Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Comment rembourser vos dettes facilement avec une imprimante (...)

Comment rembourser vos dettes facilement avec une imprimante ?

Cette question vous fait sourire ? Bien sûr, votre bon sens fait qu'il ne vous viendrait jamais à l'idée d'imprimer des ramettes de faux billets et de les utiliser pour rembourser vos créanciers... Imaginons que vous ayez le courage de le faire.

Que se passerait-il ?

La réaction de votre banquier serait-elle de vous jeter dehors ou appellerait-il la police ?

Lisez attentivement...

Essayez de résoudre vos problèmes de surendettement avec une imprimante et vous obtenez...

1- Egon von Greyerz :

"La dette mondiale est aujourd'hui en pleine expansion exponentielle. Avec absolument aucune possibilité d'arrêter cette explosion de la dette, nous allons bientôt entrer dans une période d'argent imprimé illimité conduisant à une destruction totale des monnaies-papier. La conséquence sera une dépression hyperinflationniste dans la plupart des grandes économies."

 

2- Andy Hoffman :

"Le mal est déjà fait et donc, rien ne peut changer le cours de 42 ans d'entraves, en imprimant de l'argent au niveau mondial - au moment où j'écris ces lignes, nous sommes entrés dans la phase terminale -".

 

3- Bullion Bulls Canada :

"Alors que la fin est déjà claire. L'USS Titanic est sur ​​le point d'être coulé intentionnellement (encore une fois), et les« empreintes digitales »de Ben Bernanke seront visibles partout sur la scène du crime."

 

... une bulle du crédit de l'économie mondiale qui finit par s'effondrer :

4- John Rubino :

"Rien n'a été fixé après 2008, tout comme rien n'a été fixé sur le logement, les valeurs technologiques, et les bulles de "junk bonds" (obligations pourries) ont éclaté. La réponse a été la même à chaque fois, avec de plus en plus d'agressive et d'expérimention. Les courants politiques pensent que le système a été réinitialisé à la « normale » parce que le prix des actifs sont de retour là où ils étaient juste avant le krach de 2008. Ainsi, nous avons des déséquilibres financiers plus importants que jamais et la seule issue possible est encore un plus grand crash."

 

5- Bill Holter :

"Nous vivons la plus grosse bulle de toute l'histoire ! Tout et partout est basé sur le crédit. En fait, plus de 60% des crédits mondial est couvert par le dollar et « garanti » par le gouvernement américain. Le petit problème mineur est maintenant que nous avons atteint des niveaux de « saturation de la dette ». . L'autre petit détail, c'est que l' « actif » qui sous-tend cette valeur (le dollar et donc les valeurs du Trésor Américain) est émis par une entité en faillite . "

 

Mais en vérité, vous êtes en banqueroute !

La preuve...

La croissance d'une économie saine signifie que de plus en plus de personnes sont employées de manière productive.

Depuis le 11 septembre 2001, chaque étage de l'économie américaine s'effondre dans un nuage de poussière.

Comment peut-on considérer qu'une nation est économiquement forte lorsqu'une personne sur 10 se nourrit aux tickets alimentaires ?

Regardez...

Le graphique ci-après montre le taux de population active et le pourcentage réel de la population qui est employée.

Est-ce que cela ressemble à une économie porteuse qui connaît une reprise ou cela ressemble plus à un effondrement de l'emploi productif ?

Conséquences des effets de 100 ans de Réserve Fédérale :

- de nombreuses guerres coûteuses

- 42 ans de monnaie basée sur de la dette sans couverture

- une croissance insoutenable du crédit et de la dette

- un système monétaire occidental dans une situation précaire

 

 

Virez vos faux billets, appelez la police et demandez-vous avec bon sens :

  1. Le paiement de la dette par une économie financée par la dette pourra-t-elle durer pour toujours ?

  2. Les dépenses du gouvernement peuvent-elle croître plus rapidement que les recettes publiques pour toujours ?

  3. Les taux d'intérêt resteront-ils proche de zéro sur plusieurs générations ?

  4. Croyez-vous encore dans le fantasme d'une dette croissante à l'infini, payée par de l'argent imprimé ? Ce qui crée des bulles financières sans cesse plus grandes ?

  5. Êtes-vous personnellement et financièrement prêt pour un possible effondrement financier de cette machine stupide ?

  6. Avez-vous converti certaines de votre richesse numérique enregistrée sur le tableau EXCEL de votre banquier en argent réel (or et argent) ou en valeurs tangibles ? Est-elle stockée en toute sécurité en dehors d'un disque dur bancaire ou peut-être dans un pays différent de celui où vous vivez ?

 

Moralité, l'article 442-1 du Code Pénal doit être respecté :

"La contrefaçon ou la falsification des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France ou émis par les institutions étrangères ou internationales habilitées à cette fin est punie de trente ans de réclusion criminelle et de 450000 euros d'amende"

 

Se préparer au pire, agir pour le meilleur...

Source : www.goldup.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Graffias Graffias 21 septembre 2013 17:41

    Les dirigeants américains ont deja pensé à tout. Ils laissent mourir le dollar pour créer l’Amero.



    • soi même 22 septembre 2013 01:45

      L’ennui si c’était simplement cela, qu’un probleme de corruption financier politique, il aurait toujour une réponde, mais il y a aussi cela qui se profile à l’horizon :

      Le terrible échéancier qui ébranle l’homme de la rue, tout cerveau intelligent

       

      NB : ces dates ne sont que des évaluations. Il ne faut bien sûr pas les prendre à la lettre

       

      2012 : fin du terbium

      2018 : fin du hafnium

      2021 : fin de l’argent

      2022 : fin de l’antimoine

      2023 : fin du palladium

      2025 : fin de l’or

      fin du zinc

      fin de l’indium

      2028 : fin de l’étain

      2030 : fin du plomb

      fin du lithium

      2038 : fin du tantale

      2039 : fin du cuivre

      2040 : fin de l’uranium

      2048 : fin du nickel

      2050 : fin du pétrole

      (Le Pic de Hubbert, risques de chaos mondial, conférence d’Yves Cochet : http://www.dailymotion.com/Immodere et son interview sur A2 : http://www.dailymotion.com/)

      2050 : fin du lithium

      2064 : fin du platine

      2072 : fin du gaz naturel

      2087 : fin du fer

      2120 : fin du cobalt

      2139 : fin de l’aluminium

      2158 : fin du charbon

       

       

      Mais encore :

      2029 : fin de l’indium
      2035 : fin de l’hélium
      2062 : fin du rhénium
      2112 : fin du rhodium

      (Source Science et Vie de mai 2012)

       


      La surpêche menace d’épuiser les océans dans les prochaines décennies

      https://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ilQrTaieYGQ7aUq5KaVNsHdi Yfbw?docId=CNG.e6b8f90c701687a81f59738a1f09e62b.11

      Dramatique situation en devenir.


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 septembre 2013 06:10

        Fin de l’homme 2013-2014 ?


      • soi même 22 septembre 2013 13:50

        Fin de l’Homme 2012 pardi visiblement vous n’avez pas vue 2012,

        Cette liste est plus tôt pour montré que notre avenir immédiat va être saignant !


      • BOBW BOBW 23 septembre 2013 10:17

        Soyons optimistes : Et  La fin et l’enterrement de la Goldmansachmania ?


      • HELIOS HELIOS 23 septembre 2013 11:05

        .... @ Soi-même.... ça fait « rare » comme interpellation...

        Il ne faudrait pas, pour vottre credibilité personnelle, et surtout pour le serieux et la bonne tenue d’un site comme Agoravox, que vous repetiez des c.... comme celles que vous venez d’ecrire. dans cette intervention.

        Il n’y a par exemple pas de fin possible de l’Helium, vu qu’il ne se combine chimiquement a rien et que pour le stocker, si l’homme voulait le faire, il faudrait vraiment beaucoup de reservoirs, et ce ne sera jamais suffisant.

        Il n’y a par exemple jamais de fin du fer, même si les gisements de surface peuvent s’epuiser, puisque la majorité de la terre est... en fer !

        Les seules « fins » possibles, bien que contestées,, ce sont celle des hydrocarbures « historiques » que nous pourrions avoir brulés !

        Tout le reste, y compris les « terres rares » auxquelles vous faites allusion, n’auront jamais de fin en elles même puisque nous n’utilisons pas de « four nucleaire » pour les faire muter en elements plus « legers ».
        Actuellement, sous la force de la neg-entropie ( inverse de l’entropie), donc sous la force de l’ordre , nous rassemblons ces elements en les extrayants des gisements dans lesquels ils sont eparpillés... pour les utiliser a notre compte.

        Demain, si ces gisements ont des taux de rendement plus faibles, c’est a dire si la dilution des matieres se trouve plus faible (ou si le cout energetique devient exagéré), nous utiliseront ces mêmes matieres qui ne servent plus en les recuperant et retraitant des equipements qui en contiennent. Cela s’appelle le recyclage.

        Il n’y a pas, il n’y aura pas de penurie, le paradigme que vous defendez est celui d’une « consommation » non renouvelable de ces matieres (c’est a dire non recyclable), dont la quantité initiale est deja tres superieure a nos besoins.

        ce n’est pas bô de colporter autant de betises, surtout de votre part, car vos interventions ne montrent pas de coutume, ce type de message.


      • Mowgli 23 septembre 2013 11:36

        Ah non, la fin du pétrole c’était il y a trente ans bien sonnés. C’est du moins ce que nous ont seriné les professeurs Nimbus du Club de Rome. Vous ne vous souvenez pas ?


      • soi même 23 septembre 2013 13:25

        @ HELIOS, voyons le problème autrement, même si ses éléments en soit ne sont pas à prendre comme une vérité absolue. Cela indique une chose, toutes ses matières ne pourront plus êtres extraites facilement. Le deuxième éléments de réflexions qui me viens, c’est que cela va exacerbé les convoitises sur tous le processus industrialisation de ses matières, extraction, récupération de l’usager pour un réemploi feront à termes des matières qui deviendrons un luxe inabordable pour la plus grande majorité des populations.

        Il y a déjà une guerre du pétrole.
        Il y a déjà en sourdine la guerre de l’eau qui s’annonce, pour l’instant on ne voit que les signes avant coureur, je vous laisse imaginé que cela va devenir tous ces matières premières, quand ils en deviendrons une raretés ?

        Car il ne faut pas se leurrer, le monde économique qui est actuellement comme référence mondiale, va devenir de plus en plus difficile à contré. tant que l’on aura pas les idées claires comment tous cela est organisé, et bien on aura toujours un train de retard sur eux.
        Car eux ils ne perdent pas de temps, ils sont déjà dans la projetions du futur, c’est pour cette raison qu’il est difficile d’avoir une véritable réponse à leurs projets de société mondialisé..

         


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 septembre 2013 06:12

        Rien de bien neuf dans cet article,
        mais le bon sens est toujours d’actualité,
        et pour les retardataires c’est toujours bon d’y avoir accès.
        Donc mes encouragements à l’auteur !


        • howahkan Buddha 22 septembre 2013 10:28

          l’argent n’a jamais existé, mais nos cerveaux étriqués ,conditionnés par des millénaires de propagande insidieuse ne le voient pas....je dis voir exprès car la majeure partie du temps on pense avec la vue, avec le touché etc tec..penser vient des sens humains...alors comme on « voit » le billet , la pièce on se dit : çà existe !
          et bien non...
          L’argent à toujours été de la fausse monnaie, de la fausse valeur, il a été initié par des voleurs qui ayant marre de voler uniquement par la violence ont trouvé là un moyen plus subtil non seulement de voler des biens, mais aussi le travail des vrais travailleur qui stupidement vont hypothéquer leur vie de travail pour « enrichir des gens qui ne travaillent jamais.....certes ils pensent, mais tout le monde le fait également..
          observez autour de vous et dites moi en 1 : ce que l’argent a construit ?? et en 2 : ce que les humains ont construit collectivement...
          et oui sur un simple raisonnement comme celui ci on voit que l’argent n’a jamais rien fabriqué....mais par contre il achète la vie des gens pour »enrichir« le voleur du collectif...
          Ceci est en superficie des »choses« ....il y a dans notre cerveau un mouvement qui divise ,appelé »je« en gros, il divise pour analyser un point précis pour »faire « , fabriquer, l y a »je« qui sait et qui regarde l’objet analysé etc etc...cette partie du cerveau qui s’est reproduit dans l’ordinateur en partie n’a pas de conscience globale unitaire universelle mais une conscience personnelle isolée qui ne tient pas compte des autres....c’est là que nous passons cette »non vie« ....le collectif, l’unité, la paix etc etc ne se décrètent pas, elles sont la consequence de l’ouverture du cerveau entier...et oui, nous avons perdus une immense partie de cerveau...qui est éteinte.......la partie mécanique,ordinateur a pris le controle du cerveau comme elle prends le contrôle si elle le peut des humains autours,mari ou femme inclus bien sur, puis s’etends à la commune, la region, le pays, le continent et la planète...c’est un mouvement que l’on pense être un mouvement de conquête ,mais là encore on a tout faux car il s’agit d’un mouvement initié par la fuite de quelque chose....notre ordinateur personnel ne sait que ce qu’il a vécu ou imaginer....quand il rencontre quelque chose qu’il ne connait pas,qu’il n’a pas imaginé,qu’il ne peut amadouer etc.....comme la mort qui est un fait absolu que fait il ? laisse t’ il cet absolu être ? pas du tout il va refuser,essayer de refuser cet absolu...ce qui ne se peut.là à cet instant précis commence la fuite....de ce qui est, ce qui va donner la misère humaine et notre monde...
          Après avoir essayé la quête extérieure...qui est fuite,qui est désastre ,qui est souffrance, nous allons devoir arrêter ce mouvement de fuite vers l’extérieur, vers demain , pour retourner à l’origine de notre problème dans les arcanes de notre cerveau...car nous avons une partie du cerveau une sorte de »programme « non analytique »moi je« qui sait »être« l’absolu de la mort...enfin pas tout à fait mais qui sait trouver l’origine de la peur qui se situe dans des zones inconscientes du cerveau, inconscientes pour l’analyse ou »moi je« , car l’inconscient en tant que tel n’existe pas, il est lui aussi juste une conséquence de ce cerveau qui divise...comme la pseudo compétition , comme le pseudo racisme, comme le bouc émissaire...
          nos origines animales n’ont rien à voir avec notre »bestialité barbare"..nous nous sommes juste fermé totalement à l’ensemble du fait de vivre en fuyant ce qui ne peut se fuir....


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 septembre 2013 13:43

            En 1944, les accords de Bretton Woods avaient mis en place un système de changes fixes entre les mon­naies et l’or ou le dollar, la clé de voûte du système étant la possibilité de convertir, selon une parité fixe, le dollar en or (35$ l’once d’or).

            Puis arrive la suppression de la convertibilité en or du dollar en 1971.
            Les taux de change des mon­naies ne sont plus fixes à partir de 1973.

            Plusieurs pays ont renoncé à l’étalon-or :

            * Le Canada, depuis le 1er mai 1940

            * Les États-Unis, officieusement le 15 août 1971 quand le président Nixon décide de mettre fin à la convertibilité du dollar en or

            * La Suisse depuis la nouvelle Constitution entrée en vigueur le 1er janvier 2000, auparavant couverture-or de 40 % minimum. La Suisse était tenue à l’abandon de la couverture-or de par son adhésion au FMI en 1992

            Les partisans de l’étalon-or affirment que ce système permet de mieux résister à l’expansion du crédit et de la dette.

            Et si les partisans de l’étalon-or avait raison ?

            C’est comme par hasard qu’en 1973, après l’abandon de l’étalon d’or, que la dette publique française trouve ses origines ...

            On parle beaucoup de crise et de dette depuis 5 ans, mais de quelle manière ?
            Le journaliste Olivier Bonnet reproche aux médias de relayer la théorie libérale, sans s’interroger sur des étapes fondamentales comme celle de la loi Pompidou-Giscard en 1973.
             
            La dette publique est une escroquerie !
            En cause, la loi Pompidou-Giscard de 1973 sur la Banque de France, dite « loi Rothschild », du nom de la banque dont était issu le président français, étendue et confortée ensuite au niveau de l’Union européenne par les traités de Maastricht (article 104) et Lisbonne (article 123).
             
            Contraint d’emprunter aux banques privées
            Depuis la moi mise en place le 3 janvier 1973 il été interdite à la Banque de France de faire crédit à l’État, le condamnant à se financer en empruntant, contre intérêts, aux banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la banque de France qui lui appartient. Depuis l’application de ce principe, la finance et son infime oligarchie donnent la pleine mesure de leur asservissement des peuples, en une spirale exponentielle d’accroissement des inégalités.

            Fed : la planche à billets américaine a-t-elle rempli sa mission de sauvetage ?
            Même si la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed jeudi denier ne se clôturera pas sur une déclaration fracassante, il est désormais acquis que l’assouplissement monétaire exceptionnel de la banque centrale, entamé en 2008, arrive en bout de parcours.

            La politique de la planche à billet est-elle un facteur de risque ?
            Si, sans provoquer une reprise solide, la politique monétaire de la Fed a « sauvé momentanément » l’économie des États-Unis, et avec eux, le monde, elle n’en est pas moins un facteur potentiel de risque. Notamment parce qu’avec l’achat massif d’actifs financiers, son bilan a quadruplé par rapport à son niveau de 2007.

            Mais aussi, selon certains économistes, parce que l’injection de liquidités de manières massive dans le système financier risquait de provoquer à terme une inflation impossible à maîtriser.

            Oui, la bulle financière gonfle déjà dépuis des dizaines d’années mais de manière accéléré ses dernières années et nous allons certainement revivre une période semblable à celle de 1929, cette fois ci de manière amplifié voire avec une option possible d’une nouvelle guerre mondiale.

            Il faut se souvenir !
            C’est grâce à la deuxième guerre mondiale que les États-Unis sont devenu une hyper-puissance mondiale (l’industrie d’armement) ceci sur les dos des Européens ! Après la deuxième guerre mondiale les états-unis se sont engraisse suite au plan Marshall ! Ça était donc double jackpot pour les États-Unis.


            • HELIOS HELIOS 23 septembre 2013 11:10

              ... si les pays, sous la contrainte du FMI, ont officiellement mis fin a l’etalon or, ce n’est qu’une mesure de facade, cela ne les empechent pas d’acheter et de stoker de l’or, comme l’ont fait les Etats Unis an achetant des stocks de la banque de France sous Sarkozy.

              Comme toujours, il y a les « faites ce que je dis... »


            • Mowgli 23 septembre 2013 11:18

              « La croissance d’une économie saine signifie que de plus en plus de personnes sont employées de manière productive. »

              — Il se peut aussi qu’AUTANT de personnes soient employées mais de manière plus productive. Ou encore que de MOINS EN MOINS de personnes soient employées, mais de manière BEAUCOUP plus productive.

              — Ah non ! Car ça, ce ne sont pas des économies saines !

              — Donc, pour vous, l’économie est saine quand elle fonctionne comme vous décidez qu’elle doit fonctionner et pas autrement. Nous sommes bien d’accord. Moi, c’est les lois naturelles que je trouve malsaines, les pommes, les poires, et même les scoubidous tombant de haut en bas et non pas de bas en haut comme ils le devraient selon moi.


              • Lekaner 23 septembre 2013 23:40

                Concernant la question 6, vous avez aussi les bitcoins, pas de banques centrales impliquées, déflation au lieu d’inflation... la révolution technologique est engagee, prenez place au plus tôt, même si c’est que pour 20 euros de btc.


                • Peretz1 Peretz1 4 octobre 2013 17:33

                  Sans l’argent il n’y aurait pas eu de marchés. sans marchés et les échanges de biens il n’y aurait pas eu de progrès matériel. Donc il faut arrêter de se lamenter. Le seul problème est la répartition des richesses produites. Les dettes souveraines seraient sans importance si cette répartition était bien faite. Il faudrait donc virer les responsables, nos dirigeants donc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lionel S.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès