• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nicole Cheverney

Nicole Cheverney

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Albert Einstein.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/08/2014
  • Modérateur depuis le 22/09/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 39 1787 3024
1 mois 0 27 0
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2615 2285 330
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 15:45

    @Yanleroc

    Je viens de regarder la vidéo où il se présente à un public niçois venu l’écouter. Bien sûr il a du mal à se faire entendre, tout le monde parlant à la fois, criant haut et fort, etc. Je pense que de se frotter au peuple de temps à autre ne fera pas de mal à notre fils à papa qui se la joue pourvoyeur de bons offices auprès du vulgum pecus, et ce n’est pas le port d’un jean tout froissé qui le rendra plus crédible.
    Le peuple, il ne faut pas le prendre pour ce qu’il n’est pas : un troupeau de moutons que l’on peut faire bêler éternellement. Eh oui, il a bien du mal à convaincre son public. D’autant qu’il porte à seulement trois les revendications des gilets jaunes : prix du carburant, prix de la nourriture, etc.
    Alors que les revendications du peuple sont autrement plus nombreuses, profondes, existentielles, systémiques, et si elles aboutissaient toutes pourraient faire basculer la société dans une autre paradigme et une autre façon de penser la société. Regarder en détail la vidéo !

    https://www.youtube.com/watch?v=YCau0fOdO8c

    Au bout d’un moment, qu’a-t-il présenté comme projet solide ? Rien !
    Nous sommes dans l’air liquide, le nébuleux, le suspens à deux balles, que n’importe quel vendeur-placier de fenêtres, d’assurances, ou d’autre objet saura vous faire miroiter en attendant une signature de contrat.
    Tout son vocabulaire est commercial. Il est même envisageable qu’il a dû, au préalable, préparer son discours et sa présentation à la virgule près, mais le brouhaha l’en a empêché. Nous ne savons toujours pas, au final quel est son plan mirifique pour faire plier Macron.



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 12:19

    @Yanleroc

    Bonjour, les seules personnes à mon avis qui détenaient des informations extrêmement explosives, nous les connaissons tous : Snowden et Assange, de courageux bonhommes qui sont obligés de se cacher, l’un en Russie, l’autre dans une ambassade !
    Le reste, c’est du pipi de chat. Car comment croire qu’un citoyen tout richissime soit-il vivant aux States et parfaitement dans le système détiendrait ce genre d’infos et viendrait en toute indépendance d’esprit proposer des services qui sciraient la branche sur laquelle il est assis ?
    Ca tient vraiment du scénario hollywoodien. Je conçois aisément que Fly Rider se soit laissé « éblouir » par ce déploiement de poudre aux yeux. Mais il faut raison garder. Si l’on décrypte suffisamment la vidéo, on s’aperçoit que cet homme finalement ne dit rien de très convaincant, qu’il utilise les « éléments de langage » maintes fois usés jusqu’à la corde de l’ingénierie sociale pour ceux qui ont un peu étudié les termes commun dans le domaine des « consultants ». Ainsi que la façon d’ouvrir le débat, de le canaliser. Oui, cet homme maîtrise parfaitement son sujet. 
    Reste que la majorité de la population est suffisamment objective sur ce genre de méthode pour ne pas la gober.



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 6 décembre 08:59

    Le point de rupture est consommé. Les gilets jaunes,donc le peuple ont investi la rue, et apparemment, rien ni personne ne les feront reculer.

    Le ton donné par les médias de masse est bien la preuve que la peur commence à changer de camp.

    Mais comme la ploutocratie a plus d’un tour dans son sac pour se maintenir en place, tout est bon.

    La dernière manoeuvre en date : l’envoi d’un émissaire « mystérieux » auprès des gilets jaunes, qui a pris contact avec « Maxime Nicolle, alias »Fly rider, l’un des porte-paroles du mouvement.

    Ce mystérieux émissaire vient de dévoiler son identité : il s’agit de Philippe Argillier, un homme d’affaires niçois vivant aux USA, un pro de la com, et proche des cercles de pouvoirs. 

    Que propose cet « envoyé spécial » ? D’aider les gilets jaunes à se « structurer » pour pouvoir ensuite parler à Macron !

    Des opportunistes, des taupes, etc. viendront immanquablement se greffer sur ce mouvement,mais c’est aux gilets jaunes, au peuple de faire bien attention.

    On ne pactise pas avec le « diable ». Et particulièrement lorsque celui-ci se pare des plus belles intentions. Nous ne savons pas qui est ce gugusse qui se pose en belle âme bardée d’altruisme et prétendrait tendre une main secourable.

    Avant, comme le naïf « Fly Rider », de s’enthousiasmer devant ce milliardaire qui jaillit « spontanément », faire preuve de circonspection et de prudence ne sont pas dans la situation actuelle des réflexes inutiles.

    https://www.youtube.com/watch?v=-438m6LSBjY&t=922s



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 12:45

    @Balkanicus

    Ben pas besoin de faire l europe, il n y avait qu a signer un traite de libre circulation des personnes....

    En fait, si nous réfléchissons bien, la libre circulation des personnes et des biens a toujours existé, mais les frontières issues de la Souveraineté du pays et du peuple qui le compose étaient avant tout, non pas des « passoires », mais des « SAS » pour filtrer les marchandises issues du commerce international, ainsi que les personnes désireuses de rentrer sur le territoire et de s’y installer. Cela assurait la cohérence et du commerce et de la Nation, notre indépendance financière, énergétique, principes issu de la révolution de 1789, ayant été mis à mal par les traités de Maastricht et de Schengen.

    Que voulaient les rapaces derrière l’UE ? Qu’il n’y aient plus de régulateur, qu’il n’y aient plus de frontières, plus de pays, plus d’Etat, pour permettre aux plus « audacieux », comprendre : les plus « gourmands » des industriels, des banquiers, de formater une nouvelle vision du monde, la leur, sous le vocable de « mondialisation heureuse », alors qu’il n’y a pas plus de « mondialisation » qu’autrefois, si nous nous penchons sur le passé, avec les échanges internationaux, culturels, de commerce et de banques, qui ont depuis des siècles composé la loi du genre, du CAPITALISME, au moins depuis le 16e siècle. Le mot avancé : mondialisation est faux, car il impliquerait des échanges internationaux sans monopole financier, celui du dollar et culturel, anglo-saxon, spécifiquement. Nous sommes dans un système capitaliste globaliste, monopolistique. 
    Les lois NATIONALES édictaient des règles et des principes intangibles pour la régulation des « marchés », de la « bourse » et des banques. Et cela rendait les « banquiers » beaucoup moins arrogants. Après Maastricht et Schengen, ces principes ont été abandonnés au profit d’une politique de dénégation de la Souveraineté, de l’idée de NATION indépendante avec la fabrication de la machine infernale : l’UE !
    Pompidou, un des premiers, a, alors que la France était souveraine et prospère, par sa loi félone de 1973 sur les banques, attaqué un pan de notre indépendance monétaire. Cela était un premier pas, inaperçu pour le grand public, sauf pour les initiés qui savaient parfaitement qu’ils ne s’arrêteraient pas là. Et que cette loi de 1973 était décisive pour la suite.
    Décidés d’ aller plus loin que jamais, ils fomentaient déjà leur plan pour asséner une bonne fois pour toutes, le coup de grâce final et fatal, (dont nous vivons aujourd’hui, les conséquences et le désastre), à tous les Etats souverains européens, et la France particulièrement, puisqu’elle ne répondait plus du tout à leur vision globaliste. Pays riche, pays qui avait un système social des plus performants au monde, le premier d’après le classement de l’OMS. Rétrogradé aujourd’hui après la casse perpétrée par Sarkozy, Hollande et Macron !
    Au départ, ces « gens-là » n’étaient pas pressés, ils prenaient leur temps. Cette « levure » pour faire monter le gâteau globaliste, et la destruction des Etats, a été semée lentement mais sûrement, avec la ferme intention de fermer les écoutilles, une fois le système bouclé, avec comme sous-marin un Mitterrand embarqué dans l’aventure, garant de nous coller Maastricht et Schengen. Ses successeurs ont terminé le travail commencé.
    Le programme qui nous est proposé au jour d’aujourd’hui, est clair : DESTRUCTION DE L’ETAT SOUVERAIN et PRIVATISATION TOTALE. Après Mitterrand, nous avons eu le binôme JUPPE/CHIRAC avec les lois sur les retraites, la Sécu, puis de larges pans et d’entames de l’EDF, La Poste et Télécommunications, la SNCF, etc. avec Sarkozy, Hollande.
    Macron, lui est bien plus pressé que ses prédécesseurs, car « ils veulent aller le plus vite possible » devant la contestation qui se lève partout en France, et dans le monde aussi. Depuis le référendum 2005, ils se sont aperçus qu’ils ne peuvent plus finasser et faire passer silencieusement leurs lois félones sans que le peuple ne se dresse devant eux.
    Le système capitaliste tel qu’il se présentait jusqu’en 1973 ne leur convenant plus, il a fallu qu’ils le transforment en système encore plus monstrueux, pour l’asservissement des populations. Nous ne pouvons pas accepter cela, et les « gilets jaunes », je reviens à eux, sont là pour le prouver.



  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 10:32

    @ Dominique Paillé

    a réussi à garantir la paix sur notre vieux continent qui n’a cessé de se déchirer au cours de son histoire, et lui a, du même fait, offert une incontestable prospérité.

    Bonjour, rhétorique de votre part. Allez en parler aux Serbes, ils vont répondront. Certes, la Serbie ne faisait pas partie des pays de la zone Euro, ni adhérent à l’UE, mais la Serbie est en Europe. Et a été ignominieusement bombardée par des États membres de l’UE, et amputée de la partie historique de son territoire : le Kosovo, dans une coalition belliciste et félonne envers ce pays ! Donc, ce postulat est archi-faux ! Et forcément contestable. 

    D’autre part, l’UE est asservie par l’OTAN, et, derrière, le Nouvel Ordre Mondial en embuscade, dont Macron représente aujourd’hui, le parfait archétype.

    Nous avons TOUS, intérêt à sortir et très vite de ce piège, parce qu’il se prépare en ce moment, entre Merkel et Macron, la mise en place d’une Europe fédérale, bien pire encore que celle que nous vivons aujourd’hui, où nous serons cadenassés, oui, pour de bon. Merkel n’hésitant pas à annoncer que les pays membres de l’UE doivent, d’ores et déjà se préparer à abandonner leur souveraineté ! Pour elle et Macron, cela est acté et ils feront tout pour imposer leur projet pour lequel ils ont été tous les deux mise en place.

    Mais ce qu’il se passe avec les « gilets jaunes » est bien la preuve que le peuple, s’il s’est laissé entraîner pendant des années par le ronron médiatique et la grande cavalerie propagandiste des politiciens, aujourd’hui rue dans les brancards, CAR IL NE VEUT PLUS NI DE L’UE, NI DE LA CLIQUE QUI EST AUX COMMANDES

    Et les Européistes, ces forcenés, auront beau faire, trépigner, taper des pieds et se rouler par terre, le Peuple est en phase de libération ! 

    Je pense que pour les Européistes, le message est clair, non ? S’il n’est pas clair, on vous ré-expliquera !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès