Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vrais chiffres chômage Septembre 2012, 29300 chômeurs de +, malgré 295100 (...)

Vrais chiffres chômage Septembre 2012, 29300 chômeurs de +, malgré 295100 radiés de +

29 300 demandeurs d'emploi en +, malgré 295 100 radiés en Septembre 2012 (64 % des sorties de pôle emploi).

5 432 200 demandeurs d'emploi "officieux".

8 500 000 minimum, en comptant les demandeurs d'emplois invisibles, pour 149 819 offres d'emplois y compris contrats aidés etc ..

Sur 10 chomeurs qui sortent des listes A,B et C, seuls 2 sortent pour reprise d'emploi déclaré ( y compris contrats aidés ! ).

Explosion des sorties des listes pour stages parking occupationnels ce mois ci + 37,5 % !!

Offres d'emploi collectées - 24,1 % sur 1 an (données brutes)

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Septembre 2012 :
 
- Défauts d'Actualisation : 209 900, 45,5 % des sorties des listes
- Radiations Administratives (les punis) : 37 400, 8,1 % des sorties

- Autres Cas ( mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 47 800, 10,4 % des sorties.
 
soit 295 100 radiés des listes ( 64,4 % ) pour autres motifs que :
 
- Stages parking : 41 100, 8,9 % des sorties.

- Arrêts maladie, maternité etc : 32 800, 7,1 % des sorties.
 
- Reprises d'emploi déclarées : 92 200, ne représentent que 20 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc ..
 
Demandeurs d'emploi par catégories :
 
A : 3 057 900 + 1,6 % ( + 10,1 % sur 1 an )
B : 598 900 -0,2 % ( + 7,6% sur 1 an )
C : 883 500 -2,8 % ( + 2,7 % sur 1 an )
D : 248 500 + 4,6 % ( + 6,2% sur 1 an )
E : 358 300 -0,7 % ( + 7,7% sur 1 an )

TOTAL : 5 119 800 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 7,7 % sur 1 an, + 29 300 en 1 mois.
 
TOTAL, dom-tom compris : 5 432 200 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :
 
Chômage Longue durée ( entre 2 et 3 ans ) : + 3,1 % sur 1 an
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 20,5 % sur 1 an
 
+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 ( 51,9 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité ( ASS, AER ...)
 
 Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 149 819

Le + scandaleux, LES DEMANDEURS d'EMPLOI INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques
 
Ne sont pas comptés dans ces 5 432 200 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 298 900 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 038 000 de foyers (chiffre sous estimé datant de l'an passé) , seuls 739 100 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis ( associations, collectivités locales etc ) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein.
 
+ 1 000 000 au bas mot, de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi.
 
+ des centaines de milliers, voire peut être + d'1 million de SANS-DROITS, principalement :
 
- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeur d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. ( quasi unique en Europe )
 
- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 600€ d'allocation chomage, ou 743€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 598€ par mois, si vous ètes NON SDF.
 
- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

- des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA
 
- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)
 
- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.
 
Faites le calcul vous même, on arrive au total, à environ 8,5 MILLIONS au bas mot, demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 19 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias ) :

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-KHnffp98_2_.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 25 octobre 2012 08:52

    Les différents gouvernements durcissent les sanctions et les contrôles à l’égard des « faux chômeurs », dont on soupçonne qu’ils ne mettent pas toute leur volonté pour rechercher sérieusement un emploi. Mais quand le taux de chômage dépasse les dix pour cent, quand les rémunérations proposées permettent seulement de survivre, quand les conditions de travail se dégradent et les pressions augmentent, quelles sont les perspectives de décrocher un « vrai travail » ?

    Par contre, force est de reconnaitre que les différents gouvernements ne prennent aucune mesure pour contraindre les entreprises et leurs actionnaires à respecter certaines règles, à créer de l’emploi, et à se préoccuper du « bien être au travail »..............

    Voir :
    http://2ccr.unblog.fr/2012/06/21/combattre-les-chomeurs-pas-le-chomage/


    • Gabriel Gabriel 25 octobre 2012 09:30

      Avec les différentes prises de positions politiques de ces trente dernières années vouées à cirer les bottes de la finance et uniquement de la finance la paupérisation de la société entre, d’après les libéraux, dans sa phase de normalité. Bilan, main d’œuvre exploitable et corvéable à merci pour par cher (vue le nombre de demandeur d’emploi), des citoyens obéissants car de plus en plus endettés par les banques et de plus en plus effrayés par des médias distillant leurs poisons journaliers de nouvelles merdiques plus ou moins vraies, des gouvernements travaillant à la mise en place définitive d’une dictature financière et voilà, du pur bonheur pour les MEDEF, les milliardaires et les gros actionnaires aux travers de la planètes. Avec une telle feuille de route, ils continueront à se goinfrer d’argent sur le dos des populations qui crèvent. 


      • lulupipistrelle 25 octobre 2012 14:47

        « du pur bonheur pour les MEDEF, les milliardaires et les gros actionnaires aux travers de la planètes. »

        Surtout quand une politique fiscale débile décourage les jeunes de se lancer dans la création de nouvelles entreprises pour damer le pion aux mutinationales .

        Ceux qui ont des idées, de l’énergie, vont aillleurs.

        Ceux qui malgré tout ont essayé, jettent l’éponge dès qu’ on alourdit encore la mûle avec une nouvelle réglementation (en général au bout de 7-8ans) et se trouvent une activité pépère (pas bien rétribuée, mais peu imposable) sans passer par pôle emploi, parce que ce type d’individu a de la ressource.. j’en témoigne, mon mari l’a fait.


      • heliogabale heliogabale 25 octobre 2012 09:43

        Bonjour,

        Il y a un truc que je ne comprends pas dans votre interprétation :

        Certes, il y a eu 300 000 radiés au mois de Septembre, mais vous omettez de signaler qu’un très grand nombre se réinscrit (cf les 200 000 entrées classées dans « Autres cas »). Un certain nombre ne déclare pas leur reprise d’emploi lorsqu’ils sortent des listes de Pôle Emploi. Et puis, il y a des chômeurs découragés (qui devraient sortir du champ des actifs normalement).

        Un autre problème, c’est que les chômeurs indemnisés sont de moins en moins nombreux (au moins en proportion... au mois de septembre, ce qui accentue davantage la précarité dans laquelle se trouve les chômeurs.

        Une autre inquiétude, c’est l’augmentation du nombre et de la proportion des chômeurs de longue durée... ça peut être à terme un « stock » de chômeurs découragés que l’on pourrait enlever des statistiques du chômage (à des fins purement politiques).


        • heliogabale heliogabale 25 octobre 2012 09:46

          il manque un bout : au mois d’août (et pas septembre), le nombre de chômeurs dépendant du régime d’assurance chômage diminue...


        • spartacus spartacus 25 octobre 2012 10:13

          Vous avez voulu Hollande !



          « le changement c’est consternant »
          Moi président je serrai celui qui sera le plus incompétent.
           

          • spartacus spartacus 25 octobre 2012 10:42

            Mettez vous à la place d’un employeur.


            Il existe aujourd’hui en France 38 formes différentes de contrats de travail et 27 régimes dérogatoires ainsi qu’une dizaine de formes d’organisation du temps de travail dans le cadre des 35 heures. 

            Le code du travail comporte plus de 10 000 articles alors que celui de la Suisse n’en possède que 54.

             L’essentiel du paysage entrepreneurial français est composé de petites entreprises qui, pour la plupart, ne comprennent plus rien au droit du travail et qui sont à peine capables de choisir puis de rédiger un contrat de travail tant cela est devenu complexe. 

            Employer aujourd’hui c’est s’acheter des problèmes.....

            A lire cet excellent article de Xavier truba :

            • jmdest62 jmdest62 25 octobre 2012 12:26

               « ....Employer aujourd’hui c’est s’acheter des problèmes..... »  smiley

              le code du travail a donc été écrit hier soir ?!!!

              vous écrivez dans votre profil :

              « ...L’entrepreneur est la personne la plus »sociale de la société". Par ses risques, son engagement, il permet par les salaires qu’il donne, (1) par la création de richesse, à son personnel de vivre normalement, correctement, décemment (2) et assure l’autonomie individuelle de chacun...."

              (1) c’est l’entrepreneur qui donne ou le salarié qui gagne son salaire ?
              (2) Pourquoi existe-t-il des travailleurs pauvres ?

              Calmez vous un peu ...

              @+


            • Yvance77 25 octobre 2012 12:33

              La méthode spartacus pour que tous bossent c’est simple... il nomme cela esclavage !!!


            • LE CHAT LE CHAT 25 octobre 2012 13:14

              @yvance

              à l’époque de Spartacus , le gladiateur méritant peut racheter sa liberté !

              qui en tant que salarié , peut vraiment se sentir libre maintenant ?

              j’aurais peut être la réponse en regardant sur W9 ce soir .......


            • spartacus spartacus 25 octobre 2012 15:01

              @ jmdest62 

              C’est tabou de dire la vérité ?
              Je persiste et signe. 

              Employer en France aujourd’hui c’est s’acheter des problèmes !.....

              1-C’est l’entrepreneur qui donne et le salarié reçoit son salaire, la prime elle, est gagnée.
              Mais un seul assume les responsabilités sociales : l’employeur.

              2-Il existe des travailleurs pauvres pour de multiples raison, le manque de formation, de qualification, le manque de compétences..et bien d’autres raisons.

            • jmdest62 jmdest62 25 octobre 2012 18:59

              savez vous mon cher Spartacus que des jeunes sur-diplômés ne trouvent pas de boulot

              .."....Malheureusement 43 % des jeunes diplômés sont au chômage. Pire, ils sont 63 % si on prend en compte ceux ayant une activité rémunérée, mais étant toujours à la recherche d’un véritable emploi. C’est ce qui ressort d’une enquête TNS-Sofres......« 

              l’auteur nous montre que »Pôle emploi« propose environ 150 000 postes , il aurait pu ajouter environ 30 000 postes cadres répertoriés par l’APEC ...allez soyons grand prince ! il y a en France (très arrondi) 200 000 postes pour au bas mot 3 000 000 de demandeurs d’ emploi .....
              Rêvons un peu et imaginons que , demain , les 200 000 postes soient pourvus ...il restera qd même 2 800 000 demandeurs d’emploi . Mais j’y pense , peut-être avez vous , vous le »Créateur de richesse" de la place dans votre entreprise ?  smiley

              vraiment calmez vous !


            • spartacus spartacus 25 octobre 2012 19:56

              jmdest62 

              J’ai toujours de la place pour celui qui m’apportera un plus, ou générera du business ou répond à un besoin. Et c’est tout. 

              C’est tellement un risque d’embaucher, que c’est compréhensible que des jeunes diplômés se retrouvent sans travail en France. Une expérience rassure. L’entreprise n’a pas les moyens d’essuyer les plâtres. Pour les jeunes diplômés, le diplôme est une information. La vraie valeur c’est la rareté. Une compétence différente ou rare, s’embauche dans l’instant. Jeune ou pas. Mais ça on l’explique pas à l’école. 


              Pour info 
              j’ai une PME en GB.
              Toutes les semaines, l’équivalent du pôle emploi local m’envoie par mail les candidats locaux qu’ils ont à placer. Si j’en vois un qui présente un intérêt je le signale et il m’est envoyé. Après l’entretien j’ai un appel de débriefing du bureau de placement. J’ai jamais peur d’embaucher, si ça ne va pas, on peux se séparer facilement.

              En France pour embaucher, je dois mettre une annonce, me faire chier avec un code « rome », le poste proposé tombe jamais dans la bonne case. Même pour faire un test faut faire une déclaration. 
              Tous les CV Francais sont faux. C’est tellement la merde pour se séparer qu’il vaut mieux ne pas embaucher.

            • jmdest62 jmdest62 25 octobre 2012 20:47

              eh bien restez en GB ! 

              see you !


            • TSS 28 octobre 2012 18:50

              -C’est l’entrepreneur qui donne et le salarié reçoit son salaire

               Le salarié fournit un travail et vous le remunerez (petitement) non sans avoir profité des

               aides à l’embauche de l’état sur lequel,pourtant,vous bavez à l’envie... !!


            • TSS 28 octobre 2012 18:58

              Il est parfaitement impossible que tous puissent travailler !

              dans les années 60 il y avait 45 millions d’habitants peu de mecanisation donc plein

              emploi !

              A l’heure actuelle nous sommes 65 millions, avec l’automatisation ,une machine remplace

              10 personnes,cela ne peut aller qu’en s’aggravant ... !!


            • intercepte 30 octobre 2012 12:24

              TSS je suis du même avis.

              Dans ma région il y a plus de 20ans il y avait une entreprise de 2000 travailleurs.

              Au jour d’aujourd’hui dans la même entreprise il reste moins de 400 travailleurs, elle est totalement automatisée et elle produit plus qu’avant.

              Pour faire encore plus de profit, il lui suffira juste de délocaliser les machines dans un pays fiscalement plus avantageux.


            • titi 1er novembre 2012 01:30

              1) c’est l’entrepreneur qui donne ou le salarié qui gagne son salaire ?

              Le salarié ne « gagne pas son salaire » : il vend son ’savoir faire’ et ou son ’temps de production’. Plus il a de savoir faire moins son temps à d’importance.
              L’entrepreneur achète se savoir faire x temps et le revend.... ou pas.
              La vision productiviste du travail c’est bon pour le XIX... le travail est une marchandise. Il faut vendre le meilleur produit, ou a défaut au meilleur prix.

              (2) Pourquoi existe-t-il des travailleurs pauvres ?
              Parce valeur d’achat de  savoir faire x temps  acheté< Besoin pour vivre.
              Il faut soit augmenter ’savoir faire’. Soit augmenter ’temps’.


            • titi 1er novembre 2012 01:41

              Il est parfaitement impossible que tous puissent travailler !

              C’est également mon avis. Les emplois non qualifiés sont appelés à disparaitre.

              « dans les années 60 il y avait 45 millions d’habitants peu de mecanisation donc plein emploi ! »
              Ce n’est pas que la faute de la mécanisaion.
              Dans les années 60 la France était encore rurale et il y a avait pas mal de petits boulots saisonniers.. le truc impensable !!! pas de CDI et des horaires variables !!!
              Dans les années 60 le travail féminin n’était pas aussi répandu que maintenant.
              Il est a noté que chez nos voisins à « faible chomage » la place de la femme n’est pas tout à fait la même que chez nous.


            • reveil 25 octobre 2012 13:00

              J’ai une bonne solution pour réduire le taux de chômage :

              Diminution de 50% de la rémunération des membres du gouvernement ainsi que des députés et sénateurs si le chômage n’est pas réduit de moitié dans l’année qui vient.
              Crois moi, là ils vont se bouger le cul et faire sauter les lobbys.


              • gogoRat gogoRat 25 octobre 2012 13:36

                une bonne solution pour réduire le taux de chômage ?
                 La meilleure, la seule, radicale : appeler un chat un chat et remplacer le sigle RSA par RME =
                Revenu Minimum d’Existence !
                 Revenu de Solidarité Active est un mensonge ! ( Même pas une blague : les meilleures sont les plus courtes ! )
                 Dès lors, il faut alors reprendre la théorie des plus sérieux des économistes les plus « libéraux » qui soient et qui militent pour le RME : par sa seule existence chaque citoyen engendre un revenu pour la cité.
                 ... ce n’est donc pas par « solidarité » qu’on concède aujourd’hui un RSA (à moins de la moitié du seuil de pauvreté) ... mais nien par pur intérêt et par calcul (financièrement intéressé !)
                 
                 ... Donc ... quand les Français auront compris que le RME n’est pas une obole, un cadeau de solidarité, mais résulte d’un savant calcul, il ne leur restera plus qu’à pousser à un tantinet ce juste raisonnement en calculant combien rapporterait à tous une réévaluation plus respectueuse de ce RME qui permettra :
                 - de supprimer les milliers d’emplois totalement UBUesques d’une ANPE/Pole emploi, incapable par définition même de créer un quelconque emploi autre que ceux de ses conseilleurs ...
                 - de supprimer des dépenses publiques inefficaces, inutiles et contre-efficaces de formation-formattage ... dont la principale vertu est de conditionner nos troupes (les rendre addict) aux modes d’emplois de ’produits’ vendus par la concurrence étrangère
                 - de supprimer des cohortes de contrôleurs d’un bas-peuple soit-disant assisté, alors qu’on passe son temps à plaindre les mésaventures de malheureux Kerviel Tapie, PSA , etc ...
                 - de supprimer tous les chômeurs et la notion même de chômage ... dès lors que la hauteur du RME sera devenue décente
                 - de libérer une réelle créativité individuelle, un réel don de soi, et de réels élans de solidarité en rendant chacun indépendant des calculs politiciens, des copinages, et des suspicions de magouilles ....


                • jpm jpm 25 octobre 2012 15:02

                  Entièrement d’accord avec vous GogoRat,

                  Le Revenu Minimum d´Existence ou Revenu de Base inconditionnel serait une très bonne solution pour lutter contre le chômage et l´exclusion. Chacun étant garanti d´avoir un revenu, plus personne n´aurait peur de perdre son emploi et de ne plus en retrouver. La marché de l´emploi serait plus ouvert et il ne serait plus nécessaire de contraindre les chômeurs à reprendre un emploi à tout prix sous peine de radiation. Chacun serait naturellement encouragé a reprendre une activité en complément de son revenu de base en fonction de ses aspirations et de ses capacités sans subir la contrainte du marché.

                  Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur ce revenu de base :

                  http://revenudebase.info/

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle


                • JL JL 25 octobre 2012 15:15

                  Le RU !

                  allez dire ça aux capitalistes teutons !

                  Je crois savoir qu’en Allemagne, les indemnités de chômage ne sont plus verseés au delà d’un an, et le RSA est de 360 euros !

                  Mais peut-être que cette droite dure qui ne lâchera jamais rien autrement que par la force, serait disposée à instituer un RU de 360 euros ?

                  A voir ... elle pourrait se laisser convaincre que la paix sociale est à ce prix.


                • lloreen 25 octobre 2012 15:21

                  Je ne comprends pas votre raisonnement.

                  Quelle est la différence entre RSA et RME ?

                  Aucune.Tous les deux sont des revenus.Or, celui qui se prononce en faveur d’un revenu cautionne un rapport de soumission.
                  Vous semblez encourager une créativité individuelle, un don de soi, des élans de solidarité et une réelle indépendance et cela me parait contradictoire dans l’esprit.

                  Nous vivons dans une société si pervertie que 90% des gens sont persuadés que nous devons « gagner » notre vie (et si possible, à la sueur de notre front, ce qui laisse déjà présager un rapport de soumissions des uns aux autres).
                  La vie ne se gagne que dans l’esprit de celui qui maitrise un système foncièrement pervers, qui est celui de l’argent.
                  La vie ne se gagne pas , elle se VIT.
                  Avez-vous déjà eu une facture de votre pommier ?De votre potager ?
                  Le cultivateur paie son champ combien pour la récolte ?
                  L’air vous facture combien pour que vous puissiez respirer ?

                  Le fait de devoir « payer » quelque chose est une hérésie totale.
                  La terre n’appartient à personne en particulier.
                  La nature est à la libre disposition de l’humanité et elle doit être préservée.

                  La première des choses que l’on se doit à soi même est la liberté.
                  Nous avons en France une devise : liberté, égalité, fraternité pour laquelle des personnes ont donné, j’insiste sur le mot DONNE leur vie.
                  Et vous voulez payer ?
                  Pour quoi ?Pour avoir le droit de vivre ?Et qui détiendrait ce privilège de décider devant un tiroir caisse ?


                • foufouille foufouille 25 octobre 2012 15:26

                  c’est hartz IV
                  et li y a plus de conditions qu’en france
                  voiture trop recente = vente
                  job a 1€ jusqu’a 30h
                  etc


                • jpm jpm 25 octobre 2012 15:38

                  Le Revenu Minimum d´Existence (RME), connu aussi sous le nom du Revenu (ou allocation) Universel (RU) est un revenu de base inconditionnel versé à tous les citoyens quelque soit leur situation économique ou familiale. Chacun y a droit, hommes, femmes, parents, grand parents et enfants, actifs ou inactifs et riches ou pauvres. Ainsi il n´est plus nécessaire de justifier de telle ou telle situation pour avoir droit à ce revenu de base... mais tout simplement d´exister.

                  L´avantage c´est que ce revenu de base inconditionnel s´ajoute à tous les autres revenus en contrepartie d´une augmentation des prélèvements sur tous ces autres revenus. Il s´agit d´une forme plus équitable et plus efficace de redistribution qui n´oublie personne et encourage les allocataires à conserver ou reprendre une activité afin de compléter leur revenu.

                  Il ne faut donc pas confondre le projet de RME avec le Revenu de Solidarité Active (RSA) ou le Revenu Minimum d´Activité (RMA) qui existent actuellement et sont soumis à conditions en ne s´appliquant pas à tout le monde, d´ou des phénomènes d´exclusion et de trappes à inactivité.


                • gogoRat gogoRat 25 octobre 2012 19:05

                  @ LLoreen :

                  à mon tour de faire l’effort de ne pas vous comprendre  smiley

                   Outre les pétitions de principe" douteuses ;
                    « celui qui se prononce en faveur d’un revenu cautionne un rapport de soumission »
                   >>> Le PDG le pdt de la République, le rentier qui encaissent un revenu seraient dans un rapport de soumission !! ...

                  il est révélateur de voir à quel point les idées constructives peuvent être combattues avec des arguments visant à démontrer que la plus extrémiste des surenchères est inatteignable.

                   Avez-vous des pistes plus réalistes et plus plausibles qu’un changement de dénomination entre RSA et RME ?

                   En quoi pensez-vous que votre stratégie permettant au citoyen de ne plus avoir à « gagner » notre vie, risquerait d’être contrariée par la précédente suggestion ?
                   D’ailleurs, avez-vous seulement pensé à exposer aux critiques (des liens SVP) vos suggestions pour faire en sorte que la vie ne se gagne pas , pou rque rien n’ait plus à être payé ? ...
                   Me comprendrez-vous si je vous assure que j’aimerais que vos souhaits deviennent réalité ?
                   Seulement, votre intervention ne m’en indique aucunement le chemin

                  Alors, si vous souhaitons progresser vers une amélioration partagée, ce serait dommage de commencer par se battre à propos de surenchères utopistes
                   pas vrai ?  smiley
                   


                • spartacus spartacus 25 octobre 2012 15:03

                  La liberté de commentaire, ça dérange toujours les adeptes du totalitarisme !


                • jeanpaul01fr 25 octobre 2012 15:33

                  « La liberté de commentaire, ça dérange toujours les adeptes du totalitarisme ! »

                  Et la liberté de ne pas être pour l’économie « libérale », ça fait chier les esclavagistes...


                • foufouille foufouille 25 octobre 2012 20:58

                  « La liberté de commentaire, ça dérange toujours les adeptes du totalitarisme ! »

                  pas le cas pour la plupart des libertaryens


                • lloreen 25 octobre 2012 14:54

                  A l’auteur

                  Nous vivons dans une époque de transition.
                  Plutôt que de se focaliser sur les chiffres en hausse constante du chômage, ne serait-il pas plus positif de songer à vivre autrement ?
                  Voici une excellente contribution.

                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/du-chomage-vers-le-plus-splendide-124730

                  Le chômage est la résultante logique du système induit à la base par l’escroquerie de la finance.
                  Dans une société saine, il n’y a pas un seul chômeur.Il y a la collaboration et la transmission des connaissances.
                  Dans une société minée par l’escroquerie de l’argent-dette c’est la gestion par la pénurie .


                  • gogoRat gogoRat 25 octobre 2012 19:30

                     voilà donc votre suggestion ?
                     
                     et bien, elle a le mérite d’exister ! ...
                     Toutefois, la remarque qui va suivre n’a pas du tout pour but de mettre à mal votre suggestion, mais c’est pour mieux faire comprendre mon précédent propos :
                     lorsqu’on lit :

                    • "L’Association consiste aussi en un groupe de personnes achetant collectivement, nommé « groupe d’achat », de façon à réduire le prix des différents produits agricoles et des outils nécessaires."
                    il n’est pas question là non plus d’un monde sans argent (sans prix, sans achats ! ) ...

                     Serait-il inadmissible qu’un revenu de RME puisse concourir à la santé de cette association en permettant à des clients d’oser utiliser de l’argent pour payer ses prix réduits  ?


                  • DanielD2 DanielD2 25 octobre 2012 15:27

                    C’est bientôt la fin des haricots. Impossible d’acheter autre chose que des trucs « made in China » et les dernier emplois sont donnés à des immigrés plus ou moins légaux. 


                    Dites NON à la mondialisation des riches, soyez nationalistes.

                    • Le péripate Le péripate 25 octobre 2012 15:39

                      La protection des uns est le chômage des autres.

                      Merci à tous les petits et gros enfoirés qui ont institués des barrières pour se protéger. Les chômeurs ne vous remercient pas.


                      • lloreen 25 octobre 2012 15:43

                        Si vous êtes abonné EDF, voici un CADEAU pour vous

                        http://www.dossiers-sos-justice.com/


                        • Lullaby temet 25 octobre 2012 15:50

                          Le changement c’est maintenant !
                          http://postimage.org/image/an38cm2er/


                          • chmoll chmoll 25 octobre 2012 16:31

                            pour réduire l’chomage j’ai une idée
                            faudrait un gouvernement et une agence pour l’emploi


                            • jean 25 octobre 2012 20:32

                              Merci Pat, je reviens juste de Hollande, partout tout plonge, toutes les grandes industries classiques automobile, acier, chimie, alimentaire et les politiques là bas , en Belgique et France sont bras ballants ... futur bien sombre en effet


                              • spartacus spartacus 25 octobre 2012 20:56

                                En GB ils ont viré 600 000 fonctionnaires,  ils ont fortement baissé leurs dépenses publiques et réformé leurs administrations.

                                Les chiffres viennent de tomber. 
                                Le Royaume-Uni sort de récession avec une forte croissance au 3e trimestre !!!...


                              • foufouille foufouille 25 octobre 2012 21:01

                                mais oui
                                et pousse au suicide les handicapes
                                et acheves 10000 vieux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès