Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Standard & Poor’s s’inquiète de la hausse des inégalités (...)

Standard & Poor’s s’inquiète de la hausse des inégalités aux USA

Vous ne rêvez pas, l’agence de notation américaine a publié au début du mois une étude au titre on ne peut plus claire : « Comment la hausse des inégalités de revenus pèse sur la croissance américaine et les pistes pour changer la tendance ».

Les auteurs, dont Beth Ann Bovino, chef économiste à l’agence, ont fait le constat suivant :« Notre analyse des données, ainsi que l’abondante recherche en la matière, nous conduisent à conclure que le niveau actuel d’inégalité de revenus aux Etats-Unis freine la croissance du produit intérieur brut, au moment où la première économie mondiale lutte pour se remettre de la grande récession, et où le gouvernement a besoin de financement pour supporter le vieillissement de la population. »

Ce rapport dit également que le problème des inégalités de revenu tient notamment au fait que les plus riches ne dépensent qu’une faible part de leur fortune tout en exerçant une forte pression sur les politiciens afin de réduire leurs impôts, et aussi les investissements dans les infrastructures. Ces facteurs expliquent en partie la faible croissance de l’économie américaine au cours des dernières années.

Les conclusions en sont une révision à la baisse des prévisions de croissance américaine pour les dix prochaines années de 2,8% à 2,5%.

L’agence de notation prend tout de même bien le soin de nous avertir que cette étude ne se situe en rien dans le domaine de la morale. Elle tient à préciser que ses recommandations ne sont guidées que par des considérations économiques.

S&P est la première agence de notation à émettre des critiques sur la politique d’orientation néolibérale préconisée jusqu’ici par les grands organismes internationaux (UE, FMI, BCE) , et qui a conduit à creuser les inégalités en particulier dans les économies d’Europe du Sud.

Le Fonds Monétaire International avait également reconnu des erreurs à la fin de l’année 2013.

On aimerait que cette étude soit suivie d’actes. Par exemple que l’agence de notation dégrade les notes des pays qui continuent de laisser croître les inégalités entre riches et pauvres. On aimerait aussi que les états soient enfin obligés d’appliquer des sanctions sévères face aux plus riches qui fuient leurs obligations fiscales, que des règles soient fixés pour réguler les hauts salaires.

Si Standard & Poor’s ose passer à l’action, cela pourrait servir de prélude à un autre modèle. Cela obligerait les politiques et les économistes à une refondation totale du système actuelle.

Mais ne rêvons pas trop. Standard and Poor’s ne souhaite pas faire la révolution, l’agence souhaite juste un rééquilibrage tant que la conjoncture le permet. S & P se contente de demander à l’état d’investir dans l’éducation : « Il existe une forte corrélation entre le niveau de scolarité atteint dans un Etat et le salaire moyen dans cet Etat. Plus les individus sont diplômés, plus ils ont de chance de participer au marché du travail et de gagner plus, moins ils en ont d’être au chômage. »

La révolution ne semble pas encore pour demain. Mais qu’après Joseph Stiglitz et Paul Krugman, tous deux Prix Nobel d’économie, de grands organismes laissent la porte entre-ouverte vers une évolution de leur pensée unique doit permettre à ceux qui ont la volonté de changer les choses d’enfoncer cette porte.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • caillou40 caillou40 24 août 2014 15:12

    Les USA survivent grâce aux crédits...mais les riches de plus en plus délocalisent pour éviter de payer des impôts... !


    • fatizo fatizo 24 août 2014 17:22

      On nous dit pourtant qu’ils existent des lois bien plus sévères que chez nous en ce qui concerne l’impôt pour ceux qui partent à l’étranger.


    • caillou40 caillou40 24 août 2014 17:31

      Par fatizo ...c’est excact leurs lois sont bien plus sévères que chez nous...mais avec de l’argent on trouve des portes de sorties..et de plus en plus de riches et d’industries délocalisent leurs sièges à l’étranger en s’alliant avec d’autres qui ont pignons dans les paradis fiscaux et contre ça les lois ne peuvent rien faire..c’est ce qui plombe l’économie des USA...


    • zygzornifle zygzornifle 24 août 2014 16:32

      les américains n’hésitent pas à faire fumer la planche à billets 24h sur 24 et 365 jours par ans.....


      • goc goc 25 août 2014 01:45

        @Démosthène

        n’en déplaise à tes chevilles, visiblement c’est plutôt toi qui manque de cerveau.
        Déjà quand on veut dialoguer, on commence par respecter l’autre.
        Ensuite au lieu de jouer les « monsieur je sais tout et toi t’es un ignare », tu ferais mieux d’argumenter au lieu d’insulter
        Enfin si tu avais pris le temps d’argumenter, tu aurais (peut-être) compris que vous dites la même chose


      • zygzornifle zygzornifle 25 août 2014 08:36

        cher Démosthène

        tu as raté l’heure de ta camomille avant le dodo, tu joues avec ta vie .....

      • goc goc 25 août 2014 10:00

        Tu n’es qu’un gros bouffon trollesque, retourne dans ta caverne

        ah c’est donc ça ton « argumentaire »
        ahhhh okay okay okay j’avais pas compris !!

        en tout cas il est à ton image, vulgaire et imbécile


      • zygzornifle zygzornifle 25 août 2014 10:31

        argumenter pourquoi ? tu vis dans ton carcan pseudo intellectuel à 2 balles ....


      • zygzornifle zygzornifle 25 août 2014 10:51

        petit condensé par Démosthène :


        T’as pas l’impression de te ridiculiser à chaque fois que tu poses une de tes bouses
        T’es décidément par trop stupide
        t’es totalement largué, totalement inculte ET totalement stupide
        pauvre stupidiot que tu es
        Alors vas t’acheter un cerveau, et remplis-le avec autre chose que les débilités du FhaiNe.
        Tu n’es qu’un gros bouffon trollesque, retourne dans ta caverne.

        Magnifique démonstration, nous te remercions chaleureusement pour ton intervention autrement nous aurions eut l’impression de rater quelque chose....


      • zygzornifle zygzornifle 27 août 2014 18:09

        si c’est toi le lecteur de de ma fange digestive alors je suis rassuré , je te garde un bocal de mes sucs gastriques afin que tu te les injecte dans ta moelle épinière faute de cerveau ......


      • alberto alberto 24 août 2014 16:44

        Bonjour fatizo,

        Chez S&P ils ont dû lire correctement Piketty, contrairement à certains ...

        Je pense aussi que la paupérisation des masses populaires entraine un retour de bâton vers les entreprises capitalistes qui voient fondre leurs profits du fait que leurs produits sont de moins en moins accessibles à ceux à qui ils étaient destinés !

        Ainsi que tu le relèves, S&P ne prêche pas la révolution, mais commence à se rendre compte que la trajectoire du capitalisme actuel l’envoie dans le mur.

        PS : Dans le même ordre d’idée, l’Allemagne et son bras armé, la BCE, commencent à se rendre compte qu’à force d’appauvrir leur pays voisins, qui sont aussi leurs clients, que leur commerce extérieur en souffre : d’où un assouplissement attendu de la fameuse règle du déficit budgétaire ?

        A suivre... 


        • fatizo fatizo 24 août 2014 17:18

          Bonjour Alberto,

          Piketty et Stiglitz sont cités dans l’article du Monde. Le prix Nobel américain est même cité dans le rapport de S&P.
          Ce qu’il y a de plus étonnant (ou pas tant que ça vu la pensée de nos médias), c’est que ce rapport est si peu été repris dans les médias.
          On aimerait voir également nos politiques,qui se disent de gauche, se baser sur ce rapport pour vouloir faire changer les mentalités .
          Qu’ils ne s’en servent pas est bien la preuve qu’ils sont eux aussi soumis à l’ultralibéralisme le plus sauvage.

        • boris boris 25 août 2014 17:29

          Effectivement pas besoin d’être un Nobel de l’économie, pour comprendre que si on entraine l’économie vers le bas, salaires de misère, etc... On va droit dans le mur, par contre une politique de salaire élevé, entraine automatiquement une hausse rapide de la consommation.

          Bon de toute façon, le mur on y est déjà dedans , après l’avoir traversé , il y a la falaise , donc !


        • alinea alinea 24 août 2014 18:03

          Quand on est de gauche, on ne s’inquiète pas d’un petit rapport qui ouvre un portillon pour savoir comment faire pour que le capitalisme perdure encore un peu , avec sa croissance, sa consommation et sa pollution !! Pour ma part je pense que plus tôt il sera tombé plus tôt on aura des chances de faire autre chose, mieux !


          • alberto alberto 24 août 2014 18:14

            Alinea : quand on est de gauche on se réjouit de tout ce qui peut effriter le roc capitaliste au lieu d’attendre qu’il se délite sous le choc de nos rodomontades !

            Et si on peut accélérer l’effritement en décodant ses contradictions : y a pas à se gêner...

            Bien à toi.


          • alinea alinea 24 août 2014 18:32

            alberto : je pense juste qu’il n’y a pas de contradiction !! qu’ils naviguent à vue, ça oui, mais à lire l’article j’ai cru qu’il voulait dire qu’« ils » donneront du mou à la masse -ou qu« ils » devraient le faire-, pour durer encore un peu !! smiley


          • fatizo fatizo 24 août 2014 19:42

            Il y a ce que je souhaite et ce que je pense réalisable. La marge est immense pour le moment.

            On peut rêver d’un monde ou tout le monde aurait un boulot bien payé, que les salaires soient plafonnés pour les plus riches, et que ceux qui appliqueraient ce programme ne s’en mettent pas plein les poches. 
            Mais connaissant l’être humain, je sais que ceux qui accèdent au pouvoir ne sont jamais les etres les plus respectables.

          • o.man 24 août 2014 18:29

            Bonjour ,
            Le 19-08-2014 , ça dit quelques chose à l’un d’entre vous ?
            Il semblerait que ça soit la date à partir de laquelle l’humanité vit à crédit sur le renouvellement des ressources naturelles .
            De deux choses l’une , soit on partage , soit on s’entretue , ce qui expliquerait bien des actes de ceux qui ne voudront jamais réduire leur confort et leur train de vie .

            http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/19/ressources-naturelles-l-humanite-vit-a-credit-pour-le-reste-de-l-annee_4473543_3244.html


            • alinea alinea 24 août 2014 18:33

              On réduit d’abord !! on partage ensuite ; ou en même temps !!


            • o.man 24 août 2014 18:40

              Pour les Américains , il semblerait que le partage ne fasse pas partie de leurs plans à en croire les « Guildestones » .
              Du moins pour ceux qui ont érigé ces monolithes

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones


            • Gnostic GNOSTIC 24 août 2014 18:44


              Bonjour fatizo déjà rentré de vacances ?

              Elles ont été courtes !

               

              Les riches n’ont pas le temps de prendre de vacances de peur que les sales pauvres viennent les voler quand ils sont partis

               smiley

               

              A part ça article court et concis comme dab

              BRAVO





              • fatizo fatizo 24 août 2014 19:44

                Je préfère prendre de courtes vacances......mais plus souvent.

                Bonne soirée Gnostic

              • julius 1ER 25 août 2014 17:10

                Je pense aussi que la paupérisation des masses populaires entraine un retour de bâton vers les entreprises capitalistes qui voient fondre leurs profits du fait que leurs produits sont de moins en moins accessibles à ceux à qui ils étaient destinés 

                @alberto,
                bien vu en complément de l’article de Fatizo....., ces capitalistes sont tellement bêtes 
                qu’à force de tirer sur la masse salariale, ils paupérisent tellement de monde que le continent Europe est en pleine déflation ..... bravo à nos énarques et aux lumineuses pensées qui nous gouvernent, ils nous mènent vers le chaos joyeusement et l’AUTRE de commémorer tout ce qui passe sans en tirer aucun enseignement pratique ;............

                • coinfinger 26 août 2014 14:35

                  Ce n’est pas la premiére fois que S & P se distingue . On sait tout le mal qu’il faut penser , à juste titre des agences de notations . Mais S&P est aussi la premiére et la seule a avoir dit qu’il faudrait revoir la note des USA , face à la levée de bouclier , elle a revu son avis ...Mais il y a eu bataille sur le relévement du plafond de la dette .
                  Cela témoigne quand méme de l’existence d’une lucidité opposante et surtout de mesures politiques à venir . 
                  Néamoins faut rien exagérer , l’essentiel n’est pas dit dans ce communiqué , en particulier le constat de l’échec de la stratégie oligarchique sur le gaz de schiste qui aurait permis le mantien et méme la croissance des inégalités . Mais là on se heurte aux plus puissants qui ont choisit leur propres intérets quite à la guerre mondiale et à la regression sociale aux USA .
                  Peut étre les néo-cons qui régnent dans l’état profond ont-ils perdu la partie , Ukraine et Moyen-Orient venant étayer ces ’glorieuses’ mésaventures ?


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 août 2014 22:35

                    Bonjour,
                    -
                    Le médias nous mentent quand ils disant que les personnes avec des salaires modestes ne payant pas d’impôts sur les revenus.
                    -
                    Aujourd’hui, en me rendent au Trésor Public pour demander une explication sur le doublement de mes impôts d’une année à l’autre à salaire égal j’ai croise une dame qui est caissière au Carrefour Market Cauderan (près de Bordeaux) ou elle gagne 1100 NET/mois. Elle est célibataire, sans enfants et doit payer 510 Euros pour l’année 2013. Elle ma dit que c’est la première fois quelle paye des impôts sur ses revenues de misère !

                    La « meilleure des choses » c’est quand on demande des payement en plusieurs fois on est quand même obligé à payer une majoration de 10% !

                    Je le dit et je le répète :
                    L’état français est un parmi les plus grand des voleurs dans le monde tout en protègent les multinationales qui ne payent pas des impôts sur leur bénéfices. 
                    .
                    Exemple : La société américaine Amazon qui vend ses produits en France en Angleterre .... bref partout en Europe mais qui vous envoi une facture en provenance du Luxembourg. Cela à un nom « l’évasion fiscale ».  La France perd ainsi 80 milliards d’euros en impôts par ans !
                    .
                    Quand arrête t-on cette escroquerie de l’évasion fiscale des multinationales et du monde de la finance ?


                    • Spartacus Spartacus 26 août 2014 23:45

                      On va vous expliquer.


                      S&P est actuellement accusé par le ministère de la justice de fraude à la notation : http://www.cnbc.com/id/101861890#
                      Et risque la modique somme de 5 milliards de redressement.

                      Le gentil gouvernement américain est « de gauche » et a intérêt a mettre en avant des « inégalités » pour gagner les votes de gauche.

                      A chaque réduction de l’amende de 1 milliards, ils sont même prêt a dire que la France est situé en Asie....

                      • Tall 27 août 2014 00:38

                        Merci Spartacus de nous montrer à quel point ce beau capitalisme libéral fonctionne de manière merveilleuse .... je comprends que vous le défendiez si ardemment maintenant.


                      • Spartacus Spartacus 27 août 2014 08:37

                        @Tall

                        Pas de problème, pour donner des explications.
                        C’est pas vraiment du capitalisme, mais de la microéconomie.

                        La microéconomie est un changement du comportement des acteurs économiques en fonctions des impact de l’environnement fiscal, ou juridique ou sociétal. 

                        Ces comportements ne sont pas propres à l’économie de marché.
                        Par exemple, dans les sociétés socialistes, le marché noir arrive quand les prix sont imposés par l’état. Le dirigisme quand les lois sont arbitraires. La corruption quand la bureaucratie est partout.

                      • Thucydide Thucydide 27 août 2014 08:51

                        ils sont même prêt a dire que la France est situé en Asie....

                        Mais la France est, a toujours été en Asie ! L’Europe n’est pas, n’a jamais été un continent !
                        l’Europe a été une invention de géographes victimes de la paranoïa coloniale qui interdisait d’imaginer que nous n’étions qu’une population minoritaire sur une grosse péninsule asiatique.

                        Tant que nous n’aurons pas admis cette évidence élémentaire, nous n’arriverons jamais à admettre ni comprendre que notre intérêt serait d’abord de bien nous entendre avec ceux qui partagent la même terre que nous : Russie, Asie Centrale, Extrême-Orient.
                        Nous mourront de cet absurde aveuglement.


                      • Tall 27 août 2014 12:44

                        Spartacus

                        Je sais que le communisme n’est pas meilleur ... ce sont les mêmes excès ( dominant / dominé ) sous une autre forme d’autorité.
                        Il faut trouver un équilibre : la compét’ économique est bonne ( ça dynamise ) mais doit se faire avec des règles éthiques, et c’est l’état qui doit en assurer l’arbitrage.
                        Sinon c’est la jungle ...

                      • Spartacus Spartacus 27 août 2014 15:24

                        En fait l’arbitrage n’a pas besoin de l’état, pas plus qu’il serait prétendument éthique.

                        Dans notre pays les juges sont des parties engagées. 
                        Nous n’avons qu’une justice de gauche forme à l’école du gauchisme sectaire (de la magistrature).

                        L’arbitre d’un terrain de foot n’a pas besoin de se reporter à l’état pour arbitrer.


                      • Jean Keim Jean Keim 27 août 2014 08:36

                        Si je comprends bien l’article, S&P se moque complètement des pauvres mais demande que la pauvreté soit ramenée à un niveau qui laisse aux miséreux un peu plus de moyen pour consommer davantage et donc de relancer le profit. Il faut beaucoup de pauvres pour faire un riche et son corolaire, la richesse engendre la pauvreté.


                        • Thucydide Thucydide 27 août 2014 08:41

                          Posons-nous calmement la bonne question : S&P s’inquiète-t-il de la hausse des inégalités en dehors des Etats-Unis ?
                          Que nenni ! Et bien au contraire, tout ce qui peut affaiblir sinon détruire les sociétés potentiellement rivales, tout ce qui pourrait renforcer et revitaliser les sociétés possiblement vassales, est bien venu.

                          Comment dominer le Monde si l’on souffre soi-même de tensions et d’incohérences risquant d’entraîner une guerre intérieure ?
                          Car les USA en sont là ; Occupy, Tea Party, Ferguson... La gentry WASP de Boston est loin de faire l’unanimité chez elle, et S&P ne fait qu’exposer une solution à cette tendance néfaste qui entrave la longue marche hégémonique de Washington.

                          « Marchons d’un seul pas, pour mieux écraser les autres » : cet appel de S&P a une vocation très patriotique, et il serait bon que nous fassions de même en Europe.


                          • JL JL 31 août 2014 11:50

                            Il serait temps, depuis le temps qu’on le dit ici !

                            Est-ce qu’ils chercheraient à sauver leur peau ?

                            Si le dogme soviétique a pu se caricaturer par la boutade : ’’Donnes moi ta montre, je te donnerai l’heure’’,

                            le dogme libéral basé sur la théorie du ruissellement et qui s’exprime ainsi : ’’Laissez nous nous enrichir, nous vous enrichirons’’

                            ne vaut guère mieux ; pire même, puisque le communisme ne laissait aucun travailleur sur le carreau. Le libéralisme sur ce plan fait des ravages.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès