors lâchez la grappe à Brigitte Lahaie, elle a fait une intervention que personnellement je trouve remarquable !

 

--------------------------

 

Voici quelques remarques prises sur facebook, suite à la publication du texte ci-dessus :

-Admirable cette femme. Malheureusement, le manque de solidarité des autres signataires donne un exemple lamentable de ce qui devrait être la solidarité dans les causes convergentes. (Et le titre donné à cette vidéo ne correspond pas du tout au propos de Brigitte Lahaie). https://www.youtube.com/watch?v=Ism6swMB9iQ

-Merci Gérard ! On se sent moins seule ! Lahaye à bien fait de le dire car De Haas affirmait que la violence exclut la jouissance. Or des femmes violées souffrent et culpabilisent terriblement d'en avoir ressenti. On peut dire que Lahaye à rendu à celles-là leur statut de victimes.

-D’ac avec toi Ge. Brigitte Lahaie se prend en pleine figure certains moralisateur qui commencent à être lourds dans les extrêmes et qui vont aller à l encontre de ce qu’ils défendent (nota : cette remarque provient d'un des membres actifs du groupe GESIVI - Gestion des Situations de Violence)

-dans la "mémoire collective", donc dans celle du connard de base, Brigitte Lahaie est une salope qui a fait du porno ... et beaucoup de réactions n'ont que ça comme base !!! Mais quand on sait comment ça fonctionne dans les médias et le milieu artistique, où coucher est une obligation, je me demande de quel droit ces gens des médias (moralisateurs pour les autres) peuvent juger Madame Brigitte Lahaie

-le pourquoi de cette question à la victime (a t-elle et un orgasme) ? manque de formation de celui qui la pose, déclarations particulières du violeur, machisme "rampant" .... que dire ... ce sont aussi des questions que posent les policiers ...

-Je le sais, le gendarme l-avait posé à ma soeur suite au viol dont elle a été victime, mais il est là justement le souci, cette question n a pas nécessité d être si un refus a été clairement exprimé, ensuite je n'ai pas écouté les propos de Brigitte Lahaie sur ce sujet, je me suis contenté du gros titre et des commentaires d autrui, ce sont plus les commentaires qui me dérangent à savoir si oui ou non , on ressent du plaisir lors d un viol. Comme tu le dis, il y a certainement un manque de formation, bon je passe sur le côté masculin, mais en être arrivé au point de s offusquer qu une personne dise qu'il peut y avoir du plaisir lors d un viol, au départ il y a un refus.


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

283 réactions à cet article    


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 12:39

    Brigitte Lahaie a énoncé un fait.


    Un fait dérangeant, certes (encore que pour celui qui comprend un peu la physiologie, il n’y a là rien de surprenant).

    Un fait qui ne pouvait que susciter des émotions extrêmes.

    Pourtant, il est important d’énoncer ce fait, pour celle qui a été violée sans violence physique (par l’alcool, le GHB, les somnifères, dans son sommeil) et qui culpabilise parce que son corps à réagis naturellement, parce qu’elle à joui.

    Oui, vous pouvez, physiquement jouir lors d’un viol et cela n’excuse ni n’atténue aucunement la faute du violeur. Et cela ne diminue ni ne change en rien votre statut de victime.

    Maintenant, qu’elles on réussi à faire reconnaître le statut de victime des femmes, ce qui serait bien, c’est que les féministes les aident à passer du statut de victime à celui de survivante.

     ... Au lieu de « cogner » sur une autre victime (l’histoire personnelle de Brigitte Lahaie, n’est pas l’histoire d’une impure. C’est l’histoire d’une femme dans un monde d’homme ou le sexe est une marchandise, elle s’en est sortie, elle, c’est une survivante).

    • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 12:47

      @eddofr 

      merci pour votre commentaire ... car c’est une des explications à retenir !!!

    • JL JL 16 janvier 2018 12:47

      @eddofr
       
       ’’... qui culpabilise parce que son corps à réagis naturellement, parce qu’elle à joui.’’
       
       C’est exactement ça.
       
       ’’ Au lieu de « cogner » sur une autre victime ...’’
       
       Elle a dit la vérité, elle doit être exécutée !


    • velosolex velosolex 16 janvier 2018 17:59

      @FreeDemocracy
      Ok avec vous. Qu’elle est la finalité de cet artilcle ? Qu’est qu’il veut nous dire au fait ?....Que finalement le violeur n’aurait pas eu tord de passer à l’acte, puisqu’il a réussi à faire jouir. Comme s’il avait décroché le pompon du manège ; Je ne sais pas trop ou l’on pourrait ranger cet article ? La sexualité pour les nuls ? Ou plutot à l’usage des psychopathes.....

      Un violé joui, à son corps non défendant, mais acceptant...Par contre l’esprit se rebelle. C’est tout de même lui le capitaine, lui qui doit s’arranger avec tout cela, sa vision du monde, de ce qu’on peut bricoler après tout cela...
      Le corps est un ensemble de terminaisons nerveuses, dépendant du cerveau, ou du cervelet, et qui réagir en dépit de notre propre grés, ,en suant, pissant, voir chiant, dans des situations critiques. Les hormones sexuelles sont elles aussi incontrôlables ; .
      Une chose est sûre. Si la violée ne sait pas où elle en est, le violeur lui, est complètement coupable. On peut donner la mort de différentes façons, et la mort en est une, le sexe s’apparentant à un pistolet sur la temple...Ce n’est pas pour rien que le viol est une arme de guerre. Il déstructure les victimes comme une bombe à fragmentations...Et je ne suis pas sûre que sainte brigitte Lahaie soit si claire que cela, avec sa façon d’admettre le viol du sexe des anges. A chacun ses pauvres défenses. Il faut bien survivre, et se débrouiller comme on peut avec son passé

    • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:38

      @eddofr

      Il faut d’abord se poser la question si sainte brigitte Lahaie est sincère, ou ne serait pas plutot en représentation ? Son petit commerce a du se recycler, l’age aidant dans le commentaire, et l’aide assisté. C’est un personnage des temps modernes, comme Lacub, ou tant d’egos exarcerbés, exerçant leur fascination sur les paumés, dans cette politique du spectacle, qu’avait pronostiqué Guy Debord. 

      Quand bien même elle serait sincère, elle parlerait de son expérience, et en faire une généralité en ravit visiblement certains, tout à leur aise, de trouver une alliée.
       Ils pourront désormais en faire à leur guise, un principe de vie, et même en dehors de la sexualité, autorisés par cette spécialiste qui vous dit comment faire penser et jouir, en composant une des bosse de la bête à deux dos. 


    • lejules lejules 16 janvier 2018 21:25

      @velosolex


      Qu’elle est la finalité de cet article ? 
      la jouissance de la victime mâle ou femelle, lors d’un viol est une jouissance extorquée par la ruse ou la violence, et pour moi c’ est une circonstance aggravante pour le violeur. on ne peut avoir par l’agression ce qui doit se donner par consentement mutuel. il faut en terminer avec le tabou du style une personne violée n’a pas de plaisir . c’est justement le contraire que recherche le violeur. « ah ma salope t’as joui donc t’étais consentante »

    • velosolex velosolex 16 janvier 2018 22:18

      @lejules
      Certains prennent parole d’évangile de cette fille. Mais cette parole vaut elle représentation du sort des femmes, de leur vécu ?...Le doute n’est même pas évoqué dans l’affaire. Pourtant cette fille vit du sexe, de sa mise en image, en fonction, et en provocation...IL faut sans cesse choquer, faire débat, quitte à dire les trucs les plus aberrants, d’inverser la logique, la souffrance....Les naïfs et les psychopathes en redemandent. 

      Pour le reste, les soignants qui ont été confronté au viol ramènent les même vécu, le même témoignage. Dans le viol, l’esprit se met en latence, il déserte le corps, de façon psychotique, tente de se mettre en stand by des émotions, pour tenter de survivre au choc...La jouissance la dedans n’existe qu’en fantasme, dans les écrits du marquis de sade.....Mais les témoignages des rescapées sont probant. Je parle de ces bordels de femmes raflées, tel qu’on a pu les voir en ex yougo, ou chez les femmes esclaves dites de confort, en Corée... Une remarque : C’est le même processus psychologique qui est à l’oeuvre chez beaucoup de hardeuses, qui fait beaucoup plus de victimes qu’on le dit. Même si cette LAHAIE fait classe, incarne une belle vitrine, idéale pour le petit commerce du hard, cachant la misère qui se trouve dans l’arrière boutique. 
      Personne pour s’en prendre à ce trafic de la misère humaine, que certains sans doute tenteront de nuancer de la part de liberté, voir de plaisir, et liés aux choix humains. La psychologie du violeur est faite de toute puissance du désir, et d’un discours auto justifiant : Elle m’a allumé, elle a jouit d’ailleurs la salope. Les soudards de toutes les guerres et les bas du front ont toujours vomi ce genre de message et d’auto déculpabilisation. 

    • lejules lejules 17 janvier 2018 00:28

      @velosolex

      c est une interview de B.LAHAIE la dignité de cette personne pour moi ne fait pas de doute.
      un simple constat médical : si je ne veux rien entendre et que l’on me crie dans les oreilles je suis forcé d’entendre. le sexe est fait pour jouir que l’on le sollicite par la tendresse ou par le viol il jouit. point barre. on en arrive a cette dichotomie cet état de latence dont vous parlez le corps a un orgasme que la pensée refuse. une telle situation peut mener plus tard a la frigidité.
      une femme honnête n’a pas de plaisir surtout si elle est violée. mais cela c’est l’expression d’un tabou qui n ose pas regarder la réalité en face. dites moi qu ’en est il des hommes violé ?
      la honte d’ avoir jouit fait que la grande majorité des victimes dans ce cas ne portent pas plainte. ne me faite pas dire ce que je ne dirais jamais lors d’un viol il y a forcement jouissance de la victime ! 

    • JC_Lavau JC_Lavau 17 janvier 2018 08:54

      @velosolex. Sûr qu’une femme de 62 ans, c’est rien qu’une « fille »...


    • L'enfoiré L’enfoiré 17 janvier 2018 13:43

      @eddofr,

       Les débats qui ont engendré les #Balance ton porc et #me too ne font que commencer.
       On oublie ce qui se passe dans la nature.
       On redécouvre la roue : les différences morphologiques entre l’homme et la femme.
       Il suffit pourtant de voir ce qui se passe dans la nature chez les animaux.
       Le mâle souvent avec plus de couleurs que la femelle et qui fait le beau pour attirer la femelle et qui attend après le combat entre les mâles quel est celui qui aura gain de cause pour se faire ensuite sauter par lui.
       Chez l’être humain, est-ce inversé ?
       Peut-être la femme est plus jolie que le mâle avec des yeux d’humains.
       Le chasseur a parfois inversé les rôles dans notre « monde économiquement vôtre ».
       
       L’affaire Lahaie a en partie catalysé le départ d’un animateur radio sur Vivacité.
       Une émission appelée « C’est vous qui le dites » qui pour faire parler les auditeurs a besoin d’inciter les gens à vider leur sac. Poser les questions avec les mots choisis pour ne pas vexer est une affaire à géométrie variable.
       Mais le contenu des sacs n’est pas le même chez tout le monde. 
       


    • lejules lejules 21 janvier 2018 13:00

      @FreeDemocracy


      le sexe est fait pour jouir ? belle réflexion qui sort d’où ? juste par curiosité ? de votre opinion personnelle ? pourquoi pas ? mais basée sur quel concept ?
      sexe argent pouvoir 20 000 ans de l’histoire du monde nous montre comment on tue pour le sexe, un siècle de psychanalyse nous explique que pouvoir et argent sont intimement relié au sexe.
      qu’il y ait des exceptions je n’en doute pas. cela en quelque sorte confirme la règle.
      les personnes handicapés qui n’ont jamais connu cela...
       je ne veux pas vous choquer mais j’en doute , mais ceci est un autre propos.....



    • pipiou 16 janvier 2018 12:40

      Ce qui gêne ici ce sont les mots « plaisir » ou « jouissance » : peut-on dire que l’on a du plaisir quand on a un orgasme sous une contrainte violente ?


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 12:48

        @pipiou

        oui, apparemment on peut .... mais cela ne devrait pas servir de circonstance atténuante pour le violeur !!!

      • pipiou 16 janvier 2018 13:16

        @Gérard Luçon
        Vous êtes très affirmatif, sans doute parce que vous avez déjà subi des viols contrairement à moi.

        Et donc si je vous noie dans une baignoire de champagne je pourrai dire que vous êtes mort en ressentant du plaisir ?


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 15:17

        @pipiou
        manifestement cette expérience vous manque, c’est l’apprentissage de la frustration, non ?


      • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:06

        @Gérard Luçon
        « mais cela ne devrait pas servir de circonstance atténuante pour le violeur !! »


        C’est extraordinaire d’oser sortir une telle phrase. « Mais apparemment on peu.... »

        Je note le conditionnel, et l’hypothèse que cela puisse faire proposition de circonstance atténuante. La violée devra t’elle offrir une compensation au violeur pour services rendus. 

        Prochain article : Les pères ne sont ils pas les mieux placés pour dépuceler leurs filles ?

      • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 18:21

        @velosolex
        enlevez les guillemets quand vous transformez ce que j’ai écrit .. 


        quand à « les pères ... etc ... » je vous laisse vous occuper de vos filles, manifestement ça vous titille le glandillon !

      • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:50

        @Gérard Luçon
         Bof, vous savez une vie passé en psychiatrie à me cogner avec les psychopathes, qui ont précisément l’art de la manipulation et du sophisme, m’ont habitué à ce genre de crachat !


        « ça vous titille le glandillon ! ».
        ..Mais là nous sommes dans la cour de la caserne, que j’ai connu aussi. Digne d’un adjudant ayant traîné ses guêtres dans les colonies...Des histoires bien torves restés dans un coin de ma mémoire, avec leur balai à chiottes

      • Gorg Gorg 16 janvier 2018 18:58

        @Gérard Luçon

         smiley smiley smiley


      • Fergus Fergus 16 janvier 2018 13:02

        Bonjour, Gérard

        Ce qui est dérangeant dans votre article, c’est que le viol est dans l’écrasante majorité des cas synonyme de souffrance et de traumatisme durable. Or, la tonalité de votre texte donne l’impression de relativiser ces souffrances en mettant en lumière le fait que, parfois, des femmes ou des jeunes filles violées peuvent avoir ressenti un certain plaisir physique. Je ne sais pas s’il existe des statistiques sur cette question, mais pour avoir suivi des procès pour viol et connu personnellement des enfants violés accueillis chez ma sœur et mon beau-frère assistants familiaux, je suis persuadé que ce que vous décrivez est très minoritaire.

        A toutes fins utiles : Violée, humiliée... Détruite !


        • Taverne Taverne 16 janvier 2018 13:08

          @Fergus

          Bonjour Fergus,

          Ce phénomène été prouvé et des victimes en ont aussi témoigné. Brigitte Lahay n’a jamais dit que c’était un phénomène majoritaire.


        • Fergus Fergus 16 janvier 2018 13:24

          Bonjour, Taverne

          Je n’ai pas mis en cause ce qu’a dit Brigitte Lahaie, mais la tonalité de l’article que je trouve trompeuse car beaucoup trop axée sur ce phénomène minoritaire en occultant les souffrances endurées.


        • JC_Lavau JC_Lavau 16 janvier 2018 14:06

          @Fergus. D’où la fureur et la perplexité de Philippe Brenot et Pascal Pick : Mais à quoi sert l’orgasme féminin ?

          Alors qu’ils gloussent d’aise devant chaque stratégie de l’espèce pour frauder et duper les mâles sur leur éventuelle paternité. Mais à quoi peut donc bien servir un orgasme qui ne sert même pas à la domination ni à la duperie ? Ils se le demandent.

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 14:49

          @Fergus
          ah Fergus, la tonalité .... et la tonalité inverse qui veut laisser croire que la femme violée et qui a eu un orgasme pourrait être une salope ?


          eh oui Fergus, la victime (car je parle de victime, vous semblez ne pas l’avoir bien vu) peut avoir ressenti quelque chose qui l’a dépassée et être en même temps détruite

        • ZenZoe ZenZoe 16 janvier 2018 16:19

          @Bonjour Fergus
          Le corps fait ce qu’il est programmé pour faire. Un acte sexuel voulu ou pas engendre un orgasme dans de très nombreux cas. Cela n’enlève rien à la souffrance, au contraire !
          C’est même là précisément que se situe le viol et le plus profond du traumatisme : forcer un corps à réagir contre la volonté de son propriétaire, c’est dissocier par la force son corps et son esprit, c’est un anéantissement.
          On peut parler d’une forme de meurtre, et ce n’est pas pour rien que le viol est considéré par la justice comme un crime.
          Une femme violée aura en outre terriblement honte de cette perte de contrôle précisément, ne l’admettra pas dans la majorité des cas et gardera le silence sur ce point si elle porte plainte. Le traumatisme n’en est que plus grand car on touche là à une intimité indiscible.

          PS : je n’aime pas non plus comme l’auteur le lynchage imbécile.
          B Lahaie a utilisé un mot maladroit, cela arrive à tout le monde. Elle aurait du parler d’orgasme, mot plus neutre et plus « scientifique » que jouir.


        • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 16:26

          @ZenZoe
          merci pour ces précisions et surtout cette « formulation » ... mon titre initial était « viol et orgasme » ... mais je dérivais en modifiant ce qui avait été énoncé


        • marmor 16 janvier 2018 17:33
          @Fergus
          Quelle vie trépidante !! Vous avez connu des enfants violés ? Mais que n’avez vous pas connu Fergus ?

        • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:12

          @Taverne


           Il parait aussi que les pendus bandent, du haut de leur perchoir. 

          Phénomène prouvé, et même majoritaire, bien que les victimes ne peuvent plus témoigner de leur émoi. 

          Mais vous pouvez tenter l’expérience. 
          Bien que soit difficile ensuite d’écrire un article !

        • JC_Lavau JC_Lavau 16 janvier 2018 18:37

          @FreeDemocracy : « aux hédonistes en culotte courte qui le reste » ?

          Et en français adulte, ça donnerait quoi ?


        • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:45

          @Fergus


          On s’enfonce dans le gore le plus adipeux avec cet article. 
          Les juifs ne jouissaient ils pas dans les wagons plombés eux aussi. Le voyage n’était il pas une préfiguration de quelque chose de mythologique, celui qui les emmena vers la terre promise ?
           Psychologie à l’usage des psychopathes. C’est un classique du genre. Plus d’une fois dans l’histoire, il s’agira non pas de soutenir le moral des vaincus, mais de celui de palier à la défaillance et aux doute des bourreaux ; Les nazis ainsi eurent des cellules psychologiques les justifiant en temps que héros
          Donc, retour à la force primitive. 
          Quand vous dit non, allez y de bon cœur. Pour la cause de la sainte jouissance, pour le culte de la force et de l’égo !. 

          Vous ferez jouir partout ou vous passez, montant sur l’un sur l’autre ! En dépit de leur propre grès comme disait Virenque, grand tricheur lui aussi devant l’éternel, et qui viola ou vola la victoire à beaucoup !

           Et dans votre voiture au lieu de saint Christophe, totalement ringard, accrochez donc la médaille en play mate de sainte Brigitte qui vous fera de l’oeil !. 

        • Dallas 16 janvier 2018 18:46

          @ZenZoe

          « Un acte sexuel voulu ou pas engendre un orgasme dans de très nombreux cas »

          Celle-là, comme sommet absolu de la connerie et de l’ignorance, il faudrait l’encadrer.
          Les études cliniques, les faits, ça vous dit quelque chose au fond de votre brouillard ?
          http://www.huffingtonpost.fr/2018/01/11/brigitte-lahaie-et-catherine-millet-sur-le-viol-ce-que-la-science-leur-repond_a_23330796/


        • Gorg Gorg 16 janvier 2018 19:00

          @Fergus

          On a compris Fergus, tu n’est ni pour, ni contre, bien au contraire.........., j’ai bon... ?  smiley


        • aimable 16 janvier 2018 20:01

          @marmor
          quand vous aurez son âge ( septua ) , vous serez vous aussi un vieux de la vielle  smiley


        • Fergus Fergus 16 janvier 2018 20:20


          Bonsoir, Marmor

          Toujours dans le sarcasme et le persiflage !

          Pour vous répondre, voilà un extrait d’un article de 2011 intitulé Famille d’accueil : la démagogie de Christophe Hondelatte  :

          « Á ce stade de la lecture, sans doute se trouve-t-il des lecteurs qui se demandent à quel titre je m’exprime sur un tel sujet, sauf à être moi-même assistant familial agréé par l’ASE de mon département. Ce que je ne suis en aucun cas, pas plus que mon épouse. Le sujet ne m’est pourtant pas étranger car l’une de mes sœurs et mon beau-frère exercent ce métier en couple depuis plus de 15 ans (...). Ne l’oublions pas, la plupart des enfants placés par l’ASE en famille d’accueil sont le plus souvent meurtris par la disparition brutale de leurs parents biologiques, par un climat familial violent ou alcoolique, par le délaissement et la privation de soins, par les coups répétés, et trop souvent par les agressions sexuelles incestueuses, jusque sur des garçons et filles en bas-âge. Des enfants parfois mutiques, stressés ou apeurés, quelquefois caractériels, voire suicidaires, telle cette adolescente qui ne supportait pas le rejet affectif dont elle faisait l’objet de la part de sa mère biologique depuis la dénonciation du père violeur. Et que dire de cet autre gamin qui, malgré les précautions, est un jour revenu d’une visite chez son père incestueux avec du sang dans le slip ? »

          Voilà comment, M. Marmor, j’ai connu des enfants violés. Chez ma sœur, mais également en Cour d’assises, ayant notamment été juré d’un procès pour viol sur mineur (un garçon de 11 ans) par un respectable pompier volontaire !


        • Fergus Fergus 16 janvier 2018 20:33

          Bonsoir, Gorg

          Je suis en effet contre le viol et pour le soutien inconditionnel aux victimes !


        • lejules lejules 16 janvier 2018 20:42

          @ZenZoe

          merci de votre commentaire. nous sommes dans un tabou du style« une femme honnête n’a pas de plaissir » chanter par jean ferra. https://www.youtube.com/watch?v=eZgIDuqBqTw
          il est particulièrement odieux de penser que lorsque l’on est violé on peut éprouver du plaisir que l’on soit homme ou femme ! la culpabilité d’avoir ressenti cette jouissance doit être insupportable voir complètement destructeur . c’est peut être pour cette raison que peu de personne violée porte plainte. la honte d’avoir joui.
          pour moi la jouissance de la victime est une circonstance aggravante pour le violeur. en aucun cas il ne peut se permettre de dire un truc du genre« elle le voulait bien cette salope la preuve c’est qu’elle a joui »
          je me réjoui de ce débat car il represente une lutte acharnée de la mentalité anglo saxonne de dominée l’Europe et le monde selon les règles du rapport kinsey . et la nous entrons dans la politique des USA de dominer le monde selon leur propre model moral
           un espagnol n’est pas un anglo saxon et la drague ne s’exprime pas de  la même manière en Angleterre ou en France. je me souvien d’un film italien des années 1950 ou l’on voit de jeunes siciliens assis sur les marches de l’église siffler la plantureuse lolobrigida ou peut être Sophia loren 
          « oh quella belle banbina ! » un truc comme ca en bonne italien. elle se retournant oui mais tout ce que tu vois c ’est pas pour toi c’est pour mon amoureux. et tous de rigoler. autre époque autre mœurs.

        • pipiou 16 janvier 2018 21:59

          @lejules
          « c’est peut être pour cette raison que peu de personne violée porte plainte. la honte d’avoir joui »

          Ah, ça y est, ça envoie du lourd.
          Merci Mme Lahaye d’avoir introduit un tel débat ...

          Où l’on voit qu’Agoravox est un site principalement masculin.


        • lejules lejules 17 janvier 2018 13:10

          @pipiou

          le problème c’est que souvent les femmes se mettent en retrait. même pour des questions qui peuvent les interpellée directement. quand B. Lahaie intervient en tant que femme c’est le tollé général une femme honnête n a pas de plaisir surtout si on la viole. médicalement c est faux. « c’est peut être pour cette raison que peu de personne violée porte plainte. la honte d’avoir joui  » je maintiens cette assertion valable aussi bien que pour une femme ou un homme violé. quitte a ce que je change d avis devant des témoignages directes d hommes ou de femmes ayant été violée




        • Gorg Gorg 17 janvier 2018 13:19

          @Fergus

          Salut Fergus,

          Merci de préciser, mon bon Fergus, car avec toutes tes différentes prises de position et tes avis sur tout (surtout tes avis...), on arrive à s’y perdre....
          J’ai toujours la crainte que tu te déchire les adducteurs... smiley


        • Taverne Taverne 16 janvier 2018 13:06

          Cet effet involontaire, non souhaité, du viol accroît le sentiment de culpabilité de la victime. Et donc, pour certaines féministes, il faut taire cette vérité pour ne pas aggraver ce sentiment de culpabilité. Mais d’abord c’est une vérité et ensuite au nom de quoi peut-on décider ce qui est bien ou pas pour les victimes et de taire certaines vérités ? Et surtout, surtout, pourquoi ce lynchage de Brigitte Lahay ? Est-ce ainsi que les femmes vont faire avancer leur cause dans l’opinion ?

          Je pense que les juges ne considèrent pas comme circonstance atténuante un réflexe purement fonctionnel.


          • njama njama 16 janvier 2018 13:45

            @Taverne
            Je pense que les juges ne considèrent pas comme circonstance atténuante un réflexe purement fonctionnel.

            Je partage ce sentiment. D’autre part de nombreux magistrats sont des femmes, et un(e) avocat(e) ne laisserait pas exploiter l’argument à décharge pour banaliser l’agression ...


          • JC_Lavau JC_Lavau 16 janvier 2018 14:31

            @njama. Il est bien normal que Brigitte Lahaye soit lynchée par les héritières : elle est hétérosexuelle, et pactise volontiers avec l’ennemi héréditaire, alors...


          • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:16

            @njama
            Vous voyez sérieusement une nana violer à la barre se mettre à déclarer. "Ouah, j’ai joui comme une dingue, monsieur le juge. 

            La décharge ici fait sens sur ses différents sens...La connotation sexuelle, juridique, et l’endroit appelé ainsi où l’on balançait les immondices. 
            Il y a différentes façons de tuer quelqu’un, et le viol en est une. 
            Pas la jouissance. 
            A vrai dire je n’arrive pas à comprendre tant d’égarements. 

          • njama njama 17 janvier 2018 00:43

            @velosolex

            d’abord la nana ne déclarera rien à la barre, les avocats sont là pour ça, ... sauf injonction extraordinaire des magistrats qui président la Cour et la solliciteraient pour témoigner

            Nous n’avons pas les détails de l’affaire dans l’article mais il y a fort à parier que l’argument viendrait du défenseur pour tenter de minimiser (d’excuser en partie) son acte ... le correctionnaliser plutôt que de le pénaliser selon les récentes réformes juridiques qui renvoient les violeurs aux Assisses


          • Rincevent Rincevent 16 janvier 2018 13:06

            @ l’auteur

            Vous abordez là un sujet à haut risque. En tant qu’homme, je n’avais pas d’avis très arrêté sur le fait qu’on puisse jouir dans un viol. Aussi ai-je demandé celui de ma compagne (travaillant dans le médico-social). D’après elle, ça peut arriver, le corps n’étant pas toujours synchrone avec le mental. Ce genre de constat passe mal parce qu’il est psychologiquement dur à admettre (personnellement), surtout dans cette ambiance générale de victimisation sans aucune nuance (collectivement).

            Entendons-nous bien : il ne s’agit pas là d’excuser quoi que ce soit. mais d’arrêter de hurler avec les loups au nom d’une morale que le corps trahit parfois.


            • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 14:51

              @Rincevent
              exact, parfois nos compagnes nous aident à comprendre ... mais il ne s’agit pas d’une « trahison » du corps, enfin je ne crois pas


            • sarcastelle 16 janvier 2018 13:32

              Heureusement qu’on a Fergus pour sauver la morale. Cucul-la-praline toujours présent ! 


              • pipiou 16 janvier 2018 13:49

                @sarcastelle

                Sarcastelle pro-harcèlement ? On aurait pu penser que ce n’était pas le cas ...


              • Crab2 16 janvier 2018 13:51
                Le féminisme est envers et contre tout universel ainsi que tout bien pesé la laïcité sans adjectif, suite  : Le féminisme porcin

                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/le-feminisme-porcin.html

                .


                • Taverne Taverne 16 janvier 2018 14:44

                  Je crois sentir dans la démarche de Brigitte Lahaie un désir d’être reconnue pour son travail professionnel (sa seconde carrière). On sent qu’elle est peinée de ne pas trouver cette reconnaissance chez certaines femmes qui lui dénient toute légitimité, préférant se retrancher dans le camp de la bien-pensance.

                  Les hommes violés par des femmes n’ont-ils pas d’orgasmes ? Chez les femmes aussi, cela peut se produire quelquefois mécaniquement. Et comment obtient-on la semence de l’étalon et du taureau si ce n’est en les forçant ? On ne peut tout de même pas nier la nature aussi !


                  • arthes arthes 16 janvier 2018 15:20

                    @taverne


                    Dans le film « Delivrance » la scene de viol sur un des prisonniers ne semble pas lui etre jouissive...Et meme si c etaient des femmes qui avaient viole ainsi le prisonnier du jour, je doute qu il en aurait tire du plaisir.
                    Un viol reste un viol, c est imposer du sexe a une personne qui ne veut pas, de toutes manieres, meme si, mecaniquement il se passe une jouissance.

                    Ce qui est plus intrigant, a mes yeux, que ce phenomene mecanique de la part d une victime, c est : Comment un homme peut il bander en violant ? Malgres les cris, la detresse , la peur et le non desir exprimme avec force et desespoir de l etre qu il agresse ???
                    Faut avoir un serieux pet au casque !

                    Nous devons raisonner notre nature, pas la nier certes, mais la morale est tout aussi naturelle chez l homme que ses instincts , si il ne la trouve pas de lui meme et en lui meme (et non comme vena nt de preceptes etablis auxquels nous obeissons sans reflechir)alors ce sont les instincts qui reprennent le dessus, et alors nous sommes pires que des betes.



                  • Crab2 16 janvier 2018 16:06

                    @arthes
                    Auriez-vous été violé par des bêtes pour les tenir en si faible considération ?


                  • arthes arthes 16 janvier 2018 17:34

                    @Crab2

                    C est l humain anime de ses pulsions bestiales incontrolees que je tiens avec si peu de consideration.

                    Sinon pas de viol non, ca vous decoit ? 

                  • velosolex velosolex 16 janvier 2018 18:21

                    @Taverne
                    On attend un poème sur le sujet.

                     Quelque chose qui soit bien troussé !
                    Pourquoi ne pas le déclamer à la tribune de L’ONU ,
                     le jour de la journée internationale de la femme


                  • sls0 sls0 16 janvier 2018 14:50

                    1) Par inadvertance je plonge ma main dans de l’eau trop chaude.

                    2) On me plonge la main de force dans de l’eau trop chaude, j’aurai aussi la réaction de vite la retirer.
                    A causes différentes j’aurai la même réaction physique.
                    D’un coté il y a du volontaire ou involontaire de ma part. De l’autre il y a action contre ma volonté.
                    C’est les causes de la réaction physique qui comptent et non la réaction.


                    • arthes arthes 16 janvier 2018 15:26

                      @sls0
                      Non dans les deux cas il n y a pas desir et volonte de plonger sa main dans l eau.

                      Faut trouver un autre exemple...Genre : Je vais plonger ma main dans l eau tres chaude car je sais que je vais y prendre du plaisir...Et donc pas pas idnavertance ni parce que on m y aura force.

                      Le resultat ne sera pas le meme.

                      Vous vous feriez sodomiser par desir , idnavertance ou parce qu on vous y force, le resultat ne serait pas le meme.

                      Ce qui compte c est avoir envie ou pas.

                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 15:32

                      @arthes

                      100% D’accord avec ta remarque


                    • arthes arthes 16 janvier 2018 15:38

                      @Ouam
                      Rhoooo qu a 100% ??? smiley 


                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 15:45

                      @arthes

                      Finalement t’a raison... Je me ravise... pour 2 raisons.

                      1)Faut toujours garder un taux d’incertitude, alors j’enleve 1%

                      2) Puis faut pas filer raison auxs filles sinon ca te retombe invariablement dans la poire, un dérivé de la loi de murphy en qq sorte smiley  smiley)


                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 16:18

                      @Ouam
                      J’ai trouvé un exemple....sur le sujet pour ssl et les autres
                       
                      Imaginez vous que en tant que mec , vous vous trouviez face a quelqun qui tiens une kalach, donc pas d’échappatoire possible.
                       
                      Et que vous devez faire une descente au grenier au pire thon (Le genre de femmes qui est à l’opposé de ce que vous aimez) sous la contrainte.
                       
                      Bon alors meme (en supposant, ce qui amha ne sera pas le cas) vous preniez votre pied pendant allez 30 sec la tete ou vous savez...
                       
                      Je parie que le soir meme et les jours suivant vous n’auriez qu’une envie....
                      Dégueuler ...rien qu’a y repenser.
                       
                      Voila c’est ca un viol, point, il y à rien à tergiverser sur le sujet.
                       
                      Apres qu’une frange de femelles puritaniste bloquées du fion et parfaitement misandres en profitent pour passer leurs idées alacon (je parles du modele ricain p ex dans tous ses exès), c’est autre chose, le feminin de con, c’est connes... hélas (et sans jeux de mots ici)
                       
                      C’est pour cela que c’est difficile comme choix, on se retrouve un peu coincé entre l’enclume et le marteau...


                    • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 16:43

                      @ Ouam

                      J’ai lu un article comme quoi, aux us, les partenaires en venaient à signer un papier attestant de leur accord conscient et éclairé avant tout contact. Ca, c’est du préliminaire.

                      https://www.causeur.fr/etats-unis-viol-33611


                    • pemile pemile 16 janvier 2018 16:51

                      @kalachnikov

                      Une entreprise néerlandaise lance LegalFling, une application qui utilise la blockchain pour s’assurer que des personnes sur le point d’avoir une relation sexuelle sont consentantes.

                      https://www.numerama.com/tech/320742-legalfling-la-magie-de-la-blockchain-peut-elle-sauver-le-consentement-sexuel.html


                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 18:25

                      @kalachnikov (& permile)
                      Oui c’est un peu à ce genres de dérives auquelles je pensais avec mon
                      « entre le marteau et l’enclume »

                      je me vois mal ecrire à l’avance et contresigné le programme des ré-jouissances à venir,
                      sinon autant se payer une poupée gonflable, ca sera plus « fun », et ca fera des paplars en moins, et defois aussi des déceptions en moins, car défois, si on veut mettre les pieds dans le plat....
                       il n’y à pas que la femme qui s’emmerde en baisant  smiley


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 18:28

                      @Ouam
                      gonflable et muette ....


                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 18:41

                      @Gérard Luçon
                      D’ou mon.... il n’y à pas que les femmes qui s’emmerdent en baisant....
                      C’est dommage que ce sujet ne sois pas plus abordé, ces dames auraient aussi certaines surprises....
                       
                      Et je suis loin d’etre le seul à le penser (discussion entre potes) et meme vu du vecu...
                       
                      Un bon pote par exemple attendais que sa douce (qui n’etais pas un thon je précise ni un laideron)
                      se fadais la fin des programmes tv en espérant que mme dorme...
                      pour se coucher et eviter la « tâche » familiale si on peut dire smiley
                       


                    • arthes arthes 16 janvier 2018 21:49

                      @Ouam
                      C est rigolo ca !!!

                      Bon, les hommes aussi peuvent avoir la migraine smiley

                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 21:55

                      @arthes

                      Tu ne va pas dire que je te l’apprends ? smiley

                      T’ a pas de copines qui se demandent pourquoi leurs mecs s’endorment (sois disant) devant la tv le soir smiley


                    • arthes arthes 16 janvier 2018 22:43

                      @Ouam
                      Bin en fait je parle pas de ces sujets avec les copines., deja que j en ai tres peu..Pas de leur vie privee sexo, ni de la mienne ...parce que forcement ca implique un tiers qui n est pas la pour donner son point de vue, puis c est perso...Bref, chuis pudique sur ce plan.


                      Mais je te crois volontier , parce que oui, il y a des temperaments qui entrent pas en adequation, quand la fille est « carnasiere » et le mec plutot reserve...Ou qu elle souhaite sexuellement un male alpha super predator defoncator dominator alors que le mec il veut tout simplement lui donner en sexo de la douceur de la tendresse apres une journee crevante de taf...
                      Ca c est des sujets tres abordes sur les sites culcul/sexo
                      En rubrique dssm tu as : " ouinnnn, je voudrais qu il me domine et qu il me punisse et qu il me prenne sauvagement toussa et qu il fasse de moi sa soumise, mais il comprend pas....Comment en faire un male dominant sexuellement ? Ouinnn 

                      Dans ce cas je me dis : oh ’tain, le pauvre mec, si c est pas son trip, il est pas sorti de l auberge !!!
                      ..Et puis comme dit la chanson : ca se commande pas smiley





                    • JC_Lavau JC_Lavau 16 janvier 2018 22:50

                      @arthes. Voir aussi une variante de l’histoire du génie à un seul voeu :

                      Salomon marche dans Jérusalem et se cogne le pied contre un objet. Il le ramasse
                      et c’est une vieille lampe. Il la frotte avec sa manche et un génie jaillit !
                      - Fais un voeux et je l’exauce immédiatement
                      - Oh tu sais, j’ai 80 ans, je n’ai plus beaucoup de désirs
                      - Arrête, je dois exaucer un voeux ou je repasse 10.000 ans dans cette putain de
                      lampe, allez, trouve quelque chose
                      - Bon, vois tu mon pays, Israël, est en guerre depuis des années, ne pourrait on
                      pas faire la paix avec nos voisins ?
                      - Passe moi la carte du Moyen Orient
                      - ......silence......
                      - Dis donc, c’est coton ton histoire, dans quelle merde vous vous êtes foutus !
                      le Liban, la Syrie, l’Égypte, les palestiniens, et j’en passe... Mes pouvoirs
                      sont immenses, mais là, tu me demandes quelque chose de trop difficile, tu n’a
                      pas autre chose comme voeu ?
                      - Bon, ah oui, ma femme Sarah, en 60 ans de mariage, ne m’a jamais fait de pipe,
                      tu ne pourrais pas m’arranger ça avant que je meure ? Tout content, le génie
                      rentre dans la maison de Salomon. Un quart d’heure après, il ressort :
                      -....soupir.....
                      - Repasse moi la carte du Moyen Orient. 

                      Autre version : « Good luck Mr. Gorski ! ».

                    • Ouam Ouam 16 janvier 2018 23:45

                      @arthes
                      "... ouinnnn, je voudrais qu il me domine et qu il me punisse et qu il me prenne sauvagement toussa et qu il fasse de moi sa soumise,..."
                       
                      Si par hazard tu retrouve son no..... smiley smiley smiley


                    • njama njama 17 janvier 2018 00:57

                      @arthes
                      merci pour la tranche de rire qui en frustrera plus d’un peut-être (?) vu que le message « codé » les laisse sur leur faim smiley
                      j’en déduis, perso, que l’intuition féminine ... là-dessus, prend le dessus,
                      à partir de là je te fais confiance à donf
                      bisou merci


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 14:56

                      à tous, je viens de découvrir une nouvelle fonction sur agoravox « bloquer ce commentateur » ... il est vrai que depuis plusieurs mois j’étais « muet » ... donc je n’ai pas vu cette régression !

                      aussi je répète ce que j’ai mis dans les quelques lignes de présentation de « ma page », je ne censure pas même si c’est devenu très « tendance » dans notre malheureux pays !

                      • Trelawney Trelawney 16 janvier 2018 15:25

                        Ce que vous dites Gérad Luçon est fort intéressant, mais il y a des endroits pour dire ce genre de chose. Du genre : un tribunal ou le cabinet d’un juge.

                        Maintenant si Brigitte Lahaie, dans une émission de TV animée par un abruti pour des abrutis, argumente pour justifier « le droit d’être importunée » qu’une femme peut éprouver de la jouissance lors d’un viol, vous admettrez comme moi que c’est carrément hors sujet. Et j’ajouterez que c’est peu pertinent et pas trés intelligent d’en parler dans ce contexte.
                        Pas plus tard que le mois dernier, dans mon quartier, une femme (violée il y a plus d’un an), n’a pas supporté le traumatisme et s’est pendue devant ses deux jeunes enfants qu’elle élevait seule.
                        Comme vous avez énoncé un fait : une femme peut jouir lors d’un viol, je vous énonce un autre fait : une femme peut se suicider après un viol. 
                        Vous allez me dire que c’est hors sujet et fort mal à propos. Mais ça reste un fait

                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 15:33

                          @Trelawney
                          relisez parmi les commentaires que j’ai reçus et intégrés à mon « propos » ... l’un d’entre eux est assez impressionnant sur ce sujet ... le revoici :

                          "Merci Gérard ! On se sent moins seule ! Lahaye à bien fait de le dire car De Haas affirmait que la violence exclut la jouissance. Or des femmes violées souffrent et culpabilisent terriblement d’en avoir ressenti. On peut dire que Lahaye à rendu à celles-là leur statut de victimes."

                        • JC_Lavau JC_Lavau 16 janvier 2018 18:19

                          @Trelawney. Wow ! L’enquête !

                          Et personne dans sa famille d’origine n’était complice du crime ? Voire auteur(e) principal(e) ?
                          Parce que moi j’ai entendu une femme souhaiter que sa fille fut morte. Couronnement d’années de harcèlement jaloux. Ladite fille haïe ne devint jamais suicidaire mais paranoïaque à partir de l’âge de 37 ans, puis meurtrière. Une longue histoire, qu’aucun docile n’a jamais eu envie de démêler puisque la réalité n’est pas politically correct.

                          On a aussi vu des Münchausen par procuration : rendre l’enfant la plus malade possible, pour poser socialement à la mère hyper-dévouée, donc-victime-de-son ex-mari (magistrate en ALD).

                          En archive, mais j’ai la flemme de chercher, une femme sur SOS Papa et Maman, raconte qu’elle n’a tenu le coup que grâce à son frère au téléphone chaque jour.
                          Moi c’est le contraire, ma petite soeur faisait tout ce qu’elle pouvait pour rajouter en violences téléphoniques. Et puis hyargh hyargh hyargh ! Les violences téléphoniques, ça ne laisse pas de traces écrites....
                          Des mères qui suicident leur fils ou leur fille, certains des cas sont publiés : Ici par Theodore Lidz.

                          « Trewlaney » se satisfait de l’enquête la plus superficielle possible.

                        • Trelawney Trelawney 16 janvier 2018 19:37

                          @Gérard Luçon
                          Le commentaire plus me confirme dans mon idée que Agoravox n’est pas le bon vecteur pour parler de cela


                        • velosolex velosolex 16 janvier 2018 20:37

                          @Trelawney

                          Je vous rejoint. « une femme peut se suicider après un viol. » 
                          Mais plus souvent sa vie devient un long suicide. Les troubles du comportement sont concomitants au viol, ainsi que l’autodestruction, l’agressivité, les troubles des conduites et les addictions. 
                          C’est la réalité de la psychiatrie ;
                          . Énormément de cas d’inceste et de viols. Des expériences qui vous déstructurent. C’est une chose d’écouter cette Lahaie qui fait son petit commerce d’entremetteuse et de gourgandine, c’en est une autre de faire face à la folie, et aux multiples décompensations que cela engendre, parfois sur plus d’une génération. 
                          Quel est au fait le prétexte décélébré de cet article, l’hypothèse de départ de notre chercheur et la conclusion :. Les femmes violées ne devraient pas culpabiliser, car si elles ont joui comme des cinglés, sainte Brigitte leur dire que c’est normal, rapport à la psychologie de la femme d’être baisé par un étalon en rut. 
                          Avec ça, après cette épreuve de moto cross, elles sont sensées aller mieux, tout à fait rassurés ; 
                          Mais allez savoir si elles n’ont pas joui, c’est pas normal. 

                        • erichon erichon 16 janvier 2018 15:35

                          Merci pour cet édito .


                          • QAmonBra QAmonBra 16 janvier 2018 15:43

                            Merci @ l’auteur pour le partage.

                            Un bon et courageux article par les temps qui courent, sur un sujet aussi paradoxal que tabou encore de nos jour !

                            A l’ère du mariage pour tous irait on vers un nouvelle forme de puritanisme ?

                            Ne serait ce que pour la réaction de tous ces imbéciles malheureux, B. Lahaie a eu raison de mettre ses jolis pieds dans le plat !

                            Quoi !? Quel est le couple digne de ce nom qui n’a pas dans ces parties de jambes en l’air simulé le viol de l’un ou l’autre !?

                            Quoi !? Y aurait il encore en ce début de XXI siècle de pauvres bougres ignorant encore que « Le corps a ses raisons que la raison ignore ». . .


                            • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 15:47

                              @QAmonBra
                              merci, j’avais oublié « le corps à ses raisons ... » .... la partie reptilienne du cerveau !


                            • arthes arthes 16 janvier 2018 20:09

                              @QAmonBra
                               Il y en a qui n’y songent même pas....A moins que vous confondiez étreintes violentes et passionnées avec simulation de viol.


                              Cela étant dit, il n’y a pas vraiment de limites au plaisir érotiques, et les simulations de viol font parti de la panoplie.
                              Entre gens « sains , surs et désireux l’une de l’autre ».

                              Mais......(et bien entendue, je met le viol réel hors sujet, je n’imagine pas une seconde que vous ayez évoqué les jeux amoureux autour du viol pour dédouanner les violeurs dont les victimes auraient joui) ) , si l’un des deux n’est pas vraiment équilibré et clair dans sa tête, un jour il/elle ne va plus assumer le jeu érotique de la simulation de viol, par dépit amoureux ou frustration, ou jalousie ou tout autre, et là commencent les emmerdes.
                              Et bien entendue, tout un arsenal judiciare sera la pour prendre fait et cause de la victime qui s’estimera avoir été abusée sexuellement sous influence

                              Bref, je veux dire que le danger c’est que la « moralité sociale » veut s’ingérer jusque dans la vie intime de manière à infantiliser la sexualité des couple , voire la planifier.




                            • QAmonBra QAmonBra 16 janvier 2018 21:52

                              Honneur @ arthes

                              (. . .) « Entre gens « sains , surs et désireux l’une de l’autre ». » (. . .)

                              C’est là que se trouve la clé de cette magie et, bien sur, la plus grande des difficultés, surtout à l’époque que nous vivons.

                              (. . .) "je n’imagine pas une seconde que vous ayez évoqué les jeux amoureux autour du viol pour dédouanner les violeurs dont les victimes auraient joui) )« (. . .)

                              Moi aussi, même ludiquement je n’arrive pas à m’imaginer dans la situation du violeur, je me suis souvent demandé comment, même sous l’emprise de l’alcool ou d’une quelconque drogue, un individu sain d’esprit puisse avoir ne serait ce qu’un semblant d’érection face à une femme terrorisée et en souffrance ! 
                              Je pense qu’il faut avoir  »une araignée au plafond« et que cette psychose est du même ordre que la pédophilie.


                              (. . .)  »Bref, je veux dire que le danger c’est que la « moralité sociale » veut s’ingérer jusque dans la vie intime de manière à infantiliser la sexualité des couple , voire la planifier. (. . .)

                              Très pertinente remarque, peut être que certains veulent être les seuls propriétaires de cette magie potentiellement accessible à tous et totalement gratuite ? . . .


                              @ l’auteur

                              Reptilien !? Oui mais pas que, car notre animalité est humaine, un extrait du texte « Ma vérité » de B. Lahaie à méditer :

                              (. . .) "On peut jouir sans désir et sans amour et malheureusement rester sèche avec un homme qu’on aime profondément. Mais il en est de même pour les hommes qui peuvent désirer et pourtant être en panne d’érection." (. . .)



                            • arthes arthes 16 janvier 2018 22:59

                              @QAmonBra
                              Oui, je le pense ; l ingerence de la morale sociale legiferee dans la vie sexuelle est une substitution de celle de la religion, elle est peut etre pire que les anciens preceptes obscurantistes , pour n etre pas moins obscurantiste, et tout aussi dans un but de l alienation de l etre, une mise sous controle.

                              J aime bien le terme « magie »pour traduire la complicite erotisante...C est bien une magie smiley
                               

                            • sweach 16 janvier 2018 16:24

                              Vous êtes seule dans la vie ?

                              Vous ne parvenez pas à garder un hommes auprès de vous ?
                              Vous vous sentez triste, sans but, avec une peur grandissante de la vieillesse ?

                              Soyez donc Féministe ! et apprenez à être fier de cette situation....


                              Bon à la base je voulez juste rebondir sur la phrase de Coluche car en faite il a dit :
                              « violer c’est quand on veut pas. Moi je voulais » 
                              c’est subtil mais « on » indéfini et « elle » défini change le sens de sa phrase


                              Actuellement nous avons en France des polémiques complètement pourri qui enfonce totalement le morale des Français. L’égalité homme femme cause national, on n’est plus foutu de vivre en couple aujourd’hui et on vient nous coller des débats totalement absurde sur les relations hommes femmes.

                              Effectivement aujourd’hui on est tous égaux, égocentrique !


                              Holala ! c’est horrible des femmes sont violés, je dois quand même vous rappeler quand terme de justice ils ont un mal fou à démêler le vrai du faux, car un homme à violer une femme et une femme après un rapport concetti crie au viole c’est la même histoire raconté par deux personnes différente.

                              Demain il faudra que mon avocat se mette d’accord avec l’avocat de la femme que je souhaite inviter à sortir ?


                              • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 16:32

                                @sweach
                                bien entendu vos considérations ne concernent que la « France d’en bas », ... celle d’en haut est tranquille, tel présentateur qui harcelait (voire plus) est réintégré dans son poste sur-payé, tel autre violeur en Californie est reçu et hébergé en grandes pompes, tel député vert qui s’est vanté de pratiques pédophiles a pignon sur rue .. sans compter nos grands politiciens et présentateurs TV adeptes des vacances à Marrakech ou en Thailande, et qui se vantent en toute impunité ...


                              • sweach 16 janvier 2018 17:53

                                @Gérard Luçon
                                Ho ? les puissants qui écrasent les faibles, ça touche aussi le sex ? je suis choqué....

                                C’est de la poudre aux yeux, quand on y réfléchi, si vous aussi vous étiez riche sa ne vous tenterez pas la luxure ?

                                Oui il y a des hommes de pouvoir qui exploitent, oui il existe des hommes violents, c’est une réalité contre laqu’elle il faut lutter, mais ce n’est pas ce que j’observe, ni une généralité.

                                Moi je vois des débats débiles, avec des médias qui reprennent en boucle des petites phrase sorti de leur contexte et de leur sens, je vois des milliers de femmes qui sont triste dans la vie et repousse les hommes parce que la société leur dit qu’ils sont tous pourri et au final elles se retrouvent toutes seule et des milliers d’hommes repoussés qui deviennent moins enclin à vivre avec une femme.

                                Rabâcher ce genre de débat et une libération de la femme sans le moindre recul des conséquences font que ma génération est aujourd’hui totalement déboussolé et égocentrique au possible.

                                Vous avez un mode opératoire pour la vie en couple aujourd’hui ? Non, il n’y a en plus, on a tout détruit sans rien construire à la place et n’essayer pas d’utiliser les valeurs du passé.

                                Avant on disait : « choisi une gentille femme qui s’occupera bien de toi », aujourd’hui on te dit « prend en une pas trop chiante ».

                              • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 18:17

                                @sweach
                                j’ai du mal à suivre cette digression ... comme si être riche permettrait d’être amoral sans besoin d’une justice de classe


                              • Georges VALGEORGES Georges VALGEORGES 17 janvier 2018 00:21

                                @sweach
                                Bravo, bien dit.


                                Le mouvement ne date pas d’hier et c’est bien une tendance continue que presque aucun politicien n’a essayé de combattre.

                                Comme si, soit le mouvement est trop fort (profond) et toute tentative d’entraver sa course est inutile, soit ils sont tous daccord pour assister à la lente décomposition des familles humaines.

                                Dans les deux cas, il faut se poser la question du pourquoi puis celle du comment on en sort.

                                Dépêchons-nous il est déjà trop tard !

                              • sweach 17 janvier 2018 09:36

                                @Gérard Luçon
                                *j’ai du mal à suivre cette digression ... comme si être riche permettrait d’être amoral sans besoin d’une justice de classe*

                                Ce n’est pas ce que je dis, je dis juste que vous faite fausse route en regardant uniquement les cas extrême et rare et vous oubliez totalement la généralité et les conséquences, ce qui oriente inévitablement le débat dans des directions qu’ils ne devraient pas prendre et aggrave les relations homme-femme qui sont bien mal mené ces dernières décennies.

                                @Georges VALGEORGES
                                *il faut se poser la question du pourquoi puis celle du comment on en sort.*
                                Moi je n’ai pas la solution, mon éducation et mon histoire ne m’ont pas préparé à cela, je déplore juste qu’on est tous perdant.

                                Pour le pourquoi, j’ai ma petite idée sur la question et elle touche la « démographie » et il me parait évident que certaine belle résolution ne franchiront jamais la sélection naturel et ne pourront être transmise aux générations future.

                              • njama njama 16 janvier 2018 16:35

                                Il paraît que certaines femmes jouissent en accouchant, sic, une me l’a dit ! c’était à son troisième accouchement tout de même, mais elle avait adoré accoucher les deux fois précédentes...

                                N’étant pas gynécologues ni maïeuticien (masculin de sage-femme), ne connaissant pas les annales des parturientes je ne saurais témoigner. Le cas est rare je pense ...
                                Allez comprendre, en jouir .....ah ah aaaahhhhh là où tant d’autres galèrent et enverraient au diable celui qui l’a mis dans cet état ! Il n’est pas rare que les femmes soient au bord du reniement dans ces circonstances pas toujours faciles ...

                                Faut toujours l’exception qui confirme la règle, ou c’est pour faire mentir la Bible « Il dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur,... » Gn 3/16


                                • arthes arthes 16 janvier 2018 18:41

                                  @njama
                                  Il faut comprendre que toute creation se fait dans la douleur...Il faut souffrir pour enfanter, cela n est pas juste du domaine du charnel...Enfin je prends ces mots de la bible dans ce sens...Non ?

                                  Ne portons nous pas un projet ?
                                  N avortons nous jamais de n avoir pu le mener a terme pour l accoucher ?
                                  Etc...

                                • njama njama 17 janvier 2018 01:11

                                  @arthes
                                  ben si
                                  ben si
                                  (pour répondre à tes questions)

                                  Je compatis, quelque part je me dis que puis-je faire d’autre, de plus ...
                                  Il y a aussi le côté où nous, hommes nous nous sentons impuissants ... ce qui ne veut pas dire indifférents
                                  J’avoue que ces révélations inopinées autant que la Genèse m’ont toujours désarçonné ...


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 janvier 2018 16:53

                                  Les médias mènent le monde où ils veulent !!! On dirait que la tromperie fait vivre aujourd’hui une humanité qui devient de plus en plus ridicule ! 

                                  Est-ce que le viol, le harcèlement sexuel ou la sous-condition de la femme sont des choses de ce siècle ? Non, cela a toujours existé. 
                                  Ce qui est nouveau et ce que tout le monde accepte aujourd’hui est justement le rabaissement de la condition des femmes jusqu’à moins que rien !
                                  Qu’est-ce que le harcèlement dans les milieux publics ou dans les administrations par rapport à la florissante industrie pornographique et au proxénétisme de masse ? 

                                  Dénuder les femmes dans une publicité satanique et les assimiler à « une volonté de consommation de la populace gloutonne », voilà qui est bien insolite par rapport aux jacasseries quotidiennes !

                                  CETTE HYPOCRISIE COLLECTIVE N’ARRANGE RIEN !

                                  • Taverne Taverne 16 janvier 2018 17:24

                                    Si tu es femme de lettres
                                    Balance ton porc,
                                    Ton porte-plume !

                                    Si tu es une femme de tribune,
                                    Balance ton porc,
                                    Ton porte-voix !

                                    Si tu es une femme à barbe,
                                    Balance ton porc,
                                    Ton porte-savon !

                                    Si tu est une femme légère,
                                    Balance ton porc,
                                    Ton porte-avion !

                                    Mais, ne balance pas à la légère,
                                    L’avion peut t’envoyer en l’air.
                                    Balance avec discernement.
                                    Laisse venir opportunément...

                                    Mais si tu es une femme épique
                                    Coince-le bien alors et pique !
                                    Et d’un « bon entendeur salut »
                                    Balance ton porc ! Ton porc : salut !


                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 17:30

                                      @Taverne
                                      que serions-nous sans la poésie ...


                                    • Taverne Taverne 17 janvier 2018 11:05

                                      @Gérard Luçon

                                      De la poésie, non. De la déconnade. Un peu sur le modèle de L’ami caouette de Gainsbourg. J’aurais pu le faire à la manière de Juliette Greco.

                                      Importunez-moi !
                                      Oui mais pas trop vite !
                                      Oui, mais pas tout de suite
                                      Pas trop vite
                                      Sachez me convoiter
                                      Me désirer
                                      Me captiver
                                      Importunez-moi !
                                      Mais ne soyez pas comme
                                      Tous les hommes
                                      Trop pressés.

                                      Et d’abord, le regard
                                      Tout le temps du prélude
                                      Ne doit pas être rude, ni hagard
                                      Dévorez-moi des yeux
                                      Mais avec retenue
                                      Pour que je m’habitue, peu à peu...

                                      Importunez-moi !
                                      Importunez-moi !
                                      Oui, mais pas tout de suite
                                      Pas trop vite
                                      Sachez m’hypnotiser
                                      M’envelopper

                                      M’en-MeToo-fler...


                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 17 janvier 2018 11:36

                                      @Taverne
                                      ou bien sur le modèle de Boris Vian, chanté par Magali Noël « fais-moi mal Johnny »


                                    • bob de lyon 16 janvier 2018 17:33

                                      Un viol est une brutalité physique et morale, subie et insoutenable ; c’est l’humiliation absolue, épouvantable, atroce ; la victime y perd sa dignité, son humanité.

                                      Combien de femmes s’en remettent-elles complétement ?

                                      Et peut-être est-il vrai qu’il y aurait parfois un orgasme – réflexe épouvantable et incontrôlable - qui surajoute au sentiment de culpabilité celui d’être complice… malgré elle.

                                      La double peine dans l’horreur !

                                       

                                      Sujet sensible et que puis-je en dire, je ne suis qu’un homme…

                                      De quelle espèce faisons-nous partie, nom de Dieu !


                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 17:37

                                        @bob de lyon
                                        exact, rien à ajouter !


                                      • pallas 16 janvier 2018 18:19

                                        Bonsoir,

                                        Il y a une approche que personne ne tiens compte, mise à part les scientifiques et chercheurs, mais qui s’abstiennent de dire en public les propos.

                                        Je vais éclaircir la situation.

                                        L’espèce humaine est en cours de devenir stérile, surtout les nouvelles générations née dans les années 2000. Que sa soit des hommes ou femmes en devenir, leurs systèmes reproductif est arrêté, ils sont stériles.

                                        Le comportement sexuel, donc la reproduction est la programmation première de toute forme de vies, mais il y a des critères de sélections, qui diffère entre espèces, le viol n’existe pas.

                                        Sauf dans le cas d’une espèce défaillante la notre en l’occurence, car les hormones, ainsi que le Cerveau est totalement perturbé.

                                        Sans compter que les hommes et femmes, ont une qualité de sperme pour l’un et ovule pour l’autre qui sont non reproductible ou en tout cas génétiquement totalement dégradé.

                                        L’instinct de survie sexuel est donc devenu totalement hors contrôle.

                                        Ces dérives vont s’accentuer et s’arrêter d’un coup net, car la programmation sexuel aura disparu définitivement, c’est déjà le cas au Japon.

                                        Salut


                                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 18:23

                                          @pallas
                                          merci pour votre commentaire, mais sur ce terrain je suis « nul » ...


                                        • pallas 16 janvier 2018 19:30

                                          @Gérard Luçon

                                          Bonsoir,.

                                          C’est bien dommage que vous soyez nul.

                                          Un humain n’est qu’une machine de type basique, physiologiquement inférieur à toutes les formes de vie peuplant la planète actuellement devenu, c’est chose fascinante smiley. Ceci est un autre débat.

                                          Le terme sexuel est le vecteur principal d’une espèce, la notre est terminé.

                                          Salut


                                        • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 23:53

                                          @ pallas

                                          Faut savoir : je croyais que le Grand Remplacement était en train de s’accomplir sous nos yeux crevés par le biais de la surponte et beurk beurk beurk. 

                                          Salut.


                                        • sweach 17 janvier 2018 11:28

                                          @pallas
                                          *L’espèce humaine est en cours de devenir stérile*

                                          Heureusement pour nous, ce n’est pas le cas, nous observons bien une baisse dans la reproduction mais elle est lié à nos comportements, reproduction de plus en plus tardive et environnement pollué qui perturbe la reproduction.
                                          cela peut être rectifier en modifiant notre société de gré ou de force par la sélection naturel, car nous avons toujours des femmes qui se reproduisent jeunes et des gens qui refusent la pollution.

                                          *Ces dérives vont s’accentuer et s’arrêter d’un coup net, car la programmation sexuel aura disparu définitivement, c’est déjà le cas au Japon.*
                                          L’exemple du japon est intéressant, car ils sont 3 fois plus nombreux que nous pour un territoire trois fois plus petit. Ce n’est pas la stérilité qui fait qu’ils ne se reproduisent plus, mais leur mode de vie.

                                          Si demain le japon diminue la liberté des femmes, interdit la pornographie, sécurise la famille, favorise les rapprochements homme femme sans forcement parler de mariage forcé, vous allez voir s’ils ne vont pas à nouveau faire des bébés.

                                          Certain gouvernement comme la Russie ont bien compris les dangers d’une société soit disant « libéré »

                                          Notre société occidental a dénoncé et éradiqué de nombreux comportements (souvent injuste) imposés par la société, la religion ou autre, mais nous devons bien être conscient des conséquences que cela engendre. En l’espace de 2 siècles il va forcement y avoir des retours en arrière, si on ne rectifie pas le tire.

                                        • sweach 17 janvier 2018 11:43

                                          @kalachnikov
                                          *je croyais que le Grand Remplacement était en train de s’accomplir sous nos yeux*

                                          Aller faire un toure dans une maternité ou une école et regardez si vous voyez des caucasiens ou bien des Maghrébins ?
                                          C’est juste un fait, les femmes caucasienne font moins d’enfant que les femmes maghrébines, alors qu’elles sont pour le moment plus nombreuse, cela vient des modes de vie que ces femmes ont suivie. 

                                          Globalement les femmes maghrébines sont moins « libéré » que les femmes caucasienne et bizarrement elles se reproduisent plus.

                                          On peut effectivement lutter pour changer des mentalités différente des nôtres, mais en attendant parler de « remplacement » ne me parait si incongrue comme concepts.

                                        • kalachnikov kalachnikov 17 janvier 2018 13:31

                                          @ sweach

                                          Donc, c’est juste l’Occidental qui est très fatigué, il n’y a de stérilité que chez ce sommet ? Faut le dire à l’autre dépressif (cf le pallas très las)


                                        • sweach 17 janvier 2018 14:20

                                          @kalachnikov
                                          *il n’y a de stérilité que chez ce sommet ? Faut le dire à l’autre dépressif (cf le pallas très las)*

                                          Dans l’absolu, il n’a pas totalement tord, nous sommes aujourd’hui très pollué et cela diminue nos aptitudes reproductible, comme les perturbateurs endocrinien par exemple.

                                          Mais ce n’est pas la cause qui explique qu’on ne se reproduit plus, les deux principaux facteurs qui font chuter la reproduction, c’est l’accès à la contraception et l’éducation.

                                          *c’est juste l’Occidental qui est très fatigué*
                                          Non, il est juste très co...., dans deux siècles on ne parlera plus de ce passage à vide, soit il aura trouvé une solution soit il aura été remplacé.
                                          Il y a de la géopolitique et des guerres de civilisation la dessous et nous on pinaille aujourd’hui sur la situation des femmes qui au final ne font plus d’enfant.

                                        • kalachnikov kalachnikov 17 janvier 2018 14:30

                                          @ sweach

                                          Je suis assez d’accord avec tout ça, mais bon, Pallas ne sort plus de ’take shelter’ et de post en post répand son désespoir.

                                          http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=189944.html


                                        • julius 1ER 16 janvier 2018 18:23

                                          Pauvre Brigitte !!!

                                          Sûr qu’elle n’aurait pas dû dire que le viol pouvait parfois déboucher sur une jouissance physique, car là sur le plan moral elle risque l’échafaud !!!!
                                          tellement tout le monde s’est empressé de la clouer au pilori ... elle devrait savoir depuis le temps que le monde ne peut pas être gris, il est forcément noir ou blanc et le violeur ne peut -être qu’une sorte de barbare venu du fond des steppes et pas un monsieur tout -le -monde qui aurait utilisé de le chimie pour arriver à ces fins !!!
                                          dormez braves gens et circulez y a rien à voir !!!! 

                                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2018 18:26

                                            @julius 1ER
                                            bien résumé ...


                                          • Antoine 16 janvier 2018 20:49

                                            De même que si l’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde, il y a des vérités qui doivent être tues lorsqu’on s’adresse au grand nombre, mais qui doivent être connues si l’on veut aider les femmes violées. Le juge devra chasser cette idée de son esprit, sinon rode pas loin le « elle l’a bien cherché » Mais le psychologue doit savoir que le mélange viol et jouissance, s’il forme une contradiction dans les termes lorsqu’on l’évoque au moyen de l’intellect, crée, dans l’esprit de la personne qui en est victime, un nœud qu’il sera difficile de défaire.
                                            Il ne faudrait pas que les de Haas interdisent aux femmes violées de retrouver leur pleine capacité à jouir en les enfermant dans la posture de victime qui ne connaissent pas ce que, dans leur propre histoire, elles ont emmené de leur côté.


                                            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 16 janvier 2018 21:08

                                              Brigitte Lahaye et Sylvia Kristel en leur temps, elles ont fait fantasmer plus d’un français, plus d’une française....

                                              De ces français et françaises, Ils ne restent aujourd’hui que leurs gamins et leurs gamines ayant des mœurs plus officiel, plus installé..... Hétéro,Homo,Bi .

                                              Malgré tout, chaque soir la plus grande majorité se contente de leur mécontentement ....
                                              Plusieurs fois divorcés, plusieurs fois pacsés et souvent avec des gosses à la clé... Mais la vie de ces gosses n’intéressent pas les féministes, elles sont exclusives, nombrilistes, jusqu’au-boutistes..
                                              Peu importe la casse, seul le résultat compte...   

                                              Le puritanisme vengeur d’aujourd’hui ressemble à un coup tordu.
                                              Une vicieuse petite manœuvre politicienne issu d’un esprit malade .....
                                              La secrétaire d’état M. Chiappa chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes transforme sa fonction et son ministère en combat féministe avec l’argent des français ... L’escroquerie est grandiose....


                                              • INsoMnia insomnia 16 janvier 2018 22:10

                                                @Gérard Luçon,

                                                Je suis surprise de part l’article qui se veut « quelque peu bon enfant » ! Brigitte Lahaie parle surement de ce qu’elle ne connaît pas. Sur cette planète complètement à la dérive, on attend tout et rien.
                                                Savez-vous ce qu’est un viol ? Si apparemment certaines y trouvent du plaisir j’en reste sans voix ! Je vais parler d’un cas qui m’est proche, moi-même, violée en octobre 1987 à 17 ans dans un toilette d’une boite de nuit part un engagé de l’armée de terre. Ce soir là, la seule chose dont je fût responsable, est de lui avoir dit après que cet individu se soit invité dans notre petit groupe que « j’emmerdais les engagés ». Cela m’a valu un décollage de mon siège dans ses bras et être enfermée dans les toilettes avec ce type. Comme mes hurlements de peur l’agacé, il a eu la bonne idée de me prendre par les cheveux (je lui tournais le dos pour ne pas le regarder) et a frappé ma face contre le mur en carrelage, là je peux dire que j’ai vu mille chandelles... pour le reste, je vous passerai les détails... Le pire au sortir de cet Enfer, je n’ai pas porté plainte même si certains me l’ont demandé, car à cette époque là j’étais une fugueuse.
                                                Il ne faut pas oublier le trauma psychologique et physique que cela engendre parfois de courte ou longue durée comme le vaginisme.
                                                La physiologie d’une femme diffère quelque peu de celui d’un homme, en celà nous sommes différents.
                                                Une chose, je ne suis pas non plus dans « balancetonporc » puisque on peut dire et faire dire tout et n’importe quoi... c’est à la mode !


                                                • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 22:16

                                                  @ insomnia

                                                  Ils s’écharpent sur un malentendu concernant le terme jouir. Une femme violée peut avoir les manifestations physiques de l’orgasme sans pour autant et évidemment éprouver du plaisir.


                                                • velosolex velosolex 16 janvier 2018 22:34

                                                  @insomnia
                                                  La différence avec vous, c’est que Brigitte Lahaie est une tout terrain, capable de s’adapter à tout, !

                                                  Quand je parle de tout, pour elle c’est son sexe, son continent, son petit commerce.
                                                  Apparemment ici, beaucoup trouvent cela légitime, normal,voir scientifique. 
                                                  « Si Brigitte Lahaie a dit »....Après le théorème d’euclide, celui de Lahaie....Mais cette fille a passé sa vie dans la culture du faux, des grimaces, des déguisements.
                                                   Séduire à tout prix, pour rester en haut de l’affiche, quitte à défaire le haut, le bas, et débiter des âneries, l’important étant de garder le contrôle. 

                                                • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 22:36

                                                  @ insomnia

                                                  Du reste, ce que l’on reproche à BL, ce pourquoi on l’élève au rang de sorcière, ce n’est pas du tout d’avoir inventé cette histoire de jouissance mécanique durant le viol mais de l’avoir dit tout haut.

                                                  http://www.marieclaire.fr/en-larmes-brigitte-lahaie-s-explique-sur-ses-propos-tenus-sur-le-viol,1249486.asp


                                                • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 22:42

                                                  @ velosolex

                                                  "Le corps d’une victime de violence peut réagir de plein de manières différentes. Cela ne change rien au fait que le viol est un crime. Placer cette phrase alors que l’on parlait de plaisir sexuel donne un sentiment de banalisation de la violence." [C. de Haas]

                                                  Tu remarqueras qu’elle ne le nie pas, bien au contraire.

                                                  On est dans le politique. Lahaie a signé certaine tribune, l’objet est de faire croire qu’elle a cherché à minorer la violence du viol pour flinguer cette tribune et imposer sa vision psychopathologique, paranoîaque, maboul du rapport humain (bien plus largement que juste homme-femme).

                                                  Au vu de tes couinements, ça marche du tonnerre.


                                                • velosolex velosolex 16 janvier 2018 22:43

                                                  @kalachnikov
                                                  C’est le thème du débat qui est indécent et qui fait sens. 

                                                  C’est un discours psychopathique, qui déplace le scandale du viol sur un point de détail. Une façon de le déminer, voir de le justifier. 
                                                  On constatera donc sans surprises que beaucoup tombent dans le panneau, et font dans la surenchère. 
                                                  Les termes graveleux et la pensée bas du front de cours de caserne faisant chorus, et encouragement entre eux. . 
                                                  Intéressant au niveau sociologique
                                                  . Agorut est une mine d’or sur les temps furieusement modernes.

                                                • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 22:49

                                                  @ velosolex

                                                  Mais justement, ce n’est pas Lahaie qui en a fait des caisses sur le sujet, etc, etc. La question du viol est en fait instrumentalisée pour définir à nouveau les rapports humains, id est créer une nouvelle société. Mais bref, restons à la superficie.


                                                • velosolex velosolex 16 janvier 2018 22:50

                                                  @kalachnikov
                                                  C’est une technique de manipulation vieille comme le monde. Cette fille n’est pas idiote, et pour faire passer son message gore, elle doit l’habiller d’un minimum de décence et d’honorabilité.


                                                   Un peu comme elle savait sourire et mettre un joli corset quand elle faisait du hard.

                                                   Les politiciens justement ne sont pas très loin dans cette métaphore, comme vous remarquerez ! 

                                                  Vos messages primaires sont facilement à même d’être déminés. Les adjectifs d’opprobre animale, tels « couinements » en disent beaucoup plus sur vous, il me semble que sur moi, dans leur valeur projective. 

                                                • arthes arthes 16 janvier 2018 23:30

                                                  @velosolex

                                                  Personne ne justifie ni ne demine le viol sur ce fil...quant il est admis que le corps peu declancher mecaniquement une reaction absolument opposee a un traumatisme vecu .
                                                  Personne mais vous, vous interpretez et anticipez ce que les autres pensent lorsqu ils admettent ce phenomene physiologique.

                                                  Il ne faut donc pas l admettre d autant qu il vient d une creature heu...au passe sulfureux ?


                                                  Votre sens de l empathie emotionelle je suppose ?






                                                • velosolex velosolex 16 janvier 2018 23:54

                                                  @arthe

                                                  Apparemment,je ne suis pas seul à m’émouvoir de ces sophismes vertigineux, partis d’une parole d’une exporn star reconverti dans les médias, et dont peut légitiment contester la valeur et la sincérité, surtout si on la place en tant que vérité sur le viol. . Extrait de BFM , Caroline De Haas, à l’origine d’un texte publié mercredi sur Franceinfo dans lequel elle s’est attachée à répondre point par point aux arguments avancés dans la tribune parue dans Le Monde, s’est indignée sur Twitter après l’émission des propos de Brigitte Lahaie :
                                                  « Le corps d’une victime de violence peut réagir de plein de manières différentes. Cela ne change rien au fait que le viol est un crime. Placer cette phrase alors que l’on parlait de plaisir sexuel donne un sentiment de banalisation de la violence. " 


                                                • kalachnikov kalachnikov 16 janvier 2018 23:58

                                                  @ velosolex

                                                  C’est bien le problème ; j’ai cité ça à 22h42. Il est peut-être temps que tu regardes la video où Lahaie sort cette phrase qu’on a sorti hors contexte.


                                                • velosolex velosolex 17 janvier 2018 00:42

                                                  @arthes
                                                  Le sophisme a sa mécanique propre, et son raisonnement, mais il se définit par une base de départ fausse. En l’occurrence où allez vous cherchez cette certitude :

                                                   « il est admis que le corps peu declancher mecaniquement une reaction absolument opposee a un traumatisme vecu ».
                                                  Enfin là c’est vrai, c’est très soft. On dirait que vous parlez de la mécanique des fluides. Cela démine quelque chose de très gore ; Le viol.
                                                   Je sais personne ici,( contrairement à l’ailleurs qui me rassure), ne semble douter de l’horreur du fait me direz vous. 
                                                  Mais alors quand on dans cet état d’esprit on ne fait pas dans les arabesques qui évidemment ont pour fonction de faire diversion et d’en écarter l’horreur. 
                                                  Ou pire de créer des vocations de serrurier.
                                                   Mais la sexualité n’est pas une mécanique, mais contient quelque chose de sacré, d’intime. C’est en ce sens qu’on peut tuer quelqu’un. Enfin, on peut me comprendre un peu. J’ai travaillé comme j’ai pu à tenter de remette sur pied des bosselés de la vie. Pas que des victimes de viols, quand même. J’aurais pas tenu. 
                                                  J’observe que prendre le parti que j’ai pris, en remettant en question la validité des propos de cette marchand de scandale, favorise les quolibets, les attaques à caractère sexuel. Mais cet article a pour résultat de soulever les soupapes, le pousse au crime, la blague salace, et l’observer est un autre enseignement, et vérifie le danger que je pense de la « théorie Lahaie ». Je vous remercie donc pour votre ironie civilisée ; « Votre sens de l’empathie emotionelle aussi , je suppose ? »

                                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 17 janvier 2018 09:52

                                                  @insomnia

                                                  A partir du moment ou vous insultez une personne que vous ne connaissez pas, il ne faut pas s’étonner d’une réaction de sa part....La vie n’est pas un jeu ...votre éducation relationnelle a été incomplète....
                                                  Votre petit groupe, apparemment, ne s’est pas porté à votre secours.... !
                                                  Donc voilà....    


                                                • JC_Lavau JC_Lavau 17 janvier 2018 10:01

                                                  @velosolex. « Cette fille » est une femme de 62 ans.

                                                  Pas sûr que ton vocabulaire soit politically correct.

                                                • kalachnikov kalachnikov 17 janvier 2018 13:52

                                                  @ velosolex

                                                  Donc, toi qui veux faire la morale et t’ériger en modèle de vertu, tu voudrais ôter la libre expression à une personne parce que ses choix de vie font couiner, oui je dis bien couiner, la personne à cervelle étriquée que tu es ? Tu vas même jusqu’à inventer des ignominies dans le but super charitable de la salir et la blesser ? T’imagines les dégâts si c’est avéré, qu’elle lit cela ? Comme tu aimes les victimes, dis donc, un vrai compassionnel...

                                                  Et le plus cocasse, c’est que tu n’es pas même conscient que tu ne dirais pas ça si c’était un mec qui avait tenu ce propos, oh non, tu n’oserais pas lui dire qu’il a dû se faire violer et barbote en plein syndrome de Stockholm.


                                                • arthes arthes 17 janvier 2018 13:57
                                                  @velosolex
                                                  Je ne suis pas dans l’émotionnel, contrairement à vous, donc je suis dans l’empathie, et je ne juge pas les propos de B. L ni son passé sexo, vous êtes gonflé pour avancer que parce qu’elle a ce passé il lui est moins légitime qu’à un autre qui serait spécialiste ou sexologue de dire ce qu’elle à dit, et qu’en outre cela va dans le sens de dédouanner le viol.

                                                  Bien entendue qu’il y a des réactions mécaniques chez la femme et chez l’être humain, complètement involontaires, des moments où le corps prend le dessus sans que l’on y puisse quoi que ce soit, où on se retrouve dans l’impuissance de l’empêcher , malgré toute sa volonté et qui restent pourtant dans notre champs de perception, et je ne souhaite pas aux personnes à qui cela arrive de vous en parler, vous êtes un ignorant de ces choses , vous n’avez que des idées préconçues et c’est horrible d’être à ce point dans le déni, je parle pour les victimes de viols qui ont subi le mécanisme de la jouissance...Vous allez leur expliquer que c’est impossible parce que c’est sacré ou bien qu’elles sont perverses puisque cela ne peut être mécanique ?


                                                • velosolex velosolex 17 janvier 2018 19:59

                                                  @arthes
                                                  Je dis c’est vrai plusieurs choses, entre autre, si je n’oublie rien

                                                  -Que la parole de cette Lahaie n’a pas être à prendre en temps que parole d’évangile. 
                                                  -Que son petit commerce est basé sur le sexe et la provocation ; Elle a tout de même écrit "moi la scandaleuse, et connait très bien les ficelles alimentant le show bizz, dont la provocation est un ressort essentiel. Donc prudence. Mais je peux admettre que c’est sa vérité. 
                                                  -Mais qu’on ne peut faire d’un cas particulier un cas général
                                                  -Que le champ des émotions , des fantasmes, est une chose personnelle, pas une loi de la nature
                                                  - Et que donc vouloir l’étendre aux autres et en faire une loi, voir une découverte triomphante, comme si l’auteur venait de découvrir l’eau chaude fait rire, mais est bien une forme de manipulation et d’escroquerie
                                                  - Surtout quand il est en complet désaccord avec la parole et le vécu de tant de victimes, qui font tout de même représentation, même s’ils ou elles ne sont pas médiatisés. 
                                                  J’admet être dans l’émotionnel, ici comme dans d’autres aspects de la vie courante. D’autant que j’ai croisé bien des victimes, dont la vie après cela n’a été qu’un long suicide....L’émotion est un ressort de l’engagement, de la colère et de l’engagement. Sinon, que serions nous ? Mais je tente de me servir de mon intelligence et de mon sens critique, assisté tout de même par une certaine expérience professionnelle, où l’empathie n’était pas de trop, jusqu’au moment où la compassion peut vous faire disjoncter. 
                                                  Je remarque aussi que la parole de cette Lahaie est la parole que certains peuvent attendre avec un certain plaisir, car elle les encourage dans un certain fonctionnement, tout en les dédouanant de la gravité de leur passage à l’’acte. Il est essentiel de faire la différence entre fantasme et réalité, celle ci étant bien plus torve qu’une call girl dans un body. 

                                                • Pierre 16 janvier 2018 22:26

                                                  Marrant que des p’tites bites d’AV viennent expliquer le Q à la Brigitte...


                                                  • oncle archibald 16 janvier 2018 22:54

                                                    Je ne sais pas pourquoi mais j’ai le sentiment que la « jouissance » des femmes violées doit rester extrêmement rare et que la règle « ordinaire » doit être une souffrance voire une douleur physique extrême. Juste un ressenti.


                                                    • Taverne Taverne 16 janvier 2018 23:45

                                                      @oncle archibald

                                                      Moi itou. Comme le dit Fergus, le phénomène est minoritaire. De plus, le fait que se produisent des spasmes et des sécrétions n’indiquent pas la présence du plaisir puisque celui-ci est empêché, dominé largement par la souffrance autant physique que psychologique (sentiment d’impuissance et de honte, dégoût...).


                                                    • velosolex velosolex 17 janvier 2018 00:23

                                                      @Taverne

                                                      Moi personnellement cela me révulse. C’est comme de dire que certains prennent leur pied en étant torturé. Cela arrive. Mais on est là dans le pathologique, le sado masochisme. Le fantasme dirais je. 

                                                      Je ne nie pas sa valeur d’ailleurs...Le fantasme est utile à l’inconscient. Comme l’art. Il permet de se libérer et d’exprimer l’imaginaire. Mais le déplacer dans le champ de la vraie vie, et en faire une loi commune, c’est la même chose qu’au lieu d’exécuter un tableau, on exécute un homme. 
                                                      Brigitte Lahaie, par son parcours chaotique, ou le réel se confond avec le spectacle, le plaisir avec la névrose, n’est à mon avis pas au mieux pour parler de la réalité d’un viol, ce vil passage à l’acte déshonorant, qui fait des centaines de victimes tous les ans....Toute sa vie s’est construite sur le sexe. Il n’est vraiment pas sûre qu’elle en soit sortie indemne. A t’elle été victime d’un viol ?.., On peut le supposer. 
                                                      C’est peut être dans ce contexte qu’il faut situer sa déclaration. 
                                                       La répétition de l’acte primaire est une conduite ordinaire malheureusement chez ceux qui ont été victimes....Toute construction théorique aussi pour en diminuer l’horreur...Ainsi les filles victimes d’inceste qui pendant longtemps parfois minimisent le passage à l’acte du père, avant de craquer, ou de se pendre, ou de se faire putain, rien que de très ordinaire au niveau clinique.....Les systèmes de défense ou de défonce se rejoignent parfois. En tout cas, qu’elle parle pour elle, au pire ou au mieux, mais qu’elle évite de parler pour les autres. 

                                                    • JC_Lavau JC_Lavau 17 janvier 2018 00:39

                                                      @velosolex. Tandis que les militantes féminazies, elles ont farpaitement le droit de parler pour les autres. C’est bien pourquoi les oligarques-qui-nous-veulent-du-bien leur réservent les places de vitrine dans leur presse aux ordres.


                                                    • arthes arthes 17 janvier 2018 14:10
                                                      @velosolex
                                                      Non mais il ne s’agit pas de déplacer un fantasme pour en faire une loi commune....Mais il est évident que cette histoire vous déstabilise quelque peut et vous accule à ce genre d interprétation, en premier et dernier ressort.

                                                      C’est une réaction de défense classique , je vous rassure, autrefois on aurait brulé Lahaye en place publique comme une sorcière, de nos jours, elle subit juste un lynchage de la part des bonnes âmes.

                                                    • alinea alinea 17 janvier 2018 00:45

                                                      Ainsi on peut jouir sans désir, je l’ignorais ; j’ai lu pourtant « la mécanique des femmes »de Calaferte mais je ne me souviens pas qu’il allait jusque là.
                                                      Il existe peut-être des violées qui n’ont pas à l’esprit beaucoup de répulsion, aussi tout ceci serait un faux débat.


                                                      • arthes arthes 17 janvier 2018 14:26
                                                        @alinea
                                                        Ah bon ?
                                                        Elles sont juste un peu violées alors, et comme dit Melusine, c’est qu’elles ont cherché peut être ?

                                                        Est ce si difficile d’ envisager admettre que certains phénomènes peuvent intervenir à son corps défendant ? Et que cela n’enlève en rien l’abjection de l’acte !

                                                        Dans la panoplie mécanique féminine, , on peut faire « femme fontaine » sans aucun désir et plusieurs fois de suite, ça se « recharge » tout seul pour ainsi dire.

                                                        Le point G c’est de la foutaise comme point de jouissance automatique, . mais c’est comme un bouton sur lequel tu appuies et ça fait la fontaine sans aucun plaisir ....Etonnant ? 
                                                        Cela dépend des personnes, pour certaines, ça procure aussi de la jouissance « mécanique » 
                                                        Ben il se peut que lors d’un viol le sexe appuie sur ce point précis absolument incontrolable et que ça déclenche et la fontaine et aussi un orgasme.

                                                        Bordel mais faut tout expliquer ici (Velosolex, c’est pour toi aussi la leçon sexo)

                                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 janvier 2018 14:34

                                                        @arthes


                                                         De nombreuses femmes qui aiment jour avec leur pouvoir de séduction, exciter pour voir jusqu’où,... et ensuite d’un coup sec : castrer en prenant la poudre d’escampette. Bel exemple des Folies Bergères. Mais elles sont payées pour cela. Et les hommes en redemandent. Il faut respecter les règles du jeu. Mon ex me demandait souvent de m’habiller sexy,..je lui répondais : tu le sais quel risque prend une femme à s’habiller ainsi. Réservé à la période des vacances. Je remercie la pionne qui un jour m’a dit en 68. M,...change de jupe, on voit tes fesses. C’était pour me protéger. Je l’ai compris plus tard,....

                                                      • Ouam Ouam 17 janvier 2018 14:39

                                                        @arthes
                                                        "Ben il se peut que lors d’un viol le sexe appuie sur ce point précis absolument incontrolable et que ça déclenche et la fontaine et aussi un orgasme.Bordel mais faut tout expliquer ici
                                                         (Velosolex, c’est pour toi aussi la leçon sexo)« 
                                                         
                                                        Le bouton on/off, tu est dans un sujet »glissant« la (lol),
                                                         
                                                         »Elles sont juste un peu violées alors,"
                                                        Ca me fait penser au texte de cette chanson, elle étais un peu.....

                                                        https://www.youtube.com/watch?v=XHmQf4IV6hE
                                                         smiley


                                                      • kalachnikov kalachnikov 17 janvier 2018 14:45

                                                        @ Jhallucine ou la Reine du Sabir

                                                        T’es mûre pour la burka, voire même le scaphandre.


                                                      • arthes arthes 17 janvier 2018 14:50
                                                        @Ouam
                                                        Sympa, j’aime bien cette période de Renaud smiley


                                                        Allez, une spéciaul dédicace pour Lavaud :, parce qu’il le vaut bien ;-p


                                                      • Ouam Ouam 17 janvier 2018 15:05

                                                        @arthes
                                                        Celui la (l’album), exellent que du bonheur :
                                                        Renaud-Marche A L’ombre-1980
                                                         
                                                        J’ai bien rigolé avec le HFT, je ne la connaissais pas....

                                                        Tu peut presque la dédicacer (mais avec humour cette fois) a robe de saphir aussi....
                                                        je la voit bien un peu la dedans smiley


                                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 janvier 2018 15:06

                                                        @kalachnikov


                                                        une dynamite de groupe où tous les hommes vous disent : oi tu suscites des fantasme de Viols (sauf un). Cela ne m’a pas choquée. même un peu Flattée. Mais pour mon métier, cela posait un certain problème (enseignement,...). Alors je suis passée au tailleur genre Chanel ou pantalon. Moins risqué.

                                                      • Gorg Gorg 17 janvier 2018 15:25

                                                        @arthes

                                                        « Velosolex, c’est pour toi aussi la leçon sexo »

                                                         J’ai ouïe dire qu’il y a pourtant fort longtemps que P’tit Velo a démonté sa selle....... smiley M’aurait-on menti....... ?


                                                      • alinea alinea 17 janvier 2018 17:52

                                                        arthes, dans ce domaine, on ne peut pas parler pour les autres, néanmoins je sais que la sexualité humaine est très liée à l’esprit, à la psyché, ne serait-ce que par les fantasmes ; l’acte peut bien ne pas être voulu, mais subi, il peut sans doute provoquer l’excitation ( Sade parle beaucoup de ça il me semble), ce que je veux dire c’est qu’ il faut un psychisme ( et une histoire) particulier pour que cela se produise.
                                                        Je ne suis pas en train de défendre le viol mais puisqu’on en parle, on en accepte la réalité !
                                                        Mais le corps qui nous échappe, je n’y crois pas du tout !! On peut effectivement le raconter après, mais le corps, la psyché, l’esprit...ne font qu’un : soi !
                                                        Il y a des gens qui ne se connaissent absolument pas et peuvent être surpris de leurs réactions, cela n’empêche pas l’inconscient de faire partie de soi !


                                                      • arthes arthes 17 janvier 2018 18:59

                                                        @alinea

                                                        Donc mon exemple de femme fontaine n’est pas explicite ?
                                                        Avoir cette réaction physique sans pouvoir la controler vous n’y croyez pas ?
                                                        Vous pensez que la jouissance est liée au sentiment et au psychisme et que l’on peut la controler ? 
                                                        Je vous assure qu’il n’en est rien pourtant.
                                                        C’est un phénomène physiologique mécanique...Qui permet d"évacuer une tension.. Comme le rire ou les larmes.*
                                                        Lors d’un enterrement, il arrive qu’une personne pourtant affligée ne puisse retenir un fou rire.
                                                        ça n’empêche pas les sentiments hein.

                                                        Un acte non voulu ne provoque pas d’excitation , jamais !!! 
                                                        On est pas dans un fantasme ou une relation de partenaires  SM quant on parle véritablement d’un viol.
                                                        Le SM par ailleurs est une pratique sexuelle entre personnes parfaitement désireuses de jouer ensemble, et complètement respectueuse des tabous de chacun.
                                                        Ce qui n’est pas toujours le cas dans les pratiques classiques justement.

                                                      • alinea alinea 17 janvier 2018 19:22

                                                        @arthes
                                                        Je lâche prise arthes !! je n’ai rien à défendre, cependant les femmes fontaine produisent en abondance une sécrétion que toutes les femmes produisent en infime quantité, lors de l’orgasme.
                                                        Cela n’ôte en rien ma vision d’un orgasme pendant le viol, là il s’agit bel et bien d’une faille dans la psyché où l’orgasme advient dans un abandon à la possession totale de l’autre sur soi !
                                                        Je viens de lire ça, bizarrement cela conforte mon point de vue !!
                                                        http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/mag_2001/mag0928/se_4612_femmes_fon taines.htm


                                                      • arthes arthes 17 janvier 2018 20:06

                                                        @alinea


                                                        Non mais surtout il s’agit d’une sexualité et de phénomènes qui vous dépassent.
                                                        s’pas la même sécrétion justement...Ce n’est pas de la cyprine. 

                                                        Si j ’avance que contrairement à ce que dit la revue le phénomène fontaine existe sans aucune jouissance, c’est que c’est vrais.
                                                        C’est des cons dans ces revues.

                                                         C’est ça, une faille dans la psychée, le truc à expliquer à la fille qui subit un viol et qui a cette réaction de jouissance ’, de quoi rajouter à sa détresse

                                                        Et le fou rire lors d’un enterrement aussi, c’est un blème de psychée...N’importe quoi !

                                                      • alinea alinea 17 janvier 2018 20:46

                                                        @arthes
                                                        Je comprends le fou rire lors d’un enterrement, c’est assez courant ; je comprends la jouissance lors d’un viol, j’en sais assez sur la psyché humaine. Je ne porte aucun jugement de valeur sur tout ça, mais je vous avoue que je ne sais pas pourquoi je me suis laissée aller à répondre à cet article, car le sujet m’intéresse assez peu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès