Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Economie > Vrais chiffres chômage juillet 2014, 27900 chômeurs de plus malgré 296500 (...)

Vrais chiffres chômage juillet 2014, 27900 chômeurs de plus malgré 296500 radiations ce mois

Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indemnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10, sortent des listes pour "reprise d'emploi déclarée".

208 335 offres (y compris précaires) pour 6 080 020 demandeurs d'emploi officieux (sans compter les 3 500 000 invisibles).

Si l'on faisait une grande loterie, en éliminant donc pistons, discriminations etc, chacun aurait moins de 3% de chance ou de risque (selon rapport qualité/prix), de décrocher un job.

Ou encore, en imaginant des emplois de 8h/jour, en partageant le temps de travail, cela représenterait environ 14 minutes de travail par jour pour chacun (5 heures par mois)

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Juillet 2014 :
 
- Défauts d'Actualisation : 199 000, 43,1 % des sorties des listes.

- Radiations Administratives (les punis) : 49 800, 10,8 % des sorties.

- Autres Cas ( les morts, suicidés, emprisonnés .. ) : 47 700 et 10,3 % des sorties.
 
soit  296 500 radiés des listes (64,2 %) pour autres motifs que :
 
- Stages parking : 43 800, 9,5 % des sorties (+23,7% en 1 an).

- Arrêts maladie, maternité etc : 35 100, 7,6 % des sorties.
 
- Reprises d'emploi déclarées : 85 800, ne représentent que 18,6 % des sorties des listes de pôle emploi.
 
Demandeurs d'emploi par catégories :

A : 3 424 400 +0,8 % ( + 4,3 % sur 1 an ).
B : 665 100 +0,2 % ( + 3,3 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 994 300 +1,3% ( + 8,4 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 268 500 -4,1 % ( + 2,1 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 395 000 -0,3% ( + 11,5 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 5 747 300 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 5,7 % sur 1 an, 27900 chômeurs de +, par rapport à Juin.

TOTAL, dom-tom compris : 6 080 020 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 14,9 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 17,8 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 11,2 % sur 1 an.

+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (52,2 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER ...)

Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 208 335.

Le + scandaleux, LES INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques :
 
Ne sont pas comptés dans ces 6 080 020 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 377 900 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 300 000 environ de foyers (dernier chiffre connu) , seuls 922 100 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein, donc si on parle en nombre d'individus c'est pire.


+ 1 000 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d' accès à emploi adapté.

+ d'1 million de SANS-DROITS, principalement :
 
- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)
 
- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d'allocation chomage, ou 790€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 629€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n'ont pas encore l'age pour prendre la retraite ou encore percevoir le minimum vieillesse "ASPA" ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits)
 
- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.

 - on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable


Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9,5 MILLIONS demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PPBVN18.pdf

Rendez-vous le jeudi 25 Septembre 2014, pour avoir les vrais chiffres du chômage de Aout 2014.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Garance 28 août 2014 08:38

    Il y a au moins une chose qui marche en France socialisée : c’est le chômage


    La cadence est maintenue : 1 000 chômeurs de plus par jour

    Trop fort nos socialos, malgrés que les gouvernements se succèdent : le chômage maintient son rythme de croisière , à donf le pédalo qui pédale dans la semoule 

    Chez les espagnols et même chez les portugais ça s’améliore : pas chez nous

    Nous on garde le cap

    Notre Bourse est au plus haut : les patrons spéculent avec l’argent que leur donnent les socialos

    Les patrons se sont reconvertis : ils améliorent le PIB des suisses

    Les grandes fortunes se sont accrues de 40 % en 2 ans

    « J’aime pas les riches » qu’il disait le Bouffi : ont a eu chaud : qu’est-ce que ça serait si il les aimait ?

    « Donnez nous plein de pognon : on créera 1 millions d’emplois »

    Là aussi on a eu chaud : les patrons auraient promis 2 millions d’emplois les socialos leur donnaient le double de ce qu’ils ont donné à fond perdu











    • Garance 28 août 2014 08:45

      Remarquez sont pas des ingrats les patrons : ils ont applaudi Valls pour son discours pleins de nouvelles perspectives pour eux


      Il a fait un tabac au rassemblement du MEDEF le Valls

      En symbiose totale

      C’est sur ; comme ils ont regrettés Mitterrand ; ils regretteront Hollande

    • matthieu matthieu 28 août 2014 10:42

      Cher garance, l’ironie est toujours à double-tranchant : tout le monde sait que le chômage n’est pas dû à ceux qui gouvernent mais aux entreprises dont, malgré le discours récent de Gattaz, le but n’est absolument pas d’embaucher, sauf lorsque c’est absolument indispensable, mais avant tout et uniquement de gagner de l’argent. Le patron philanthrope c’était au XVIIIe siècle et encore ! Or, vu la part de finance dans l’économie, aucun besoin d’embaucher, pour produire quoi ? en effet : des voitures que les salariés ne peuvent pas acheter faute d’argent ? Non, croyez-moi, le chômage ne baissera plus jamais significativement : il se promènera d’un pays à l’autre, au fur et à mesure des mesures de prostitution à l’économie mondiale que les dirigeants politiques qu’ils voudront bien consentir aux seuls investisseurs. Que ces dirigeants se présentent sous une étiquette socialiste ou autre, n’a aucune incidence pour les investisseurs, sinon pour nos petites mentalités locales, puisque les Etats n’ont d’ores et déjà pratiquement plus aucun poids face au sacro saint marché néo-libéral. L’ironie, c’est que les néo-libéraux ont besoin de l’Etat, celui-là même qu’ils sont en train de réduire depuis 40 ans comme une peau de chagrin car, malgré tout ce que peut dire Gattaz, il faut bien quelqu’un pour faire les lois, fussent-elles, néo-libérales. Sinon, anarchie garantie ! A propos noter l’incohérence de Gattaz qui se plein de l’inflation des textes contraignants, code du travail, etc.. et qui de l’autre côté dit qu’il faut réformer car le monde est de plus en plus complexe ! Donc, dans un monde de plus en plus complexe, il faudrait simplifier toutes les lois ! En vérité, mon avis est que le patronat français est petit, tout petit. C’est lui le problème et pas la solution !


    • mmbbb 31 août 2014 21:13

      Pourquoi un pays comme la Suisse reussit ? Je me le demande 


    • chapoutier 28 août 2014 09:10

      ils viennent de trouver la solution miracle pour créer des emplois :

      revenir au 39 heures hebdo payées 35 .

      elle est pas belle la vie pour nos pôôôôvres patrons


      • zygzornifle zygzornifle 28 août 2014 09:16

        Repasser au 39 h augmentera le chômage car une boite de 10 employés à 35h passant à 39h dégagera suffisamment de productivité pour en licencier 1 c’est à dire 10%, les patrons Français se régalent déjà rien que d’y penser depuis le temps qu’ils attendent cela ...... 


      • heliogabale heliogabale 28 août 2014 10:16

        une catastrophe en temps de crise et de forte hausse du chômage.

        un autre truc aussi : passer au 39h va aussi augmenter le nombre de contrats à temps partiel...


      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 31 août 2014 21:27

        Quand ils auront leurs 39h ils en demanderont 42. Serge Dassault n’a jamais vissé un boulon et Liliane Bettencourt n’a jamais lavé de linge (et vice-versa bien sûr). Et l’autre fils de p... qui dit à ces gens-là et à leurs pareils qu’il aime l’entreprise, mais c’est une blague ?


      • zygzornifle zygzornifle 28 août 2014 09:18

        Le chômage ne touche pas les politiques......ouf une profession de sauvegardée dans ce monde de brutes.....


        • titi 28 août 2014 09:37

          Il n’y a pas de problème de chômage en France.

          Il y a un problème démographique : la « population active » en France augmente de 150 000 par an alors que la « population active occupée » n’augmente que de 100 000 par an en moyenne entre 2000 et 2011.
          C’est donc 50000 chômeurs de plus par an en moyenne entre 2000 et 2011.
          Mais ce qui est à noter c’est que l’économie « fonctionne » puisqu’elle créé 100 000 emplois par an : elle ne « détruit » pas l’emploi.

          Cette population augmente alors même que le taux de fécondité ne permet même pas le renouvellement ???
          Cette population augmente car nos dirigeants ne veulent pas s’attaquer au problème de l’immigration.

          Si nos dirigeants ne s’attaquent pas au problème de l’immigration, au delà de l’aspect électoraliste, c’est que notre système social basé sur la répartition a besoin d’une population active toujours en croissance. Sauf que c’est d’une « population active occupée » dont on a besoin.

          Du coup, non seulement ils ne sauvent pas le système par répartition, mais en plus ils aggravent la situation de l’emploi.

          C’est le fonctionnement de notre système social qui est à revoir.

          Cela passe par l’éjection des « partenaires sociaux ».


          • heliogabale heliogabale 28 août 2014 10:14

            Sauf que là on a au doigté 250 000 chômeurs en plus par an donc on détruit environ 200 000 emplois par an.

            Il faut savoir que 90% des embauches correspondent à des contrats « précaires » (CDD, intérim, stage...). Dans le même temps, comme ce sont les gens les plus faciles à virer, ce sont eux qui souffrent en premier de l’augmentation du chômage.

            Le chômage représente une aubaine pour le patronat : à moyen terme, le contrat unique (plus flexible que sécurisant) sera mis sur la table.


          • matthieu matthieu 28 août 2014 10:53

            On commence par éjecter les partenaires sociaux, les étrangers, puis les handicapés, puis les malades, puis on finit par éjecter l’Etat : ah non ! excuses, l’Etat ne sera alors pas éjecté, ce sera tellement plus intéressant de le faire prendre par un parti, un sauveur ! On sait où çà mène et on a déjà donné !


          • matthieu matthieu 28 août 2014 11:14

            Vous ne vous êtes apparemment jamais demandé pourquoi il y avait une crise « sauf pour les actionnaires du CAC 40 » (remarque valable aussi pour les autres pays « capitalistes néo-libéraux ») ?


          • titi 28 août 2014 17:13

            Les chiffres sont là :

            Population active occupée :

            1970 : 21 525 000
            2011 : 26 336 000

            L’économie Français a créé en 41 ans 4,8 millions d’emplois.

            C’est énorme.

            Mais ce n’est pas suffisant.
            Et vu que la création d’emploi ne se décrète pas, et vue que l’augmentation de la population active est essentiellement alimentée par l’immigration, il n’y a PAS de problème de chômage.
            Il y un problème d’ajustement entre le nombre d’immigrés qui entrent dans notre pays, et la capacité qu’à notre économie de les absorber.


          • titi 28 août 2014 17:57

            « On commence par éjecter les partenaires sociaux »

            Aujourd’hui la France possède deux appareils administratifs : celui de l’Etat, et celui de la Sécurité sociale : deux budgets, deux déficits abyssaux, deux usines à gaz pour le recouvrement des impôts pour l’un, des cotisations pour l’autre.

            Le budget de l’Etat est de 300 milliards. Il est géré (ou pas d’ailleurs) par Hollande, Valls, avant eux Sarko, Fillon encore avant Chirac, etc... On connaît tous nos les noms de nos présidents, des premiers ministres et de 2 ou 3 ministres d’Etat....

            Le budget de la Sécu est de 350 milliards. Il est géré ... bah oui il est géré par qui ? Cité moi un seul nom d’un des mecs qui a la charge de gérer votre argent ? Vous souvenez vous d’avoir mis un bulletin dans une urne pour le désigner ?
            Et ces « partenaires sociaux » gèrent un budget supérieur à celui de l’Etat.
            Et les actions de ces « partenaires sociaux » ne sont contrôlés par la Cour des Comptes que depuis 2007. Avant c’était Open Bar.
            Et ces « partenaires sociaux » lorsqu’ils ont accumulé un déficit trop important il le refile à la CADES, c’est à dire à l’Etat.

            On ne sait pas qui ils sont ; ils ne sont responsable de rien ; ils ne sont responsables devant personne. Et on leur refile 350 milliards par an.

            Les « partenaires sociaux » sont une anomalie démocratique.


          • titi 28 août 2014 17:59

            «  sauf pour les actionnaires du CAC 40 »

            Ne détournez pas le sujet. Merci.


          • Robert GIL ROBERT GIL 28 août 2014 10:33

            sur qu’il y a des choses a faire pour lutter contre ce fleau, mais il faut commencer par cerner le probleme, se poser les vraies questions et changer de politique donc l’orientation depuis 30 ans nous mene droit dans le mur...

            voir : http://2ccr.wordpress.com/category/travail-emploi-chomage/


            • caillou40 caillou40 28 août 2014 11:00

              Hollande est content de son nouveau gouvernement de bras cassés pour aller jusqu’à la dissolution dans quelques temps...Les patrons sont aux anges d’avoir trouvé plus pourri que Sarkozy pour leur faire des cadeaux...Y a le peuple qui crève mais ne veut pas bouger son cul du siège de sa voiture achetée a crédit...pensez donc une révolution en France en 2014..ça ferait mauvais effet envers madame Merkel qui nous commande de loin.. ?

              Merci pour tous ces chiffres qui donnent la nausée++++++++++++++++++

              • ETTORE ETTORE 28 août 2014 22:43

                Parait que le Macron il était conseiller de Hollande ???

                ahhh ! pour ce que ça a apporté .
                Oui mais maintenant il est Ministre, vous allez voir ce que vous allez voir, ça change tout !
                et je repense à cette affiche qui trônait derrière le dos de Valls lors de son discours au MEDEF
                « La FRANCE qui avance dans un monde qui bouge » ou l’inverse je sais plus ......
                à part donner l’impression d’être sous le coup d’une érection refoulée, Valls était droit comme un as de pique.......face au courbes mielleuses de Gataz.
                Vous savez, messieurs dames, chez ces gens là, vous n’avez pas de papier toilette dans les wc.
                Non, ils ont leurs larbins à la langue bien pendue qui officient avec condescendance aux basses besognes, quittes à s’essuyer le coin des lèvres avec leurs beaux costard/cravate de chez Hugo Boss.
                Champion toutes catégories, on pourrait leur donner une médaille à tous ces incapables de politiciens, si habilles à duper, tromper, berner leur monde.
                Ils s’accrochent à leur sièges, car jamais Paul emploi ne voudrait de pareille engeance de bon à riens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès