Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Aubry, Brochen, rumeurs : première assignation d’un blogueur

Aubry, Brochen, rumeurs : première assignation d’un blogueur

Martine Aubry et son époux Jean-Louis Brochen s'estiment visés par une campagne de rumeurs touchant à la vie privée de Martine Aubry, à ses moeurs et à sa santé. Et, surtout, décrivant le couple comme complaisant vis à vis de l'islamisme. 

Après avoir menacé des blogs ou s'être adressé à leur fournisseur d'accès, le couple Aubry-Brochen passe à l'étape supérieure : il assigne à comparaître un retraité strasbourgeois, Francis Néri, websmestre du petit blog Le systémicien.

Cet acharnement procédurier pose de graves problèmes d'honnèteté intellectuelle et de liberté d'expression.

L'honnèteté intellectuelle est mise à mal quand, sous le même vocable de "rumeurs", Martine Aubry amalgame de possibles rumeurs sur sa santé ou son orientation sexuelle d'une part (en réalité connues principalement à son initiative) ; et d'autre part de vrais questionnements politiques sur sa complaisance possible avec l'islamisme ; ce dernier point est au coeur du débat politique légitime, et il n'est pas admissible que Martine Aubry cherche à étouffer les questions des citoyens en les judiciarisant et en portant atteinte à la réputation de ceux qui s'inquiètent de son rapport à l'islam, cherchant à les faire passer pour des corbeaux.

Francis Néri, simple particulier, tient un petit blog appelé Le systémicien. Il y a fait paraître un article intitulé La Martine de Lille. Cet article a été supprimé suite aux poursuites judiciaires. Retraité aux revenus modestes, Néri n'a pas les moyens de se lancer dans la lutte du pot de terre contre le pot de fer. Il a donc retiré son article. Ce qui n'empêche que les poursuites judiciaires sont lancées. Néri est cité à comparaître (citation directe par les avocats du couple) devant la 17 ème chambre correctionnelle du TGI de Paris pour le 12 septembre.

Il s'agit d'une plainte pour diffamation lui reprochant de relayer les rumeurs sur Martine Aubry d'une part, et d'autre part d'avoir reproché à son époux (en la visant elle indirectement) d'avoir défendu "de façon récurrente" des "provocateurs salafistes et communautaristes".

Ces menaces et attaques contre des blogs s'insèrent dans une offensive que Martine Aubry a annoncée dans le JDD. Elle s'y présente comme victime d'une campagne de rumeurs et met tout dans le même sac : accusations d'alcoolisme, d'homosexualité, et reproches de nature politique faits à son mari et à elle-même. Nous refusons un tel amalgame. Au delà du cas particulier de Francis Néri, nous discuterons séparément 1) le sujet des rumeurs ; 2) le cas particulier de Jean-Louis Brochen, sujet qui fait la transition ; 3) le débat politique sur l'islamisation de sa ville et de sa région.

Les rumeurs sur la santé et son orientation sexuelle

D'après le JDD, Martine Aubry situerait assez haut, dans l'échelle du pouvoir, les personnes qui pourraient être à la source ou proche de la source de certaines des "rumeurs", comme par hasard les pires et les plus dépourvues d'intérêt politique :

"Martine Aubry ne s’est pas contentée de s’en prendre aux sites Internet. Elle a aussi décroché son téléphone, pour prévenir en personne certains de ceux qu’elle soupçonne de calomnier son époux ou de répandre des rumeurs sur son alcoolisme présumé, sa prétendue tumeur au cerveau ou son imaginaire homosexualité. La candidate a ainsi alerté un haut responsable de l’Élysée, un préfet qu’elle a rencontré quelques années auparavant, lui disant en substance qu’elle était au courant de ses propos à son encontre, peu dignes de sa fonction."

Que penser de ces accusations non assorties de noms ? Que s'est-il dit dans les dîners en ville ? Quelles proportions ont pris les rumeurs à leur stade verbal ? Qui les lance ? (surement pas les petits blogueurs qu'Aubry traîne en justice).

Toutes ces questions sont sans doute intéressantes jusqu'à un certain point, mais de façon limitée ; le sujet ne devient politique qu'avec le passage des rumeurs à la forme écrite, ce qui implique évidemment une diffusion démultipliée.

Une seconde question à poser est donc : qui a fait passer les rumeurs sur la santé et les moeurs de Martine Aubry de l'oral à l'écrit ?

A ma connaissance, c'est principalement Martine Aubry elle-même, par sa campagne de presse "anti-rumeurs". Avant cela, personnellement, je n'avais aucune connaissance de ces accusations d'homosexualité et autres. 

Il y a une certaine malhonneté intellectuelle dans la façon dont Aubry s'en prend judiciairement aux plus faibles tout en soulignant à quel point les lanceurs de rumeurs sont proches des dieux (pour les Préfets et les hauts responsables de l'Elysée, elle se contente, semble-t-il, de "décrocher son téléphone".)

Choquante aussi, la façon dont elle se victimise, lançant ou relayant elle-même l'essentiel des rumeurs qui touchent à des points qui ne sont pas reprochables (l'homoxesualité) ou qui incitent à la compassion (la tumeur au cerveau) ou au moins à une compassion relative (les rumeurs de cure de désintoxication). Tout cela pour mieux y amalgamer ( son mariage offrant une transition toute trouvée entre vie privée et vie publique) le vrai sujet politique qu'est le développement de l'islam radical dans le Nord, et la possible complaisance d'Aubry, sujet dont il devrait être permis de débattre sans être traîné devant les tribunaux.

Brochen, avocat "engagé" que les choix de ses clients n'engagent pas 

Le sujet Brochen n'a pas vocation à être protégé de la discussion et de la contradiction ; il ne fait pas partie de la rubrique des rumeurs ni du domaine de la stricte vie privée. En effet, Martine Aubry est une responsable politique de premier plan, candidate à la présidence de la République, et l'analyse de son entourage et de ses réseaux d'influence fait partie du débat politique légitime. C'est pour interdire celui-ci qu'elle tente d'amalgamer les engagements politiques de son mari avec de possibles rumeurs sur sa vie privée.

Encore une technique pour se victimiser et interdire la discussion, alors qu'il y a vraiment beaucoup d'observations à faire sur Brochen. Je renvoie à ce qu'en dit Caroline Fourest.

La défense de Brochen est également très ambigüe. Le JDD l'expose ainsi :

" L’équipe de Martine Aubry a aussi "nettoyé" la réputation de Jean-Louis Brochen, en lui offrant une tribune l’été dernier sur un site aminonfiction.fr et en alimentant sa fiche Wikipédia."

La lecture de l'article du "site ami" laisse pantois, en particulier quand Brochen, qui menace ou assigne plus vite que son ombre, se voit qualifier de "défenseur acharné de la liberté d'expression".

La ligne de défense présente dans cet article est double, voire contradictoire. 

D'une part, il est présenté comme un "avocat engagé", "avocat de gauche, homme de combats et de conviction". On y parle de sa carrière politique comme conseiller municipal ; de son adhésion à la Ligue des droits de l'homme ; on souligne sa qualité d'avocat engagé : "Cet engagement au sein de sa profession, Jean-Louis Brochen le poursuit sur tous les fronts : dans les prisons, au côté de ses clients détenus, mais il agit aussi au sein de la Commission de Surveillance des Prisons de Loos ; sur le terrain de la délinquance, il est membre du premier Conseil National de Prévention de la Délinquance ; à l’international, il est vice-président de l’association Juristes sans frontières. A ce titre, on le retrouve en Bosnie, où il mène une mission humanitaire de juristes pendant la guerre, ou encore au Rwanda où il participe avec Médecins du Monde au rapatriement sanitaire de vingt enfants victimes du génocide, dans le cadre de la chaîne de l’espoir."

Mais, en même temps, quand l'engagement devient gênant, l'article insiste sur la distance entre l'avocat et son client : "Lorsqu’on défend un criminel, on n’est pas un criminel soi-même, on est seulement en faveur d’une certaine idée de la Justice."

Tel est principalement le cas sur le sujet du voile :

 "De même que l’avocat d’un criminel n’est pas lui-même un criminel, j’ai défendu ces jeunes filles alors que je n’étais pas favorable au voile. Je suis contre le voile et encore plus clairement contre la burqa, mais c’est l’honneur d’un avocat que de faire en sorte qu’un individu ait toujours quelqu’un pour le défendre". 

Cette double qualité d'avocat et de militant devrait permettre la discussion. Mais non, c'est interdit. Discuter les choix politiques du militant, c'est diffamer l'avocat :

"Ces affaires lui valent une haine tenace du Front National du Nord qui n’hésite pas, depuis, à multiplier les tracts anonymes et les messages diffamatoires sur Internet pour le dénoncer comme "avocat halal" ou comme "avocat des islamistes".

Un peu facile ! Son indignation devant de telles expressions est d'ailleurs à géométrie variable :

Avec un peu d'amusement, nous noterons cet article de la Voix du Nord du 30 mars 2011, mentionnant que Brochen est appelé "avocat du foulard" par ... Amar Lasfar, leader islamique local. Brochen s'en defend, il est vrai :

« Dans une réunion publique à Lille-Sud, Amar Lasfar m'a un jour présenté comme l'avocat du foulard. Je l'ai immédiatement corrigé : je suis l'avocat des filles en foulard, nuance cruciale. J'aurais défendu un jeune juif en kippa de la même façon. »

L'expression "avocat des islamistes" a été utilisée pour la première fois par Caroline Fourest dans son livre "La tentation obscurantiste"Fourest persiste et signe sur son blog. 

Mais ce n'est pas à cette égérie de la gauche bien-pensante, invitée aux colloques du PS, que le couple Aubry/Brochen s'en prend, pas plus qu'il n'attaque les hauts responsables de l'Elysée qui auraient diffusé les rumeurs sur sa santé. Il s'en prend à de petits blogs sans défense.

Islamisation galopante à Lille et dans le Nord.

Le fond du problème, comme l'a fort bien souligné Marianne 2, c'est qu'en matière de laïcité, le PS a perdu la boussole. En particulier à Lille.

L'islamisation galopante de Lille et du Nord est un sujet connu, qui a depuis longtemps passé le stade de la rumeur, puisque même la télévision en parle.

On rappellera le documentaire Voile sur la République diffusé le 10 décembre 2010 sur France 2, et disponible sur Agoravox TV.

On rappellera aussi, dans la ville voisine de Roubaix, ce reportage de John-Paul Lepers : un trésorier de mosquée y défend lapidations et amputations, et envisage l'introduction de la charia en France si les musulmans y deviennent majoritaires. Peu avant, la mairie met le parc des Sports à disposition de musulmans pour la fin du ramadan.

Il y a là de vrais sujets à débattre :

L'appareil socialiste nordiste est-il naïf ? Ou complaisant ? Le citoyen a le droit de le savoir.

Martine Aubry a été l'objet de questionnements argumentés et documentés, auxquels elle doit répondre en termes politiques et non par des menaces.

En particulier, elle doit s'expliquer sur cette vidéo la montrant en train d'inaugurer les travaux de la Ligue islamique du Nord au Palais municipal et d'échanger des compliments avec Amar Lasfar.


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Ouallonsnous ? 1er août 2011 19:20

    Attitude symptomatique et caractéristique des carriéristes de l’UMPS comme le souligne Christian Navis.

    Il y a fort à parier que si la « pétasse » méprisante de la rue de Solférino n’est mise out, dés les prochaines consultations et par ses propres« troupes », ce genre d’opération pour mettre au pas la « plèbe » va se renouveler.

    Nous avons bien à faire à une Sarko-Cruella, clône de son modèle !


  • sisyphe sisyphe 1er août 2011 14:31

    Ca y est : l’extrême-droite est partie sur Aubry ; rumeurs, calomnies, insinuations malveillantes, diffamations ; toute la panoplie va être utilisée, selon les bonnes vieilles traditions de l’extrême-droite de caniveau et d’égout, que Catherine Segurane représente ici parfaitement. 


    Et ils viennent pleurer d’être assignés en justice, criant à l’étouffement de la liberté d’expression smiley 
     : c’est comme si les addicts à l’odeur de merde venaient se plaindre quand on désinfecte les fosses septiques... 

    Y a pas moyen de tirer la chasse ? 

    • FrenchGreg 1er août 2011 14:52

      Ca vous dirait pour une fois de répondre sur le fond ?


      Car cet article est factuel, je ne vois pas ce que vous pouvez contester.

      Tout ce que vous savez faire, c’est dire que c’est de la diffamation, de la merde, (vous avez oublié le terme nauséabond, ainsi que les heures les plus sombres). Bref, essayer minablement d’allumer des contre-feux.

      Un dérapage, c’est les propos de Le Pen sur la Norvège, pas un article comme ca. Apparemment, pour vous l’extrême droite commence au Modem.

    • sisyphe sisyphe 1er août 2011 15:22

      Par FrenchGreg (xxx.xxx.xxx.42) 1er août 14:52

      Ca vous dirait pour une fois de répondre sur le fond ?

      ...et même sur le tréfonds ? 

      C’est justement ce que j’ai fait.. smiley 


    • Ouallonsnous ? 1er août 2011 19:46

      Sisyphe, les gens de gauche aussi s’interrogent, et même plus sur Aubry.

      Tous comme l’aéropage des « éléphants » qui trahissent les principes humanitaires de la gauche pour le néo-libéralisme, elle est passée de l’autre cotê et donne tout son sens au signifiant du sigle UMPS.

      Quant à ses méthodes, c’est la panoplie que vous citez !


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 août 2011 01:04

      Relent de caniveau et bruits d’égouts, j’allais le dire à propos de l’auteure. Ici l’extrême droite est digne d’elle-même, insalubre et délétère. Comme d’habitude. Ces tordus refusent de rester à leur place, dans les poubelles de l’histoire.


    • focalix focalix 1er août 2011 15:32

      Pour réponfre sur les bas-fonds

      1 - Orientation sexuelle réelle ou supposée

      Il s’agit d’une atteinte à la vie privée, tout simplement.
      Le but évident de cette allégation est de la discréditer.
      Rien à voir avec l’action publique de Martine Aubry.

      2 - Alcoolisme réel ou supposé
      Il s’agit d’une atteinte à la vie privée, ou de propos calomnieux, ou les deux.
      Martine Aubry n’a jamais été vue, à ma connaissance, sous l’empire d’un état alcoolique.
      Et quand bien même...
      Le but évident de cette allégation est de la discréditer.
      Rien à voir avec l’action publique de Martine Aubry.
      Martine, avant de boire mon prochain verre de Juliénas, j’aurai soin de lever mon verre à votre santé et même, si vous le voulez, de trinquer virtuellement avec vous.
      Et je suis trop bien élevé pour dire ce je pense de ceux qui, pour autant, me traiteraient, ou vous, d’alcoolique !

      3 - Islamisation galopante

      Il y a un siècle c’était le Juif / juif (peuple / religion), aujourd’hui c’est la même chose en pire avec l’Arabe / musulman, que le blaireau primaire confond d’ailleurs.
      Il y a quelques millions de musulmans pratiquants (combien je m’en tape, certainement pas 10), français, qui ne demandent qu’a vivre sereinement ici chez nous, donc CHEZ EUX, puisqu’ils font partie du NOUS national. Notez que c’est l’Histoire (esclavage, colonisation ou esclavage à domicile, décolonisation) qui a amené les flux migratoires et le métissage. Qu’on le veuille ou non c’est un fait, et, ayant des enfants métis qui ont au deux cultures au lieu de pas du tout, je serais bien le dernier à m’en plaindre !
      Rien à voir avec l’action publique de Martine Aubry.
      Toute considération politique mise à part, je pense que Martine Aubry est parmi les meilleures, sinon la meilleure gestionnaire d’une grande métropole française. Elle a multiplié les actions citoyennes, culturelles, artistiques, et parfaitement pris en compte la diversité. Pour l’intgégration républicaine, il faut voir qui a fait mieux ailleurs.

      4 - Son mari

      D’abord, son mari n’est pas Martine, et vice-versa. Le métier d’avocat n’a pas grand chose à voir avec la gestion d’une grande agglomération.
      Et surtout, le fait qu’un avocat défende un musulman n’implique pas qu’il épouse sa religion. Pas plus qu’un avocat qui défend un délinquant n’approuve la délinquance.
      Donc, rien à voir avec l’action publique de Martine Aubry.

      PS
      La laïcité républicaine consiste, pour faire court, à ne privilégier ni discriminer aucune religion ni absence de religion.
      La laïcité façon siflard-pinard-sous-le-nez-des-musulmans-pour-leur-montrer-qu’ils-ne-sont-pas-des-nôtres n’est pas de la laïcité. C’est de l’anti-islamisme primaire.
      L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
      L’abus de sottise (c’est du vieux français) est désespérant.


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er août 2011 17:22

        Dites donc, c’est moi qui aurais de vraies raisons d’attaquer en diffamation, au titre, en particulier, des comparaisons avec le nazisme !


      • missionaryman missionaryman 1er août 2011 18:00

        Depuis qu’ils nous ont fichus dehors lors de la décolonisation, ils (les peuples d’outre méditerranée) ne rêvent plus que de vivre avec nous. Ce type d’incohérence n’inspire pas la crédibilité, et à plus forte raison, le respect...Il faut savoir ce que l’on veut...


      • focalix focalix 2 août 2011 01:05

        CHICHE !


      •  C BARRATIER C BARRATIER 1er août 2011 16:04

        Comment parler d’un texte « diffamatoire ? » sans l’avoir sous les yeux ? Ou bien nous pensons que la loi républicaine est à « dégager » pour la remplacer par une charia ou une autre (tout ce qui est la vue d’un groupe), ou bien la loi républicaine s’impose à tous !

        La loi dira s’il ya diffamation ou non, et s’il y a diffamation il y aura condamnation. La diffamation concerne des accusations publiques qu’on est incapable de prouver. (Si on prouve, il n’y a plus diffamation).

        Quant aux avocats, il n’y a pas plus « menteur » par nécessité : Un vrai, un bon avocat, sait défendre une cause et son contraire. C’est la différence entre autres avec un intégriste qui ne sait défendre que son point de vue et ne supporte pas les autres.

        Prenons garde, une justice à l’américaine, avec shows, mises en scène, manipulations du public, n’est pas meilleure qu’une élection à l’américaine. En France, les juges en consultent pas l’opinion ni internet pour juger, mais notre code pénal.

        La République est menacée par ces attitudes, SARKO a lancé la campagne électorale en annonçant les coups bas pour intimider, résister à cela me plaît assez.
        Voir « Contre révolutionnaires en permanente embuscade ici : »

        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=187

        Merci pour cet article qui me permet de remercier mme AUBRY, je vais faire plus attention à ce que j’écris sur Internet !

        La République


        • Laratapinhata 1er août 2011 16:18

          C’est pas dans le Nord que la justice s’est opposée à l’incinération d’un citoyen qui avait fait ce choix, au prétexte qu’il était d’origine musulmane, et que l"Islam condamne ce type de funérailles ? 

          Alors apparemment, ce ne sont pas seulement la mère Aubry et son époux qui capitulent devant l’islamisation du paysage nordiste...


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er août 2011 17:21

            Si, c’est bien dans le Nord. Je crois même (à vérifier) que l’incinération prévue par les enfants de ce monsieur a été stoppée par la mairie de Lille, ce qui fut le départ de l’affaire.



          • Superyoyo 1er août 2011 16:21

            On pourrait demander au front national de lui preter gratuitement un avocat. Ca leur ferait une occasion de démontrer que ce sont les défenseurs des petites gens contre le microcosme politico-médiatique-bobo-parisien...


              • Laratapinhata 1er août 2011 19:21

                Merci pour ces liens... si je n’ avais pas visionné ces vidéos, je n’aurais pas prêté l’oreille...aux rumeurs.

                Pas étonnant que le pauvre blogueur soit attaqué sur des points relatifs à la vie privée, parce que la vie publique , elle, est sans ambiguïté...

                Mais quels enfoirés ces deux-là, Aubry-Brochen..les trois-quarts de la France ignoraient leurs exploits, grâce à cette assignation, c’est un outing !


              • Giordano Bruno 1er août 2011 19:29

                Dire qu’être considéré homosexuel est une calomnie n’est-il pas une attitude homophobe ?


                • Laratapinhata 1er août 2011 20:42

                  Non, si c’est un mensonge.
                  Personnellement je suis mariée, j’ai deux enfants, si quelqu’un m’attribuait publiquement une fausse vie cachée, un amant ou une maîtresse je porterai plainte ...


                • Annie 1er août 2011 20:47

                  Ce qui est aussi intéressant est que ces « rumeurs » portent sur l’aptitude ou plutôt l’inaptitude à gouverner : tumeur au cerveau, alcoolisme. Les autres, homosexualité et islamisme, se contentent de flatter les instincts les plus primaires.


                • Giordano Bruno 2 août 2011 09:43

                  Annie, ces 2 aspects sont les reflets de 2 des 3 types de ’preuves’ de la rhétorique : le logos (la raison) et le pathos (les passions). L’approche me semble donc classique d’un point de vue rhétorique.


                • pastori 1er août 2011 20:54

                  ça fera les pieds à quelques uns. et les internautes d’agoravox feraient bien aussi de faire gaffe car sous prétexte de liberté d’expression il se dit n’importe quoi sur des tas de gens se croyant à l’abri derrière son pseudo.


                  ainsi en va t-il de DSK.. coupable ou pas bien des gens disent des choses de la vie privée sans aucune preuve, répètent des tas d’âneries qui pourraient bien conduire certains devant des tribunaux. Son épouse a d’ailleurs prévenu.

                  un homme public ou politique peut être attaqué sur ses idées. pas sa vie privée. parler de la taille de sarkosy est infâme. si les hommes grands étaient de grands hommes supérieurs aux autres ça se saurait ! disons qu’ils ne sont pas grand, mais longs.

                  un journaliste professionnel n’écrit pas n’importe quoi, il vérifie ses sources, les faits et sait qu’il peut être poursuivi s’il ment. l’internaute se croit tout permis.

                  personne n’est à l’abri.
                   le calomniateur apporte la preuve qu’il n’est pas capable d’opposer d’autres arguments valables. il est donc incapable d’autre chose. c’est un âne.
                  et celui qui l’approuve est un bourricot, ce qui n’est pas mieux.

                  seul le combat d’idées est noble , et c’est valable pour tous les hommes politiques quelque soit leur bord. tous méritent qu’on ne touche pas à leur vie privée. Nul n’est parfait.
                  le reste c’est de l’ordure non triée et qui pue, du niveau de ceux qui s’en servent



                  • gorio 1er août 2011 21:07

                    Je ne suis pas très fort en géographie mais il y a bien DUrance dans votre France.


                    • bernard29 bernard29 1er août 2011 21:13

                      ça ne m’étonne pas du tout que martine Aubry s’attaque à un « petit-blog ». C’est la reine des tartufferies.
                      mais attention, vous verrez le 13 septembre les articles dithyrambiques  du Nouvel Obs sur la fermeté de Aubry, si elle gagne son petit procès.


                      • LE CHAT LE CHAT 1er août 2011 21:52

                        les politiques veulent être inattaquables , ça rappelle le procès du Nain contre les vendeurs de poupées vaudou à son effigie ! en plus d’être cons , ils sont procéduriers , les représentants de l’oligarchie !


                        • pastori 1er août 2011 22:19

                          chat


                          les politique s’attaquent sur la politique, pas leur vie privée ou alors ça veut dire qu’on n’a rien d’autres à leur opposer.

                          « nain », c’est pas bien ! je connais des 1m95 qui ne leur arrivent pas à la cheville.

                          c’est comme un quidam sur un site voisin qui traitait marine de fausse blondasse délavée javel ! pas bien . pas bien ! ça n’apporte rien. 

                          dire qu’elle n’a pas la capacité de faire ce qu’elle dit, qu’elle est nulle en économie, roupuscule familial et privé n’a pas changé, que son "programme est irréalisable, qu’elle n’est entourée d’aucune vrai capacité, que son gque ses valeurs sont de droite capitaliste donc défavorables au petits, etc ;............... ; c’aurait été plus honnête . smiley

                          mais ça il ne l’a pas dit .

                          • simir simir 2 août 2011 09:05

                            Tout à fait d’accord avec Pastori. Qualifier Sarko de nain c’est nul d’autant que les qualificatifs plus justes comme Fachosy ou Sarkoléon fleurissent

                            Lénine avec ses 1,65 m a été un des plus « grands » hommes de l’histoire

                          • Loatse Loatse 2 août 2011 00:02

                            eh bien eh bien !

                            Qu’est ce qu’ils devraient dire, sarkozy, boorlo et marine le pen en parcourant la blogosphère !!! tous les politiques en ont vu de toutes les couleurs, que ce soit aujourd’hui et dans le passé notamment dans les journaux satyriques...

                            Va falloir qu’on se surveille et qu’on tourne huit fois notre doigt sur le clavier avant de poster... :(
                            rhooôô ; dire que je l’ai appelé martine aubry tartine au brie cet après midi...... !

                            sinon sur la suite de l’article, catherine, deux choses :

                            Pourquoi cette vidéo sur le ramadan au palais des sports ??? en quoi serait il anormal que des croyants se réunissent pour une fête religieuse puisque nous catho ou protestants bénéficions également des mêmes droits de réunion pour des évènements de ce genre ???

                            par contre, une chose m’inquiète, enfin deux

                            La présence dans cette communauté lilloise de prédicateurs - si les propos rapportés sont exacts - qui, après avoir rappelé leur volonté de se plier aux lois en vigueur en france, se permettent d’envisager appliquer LEURS LOIS à leur communauté ensuite....

                            Je crois qu’il y a déjà 7 tribunaux appliquant (modéremment) la charia en angleterre...S’ils n’ont pas de pouvoir juridique (pour le moment), ceux ci règlent tous les litiges concernant la vie privée de leurs co-religionnaires.. (autorisation ou non de divorce, conseils en matière de règles religieuses etc...)

                            On sent derrière tout ceci effectivement l’influence des « frères musulmans » notamment en la personne de tarik ramadan.. j’ai écouté ses conférences. ses paroles doucereuses appelent les fidèles à la soumission la plus totale..et dieu sait combien un peuple que l’on prive d’esprit critique peut devenir facile à utiliser à des fins politico-religieuses...

                            Ceci est valable pour nous aussi et on le voit de plus en plus avec ce politiquement correct en vigueur où la critique objective est devenue difficile et qui voudrait nous coller des oeillères en prime..

                             expliquer aux gens que ce ne sont pas les croyants en tant que personnes que nous craignons mais en tant qu’intruments au service d’un islam radical et conquerant, c’est chose difficile...

                            J’ai l’impression que nos politiques jouent avec le feu.. je ne sais pas quels sont leur motivations mais le résultat est bien là.. pressions diverses, tensions entre communautés, compromis contraignants et j’en passe...

                            Nous n’avons pas à trahir nos valeurs et accepter par exemple que les femmes habitant ce pays (quelque soient leur origine) soient traitées comme des être inférieurs et « incitées fortement » à se couvrir le plus possible pour ne pas être importunées... l’égalité est inscrite dans notre constitution...

                            Ni que des religieux quelqu’ils soient appelent à la haine et à la violence leurs fidèles..

                            Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce pays... ! :(


                            • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2011 04:06

                              @ Loaste


                              Plusieurs remarques en réponse (qui recoupent d’ailleurs les vôtres, car il arrive que vous posiez une question et vous répondiez vous-même) :

                              1 je ne critique pas le fait que les musulmans de la région lilloise se réunissent ; j’admets même qu’ils se réunissent dans une salle communale s’ils en ont payé la location (ce que j’ignore) ; ma critique porte sur la présence d’Aubry ; un élu n’a pas à participer en tant que tel à des réunions religieuses (sauf cas humains : enterrements par exemple) ; de plus, elle les complimente alors qu’il y a pas mal de documentation (venant de Fourest ou de ’lObservatoire de l’islamisation) montrant que Lasfar n’est pas vraiment modéré

                              2 malheureusement, les tribunaux islamiques en Angleterre ONT du pouvoir ; ils ont un statut comparable à ce qu’est chez nous l’arbitrage : on n’est pas obligé de recourir à un arbitre pour régler un litige, mais, si on le fait, sa décision a autorité de la chose jugée ; or, il est très difficile aux femmes musulmanes de refuser de recourir à ces tribunaux « arbitraux » communautaires et de s’adresser à la justice anglaise normale ; les pressions de la communauté sont fortes ; de plus, ces tribunaux communautaires ne sont pas chers, et la pente naturelle est de les préférer jusqu’à ce qu’on se rende compte, mais trop tard, qu’ils appliquent une loi inégalitaire, qu’on a perdu son procès en application de cette loi, et que la décision arbitrale a la même valeur qu’un jugement.


                            • Loatse Loatse 2 août 2011 09:58

                              Je me permet d’insister catherine

                              vous dites : «  j’admets même qu’ils se réunissent dans une salle communale » et je vous pose donc la question : est il pour vous admissible que ceux ci louent par exemple un stade pour leurs fêtes ? les témoins de jehovah procèdent ainsi pour la fête de pâques sans que nul n’y voit à redire...

                              Les choses ne pourront s’arranger que si l’on est pas dans le « deux poids, deux mesures »...ce qui créerait obligatoirement et logiquement un sentiment d’injustice qui ferait justement le terreau des radicaux...

                              Le dialogue et la fermeté sont nécessaires pour ce qui est des dérives, mais il nous faut admettre que l’islam a sa place en france au même titre que les autres religions...dans le respect des lois de la république, c’est à dire comme avant...


                            • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2011 17:39

                              Loatse, quelques précisions :


                              1 mon reproche ne porte pas sur le fait que les musulmans aient obtenu une salle communale s’ils l’ont payée (ce que j’ignore

                              2 elle porte sur la présence de Martine Aubry à la réunion de Lille et aux compliments échangés avec Amar Lasfar

                              3 elle porte aussi sur le manque de vigilance à Roubaix (voir le lien vers le reportage de John Paul Lepers)



                            • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2011 04:39

                              Je vais ajouter un lien très important vers un article de Maire Info du 1 7 2003. On peut y lire ceci :


                              « La maire de Lille, Martine Aubry, a justifié lundi en conseil municipal l’attribution d’une heure hebdomadaire réservée aux musulmanes à la piscine de Lille-Sud comme étant »l’occasion pour certaines d’entre elles de s’émanciper« . 
                              Mme Aubry répondait à une question du chef de l’opposition municipale, Bertrand Decocq (UMP), qui contestait »le caractère dérogatoire aux pratiques républicaines d’égalité et de mixité« de cette heure réservée. 
                              Le quartier de Lille-Sud abrite une importante communauté musulmane. Pour M. Decocq, »revendiquer des conditions particulières de fréquentation d’une piscine municipale« constitue »une forme d’un repli identitaire et communautariste« . 
                               »Faisons un petit détour (de nos principes républicains) pour que ces femmes gagnent et acquièrent leur émancipation« , a expliqué Mme Aubry, rappelant qu’il s’agissait de leur part d’ »une demande constante d’un lieu pour se retrouver entre elles pour discuter« . 
                              Cette heure à la piscine, réservée depuis 2000, était »pour certaines la première occasion d’exister par elles-mêmes, de s’émanciper", selon la maire de Lille.

                              Cet article est très important car il apporte la preuve que les horaires de piscine controversés étaient bien destinés à des musulmanes, alors qu’Aubry tente maintenant de faire croire qu’ils s’adressaient à des femmes obèses souhaitant éviter le regard des hommes.


                              • focalix focalix 2 août 2011 18:24

                                2003... Tout ça ne nous rajeunit pas.

                                Je n’ai jamais vu de règlement ni d’arrêté réservant, dans une piscine, des créneaux horaires à « des musulmanes ».
                                Si tel est le cas, je veux bien admettre que ce serait une entorse à la laïcité.

                                Si l’on voit les choses d’un peu plus haut, il existe de nombreuses femmes qui, pour des raisons qui leur appartiennent, souhaitent tenir à l’abri des regards concupiscents le bout du têton, l’arrondi du fesson ou le haut du cuisson.
                                Dès lors, on peut comprendre qu’il y ait des créneaux pour les femmes comme pour les handicapés, les àpoilistes pourquoi pas, les jeunes enfants ou les gens d’âge.
                                N’allez pas me servir la tradition gauloise : autant que j’en sache, ce n’est pas Charles Martel qui a inventé le bikini ni le monokunu. Voyez les gravures et photographies de bains de mer du début du siècle dernier : une simple cheville entrevue mettait cul par dessus tête le sensoriel du gentleman le plus accompli.

                                A Lille, les musulmanes et les pas musulmanes peuvent désormais barboter ensemble en se racontant des histoires de femmes (sans doute pas moins intéressantes que les histoires d’hommes), et c’est toujours ça de pris.

                                Dire que tout ça est le signe d’une invasion musulmane en France est exagéré.
                                Comment les musulmans de France pourraient-ils nous envahir puisque la plupart d’entre eux sont français et donc ici chez eux ?
                                Mieux, beaucoup sont français de souche plus ancienne que les Niçois puisque l’Algérie est devenue française en 1834, que les départements d’Alger, de Constantine et d’Oran ont été créés en 1848 alors que le département des Alpes Maritimes n’existe que depuis 1860 avec l’annexion du Comté de Nice !

                                Il serait grand temps de remettre la mosquée au milieu du village et de faire des débats de société autre chose que des querelles de personnes et des lâchers de boules puantes !


                              • NeverMore 2 août 2011 10:22

                                Le résultat, c’est qu’au lieu de rester dans mon coin, je m’activerai pour que cette engeance n’arrive jamais au pouvoir. Juste retour des choses car elle milite contre moi.

                                Celà me rappelle Bernard Hugo, maire de Trappes, qui a longtemps dû sa réélection au vote d’une immigration qu’il a toujours largement favorisée et qui donc, pour cette ambition électorale personnelle, a fait de sa ville ce qu’on en connaît par les médias et les faits divers.

                                Ainsi en a t’il été des « banlieues rouges » (le 93 notamment), avant qu’elles ne prennent une autre couleur.


                                • legrind legrind 2 août 2011 11:01

                                  Bon elle et son mari portent plainte ou pas contre Fourest ?


                                  • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2011 17:30

                                    Et contre Amar Lasfar qui a qualifié Brochen d’« avocat du foulard ».


                                    Ce dernier s’est contenté de rectifier : avocat des jeunes filles en foulard ; ça change tout ; si si si.


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 août 2011 11:11

                                    Cette assignation à comparaître rappelle le scandaleux procès qui avait été fait à Fanny Truchelut. 

                                    Comme les sarkoziens, une partie importante de la pseudo-Gauche avait été du côté de l’accusation, avec aussi les associations pseudo-antiracistes et bon nombre de journalistes « de pouvoir ».

                                    Il s’agit d’une initiative de plus de la « Gauche » en pleine dérive pour NE PAS réfléchir au bien réel danger que constitue l’islamisation de la France et de l’Europe.

                                    Lamentable !

                                    Pierre Régnier (islamophobe et socialiste sans guillemets)


                                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2011 17:33

                                      Oui, Pierre.


                                      Rappelons que la Ligue des droits de l’homme, dont Brochen est adhérent, a été en pointe contre Fanny Truchelut, « coupable », rappelons le, d’avoir demandé à une cliente de retirer son voile dans les parties communes de son gite rural.

                                      Mais à part ça, Brochen doit être laissé hors du débat. Ce n’est pas de la politique, c’est de la vie privée.


                                    • lemouton lemouton 2 août 2011 15:43

                                      Qui a pu lire le texte du blog ??
                                      Qui connait les sources d’info utilisées par le blogeur ??

                                      parce que pour l’instant j’y comprends que dalle... smiley


                                      • Maldoror 2 août 2011 17:18

                                        A force de vouloir glisser des peaux de banane sous les pas de ses opposant, on finit par marcher dedans...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès