Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ukraine : pendant que les fascistes soutenus par l’UE célébrent les (...)

Ukraine : pendant que les fascistes soutenus par l’UE célébrent les collaborateurs nazis, Monsanto installe ses OGM

Le 14 octobre dernier, dans un silence assourdissant des principaux médias français, les fascistes ukrainiens pro-UE ont défilé boulevard Kreschiatik pour célébrer les armées fascistes ukrainienne (UPA, OUN…) qui durant la seconde guerre mondiale ont collaboré avec les nazis et réclamer leur reconnaissance avant de lancer une émeute contre le parlement.

JPEG - 28.6 ko
http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2014/03/nazis-ukraine.jpg

Pendant ce temps, l’armée de la junte pro-UE continue d’attaquer les populations du Donbass  : malgré le cessez le feu, l’armée ukrainienne a ainsi tiré des missiles contre la ville de Donetsk lundi 20 octobre, visant semble-t-il une usine chimique.

JPEG - 25.6 ko
http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2014/10/d%C3%A9fil%C3%A9-svoboda-300x227.jpg

Les nazis ukrainiens souhaitaient ainsi célébrer l’anniversaire de la création de l’UPA de Stepan Bandera. Les nationalistes de l’UPA et de l’OUN sont considérés par nombre d’historiens et de témoins comme participants au génocide nazi et plus spécialement à l’extermination des Polonais de Volhynie en 1943. En 2010, le Centre Simon-Wiesenthal a dénoncé, dans une lettre adressée à l’ambassade ukrainienne aux États-Unis, l’attribution du titre de Héros de l’Ukraine à un « collaborateur nazi responsable du massacre de milliers de Juifs pendant la guerre de 1939-1945 »

Bandera avait créé les bataillons ukrainiens de la Wehrmacht ( la Légion Ukrainienne) qui prirent part, en juin 1941, à l’invasion de l’URSS, notamment le bataillon « Nachtigall  » commandé par Roman Choukhevitch, lequel commanda ensuite le Schutzmannshaft 201, bataillon punitif nazi affecté à la répression des partisans en Biélorussie. C’est ce bataillon qui fut ensuite métamorphosé en « Armée des Insurgés » autonome, participante à l’entreprise nazie mais également en conflit, par périodes et par endroits, avec l’autorité allemande. Les nationalistes ukrainiens rejoignirent également la division waffen SS Galicie de sinistre mémoire à travers toutes l’Europe. Rappelons que les divisions waffen SS ont alimenté les einzatzgruppen et que la division SS Galicie

LA MARCHE FASCISTE DEGENERE EN EMEUTE A KIEV :

Sur la Marche en plein centre de Kiev, boulevard Kreschiatik

http://www.youtube.com/embed/Os5daR0dBdg

Sur l’émeute autour du Parlement

http://www.youtube.com/embed/f5-IH8h7Io4

mages de la télé ukrainienne hromadske.tv

Un festival de symboles nazis (du bataillon Azov)

Accord d’association UE-Ukraine : la porte ouverte aux OGM

Si la junte pro-UE mise en place à Kiev poursuit la répression féroce contre les travailleurs ukrainiens, c’est pour accomplir ce pourquoi elle a été mise en place : servir les oligarques, mettre sous le joug les travailleurs, liquider le pays à la découpe pour servir les intérêts de ses commanditaires l’UE et les USA.

Bien sûr, pas plus que vous n’entendrez parler des émeutes fascistes ou des manifestations célébrant les auxilliaires nazis ukrainien durant la seconde guerre mondiale – impunies – qui chaque jour ont lieu en Ukraine (comme en témoigne les rapport quotidien de la mission d’observation de l’OSCE dont www.initiative-communiste.fr a déjà pu vous donner quelques traductions), vous n’entendrez parler du fait que grâce à l’accord d’association UE-Ukraine, l’interdiction de culture des OGM dans ce pays va être levée. Et oui, bingo pour Monsanto et autres multinationales euro-atlantique.

Selon un rapport de l’Oakland Institute – basé en Californie – l’ouverture aux OGM de l’Ukraine est une des conditions des « prets » du FMI, tous comme un vaste plan de privatisations et d’austérité dont nous vous avons déjà informé.

Selon l’Oakland Institute, « alors que l’Ukraine n’autorise pas l’utilisation des OGM dans l’agriculture, l’Article 404 de l’accord avec l’UE, en rapport avec l’agriculture, inclut une clause qui est généralement passée inaperçue : cette clause indique, entre autres, que les deux parties vont coopérer pour étendre l’utilisation des biotechnologies. Il ne fait aucun doute que cette clause rencontre les attentes de l’agro-industrie. Comme Michael Cox, directeur de recherche à la banque d’investissement Piper Jaffray, l’a observé, « lUkraine, et de manière générale l’Europe de l’Est, sont parmi les marchés en croissance les plus prometteurs pour le géant de l’équipement en matériel agricole Deere, ainsi que pour les producteurs Monsanto et Dupont«  »

On comprend bien qu’un pays qui est le grenier à céréale de l’europe (20 millions de tonnes produite) avec ses riches terres noires ne peut échapper aux appétits des multinationales euro-atlantique, en osant interdire la culture des OGM ! Chacun pourra au passage constater « l’UE qui protège » en action ! c’est cela l’UE !

Dès novembre 2013, après que Monsanto a investi 140 M$ en mai 2013 dans une usine de production de semences conventionnelles en Ukraine, six grandes associations de gros agriculteurs ukrainiens avaient préparé un projet d’amendement à la loi, poussant à « créer, tester, transporter et utiliser des OGM dans le cadre de la législation sur les semences génétiquement modifiées », amendements dont les termes coïncident avec l’accord d’association UE-Ukraine.

Le 13 décembre 2013, le vice-président de Monsanto (Corporate Enaggement), Jesus Madrazo, déclare dans une conférence U.S-Ukraine à Washington D.C. que la compagnie voyait « l’importance de la création d’un environnement favorable [en Ukraine], qui encourage l’innovation et émule le développement continu de l’agriculture. L’Ukraine a l’opportunité de développer encore plus le potentiel des cultures conventionnelles, là où nous concentrons actuellement nos efforts. Nous espérons aussi que, le moment venu, la biotechnologie sera un outil disponible pour les agriculteurs ukrainiens dans le futur » [6].

A l’évidence, l’installation de la junte fasciste par un coup d’état soutenu par l’UE, les USA et l’OTAN constitue un environnement favorable pour les multinationales. Au passage, il convient de remarquer que Mosanto ne s’est pas contenté de déclarations pour « créer une environnement favorable » en lançant un programme de développement « social » intitulé « Panier de grains du futur » fournissant de généreuses subventions dans les campagnes via la distribution de bourse pour permettre aux villageois des régions rurale de « commencer à ressentir qu’ils peuvent améliorer leur situation eux-mêmes au lieu d’attendre une subvention ». Les prêts massifs accordés par le FMI et la Banque Mondiale, à une économie ukrainienne ruinée, ne sont à l’évidence pas sans condition, notamment à n’en pas douter celles de lever l’interdiction qui pèse sur la vente des riches terres ukrainiennes au secteur privé…

Selon Oakland Institut, les conditions du prêt accordé à l’Ukraine par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont déjà conduit à « un accroissement des investissements étrangers, qui entraînera probablement une expansion des acquisitions de terres agricoles sur une grande échelle par des compagnies étrangères et une future privatisation de l’agriculture du pays »

Comme toujours, ce qui se joue en Ukraine c’est le partage et repartage du monde à travers la guerre ; le capitalisme c’est la guerre.

Morgan Williams, président et PDG du Conseil pour le commerce U.S.-Ukraine, en mars dans International Business Times, déclare de façon on ne peut plus claire que l’Ukraine ne doit pas échapper aux contrôles du capital US : « L’agriculture ukrainienne pourrait être une vraie mine d’or ». Mais, a-t-il ajouté, « de nombreux aspects du climat des affaires [en Ukraine] doivent changer, le point principal étant de garder le gouvernement hors des affaires commerciales… ». alors que le pouvoir légitime vient d’être déposé par un coup d’état violent soutenu par Bruxelles et Washington, remplacé par une junte fasciste pro-UE.

Ci après, www.initiative-communiste.fr vous propose un billet publié par le site les-crises sur le sujet, mettant en évidence que comme au temps des réseaux Gehlen, l’impérialisme capitaliste euro-atlantique des USA et de l’UE fait délibérément appel au fascisme pour servir ses buts expansionnistes : à Kiev, l’eurofascisme est en marche.

source  : www.initiative-communiste. fr - site web du PRCF - @PRCF_

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/ukraine-kiev-les-fascistes-celebrent-les-divisions-ss/

Radio Svoboda : back to the 1930′s ?

ATTENTION : la radio Svoboda ukrainienne n’a rien à voir avec le parti du même nom. C’est une radio (“Liberté”) qui est en fait Radio Free Europe, financée par le Congrès des États-Unis

Elle a fait un petit montage en rapport avec Hennadiy Kernes, le maire de Kharkiv, vu comme un anti-Maidan (sans être follement pro-russe non plus).

Petit détail, on lui a tiré une balle dans le dos en avril 2014, auquel il a survecu. Il est retourné dans sa ville fin juin.

Autre détail, il est juif – important pour saisir certains aspects de cette image d’anthologie :

Les évènements du 14 octobre

Je rappelle que le 15 octobre correspondait au 55e anniversaire de l’assassinat de Stepan Bandera par le KGB…

Jolie synthèse de Bertrand sur son site, que je repompe honteusement (en revoyant la traduction), pour compléter le billet d’hier

PNG - 813.1 ko
https://1.bp.blogspot.com/-9RGzjKmHbgU/VD-cej470jI/AAAAAAAACYY/oOX9x2IpMks/s1600/farion.png
Irina Farion, Kiev, le 14.10.2014

Certains d’entre vous se souviennent certainement d’Irina Farion, député de la Rada [P1] suprême ukrainienne, numéro trois du parti pas-nazi-selon-béhachelle « Svoboda » et surtout « directrice adjointe de la Commission du conseil sur l’éducation et la science. » Ses multiples déclarations enflammées, ses appels au meurtre ou son obsession particulière pour la dérussification des prénoms d’enfants ukrainiens dans les écoles ont fait d’elle une figure amusante et populaire, véritable passionaria des « patriotes ukrainiens » [l’expression ukrainienne commune pour « nazis »].

Je ne résiste pas au plaisir de vous offrir ici quelques-uns des extraits les plus croustillants de son désormais mémorable discours du 14 octobre dernier à Kiev, devant tout son fan-club réuni pour célébrer « l‘Armée insurrectionnelle d’Ukraine » (UPA) créée en 1942 par Stepan Bandera et qui combattit les Soviétiques (les Russes).

Selon Irina Farion, les Ukrainiens qui crient des slogans nationalistes « Gloire à l’Ukraine ! Gloire aux héros ! » sont les seuls Ukrainiens libres. [P2] Ceux qui ne crient pas ces slogans sont des esclaves.

« Des pharisiens et des hypocrites ont repris ces slogans dans leurs sales bouches, nous devons être prudents, nous devons être sans pitié envers eux. Nous ne devons croire en aucun cas un seul mot de ce qu’ils disent. […] Je prie la Sainte Vierge : bénis nos plumes et nos épées, car seuls les peuples qui ont la Sainte Parole vivent avec dignité dans ce monde[P3] . » 

JPEG - 75 ko
https://ci5.googleusercontent.com/proxy/ADb5bI2nIIuwIRdSCJxqqlLPk6ENFT7qTK7RxHCNAgS4hJ_qhOugvxNRV8ARhtFcDr4GP9JoZcj1XVVh3Tx3cK5pfUvBUKoenMurH7rU2SzL0zR5JA=s0-d-e1-ft#http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/10/image-2.jpg
“Dieu et l’Ukraine au-dessus de tout !” (Kramatorsk, le 14 octobre 2014)De droite à gauche : l’ancien chef de l’UPA dont on parlait hier, Stepan Bandera et Konovalets (le montage avec Adolf est un faux)

 

« Cette guerre [elle parle de la guerre avec la Russie] était tout à fait inévitable en termes historiques.

Désolée, je ne cite pas volontiers Hitler ici, mais il avait raison quand il disait que les guerres sont gagnées avant le déclenchement des hostilités. Les guerres sont perdues d’avance quand les enseignants et les prêtres ont déjà perdu. Les enseignants et les prêtres ont été défaits en Crimée, à Lougansk et à Donetsk. Il n’y avait pas de livres ukrainiens, pas de mots ukrainiens, de musique ukrainienne, d’idées ukrainiennes. C’est pourquoi Poutine y règne [P4] aujourd’hui.

Tout dans notre vie dépend de la façon dont nous pensons, des objectifs que nous nous fixons et à quel point nous sommes ukrainiens dans nos âmes. Méfiez-vous de ceux qui portent désormais la ‘vichivanka’ [chemise nationale ukrainienne, très prisée chez les nationalistes], car ces chemises brodées cachent l’absence d’âme ukrainienne. »

 
vishivanka matelassée spéciale “hiver post-maidan”

« Nous nous battons non seulement sur le front extérieur contre l’agresseur Poutine, ce qui est absolument inévitable. Une seule issue s’offre à nous : détruire Moscou. C’est pourquoi nous vivons, c’est pourquoi nous sommes venus en ce monde : pour détruire Moscou, ce trou noir dans le système de sécurité européen. Même s’il en va, bien sûr, avant tout de notre sécurité.

Nos plus grands ennemis ne sont pas les Russes qui se tiennent à nos frontières. Nos plus grands ennemis vivent ici, chez nous. Ils portent des noms ukrainiens typiques qui se terminent en « -enko », en « -tchouk », en « -youk », en « -ouk », en « -ichine » [P5] ou en « -iv ». Voilà les janissaires, les voleurs, les lèche-culs, les opportunistes, les corrompus [P6]  ! Mon vœu est d’abord que, lors des prochaines élections, nos bulletins de vote les abattent [sic] tous, chacun de ces déchets. D’abord avec nos bulletins de vote. » Puis elle répète : « abattez-les bientôt ! »

Et Irina Farion d’accuser les infortunées personnes affublées de ces patronymes [P7] de tous les maux de l’Ukraine depuis 1917.

Parce que ces opportunistes ont fait échouer l’indépendance ukrainienne en 1917. Ils ont démilitarisé la société ukrainienne. Ils ont renoncé à une armée ukrainienne forte. Ils ont parlé de prétendue « démocratie ». Le brillant Kotchoubinsky a dit à une occasion : « La démocratie est un mot risible, un mot romantique drôle.[P8]

En fait, notre gouvernement doit avoir une forte et puissante conscience militariste. Et c’est notre devoir à nous, l’authentique noyau ukrainien, contrairement à ces répugnantes âmes démo[P9] -libérales de tout acabit. »

« [Je souhaite plus] de pouvoir pour nous, la confiance, la foi, l’offensive, l’amour de soi et la haine de l’ennemi ! Gloire à la nation ! » S’adressant aux néo-nazis ukrainiens, Farion leur dit : « Vous êtes le noyau autour duquel doit tourner l’État ukrainien »[P10]  « Vous devez être sans pitié envers l’ennemi… nous devons lutter sur de nombreux fronts… Dans l’esprit et les mains de chacun de nous, il doit y avoir la compréhension que seule la force militaire sera capable de vaincre cette horde étrangère et intérieure. Sommes-nous prêts pour cela ? » [P11] La foule lui répond : « Oui ! »

Farion déclare ensuite que : « Le plus terrible poison, c’est le libéralisme. C’est pourquoi nous devons les [les libéraux] rejeter lors des élections hors de notre Histoire ! »

La foule lui répond : « Mort aux ennemis ! »

[P1]Ou le Conseil suprême (voir l’allemand Rat = conseil, en russe soviet…) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rada_(Ukraine)

 

[P3]Ou « sont dignes de vivre » (lebenswert) apparemment selon le site allemand une citation de la poétesse ukrainienne Lina Kostenko.

 

[P4]En allemand plus neutre « est » (Poutine y est aujourd’hui). Mais l’ukrainien à l’audio semble bien ajouter « bottes ».

 [P7]Quasiment tous les Ukrainiens ont des noms qui se terminent en –enko, -youk, -iv, etc. Elles visent les « faux » ukrainiens qui ont des dehors ukrainiens (nom de famille, chemise brodée) mais qui sont russes de cœur (esclaves pour elles).

 

[P8]Dans la version longue ici http://www.contra-magazin.com/2014/10/ukraine-swoboda-funktionaerin-hetzt-gegen-demokratie-und-ruft-zum-mord-auf/

Le discours d’Iryna en V.O. ukrainienne sous-titrée par Vincent Parlier

Les meilleurs moments festifs de la journée à Kiev


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • sophie 23 octobre 2014 19:43

    On est très mal barrés, seule ne révolte ultra pourra élargir un peu les serres de ces sous-merdes


    • lsga lsga 24 octobre 2014 15:04

      On est mal barré avec le PRCF : des Staliniens Fascistes qui cherchent à se faire passer pour des communistes dénonçant les Fascistes....



      1984 : nous voilà !

    • lsga lsga 24 octobre 2014 15:37

      Oh vous pouvez moinsser, la vérité , comme expliqué plus bas, la voilà :

      Dans cet article :

      Occurrence de « Lutte des classes » : 0

      Occurrence de « Prolétariat » : 0 
      Occurrence de « Bourgeoisie » : 0
      Occurrence de « Propriété » : 0 
      Occurrence de « Profit » : 0 
      Occurrence de « Nation » : 13


      Bref, c’est un parti au mieux Stalinien, c’est à dire anti-communiste, fasciste. 

    • taktak 24 octobre 2014 15:53

      Il est pas à un mensonge pret le troll.

      Un petit ctrl+f me permet de constater que non le terme Nation (qui n’a rien de honteux) n’apparait qu’une fois dans l’article. Dans une citatation.

      espèce de clown

      Par contre la conclusion est sans équivoque : Comme toujours, ce qui se joue en Ukraine c’est le partage et repartage du monde à travers la guerre ; le capitalisme c’est la guerre.

      je vous laisse à vos statistiques minables.


    • lsga lsga 24 octobre 2014 15:59
      Pardon :

      Champs lexical de la Nation : 13 occurrences. 

      Je vous laisse à vos analyses nationalistes qui ignorent absolument TOUT de la théorie révolutionnaire. 

      Vous avez lu Marx ? Vous avez lu Lénine ? Vous avez lu Engels ? Vous avez lu Rosa Luxembourg ? Vous avez lu Maximilien Rubel ? Vous avez lu Kausky ? Vous avez lu Ernest Mandel ? 

      Non.

      Vous ne comprenez rien à la Lutte des Classes, aux dynamiques du Capitalisme, à la nature de l’Impérialisme. Vous faites des analyses Nationalistes, c’est à dire des analyses d’illettrés qui ne comprennent que l’écume des choses. 

    • taktak 24 octobre 2014 17:35

      pris la main dans le sac, le troll tout merdeux bafouille et se réfugie dans l’insulte.

      Champs lexical. ^^ je suis mort de rire.
      Surtout que l’article comporte un dénonciation des nazi ukrainien à travers le commentaire de large extraits d’une ultra nationaliste ukrainienne. Vous êtes un clown.
      Heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas. Mais cachez vous.

      Vous ne me connaissez pas. Et je ne vous répondrais pas. Vous ne le méritez pas, n’étant pas assez crédibile, ni suffisament sincère pour permettre un échange.

      Allez y débinez, mentez, calomniez. Votre espoir est qu’il en reste quelque chose.

      Cela étant, les internautes savent lire. Et ils sauront ce qu’il en est réellement en allant lire ce que dit, ce qu’écrit le PRCF sur son site.

      www.initiative-communiste.fr

      A toutes fins utiles, je rappelle que le PRCF est internationnaliste, notamment engagé dans une alliance internationale de 40 partis commmunistes et ouvriers d’europe.

      Qu’il est présidé par un FTP-MOI et que son comité de parainnage - comprenant notamment le regrété H Alleg - suffisent à renvoyer dans la corbeille des spam, trolls et autres virus les propos délirants et mensonger de Isga

      Enfin, je crois que votre avatar porte très mal le très « nationaliste » bonnet phrygien des républicains révolutionnaires.

      la casquette de baseball des inféodés stipendiés par l’impérialisme euro atlantique vous irez bien mieux.


    • lsga lsga 24 octobre 2014 18:39

      Oui oui, on ira lire le programme du PCRF et écouter les diarrhées verbales d’Asselineau... 

      Même incapacité à argumenter que l’UPR, même renvoi systématique à votre propagande, mêmes méthodes minables de populistes qui cherchent à escroquer les illettrés. 

      Personnellement, j’ai lu Marx, et relu Marx, et étudié Engels, et Lénine, et Rubel, et Boukahrine, et Luxembourg, et Mandel, et leurs débats, et leurs contradictions. Je crois qu’on peut dire sans difficulté que l’auteur de cet article n’a même pas lu le Capital (et encore, je ne parle pas de le comprendre).

      Oui, le PRCF est un parti Stalinien, il ne s’en cache même pas, puisque de la même manière que l’UPR se réfère au CNR ; eux se réfèrent aux 7ème congrès de l’internationale, c’est à dire le congrès qui allait asseoir le pouvoir de Staline et permettre toute la dérive fasciste de l’URSS. 

      Je ne doute pas qu’au PRCF, il y a des gens de bonne volonté, trop illettrés pour lire les textes révolutionnaires, et comprendre qu’ils sont dans un mouvement fasciste et réactionnaire.



      Le Stalinisme : NON MERCI. 

    • Nevenoe Nevenoe 23 octobre 2014 20:12

      Il faut connaitre un peu l’histoire de l’Ukraine pour comprendre.
      Les Allemands ont été accueillis en libérateurs.
      Les crimes perpétrés par les communistes sont immenses entre Hodomor entre 2,6 et 5 millions de victimes selon les historiens) et les éxécutions sommaire perpétrées par la Tcheka, tous ces charniers que les Soviétiques attribueront ensuite aux Allemands expliquent à eux seul la sympathie des Ukrainiens vis à vis des Allemands.
      Je m’étonne toujours que l’on s’insurge à la simple évocation de sympathies nationales socialistes alors que l’on est si complaisant vis à vis des communistes dont l’ampleur des crimes va bien au delà ....

      Après les Néo Nazis en Ukraine sont minoritaires et leur doctrine est incompatible avec le libéralisme comme le dit lui même l’auteur et donc avec une entrée dans l’UE.
      L’UE a eu besoin d’eux pour faire le coup de poing et va devoir se débarrasser d’eux à un moment ou à un autre ce qui ne va pas être chose facile.

      Pour ma part je leur souhaite de réussir à doubler l’UE et à reprendre en main leur destin en tant que Nation.


      • taktak 24 octobre 2014 14:39

        mais oui mais oui.

        l’immense majorité des ukrainiens n’a pas du tout acceuilli en libérateurs les einzatzgruppen nazis.
        Cela c’est ce que raconte la propagande hitlérienne.

        La tentative de réhabiliter les supplétifs ukrainiens collabos des nazis est tout simplement immonde. C’est du révisionnisme !


      • Nevenoe Nevenoe 24 octobre 2014 19:20

        Oui c’est du révisionnisme : il faut réviser les conneries enseignées et les croyances populaires martelées par les médias et les politiques.

        L’accueil des Ukrainiens de l’ouest, les vrais Ukrainiens, était tr_s favorable tandis qu’à l’Est russophone il y avait hostilité.
        Le pays était déjà partagé en 2

        Avec l’irruption des forces allemandes et de leurs alliés sur le territoire de l’URSS, dans ses frontières d’avant septembre 1939, les rapports du Sicherheitsdienst (SD) et de services de renseignements de l’OUN constatent un important contraste de comportement des populations. Dans les territoires polonais annexés en 1939, on construit des arcs de triomphe à la gloire des forces allemandes et la plus grande partie de la population accueille les Allemands comme des libérateursNote 10. Dans les petites villes de Galicie orientale la situation se présentait comme suit à l’arrivée des Allemands. Des témoins de la ville de Brzezany, au sud de Zloczow ont décrit ainsi les évènements : « Lorsque les Allemands sont entrés dans la ville, les Ukrainiens étaient en liesse. Des foules de paysans, pour la plupart des jeunes, brandissant des drapeaux jaunes et bleu ornés du trident ukrainien, emplissaient les [...] rues. Ils étaient venus des villages, vêtus du costume national ukrainien et chantant des chansons ukrainiennes »

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_Ukraine_durant_la_Seconde_Gue rre_mondiale


      • Nevenoe Nevenoe 24 octobre 2014 19:31

        Accueil similaire en Bélorussie et dans les pays baltes que l’URSS avait envahi peu de temps avant.
        Il est d’ailleurs intéressant de noter que ce qui avait été reproché à Hitler, c’est à dire l’invasion de la Pologne au point que la France et la GB déclarent la guerre à l’Allemagne, n’a posé aucun problème à l’URSS qui a fait de même au même moment, continuant même sa lancé sur les pays baltes et la Finlande.
        Au contraire ils se sont même alliés avec lui et les banque anglo saxonne ont mis en place un prêt-bail, le fameux « lend lease » permettant de fournir à l’armée rouge d’immenses quantités de matériels lourds anglais et américains. Il y en a eu pour 2 milliards de dollars de l’époque quand même !!!

        Peut être qu’un des communistes pourra m’expliquer cette alliance à priori contre nature si on les écoute.
        Selon leur raisonnement habituel c’est avec l’Allemagne que la France la GB et les USA auraient dû s’allier ....


      • Nevenoe Nevenoe 24 octobre 2014 19:31

        Pardon il fallait lire 22 milliards de dollars ....


      • Jelena XCII 23 octobre 2014 21:16

        Ils prétendent lutter contre le libéralisme ? Les banderistes votent pour Tymochenko, celle qui a littéralement ruiné le pays.
         
        Ils ont pour ambition de raser Moscou ? Ils se sont pris une méchante claque face à 3 rebelles au Donbass.
         
        Ils accusent les russes d’être pro-juif ? Ils ont organisé le Maidan pour mettre un juif au pouvoir.
         
        Ces irradiés de Tchernobyl se prennent pour « la race supérieure », mais même dans les rangs du Daesh, ce sont des intellos en comparaison.


        • Gnostic GNOSTIC 23 octobre 2014 23:40


          Vous nous faites CHIER avec vos nazis, fascistes cocos ou staliniens etc.

          La deuxième guerre mondiale est finie depuis 1945

          Malheur aux vaincus, c’est un chef gaulois qui a dit ça il s’appelait Brennus  !

           

          On n’en a rien à foutre de l’Ukraine arrêtez de nous emmerder avec ça

          Laissez-les se flinguer entre eux

           

          Vous voulez faire la guerre ?

          Alors faites le djihad, rejoignez DAECH les nouveaux pirates avec leur drapeau noir (comme ceux des caraïbes il y a trois siècles)


           smiley


          • devphil30 devphil30 24 octobre 2014 06:42

            C’est aussi ceux qui ne connaissais dans les années 1930 ont dis , la guerre de 14-19 est fini.

            Laissez nous profiter de la vie et laissez les Espagnols avec leur guerre civile
            Laissez l’Allemagne annexé l’Autriche

            Et le 1 septembre 1939 , l’Europe s’est réveillé pour vivre un cauchemar de 6 ans...

            Philippe


          • Aldous Aldous 24 octobre 2014 13:44

            http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/kiev-le-reichtag-brule-t-il-47258


            La démocratie façon Kiev a une certaine parenté avec celle de l.UE.

          • Aldous Aldous 24 octobre 2014 13:44

            http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/kiev-le-reichtag-brule-t-il-47258


            La démocratie façon Kiev a une certaine parenté avec celle de l.UE.

          • Ariane54 Ariane54 24 octobre 2014 08:00

            Bonjour Gnostic,

            Churchill disait : Celui qui oublie son passé se condamne à le revivre.


            • Ariane54 Ariane54 24 octobre 2014 10:32

              Merci Tonimarus, il est vrai que le niveau de certains est étonnant. Je suppose qu’ils font partie des gens qui se sont fait tatouer dans le creux de la main : « surtout, n’oublie pas de respirer ».


            • devphil30 devphil30 25 octobre 2014 06:30

              Karl Marx « Celui qui ne connais pas l’histoire est condamné à la revivre »

              Winston Churchill « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur , vous aurez le déshonneur et la guerre »


            • Julien30 Julien30 24 octobre 2014 08:19

              C’est assez sidérant de voir un type écrire un article sous le sigle du marteau et de la faucille, celui du régime qui a martyrisé l’Ukraine (sans y faire bien sûr la moindre référence) et bien d’autres pays pour venir s’indigner qu’aujourd’hui d’autres viennent à leur tour prendre en main le pays. A l’auteur, j’essaierai bien de vous expliquer la signification du mot décence mais je pense que ce serait peine perdue.


              • eric 24 octobre 2014 09:22

                A la fois, je suis d’accord, à la fois il me semble que votre critique est insuffisamment ciblée. La caractéristique de cet article réside au moins autant dans l’ignorance inepte que dans l’indécence.


                 L’auteur semble ignorer que les mouvements ukrainiens dont il parle sont historiquement très marqués par le catholicisme. C’est à dire par un courant idéologique qui a toujours été considéré comme ennemi par les frères opposés des socialismes nationalistes et internationalistes. Ce simple fait suffit d’ailleurs sans doute à expliquer pourquoi les arrières grands pères des ukrainiens de l’Ouest se sont battus contre les socialistes internationalistes comme contre les nationaux socialistes.

                La porosité entre fascisme et communisme est un fait historique avéré. On en a pour preuve le nombre de communistes soviétiques que le parti fut contraint d’épurer pour « complicité avec les fascistes ». 
                On pense à Vlassov. Stalinien de pure obédience, vainqueur de Dénikine, défenseur de Kiev, sauveur de Moscou, Héro de l’union soviétique, ordre du Drapeau rouge, qui était en fait un agent fasciste infiltré, comme des centaines de milliers d’autre soit disant militants communistes soviétiques. Beria, arrivé au plus haut niveau, qui était en fait un agent de l’impérialisme anglais, complice des Nazis. Pareil en France. Quand on sait à quel point Doriot oeuvra pour la bolchevisation d’un parti, à l’origine encore trop « socialiste à la française » et fit des jeunesses communistes ce qu’elle furent à leur pinacle d’avant guerre, on en s’étonne pas trop de le retrouver peu après à Vichy, lui et pas mal de ses petits camarades. 

                Les cathos ne croient pas aux races : il y en a, et jusque dans les postes de responsabilité, de toutes provenances et de toutes couleurs. Il y eu peu de hiérarques fascistes noir, juifs ou tziganes.
                Les catho. croient peu aux classes : il y en a des riches, des pauvres etc… Les communistes sont toujours des rejetons de la classe moyenne qui prétendent parler au nom des ouvriers en les méprisant, contre les « patrons » qu’ils envient (en URSS toutes la nomenklatura s’acharnait à faire semblant de vivre comme des boyards, et la CGT EDF organisait des « chasses »). Du reste, la tradition se maintient, jusques et y compris dans l’effroyable mauvais gout tellement typique de ces classes moyennes lettrées arrivées ( voir la Datcha de Ianukovitch, issu de l’appareil du parti).
                On a jamais vu de chemises « blanches et jaunes », il n’y a pas de théorie catholique déprise du pouvoir par la violence minoritaire ou la rue. Tous ce qu’ils ont été capable reproduire politiquement dans la durée, ce sont des mouvements chrétiens démocrates, dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne brillent pas par un autoritarisme évident.

                Les jugements à l’emporte pièces des communistes d’aujourd’hui, contre les ukrainiens de l’ouest d’aujourd’hui, au nom de ce qui firent ou pas leurs arrières grands parents, sont donc surtout le reflet d’une immense inculture et témoignent bien de notre niveau PISA.

                Les communistes sincères sont souvent de braves gens. Si ils avaient bénéficié d’un meilleur enseignement, je ne doute pas qu’il ne seraient pas plus indécents que d’autres.




              • Gnostic GNOSTIC 24 octobre 2014 09:52

                @eric

                remarquablement bien écrit et argumenté
                J’aurais voulu écrire ça hier soir

                 smiley

              • Jelena XCII 24 octobre 2014 11:29

                @Eric_Henri_Levy Faites preuve de franchise pour une fois, Moscou n’est pas au service « des rabbins de Jew-York », donc c’est « le camp du mal » et puisque les nazis sont soutenu par la mafia sioniste bruxelloise, ils ne peuvent être que gentils et cultivés (sic).


              • eric 24 octobre 2014 12:46

                Votre commentaire manque un peu de précision. Vous voulez dire que « les ukrainiens catholiques sont à la solde de Rabbins Nazis soutenus par la mafia sioniste antisémite bruxelloise », et que le gouvernant à Moscou, seraient anti europe, anti rabbin new yorkais, anti ukrainiens, anti nazis, anti sionistes, et anti américains, ce qui les caractériseraient comme l’espoir de l’occident ?


                Votre vision me parait trop théorique, trop idéologique et trop désobligeante pour les dirigeants russes ; Selon mon expérience, ceux-ci défendent leurs intérêts personnels puis les intérêts de leur pays. Ils sont parfaitement capable de copiner, en tant que de besoin, avec tous les démons que vous évoquez, quant ils pensent que cela va dans les sens de ces intérêts qu’ils défendent. sans être pro ou anti.

                Je sais que le concept de juifs nazis antisémites sionistes est une des grandes avancées intellectuelle de ces franges ou les extrêmes de droite, de gauche et de nul part se rejoignent, mais enfin, j’avais cru comprendre que vous connaissiez un peu le monde slave ? Je vous croyais susceptible d’échapper à ces non pensées ?



              • Jelena XCII 24 octobre 2014 12:46

                >> Les cathos ne croient pas aux races : il y en a, et jusque dans les postes de responsabilité, de toutes provenances et de toutes couleurs.
                 
                C’est cela qui vous chagrine, chez les cathos, il est facile de ne mettre que des feujs a « l’avant garde » d’un pays, chez les orthos, c’est une autre histoire... Vilains orthodoxes, si seulement les nazis pouvaient tous les exterminer, n’est ce pas ?
                 
                Sinon en parlant de « couleur », je signale au petit Goebbels de service qu’il y a plusieurs millions d’égyptiens qui sont chrétiens orthodoxes... Et que si les noirs sont cathos plutôt que orthos, c’est tout simplement parce que ces bons cathos ont pratiqué l’esclavagisme durant plusieurs siècles en Afrique.
                 
                Au plaisir Mr le goyophobe soi-disant émigré en Russie.


              • Julien30 Julien30 24 octobre 2014 12:58

                Eric, merci pour cette mise au point, je réalise en vous lisant que je connais au final assez mal ces mouvements ukrainiens et suis peut être tombé dans des caricatures que même certains sites catholiques relaient, je vous confiance sur votre lecture de ces sujets et m’en vais creuser un peu le dossier.


                Jelena, ce qui est excessif est souvent insignifiant : « Goebbels, goyophobe », les méchants cathos esclavagistes et le reste, en la matière vous vous êtes surpassée.

              • Jelena XCII 24 octobre 2014 13:15

                Mais mon pauvre petit Juju, si à Berlin les usines d’armement tournaient 24 heures sur 24, ce n’était pas exterminer des petits juifs hein ? Le gros morceau qui était visé, c’était la Russie et ses alliés, soit le monde orthodoxe.


              • Aldous Aldous 24 octobre 2014 13:19

                Ni le nazisme ni le communisme ne sont parvenus a éradiquer l’orthodoxie. L’UE et l’islamisme échoueront aussi, car ce n’est ni une idéologie ni un regime.


              • Julien30 Julien30 24 octobre 2014 13:21

                « si à Berlin les usines d’armement tournaient 24 heures sur 24, ce n’était pas exterminer des petits juifs hein ? Le gros morceau qui était visé, c’était la Russie et ses alliés, soit le monde orthodoxe. »


                Je ne vois pas trop pourquoi vous mettez ça sur le tapis, mais quitte à en parler autant ne pas raconter n’importe quoi, certes Hitler et le nazisme étaient anti-chrétien mais ce qu’il visait en premier en Russie c’était son concurrent communiste Staline, pas le monde orthodoxe. 

              • Nevenoe Nevenoe 24 octobre 2014 13:23

                Jelena : l’église éthiopienne est une des plus anciennes au monde : 4ème siècle.
                Pas de colonisation ni d’esclavage là dedans.
                Pour le reste l’évangélisation s’est faite au gré des implantations des comptoirs commerciaux dès le 15ème siècle donc bien avant le commerce triangulaire.


              • Aldous Aldous 24 octobre 2014 14:06

                Le premier pays à avoir défait les forces de l’axe fut la Grèce orthodoxe.


                Les pays de la sphère orthodoxe ont connu une occupation terrible que seule la Pologne a eu à connaitre parmi les pays catholiques.

                De même le communisme coïncide étrangement avec les limites du monde orthodoxes (sauf la Grèce) 

                L’orthodoxie chrétienne dérange tout le monde depuis longtemps. Y compris et en particulier à Rome. Pourquoi ? Sans doute parce qu’elle réalise de façon plus fidèle que Rome le dessein du christ.

                Aujourd’hui, les jeunes Français en 6eme qui étudient l’histoire du moyen âge apprennent que l’empire romain a disparu avec la chute de Rome, merci pour tous les empereurs suivants... ils apprennent tout sur les conquêtes arabes, l’islam, présenté comme lumineux tolérant et cultivé, la féodalité et l’obscurantisme en occident, un royaume africain génial mais inconnu ...

                De Byzance ils n’apprennent qu’une chose : 1453 la chute de Constantinople clôt le moyen âge.

                Ha bon ? Pourquoi ? Comment ? Démerde-toi mon p’tit gars. 

                Et on leur en ajoute une couche avec l’apport des savants arabes qui aurait permit la renaissance en Europe. Merci pour les savants Byzantins, qui, comme Jean Lascazis, prince imperial, a cofondé la bibliothèque de France avec Budé, après avoir été bibliothecaire de Laurent de Médicis, ambassadeur du Pape, créateur de la première police de typo grecque, fondateur de l’école de grec du mont Quirinal à Rome...

                Etrangement, que les lettres grecques nous ait été transmises par les Grecs, ça gêne... On aimerzit que l’hellenisme disparaisse après Thucydide. Et surtout qu’il ne rencontre pas un certain Jésus.

              • Jelena XCII 24 octobre 2014 14:27

                @Julien >> Hitler et le nazisme étaient anti-chrétien
                 
                Vous avez lu ça ou ? Les nazis croates ou hongrois se faisaient bénir par leurs prêtres avant d’aller au combat, c’est le Vatican qui a financé le nazisme croate (le Ustase) et quand le pape est venu en ex-Yu pour demander pardon, il s’est rendu... à Sarajevo (chez les muslims).
                 
                Les fascistes italiens, plus humains que les autres nazis, convertissaient les civils serbes au catholicisme afin qu’ils ne soient pas déportés dans les camps, mis à part ça, ce n’était pas une guerre de religion ?
                 
                >> son concurrent communiste Staline, pas le monde orthodoxe.
                 
                Les serbes et grecs étaient ennemis des bolcheviques et pourtant ils se sont retrouvés sur la liste noire « des têtes pensantes » de Berlin car orthodoxes.


              • taktak 24 octobre 2014 14:43

                Les cathos ne croient pas aux races...

                Ce qu’il ne faut pas lire ! rappelez nous le rôle du vatican - soutien des nazis - durant la seconde guerre mondiale ? puis dans les réseau gehlen ? leur rôle dans le commerce triangulaire des esclaves ?

                Vous opposez artificiellement communisme et religion. Le fait est que bien souvent il y a eu opposition entre le pouvoir politique de l’église et celui des états. Entre état soviétique et église orthodoxe soutient de la classe capitaliste et du tsar, comme entre République laique française et clergé catholique soutien de l’ancien régime


              • Julien30 Julien30 24 octobre 2014 14:55

                Le Vatican a soutenu les nazis durant la guerre ? C’est bien de répéter de la propagande immonde répondu à ce sujet depuis des décennies et la pièce Le Vicaire, voilà la réalité :


                Pie XII a lutté contre le nazisme avant même d’être pape, il a sauvé des centaines de milliers de juifs, à tel point que le grand rabbin de Rome et sa femme se sont convertis au catholicisme après guerre.
                Le Congrès juif mondial « au nom de toute la communauté juive, exprime une fois de plus sa profonde gratitude pour la main protectrice tendue par sa Sainteté aux Juifs persécutés pendant ces temps particulièrement éprouvants. »
                L’écrivain juif Pinchas Lapide estime que l’Eglise catholique, sous le pontificat de Pie XII, fut l’instrument qui sauva au moins 700 000 mais probablement jusqu’à 860 000 Juifs d’une mort certaine de la part des nazis"

                Le reste de vos accusations et celles de Jelena sont aussi facilement démontables mais bon remettre en cause ses certitudes est souvent un travail de grande ampleur que je vous laisse commencer à entreprendre, si vous avez un peu d’honnêteté intellectuelle, à la lecture des quelques faits et citations donnés plus haut.

              • Jelena XCII 24 octobre 2014 15:03

                @Juju Vous êtes un vieux dinosaure ayant le cerveau aussi rigide qu’un bloc de calcaire. Pour vous, la seconde guerre mondiale, c’est l’ascension d’Hitler, la Shoah, le débarquement et puis c’est tout... Je vous laisse étaler fièrement votre ignorance.


              • Julien30 Julien30 24 octobre 2014 15:20

                « Pour vous, la seconde guerre mondiale, c’est l’ascension d’Hitler, la Shoah, le débarquement et puis c’est tout... Je vous laisse étaler fièrement votre ignorance. »


                Mais qu’est-ce que vous avez de mes connaissances sur la 2è guerre mondiale, au lieu de passer votre temps à répandre votre mépris sur votre interlocuteur au milieu de 2 ou 3 faits sans signification censés rendre votre position inattaquable, qu’avez-vous à répondre à ce que je vous présente sur le Vatican et Pie XII ? 
                C’est vous qui devriez soigner votre ignorance, vous qui en êtes à écrire que les nazis étaient favorables aux catholiques et au catholicisme ce qui est un non-sens tellement énorme que j’ai l’impression qu’il vous falloir tout reprendre de zéro en ce qui vous concerne.

              • Julien30 Julien30 24 octobre 2014 15:24

                « vous savez de mes connaissances »


              • Aldous Aldous 24 octobre 2014 18:33

                Julien,


                Ce qui est étrange, c’est ue l’Eglise Catholique, après guerre ait fait de Medjugorje un site de pélerinage majeur du catholicisme post-Vatican II.

                Or c’est précisément le lieu ou les croates oustachi catholiques ont, entre 1941 et 1945 exécuté les familles orthodoxes de Belgrade et un certain nombre de moines orthodoxes de la région.

                C’est d’un goût... douteux.

                D’autant que les familles n’ont pu récupérer les restes de leurs proches exécutés que vers 1995 ! 





              • pierre258 pierre258 24 octobre 2014 12:46

                Et pour compléter le tableau… Pendant que l’UE sanctionne la Russie et sa propre industrie, les USA collaborent !! https://www.upr.fr/actualite/monde/pays-du-mensonge-permanent-les-etats-unis-sanctionnent-rosneft-collaborent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès