Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > L’Afrique subsaharienne, l’Espagne et l’Italie ont été (...)

L’Afrique subsaharienne, l’Espagne et l’Italie ont été également touchées par les essais atomiques français

Pour la première fois, et grâce à des documents militaires déclassifiés publiés dans Le Parisien on connaît l' impact de la première bombe atomique française lancée dans le Sahara le 13 Février 1960 : bombe répondant au doux nom de "Gerboise Bleue"... (on appréciera au passage la poésie des militaires de l' époque).

La carte militaire des mesures effectuées de la radioactivité jour après jour est édifiante par l'étendue de la zone géographique affectée qui va de l'Afrique du Nord, au Sud de L'Espagne en passant par la Sardaigne et la moitié de la Sicile jusqu'aux zones subsahariennes Tchad, Nigeria et Centre-Afrique. 

On n' a pas de données exactes sur les doses reçues mais les experts assurent qu'elles étaient faibles et inférieures aux seuils de tolérance de l' époque, ce qui est moyennement rassurant car aujourd' hui, près de 50 ans plus tard, ces normes et ces seuils ont été largement revus à la baisse car on sait que de faibles doses peuvent déclencher des cancers ou d'autres maladies graves. Les nombreuses populations affectées ont donc probablement inhalé de l'iode et du Césium radioactif : la gerboise bleue était donc au moins aussi dangereuse que la gauloise du même nom.

Enfin les militaires reconnaissent eux-mêmes que des doses importantes et excessives ont été mesurées à Arak, près de Tamanrasset, où l'eau a été fortement contaminée, mais aussi dans la capitale tchadienne de N'Djamena.

On ne bénéficie de ces informations partielles que grâce à l'enquête pénale déclenchée par les vétérans victimes eux-aussi de ces essais nucléaires. 

La déclassification de certains documents est donc un premier pas vers la vérité à laquelle toutes les populations affectées ont droit mais on sent bien qu'il reste énormément de zones d'ombres. N'oublions pas que ces campagnes d'essais se sont déroulées jusqu'en 1966.

Il est par ailleurs frappant de voir à quel point les populations civiles de pays détenteurs de l'arme atomique ne se sont que peu préoccupé de l'impact des explosions sur l'environnement des autres populations ignorantes, innocentes et impuissantes car il y a quand même un argument très simple qui ne devait échapper à personne à l'époque : si ces essais étaient si inoffensifs, pourquoi ne faisions-nous pas sauter nos "petits pétards atomiques" chez nous ? Je sais que pour certains d'entre eux l'Algérie de l'époque c'était "chez nous" mais ne soyons pas hypocrite : l'Algérie était un territoire colonisé.

Bien évidemment les responsables politiques ont occulté les dangers et menti aux populations civiles occidentales mais celles-ci ont été bien ingénues et ont donc majoritairement accepté et trouvé le plus normal du monde qu'on aille faire des essais hors de leurs pays. Que nous le voulions ou pas, nous nous sommes comportés comme de parfaits colonialistes qui n' hésitaient pas à "saloper" l'environnement des autres pour ne pas toucher le leur... On avait une bonne excuse : grâce à nos bombes on allait protéger et offrir un parapluie nucléaire à nos amis voisins....

L'histoire de la bombe atomique est édifiante à plus d' un titre : elle illustre parfaitement le manque absolu de transparence, de démocratie, de vérité... La fin justifiait les moyens.

Je vous laisse avec un magnifique documentaire qu' on devrait montrer dans tous les lycées et collèges de la République : ATOMIC CAFÉ... même si dans ce documentaire ce sont les russes et les américains qui en prennent pour leur grade les français, malheureusement, ne furent pas en reste.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Constant danslayreur 15 février 2014 06:57

    Merci pour votre billet,

    En fait il y a eu Quatre (4) essais aériens à Reggane et carrément Treize (13) à In-Ecker au nord de Tamanrasset plus au Sud. Souterrains cette fois, censés être confinés... du moins à l’accident du Béryl près, auquel assistait notamment Pierre Mesmer qui décèdera plus tard d’un cancer, une coïncidence malheureuse sûrement... par contre aucun décès par cancer chez les populations du Hoggar algérien, du Nord Mali ou du nord Niger... qu’on se le dire il n’y a pas de crabe dans la région de Tamanrasset et puis quand on meurt chez ces gens là, de surcroit pour la bonne cause, permettre aux gaulois d’être la première puissance nucléaire européenne, c’est mektoub, parce que l’heure a sonné tétout... 


    • COVADONGA722 COVADONGA722 15 février 2014 07:29

      bonjour , si je peux me permettre P Mesmer est mort à 91 ans , ce qui ne disculpe en rien militaires et scientifiques pour qui le « progrés » valait bien de compter pour peanuts la vie

      des autochtones .Ce qui du Hoggar a l’Ouzbékistan en pasant par le mojave est une constante de notre « civilisation » 

      Asinus : ne varietur 

      • claude-michel claude-michel 15 février 2014 10:38

        1960....2014....ça fait un bail non.. ?

        Plus près nous eu Tchernobyl avec des retombées sur notre pays pire que celle d’Afrique il me semble.. ?

        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 11:00

          @Claude-Michel
          vous dites : « 1960....2014....ça fait un bail non ? »
          Je vous réponds qu’ à l’ échelle de temps de certaines substances radioactives 50 ans c’ est rien du tout...Par ailleurs, on ne peut pas comparer avec Tchernobyl puisque les militaires n’ ont pas encore communiqué tous les chiffres...Et enfin, ce sera aux populations qui ont été touchées de décider, après avoir été convenablement informées, si c’ était grave ou pas....
          Ce n’est pas au pollueur de décider si la contamination est grave mais à une agence indépendante


        • claude-michel claude-michel 15 février 2014 11:19

          Par ALEA JACTA EST ....Pour votre gouverne (avec tchernobyl) le service de santé bien de chez nous (après moult palabre) à reconnu que le nuage était bien passé sur la France et dans les années qui ont suivi un nombre anormal de cancer de la thyroïde ce sont déclarés (dont ma femme)..du aux effets du nuage lors de son passage.. !


        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 11:33

          @claude -Michel
          Vous vous méprenez sur le sens de ma réponse.Effectivement on a des informations sur le passage du nuage de Tchernobyl mais pas sur les retombées exactes des essais nucléaires dans le Sahara...c’ est en cela que je dis qu’ on ne peut malheureusemnt pas comparer par faute d’ information...De toutes manières, et indépendamment des informations tenues secrètes par les militaires français , une agence extérieure peut mesurer aujourd’ hui en 2014 les retombées radioactives de essais français, et tout comme vous j’ espère qu’ ils sont négligeables au jour d’ aujourd’ hui mais je doute qu’ ils le furent à l’ époque.
          Il y a eu dans mon village un militaire qui est décédé dans des conditions atroces et qui avait participé à l’ un de ces essais...mais on ne savait rien...la loi du silence à l’ époque...que des rumeurs : là. il est temps d’ avoir une vraie information constrastée


        • claude-michel claude-michel 15 février 2014 12:39

          Par ALEA JACTA EST...Nous n’aurons jamais d’informations sur le sujet...trop sensible.. !


        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 12:50

          @Claude Michel
          Je vis en Espagne où cette information n’ est pas passée inaperçue...par ailleurs les victimes et associations de victimes ont déjà obtenu la déclassification de certains documents et c’ est assez encourageant.
          J’ avais lu il y a quelques années un excellent ouvrage très documenté intitulé LES BARONS DE L’ ATOME écrit par 2 journalistes ( australiens et néo-zélandais je crois), ouvrage absolument indispensable pour comprendre les enjeux de l’ époque, les manipulations et les mensonges.
          http://livre.fnac.com/a229754/Peter-Pringle-Les-Barons-de-l-atome


        • périscope 15 février 2014 15:48

          @ alea jacta est
           j’ai apprécié votre article, mais par pitié, changez votre image, par trop ecoeurante !


        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 16:28

          @periscope
          Mon avatar provient du disque de King Crimson« In the court of the crimson King ».
          Ce groupe a été l’ un des plus inventifs et je suis un grand fan de son créateur, le guitariste Robert Fripp qui frise parfois le génie.L’ image est hyperréaliste et agressive mais me permet de me retrouver rapidement dans un fil de commentaires...je l’ utilise depuis si longtemps que je m’ identifie un peu à elle, et j’ ai un peu de mal à m’ en défaire....ceci dit je vais peut-être changer de peau cette année...on verra...


        • BOBW BOBW 16 février 2014 09:28

          Alors ALEA ,bonne mue, toujours rouge et des bonnes canines ! smiley


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 février 2014 13:10

          Une association polynésienne qui fait du boulot ;site très informatif :
          http://www.moruroaetatou.com/.


          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 13:35

            Merci Aita Pea Pea pour ce lien informatif et instructif !
            Sur le document Atomic Café dont j’ ai mis le lien dans mon billet, on voit aussi de quelle manière les américains trompent les habitants des îles Bikini sur les conséquences du tir d’ une bombe H atmosphérique...C’ est tout simplement ignoble..on est proche du crime contre l’ humanité, mais comme toujours on voit les horreurs des méchants impérialistes américains mais pas les nôtres...pire ! Nous ne sommes pas très curieux de ce que nos responsables politiques ont fait par le passé:toujours bien plus simple de taper sur les russes et les américains.


          • franc tireur 15 février 2014 13:45

            Pour rappel, le second essai souterrain s’est très mal passé
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_B%C3%A9ryl


            • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 14:10

              Merci pour le rappel.J’ avais lu un article du nouvel obs quand Pierre Mesmer était premier ministre qui rappelait les circonstances de cet accident.
              Par ailleurs, il y a un détail affolant dans le document ATOMIC CAFE c’ est quand on voit les soldats américains regardant l’ explosion à travers un verre de soudeur !!!! On voit bien la parfaite inconscience de l’ époque où on minorait systématiquement les effets de la radioactivité...aujourd’ hui, avec tout ce que l’ on sait, ces images font tout simplement froid dans le dos...


            • paul 15 février 2014 14:23

              A signaler l’Aven, association des vétérans des essais nucléaires, qui regroupe les personnels militaires ou civils, du CEA, et des entreprises sous-traitantes, ayant été engagées dans les essais nucléaires effectués par l’État français au Sahara (17 essais 1960-1966) et la Polynésie (193 essais 1966-1996) .
              Toutes ces personnes ont bien du mal pour faire reconnaitre leur état et leurs droits, sans parler des autochtones, même très éloignés, qui ont subi les conséquences des essais .


              • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 15 février 2014 14:50

                Merci joyeusetés pour votre témoignage, et pour les liens..par ailleurs, c’ est effectivement très bien observé de votre part : si la « grande muette » ne lâche pas d’ informations ça ne fera que donner plus de poids aux témoignages des vétérans...


              • Diogene86 Diogene86 16 février 2014 06:50

                oui mais ,et clovis qui a cassé le vase se soissons ?


                • lsga lsga 16 février 2014 14:09

                  Il est temps de parler de compensations financières pour les algériens. 


                  • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 16 février 2014 18:21

                    Il est malheureusement impossible d’ obtenir réparation mais l’ Etat Algérien peut bien évidemment exiger des indemnisations...Je crois que cette question épineuse a déjà été partiellement négociée mais pas de manière très transparente ( comme c’ est l’ habitude dès qu’ on aborde ces sujets tabous...)


                  • izarn 17 février 2014 20:01

                    Vous ne citez pas In Ekker...
                    De 1961 à 1966, 13 essais nucléaires français souterrains furent effectués à In Ecker.
                    En 1962, lors du second essai souterrain, le 1er mai 1962, s’est produit l’accident de Béryl. Un nuage radioactif s’échappe de la galerie de tir, la roche ayant été fragilisée lors du premier essai.

                    Le site de la base aérienne de In Ekker : 23.811987,5.159429 sur Google map.
                    Le site des essais nucléaires souterrains : 24.041261,5.027483 sur Google map.(Position à copier/coller dans le panneau Google map recherche)

                    Ensablés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès