• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Total réalise des bénéfices exceptionnels en 2005 !

Total réalise des bénéfices exceptionnels en 2005 !

Décidément, nous n’avons pas de chance, la croissance en 2005 a été terne, les résultats des entreprises moyens. Bref, de quoi nous lamenter et en vouloir à la terre entière de ne rien comprendre à notre génial modèle. Voilà que TOTAL vient gâcher la fête en annonçant des résultats en hausse de 17%, un bénéfice net de 12 milliards d’euros, en augmentation de 31%, qui s’expliquent à l’évidence par la hausse du prix du pétrole. Le groupe en profite pour relever son niveau d’investissement et d’exploration, ainsi que d’achats d’entreprises aux activités complémentaires. Il est devenu le 6e groupe pétrolier mondial. Il paie d’immenses impôts en France, alors qu’il pourrait loger ses profits ailleurs, attendu que ses fournisseurs et principaux clients sont à l’extérieur, sans parler des actionnaires.

Scandale, il a, à son capital, des fonds de pensions. Pas français évidemment, puisque pour des motifs idéologiques, nous n’en voulons pas. Bref, tout pour blesser notre patriotisme social. Le président M. Desmarets ose une idée de bon sens : « Si l’on veut des entreprises basées en France, capables de se battre aux quatre coins du monde, il faut accepter que leurs résultats soient comparables à ceux de leurs concurrents ». Il est temps de réunir un séminaire gouvernemental pour vérifier si tout cela est bien politiquement correct. Avant 48 heures, cette bonne nouvelle va devenir mauvaise. Cette chance, un motif de controverse. Qu’il est simple et encourageant d’entreprendre en France ! Nos édiles vont bien trouver le moyen de transformer l’or en plomb. Pour ma part, je crie : Bravo à M. Desmarets, et aux équipes de Total. Je ne compte pour rien, mais je suis fier de vous.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • machinchose (---.---.129.40) 16 février 2006 12:22

    voulez vous parler de ces fonds de pensions qui font faillites ? qui ne sont pas assez rentables ? de ceux qui ruinent des retraités anglais ? parlons nous des même fonds de pensions ? ceux qui par la nécessité de leur fonctionnement impose une gestion strictement financière au détriment de la production réelle de richesse et de l’emploi ? en gros de ceux qui jouent la carte des inactifs contre les actifs ?

    et non en effet il n’y a aucune raison de se réjouir qu’un groupe pareil qui finance des dictatures (birmanie) entre autre beneficient par un stricte effet mécanique qui n’a rien à voir avec son « génie » ou sa gestion de milliards de bénéfice. Pas de raison de s’en plaindre mais de là à en faire une situation exemplaire c’est un peu fort.


    • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 février 2006 12:51

      La période est propice à la révélation de BENEFICES records pour les grands groupes (en milliards) : Arcelor(3,85) Société Générale (4,45) L’Oréal (1,97). Rien à côté toutefois des 100 milliards sur un seul trimestre pour Exxon. Et n’oublions pas que nous parlons en euros ! C’est la répartition des richesses dans le monde qui est en panne. Le schisme est profond. La situation des grands groupes n’est pas partagée par les PME dont les patrons souvent courageux font leur possible pour maintenir à flot entreprise et emplois.


      • machinchose (---.---.129.40) 16 février 2006 13:16

        d’ailleurs on peut noter que bizarrement ceux qui hurlent le plus, occupent une bonne partie de l’espace revendicatifs sont les plus riches et sont les seuls aujourd’hui qui s’enrichissent... étonnant.


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 16 février 2006 13:20

          Ouais, bravo à Total, qui a réussi des bénéfices exceptionnels, n’ayant quasiment pas gâché une seule goutte de pétrole en mer cette année ! Il faut dire que la stratégie d’utiliser des pétroliers rafistolés avec des équipages malto-roumains sans payer de charges sociales contraignantes est la bonne !!!!

          Vous avez l’art de faire les analyses qui vous arrange, M. Lambert, mais n’importe qui peut s’y amuser car je doute que Total soit l’entreprise la plus ’éthique’ au monde.

          UMP, vous ne voterez plus pour eux par hasard...


          • machinchose (---.---.129.40) 16 février 2006 13:53

            je me permets de revenir sur les fonds de pension. j’aime beaucoup la démarche de pure manipulation réthorique qui vous fait ecrire que nous n’en voulons pas pour des motifs « idéologiques »... j’aimerais bien savoir ce que vous entendez par idéologique même si je comprends bien que votre but est de faire penser que nous n’en voulons pas pour des raisons irrationnelles. c’est stupide. de très nombreux économistes s’opposent aux fonds de pensions pour des motifs très concrets et les exemples très concrets et récent d’appauvrissement de masse de « bénéficiaires » de ces fonds de pensions...


            • argoul (---.---.18.97) 16 février 2006 22:17

              Mais non, les économistes qui n’en veulent pas le font pour des motifs rationnels, cher Monsieur : pour la France c’est trop tard. Ces fonds de réserve servent à assurer l’inévitable baisse des retraites par répartition lorsque les actifs seront moins nombreux à payer pour des retraités plus jeunes (au-delà de 50 ans, chezchez toujours un emploi !), qui vivront plus vieux (et c’est heureux, comme quoi il y a bien « progrès » en France) et qui ont surtout formé les classes nombreuses du baby boom (1945-1975 en gros). Eh bien, pour cette génération qui arrive à la retraite, un fond de pension est absurde. C’est tout de suite ou dans les 10 ans qu’ils ont besoin de cet argent. Or, le placement actions connaît des aléas de cycle économique et de bulles irrationnelles de temps à autre ; on ne peut pas en faire un placement à moins de 10 ans. Les Anglais, les Hollandais et même les Italiens s’y sont pris largement à temps. Pas nous. Pour des motifs « politiques ». La gauche a fini par courir après avec M.Jospin et son fond de réserve, mais il est très peu alimenté et n’est qu’une goutte d’eau. Nous sommes condamnés à la répartition, ce qui veut dire à la paupérisation progressive, aménagée (un peu moins de retraite, un peu plus de durée de cotisation obligatoire, un peu plus d’impôts ici ou là pour renflouer). Avec ça on peut tenir la génération qui vient...(avec moins d’avantages, faut pas rêver, peut-être 40% du salaire moyen, plus 60 ou 70, 85% du dernier pour les agents de l’Etat). Et seulement si la croissance nous aide un peu. Ce qui veut dire de la VRAIE croissance, pas 1,4% quand l’inflation est à 1,5%, parce que là, en réel, on régresse. Ca fait 2 ans déjà. Pour répartir, il fau d’abord produire. Et je me réjouis donc que des entreprises françaises soient encore capables de produire, donc d’investir, de créer des emplois. Si Total faisait des pertes alors que tous les pétroliers de la planète font des bénéfices, alors je serais vraiment inquiet.


            • bj33 (---.---.206.205) 16 février 2006 14:51

              Je cite :

              <<<<<<

              Pour ma part, je crie : Bravo à M.Desmarets, et aux équipes de Total. Je ne compte pour rien, mais je suis fier de vous

              >>>>>>

              J’espère que le message parviendra aux équipes, surtout celles « d’en bas », car je ne sais pas quelle forme (sonnante et trébuchante) de remrciements ils recevront...


              • Perlin (---.---.172.36) 19 février 2006 03:48

                QUESTION : « J’espère que le message parviendra aux équipes, surtout celles »d’en bas« , car je ne sais pas quelle forme (sonnante et trébuchante) de remrciements ils recevront... »

                REPONSE : l’éloignement de la menace sur leur emploi, excusez du peu par les temps qui courrent et je ne parle pas des « à qui sociaux » chez Total (qui sont ceux d’un grand groupe et ne sont pas comparables à ceux d’un PME lambda)

                Je crois à vrai dire qu’il y a beaucoup de gens que seraient très heureux de faire partie des équipes d’en-bas chez Total aujourd’hui


              • Claude (---.---.178.252) 16 février 2006 21:08

                Vous avez bien raison de dire les choses ainsi avec humour, afin d’éviter de nous déprimer. Puis en vous y prenant ainsi cela vous permet de dire des choses dures contre la droite (qui selon moi le mérite) sans qu’elle ne puisse trop s’en prendre à vous. Continuez car nous les électeurs de droite on espère en des gens comme vous, tellement nous sommes déçus.


                • machinchose (---.---.129.40) 17 février 2006 00:01

                  ai je déploré les bénéfices ?? vous ne me répondez pas, vous avancez une analyse qui ne manquerait pas d’interet si elle n’était pas en train aujourd’hui même de faire des milliers de ruines en dehors de nos frontières. Ceci dit vous avez raison notre systeme est bien malade.


                  • Gimmygimmycheak (---.---.4.4) 17 février 2006 12:07

                    Et bravo egalement a Total qui n’a pas l’air d’avoir souffert (c’est le moins que l’on puisse dire) de la hausse des prix du baril... contrairement a d’autres...


                    • On_s_en_mele (---.---.40.214) 19 février 2006 00:56

                      Un bénéfice net de 12 milliards d’euros, qui vont dans la poche d’actionnaires qui n’ont rien fait pour l’entreprise.

                      Ne nous faites pas miroiter les fonds de pensions, s’ils ne veulent plus de Total, ils iront ailleurs (chez les australiens qui pompent du pétrole en Mauritanie par exemple)

                      Total a fait des bénéfices sur le dos des français grâce à l’augmentation du baril, cette entreprise a contribué à diminuer notre pouvoir d’achat. En ayant quasiment le monopole sur notre territoire, on n’y va pas par hasard.

                      Que dire également d’une entreprise qui freine le développement d’énergies renouvelables ? Dans le même temps, des américains construisent à Donges (terminal pétrolier près de St Nazaire) une usine de transformation de colza en carburant !

                      Effectivement, pendant ce temps, des petites entreprises peinent à obtenir des résultats de 3 %, ce sont pourtant elles qui emploient le plus de monde ...

                      Pas de quoi être fier.


                      • Perlin (---.---.172.36) 19 février 2006 04:05

                        J’aime bien votre causticité M. Lambert et votre analyse est si juste que dès le premier commentaire vous en avez la confirmation.

                        On peut dire au moins que ça ne traîne pas chez nous quand on nous passe la parole, on la prend vite fait et l’essentiel est là. La réflexion, la pertinence, la contribution à l’amélioration des choses, on verra plus tard...

                        Bravo pour votre article (en plus il est concis)

                        Bien vu aussi pour « Argoul » sur les fonds de pension, mais je crains sa pédagogie soit insuffisante pour les tenants mordicus de la sacrosainte répartition française (de toute façon c’est rapé ! la constitution européenne aussi !).

                        Ha le modèle français, qu’est-ce-qu’on l’aime quand même ! et qu’est-ce-que c’est dur de s’apercevoir qu’on vit sur une planète de 6 milliards de personnes... ben oui au fait c’est vrai que lorsque je suis né, on était 2 de moins, ça paraît pas comme ça, mais ça compte...


                        • machinchose (---.---.129.40) 19 février 2006 14:10

                          ce qui me plait le plus Perlin dans votre commentaire à vous c’est que vous n’argumentez rien. Nous avons des éléments à « charge » pourquoi n’en apportez vous pas à « décharge » si c’est si « évident ». de plus il ne faut pas confondre « concis » et peu developpé par manque d’élément/


                        • decurion (---.---.176.50) 28 mars 2006 18:30

                          « Scandale, il a, à son capital, des fonds de pensions. Pas français évidemment, puisque pour des motifs idéologiques, nous n’en voulons pas. » Ah ! Pauvres.........de nous ! Avec une telle mentalité au plus niveau de l’état, c’est sur qu’on est mal « barrés », dans tout les sens du terme. Mais quelle montagne d’hypocrisie ! J’y crois pas. C’est pas possible, vous n’etes pas sénateur. Vous etes un clone de Coluche, et vous nous faites, une, plusieurs blagues. Vous nous faites marcher ! Rassurez moi ! Petit Canaillou, va !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires