Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les chiffres effarants de l’inégalité aux Etats-Unis

Les chiffres effarants de l’inégalité aux Etats-Unis

On doit à Emmanuel Saez, Thomas Piketty et Camille Landais des analyses très précises et fascinantes de l’évolution des inégalités aux Etats-Unis et en France. Emmanuel Saez vient de publier les données mises à jour à fin 2012. Elles révèlent des chiffres extrêmement choquants.

Quand la moyenne n’a plus de sens
 
C’est un fait aussi avancé par Jacques Sapir, mais qui trouve une illustration particulièrement criante ici. En effet, on constate que les revenus ont progressé de 6,1% de 2009 à 2012. Problème, ce chiffre ne veut rien dire puisque pour les 90% des moins riches, il a baissé de 1,6% ! Et si l’on monte aux 99% du bas, la hausse n’est que de 0,4% ! En clair, la hausse de 31,4% des revenus du 1% le plus riche parvient à distordre la moyenne. La hausse atteint 15% pour les 10% les plus riches. Bref, 90% de la population, il n’y a absolument aucune reprise, puisque leurs revenus baissent.
 
Pire, quand on commence à regarder l’évolution sur une série longue, les chiffres deviennent encore plus hallucinants. Les revenus réels moyens ont progressé de 17% depuis 1973. Déjà, ce n’est pas beaucoup. Mais dans le détail, les revenus des 90% les moins riches ont baissé, eux, de 13% sur la même période ! Ils ont même atteint, en 2012, le point le plus bas depuis… 1965 ! Il est beau le rêve étasunien. Le revenu des 99% les moins riches stagne depuis 40 ans. En revanche, c’est le champagne pour le 1% le plus riche, dont les revenus ont progressé de 187% (381% pour le 0,1%) !
 
Une reprise pour le sommet de la pyramide

Pire, la situation actuelle est extrêmement inhabituelle. En effet, si les revenus de la population diminuent à chaque crise, en revanche, ils progressent ensuite, même en bas de l’échelle. C’est ainsi, qu’après avoir perdu 12% en 20 ans, ils avaient progressé de 16% de 1993 à 2000 pour les 90% les moins riches. Et après une chute de 5% de 2000 à 2002, ils avaient repris 4% de 2002 à 2007. Mais là, après la chute de 12% de 2007 à 2009, ils poursuivent leur baisse (-2%). Tout ceci explique le fait incroyable que 95% des hausses de revenus depuis 2009 soient allés à seulement 1% de la population.

Naturellement, tout ceci pose un vrai problème politique, que Joseph Stiglitz a remarquablement bien traité dans son dernier livre, « Le prix des inégalités  ». Combien de temps encore 99% de la population acceptera que le fruit de son travail ne profite de facto qu’à 1% de la population ? Certes, le rêve étasunien parvient à maintenir une certaine unité, mais les failles de la maison commune sont de plus en plus visibles. En outre, une telle reprise a toutes les chances de provoquer une nouvelle bulle car les revenus additionnels des plus riches vont alimenter la spéculation, préparant un nouveau krach.
 
Merci en tout cas à Emmanuel Saez pour ce travail passionnant, et le fait de mettre en ligne les données de son étude, ce qui permet d’en tirer autant d’informations. Il est bien évident que ce modèle n’est pas durable et qu’il finira tôt ou tard par s’effondrer. Le prochain krach pourrait en être l’occasion.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Claudius Claudius 5 octobre 2013 11:27

    L’économie casino se porte à merveille


    Les riches. - qui branlent rien. - deviennent de plus en plus et les pauvres écétéra ..

    Pourvou ké sa doure

    Et encore, on parle pas de dévastation ni d’obscène du modèle

    Et les princes et marquis de la Ripoublique, la parentèle d’iceux ? combien d’augmentation ?

    Faramineux

    • plancherDesVaches 5 octobre 2013 21:01

      Ce que tu sembles oublier, Claudius, est que quand un être souffre, il rejette la faute sur les « autres ».
      L’ « autre » est en effet, par ignorance, une cible facile car utile et, même plus, NECESSAIRE dans le malheur, car il est important, pour nous tous, de chercher une explication, et, au mieux, une justification.
      Justification de propres déviances et méfaits, aussi...

      L’humain est ainsi fait, capable du meilleur comme du pire. Heureusement.
      Car sinon, il serait une machine OU dominé par du fascisme d’extrême-droite.
      Qui utile, justement, les besoins de justifications de haine et/ou culpabilités pour gagner en pouvoir.
      Sinon, pourquoi s’attaquent-ils toujours à des minorités... ??

      Au niveau des US, nous retrouvons un phénomène similaire.
      Sauf que c’est l’argent qui leur sert d’outil pour tuer alors que la force brute est trop... visible.


    • plancherDesVaches 5 octobre 2013 21:03

      Tiens, Pinsolle, par exemple.
      C’est une taupe de Dupont-aignan.
      Soit, de l’extrême-droite.


    • howahkan Buddha 5 octobre 2013 12:01

      Il n’y a strictement rien d’anormal à cela..........si VOUS voulez la pseudo compétition en espérant le jackpot ,compétition qui n’existe pas mais est en fait une élimination conceptuelle au niveau du cerveau analytique, du cerveau outil,mécanique et aléatoire qui dit oui ou non..vous ne pouvez strictement rien obtenir d’autre,des le début ce résultat est entièrement prévisible et logique...comme l’est la violence, la guerre bien sur, la torture, le vol ,la destruction etc etc car pour cette partie mécanique du cerveau, genre d’ordinateur de chair et de sang ..tuer ,voler,violer et tout le reste c’est simplement mettre a exécution, une des ses propres conclusions-désirs idéal oui / non...

      il n’y a aucune vie la dedans.........nous ne sommes plus vivant,mais somme devenus pures machines, ne sachant pas qu’elle sont machines....seule une machine sans vie peut faire ce que fait l’humain ,comme un marteau sait frapper la pointe sans arrêt...nous sommes ...marteaux !! à chaque instant cette situation peut être changée....mais pour cela il faut arrêter la fuite donc la peur, vers l’extérieur, faire demi tour et retourner à l’origine de tous nos problèmes, en nous mêmes..

      n’importe quel animal ou même le roc de la montagne vivent eux, comme les plantes etc .............

      Vous comprenez pourquoi le sport organisé ? il ne faut plus de compétition, ll faut refuser cela....sinon crier dans le désert ne sert à rien bien sur..vous savez la pyramide contrairement à ce que beaucoup pensent penser, elle ne se contruit pas par le haut....mais par la base qui est ensuite ecrasée par chaque étage supplémentaire....il ne faut plus de pyramide...............non plus..

      Ou alors si vous le voulez ,ne plus jamais rien dire...........car tout ce qui arrive est alors logique.


      • howahkan Buddha 5 octobre 2013 12:11

        L’admirable philosophe moderne Nicolas Sarkozy à d’ailleurs totalement résumé ce que veulent pas mal de gens c’est : moraliser le capitalisme..ce qui veut dire en gros bien sur, organiser des pseudo compétitions ,et demander au vainqueur qui va toucher un pactole en argent + la gloire éternelle, de s’ arrêter et d’attendre les autres....ça n’arrivera jamais....il ne faut prendre le départ d’aucune compétition...là est le secret smiley
        la compétition qui est basée sur le mythe du meilleur....mythe car faux ! Car de facto à chaque instant nous avons forcement les meilleurs partout,d’après cette théorie fumeuse, donc rien ne peut être mieux fait,donc tout va pour le mieux..on a le meilleur monde possible.........donc les 100 millions de morts en feux guerres ce fut aussi bien sur grâce au mythe du meilleur , donc c’est bien...... smiley..ceci est faux,absurde et criminel..

        Il s’agit en fait de nier l’ incontestabilité vitale absolue que c’est par le collectif qui travaille ensemble que nous sommes encore là.... pour le nier , pour mieux le voler.....


      • mpag 5 octobre 2013 12:44

        c’est juste buddha

        A moins d’un changement de la nature de l’homme, aucune chance de rédemption, 
        N’oublions pas qu’elle n’était pas souhaitable durant les 2 millions d’années de l’histoire de l’homme, et que grâce à elle nous sommes toujours là sur cette terre

      • mpag 5 octobre 2013 12:19

        Les chiffres sont à nuancer dans l’inégalités

        Sachant que l’Echelle des valeurs est autrement plus à l’avantage de ceux qui sont moins nombreux que les autres..........
        Encore une fois, une jolie manipulation de la part de l’auteur qui n’oublions pas sous son sourire évangélique est un homme politique avec leur habituel tendance à ne trouver aucun intérêt à leur propos..........

        Entre augmenter le revenu de 100 riches qui gagne 100 il en faut 100 qui gagne 200 augmentation des revenus de 100% des plus riches

        Entre augmenter le revenu de 100 pauvres qui gagne 1 il en faut 100 qui gagne 2
        Augmentation des revenus de 100% des plus pauvres 

        (j’ai pris comme base un valeur de 100 et la valeur des gains n’est pas identique car si un pauvre gagnait plus, il serais plus considérer comme.....pauvre)

        Dans l’un il faut 10 personnes pour augmenter les revenus de 100 avec un gain de 100
        Dans l’autre il en faut 100 pour augmenter les revenus de 100 avec un gain de 1

        Je vous laisse imaginer avec des échelle de valeurs plus importante que mon exemple............

        En clair, il y a de plus en plus de riches et de plus en plus de moins pauvres
        A ajouter que la population mondiale augmente........ce qui augmente le nombre de pauvres potentiels vis à vis de riches potentiels......

        Pour conclure la population augmente avec de moins en moins de pauvres mais de plus en plus de riches mais sachez que ce n’est pas près de s’inverser mathématiquement à moins d’une catastrophe et encore........(voir suite......)


        Maintenant que ça a été expliqué, il y a un autre problème la nature humaine avec son aversion à la perte notamment
        Allez demandez dans la rue si un homme est près de baisser son salaire pour le donner à un pauvre avec une valeur de 100 en clair cette homme gagne 100, l’autre gagne 1, pour que le pauvre gagne autant, il faut que le riche donne 50, la moitié de ces gains

        Personne je dis bien personne ne le fait de façon innocente
        J’invite par conséquent ceux qui me trouve le contraire de le faire avec une autre personne en ayant aucun intérêt ..........j’aurais la certitude que le Christ a ressuscité.

        En clair essayez de devenir riche pour un pauvre reviens a accéder à la classe moyenne et la classe moyenne à devenir riche et aux riches de devenir plus riches..............

        En faites, vous reprochez aux autres, ce que vous souhaitez ou que vous refusez de faire, 
        Théoriquement Personne ne vous empêche d’essayer

        C’est pas un problème de système c’est un problème de psychologie évolutive qui a façonné l’être humain.......

        Ah en faite l’auteur, tomber dans le populaire en souhaitant un crack, ce n’est pas de l’or qui va vous falloir pour la surmonter mais des armes et une bonne dose de prières

        Vivement le crack finale.........la nature humaine va se transformé en papillon
        N’oubliez pas de visiter son site de Debout la république





        • mpag 5 octobre 2013 19:26

          commentaire très instructive

          Plus proche du sentimentalisme que d’une réflexion pragmatique d’une situation
          ça doit être le manque d’arguments 


        • Robert GIL ROBERT GIL 5 octobre 2013 14:03

          La faim et la pauvreté aux États-Unis atteignent des sommets jamais vus depuis des décennies. Les chiffres sont renversants. Le nombre d’Américains qui reçoivent des coupons alimentaires, soit 47,1 millions, a atteint un nouveau record en août de cette année, selon les plus récentes statistiques du département de l’agriculture. Ce nombre a augmenté d’un million par rapport à l’année dernière, et de plus de 50 % depuis octobre 2008, lorsque la statistique s’établissait à 30 millions. À Washington, la capitale du pays, et dans l’État du Mississippi, plus du cinquième des résidents reçoivent maintenant des coupons alimentaires..........

          voir : MERVEILLEUSE AMERIQUE


          • alberto alberto 5 octobre 2013 14:06

            J’ai quand même l’impression que cet article enfonce des portes ouvertes...depuis bien longtemps !


            • spartacus spartacus 5 octobre 2013 14:11

              Que c’est risible le propagandisme anti américain.

              Dommage que l’auteur privilégiste ne compare pas avec l’inégalité de droits sociaux aux USA avec le France et ses privilégiés en droits sociaux.
              OASDHI est une sécurité sociale universelle pour tous aux USA, qui ne connaissent pas comme lui les privilèges de corporatisme d’étatisé minable.

              Pas de régimes spéciaux de retraite aux USA ;
              Pas de propagandiste Enarchiques et d’élite mépriosante.

              Avec de belles références de frustrés étatistes come Pikety et ses analyses de boites de Carambar, l’auteur passe sous silence des vérités qui dérangent de ses illustration de propmagandiste de droito-gauchiste étatiste.

              Une belle analyse pour les ignares.
              Malheureusement un pauvre aux USA est un riche ici.

              La pensée unique base la totalité se son argumentation sur la base erronée du seuil de pauvreté, indicateur imparfait.

              Calculé sur le revenu médian dans las pays occidentaux, alors qu’il est calculé différemment dans les pauys pauvres, ou il correspond au minimul possible pour simplement vivre.

              Occultation par le propagandiste gauchiste qui se croit de droite que par exemple, que le seuil de pauvreté aux USA c’est 1.5 fois le SMIC Français.

              • 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison aux USA.
              • 76 % disposent de l’air conditionné ;
              • 75 % d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;
              • le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes ;
              • 97 % des pauvres ont une télévision couleur ; 50 % en ont deux ;
              • 75 % d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux ;
              • 73 % des pauvres possèdent un four à micro-ondes.

              • Luc le Raz Luc le Raz 5 octobre 2013 15:43
                OASDHI Old Age, Survivors, Disability, and Health Insurance.
                Vous écrivez : « sécurité sociale universelle pour tous » Vous savez lire ? Old age

                Quant aux stats : elles datent de de 1995 smiley. Mais depuis on a pu noter que :

                100% ont un trou d’uc et au moins un tube de vaseline.
                .
                Devons nous continuer à vous appeler spartacus ou Ben Dover ?

              • Gauche Normale Gauche Normale 5 octobre 2013 17:15

                46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison aux USA.etc

                Des statistiques qui nous sont très instructives sur la situation actuelle puisque datant de... 1995 !
                Et puis parler d’« anti-américanisme », de « gauchisme » à propos de ceux qui se penchent sur la pauvreté qu’il y a là-bas, n’est-ce-pas excessif ? Non, c’est du Spartacus moyen.
                D’autant plus que l’auteur est de DLR dont le président est un ex-UMP.

              • foufouille foufouille 5 octobre 2013 17:43

                crassus ne s’est pas trop fatiguer : copié coller de wikipedia (en partie seulement)
                il a trouvé le bon mot de l’aide sociale soumise a conditions OASDHI


              • spartacus spartacus 6 octobre 2013 09:47

                Excellentes réponses qui démontre que l’éduction nationale forme à l’anti américanisme primaire et la niaiserie gauchiste

                vous vous persuadez de votre ignorance.

                Les bon alimentaires c’est du social, pas de la survie. 

                10 % des retraités étasuniens ont perdu la totalité de leurs retraites par capitalisation lors de la dernière escroquerie faites à leurs dépends.

                Voici ce qu"enseigne l’école Française, l’ignorance du fonctionnement des autres pays.
                Pour votre info :
                Hélas les USA c’est de la retraite par répartition.
                La même règle de droit s’applique à tous. Aucune distorsion ou favoritisme pour quelque raison que ce soit du système existe. Les régimes spéciaux sont inexistants, les caisses spécialisées ou par corporation n’existent pas. Envisager une dérogation, même partielle, pour un Américain relèverait de l’inégalité et de l’injustice. Loin de la pensée de toute une élite Enarchique Française.

              • Luc le Raz Luc le Raz 6 octobre 2013 13:50

                @ Asparagus #2 : Enron : (401k)
                ’’We had some married couples who both worked who lost as much as $800,000 or $900,000,’’ said Steve Lacey, an emergency-repair dispatcher for Portland General. ’’It pretty much wiped out every employee’s savings plan.’’
                Par contre :
                John Arnold, a hedge fund manager and former Enron star trader worth $3.5 billion, has announced he will retire - aged just 38. smiley


              • samuel 7 octobre 2013 14:55

                Savez-vous lire ?

                 

                Nulle part dans son article l’auteur ne parle de seuil de pauvreté. Le mot pauvre n’y est même pas présent.

                L’objectif principal de l’article est de montrer la concentration de plus en plus de richesse dans les main d’une population de plus en plus réduite à l’échelle des Etats-Unis.

                Point !

                Mais vous pouvez toujours vous exciter contre des fantômes, moi ça m’amuse. Vous feriez un parfait maître étalon pour définir un seuil de bêtise.


              • 1871-paris 1871-paris 5 février 2014 13:33

                mais tu n’as pas honte avec ta ritournelle et tes arguments en bois prônant le libéralisme mortifère.
                ont te cite des chiffres d’hommes et femmes qui limite crèvent de faim au pays de libéralisme(usa) et toi, droit dans tes bottes tu nous sort des statistiques sur le nombre de télévision comparativement au usa et au autre pays etc... tu joue de tel stat ou tel autre omettant de les corréler avec leur impacte sur le social...

                Mais tu est vraiment a coté de tes pompes et fiers de ton égoïsme, de ton individualisme de ta propagande ploutocrate minable. avec toi les droits de l’homme serai ceux des Girondins Liberté-« égalité »-propriété Haaaa la liberté surtout pour les libéraux et la propriété peu importe s’il elle doit faire crever des être humain !
                Depuis que tu écris ici on a bien compris que tu étais surement pas humaniste, mais plutôt un belle « autre nom familier pour appeler les déchets » (désole j’appel un chat un chat) prés a pratiquer un fascisme invisible et discret provoquant la réduction de l’espérance de vie des classes moyennes et pauvres. si le crime de conspiration contre l’intérêt commun existait tu serais dans les premiers condamnés c’est certain. et tu me parlera de pratique totalitaire, preuve que tu n’as aucun sens de ce qui est bien pour l’intérêt commun a contrario de ce qui peu bénéficie qu’a un nombre limité, ou pire comme je le pense tu le nie et le prône comme hygiène de pensé nauséabonde.


              • Luc le Raz Luc le Raz 5 octobre 2013 14:51

                Si les sommes énormes jetées sur les tapis du casino de Wall Street pour faire grossir les porte-feuille des « happy few » étaient directement injectées dans l’économie réelle on en serait pas là. Quand je pense que lors du « 9/11 » on déclarait aux traders de GS que c’était une occasion « rêvée » de fraire du fric, ça fait frémir d’angoisse. Quel cynisme !


                • mortelune mortelune 5 octobre 2013 15:14

                  1% de la population fait la guerre au restant qui ne bronchent pas. Comme quoi vaut mieux faire la guerre avec la tête plutôt qu’avec une épée. Par contre je me pose la question de savoir jusqu’à quand ça va durer... A voir !


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 octobre 2013 17:46

                    La tendance est équivalente en Europe et cela na rien d’étonnant car c’est liée à la mondialisation .... Dans un marché mondialisé ou les banques on pris les pouvoirs sur le gouvernements à cause de la déréglementation.

                    Un exemple en Allemagne on compte 2,4 millions d’enfants qui vivent en dessous du seuil de la pauvreté !

                    La France compte entre 4,9 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée... Depuis 2002, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million
                    . La France compte 65 millions d’habitants ...

                    Et pourtant le gâteau est plus grand sue jamais mais l’argent afflue de plus en plus vers les riches à cause des hommes politiques qui obéissent à l’oligarchie et qui n’agissent plus dans l’intérêt.


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 octobre 2013 18:07

                      Nous sommes sans cesse manipulé par les statistiques qui adorent à nous présenter des chiffres à travers des moyennes.

                      Toute l’art à nous manipuler consisté dans la manière de compter...

                      La différence entre moyenne et médiane

                      La moyenne est calculée en additionnant toutes les valeurs de la suite, puis en divisant par le nombre de valeurs. Ici, il faut calculer (10 + 25 + 30 + 35 + 100) / 5, ce qui donne une moyenne de 40.

                      La médiane, c’est un nombre qui partage la suite en deux parties de même taille. Ici, la médiane est 30, puisqu’il y autant de valeurs inférieures ou égales à 30 que de valeurs supérieures ou égales. Lorsque la suite comporte un nombre pair de valeurs, par exemple les valeurs 10, 20, 30 et 40, il n’y a pas de valeur « au milieu ». On prend donc le nombre qui se situe pile entre les valeurs proches du milieu que sont 20 et 30. La médiane vaut donc 25.

                      C’est une sacre différence entre 40 et 25 !

                      Pour embellir la chose les statistiques sont majoritairement base sur la moyenne !

                      La pauvreté est souvent ballayé par les statisques voire relativisé... c’est la cruoté des chiffres ( enfin celles des hommes et leur manière de compter )


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 octobre 2013 19:07

                      8,6 millions de Français vivent avec moins de 964 euros par mois

                      Le taux de pauvreté en France en 2010 a atteint 14,1% de la population, son plus haut niveau depuis 1997. 8,6 millions de personnes vivaient ainsi en 2010 en dessous du seuil de pauvreté monétaire (964 euros par mois), la moitié d’entre elles vivant avec moins de 781 euros par mois. Le niveau de vie médian (la moitié de la population est au-dessus, l’autre en dessous) en France métropolitaine atteignait 1.610 euros par mois en 2010.

                      source

                      Le seuil de pauvreté est de 940,00 Euros / mois en Allemagne.
                      En Allemagne le nombre des gens vivant en dessous du seuil de pauvreté été de 15,5% en 2010 


                    • gogoRat gogoRat 5 octobre 2013 18:04

                      Le phénomène de « plutonomie » avait déjà été signalé par Courrier International ...

                      Intéressant aussi de se rendre compte que cela relativise passablement la notion de « prise de risque » censée légitimer l’accroissement de richesse : voir ce lien http://www.letemps.ch/Page/Uuid/4af49f1a-adbb-11dd-bf59-ad3d6140ad87|1#.UlA0sbPhmPs
                       extrait de cet article de LeTemps.ch :

                      • " ... Prenons l’exemple d’une personne dont la fortune est 8 fois supérieure au revenu. Si son taux d’épargne est négatif de 5%, en réalité sa fortune ne sera mangée que de 0,4%, en prenant un taux d’imposition de 40%. Cette diminution de 0,4% est largement compensée par la hausse de l’indice des actions, laquelle atteint 12,7% en moyenne depuis 1982. Pour Citigroup, le taux d’épargne négatif des Américains ne revêt donc « aucune importance » !"

                      •  C BARRATIER C BARRATIER 5 octobre 2013 18:08

                        C’est FRIEDMAN qui écrivait « Nous avons voulu changer notre pays, les USA, nous avons changé le monde ». Toute l’Europe suit les USA, y compris la Russie ;; ;et l’Asie s’y met.
                        Mais, pour que ça continue, il faut sans cesse trouver de nouveaux pillages à faire (chez nous le hold up sur la Sécu et les services publics. Car le combustible du libéralisme, c’est toujours de l’argent qu’il faut brûler. Il y ceux qui le prennent et ceux que l’on tond. Je pense aussi qu’il peut se produire de manière inattendue une Révolution mondiale. Il faut que les sociétés échappent aux politiques qui s’empiffrent. On passera par des moments durs durs....sans aucun des partis connus. Les libéraux sont capables de nous fabriquer une guerre mondiale pour reprendre la main encore un petit moment. Bon article
                        Voir en page des news :

                        Libéralisme : Friedman, pensée unique

                         

                         http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=99


                        • Le421 Le421 5 octobre 2013 19:02

                          C’est tout à fait exact !! Quand les grands de ce monde vont voir que ça va leur péter à la gueule, ils vont occuper les manants en leur trouvant une bonne petite guerre pour les distraire.
                          Car ces gens-là, ils n’iront jamais au charbon. Ils se contentent de japper à la télé et les bouffons applaudissent.
                          Y’a de la matière !! Entre les roms, les pauvres, pas assez nombreux, les musulmans et leur « terrorisme », tout ce qui est bronzé, jaune, etc... On va bien trouver des responsables !!
                          Les vrais sont blancs comme neige, bien au chaud, ont pignon sur rue et parlent comme des livres.
                          Ils nous baisent sans arrêt et les imbéciles applaudissent. Il y en a même qui en demandent plus.


                          • gogoRat gogoRat 5 octobre 2013 19:50

                             Pourquoi a-t-on inventé le tittytainment ?
                            => http://fonzibrain.wordpress.com/2009/08/26/connaissez-vous-le-le-tittytainment/
                             extrait :

                            • Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale. « On n’aura pas besoin de plus de main d’œuvre », estime le magnat Washington Sycip. Un cinquième des demandeurs d’emploi suffira à produire toutes les marchandises et à fournir les prestations de services de haute valeur que peut s’offrir la société mondiale. Ces deux dixièmes de la population participeront ainsi activement à la vie, aux revenus et à la consommation – dans quelque pays que ce soit. Il est possible que ce chiffre s’élève encore d’un ou deux pour cent, admettent les débatteurs, par exemple en y ajoutant les héritiers fortunés.
                              Mais pour le reste ? Peut-on envisager que 80 % des personnes souhaitant travailler se retrouvent sans emploi ? ...

                            • mpag 5 octobre 2013 20:24

                              Il faut quand même relativisé les chiffres des Etats Unis

                              Bien plus de personne profitent du libéralisme que ceux qui en souffrent , 
                              Combien sont sortis de la misère, de la pauvreté, bien plus que ceux qui en entrent

                              Je vais commencer à croire que certains expriment leur rage dans un système où ils sont perdant ou s’estime l’être utilisant un sentimentalisme béat où ils sont à plaindre et pas suivant un point de vue réfléchi et impartial.......

                              Ce qui arrive à ces pauvres 60 Millions d’américain, m’attristent mais ne m’aveugle pas quand je la compare aux restes de ceux qui vivent mieux ou bien mieux, ou extrêmement mieux

                              Vous me faites pensez à ces gens qui dès qu’ils voient un chat faire les yeux doux, lui disent qu’il est trop chou et lui donne de la pâtée ou des croquettes

                              Vous êtes manipulé par les politiques par les sentiments et ça marche, ça marche fort 
                              et ils doivent bien se marrer dans leur tour d’ivoire






                              • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2013 21:21

                                Ce phénomène, est-il vraiment limité aux Etats-Unis et même en France ?


                                • eric 6 octobre 2013 11:03

                                  Toujours ce scandaleux mépris des gauches pour les plus petits.... !

                                  Pendant qu’elles se concentrent sur le taux marginal d’imposition des 0,0 quelques chose pour cent des plus riches, cela lui permet de ne pas se demander ce qu’il arrive aux plus pauvres.
                                  La tête fixée vers le haut, fascinées par les « riches » elles sont parfaitement indifférentes aux pauvres.

                                  Dans un pays ou 57% de la richesse produite passe par les mains de l’État, ou la moitie des revenus du décile le plus pauvre est constitue de transferts publics monétaires et non monétaire, la seule question qui compte et ou passe l’argent de nos impots que nous consacrons a lutter contre la pauvreté pendant que les gauches ne s’intéressent qu’aux « inégalités ».
                                  C’est pourtant parfaitement inutile. Tous les impots confiscatoires décidés par « lui président » sur les « plus riches », ont un point commun, ils vont rapporter, si les interesses restent en france, quelques millions d’euro. Moins que le cout de la journee de carence pour les fontionnaires, l’actualisation des tranches de l’IR pour la classe moyenne socialiste ( a une moitie des français qui le paye, tu parles d’une urgence sociale). beaucoup moins que les prélèvements supplémentaires en impots locaux, CSG et TVA qui frappent plus particulièrement les plus pauvres.

                                  La vérité est qu’il y aurait assez d’argent pour éradiquer la pauvrete économique dans notre pays. Emmanuel Todd a bien montre que le principal problème, c’est qu’un euro redistribue a un cout de un euro. Qui dit pire. Pour qu’un euro de notre argent arrive a ceux qui en ont besoin, il faut payer un racket de un euro aux agents publics qui l’administre. Tient, les Roms, on leur donne quelques centaines d’euro pour survivre, mais les animateurs et associatifs qui s’en occupent, eux, ne sont pas au smic....

                                  On risque d ;entendre parler encore longtemps de madame Bettancourt et de son fric a elle, par ces gens qui ne tiennent pas trop a ce qu’on leur demande ce qu’ils font de notre fric a tous.

                                  Rarement dans l’histoire, on aura vu une catégorie sociale aussi cyniquement racketteuse et indifférente a la pauvreté si ce n’est pour justifier son propre train de vie.

                                  SI je pensais a gauche, je dirai, cela me donne envie de vomir....


                                  • herope herope 6 octobre 2013 16:37

                                    Ce qui me gêne le plus c’est ce populisme gratuit : OUI la misère est partout mais de là à ce servir de ce thème pour faire de l’électorat et ainsi être a la marge du FN c’est petit.
                                    Prenez comme sujets l’intégration des 20 000 Roms qui soit disant coulent la France !

                                    www.fa-heropelyon.fr.gd

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès