Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Renseignement et sueurs froides : vers la surveillance généralisée de la (...)

Renseignement et sueurs froides : vers la surveillance généralisée de la vie privée ?

« Ne pas être en phase avec le projet de loi Renseignement peut-il être considéré comme de la déviance terroriste ? » (Laure de la Raudière, députée UMP spécialiste du numérique, sur Twitter le 18 mars 2015).



En été 2008, un décret visant à créer le fichier Edvige avait finalement été retiré après avoir provoqué de vives contestations. Pourtant, c’était une faible intrusion dans la vie privée par rapport à ce qui se prépare dans quelques semaines. Et avec beaucoup moins de contestation.

Je propose en effet d’évoquer l’inquiétant projet de loi sur le renseignement présenté par le Premier Ministre Manuel Valls quelques heures après son adoption au conseil des ministres le 19 mars 2015, au lendemain du terrible attentat contre des touristes au musée du Bardo à Tunis qui coûta la vie à au moins 24 personnes (dont 4 Français). Ce qui est frappant, c’est que l’opposition à ce projet est très timide et la plupart des députés de deux principales formations à l’Assemblée Nationale (PS et UMP) ont annoncé qu’ils l’adopteraient même si quelques députés de l’opposition (comme Laure de la Raudière) y sont très fermement opposés au nom de la liberté individuelle.


Un large consensus… inquiétant

L’ancien directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard, actuel directeur général de l’UMP, a annoncé le 17 mars 2015 le soutien de l’UMP à ce projet de loi : « Ce projet semble équilibré et cohérent. Je considère qu’il protège davantage les agents en légalisant des pratiques, tout en respectant les libertés individuelles. Nicolas Sarkozy a dit que l’UMP devrait voter vraisemblablement ce texte, sauf s’il est dénaturé par un certain nombre d’amendements risquant d’entraver l’action des services au moment où la menace est maximale. Je persiste à penser qu’une loi de cette nature est indispensable pour lutter contre les terroristes. » mais il a considéré que le texte était encore incomplet : « Il manque toujours des mesures judiciaires (…). Je pense notamment à l’interdiction de retour sur le territoire national des djihadistes binationaux et à la pénalisation de la consultation habituelle des sites djihadistes au même titre que les sites pédophiles. (…) Internet est un des principaux vecteurs de radicalisation. » ("Le Figaro" du 17 mars 2015).

On imagine quelle aurait été la violence de la protestation des socialistes si Nicolas Sarkozy avait proposé le dixième de ce qui est proposé ici par le gouvernement socialiste.

Un peu seule contre tous, Laure de la Raudière (50 ans), députée UMP spécialiste du numérique, normalienne ayant suivi une carrière industrielle chez France Télécom, s’était déjà opposée à la loi antiterroriste (loi n°2014-1353 du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme) lors de sa discussion dans l’hémicycle le 15 septembre 2014, et en particulier le blocage des sites djihadistes qu’elle considérait comme inefficace ou liberticide et contenant des « dispositions stupides et inutiles » : « Les techniques actuelles sont, soit inefficaces, comme le blocage par IP ou par noms de domaines, soit attentatoires aux libertés fondamentales si on se met à utiliser les mêmes techniques que les pays totalitaires, comme l’inspection des paquets, ce qui revient à regarder tout ce qui transite sur les réseaux. » ("Libération du 17 septembre 2014). Elle n’a pas eu tort puisque le 17 mars 2015, le gouvernement a tenté (pour la première fois), en vain, de bloquer cinq sites djihadistes (conformément au décret du 4 février 2015) si bien que cela a abouti à en faire la promotion sur la toile et cela a même favorisé leur notoriété auprès d’éventuels futurs terroristes.

_yartiRenseignement05

Au-delà de cette loi antiterroriste et de la future loi sur le renseignement, Manuel Valls avait signé le 24 décembre 2014 (la veille de Noël !) le décret d’application de l’article 20 de la loi de programmation militaire qui renforce la surveillance et le contrôle des internautes.

J’en profite pour rappeler qu’il n’y a pas de liberté individuelle s’il y a surveillance policière de la vie privée. C’est le propre de tous les régimes totalitaires de mettre en place des dispositifs de contrôle permanent de la vie des personnes afin de vérifier que personne ne s’écarte du "droit chemin". Or, si aujourd’hui, la plupart des citoyens sont honnêtes et ne devraient pas avoir peur d’être surveillés puisqu’ils ne font rien de mal, si ces outils tombaient dans des mains bien moins soucieuses des libertés, ce serait bien plus grave. Par exemple, sous le régime de Pétain, le fait d’être Juif n’était plus dans le "droit chemin". Mais à l’époque, il n’y avait pas toute la technologie d’aujourd’hui qui permet au renseignement d’être très efficace.


Le projet de loi

Mais passons à ce projet de loi. Il a été déposé par Manuel Valls, Christiane Taubira, Jean-Yves Le Drian et Bernard Cazeneuve le 19 mars 2015 et sera examiné par les députés en séances plénières à partir du lundi 13 avril 2015. Quatre journées ont été prévues dans l’agenda parlementaire. Jusqu’au 31 mars 2015, la commission en charge du projet (la commission des lois) aura passé une série d’auditions de personnes qualifiées pour mieux en comprendre les enjeux.

_yartiRenseignement04

Le sujet est sensible puisque le rapporteur de ce projet de loi n’est autre que le député socialiste du Finistère Jean-Jacques Urvoas, le président lui-même de la commission des lois, proche de Manuel Valls et qui avait été pressenti pour devenir son Ministre de l’Intérieur il y a un an afin de faire barrage à la possibilité de nommer François Rebsamen. Finalement, François Hollande avait tranché en nommant un troisième homme (au demeurant fort compétent dans la gestion des attentats et autres catastrophes depuis le début de cette année). Au point que certains appellent déjà le texte "loi Urvoas" alors qu’il s’agit plutôt d’une "loi Valls".

La principale raison de l’implication de Jean-Jacques Urvoas, c’est qu’il avait rédigé le rapport parlementaire n°2482 relatif à l’activité de la délégation parlementaire au renseignement déposé le 18 décembre 2014 (avec Jean-Pierre Raffarin ; le premier contrôle parlementaire du renseignement) et surtout, le rapport de la mission d’information n°1022 sur l’évaluation du cadre juridique applicable aux services de renseignement déposé le 14 mai 2013 (avec Patrice Verchère), ce dernier rapport étant essentiel dans la compréhension de l’actuel projet.

Ce projet de loi bénéficie de la procédure d’urgence (procédure accélérée) dans sa discussion au Parlement. Là encore, Laure de la Raudière s’en est étonnée : « Le fond du texte est de donner un cadre légal à de vieilles pratiques des services de renseignement. Or, si elles sont déjà en vigueur, quel est l’intérêt de se presser ? » ("Le Figaro" du 25 mars 2015).

Que dit le texte ? « Le premier objectif de ce projet de loi est donc de définir un cadre légal autorisant les services de renseignement à recourir à des techniques d’accès à l’information. ».

Il prévoit donc une certain nombre de mesures de surveillance avérée de la vie privée sans l’autorisation d’un juge, pour des cas définis mais définis en fait très vaguement, ainsi que la mise en place d’une (nouvelle) commission qui sera chargée de contrôler les éventuels abus du gouvernement ou de la police.


Une commission de contrôle sans moyen

Prenons tout de suite cette commission qui n’aura aucun pouvoir et donc dont l’existence ne servira qu’à donner quitus au pouvoir exécutif. Elle s’appellera "Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement" (CNCTR) et sera composée parlementaires, de magistrats et d’une personne supposée compétente dans les techniques de renseignement.

On voit très vite l’inutilité, sauf pour la communication, d’une telle commission. La présentation du texte dit par exemple : « Dans les cas d’urgence absolue, l’autorisation de mettre en œuvre une technique de renseignement pourra être délivrée sans avis préalable de la commission » et dans les autres cas, même en délivrant un avis, cela ne reste qu’un avis.

Donc, concrètement, tout ce qui suivra se fera sans contrôle ferme et renforcé de l’activité policière. On aurait pu imaginer que ce fût la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) qui fût chargée de ce contrôle. On peut donc imaginer tous les abus possibles d’un gouvernement, actuel ou futur (par exemple issu d’un parti extrémiste, le cas échéant), qui seraient d’utiliser les facilités ("facilities" !) dont il disposerait pour des objectifs politiques peu avouables (les écoutes téléphoniques d’un ancien Président de la République pour essayer, en vain, de le pénaliser donnent une idée de cette tentation qui aurait pu sans doute s’appliquer dans d’autres sens politiques).


Des finalités très larges et très vagues

Quels sont les cas où les nouvelles possibilités de surveillance de la vie privée seraient possibles ? On disait que c’était un texte pour lutter contre le terrorisme, mais ce n’est pas vrai, le champ d’application est bien plus large que cela et tellement vague parfois qu’il pourrait en fait s’appliquer à tout individu habitant en France (et pas seulement, puisque le texte évoque aussi la surveillance à l’étranger des services français !).

_yartiRenseignement03



Sept cas son prévus, je les énumère dans la même formulation que le texte.

1. La sécurité nationale.
2. Les intérêts essentiels de la politique étrangères et l’exécution des engagements européens et internationaux de la France.
3. Les intérêts économiques et scientifiques essentiels de la France.
4. La prévention du terrorisme.
5. La prévention de la reconstitution ou du maintien de groupement dissous.
6. La prévention de la criminalité et de la délinquance organisée.
7. La prévention des violences collectives de nature à porter gravement atteinte à la paix publique.

Comme on le voit, le terrorisme n’est pas le seul objectif de ce texte. Dans le point 2, il faut se rappeler que parmi les « engagements européens et internationaux », il y a les normes de tous les produits manufacturés. On pourrait aussi évoquer le point 3 pour réprimer toute contrefaçon ou violation des droits d’auteur sur Internet (bref, tout téléchargement illégal de copie pirate).

Rien que ces objectifs, très larges et surtout, très vagues, montrent une volonté de surveillance généralisée. C’est en restant imprécis que le gouvernement se donnerait des garanties de pouvoir faire tout ce qu’il voudrait …en toute légalité (si le texte passait).

C’est pour atténuer cette crainte pourtant justifiée que le texte insiste longuement sur « garantir le respect des libertés publiques et de la vie privée » et sur le fait que ce recours à ces techniques seraient « strictement encadré » sauf que le texte n’encadre rien (les sept points permettraient de surveiller à peu près tous les citoyens français) et que la commission chargée de contrôler ne contrôlerait rien car elle n’en aurait pas les moyens.

Par ailleurs, chaque individu pourrait faire une requête au Conseil d’État s’il considérait que la police le surveille avec abus : précisément, « toute personne y ayant un intérêt direct et personne et justifiant de la mise en œuvre préalable de la procédure »… mais encore faudrait-il se savoir surveiller et pouvoir le démontrer !

Il faut aussi se rappeler que la surveillance ne concerne pas seulement l’individu ciblé mais tous ses interlocuteurs (par email, téléphone, etc.) et qu’il suffit de six relations pour relier tous les 66 millions d’habitants que compte la France.


Les dispositifs de renseignement

Venons-en au vif du sujet : quelles sont ces techniques de prise d’information que le texte légaliserait en toute normalité ?

Je cite les différents dispositifs (sans guillemets pour me faciliter la rédaction mais je réutilise exactement les expressions du texte, et quand c’est mon expression, je la place entre crochets).

I. Des accès administratifs aux données de connexion.

1. Le recueil des informations et documents mentionnés à l’article L. 851-1 (…) peut être opéré en temps réel sur les réseaux des opérateurs et personnes mentionnés à l’article L. 851-1.

2. Le Premier Ministre (…) peut (…) imposer aux opérateurs et personnes mentionnés à l’article L. 851-1 la mise en œuvre sur les informations et documents traités par leurs réseaux d’un dispositif destiner à révéler, sur la seule base de traitements automatisés d’éléments anonymes, une menace terroriste. Si une telle menace est ainsi révélée, le Premier Ministre (…) peut décider de la levée de l’anonymat sur les données, informations ou documents afférents.

3. Peut être autorisée l’utilisation d’un dispositif technique permettant la localisation en temps réel d’une personne, d’un véhicule ou d’un objet. [Ce dispositif peut être installé et exploité sans autorisation préalable quand il y a urgence ou risque de ne pas pouvoir opérer plus tard].

4. Peuvent être directement recueillies, au moyen de dispositif technique de proximité [dit IMSI catcher] (…) les données techniques de connexion strictement nécessaires à l’identification d’un équipement terminal ou du numéro d’abonnement de son utilisateur, les données techniques relatives à la localisation des équipements terminaux utilisés.

Il y a aussi cette phrase : « L’autorisation du Premier Ministre de mettre en œuvre le dispositif technique mentionné (…) peut être donnée au bénéfice d’un service et porter sur des lieux et une période déterminés, dans la limite de six mois ». Six mois !

II. Des interception de sécurité.

5. Peuvent être autorisées (…) les interceptions de correspondances émises par la voie des communications électroniques et susceptible de révéler des renseignements entrant dans les finalités mentionnées (…). Lorsqu’une ou plusieurs personnes appartenant à l’entourage de la personne visée par l’autorisation sont susceptibles de jouer un rôle d’intermédiaire, volontaire ou non, pour le compte de celle-ci ou de fournir des informations au titre de la finalité faisant l’objet de l’autorisation, celle-ci peut être accordée également pour ces personnes.

III. Autres dispositifs.

6. Peut être autorisée (…) l’utilisation de dispositifs permettant : la captation, la fixation, la transmission et l’enregistrement de paroles prononcées à titre individuel ou confidentiel, ou d’images dans un lieu privé ; la captation, la transmission et l’enregistrement de données informatiques transitant par un système automatisé de données ou contenues dans un tel système.

7. Peuvent être expressément autorisées l’introduction dans un véhicule ou dans un lieu privé à la seul fin de mettre en place, d’utiliser ou de retirer les dispositifs techniques mentionnés (…), l’introduction dans [le] système [informatique surveillé], directement ou par l’intermédiaire d’un réseau de communication électronique.

IV. Mesures de surveillance internationale.

8. Un décret en Conseil d’État non publié (…) précise en tant que de besoin les modalités de mise en œuvre de la surveillance [internationale].

J’ai fini de citer les différents dispositifs.
Ce qui suit relève donc maintenant ma propre expression.

J’ai essayé de résumer simplement et sans jargon juridique ce que comportait le texte mais j’ai quand même inclus l’article L. 851-1 qui me paraissait important sans que le texte soit très clair dessus. Il s’agit d’un article du code de la sécurité intérieure, et renseignement pris, c’est la nouvelle référence de l’article L. 246-1 (si en plus, ça change de numérotation…) qui a été créé par l’article 20 de la loi n°2013-1168 du 18 décembre 2013 (c’est donc assez récent) et qui fait référence à l’article L. 34-1 du code des postes et des communications électroniques ainsi qu’à l’article 6 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 (ouf !), et en gros, ces articles évoquent « les opérateurs de communications électronique, et notamment les personnes dont l’activité est d’offrir un accès à des services de communication au public en ligne ».

_yartiRenseignement02

Tous ces dispositifs de surveillance légalisée de la vie privée de TOUS les citoyens sans contrôle réel est d’autant plus effrayant qu’ils semblent plébiscités par une grande majorité de parlementaires sous l’emprise de l’émotion compréhensible des attentats terroristes.


L’avis de la CNIL

La Commission nationale informatique et libertés l’a bien compris en rendant un avis mitigé sur ce projet de loi le 5 mars 2015 (délibération n°2015-078 du 5 mars 2015).

Elle a constaté par exemple : « Il est ainsi prévu que [les] agents [de la cellule de renseignement financier nationale TRACFIN] puissent obtenir, auprès de toute entreprise de transport (terrestre, ferroviaire, maritime, aérien) ou d’un opérateur de voyage ou de séjour, des éléments permettant d’identifier des personnes ayant payé ou bénéficié d’une prestation ainsi que des éléments relatifs à la nature de cette prestation et s’il y a lieu, aux bagages et marchandises transportées. » et la CNIL a appris que cela ne concerne « que la date, heure et lieu de départ et d’arrivée. Dès lors, elle recommande que cette restriction figure expressément dans le projet de loi. ».

Elle a réussi à faire évoluer le texte sur seulement quatre points dont celui-ci : « Les techniques actuellement à la seule police judiciaire, et particulièrement intrusive (pose de balises de localisation, de micros ou utilisation de key-loggers) ne pourront être utilisées par les service de renseignement qu’en dernier ressort (…). De même, les durées de mise en œuvre de ces techniques et de conservation des données ainsi recueillies ont été réduites. ».

Elle conclut ainsi : « La CNIL restera attentive aux suites de ce texte, notamment sur la modalité de contrôle des fichiers de renseignement. Ces fichiers bénéficient actuellement d’un cadre législatif particulier interdisant de fait le contrôle de leur régularité du point de vue de la loi "Informatique et Libertés" [loi n°78-17 du 6 janvier 1978]. Or, le contrôle de ces fichiers constitue une exigence fondamentale afin d’asseoir la légitimité de ces fichiers dans le respect des droits et libertés des citoyens. » et de proposer que la CNIL exerce un tel contrôle : « Cette proposition n’a pour l’heure [19 mars 2015] pas été suivie d’effet. ».


L’avis du Conseil d’État

Saisi le 20 février 2015, le Conseil d’État a lui aussi émis son avis le 12 mars 2015 (délibération n°389.754 du 12 mars 2015). Il affirme avoir « veillé à ce que soient conciliés les nécessités propres aux objectifs poursuivis, notamment celui de la protection de la sécurité nationale, et le respect de la vie privée protégé par l’article 2 de la Déclaration des doits de l’homme et du citoyen et l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ». Le Conseil d’État aurait préféré que les finalités soient définies en prenant référence à l’article L. 241-2 du code de la sécurité intérieure issu de la loi n°91-646 du 10 juillet 1991.

Il a souhaité également réduire la durée de conservation des données collectées : « Si, conformément à son avis du 3 juillet 2014 sur le projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, il a estimé possible de porter de 10 à 30 jours le délai de conservation des correspondances enregistrées, il a jugé nécessaire que ce délai commence à courir comme aujourd’hui à compter du recueil des correspondances et non de leur première exploitation. ».

Il a aussi autorisé des "actions offensives" : « Le Conseil d’État a par ailleurs admis qu’eu égard aux impératifs de la défense nationale et pour assurer la protection des intérêts publics mentionnés à l’article L. 811-3 du code de la sécurité intérieure, il était constitutionnellement possible d’instituer un régime d’exonération pénale autorisant les agents habilités des services de renseignement à exécuter des actions offensives contre certains systèmes de traitement automatisés de données. ».

Enfin, à propos de ceux qui, se considérant victimes d’abus de surveillance, voudraient faire un recours juridictionnel, il a accepté la chose suivante : « Au regard de ces garanties, le Conseil d’État a estimé possible d’adapter les exigences de la publicité de l’audience et du caractère contradictoire de la procédure à celles du secret de la défense nationale, dès lors qu’il s’agit d’apprécier la régularité et le bien-fondé du recours à des techniques qui n’ont d’utilité, dans l’activité de renseignement comme en matière de police judiciaire, que si elles sont mises en œuvre à l’insu des intéressés. ».


Il faut sensibiliser les citoyens par un vrai débat public

Comme on le voit, la CNIL et le Conseil d’État n’ont pas été une aide très efficace pour le citoyen soucieux de ses libertés individuelles. Espérons qu’un grand débat public s’ouvre dès maintenant, qu’il ne soit pas pollué par la légitime émotion que peuvent susciter les attentats, passés et, malheureusement, le cas échéant, futurs, et que les terroristes, qui ont principalement pour but de combattre notre manière de vivre, en toute liberté, ne gagnent pas à titre posthume par l’adoption d’une loi autorisant la surveillance de la vie privée de tous les citoyens.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (31 mars 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Texte du projet de loi sur le renseignement (déposé le 19 mars 2015).
Avis de la CNIL (délibération du 5 mars 2015).
Avis du Conseil d’État (délibération du 12 mars 2015).
Retrait du fichier Edvige (26 septembre 2008).
La CNIL critique la première version du fichier Edvige (22 juillet 2008).
Décret du 27 juin 2008.
L’avis de la CNIL du 2 juillet 2008.
Tasez-vous ! (10 septembre 2008).

_yartiRenseignement06 


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • JL JL 31 mars 2015 09:51

    ’’On imagine quelle aurait été la violence de la protestation des socialistes si Nicolas Sarkozy avait proposé le dixième de ce qui est proposé ici par le gouvernement socialiste.’’

    De la même façon, On imagine quelle aurait été la violence des protestations de la droite et même, d’une partie de la gauche, si Nicolas Sarkozy avait proposé le mariage gay et les autres lois du même tonneau !

    ’’J’en profite pour rappeler qu’il n’y a pas de liberté individuelle s’il y a surveillance policière de la vie privée. C’est le propre de tous les régimes totalitaires de mettre en place des dispositifs de contrôle permanent de la vie des personnes afin de vérifier que personne ne s’écarte du « droit chemin ».’’

    A ce sujet, il est intéressant de noter que si l’on est opposé aux transplantations d’organes post-mortem, il faudra maintenant se faire remarquer.

    Sans commentaire.


    • doctorix doctorix 31 mars 2015 15:43

      Quand Valls et Sarkozy sont d’accord, c’est pas bon pour la démocratie.


    • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 31 mars 2015 09:53

      La NSA inspire le monde entier...Nous faisons la même chose..Plus de liberté on surveille à tout va...C’est tellement facile de nos jours.. ?


      • Daniel Roux Daniel Roux 31 mars 2015 10:17

        Sarkozy et Hollande, les deux faces d’une même pièce. Ils mènent la même politique, celle de l’UE, dictée par les multinationales.

        Ce sont bien ces deux là et leurs bandes de versaillais qui ont voté pour le Traité de Lisbonne contre la volonté du Peuple clairement exprimé lors du référendum de 2005.

        De ce jour date la fin de l’illusion démocratique et l’éclatement au grand jour d’une évidence : Le nouvel ordre mondial impose son contrôle à l’ensemble de la population. Nous ne sommes plus des citoyens, si nous l’avons été un jour, mais des sujets.

        Après avoir muselé les journalistes en autorisant les groupes financiers et industriels à prendre le contrôle de la presse, de la radio et de la télévision, ils s’attaquent à internet. La démarche est logique et ne devrait pas nous surprendre.

        Bientôt, vous devrez justifier de l’utilisation de votre argent avant de pouvoir retirer un peu de liquide à la banque sous prétexte de lutte contre le blanchiment.

        Il est probable qu’un jour ou l’autre, sous prétexte de lutte contre le terrorisme, la pédophilie, l’anti sémitisme et les allergies, les parlementaires godillots voteront pour des détentions arbitraires à durée illimité sans jugement avec confiscation des biens, que des camps seront ouverts sur le modèle de Guantánamo et que des drones armés sillonneront nos campagnes.

        « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » 
        Benjamin Franklin.

        Sauf qu’en l’occurrence personne ne nous demande notre avis, pas plus que sur cette mondialisation sauvage, l’appartenance à la nouvelle UE, à l’Euro ou les guerres coloniales pour les multinationales.

        Il s’agit bien d’une tyrannie.

        Je dois vous quitter.. On cogne sur ma porte..


        • totof 31 mars 2015 14:00

          @Daniel Roux
          Rien à redire à ce commentaire de Daniel Roux, tout est dit. Nous sommes dans un régime totalitaire tel qu’Hitler et Staline n’auraient osé le rêver. Ce qui nous arrive est très très grave et c’est un destin à la Matrix qui nous attend si nous ne prenons les armes.


        • Agor&Acri Agor&Acri 31 mars 2015 14:50

          @Daniel Roux

          ce que j’aurai pu dire, vous l’avez dit.
          Bravo !

          @ Sylvain Rakotoarison,
          que vous est-il arrivé ?

          Il y a belle lurette que je ne lis plus aucun de vos multiples (et multiples et multiples...) articles
          qui représentent à mes yeux des sommets d’ineptie.
          En effet, difficile de trouver plus con.forme au cadre de pensée totalement biaisé, entretenu par les chiens de garde du Système.

          Et voici que, l’espace d’un article, vous semblez poser un pied hors du champ clôturé, derrière lequel vous vivez d’habitude en parfaite autarcie, en tête-à-tête avec votre déni de réalité.

          Que se passe-t-il ? smiley
          Etes-vous tombé du lit ce matin...et cela vous aurait-il remis une ou deux idées en place ?


        • Agor&Acri Agor&Acri 31 mars 2015 14:57

          Je dois préciser que c’est la curiosité qui m’a amené à cliquer sur cet article,
          étonné de voir un titre aussi inattendu émanant de cet auteur-là.


        • Dom66 Dom66 31 mars 2015 15:32

          @Daniel Roux

          Idem pour moi, « Agor&Acri » et en plus en voyant la tronche à manolo sous influence je me suis méfié.

          Et je n’ai rien à ajouter Daniel Roux à tout dit

          Bravo


        • tf1Groupie 31 mars 2015 18:41

          S’épancher en délires d’Etat totalitaire c’est aussi excessif et aveugle que de ne pas se préoccuper des ces éventuelles dérives .

          La lucidité n’est pas de voir des Big Brother partout


        • kéké02360 31 mars 2015 21:34

          @totof

          << Ce qui nous arrive est très très grave >>

          oui mais il y a encore un sacré paquet de trou ducs qui vient de voter ump -ps aux départementales !!!!!  smiley


        • hunter hunter 31 mars 2015 12:33

          Excellent résumé de la situation par Daniel, mais quand on voit le consentement généralisé par :

          -l’utilisation généralisée des smartphones, où télécharger un jeu débile, implique qu’une partie des données du téléchargeur parte dans la « bigdatasphere »
          - tous ces zinzins géolocalisent en permanence
          - les mêmes zinzins servent essentiellement à faire du « fesse de bouc », où « fiche-toi toi même ! les RG en ont rêvé, Zuckerberg l’a fait ! »
          - 90% des ordinateurs tournent sous un OS propriétaire de Microsoft, infesté de backdoors pour tous les services mondiaux !

          Les « zélites » dirigentes constatent :ils acceptent eux-mêmes d’aliéner leur vie privée, eh bien rajoutons-en une couche !

          Et c’est parti pour les coups réguliers de clé dynamométrique, qu’il serrent, resserrent....sans AUCUNE réaction, à part celle de quelques « fadas » sur internet !

          Mais bon, ils sont tellement peu nombreux ces fadas......c’est considéré comme « quantité négligeable » !

          Nous avons ce que nous méritons, et ce n’est qu’un début.......oui dans quelques années, le simple fait pour Daniel et moi d’écrire ce genre de choses nous vaudra d’être interpellés, car nous raisonnons, et ça c’est le crime ultime pour les oligarchies dirigentes, qui depuis des dizaines d’années, lobotomisent leur bétail afin que celui-ci soit docile et réceptif, à savoir, bosse (beaucoup pour le moins de thune possible), consomme (prend du crédit car ton salaire est de plus en plus faible), bois, drogue-toi, baise, et ....ferme ta gueule jusqu’au jour où tu seras considéré comme non productif et que tu coûteras trop cher pour tes soins que tu ne pourras pas payer !

          Là, tu pourras bénéficier gratos d’une injection de potassium concentré, et ton cœur s’arrêtera...tout ça bien sûr, au nom de ta liberté, de la démocrassie et des droits de l’homme !

          Bienvenu à Gattaca, et encore, Gattaca, ça à l’air plus sympa que le monde qui s’avance !

          Bonne chance à tous !

          Adishatz

          H/


          • hunter hunter 31 mars 2015 14:42

            Volpone,

            en fait, je préfère les signaux de fumée !

             smiley

            adishatz

            H/


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 31 mars 2015 14:52

              Bonjour,
              .
              Surveillance Généralisée : la désastreuse dérive du gouvernement de Manuel Valls !
              https://www.laquadrature.net/fr/renseignement-desastreuse-derive-du-gouvernement-valls-sur-la-surveillance
              .
              Alors que les enquêtes, partout dans le monde, montrent que la surveillance de masse ne fait aucunement baisser le risque d’attentat, la voie prise par le gouvernement de Manuel Valls instaure une ère nouvelle de suspicion généralisée, marquant un recul historique de la séparation des pouvoirs et des droits fondamentaux. Si le Parlement acceptait de l’y suivre, les conditions d’un exercice correct de la démocratie ne seraient plus réunies.
              .
              Ne tirant aucune leçon des jurisprudences de la Cour de Justice de l’Union Européenne qui condamne la conservation trop longue et trop large des données personnelles des citoyens, le projet de loi envisage également une augmentation à 5 ans de la conservation des données par les services de renseignement.
              .
              La politique Valls est la politique du pompier pyromane.
              .
              Qui à crée et financé Al-Qaïda ?
              Hillary Clinton : Nous avons créé Al-Qaïda, Nous avons financé les Moudjahidin
              http://www.dailymotion.com/video/xsgyjs_hillary-clinton-nous-avons-cree-al-qaida-nous-avons-finance-les-moudjahidin_news

              .
              Qui à mis le proche et moyen orient à feux et à sang ?
              Les pays occidentaux voire l’OTAN, en tété de liste les États-Unis et Israël ont mis le proche et moyen orient à feux et à sang due au projet diabolique de balkanisation des pays du proche te moyen orient.
              http://www.voltairenet.org/article185955.html
              .
              Les américains sont devenu des serviteurs d’Israël et les sionistes abusent de leurs instances de lobbying comme l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committe)
              https://www.youtube.com/watch?v=slnnpHrP7_s&t=1h20m25s
              ou l’AJC (American Jewish Committee) une composante du lobby sioniste américain notamment pour infiltrer et orienter la politique américaine, sans y parler des grands médias ; l’argent est le moyen pour hisser un candidat pro Israélien, voire pro-sioniste sur les postes clés dans les hautes sphères...
              .
              Les mêmes gens qui ont mis le proche et moyen orient à feux et à sang veuillent nous imposer la surveillance généralisé et une censure renforcé. Un des objectifs de la surveillance généralise, un projet sioniste non avoué, est de contrer les mouvements qui s’opposent contre la mondialisation voire le Nouvel Ordre Mondial et cela na rien avoir avec le terrorisme ! Le terrorisme est un prétexte pour nous imposer la surveillance généralisé et de renforcer la censure !
              .
              Le sionisme est l’ennemi de la liberté, de la démocratie et de la souveraineté des peuples !
              .
              .


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er avril 2015 00:33

                suite ...
                .
                Comme le révèle la dépêche Reuters du 23 mars 2015 signée Tom Perry, les armées occidentales ont même intensifié leurs livraisons d’armes à Al Qaeda sur le Front Sud. C’est par la frontière jordano-syrienne que ces armes, pour la plupart offertes par l’Arabie saoudite, le plus grand importateurs d’armes au monde, parviennent à la coalition anti-Assad du Front Sud. Israël n’est pas en reste puisque des sources officielles reconnaissent désormais fournir de l’aide aux forces anti-Assad dont Al Qaeda dans le Mont Bental sur le plateau du Golan (Yaroslav Trofimov, Wall Street Journal, 12 mars 2015).
                source et suite : http://michelcollon.info/Les-USA-et-les-Saoud-au-secours-de.html?lang=fr
                .
                Cela confirme une fois de plus que Israël tire les ficelles pour poursuivre son plan de balkanisation du proche et moyen orient, c’est à dire le plan de Oded Yinon.
                http://arretsurinfo.ch/israel-une-strategie-perseverante-de-dislocation-du-monde-arabe-par-oded-yinon/
                .
                L’idée que tous les États arabes doivent être fragmentés en petites unités, par l’œuvre d’Israël, est une idée récurrente dans la pensée stratégique israélienne.
                .
                On perçoit très clairement le lien étroit qui existe entre ce projet et la pensée néo-conservatrice américaine, particulièrement dans les notes de l’auteur pour son propre article. Mais, en dépit d’une référence de pure forme à la « défense de l’Occident » face au pouvoir soviétique, l’objectif réel de l’auteur, et du régime israélien actuel, est bien clair : faire d’un Israël impérialiste une puissance mondiale. En d’autres termes, Sharon se propose de tromper les Américains après avoir joué le monde entier.
                http://arretsurinfo.ch/israel-une-strategie-perseverante-de-dislocation-du-monde-arabe-par-oded-yinon/


              • Spartacus Spartacus 31 mars 2015 15:18

                Petit à petit nous devenons l’URSS.


                • bourrico6 31 mars 2015 15:26

                  @Spartacus

                  Mince, on va tous devenir des enculés de Bolchéviques !!
                  Tout est perdu !!

                   smiley

                  Mais t’as pas tout à fait tort, l’espionnage de masse version US ou Fr n’a rien à envier a feu la Stasi.


                • hunter hunter 31 mars 2015 16:29

                  @Spartacus
                  En fait, il faudrait UESS, pour Union Européenne des Serviteurs du Sionisme !

                  Adishatz

                  H/


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 31 mars 2015 16:43

                  Bonjour,
                  .
                  Extension de la censure extra-judiciaire au nom de la lutte contre la prostitution
                  .
                  Après être restée près d’un an en attente, la proposition de loi dite « contre le système prostitutionnel » vient d’être adoptée en première lecture au Sénat. En plus de maintenir les dispositions du texte étendant la censure privée du Net, les sénateurs y ont réintroduit celles permettant le blocage administratif des sites Internet. Alors que le texte sera prochainement examiné à l’Assemblée nationale, La Quadrature du Net appelle les députés à revenir sur ces mesures, afin de replacer le juge judiciaire au centre de ces dispositifs et ainsi protéger les droits et libertés des citoyens.
                  source et suite : https://www.laquadrature.net/fr/extension-de-la-censure-extra-judiciaire-au-nom-de-la-lutte-contre-la-prostitution
                  .
                  « Tandis que les députés avaient fait preuve de sagesse en supprimant le blocage administratif des sites Internet de cette proposition de loi, les sénateurs viennent de la réintroduire au mépris de la séparation des pouvoirs. Cette extension des censures privée et administrative constitue un pas de plus dans la régulation extra-judiciaire du Net, laissant les hébergeurs et le gouvernement juges et maîtres pour ces contenus en lieu et place des véritables services de police et de justice. Au fil des textes de lois, Internet se transforme en une « zone de non-droit » dans laquelle les libertés des citoyens n’ont plus cours. Il est grand temps d’ouvrir un débat démocratique pour redonner tout son sens à la Constitution et à la séparation des pouvoirs, afin que seule l’autorité judiciaire soit compétente pour juger des abus de la liberté d’expression  » déclare Félix Tréguer, cofondateur de La Quadrature du Net.
                  source et suite : https://www.laquadrature.net/fr/extension-de-la-censure-extra-judiciaire-au-nom-de-la-lutte-contre-la-prostitution
                  .
                  Ses nouvelles lois bafouent les valeurs démocratiques et républicains en vont à l’encontre de la séparation des pouvoirs !  La milice sioniste à frappe un coup fort à l’encontre de nos libertés ....
                  .
                  .


                  • hunter hunter 31 mars 2015 17:56

                    Ils vont obliger les putes à se mettre en autoentrepreneur, comme ça ils récupéreront un peu de taxes !

                    Une pute ainsi déclarée aura le droit de passer des annonces sur un site ( ça existe déjà ça s’appelle une call girl, et je parie que les sénateurs connaissent bien), sauf que les CG ne seront pas obligées de se déclarer, car vu les tarifs, leur activité ne concerne que la partie de l’oligarchie (effectifs réduits) qui ne préfère pas les très jeunes enfants !

                    En fait, c’est une lutte contre la prostitution populaire, la prostitution de luxe pour élites ne craint rien.

                    Logique, faut appauvrir le populo en masse, et ainsi empêcher une nana d’arrondir un peu ses fins de mois en vendant un peu de plaisir une ou deux fois par mois !

                    Quand aux mecs, s’ils peuvent plus se vider les burnes facilement, ils vont être bien énervés, donc ils seront à point pour aller se défouler sur les différents terrains de la Troisième qui arrive, ou bien sur notre propre sol s’ils décident de faire naître la guerre civile.

                    Puissent toutes ses charognes brûler en enfer !

                    Adishatz

                    H/


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 mars 2015 18:48

                      A force de rabâcher sur les « valeurs », la France n’a épargné aucune !!! Il n y a aucune cohérence entre le langage politique et les devisons de l’État. Ni démocratie, ni liberté, ni cohésion sociale, ni rassemblement et même pas l’ombre du vivre ensemble !

                      Si tout le monde peut « légalement » surveiller tout le monde, alors on ne peut plus murmurer le mot « liberté »  ! Déjà que la France est le pays le plus centralisé du Monde...


                      • Alex Alex 31 mars 2015 18:59
                        On ne peut même plus se renseigner ?

                        C’est l’histoire d’un lion qui se promène fièrement dans la brousse en bombant le torse.
                        Rencontrant une gazelle, il lui demande : « Gazelle, qui est le roi de la jungle ? »
                        Effrayée, la gazelle répond : « C’est vous, monsieur le lion. »
                        Poursuivant son chemin, il tombe sur un singe : « Singe, qui est le roi de la jungle ? »
                        Tremblant de peur, le singe répond : « C’est vous, monsieur le lion. »
                        De plus en plus fier, Sa Majesté aborde un éléphant : « Éléphant, qui est le roi de la jungle ? »
                        L’éléphant l’attrape avec sa trompe, lui fait faire trois tours dans les airs et le balance dans un tas de buissons.
                        Sortant des buissons en extirpant les épines de ses fesses, le lion maugrée : « On ne peut même plus se renseigner... »

                        Faites donc preuve d’un peu de compassion avec Manu et laissez-le enlever de ses fesses les épines attrapées dans le buisson électoral.

                        • septikettak septikettak 31 mars 2015 20:36

                          Je voulais lire un article sur AVTV qui disait à peu près ceci : Hollande est le président qui utilise le plus les assassinats politiques. Mais cet article a disparu. Est-ce une censure ?


                          • elpepe elpepe 1er avril 2015 03:40

                            @septikettak
                            Probablement censuree, c’est une anticipation de la loi dont parle cette article
                            Il suffit que le pouvoir fasse bouhhh aux braves citoyens que nous sommes pour que l’on soit terrorise et que l’on s’auto censure aussi sec
                            Deja que les Francais n’avaient pas grand chose a exprimer, finalement De Gaule disait que l on etait des veaux, in fine on serait plutot des poissons rouges.


                          • septikettak septikettak 1er avril 2015 06:15

                            Merci
                            La chienne de garde n’a pas oublié la désinformation en disant que les Français voulaient plus de sécurité, une affirmation péremptoire et bien apprise. Et puis les interviews sont suffisamment courts afin de ne pas trop s’étendre jusqu’aux affaires récentes.


                          • elpepe elpepe 31 mars 2015 22:18

                            c est mal barre
                            Sur ce site comme on a ete identifie comme ayant potentiellement un cerveau (pas tous qd meme), il est sur que l on est tous fiches comme terroristes,
                            Ils vont nous les couper affaire a suivre ...


                            • zygzornifle zygzornifle 1er avril 2015 08:59

                              Toutes les données seront stockés a Bruxelles bien entendu .......


                              • SEPH 1er avril 2015 10:20

                                En Occident nous vivons sous la dictature des banques et des transnationales. Bref sous la dictature de l’argent, ainsi les politicards qui nous gouvernent ne sont que leurs larbins.

                                Ces larbins mettent en place un régime policier rampant qui nous écoute, nous fiche, au cas où il prendrait des envies de liberté et de justice au peuple de France.

                                Le PS qui est un parti colonialiste, sioniste et atlantiste, se fascise  de plus en plus pour maintenir son cap libéral et être le meilleur toutou des USA qui est le pays le plus terroriste de la terre avec Israël .

                                D’ailleurs la droite fait de même.


                                • BA 1er avril 2015 11:11

                                  Mercredi 1er avril 2015 :

                                  A propos de la cagnotte des 30 millions d’euros, l’équipe de Charlie Hebdo se déchire.

                                  Lisez cet article :

                                  Près de trois mois après l’attentat qui a décimé Charlie Hebdo, les survivants se divisent : quinze salariés demandent que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales du journal, qui a recueilli près de 30 millions d’euros depuis la tuerie.

                                  Inquiets de la gestion à venir du journal, le collectif a signé ce mercredi dans Le Monde une longue lettre ouverte pour alerter l’opinion sur le fait « qu’une nouvelle formule se prépare » dont ils sont « exclus »’ et qu’ils "ignorent tout de la fondation qui est en train d’être créée".

                                  Ainsi Luz, Willem ou encore Patrick Pelloux, pour ne citer qu’eux, se demandent : "comment échapper au poison des millions ? Comment continuer à fabriquer ce journal libre d’esprit que nous aimons tant ?« , rappelant que : »la cause de Charlie Hebdo n’est en rien financière."

                                  Afin de préserver « l’ADN » de Charlie, ils estiment que le journal "doit abandonner le statut d’entreprise commerciale. En accordant à chacun d’entre eux le droit de prendre part, collectivement, aux décisions qui engagent le journal sans en retirer des gains personnels", écrivent-ils, suggérant de bloquer comme leurs camarades du Canard Enchaîné, "ces incroyables réserves financières qui doivent ne servir qu’à garantir la pérennité du titre".

                                  http://www.bfmtv.com/culture/charlie-hebdo-un-collectif-de-salaries-se-demandent-comment-echapper-au-poison-des-millions-873411.html


                                  • robin 1er avril 2015 12:10

                                    Si même Rototoarison grand pourfendeur de complotistes devant l’éternel se met à la théorie du complot c’est qu’on est vraiment mal..... smiley


                                    • sylvie 1er avril 2015 17:37

                                      Comme de nombreuses affaires récentes l’ont démontré, ne pas s’inquiéter trop, toutes ces infos et ces bases de données et ces caméras etc etc n’ont de valeur que par la pertinence des infos collectées et surtout l’intelligence des gens qui les exploitent, de ce coté la pas d’inquiétude...


                                      • SEPH 1er avril 2015 17:38

                                         Afficher toutes les réaction (11) ?????

                                        Tous les commentaires n’apparaissent pas  !!!

                                        Est-ce de la censure ?


                                        • Sans dents 1er avril 2015 17:44

                                          Et les enfants dans les classes, eux aussi bénéficient de caméras de surveillance ????
                                          Faut pas rêver hein !!!
                                           http://www.dailymotion.com/video/x2letoi_pedophilie-manuel-valls-sort-de-ses-gonds-devant-les-deputes_news

                                          Regard qui tue, quand la haine les ronge
                                          Ce qui se profile à l’horizon à largement de quoi rendre malade les pauvres moutons que nous sommes ( pour ceux qui daignent voir + loin que leur nombril bien sur )


                                          • Samson Samson 1er avril 2015 22:42

                                            « On imagine quelle aurait été la violence de la protestation des socialistes si Nicolas Sarkozy avait proposé le dixième de ce qui est proposé ici par le gouvernement socialiste. »

                                            Tout l’avantage des numéros de duettistes et de l’« alternance » politique pour la Pensée Unique et la mise en place du Nouvel Ordre Mondial : ce que le petit Nicolas n’osait faire échoit tout naturellement à Manu le fourbe.

                                            Avant de le bombarder et d’instaurer le chaos islamiste au nom de la démocratie, Sarkozy avait réussi à vendre au feu Colonel Kadhafi le savoir-faire tricolore et tout le support technique en matière de surveillance électronique de masse (Amesys) : Valls ne pouvait faire moins que d’élargir à la République la liste des clients fidèles à cette sympathique entreprise ou d’autres.

                                            On se souviendra avec amusement de l’embarras officiel qu’avait suivi l’interdiction par la moitié des pays €uropéens, dont l’Hexagone, de survol de leur territoire par l’avion du président Evo Morales, certes socialiste et couvert par l’immunité diplomatique, mais suspect de transporter à son bord - au nom même de la liberté d’expression et du respect des droits de l’homme - le très encombrant Edward Snowden et ses révélations sur les écoutes de masse par la N$A ainsi que son partenariat avec la DGSE dans le cadre de LUSTRE.

                                            « Liberté, Égalité, Fraternité »
                                            Mais quelle devise restera-t-il encore à afficher au fronton des mairies une fois que toutes les mentions désormais jugées inutiles ou encombrantes par nos politiques en auront été biffées ?


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 2015 20:21

                                              @Samson
                                              Il faudrait surtout enlever les drapeaux européens des bâtiments officiels et parler français.
                                              Dans la Constitution, le seul drapeau autorisé est le bleu-blanc-rouge, et la langue officielle est le français. Le drapeau européen est anti constitutionnel.


                                            • Ruut Ruut 2 avril 2015 16:10

                                              Au niveau de l’espionnage des citoyens, la France est plus en avance que les USA :)
                                              Ce qui nous sauve c’est que les différents services se l’état se bloquent mutuellement :)


                                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 avril 2015 16:23

                                                @Ruut

                                                Exact, je reconnais que vous avez touché le but !


                                              • smilodon smilodon 2 avril 2015 21:10

                                                @ l’auteur : Parce que c’est pas déjà fait ???..... Vu toutes les « pubs » que je reçois sans rien demander sur mon « mail », si les « marchands » y arrivent, y’a fort à parier que les « élites » aussi !.... Il me semble !.... Adishatz.


                                                • nours77 nours77 5 avril 2015 14:12

                                                  C est quoi cette Mer... !
                                                  Tu dois être d accord sinon c est que tu as quelque que chose a cacher...

                                                  Bien sur que j ai quelque chose a caché, ma vie privé ! non ? Ça ne parle a personne le mot « privé », c est l inverse de publique, vous savez celle que vous autre pouvez voir... ?


                                                  • Hector Hector 6 avril 2015 11:44

                                                    Bravo Rototo, on était pas habitué à de tels articles de ta part. C’est clair, concis, précis, commenté que du bonheur quoi. Encore merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès