• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Volet N°1 Big Pharma, l’emprise de l’Industrie pharmaceutique (...)

Volet N°1 Big Pharma, l’emprise de l’Industrie pharmaceutique sur la santé publique et les institutions

Tout juste après l'adoption par le Sénat, le 17 novembre 2017, de la loi sur la vaccination obligatoire de 11 vaccins administrés aux enfants nés à partir du 1er janvier 2018, et aux déclarations de madame Buzyn, Ministre en charge du dossier, très impliquée pour l'adoption de cette loi, il est urgent de nous pencher sur la vaste emprise de l'Industrie pharmaceutique sur notre santé. Et le rôle éminent que les Big Pharma jouent auprès des institutions de la République et de leurs représentants politiques.

Trois auteurs, respectivement Michèle Rivasi, Députée européenne, Serge Rader, Pharmacien et lanceur d'alerte, et Marie-Odile Bertella-Geffroy, avocate spécialisée dans les dossiers judiciaires de santé publique tirent la sonnette d'alarme, à travers un livre co-rédigé à trois, paru en 2015 aux éditions « Les petits matins » intitulé : Le Racket des Laboratoires Pharmaceutiques et Comment en Sortir ? dont je propose ici une « fiche de lecture » en plusieurs volets. Cet ouvrage est préfacé par Philippe Evin. Les auteurs sont partie prenante de l'opération « Mains propres sur la santé ».

Dans sa préface, Philippe Evin nous dit : « La situation est aujourd'hui si grave qu'il ne s'agit plus de lancer des alertes ponctuelles, ni même de donner l'alarme, mais de sonner le tocsin. Pour éviter le sauve-qui-peut, c'est un appel aux armes, aux décisions rapides et radicales qu'il s'agit, tant, derrière des apparences trompeuses, est aujourd'hui noir l'état de notre système de santé  ».

Mais passons aux problèmes générés par la main-mise des Big Pharma ou Grands Laboratoires Pharmaceutiques. D'abord, cernons leur champ d'action. Il est immense, de plus en plus puissant. Les Big Pharma représentent un empire financier gigantesque où des multinationales développent, produisent et commercialisent 1000 tonnes de médicaments par jour.1

C'est un empire financier :

Le système essentiellement financier, puisque tous ces laboratoires sont tous cotés en bourse, applique un marketing et des méthodes managériales particulièrement pesantes, pour ne pas dire agressives avec un lobbying actif et efficace : « 2000 milliards de dollars de capitalisation boursière, plus de 600 milliards de chiffre d'affaires et 120 milliards de bénéfices annuels. »

Inutile de préciser que les Big Pharma exigent des retours sur investissement de l'ordre de 20 % par an, totalement incompatibles avec de « véritables politiques de recherche, par nature lente aléatoire et risquée  ».

Qu'a découvert comme nouvelles molécules depuis trente ans, l'industrie pharmaceutique, par rapport au passé où des découvertes fondamentales ont été faites parce que l'on accordait aux chercheurs, le temps nécessaire à la recherche ?

Grâce à l'informatique et grâce aux transactions dématérialisées, le Big Pharma est devenu la Première industrie mondiale, loin devant :

  • « agroalimentaire, grande distribution, les constructions mécaniques ou électrique, automobile, aviation  » et même... le complexe militaro-industriel, pourtant un secteur mastodonte lui aussi. Le pétrole ne représente que 15 % de retour sur investissements, contre 20 % comme énoncé plus haut pour les Big Pharma.

Combien de gens savent que B. Pharma est le premier financeur des campagnes présidentielles américaines et qu'il a donc tout intérêt à placer des gens à lui aux postes clés ? Cela est valable aussi pour l'Europe.

Mais la Chambre des Communes britannique et l'ONU, en 2006 et 2008, dénonce : « L'industrie pharmaceutique ne respecte ni les règles de l'éthique ni l'intérêt des malades. Elle est aujourd'hui infiltrée et inter digitée à tous les niveaux décisionnels, nationaux et internationaux, médicaux, universitaires, administratifs et politiques et est devenue hors de tout contrôle ».

Ne pas confondre « recherche scientifique » et les « études d'évaluation-marketing », ce qu'appliquent surtout les Big Pharma, qui annoncent investir 20 % du Chiffre d'Affaires en matière de recherche, lorsqu'il n'investissent que 1 à 5 %. « Baptisant « recherche » ce qui n'est que développement et « recherche clinique » ce qui n'est qu'études d'évaluation-marketing, toujours plus ou moins falsifiées ».

Le calcul est simple : une molécule nouvelle lui revient à 2 milliards de dollars. « Ce qui justifierait à ses yeux leur prix exorbitant – alors qu'elle les achète quelques millions aux universités qui les ont découvertes et aux start-up qui ont commencé à les développer »...Chaque molécule lui revient 120 millions d'euros... un petit nombre entre 500 et 800 millions, soit 50 à 80 millions par an, sur dix ans.

Mais :

Le prix sur les marchés qui s'ouvrent pour la commercialisation de ces molécules par le Big Pharma, c'est 10 à 50 fois plus élevé.

Pour conclure : la recherche est longue, et le Big Pharma pressé de faire sur ces molécules, un marché fructueux, juteux, alors une question s'impose d'elle-même :

Est-ce que nos dirigeants, se sont déjà penchés sérieusement, en toute honnêteté sur ces conditions de fabrication, et de commercialisation, et de mise sur le marché ?

Les « me-too ». traduction : « je veux aussi ma part de marché.  »

« Ces molécules sont 4 fois plus chères que les molécules originales génériquées  ». «  Et finalement, n'inventant plus guère de grands médicaments, elle a inventé – pour s'ouvrir d'immenses marchés dans les pays riches – des affections fictives, virtuelles, qui menaceraient à terme presque tous les plus de 50 ans : pré-hypertension artérielle, pré-diabète, cholestérol, pré-ostéoporose, et des dizaines de prétendues pathologies psychiatriques ou comportementales de l'adulte et de l'enfant, ou encore de pseudo-maladies sexuelles ou de la libido masculine ou féminine » »

Comme traitement, B. Pharma propose comme prévention ou traitement, des molécules à l'action tout aussi fictive et virtuelle.

Mais comment cette diffusion de molécules virtuelles a pu être rentable ? Un marketing aidé par les médias qui ont participé à la « mise sous condition » du public, des populations et diffusé le risque de – menaces - !

Oui, il ne se passe pas un jour, sans que les médias – toutes catégories – n'envahissent les parloirs de la santé publique pour nous annoncer l'apparition de nouvelles maladies soit résurgentes, depuis longtemps éradiquées, soit nouvelles, soit des anciennes que l'on traitait avec quelques médications simples, comme la grippe pour justifier des traitements prophylactiques épuisants, agressifs, mais j'y reviendrai. Et la vaccination de masse !

Le public apeuré, soucieux est pris en otage, auquel on inculque des peurs, des angoisses, nous pouvons constater autour de nous, la multiplication de personnes devenues hypocondriaques, à tel point les Big Pharma insufflent cette angoisse et une épée de Damoclès permanente sur la tête du sujet sain mais qui devient malade forcément.

Pour ceux qui souffrent de pathologies bien réelles, les me-too leur donnent de faux-espoirs de guérison.

Parmi les me-too : de véritables médicaments tueurs. De par leur emploi injustifié comme les hypotenseurs pour les pré-hypertensions, de multiples antidiabétiques oraux peu efficaces et à risque ( l'Avandia et le Mediator).

8 statines (me-too) dont une mortelle (Cerivastatine)

Anti-ostéopénie parfois dangereux – comme le Protelos -

Les anti-dépresseurs comme le « me-too » du Prozac et quelques « neuroleptiques et antiépileptiques détournés : Zyprexa, Lyrica, Dépakine, dix fois plus prescrits que nécessaire ouvrant à l'industrie un marché mondial de 300 milliards de dollars et d'immenses bénéfices ».

Mais comme le procédé est maintenant éventé, les biologistes ont mis au point les « biomédicaments  ». Les « recombinants », les « monoclonaux  », ou les « médicaments de synthèse en cancérologie  », «  virologie et immunologie  », une révolution née dans les laboratoires universitaires et les start-up... à Boston. Boston est devenu le lieu privilégié des grandes firmes qui s' y implantent.

Bien entendu ces nouvelles molécules s'adressent aux marchés des pays riches, puisque leurs prix sont multipliés par 10, voire 100 - pour être rentables. Cela n'est qu'un début.

Les vaccins : c'est le morceaux de choix des Big Pharma !

Pourquoi ? Car c'est une révolution financière et commerciale. Ils sont chers, on n'a pas besoin d'en démontrer une véritable efficacité pour être administrés aux jeunes enfants.

Son injectés à des tous-petits, des jeunes enfants, « au système immunitaire en développement trois, quatre, six, sept, huit... vingt et un antigènes différents d'un coup, plus des adjuvants variés. Aucune étude sérieuse n'a été menée en « termes de mécanisme d'action et de risque ».

Déclaration de Marisol Touraine, ministre de la Santé : «  la vaccination, ça ne se discute pas  » !

Ah bon ? Et pour quelles raisons ? C'est une position autocratique qu'a reprise madame l'actuelle ministre Chantal Buzyn, pour imposer – la loi sur la vaccination obligatoire de 11 vaccins, en une seule injection, sur les enfants en bas-âge.

Pourquoi refuser « d'ouvrir un débat scientifique dépassionné sur cette question  » ?

Les Big Pharma ont pour but de se tailler de nouveaux empires, dans le secteur « vaccins » et « médicaments ».

Lorsque l'ouvrage dont je livre ici cette « fiche de lecture » est paru en 2015, la question de l’innocuité des vaccins est encore sous l'omerta médiatique, et les auteurs s'étonnent qu'aucun grand nom de l'immunologie de prix Nobel ou membre de l'Académie des sciences ne se soit intéressé à ce qui est au « cœur même de leur discipline : la vaccination et plus généralement la maîtrise de réponses aussi dangereuses qu'utiles du système immunitaire  » !

En 2017, avec une recrudescence de scléroses en plaques, de cas d'autisme, de cas de neurodégénerescences, de « sarcoïdose » neurologique rapportées de tous côtés, suite à des vaccinations, des médecins de renom comme le professeur Montanier, Joyeux, les plus connus, en France, les professeurs Montarini – Gatti 2– en Italie – et beaucoup d'autres montent au créneau pour qu'un débat soit lancé, scientifiquement parlant et citoyennement ouvert. Des associations, des politiciens, trop rares, il est vrai, des pétitions, des milliers de personnes en France lancent, conjointement à ces professeurs de renom, un véritable cri d'alarme, à la lumière de tous les témoignages qui commencent à faire tache au milieu du silence des médias et des institutionnels et leurs « sentences toutes faites ».

A suivre...

 

1Tous les chiffres communiqués datent de la parution de l'ouvrage en 2015.

2Voir l'ouvrage « Vaccins oui ou non ? » - Editions Talma Studio.


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 19 novembre 11:15

    J’ai compté quinze « Big Pharma » dans le texte. Je propose aux autres joueurs de vérifier. 


    • joletaxi 19 novembre 11:32

      @sarcastelle

      je veux bien participer, mais comme je le comprends il faudra lire cette daube indigeste, si on jouait plutôt aux plus belles photos d’enfants atteints de polio, victimes des horribles vaccins ?


    • chantecler chantecler 19 novembre 11:39

      @joletaxi
      Je vous signale que la dernière flambée de polio dans notre pays a eu lieu grâce à un vaccin anti polio injectable français dans les années 55 .
      Faites des recherches sur le net et vous trouverez .
      Ce qui ne veut pas dire que le vaccin anti polio actuel entraine les mêmes conséquences .
      Mais cela devrait tout de même conduire à une certaine prudence de la part des pouvoirs publics .
      Des accidents vaccinaux arrivent .


    • foufouille foufouille 19 novembre 11:50

      @chantecler

      c’est faux. il existait simplement trois souches différentes. http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/197/?sequence=23


    • foufouille foufouille 19 novembre 11:51

      @sarcastelle

      14 avec le titre en faisant une recherche de texte.


    • foufouille foufouille 19 novembre 11:54

      @sarcastelle

      et 2 b. pharma.




    • foufouille foufouille 19 novembre 12:12

      @chantecler

      ton lien n’est absolument scientifique. il existe aussi d’autres variantes plus rares du virus sauvage dont une très mortelle au gabon. depuis la génétique on peut le vérifier.


    • joletaxi 19 novembre 12:36

      @chantecler

      tout à fait, d’ailleurs la polio a disparu de notre paysage,parce que les gens ont eu enfin une salle bain, les rares cas répertoriés étant tous du fait de la vaccination

      et c’est dommage, ces petits dans leur chaise roulante étaient poignants, non ?
      vivement que l’on arrête de vacciner, de toute façon, les milliers d’experts, à la fin de la sauterie(il y a des plaintes à caractère sexuel, sont en forme les experts) l’ont bien démontré ,on est trop nombreux.
      Une bonne grippe espagnole, une bonne variole, et les ours polaires pourront de nouveau faire joujou avec les glaçons


    • chantecler chantecler 19 novembre 12:39

      @foufouille
      Ecoute foufouille ,
      Je sais que tu as de bonnes raisons personnelles de te révolter contre cette maladie .
      Et je n’en discuterai pas avec toi .
      Mais inutile de me parler de souches gabonaises pour un problème franco français de 1950 .
      Ces victimes, dont je parle , je les ai cotoyées .
      Et c’est trop grave pour que je m’engage dans un débat théorique ou uniquement idéologique .
      Je ne suis pas fondamentalement anti vaccin .
      Mais je suis très méfiant ou défiant :
      Encore faut il qu’ils soient de bonnes qualités , injectés au bon moment, avec la dose adéquate et pas trop d’un coup , et qu’il y ait une solide (pharmaco)vigilance en amont .
      Bonne journée .


    • chantecler chantecler 19 novembre 12:40

      @chantecler
      surtout en aval, pardon .


    • foufouille foufouille 19 novembre 12:50

      @chantecler

      c’est simplement beaucoup plus compliqué ce que nous savons depuis l’étude de la génétique des virus et bactéries. ce qui n’existait pas en 50. de plus les non vaccinés favorisent mieux la mutation du virus sauvage. le nouveau virus n’est donc plus reconnu par les vaccinés et c’est qui c’est passé au gabon avec 200 morts.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 18:59

      @chantecler

      Bonsoir et merci de votre contribution. Je constate que la question vaccinale continue d’être largement commentée sur le site. Et je m’en félicite.

      Si au moins, à l’assemblée nationale, nous avions eu la même ardeur de la part des députés, pour ou contre, la Ministre aurait eu certainement moins de latitude pour faire passer le projet de loi, idem au Sénat, à part madame Laurence Cohen dont il faut saluer la ténacité sur la question. Malhereusement, elle m’avait l’air bien seule.

      Mon article - tiré de l’ouvrage de ces trois auteurs - ne traite évidemment pas que de la question vaccinale, mais des scandales liés aux Big Pharma.


    • Balamou Balamou 19 novembre 19:10

      @chantecler
      Toujours aussi risible , le cul entre deux chaises mais qui tient à le faire savoir.
      .

      • _________ « Je ne suis pas fondamentalement anti vaccin .Mais je suis très méfiant ou défiant : »

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 19:14

      @sarcastelle

      Bonsoir Tételle ! Ca a du être un gros effort pour toi, de compter jusqu’à quinze avec tes dix doigts !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 19:17

      @sarcastelle

      Bonsoir Tételle ! Ça a du être un gros effort pour toi, de compter jusqu’à quinze avec tes dix doigts !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 novembre 21:06

      @sarcastelle 


      L’industrie pharmaceutique a remplacé la militaire comme meilleur moyen de ramener vers une petite oligarchie tout ce qu’on peut arracher de richesse aux Lambdas. Une opération qui va de paire avec la dictature qu’installe la caste médicale sur la population.... La plus cruelle des tyrannies...et on ne la voit même pas qui s’approche a grands pas !


      pjca

    • sarcastelle sarcastelle 19 novembre 21:42

      @Nicole Cheverney

      .
      Vous avez compris que je regarde la répétition massive d’un terme polémique (et un peu couillon) comme infantilisante. Ici ce n’est ni l’école primaire, ni un parti, ni une secte, ni rien qui requière ces niaiseries. 


    • mmbbb 20 novembre 21:12

      @joletaxi la je vous rejoiins la variole a disparu puisque l OMS a lance un plan de vaccination globale Quant à la conclusion concernant la sclerose en plaque, elle me parait hative. Le vaccin est peut etre un facteur qui permet a cette maladie de se developper plus tot . Les scientifiques ne connaissent pas les causes de cette maladie dégénérative comme tant d autres Le progrès est dans le diagnostic plus précis et la prise en charge preco .Cet article manque des statistiques serieuses Quant aux maladies infectieuses elles sont de retour en France notamment chez les personnes immigrées non vacinées " extrait de RFI Les voix du monde
      Les personnes d’origine étrangère sont aussi surreprésentées (56%), parmi elles une majorité sont nées en Afrique (62%). « Le risque plus élevé de maladie chez les personnes récemment arrivées en France pourrait être lié à leurs conditions de migration et de vie en France. "

      Quant aux laboratoires, les plus innovants sont les labos americains l un deux a mis au point un medicament conte l hepatite C en 2013 de mémoire Tous les protocoles de lutte contre le cancer viennent des USA. Il faudrait peut etre se poser cette question pourquoi les chercheurs francais ne peuvent pas décemment suivre leur recherche en France . Les prochains medicaments demandent de lourds investissements , ce seront des nano robot ciblant au mieux soit les cellules cancereuses ou respectant au mieux les rythmes biologiques . le medicament actuel sera un souvenir d une pharmacopée dépassée 


    • Satournenkare Satournenkare 19 novembre 12:03

      Merci de cette piqure de rappel smiley


      • doctorix doctorix 19 novembre 23:42

        De tout coeur avec Nicole.

        En plus des vaccins, que je connais bien, et sur lesquels j’écris beaucoup, je me suis un peu penché aussi sur la chimio anti-cancéreuse.
        La mode actuelle est de donner des AMM (avec quelles incitations sonnantes et trébuchantes ?) pour des produits à 1500 euro par jour pour prolonger de quelques semaines les souffrances d’un K du pancréas, par exemple. Je pourrais développer, mais je fatigue. Mais sur ce que je sais, jamais je n’accepterai pour moi la moindre chimio. Il y a d’énormes mensonges sur les performances de ces poisons.
        Egalement, AMM faciles aux bi-posphonates, des soi-disants antiostéoporose qui après trois ans d’usage vous perforent le palais avec un trou gros comme une noix (à 29’50" ci dessous). L’ostéoporose a 50 ans n’est pas une maladie, mais une évolution normale de l’os, qu’il vaut mieux laisser tranquille sauf dans de rares cas.
        La 5 a donné la-dessus un excellent reportage :
        Une journaliste d’un canard médical financé par BF avait fait un article sur le Protelos de Servier (à 42’).. Quand elle a voulu publier, on lui a dit non, que la dernière fois qu’on avait voulu publier un article semblable sur impact médecin, Servier avait supprimé sa subvention pendant 6 mois ; plus tard, un autre article a été modifié sans son accord, avec des rajoutes, et des falsifications, et publié sous le nom d’une journaliste qui n’existe pas, Claire BONNOT.
        On a du mal à parler des scandales de Big Pharma, parce que Big Pharma est un scandale permanent.
        Elle dispose d’un budget de 200 milliards annuel pour désinformer médecins et patients, et corrompre politiques, décideurs, spécialistes, enquêteurs, journalistes., et publier des mensonges par le biais des journaux médicaux qu’elle finance.
        Big Pharma, c’est le diable sur terre, et je ne plaisante pas. Elle a infiltré et corrompu les autorités de santé, l’OMS et les Ministères.
        Je suis convaincu qu’elle opère en coordination avec le Nouvel Ordre Mondial pour réduire l’humanité après l’avoir délabrée pour en tirer un maximum de profit. 
        Je suis conspi ? C’est bien possible. On le deviendrait à moins.

      • pallas 19 novembre 14:52
        Nicole CheverneyBonjour,

        Les humains n’ont pas de conscience, agissant de manieres des plus basiques, juste des choses sans pensées.

        Que le profit immédiat soit la seule cause de tout à chacun, d’avoir de l’argent à profusion, au dela du raisonnable, ne sachant pas comment le dépenser, est logique.

        Ce monde est interessant, les gens ont peur d’un univers de contrôle, sans comprendre qu’ils ne sont pas vivants, juste des poupées de type « Pinocchio »

        Sa en devient fascinant, notre époque est un régal vu sous cette angle.

        Il n’y aura jamais d’avènement d’une nouvelle humanité, le néant est la réalité, le vide ténébreux est le seul futur possible.

        Salut


        • pallas 19 novembre 14:56

          Bonjour, ( désolé pour le doublon).

          Les humains n’ont pas de conscience, agissant de manière des plus basiques, juste des choses sans pensées, mangeant, dormant, achetant, couchant, de manière mécanique.

          Que le profit immédiat soit la seule cause de tout à chacun, d’avoir de l’argent à profusion, au dela du raisonnable, ne sachant pas comment le dépenser, est logique.

          Ce monde est interessant, les gens ont peur d’un univers de contrôle, sans comprendre qu’ils ne sont pas vivants, juste des poupées de type « Pinocchio »

          Sa en devient fascinant, notre époque est un régal vu sous cette angle.

          Il n’y aura jamais d’avènement d’une nouvelle humanité, le néant est la réalité, le vide ténébreux est le seul futur possible.

          Salut


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 19:12

            @pallas

            Bonsoir,

            Je ne suis pas d’accord avec votre pessimisme concernant l’humanité. En fait la ploutocratie au pouvoir très réduite en nombre fait tout pour entretenir la méfiance entre les groupes humains, il ne faut pas tomber dans le piège tendu.

            C’est vrai que l’époque est fascinante.


          • doctorix doctorix 20 novembre 00:03

            @pallas
            Surtout ne pas baisser les bras.

            Avec internet, et des bonnes volontés, on peut vaincre cette vermine.
            Certes, c’est David contre Goliath, pour l’instant.
            Mais qui a gagné ?

          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 12:14

            @doctorix

            Merci beaucoup pour vos commentaires et votre soutien à mon article.


          • JP94 19 novembre 16:10

            Etonnant de constater que certains ici s’en prennent à un article dénonçant la mainmise évidente de l’industrie pharmaceutique sur la loi et sur les instances de pouvoir alors qu’en principe, nous avons des élus qui défendent la Nation, pas les profits du Privé. Mais nous sommes dans une société capitaliste.


            Apparemment, on a oublié le scandale du talc Mohrange, les divers épisodes plus récents médicamenteux et vaccinaux.
            Qu’on me cite un seul médicament prescrit contre la maladie d’Alzheimer qui ait le moindre effet curatif et non aggravant ! 
            N’empêche qu’on en prescrit à tour de bras ....
            Je connais de gens qui ont perdu leur animal de compagnie suite à une vaccination. Bien sûr aucune enquête ne suit.
            Les médecins que je connais ( à titre privé) ne se vaccinent pas ...et parallèlement dénoncent aussi cette pression et ce lobby de l’industrie pharmaceutique.

            • sarcastelle sarcastelle 19 novembre 16:23

              @JP94

              .
              Les médecins que je connais (à titre privé) ne se vaccinent pas...
              .
              Voyez-vous ça ! Personnellement je connais un cheval qui ne veut pas non plus se faire vacciner ; il me l’a bien dit lui-même.


            • foufouille foufouille 19 novembre 16:32

              @JP94

              et dans coin rien ne se soigne, la douleur est dans la tête comme les maladies.


            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 19:07

              @JP94

              Bonsoir et merci de venir soutenir ma démarche. Mais ce sont toujours les mêmes qui apportent leurs petites notes d’aigreur.

              Ce n’est pas grave, et comme vous le précisez, parmi les professionnels de la santé, comme les médecins, beaucoup ont renoncé à la vaccination. Pour les infirmiers cela reste obligatoire, d’après mes informations,ce qui reste bien sûr à démontrer.

              Personnellement je ne suis pas contre la vaccination, mais uniquement en cas de pandémie avérée, et non à titre préventif, surtout dans les conditions de mise sur le marché des produits issus des laboratoires pharmaceutiques, leur toxicité. Il s’agit pour eux, avant tout de faire du business.


            • Djam Djam 19 novembre 22:38

              @sarcastelle

              Vous avez raté la saison des vaccins anti mépris... dommage, ça vous aurait beaucoup aidé !


            • Lancelot 20 novembre 22:59

              @sarcastelle

              Pauvre naïf tu connais beaucoup de médecins qui vont crier haut et fort qu ils se font pas vacciner pauvre simplet !J’en connais mais je vais pas dire leur nom !

            • Alvares Alvares 21 novembre 12:53

              @JP94
              "Etonnant de constater que certains ici s’en prennent à un article dénonçant la mainmise évidente de l’industrie pharmaceutique sur la loi et sur les instances de pouvoir"

              Comme dit dans l’article, ils utilisent des lobbyistes, et il y en a ici aussi.

              C’est toujours les mêmes qui viennent défendre les mafias pharmaceutiques et ce n’est pas un hasard !


            • novo12 19 novembre 16:41

              Voir le documentaire de James Corbett « Rockefeller medicine » :


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 19:07

                @novo12

                Merci pour le lien.


              • UnLorrain 19 novembre 17:48

                @ JP94

                Le talc ? Racontez parce que je n’ai rien entendu a propos ? Ça me trouerai l’q d’apprendre des méfaits de ce produit si ancien.

                Talquer le petit cucul de la petite amie est un de mes fantasmes.


                • adeline 20 novembre 17:52

                  @UnLorrain
                  Bonsoir, cherchez « le talc de morange »


                • symbiosis symbiosis 19 novembre 20:27

                  De plus en plus de personnalités montent au créneau contre les méfaits de l’industrie pharmaceutique.
                  Une de ces personnalités, Mary Holland a pris une initiative courageuse que les médias de masse se gardent bien de relayer et qui est la saisine du tribunal de Nuremberg concernant les vaccins.
                  Ce tribunal est saisi pour cause de génocide, de destruction de masse.
                  Nous devons soutenir l’action de Mary Holland et la compléter par d’autres plaintes : l’empoisonnement de l’eau, de l’air, des sols et des aliments issus de ces sols, des médicaments tueurs, des ondes, etc...
                  Si nous faisons la synthèse de l’ensemble des prédations que nous subissons par empoisonnement, alors que les multinationales ont toutes les outils de contrôles et d’analyse sophistiqués pour identifier les poisons qu’ils diffusent, et sont donc sont au fait de ce qu’ils produisent et diffusent, nous sommes devant l’évidence du constat d’une volonté d’empoisonnement de masse avec l’usage d’armes de destruction massive insidieusement incorporées dans les aliments, l’air, l’eau et les médicaments, etc...
                  La saisine du tribunal de Nuremberg est alors pleinement justifiée.
                  Les responsables doivent être identifiés, ce qui est aisé, immobilisés et jugés pour empoisonnent de masse et donc pour tentative de génocide.


                  • Ruut Ruut 20 novembre 18:41

                    @symbiosis
                    ce tribunal est il vraiment compétant et non corrompus ?
                    Pourquoi aucune autre instance n’est elle pas apte a faire ces enquêtes ?

                    A croire qu’aucun organe de Justice en France n’est a même de traiter ces sujets pourtant fondamentaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires