Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Vers un nouvel âge de glace ?

Vers un nouvel âge de glace ?

Ça caille !

Selon Le Monde, la vague de froid qui, depuis mi-mars, touche l’Europe et l’Amérique du Nord est ”tout à fait exceptionnelle, par sa durée et son étendue”, assure Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. Elle s’inscrit dans la foulée d’un hiver 2012-2013 plutôt froid, s’inscrivant lui-même dans une suite de plusieurs hivers assez rigoureux.

On en vient à rêver du réchauffement climatique… Ah mais suis-je bête, c’est à cause du réchauffement justement ! Certains suggèrent que la réduction de la banquise arctique, particulièrement marquée depuis 2007, facilite la formation de hautes pressions atmosphériques dans l’Arctique. Or cette configuration favoriserait la phase négative d’une oscillation de l’atmosphère appelée Oscillation nord-atlantique (NAO) – on parle d’une NAO négative – fréquemment associée à des descentes d’air polaire sur l’Europe et l’Amérique du Nord. Mais il n’y a pas de consensus en la matière, ainsi pour Christophe Cassou (chercheur (CNRS) au Centre européen de recherche et de formation avancées en calcul scientifique (Cerfacs)), “un effet de la banquise arctique sur les hivers européens a plus de chances d’être sensible au début de l’hiver qu’au mois de mars“.

Ce phénomène de froid printanier ne semble pas avoir d’explication convainquante dans le cadre de la théorie réchauffiste, mais il nourrit une autre théorie encore moins sympathique : celle d’un imminent refroidissement climatique dont nous observerions aujourd’hui les prémices. Le scientifique russe Habibullo Abdussamatov, de la St Petersburg Pulkovo Astronomical Observatory, publiait en 2005 une première étude sur la relation entre l’activité solaire et la température terrestre.

Selon cette étude, nous sommes affectés par deux cycles solaires, d’une part le cycle court de 11 ans et d’autre part un cycle plus long de plus ou moins 200 ans, correspondant sur Terre à l’alternance entre mini-ages de glace et périodes plus chaudes. Le graphique ci-dessous montre ces deux cycles (le trait épais étant le cycle de 200 ans) ainsi que les fluctuations du rayonnement solaire que nous recevons. Rayonnement qui chute dramatiquement à partir de maintenant, pour peut être finir en un nouveau Minimum de Maunder ou “petit âge glaciaire” vers 2050 ?

Les récits, gravures et peintures entre le 17ème et le 19ème siècle montrent clairement les signes d’un refroidissement sensible : gel de la Tamise, des canaux hollandais, de la Seine à Paris, avancée des glaciers alpins qui engloutissent des villages entiers. Et tout cela pour une variation ne dépassant guère 1°C à l’échelle globale.

Il n’existe jamais une seule cause aux variations du climat et outre le rayonnement solaire, il semble plausible que le forçage volcanique soit également en cause dans certains cas. Ou l’hiver nucléaire, non encore testé mais certains sont visiblement attirés par une telle expérimentation, sans doute dans l’intérêt suprême de l’avancement de la science populaire et démocratique…

On pourrait espérer une concordance entre réchauffement et refroidissement, l’un annulant l’autre mais cela impliquerait d’une part une certitude quant à l’inévitabilité de ce nouvel âge glaciaire, et d’autre part une inversion de paradigme entre “mauvais” et “bon” réchauffement. Car, si le réchauffement en tant que tel pose certains problèmes, le refroidissement en cause de bien plus graves : avancée des glaces, réduction des surfaces cultivables et habitables car gelées, sécheresse (de part le gel des cours d’eau), risques accrus pour les populations vivant dans des habitats mal isolés et mal chauffés, coût de l’énergie, etc… De 1694 à 1695 en France, sous Louis XIV, le froid tua directement et indirectement (via la famine) 2 million de personnes, soit 10% de la population française de l’époque !

L’observation des cycles climatiques à l’échelle géologique est également intéressante, telle qu’on en parle dans ce précédant billet intitulé Fritz Vahrenholt et le climat : une seconde opinion

Source : http://iceagenow.info/2011/11/russian-scientists-predict-100-years-cooling/


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Bilou32 Bilou32 5 avril 2013 08:34

    N’oublions pas quand même que l’automne a été très doux... Décembre a été remarquable par sa douceur. Mars 2012 a été très chaud et avril 2012 pourri et froid.... Pour le moment 2013 est plus que pourri, mais rien ne peut dire si l’été sera chaud et sec ou pas. Mais après 3 mois extrèmement pluvieux, il faut d’attendre à une période de sècheresse., et si la canicule s’en mêle nous réclamerons bien vite de l’eau. Ceci dit dans la moitié sud l’hiver a été très pluvieux mais pas particulièrement froid. Le changement climatique s’apprècie au niveau global, pas régional.


    • Le Yeti Le Yeti 5 avril 2013 08:57

      Au cours des 8 dernières années, 3 personnes de deux régions du sud de la France m’ont dit que les dictons jardiniers (ex :« A la Sainte Catherine, tout bois prend racine ») n’étaient plus fiables alors qu’avant, il était rare que ces dictons soient pris en défaut.

      Mais bon. Pour peu qu’on se tape une canicule, TF1 nous dira en décembre que 2013 aura été dans les normales annuelles....


      • revenant 5 avril 2013 09:30

        Le réchauffement s’est arrêté en 1997, même Phil Jones a été obligé de le reconnaitre il y a quelques mois, l’info a été passé sous silence par les merdias...

        Le réchauffement global s’est arrêté il y a 16 ans, indique le rapport du bureau du MET publié tranquillement… Et voici le diagramme pour le prouver

        "Quelques scientifiques du climat, tels que professeur Phil Jones, directeur de l’unité de recherches climatiques à l’université d’East Anglia, ont écarté la semaine dernière l’importance du plateau, en disant que 15 ou 16 ans était une période trop courte pour tirer des conclusions.
         
        D’autres étaient en désaccord. Le professeur Judith Curry, qui est le chef du département de la science du climat à l’université prestigieuse de technologie de la Georgie de l’Amérique, a dit au courrier dimanche qu’il était clair que les types d’ordinateurs utilisés pour prévoir le réchauffement à l’avenir étaient « profondément fêlés ».
         
        Même le prof. Jones a admis que lui et ses collègues n’ont pas compris l’impact de la variabilité naturelle de facteurs tels que le cycle de température à long terme dans les océans et la puissance du Soleil. Cependant, il a dit qu’il était encore convaincu que la décennie actuelle finirait comme sensiblement plus chaude que les deux précédentes."


        • nemotyrannus nemotyrannus 5 avril 2013 11:38

          C’est le pic maximum qui a été atteint en 1997 , correspondant au dernier EL NINO.

          Ca ne veut pas dire que ce soit arrêté pour autant.

        • epicure 5 avril 2013 17:47

          Mais alors poiurquoi l’année la plius chaude était vers 2010 si je me souviens bien,avec un hiver pratiquement inexistant, et un été pourri ^pour compenser, mais avec une température moyenne supérieure aux autres années ?
          Pourquoi par exemple en décembre 2004 ou 5 on a atteint des températures jamais vu avant plus digne d’un printemps (presque 20°C ), apès la plus grosse canicule un an plus tôt.
          Pourquoi c’est précisément après cet arrêt du réchauffement que j’ai vu le plus d’anomalies de températures vers le haut et ce quelle que soit la saison. Sans compter tous les records de températures maximales battus depuis l’an 2000 toutes saisons confondues.
          Sans compter les sècheresses anormales ( durant plusieurs années ) alors que la référence au niveau sècheresse c’était en 1976 donc avant la montée des températures qui se serait arrêté en 1996.

          Il y a une chose qui a un peu disparu au cpours des années 2000 par rapport aux années 90, c’est la quasi prédiction des innondations au printemps et en septembre dans le sud de la france, on a eu des années sèches à la place.

          Enfin c’est sûr que la météo, le climat sont des choses complexes, mais du point de vu pratique le ralentissemnt n’est pas ce qu’on semble vivre, et encore moins un refroidissement depuis 1996 si on regarde le temps sur le long des années.


        • Stof Stof 5 avril 2013 11:15

          La fonte de la banquise crée une nappe d’eau douce de surface qui ralentit la Gulf Stream, et donc l’apport d’air chaud et humide dans le nord-ouest de l’Europe.

          Le risque est de retrouver à terme un climat de type Canadien, avec des hivers très froids, des étés très chaud, et peu d’inter saisons.
          Mais cette transition est certainement très chaotique, puisque le refroidissement peut aussi reformer de la banquise en hiver...

          • BlackMatter 7 avril 2013 17:38

            Action, réaction, rétro-action, tout cela est vraiment complexe.


          • Kelimp 5 avril 2013 11:54

            Dans son numéro SPÉCIAL 100 ANS, Science & Vie titre son dossier spécial :
            En route pour le XXIème siècle, le meilleur est à venir...
            Vous tournez la page, et vous lisez (entre autres) :

            • La montée du niveau des mers s’accélère, les océans deviennent très acides, plus de banquise en été, selon où vous serez, vous aurez trop d’eau..ou pas assez !
            • La moitié des petits glaciers auront disparu (90% dans les Alpes !)
            • Les ouragans de cat. 4 et 5 seront multipliés par 2, les jours de canicule augmenteront de 50/an
            • Pour satisfaire la démographie mondiale (jusqu’à 10 milliards, à 4 ou 6 M. prés), les besoins en énergie vont doubler, la production de viande également
            • Le nombre d’espèces animales pourrait être divisé par 2, et même passer sous le seuil de l’extinction de masse ( effondrement des stocks de pêche dés 2048)
            Et je préfère m’arrêter là (lisez ce dossier !), car, de toute évidence, le « meilleur » de la planète est à venir...
            Mais les prospectives développées dans ce même dossier nous rassurent (ou pas !), la Science Toute Puissante, qui a démontré le siècle dernier tout ce qu’elle a apporté à l’humanité (guerres, pollutions, écocides en masse,...), sera encore là pour nous sauver !
            Bel optimisme ou aveuglement !!!

            • nenyazor 5 avril 2013 21:58

              Vous inquiétez pas, la population n’arrivera pas à 10 milliards justement parce que l’énergie disponible ne sera pas suffisante. Bonne nouvelle non ? ^^


            • vfcc 6 avril 2013 00:43

              L’eau potable non plus ne sera pas disponible pour 10 milliards d’habitants


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 2013 11:59

              Notre monde moderne possède deux sortes de prédicateurs :
              Les économistes et les climatologues .

              Les premiers lisent l’avenir en frottant les boules des financiers ;
              Les seconds en lisant dans le marc de café du commerce .


              • LE CHAT LE CHAT 5 avril 2013 12:01

                il paraitrait que la banquise est en augmantation autour de l’Antartarctique ...

                on attend avec impatience quelles nouvelles théories fumeuses vont nous pondre les ânes du GIEC pour nous expliquer pourquoi cet hiver n’en finit pas , pourquoi nous n’avons pas eu un nouvel été 2003 qui devait être la norme etc etc etc

                qu’on arrête de culpabiliser les gens avec le climat , il y a des mammouths au bord de la méditerranée et des singes et des hyènes en Angleterre , les climats , ça va et ça vient depuis toujours ................ ILS NE SAVENT RIEN !!!!!


                • epicure 5 avril 2013 17:56

                  Et celle de l’artique disparait en été.
                  2010 a été plus chaud que 2003 en moyenne et pourtant l’été était particulièrement pourri, sans canicule remarquable mais les autres saisons ont été plus douces.

                  Ce n’est pas sur quelques jours qu’on juge du réchauffement mais de la moyenne de l’année.

                  Fait il rappeller la fin de l’hivers 2012 bien doux et sec dans le sud de la france avec des records de températures et des incendies comme en été, une énième période d’hivers douce depuis l’an 2000. C’était des choses qu’on ne voyait pas trop avant, pas des périodes douces de cette ampleur.


                • nemotyrannus nemotyrannus 5 avril 2013 21:19

                  Sans offense , je pense que c’est toi qui n’y connaît rien.



                  Honnêtement , ici , y’en a t-il qui croient ENCORE que quand on dit « réchauffement climatique » ça voudrait dire plus jamais de froid à partir de maintenant là tout de suite , que tout arrive du jour au lendemain ou dans une vie d’homme ?! Et qui croient que l’eau est la même partout , que les courants marins , les vents et la glace qui y fond et s’y déverse en libérant pas mal d’eau douce ne jouent aucun rôle dans le climat ?!
                   smiley

                  La théorie fumeuse c’est de dire qu’il ne se passe rien.
                  Ce qui est criminel c’est de faire comme si c’était pas grave. 
                  Si , culpabilisez ! C’est les gens comme ça qui niquent un peu tout sur cette planète car justement c’est eux qui n’y connaissent rien.


                • nenyazor 5 avril 2013 22:07

                  @épicure

                  « Ce n’est pas sur quelques jours qu’on juge du réchauffement mais de la moyenne de l’année. »

                  C’est pas tout à fait vrai, ce que vous dites, c’est même pas par la moyenne de l’année, c’est par la moyenne sur plusieurs années des moyennes annuelles pour gommer la variabilité et voir la tendance.


                • ecolittoral ecolittoral 5 avril 2013 12:49

                  Les stocks d’eau douce solide (glaciers) diminuent. Les espèces végétales et animales « tropicales terrestres et maritimes » remontent vers le nord. Les cultures sont retardées ou gèlent au nord. 


                  Ici (Languedoc/Roussillon), les cultures baignent dans la boue et les fruitiers en bourgeons en prennent un coup. Cette humidité chaude favorise l’éclosion des ravageurs.
                  Constats effectués par les locaux dans le monde entier.

                  Quand on cherche, on trouve toujours une étude, un expert pour penser comme ci ou comme ça. Un, qui sera pour ou contre. Un, qui dira que la mini ère glaciaire du moyen âge (800 millions de terriens), c’est la même chose que 6 ou 7 milliards déstockant pétrole, charbon et gaz à la vitesse grand V mais avec un rayonnement solaire qui sera comme ci ou comme ça.

                  Cet été, le melon, les pêches seront très chers,
                  Les centrales nucléaires demanderont, comme chaque été, une dérogation pour pomper plus, peut être des « aides » pour le fourrage par manque d’eau solide et liquide.
                  En principe, plus de blé donc des spéculateurs inquiets etc.

                  Combien êtes vous prêt à payer avec des revenus en diminution et des prix toujours plus élevés ? Demandons aux experts puisqu’ils sont pour/contre, pro ou anti.
                  Nous ? On a pas de cervelle.


                  • joletaxi 5 avril 2013 14:04

                    bonjour Mr. verschoore

                    vous m’étonnerez toujours.
                    il est vrai que la climastrologie a des soucis,et que l’on a de bonnes raisons de croire que l’on va assister à des révisions déchirantes, des retournements de veste(c’est déjà en bonne voie).

                    mais tant que l’on aura une presse francophone qui tente de perpétuer la saga ,et ceci uniquement pour des raisons politiques, nos éminences, comme la chef de gare, vice président du Giec,et grand activiste de la mouvance, aura encore un accès direct aux médias pour servir sa soupe.

                    Et c’est tellement vrai, qu’il suffit de lire les commentaires( sauf celui du revenant) pour s’apercevoir que la machine fonctionne, car visiblement,ces personnes n’ont aucunement tenter de se renseigner avant de venir pondre leurs idioties,comme par exemple, de citer l’article de sciences et vie, qui est une daube indigeste et frelatée.

                    Comme vous semblez avoir vous de la curiosité, je vous invite à tenter une réponse à la petite proposition de Spencer sur son site que vous trouverez facilement,et l’article
                    Yes Virginia,et les suivants, qui ont été l’objet d’une polémique virulente qui est loin d’être éteinte

                    http://climaterealists.com/index.php?id=11444

                    s’il y a bien une chose qui me laisse pantois, c’est de constater qu’un grand scientifique na guère que des petites expériences dignes de géotrouvetout dans son jardin, pour affirmer la validité de la théorie de la backradiation,élément essentiel de toute cette hystérie collective qui n’est pas étrangère à la terrible crise que traverse l’Europe.

                    une fois encore la corrélation est certes une nécessité pour valider une théorie, encore faudrait-il pour donner du crédit à votre article,d’avoir pu démontrer le mécanisme, ce qui n’est pas le cas pour la théorie « solaire » encore moins pour celle du CO2, puisque la corrélation n’existe plus depuis 20 ans

                    il suffit de lire les énormités pathétiques répandues actuellement dans la presse pour tenter de faire vivre le jackpot encore un peu,pour comprendre à quel point cette sciences est devenue la proie des affairistes.
                    le dernier papier de Marcott, qui avait été répercuté partout fait partie de cette tactique de « circle the wagons » et n’a pas résisté plus de 2 jours à l’examen


                    • FritzTheCat FritzTheCat 5 avril 2013 14:37

                      Cette vague de froid 2013 va nécessairement refroidir les thèses réchauffistes expliquées de long en large par les « experts » du GIEC à la LE TREUT et consort. Dans tous les cas, cette vague de froid montre que le climat est complexe voire impossible à modéliser et mettre en équations, et à ce jour la thèse réchauffiste n’explique pas les optimums observés : optimum médiéval (températures élevées, recul glaciaire) et le petit âge glaciaire au 17ieme.

                      Enfin, outre le soleil qui semble avoir un impact sur le climat, les rayons cosmiques auraient également un role (voir Henrik Svensmark http://en.wikipedia.org/wiki/Henrik_Svensmark).


                      • epicure 5 avril 2013 18:21


                        • La température la plus chaude a été obtenue à à Conqueyrac (Gard) le 12/08/2003 avec 44,10°C suivit de Toulouse avec 44°C le 08/08/1923.

                        • La température la plus froide a été enregistrée à Mouthe dans le Doubs à 937 m d’altitude le 17/01/1985 avec -41°C et le 13/01/1967 avec -36,70°C.
                          • Le record d’amplitude thermique journalière en France a été enregistré le 24/09/1962 à Minzac, en Dordogne avec 30,90°C de différence entre la température maximale et la température minimale ;

                          • L’hiver le plus froid depuis 1950 fut celui de 1962/63 avec une anomalie d’environs -4°C par rapport à la normale.
                          • L’hiver le plus doux depuis 1950, a été celui de 2006/07 avec une température moyenne supérieure de 2,1°C à la normale saisonnière. Janvier 2007 se situe au second rang des mois de janvier les plus chauds en France pour la période 1950-2007, derrière janvier 1988 (+3,1°C).
                          • Le printemps le plus doux en France depuis 1900 fut celui de 2011 avec une anomalie d’environs 2,6°C par rapport à la normale ;

                          • L’été le plus chaud en France a été celui de 2003 avec une anomalie d’environs 4°C par rapport à la normale.

                            Les records d’anomalies mensuelles de températures en France sont depuis 1950 : en juin 2003 (+4.7 °C), en août 2003 et février 1990 (+4.5 °C), en juillet 2006 (+4.2 °C) et en avril 2007 (+4.3°C).

                            ------------------------------------------------------------------------------------------------

                            Conclusions les températures les plus froides datent d’avant l’an 2000, les les plus chaudes sont constatées surtout après l’an 2000.

                            DIfficile de parler de refroidissement.

                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 2013 18:47

                          Tout à fait ,d’ailleur avant l’an 2000 ma grand -mère faisait du vélo en été , et depuis elle peut plus ...
                          Bon, meme en hiver ...


                        • mortelune mortelune 5 avril 2013 18:23

                          Ca fait froid dans l’dos !..

                          Mais le plus étonnant c’est notre capacité à nous entre tuer et de ne pas supporter que ce soit la nature qui s’en charge.

                          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 5 avril 2013 19:07

                            Thèses réchauffistes, thèses anti-réchauffistes, thèses du laisser-faire ou thèses de la gouvernance mondiale : on a droit à tout et à son contraire, sans avoir les moyens d’en tirer une conclusion utilisable vu que le problème est bien trop complexe pour une solution de type oui-non. Le climat c’est le non-linéaire, le chaos, les grands effets de petites variations. Les méthodes de mesure changent, les méthodes statistiques ne sont compréhensibles que par les experts, et le biais politique est une donnée aussi réelle qu’obscure. 

                            A mon avis, le mieux que nous puissions faire est de garder un oeil critique sur ce qui se dit, et agir à notre propre niveau pour minimiser la pollution et le gaspillage énergétique. 

                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 avril 2013 21:35

                              Plein dedans Vincent ...


                            • vfcc 6 avril 2013 01:21

                              Je n’ai pas saisi la portée de l’article. Il n’apporte pas d’information, il ne contient pas d’éléments qui puisse convaincre sur quelques chose en particulier. C’est peut-être son but ? Montrer que finalement nous ne sommes sur de rien en matière de climat, sauf que la banquise du pôle nord fond.

                              Si quelqu’un veut bien m’expliquer.

                              Le but était d’ouvrir un énième débat ?

                              Dans ce cas, mon avis c’est : que climat global se réchauffe ou se refroidisse n’est pas si important, puisque si j’ai bien suivit c’est un cycle naturel. Ce qui est important c’est que le changement ne devient pas extrême et définitif.
                              Si des gens veulent promouvoir des changements de comportement de société pour emmètre moins de gaz à effet de serre, économiser l’eau potable, aider les vieilles personnes a traverser la rue, éduquer le mieux possible ses enfants ... en quoi es ce mal ? Ce n’est qu’avoir un comportement d’être humain responsable.

                              Je n’y comprend rien a ces histoires que l’on peut lire ici et ailleurs sur le GIEC.
                              Et puis d’abord c’est quoi le GIEC ?
                              Les gens disent bien ou pas bien, mais n’explique pas pourquoi.
                              Aucune précisions dans leur discours, encore moins d’exemple ou de preuve pour étayer leur propos abscons.
                              Le commentaire de joeletaxi un peu plus haut illustre parfaitement cela.
                              Il y a un clivage entre deux populations qui ont des avis opposés sur le changement climatique comme ci et d’autres qui disent non c’est comme ca ?
                              Alors l’article signifie qu’il faut se garder de prendre une position définitive (et encore moins d’insulter) puisque l’on n’en sait encore trop peu sur le climat. J’ai bon ?


                            • revenant 5 avril 2013 20:42

                              Bonjour Mr Verschoore.
                              Permettez moi de ne pas être d’accord avec votre conclusion.
                              Le Met Office a reconnu que la tendance à la hausse des températures mondiales a pris fin en 1997 et que nous nous dirigeons vers un minimum solaire de type Maunder, vous pouvez le vérifier dans cette article :

                              Oubliez le réchauffement climatique - c’est le cycle 25 nous avons besoin de vous soucier (et si les scientifiques de la NASA ont raison de la Tamise seront geler à nouveau)

                              Par contre le Met Office affirme que le soleil joue un rôle négligeable sur le climat....
                              Le Met Office est célèbre outre manche pour les prévisions météo ubuesques qu’ils ont produits ces dernières années, voir cet article sur Agororavox, depuis cet article les choses on empirées puisqu’ils ce sont complètement plantés en prévoyant exactement le contraire de ce qui s’est passé depuis.

                              Le Met Office

                              Les chutes de neige sont maintenant juste une chose du passé Le Royaume-Uni sous la neige - Les cadavres de moutons se comptent par milliers
                              Publié le 02/04/2013

                              • Esclarmonde Esclarmonde 5 avril 2013 22:52

                                Je suis un peu ce qui se passe au RU et en Irlande et c’est je crois, le troisième hiver en peu de temps avec beaucoup de neige. 



                                Or, les îles Britanniques ne sont pas réputés du tout pour être froides et neigeuses et c’est pour ça qu’on laisse les moutons dehors même en hiver (alors que dans les Alpes ou je vis, ils restent à la bergerie l’hiver). J’ai passé l’hiver 93/94 au Pays de Galles et ce que l’on appelait ’froid sévère" à la météo, c’était du -2 ou du -3°. L’hiver que j’ai passé là-bas était pluvieux et doux... Depuis, les choses ont changé :

                                http://www.lapresse.ca/international/europe/201303/26/01-4634962-irlande-du-nord-des-milliers-de-tetes-de-betail-prisonnieres-de-la-neige.php

                                En mars dernier, il y a eu beaucoup de neige en Irlande du Nord avec des congères jusqu’à cinq mètres de haut et beaucoup de victimes parmi les moutons... A se demander si les éleveurs irlandais ne vont pas devoir changer leurs habitudes... Mais j’ai lu je ne sais plus où que s’il faisait froid et neigeux, c’était à cause du réchauffement climatique !! 


                                • epapel epapel 5 avril 2013 22:39

                                  Cette année, en Aquitaine il n’y pas eu une seule journée de gel (mis à part quelques gelées matinales termines à partir de 10h00 du matin).

                                  Jamais vu ça depuis 20 ans que j’y vis.

                                   


                                  • Esclarmonde Esclarmonde 5 avril 2013 23:11

                                    Un climatologue réputé, Marcel Leroux, a toujours contesté la thèse du réchauffement climatique



                                    Et si l’hypothèse du réchauffement est une imposture, quel en est le but ?.... Voilà une vraie question

                                    • revenant 5 avril 2013 23:24

                                      Le prochain minimum solaire est largement accepté par la communauté scientifique...
                                      La secte réchauffiste maintien qu’un minimum solaire de type Mander n’affectera pas le climat...

                                      Vous avez étudié les courants-jets en dessous de la surface du soleil. Quelles ont été vos principales conclusions ?

                                      Depuis 16 ans, nous avons pu observer l’intérieur du soleil en utilisant une technique appelée héliosismologie . Le soleil est rempli avec les ondes sonores - ondes acoustiques - qui pénètrent et voyager tout le chemin à travers le soleil. Elles sont visibles quand ils frappent la surface du soleil de l’intérieur, ce qui rend la surface déplacer vers le haut et vers le bas.

                                      Grâce à ces données, nous pouvons en déduire les mouvements du gaz à l’intérieur du soleil.

                                      Et nous avons constaté qu’il ya un courant-jet, qui avait été observé précédemment sur la surface en 1981, qui est très bien chronométré au cycle solaire.

                                      Ce jet typiquement apparaît d’abord à une latitude élevée sur le soleil, près des pôles solaires, environ 10 à 12 ans avant le début du cycle solaire. Il se déplace alors tout d’abord vers les pôles, et puis une autre branche apparaît. Il se déplace vers l’équateur. Nous devrions voir la branche vers le pôle de ce flux pour le cycle 25. C’est le prochain cycle de taches solaires après celle que nous le sommes, qui est le cycle 24. Nous avons vu que devrait refluer en 2008, et nous n’avons toujours pas vu. C’est ce qui conduit à penser que qu’il ya quelque chose de différent que le cycle 25, nous avons vu précédemment.

                                      Frank Hill : L’avenir des taches solaires baisse, mais aucune nouvelle ère glaciaire



                                      • doctorix doctorix 6 avril 2013 00:05

                                        J’ai toujours pensé que le thermomètre finirait par arbitrer le duel.

                                        Les réchauffistes ont du prendre un coup de froid : on ne les entend plus...
                                        Eux qui chantaient au temps chaud...(ne vous déplaise),
                                        Maintenant, ils dansent...
                                                              

                                        • chmoll chmoll 6 avril 2013 07:06

                                          ça vas ètre difficile de revendre son frigo


                                          • pierrot pierrot 6 avril 2013 08:02

                                            Cette hypothèse d’explication de quelques hivers froids a été retoquée par de nombreux scientifiques.

                                            En vérité, l’augmentation moyenne des basses couches de l’atmosphère terrestre continue sa progression sur une moyenne de +0,2°C par décennie mais avec quelques aléas qui ne changent pas la tendance générale.
                                            Toute les saisons, sauf l’hiver ponctuellement, montre une augmentation des températures.

                                            les causes sont nombreuses, en particulier l’augmentation des concentrations des gaz à effet de serre (H2O, CO2, CH4, N2O, SF6, O3, CFC, HFC ...), l’albédo des sols, l’intensité de l’irradiation solaire, certains aérosols microniques etc...


                                            • doctorix doctorix 6 avril 2013 10:40

                                              Pourquoi perpétuer ces mensonges, quand la température est stable depuis 15 ans ?

                                              Le gaz à effet de serre important est la vapeur d’eau (95% de l’effet de serre), le reste n’étant que du pipi de chat et le CO2 la cinquième roue de la charrette..

                                              Il y a deux corrélations essentielles : l’abondance des rayons cosmiques, qui favorisent la micronisation de la vapeur et la formation de nuages, lesquels refroidissent l’atmosphère.

                                              Et les vents solaires, qui balayent ces rayons cosmiques lors des poussées d’activité solaire, empêchant ainsi la formation de nuages et provoquant le réchauffement.

                                              Les variations de ces deux phénomène, tout à fait ordinaires et périodiques, sont étroitement corrélées sur plusieurs centaines d’années avec les variations de température, et c’est un des points importants du film cité plus haut mais dont je donne ici la version complète : à voir absolument. (76 minutes quand même).

                                              http://www.youtube.com/watch?v=IJk22xlSP4c

                                              Ce film révèle a quel point le GIEC, fondé par « l’amère » Thatcher pour promouvoir le nucléaire, est totalement noyauté, et comment nombre de ses membres dissidents s’excluent eux-mêmes par protestation, comment leurs interventions sont censurées, et comment leur nom reste au générique des publications, quand bien même ils ont quitté cet organisme, et même si leurs conclusions, non publiées, allaient à l’opposé des conclusions officielles.

                                              Cet organisme ne survit que par ses mensonges.

                                              Comment ça fonctionne ? Un élément de réponse est donné dans le film : si vous essayez de publier une thèse sur les écureuils su Sussex, vous aurez un mal fou à trouver une subvention, parce que ça n’intéresse personne. Mais si vous parvenez malicieusement à corréler la façon dont ces écureuils modifient leur façon de collecter les noisettes avant l’hiver avec le réchauffement climatique et prouver par là sa réalité, alors là les subsides vont pleuvoir. Alors, quand on est chercheur, il faut bien bouffer…C’est aussi simple et prosaïque que ça.                  


                                            • pierrot pierrot 6 avril 2013 15:04

                                              L’hypothèse de l’influence des rayons cosmiques sur la variation climatique n’a jamais été démontrée.Elle est issue de 2 profs un peu fêlés.

                                              Quant à la stagnation des températures depuis 1997, il faut « torturer » de façon malhonnête pour la mettre en évidence.

                                              Il s’agit là d’hypothèses d’organisations obscurantistes grassement subventionnées par les multinationales des hydrocarbures.


                                            • pierrot pierrot 6 avril 2013 15:10

                                              Tous scientifique sait depuis plus d’un siècle que la molécule de vapeur d’eau absorbe le rayonnement infra rouge vers 10-100 micromètres et que c’est effectivement le principal gaz à effet de serre permettant à la terre de ne pas être glacé donc en passant de la température de -18°C à +15°C.

                                              Cependant, la molécule de CO2 absorbe également l’infra rouge micrométrique et son augmentation dans les basses couches de l’atmosphère a généré l’augmentation additionnelle d’environ +0,7°C au XX ième siècle.

                                              Cela est faible mais cette effet devrait s’amplifier au XXI ième siècle d’où le problème nié par les obscurantistes ignorants en sciences.


                                            • jacques lemiere 6 avril 2013 10:51

                                              ça reste empirique, donc on verra.


                                              Le signal du réchauffement sur le siècle c’est moins de un degré sur une moyenne globale de température de surface.. Ce signal est pour tout un chacun indétectable.. 

                                              Il y a des hivers durs des étés chauds ...prendre un événement météo et voire quelques uns et y voir une preuve de ceci ou cela est une blague. 
                                              Ou bien on regarde une quantité globale sur la planète ou bien on regarde la météo sur de longues périodes sinon on cause du temps qu’il fait. ET il caille bordel. et l’an dernier purée qu’il faisait chaud à la m^me époque !
                                              Il faut toujours revenir sur les prédictions...
                                              l’an dernier les médias parlaient de la sécheresse à venir dans notre beau pays ( il suffisait que l’on ait un été normal disait on...)
                                              Des andouilles nous disaient il y a quelques années que l’absence de neige en France en hiver était le signe du changement du climat .

                                              C’est du m^me acabit que les gens expliquant les éclipses par la colère de dieu...

                                              Je doute que l’on ait assez de matériel historique pour faire une analyse de l’activité solaire vraiment fiable, et surtout, sans explications théoriques, ça reste empirique et, en la matière, c’est le fait que les observations collent aux prévisions qui prouvera que les prévisions étaient valides ! 
                                               Il faudrait ajouter un élément matériel, comme ,par exemple, des corrélations entre activité solaire et mouvement planétaire comme le tente scafetta ,ce qui permet de donner une façon d’explication aux périodes des cycles trouvés. ça a marché pour les ages glaciaires après tout.



                                              • nilasse nilasse 6 avril 2013 12:07

                                                c bin vrai tout ça........ si un prévisionniste (je savais même pas que ça existait comme boulot) dit que la vague de froid est tout a fait exceptionnelle a sainte genevieve de louvois cette année,c’est que forcement,nous arrivons dans une ère glacière. c’est drôle,parce que la ou je vis,ça fait déjà 1 mois que nous pouvons sortir en pull et j’observe que chaque année,nous perdons des jours de froid. pas mal aussi le graphique,parce que personne ne connait les cycles solaires (a moins de connaitre quelqu’un qui a plus de 10.000 ans),sinon dans la tête des gens qui ne s’intéressent a l’astronomie que pour bouffer ou qui ne s’y intéressent pas. mais c’est vrai qu’avec des milliards de tonnes de CO2 relâchés dans l’atmosphère chaque année,qui eux mêmes participent a l’acidification des océans qui fait relâcher des milliards de tonnes de méthane (c’est encore plus efficace que le CO2),le réchauffement climatique c’est du pipo. si en plus vous avez quelques faux scientifiques payés par les lobbies pétroliers qui le disent,c’est encore plus convainquant smiley . il vaut mieux un mensonge qui rassure, plutôt qu’une vérité qui dérange. dormez brave gens et continuez,vous ne risquez rien....................... total vous fait confiance. 


                                                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès