• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Éradiquer l’antisémitisme

Éradiquer l’antisémitisme

« Un jour, parce qu’on s’est tu, parce qu’on n’a pas voulu voir, le passage à l’acte intervient. Alors, ce qui était des mots, ce qui n’était chez les uns que de la haine formulée différemment, et chez les autres une forme de lâcheté et une complaisance à ne pas vouloir voir, alors ça devient des vies fauchées et des gestes qui tuent. » (Emmanuel Macron, le 16 juillet 2017 à la cérémonie du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv à Paris).



Ces mots qui rappellent la grande actualité de l’antisémitisme, ils ont été prononcés le dimanche 16 juillet 2017 par le Président Emmanuel Macron qui a reçu à l’Élysée le Premier Ministre Benyamin Netanyahou. Ils n’évoquaient pas la rafle du Vel d’Hiv dont les deux hommes d’État ont célébré le soixante-quinzième anniversaire pour perpétuer la mémoire et le souvenir des déportés, mais l’assassinat de Sarah Halimi le 4 avril 2017 au quartier Belleville à Paris, probablement parce qu’elle était juive : « Malgré les dénégations du meurtrier, la justice doit faire désormais toute la clarté sur [sa] mort. ».

La première rencontre avec le chef du gouvernement israélien fut comme dans les autres rencontres internationales d’Emmanuel Macron : un contact facile et chaleureux (« Cher Bibi ») et l’affirmation de la position française de manière ferme et directe.

La lutte contre l’antisémitisme, voire contre l’antisionisme, qui « est une forme réinventée de l’antisémitisme » (citation d'Emmanuel Macron), est l’un des devoirs du garant des valeurs républicaines qu’est le Président de la République française élu par le peuple français.

_yartiMacron2017071602

Bravo donc à Emmanuel Macron de ne rien céder aux négations scandaleuses de l’histoire de la France, parfois tragique, et de réaffirmer bien fort la réalité historique. Emmanuel Macron, en quelques sortes, a voulu enfoncer définitivement le "clou" pour répondre aux doutes, aux remises en cause, aux fausses argumentations, comme cette déclaration de l'ancienne candidate Marine Le Pen réfutant, le 9 avril 2017 sur RTL, la responsabilité de l’État français dans la rafle du Vel d’Hiv. Emmanuel Macron l’a voulu « pour que se perpétue le fil tendu en 1995 par Jacques Chirac (…), maintenu par Dominique de Villepin en 2005, Nicolas Sarkozy et François Fillon en 2007, poursuivi enfin par François Hollande en 2012 ».

On se souvient que dans l’un de ses plus importants discours politiques, le Président Jacques Chirac avait reconnu la responsabilité de l’État français dans cette opération de barbarie industrielle, le 16 juillet 1995 : « La France, patrie des Lumières et des droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. ».

Et Jacques Chirac de continuer : « Suivront d’autres rafles, d’autres arrestations. À Paris et en province. Soixante-quatorze trains partiront vers Auschwitz. Soixante-seize mille déportés juifs de France n’en reviendront pas. Nous conservons à leur égard une dette imprescriptible. La Thora fait à chaque Juif devoir de se souvenir. Une phrase revient toujours qui dit : "N’oublie pas que tu as été un étranger et un esclave en terre de pharaon". Cinquante ans après, fidèle à la sa loi, mais sans esprit de haine ou de vengeance, la communauté juive se souvient, et toute la France avec elle. Pour que vivent les six millions de martyrs de la Shoah. Pour que de telles atrocités ne se reproduisent jamais plus. Pour que le sang de l’Holocauste devienne, selon le mot de Samuel Pisar, le "sang de l’espoir". » (16 juillet 1995).

C’était il y a vingt-deux ans et c’est toujours d’actualité quand on se tourne vers des partis extrémistes et populistes : « Quand souffle l’esprit de haine, avivé ici par les intégrismes, alimenté là par la peur et l’exclusion. Quand à nos portes, ici même, certains groupuscules, certaines publications, certains enseignements, certains partis politiques se révèlent porteurs, de manière plus ou moins ouverte, d’une idéologie raciste et antisémite, alors cet esprit de vigilance qui vous anime, qui nous anime, doit se manifester avec plus de force que jamais. » (16 juillet 1995).

C’est ce devoir de vigilance qui a conduit Emmanuel Macron à transmettre et à perpétuer le souvenir ce 16 juillet 2017. Le directeur de la police municipale à Paris ordonna, par la circulaire n°173-42 de la préfecture de police du 13 juillet 1942, l’arrestation de près de 30 000 Juifs habitant en France. La police a attendu la fête nationale qui n’était plus célébrée en zone occupée avant de procéder aux 13 152 arrestations.

Près de 8 000 personnes juives furent amenées au Vélodrome d’hiver les 16 et 17 juillet 1942 avant d’être déportées à Auschwitz, dont 4 115 enfants de 2 à 16 ans, directement assassinés et placés dans les fours crématoires : « Depuis le moment où ils furent déportés dans les camps de transit éperdus d’angoisse, depuis ce jour et ce moment de douleur pure où ils furent séparés de leurs parents, parce que Pierre Laval avait voulu qu’on capture des familles entières mais qu’elles ne voyagent pas ensemble. Jusqu’à ce qu’ils soient chargés dans des wagons plombés pour un voyage d’apocalypse qui les mènerait, dès leur arrivée, dans les cris, les appels sans réponse, les coups, les hurlements, la solitude la plus sèche, la plus noire à une mort d’une violence obscène, avant que leurs corps sans vie, leurs corps d’enfants ne soient humiliés par le four et la cendre (…). ».

En présence de Simone Veil, qui avait été arrêtée le 30 mars 1944 dans l'ancienne zone libre finalement envahie, Jacques Chirac avait inauguré, le 27 janvier 2011 à Orléans, le Centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement du Loiret. Les déportés furent d’abord rassemblés à Drancy, et aussi à Pithiviers, à Compiègne, à Beaune-la-Rolande, avant de partir vers Auschwitz.

Reconnaître la responsabilité de l’État français de cette abomination, ce n’est pas faire de "l’anti-France" (Emmanuel Macron est sans doute le responsable politique qui exprime le plus d’optimisme et le plus de foi dans le génie français) mais c’est reconnaître une vérité historique : les nazis n’ont pas participé aux rafles, c’est un fait : « Pas un seul Allemand n’y prêta la main. ».

Et Vichy était la France pour la plupart des Français, sauf les résistants qui ont sauvé l’honneur de leur pays : « Le fait est là : Vichy put compter sur les ressources vives du pays pour mener sa politique de collaboration. (…) Il est si commode de voir Vichy une monstruosité née de rien et retournée à rien ; de croire que ces agents sortis de nulle part reçurent à la Libération le juste châtiment qui les élimina de la communauté nationale. (…) On ne bâtit aucune fierté sur un mensonge. ».

_yartiMacron2017071604

À cause de ces remises en cause, Emmanuel Macron a répondu point par point aux "faussaires" de l’histoire : « C’est faire beaucoup d’honneur à ces faussaires que de leur répondre, mais se taire serait pire, ce serait être complice. ».

Il a répondu à ceux qui, aujourd’hui, voudraient se parer du prestige de De Gaulle et de François Mitterrand qu’ils combattaient pourtant de leur vivant : « Je récuse (…) ceux qui font acte de relativisme en expliquant qu’exonérer la France de la rafle du Vel d’Hiv serait une bonne chose. Et que ce serait s’inscrire dans les pas du Général De Gaulle, de François Mitterrand qui, sur ce sujet, restèrent mutiques. Mais, il est des vérités dont l’état de la société, les traumatismes encore vifs des uns, le déni des autres, a pu brider l’expression. Les déchirures vives qui traversaient la société française ont pu faire primer l’apaisement et la réconciliation. Nos sociétés ainsi s’offrent de ces répits pendant lesquels le travail de la mémoire reste souterrain, pendant lesquels les peuples reprennent leurs forces et doivent se réconcilier peu à peu pour reconstruire, avant de trouver les mots de vérité qui les guériront vraiment. Avant aussi de retrouver le courage collectif d’affronter les fautes et les crimes. C’est pourquoi nous n’avons pas à juger ici le parti choisi par ces deux chefs de l’État, tous deux acteurs de la Seconde Guerre mondiale et de ses complexités. ».

Au contraire de l’anti-France, Emmanuel Macron a parlé de grandeur : « La France, en reconnaissant ses fautes, a ouvert la voie à leur réparation. C’est sa grandeur. C’est le signe d’une nation vivante qui sait regarder son passé en face. C’est là le courage d’un peuple qui ose son examen de conscience et tend la main aux victimes et à leurs enfants. Tendre la main, retisser les liens, ce n’est pas s’humilier par je ne sais quelle repentance, c’est se grandir, c’est être fort. ».

Emmanuel Macron a ensuite expliqué que les germes intellectuels qui ont permis la collaboration en France étaient déjà présents plusieurs décennies avant 1940, bien avant Pétain : « Je vais vous dire pour il faut toujours que nous ayons à l’esprit que l’État français de Pétain et Laval ne fut pas une aberration imprévisible née de circonstances exceptionnelles. C’est parce que Vichy, dans sa doctrine, fut le moment où purent enfin se donner libre cours ces vices qui, déjà, entachaient la III République : le racisme et l’antisémitisme. (…) Ce supplice [celui des enfants déportés], leur supplice, qui défie l’entendement, qui défie les mots, a commencé ici, le 16 juillet 1942 au matin, parce qu’en France, dans la conscience de citoyens français, de dirigeants politiques français, de fonctionnaires français, de journalistes français, l’antisémitisme et le racisme avaient fait leur chemin insidieusement, lentement ; avait rendu l’infâme tolérable jusqu’à en faire une évidence, jusqu’à en faire une politique d’État : la politique collaborationniste. C’est cela, tout cela, qui fit que cette atrocité absolue pût advenir. Seulement ni le racisme ni l’antisémitisme n’étaient nés avec le régime de Vichy (…). C’est la France où l’antisémitisme métastasait dans l’élite et dans la société, préparant insidieusement les esprits au pire. (…) La barbarie n’avance pas à visage découvert. Elle ne porte pas l’uniforme. Et lorsque les bottes nazies frappent le pavé de Paris, il est déjà trop tard. ».

_yartiMacron2017071603

La conclusion, c’est qu’il ne faut jamais céder face aux discours de haine : « Chassez les ombres du racisme et l’antisémitisme, (…) c’est ne jamais se satisfaire d’une République gestionnaire, c’est ne jamais faire croire qu’accepter certains propos, ce serait bon pour l’unité du pays, ce serait accepter de ne pas rouvrir des plaies. Ne cédez aucun pouce de cette humanité, ne cédez rien parce qu’à chaque fois, c’est notre humanité à tous qui est remise en cause. Car chaque nation court le risque de devenir somnambule et d’accepter l’inacceptable par habitude, par lassitude. C’est ne jamais admettre que les contraintes économiques puissent conduire au renoncement d’où naissent les pires dérives. (…) Ne nous laissons pas non plus convaincre par les prophètes de malheur qui passent leur temps à dire que l’horizon est sombre, que l’espoir est vain, que la France n’en a plus pour longtemps, que peut-être elle a déjà disparu, qu’elle s’habitue à ces violences et ces divisions, et qui désignent des boucs émissaires. Car ils sont aussi dans ces mots, dans ces idées, les ferments du désespoir et de la discorde. ».

Cette piqûre de rappel ne sera jamais inutile. Parce que les générations passent, parce que les témoins disparaissent, il y aura toujours à transmettre inlassablement. La plaque commémorative redemande : « Que ceux qui ont tenté de leur venir en aide soient remerciés. Passant, souviens-toi ! ». Ce sera même peut-être l’acte fondateur de tout nouveau Président de la République en début de mandat. Celui de rassembler les Français autour des valeurs républicaines et de prôner la vigilance face à tout germe de division qui tendrait à séparer, à cliver, à classer, à catégoriser, à hiérarchiser les citoyens.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 juillet 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Benyamin Netanyahou.
Emmanuel Macron sous le sceau de l’histoire.
Emmanuel Macron et le Vel d’Hiv (16 juillet 2017).
François Hollande et le Vel d’Hiv (22 juillet 2012).
Discours d’Emmanuel Macron du 16 juillet 2017 (texte intégral).
Discours de François Hollande du 22 juillet 2012 (texte intégral).
Discours de Jacques Chirac du 16 juillet 1995 (texte intégral).

_yartiMacron2017071605


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 26 juillet 12:53

    (« Un jour, parce qu’on s’est tu, parce qu’on n’a pas voulu voir, le passage à l’acte intervient. Alors, ce qui était des mots, ce qui n’était chez les uns que de la haine formulée différemment, et chez les autres une forme de lâcheté et une complaisance à ne pas vouloir voir, alors ça devient des vies fauchées et des gestes qui tuent. »)...est ce que les juifs de Palestine rendront les terres volées aux Palestiniens ?..j’en doute surtout avec un bonimenteur à la tête de la France... !


    • sls0 sls0 26 juillet 13:21

      Toujours la voix de son maitre ce bon Sylvain.

      Il y a une défintion du mot antisémitisme dans le dictionnaire, on s’en tien à cette définition.
      Je crois que le respect de la résolution de 1967 au sujet de la Palestine ferait baisser sérieusement l’antisémitisme tel que pensé par l’auteur.
      La shoa est un fait mais elle ne doit pas servir d’écran de fumé ou d’excuse pour les exactions des descendants de ceux qui ont subit la shoa.
      Quand la victime devient bourreau il ne faut pas s’étonner des réactions négatives.
      Le Veldiv est un faute inexcusable d’un gouvernement français hors constitution. C’est la constitution qui est le squelette d’un pays.
      J’ai un grand oncle et un grande tante qui sont morts dans les camps, j’évite de m’en servir pour faire chier le peuple.
      On vit au présent, le regard vers le passé ne sert que pour éviter de reproduire les mêmes bétises c’est tout.
      On ne sait pas modifier le passé, l’auto flagéllation ne le modifie pas, une fois que la connerie est faite on ne sait plus la ratrapper, on ne peut qu’éviter de la refaire.
      Quand je regarde Gaza ça ressemble assez bien à un camp de concentrarion, l’histoire bégaie, les acteurs ont changé.

      • Mister hyde 26 juillet 14:08

        @sls0

        Sa c’est bien dit la première phrase , cet auteur est décidément très moyen, peu importe le sujet.

      • oncle archibald 26 juillet 16:38

        @Mister hyde et @ sisO : cet auteur vous emmerde simplement parce qu’il rappelle des vérités incontournables, mais qui ne vous plaisent pas car elles ne vont pas dans le sens de votre « cause ».

        Seriez vous de ceux qui demain détourneraient pudiquement le regard si les mêmes faits se reproduisaient ? Juste parce que vous estimeriez que ce serait en quelque sorte « bien fait » eu égard à la condition actuelle des arabes palestiniens ?

        Arabes palestiniens qui je le rappelle n’ont jamais accepté le partage proposé par l’ONU en 1948 par le vote de la résolution n° 181, mais qui 70 ans après voudraient cependant voir cette résolution appliquée, toujours sans l’avoir approuvée, incapables qu’ils sont de s’organiser politiquement, et pour certains gardant le désir de refoutre à la mer les juifs qui du monde entier ont immigré en Israël ...


      • OMAR 26 juillet 19:15

        Omar9

        @tonton archibald

        Tu réchauffes le même plat « hasbarien ».....
        Quelles vérités incontournables nous rappelle l’auteur ?
        D’abord qui est antisémite ?
        Les afghans ? les marocains ?, les chinois ? les mexicains ? les chiliens, les japonais, les congolais, les somalien ? les burkinabés ?les belges ? les islandais ? les grecs ?  les mongoles ? les yéménites, bref, l’Humanité ?
        Et qui, au mépris de tous les autres peuples et races victimes de la barbarie, présente la Shoah comme le seul génocide de l’Histoire ?
        Enfin, qui vise à culpabiliser toute l’humanité pour des actes crapuleux commis par des nazis exclusivement allemands et des chiens fascistes ?

        Alors, oui, ça m’emmerde que des coreligionnaires de ceux qui ont connu la Shoah, se servent de ce génocide pour s’accaparer des terres d’un autre peuple, les palestiniens ; une autre ignominie que certains en ’Occident approuvent pour tenter d’expier leur antisémitisme.
        @tonton archibald, encore une fois, ils t’ont servi trop de vinasse au diner du CRIF....


      • Mister hyde 26 juillet 21:08

        @oncle archibald

        « Des vérités incontournables » ah bon c’est a partir de quand que ça commence et que ça finit par rapport au texte vos vérités incontournable ?? j’ai pas bien vu..

        Qui n’ont pas accepté le partage ?!! mais vous croyez que quoi , on est venu leur voler leur terre, c’est un pays de sale raciste , avec un mépris pas possible pour le peuple palestinien, et la vie humaine mais eux devrait être d’accord de se faire endormir comme sa !! et c’est leur faute en plus , on les chasse de chez eux, on leur vole leur terre, on leur fait la guerre de l’eau, la plupart des dirigeants sont des islamophobes qui ne s’en cachent même pas, mais c’est leur faute et ils devraient l’accepter, mais bien sur !! 

        Y’a que des pauvres racistes, qui puissent accepter une condition semblable. S’organisé politiquement , mais quand on a des gros fachos qui se sont emparés de votre pays, pour construire quelque chose , il faudrait avant tout qu’ils dégagent de la les israéliens, on verra pour reconstruire sur les ruines qu’ils ont laissé.
         L’oppresseur ce n’est pas les palestiniens que je sache, arrêté d’inverser les rôles.

      • Mister hyde 26 juillet 21:10

        @OMAR

        Mdr pour la vinasse , je crois que papy a eu le coude trop lourd , il commence a raconter n’importe quoi..
        Et puis les nazis n’ont rien a envier au comportement des israéliens aujourd’hui, on dirait même que c’est une source d’inspiration pour eux.

      • Byblos 27 juillet 02:34

        Est-ce que ces vérités sont plus ou moins incontournables que le mystère de la Sainte Trinité ?

        À quand un tribunal de la Sainte Inquisition ? Mais au fait. La loi Gayssot- Fabius ne l’a-t-elle pas d’ores et déjà mis sur pieds ?



      • Surya Surya 28 juillet 12:46

        « Je crois que le respect de la résolution de 1967 au sujet de la Palestine ferait baisser sérieusement l’antisémitisme tel que pensé par l’auteur. »


        Le jour où le problème israelo-palestinien sera résolu, ça va en fait embêter beaucoup de gens, parce qu’ils n’auront plus ça pour justifier leur antisémitisme profond.

        Ces gens, finalement, sont très contents qu’il y ait un problème israelo-palestinien. Ils ne veulent surtout pas que ce problème soit résolu. Ca les arrange... 

        Non, ce n’est pas le problème israelo palestinien qui est la cause de l’antisémitisme en France, puisque cet antisémitisme existait bien avant la création de l’état d’Israel (création voulue depuis longtemps à cause de l’antisémitisme en Europe, en plus !!) 

        J’ai toujours pensé que la plupart des gens qui crient au scandale concernant ce qui se passe dans cette région n’en ont en réalité rien à faire des Palestiniens. Je viens d’en avoir une nouvelle preuve.

        D’ailleurs, il suffirait que tous les Palestiniens, comme le font d’autres personnes en provenance d’autres régions du monde, viennent en France et demandent l’asile, pour les voir tous hurler qu’il faut fermer les frontières, qu’on ne veut pas de ces « gens là »...

        Quelle hypocrisie, non mais quelle hypocrisie !!

      • oncle archibald 28 juillet 16:41

        @Surya : résolution de 1967, après la « guerre des six jours » qui a vu la défaite d’une énorme coalition arabe face à Israël .....

        « Le Conseil de sécurité,
        Exprimant l’inquiétude que continue de lui causer la grave situation au Proche-Orient,
        Soulignant l’inadmissibilité de l’acquisition de territoires par la guerre et la nécessité d’œuvrer pour une paix juste et durable permettant à chaque État de la région de vivre en sécurité,
        Soulignant en outre que tous les États Membres, en acceptant la Charte des Nations unies, ont contracté l’engagement d’agir conformément à l’Article 2 de la Charte,
        1. Affirme que l’accomplissement des principes de la Charte exige l’instauration d’une paix juste et durable au Proche-Orient qui devrait comprendre l’application des deux principes suivants :
        a. Retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés au cours du récent conflit ; 12b. Fin de toute revendication ou de tout état de belligérance, respect et reconnaissance de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de chaque État de la région et de son droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues, à l’abri de menaces ou d’actes de violence ;

        Cette résolution est effectivement très hypocrite puisque la résolution de 1948 n’a jamais été acceptée par la partie arabe tandis que celle de 1967 fait « comme si » chaque « partie » était avant la guerre des six jours sur un territoire disposant de « frontières sures et reconnues » auxquelles il faudrait revenir alors qu’elles n’ont jamais existé !!!


        Je crois comme vous que le jour où le problème israelo-palestinien sera résolu, ça va en fait embêter beaucoup de gens, parce qu’ils n’auront plus ça pour justifier leur antisémitisme profond. Mais je crois aussi que ce jour là les poules auront des dents.

      • taketheeffinbus 26 juillet 13:29

        J’ai arrêté de lire quand j’ai vu que l’antisémitisme était mis dans le même panier que l’antisionisme.

        L’antisémitisme tiens d’une haine profonde contre les juifs, l’antisionisme tiens d’un désaccord politique et économique d’Israël.

        Vouloir contraindre les masses à faire le lien du deuxième avec le premier, et l’affirmer haut et fort, ça s’appelle de la manipulation, du lobbyisme, de la censure.

        Ce n’est pas parce que les juifs ont soufferts, qu’on doit mettre en veuille son cerveau, bâillonner sa conscience, et la fermer et tout accepter d’un point de vue moral et éthique. (D’autant qu’il est loin d’être le seul peuple a avoir souffert de discrimination et génocide, et que certains le sont encore à l’heure actuelle, personne ne semble pourtant vraiment beaucoup s’en émouvoir.)


        • Sozenz 26 juillet 13:50

          @taketheeffinbus
          tous les articles de sylvain vont dans le sens de la pensée unique .
          A se demander à chaque fois , s’ il fonctionne complétement dans ce système et s accorde parfaitement avec ce que les infos lui balance , ou , s il est payé pour écrire sur agora vox avec « sa petite gueule d’ange et son esprit naïf »


        • Mister hyde 26 juillet 14:11

          @Sozenz

          Grave c’est ce que j’ai dit plus haut , peu importe le sujet , c’est rarement intéressant ce qu’il raconte, et niveau indépendance d’esprit et liberté de ton il n’y a personne, adepte de la pensée unique notre cher sylvain !! Tout les articles qu’il fait sont vmt bof bof..

        • Vraidrapo 26 juillet 19:21

          @taketheeffinbus

          Quelqu’un a écrit : en 2017, les antisémites sont ceux que les sionistes n’aiment pas


        • babelouest babelouest 27 juillet 07:23

          @Vraidrapo
          .... alors que de loin, les sionistes sont les plus grands antisémites.


        • OMAR 28 juillet 21:53

          Omar9

          @taketheeffinbus « D’autant qu’il est loin d’être le seul peuple a avoir souffert de discrimination et génocide... »....

          Je me disais bien que seul un sioniste faisant de la Shaoh un fonds de commerce pouvait tenir ce genre de discours...

          Le génocide des amérindiens, des blacks, des aborigènes, etc, c’est juste de la pipi de chat à vos yeux.
          Pauvre khazar qui est tout heureux de découvrir les vertus de la hasbara.


        • egos 26 juillet 13:43

          L’antisémitisme reste un fléau, 

          une menace latente, à peine dissimulé qui ne demande qu’à rejaillir,
          à la première opportunité.
          tels les miasmes telluriques à l’occasion de quelque évènement sismique de grande amplitude.

          Le nationalisme xénophobe demeure une calamité historique, affleurante, 
          telles les fumeroles toxiques au flan des volcans qui signalent aux populations voisines que le monstre repu de victimes est seulement assoupi.

          Netanyahu est avant tout le représentant du nationalisme israélien, de l’extrême droite raciste xénophobe, religieuse, sexiste, belliqueuse et guerrière au pouvoir, 
          en aucun cas une vérité universelle ou locale auxquelles adhéreraient les électeurs d’Israel ou les membres de la diaspora se revendiquant d’un attachement communautaire ou religieux.

          Psalmodier en boucle le mantra Netanyahu-Israel-unique démocratie au MO-antisionisme-antisémitisme, 
          sous entendu : l’ensemble scelle une entité démocratique homogène et cohérence, conforme aux valeurs et standards affichés par le monde occidental auquel Israel et ses populations sont historiquement et culturellement rattachés, ne changera rien à l’affaire.

          La menace antisémite persistera au même titre que la férule des colons de l’etat-sanctaire sur les populations autochtones.

          Sur ce dernier point, gageons qu’il s’agit du coût de la sécularisation de ce peuple opprimé plus qu’oppresseur (il le fut aussi mais dans une moindre proportion),
          coût réglé par les populations vaincues et asservies.

          Une autre constante de l’histoire parmi celles dédiées aux minorités affichées.



          • Sozenz 26 juillet 14:00

            @egos
            toute globalisation pour faire du racisme , quelque soit la race ou la confession ou quoique ce soit est une catastrophe humaine .
            autant que de tenter de faire culpabiliser une categorie pour ce que d autres ont fait .
            Donc tant qu il y aura globalisation de toutes sortes , l humain ne sera pas capable de s extirper de sa colère vis a vis d’une autre personne .
            tenter de faire la « guerre » contre tel ou tel sectarisme , accentuera aussi encore plus la colère . car tous les peuples entre eux , sont injustes .


          • Byblos 27 juillet 02:45

            @egos
            « L’antisémitisme reste un fléau, une menace latente, à peine dissimulé qui ne demande qu’à rejaillir, à la première opportunité. »


            Et le colonialisme alors ? Lequel a fait plus de victimes ? Ou serait-ce que certaines victimes sont plus « sacrées » que d’autres ? 

            Si on revisitait quelque peu l’Histoire de l’Occident, la shoah reprendrait peut-être une plus juste place aux côtés de l’extermination des peuples des deux Amériques, la réduction des Africains en esclavage et leur exportation (le mot est parfaitement approprié) aux Amériques à fond de cale dans des conditions épouvantables, ou les massacres en Indochine, en Algérie, de nouveau au Vietnam, ou plus récemment encore l’Iraq, l’Afghanistan, la Libye.

            Et j’en ai beaucoup oublié. L’Occident n’a pas exterminé que des juifs. Ils font simplement partie du lot des victimes de peuples particulièrement féroces.

          • egos 27 juillet 18:40

            @Byblos


            bjr 


            Sur ce thème veuillez svp,vous reporter au com de Sorenz.
            Les massacres commis pas les uns ne rachètent pas ceux des autres (cf Japon pendant la période de ww2 et les précédentes, conflits inter-ethniques en Afrique, Staline, Mao, Pol Pot, ponctuellement les US ainsi que des milliers d’autres situations, évènements ou époques.
            L’Europe, ses nations, coloniale ou non a tenu au cours des derniers siècles une place prépondérante à ce jeu de massacres, 
             y compris à l’égard de ses propres populations.
            On ne refait pas l’histoire pas plus, semble-t-il que l’on ne peut l’empêcher de se répéter.

          • egos 27 juillet 20:28

            @Sozenz


            La science s’emploie à cerner les contours de la nature humaines, les religions et/ou courants philosophiques s’y sont employés avec un succès mitigé
            combiné les notions originelles d’inné et d’acquis.

            Des progres considérables sont réalisés quotidiennement dans les domaines des sciences du comportement, des neuro-sciences, cognitives, IA ...
            sciences des matériaux, chimie et physique des explosifs etc.

            A chaque étape de développement de notre société correspond celui de l’entropie naturelle ou sociale, ie conflits, destruction de l’environnement.

            Nos sociétés lisses et achevées juxtaposent la perfection et un monde dégradé,
            l’univers urbain et les no-go zones,
            les zones de confort et la nature transformée en décharge non contrôlée, 
            en leur sein et à leur périphérie.

            Le mariage de l’ordre et du désordre en somme.

            L’utopie du métissage universel est censée sonner le glas du racisme,
            d’autres formes apparaitront.

            L’essentiel n’est pas là, il tient dans la capacité que nous avons à s’opposer aux pulsions de notre propre nature.

          • Byblos 28 juillet 04:45

            @egos
            Ce que je réfute, c’est le caractère exceptionnel de la shoah. D’ailleurs, je ne sais pas ce que ce terme signifie en hébreux. Mais celui qu’il a remplacé - holocauste- signifie littéralement OFFRANDE À LA DIVINITÉ. 

            Imaginez !!!!

          • Massada Massada 26 juillet 13:57

            Israel est-il la cause de la remontée de l’antisémitisme en Europe ?

             
            Non.
             

            Quel est la cause de la remontée de l’antisémitisme en Europe ?
             
            La machine de propagande palestinienne et islamique.



            • wesson wesson 26 juillet 14:09

              @Massada
              si si, 


              et je dirai même qu’il en est la principale cause, et pas loin d’être la seule. 

              Israël est un régime d’extrême droite raciste, antisémite, xénophobe, colonialiste, pratiquant l’apartheid et réalisant en secret un génocide. Et son idéologie mortifère justifie tous les extrémismes notamment en Europe.

              Même la communauté homosexuelle commence à ne plus vouloir être les faire valoir de cet état voyou.

            • Massada Massada 26 juillet 14:16

              @wesson
               

              Donc avant Israël il n’existait pas d’antisémitisme en Europe !
               
              PS : quelqu’un aurait le lien de l’article de RT sur la baisse du QI en Europe, je commence à penser que c’est très inquiétant.


            • wesson wesson 26 juillet 14:44

              @Massada
              non non, Israël a été fabriqué grâce à l’antisémitisme Européen. Sans Hitler, pas de justification pour aller piquer la terre des arabes ...


              Et c’est le maintient de cette impression d’antisémitisme qui continue de justifier toutes les exactions de l’état Israélien. 

              Alors que en Europe, tout le monde a switché sur l’islamophobie... 

            • Pierre Régnier Pierre Régnier 26 juillet 15:12

              @Massada

              Oui, « la machine de propagande palestinienne et islamique » est bien la première cause de la remontée de la judéophobie (terme plus juste ici qu’antisémitisme). Mais la bêtise et la lâcheté de la fausse Gauche y sont aussi, en France, pour beaucoup.

              Ceci étant, le maintien de la théologie indirectement criminogène du judaïsme, même si elle est moins grave que celles du catholicisme et, surtout, de l’islam, est une autre cause sur laquelle il est devenu urgent de réfléchir en milieu juif. Voyez ici :

              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081


            • oncle archibald 26 juillet 17:00

              @wesson : L’antisémitisme Européen n’attendait qu’Hitler pour se lâcher, Chirac et Macron l’ont rappelé clairement, le gouvernement Français a envoyé sa police et sa gendarmerie pour aller cueillir les Juifs dans leurs maisons et les livrer aux nazis sans se faire prier !

              C’est cela qui est gravissime, et qui si j’en juge à ce que je peux lire ici peut se reproduire demain matin ! Nul besoin de prétextes, juste un vieil antisémitisme latent qui n’a jamais disparu !

              Les Juifs et les arabes de Palestine se bouffaient déjà le nez bien avant 1948 et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les anglais n’arrivant plus à gérer ce territoire ont abandonné leur mandat. Voilà sans doute la cause principale de la résolution de 1948 : puisqu’ils n’arrivent pas à vivre ensemble donnons leur un état à chacun et qu’on en finisse !


            • Massada Massada 26 juillet 17:09

              @wesson
               

              Il est extrêmement simpliste et réducteur de considérer que les « Juifs » ont volé cette terre aux Palestiniens, appellation qui, par ailleurs, regroupe des populations venues de Jordanie ainsi que tous ceux qui voulaient œuvrer pour la destruction d’Israël ou la cause palestinienne, comme Arafat, égyptien d’origine, qui est né, a grandi et étudié au Caire.
               
              Mais la simplification, la déformation et le mensonge sont vos spécialités.

            • wesson wesson 26 juillet 17:58

              @Massada

              D’abord c’est pas les « juifs », mais les Israéliens qui sont les voleurs. Et je crois bien que la religion en dehors du pur prétexte que ça procure, ils s’en foutent. 

              ensuite, enrobez-le de tout le révisionnisme pseudo-scientifique qu’un pays de voleurs est capable de mettre en oeuvre pour justifier sa rapine, la population qui n’est pas discriminée d’Israël est sur la terre que vous occupez depuis bien moins longtemps que celle qui justement était déjà là sur place. 

              Vous le savez parfaitement que le cœur de l’extrémisme politique Israélien est constitué de migrants d’ex-URSS qui sont venu trouver des meilleures conditions de vie dès que Gorbatchev les as autorisé à se barrer. N’allez pas me raconter que ces zinzins là sont sur place depuis plus longtemps que les gens que vous tentez de chasser de la zone C depuis plus d’un demi siècle. 

              Et même en 45 lorsque les premiers rescapés des camps débarquèrent, que firent ils ? Des massacres de la population locale, avec la complicité bienveillante et passive des Anglais, toujours expert en matière de quitter une colonie en y laissant une merde ingérable pour des siècles. 

              Quoi qu’il en soit, en Israël il y a une population indigène qui discrimine et ostracise une population autochtone, et reproduit exactement les mêmes schémas discriminatoires qui font aujourd’hui la honte des USA. 

              Votre projet est un projet failli, tout simplement parce qu’il n’as jamais été question d’y intégrer tout le monde à égalité avec vous-même. ça ne pourra jamais fonctionner, et le prix à payer pour malgré tout continuer sera sans cesse plus élevé, jusqu’à en devenir insupportable. 


              De plus, apporter le « modernise occidental » dans un endroit de la planète qui ne peut le supporter n’est pas durable.


            • Massada Massada 26 juillet 18:12

              @wesson
               

              L’Etat d’Israël est reconnu par la communauté internationale comme une démocratie moderne dont la légitimité relève du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
               
              Le conflit israélo-arabe n’a jamais été un problème territorial, mais est la conséquence de la négation arabe de l’autre la négation du juif. Le conflit israélo-arabe est purement et simplement de l’antisémitisme.
               
              Le monde arabo-musulman s’est embarqué dès 1948 dans une aventure épouvantable pour chasser les juifs de Palestine. Ce fut la première guerre israélo-arabe. La rhétorique belliciste arabe fit fuir des centaines de milliers de palestiniens en attendant qu’Israël fût liquidé. 
               
              Les nations arabes du Moyen-Orient et de la méditerranée expulsèrent, spolièrent et contraignirent à l’exil près d’un million de juifs qui y étaient depuis des temps immémoriaux, souvent avant les arabes eux-mêmes.
               
              Ces juifs victimes d’un nettoyage ethnique refirent leur vie en Israel, mais les centaines de milliers de réfugiés palestiniens devinrent au fil des générations des millions d’apatrides dont le seul objectif absurde et insensé est la destruction d’Israel dans un immense génocide de la population israélienne.
               
              Encore une fois votre propagande et vos mensonges cachent très mal la vérité historique.


            • OMAR 26 juillet 18:25

              Omar9

              Massacrada « ..Donc avant Israël il n’existait pas d’antisémitisme en Europe  ! ».

              Je te retournes ta propre affirmation.

              "Donc avant la cause palestinienne et l’avènement de l’Islam, il n’existait pas d’antisémitisme en Europe....


              PS ; Pas la peine de chercher le lien de l’article de RT sur la baisse du QI chez les sionistes. Massacrada vient de confirmer....

            • Massada Massada 26 juillet 18:39

              @OMAR
              C’est l’affirmation de Wesson 

              Il faut suivre smiley

            • zak5 zak5 26 juillet 18:39

              @oncle archibald
              L’antisémitisme Européen n’attendait qu’Hitler pour se lâcher

              Ils se lâchent aujourd’hui avec l’islamisme et la cause palestinienne (qui est dominés par les islamistes). Ils parlent de vole de terres arabes, mais oublient sciemment que cette terre arabe a toujours changé de main. Seul les sionistes ont proposé aux palestiniens de partager cette terre en 1948. Les palestiniennes eux ne croyaient pas a une nation palestinienne c’est bien pour cela que les décideurs en 1948 étaient égyptiens, jordaniens et syriens. Ces soi disant défenseurs de la cause palestinienne se foutent bien des palestiniens , ils les utilisent comme de la chaire a canon en Palestine et ici ils les utilisent pour justifier leur haine du juif. La preuve, ont-il déjà parlé des enclaves espagnoles au Maroc ? de l’occupation d’une partie de Chypre par les turcs ? etc etc non bizarrement seule lsrael les intéresse et les motive.


            • zak5 zak5 26 juillet 18:48

              @wesson
              Vous le savez parfaitement que le cœur de l’extrémisme politique Israélien est constitué de migrants d’ex-URSS qui sont venu trouver des meilleures conditions de vie dès que Gorbatchev les as autorisé à se barrer.

              et alors ? Tout pays a le droit de recevoir des migrants, pourquoi pas israel ? estimez-vous heureux qu’israel au lieu de faire comme les pays arabes qui vous fourgue une partie de sa population envoyés dans des embarcation de fortune, propose aux juifs du monde entier de venir vivre dans un pays qu’ils ont construit de A à Z. Tien pourquoi ne trouvent-on jamais d’Arabes israéliens (20 % de la population d’israel) sur ces embarcation de fortune ?


            • wesson wesson 26 juillet 18:57

              @Massada
              « Les nations arabes du Moyen-Orient et de la méditerranée expulsèrent, spolièrent et contraignirent à l’exil près d’un million de juifs qui y étaient depuis des temps immémoriaux, souvent avant les arabes eux-mêmes. »


              donc si j’ai bien compris, les arabes ont expulsés les juifs avant même qu’il y ait des arabes. 

              Et comment ils ont fait, vu qu’il y étaient pas ?

            • wesson wesson 26 juillet 19:02

              @zak5
              « Tien pourquoi ne trouvent-on jamais d’Arabes israéliens (20 % de la population d’israel) sur ces embarcation de fortune ? »


              peut-être parce que même pour aller pisser chez eux il faut aux arabes en Israël une douzaine d’autorisations et passer une dizaine de checkpoint.

              Même en étant à coté de la mer, les Palestiniens n’ont pas la possibilité de s’en approcher.


            • oncle archibald 26 juillet 19:02

              @zak5 : je sais, je sais, vous vous adressez à un convaincu .....

              Depuis des temps immémoriaux cette terre n’a cessé d’être colonisée et de changer de mains. Dans le grand contexte de l’Histoire avec un grand H les juifs sont certainement les plus légitimes pour revendiquer le droit de vivre sur un territoire qui s’appelait la « Judée » ....

              https://crioux.wordpress.com/2016/05/05/la-palestine-a-t-elle-ete-volee-aux-arabes-par-les-juifs/


            • zak5 zak5 26 juillet 19:11

              @oncle archibald
              Les Juifs et les arabes de Palestine se bouffaient déjà le nez bien avant 1948 et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les anglais n’arrivant plus à gérer ce territoire ont abandonné leur mandat. Voilà sans doute la cause principale de la résolution de 1948

              ne parlez pas a ces simplets de la résolution de 1948. Avec ces gens la, l’histoire du conflit israél-arabe commence avec Natanyahou (qui a accédé au pouvoir grâce au combat héroïque du hamas qui consistait a envoyé des djihadistes se faire sauter dans des pizzerias )


            • Massada Massada 26 juillet 19:14

              @wesson
               

              Mon dieu que vous êtes lent à comprendre 
              Relisez bien la phrase 
              Le français n’est pas ma langue maternelle mais 
              la logique est commune à toutes les langues 
              Faite un effort ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires