Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ces salopards de bouffeurs d’olives et siroteurs d’ouzo... ou (...)

Ces salopards de bouffeurs d’olives et siroteurs d’ouzo... ou comment Goldman Sachs a pillé la Grèce

Le dernier livre de Greg Palast est en cours de traduction vers le Français par un collectif militant. NOUS CHERCHONS UN EDITEUR - la traduction lui sera remise gratuitement. Pour les autres textes de Greg Palast publiés par Libertes-Internets, c'est ici : http://libertesinternets.wordpress.com/category/observatoire-de-lempire/greg-palast/

[Greg Palast - "In These Times" 06/11/2001 - Traduction : Gregor Seither]

Voici la situation telle que nous la racontent les médias et les politiques :

L'économie grecque s'est effondrée parce qu'un paquet de Grecs feignants, tout juste bon à cracher des noyaux d'olives et à siroter de l'Ouzo toute la journée refusent de se remonter les manches et de se mettre boulot, qu'ils partent à la retraite alors qu'ils sont encore adolescents, avec des montants de retraite dignes d'un pacha et que, pour couronner le tout, ils se sont plongés dans une frénésie de dépenses pour leurs services sociaux en utilisant de l'argent qu'ils avaient emprunté. Et maintenant que la fête est finie, qu'on leur présente la facture à payer, qu'ils doivent rembourser par le biais d'impôts plus élevés et des coupes budgétaires dans leur gros fromage d'Etat-providence, alors là soudain ils se réveillent, se mettent à gueuler, foutent le bordel dans les rues, cassent des vitrines et brûlent des banques.

Moi, cette histoire, je n'y crois pas. Je n'y crois pas car j'ai sous la main un document qui est marqué, "Confidentiel - Ne pas circuler."

Bon, je vais aller directement à la conclusion : la Grèce tout entière est devenu la scène d'un crime. Les Grecs sont victimes d'une fraude, d'une escroquerie, d'un marché de dupes, d'un tour de passe-passe. Et - âmes sensibles s'abstenir - l'escroc en question est une banque du nom de Goldman Sachs.

-----------
Ce texte est l'adaptation d'un extrait de "Vulture's Picnic" (Le pique-nique des vautours), le nouveau livre de Greg Palast, qui doit sortir la semaine prochaine aux Etats-Unis, une enquête sur les traces des profiteurs du pétrole, des pirates de l'énergie et des escrocs de haut-vol dans la finance. Vous pouvez en lire le premier chapitre en-ligne ou bien tout simplement précommander le livre ici.
----------- 

En 2002, Goldman Sachs a secrètement acheté jusqu'à 2,3 milliards d'Euros d'obligations émises par gouvernement grec, il a converti le tout en Yen et en Dollar, puis il immédiatement revendu le tout à la Grèce.

Goldman a encaissé une perte énorme sur cette transaction.

Est-ce que Goldman est stupide ?

Oui, Goldman est stupide... stupide comme un renard. La transaction était une escroquerie, Goldman-Sachs inventant un faux taux de change pour cette transaction. Pourquoi ?

Goldman avait passé un accord secret avec le gouvernement grec au pouvoir à l'époque. Le but : masquer un déficit budgétaire massif. La fausse perte de Goldman était un faux bénéfice pour la Grèce.

Goldman se ferait rembourser sa « perte » par le gouvernement à un taux usuraire.

Mais le véritable objectif de ce tour de passe-passe insensé et couteux était de permettre au gouvernement de droite et néolibérale de la Grèce de prétendre que son déficit public ne dépassait pas les 3% de son PNB - et que donc la Grèce pouvait adhérer à l'Euro.

Cool ! C'était une escroquerie, mais c'était cool.

Mais les tours de passe-passe ont un prix de nos jours : outre le paiement de taux d'intérêt assassins, Goldman a facturé aux Grecs plus d'un quart de milliard de dollars en honoraires.

Lorsque le nouveau gouvernement socialiste de Georges Papandréou est arrivé au pouvoir, ils ont ouvert les livres de comptes et les chauves-souris de Goldman en sont sortis en battant des ailes. Les investisseurs sont devenus fous, exigeant des taux d'intérêt monstrueux en échange de prêts d'argent pour absorber une pareille dette.

Ceux qui détenaient des obligations grecques ont paniqué, se précipitant pour se prémunir contre le risque d'une faillite du pays, en achetant de l'assurance contre le défaut de paiement. Le prix de l'assurance obligataire - également appelé "contrats d'échange sur risque de crédit" ou Credit default swap (CDS) a également atteint des sommes faramineuses. Et qui était le plus gros vendeur de contrats CDS ? Qui s'est fait un paquet de blé à cette occasion ? Goldman.

Mais qu'en est il de ces montagnes de CDS pourris vendus par Goldman et par les autres banques ? Est-ce que les conseiller financiers ne savaient pas que ce qu'ils vendaient à leurs clients n'était rien d'autre que des merdes plaquées-or ?

Ils le savaient très bien, ce genre de produit est d'ailleurs une spécialité de Goldman Sachs. En 2007, à l'époque où les banques vendaient à tour de main des CDS et des CDO pourris (des paquets d'obligations adossés à des prêts "subprime" hypothécaires à risque), Goldman détenait une "position courte nette" contre ces mêmes titres. Cela veut dire que Goldman pariait sur le fait que les produits qu'elle "recommandait à l'achat" à ses clients, allaient tôt ou tard se retrouver aux chiottes. Goldman s'est fait un autre d'un demi-milliard de dollars de bénéfs avec son escroquerie à la position courte nette.

Mais, au lieu de passer les menottes au PDG de Goldman, Lloyd Blankfein et l'exposer à la foule dans une cage dans les rues d'Athènes, on veut nous faire croire que les coupables de cette situation sont les Grecs, alors que le peuple grec est la première victime de cette fraude gigantesque. Non seulement on leur fait porter le chapeau, mais en plus on leur fait payer le coût de l'escroquerie des autres. L'étalement ("spread") de la dette sur les obligations grecques (autrement dit la prime de risque à payer sur la dette corrompue de la Grèce) s'élève désormais à - accrochez vous - 14 000 US$ par famille grecque, par an.

L'Euro-nation, la note secrète de Timothy Geithner et la connexion écuadorienne

Pourquoi le gouvernement grec a-t-il placé le sort de son pays entre les mains graisseuses de Goldman-Sachs ? Qu'est ce qui était écrit dans ce foutu document "Confidentiel" ? Et pourquoi ai-je dû apporter ce document à Genève, pour le fourrer sous le nez du Directeur général de l'OMC afin qu'il me l'authentifie ? Je signale au passage que le DG de l'OMC est Pascal Lamy, un Français "socialiste" et banquier qui vous fout les jetons et sur lequel, dans la vie normale, je ne me donnerais même pas la peine de cracher dessus (jetez un coup d'oeil à la vidéo ci-dessous). Une fois authentifié mon document, j'ai foncé à Quito, en Equateur, afin de le partager avec Raffael Correa, le président de ce pays, qui en a été très reconnaissant.

Si je voulais répondre à toutes ces questions, il faudrait que j'écrive un livre. D'ailleurs, c'est ce que j'ai fait. Le livre s'appelle "Vultures' Picnic––in Pursuit of Petroleum Pigs, Power Pirates and High-Finance Fraudsters".

C'est vraiment très important pour moi que vous lisiez mon livre, que vous vous le procuriez maintenant. Je suppose que, venant d'un auteur, une telle demande prête à sourire.

Mais si vous avez lu mes articles et enquêtes publiées dans le quotidien "The Guardian" ou si vous avez regardant mes documentaires diffusés par "BBC Newsnight", vous savez déjà un paquet de choses. Mais j'aimerais vraiment vous mener au coeur même de mes enquêtes, de vous emmener avec moi à travers les continents, à suivre les différentes pistes, afin que vous ayez une vision intégrale de ces monstres. Ces monstres et leurs épouses qu'ils exhibent comme des trophées, mais aussi les scribouillards zélés des agences de renseignement, les concubines politiques et les gros bras qui éliment les géneurs quand il le faut. Sans parler du fait que c'est une aventure hilarante... sauf quand vous chiez dans votre froc de peur.

Voici un avant-goût du chapitre 12 de mon livre - The Generalissimo of Globalization - extrait de la version ebook qui comporte un certain nombre de contenus vidéo supplémentaires. [et si vous voulez savoir comme les "1%" qui gouvernent ce monde comptent nous faire le coup de la Grèce à nous aussi, lisez la prochaine édition de "In These Times".]


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Gregoire Seither Gregoire Seither 8 novembre 2011 10:45

    Bonjour - article mis en ligne trop vite par un ami trop zélé... il y a une erreur sur le nom du président, c’est Raffael CORREA le président de l’Equateur, et non pas Evo MORALES, qui est le président de la Bolivie. Pour le reste, la traduction est conforme à l’original.


    • bigglop bigglop 9 novembre 2011 02:04

      Bonjour à tous,
      OK, OK, tout cela est bien beau mais tout va être « résolu » certainement avant la présidentielle de 2012 avec l’installation du MES qui absorbera le FESF.
      Surveillez les travaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat car ils doivent ratifier les modifications règlementaires imposées par le FESF et le MES avant le 31 décembre 2011.
      Deux liens pour plus de détails et dans le second les adresses emails de nos chers députés

      http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-fesf-l-ue-et-la-banque-mes-le-97421

      http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 8 novembre 2011 11:23

      Greg Palast, l’auteur du livre en anglais, semble être une pointure d’après sa présentation par Wikipedia :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Greg_Palast


      • Gregoire Seither Gregoire Seither 8 novembre 2011 12:08

        Oui, et c’est d’autant plus incroyable qu’il ne soit quasiment pas publié en Français. Mis à part « Démocratie Business », aucun de ces livres n’a été traduit...


        ... et pourtant, « Armed Madhouse » se savoure comme une boite de bons chocolats smiley

        • TyRex TyRex 8 novembre 2011 12:49

          Les dessous de Goldman Sachs sont connus depuis la crise des « subprimes » aux USA en 2008...
          Goldman Sachs serait à l’origine des les crises financières américaines, européénnes... et asiatiques !

          Lien vidéo Marc Roche explique comment GS contrôle le monde.

          Lien vidéo Analyse d’une pieuvre financière mondiale par Matt Taibbi


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 8 novembre 2011 12:57

            En même temps, on ne voit pas de suites judiciaires.

            Alors, il faudrair craver l’abcès :

            - soit toutes ces accusations contre Goldman Sachs sont du pipeau, et il faut arrêter

            - soit il faut que la justice suive, au pénal et surtour au civil, pour que les peuples entiers qui ont peut-être été spoliés retrouvent leur argent, quitte à mettre GS en faillite.


          • Traroth Traroth 8 novembre 2011 13:31

            « You know what the perfect crime is ? It’s the one which is not illegal ! » dit la vidéo. C’est malheureusement vrai. Ce que fait Goldman-Sachs n’est pas illégal. Il n’y a pas de législation internationale qui permettrait de criminaliser ces activités, ni de juridiction internationale permettant de juger cette banque.

            C’est bien pour ça que les nationalistes me font rire : ils se battent pour essayer de sauvegarder quelque chose qui n’existe plus depuis longtemps. Pour rivaliser avec de tels requins, il faut un état mondial.


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 8 novembre 2011 13:47

            Les justices nationales sont parfaitement à même de juger si elles le veulent.


          • non667 8 novembre 2011 14:07

            à traroth

            C’est bien pour ça que les nationalistes me font rire : ils se battent pour essayer de sauvegarder quelque chose qui n’existe plus depuis longtemps. Pour rivaliser avec de tels requins, il faut un état mondial.
             ?????????? un état mondial avec à la tête les dits requins !!!!
            au contraire un état nationaliste peut cesser tout commerce avec ces requins et les lois du pays permettent de juger pour haute trahison les complices nationaux des requins de la finance judéo-mondialiste !
            une révolution grecque devrait les pendre sans jugement comme de vulgaire kadafi .


          • PhilVite PhilVite 8 novembre 2011 15:14

            Exactement, si un jour un état mondial devait voir le jour, il ne pourrait être que celui des requins, petite élite se taillant des règles sur mesure au détriment des bancs de sardines.
            Quand on voit que même au niveau des nations, les peuples sont actuellement incapables de s’organiser pour se protéger de la voracité de la finance, comment peut-on imaginer qu’ils le seraient au niveau planétaire ? Plus l’entité sociale est importante, plus les élites en profitent pour se tailler la part du lion (ou du requin). On a sous les yeux un magnifique exemple avec l’UE.
            Les représentants du peuple, s’il en faut vraiment, doivent toujours rester à portée de guillotine afin de ne jamais perdre de vue qui est leur véritable maître et ainsi soumettre la finance à la volonté du peuple (et non l’inverse, comme c’est le cas actuellement). Notre urgence est donc d’abord de régler le problème de nos politocards vérolés et de nos institutions devenues inadaptées... avant de s’attaquer au fameux changement de paradigme.


          • Traroth Traroth 8 novembre 2011 16:32

            Personnellement, les jugements par contumace n’intéressent pas...


          • Traroth Traroth 8 novembre 2011 16:39

            « Plus l’entité sociale est importante, plus les élites en profitent pour se tailler la part du lion » : C’est justement ce qu’il reste à démontrer ! Ce que je vois actuellement, ce sont des nations totalement corrompues, où la démocratie est devenue une farce faute de politiques représentants les vrais intérêts du peuple. Comment est-ce qu’on a pu en arriver là ? Essentiellement par le chantage : faites ce que nous voulons ou nous vous mettons sur la paille en emmenant les emplois en Chine ou ailleurs. Voila par exemple un chantage beaucoup plus difficile à exercer si l’état représente toute la planète, à moins de vouloir délocaliser sur la planète Mars !!!

            Il faut un pouvoir politique capable de parler d’égal à égal avec le pouvoir économique, et à l’échelle d’une nation, on voit bien que ce n’est pas possible ! Ce pouvoir sera-t-il plus démocratique que les pouvoirs nationaux actuels ? Il pourra difficilement l’être moins, en tout cas !


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 novembre 2011 18:20

            Bonjour,
            quitte à sortir de l’euro, autant sortir directement vers une monnaie mondiale, comme le mondo, au change on y verrait plus clair dans les fortunes de chacun. Et adieu le dollar.. 


          • latortue latortue 8 novembre 2011 14:13

            les banques font notre perte elles foutent la merde et on recapitalise les banques .Belle mentalité lécher les mains de son bourreau.
            les banques sont la cause de tous nos malheurs dettes subprime etc .Merci les banques .


            • Spip Spip 8 novembre 2011 14:35

              Je verrais bien une solution. Demander à la BCE d’intervenir nettement.

              Son nouveau président, Mario Draghi, n’est-il pas un ancien de Goldman-Sachs ? Comme il a nié avoir participé à l’affaire, à l’époque, il devrait avoir à cœur de se saisir du problème, non ?

              Je déconne ? Oui, un peu...


              • Taverne Taverne 8 novembre 2011 14:57

                C’est bien cela : ancien vice-président. Mais attention de ne pas mettre Jean-Jacques Goldman dans le même Sachs. On peut compter sur Mario Draghi pour truquer les comptes de l’Europe, tromper la Chine et entrer dans la future communauté asiatique qui sera, n’en doutons pas, très prospère.


              • lloreen 8 novembre 2011 16:49

                Merci beaucoup pour votre article.
                Chacun qui a un minimum de bon sens sait bien qu’il n’ y a AUCUN crédit à accorder à ce que racontent les journaux des copains-coquins.
                Bien évidemment, il n’est jamais question de dénoncer les vrais responsables - que tout le monde ou presque commence à reconnaître....-, mais toujours de trouver des boucs-émissaires, n’ayant la plupart du temps n’ont qu’un rapport lointain avec les événements.

                S’il y a des lecteurs suisses qui lisent le commentaire, je vous informe que le jeudi 10 novembre 2011, il y aura une réunion entre Peter Dittus, secrétaire général de la B.I.R. (banque internationale des règlements) et le mouvement Occupy Bâle dans les locaux de l’école technique supérieure du travail social (55/57 allée de Thierstein)...... à Bâle....

                Il est évident que le peuple grec, comme les autres peuples européens sont les victimes malheureuses de ces affameurs et de ces rapaces.
                Il est temps qu’ils commencent à rendre des comptes et à expliquer que leurs « crises » ne sont que des étapes agencées dans le moindre détail pour spolier les états, donc les peuples.


                • lloreen 8 novembre 2011 17:11

                  « goldman a facturé aux grecs plus d’un quart de milliards de dollar »....

                  Ben voyons, là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir, non ?
                  Et quand on porte un nom prédestiné comme celui là....on ne peut que se faire des c....... en or !

                  Heureusement, peu à peu la vérité voit le jour et j’espère qu’avec des preuves pareilles les grecs et tous les autre peuples européens réussiront à imposer le referendum.

                  Les tribunaux sont là pour cela et la justice doit vaincre.

                  Pour rendre hommage à l’auteur, je me fais un plaisir de vous tourner les liens au maximum.
                  Faisons tous pareil, pour que la vérité triomphe.Nous devons bien cela au peuple grec qui souffre autant que nous.


                  • lloreen 8 novembre 2011 17:16

                    ursulin

                    Les experts officiels sont les agents grassement rétribués de ces escrocs et les médias vendus aux mêmes intérêts servent la soupe à l’oligarchie financière qui règne en maitresse du monde.

                    Quant aux véritables experts,on ne leur tend pas les micros et leurs avis sont soit censurés soit ridiculisés....
                    Si nous sommes tous solidaires de ceux que l’on censure d’une façon ou d’une autre, la vérité éclatera au grand jour, pour notre plus grand bonheur.
                    Il n’est plus supportable qu’une minorité d’escrocs couvre par sa cacophonie tous les hymnes à l’humanisme.


                    • lloreen 8 novembre 2011 17:18

                      Il suffit de voir le scandale en Allemagne des 55 milliards qui réapparaissent suite à une « erreur » du ministère.....
                      C’est honteux.


                      • lloreen 8 novembre 2011 17:29

                        « La prime de risque.......14.000 dollars »...
                        Et dire que les islandais ont refusé de rembourser 100 dollars par habitant sur 15 ans à cause des pertes des banksters....
                        Ils ont fait un referendum et les responsables ont été déférés devant les tribunaux.

                        Espérons que cet exemple fera jurisprudence !!!!!!


                        • Jean Lasson 8 novembre 2011 17:35

                          L’action néfaste, délinquante et même criminelle de Goldman Sachs ne date d’hier et de la crise grecque. On peut remonter beaucoup plus loin.

                          Lire cet article de Matt Taibbi que j’ai traduit pour AV en 2009.


                          • lloreen 8 novembre 2011 17:43

                            « il faut que la justice suive »
                            Il faut surtout une chose : que le peuple IMPOSE le referendum parce qu’il s’agit d’une mafia.
                            Le juge qui mettra Goldman Sachs & Cie en taule sera un héros national ou alors une victime « d’accident » supplémentaire...

                            Mais ces escrocs en bandes organisées ne peuvent rien contre des millions de gens.

                            C’est pour cela qu’en hommage au courage de ces milliers de journalistes, enquêteurs, chercheurs et citoyens en quête de justice qui ont déjà perdu la vie parce qu’ils se sont frottés à cet hydre, nous nous devons de joindre notre voix à celle des indignés de toute la planète.

                            Il est visible comme cette mafia cherche déjà à récupérer, diaboliser,ridiculiser ou minimiser le mouvement des indignés.
                            Ils n’ont pas beaucoup d’imagination -et de marge de manoeuvre... !-et leur tactique est toujours la même.
                            Ne nous laissons plus manipuler par cette lie de l’humanité.


                            • lloreen 8 novembre 2011 17:49

                              traroth"
                              Do you know what the perfect crime is ?
                              Au moins il reconnaît que c’est un crime cette engeance abjecte.

                              C’est un aveu !


                              • Traroth Traroth 8 novembre 2011 17:55

                                Je pense que le journaliste dont il est question connait le problème dans les moindres détails, puisqu’il est l’un des seuls à le dénoncer publiquement !


                              • lloreen 8 novembre 2011 17:54

                                IL doit y avoir un tribunal du style de celui de Nuremberg jugeant les crimes de guerre !
                                IL y a des milliers de vidées, de documents, qu’attendons-nous pour porter plainte par le biais d’initiatives citoyennes !!!!
                                Ce n’est plus possible, sinon c’est être complice de ces mafieux !

                                En acceptant leur monnaie de singe résultant de cette arnaque monumentale de l’argent-dette nous sommes des receleurs !!!!!!
                                Demandons la protection que l’état accorde aux repentis ! En agissant ainsi, la justice sera forcément obligée de s’en prendre aux têtes pensantes et aux chefs de bande !!!!!


                                • lloreen 8 novembre 2011 18:04

                                  traroth
                                  « pour rivaliser....mondial »
                                  Non.Il suffit de citoyens qui s’organisent en association pour intenter une action en justice là où ces gens ont été spoliés.
                                  Si l’état a été spolié c’est à lui d’intenter l’action.

                                  Il a été possible pour les banksters mafieux et leurs laquais serviles (suivez mon regard...) de geler les avoirs de Khadafi et de l’état libyen (donc du peuple libyen... !) pour se les approprier et en reverser une partie au CNT qui les rétrocèdera à qui de droit.....
                                  Comme l’a dit Longuet : « le CNT nous doit beaucoup »...
                                  Traduction : on vous a filé du fric et maintenant on récupère une partie du pactole"...C’est clair, non ?


                                  • lloreen 8 novembre 2011 18:11

                                    Vous ne voudriez quand même pas que ces requins s’accusent mutuellement , si ?

                                    Leur justice est très expéditive, vous l’avez vu en Libye et le peuple trinque à tous les coups...

                                    Il n’y a que NOUS, tous ENSEMBLE qui pourrons marquer un coup d’arrêt à leurs tromperies séculaires.Nous le devons à ceux qui ont déjà payé leur courage de leur vie et à nos enfants.
                                    De nombreux parents sont catastrophés à juste titre de voir leurs enfants s’enfoncer dans la précarité.
                                    Tout cela fait partie d’un calcul judicieux : ce seront les familles qui en fin de compte, seront sollicitées pour assister leur progéniture.Pour celles qui en ont les moyens (minoritaires) tant mieux et pour les autres, elles se serreront encore la ceinture un cran de plus....


                                    • lloreen 8 novembre 2011 18:21

                                      alchimie
                                      Avec l’exemple des politiciens, que voulez-vous, cela fait « école ».....


                                      • OMAR 8 novembre 2011 18:28

                                        Omar 33

                                        Salut Grégoire.

                                        Il n’y a pas que Goldman Sachs dans le surendettement de la Grece....

                                        Il y a aussi ces achats inutiles d’armes, alors que ce pays file droit vers la faillite.

                                        http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-un-gouffre-explore-du-deficit-grec-les-achats-massifs-d-armes-a-la-france-a-l-allemagne-aux-eta-78300187.html

                                        Et certains pays comme la France ou l’Allemagne lui prete encore de l’argent, pourvu qu’il s’agit d’achat d’armes.


                                        • rakosky rakosky 8 novembre 2011 20:13

                                          Merci pour cet article et ces informations si nécessaires


                                          • kiouty 8 novembre 2011 21:05

                                            Un article publié, une page d’autopromotion pour son propre bouquin.

                                            Bof.


                                            • BA 8 novembre 2011 21:06

                                              Mardi 8 novembre 2011 :

                                               

                                              Les taux de l’Italie sont en train d’exploser leurs records : le taux des obligations à 10 ans est aujourd’hui de 6,768 % !

                                               

                                              Le graphique ci-dessous montre que l’Italie va bientôt demander l’aide du FMI et de l’Union Européenne :

                                               

                                              http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND


                                              • rakosky rakosky 9 novembre 2011 01:40

                                                si le gouvernement grec avait un peu de courage il devrait lancer un mandat d’arrêt international contre les dirigeants de GS et non seulement pas payer la dette mais demander le remboursement de tout ce qui a été volé au pays
                                                Quand je pense que ces pourris ont volé tous les avoirs libyens,c’est vraiment la corde qu’ils méritent et le goudron et les plumes dans les rues d’ATHENES


                                                • RogerTroutman RogerTroutman 9 novembre 2011 03:52

                                                  Le message que veut faire passer l’article est bon, mais il y a des approximations. J’en relève une de taille : Goldman n’est pas vendeur de CDS, il est bien évidemment acheteur. Je m’explique :

                                                  Goldman aide le gouvernement Grec à falsifier ses comptes pour satisfaire les critères de la zone euro, en contractant un swap de devise qui permet de mettre hors-bilan de gros déficits libellés en euros. Goldman sait que quand ce contrat sera honoré, le déficit reviendra dans le bilan, que la Grèce se fera épingler, et qu’il leur arrivera des gros problèmes. Le gouvernement Grec sait aussi que quand les déficits reviendront dans leur bilan, les autorités européennes leur taperont sur les doigts, mais ils savent aussi que la BCE et le FMI sauront la renflouer. 
                                                  Ensuite le gouvernement Grec, pour se financer comme n’importe quel pays, a émis des obligations souveraines, que se sont empressé d’acheter les grandes banques commerciales grecques, françaises, et d’autres pays européens. Ces banques, sûres de la solidité du système financier européen, de la BCE, et de la Grèce, ont aussi décidé de créer et vendre des contrats d’assurance, les fameux CDS, pour engranger un peu plus. Pour comprendre la suite il faut savoir que les CDS assurent contre un risque contre lequel vous n’êtes pas forcément exposé, c’est à dire qu’un particulier ne peut assurer que SA maison, mais une banque peut assurer la maison de son voisin...et y foutre le feu. 
                                                  Par exemple, la BNP passe un contrat CDS avec Goldman Sachs : GS doit payer une prime mensuelle à BNP pendant x-années, et en retour, en cas de faillite de la Grèce, BNP doit payer une grosse prime à GS. GS savait que les comptes de la Grèce allaient exploser, donc ils savaient que la prime des CDS allait leur tomber dans la poche. 

                                                  C’est pour ne pas avoir à payer cette prime que les banques françaises et grecques ont accepté une « décote » de 50% (voir 60%) sur leurs créances grecques. Vous pensiez que c’était par bonté ? Le fait est que, selon la définition de l’autorité financière (ISDA), un CDS se déclenche (càd la prime d’assurance doit être versée) en cas d’’évènement de crédit« , et seule une restructuration complète et non-volontaire est considérée comme telle. Autrement dit, l’ »accord" européen de la semaine dernière a restructuré la dette grecque mais n’est pas un évènement de crédit car :
                                                  - il émane de la volonté des banques
                                                  - il ne s’applique pas à 100% de la dette, seulement à celle détenue par les banques mais pas celle détenue par la BCE

                                                  Autrement dit on assiste, derrière la mascarade de Sarkö et Merkel, à une guerre interbancaire entre les banques européennes qui ne veulent pas payer leurs primes, et GS et consorts qui ont hâte de toucher le pactole. 

                                                  • Catherine Segurane Catherine Segurane 9 novembre 2011 06:25

                                                    Oui, on nous vend les plans de rigueur en nous disant qu’empêchant un « événement de crédit », les Etats font boire le bouillon aux spéculateurs qui s’étaient assurés (au moyen de CDS) contre la faillite de la Grèce tout en sachant que cette faillite aurait lieu.


                                                    Mais je pense qu’il n’est pas nécessaire d’appauvrir toutes les populations européennes (d’abord la grecque, les autres ensuite) pour faire échec à la spéculation sur les CDS.

                                                    J’ose espérer que les tribunaux feraient leur boulot, et refuseraient de donner raison à un « assuré » (un possesseur de CDS) qui s’assure pour maison tout en y foutant le feu, ou même simplement qui sait que le feu prendra. En matière de droit des assurances, l’idée de risque est fondamentale. Quand il n’y a pas (ou peu) d’incertitude, il n’y a pas de contrat d’assurance valable.




                                                  • Pierrhot 13 novembre 2011 10:01

                                                    Ce qui me surprend dans tout ça c’est qu’on occulte la responsabilité du gouvernement Grec qui a falsifié les comptes publics pour entrer dans l’UE.
                                                    Ceci dans quel but ?
                                                     Faire payer à l’UE le déficit Grec que ce même gouvernement Grec a induit ?
                                                     Permettre aux entreprises privées qui sponsorisent ces politiques de s’épanouir dans l’espace monétaire européens ?

                                                    Et au final pourquoi ne sont-ils pas jugés cote Grec ? ni même mis en cause par les instances publiques (en tout cas je n’en ai pas connaissance)

                                                    Car la trahison est la ; le gouvernement est une instance démocratique qui doit rendre des compte au peuple Grec.
                                                    Les banques n’ont aucune morale (et elle n’ont pas été créées pour ça) , il faut les contraindre dans un cadre juridique précis.


                                                    • lloreen 13 novembre 2011 10:43

                                                      Voilà pourquoi nos psychopathes et leurs larbins criminels détestent tant la Grèce et les « méchants iraniens », qui les aident...

                                                      http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE7AA09U20111111
                                                      C’est vrai que « ce n’est plus du jeu, là »....
                                                      Si nos pervers ne peuvent plus s’amuser comme ils le font depuis si longtemps....


                                                      • Iren-Nao 13 novembre 2011 11:09

                                                        Chere Lloreen

                                                        Depuis quelques jours je ne cesse de vous plusser tant je suis d’accord avec vous.

                                                        Sauf que il faut arreter de croire que des affaires de cette ampleur se reglent devant des tribunaux.

                                                        Ou alors des tribunaux d’exception expeditifs, bref des comite revolutionnaires, parce que ce ne peut etre autre chose, il faut confisquer et liquider, sans quoi, eux le feront.

                                                        La guillotine de pepe n’est pas usee et ca fera du bien au moral des pauvres.

                                                        Il faut oui une revolution des esprits et les revolutions ce n ’est pas un pique-nique.

                                                        Iren-Nao


                                                      • BA 13 novembre 2011 20:31

                                                        Lucas Papadémos est le nouveau Premier ministre grec.

                                                         

                                                        « Lucas Papadémos est membre du groupe européen de la Commission Trilatérale depuis 1998 dont le président n’est autre que Mario Monti, que les politologues transalpins donnent comme le successeur le plus probable de Silvio Berlusconi. »

                                                         

                                                        http://www.lesechos.fr/journal20111109/lec1_international/0201735236611-un-ex-banquier-central-pret-a-diriger-le-gouvernement-grec-246222.php

                                                         

                                                        Mario Monti est le nouveau Premier ministre italien.

                                                         

                                                        « Depuis 2010, Mario Monti est aussi Président de la section Europe à la Commission Trilatérale. Il est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg. »

                                                         

                                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Monti

                                                         

                                                        Mario Draghi est le nouveau président de la Banque Centrale Européenne.

                                                         

                                                        Mario Draghi a participé au Groupe de Bilderberg en 1994, 1995, 2001, 2002, 2003, 2004 :

                                                         

                                                        http://www.bilderberg.org/1994.htm

                                                         

                                                        http://www.bilderberg.org/cocktail.htm

                                                         

                                                        http://www.bilderberg.org/2001.htm

                                                         

                                                        http://www.bilderberg.org/2002.htm

                                                         

                                                        http://www.bilderberg.org/2003.htm

                                                         

                                                        http://www.bilderberg.org/2004.htm

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gregoire Seither

Gregoire Seither
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès