Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Assez ! Tous les peuples doivent avoir l’initiative des (...)

Assez ! Tous les peuples doivent avoir l’initiative des référendums...

Il est grand temps d'exiger le référendum d'initiative citoyenne au niveau national et européen, pour pouvoir à tout moment intervenir quand, NOUS, citoyens, estimons que cela peut être utile au pays. Ce n'est pas au Pouvoir en place de lancer des référendums...

 N.SARKOZY vient de déclarer le 01.11.2011 :

« Donner la parole au peuple est toujours légitime »

Ceci est vrai. Mais N.SARKOZY ne la lui a pas donnée ( pour l’adoption du traité de LISBONNE) .Il avait pourtant déclaré le 9 mai 2004 devant le conseil national de l'UMP :

« A chaque grande étape de l'intégration européenne, il faut solliciter l'avis du peuple sinon nous nous couperons du peuple."...

Voir la vidéo 1.3 sur http://www.ric-france.fr/videoschoc.php

Permettre au Peuple de reprendre la parole pendant les 5 ans qui séparent les deux élections couplées « Présidentielles/législatives » en lançant un référendum d’initiative citoyenne, (RIC) pour décider de ce qui le regarde, n'est ce pas légitime ?

Et surtout n’oublions pas que pour être élu, le président doit obtenir les voix de plus de 20% des citoyens qui n'ont pas voté pour lui au 1er tour.

Le Président de la République, N.SARKOZY, le jour de son élection a évoqué -à la 10ème minute de la vidéo ci-dessous- « Ce Peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place…“ ( Voir cet extrait

vidéo http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv ).

Il est vrai que 82% des Français souhaitent pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix (Sofres2003).

Mais le constat aujourd'hui est que N .SARKOZY n’a pas fait adopter par sa majorité le RIC lors de la réforme de la Constitution de 2008 ! Et pas un député n’a déposé le moindre amendement en sa faveur !

Alors assez de ce double langage et de cette langue de bois.

Sachant que N.SARKOZY s’était fait élire en 1993 avec la promesse du RIC en 4ème position sur sa liste des 20 de son programme.

Sachant qu’en 2002, J. Chirac avait expressément inscrit dans sa profession de foi du second tour le Référendum d’Initiative Populaire…

Et bien malgré cela, depuis 2002 aucun député de la majorité ou de l'opposition n’a déposé de proposition de loi en faveur du RIC .

TOUS les candidats à la présidentielle qui pouvaient déposer ou faire déposer par leur groupe parlementaire une proposition de loi en faveur du RIC ont refusé de le faire ! (même si c’est plus ou moins inscrit dans un coin de leur programme : fausse promesse encore ).

Tous ont manifesté, jusqu’ici, un mépris viscéral pour Peuple français !

Nous allons prochainement dresser sur notre site la liste de « Pour qui ne pas voter… »

Elle sera longue malheureusement … voir www.ric-france.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Jean-paul 7 novembre 2011 11:01

    Et la liste :« Pour qui voter »
    On ne vote pas contre ,on vote pour .


    • Robert GIL ROBERT GIL 7 novembre 2011 11:36

      de toute façon , ensuite quel que soit le resultat, il font ce qu’ils veulent.........


      • YVAN BACHAUD 7 novembre 2011 17:56

        Ils feront ce qu’ils veulent aussi longtemps que nous n’aurons pas obtenu le RIC.

        Ce doit être la revendication N° de tous ceux qui veulent des changements profonds allant dans le sens de l’intérêt général.
        C’est ce que nous proposons avec le R.I.C ...
        Cette période de crise est plutôt favorable. Il est inadmissible de ne plus pouvoir reprendre la parole entre deux « Présidentielles/Législatives » alors que les choses changent très vite..

        « Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » Victor HUGO ;; ;


      • Taverne Taverne 7 novembre 2011 16:05

        Un référendum pour quoi faire ? Les gouvernants préfèrent l’imposture. Du genre « que veulent les Français » et d’y répondre eux-mêmes en déroulant leurs propres idées « les Français veulent ceci, cela... » Le gouvernement par les sondages ajoutent la dictature à l’imposture. Rappelons que beaucoup de sondages sont manipulés par l’Elysée (Giacometti, ami de Sarkozy, marchés passés sans formalités pour privilégier les copains, etc).


        • Taverne Taverne 7 novembre 2011 16:08

          A propos des marchés conclus illégalement par l’Elysée pour réaliser des sondages, la cour d’appel donne raison au parquet général (= pouvoir exécutif) en refusant d’ouvrir une enquête. (Le Monde) Où est l’état de droit ?


        • YVAN BACHAUD 7 novembre 2011 18:03

          Le R.I.C propose dans son programme que « les fautes lourdes des juges » soit soumises à des chambres de 3 citoyens tirés au sort comme les jurés d’assises ( et 5 en appel) assités par un professeur de droit de la spécialité du litige lui même tiré au sort.

          La JUSTICE étant rendue au nom du peuple français il est normal que celui-ci pusse contrôler comment elle est rendue en son nom.

          Avec cette réforme les décisions de justice deviendraient instantanément équitable.. 


        • lloreen 7 novembre 2011 22:30

          Je suis tout à fait d’accord qu’il faille imposer le referendum en n’oubliant pas l’abrogation de l’article 49-3 de la constitution(rappelez-vous l’entourloupe de 2005)

          Je suis abstentionniste depuis ma majorité parce que le bi-partisme est la pire des arnaques, au même titre que l’argent-dette...
          Mais je suis indignée d’en être réduite à l’abstention , parce que des citoyens se sont battus et ont obtenu ce droit.Rien que par respect pour eux, cela me gêne.

          Il est tout à fait anormal que ce système écarte environ 50% de citoyens qui ne se reconnaissent dans aucun candidat et n’adhèrent pas aux choix qui sont faits (imposés...) en les obligeant à s’abstenir pour marquer leur désaccord.
          Cela fausse d’une part la représentativité des « élus » et d’autre part c’est totalement antidémocratique.

          Si le pourcentage d’abstentionnistes est trop élevé , les élections devraient être reportées et les candidats remplacés.

          De toutes façons, la seule réelle solution est la démocratie directe avec le referendum d’initiative populaire.
          Cela se pratique en Suisse de longue date et cela est tout à fait applicable en France aussi.

          On doit être aussi sélectifs avec nos « élites » que celles -ci le sont envers nous pour nous imposer leurs vues....

          Donc pour 2012 referendum ou rien.


          • YVAN BACHAUD 8 novembre 2011 11:19

            Pour 2012 ce sera de plus en plus dur d’avoir AVANT le RIC dans la Constitution..
            Il faudra donc bien que les démocrates n’aillent pas voter pour des gens qui veulent leur confisquer le pouvoir pendant 5 ANS ;
            IL Y AURA POSSIBILITÉ DE FAIRE MIEUX...
            Nous aurons un candidat du R.I.C pour les Présidentielles mais les 500 signatures étant tout a fait utopiques ce sera un " bulletin blanc et nuls mais POSITIF

            Pour les législatives également il faudra mettre un bulletin pour les candidats du R.I.C..Même s’il n’y en a pas dans la circonscription..
            Et puis il faudra se manifester après les élections ....


          • lloreen 7 novembre 2011 22:44

            Après le coup du referendum de 2005 en France (adoption du traité de Lisbonne malgré le NON à 55%) et le déni de démocratie en Grèce avec le refus du droit au referendum on ne peut plus dire qu’on ne sait pas ce qui nous attend en 2012 : la dictature pure et simple dans « l’union européenne » par l’intermédiaire des tyrans de la commission européenne de Bruxelles.

            Il n’y a aucune raison de nous laisser imposer leur diktat.
            Ces gens sont illégitimes car ils n’ont jamais été votés (van Rompuy a été bombardé président de l’union européenne parce que 24 apparatchik l’ont voté... !!!) et leurs lois le sont tout autant.

            Nous devons nous débarrasser de ces véritables parasites qui sont une cour autour d’un tyran.
            Quand on sait que les lois européennes supplantent les lois nationales, on se demande quel est encore le rôle de nos « représentants »...
            Mais nous avons la déclaration UNIVERSELLE des droits de l’homme et du citoyen qui a valeur supra-légale.

            Nous ne devons plus déléguer notre voix à quiconque et devons acquérir notre souveraineté citoyenne.
            Jusqu’à présent nous sommes considérés comme des incapables au sens juridique du terme et sommes assujettis à la tutelle de « représentants ».
            Il est grand temps que ça change en 2012.


            • YVAN BACHAUD 8 novembre 2011 11:22

              Vous avez raison. Mais Il faut participer..à votre niveau... Allez vous informer sur www.ric-france.fr


            • kasko 7 novembre 2011 22:55

              Référendum : mieux poser la question

              Oui, il faut consulter le peuple, c’est un outil majeur de la démocratie mais jusqu’à ce jour les référendums ne donnent pas de résultats satisfaisants et concrets parce que la question est toujours mal posée. Une option (le « oui ») est claire et assez bien définie (clair ne veut pas dire que c’est la bonne solution) alors que l’autre (le « non ») n’est pas claire, elle est même totalement floue. Par exemple le référendum sur la constitution européenne était clair sur le « oui » mais le « non » n’avait aucun contenu. Dans le « non » certains y mettaient « ne rien faire », d’autres « sortir de l’Union européenne », d’autres « une constitution plus sociale » totalement à définir, d’autres « un plan B », d’autres...Lorsque nous avons voté « non », quelle action avions-nous choisie ? Personne n’était capable de le dire et de l’argumenter sérieusement.
              Les référendums ne seront vraiment utiles que lorsque la question sera orientée sur des actions des deux côtés - ne rien faire étant une action dans la mesure où c’est un choix délibéré. Le référendum sur la constitution européenne aurait pu être d’une des formes suivantes :
               1) OUI = on applique le texte proposé par la Commission / NON = on reste sur la constitution en place pendant 3 ans, le temps de ré-étudier le problème
               2 ) OUI = on applique le texte proposé par la Commission / NON A = on applique un texte proposé par une autre structure / NON B = on reste sur la constitution en place pendant 3 ans, le temps de ré-étudier le problème
              Dans ces conditions, le résultat débouche sur une action dont la légitimité ne pose plus problème. Sans cela les référendums constituent un défouloir, ils encouragent des comportements négatifs stériles, ils sont de la pseudo-démocratie.
              Nous devons choisir entre des « actes » pas entre des postures !
              Par conséquent, lancer un référendum est une opération délicate. Il ne suffit pas de dire ; on fait un référendum sur tel sujet. Il faut exiger un minimum de préparation et la rédaction du texte de la question soumise avec pour règle : des options qui soient également précises et débouchant toutes sur des actes.


              • YVAN BACHAUD 8 novembre 2011 11:35

                Bonjour,
                Il faut d’abord que les référendums soient EXCLUSIVEMENT d’initiative citoyenne.
                Le pouvoir en place a d’autres moyens pour adopter les lois et même une Constitution.

                Que le POUVOIR fasse son boulot . MAIS les citoyens doivent avoir en toutes matières et à tout moment une procédure pour apporter la preuve qu’un nombre très important de citoyens souhaitent voter sur le texte adopter.
                Nous proposons des modalités très efficaces pour cela au plan national et européen. Car il faut faire très vite surtout en matière financière.

                Les citoyens doivent pouvoir eux aussi proposer des textes de loi et même constitutionnel.

                Dans un référendum comme pour une élection il faut bien dire OUI ou NON..
                Le NON= on reste au statu quo... Mais rien n’empêche de proposer un autre référendum sur un texte nouveau.
                Si vous pouviez faire critiques et suggestions sur nos modalités de RIC national et européen cela pourrait nous faire améliorer nos propositions de loi.


              • democradirect democradirect 1er décembre 2011 07:57

                Monsieur Bachaud,

                Il faut poser aux candidats aux élections présidentielle et législatives de 2012 la question suivante : « vous engagez-vous à promouvoir l’introduction d’une véritable démocratie en France ? ».

                Comment formuleriez-vous cette question en moins de 1000 caractères et en précisant ce que vous entendez par « véritable » et « promouvoir » ? Voir ici ma réponse.

                Je comprends que vous vous méfiez des promesses. Mais une promesse, c’est mieux que rien. Ne serait-ce que parce qu’on peut ensuite montrer que les promesses n’ont pas été tenues (ce qui est un argument parmi d’autres en faveur de la démocratie directe). Et aussi parce qu’en posant la question on fait de la pub pour la démocratie directe.


                • citoyenrené citoyenrené 23 juillet 2012 10:26

                  Bonjour Yvan,

                  je poste ici pour que le message vous parvienne,

                  juste pour vous dire que je vous cite, ainsi que votre site, et m’appuie sur vos idées, dans un article récent : « pour une évolution démocratique de l’Assemblée Nationale »

                  http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/pour-une-evolution-democratique-de-120313

                  cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès