• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > De Bretton Woods à DSK, en passant par Kadhafi, ou cette guerre qui ne veut (...)

De Bretton Woods à DSK, en passant par Kadhafi, ou cette guerre qui ne veut pas dire son nom

Ne pas traiter l’information « à chaud » permet d’écrire et de dire moins d’âneries que d’autres ne l’ont fait à ce jour.

En effet, ramener « l’affaire » DSK - oui puisqu’affaire il y a - à une à une médiatique histoire d’agression sexuelle sur une femme de ménage, nous paraît être le degré zéro du journalisme d’investigation et une opération d’enfumage particulièrement bien huilée. A preuve, tout le monde a marché dans la combine et les plus éminents « politologues » et autre analystes confirmés – qu’ils soient experts en fellations en tout genre ou en psychologie appliquée en passant par les paparazzi officiels et patentés des nos inénarrables chaînes de télévisions publiques ou privées – ont une explication rationnelle de l’acte supposé accompli par DSK ou de celui subit par la femme de chambre. Deux camps s’affrontent maintenant – comme si cela était le plus important dans cette affaire ! D’un côté le monde féministe qui crie au machisme et à la banalisation des agressions sexuelles... en France. Et de l’autre, quelques hurluberlus, qui pour ne pas rester inaudibles dans tel parti ou tel journal, se croient autorisés à jouer la provocation graveleuse en minimisant « le crime », puisque crime il y a. L’affaire Georges Tron, venant en remettre une couche – salutaire ? - pour étayer la thèse officielle et démontrer que, les hommes politiques français sont vraiment de sales types !

Les 99,99 % qui n’ont rien à se reprocher apprécieront.

Les faiseurs de vérité vraie

Dont acte. Nous avons l’information, les journalistes et, parfois, les politiciens que nous méritons. Ils nous en envoient la preuve au quotidien, et bien au travers de la figure, comme autant de gifles cinglantes qui au lieu de nous éveiller nous assoupissent un peu plus. Nous avons tous, en nous, quelque chose de la grenouille que l’on plonge dans l’eau froide et que l’on porte lentement a ébullition.

Force est de constater qu’il n’y a pas de voix dissonantes dans le brouhaha médiatique depuis le début de cette affaire. Ni du côté des politiques, [1] ni de celui de la presse dominante. Le web non plus, et contrairement à son habitude, ne bruisse pas d’écrits ou de prises de positions opposées à la version officielle distillée par la police et la justice étasunienne à l’exception de l’excellent article de Thierry Meyssan publié par Voltairenet.org.

Si le néant existait, sa représentation tiendrait en un condensé de ce que la presse et les médias Français – et du monde entier - nous ont déversé depuis le début de cette histoire rocambolesque.

Au début, nous voulions intituler ce papier : « De JFK à DSK en passant par le 11 septembre ». Un ami nous en a vite dissuadé, et il a parfaitement raison, car disait-il : " De JFK à DSK " peut apparaitre comme un grand écart intellectuel qui apportera de l’eau au moulin de ceux qui ironisent sur la théorie du complot.

Du Far West à la CIA

Et pourtant, il ne serait pas fastidieux de démontrer l’évolution des méthodes mafieuses dans l’histoire des USA. Au début les éliminations des hommes politiques gênants se faisaient « à l’ancienne » , comme au Far West. La mafia jouait pleinement son rôle contrôlée par le CIA. La liste est longue, inutile de la rappeler.

Depuis quelque temps, les éliminations des personnalités politiques et économiques gênantes se font de manière plus soft : Watergate, affaire Clinton-Monica, armes de destructions massives pour justifier l’invasion de l’Irak, Madoff... DSK étant la dernière connue. En gros, on frappe l’individu sur son côté le plus faible et la chose n’en parait que plus crédible et exécrable pour le citoyen lambda et le bon peuple nourri a la tétine des séries B et autres « soap » made in USA. Le but étant toujours le même : assurer la mainmise étasunienne sur le reste du monde et sauver ce qui peut l’être en reculant pour mieux sauter... ou rebondir face aux désastres de tous ordres.

Pour ce qui concerne les désastres, celui qui s’annonce au pays de l’oncle Sam sera particulièrement gratiné. Le Figaro a publié sur le sujet un excellent article le 16 mai 2011 intitulé : Les États-Unis à moins de trois mois de la faillite. Et trois mois, c’est un peu court pour sauver les meubles ! Sauf que l’analyse faite par le titre parisien est connue des dirigeants étasuniens et du monde de la finance depuis pas mal de temps. Les États-Unis qui utilisent la planche a billet pour imposer au monde une devise qui n’a que la valeur monétaire que l’on veut bien croire qu’elle a, sont dans une perpétuelle fuite en avant. Porter le fer au quatre coins du monde est pour eux une une question de survie qui conforte la puissance de leur complexe militaro-indistriel.

Il y a urgence pour les USA à reprendre la main sur la marche financière du monde. Pour ce faire, éliminer, ou affaiblir, une monnaie (l’euro) qui les gène particulièrement et jeter le discrédit sur le FMI sont les deux mamelles du début de leur sauvetage temporaire. L’analyse de Clovis Casadue reprise par le site Mecanopolis, quoi que l’on puisse penser des supports qui l’ont publiée, nous paraît assez pertinente. L’attaque contre l’euro a débuté il y a bien longtemps et l’effet domino que certains avaient prédit lors du début de la crise grecque est en passe de devenir réalité puisque nombre de pays européens sont aujourd’hui touchés. Et si l’un d’eux s’avisait de sortir de la zone l’Euro, ce serait le bingo pour les USA car là encore, l’effet domino jouerait à plein régime.

Le marché, toujours le marché, rien que le marché

Le silence de Monsieur Sarkozy et d’une majeure partie de la classe politique française sur ce dossier est particulièrement consternant et révélateur. Essayer de caser Madame Lagarde à la Tête du FMI est un piètre contre-feu, annoncé comme par hasard à la veille du G8, qui en dit long. Sauf que notre ministre de l’économie et des finance du moment a toujours démontré qu’elle était plus proche des milieux d’affaires et « du marché » que des préoccupations hexagonales ou européennes. Ce pourrait être, au vu de son passé, le cheval de Troie au service de ces marchés, de la trilatérale et de Bilderberg réunis, porté à la tête du FMI pour achever le travail. Entendez par là : tout faire pour sauver la prédominance du Dollar que le projet Zhou [2] [3], dont le processus aurait du aboutir lors du G8 du 26 mai 2011, avait décidé qu’il cesserait d’être ma monnaie de référence.

DSK hors jeu, plus de projet Zhou et plus de Bancor.

L’euro et l’Europe dans le collimateur

Il nous semble que si le scénario dont il est question ci-dessus voyait le jour, nous serions à la veille de quelque chose qui risque fort d’atomiser l’Europe et ses pays membres.

Il sera intéressant, alors, de suivre l’évolution économique et le positionnement de l’Angleterre qui a toujours été la tête de pont étasunienne en Europe – et a gardé sa propre monnaie.

Et si les choses ne se passent pas comme annoncé, c’est la Chine qui pourrait bien prendre la main et accentuer sa domination. Nous sommes donc à l’aube d’un cataclysme dont personne ne sait ce qu’il va entrainer sur son passage.

Les élections présidentielles en France sont désormais anecdotiques, même si elles vont mobiliser les esprits et les médias dans les mois à venir.

Le hasard n’existe pas

Comment ne pas supposer, également, que tout est lié : les révolutions arabes n’ont pas été le fruit du hasard ou de la conscience politique de quelques "révolutionnaires" que l’oppression aurait sorti de l’ombre. A notre sens, tout a été planifié par les USA et le monde de la finance. Si la France n’a rien vu venir, c’est que la naïveté de Monsieur Sarkozy lui a laissé croire que les USA étaient des alliés loyaux. Il n’en est rien, l’entrée de la France dans l’OTAN a été la première manœuvre destinée à donner l’illusion à la France de jouer égal à égal avec les USA. Ce fut, aussi, la première faute politique. En fait le piège destiné à l’envoyer en première ligne a parfaitement fonctionné. Après l’enlisement en Afghanistan, les frappes sur la Libye en sont un exemple flagrant et l’intervention en côte d’Ivoire un autre. Les USA on fait faire le sale boulot à la France tout en en connaissant les conséquences néfastes.

Ce qui se passe, aujourd’hui, en Espagne et que l’on voudrait voir s’étendre à d’autres pays européens s’inscrit dans la continuité d’une déstabilisation du vieux continent pour mieux l’affaiblir. Il n’y a, malheureusement plus de révolutions spontanées. Les mouvements populaires, quels qu’ils soient, servent, à un moment donné, les intérêts de ceux qui les ont fait naître ou qui les récupèrent.

Ce n’est pas un hasard si Sarkozy a été élu, par défaut - avec la complicité des médias - en face d’une Ségolène Royal inexistante mais désignée par le PS qui affirme, toujours, à qui veut bien l’entendre qu’il est « la gauche ».

Le capitalisme a un projet de société écrit et planifié. Celui qui tient les médias est sûr de gagner le combat, toujours. Et la guerre aussi. Pendant 50ans on a nourri le peuple avec des séries télévisées et des films qui préparaient, en fait, à ce qui se passe aujourd’hui. Si les enfants ne font plus la différence entre les jeux vidéo, le virtuel et la réalité, il faut être conscient que le peuple ne fait plus la différence, non plus, entre les films made in USA et la réalité. Même chose pour la télévision qui rend la réalité acceptable grâce au fait que les images de guerre (la vraie) ressemblent aux images de la guerre mise en scène au cinéma. Il n’y a plus de morts, tout est virtuel. C’est un jeu, comme à la télé. L’interpellation de DSK et ce qui s’en est suivi ressemble comme deux gouttes d’eau à n’importe quel feuilleton étasunien. De telle sorte que tout parait crédible, normal, évident et tellement quotidien car enfoui au fond de la mémoire. Et dans ce jeu subtil les bouffons qui mélangent le sujets sérieux et le divertissement, la politique et le comique parachèvent la stratégie de décervellement.

Guerre économique, guerre psychologique, guerre physique, manipulation, etc., ne sont possible que parce que le monopole des médias et de l’information est sous contrôle, non pas des états, mais des firmes transnationales et des complexes militaro-industriels qui sont les vrais décideurs. Ils placent leurs pions en fonction de leurs intérêts du moment et suivent - ou accélèrent - la partition écrite pour que prospère le capitalisme.

Le « politique » n’étant que le pantin que l’on exhibe, que l’on flatte, que l’on fait réélire – ou pas - et à qui l’on dicte les mots et les actions qui écriront la feuille de route au service des transnationales, du marché, et des quelques uns qui les administrent en même temps qu’ils décident de la marche du monde.

Le pitoyable G8 qui s’est déroulé à La Baule en est une illustration parmi tant d’autres. Mais tout le monde croit, encore, que ces pantins dirigent le monde !

La méthode Coué à de beaux jours devant elle.

 

Notes

[1] Entendez par là : cette classe politique parisianiste à qui l’on tend le micro et qui noircit de ses tribunes et autres interviews les colonnes de la presse aux ordres.

[2] Zhou Xiaochuan gouverneur de la Banque centrale chinoise

[3] http://www.voltairenet.org/article1...

 

Source : Rene-balme.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • JL JL 31 mai 2011 11:50

    Bonjour René Balme,

    je suis assez d’accord avec cette analyse, même si je ne crois pas que la politique actuelle du FMI soit très différente de celles de la banque mondiale, de l’OMC et autres organisations « bras armés » de l’oligarchie mondiale. La question qui me paraît importante est celle de la connivence d’intérêt entre cette oligarchie et le peuple étasunien, ou peut-être même, l’intérêt du dollar aux yeux de cette oligarchie.

    Ps. Je suppose que dans ce texte, JFK désigne John-Fitzgerald Kennedy et non pas le journaliste français que nous connaissons ?


    • Gorg Gorg 31 mai 2011 11:58

      Excellent article Mr Balme. Malheureusement combien de citoyens pollués par l’info et la politique spectacle sont-t-ils conscients de cela ? Ils sont encore trop nombreux a croire vivre au pays des bisounours. Les Etats-Uniens, leur cheval de Troie la GB et quelques pays de l’est qui leurs sont inféodés sont les pires ennemis de l’Europe.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juin 2011 01:53

        @ Gorg


         Mais NON, la thèse du complot n’a pas été écartée et la naïveté ne triomphe pas , au contraire ! Voyez cet article - pour commencer smiley - puis les douzaines d’autres dont chacun apporte ses doutes. Je suis personnellement de plus en plus convaincu que l’analyse des faits prendra une toute autre tournure dès que la plaignante pourra être entendue.


        Pierre JC Allard

      • JL JL 1er juin 2011 10:12

        Bonjour PJCA,

        sans vous contredire sur le fond, sauf erreur de ma part  : la plaignante a été entendue, non ? Vous me surprenez, là. 


      • Mohad Dib Mohad Dib 1er juin 2011 13:03

        salut jl oui mais pjca, dit toujours sans dire....il ne dit rien ou son contraire, il a un language indirect de celui qui veut inserer un message subliminal ...mais dit...c’est toujours etrange pour moi et je me demande encore comme toujours a quel jeu il joue..
        il y a quelques mois, le seul salut qu’il voyait pour la france etait dans l’armee..pjca est un sous marin......je te laisse choisir sa preference..
        salut


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juin 2011 22:16

        @ JL :


         Vous avez raison, mon message est ambigü. La plaignante a bien été « entendue »..au sens strict qu’elle a fait une déposition et qu’elle a parlé a la police et a ses avocats. J’ai utilisé l’expression dans un sens plus populaire : llle est gardée sous surveillance, elle ne peut parler aux médias et la population n’a pas la moindre idée de ce qu’elle a à dire, puisque formellement c’est la poursuite qui portera plainte dans quelques jours. C’est dans ce sens que je dis qu’elle n’a pas été « entendue ». Encore moins interrogée ou contre interrogée. Or, c’est quand elle le dira en ses propres mots que la population américaine se fera vraiment une opinion et, qu’on aime ou non, ce que pense le citoyen américain de cette affaire n’est pas sans importance.

        PJCA

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juin 2011 22:42

        @ Mohad Dib


        Vous voulez sans doute dire : rien ET son contraire, mais je comprends que vous me trouvez un peu ambivalent. Avez-vous songé que je ne cherche peut-être qu’a faire la part des choses à partir des connaissances et des informations forcément limitées dont je dispose ? Je ne joue qu’au jeu de la vérité, mais je cherche parfois à m’en approcher en émettant des hypothèses qui sont bien sûr souvent contradictoires.  Quand j’en arrive à une conclusion ferme, je l’énonce, en assumant le risque de me tromper. N’est-ce pas ce que nous blogueurs devrions tous faire, plutôt que de nous faire trop souvent les chantres de nos indécrottables préjugés ?

        J’ai dit il y a quelque temps que dans le cloaque qu’était devenue la politique française, la seule véritable FORCE crédible à la quelle on pouvait encore faire confiance était l’Armée et que la 6e République naîtrait sans doute comme la 5e, d’un ultimatum qui aurait tout d’un coup d’État sauf le nom. Mon opinion n’a pas changé.


        Vous pouvez être on non d’accord. mais je ne crois pas correct de prétendre que j’avance a visière baissée… Concernant DSK, je suis convaincu qu’il a eu relation, mais suis sceptique quand à la violence exercés et absolument convaincu qu’il y a eu entente entre les parties avant qu’il ne quitte la chambre. C’est APRES, que les grandes magouiles ont commencé

        PJCA


      • JL JL 2 juin 2011 08:29

        @ PJCA ?

        votre réponse en appelle une autre. Vous dites : « elle n’a pas été interrogée ou contre interrogée. »

        De fait, la défense n’a pas encore présenté sa version, et c’est sur cette version « attendue » que la plaignante n’a pas été interrogée.

        Autrement dit, votre phrase est à lire comme ceci : « (vous êtes) personnellement de plus en plus convaincu que l’analyse des faits prendra une toute autre tournure dès que la défense pourra être entendue. »

        En somme, vous dites comme les médias dominants en l’occurence complotistes.

        Je n’ai pas à charger DSK : d’autres qui savent ont témoigné de sa violence, et ce n’est pas son argent qui y change quelque chose. Sur un autre fil, George Yang s’en prenant à la laïcité se trompe de cible pour dénoncer, je cite : « le moralisme laïc a remplacé celui voulu des Dieux et c’est encore plus pénible ».

        - D’une part, il ne faut pas confondre liberté sexuelle et « chosification » de l’autre (comprenons : la perversion),

        - d’autre part, c’est l’ultralibéralisme qui réifie des masses d’êtres humains au profit de l’élite, comprenez ceux qui peuvent tout acheter, et aujourd’hui à vil prix !


      • Imhotep Imhotep 31 mai 2011 12:16

        Les 99,99 % qui n’ont rien à se reprocher apprécieront. dixit l’auteur

        De qui vous moquez-vous ? les politiques seraient donc bien plus purs que la moyenne des Français qui eux ne sont pas à 99,99 % sans anicroche ni avec le sexe ni avec les lois ?
        Ensuite lorsque vous affirmez péremptoirement que personne n’a parlé de complot vous rigolez non ? Les amis de DSK (au hasard Le Guen, et aussi Bartelone qui a parlé de complot russe) , la presse n’a fait que bruisser de complot puisque même un sondage a indiqué que 57 % des Français croyaient au complot. Le complot a été plein les journaux, plein les bouches, plein les conversations. Dire le contraire pour servir votre théorie est non seulement malhonnête mais en plus d’une imbécillité crasse car tout le monde peut constater le contraire.

        De ces deux affirmations on ne peut que retenir que cet article est peu crédible.

        • perlseb 31 mai 2011 16:35

          Non Imhotep, cet article est salutaire et aussi celui du réseau Voltaire. Car il cherche des raisons et ne s’attache pas à un acte qui paraît important pour un indivu lambda mais qui est courant dans les milieux autorisés. Que l’on ne me parle pas de machisme, de fermer les yeux sur un probable viol : les oligarques ont le droit de vie et de mort sur nous tous (voir l’affaire Kennedy, la guerre en Iraq, ...). Bien évidemment, en tant qu’individu de la masse (dont je fais partie), l’enjeu de notre mise à l’écart est si faible que nous pouvons avoir l’impression d’être en démocratie avec des lois qui ont l’air de marcher de la même manière pour tout le monde. Voir le film 8mm pour avoir un aperçu de ce que les oligarques se permettent réellement avec la masse. Toutes les disparitions ne sont pas résolues, ni même tous les crimes, loin s’en faut. Et avec de l’argent, rien n’est plus simple que d’embaucher des tireurs à gage, de traiter avec des proxénètes, etc...

          Donc cherchons des raisons à froid de la mise à l’écart de DSK et ne cherchons pas à croire que la démocratie d’aujourd’hui est plus forte qu’avant (en permettant de s’attaquer à quelqu’un d’apparemment haut placé). Non seulement DSK était un pantin de l’oligarchie, mais sa mise à l’écart ne supprimera pas la précarité, raison numéro 1 du métier de prostitution. On trouve cela normal que certain(e)s fassent ce métier et on ne cherche pas pourquoi ils sont arrivé à faire cela (acte consenti pour de l’argent = acte non souhaité = viol permis par la précarité). Donc non seulement, il y aura encore des prostitués dans le monde de demain, mais en plus, les femmes de ménages seront toujours les plus mal payées alors même que personne ne veut faire ce métier.

          Je commencerai à croire en une justice quand les Rotschild seront derrière les barreaux (par exemple, ils ont financé à la fois les confédérés du nord en même temps que les secessionnistes lors de la guerre de Sécession américaine, ils sont à l’origine de notre dette avec Pompidou et sa loi de 1973, donc à l’origine d’une précarité qui va fortement augmenter en France, ....). Et je commencerai aussi à croire à la démocratie quand les femmes de ménage seront mieux payées que ceux qui cherchent à diriger les autres (car tout le monde veut être chef, il ne manque pas de prétendants : donc ça devrait être un métier très mal payé et à éliminer dans une démocratie qui se respecte : quant aux capacités et aux responsabilités des meneurs, voir Fukushima).


        • PhilVite PhilVite 31 mai 2011 13:01

          « Mais tout le monde croit, encore, que ces pantins dirigent le monde ! »  ???

          Ben alors, on doit pas habiter le même monde.


          • PhilVite PhilVite 31 mai 2011 16:48

            Il y a une ambiguïté que je n’avais pas vue, donc je complète :

            Il y a belle lurette qu’on sait que ce ne sont pas ces pantins qui ont les manettes.


          • hervé06 31 mai 2011 13:03

            Je suis étonné de vos propos, que j’apprécie et dont je partage bien des points, en voyant votre statut d’élu (maire et conseiller d’agglomération communale) : on peut donc penser comme vous le faîtes et figurer dans le « circuit » de la représentation démocratique française malgré tout (maire depuis 9 ans d’une commune de 9 000 habitants, c’est presque 2 mandats entiers : c’est donc une durée assez longue) ?

            Bêtement, je m’étais résolu à penser que le genre de constat que vous faîtes ici, et auquel j’adhère totalement, n’avait plus sa place que sur Internet, ou dans le cadre de discussions privées avec ses proches.
            Professionnellement, on me l’a fait d’ailleurs souvent savoir, en me traitant au choix de « d’adepte du complot », ou bien de doux illuminé, ce qui concrètement revient au même, à savoir une certaine mise à l’écart.

            Je serais vraiment curieux de découvrir comment vous répercutez votre vision dans les actes vous incombant en tant qu’élu local : les problèmes concrets de gestion de l’eau, du nettoyage et du ramassage des ordures, de SIVOM, de cantine scolaire propres aux petites et moyennes communes, les liens avec les collectivités territoriales de plus d’importance (conseil général, région), ceux avec l’ Etat et ses corps constitués (police, justice, hôpital, fonction publique), les problèmes de dotation et de budget, etc.... 

            On peut vraiment penser ce que vous pensez, et ne pas le taire, dans une fonction telle que la vôtre ? Car je constate qu’élu depuis 9 ans, vous avez donc été au moins une fois réélu...

            Vous pourriez ainsi me réconforter avec une politique « concrète », que je désespérais totalement de voir un jour mise en place...
            J’avais certes déjà entendu Jean Luc Mélenchon tenir des propos auxquels j’adhérais totalement sur différents sujets (présence française en Afghanistan par exemple), mais j’ignorais que le Parti de Gauche se positionnait aussi loin sur l’échiquier sociétal et géopolitique mondial.

            Vous m’ouvrez d’autres horizons que je m’en vais de ce pas explorer plus avant....


            • tanguy 31 mai 2011 18:27

              Comment répercute-t-il ses pensées en tant qu’élu ? C’est écrit dans sa présentation (je ne connais pas ce monsieur) :

              « Secrétaire général du Réseau national des élus et collectivités hors AGCS créé en 2004 et dont j’ai été l’un des initiateurs. »

              Si vous ne savez pas ce qu’est l’AGCS, renseignez vous d’urgence (des explications ICI). C’est une des composantes de l’ordre économique intimement lié au partenariat transatlantique (qui est économique mais aussi politique)....

              Lutter contre ce partenariat (dont l’UE est la face européenne) et contre différents accords internationaux tels l’AGCS est ce que nos élus peuvent faire de mieux, quel que soit leur bord politique....

              En tant que citoyen, avoir une connaissance de ces accords est aussi capital, pour ne pas se battre « contre de moulins », ce qui nécessite d’avoir conscience de notre histoire récente (voir principalement l’UE et la seconde guerre mondiale).


            • lanatur lanatur 1er juin 2011 08:38

              Merci Tanguy, vraiment très instructifs vos liens.


            • Mohad Dib Mohad Dib 31 mai 2011 15:25

              Salu ami terrien et neamoins politicien.....
              papier que j’ ai trouve interessant...
              a l’heure ou la pensee se rapproche du zero absolu ,bravo !

              tu dis ceci entre autre bien sur :Celui qui tient les medias est sur de gagner le combat, toujours. Et la guerre aussi. Pendant 50ans on a nourri le peuple avec des series televisees et des films qui preparaient, en fait, a ce qui se passe aujourd’hui. Si les enfants ne font plus la difference entre les jeux video, le virtuel et la realite, il faut etre conscient que le peuple ne fait plus la difference, non plus, entre les films made in USA et la realite....

              pas faux , mais trop parfait ,ca impliquerait que avant les medias de masse ce monde violent et dement ne fut pas possible, que le monde etait juste et bon or c’est totalement faux...donc je n’achete pas cette explication du tout....il y a un rapport de force maitre esclave sado/maso et c’est de la resignation ou ca y ressemble ,mais ca implique que l’humain serait quand meme un gros con ignorant qui se laisse manipuler......c’est pas faux non plus..

              et la ou je diverge totalement du point de vue global,et dix verges c’est beaucoup ..merci desproges ..est dans ceci...le mouton qui se fait tondre ou qui va par millions se faire tuer pour le maitre et fait semblant de croire a ce que lui sert la tele ou les films est DEMANDEUR de cela, ca marche car il y a la volonte de fuir nos vies....dans tout sauf la verite....
              l’economie, le politique et tous les parasites ne vont rien changer au destin present des humains...qui a part profiter n’a absolument rien d’autre en tete...
              bon je sais que ce que je dis est inutile mais je le dis quand meme.....apres tout seule notre refus de vivre fait de nous des esclaves...et ou je ne suis pas d’accord c’est que je dis que la volonte de se soumettre qui cree le maitre....

              le stress aujourd’hui est du a nos peurs enfouies.....tous nos actes sont motives par cela....
              volontairement ignorant de tout,reste l’espoir que cela ira mieux demain, ce qui est encore et toujours la seule chose que l’on fasse ,courage fuyons....
              nous sommes des moutons domestiques qui acceptons notre sort.

              vous savez tout vient du fonctionnement de nos cerveau, enfin d’une partie ,et la tele ou pas l’humanite de dirige vers un Alzheimer global.....vous savez au fond de lui,chaque humain est simplement terrorise par la vie ,car elle est finie...
              ceci est un non sujet pour 99.98 % des humains...tout ce qui arrive est logique, previsible, mais evitable si on s’engage sur le chemin de sa responsabilite a soi , sa vie sans faire c...r les autres mais en cooperant.....
              alors le pire peut arriver bien sur....a refuser le chemin interieur ,qui precede ce qui se passe a l’exterieur , on refuse la vie....point barre..
              et je sens que je vais arreter car tout ceci ne sert a rien du tout mais alors a un point ou je vais me retirer.....
              le dormeur me fatigue .......
              pour finir je cite les vedas indien pas dans le texte mais dans le sens :
              l’univers qui est le tout , pour une raison mysterieuse n’a pas pu faire de l’humain un produit fini qui serait dans la bonte infini de l’univers. nous avons une tache a accomplir en nous meme , celle du voyage en soi qui va amener le cerveau entier a s’ouvrir...ca se passe le jours ou je veux que demain ne finissent jamais, ou je refuse la mort qui est la devant moi , si je ne fuis pas , la douleur de voir cela va ouvrir le cerveau entier et la la bonte de l’univers va nous toucher.....

              nous devons naitre psychologiquement entre l’age de 10 et 20 ans.....la peur de demain est le signe du travail a faire sur soi....
              on refuse cela ,en fuyant le reel....et la le pire arrive ,ce qui est un moyen (survivre) devient la finalite ( plus de mort )..ceci est une proposition fausse....
              elle cree une distance entre la vie et l’illusion de ce que moi je veux....tout notre malheur vient de la...faute de s’y aventurer , notre sort est regle......l’humain reste un echec cruel et fondamentalement mauvais ,et ce n’est pas dsk qui va faire de nous tous des gens bons..
              ( la j’ai hesite ,mais ca me fait rire tout de meme)
              salut l’ami.....ce n’est pas tous le jours que je parle avec un politique...ca ne me manque pas du tout d’ailleurs...


              • kemilein 1er juin 2011 02:10

                « mais ca implique que l’humain serait quand meme un gros con ignorant qui se laisse manipuler......c’est pas faux non plus.. »

                l’humain ne nait pas intelligent, il le devient si on lui append a l’être. certains au fil de leur vie et de leur Histoire apprendront du monde dans lequel ils vivent (l’adaptation fait bien les choses), mais pas de naissance, par expérience, par apprentissage, à la dur.

                l’homme est une argile façonné par son environnement, oui le déterminisme est total, non le libre-arbitre est une fiction, une illusion, une facilité qui permet de condamner l’individu sans se poser les bonnes questions « quel déterminisme l’a poussé là »

                Nous sommes ce que notre environnement fait de nous, autant que nus façonnons notre environnement.

                « c’est que je dis que la volonte de se soumettre qui cree le maitre.... »

                Soyez résolu de ne plus servir et vous voilà libre
                1549, Étienne de La Boétie, 18 ans.

                oui l’homme n’est esclave que parce qu’il y consent, et il en va de même pour la servitude économique

                Il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas
                Coluche

                nous consentons et consommons les aliénations et les servitudes, par ignorance mais aussi par lâcheté par facilité.
                devenir Homme, Adulte, être responsable de sa vie, de ses choix, quant bien même le déterminisme est total, quitter la tutelle politique et économique, est un acte aussi important qu’un premier pas, mais tous les enfants le font (ou presque) ce pas sera fait, mais quand ? c’est un acte irréfléchie et spontané, mais après rien en sera plus jamais comme avant, et ça, ça fait peur.

                la peur est un moteur profond de la vie (animale).


              • kiouty 31 mai 2011 15:42

                Nous avons l’information, les journalistes et, parfois, les politiciens que nous méritons.

                Non, nous avons les journalistes, les politiques et les médias que les marchés et les oligarchies financières et entreprenariales imposent subtilement par les règles du marché.

                Aucun média n’est indépendant à partir du moment ou il appartient à un groupe qui a un cours en bourse, ou qui est financé par la publicité d’autres grands groupes, cela n’existe pas.

                Le tort des peuples, ce n’est pas d’être médiocres, contrairement à ce que veut votre mépris un peu élitiste. Les peuples n’aspirent qu’à une chose : pouvoir vivre tranquillement en subvenant aux besoins de sa famille, sans avoir à lutter tout le temps contre ceux qui veulent toujours retirer le peu de droits, de libertés, de revenus. Les peuples aimeraient vivre, en donnant les clés du pouvoir aux politiciens, je suis meme certain que dans une certaine mesure, les peuples tolèrent que les puissants magouillent entre eux jusqu’à un certain point.

                Mais le marché et ses lois en ont décidé autrement. Ils ont corrompu la démocratie, en retirant aux politiques leurs prérogatives sur le socio-économique, et en maintenant les populations passives, avec un lavage de cerveau médiatique dont l’efficacité n’est plus à démontrer (jusqu’à un certain point là encore).

                Ceci n’est pas la faute des peuples, mais c’est dû à des volontés malveillantes de ceux qui ont véritablement le pouvoir : les financiers et les chefs de très grandes entreprises.

                Donc non, on ne mérite pas nos journalistes médiocres et nos politiques médiocres, merci bien.


                • Mohad Dib Mohad Dib 31 mai 2011 16:22

                  Salut kiouty

                  je comprends bien , tu dis : Les peuples aimeraient vivre, en donnant les clés du pouvoir aux politiciens, je suis meme certain que dans une certaine mesure, les peuples tolèrent que les puissants magouillent entre eux jusqu’à un certain point.

                  ok mais apres 5 a 10 000 ans de guerres permanente, de violence permanente, de combat permanents.....n’est il pas temps de se bouger le cul....c’est un message global , pas personnel...

                  ta phrase est un aveu terrible de passivite..on donne les cles du pouvoir aux politiciens pour etre peinard ,du moins le croit on...or ca ne marche jamais....que faut il d’autre ,de plus pour deja comprendre qu’il ne faut plus jamais remettre de pouvoir a personne...
                  bien sur que oui que c’est aussi a part egal la faute des peuples , je trouve.....
                  ceci arrive car on cherche une vie ou rien ne se passe .ne pas s’impliquer...etc..les cause de ceci en nous ,meme pas la peine d’en parler....sujet qui passe a la trappe...le croit on.
                   ca ne marche pas ...XXeme siecles 2 guerres 100 millions de morts qui eux aussi ont remis les cles de leur vie a un pouvoir politique , abandonnant ainsi son droit a agir...

                  le pouvoir ne va pas laisser les gens peinards..................
                  il y a une solution...societe collective de fabrication et de partage...qui en veut ?..si peu que il vaut mieux parler d’autre chose...
                  bientot etre pour le partage collectif va devenir passible de la peine de mort au train ou vont les choses.....
                  bienvenu sur une planete demente.....


                  • El Nasl El Nasl 31 mai 2011 16:23

                    Effectivement les usa et le Dollars sont en Guerre contre l’Europe et l’Euro . Même si les politiques ont des marges de manoeuvres limitées , chaque citoyens Européens(et ailleurs ) a les moyens de se défendre et d’infliger un coup dur à notre adversaire :
                          Ne payez plus la taxe Microsoft quand vous achetez un ordinateur ,ou un télephone ,exigez des ordinateurs (et plus généralement du matériel ) sans os microsoft comme le propose le magasin ldlc , et installez une distribution Linux (comme à l’Assemblée Nationale , la gendarmenie Nationale ) . Ils ne s’agit pas d’une lubie , les systèmes d’informations sont essentiels à notre économie et notre Défense Européenne ,l’omniprésence de microsoft sur le parcs des ordinateurs européens est un non sens économique/stratégique et représente un grave danger .

                     

                     

                     
                     


                    • tanguy 31 mai 2011 18:59

                      Existe-t-il une défense européenne ? A mon sens non, notre « défense » (défense de certains intérêts par l’attaque) est l’OTAN....


                    • rastapopulo rastapopulo 31 mai 2011 16:25

                      Euh, Roosevelt à l’opposé de Keynes (eugéniste, malthusien et impérialiste) voulait le développement mondial pour empêcher une nouvelle guerre mondiale, a jugé Morgan et Bush pour trahison dans des procès, a scindé les activités bancaires pour empêcher un nouveau 29 (loi reprises par la France en 1945 et annulé par l’UE en 1993), a sauvé les USA d’un coup d’état fasciste en 1935 pendant que l’Europe sombrait dans l’autoritarisme,...

                      Roosevelt donc, est aussi derrière Bretton Wood ! Cela a donné les 30 glorieuses chez nous mais à la base c’était prévu pour le monde entier avant que l’impérialisme revienne au galop (aussi bien au USA qu’en Europe avec le mondialisme de gauche comme de droite).

                      J’ai d’ailleurs pas trouvé la citation sur Bretton Wood.

                      Voilà.


                      • Tang Tang 31 mai 2011 16:45
                        Beaucoup de personnes ne semblent pas avoir remarqué que les opérations militaires françaises menée en Libye se font contre un état souverain qui n’avait pas d’autre prétention que de mater une insurrection armée de la part de quelques tribus rebelles téléguidée par la branche d’Al Quïda au Maghreb.

                        C’est un peu comme si demain, la police française intervenant dans des émeutes de cité se prenait des bombes américaine sur la tronche sous mandat de l’ONU pour protéger les « civiles » (civils armés je vous le rappelle…et formant une part non significative de la population).
                        D’ailleurs… ça arrivera… vous imaginiez quoi ?…

                        Nous n’avions rien à faire en Libye… et si certain d’entre vous ne l’on pas encore compris, les récents soubresauts insurrectionnels au Maghreb, en Egypte… dont certains se félicitent tant, ne sont en fait qu’une avancée supplémentaire de pions dans la guerre que l’islam à déclaré à l’occident.

                        Les seuls gagnants de ces pseudo-révolutions ce sont les islamistes qui ne tarderont pas à rafler la gouvernance de ces pays qu’ils ne parvenaient à contrôler du fait même de la personnalité de leurs dictateurs.
                        Certains semblent oublier que l’aviation française est actuellement en train de se battre en libye main dans la main avec les factions anti-kadhafistes soutenues par Al Quaïda… ça ne dérange personne ici ?

                        Ça ne dérange personne de savoir que tous ces dictateur « abattus » (Ben Ali, Moubarak et bientôt Kadhafi) étaient les premiers ennemis à abattre pour les islamistes, dans cette région du monde qu’ils ne parvenaient pas à contrôler.

                        On pouvait bien se moquer de l’Iran trop loin pour nous atteindre avec ses scuds améliorés… mais demain l’Iran ce sera la Tunisie, la Libye… puis l’algérie qui fricotte depuis pas mal de temps déjà avec AQMI… le Maroc ?… lui aussi tombera !

                        Ce qui me rend malade c’est de voir combien nos gouvernement, loin de combattre et contenir l’islamisme sont en train au contraire d’en creuser le lit. Que cherchent-ils m.er*de !

                        Tournez-vous vers le passé… revisionnez le fil des évènements… il y a quelque chose de bizarre dans le scénario, chaque fois que l’occident intervient (irak -I-, somalie, Yougoslavie, Irak -II-, Afghanistan…) chaque fois, cela à non seulement suscité une poussée d’islamisme mais aussi et SURTOUT à favorisé son avancée.
                        A chaque fois qu’un dictateur est tombé dans un pays musulman c’est un mollah qui a tendu le point de la victoire sous les applaudissement des occidentaux dégénérés !

                        C’est à vomir !


                        Je ne voudrais pas faire dans le « complotisme » mais avouez que les dirigeants occidentaux voudraient voir triompher l’islam, qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

                        Trop de coïncidences… trop de dégâts collatéraux… trop de coïncidences troublantes… trop d’ignorances feintes…

                        On peut se demander qui des miracles d’Allah ou de la complicité des élites occidentales profite le plus aux muzz ?

                        • Tang Tang 31 mai 2011 19:36

                          Les islamistes rêvent de prendre le pouvoir et d’instaurer une théocratie, à l’instar de l’Iran. Le bien des peuples est le moindre de leur souci, bien sûr ils vont un peu aider les plus pauvres, juste le strict minimum, pour ensuite mieux les manipuler, les exploiter et en faire de bons petits soldats de l’islam, prêts à se faire exploser et/ou se faire massacrer dans un avenir plus ou moins proche.
                          En effet, leur principale préoccupation est de rompre les accords de paix avec Israël, voire lui déclarer la guerre et précipiter ainsi l’Egypte dans la ruine économique la plus totale, ce qui ne semble pas les perturber. Jamais, ils ne pensent à construire, seulement à détruire. Des que les islamistes reprennent le pouvoir, une seule idée fixe les hante : la destruction d’ Israël, ce petit pays si courageux, entouré d’ennemis liés par la même obsession.
                          le Cheik Yussuf Al-Qaradawi, mentor spirituel des Frères musulmans, rentré en Egypte, à la chute de Moubarak, a confié en direct son admiration pour Hitler, qu’il voit comme un envoyé d’Allah chargé de punir les juifs. « Allah a imposé Hitler sur les juifs pour les punir, et si Allah le veut, la prochaine fois, ce sera par la main des croyants » Ce brave homme, rempli d’amour, de tolérance et de paix, a également émis une fatwa appelant à tuer Wafa Sultan et tous les apostats.


                        • dom y loulou dom y loulou 31 mai 2011 20:48

                          ça va pas recommencer ces amalgames stupides entre islamistes (financés intégralement par les rothschilds) et les musulmans qui ont pour la plus grande part autant choisi leur religion d’état par le hasard de leur naissance que vous-même Tang

                          FOUTEZ-NOUS LA PAIX AVEC VOS LOBOTOMIES RACISTES BIEN APPRISES

                          VOUS VANTEZ UN PUTAIN DE GENOCIDE EN CETTE HEURE


                        • sisyphe sisyphe 31 mai 2011 18:12

                          Que les Etats Unis soient à la base de tous les coups fourrés pour déstabiliser l’Europe (et l’€uro), est une évidence. 


                          Maintenant, que les « révolutions » arabes en soient une des manifestations, cela reste à prouver. Avez vous des éléments , des infos ? 

                          Quant à l’affaire DSK, il est également tout à fait possible qu’il s’agisse d’un coup monté ; mais, là encore, pas de complotite sans avoir des éléments. 
                          Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas grâce à la justice US que toute la vérité pourra être faite ; elle a suffisamment prouvé sa capacité à n’énoncer que les verdicts qui l’arrangeaient...

                          • tanguy 31 mai 2011 18:31

                            « elle a suffisamment prouvé sa capacité à n’énoncer que les verdicts qui l’arrangeaient »
                            Comme souvent la « justice » dite « de classe » ....

                            Selon que vous serez puissant ou misérable......


                          • dom y loulou dom y loulou 31 mai 2011 20:05

                            some are born to sweet delight, some are born to endless night"

                            William Blake


                            • tanguy 1er juin 2011 02:13

                              « je suis un citoyen  »passif, « médiocre » peut etre mais je je me pose pas toutes ces questions je jouis« 

                              Pas de problème, vous pourrez rester passif et médiocre mais vous ne jouirez plus très longtemps...

                              (j’avais envie de jouer les prophètes...)

                              Mais cela, le saviez vous ? : »OFFICIEL : FUYEZ TANT QUE VOUS POUVEZ LE FAIRE !
                              du 30 mai au 3 juin 2011 : Un ancien politicien américain, Roscoe Bartlet qui a vécu la Grande Dépression, a mis les points sur les i à ses concitoyens, les avertissant de mettre leur famille vivant dans les grandes villes à l’abri (à la campagne) tant qu’il est encore temps : « Congressman Warns : »Those Who Can, Should Move Their Families Out Of the City«  », lire ici merci à Mr Croenne. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011"

                              http://www.shtfplan.com/emergency-preparedness/congressman-warns-those-who-can-should-move-their-families-out-of-the-city_05272011

                              Sans parler du (gros) crash économique qui se pointe.... Et de votre conscience le jours ou vous réfléchirez un tant soit peu, même de manière médiocre !


                            • Montagnais Montagnais 1er juin 2011 08:51

                              Excellent article, mais qui se borne à dresser un constat.. Chto Dielat Monsieur Balme ? Chto Dielat maintenant ?


                              A propos de constat : La poignée d’OT en charge de l’opération Homo - un véritable assassinat en l’occurrence, DSQ on en parlera plus, juste dans le zine people de mame Michu, c’est prévu - a réussi son coup de façon magistrale :

                              - Jamais on aura vu une combinaison aussi simple produire autant d’effets

                              - Jamais on verra une opération aussi peu identifiable pour l’heure, aussi peu susceptible d’être identifiée dans le futur, capable de résister à des siècles d’investigation quand aux sources réelles (c’est le propre d’une ops réussie que de ne laisser aucune traces autres que celles souhaitées, mais là.. on est stupéfié comme dit Martine Aubry)

                              - Jamais on verra cible et mule aussi parfaites, aussi bien choisies, aussi consentante..


                              En quelques secondes une image dévastatrice est passée dans l’imaginaire de 6 milliards de bipèdes.


                              Maintenant.. Entre les Moukhabarats, les Chinois, CIA, Qingbao, FSB.. On a le choix..



                              • fafafafa1964 fafafafa1964 1er juin 2011 10:45

                                Félicitations pour cet article. J’adhère aux thèses développées par Monsieur Balme. Ce qui m’attriste le plus provient du fait que la multiplicité des révélations auxquelles nous devons faire face, nous détourne de l’essentiel : Nous sommes entrés dans une 3éme guerre mondiale qui ne ressemble à aucune autre. La guerre de la monnaie et la planification des échanges commerciaux dans un monde dirigé par la finance aveugle. Nous sommes rentré dans l’âge farouche de la compétitivité sauvage où le court-termisme financier engloutira les aspirations humaines et abrogera les valeurs qui sont le fondement même de toutes humanités. La dignité, la respect, l’altérité, l’altruisme, la solidarité seront remplacer par la compétition, la peur, l’individualisme et l’indifférence. La banque creuse nos tombes et je m’étonne que le simple fait de laisser nos dettes à nos enfants par lâcheté dans s’attaquer dès maintenant aux véritables responsables soit accepté par la masse. Perso, je considère que cette époque aura vue se creuser les inégalités entre les castes sociales , la trahison de tous nos idéaux au profit du capital et l’abandon d’un humanisme qui faisait de notre nation certes imparfaite, un guide pour sortir de l’asservissement des oppresseurs. La gouvernance mondiale est le projet ultime et nous sommes chacun à notre petit niveau responsable par naïveté ou complaisance de l’avènement de l’empire qui dorénavant marchera à découvert, fier de sa victoire sur une humanité à genoux, réclamant du travail ou du pain et des jeux.


                                • edouard 1er juin 2011 11:11

                                  Il est très difficile, dans cette période, de savoir qui tire les ficelles. Le système est cuit et en plein effondrement.
                                  Ce que l’on peut dire, validé par les déclarations des intéressés, c’est que les « révolutions » arabes ont été largement sponsorisées par l’oligarchie financière(Wall Street et la City) pour descendre Ben Ali et Moubarak coupables de mettre en place la Zitouna Bank une banque islamique...pareil pour Kadhafi qui non seulement servait d’expérimentateur à DSK pour le remplacement du dollar, mais en plus organisait un système financier africain indépendant de l’autre.
                                  Pour le contrôle des dites révolutions et leur dissémination, là le système n’est plus en mesure d’assurer, trop faible pour diriger et maitriser . et c’est le bordel  : DSK a été descendu par le complexe militaro-industriel qui veut garder le dollar et sa planche à billet.
                                  L’oligarchie spécule, anarchiquement, sur les matières premières à tout va et alimente le foyer de révolte : c’est le chacun pour soi.
                                  Que va-t-il se passer ? Krach boursier ? guerre mondiale ? personne ne sait...
                                  Mais heureusement qu’il existe une zone de stabilité avec les BRICS intéressés vitalement à préserver le commerce et a normaliser les relations internationales.


                                  • Rudolph 1er juin 2011 11:28

                                    dire que les états-unis veulent détruire l’europe me paraît un peu simpliste. peut-être que tous ces requins se battent pour être au sommet. Il n’en demeure pas moins que l’europe est monétariste et libre-échangiste, participe au réseau d’oligarques mondiaux (dont semblent être encore indépendants les chinois, et ptet qq russes, et encore...) donc cela demeure une belle europe qui maintient son peuple dans la misère intellectuelle dans la droite lignée de ce que veulent ricains et britanniques. ILS SONT D’ACCORD SUR L’ESSENTIEL, américains et européens. Le reste, cela reste de savoir qui a les plus grosses, en dépis de ce profond accord de fond.

                                    Pour ma part, je refuse cette dualité Europe/Etats-Unis que propose cet article.
                                    Je souhaite un monde de progrès scientifique, d’éducation (élévation intellectuelle de chaque citoyen), et d’économie physique (soit un terme à la spéculation, peut m’importe si se sont des américains ou des européens qui vont exploiter ce monde, je préfère que cela soit personne).

                                    Cher monsieur le maire, cessez de vouloir nous faire se battre entre nous. S’il y a des américains prêt à se battre contre nos médiocres politiques américains et européens, alors je les inviterai avec plaisir foutre un pied au coup à nos politiques européens, DSK ou et consort.


                                    • lagabe 1er juin 2011 12:57


                                      citation Les 99,99 % qui n’ont rien à se reprocher apprécieront. dixit l’auteur

                                      vous me faites rire , je dirais 1 % n’a rien à se reprocher

                                      les US sont responsables : Oui et Non , en fait c’est plus les anglais qui spéculent contre l’euro ,
                                      on assiste a une partie de poker menteur , si on regarde le déficit annuel et total des US , il est pire que les grecs
                                      en fait il y a une tentative de récupération de l’épargne mondial

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès



Partenaires