• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Y’a pas photo

Y’a pas photo

 

Trop de photos tuent la photo
                       Trop de photos émoussent notre regard.
      Trop de photos perturbent notre attention, compromettent la pure jouissance de l'instant.
  La boulimie photographique, amplifiée et banalisée par le smartphone, relègue au second plan les capacités de l'oeil et les pouvoirs de l'émotion, auxquelles on ne fait plus confiance.
  C'est une vision par procuration. Prendre une photo et partir aillleurs.... Est-ce à cela que se ramène un certain tourisme ? Un safariphoto permanent ?
       Certains ont fait le choix d'arrêter de prendre des photos de vacances.
   Grand chasseur d'images devant l'éternel, j'ai fait de même, sortant d'une certaine addiction photographique, encouragée par Google et Photoshop. 
  Le puissant Nikon macronikor argentique d'autrefois, avec lequel je pouvais passer des minutes devant une simple fleur ou un insecte rare a été remplacé par le banal et commun Lumix, qui est censé régler tout lui-même...Pas de soucis !
   J'ai arrêté Snapchat moi aussi, regrettant ma passion passée, quand je développais moi-même, en noir et blanc, au fond de ma salle de bain, des heures entières, jamais lassé par la magie qui s'opérait sous mes yeux. La paresse et la facilité m'ont gagné avec l'âge, comme la réduction de mes capacités d'étonnement, de mes désirs de voir autrement.
  Une addiction  qui peut mener loin...   Trop d'images sur mon disque dur, qu'on n'a même plus le temps de regarder.. 

[Photo personnelle (cliquez)]

  L'inflation de photos nous guette.
    La nomophobie est très contagieuse, à l'heure où un enfant de huit ans peut vous pixeliser.
 L'appareil oculaire (qui sert éventuellement à téléphoner...) a maintenant sa prothhèse, même devant le plus beaux paysages.
 Que deviennent nos souvenirs ? La mémoire s'altère.
    La maladie de l'image envahit parfois les aspects les plus triviaux de la vie quotidienne, devenant une sorte de rite moutonnier. Ne parlons pas de la pratique des selfies, cette pulsion narcissique sans borne, à laquelle cèdent aussi ceux qui nous gouvernent.
  Il y a photos et photos. Simple capture mécanique du réel ou image réfléchie, élaborée à partir de la personnalité toute entière, unique, originale....même modestement.



Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 août 15:55

    trop de rire tue le rire

    trop de sexe tue le sexe
    trop de sommeil tue le sommeil
    trop de blabla tue le blabla

    • onesime leufeross onésime 16 août 16:07

      @Jeussey de Sourcesûre
      Oui mais ça remplit toujours une case sur le présentoir ....et c’est jamais trop pour ceux qui n’ont plus besoin de voir mais de se faire voir.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 août 16:15

      @onésime

      eh ben, qu’ils aillent se faire voir, ça me va bien !

    • ZEN ZEN 16 août 18:29

      @Jeussey de Sourcesûre
      Trop de trolls...etc...


    • Taverne Taverne 16 août 16:24

      Eh bien, passez à l’enregistrement sonore !


      • Doume65 17 août 01:08

        « Le puissant Nikon macronikor argentique d’autrefois, avec lequel je pouvais passer des minutes devant une simple fleur ou un insecte rare a été remplacé par le banal et commun Lumix »

        Mais de quoi nous parle l’auteur ? J’ai connu toutes sortes de boîtiers Nikon, mais aucun qui s’appelaient « macronikor ». J’ai connu aussi des objectifs Micro Nikkor, (parfaits pour prendre les photos d’insectes relatées ici) mais les qualifier d’argentique n’a pas de sens : ce sont des objectifs et ils peuvent être montés sur des boitiers numériques. Du reste, bien que d’excellente qualités, les Micro Nikkor n’étaient pas particulièrement « puissants ». De tête, ils allaient de 55 à 200 mm. Et puis enfin, ils se vendent encore.

        Maintenant, passons au « banal Lumix ». Lumix est le nom des appareils photos de la marque Panasonic. Dans le lot, il y a des appareils banals, mais d’autres d’exception, développés pour les objectifs Leica. Notre photographe semble confondre appareil photo numérique et smartphone !

        « La paresse et la facilité m’ont gagné avec l’âge, comme la réduction de mes capacités d’étonnement  »

        Je crois que le problème est là. Personnellement, bien que « sénior », je m’extasie devant les possibilités offertes par le numérique, aussi bien à la prise de vue (principalement la sensibilité extraordinaire des capteurs alliée aux remarquables stabilisateurs) qu’au post traitement. Un utilisateur expert de numérique « développera » sa photo comme du temps où Zen le faisait dans son labo. La différence, c’est qu’il le fera avec un logiciel spécialisé à partir de son image au format RAW, et qu’il aura droit à l’erreur.
        Je conseillerai à l’auteur, plutôt que de se lamenter sur l’utilisation des smartphone, d’étudier le potentiel des appareils actuels pour la créativité, et de ne pas oublier que du temps de son Nikon argentique, les amateurs dotés de Kodak Instamatic étaient déjà critiqués pour leur production pléthorique et non intellectualisée que leur permettait ce qu’il reproche au banal smartphone, à savoir l’automatisme et la facilité d’emploi.
        Petite expérience perso de mon dernier week-end. J’ai pu grâce au stabilisateur réaliser une photo d’une cascade au loin (focale équivalente 24x36 à 300mm) avec une expo au 20ème de seconde parfaitement réussie, c’est à dire avec un beau filé de l’eau et une netteté impeccable des rochers. tout ça, sans pied. De plus, le filtre ND4 incorporé à mon petit appareil m’a permis de compenser le fait de ne pas pouvoir plus fermer le diaph sans surexposer. Moi, je trouve ça magique...


        • Fergus Fergus 17 août 10:00

          Bonjour, Doume65

          Le format Raw est sans intérêt poyr le photographe lambda : il pèse au moins 4 fois plus lourd qu’un JPEG pour une définition d’image pas - ou à peine - supérieure en qualité. A proscrire, sauf à être hyper pointu en photo et disposé à manger des quantités considérables de place mémoire.


        • pemile pemile 17 août 12:02

          @Doume65 « un logiciel spécialisé à partir de son image RAW »

          Votre lien pointant vers des logiciels windows payant, il existe aussi plusieurs logiciels libres sous Linux pour manipuler ces fichiers, raw therapee, rawstudio, darktable, photivo (qui tourne aussi sous windows et mac)


        • ZEN ZEN 17 août 12:38

          @Doume65

          Merci pour votre expérience et vos rectifications
          Chacun a son expérience propre.
          Oui, le problème vient sans doute de là...en tant que senior+ smiley

        • PiXels PiXels 17 août 13:49

          @Fergus
          .

          Déjà en « politique »....

          Mais là !!!!
          Du très grand Fergus !
          J’y connais rien, j’y comprends rien ... mais je donne des leçons.

          Le commentaire de Doumé était excellent.
          Il a fallu que vous rameniez votre « savoir ».
          Vos éternelles « certitudes ».

          Le RAW.. ; c’est juste génial (pour faire simple ça permet de « reprendre » quasiment tous les réglages d’origine, corriger d’éventuelles erreurs, etc.
          Et une petite heure suffit pour en apprendre lau moins es rudiments d’utilisation.
          Quant à « la quantité de mémoire »... rien n’oblige de conserver tous les originaux (ou d’encoder en JPEG les photos « moyennement interréssantes »).

          La formulation aurait été « Le format Raw est sans intérêt pour les photos lambda » j’aurais pu comprendre....

          Merci de continuer à nous éclairer de vos lumières dans TOUS les domaines.

          Mais surtout, merci Doumé pour votre commentaire.



        • Fergus Fergus 17 août 16:32

          Bonjour, PiXels

          Agressif un jour, agressif toujours ! Et gratuitement !

          Il vous a échappé que j’ai écrit ceci : « pour le photographe lambda » !!!

          Autrement dit pour des gens qui, comme moi et la plupart des autres utilisateurs d’appareil photo, n’ont pas de prétention particulière en la matière.

          Qui plus est, je n’aurais pas écrit ce commentaire si cette opinion n’était partagée par d’autres personnes, et notamment deux de mes amis avec lesquels j’ai eu l’occasion d’échanger sur le sujet, l’l’un photographe amateur globe-trotter nettement plus qualifié que moi, et l’autre photographe semi-professionnel, présent notamment sur les festivals de musique (et revu il y a 5 jours à Paimpol) !!!


        • Fergus Fergus 17 août 16:50


          @ PiXels

          Amusant et intéressant : suite à mon commentaire ci-dessus, j’ai voulu voir s’il y avait eu des articles récents sur le Raw. Et en faisant une rapide recherche sur Google actualités, j’ai trouvé il y a 10 minutes un article du Monde paru le 29 juillet (lien). Cet article assez fouillé, et qui liste bien les avantages et inconvénients du Raw, rejoint totalement la conclusion que j’ai exprimée plus haut, elle-même confirmée par mes amis photographes.

          Merci, PiXels, d’arrêter de prendre sans cesse les autres pour des truffes !


        • pemile pemile 17 août 17:12

          @Fergus "Cet article assez fouillé, et qui liste bien les avantages et inconvénients du Raw« 

          Moi je suis plutôt d’accord avec les commentaires, l’article est ridicule et son auteur de maitrise pas le sujet.

           »qui liste bien les avantages et inconvénients"

          Avantages au pluriel et inconvénient au singulier, la taille de fichier, à l’heure où le disque de 1To se vend quelques dizaines d’euros au supermarché ?


        • Fergus Fergus 17 août 18:07

          Bonjour, pemile

          Il n’y a pas que la taille : tous les fabricants ont leur propre Raw et il est probable que certains formats ne seront pas pérennisés tandis que le Jpeg est un standard commun à tous et appelé à durer.

          Qui plus est, les logiciels de retouche non professionnels mais suffisants dans la plupart des cas pour les amateurs - du type Photo filtre - ne permettent pas de traiter le format Raw qui doit d’abord être converti en... Jpeg !

          Bref, des soucis actuels et peut-être à venir pour une différence par rapport aux attentes qui ne saute pas aux yeux comme j’ai pu le vérifier personnellement lors de différents tests.

          Mais on a le droit d’voir un avis contraire. En ce qui me concerne, après avoir essayé le Raw, je suis très vite revenu au Jpeg et, n’ayant pas de besoin d’agrandir mes clichés - sauf exception -, je prends des photos de poids limité à 5 millions de pixels. Des exemples dans ces deux articles : Aubrac  : du granit, des vaches, et une incomparable sérénité ; Escapade chamoniarde



        • ZEN ZEN 17 août 18:26

          @Doume65

          Je m’incline devant un pro smiley
          Quand je parlais de mon Nikon, que je possède toujours, j’évoquais par approximation un ensemble.
          Je sais distinguer un objectif et un boïtier...
          Quand j’évoque Lunmix, je sais très bien, c’est pour faire court, que c’est une série d’une marque connue. Vous ne m’apprenez rien.
          Je ne me lamente pas, je constate en utilisateur non initié, mais observateur de ce qui se passe autour de moi : la banalisation de la photo sans distinction et l’usage qu’on en fait.
          L’esprit de mon papier vous a échappé, même s’il est un peu désabusé.
          Bravo pour la cascade !

        • Xenozoid Xenozoid 17 août 18:32

          @Fergus


          jútilise raw,car je préfere travaillé sur non compression(NEF,nikkon),a la limite je le transforme en tiff sans compression (qui detruit mes pixels),j’ai 3 caméras,les 2 autres j’utilise jpg ou bmp(certain),c’est plus rapide aussi..l’appareil pour raw est semi professionelle tres rapide avec raw,encore plus avec jpg,mais je fait beaucoup de sport les dernier temps,et le probleme vient souvent plus de la qualité de l’image avec telezoom(objectif)beaucoup on des défaults cromatique,
          aussi je privilégie le reflex numérique plein format...c’est mon hobby

        • Xenozoid Xenozoid 17 août 18:36

          @Xenozoid


          pour @zen

          oui, trop de fotos et surtout trop d’images qui ne disent rien 

        • Xenozoid Xenozoid 17 août 18:37

          @Xenozoid


          comme les mots,souvents

        • pemile pemile 17 août 18:53

          @Fergus

          Pourquoi brider son appareil photo ? La capture se fait toujours d’abord dans un fichier raw et ensuite, suivant les réglages de l’appareil il en fait une « interprétation » en jpg.

          A part le cas d’une carte mémoire de petite capacité, pourquoi lui demander de supprimer le raw et de ne garder que le jpg qui correspond au réglage de l’appareil au moment de la photo ?


        • pemile pemile 17 août 18:57

          @Fergus
          demander à son appareil de supprimer le raw c’est un peu comme jeter ses négatifs au temps de l’argentique smiley


        • Xenozoid Xenozoid 17 août 19:12

          @pemile

          fergus dit bien que les gens s’en foute,ils veule voire une image vite fait composée filters et tout en un tour de main,tout en conservant un minimum le bon oeil qu’ils on mis, et il peuvent en mettre 5000 sur 32 gig(dépendant de la taille),i’l y a 20 ans on ne pouvait pas...
          trop de foto,pas de patience,alors on tire comme des fous tatatatatatatatat.....

        • Xenozoid Xenozoid 17 août 19:25

          @Xenozoid

          et ils on toujours le flash,même en plein jour

        • Xenozoid Xenozoid 17 août 21:01

          @Xenozoid

          je vais me faire de la réclame

        • Doume65 17 août 23:23

          @pemile
          Je n’ai pas pris la peine de lire l’article de « lesnumeriques.com », Ce site éditant généralement de bons articles A vrai dire, chaque appareil photo est accompagné d’un logiciel du constructeur permettant de traiter les fichiers bruts (RAW) qu’il produit. Cependant, en général, il ne s’adresse pas aux utilisateur de Linux. Ta liste donc peut les intéresser. Merci pour eux.


        • Doume65 17 août 23:47

          @Fergus
          « Le format Raw est sans intérêt poyr le photographe lambda »

          A qui est-ce que je m’adressais, Fergus ? A quelqu’un qui développait ses photos dans son labo. C’est une photographe standard ?

          « il pèse au moins 4 fois plus lourd qu’un JPEG pour une définition d’image pas - ou à peine - supérieure en qualité. »

          C’est vrai pour le poids mais on n’en a rien faire, vu la capacité des cartes mémoires actuelles. Et le RAW n’est ni meilleur ni moins bon que le Jpeg lorsque celui-ci est sans compression (choix proposé par défaut sur la plupart des appareils). Il est en revanche non interprété et, pour beaucoup de paramètres, non corrigé. Bref, il est différent. J’ajouterai qu’étant échantillonné sur plus de bits par couleur qu’un JPEG, il a un potentiel de retouche supérieur, ou pour être précis, les corrections seront plus fines, plus précises.

          Le vrai gros problème du RAW, qui t’a échappé, c’est non seulement que l’image n’est pas du tout optimisée pour plaire (on la trouvera généralement très terne), mais surtout que c’est un fichier difficile à lire (et long à ouvrir), qu’on ne va pas pouvoir partager facilement. C’est d’ailleurs pour ça que les APN proposent de fabriquer en plus du RAW un Jpeg. On peut aussi faire judicieusement comme Xenozoid, les archiver en TIFF.


        • Fergus Fergus 18 août 08:35

          Bonjour, Doume65

          Ne te méprends pas, mon commentaire n’avait en aucun cas pour objet de contester ce que tu as écrit - et qui me semble tout à fait pertinent pour les amateurs les plus exigeants -, ce post s’adressait aux photographes lambda et à eux seuls.

          Merci pour les précisions ci-dessus.


        • Doume65 31 août 13:04

          @Fergus
          « Merci pour les précisions ci-dessus. »
          J’en ai oublié une importante pour ceux qui sont confrontés à un RAW : Le « petit » mais fantastique logiciel gratuit (hors usages commerciaux) XnView les ouvre en les convertissant en 8 bits/couleur. Cela permet au moins de les visionner, d’y apporter des corrections et de les enregistrer dans un autre format. Disponible pour Windows, Mac et Linux.


        • Fergus Fergus 17 août 09:55

          Bonjour, Zen

          Personnellement, je continue de faire des photos, que ce soit lors de mes randonnées, de mes voyages ou à l’occasion d’événements comme le Festival du Chant de Marin de Paimpol où je viens de passer 3 jours a écouter de la musique et à admirer de vieux gréements. C’est un plaisir dont je n’entends pas me priver. Et pour cela, pas besoin d’un appareil très sophistiqué, j’utilise moi aussi un Lumix dont je suis très satisfait, excepté pour les photos en lumière artificielle. 

          Mais vous avez raison : « trop de photos tuent la photo » ou plus exactement le plaisir que l’on prend à revoir des clichés réalisés ici ou là. A cet égard, je connais des personnes qui stockent des milliers de photos qu’ils n’ont même jamais pris le temps de classer ou d’identifier. Résultat : ils ne les regardent jamais. 

          En ce qui me concerne, cela fait belle lurette que j’ai limité mes photos puis procédé à une sélection drastique pour ne conserver que celles qui sont à mes yeux les plus réussies ou les plus représentatives d’un lieu ou d’un évènement.

          Autre inconvénient de la photo compulsive : elle prive ceux qui en sont victimes du spectacle qui se déroule sous leurs yeux et qui ne peut être goûté pleinement que s’il est vécu sans intermédiaire technologique. Mais la plupart n’en ont pas conscience.

          Cordialement.


          • ZEN ZEN 17 août 11:40

            @Fergus

            Bonjour Fergus,
            Oui, la gestion intelligente des photos est le meilleur moyen pour en conserver la valeur et la saveur. On n’en réussit que très peu. Une place à part pour les photos de famille, pour des raisons évidentes.

            Il y a photos et photos....La suite aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès